Partagez
 

 i'm a disappointment, doing everything I can.

Aller en bas 

Tyler Wolfe

messages : 302
name : margot
face + © : zac efron; century sex
multinicks : finn - lucy - ali
points : 374
age : 28 yo
♡ status : single, not ready to mingle.
work : fire arms instructor

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) poppy iris raphaël dorcas charlie

i'm a disappointment, doing everything I can. Empty
Message· · Sujet: i'm a disappointment, doing everything I can. i'm a disappointment, doing everything I can. EmptyDim 16 Juin - 0:22

I'm a disappointment, doing everything I can.
-----------------
@Charlie Wolfe & @Tyler Wolfe
-----------------

Beth. Je t’ai déjà expliqué. Si je ne te réponds pas quand je suis sur mon ordinateur, c’est que je suis occupé.” Si les mots sont durs, le ton de Tyler, lui, se veut bienveillant. Depuis le temps qu’il la côtoie (plus de vingt-huit ans, vingt-neuf, si on compte le temps qu’il a passé à grandir en elle), il la connaît bien, sa maman. Il sait que quand elle insiste, et le dérange comme elle est en train de le faire, c’est simplement qu’elle a quelque chose d’important à lui dire (à ses yeux, en tout cas, puisque ce que l’ancienne institutrice considère comme important ne l’est pas toujours - pour ne pas dire pas souvent - aux yeux de son fils) ou qu’elle s’inquiète pour lui (et pour cause, il oublie parfois de s’alimenter ou se désaltérer des heures durant quand il est happé par quelque chose). Pourtant, cela continue d’insupporter autant Tyler, d’être dérangé de la sorte. Surtout aujourd’hui quand ce qu’il fait est important - et pas à ses yeux, mais à ceux de Charlie. “Je veux faire une surprise à Charlie, alors laisse-moi avancer, s’il te plaît.” Il remet son casque sur ses oreilles et se remet à la tâche, mais quelques secondes plus tard, il se lève et va déposer un baiser sur la joue de sa mère, sans même prendre le temps de couper sa musique. “C’est aussi un peu pour toi. Je sais que son sourire te manque aussi.” Puis, sans un moment de plus, il retourne s’asseoir. A dire vrai, cela fait plusieurs semaines que Tyler consacre une grande partie de son temps à ce nouveau projet, mais il est confronté à quelque chose qui le dépasse totalement : l’acharnement que peuvent avoir les gens contre quelqu’un qu’ils ne connaissent ni d’Eve ni d’Adam mais veulent détruire à tout prix. Il a fait supprimer (ou à supprimer lui-même, de façon tout à fait illégale mais nécessaire) des centaines de comptes, mais rien n’y fait : mazebird, les forums, tumblr  - toutes les plateformes faisant office de réseau social à dire vrai - pullulent de rumeurs toutes aussi fausses que blessantes contre Charlie. Tyler ne sait pas vraiment pourquoi Charlie leur accorde de l’importance : certains rumeurs sont à peu près crédibles à la limite, mais la chanteuse semble vivre particulièrement mal les rumeurs portant sur une liaison entre sa soeur et lui… C’est ridicule : personne ne peut y croire. L’instructeur faisait mine de comprendre l’importance des apparences et s’efforcer de vivre en conformité avec celles que sa famille voulait donner mais cette fois, cela lui échappait totalement… Tyler avait bien essayé d’en parler à son père, mais ils ne s’étaient pas adressés la parole depuis si longtemps qu’il ne savait pas dire si la réaction de celui-ci était dûe à la colère que ses rumeurs faisaient naître en lui, ou si c’était parce qu’il était agacé que Tyler l’ait contacté pour un sujet aussi trivial… Peu importait : Charlie était triste et ne cessait de s’excuser des propos tenus par les gens. La seule façon que le jeune homme voyait de lui redonner le souvenir était donc de faire supprimer tous les commentaires en ce sens, de supprimer les comptes trop virulents et dans certains cas, essayer de dialoguer avec eux pour leur faire comprendre à quel point il s’agissait d’inepties… Une fois à peu près satisfait de la modération qu’il avait effectué sur ces dernières semaines, il lança le logiciel qu’il avait créé pour détecter ce genre de posts, mais le chiffre qui s’afficha devant lui le laissa coi. Le nombre de posts avait quintuplé, au lieu de diminuer. Son poing retomba violemment sur la table de la cuisine, faisant sursauter Beth mais sans donner plus d’explication, il se précipita à l’étage de la maisonnée. Il se retrouva en quelques secondes devant la porte de la chambre de sa soeur, sur laquelle il frappa de si nombreuses fois qu’une personne ne le connaissant pas aussi bien que Charlie, aurait pu croire qu’il tambourinait à la porte. Quand, enfin (quasi immédiatement, en réalité), elle ouvrit, Tyler pénétra dans sa chambre sans même la saluer et commença à faire les cent pas, ne sachant pas réellement comment il devait lui annoncer la nouvelle. On l’invitait toujours à prendre des pincettes, et il savait généralement comment aborder la plupart des sujets avec sa soeur, selon l’importance qu’elle leur donnerait, mais là… c’était trop important. Il ne pouvait pas lui donner une version édulcorée de la vérité. Jamais encore, il ne s’était trouvé dans une situation où il craignait de vraiment la décevoir, mais ce jour était arrivé, et Tyler aurait préféré ne jamais le vivre. Continuant à parcourir la chambre de long en large puis de gauche à droite, pour finir à la traversée de travers avant de recommencer du début, il finit par décider de se jeter à l’eau après trois longues minutes : “Charlie.” Il soupira et se positionna devant elle : “Je suis désolé, mais je n’y arrive pas. J’ai échoué.” Sans plus d’explications, oubliant que Charlie n’avait aucun moyen de savoir ce dont il parlait, il recommença à user ses semelles sur le parquet de l’étage, et évitant très soigneusement le regard de son ange gardien, tout honteux qu’il était.

_________________

on my knees looking for the answer. are we human or are we dancer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Charlie Wolfe

messages : 164
name : fernweh ; célia.
face + © : christensen © money honey, tumblr
multinicks : madden dempsie.
points : 193
age : twenty six.
♡ status : feelin' like a flightless bird, lonely and sad.
work : daydreamer, (part time) barmaid.
home : big bad wolfe, ocean avenue.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

i'm a disappointment, doing everything I can. Empty
Message· · Sujet: Re: i'm a disappointment, doing everything I can. i'm a disappointment, doing everything I can. EmptyLun 24 Juin - 23:09


Depuis le show, la vie de Charlotte avait totalement été bouleversée. Victime de son succès, la jolie blonde avait d'abord goûté au quart d'heure de gloire avant de se prendre le revers de la médaille en pleine face. Le harcèlement, les moqueries, la méchanceté - la connerie humaine se révélait un peu plus chaque jour et à chaque fois sous un nouveau visage. Le coup le plus dur lui avait été porté en plein cœur, lorsque son coach lui retira sa chanson. Ces quelques phrases, mêlées à une douce symphonie composée par ses doigts de fée, était, en réalité, une ode à son frère, Tyler et à ce don que la vie lui avait offert à la naissance. Les médias s'étaient emparés de cette histoire et leur relation fraternelle, exposée aux yeux de tous, avait séduit l'américain moyen. Les votes effrénés de la ménagère (et des autres bouseux d'ailleurs) avaient porté Charlie jusqu'en demi-finale ... jusqu'au drame.
Reconnue dans la rue, bashée sur les réseaux sociaux, sifflée dans le métro ... le quotidien New-Yorkais de la môme était devenu un véritable enfer. Et même si l'idée ne l'enchantait guère, Charlie dû se résoudre à quitter la métropole au profit de sa petite bourgade paumée. Sa mère l'avait imploré de revenir à la maison, de ne pas s'entêter ... et une agression à la sortie d'un cinéma l'avait poussé à prendre en considération les souhaits de sa génitrice.
Il lui avait fallu quatre jours pour traverser le pays. Guitare sur le dos, trois valises difficiles à traîner, Charlie avait opté pour le bus comme mode de transport. Sillonner l'Amérique à la roots lui permettrait de booster sa créativité (et surtout d'éviter le surplus bagages à l'aéroport).
Cinq chansons émergèrent de son imaginaire à mesure qu'elle se perdait dans les doux paysages de l'illinois, du nebraska et de l'idaho. Il n'y avait définitivement pas mieux pour composer.
Assise sur son lit, ses doigts fins glissèrent sur les draps de coton. Dans sa chambre, rien n'avait bougé. La décoration, inchangée, pansa durant quelques instants, son cœur meurtri par les scandales de ces dernières semaines. Charlotte savait que Tyler avait pris soin à ce que personne ne touche son bordel organisé. Et encore une fois, la môme lui était plus que reconnaissante.
D'anciennes photos accrochées aux murs la firent sourire lorsque l'entrée fracassante du jeune homme la fit franchement sursauter.
« Ty' ! » Sa voix habituellement suave, grimpa dans les aigus lors que son grand frère ouvrit la porte à la volée, le visage grave.
Complètement perdu dans ses pensées, il entama un insupportable manège qui consistait à calculer la superficie de sa chambre de ses baskets neuves, taille 44. Les yeux du moineau suivirent longuement cette paire de Nike avant de se reposer sur le minois angélique de l'aîné des Wolfe.
« Tes chaussures sont nouvelles ? Depuis quand t'es à la mode toi ? » Cette petite pique franchement innocente ne stoppa pas l'étalon qui redoubla d'effort avant de lui lâcher, impuissant, qu'il avait échoué à sa tâche.
Charlie arqua un sourcil, dubitative. « Ty' viens t'asseoir, tu vas bousiller tes semelles. » L'image fit son chemin dans les méninges du jeune homme puis celui-ci se tourna vers sa soeur, qui tapotait doucement le matelas de la paume de sa main. « Tu veux bien m'expliquer de quoi tu parles ? »
@tyler wolfe

_________________
would you be mine? would you be my baby tonight? could be kissing my fruit punch lips in the bright sunshine. 'cause i like you quite a lot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tyler Wolfe

messages : 302
name : margot
face + © : zac efron; century sex
multinicks : finn - lucy - ali
points : 374
age : 28 yo
♡ status : single, not ready to mingle.
work : fire arms instructor

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) poppy iris raphaël dorcas charlie

i'm a disappointment, doing everything I can. Empty
Message· · Sujet: Re: i'm a disappointment, doing everything I can. i'm a disappointment, doing everything I can. EmptySam 6 Juil - 13:29

Cette fois, le surnom “Ty’” ne le fit pas sourire. Ce n’était pas que son utilisation lui déplut (bien au contraire, il considérait que c’était un surnom de gens “cools”), mais il avait autre chose en tête. De toute sa vie, il lui semblait bien que c’était la seule fois où il aurait vraiment dû se montrer à la hauteur de la soeur géniale qu’il avait et qu’il n’avait pas pu le faire. Il avait conscience que cela ne serait pas la première fois qu’il la décevrait, mais cette fois, il n’y était vraiment pour rien. Ce n’était pas parce qu’il avait décidé de la faire tourner en bourrique, pas parce qu’il était incapable de faire ce qu’elle lui demandait mais uniquement parce qu’il était incapable d’être à la hauteur. Il aurait volontiers passer plus de temps à démentir les rumeurs, à laisser des commentaires pour faire entendre raison aux gens, mais lui-même savait que c’était parfaitement inutile. Peut-être que d’autres gens y arriveraient, mais pas lui. Il avait hésité longtemps à insister jusqu’à ce que son rendez-vous trimestriel à l’hôpital ait lieu, à en profiter pour passer voir Anton qui aurait peut-être une idée de quoi faire (même si ce n’était pas forcément dans les cordes d’un pédiatre) mais il craignait de devenir fous à lire des commentaires de la sorte. Ce n’était pas ceux qui lui prêtaient une liaison à sa soeur qui le gênait le plus, mais ceux où elle se fait insultée et traitée comme une moins que rien. Charlotte Wolfe était insupportable : il ne comptait plus le nombre de fois où il avait eu envie de la taper pendant son adolescence, mais il n’y avait guère que lui et Beth qui avait le droit de le dire. Et même eux n’avaient jamais tenu des propos aussi durs à son égard. Car, peu importe le nombre de fois où elle avait tapé sur le système nerveux de son frère, elle était aussi la personne la plus douce et la plus attentionnée qu’il connaissait. Il se doutait bien qu’elle n’était pas comme ça avec tout le monde, mais avec lui, elle se montrait (désormais, un peu moins à l’adolescence) d’une patience d’ange. Et la liste de ses qualités ne s’arrêtait évidemment pas là.
C’est un cadeau de Dorcas.” répondit-il d’un ton des plus désagréables quand sa soeur lui demanda depuis quand il était à la mode. Ce n’était même pas qu’il les appréciait particulièrement, mais puisqu’on les lui avait offert (et même si c’était @Dorcas Ozera), il n’allait pas les laisser mourir dans un coin, c’était ridicule.
Il continua de faire les cent (mille) pas, jusqu’à ce qu’enfin, les mots réussirent à se déloger de sa gorge. Il nota que ses cordes vocales ne fonctionnèrent pas habituellement et que sa voix était teintée de l’inquiètude qui l’obsédait. Il arqua un sourcil lorsqu’elle lui dit qu’il allait user ses semelles et dans un réflexe un peu primaire, il souleva le pied droit, puis le gauche pour observer ses semelles. Elles avaient l’air en parfait état. Il soupira, se tourna vers sa soeur, et haussa les épaules. Il doutait sincèrement qu’on puisse user des semelles de la sorte mais d’un autre côté, si on ne les usait pas en marchant… Charlie devait avoir au moins en partie raison. Il se moquait bien de les user plus rapidement que prévu, mais ce n’était vraiment pas le moment de contrarier Charlie plus qu’elle ne s’apprêtait à l’être. Il s’assit à ses côtés, puis hésita, cherchant par où commencer. “Je… Ne me déteste pas, ok ?” Le bleu de ses yeux s’intensifia, comme pour faire comprendre à sa soeur l’importance de sa demande. Il déglutit, puis expliqua, de manière très rationnelle ce qu’il avait fait : “Je sais que cela te dérange beaucoup, ce que l’on peut raconter sur toi. Cela dérange maman aussi (le fait qu’il utilise le mot “maman” plutôt que son prénom témoignait de la gravité de la situation), même si elle fait comme si de rien n’était. Alors, je me suis dit que je pourrai essayer d’expliquer à ces gens que c’était faux, et qui tu étais. J’ai écrit aux journaux qui avaient fait des articles désobligeants sur toi, leur demandant de publier un démenti. Ils ne m’ont pas encore répondu, mais bon, au vu des résultats obtenus sur les réseaux sociaux, je ne suis pas très optimiste.” Il marqua une pause, pour s’assurer qu’elle suivait bien, puis ajouta “J’ai également essayé de répondre aux commentaires un par un, puis de les faire supprimer, mais il y en a toujours plus et j’ai l’impression que ce que je fais est parfaitement inutile. J’ai peut être réussi à faire entendre raison à dix personnes, tout au plus…” Il souffla doucement, sa poitrine plus légère de cet aveu, et attendit, anxieux, la réaction de la chanteuse.

_________________

on my knees looking for the answer. are we human or are we dancer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




i'm a disappointment, doing everything I can. Empty
Message· · Sujet: Re: i'm a disappointment, doing everything I can. i'm a disappointment, doing everything I can. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
i'm a disappointment, doing everything I can.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: