AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm a bad boy | PV McAllister and Careca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: I'm a bad boy | PV McAllister and Careca Mar 26 Jan 2010 - 5:40


    On dit souvent que les nuits étoilées sont celles qui sont le plus spéciales. Celles qui vous offrent parfois la chance de faire un vœu alors qu’une étoile filante passe devant vos yeux. Esteban Carson avait la chance de se sentir chanceux. La dernière année avait été pour lui un moment de ressourcement où il avait réussit à surmonter des épreuves difficiles. Il en était fier. Fier d’être toujours celui qu’il était, et surtout de continuer à pouvoir faire ce qu’il aimait de faire. C’est pour ça qu’il était étendu sur une longue nappe de tissus entouré de son meilleur ami Gabriel McAllister et de son amie Micaela Careca, tous en maillots de bain. Ils l’avaient rejoind à la plage alors qu’Esteban avait décidé d’avoir un petit moment à lui face à la beauté de l’océan et à la chaleur de la journée. La nuit était tombée rapidement dès lors qu’ils avaient commencé à ouvrir cette charmante bouteille de vin qu’Esteban avait lui-même apporté. Il était rare de voir Micaela, Gabriel et Esteban ensemble, surtout depuis leurs relations ambigües… et Esteban était le premier à vouloir profiter de si beaux moments comme il l’était actuellement.

    Devant lui, était disposé un panier gorgé de fruits divers. Il n’eu même pas besoin de s’étirer le bras que Micaela lui tendit une grappe de raisin tout en lui faisant savourer chacun des fruits, qu’il ne s’empêchait pas d’attraper d’abord avec la langue puis avec la bouche. Croquant dans le dernier des raisins, Esteban se mordilla la lèvre avant de regarder avec surprise Micaela qui s’étendait sur le ventre devant lui et Gabriel. Ils étaient seuls, à l’abri des regards… un endroit où personne ne viendrais les déranger ni même apprendre ce qu’ils étaient entrain de faire. Ce n’était pas dans un endroit comme celui-ci qu’Esteban se défilerait. Il avait le sentiment que tout ça n’était que le début d’un quelque chose qu’ils se souviendraient longtemps. Et lorsqu’il était question de ce genre de relations, Esteban devenait le plus patient des hommes. Observant du coin de l’œil, celle qui s’était étendue, Esteban affichait un sourire. Le reflet de la lune et des étoiles sur la peau de celle-ci, la rendrait d’autant plus attirante si ce n’était qu’il résistait à ne pas lui parcourir quelques doigts sur sa peau satinée. Simplement pour la faire frissonner.

    Mais il se ravisa rapidement. Ce n’était pas raisonnable pour quelqu’un comme lui qui avait ‘’changé’’. Il avait pris sur lui depuis si longtemps, qu’il pouvait oser être fidèle à Hailey. N’allaient-ils donc pas se marier très bientôt? Et si… Si seulement il se laissait aller quelques temps? Elle n’avait pas à savoir. Comme on disait si bien, ce que l’on ne sait pas ne nous fait pas de mal.



Revenir en haut Aller en bas
Pamela Auber
what is your secret ?
avatar

♦ Posts : 2566
♦ Credits : stolen paradise.

Address : famous reporter.
Quote : « the end justifies the means. »


HALL OF FAME
To Do List:
Contact List:
RP status:

Message(#) Sujet: Re: I'm a bad boy | PV McAllister and Careca Mer 27 Jan 2010 - 0:11



Une petite réunion entre Gabriel, Esteban et Micaela, voila qui était pour le moins inattendu en vue des dernières tensions qui avait unies le sénateur et la Mexicaine. Mais la soirée était agréable, la nuit particulièrement douce et la lune qui s’élevait apaisait les esprits torturés. La bouteille de vin prestigieuse jouait aussi un grand rôle dans la décontraction et l’humeur enjouée de la jeune femme. Le meilleur moyen de se débarrasser de ses démons n’était-il pas de les accepter? En tous cas Micaela était de cet avis, alors c’était d’un œil vif et charmeur qu’elle avait observé Esteban et Gabriel toute la soirée, quitte à devoir accepter les choses autant le faire de manière agréable. Micaela s’amusa avec les fruits qu’elle faisait déguster à Esteban puis en s’allongeant lascivement sous ses yeux, sans la moindre trace d’innocence, elle prenait un plaisir insoupçonné à attiser son désir . Elle touchait au but en sentant les doigts du jeune homme parcourir délicatement les courbes de sa peau halée, et alors qu’elle sentait les frissons assaillir son corps, elle planta son regard sombre et séducteur dans les yeux de Carson. Mais il finit par se raviser en si bon chemin, laissant en suspend ce qu’ils avaient commencé. Il était aisé de deviner la cause de son soudain recul, c’était une blonde plantureuse répondant au doux nom de Hailey. Micaela avait tout à fait conscience des conséquences qu’aurait son comportement sur le couple que formait Esteban avec la jeune Caldwell, mais elle s’en fichait royalement. Elle était bien loin et définitivement révolue l’époque d’une Micaela qui faisait attention à épargner les sentiments d‘autrui. En fin de compte qu’avait-elle récolté en faisant passer les autres avant elle si ce n’est son propre malheur? Alors Hailey pouvait bien aller au diable, et tous les autres habitants d’Ocean Grove avec elle par la même occasion, surtout Maât. Qu’Est-ce qu’elle pouvait le maudire, le soir avant de se coucher, et le matin en se réveillant, le midi en mangeant et a chaque autre occasion qu’elle avait.

Micaela était toujours allongée, mais elle se redressa en posant son regard sur Gabriel. Il n’échangèrent aucun mot, mais Micaela afficha un sourire amusé en arquant un sourcil. Puis, à la manière d’un félin qui approche sa proie, elle avança lentement jusqu’à Esteban qui venait de s’assoir en se ravisant. La mexicaine passa une jambe de chaque côté des siennes pour s’assoir à Califourchon sur lui. Elle ne quittait plus son sourire en coin, lourd de sous entendus et d’envies silencieuses mais évidentes, puis en faisant glisser ses mains sur son torse, Micaela finit par prendre la parole. « On sait tous les deux qu’il n’y aura jamais vraiment qu’elle.» Affirma-t-elle avec tout l’aplomb du monde. « Alors arrête de penser… » Elle laissa alors sa phrase en suspend en se retournant pour trouver Gabriel du regard. Sa présence effleurait sa peau, et au même titre qu’elle brûlait d’envie pour Esteban, elle fondait pour Gabriel -comme toujours. Micaela étendit son bras jusqu’à passer sa main autour du cou du sénateur avant de l’embrasser brièvement mais avec toute la fougue d’un baiser de retrouvailles pour finalement revenir sur ces pas et terminer la phrase qu’elle avait mit en pause face à Esteban : « Tu vois, il ne manque plus que toi. » murmura-t-elle en se rapprochant dangereusement de son oreille pour finalement déposer un baiser sensuel au creux de son cou. La belle dessina un chemin de bisous imaginaire avant de se redresser avec un sourire provocateur sur les lèvres et songeant qu'il était temps de faire languir Esteban. Après tout, un peu d'impatience et d'envie ne pouvaient pas lui faire grand mal.
Alors furtivement, Micaela se redressa en affichant une moue indifférente, l'air de dire "c'est toi qui vois" et attrapa la main de Gabriel pour prendre l'élan de se dégager d'Esteban. La jeune femme lâcha la main du sénateur lorsqu'elle fut plus proche de lui que son ami et senti ses doigts glisser habilement dans le bas de son dos. Puis elle fit volte-face pour se retrouver dos à lui mais toujours aussi proche, sentant sa peau frémir au contact du torse de Gabriel. Dans un geste machinal, elle se cambra et posa ces mains sur les siennes qui venaient de se loger sur son ventre.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I'm a bad boy | PV McAllister and Careca Dim 14 Fév 2010 - 5:40

    Vu le contexte, le rapprochement au clair de lune de ce soir pouvait paraître étrange aux yeux des profanes, au trio que formaient Micaela, Esteban et Gabriel. Pourtant même si les derniers évènements tendaient à les séparer, l'année 2010 avait tissé entre eux des liens dont le temps et les difficultés ne venaient manifestement pas à bout. Une bouteille de vin, une corbeille de fruits, trois amis et une promenade sur la plage sous le signe de la sérénité. Couché, admirant un moment la voute étoilée, Gabriel s'était finalement redressé pour observer d'un œil curieux le petit jeu de séduction de Micaela à l'égard de son meilleur ami. Il avait connu la jeune femme charmeuse dans l'intimité de leur couple, et contre toute attente la voir agir de la même façon auprès d'Esteban piquait sa convoitise plutôt que sa jalousie.

    Il remarqua l'hésitation soudaine d'Esteban. Le spectacle avait de quoi être amusant. Le séducteur de ces dames éprouvait donc quelques réticences à se laisser tenter par une fin de soirée plus intime ? A quoi bon ? Il n'était pas prêt à être l'homme d'une seule femme. Surtout si cette femme s'appelait Hailey Caldwell. Gabriel avait accepté avec plaisir d'être le témoin du jeune Carson à son mariage, mais ce n'est pas pour autant qu'il partageait son avis sur un possible futur heureux avec cette femme.

    Il capta le sourire espiègle de la métissée qui s'attarda un court instant sur lui avant de partir en chasse de celui qu'elle convoitait. Elle savait y faire pour parvenir à ses fins et le beau brun ne donnait pas cher de la volonté de sa proie. Proie qu'elle délaissa cependant le temps de l'attirer à elle dans un baiser impétueux, intoxicant de retrouvailles tant attendues, pour finalement s'arracher à lui, abandonnant sur ses lèvres une impitoyable saveur d'extase. Gabriel retint avec difficulté l'ardeur de la passion qui s'emparait de lui, pour laisser à Micaela le loisir de mener la danse comme elle s'amusait à le faire avec une délicieuse insolence. « Tu vois, il ne manque plus que toi. » Conclut elle, dans une invitation on ne peut plus clair avant d'attraper la main de Gabriel pour lui revenir. Il fit doucement courir ses mains le long de son dos puis sur son ventre ferme alors qu'elle faisait volte face, se sentant frémir au contact de la peau nue contre son torse. Il devina alors dans le charme envoutant de l'atmosphère, que ni Hailey, ni Maât ne seraient des prétextes suffisants pour les empêcher de s'abandonner les uns aux autre le temps d'une nuit. Peut-être le vin y était-il pour quelque chose, peut-être pas. Gabriel ne pouvait nier l'attrait particulier qu'il y avait à partager une telle expérience avec les deux personnes qui avaient toujours eu la première place dans son cœur. A cet instant plus que jamais, il se sentait proche de Micaela et d'Esteban, et d'ailleurs, quel mal y avait-il à cela ? Ils étaient trois adultes, conscient de leur actes et qui n'avaient jamais prétendus être des anges. Oh non, ce soir les jeux étaient faits. Sans fausse pudeur, sans crainte d'un désir qui au fond n'avait rien de condamnable.

    Alors Gabriel laissa ses mains voyager précautionneusement sur les courbes de la jeune femme contre lui, caressantes, exigeantes, arrachant un soupir languissant de sa victime consentante. Puis alors qu'il plongeait son visage dans le creux de son cou pour mieux l'explorer de ses lèvres, ses yeux azurés se rivèrent dans ceux d'Esteban, provocateurs, le défiant de les rejoindre. Il brûlait de passion pour Micaela aussi sûrement qu'il frémissait d'impatience de savourer le plaisir coupable de le torturer de désir pour l'amener au septième ciel. Le brun glissa finalement vers le visage de la belle, frôlant sa joue de ses lèvres, son regard incandescent toujours dévolu au jeune Carson, il tourna doucement le visage de la mexicaine vers le sien pour lui offrir un baiser plus profond, plus ardent que le premier, puis lui adressa un sourire complice. Après quoi il se déplaça lentement pour trouver Esteban, sans se départir de son sourire en coin. Il déposa une main sur son torse et le poussa sur le sable pour être au dessus de lui, avant de l'embrasser avec ferveur, glissant sa langue entre ses lèvres pour lui offrir la sensation érotique du goût de Micaela dans sa propre bouche. Satisfait, il glissa un « Si l'avant goût te plait, tu sais ce qu'il te reste à faire. » au creux de son oreille avant de se détacher de lui pour revenir auprès de la mexicaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I'm a bad boy | PV McAllister and Careca Jeu 18 Mar 2010 - 2:36

    Esteban ne s’était jamais considéré comme un ange. Jamais il n’avait eu, cette si grande prétention, s’amusant plutôt à jouer le rôle du démon s’attaquant aux proies angéliques. Mais il se retrouvait dans une situation légèrement inattendue mais qui aurait pu auparavant faire partit de son quotidien de jeune adolescent. Hors, les responsabilités et les lois non écrites avaient leur part de culpabilité à transmettre à Esteban Carson. Micaela et Gabriel semblait s’amuser à le torturer dans l’optique où ils arrivaient parfaitement à comprendre ce qui le faisait hésiter. Ce ne fut pourtant sans gêne que Micaela s’approcha de lui d’une démarche si particulière, qu’il en resta immobile ne voulant ne pas en perdre une seconde de ce qu’on lui offrait comme vue. Il avala difficilement sa salive, résistant bien plus fort qu’il ne le pensait. « On sait tous les deux qu’il n’y aura jamais vraiment qu’elle. Alors arrête de penser… » Esteban eu la vague impression qu’elle avait pensé à la même chose que lui. D’un autre coté, on avait toujours trouvé Esteban prévisible quand il s’agissait d’histoires de filles…et de gars? Mais ne disions nous donc jamais «If you want it, you got it? ». La tentation fut encore plus difficile à ignorer alors qu’il voyait devant lui des échanges qu’il ne pouvait qu’en ressentir les vibrations. Micaela et Gabriel échangeait de faibles mais passionnés baisers avant de réaliser de nouveau qu’il était toujours spectateur. Bien qu’il n’avait rien contre, il comprit bien rapidement qu’on voulait bien plus de lui que de quels regards curieux sur leurs ébats. Ils voulaient qu’il s’y joigne. Il voulait s’y joindre.

    Le message de Gabriel fut un peu plus clair que tous les autres lorsqu’Esteban subit un échange surprenant mais agréable de salive, lui apportant des parfums qu’il n’avait pas l’habitude de sentir ou même encore de ressentir. Le déclic se fit assez rapidement dans sa tête, où il décida de se libérer de toutes les pensées qui auraient pu retenir son envie, car il était plutôt très apparent à travers le léger vêtement qu’il daignait encore porter. Son regard se riva vers Micaela et un sourire en coin apparu. Esteban s’approcha finalement de la tigresse qui avait si dangereusement attisé un désir qu’il gardait enfouit depuis si longtemps. D’un coup de langue, Esteban la fit parcourir doucement sur le chemin imaginaire qui liait le cou de la demoiselle à ses épaules. Sa langue s’arrêta au vêtement de Micaela, laissant tout le loisir à ses dents de retirer celui-ci tout en la faisant frissonner par son souffle chaud et presque impatient. L’envie du moment était si grande, il était capable de sentir ses mains tremblés déployant d’énormes efforts pour ne pas arracher le vêtement plus vite qu’il ne le fallait. De viriles mains s’apposèrent sur son dos, laissant au passage quelques marches bien visibles de griffures avant de terminer par s’accrocher au dit maillot. Dring. Esteban sentit le vêtement glisser sur ses jambes laissant à Gabriel le soin d’en faire bon usage. Les vêtements reposant dans le sable, Esteban s’étendit avec plaisir sur le dos, laissant Micaela et Gabriel le loisir de le satisfaire comme eux seuls le savait le faire. Dring. Dringggggg. Dringggggggggggg!

    Esteban ouvrir finalement les yeux employant le téléphone qui apparemment avait décidé de lui gâché la vie, en le réveillant de si bon rêves. La voie embrumée par le sommeil Esteban décrocha le téléphone sans daigner regarder qui il allait détester dans les prochaines 10 secondes.

      -Mm… moui.. ?
      -Salut Este, je te réveille? Dis ça te dirais d’aller faire un tour? Je sais pas moi… à la plage ce soir? Qu’on passe un moment tous les deux pour mettre les choses au point.
      Esteban resta silencieux un moment.
      -Este?
      -Est-ce qu’on peut inviter Micaela?
      -…
      -…
      -Euh… non? Pourquoi?
      -…



    Ce n’était pas exactement le genre de rêve qu’il pouvait être raconté. À moins que tout ça fût un rêve prémonitoire. Se fut sans aucune hésitation qu’Esteban accepta l’offre de Gabriel. On ne sait jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: I'm a bad boy | PV McAllister and Careca

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm a bad boy | PV McAllister and Careca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: Crandon Park Beach & Port of Miami-