AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 n°2802○See you again PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: n°2802○See you again PV Sam 30 Jan 2010 - 15:54

La vie est des plus surprenantes. En effet, nous ne pouvons nullement dire de quoi sera fait demain et pourtant certaines personnes essayent de prévoir à l’avance toute leur existante. Pensant que si elles laissent un tant soit peu de temps pour l’amusement et bien, elles risquent de perdre totalement le peu de temps qu’elles ont sur cette terre. Pourtant, elles font totalement l’inverse de ce qu’elles veulent faire. En effet, à trop vouloir dicter le moindre fait et geste de leur vie et bien elles en oublient malheureusement l’essentiel qui n’est rien d’autres que vivre. Je n’ai jamais été le genre de personne qui prévoit ce qu’elle va faire des années à l’avance, la plupart du temps je suis totalement impulsive, je me laisse dictée par mon cœur et je ne vais que là où il me dicte d’aller. Est-ce que cela est une bonne chose ? Pas forcément mais au moins je suis sur de ne jamais voir la vie passée comme le plus grand des ennuis puisqu’elle est tel que je la voulais. Du moins, c’est ce qu’elle est par moment car personne ne peut affirmer que sa vie est parfaite, que rien ne vient entacher sa douce existence. En effet, si quelqu’un ose un jour affirmer pareil chose c’est qu’il doit avoir beaucoup de choses à cacher. Qu’est ce que je faisais aujourd’hui ? Rien d’autres que me promener dans les rues de Miami, j’avais besoin de sortir, de prendre un peu l’air et surtout de passer un bon moment. D’ailleurs, je commençais à ne plus vraiment supporter de me retrouver dans mon lieu d’habitation. La raison ? Je n’avais jamais aimé vivre seul et je ne l’avais fait que très rarement alors ses 5 mois sans personne à côté de moi. Enfin, je n’étais pas le genre de personnes totalement associable qui n’avait aucune amie ou ami. Je connaissais plein de monde et je m’entends parfaitement avec la plupart. Mais pourtant certains soir je me sens un peu seul dans cette grande maison où peu de choses se passent. C’est sans doute pour cela que j’aime être dehors, j’aime le contact avec les autres et puis il parait que je serais un ange où du moins c’est l’expression que certaines personnes peuvent avoir de moi. En effet, depuis quelques temps, je me suis assagit et je suis devenu quelqu’un de plus calme, de plus réfléchit sur certains traits de ma personnalité. Tout cela pour dire que mon image d’ange n’est pas toujours la réalité mais la plupart du temps, j’essaye d’être comme il faut ni trop ni trop peu. Je me trouvais donc dehors sans vraiment de but précis lorsque je vis tout à coup dans ma tête une illumination. Vous savez c’est ce qui se passe lorsque vous avez dans votre tête une sorte de petite ampoule qui s’allume et vous et bien vous trouvez tout à coup la plus merveilleuse de toutes les idées. Rien que de penser à ce qui venait de se passer de ma tête et bien je ne pouvais m’empêcher de sourire. D’un pas totalement décider, je changeais de direction pour me diriger vers une maison je connaissais assez bien. Il faut dire que j’y venais assez souvent. Oh, ne pensez nullement que je venais voir un petit ami ou quelque chose du style, c’était totalement différent. Et oui, mon cœur est une drôle de machine que j’ai bien du mal à comprendre et j’ai décidé de ne même plus essayer d’en comprendre le fonctionnement tellement qu’il changeait de celui de tout autre cœur normalement constitué. Je me dirigeais vers la maison d’un médecin mais je n’étais nullement malade ce qui d’un côté était une bonne chose. Je n’aimais pas spécialement être malade comme chaque personne normalement constituée. D’ailleurs, qui aimerait cela. Je me trouvait maintenant à quelques pas de la maison du jeune homme que j’adorais tellement. Il faut dire qu’il serait impossible pour moi de détester quelqu’un qui ne veut que mon bien. Je suis faite ainsi et cela n’est pas prêt de changer mais il faut dire que depuis un peu plus d’une semaine et bien je n’avais plus vraiment de nouvelles de mon cher Erwan et je me demandais vraiment ce qui pouvait bien le tracasser à ce point. C’est donc dans cet état d’esprit que je sonnais à sa porte n’attendant qu’une seule chose qu’il daigne m’ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: n°2802○See you again PV Sam 30 Jan 2010 - 17:45

Je me dis qu’elle n’aurait jamais dût quitter ce monde. En réalité je ne suis rien sans elle, je me sens perdu. Je crois que je suis incapable d’aimer une autre femme qu’elle et que la vie, en me l’enlevant a voulu me le prouver. Merci, il me reste ma fille, elle lui ressemble tellement que par moment, en me noyant dans son regard j’y retrouve bien des expressions commune a sa mère. Je ne doute pas que ma fille sera la plus jolie femme au monde et que je détesterais toute les petites racailles qui oseront poser les yeux sur elle.
Depuis que j’ai rompu avec Hope, il y a trois jours, je ne fais que repenser a Vanina. Parce que c’est vrai, si je n’ai réussi avec Hope, c’est simplement parce que je n’ai jamais autant désiré, aimé une femme autant qu’elle. Ma petite Lili a très mal pris ma rupture avec Hope, elle aimait tellement Hope et je crois qu’elle a conscience que je lui fais du mal. Elle apprécié vraiment Hope et elle m’en veut d’autant plus qu’elle n’est pas du genre a laissé une femme rentré dans ma vie comme ça. Enfin, après une journée a boudé son père elle est revenu dans mes bras mais elle me parle encore d’Hope, elle lui manque. Je sais que ma fille a besoin d’une présence féminine, mais une présence féminine qu’elle apprécié, elle ne veut pas voir n’importe qui dans les bras de son père j’en ai conscience.
Enfin cela fait trois jour que je remets ma décision en question et qu’à part le boulot je ne fais pas grand-chose, trop occupé a pensé. J’aurais dû laisser une chance à Hope et je ne l’ai pas fait. Allongé sur le canapé, j’y repense. Parfois, même la voie du cœur est confuse.
Soudain, je sens un poids plume sur mon ventre, j’ouvre les yeux et souris. J’aime la voir tout sourire ma petite fille, je commence à la chatouiller. Elle rigole, ces cheveux partent en bataille quand elle essaye de se défendre. Je lui cour après, elle crie, elle rigole, et je me régale de ce moment. Elle sa cache sous un des canapés, j’attrape son pied et la sort avec délicatesse de sa cachette. Ma petite puce rigole et moi je lui fais des tas de bisous partout, elle rit aux éclats, elle est si belle quand le bonheur rayonne sur son visage.
La sonnerie retentit, ma fille cour ouvrir avant même que je ne puisse dire quoique se soit. Elle ouvre la porte, je la vois froncé les sourcils, faire un regard suspect a la personne, et partir en courant laissant la porte grande ouverte. Je souffle, fait un non de la tête et m’avance vers la prote sans avoir compris la réaction de ma fille.
Une fois devant la porte, je souris en voyant la demoiselle qui se trouve devant la prote. Une jeune demoiselle que je ne désire que protéger. Je l’apprécie beaucoup, Médaöw. Ma fille un peu moins, j’ai cru comprendre qu’elle a peur que Médaöw prenne la place de Hope, ou pire encore, de sa mère.

« Entre je t’en prie, tu ne va pas rester là, voyons. »

Je laisse demoiselle rentré avant de fermé délicatement la porte, je lui fais signe de s’assoir sur le canapé.

« Tu veux boire quelque chose ? »

Je souri, la politesse avant tous surtout en vers les dame, c’est ce que ma mère m’a toujours appris et que j’ai toujours respecté. Je ne sais pas ce quia guidé Médaöw chez moi, mais qu’importe ça me fait plaisir de la voir, et d’un certain côté je penserais a autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
 

n°2802○See you again PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-