Partagez
 

 I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m)

Aller en bas 

Marvin Wilkins

messages : 608
name : jenn/foxie
face + © : s.fernandez / ultraviolences (avatar), unknown@tumblr (gif)
multinicks : lexi ⋅ shiloh ⋅ luca ⋅ marloes
points : 213
age : twenty-nine.
♡ status : sleeping on your bed after sex, never call you back.
work : sports promoter of his best friend.
home : a flat in crescent lane with resen, finn and (unfortunately) carter.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●○ ) finn, resen, tc at the firehouse, tc on the beach.

I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) Empty
Message· · Sujet: I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) EmptyMar 25 Juin - 15:07

@Resen Harwell
50 single rope (tours de corde à sauter)
25 fentes
1 min battle rope
15 shadow (coups de poings à vide)
50 single rope
25 jump box
1 min mountain climber
15 coups dans un sac de frappe

-> 5 tours à réaliser, for time.


Stoppant le chronomètre au moment où Resen achevait le dernier mouvement de son entrainement, Marvin y jeta un coup d’œil, l’appareil dans sa main gauche, hochant la tête positivement tout en rejoignant son ami, un air satisfait sur les lèvres. « 37 minutes et 18 secondes, c’est vraiment bien. » lui assurait-il, conscient des progrès de son meilleur ami, qui ne cessait de s’améliorer de jours en jours, de semaines en semaines, et également ravi de pouvoir y contribuer, d’une certaine façon, en participant à sa préparation physique, en l’encourageant tout du long des exercices qu’il lui préparait alors et aussi, en étant là pour rendre compte de sa progression, l’en félicitant alors comme il le méritait. « Relève toi, marche un peu. » lui indiquait-il une fois arrivé à sa hauteur, d’un ton ferme mais amical, tout en lui tendant la main pour l’aider à se relever tandis qu’il avait profité de la fin du wod pour s’adosser à une jump box, essoufflé après l’enchainement intensifs des mouvements qu’il avait eu à réaliser. Pour l’aider à progresser, en dehors du travail technique sur la boxe et ses mouvements, que le jeune homme connaissait moins, Marvin préparait régulièrement pour son ami des enchainements d’exercices pour l’aider à améliorer son cardio, son agilité et sa précision de mouvements, s’inspirant en partie d’exercices de crossfit, combiné à des mouvements techniques de boxe pour réaliser un réel parcours d’entrainement à haute intensité, visant le dépassement continuel de soi. Pour cela, le jeune agent avait besoin de beaucoup se documenter, se prenant régulièrement du temps pour lire des livres ou des magazines sur le sujet, ou pour regarder des reportages qui l’aidait alors à apporter le meilleur soutien sportif à son ami, en plus de son rôle d’agent. Marvin, il souhaitait faire tout en son possible pour aider son meilleur ami à progresser dans son milieu et à atteindre ses objectifs de carrière. Parce qu’au fond, rien ne lui faisait davantage plaisir que le bonheur et la réussite de son ami, sur laquelle il avait rapidement préféré se concentrer. Et si Marvin n’avait jamais été du genre à se cultiver volontairement ou à ouvrir un bouquin pour apprendre des choses, cela ne le dérangeait pas de le faire dans ce cas là où le domaine l’intéressait réellement. Après tout, qui d’autre que lui pouvait mieux seconder le jeune boxeur dans sa route vers le succès ? Plus que par son rôle d’agent, Marvin le devait de par sa place de meilleur ami, il se considérait donc comme le plus à même de soutenir Resen dans ses aspirations. Lui tendant au passage une bouteille d’eau et une serviette pour lui permettre d’éponger son visage de la sueur, il reprenait alors la parole, envisageant le combat approchant tandis qu’il ne restait plus qu’une semaine avant la date butoire. « Tu vas lui mettre la raclée de sa vie, c’est certain. » annonçait-il, animé par un sourire confiant tandis qu’il reposait sur son ami, un regard assuré, dans le but de le rassurer sur les éventuels doutes qu’il pouvait encore avoir quant à sa performance à venir. Après plusieurs semaines de préparation acharnée, voilà que la date du prochain combat approchait enfin et à ce sujet, Marvin était clairement confiant, persuadé que le boxeur avait toutes les chances de son côté pour rapporter la victoire avec lui. Ne restait-plus désormais que quelques entrainements à faible intensité, suivi de trois jours de repos complet pour lui assurer la meilleure forme possible. « Alors, prêt pour la semaine d’abstinence à venir ? » plaisantait-il alors, quoique pas totalement, en faisant référence à la règle pour les boxeurs de ne pas avoir de rapports sexuels les jours précédent un combat, ceci afin de booster son taux de testostérone et ne pas minimiser ses chances de succès.

_________________

Woman, oh woman, don't treat me so mean ! you're the meanest old woman that I've ever seen, I guess if you say so, I'll have to pack my things and go. Hit the road and don't you come back no more...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a softer beginning

Resen Harwell

messages : 1348
name : faustine.
face + © : lp ⋅ ©self, tumblr.
multinicks : sami ⋅ scott ⋅ amber ⋅ kate ⋅ kelley ⋅ billie ⋅ jimmy ⋅ jesse.
points : 1901
age : twenty nine ⋅ [27|08]
♡ status : officially no time for that, maybe sorta kinda dating two women at the same time.
work : professional boxer (super-middleweight category), bodyguard.
home : crescent lane with finn, marvin and carter.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | citra, finn, gaelan, marloes, jude, marvin, (raph).

I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) Empty
Message· · Sujet: Re: I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) EmptyVen 26 Juil - 23:55

Le souffle court et rapide, Resen se laissa tomber sur la jump box pour tenter de reprendre sa respiration, le dos courbé et les mains posées sur ses genoux dénudés. Dans sa nuque coulait la transpiration, qui se frayait également un chemin sur son front, coulant jusque dans ses yeux et lui faisant froncer les sourcils, dont le mouvement s'intensifia lorsque la voix de son meilleur ami et agent lui parvint aux oreilles. Il redressa alors la tête, observant le visage de Marvin en attendant quelques secondes de pouvoir retrouver l'usage de la parole, avant de secouer un peu la tête et de se mordre la lèvre. « Pas assez, faut recommencer. » Il avait ses objectifs. Depuis qu'il avait enfilé sa première paire de gants, il avait eu l'intention de grimper les échelons et grandir dans le milieu de la boxe ; même s'il ne l'affirmait pas à tout va, n'affichant pas son ambition aux yeux de tout à chacun, il se l'admettait au moins à lui-même : il détestait perdre, que ses stats baissent, ou encore laisser au doute une place dans l'équation. Resen voulait être le meilleur, et Resen se battait pour ça, dépassant ses propres limites physiques pour tenter de grandir un peu plus dans un domaine où le surpassement de soi était non pas une option, mais une nécessité vitale. Ce combat était d'une importance non négligeable, pour le classement à la fin autant que pour la somme qu'il serait en mesure d'empocher s'il venait à gagner – et il le détestait, ce « si », qui laissait à supposer qu'il pourrait ne pas y arriver. Si Marvin se donnait à fond pour lui créer les meilleurs entraînements possibles, les plus complets et les plus développés qu'il fut, il ne pouvait pas s'empêcher de se dire que ça n'était jamais assez. Dépréciatif envers lui-même et non pas envers son meilleur ami et ses capacités à l'entraîner, Resen ne se reposait jamais sur ses acquis et considérait chaque réussite simplement comme un palier surmonté, le guidant vers bien d'autres qu'il restait à surpasser. Peut-être que ce simple fait le rendait parfois chiant, parfois très chiant, mais c'était ainsi qu'il avait appris à fonctionner sous les ordres de son père, et qu'il s'était formé dans le monde du sport. Suivant les instructions de Marvin, Resen se releva et commença à faire le tour de la salle, reprenant peu à peu une respiration normale et qui lui permettait de prétendre à la parole à nouveau, sans que des essoufflements ne se glissent entre chacun de ses mots. Tendant le bras pour récupérer au passage la bouteille et la serviette offertes par son meilleur ami, Resen essuya son visage d'une main et débouchonna la bouteille de l'autre, la portant à ses lèvres pour en boire une gorgée qu'il garda quelques secondes en bouche avant de l'avaler, puis de hausser distraitement les épaules. « C'est pas gagné d'avance. Faut qu'on revienne demain matin et demain soir pour recommencer l'entraînement, je me sentirais pas assez prêt avec juste ça. » Il soupira. Son corps allait souffrir de multiples courbatures en plus des coups qu'il encaisserait lors de son combat ; c'était couru d'avance, et pourtant il ne voulait pas ralentir la cadence pour autant, et prendre le risque de ne pas être suffisamment à niveau. Il n'avait pas la même confiance en lui que celle que lui accordait Marvin, et peut-être était-ce là toute sa force, finalement. Un rire lui échappa pourtant à la dernière remarque de ce dernier alors que, se mordant la lèvre, il comprenait tous les sous-entendus cachés dans la remarque de son agent. Il savait, après tout, de quoi était faite la vie personnelle du boxeur ces dernières semaines. « Va falloir gérer celle de la reprise après, surtout. » Ah, il savait qu'il passait sans doute pour un connard avec sa remarque, mais Marvin ne le jugerait guère sur ça. Se laissant finalement retomber sur la jump box, il passa une main sur son visage en haussant les épaules. « Marloes va passer d'ici peu de temps, pour l'étape de la douche, en prévision de cette même semaine. » Il esquissa un sourire amusé malgré la fatigue qui le prenait déjà au corps et la drôle de sensation qui le prit en pensant, au passage, à Finn. Il savait qu'il merdait avec les deux, qu'il lui fallait trouver une solution pour se sortir de là, et pourtant il ne parvenait pas à tirer un trait sur l'une ou l'autre pour l'instant.

_________________
[ The rosy gleam of his lip, the fevered gleam of his eyes. There was not a line anywhere on his face, nothing creased or graying; all crisp. He was spring, golden and bright. Envious Death would drink his blood, and grow young again. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Marvin Wilkins

messages : 608
name : jenn/foxie
face + © : s.fernandez / ultraviolences (avatar), unknown@tumblr (gif)
multinicks : lexi ⋅ shiloh ⋅ luca ⋅ marloes
points : 213
age : twenty-nine.
♡ status : sleeping on your bed after sex, never call you back.
work : sports promoter of his best friend.
home : a flat in crescent lane with resen, finn and (unfortunately) carter.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●○ ) finn, resen, tc at the firehouse, tc on the beach.

I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) Empty
Message· · Sujet: Re: I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) EmptyDim 11 Aoû - 1:31

A côté de lui qui n’avait jamais réellement trouvé sa vocation, autre que celle dans laquelle il s’épanouissait de pouvoir soutenir son meilleur ami, Marvin admirait la détermination et la force qu’avait Resen pour avancer dans son parcours professionnel et dans ses objectifs de progression physique personnelle, mettant toujours la barre plus haut avec le but ultime de toujours et encore progresser dans ses performances, sans jamais y faillir. C’est principalement la raison pour laquelle Marvin croyait autant en lui, conscient que Resen avait les capacités pour aller loin dans son domaine et réaliste quant au fait que son meilleur ami ne cesserait jamais de se battre pour atteindre son but, en devenant parfois même trop exigeant avec lui-même, ce qui pouvait le faire apparaître comme un éternel insatisfait. Et si le jeune agent préférait voir cela comme de la modestie, Resen n’étant pas du genre à se vanter ou à prendre la grosse tête par rapport à ses capacités, il arrivait toutefois qu’il doive poser certaines barrières envers son meilleur ami, venant à le calmer dans ses élans pour lui éviter l’épuisement. « Bien sûr, tu feras mieux la prochaine fois. Et mieux encore celle d’après. Mais pour l’heure, il est temps d’offrir un peu de repos à tes muscles, ils vont avoir besoin de toute leur énergie pour ce qui t’attend. » Connaissant son meilleur ami et la façon qu’il avait de toujours vouloir en faire plus, trop parfois, une petite piqûre de rappel pouvait donc parfois se montrer nécessaire envers lui, tous deux sachant que la progression ne passait pas que par les entraînements suivis et par leur intensité, mais aussi par le repos offert au corps suite à ceux-ci, leur laissant la force nécessaire pour assimiler l’effort subi et pour en acquérir tous les bénéfices profonds, sans risquer une blessure ou une fatigue musculaire éventuelle. C’était là la principale raison pour laquelle les prochains et derniers entrainements du jeune boxeur avant la date ultime se devaient d’être moins intensifs physiquement pour alors venir se concentrer vers la force mentale, à travailler jusqu’au dernier moment, pour le guider vers la réussite. « On ne l’est jamais assez, tu le sais bien. Tout comme tu sais que partir avec l’esprit vainqueur fait déjà beaucoup pour l’obtenir. » Croire en soi et en ses capacités semblait alors une valeur importante dans le domaine de la boxe, et même si cela ne faisait évidemment pas tout, cela restait un critère de grande nécessité pour amorcer un combat dans les meilleures conditions qui soient. Parce que pour ce qu’il s’agissait de l’entraînement et des moyens qu’il se donnait pour devenir constamment plus fort et plus technique dans ses gestes, Marvin ne s’inquiétait pas sur le sujet, ayant confiance en Resen pour cela. « Une fois que t’auras gagné, t’auras juste à en profiter. » lui confiait-il alors d’un ton qui se voulait taquin et complice, sous-entendant que le jeune boxeur pourrait profiter de son titre pour se voir traité comme un roi. Après tout, toute victoire méritait récompense, à lui d’en user à son avantage, maintenant qu’il en avait l’occasion. S’adossant à un tas de jump box empilé tandis que Resen s’installait sur une face à lui, le jeune agent ria légèrement à sa remarque, n’en étant pourtant que très peu surpris au vue de la vie sexuelle particulièrement active de son meilleur ami depuis ces dernières semaines. « Ah, Resen Harwell, incapable de faire les choses à moitié. Et dire que y’a quelques mois encore tu me taxais mes pornos, voilà que t’en viens à pratiquer encore plus assidûment que moi. » plaisantait-il en faisant référence à la période où son meilleur ami prétendait encore ne pas avoir de temps pour cela, allant jusqu’à refuser des sorties dans des bars qu’il lui proposait pour continuer à s’entraîner tardivement. Et bien que le fait qu’il se retrouvait désormais à devoir gérer deux relations à la fois avait eu don de l’étonner au départ, Marvin était loin de lui en tenir rigueur pour autant, toujours prêt à soutenir son ami dans son épanouissement personnel.

_________________

Woman, oh woman, don't treat me so mean ! you're the meanest old woman that I've ever seen, I guess if you say so, I'll have to pack my things and go. Hit the road and don't you come back no more...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a softer beginning

Resen Harwell

messages : 1348
name : faustine.
face + © : lp ⋅ ©self, tumblr.
multinicks : sami ⋅ scott ⋅ amber ⋅ kate ⋅ kelley ⋅ billie ⋅ jimmy ⋅ jesse.
points : 1901
age : twenty nine ⋅ [27|08]
♡ status : officially no time for that, maybe sorta kinda dating two women at the same time.
work : professional boxer (super-middleweight category), bodyguard.
home : crescent lane with finn, marvin and carter.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | citra, finn, gaelan, marloes, jude, marvin, (raph).

I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) Empty
Message· · Sujet: Re: I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) EmptyHier à 14:37

La boxe avait toujours permis à Resen de se vider la tête. Les entraînements, comme les combats, étaient une échappatoire dans laquelle il se lovait à la première occasion, abusant parfois des efforts physiques jusqu'à se conduire lui-même dans un état de fatigue profonde. Durant les séries de mouvements orchestrées par Marvin, il ne pensait à rien. Rien d'autre que la marche à suivre, que l'enchaînement, que l'objectif qu'il y avait derrière les efforts physiques qu'il faisait, et ça lui faisait un bien fou. Le combat approchait à grands pas. À un peu plus d'une semaine du Jour J, il sentait son ventre se tordre d'une appréhension un brin délicieuse, d'un tract qui le grisait, et d'une excitation qui parvenait à prendre le dessus sur tout le reste. Resen était un homme de combat. Pas ceux armés, le fusil au point, dans les broussailles ou les villes en ruine d'un Moyen-Orient à l'agonie, ou d'une Afrique noyée sous le sang des siens comme celui des étrangers venus défendre des principes. Ses combats à lui, ils se faisaient sur un ring, des gants en cuir autour des poings serrés, et le visage et les côtes de l'adversaire comme objectif. Il n'y avait peut-être pas la noblesse que l'on prêtait à l'armée, qu'il avait vue grandir dans son esprit à travers l'histoire de son frère, sa vocation, mais c'était une autre forme qu'il trouvait dans ses propres batailles. Le plus jeune des Harwell était fait pour ça, avait trouvé sa place dans un milieu où les poings claquaient contre la peau, qui se rompait parfois sous le choc du contact. Ça ne plaisait pas à tout le monde, mais au moins trouvait-il son dû à travers de ça. Mais dans sa complaisance du milieu résonnait la crainte d'un échec qui lui paraîtrait toujours plus violent qu'un coup s'il venait à perdre un de ses combats. L'insatisfaction constante face à ses capacités – n'allez pas croire qu'il se pensait mauvais ; il avait conscience de ce qu'il était capable d'accomplir, des échelons qu'il grimpait depuis son adolescence, mais jamais il ne parvenait à s'en complaire et à les trouver suffisamment bons, satisfaisants pour lui. « Mais demain on revient, il insista, accrochant le regard de Marvin, je refuse de prendre le risque de ne pas être suffisamment prêt pour ça. » Il soutint quelques secondes de plus la mire de son meilleur ami, avant d'attraper une serviette et de se la passer sur le visage et dans la nuque, épongeant les grosses gouttes de sueur qui lui collaient à la peau. Il savait que Marvin l'écoutait. Qu'il était parmi les quelques (très) rares personnes à le connaître sans doute par cœur, et il savait aussi par conséquent qu'il n'irait pas prendre à la légère les demandes qu'il lui faisait, même si elles incluaient des heures de travail en plus, et devoir passer trop de temps enfermé dans une salle comme celle dans laquelle ils se trouvaient actuellement. « Justement, j'ai besoin de bosser un peu plus pour pouvoir partir avec l'esprit vainqueur quand on y sera. » Il haussa légèrement les épaules. C'était un état d'esprit dans lequel il ne parvenait pas toujours aisément à se mettre, à moins d'être à l'instant « t ». Durant les phases d'entraînements, il se poussait un peu plus en se glissant dans le rôle dépréciatif, pour surpasser les faiblesses qu'il se figurait avoir sans que ça ne soit nécessairement le cas. Dans sa tête, ça avait toujours servi à le mettre un peu plus en condition pour dépasser ses limites, comme une sorte de carburant nécessaire à la machine pour fonctionner comme il le fallait. Mais la question fut élucidée par la pensée de Finn et Marloes qui s'immisça dans son esprit. Un petit sourire au coin des lèvres, Resen pouffa de rire à la remarque de Marvin, secouant la tête. « Je ne parie sur rien, on ne sait jamais. » Il savait que Finn n'aimait pas le voir revenir avec potentiellement de nouveaux bleus sur le visage, ne savait pas de quoi serait fait l'emploi du temps de Marloes après le combat. Si un petit espoir de pouvoir se languir de leur attention traînait en lui, il ne le transformait donc pas en certitude, juste au cas où. Roulant des yeux, Resen envoya sa serviette à la figure de Marvin. « J'ai jamais taxé tes pornos, j'ai mon propre ordi. Et t'as des goûts un peu trop... exotiques, dira-t-on, pour que ça me plaise. » Son sourire en coin s'étira un peu plus sur son visage, alors qu'il attrapa d'un geste rapide sa bouteille d'eau et la porta à ses lèvres un instant, avant qu'il ne soupire légèrement. « Mais ça craint comme situation, non ? » La question se posait-elle vraiment, cependant, quand il connaissait déjà la réponse ?

_________________
[ The rosy gleam of his lip, the fevered gleam of his eyes. There was not a line anywhere on his face, nothing creased or graying; all crisp. He was spring, golden and bright. Envious Death would drink his blood, and grow young again. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) Empty
Message· · Sujet: Re: I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm gonna ride 'til I can't no more (r/m)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» You’re gonna miss me when I’m gone ♥ Maddie (terminée)
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» Bad boyz, bad boyz what u gonna do!! Waaagh bad moonz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: