Partagez
 

 Bodies in the sand, tropical drink melting in your hand

Aller en bas 

Ali Caldwell

messages : 431
face + © : rita ora + blake
multinicks : finn; tyler; lucy
points : 848
age : 26 yo.
♡ status : shattered - mom of a wonderful 10 months old boy.
work : bar owner.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) tc/Marvin, Xavi, Jimmy, Save

Bodies in the sand, tropical drink melting in your hand Empty
Message· · Sujet: Bodies in the sand, tropical drink melting in your hand Bodies in the sand, tropical drink melting in your hand EmptySam 6 Juil - 19:57

Bodies in the sand, tropical drink melting in your hand.
-----------------
@Xavi Moroe & @Ali Caldwell
-----------------



Ali ne savait pas comment il était possible d’aimer autant quelqu’un d’aussi détestable. Xavi Moroe était la parfaite représentation de tout ce qu’elle détestait dans la vie, et pourtant, les faits étaient indéniables : il était ce qui ressemblait le plus à un meilleur ami. S’ils avaient partagé quelques nuits torrides ensemble, Ali l’avait rapidement trouvé trop insupportable pour ne serait-ce que pratique du sport de chambre en sa compagnie. A partir de ce moment-là, leur relation avait pris une tournure inattendue. Il lui avait paru un peu moins insupportable, elle avait cessé de l’envoyer voir ailleurs si elle était à peine avait-il ouvert la bouche. Ils avaient trouvé leur équilibre, en somme. Cela ne signifiait pas qu’ils ne se hurlaient pas dessus comme un vieux couple - c’était notamment l’une des raisons pour lesquelles Ali n’avait pas vécu plus de quatre semaines chez lui après le décès de Zephyr - mais ils s’adoraient, et se le rendaient bien. Au final, pour des gens qui s’entendaient extrêmement mal, leur amitié était assez incroyable. “T’as grossi, Xavi” observant de manière tout à fait éhontée son postérieur alors qu’il leur commandait deux verres au bar de la plage. Elle réajusta son crop top rose fluo, et glissa ses doigts sur les abdos qui se dessinaient sur son propre ventre. “Regarde, si tu acceptais de faire un peu de sport avec moi, ça te permettrait d’avoir un corps aussi appétissant que le mien.” Lui offrant un sourire innocent pour contrebalancer la dureté de ses propos, elle attrapa le verre qu’il lui tendait, avant qu’il n’ait l’occasion de lui jeter en pleine figure et déposa un baiser sur sa joue. “Il faut pas t’étonner que j’ai plus de succès que toi avec les filles, c’est simplement ce que j’essaie de te dire.” dit-elle en levant les bras, d’un geste défensif. Sa langue sortit de son écrin, juste le temps de faire comprendre à Xavi qu’Ali était d’humeur taquine et qu’elle n’allait pas le lâcher de la soirée, puis alors que ladite langue rentrait dans sa demeure, Ali se retourna pour aller leur chercher des places au soleil, tout en poussant la poussette qui se tenait devant elle. “Aliiii” hurla une petite voix à ses côtés, en tirant sur son short. “A braaaas” lança LJ, une petite moue triste accompagnant sa supplique. S’abaissant au niveau de la petite, Ali toucha son joli petit nez du bout du doigt avant de lui faire signe de venir dans ses bras. “Je te prends sur mes épaules, alors.” dit-elle avant de hisser la petite sur ses épaules, non sans avoir confié de nouveau son verre à Xavi. “Tiens toi bien surtout.” lui dit-elle avant d’avancer à nouveau vers des places libres. Le soleil chauffait sur la peau d’Ali, qui se demanda si Xavi avait pensé à mettre de la crème solaire à sa fille, tandis qu’elle vérifiait que l’ombrelle de Carmel le protégeait bien du soleil. Ils s’installèrent ensuite à une table en plastique blanc, alors que LJ demandait à pouvoir jouer dans le sable qui se trouvait juste à ses pieds. “Je suis sûre que ton père meurt d’envie de faire des châteaux de sable avec toi, princesse.” lança-t-elle, n’ayant pas vraiment envie d’être sélectionnée comme partenaire de jeu par la petite, aussi mignonne soit-elle. Elle attrapa ensuite son cocktail, portant la paille en papier à sa bouche. Elle grimaça légèrement ayant toujours un peu de mal à s’habituer à ce goût, puis reposa son verre, étalant ses jambes devant elle. Alors qu’un couple de personnages âgés passait devant eux en les qualifiant de jolie petite famille, Ali regarda son ami avant de faire mine de se mettre les doigts dans la bouche pour vomir et d’ajouter, avec un air de dégoût : “Tu me mets de la crème, mon amour ?


Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Xavi Moroe

messages : 213
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan — dublin ~ @pin
multinicks : mavis, saveria, lilly.
points : 386
age : thirty-three years old.
♡ status : playboy — divorced from georgie, still thinking about her ass, lj's (bad) dad.
work : heir|ceo (idgaf).
home : a villa @ ocean avenue (in ashes)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [off] georgie, lucy, billie, charlie, ali.

Bodies in the sand, tropical drink melting in your hand Empty
Message· · Sujet: Re: Bodies in the sand, tropical drink melting in your hand Bodies in the sand, tropical drink melting in your hand EmptyDim 14 Juil - 16:41

Le regard de l'assistante sociale dans son dos l'exaspérait plus que de raison. Bien qu'il ait LJ pour la journée, l'accord passé depuis sa séparation avec Georgie était clair : il ne pouvait rester seul en compagnie de la petite. Exaspéré par ce comportement, mais résigné depuis longtemps, l'héritier avait du faire avec cette pimbêche. Pour une fois, le lieu n'était pas clos et il pouvait plus ou moins passer un moment normal avec sa fille, sous le regard néanmoins appuyé de cette chère dame qui se tenait à quelques mètres d'eux. Xavi ruminait quelque peu, malgré la présence d'Ali et de son fils. Le schéma familial offert le laissait pantois, lui qui avait bien plus l'habitude des soirées mondaines et des filles nues. Passer une après-midi à la plage, en famille, n'était pas loin d'être une première. La chose pouvait d'ailleurs se ressentir, tant il semblait perturbé par la situation alors que déjà, sa meilleure amie le titillait. « Tu te fous de moi ? » lança-t-il, alors qu'il fronça les sourcils devant ses paroles, son regard s'arrêtant un instant sur sa fille puis sur l'assistante sociale. Ah oui, son langage. « Assied toi une fois, qu'on voit ton bourrelet. » reprit-il dans un immense sourire, alors qu'il déposait les verres sur la table. Un coca pour sa fille et deux cocktails - l'un non alcoolisé, qu'il laissa impunément de son côté et l'autre qu'Ali saisit déjà. Carmel gazouillait de son côté tandis que LJ n'avait qu'une envie : s'étaler dans le sable. L'espace d'un instant, le jeune homme observa sa meilleure amie avec le sentiment qu'il pouvait apprendre beaucoup, en outre, comment être un père, chapitre 1. Décontenancé, il s'installa sur sa chaise, puis se pencha vers Ali. « Tu veux faire un concours peut-être ? » souffla-t-il, alors que son regard dérivait au loin, sur les jolies filles en bikini, bien qu'il notifia le coup de langue de son amie, à quoi il faillit répondre par un doigt d'honneur. Génétiquement défaillant sur plusieurs points : l'amour, la famille, l'héritier avait un mal fou à se concentrer. En outre, il ne savait pas quoi faire, ni comment. Jouer avec sa fille ? Il était à peine capable de lui enfiler une robe. Et les détails autour étaient encore pires. Soupirant un temps, Xavi but une gorgée de son cocktail pour gonzesse et se redressa, bien désireux de faire du mieux qu'il le pouvait. Plus que d'être un bon père, il avait également à coeur de prouver à Georgie - ainsi qu'à l"assistante sociale, qu'il était tout à fait digne de confiance et capable de s'occuper d'elle. Deux points à prendre avec des pincettes quand on connaissait l'héritier et les quelques failles qui l'habitaient. « Des châteaux, moui... mais... attends... elle est pas censée... mmANGER DU SABLE, SI? » Il s'était déjà précipité de sa chaise pour sauter devant lui, attrapant les mains de sa fille pour les secouer doucement et débarbouillant son visage remplit de sable avec son propre t-shirt. Il maugréa un instant, vérifiant LJ sous toutes les coutures. La petite, les yeux ronds, lui offrit un large sourire et s'agrippa à son bras avec tout l'amour qu'une enfant de cette âge pouvait donner. Une scène dès plus attendrissante qui mit Xavi mal à l'aise, bien qu'il prit sur lui de récupérer sa fille tout en se relevant, la calant ainsi dans ses bras. « De, quoi ? » reprit-il ensuite en apposant son regard sur Ali, puis sur son fils et enfin sur le couple de petits vieux. Pour seule réponse, il réussit à sourire difficilement, passant ainsi pour un jeune homme charmant. L'envie de vomir était bien là, mais encore une fois, Xavi n'en montra rien et saisit le tube de crème solaire de sa main libre. « Bien sûr mon petit dinosaure. » Mielleux, il déboucha le tube et appuya fortement sur celui-là, si bien que le jet qu'Ali se prit dans le dos eut raison de Lily Jean qui pouffa de rire. « Attends, bouge pas, j'en récupère un peu. » Il jeta le tube sur sa propre chaise et plongea le doigt dans l'épais tas de crème solaire qui recouvrait le dos de sa meilleure amie. Avec toute la douceur du monde, il étala délicatement la protection sur le visage de sa fille, sur ses petits bras à peine potelés et sur chaque zone qui n'étaient pas recouvertes par son maillot de bain rose bonbon.

_________________
“i find it hard to say the things i want to say the most, find a little bit of steady as i get close, find a balance in the middle of the chaos, send me low, send me high, send me never demigod" ✩.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bodies in the sand, tropical drink melting in your hand
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La prude septa (Tyerne Sand)
» Sun, sand, sea–and poverty, tourists may soon return to this 'Paradi
» Prochaine intervention militaire en Haiti ?
» PERROQUETS, ARAS, PERRUCHES ET CACATOES...
» « and we, built a castle, in the sky and in the sand.. (8) »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue :: bay port-
Sauter vers: