AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I can't breathe easy ( PV )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: I can't breathe easy ( PV ) Sam 23 Jan 2010 - 18:13

▬ I CAN'T BREATHE EASY
▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀

JEYLHAN E. JOHNSON &&' JOVAN LENNON


Au bord de la dépression. C'est de cette façon que Billy et Pride ont laissé Jeylhan après leur départ. Elle était incapable d'imaginer sa vie sans eux, ils étaient les seules personnes qui pouvaient être capables de lui donner de la force pour continuer et le courage pour ne jamais baisser les bras. Elle disait ne plus jamais vouloir les revoir, elle disait qu'ils étaient morts à ses yeux mais est-ce que cela est bien la vérité ? Il ne se passait pas un seul jour où celle-ci ne pensait pas aux bons moments comme aux mauvais moments passés avec eux. Mélancolique et très émotive, n'importe quel petit truc pouvait la faire fondre en larmes, plus vulnérable que jamais elle était sur le point de tout laisser tomber. Heureusement, que les vrais amis sont toujours là, présents, même quand on se croit complètement seuls. Alabama Callahan et Jovan Lennon. Ses deux meilleurs amis, les seuls qui ont su lui faire aller de l'avant. Alabama a su l'aider à sa façon, elle su faire en sorte que Jeylhan puisse rêver à nouveau, elle a su lui donner l'envie de créer quelque chose d'énorme, quelque chose qui l'occuperait et c'est ainsi, qu'avec beaucoup de patiente et surtout beaucoup d'imagination Jeylhan finit par créer sa propre agence de mannequinât. De cette façon, elle a su montrer au monde entier qu'une Johnson n'est pas vulnérable et mélancolique bien longtemps. Quant à Lennon, celui-ci a su lui donner de l'amour. Avec le temps, ils sont devenus extrêmement complices et proches, plus qu'ils ne l'étaient déjà, et avec le temps ils ont finit par commencer à se fréquenter. Les « je t'aime » était rares de la part de la jeune Jeylhan car, elle avait beau ressentir de forts sentiments envers celui-ci, Pride Berrington hantait son esprit à tout jamais. Cette relation entre Jeylhan et Jovan était belle et réelle cependant, elle n'était sans doute pas faite pour durer. Après quelques mois de « pur bonheur » Jeylhan décida de mettre fin à cette relation, sans trop expliquer pourquoi, ce qui laisse Jovan dans un doute incroyable. Celui-ci avait beau essayé de trouver une explication logique à toute cette histoire, mais c'était en vain car, aucune explication pouvait être logique. Jeylhan avait blessé Jovan, mais ce que tout le monde ignorait c'était le fait que celle-ci souffrait elle aussi. Cette complicité qu'elle s'était créé avec Jovan lui manquait, ses petits mots doux et ses câlins lui manquaient eux aussi et même si jamais elle oserait l'admettre, Jovan avait changé sa vie à tout jamais.

Jeylhan avait cessé de s'apitoyer sur son sort et elle avait décidé de mettre les choses au clair avec celui-ci. Jovan semblait vouloir l'ignorer, il ne décrochait pas et dès qu'ils se croisaient dans les rues celui-ci continuait son chemin sans s'arrêter. Mais heureusement, celui-ci a finalement cessé d'agir ainsi et a finis par décrocher, ce qui procura à Jeylhan un sentiment de soulagement. Après lui avoir parlé pendant de nombreuses heures au téléphone, Jeylhan marqua rendez-vous au port de miami, un endroit plutôt calme. Le visage doux et le magnifique sourire de Jovan commençaient peu à peu à manquer à Jeylhan, enfaîte celui-ci lui manquait tout court. Une fois arrivée au port de miami, celui-ci était déjà arrivé et non, Jeylhan n'était pas en retard. Quand celle-ci a apperçu sa silhouette elle s'est arrêtée. Celle-ci cherchait les mots, elle ne savait pas comment elle allait pouvoir lui expliquer qu'elle l'aimait, mais qu'elle était aussi amoureuse de quelqu'un qui l'avait lâchement abandonné. Quelques secondes après, Jeylhan l'approche et d'une voix douce celle-ci finit par dire « Merci d'être venu » Celle-ci finit par le regarder droit dans les yeux et un petit sourire finit par s'échapper.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I can't breathe easy ( PV ) Dim 24 Jan 2010 - 19:10

Cela faisait maintenant des jours. Des jours que le téléphone de Jovan sonnait, des jours qu'il voyait le nom Jey apparaître, et des jours déjà qu'il laissait son portable, s'occupant d'autres choses. Il filtrait clairement ses appels. Pour Caleb, Mamie, ou tout autre personne, il n'y avait pas de soucis, il sautait sur le téléphone. Mais dès qu'il voyait le nom de Jeylhan s'afficher, il perdait de suite son calme, et retournait à ses activités, laissant son téléphone portable s'exciter tout seul.
Et puis, la veille, après avoir maintes fois réfléchit, il s'était enfin décidé à appuyer sur le petit bouton vert quand une fois de plus le téléphone avait sonné. C'était un après-midi, et ce jour-là, Jovan devait s'occuper du petit Oliver. Le petit avait d'ailleurs bien grandit, et marchait relativement bien -même si il fallait l'avouer c'était tangible. En ce début d'après-midi, après l'avoir changé, Jovan l'avait installé au lit pour qu'il fasse une petite sieste. Il l'avait bordé, lui avait tendu son nounours, et avait craqué quand le petit lui avait répondu par un gazouillement et avec un sourire. En moins de cinq minutes, il s'était endormi. C'est au moment où Morphée amenait le petit que Jovan reçut un appel. Il décrocha rapidement pour ne pas le déranger, et sortit de la chambre illico presto. C'était peut-être grâce au petit que Jovan avait cessé de faire sa tête de mule, et avait daigné parler avec Jeylhan, et ce pendant longtemps (jusqu'à ce qu'Oliver ne se réveille). Et puis, il avait accepté de venir la voir.

Alors aujourd'hui, il avait rendez-vous avec elle, au Crandom Park Beach. Il n'avait pas particulièrement pris soin de lui, ne sachant pas réellement pourquoi la veille il avait accepté ce rendez-vous. Parce qu'au fond de lui, il lui en voulait. Il lui en voulait de l'avoir laissé tomber alors que lui, il devenait de plus en plus accro à elle.
Tout avait commencé après le départ précipité de Nobody. Ils étaient fiancés, ils semblaient vouloir avoir un bel avenir malgré son fort caractère, et ils semblaient heureux. Et puis il a fallut que ce Svarowsky débarque à OG, et entraine sa femme, Nobody, loin de Jovan. Tout ça c'était passé alors que Jovan était parti cherché du boulot. Il avait tout apprit en rentrant chez lui ce soir-là, lorsque voisins, et flics l'avaient acceuilli.
Bien que démoralisé, Jovan avait fini par reprendra gout assez rapidement à la vie. Grâce à mamie. Grâce à Boubou. Et grâce à Jeylhan. Jeylhan. Elle était déprimée elle aussi, suite au départ de Pride, et très vite ils se sont reconfortés ensemble, jusqu'à ce qu'elle l'abandonne. C'était leur histoire, et ça prouvait bien qu'entre amis et amants, il n'y avait qu'un pas à franchir.

Arrivé en avance, Jovan s'était installé sur un banc. Il avait monté dessus, et avait posté ses fesses sur le dos du banc, comme quand il le faisait plus jeune. Assis là, il regardait autour de lui, voyant bien souvent des gens heureux en train de s'amuser avec leurs gamins sur le sable, d'autres en train de s'enlacer. Il hocha la tête, et eut une envie qu'il n'avait pas eu depuis un moment déjà: fumer. Sans réfléchir, il demanda à un passant une cigarette et un briquet. Le mec les lui tendit, et c'est en prenant une première taffe que Jo se rendit compte qu'il stressait. Il n'avait plus fumé depuis un moment. C'était idiot de recommencer maintenant.
Il posa son regard à droite, et aperçut Jeylhan. Il jeta alors sa clope sur le sol, et attendit qu'elle arrive. Quand elle fut devant lui, il ne lui dit rien, attendant qu'elle parle, se demandant même ce qu'ils pouvaient bien se dire. Elle ouvrit la bouche rapidement "merci d'être venu", et lui assena un regard droit dans ses yeux que Jovan préféra éviter en soufflant un De rien.

Oui, Jovan était têtu. Et oui, il avait peur. Peur de ce qu'ils pourraient bien se dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I can't breathe easy ( PV ) Lun 25 Jan 2010 - 7:26



Jeylhan ignorait la raison pour laquelle elle avait laissé tomber Jovan. Comment pouvait-elle expliquer à quelqu'un quelque chose qu'elle-même ne comprenait pas ? Cette histoire était bien trop compliquée et longue pour être expliquée car, je crois que même si Jeylhan croit ignorer la raison brutale de la fin de cette relation tout le monde connait le pourquoi ; Pride Berrington, son premier amour. Pride lui avait fait connaitre de nouvelles choses qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de connaitre auparavant, l'amour, le plaisir ainsi que la douleur d'avoir le coeur brisé, quant à Jovan lui, il ne lui apportait que du pur bonheur. Elle était tellement bien avec celui-ci, tellement heureuse, mais malheureusement le retour de Pride à Ocean Grove l'a quelque peu bouleversé. Jeylhan comprenait très bien le fait que Jovan puisse être froid et distant avec celle-ci car, après toutes les promesses que celle-ci lui avait faite elle n'a pas su les tenir, elle lui a brisé le coeur et maintenant, elle s'en veut. La bonne chose à faire pour mettre toutes ces choses au clair serait de dire à Jovan tout ce que celle-ci porte sur le coeur, mais la conversation risque d'être longue et certains mots refusent de sortir. « Excuse-moi » Elle ne s'attendait pas à ce que Jovan soit très bavard, mais finalement ce silence commençait quelque peu à la mettre mal à l'aise, comme si elle venait tout juste de faire sa connaissance et qu'elle avait déjà commis la pire connerie du siècle. Tomber amoureux de votre meilleur ami est quelque chose de très banal, mais finalement la relation que Jeylhan entretenait avec Jovan n'était en aucun cas banale et vulgaire, elle était unique et c'est sans doute pour cette raison que celle-ci était tant douloureuse. « Je sais que mes excuses n'y changeront rien, mais sache que jamais je n'ai voulu que ça se passe de cette façon. » Jovan était très différent de Pride car, Jovan était sincère et on savait à quoi on pouvait s'attendre avec celui-ci et Jeylhan aurait sans doute dû profiter de cette relation qui lui était tellement bénéfique, mais au lieu de ça, elle a tout foutu en l'air tout simplement car, elle était bouleversée « Tu me manques » Le mot était sans doute très faible car, le jour où Jeylhan Johnson a stupidement décidé de mettre fin à cette relation, elle à mit fin à la meilleure partie de son bonheur. Elle a su perdre en un petit espace de temps son petit-copain ainsi que son meilleur ami, oui leur amitié en a pris malheureusement un sacré coup.

Jeylhan finit par s'asseoir aux côtés de Jovan, elle trouvait que ce serait plus facile de lui parler en étant à ses côtés et de cette façon, elle pouvait éviter son regard qui pouvait croiser le sien à tout moment. « Je tiens beaucoup à toi et tu as su faire de moi une fille heureuse cependant, cela ne fait pas la base d'une relation. Je ne peux être avec toi si ma tête est ailleurs » Pendant cette année, Jeylhan Johnson avait énormément changé. La Jeylhan égocentrique et cruelle est restée enfermée avec tous les anciens souvenirs dans cette boîte dites « maudite ». Elle en avait plus que marre de cette situation qu'elle avait créé et que Jovan continuait à donner vie, cette histoire aurait déjà pu être terminée depuis quelques temps mais, Jovan avait refusé d'en parler ... Il avait préféré trainer cette souffrance. « Je n'attends pas a ce que tu me pardonnes, je veux seulement que tu essayes de me comprendre ... » Jeylhan parlait à un mur car, celui-ci ne bougeait pas et même sa respiration était plus que silencieuse, le seul bruit que l'on pouvait entendre était la mer et la voix de Jeylhan ... Parler à un mur n'est pas toujours aussi agréable et facile qu'on peut le croire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I can't breathe easy ( PV ) Sam 30 Jan 2010 - 11:18

Installé sur ce banc, on aurait presque pu croire que Jovan n'était que présent à l'état physique. Il semblait au contraire, occupé à regarder ailleurs, comme par exemple toutes ces personnes présentes autour d'eux sur cette plage. Mais même s'il montrait qu'il n'écoutait pas, il avait les oreilles bien ouvertes, et écoutaient malgré tout, tout ce que la jeune fille avait à lui dire. Et il se taisait. Il la laissait continuer, parler, s'exprimer, attendant peut-être un bon moment pour interagir à son tour. D'ailleurs, une parole de la jeune fille le fit sourire. Et ce n'était pas pour les raisons que vous pensez. Disons que le "tu me manques" de la jeune fille n'était pas vraiment approprié. Peut-être que oui, il lui manquait, mais après tout, c'était de sa faute non? Ok, ils étaient tout les deux fautifs d'avoir fait tourner leur amitié en amour. Mais après celà, ce n'était pas lui qui l'avait jeté. C'était elle. Et aujourd'hui, elle disait qu'il lui manquait. Alors, Jovan faillit ouvrir la bouche, s'abstenant au dernier moment. La jeune fille venait de bouger, et se glissa à côté de Jo sur le banc. Lui, il garda le regard droit devant lui, gardant ses coudes sur ses genoux, et les mains ensemble. Le regard fixe vers l'océan devant lui, Jovan se dit que fuir cette conversation aurait été une bonne idée. Il détestait parler de tout ce qui se rapprochait d'une histoire d'amour arrêtée trop tôt à son goût. Il préférait ne plus y penser, et tourner la page. C'était tellement plus simple.

Durant ce moment, la jeune fille continua de parler, à sens unique. Elle faisait quasiment un monologue là, et apparemment ça ne la dérangeait pas (maintenant, Jo comprenait pourquoi on disait que les filles utilisaient beaucoup de mots que les hommes par jour ^^). Elle termina sur un "je veux seulement que tu essayes de comprendre." Il pourrait oui, mais il n'en avait pas envie. Parce que comprendre quoi? Comprendre qu'elle l'avait laissé alors qu'ils s'entendaient bien? Ils avaient sans doute fait une connerie de sortir si vite ensemble après ce qui leur était arriver. Ils auraient du laisser le temps refermer les blessures de leur précédente relation, et peut-être continuer ensemble plus tard. Ils auraient dû, mais ils ne l'avaient pas fait, et aujourd'hui Jovan devait écouter Jeylhan parler de cette histoire. Il aurait vraiment donné beaucoup pour changer de sujet, pour même courir sur la plage en essayant de l'attraper, pour même se lancer des défis aux fléchettes dans un bar. pour retrouver ce qu'ils étaient avant: des meilleurs amis qui n'avaient pas peur de se parler. Mais depuis qu'ils étaient sortis ensemble, Jovan s'était quelque peu refermé, et ne voulait plus vraiment parler avec elle.
Il ouvrit quand même la bouche avant tout, et lui dit.

" Tu viens de dire que je te manquais, mais honnêtement, c'est qu'à toi qu'il faut t'en prendre. Je te rappelle quand même que c'est toi qui a voulu arrêter."


Il s'arrêta un instant. Il voulait juste qu'elle se souvienne de ça, de leur histoire. Elle avait l'air heureuse, et lui aussi? Alors franchement, où était le problème? Le problème était que madame avait quelqu'un d'autre en tête, et avait décidé de stopper net. Oui, sauf que Jovan lui ne l'aimait plus comme à l'époque de leur premier baiser: il l'aimait vraiment, il était en train de tomber amoureux.
Et ce sentiment faisait une sacrée différence.

" Et ne t'inquiète pas, je t'ai compris. Tu pensais à quelqu'un d'autre, et t'a dit stop."


Mais je t'aimais putain.. (pensait-il)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I can't breathe easy ( PV ) Sam 30 Jan 2010 - 11:52


Elle avait sans doute commis une terrible erreur en mettant fin à cette magnifique relation cependant, elle était incapable d'être avec Jovan alors que sa tête était ailleurs et même si ce ne fut pas facile pour elle, étant donné qu'elle éprouvait aussi de forts sentiments envers Jovan c'était la meilleure chose à faire selon Jeylhan. Tomber amoureux de votre meilleur ami entraîne de nombreux risques et le plus gros risque est bien sûr de détruire peu à peu votre amitié et c'est ce qui s'est produit entre Jeylhan et Jovan. Ils ont détruit leur amitié avec leurs sentiments. « Tu aurais préféré que je sois avec toi mais que ma tête soit ailleurs ? Cette relation ne pouvait plus continuer ce n'était pas juste envers toi » Jovan ne semblait pas comprendre le pourquoi du comment, si Jeylhan avait mis fin à cette relation ce n'était pas parce qu'elle voulait ressortir avec Pride ou parce qu'elle n'aimait plus Jovan c'était tout le contraire. Elle aimait Jovan, mais depuis le retour de Pride elle semblait être ailleurs et rester avec Jovan alors que 50% de ses pensées étaient centrées sur son ancienne relation avec Pride n'était sans doute pas juste envers Jovan. Celui-ci semblait de plus en plus froid et Jeylhan ne savait vraiment pas quoi lui dire car, elle pouvait dire tout et n'importe quoi celui-ci s'en foutrais et avec le temps, Jeylhan commençait à se demander ce que Jovan était venu foutre ici s'il ne comptait pas mettre les choses au clair. « Ecoute, si je t'ai demandé de venir c'est tout simplement parce que je voulais que cette histoire cesse » et d'un ton plus bas celle-ci finit par rajouter « et parce que je voulais aussi te voir ». Elle en avait marre, marre de toute cette histoire et elle en avait marre aussi d'essayer d'arranger cette histoire, tant d'efforts en vain car, Jovan semblait vouloir jouer les difficiles. Jeylhan avait un caractère très particulier elle avait beau être déterminée celle-ci savait voir quand une cause était déjà perdue d'avance et celle-ci l'était. « Tu veux jouer le gamin et rester assis sans me regarder, sans dire quoi que ce soit qui puisse nous aider à faire avancer et ben tu as gagné car, je vais exactement faire comme toi et la première chose que je vais faire c'est foutre le camp ! Bravo Jovan tu as détruit tout l'espoir que j'avais en nous » Et c'est d'un regard désolant que celle-ci finit par se lever, prête à partir. Par moments Jeylhan regrette d'avoir mis fin à cette relation car, bordel ils étaient tellement bien tous les deux ensemble, mais là, s'ils ne sont pas capables de se parler et de mettre certaines choses au clair comment vont-'ils faire si un jour Jeylhan tombe enceinte ou autre ? Comment allaient-ils faire pour régler certaines choses entre eux si Jeylhan est incapable de parler à Jovan sans que celui-ci réagisse comme je ne sais quoi ? Et une fois de plus nous avons la preuve que parfois, l'amour craint. Et c'est en le regardant droit dans les yeux que Jeylhan finit par dire « J'espère qu'un jour tu comprendras que si j'ai réagi ainsi c'est parce que je t'aimais et parce que je t'aime »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I can't breathe easy ( PV ) Sam 30 Jan 2010 - 23:01

    Quand Jovan eut finit de dire ce qu'il avait à dire, il replongea son regard vers le fin de fond de l'océan, vers l'horizon. Il y vit d'ailleurs un paquebot, qui devait sans doute contenir une bonne centaine de personnes, qui à ce moment précis devait être heureuse en réalisant un de leurs rêves. Etre heureux c'était tellement simple. Le seul problème c'est que ce sourire béat pouvait facilement se casser, et nous faire retomber en bas de l'échelle du bonheur. et pour Jovan, cette histoire avait été un vrai bonheur, mais il était vite retombé, et le responsable de cette chute n'était autre que Jeylhan.
    ce qu'il voulait lui, c'était assez simple: repasser du temps avec elle, manger avec elle même quand elle mangeait comme un cochon ( ^^), la battre au billard parce qu'elle n'était vraiment pas douée, et surtout dormir auprès d'elle (et pas que dormir évidemment). Et ce n'était plus possible parce qu'elle l'avait décidé.

    Et là, la jeune fille commença à s'énerver au bout d'un moment. Elle alla lui dire qu'il se comportait comme un gamin, et qu'elle allait partir. Il jeta alors un bref coup d'oeil vers la jeune fille, et ce ne put s'empêcher d'avoir un petit sourire, tant pis si elle le prenait mal. L'explication de ce petit sourire aux coins de ses lèvres était toute simple: elle était canon quand elle s'énervait. Et au lieu de redevenir sérieux pour éviter qu'elle se sauve -parce que oui, il ne voulait pas qu'elle s'en aille-, Jovan ne trouva rien de mieux à dire que:

    " Tu sais que t'es mignonne quand tu t'énerves? J'aurai dû t'énerver plus souvent quand on était ensemble.."


    Bref, arrête tes idioties, et redevient sérieux, ça arrangera mieux la situation. Mais cette fois, il resta là à la regarder alors qu'elle s'était levée pour s'en aller. Il avait buguer sur la dernière phrase, et plus précisément sur ces quatre derniers mots: parce que je t'aime. Encore maintenant non, si elle avait utilisé du présent?
    Son regard fixé dans le sien, Jovan demande alors.

    " Et maintenant, tu penses encore à lui? "


    Si il demandait ça, c'était évidemment pour savoir s'il y avait encore une infine chance qu'un jour, ils recommencent ce qu'ils n'auraient jamais dû terminer. Le regard dans le sien, Jovan attendait une réponse de sa part. Un simple oui aurait suffit à lui faire perdre tout espoir, et un petit non aurait suffit à lui remettre du baume au coeur.
    Et pour tout vous dire, cela aurait été plus simple s'il avait osé lui avouer simplement que lors de leur premier baiser, il n'était pas amoureux, qu'il l'avait fait comme ça, juste sur une pulsion. Mais qu'à leur dernier baiser, quand elle lui a annoncé peu de temps après qu'elle préférait arrêter là, il était déjà trop tard, il était déjà tombé amoureux d'elle.
    Le seul hic avec Jovan, c'était qu'il était quelque peu maladroit avec ses sentiments. Elle le savait pourtant, elle avait été sa meilleure amie, celle à qui on se confit, même si maintenant il avait beau essayer, parler à Jeylhan devenait de plus en plus impossible.
    Le regard fixe sur elle, il attendait. Un simple non

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I can't breathe easy ( PV ) Sam 30 Jan 2010 - 23:34


Oui, celle-ci était prête à partir et à lui tourner le dos. Cette conversation était une réelle perte de temps selon Jeylhan car, Jovan refusait d'y participer et à quoi bon lui dire tout ce qu'elle porte sur le coeur si celui-ci refuse faire de même ? Leur regard ne s'était croisé qu'une seule fois pendant toute cette « courte » conversation car oui, elle avait été très courte et surtout, elle ne les avait mené nulle part. Jeylhan était en colère et très énervée contre elle-même pour avoir mis fin à cette relation et pour avoir donné rendez-vous à Jovan, elle regrettait énormément certaines décisions qu'elle avait pris cependant, nous sommes incapable de changer ce qui est déjà écrit. Le fait que celle-ci soit complètement hors-elle semblait amuser Jovan. Le sourire de Jovan lui rappelait tous les bons moments qu'ils avaient passés ensemble et je vous assure qu'entre eux il y avait sans doute plus de bons moments que de mauvais, une bonne chose me direz-vous cependant, s'ils se seraient disputés plus souvent peut-être que leur première dispute aurait été moins bouleversante. Oui, leur première dispute a été pour mettre fin à cette relation. Jovan semblait s'y accrocher de toutes ses forces et Jeylhan elle, elle voulait tout simplement que celui-ci laisse tomber, qu'il tourne la page car, selon Jeylhan, elle ne mérite pas d'avoir un homme aussi bon à ses côtés. Quand Jovan finit par demander à Jeylhan si celle-ci pensait toujours à Pride, celle-ci le fixa. Elle y pensait toujours mais plus de la même façon, Pride n'était plus l'homme de ses rêves car, l'homme de ses rêves se tenait juste là ; devant elle. « Pas autant que je pense à toi » La réponse n'était sans doute pas très claire, mais pour tout vous dire Jeylhan était tombée amoureuse de Jovan ( chose qui est d'ailleurs très rare ) et aujourd'hui, ne plus le sentir à ses côtés le matin quand elle se leve est particulièrement frustrant c'est comme si elle avait perdu quelque chose de très important, comme si elle vivait mais que son coeur ne battait plus. « Je regrette, mais là je suis sûre que quoi que je dise ne pourra jamais changer ce que j'ai fait ! J'ai détruit tout ce qu'il y avait entre nous, l'amour ainsi que l'amitié. Ce que je peux être stupide ... » Et c'est en larmes que celle-ci finit par prononcer cette phrase, cette phrase voulait absolument tout dire. Elle s'en voulait et tous les jours elle se mordait les doigts pour avoir pris cette décision, mais il était bien trop tard pour revenir en arrière. Jovan toujours aussi rancunier n'allait jamais lui pardonner de lui avoir brisé le coeur et Jeylhan manquait de forces pour continuer cette bataille. « Je ne te mérite pas. Je ne t'ai jamais mérité, pas comme meilleur ami et encore moins comme petit-ami » Cette relation semblait toucher sa fin, seul un miracle pourrait faire changer Jeylhan d'idées et pour tout vous dire, les miracles je n'y crois plus trop.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I can't breathe easy ( PV ) Dim 31 Jan 2010 - 0:20

Jovan attendait simplement un non, il espérait juste un non. Pourtant, ce qu'il entendit quelques instants après avoir posé cette véritable question fut encore bien mieux que tout ce qu'il aurait pu espérer. La jeune fille avait bafouillé quelques mots qui auraient pu faire faire une crise cardiaque à Jovan.
Il regarda la jeune fille avec des yeux qui ne la regardaient pas seulement, mais qui la dévoraient. Elle était belle. C'est dingue comme parfois on peut avoir quelqu'un de beau sous ses yeux et ne s'en apercevoir seulement que quelques mois-années même après l'avoir rencontré. Tout simplement parce que passer de la vision d'ami à amant changeait beaucoup de choses, et notamment celle-là.
La jeune fille ne sembla pas s'apercevoir du regard que Jovan lui semblait, trop occupée à se critiquer, disant qu'elle était stupide, qu'elle ne le méritait pas, et j'en passe. Cette dernière fit d'ailleurs légèrement sourire Jovan: elle ne le méritait pas. Si elle savait tout. Lui se disait justement l'inverse, pensant que c'était lui qui ne la meritait pas. Mais parfois, il fallait éviter d'être modeste, et se taire, c'est ce qu'il faisait.

Il s'approcha de la jeune fille, et contre toute attente, il prit sa main dans la sienne. Elle était près de lui maintenant, il l'avait, et il ne comptait pas la lâcher comme ça. Avec un sourire, il s'approcha d'elle, et sur ses lèvres il l'embrassa. Ce fut un baiser léger, court, mais ce n'était pas le plus important. Avec ce baiser, il comptait surtout la faire taire, pour qu'elle arrête de raconter des anneries.
Lorsqu'il eut terminé de déposer ce court baiser, il la regarda et avec un sourire lui dit.

" Je ne pensais pas un jour embrasser quelqu'un qui pleure."


Il se sentait bien maintenant, il se sentirait presque pousser des ailes, et serait capable de pas mal de choses.
Il reprit alors son sérieux, et lui dit.

" Arrête de dire des betises. Tu es géniale au contraire. Et c'est pas facile ce que je vais te dire, mais.. quand on s'est embrassé la première fois, je n'étais pas vraiment amoureux. Mais quand tu m'as quitté, j'étais vraimentdinguedetoi."


Ca y est, c'était dit. Bien que le "dingue de toi" fut légèrement coupé, légèrement bafouillé, et légèrement murmuré.. Mais il était sûr qu'elle avait comprit. Ainsi en face d'elle, Jovan guettait le moindre recoin de son visage, comme pour graver ce moment dans sa mémoire. Et ce, même si dans deux secondes trente, elle allait peut-être s'en aller.
Il sécha une larme en passant son pouce son sur visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I can't breathe easy ( PV ) Sam 6 Fév 2010 - 14:25


Jeylhan ne s'attendait pas à ce que ce rendez-vous se termine de cette façon. Ce baiser était attendu car, Jeylhan en avait rêvé. Elle avait rêvé de se retrouver à nouveau dans les bras forts de Jovan, elle avait rêvé de lui appartenir à nouveau, mais pour elle, ce n'étaient que des rêves, rien de plus. Alors que cette conversation semblait être partie du mauvais pied, enfaîte je crois qu'entre eux là maintenant, il n'y a eu aucun dialogue. Jeylhan ne faisait que parler et quant à Jovan et ben celui-ci ne faisait que répéter sans cesse les mêmes choses, les choses qu'il lui avait dit au téléphone cependant, cette fois-ci elles étaient plus dures à entendre car, leur regard ne s'était croisé qu'une fois et pour Jeylhan cela voulait dire que cette histoire était bel et bien terminée. Jeylhan ne savait pas ce qu'elle voulait et c'était sans doute cela son plus gros problème. Elle voulait Jovan, elle voulait tout ce qui lui appartenait, mais elle ne voulait pas aller trop vite, elle voulait prendre son temps et peut-être que ce baiser était une des bonnes choses a ne pas faire, pour le moment en tout cas. Elle n'avait toujours pas affronté Pride Berrington elle ignorait donc qu'elle allait être sa réaction et elle refusait de faire souffrir à nouveau Jovan. Après ce court mais délicieux baiser, Jeylhan était restée paralysée devant Jovan car, elle ne savait pas ce qu'elle devait faire. Partir ou l'embrasser à nouveau. Mais après tout, à quoi bon partir ? Tout ce qu'elle rêvait se tenait juste là devant elle, à quoi bon partir et laisser tous ses rêves, désires et envies derrière elle ? Et c'est dans un grand élan de courage que celle-ci finit par embrasser à nouveau Jovan, cette fois-ci le baiser était bien plus long et plus profond. Ce baiser aurait pu continuer éternellement, mais celle-ci décida d'y mettre fin. Son regard fixait celui de Jovan, son sourire était quelque peu timide comme si elle était une adolescente de quatorze ans qui venait tout juste d'embrasser le garçon dont elle disait être follement amoureuse « Mais qu'est-ce que nous sommes en train de faire là ? » s'exclama-t-elle d'une voix plus qu'heureuse et comblée. Elle était incapable de cacher cette joie car, ce moment était attendu et même si elle était hésitante quant à l'importance de ce baiser cette joie était incapable de s'en aller. « Oh et puis, on s'en fiche » Dans les bras de Jovan celle-ci se sentait complètement ailleurs comme s'il n'éxistait plus qu'elle et Jovan, comme si le monde leur appartenait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I can't breathe easy ( PV ) Sam 6 Fév 2010 - 15:12

Sa main droite était posée sur le cou de la jeune femme, ses yeux fixaient le regard bleu de la jeune fille, et son esprit battait des records de vitesse. Il pensait à mille choses en même temps. Il pensait à ce qu'il se passerait si finalement, elle acceptait ce baiser. Il pensait à ce qu'il se passerait si finalement, elle le repousserait. Et si finalement, elle partirait sans rien dire. Mais ce qui comptait le plus à ses yeux c'était le moment présent. Et là, il venait de faire une chose qu'il avait envie de recommencer. Il voulait de nouveau toucher ses lèvres, et voulait même s'amuser avec les deux langues. Il souriait. Ses yeux restaient plongés dans ceux de la jeune femme, il aurait pu la dévorer sur place si il le pouvait (mais ils étaient sur une plage svp ^^).

Et puis, avant que Jovan ait eu le temps de repenser de nouveau à tout ce qu'il se passait, la jeune fille se rapprocha et leurs lèvres se touchèrent de nouveau, entrainant ainsi une tachycardie chez le jeune homme. Le baiser fut bien plus long que le précédent, et ce n'était pas Jo qui allait s'en plaindre. Ses mains se baladaient sur la nuque de la jeune femme. c'était étrange comme sensation: il voulait l'embrasser, il voulait la dévorer des yeux, et il voulait sourire. Et ces trois choses n'étaient pas du tout possibles ensemble, vous en avez déjà fait les frais je parie.
Pendant le temps que dura ce baiser, bien que son rythme cardiaque s'était élevé d'un coup, ses pensées elles s'étaient arrêtées. Il vivait juste au moment présent, et c'était tout.

Ils se séparèrent ensuite, et Jovan jetait toujours son regard vers Jeylhan. La jeune femme demanda ce qu'ils étaient en train de faire. Lui, il souriait. Bêtement, amoureusement, je n'en sais rien. Il lui déclara alors.

" Ce qu'on aurait dû faire depuis un bon moment déjà."


Mais parce qu'il avait été trop idiot pour avouer ses sentiments, et parce qu'il avait été trop bête de se renfermer, il avait laissé passé ce moment-là. Et maintenant c'était sûr, il n'allait plus la lâcher.
La jeune fille vint se blottir dans les bras de Jo. Celui la regarder encore avec ce grand sourire. Il lui murmura alors.

" On file de cette plage? Y a pleins de mioches qui nous regardent."


Les mioches n'étaient qu'une excuse, Jo n'aimait pas trop les plages. quoique celle-là avait un tout autre goût maintenant. Il passa son bras autour du cou de la jeune fille, et ils s'en allèrent, ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I can't breathe easy ( PV ) Mar 16 Fév 2010 - 13:03


Jeylhan se sentait complètement perdue car face à Jovan, celle-ci avait l'impression ne plus être capable de se contrôler. Elle voulait être aux côtés de Jovan et passer de merveilleux moments avec lui cependant, elle refusait de le faire souffrir à nouveau. Elle était perdue et elle ne savait pas ce qu'elle devait faire. Pourquoi ne pas se laisser aller ? C'est tellement bien plus facile cependant, Jeylhan n'est pas du genre à se laisser aller et à se laisser entrainer vers l'inconnu. Elle veut que tout soit prévu à l'avance car, son esprit ainsi que son coeur ne pourra plus supporter de mauvaises surprises comme elle en a eu par le passé. Elle veut tout faire pour éviter de souffrir à nouveau et surtout elle veut éviter de faire souffrir les gens qu'elle aime. Ce baiser avait cependant tout changé et Jeylhan était à présent incapable de « repousser » Jovan, elle était prête à se laisse entrainer vers l'inconnu car avec Jovan, plus rien ne pouvait l'effrayer. Etre amoureuse c'est un bien grand mot et Jeylhan refuse de l'être car, elle se souvient bien que la dernière fois où elle est tombée complètement amoureuse son coeur le lui a été arraché cruellement. Elle est peut-être tombée amoureuse du mauvais garçon et peut-être que cette fois-ci tout se passera bien, mais quoi qu'il en soit elle trouve que c'est un grand mot qui après tout ne fait que compliquer les choses. « Ce qu'on aurait dû faire depuis un bon moment déjà. » Pendant de nombreuses semaines Jeylhan avait rêvé d'entendre Jovan prononcer cette phrase. Peut-être que pour vous cela ne veut rien dire mais pour Jeylhan cette phrase a voulu tout dire. « Cette fois-ci les choses seront différentes Jovan, j'en suis sûre » Les choses allaient être différentes car, Jeylhan était sûre de ce qu'elle était en train de faire et puis plus rien ne pouvait les séparer même pas un Pride Berrington. Jovan par demander à Jeylhan si elle avait envie de partir de cette plage car, apparemment tout le monde était en train de les regarder. Jeylhan n'avait même pas remarqué car pour la première fois dans sa vie, quand elle était dans les bras de Jovan elle avait l'impression que tout ce qui était au tour d'eux n'existait plus. Qu'il n'y avait plus qu'eux sur Terre. « Oui, je suis d'accord. On y va. » Cette journée était une merveilleuse journée pour Jeylhan et même si jamais elle aurait cru que celle-ci allait se terminer ainsi elle était bien contente d'avoir dû parler à un mur pendant de nombreuses minutes pour enfin parvenir à ce résultat.


♣ the end
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: I can't breathe easy ( PV )

Revenir en haut Aller en bas
 

I can't breathe easy ( PV )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: Crandon Park Beach & Port of Miami-