AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « I'm Sorry ... » [Esteban C. & Maât B-S.] ENDED

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: « I'm Sorry ... » [Esteban C. & Maât B-S.] ENDED Jeu 28 Jan 2010 - 19:30


« S'excuser, c'est un peu
comme essayer de redonner
de l'allure à un manteau élimé
avec une brosse usée. »

Leonard Flemming

► Janvier 2011. 14H12. Baptist Hospital , Miami, Floride, USA.

Citation :
24 Janvier 2010 2011 ...

Je n'avais pas compris l'utilité d'écrire mes pensées, mes sentiments et autres émotions jusque là, contrairement à ce que m'avait dit le psychologue de l'hôpital. Mais aujourd'hui, ça avait changé. J'avais un grand besoin de sortir tout ce que j'avais sur le coeur sans que personne ne puisse lire un jour les confidences que j'aurais faite sur ce journal.
Ma vie ne valait plus rien. Hier, j'avais enfin avoué que je l'aimais encore, que pendant toute notre séparation je n'avais jamais cessé de l'aimer. J'étais heureux en cet instant d'avoir tout avouer à Maât de mes sentiments envers lui. Ce que j'avais gagné ? Un aveux de non célibat de sa part, m'annonçant que mes paroles ne voulaient plus rien dire pour lui, sans compter que j'avais perdu l'amour de ma vie en un claquement de doigts. Je comprenais mieux maintenant pourquoi il avait mis autant de temps pour venir. Il profitait de son sénateur. Au moins, il devait bien être tranquille pendant que j'étais dans le coma. Je le hais, je le hais, je le hais !!! Mais je l'aimerais toute ma vie ... Comment pourrais-je vivre ainsi plus longtemps ?

Scott commençait donc son journal intime. La psychologue lui avait dis de le faire avant que Maât ne vienne le voir. Au départ, il n'en avait pas vu l'utilité car pour lui tout allait pour le mieux même si il avait appris qu'une année s'était déroulée. C'était ainsi et il ne pouvait que l'accepter. Mais lorsque Maât lui avoua enfin la vérité sur sa situation tout changea. Après avoir pleuré et réalisé que celui qu'il l'aimait était avec un autre, il ne put s'empêcher d'écrire. Ecrire à la place d'aimer. C'était surement mieux que de sombrer une nouvelle fois.

Justement au lieu de sombrer Scotty avait fini par appeler Esteban sur les conseils du psychologue comme toujours. Pour ce spécialiste, il était primordial que le jeune Matthews s'excuse et demande le pardon à l'homme qui l'avait souffrir et qu'il avait tenté de tuer. C'était sans doute la première étape d'un bon rétablissement après un coma d'une année.

Le cuisinier venait de déposer son journal dans un tiroir lorsqu'il entendit des pas dans sa chambre. Il se redressa et regarda qui était avec lui. Il s'attendait à voir Conner ou encore Chris qui venait le plus souvent possible. Mais non, ce n'était pas eux qui attendait au niveau de la porte. Jamais Scotty n'aurait qu'il accepterait de venir, surtout pas après leur dernière rencontre bouleversante et mouvementée. Dans un geste invisible et doux, l'ancien comateux attrapa le bip permettant d'appeler les infimières. C'était une précaution qu'il considérait tout à fait normale vu les circonstances, sachant qu'il ne savait pas encore pourquoi Esteban était ici. Le tuer ? Le frapper ? Ou pire encore ? Il n'en savait rien.

- Tu peux entrer ... Lui dit-il avec une certaine appréhension.


Dernière édition par Scott Matthews le Dim 21 Fév 2010 - 23:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « I'm Sorry ... » [Esteban C. & Maât B-S.] ENDED Dim 31 Jan 2010 - 4:43



    Il y avait des événements dans la vie qui nous offrait l’illusion que la justice pouvait réellement bien s’appliquer. Que lorsque nous faisions quelque chose de mal, le karma se chargeait de nous le rendre. Esteban ne croyais pas beaucoup de choses, et sans doute pas à ses trucs de Karma. Mais lorsque Scott Matthews et Maât Sheldon-Blythe avaient tous les deux étés atteints d’une balle par un tireur, Esteban avait osé croire qu’au final il y aurait bien une justice dans ce monde. Il avait beau être désolé pour Maât, il n’arrivait aucunement à l’être pour Scott. Scott méritait de s’être fait tiré dessus, et Esteban aurait bien voulu connaître la raison de se mystérieux tireur. Qu’est-ce qu’il avait été satisfait lorsqu’il avait réalisé que celui-ci était dans le coma. C’était d’horribles pensées qu’il se gardait pour lui-même, mais ça avait l’avantage de le rassurer. Ses cauchemars avaient lentement diminués au point où Esteban était retourné chez lui, ne fuyant plus l’endroit où il avait vu la mort de proche. La raison de Scott aurait pu être valable, si Esteban seulement il avait réellement été coupable.

    Il y avait quelques jours, Esteban avait vu ses croyances chamboulées alors qu’un message sur le répondeur avait été laissé par Scott Matthews. Apparemment il s’était réveillé, ce qui avait tout pour déplaire à Esteban. Lui qui avait réussit à construire quelque chose de bien dans sa vie depuis quelques temps, il y avait les mauvais fantômes du passé qui revenait alors qu’il ne s’y attendait pas… à venir lui gâcher la vie. À la fin du message, Esteban s’était dirigé sans un mot dans le bar du coin où il avait englouti quelques verres d’alcool. Pour tout faire passer. Pour digérer en fait. Bien sur, il aurait pu en parler à Hailey. Sa fiancée. Celle qui était très proche de Scott. Mais Esteban ne s’en sentait pas capable. Il n’aurait pas voulu qu’elle se sente mal pour lui. Esteban se refusait de contacter Gabriel McAllister. Il était rendu à s’interdire de prévenir son meilleur ami, vu les fréquentations qu’il commençait à avoir. Que Gabriel s’envoi en l’air avec des types ne le dérangeait pas… mais que ce soit avec Maât. Il s’empêchait de vomir en l’imaginant. Suffisamment d’alcool dans le sang pour faire ce à quoi il était bon, ormi le sexe, les bêtises… Esteban se mit en route vers l’hôpital, marchant une bonne demi-heure dans les rues.

    Esteban Carson n’était définitivement pas dans le meilleur état pour rendre des comptes. Mais c’était dans un esprit légèrement déboussolé par l’alcool, qu’il trouva en errant dans les couloirs la dite chambre de M. Matthews. Il poussa la porte se permettant un pas dans la chambre. «Tu peux entrer…» Esteban s’arrêta. Fixant devant lui, cet homme étendu sur un lit d’hôpital… se rattachant misérablement à un appareil qui pouvait aviser les infirmières d’un éventuel problème. Est-ce que Scott Matthews pensait un instant que les infirmières auraient une réelle chance de l’arrêter, si les choses se passaient mal? Esteban fit un pas dans la chambre. Un seul. Assez pour lui donner le temps de se détacher du cauchemar dans lequel il plongeait bien malgré lui. Comme s’il avait envie de s’infliger ça. Toujours d’avantage. Juste entendre les quelques mots soufflés par Scott lui donnèrent la nausée. Mais il ne lui donnerait pas la chance de voir un signe de faiblesse. Voilà qu’il se donnait le même sorte de discours d’encouragement que l’idiot de Neal devait se donner le matin dans le miroir pour se croire invincible.


      -La ferme, connard


    Le ton était chargé de dégoût, comme si Esteban avait voulu exprimer bien plus et que ce n’était que la seule manière qu’il avait trouvé pour répondre quelque chose à tout ça. Esteban ne détestait pas Scott. C’était plus que ça. Esteban détestait Neal parce que c’était Neal puis il détestait tout autant Duncan d’être un idiot qui comprends jamais rien… Tout ce qu’Esteban souhaitais, c’était que Scott ne soit pas là. Qu’il n’aille aucune chance de vivre, d’être heureux, de dire un mot… ni même de respirer et encore moins d’avoir un sourire. Ses mains se crispèrent. Comme il avait envie de faire prolongé se coma. De quelques bonnes années. Années durant lesquelles il s’amuserait à lui passer des briquets sous les orteils et regarder sa chair brulée. Ou encore le déconnecter quelques seconde de la machine à oxygène et le reconnecté lorsqu’il est entrain de s’effondrer. Son esprit divaguait sans doute, mais les idées ne finissaient pas de s’accumuler alors qu’il serrait les dents en voyant Scott Matthews devant lui.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « I'm Sorry ... » [Esteban C. & Maât B-S.] ENDED Lun 1 Fév 2010 - 17:27


« S'excuser, c'est un peu
comme essayer de redonner
de l'allure à un manteau élimé
avec une brosse usée. »

Leonard Flemming

- Tu peux entrer ...
- La ferme, connard

Au moins Esteban avait mis les points sur les "i" dès son entrée dans la chambre de Scott. L'appréhension du jeune Matthews en prenant le bippeur des infirmières étaient donc maintenant justifier. Son pouce était appuyé sur ce bip au cas où le soudeur-plongeur tentait un coup bas plus rapidement que Scott n'aurait pu le penser. Ils se fixaient. L'un avec un regard plein de dégouts, de colère et d'amertume alors que l'autre, celui qui venait de se réveiller après un an de coma, avait une expression plutot tendre et douce. Il désirait agiter le drapeau blanc. Mais il était à peu près sûr et certain qu'Esteban lui arracherait pour pouvoir le planter avec. C'est pourquoi s'il devait faire un signe, Scotty ne leverait qu'un simple mouchoir blanc et encore le jeune Carson arriverait bien à infliger quelque chose à l'ancien comateux. Le mieux était donc la parole.

- Ecoute ... Je sais que tu ne dois pas être heureux d'être ici avec moi. Mais si tu pouvais patienter quelques secondes afin que tu entendes ce que j'ai à te dire avant de m'aggresser, ça serait sympa de ta part.

Scotty finit par baisser son regard en premier. Il ne voulait pas encore observer la réaction d'Esteban. il voulait attendre de lui avoir tout dit pour pouvoir le faire car oui, le cuisinier avait une chose très importante à lui dire. Une chose qu'il n'accepterait surement pas. Mais "qui ne tente rien n'a rien" comme on le dit souvent.

- Je ... Je voudrais m'excuser. Dit-il d'une voix douce. Le jeune Matthews était en train d'agiter virtuellement son drapeau blanc. Je suis vraiment désolé pour tout ce que je t'ai fait. Je ... Je ... Désolé.

Sans faire exprès, il laissa tomber le bippeur des infirmières de sa main et le ramassait n'était pas la bonne action à produire en ce moment précis. Scott se tendit et espèrait en même temps qu'Esteban accepterait ses excuses. Il leva alors ses yeux bleus vers le concerné, attendant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « I'm Sorry ... » [Esteban C. & Maât B-S.] ENDED Jeu 4 Fév 2010 - 22:04


    Une chose était certaine pour Esteban. Il n’était pas venu dans cette chambre d’hôpital pour des excuses, auquel il ne croirait aucun mot. C’était d’une certitude inébranlable qu’il était venu se présenter pour constater lui-même de s mauvaises nouvelles. «- Écoute ... Je sais que tu ne dois pas être heureux d'être ici avec moi. Mais si tu pouvais patienter quelques secondes afin que tu entendes ce que j'ai à te dire avant de m'agresser, ça serait sympa de ta part.» La belle période où la vie était presque rose, venait de s’achevée au même moment que Scott Matthews se réveillait. Hailey, sa fiancée, avait été bien avant l’une de ses meilleures amies… si c’était possible. Esteban savait très bien que Scott et elle avaient été proches et d’une manière ou d’une autre… Scott allait sans doute vouloir y mettre son grain de sel. Il arrêta de fixer Scott et avança d’un pas avant de se paralysés aux autres mots de Scott. «- Je ... Je voudrais m'excuser. Je suis vraiment désolé pour tout ce que je t'ai fait. Je ... Je ... Désolé. » Esteban secoua la tête d’un sourire. C’était l’évidence même, s’il lui avait demandé de venir c’était pour lui faire le coup du type qui a des remords. Rapidement, il éclata de rire avant de s’avancer jusqu’à être à moins d’un mettre de Scott qui était toujours étendu dans son lit d’hôpital.



      -Tu me prends vraiment pour un con hein?! J’veux dire, j’suis peut-être pas aussi intelligent que toi parce que bon ohhh j’ai parfois besoin d’un dictionnaire pour comprendre des mots MAIS, j’suis pas assez con pour savoir que t’es aucunement désolé. Un type qui débarque chez un autre type pour lui démolir le corps à coup de flingue et puis qui est si désespéré qui essaie de tuer encore plus fortement le type en l’étranglant… On appelle ça dans mon dictionnaire un meurtrier, et eux ils ne sont pas désolés. T’es pas désolé parce que t’a aucune idée de ce qui c’est passé! Aucune idée que pendant un an, y’a des types comme moi qui était soulagés que tu sois dans le coma et dans l’espoir que tu crèverais comme un putain de chien. J’aurais pu perdre mon bras, ou encore pire ma job! Si ça avait été le cas, je te jure que je t’aurais arrachés les jambes et je te les aurais placé à la place de tes bras. T’aurais moins fait le malin.


    Esteban n’en avait pas terminé avec lui. L’espace d’une seconde, Scott devait avoir peur... peur qu’Esteban soit rendu à quelque chose à un niveau plus haut que de simples menaces. L’état de Carson n’était pas à son meilleur à cause de l’alcool, mais il le rendait tout de même plus dangereux dans sens. Il essayait de s’exprimer, justement un domaine où il n’excellait pas. Il s’approcha de l’oreille de Scott, l’haleine qui trahissait l’alcool auparavant avalé.


      - Dans quelques mois je vais me marier. Avec Hailey, tu sais bien Hailey Caldwell. Et toi? Et toi tu ne pourras rien y faire. Rien y redire. Sinon, j’te jure que si se mariage a pas lieu, tu regretteras de t’être réveillé. Pour une putain de fois dans ma vie je vais avoir une journée… MA journée avec elle. Et le connard que t’es, n’est pas invité. Il se releva et regarda Scott en se frottant les mains. Parce que je suis le mec le plus sympa au monde, je ne vais pas te buter… enfin pas tout de suite. Mais je vais te montrer un truc.


    Esteban glissa d’un mouvement les mains derrière la tête de Scott pour empoigner l’un des oreillers. D’un geste sec et maladroit, Esteban enfonça celui-ci sur la tête de Scott. Esteban avait eu la brillante idée de lui montrer ce que c’était d’avoir l’impression d’étouffer. La dite impression qu’Esteban avait eu lorsque Scott s’était rué injustement à son cou pour en finir. Une bien faible consolation. Hors, les imprévus on souvent le don de gâcher les bonnes choses de la vie. Ce qui expliqua pourquoi Esteban osa une petite mise en scène en replaçant tout bonnement l’oreiller derrière Scott. Quoi de mieux que de nier un acte peu catholique, alors que d’un intrus daigne s’en mêler?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « I'm Sorry ... » [Esteban C. & Maât B-S.] ENDED Sam 6 Fév 2010 - 21:34



La dernière fois que Scott et moi nous étions vus, je lui avais avoué que je n'étais pas célibataire. Quelques jours étaient passés, et je n'avais pas osé revenir dans sa chambre d'hôpital. Finalement, je décidais de retourner le voir.

Je ne pris pas la peine de frapper à la porte, après tout, pourquoi aurais-je fait ça ? Il était à l'hopital, et à part regarder la télévision ou discuter avec un membre de sa famille, il ne devait pas faire grand chose de ses journées. Lorsque j'entrais dans la pièce, je remarquais que Esteban était en train de remettre un oreillier derrière la tête de Scott qui avait l'air assez... violacé. Avec les yeux mouillés, il me regardait avec un regard... paniqué.
Scott, il y a un problème ? lui demandais-je en m'approchant de lui.
Je me plaçais de l'autre côté du lit, jetant un regard noir à Esteban. Je ne portais pas vraiment cet habitant d'Ocean Grove dans mon coeur puisqu'il avait couché avec Scott il y avait un an - évènement qui avait détruit notre couple. Qu'est-ce qu'il fait là ce connard ? Et vlan, dans ta gueule.

Je fronçais les sourcils en posant une nouvelle fois mes yeux sur Scott. Est-ce qu'il allait maintenant m'annoncer que Esteban et lui venait tout juste de s'envoyer en l'air, histoire de se venger de moi qui lui avait avoué que j'évais une relation cachée avec un homme important. D'ailleurs, Esteban était le meilleur ami de Gabriel. Je savais que Esteban était au courant de notre liaison, mon sénateur m'avait confié qu'il le lui avait dit. Mais ce n'était pas pour autant que je l'appréciais.


Mais autre chose attirant mon attention. Après avoir remarqué la visage assez bleuté de Scott, il était évident que sa respiration était aussi très accélérée, voire difficile. Scott, est-ce que ça va ?insistais-je sans comprendre ce qu'il s'était passé quelques minutes avant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « I'm Sorry ... » [Esteban C. & Maât B-S.] ENDED Lun 8 Fév 2010 - 11:37


« S'excuser, c'est un peu
comme essayer de redonner
de l'allure à un manteau élimé
avec une brosse usée. »

Leonard Flemming

Après des excuses dites ouvertement à Esteban, le jeune Matthews n'attendait plus que sa réaction et espèrait qu'il accepterait ce qu'il venait de lui dire. Mais c'était peu probable. Après tout, vu la haine que chacun avait contre l'autre, la probabilité que le soudeur-plongeur oublit tout ce qui c'était passé entre lui et Scotty était vraiment très minime. Il eut justement un fou rire, bien que le cuisinier ne voye pas ce qu'il y avait de drôle dans ses propos.

L'ancien comateux écouta attentivement tout ce que le jeune Carson avait sur le coeur et comprit très vite que ses excuses n'avaient servi à rien. Jamais il ne lui pardonnerait le geste qu'il avait eut un an plus tôt chez lui. Le ton commençait à monter et une certaine peur s'installait en Scott. Esteban le menaçait explicitement. Devait-il s'attendre à des représailles ? Surement. Mais étant dans un hôpital, l'homme debout en face de Scotty ne tenterait rien. Ou du moins, c'était ce que pensait Scotty. Cependant, ce qui choqua le plus le cuisinier (en dehors de la puanteur de son "visiteur" dûe à l'alcool), se fut d'apprendre qu'Esteban était fiancé, qu'il allait se marier et pas avec n'importe qui en plus. Hailey Caldwell, sa confidente était sur le point de l'épouser, de lui dire "oui" devant l'autel d'une église. Comment avait-elle pu succomber ? Comment avait-elle pu être séduit par cette chose ambulente nommé Esteban Carson, lui qui avait au moins couché avec toute la gente féminime d'Ocean Grove ?

Toujours sous l'effet de surprise de ces dernières révélations, Scotty n'eut même pas le temps de dire ou de répliquer quelque chose qu'un oreiller vint se plaçait devant lui, l'étouffant. Le jeune Carson voulait me montrer un truc et le patien du Baptist Hospital comprit de suite de quoi il s'agissait lorsqu'il commença à ne plus pouvoir respirer. Il se débattait. Mais rien à faire, il était coincé et ne pouvait que subir ce qu'Esteban lui infligeait avec plaisir. Avec ses mains, Scott tenta de repousser le soudeur-plongeur en vain. Il était bien trop fort et en forme contrairement au jeune Matthews qui n'avait pas encore totalement récupérer ses forces. Finalement, il s'arrêta et replaça comme si de rien n'était l'oreiller à sa place. Scott avait les yeux rouges et reprit fortement sa respiration en se redressant de son lit. Il avait eut peur, son regard le trahissait. Il était paniqué, frustré et violacé lorsqu'une autre personne pénétra dans la chambre. le cuisinier posa directement ces yeux sur cette personne qui n'était autre que Maât.

- Scott, il y a un problème ? Il le regarda se rapprocher de son lit et de lui, reprenant toujours sa respiration. Qu'est-ce qu'il fait là ce connard ?Scotty ne répondit pas et se concentra particulièrement sur l'air qu'il devait inspirer pour réapprovisionner ses poumons en oxygène. Il respirait vite et difficilement comme si on venait de l'étouffer. ce qui était vrai. Mais Maât ne le savait pas. Scott, est-ce que ça va ?

Scotty jetta son regard sur Esteban. Il ne savait pas quoi répondre ni comment le faire. La situation était dérangeante voire pire encore. Se retrouver avec son ennemi de toujours et l'homme de sa vie qui ne pouvait lui appartenir était dérangeant. Le mieux serait que les deux hommes s'en aillent. De plus, le jeune Matthews ne comprenait pas ce que Maât faisait ici.

- Je ... Scott ne savait toujours pas quoi répondre. Puis ses yeux se posèrent sur sa table de nuit où un paquet de bonbons pronait. Il comprit ce qu'il devait faire. Je me s...uis étou..ffé avec ça... Dit-il en pointant les bonbons avec son index. J'aimerais bien un verre d'eau par contre ...

Le cuisinier n'avait rien concernant Esteban. Il préférait ne pas le mettre dans l'histoire. Certes, il n'avait pas avouer au présentateur que le soudeur-plongeur venait de l'étouffer. Mais il n'avait pas non plus expliquer ce qu'il était en train de faire lorsque Maât était entrer dans la pièce. Il lui laissait tout ce privilège.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « I'm Sorry ... » [Esteban C. & Maât B-S.] ENDED Mer 10 Fév 2010 - 19:33

    Alors qu’Esteban avait eu la bonne idée de créer une miniature mise en scène en replaçant comme une gentille infirmière les oreillers de Scott, il s’était retourné vers Maât. Le nouvel intrus à leur merveilleuse rencontre. Il n’y avait aucun doute qu’Esteban portait Scott dans son cœur, l’immense sourire qu’il avait aux lèvres n’était-il donc pas assez convainquant? La vie avait de drôles dérivations, quand on pouvait rire de l’ironie de tout ça. Scott était la petite princesse blonde un peu idiote étendue dans un lit, attaqué par la méchante belle-mère, Esteban dans le rôle. Le prince charmant, mais pas très intelligent joué par nulle autre que Maât. «Scott, il y a un problème? Qu’est-ce qu’il fait se connard?» Esteban souria de toutes ses belles dents à Maât, vis-à-vis la provocation évidente. L’hésitation venait à savoir s’il avait envie de répondre la vérité à savoir, qu’il avait voulu expliquer à Scott qu’il aurait préféré qu’il soit mort que vivant. Ou encore, il pouvait jouer l’horrible comédie. Observant d’un œil Scott, et Maât qui semblait soupçonneux, Esteban resta silencieux un moment à savoir s’il allait devoir se défendre contre un autre Blythe. « Scott, est-ce que ça vas? » « Je ... Je me s...uis étou..ffé avec ça... J'aimerais bien un verre d'eau par contre ...» Esteban avait envie de le féliciter puisque malgré son état plutôt, violacé, Scott avait trouvé une excuse potable pour expliquer ce qui venait de se passer.

    Mais de bien belles paroles n’expliquaient en rien ce que le jeune Carson pouvait bien faire planter à moins d’un mètre de Scott. Maât avait bien vu la scène où Esteban avait été transporté hors de chez lui dans une civière la poitrine en sang alors que Scott s’était fait arrêter par les policiers. Esteban s’était demandé si Scott avait réalisé la chance et l’opportunité qu’il avait recu de la part de celui-ci alors qu’il avait retiré les charges qui s’étaient apposés sur Scott lors de l’agression. Bien qu’il ait quelques raisons de ne pas l’avoir accusé et peut-être même fait pression pour que Matthews se retrouve en prison, Esteban avait commencé de plus en plus à l’envisager. Mais à cause d’Hailey dans sa vie, il avait repoussé cette idée. Encore une fois, Scott jouait la carte de la chance. Esteban senti le regard des deux autres hommes, dirigé vers lui, et il se mit à rire.

      -Ah moi, j’suis là parce que Scott était tellement en manque qu’il a pas pu résister à m’invité pour une petite partie de jambes en l’air. Il semblerait que cette fois-ci, il voulait que tu te joignes à nous. C’est dommage quand on y pense que je doive refuser. J’suis un homme fiancé maintenant. Enfin, si tu t’envois en l’air avec Scott, aille l’obligeance de le dire à tu sais qui…


    Esteban se craqua les doigts gardant son sourire satisfait. Il adorait la provocation, surtout lorsque l’alcool parlait pour lui.

      -Alors, je resterais bien à jouer la gentille infirmière… mais Maât semble avoir de l’expérience dans tout ça. Fais attention à ce que le petit Scott ne mettes pas n’importe quoi dans sa bouche, il pourrait s’étouffer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « I'm Sorry ... » [Esteban C. & Maât B-S.] ENDED Ven 19 Fév 2010 - 13:16



Devant le sourire débile qu'affichait Esteban devant moi, j'eus envie de m'avancer vers lui afin de le frapper pour lui faire comprendre ce que je pensais réellement de lui. Maiiiis je me ravisais évidemment, me contentant de lui balancer des regards noirs sans grandes conséquences.

Scott, est-ce que ça va ?
Je me s...uis étou..ffé avec ça... Je fronssais une nouvelle fois les sourcils, pas vraiment convaincu de son excuse que je trouvais inventé de toutes pièces en vue de l'hésitation qu'il avait montré avant de me la fournir. J'aimerais bien un verre d'eau par contre... Je hochais la tête.

Je ne portais vraiment pas Esteban dans mon coeur. Je le trouvais complètement superficiel, sans intérêt et surtout, de mon point de vue, il ne montrait aucune raison de s'intéresser à lui. Mais il était le petit-ami de Gabriel, et je lui avais donc promit de bien me tenir et d'être agréable devant lui.

Ah moi, j’suis là parce que Scott était tellement en manque qu’il a pas pu résister à m’inviter pour une petite partie de jambes en l’air. Il semblerait que cette fois-ci, il voulait que tu te joignes à nous. C’est dommage quand on y pense que je doive refuser. J’suis un homme fiancé maintenant. Enfin, si tu t'envois en l’air avec Scott, aille l’obligeance de le dire à tu sais qui...
J'écoutais Esteban sans broncher, puis soupirait. Franchement Carson, ta connerie me fatigue... Tu sais vraiment à rien. Au moins les choses étaient dites et il était clair que je ne me montrais pas "agréable" comme je l'avais promit à Gabriel mais je ne voyais pas pourquoi je devais me montrer sympathique quand j'avais juste à faire à un gamin immature qui ne savait rien faire à part provoquer. Un mec inutile en soit.
Alors, je resterais bien à jouer la gentille infirmière… mais Maât semble avoir de l’expérience dans tout ça. Fais attention à ce que le petit Scott ne mettes pas n’importe quoi dans sa bouche, il pourrait s’étouffer.
Il s'agirait de grandir, Carson. Tu sais, devenir quelqu'un et non pas seulement un pauvre mec immature, sans intérêt. Franchement, ça faisait du bien de dire ce que je pensais pour une fois. Je marquais d'ailleurs bien vite l'odeur d'alcool qui se dégageait lorsqu'il parlait et je soupirais une nouvelle fois en m'adressant à lui. Maintenant, je crois que tu ferais mieux de partir, histoire de voir si tu ne peux pas te racheter une vie et une conduite. Tu empestes l'alcool, ajoutais-je avant de me saisir d'un verre vide qui était sur la table de chevet de Scott pour le remplir d'eau contenu dans une bouteille au pied du lit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « I'm Sorry ... » [Esteban C. & Maât B-S.] ENDED Dim 21 Fév 2010 - 21:58


« S'excuser, c'est un peu
comme essayer de redonner
de l'allure à un manteau élimé
avec une brosse usée. »

Leonard Flemming

- Ah moi, j’suis là parce que Scott était tellement en manque qu’il a pas pu résister à m’invité pour une petite partie de jambes en l’air. Il semblerait que cette fois-ci, il voulait que tu te joignes à nous. C’est dommage quand on y pense que je doive refuser. J’suis un homme fiancé maintenant. Enfin, si tu t’envois en l’air avec Scott, aille l’obligeance de le dire à tu sais qui…


Comment osait-il dire tout cela ? Jamais Scott ne lui aurait demandé de venir ici pour "une petite partie de jambes en l'air" comme le jeune Carson le disait si bien. C'était strictement impossible. Une fois avait suffit et encore, le cuisinier ne l'avait pas demandé ni voulu. Alors l'entendre prononcer de telles paroles énervait Scotty plus que tout au monde, espèrant en même temps que Maât ne le croirait pas. Même si le présentateur ne pouvait lui appartenir en retour.

- Franchement Carson, ta connerie me fatigue... Tu sais vraiment à rien.
- Ah moi, j’suis là parce que Scott était tellement en manque qu’il a pas pu résister à m’invité pour une petite partie de jambes en l’air. Il semblerait que cette fois-ci, il voulait que tu te joignes à nous. C’est dommage quand on y pense que je doive refuser. J’suis un homme fiancé maintenant. Enfin, si tu t’envois en l’air avec Scott, aille l’obligeance de le dire à tu sais qui…
- Il s'agirait de grandir, Carson. Tu sais, devenir quelqu'un et non pas seulement un pauvre mec immature, sans intérêt.

Scotty souria tout simplement sur les paroles de son ancien amant bien que le fait de le voir à ses côtés à le défendre ne le rende encore plus triste. Et bam dans tes dents Carson ! Ce renversement de situation amusait au plus haut point notre chef cuisinier qui regardait la scène depuis son lit qu'il n'avait quitté que pour la rééducation afin que ces muscles puisse à nouveau le porter.

- Maintenant, je crois que tu ferais mieux de partir, histoire de voir si tu ne peux pas te racheter une vie et une conduite. Tu empestes l'alcool.

Scotty porta directement son visage sur Esteban pour entrevoir sa réaction qui serait surement plein de tact. A moins qu'il décide enfin à se retirer de la chambre. après tout, Scott lui avait fait part de ses excuses. Le jeune Carson n'avait donc plus rien à faire ici. C'est pourquoi après quelques minutes, il partit du champs de vision de l'ancien comateux ce qui était une grande et merveilleuse nouvelle en sachant qu'il l'avait étouffé plus tôt avant l"arrivée de Maât. Le jeune Matthews attrapa alors le verre que Maât lui avait gentillement versé. Il ne le remercia pas et ne lui fit aucun signe de remerciement car ce qu'il avait à lui dire n'était pas joyeux.

- Je crois que tu devrais aussi partir d'ici. Dit-il premièrement sans le regarder. Je ne sais même pas pourquoi tu es venu alors qu'aujourd'hui on a plus rien à faire ensemble. Tu as ta vie et j'ai... La mienne. Bizarrement, les derniers mots de Scotty sonnaient faux. Il le remarqua lui-même lorsqu'il les prononça. Alors va-t-en. Va retrouver ton petit séna... Heu... Gabriel.

Comme prévu, Scotty se retrouva encore une fois seul dans sa chambre hospitalière avec pour unique occupation ce foutu journal qui, maintenant, l'attirait irrémediablement à l'écriture pour sortir tous ce qu'il ressentait après ces quelques minutes passées avec Esteban et biensur Maât. Il ouvrit donc sa table de chevet et sortit un stylo et son journal, avant de tourner les pages de ce dernier pour revenir à l'endroit où il s'était arrêté un peu plus tôt.

Citation :
Jamais je n'aurais pensé que tant de choses pouvaient se dérouler en à peine quelques heures voire minutes. J'avais enfin eut la surprise de voir Esteban et je fus en retour tout aussi surpris par cet étouffement que je n'avais pas vu venir. Cette sensation... Je ne saurais comment la décrire. Sentir ces poumons en difficulté, manquer d'air et tout ce qui allait avec était horrible. J'avais beau gesticuler, beau me battre pour me défaire de cette emprise que rien ne pouvait changer le fait que la mort se rapprochait encore et toujours de moi. Et je connaissait bien cette sensation de mort puisqu'un an plus tôt, j'avais ressentis exactement la même chose.
Mais ce qui me secoua le plus dans tous ces évènements fut l'arrivée de Maât. Pourquoi était-il venu ? Pourquoi voulait-il me parler ? A moins qu'il ne désirait simplement constater dans quel état il m'avait mis après son annonce destructrice pour ma part. Mon monde s'était écroulé et il croyait pouvoire revenir dans cette chambre sans que je lui dise de partir. Je ne voulais plus le voir. Je ne voulais plus sentir son odeur. je ne voulais plus être amoureux de lui. Je voulais simplement moins souffrir à cause de lui. Mon coeur saignait et il saignerait encore tant que mon amour pour lui serait présent. Je devais l'oublier et passer à autre chose... Bien que se soit plus que difficile car... Je l'aime.




TOPIC TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: « I'm Sorry ... » [Esteban C. & Maât B-S.] ENDED

Revenir en haut Aller en bas
 

« I'm Sorry ... » [Esteban C. & Maât B-S.] ENDED

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: Baptist Hospital-