AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Happy Birthday, Granny !! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Happy Birthday, Granny !! [PV] Sam 30 Jan 2010 - 11:42

Ce 29 Janvier 2011, Charlize Lennon fêtait ses 80 ans, et pour cet anniversaire, elle avait décidé de réunir ses proches: sa famille et ses amis. Cela faisait maintenant plusieurs semaines qu'elle pensait à cette date fatidique: celle où elle rentrerait chez les "seniors seniors" comme elle disait si bien. Elle avait envie qu'aujourd'hui soit une date à marquer d'une croix rouge sur le calendrier, que ce jour rester graver dans les mémoires de tout ceux qui viendraient. Et elle n'allait pas être déçue.

Celà faisait quelques mois maintenant que Jovan avait de quoi payer une assez grande réception, et que sa mamie lui avait parlé de son anniversaire. Il ne savait pas qui viendrait aujourd'hui, il n'avait pas pris le temps de regarder la liste des invités. Il aurait sans doute dû. Il savait juste que ses parents n'avaient même pas pris le temps de faire un simple aller-retour Boston-Miami pour fêter cet événement. C'était peut-être deux villes éloignées, mais Jovan trouvait ça nul, et il avait une idée de pourquoi ils n'avaient pas pris la peine de venir. Tant pis pour eux après tout.
Avec des copains de sa grand-mère (des copains un peu plus jeunes et bien vaillants), Jovan avait installé les tables dans leur salon de leur maison à Lemon Street. Ils allaient être une vingtaine, la Mamie faisait les choses en grand.

Alors que Jovan était en train de finir de paufiner la table, sa grand-mère arrive derrière lui. Un instant, Jo fut skotché. Elle avait sorti une belle robe noire, et avait relevé ses cheveux en un chignon. Elle avait toujours eu l'air classe, mais aujourd'hui encore plus. Alors Jovan, amusé lui dit.

" Wahoo mamie, tu es magnifique!"


Ce à quoi, la grand-mère rougit, et vint coller un bisou sur la joue de son cher petit-fils. Elle vit alors une voiture arrivée. Elle se dégagea, et alla regarder par la fenêtre pour voir de plus près. Le nez collé contre la vitre, elle cria.

" Ah, voilà le traiteur!!"

Et sur ce, ni une, ni deux, elle fit demi-tour, sous les yeux rieurs de Jo et de son Lucio. Elle fonça alors dehors, aussi vite qu'elle le put. Derrière la fênetre, Jovan vit qu'elle faisait de grands signes, ajoutant par-ci, et par-là des sourires, commandant les types qui ne savaient plus où donner la tête apparemment.
Après quelques minutes d'acharnement, elle rentra de nouveau dans la maison, et regarda alors Jovan et Lucio, avec un grand sourire.

" Il n'y a plus qu'à attendre les invités"

" Ok, bah moi je vais me changer "

Et ni une, ni deux, Jovan sortit du salon, monta les escaliers et alla aussi vite qu'il le pouvait dans sa chambre. Il ne savait pas encore quoi mettre. Mais après tout, ce n'était pas tout les jours l'anniversaire de sa grand-mère. Il prit dans son armoire un pantalon et en sortit également une chemise. Tout beau xD.
Il les enfila, alla dans la salle de bains, se coiffa un peu, et redescendit les escaliers.
Il était plus de midi: les invités allaient arriver.

Mamie s'était installée sur le canapé. Elle avait croisé ses mains, et les avait posé sur ses genoux. Avec un sourire, elle regarda toutes les personnes déjà présentes. Son petit-fils Jo. Son ami Lucio (et amant de ce que pensait Jovan). Sa cousine et son mari Kate et Leo, ainsi que leur fils (célibataire de 35 ans) Almanzo.
Le reste des toutes ses proches allaient arriver. Elle entendit une voiture, et dans le brouhah que faisaient ces invités, elle se leva et regarda par la fenêtre.

" ahh! c'est le gars qui devait m'apporter le vin! Oh et puis voilà Josh."


Autant vous dire que Jovan ne savait pas qui était Josh. Il se leva alors, comme sa grand-mère, et ils se dirigèrent tout les deux vers l'entrée. Mamie sortit aussitôt sur le bord de la route, et alla voir le monsieur qui apportait les caisses. Elle lui sourit, et voulut prendre deux bouteilles de vins. Voyant qu'un type s'approchait, elle l'accosta.

" Ah Monsieur! Vous voulez bien m'aider s'il vous plait? "


A peine eut-elle terminé de dire celà, qu'elle lui fourra deux bouteilles dans les mains.
A l'entrée, Jovan fronça les sourcils. Il regardait le type que sa mamie venait de mettre dans une position délicate. Il était sûr de le connaître, il l'avait déjà vu, mais il ne savait pas où.
il l'oublia bien vite quand une voix chaleureuse s'exclama "Jovan!!"

HS/// Fini :p
Alors on fait dans l'ordre, vous faîtes comme vous voulez pour poster Smile. Juste le type qui se fait enrôler c'est G -comme il voulait une situation de ce genre :p
Et puis, faites jouer la mamie hein, c'est un pnj xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Happy Birthday, Granny !! [PV] Jeu 11 Fév 2010 - 11:32

    Depuis quelques temps déjà, Gabriel avait apprit la présence d'une famille répondant au nom de Lennon dans le quartier. Plus de dix ans après, il n'en était plus sûr mais ce nom de famille lui était familier, trop familier pour qu'il l'ignore. Décidé à lever le doute sur ses questions, il avait enfilé un ensemble classe, comme à son habitude, mais assez sobre pour ne pas attirer tout les regards sur son passage. Direction, Lemon Street.

    Tandis qu'il parcourait Lemon Street de cette démarche altière qui le singularisait parmi tant d'autres, simple reflet de son assurance naturelle que certains prenaient pour de l'arrogance, Gabriel interrogeait sa mémoire pour rassembler ses souvenirs du petit garçon qu'il avait connu et dont il ne se rappelait que le prénom : Jovan. Jovan Lennon, l'association du prénom et du nom de famille donnait un ensemble cohérent dans les pensées du jeune politicien. Néanmoins, il voulait être sûr. Le Jovan dont il se souvenait avait soudainement quitté Ocean Grove il y a des années, et même s'il n'avait pas dans l'idée d'aller à sa rencontre, Gabriel avait l'étrange besoin de donner une dimension concrète aux images floues qui habitaient son esprit.

    Il arrivait finalement devant le n°3719, prêt à jeter un petit coup d'œil innocent à la boîte aux lettres pour voir si le nom de Jovan y figurait, et continuer sa route comme si de rien n'était, lorsqu'une petite mamie l'interpela « Ah Monsieur! Vous voulez bien m'aider s'il vous plait? » avant de lui coller deux bouteilles de vin dans les bras sans même lui laisser le temps de donner son avis. Le brun arqua un sourcil perplexe avant de suivre Mère Grand à l'intérieur. Et il y en avait du monde à l'intérieur ! Gabriel ne savait pas ce qu'on fêtait chez les Lennon, mais tout le troisième âge s'était réunit ici et mit sur son trente et un. Il passa l'entrée sans encombre, le salon fut une tout autre histoire. Mamie Lennon les arrêta subitement devant un groupe de personnes qui se tournèrent comme un seul homme vers Gabriel. « Heureusement que de nos jours on peut encore compter sur les jeunes gens ! » remarqua t-elle avec entrain, avant de poser sur le brun aux yeux bleu un regard pétillant de curiosité. « D'ailleurs comment vous vous appelez jeune homme ? » Le concerné faillit céder au réflexe professionnel de se présenter comme le sénateur qu'il était, et se reprit de justesse pour ne donner que son prénom. Après tout, c'était peut être mieux de ne pas se retrouver prit dans un débat politique. « Gabriel, mais c'est charmant comme prénom ! Je suis Charlize Lennon, et je vous présente Kate, ma cousine, Leo son mari et leur fils Almanzo. Encore célibataire à son âge, un beau garçon comme lui, dans quel monde vit-on ! » Noyé sous le flot de paroles, Gabriel opina du chef en saluant Kate donc, puis Leo et Almanzo, compatissant pour ce dernier qui devait être ravi qu'on remette son célibat sur le tapis chaque fois qu'on lui présentait une nouvelle tête. Puis il indiqua les bouteilles de vin en les levant un peu plus pour les mettre en évidence. « La cuisine ?... » demanda t-il avec un sourire. « Je vais vous montrer. » fit un jeune homme qui passait justement à côté d'eux, en invitant Gabriel à le suivre.

    Une fois dans la cuisine, enfin débarrassé de ses bouteilles, il jeta un coup d'œil distrait par la fenêtre. D'autres invités arrivaient. Son regard bloqua sur deux d'entre eux qui passaient justement le portail de la maison. Ils les reconnaissait très bien puisqu'il s'agissait de son meilleur ami Esteban et de sa fiancée Hailey. Gabriel n'avait pourtant pas souvenir qu'Esteban lui ai parlé des Lennon...Sans doute une connaissance d'Hailey. Il fut cependant tiré de sa réflexion par le jeune homme qui était venu à son secours, planté en face de lui, une main chaleureuse tendue. « Merci pour le coup de main...Monsieur ? » « Gabriel. » Indiqua le brun, en serrant la main de son interlocuteur, s'apprêtant à dire qu'il n'y avait pas de problème. C'est alors que la voix de mamie Lennon résonna du salon jusqu'à la cuisine : « Jovan ! Tu diras à Gabriel qu'il est le bienvenu s'il veut rester manger avec nous ! » Jovan ? L'homme auquel il était en train de serrer la main était donc le petit garçon de ses souvenirs ? Gabriel en resta figé comme deux ronds de flan, sa main toujours glissée dans celle de Jovan qui devait commencer à se demander pourquoi il s'était soudainement mit sur "pause". Partagé entre son appréhension et l'envie de se rappeler à son souvenir, il réalisa quelque part au milieu de son embarras que la grand mère venait de l'inviter à rester déjeuner. Esteban, Hailey, Jovan et lui, réunit autour d'un déjeuner de fête en famille ? Cette petite réunion improvisée lui semblait étrangement inadéquate, et il ne savait pas encore à quel point il avait raison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Happy Birthday, Granny !! [PV] Mer 17 Fév 2010 - 5:35

    29 janvier 2010
    Lennon’s House


    -Tu sais, la dernière fois que j’y suis allé… j’avais que 10 ans. J’étais un petit môme hyperactif. Raconta Esteban en arrangeant sa cravate alors qu’il s’habillait d’un habit simple mais classe. Puis, il y a eu toutes les engueulades avec ma mère et lors du divorce de mes parents, mon père a eu ma garde. Dieu merci.
    -Elle est si pire que ça ta mère?
    -J’ai pas vraiment en vie d’en parler. Répliqua Esteban avant d’appliquer un peu de gel dans ses cheveux pour avoir la dite chevelure qu’il aimait tant. Mais pour faire simple, Charlize Lennon n’est pas vraiment ma grand-mère. Elle était la femme de mon grand-père, et ma grand-mère était en quelque sorte sa maîtresse. Tout ça c’est compliqué, un peu comme toutes les histoires de ma famille. C’est délicat en fait que je fasse une apparition comme ça, la moitié n’ont aucune idée de qui je suis... l’autre ne savent pas qu’ils sont de loin ou de proche mes cousins. Bref... une grande partie de plaisir tout ça. Esteban souria avant de serrer Hailey dans ses bras. Mais si on veut des invités de mon coté… je n’ai pas le choix de faire tout ça. Après tout, j’aurais l’air de quoi comme mari si je n’avais que 1 ou 2 personnes assissent de mon coté? Il déposa sa main sur sa bouche. Non, réponds pas… je préfère rester dans l’ignorance.

    ***

    Lorsqu’il était question de la famille des Carson, Esteban s’y présentait toujours avec une assurance à toute mesure. Hors, la situation était assez différente pour qu’il s’y sente peu à sa place. Il serra un peu plus fortement la délicate main d’Hailey avant de faire les quelques pas nécessaires pour arriver sous le porche de l’entrée. En moins de secondes qu’il en faut pour crier des mots, on venait à sa rencontre le reconnaissant sur le champ. «Mon cher petit! Comme tu as grandit, la dernière fois tu étais si petit avec tes longs cheveux!» s’exclamait Charlize Lennon en lui prenant le bras pour pouvoir l’embrasser sur les deux joues. Esteban souria malgré le fait qu’il n’aille pas réellement envie qu’elle lui rappelle cette période capillaire peu glorieuse. Il fallait dire que dans se temps là, Esteban n’avait pas encore découvert les femmes. «Joyeux anniversaire, Mamie Lennon» répondit-il poliment avant de se tourner vers Hailey pour la lui présenter. «Je vous présente, Hailey.. ma fiancé!» Charlize s’approcha tout aussi chaleureusement vers Hailey en l’embrassant sur les joues tout en ajoutant : «Tu as du goût mon garçon, vos enfants vont être magnifiques!» Souriant bêtement alors qu’il aurait sans doute préférer se retrouver à 100 mètres de l’endroit exact où il était ou de trouver l’excuse parfaite pour se sauver, Esteban n’eu le temps de rien faire alors que Charlize empoignait la main d’Esteban et d’Hailey pour les présenter aux invités.

    Tous y passèrent, de la tante à la cousine passant du petit cousin qui courraient dans tous les sens où encore des vieux amis de Charlize. Esteban essayait de paraître calme et confiant alors qu’il saluait chacun des invités en leur serrant poliment la main, ou embrassant les femmes sur les joues. C’est alors qu’il se retourna rejoins de nouveau par d’autres invités. Surpris, il regarda alternativement Gabriel et Jovan sans comprendre. «Voici mon petit fils Jovan! » Esteban était certain qu’elle venait d’ajouter quelque chose, mais déjà il n’écoutait plus assimilant ce qu’il venait de comprendre bien avant tous les autres. Il lui serra la main beaucoup plus fortement que les autres invités, alors que derrière lui la voix de Charlize terminait en éclairant qui se trouvait bien à être Esteban et Hailey. «Tu te souviens d’Esteban, ton cousin?» La poignée de main se fit beaucoup plus insistante alors qu’Este se rappelait très bien de leur dernière rencontre qui avait commencé par un combat idiot pour une fille… et qui avait été terminé dans une rue après qu’Esteban l’aille presque assommé avec une bouteille d’alcool vide. De joyeux souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Happy Birthday, Granny !! [PV] Dim 21 Mar 2010 - 17:37

Pris dans les tourments de l'anniversaire et ces derniers préparatifs, Jovan s'était vite retrouvé dans le salon, avec sa cousine éloignée ou peut-être même pas cousine, Charlize. Elle lui demandait comment elle pouvait installer les fleurs sur la table. Il s'en fichait, mais malgré tout, lui répondit avec un grand sourire que là où elle les avait mise, c'était parfait. Elle devait sans doute être à classer dans les femmes ayant le syndrôme de la femme parfaite - vous savez toute celles qui refusent de faire tout à moitié, et qui passent un temps fou à se demander si la façon dont elles avaient fait telle chose était bien.
On l'appella ensuite dans la cuisine. Il y courut, les derniers préparatifs étaient définitivement les plus barbants. Une fois arrivé, il se rendit compte que c'était juste pour couper du pain. Great. Il se mit au travail.
De là où il était -en train de couper ses tranches- il apperçut que sa mamie présentait toute la famille -en insistant encore sur le célibat d'Almanzo- au monsieur à qui elle avait demandé de l'aide dans la rue. Le pauvre. Jovan eut pitié de lui: il ne faisait que passer, et le voilà enrôlé. Il sourit alors, et termina de couper sa baguette (c'est comme ça qu'on dit non?). Il laissa le toute dans la cuisine, et alla dans le salon voir ce qu'il se passait.
Le jeune homme -bien qu'il eut une trentaine d'années quasiment- questionnait la mamie sur l'endroit où se trouvait la cuisine. Avec un sourire, Jovan le guida, tout en lui disant.

    - Je vais vous montrer.


Une fois là-bas, le type put se débarrasser -à sa grand joie imaginait Jovan- des deux bouteilles qu'il tenait jusque là. Bien qu'il fut un peu perdu dans ses pensée en fixant la fenêtre, Jovan lui tendit la main.

    - Merci pour le coup de main, monsieur? Là, le type se retourna vers lui, et répondit Gabriel, tout en lui serrant la paluche.


Ce fut là que mamie cria depuis le salon qu'il pouvait dire à Gabriel que s'il voulait rester, il pouvait sans soucis. Le dit Gabriel continuait de lui serrer la main, et franchement, ça commençait à inquiéter Jovan. Pourquoi restait-il là la main dans la sienne? Intrigué, Jovan -qui commençait un peu à avoir des crampes- lui dit.

    - Vous avez entendu ma grand-mère, si vous voulez rester, vous pouvez. Puis, il continua à lui dire, histoire qu'il lâche sa main, Je vais juste devoir vous laisser quelques sec.. Il s'arrêta net, stoppé. Il venait de réaliser quelque chose, quelque chose qu'il n'était clairement pas près d'oublier. Ce mec-là qui lui tenait la main depuis un moment, il ressemblait étrangement au sénateur.. La gueule qui tirait devait en dire long sur ce qu'il venait de comprendre. Hum.. excusez-moi. Je crois t'av-, enfin vous avoir déjà vu. Tu n'es -hum pardon-, vous n'êtes pas Gabriel McAllister?


Le mélange de vouvoyement et de tutoyement en disait long sur l'esprit de Jovan à cette heure-ci. Gamin, quand il habitait à OG, ses parents avaient pour amie une dame qui avait un ou deux enfants. Parmi ses enfants, il y avait un dénommé Gabriel. Comme ils venaient souvent manger chez eux, Jovan s'était lié d'amitié avec ce gamin qui avait quelques années de plus que lui. Et puis, la vie étant la vie, ils avaient déménagé, et Jovan n'avait plus jamais revu. C'était en revenant à OG qu'il réalisa que le petit garçon qu'il connaissait, était devenu sénateur -rien que ça- de la Floride. Autrement dit, si c'était lui, là, Jovan ne savait plus s'il devait parler au sénateur ou à l'enfant qu'il connaissait.

Ce fut mamie Lennon qui le sortit de ses pensées -auquel il aurait aimé rester en voyant ce qu'elle lui apportait-. Elle entra dans la cuisine, accompagnée d'un couple auquel Jovan ne fit pas vraiment attention, sous le choc de la précédente nouvelle. Le gars lui lâcha la main et Jovan fit un grand effort pour se retourner vers le couple arrivant quand sa mamie le présenta. Il ne fut pas deçu.
La demoiselle fut charmante, bien belle, et tout. Mais sa grand-mère lui dit alors Tu te souviens d'Esteban, ton cousin? Là, Jovan eut l'impression de recevoir un seau d'eau glacé sur la tête. Esteban.. cousin.. deux mots qui ne pouvaient exister ensemble. Ils se serrèrent la main, un peu fortement d'ailleurs, mais les deux coqs l'avaient voulu. Avec un sourire, Jovan osa demander à sa grand-mère.

    - mamie, tu as dit.. cousin? T'as dû te tromper nan? Ca doit être voisin..
    - Mais nan Jovan, tu sais, tu connais l'histoire de ton grand-père et de moi, oui, ça il connaissait. Aucun des deux n'était fidèle. Il a eu un autre enfant, la mère d'Esteban. Mais si les étés, quand vous étiez vraiment petits, on vous gardait parfois papy et moi. Hyperactifs vous étiez
    - Ah..


ce fut le seul mot qui sortait de la bouche de Jovan quand ses espoirs de voir sa grand-mère dérailler furent anéantis. Il croisa le regard d'Esteban, et franchement, ce regard n'était pas des plus tendres. Cousins.. Jovan avait peine à y croire qu'il faisait parti de la même famille que ce débile. Mamie ironisa alors.

    - Vous vous connaissez?
    - Du tout..


Puis Jovan alla dire bonjour à la copine d'Esteban, en lui faisant la bise. Et pour couper court à toutt ça, Jovan demanda à Gabriel

    - Vous allez rester avec nous n'est-ce pas?
    - Oh, oui Gabriel, ça me ferait plaisir d'avoir un si beau jeune homme à table pour mes 80 ans..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Happy Birthday, Granny !! [PV]

Revenir en haut Aller en bas
 

Happy Birthday, Granny !! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-