AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Make up you're mind, darling ( presley )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Make up you're mind, darling ( presley ) Jeu 28 Jan 2010 - 19:00


Make up you're mind, darling
ft. Analee B. Schmidt & Presley Clyde
Aujourd’hui promettait d’être une journée toute a fait spécial… ou la pire de toute, selon votre vision des choses. Et pour Analee, le fait de devoir se rendre dans une boutique de robes de mariées était un véritable supplice, mais voyez-vous, lorsqu’on répond oui à la question dont rêve toute les femmes, cela implique forcément un tel achat. Voilà presqu’un mois qu’elle avait acceptée la demande en mariage d’Haidan et elle n’en revenait toujours pas. En fait, elle se demandait tous les jours si c’était une réalité ou une simple blague… et malheureusement, la première affirmation était toujours la bonne. À m’entendre ainsi discourir sur les réflexions d’Analee, vous devez vous demandez « Mais pourquoi as-t-elle dit oui, alors? ». Ce n’est pas forcément son union avec Haidan qui l’effrayait – car c’était là le vrai terme. Non, c’était plus la cérémonie en elle-même, le mariage, qui la mettait dans cet état. Elle avait toujours eu une crainte de la robe blanche et des cérémonies moindrement religieuse. Pour elle, sa relation avec Haidan était déjà assez sérieuse sans avoir besoin d’une grande célébration de ce genre pour confirmer leur affection l’un pour l’autre. Mais elle avait vu dans les yeux de son fiancé oh combien c’était important pour lui, et, en bonne amoureuse, avait complètement fléchit.

Haidan s’était montré ravis de cette bonne nouvelle et le mariage avait été fixé dans quelques mois, environ. Le temps bien entendu de tout mettre en place, que ce soit les invitations, la location de la salle, bref ce genre de choses à vous rendre complètement dingue tellement elles vous occupent l’esprit. Bien entendu, avec sa notoriété d’animateur télévisé, pas question d’avoir un petit mariage discret, non. Cela promettait d’être une grande fête où plusieurs membres de la colonie artistique se pavaneraient. Mais au final, la reine de cette journée, c’était elle. D’où l’importance d’aller acheter cette fichu robe, et ce, rapidement. Et pas question d’y aller toute seule, non. C’était déjà assez pénible à faire, elle ne l’aurait jamais supporté s’il avait fallu qu’elle affronte ça en solitaire. Par chance, Presley avait gentiment acceptée de l’accompagner et elle lui en était follement reconnaissable. D’ailleurs, Analee l’attendait, assise sur un des bancs qui ornait la rue de Fairway Place. Elle n’arrêtait pas de changer de position, croisant les jambes, s’asseyant en tailleur, se levant et marchant un peu pour réduire le stress qui l’avait envahi durant cette attente. Puis, finalement, elle vit sa jolie colocataire s’approcher d’elle, un grand sourire aux lèvres. « Enfin, tu arrives. Tu ne peux savoir comme je suis contente que tu viennes avec moi. »

Elles se donnèrent rapidement la bise, puis, complètement résignée à son sort, Analee entraîna sa compagne du moment à l’intérieur de la boutique, où une conseillère les accueillit d’un sourire franc. « Alors, laquelle de vous deux se marie, mesdemoiselles. » Elle leur jeta un regard intriguée, et ne désirait pas rendre la chose plus pénible, Babe leva légèrement la main qui portait sa bague afin de la tendre vers la dame. « Très jolie bague. N’attendons pas plus longtemps, suivez-moi. Vous devez être impatiente de commencer vos essayages. » Levant les yeux vers le ciel, Analee murmura pour elle-même « Vous n’avez pas idée… » d’un ton se voulant complètement ironique. Remarquant l'air intriguée de Presley qui, visiblement, l'avait entendu, elle osa les épaules. « Disons que ce n'est pas forcément ma tâche favorite dans toute cette histoire... »

La conseillère les installa dans une salle prévue pour les essayages puis se tourna vers la future mariée, ce grand sourire toujours aux lèvres. « Alors, de quel budget disposez-vous? Et quel type de robe souhaitez-vous essayer en premier lieu. » Analee s’était, bien entendu, préparez à ce type de questions, et elle avait déjà discuté de ce qu’aimerait voir Haidan lors de ce grand jour pour eux deux. « Le budget m’importe peu, mon fiancé s’occupera des frais en temps et lieu. Pour ce qui est de la robe… quelque chose de classique et de romantique. » La jeune femme acquiesça et quitta la salle afin d’aller chercher quelques robes dans l’arrière-boutique. Analee en profita pour s’assoir sur un des bancs qui ornait la pièce, jetant un regard découragée à son amie. « Tu ne peux pas savoir comment je trouve ça pénible à faire. » 



Dernière édition par Analee B. Schmidt le Ven 9 Avr 2010 - 23:02, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: Make up you're mind, darling ( presley ) Mer 10 Fév 2010 - 13:36




Le mot mariage pouvait avoir une consonance différente selon les personnes. En ce moment, les Ocean Grover n’avaient presque que ce mot à la bouche. A croire que l’année y était propice. Pour Presley tout avait un sens plutôt étrange, d’abord Hailey puis Analee. Toutes les jeunes filles qui semblaient proches d’elles, se fiançaient. Bien qu’elle trouvait toutes ces décisions un peu précipitées, elle n’en disait rien, se contentait de sourire et de partager la joie des jeunes filles. Aux yeux de la jeune brunette, le mariage résonnait tristement, certainement que son expérience dans ce domaine y était pour beaucoup, c’était même certain d’ailleurs. Elle avait pourtant accepté d’aider les deux jeunes femmes dans leur tâche. Elle ne se sentait pas particulièrement qualifié pour préparer un mariage, mais qu’importe elle tenterait du mieux qu’elle pourrait de leur venir en aide.
Elle s’était pourtant montrée assez soucieuse toute la matinée. Si elle ne voulait nullement tout gâcher elle restait septique, quelque peu envieuse des préparatifs elle devait aussi le reconnaître. Si l’expérience du mariage l’avait quelque peu échaudé, elle n’avait pas eu le plaisir de passer du temps dans les boutiques à la recherche de la robe parfaite. Elle s’en était fortement bien passé jusqu’à maintenant. La jeune Clyde n’avait pourtant pas de rêve de mariage, de désire profond de robe blanche. Ce qu’elle trouvait d’ailleurs ridicule pour une fille comme elle, le blanc synonyme de pureté ne collait définitivement pas à son image. Qu’importe, elle s’armerait de son plus beau sourire, et tenterait d’être la plus objective possible.

Elle avait quitté la boutique plus tôt ce jour là, ayant déjà prévenue son assistante quelques jours auparavant, la veille, et le matin même, histoire qu’elle soit bien prévenue et qu’elle ne puisse pas s’en plaindre. Elle avait promis à Analee de la rejoindre à Fairway Place, juste en face d’une boutique plutôt chic. Voyant l’heure à sa montre, elle pressa le pas, sachant très bien qu’un retard pour une après-midi comme celle-ci n’était pas le bienvenue. Enfin en son sens, sa mère ne lui avait pas enseigné les convenances pour un jour comme celui-ci, mais elle se fiait à son instinct. Elle se sentirait elle-même quelque peu vexée qu’on la fasse attendre ce jour là, d’autant que quelque soit le point de vue que l’on pouvait avoir sur ce genre de partie shopping, cela demeurait quelque peut stressant. S’armant de son beau et grand sourire, elle se dirigeait d’un pas décidé vers sa jeune colocataire qu’elle voyait assise, changeant de position trahissant le stresse qui l’envahissait déjà. « Enfin, tu arrives. Tu ne peux savoir comme je suis contente que tu viennes avec moi. » Presley s’empressa de se confondre en excuse, après lui avoir fait la bise elle n’oublia pas de justifier ce léger retard. « Je suis désolée, j’ai du répéter les consignes une nouvelle fois, décidément on ne m’écoute que trop rarement. » bras dessus, bras dessous Analee l’entraina rapidement dans cette petite boutique. Rapidement assaillit par une vendeuse, Presley se fit discrète pour laisser sa jeune colocataire prendre la parole. Néanmoins sa réticence l’interpela, arquant un sourcil elle s’interrogeait sur l’origine d’une telle « négativité ». Ce à quoi elle répondit bien vite, « Disons que ce n'est pas forcément ma tâche favorite dans toute cette histoire... » lui souriant, elle ne pouvait que la comprendre, enfin toutes les mariées ou presque adoraient ce genre de moment, aussi angoissant soit-il. Mais elle pouvait comprendre que peut-être tout le tintouin d’une cérémonie pompeuse ne correspondait pas à ses attentes, elle pouvait facilement imaginer qu’elle cédait volontiers par affection et dévouement pour son fiancé. Un homme par ailleurs très sympathique, qu’elle avait appris à connaître durant l’année. Il venait régulièrement chercher sa jeune fiancée, régulièrement en retard, et Presley n’avait jamais eu de mal à lui tenir compagnie. Il fut d’une grande lorsqu’elle entreprit de faire quelques travaux chez elles, même si leurs maladresses à tout les deux, eux le don de créer quelques situations cocasses.

Suivant de près la vendeuse et son amie, elle s’installa rapidement dans un fauteuil de cette petite salle en face même de la cabine d’essayage. Se faisant une nouvelle fois discrète pendant qu’Analee donnait ses quelques consignes en réponses aux interrogations de la vendeuse. Patientant sagement, elle s’interrogeait sur ce que lui réservait cette après-midi, si au file des heures elle regretterait toujours de ne pas avoir eu l’occasion de se choisir une robe. Rapidement elle vit la vendeuse s’éclipser, et la jeune femme se précipiter sur le banc voisin. « Tu ne peux pas savoir comment je trouve ça pénible à faire. » pour une mariée c’était évident que non, dans tout les films qu’elle avait pu voir, dans son entourage, elle n’avait vu qu’angoisse et impatience. Mais décidément sa jeune colocataire avait le don pour se démarquer des autres. « Je dois avouer que tu me surprends, c’est les mariages ou les robes qui ne te plaisent pas ? » toujours aussi souriante, elle regardait l’immense pièce, qui avait dû accueillir bon nombre de futur mariée. Se demandant si dans le lot, beaucoup avait vu leur mariage durer, elle en doutait fortement. Si pour beaucoup de femme la peur du mariage se résumait au mot divorce ou encore infidélité. Presley, elle, avait une vision bien plus macabre et n’y voyait que mort partout. Comprenant bien vite que les sombres pensées qui avaient élu domicile dans sa petite tête, risquaient de faire disparaitre son grand sourire, elle se lança en confession. « Tu sais, je dois admettre que tout ça me fait un peu regretter de ne pas avoir eu le temps de choisir ma robe. Après tout si le mariage disparait, les souvenirs des préparatifs, de l’angoisse, de l’impatience, restent … et on se souvient rapidement pourquoi on avait accepté. Enfin je crois. » masquant le sourire gênée qui avait pris naissance sur ses douces lèvres, elle regardait Analee, espérant qu’elle n’avait pas trouvé son intervention trop déplacée.





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Make up you're mind, darling ( presley ) Mar 23 Fév 2010 - 6:14

C’était avec un soupir de soulagement qu’Analee avait accueillit sa colocataire lorsque cette dernière avait enfin daigné se montrer le bout du nez, visiblement pressée de la rejoindre pour excuser un retard qu’elle n’avait pas. « Je suis désolée, j’ai du répéter les consignes une nouvelle fois, décidément on ne m’écoute que trop rarement. » Analee leva les yeux au ciel, un sourire aux lèvres, comprenant mieux que quiconque la situation de Presley, puisque elle-même la vivait en permanence au travail. Combien de fois avait-elle dû répéter à la réceptionniste du bureau qu’elle devait s’absenter pour l’après-midi et que cette dernière devait référer à sa stagiaire en cas de besoin? D’ailleurs, elle avait dû complètement fermés son portable car la jeune dame s’était fait un plaisir de l’appeler à multiples reprises durant ses quelques minutes où elle patientait, un peu plus tôt.

Lorsqu’elles entrèrent dans la boutique, il ne fallut que quelques secondes avant qu’une vendeuse ne les approche et s’informe des besoins de la future mariée, soit Analee. Cette dernière, d’ailleurs, lui répondait sur un ton las, désintéressé, ce qui alarma bien entendu Presley, mais Analee balaya ses interrogations d’une simple affirmation qui n’était pas très fausse. Le fait de devoir choisir une robe de mariée rendait la chose plus concrète que jamais, faisant ressentir à la jeune fiancée un inconfort qu’elle ne pouvait pas vraiment expliquer, sous peine de se trahir elle-même. Certes, elle avait toujours eu peur de ce genre d’engagement à long terme, mais cela ne l’avait pas empêché d’accepter la demande d’Haidan. Cependant, si elle avait su qu’il préférait les grandes cérémonies médiatisées aux petites fêtes privées qu’aurait favorisées Analee, peut-être aurait-elle dû émettre cette condition avant de lui dire oui. Maintenant, il était trop tard pour reculer et elle se faisait un sang d’encre pour toute cette histoire. En plus d’organiser, de planifier de coordonner le mariage et la fête qui suivrait leur union, elle se devait d’être magnifique et élégante, digne de s’afficher au bras d’un homme tel qu’Haidan Levy. Inévitablement, toute cette pression allait la rendre folle.

Presley n’était jamais bien loin d’elle, et c’était rassurant de se savoir encadrée à ce moment précis. Comme elle n’avait ni sa mère, ni son père pour l’accompagner dans ces moments, elle s’était tournée instantanément vers celle qu’elle considérait comme sa meilleure amie et qui l’endurait chaque jour sans rechigner. Certes, cette dernière devait se partager entre elle et Hailey, et Analee s’arrangeait toujours pour que leurs rencontres n’entrent jamais en conflit l’une et l’autre. Pas qu’elle portait dans son cœur la future madame Carlson, mais disons qu’elle respectait la future mariée qu’elle était, sans plus. Et bien sûr, elle ne voulait pas causer d’avantage de soucis à Presley qui en avait déjà beaucoup à faire pour leur venir en aide à toute les deux. Allant rejoindre cette dernière qui siégeait déjà sur l’un des fauteuils de la salle d’attente, alors que la vendeuse partait de son côté pour aller lui chercher quelques modèles à essayer, Analee se plaignit à sa colocataire de la lourdeur de la tâche qui l’attendait. Bien entendu, Presley fut surprise de ce commentaire, après tout, n’importe quelle mariée attendait avec impatience ce moment… mais pas Analee. « Je dois avouer que tu me surprends, c’est les mariages ou les robes qui ne te plaisent pas? » Cette dernière se retourna vers elle, osant les épaules. « Je ne sais pas, les deux peut-être? Le mariage, c’est un engagement tellement important que ça m’effraie, en quelque sorte. Pour la robe, c’est plutôt ce qu’elle représente, disons que ça rend le tout encore plus réel à mes yeux. Et en toute franchise, ça me donne la frousse. »

Au loin, Analee vit la vendeuse sortir de ce qui semblait être l’entrepôt, où toutes les robes se trouvait en attendant de trouver preneuse, les mais bien pleine avec deux ou trois échantillons, voir peut-être même quatre. Disons que c’était assez difficile à définir avec cette tonne de tissus qui l’entourait. La future mariée avala difficilement sa salive et ferma les yeux un moment afin de garder son calme. De toute façon, elle n’avait pas le choix : elle DEVAIT passer par ça, qu’elle le veille ou non. Et si elle ne le faisait par pour elle, au moins qu’elle le fasse pour Haidan. La tirant de sa torpeur, Presley lui fit alors une confession un inattendue qui attira de suite l’intérêt d’Analee. « Tu sais, je dois admettre que tout ça me fait un peu regretter de ne pas avoir eu le temps de choisir ma robe. Après tout si le mariage disparait, les souvenirs des préparatifs, de l’angoisse, de l’impatience, restent… et on se souvient rapidement pourquoi on avait accepté. Enfin je crois. » Elle voulut répliquer, l’interroger à ce sujet, mais la vendeuse venait tout juste de les rejoindre. « Mademoiselle, nous allons pouvoir commencer vos essayages. Je vous ai apportée quatre robes différentes, en espérant que vous y trouverez votre bonheur. » Jetant un regard à sa colocataire, Analee se leva finalement afin d’aller rejoindre la conseillère qui l’attendait afin de l’aider à enfiler le premier modèle qu’elle avait sélectionné pour elle. Pendant que cette dernière fixait les attaches qui retenaient sa robe au dos, la jeune assistante leva la voix afin de s’adresser à Presley, resté de l’autre coté du rideau. « Tu ne parles que très peu de ton mariage, pourquoi? Le regrettes-tu? Et d’ailleurs, pourquoi n’as-tu pas pu choisir ta robe… ce n’est pas parce que je n’apprécie pas ce moment en particulier que ce soit être le cas pour tout le monde. Peut-être même que d’ici quelques années, j’y songerai avec un sourire aux lèvres. Pour l’instant, tout ce que je peux te dire c’est que j’étouffe dans cette robe! » Elle éclata de rire avant d'aviser le regard que lui jetait la vendeuse, qu'elle aperçu dans le reflet du miroir. « Il s'agit d'un échantillon, nous pouvons faire des retouches si nécessaire. » Analee hocha la tête en signe de compréhension et, comme cette dernière lui spécifia qu'elle en avait terminée, elle sortit de la salle d'essayage afin d'aller montrer le tout à Presley. « Alors, qu'en penses-tu? »

ps. analee porte cette robe.



Dernière édition par Analee B. Schmidt le Ven 9 Avr 2010 - 22:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: Make up you're mind, darling ( presley ) Ven 26 Fév 2010 - 16:44



« Je ne sais pas, les deux peut-être? Le mariage, c’est un engagement tellement important que ça m’effraie, en quelque sorte. Pour la robe, c’est plutôt ce qu’elle représente, disons que ça rend le tout encore plus réel à mes yeux. Et en toute franchise, ça me donne la frousse. » Presley connaissait bien ça, bien sur elle avait accepté à la seconde même lorsque quelques années plus tôt, cette même question lui avait été pausé. Mais elle comprenait sa crainte de l’engagement, si elle s’y était laissée prendre une fois, elle ne recommencerait pas. Elle n’avait pas réellement une dent contre le mariage, bien au contraire, enfant elle aurait aimé organiser des mariages, elle se voyait porter une magnifique robe blanche. A présent elle avait plutôt l’impression que le mariage était une institution souillée, on ne se mariait plus par sentiment, mais pour se cacher, pour obtenir une naturalisation, par intérêt en sommes. Elle n’aimait pas cette représentation, elle n’aimait pas non plus trop s’engager, elle avait tellement peur d’être déçu. Et par-dessus tout elle avait peur de devoir se révéler réellement. La jeune femme avait cette sensation constante de se dissimuler derrière un masque, comme si elle jouait un jeu. Elle était pourtant la plus honnête possible dans son propre couple, mais elle le connaissait si peu dans le fond, elle ne savait que peu de chose sur lui. Si elle lui avait révélé bon nombre de chose, peut être demeurerait-elle aussi, un mystère d’une certaine façon. Mentir au sein d’un mariage n’apporterait rien de bon. C’était sans doute pour toutes ses raisons qu’elle comprenait le sentiment d’Analee. Quant à la robe, cela demeurait sans doute encore aujourd’hui son moment préféré, même si elle-même n’en avait pas eu l’occasion, elle adorait regarder chacune de ces tenues, s’imaginer dedans. Seulement voilà elle était bien loin de tout ça et préférait de loin le vivre par procuration, en aidant Analee ou encore Hailey dans le choix fatidique. « Et si tu voyais ça d’une autre façon ? Le mariage qu’est-ce que c’est après tout, tu ne fais qu’officialiser une relation qui l’est déjà. C’est seulement l’occasion de faire la fête dans une robe hors de prix qu’aura acheter ton mari. Certes les appellations font peur, mais pense avec légèreté ça t’aidera peut être à moins appréhender. »

Elle remarqua bien vite l’angoisse d’Analee lorsqu’elle vit la vendeuse revenir les mains plus que chargées. Esquissant un faible sourire, elle trouvait la situation quelque peu amusante, elle ne s’amusait pas tant de l’angoisse de son amie, mais plutôt de ses réactions, ainsi que de celle de la vendeuse, qui semblait toujours mal interpréter ce qui se passait sous ses yeux. Elle admirait sa jeune colocataire d’un côté, connaissant maintenant sa peur de l’engagement, et son dégout des grandes fêtes prestigieuses, et pourtant elle se pliait aux souhaits de son fiancé. La regardant s’éclipser, satisfaite que la vendeuse les ait interrompu, elle prit place plus confortablement dans son fauteuil. Attendant avec impatience que la jeune femme finisse d’enfiler la première robe. Ce qui en vu des ombres semblait être une tâche quelque peu hasardeuse. « Tu ne parles que très peu de ton mariage, pourquoi? Le regrettes-tu? Et d’ailleurs, pourquoi n’as-tu pas pu choisir ta robe… ce n’est pas parce que je n’apprécie pas ce moment en particulier que ce soit être le cas pour tout le monde. Peut-être même que d’ici quelques années, j’y songerai avec un sourire aux lèvres. Pour l’instant, tout ce que je peux te dire c’est que j’étouffe dans cette robe! » elle qui pensait avoir esquivé le sujet grâce à la charmante vendeuse, se trompait. En y réfléchissant, il était vrai qu’elle pouvait donner cette impression, pourtant elle ne le regrettait pas. Si pendant longtemps elle avait regretté l’issue de celui-ci, à présent elle y voyait plus un énième coup que lui avait réservé la vie. Elle ne croyait pas en la fatalité, seulement la vie n’était pas toujours simple, et après tout ce serait sans doute moins drôle si tout se passait toujours bien. Elle avait tendance à le reléguer au passé, comme si toutes les erreurs qu’elle avait commise à cette époque y resterait enterrées avec. Mais riant à sa dernière remarque, elle se redressa pour reporter toute son attention sur elle, alors qu’elle venait de sortir de la cabine d’essayage. Si elle n’appréciait pas cette tâche que de choisir une robe, elle portait celle-ci avec beaucoup de prestance et de grâce. « Alors, qu'en penses-tu? » Se levant pour se diriger vers elle, tournoyant presque autour d’elle, pour tout examiner comme si un détail pouvait clocher, elle n’oublia pas ses questions précédemment posées. Elle ne rechigna pas à répondre, une fois qu’elle en aurait parlé sans doute qu’elle pourrait l’effacer, continuant son inspection, un sourire aux lèvres. « Non je ne regrette pas, j’étais amoureuse, ce n’était peut être pas une décision murement réfléchie, mais j’étais heureuse avec lui, c’était largement suffisant. J’en parle peu, voir pas du tout, parce que j’ai décidé de laisser sa derrière moi, si ça fera toujours partie de moi, j’ai tourné la page à présent ça a été plutôt dure. Donc j’essaie d’avancer sans trop y penser et ça marche plutôt bien. » L’observant et se figeant avec un grand sourire fière, elle poursuivit ses petites confessions, sous le regard impatient de la vendeuse. Regard auquel elle ne prêta aucune attention, elles y passeraient l’après-midi s’il le fallait, elle n’avait pas à se plaindre. « Et puis je n’avais pas vraiment les moyens de m’en offrir une, ni vraiment le temps. J’avais fuis de chez ma mère, qui avait par la même occasion asséché mes comptes et puis c’était tellement précipité. Mais toi ma belle, cette robe te va à ravir. » La vendeuse semblait soulagée, visiblement elle n’était pas d’une grande patience, pourtant si Presley la trouvait véritablement époustouflante, en son sens il manquait un petit quelque chose. « Ceci dit, aussi belle qu’elle soit, j’aurais vu quelque chose de plus … hmm … majestueux. Oui c’est ça, si la simplicité de cette robe en fait son charme, je suis certaine qu’Haidan préférerait te voir dans une robe plus ébouriffante encore. Le but n’est pas de le laisser béat ? » Prenant la vendeuse à témoin en un regard, presque comme si elle s’attendait à ce qu’elle soutienne sa théorie. Retournant calmement vers son fauteuil, Presley commençait à s’amuser à jouer les conseillères en robe de mariée. « Hmm tu devrais passer la suivante. Histoire que tu respires un peu. » Ajouta-t-elle avec un petit clin d’œil à l’adresse de son amie.





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Make up you're mind, darling ( presley )

Revenir en haut Aller en bas
 

Make up you're mind, darling ( presley )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Fairway Place-