Partagez
 

 cozy sunday morning

Aller en bas 

Dorcas Ozera

messages : 124
name : lia
face + © : d. rads · ultraviolettes
multinicks : crys siringo
points : 480
age : 21y
♡ status : batifoleuse exigeante
work : étudiante fantôme en première année de droit
home : @wolfes'

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open

cozy sunday morning Empty
Message· · Sujet: cozy sunday morning cozy sunday morning EmptyMar 4 Juin - 12:52

brother sister tag
@TYLER WOLFE

Dorcas Ozera détestait The Big Bang Theory. Non qu’elle en doutait auparavant mais le réveil qu’elle venait de passer le confirmait plus qu’il ne l’aurait fallu. Les quelques fois où elle était tombée dessus en zappant, elle s’était demandée comment des humains normaux pouvaient se coltiner ce navet télévisuel. Pire encore, rire de ce qu’ils osaient appeler “blagues”. Non vraiment, ça la dépassait tout ça. Mais à la rigueur, ça ne la dérangeait pas. Ce n’était pas donné à tout le monde d’avoir du goût. Là où ce n’était pas du tout ok mais vraiment pas du tout ok, c’était qu’on perturbe son sommeil et ose la réveiller au doux son des rires robotiques d’arrière plan. Depuis sa chambre elle entendait les voix insupportables de Sheldon et compagnie. C’était loin mais alors très loin du doux réveil espéré. Selon ses calculs, on était dimanche aujourd’hui. Di-man-che. Autrement dit le jour du seigneur, de la retraite spirituel, du retour sur soi, de la spiritualité, du calme. Elle ne demandait même pas tout ça Dorcas, juste que l’on respecte son sommeil. Certes elle n’était pas techniquement chez elle (Windmont bay ne serait jamais un chez elle de toute façon). Du point de vue pécuniaire les Ozera aurait pu se considérer comme propriétaire. Aussi du silence était la moindre des choses que l’on puisse lui accorder, surtout qu’elle ne cessait de revoir ses exigences à la baisse.
Le cri étouffé par un coussin présageait la matinée qu’elle ferait passer aux Wolfe. Personne n’abuserait de sa gentillesse, feinte et exagérée soit, mais il n’empêche. Elle traîna dans son lit, fit défiler les pages Mazebirds en espérant tomber inopinément sur celle qui l’intéresserait vraiment mais aucune tête blonde ne correspondait. Elle jeta le téléphone de l’autre côté de la pièce, se leva précipitamment. Son ventre réclamait de la nourriture.
L’horloge de la cuisine lui apprit qu’il était pas loin de quatorze heures. Pas étonnant, elle avait un grand besoin de repos. Elle avait l’impression de vivre une expérience similaires à celle des étudiants étrangers épuisés d’entendre constamment une langue étrangère à laquelle ils ne comprennent rien. Pour Dorcas c’était un peu la même chose que de vivre dans ce village, d’où le besoin de longs repos. Et puis elle appliquait le conseil de dormir beaucoup pour préserver la jeunesse de la peau. Seule chose que l’on ne lui avait pas retirée.
Elle se fit couler une tasse de café qu’elle sucra quelque peu. Tyler était sur le canapé mais elle l’ignora. Pas tout de suite, après son café. Elle souffla sur le breuvage puis finit par y tremper le bout de sa langue. Le moment était venu d’entrer en action.

— Salut le demeuré ! T’es tout seul ? Les coudés posés sur l’ilot central de la cuisine, elle continuait de souffler sur le café qu’elle ne boirait pas.
— Alors comme ça t’aime The Big Bang Theory ? Elle marqua une pause et termina : Enfin c’est pas si étonnant que ça hein… Clin d’oeil, sourire narquois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tyler Wolfe

messages : 431
name : margot
face + © : zac efron; century sex
multinicks : finn - lucy - ali
points : 502
age : 28 yo
♡ status : single, not ready to mingle.
work : fire arms instructor
home : small house on Ocean Avenue with Beth, Charlie & Dorcas.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) poppy, iris, raphael, dorcas, charlie, billie, mila, desmond, jimmy, ezra, lilly / off

cozy sunday morning Empty
Message· · Sujet: Re: cozy sunday morning cozy sunday morning EmptyDim 9 Juin - 22:24

Installé sur le canapé, Tyler avait les deux mains posés sur ses genoux, et le dos droit. Un sourire léger sur le visage, son rituel du samedi après-midi pouvait enfin commencer. Par chance, Charlie et Beth s’étaient organisées une virée shopping - Tyler s’était empressé de leur indiquer que ce n’était pas la peine de l’inviter - et Dorcas était… A dire vrai, il ne savait pas vraiment où se trouvait la jeune femme, mais ça lui était bien égal. Si d’ordinaire, il sentait plutôt bien avec les étudiants que sa mère hébergeait régulièrement, vivre avec Dorcas était un véritable calvaire… Elle ne respectait absolument rien, et sûrement pas les habitudes des autres. Tyler ne parlait même pas de ses tocs étranges - il avait conscience que tout le monde avait besoin d’un certain temps d’adaptation quand il s’agissait de vivre avec lui, mais Dorcas semblait tout simplement n’en avoir rien à faire des autres. Peut-être n’avait-elle pas tort, sa vie devait assurément être plus facile comme ça. Sauf qu’en l’occurrence, Tyler était directement concerné par le fait que mademoiselle avait décidé de vivre comme si elle vivait seule et cela ne l’enchantait guère. Alors, peu importe où elle se trouvait : qu’elle y reste !
Il entamait son second épisode - celui où Horrowitz était choisi pour devenir astronaute - quand le bruit de la machine à café annonça la fin de la tranquilité de Tyler. Le jeune homme n’était pas surpris, il avait entendu la demoiselle, aussi gracieuse soit-elle, descendre les escaliers et n’avait pu que croiser les doigts très fort, littéralement, pour espérer qu’elle ait quelque chose à faire, ou qu’elle aille prendre son café dehors. Elle ouvrit à peine la bouche que Tyler soupira, attrapa la télécommande pour mettre son épisode sur pause, ce qu’il fit aussi vite que possible et se tourna vers Dorcas, sans aucun sourire. “Non, comme tu le vois, je suis entouré de vingt personnes.” Tyler avait mis du temps à comprendre le sarcasme et c’était d’ailleurs quelque chose qui lui échappait régulièrement mais il avait pu au fil du temps apprendre quelques phrases sarcastiques “types” qu’il ne manquait jamais de ressortir aux personnes qu’il n’appréciait pas plus que ça. C’était toutefois toujours un peu risqué car si la personne enchaînait sur le même ton, Tyler ne savait jamais vraiment combien de temps il pourrait mener le jeu. D’ailleurs, il ne comprit pas pourquoi Dorcas lui dit que ce n’était pas étonnant qu’il aime The big bang theory. C’était une série particulièrement intelligente et qui mettait en avant la communauté scientifique ce qui était plutôt rare, mais il ne voyait pas pourquoi elle soulignait ce point. Il l’observa un instant, et fronça les sourcils : “Tu dis ça parce que Sheldon a asperger ?” demanda-t-il quand il lui sembla comprendre où elle voulait en venir. “C’est pas parce qu’on a le même syndrôme qu’on se ressemble. Toutes les étudiantes en droit ne sont pas aussi insupportables que toi, par exemple.” Et si Tyler prononçait ses mots, ce n’était même pas particulièrement pour la remettre à sa place, mais simplement pour lui expliquer les choses telles qu’elle était. D’une autre bouche, cela aurait sans aucun doute été dit dans le but de mettre en avant le fait qu’elle était insupportable et qu’elle ferait mieux de se taire, mais Tyler avait utilisé ce trait de sa personnalité (qui était, à ses yeux, tout à fait objectif) pour lui montrer que deux personnes pouvaient avoir un point commun et être pourtant fondamentalement différente. Comparer Sheldon Cooper et Tyler Wolfe, c’était comme comparé Buffy et Faith : elles avaient beau être deux tueuses, elles étaient fondamentalement l’opposé l’une de l’autre.

_________________

    
Don't think I fit in at this party. Everyone's got so much to say, yeah. I always feel like I'm nobody, mm. Who wants to fit in anyway?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dorcas Ozera

messages : 124
name : lia
face + © : d. rads · ultraviolettes
multinicks : crys siringo
points : 480
age : 21y
♡ status : batifoleuse exigeante
work : étudiante fantôme en première année de droit
home : @wolfes'

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open

cozy sunday morning Empty
Message· · Sujet: Re: cozy sunday morning cozy sunday morning EmptyMar 18 Juin - 22:26

Le breuvage sombre brûla l'extrémité de la langue de Dorcas Ozera, un retour de flamme qui n'eut pas l'opportunité de la surprendre. Elle était particulièrement dure avec Tyler depuis son arrivée dans le coin. Elle s'était un peu acharnée sur lui sans raison valable ce qui ne lui ressemblait pas — Dorcas ne mordait jamais pour rien. Alors certes il ne lui était pas bien difficile de trouver de quoi fonder ses emportements. Un rien suffisait : un eye-liner lui évoquant plus le logo d'une célèbre marque de sport qu'un oeil de chat, une parole de trop en un jour de mauvaise lune. Mais s'acharner sur quelqu'un sans au moins se donner une fausse excuse ne relevait pas du panel des valeurs qu'elle avait établi. Pouvait-on au moins lui laisser le bénéfice du doute ? A titre d'exemple elle retira chaque doigt un par un de la tasse qui vint s'écraser contre le sol. Le regard suivait attentivement la chute de la tasse jusqu'à son explosion au sol. Elle fuya la victime du regard que pour mieux savourer le bruit perçant que produit la rencontre de la porcelaine et du carrelage. Elle y trouvait un certain apaisement, l'expansion de sa propre frustration. Apaisée elle ouvrit les yeux pour mieux les fixer sur Tyler.
— Attends... Tu viens d'utiliser... l'ironie ? Je ne savais pas que tu avais ça dans ta base de donnée. Nouvelle mise à jour hein ? blagua-t-elle. Et le plus naturellement du monde sa main elle attrapa une nouvelle tasse, esquiva le cadavre de la précédente puis se resservit un peu de café.

Tyler l'observait d'un oeil qui se voulait en pleine réflexion tandis qu'elle se retournait vers lui. Non qu'elle l'avait longuement étudié mais il semblait toujours avoir en plein effort, comme s'il lui fallait bien plus de temps que la moyenne pour réfléchir. Beth l'avait mise au courant quant à la maladie de son fils mais il restait un mystère. Une étoile hors de portée qu'elle préférait en temps normal fuir, contourner, ne pas affronter. Il ne la mettait pas mal à l'aise, il l'intriguait. Il l'intriguait car tout chez lui faisait naître des millions de questions qu'elle n'oserait jamais poser. Elle le taquinait, lui lançait quelques mots déplacés mais seulement parce que c'est ce que Dorcas fait. Là où s'exprime une certaine méchanceté, c'est au contraire l'incompréhension qui la pousse à se moquer de lui. Mais ça jamais elle n'oserait l'avouer. Elle trouverait un moyen de le contourner, ça aussi.
Quand ses mots taquinèrent le rapport de Tyler à The Big Bang Theory c'était seulement pour le taquiner et non pour réellement l'insulter. Aussi entendit-elle sa réponse de la même manière. Elle explosa de rire et manqua de renverser son deuxième café. La répartie de son nouveau colocataire la surprit et ce fut non sans un sourire taquin et déterminé sur les lèvres qu'elle s'approcha du canapé sur lequel reposait le fessier de Wolfe.
— Mais tu es un génie en fait ! Comment as-tu réussi à me cacher cette répartie de dingue ? lança-t-elle en lui collant son poing contre son épaule. Je suis curieuse de savoir ce que tu me caches d'autre petit frère finit-elle alors que son nez rejoignit le creux de sa tasse, le regard brillant d'une lueur malicieuse.

L'amertume de la liqueur chassa celle de son âme mais, presque paradoxalement, son regard s'assombrit et ce fut d'une voix tranchante qu'elle ne laissa aucun sous-entendu :
— Par contre c'est la dernière fois que tu me parles ainsi, c'est clair ? Question rhétorique. Sa langue claqua contre son palet, elle passa une main sur son visage puis reprit d'une voix enfantine :
— Confidence pour confidence, tu commences : est-ce que t'as une copine ? Elle souleva les épaules et termina en précisant : Je vais malheureusement rester dans le coin un moment alors je préfère savoir si le mur que l'on partage aura souvent l'occasion de trembler ou non ! accompagné d'un clin d'oeil une fois de plus malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tyler Wolfe

messages : 431
name : margot
face + © : zac efron; century sex
multinicks : finn - lucy - ali
points : 502
age : 28 yo
♡ status : single, not ready to mingle.
work : fire arms instructor
home : small house on Ocean Avenue with Beth, Charlie & Dorcas.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) poppy, iris, raphael, dorcas, charlie, billie, mila, desmond, jimmy, ezra, lilly / off

cozy sunday morning Empty
Message· · Sujet: Re: cozy sunday morning cozy sunday morning EmptySam 29 Juin - 15:34

Tyler était partagé sur Dorcas. Elle était insupportable : ça, c’est clair, net et il était absolument certain de sa position sur la question. Elle avait pourtant le mérite de ne pas traiter le jeune homme comme s’il était en porcelaine et risquait de s’effondrer d’un instant à l’autre. Elle le traitait même plutôt mal à vrai dire, et Tyler trouvait bien entendu cela parfaitement insupportable mais il devait bien faire avec. Il avait mentionné deux ou trois fois l’idée à Beth de mettre Dorcas à la porte, mais l’idée n’avait pas plus à sa mère. Honnêtement, Tyler comprenait le besoin d’argent de sa mère et il persistait à vouloir lui payer un loyer chaque mois qu’il passait chez elle. Mais si elle pouvait se permettre de lui refuser, elle n’avait qu’à virer Dorcas. La jeune femme avait des moyens bien supérieurs aux leurs, ne se rendant probablement pas compte que Beth se pliait en quatre depuis son divorce pour joindre les deux bouts et pourrait trouver un autre endroit où vivre sans difficulté. De plus, Tyler avait également proposé d’aller réclamer de l’argent à son père, en prétextant vouloir s’acheter une nouvelle voiture, partir en voyage, avoir besoin d’un ordinateur, ou quoique ce soit à dire vrai mais la fin de non-recevoir qu’il s’était pris était particulièrement claire. Il était donc contraint et forcé, même un dimanche matin, de supporter Dorcas Ozera. Sa seule chance était probablement qu’il ne saisissait pas tous les sous-entendus qu’elle pouvait faire à son égard, et si elle parla de mise à jour de base de données, Tyler se contenta de trouver la métaphore étrange sans pour autant se dire qu’elle le comparait à un robot. Il aurait de toute façon trouver cela particulièrement flatteur, puisque si elle comparait son intelligente à celui d’un ordinateur programmé avec une grande partie des connaissances de ce monde, cela ne pouvait être que flatteur. “Tu devrais ramasser cette tasse, Dorcas.” précisa-t-il quand il la vit la contourner. Il savait pertinemment qu’il y ait peu de chances qu’elle le fasse, mais il devait tout de même essayer de lui faire comprendre. “Ce n’est pas à Beth de tout faire pour toi.” Il se retint au dernier moment d’ajouter qu’elle ne la payait pas assez pour ça, mais simplement parce qu’on lui avait interdit de faire une quelconque référence à cet argent. Il n’en pensait pas moins pour autant.
Dorcas, ce n’est pas un nouveau que je suis un génie. C’est le propre de ma maladie, mon intelligence supérieure.” Il soupira, se demandant comment personne n’avait pris la peine de lui expliquer cela. “Par contre, je ne suis pas ton petit frère. A moins que tu aies quelque chose à m’apprendre sur mon père ?” demanda-t-il, perplexe. Ses relations avec ce dernier n’étaient pas au beau fixe, mais de là à dire que son père aurait eu une vie cachée… Il en doutait. Et puis “Ozera”, ça n’avait rien à voir avec “Wolfe”. Massant doucement son épaule - plus par réflexe que par réelle douleur, il précisa, d’un ton très sérieux : “Il ne faut pas que tu me touches. Je t’ai déjà dit que je n’aimais pas ça.” Et surtout pas venant d’elle, qu’il ne connaissait pas si bien et surtout n’appréciait pas. Les contacts humains étaient déjà bien assez compliqués comme ça avec des gens qu’il appréciait…
Ty ne releva pas quand Dorcas lui donna l’ordre de ne plus s’adresser à elle de cette façon. D’abord, parce qu’il n’avait pas d’ordre à prendre d’elle, aucun. Mais aussi parce qu’elle ne l’impressionnait pas. Même s’il n’était pas un très bon lecteur des signaux que pouvaient lui envoyer le genre humain, Tyler avait remarqué que Dorcas avait tendance à vouloir faire semblant d’avoir de l’autorité sur les gens et se montrer plus méchante qu’elle ne l’était en réalité (bon, ok, c’était ses deux autres colocataires qui lui avaient dit). Il haussa les épaules, et attendit qu’elle continue à parler (là, il n’avait pas eu besoin de l’aide de Charlie ni de Beth pour se rendre compte que c’était une grande piplette) : “Ca ne te regarde pas.” répondit-il, comme il le faisait avec tout le monde. Il soupira légèrement, et repensa à cette échange avec @”Billie Fairchild” qu’il avait eu il y a près de deux ans où elle lui expliquait que chacun allait à son rythme. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres à ce souvenir, et il ajouta : “Et pourquoi tu voudrais que mon mur tremble ? Tu joues à quoi avec tes amoureux ?” Tyler était parfois un peu trop naïf pour son propre bien.

_________________

    
Don't think I fit in at this party. Everyone's got so much to say, yeah. I always feel like I'm nobody, mm. Who wants to fit in anyway?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




cozy sunday morning Empty
Message· · Sujet: Re: cozy sunday morning cozy sunday morning Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
cozy sunday morning
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» Après Lavalas le parti 'Louvri Baryè' de Renaud Bernadin dans la tourmente
» Lula ap pouse pyon. Konpatryot w'ap tande. Se trè byen. Le débat promet
» Operasyon Bagdag 2 di Jean Mari Samedi pot parol baz lavalas
» La République Dominicaine poste des soldats à la Frontière...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: