Partagez
 

 once and for all

Aller en bas 

Crys Siringo

messages : 188
name : Lia
face + © : rose bertram, amor fati
multinicks : dorcas
points : 268
age : vingt-sept ans
♡ status : mère célibataire
work : serveuse @mickey's dinner

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open

once and for all Empty
Message· · Sujet: once and for all once and for all EmptyJeu 27 Juin 2019 - 16:25

En six mois, pas une seule fois elle n’était revenue dans le coin. Crys Siringo ne faisait pas dans  l’expansion des sentiments, la confession des secrets profondément enfouis. Peut-être aurait-ce été le cas, autrefois. À l’époque où Zéphyr se donnait un malin plaisir à jouer de son air rochon. De son index qui traçait des cercles imaginaires au creux de son bras, un sourire puis des rires lui échappaient toujours à son insu. Alors il avait gagné parce que le masque qu’elle affichait en public constituait un rempart, certes robuste, mais unique. Ledit masque qui tenait loin d’elle les curieux, les plaisantins, les donneurs de leçons, les pseudo psychologues — en bref tout le monde. Tout autre expression lui donnait l’impression d’être nue, exposée à toute menace à la fois extérieure et intérieure. Rien, chez Crys Siringo, ne présageait mieux des larmes qu’une explosion de rire.

La question aurait pu surgir telle l’ampoule pour l’idée ingénieuse, celle du pourquoi. Crys préférait s’en affranchir. Ses pas l’avaient menés jusqu’ici. Voilà tout. Elle s’enfonçait dans les allées tombales, le regard scotché à ses chaussures. Il faisait chaud, pas le temps idéal pour visiter les morts. Les pierres dressées sur leurs racines reflétaient les rayons lumineux. C’était l’été à Windmont Bay. Peut-être était-ce la raison de sa posture recroquevillée. Ou peut-être pas. Il n’y avait pas grand monde, ça l’arrangeait. Son temps aurait mieux été employé à cuire sur le port et observer les pêcheurs en sueur soulever les caisses de poissons. Des bruits parvenaient parfois à elle — des discussions murmurées, s’excusant de déranger la tranquillité des morts, quelques pleurs étouffés aussi. Rien n’aurait su cependant la déranger. Elle ne leva le nez que pour se rendre compte qu’elle tournait en rond. Elle aurait du connaître le chemin par cœur, depuis le temps. Les chemins, se reprit-elle. Quelque chose se brisa en elle, permettant à une autre de s’introduire par la brèche. Le malaise la saisit aussitôt. Un trou béant au niveau de son ventre, une explosion bigbangesque. Les débris s’échappaient par les tempes. Son regard cherchait un point d’accroche. Quelqu’un pour l’orienter. Elle ne partirait pas d’ici sans avoir rempli sa mission. L’épopée de sa vingtaine révolue. Elle s’approcha de la première personne venue, angoissée mais ne laissant rien paraître autant que faire se peut. Dans un dernier souffle de courage, les épaules d’autant plus renfoncées, elle demanda :

— Où je peux les trouver ?

Pas de bonjour, pas de s’il-vous-plait. Juste deux doigts pointés sur deux numéros. L’un pour son meilleur ami, l’autre pour son petit frère.


Dernière édition par Crys Siringo le Jeu 27 Juin 2019 - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Benjamin Davis

messages : 469
name : sean
face + © : Hayden Christensen (ultracheese); ASTRA & flamefruits & (signature)
multinicks : gaelan, zachary, carter, kyle
points : 1736
age : 29 y.o (july 20)
♡ status : has a thing going on w/ mavis
work : nurse at Windmont Bay Clinic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mavis, lucy, tori, thalia, iyovi, avery

once and for all Empty
Message· · Sujet: Re: once and for all once and for all EmptyJeu 27 Juin 2019 - 20:55

C’était peut-être la première fois qu’il était venu ici depuis vingt ans. Il se souvenait encore du pseudo enterrement terrible qu’il avait dû endurer. Après un an sans recherche, sa mère et son beau-père avaient décidé d’organiser les funérailles de Christopher dans une cérémonie en grandes pompes alors qu’ils n’avaient pas les moyens. Il se souvenait de tout le village qui était venu y assister et des nombreux : ‘Toutes mes condoléances’ et il n’avait pas compris pourquoi tout le monde pleurait alors que la disparition de son frère ainé remontait à plus d’un an. Du haut de ses huit ans, il avait été le seul à rester de marbre, à jouer dans l’herbe pour se faire corriger parce qu’il avait pourri le costume qu’on avait loué pour l’occasion. Il s’était ennuyé ferme, et en grandissant on l’avait toujours exempté de venir sur la tombe de son frère. Il ne comprenait que sa mère vienne chaque année, chaque semaine alors qu’elle le pensait vivant. C’était glauque. Toutefois, il ne savait pas pourquoi en ce jour pourtant pas spécial, il avait décidé de venir. Peut-être la curiosité l’avait poussé à s’y rendre, peut-être juste un devoir de mémoire puisqu’il était presque certain que son frère n’était bel et bien plus parmi eux, bien que son corps ne repose pas six pieds sous terre, du moins pas ici. Il pénètre en ces lieux sans savoir à quoi s’attendre et pourtant, il a l’impression de connaitre le chemin par cœur. Un seul maigre jour en ces lieux et voilà que ses pieds le portent jusqu’à la tombe de Christopher qui est dans un bien sale état. Sa mère ne peut évidemment pas s’en occuper, détruite par la maladie d’Alzheimer, et le père de Christopher… Ca fait bien longtemps qu’il ne foule plus les chemins de Windmont Bay. Impossible de savoir où il est et Benjamin s’en réjouit. Il n’a jamais aimé l’homme qui l’a toujours forcé à l’appeler papa. S’agenouillant, il déleste la pierre tombale de poussière, de toiles d’araignée de ses mains usées par le travail. Il se relève juste pour détailler les lettres dorées qui ornent la roche froide : ‘Christopher Ernest Davis, 1988 – 1998, à notre ange parti trop tôt’. Ange. Ca n’avait jamais décrit son frère à ses yeux qui avait tout du garnement, bien qu’il devait l’admettre il avait un visage plutôt angélique. C’est alors qu’une personne lui adressa la parole, et se retournant vivement, il constata qu’il s’agissait d’une personne qu’il avait déjà vue. Elle était la cousine de Dahlia, si ses souvenirs étaient bons.  Et donc la cousine de Dustin, un des amis de son frère, lui aussi disparu le 11 mars 1998. Sa question, il l’avait comprise de travers, il pensait justement qu’elle parlait des quatre disparus. Mais elle lui montrait deux autres numéros. Pas sûr de l’endroit exact puisqu’il ne s’agissait que de sa deuxième fois ici, il lui répondit en regardant les numéros : « Le premier c’est surement deux allées plus loin, et le second je ne suis pas sûr, mais je peux chercher avec vous si vous voulez… » Benjamin n’était même pas sûr qu’elle sache qui il était, mais il tenta tout de même de confirmer ses souvenirs : « Vous êtes la cousine de Dahlia, n’est-ce pas ? » Comme à son habitude, maladroit au possible, il continua sur sa lancée, sans penser que ça ne le regardait pas : « Je croyais que vous me demandiez l’endroit de la tombe de Dustin. » Peut-être n’aurait-il pas dû l’ouvrir à ce sujet.

_________________
While we thought we were gaining, we would turn back the tide, it still slips away. Our time has run out, our future has died, there's no more escape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
once and for all
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: