hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
No. 3 Les sujets de la première saison qui sont encore dans
la partie flashback et qui n'ont pas reçu de réponses depuis
un certain temps ont été archivés. Pour les autres, vous avez
encore un mois (jusqu'à la prochaine maintenance) pour les
clôturer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 my funny valentine.

Aller en bas 

Lucy Holm

messages : 814
name : margot
face + © : josefine pettersen / livia <3 faustine <3
multinicks : finn; tyler; ali ; nathaniel
points : 390
age : 21 yo
♡ status : crushed / getting distracted.
work : med student.
home : harbor row with her siblings and occasionally, her parents.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off / dorcas, xavi, ben, luca (gaelan)

my funny valentine. Empty
Message· · Sujet: my funny valentine. my funny valentine. EmptyVen 12 Juil - 22:56

my funny valentine.
-----------------
@Luca Sandrini & @Lucy Holm
-----------------


Les jours passaient, et se ressemblaient plus ou moins pour Lucy. D’autres auraient pu en être frustrés, mais la demoiselle en était au contraire tout à fait satisfaite. Si d’autres personnes de son âge aspiraient à un quotidien teinté d’une ribambelle d’événements, ce n’était pas franchement le cas de la jeune femme. Elle n’avait absolument rien contre quelques rebondissements, mais Lucy ne ressentait pas le besoin de rendre les choses “exceptionnelles” à tout prix. Elle était heureuse dans son quotidien et prenait les choses comme elle se présentait. Ainsi, après s’être rendue à la clinique, la jeune femme reprit sa voiture et rentra chez elle, comptant passer le reste de sa soirée à lire dans sa chambre. Une fois n’était pas coutume, Lucy fut surprendre de voir que ses parents étaient rentrés et avaient de la compagnie qui plus est. Partagée entre le plaisir de voir ses parents se rappeler qu’ils avaient des progénitures et l’envie de passer une soirée seule, Lucy salua rapidement tout ce petit monde et précisa qu’elle serait bientôt de retour. Leah décida qu’elle devait suivre sa grande soeur, et c’est en tenant la main à la fillette d’à peine quatre ans que Lucy se rendit dans sa chambre, et se laissa tomber sur son lit cinq minutes le temps de souffler. Enfin… souffler, c’était beaucoup dire quand la jeune femme devait écouter les piaillements de sa soeur, qui avaient particulièrement beaucoup de choses à lui raconter ce soir. “Leah ?” lui dit-elle, avant de lui faire signe de la rejoindre dans son lit. “Maman, et papa, ils ont dit combien de temps ils restaient ?” C’était une question compliquée à poser, mais maintenant que Lucy avait renoncé à se rendre dans l’une des plus grandes universités du pays pour pouvoir rester près de ses frères et soeurs, elle aurait apprécié que ses parents ne décident pas d’emménager (façon de parler) définitivement à Windmont Bay. Elle savait au fond d’elle qu’il n’y avait aucune chance que cela se produise mais elle était désormais si habituée à gérer la maison sans eux que leur relation était systématiquement conflictuelle quand ils étaient ici. Le moins ils restaient… le mieux c’était, pour Lucy en tout cas. Quand Leah s’installa contre elle et lui dit qu’ils étaient là pour l’été, Lucy eut encore moins le courage de descendre sociabiliser avec les amis de ses parents. Il lui semblait avoir entendu la voix du père Sandrini, avocat de son père et devenu ami avec le temps. Lucy ne gardait pas nécessairement un bon souvenir de ce dernier, non pas qu’il ne se soit jamais montré désagréable avec elle, mais il était généralement synonyme de dîner sans fin, où des adultes discutaient pendant des heures de choses auxquelles une enfant ne pouvait rien comprendre. Les seuls bons moments de ces dîners étaient ceux qu’elle avait pu passer avec Luca, duquel elle avait été sacrément amoureuse étant plus jeune femme. Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres à cette pensée - ce que l’on pouvait être naïf quand on avait huit ans… “Allez, Leah… va voir les parents. Je prends une douche, et je vous rejoins.” précisa-t-elle, alors que des pas se faisaient entendre dans l’escalier. Lucy n’y prêta pas plus attention que ça, et commença à se déshabiller quand elle entendit son prénom du couloir. Elle fronça légèrement les sourcils. Elle savait qu’elle connaissait cette voix, mais n’arrivait pas réellement à la replacer. Elle remit son tee-shirt, et son jean, qu’elle avait juste eu le temps d’enlever et alla ouvrir la porte de sa chambre. Un cri s’échappa de ses lèvres lorsqu’elle reconnut le jeune homme devant sa porte et elle ne put s’empêcher de lui sauter dans les bras. “Luca Sandrini !” dit-elle, comme s’assurer qu’elle ne rêvait pas. Elle relâcha ensuite son étreinte, et ouvrit un peu plus la porte de sa chambre pour l’inviter à y entrer. “T’essaies d’échapper aux parents comme au bon vieux temps ou t’es venu vérifier si j’étais toujours aussi amoureuse de toi que quand j’étais gamine ?” demanda-t-elle, sur le ton de la plaisanterie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the lonely wolf.

Luca Sandrini

messages : 944
name : foxie/jenn.
face + © : hedlund — (ava) livia/carolcorps (gif) tumblr.
multinicks : lexi, shiloh, marloes, marvin, roza.
points : 1049
age : twenty-nine.
♡ status : forever single, not interested about that.
work : lawyer in portland, for the sandrini & sons law firm.
home : 1106, harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : close (●●●●) poppy, billie, lucy, mila (alma)

my funny valentine. Empty
Message· · Sujet: Re: my funny valentine. my funny valentine. EmptySam 20 Juil - 19:17

S’il s’était réjoui de l’appel de sa mère, quelques jours plus tôt, lui apprenant alors leur intention de venir passer quelques jours chez lui, à Windmont Bay, pour découvrir son lieu de vie et profiter d’un peu de temps en famille, sa satisfaction n’avait été que de courte durée, retombant en grande partie à la minute où sa mère lui avait précisé que Luciana, sa soeur, ne les rejoindrait pas. Et si la présence de sa mère dans sa demeure ne le gênait pas en soi, celle-ci étant déjà venue à plusieurs reprises pour lui rendre visite et notamment pour l’aider à s’installer lorsqu’il avait emménagé, il y a plusieurs mois désormais, la perspective d’avoir son père à la maison pour une semaine complète le préoccupait davantage, le jeune homme étant alors conscient qu’il n’aurait pas d’autres choix que de le supporter durant la durée de leur présence à Windmont Bay. D’une certaine manière, Luciana avait depuis toujours contribué à le soutenir dans cette épreuve, parvenant constamment à l’apaiser lorsqu’à de nombreuses reprises, le ton avait failli monter contre son paternel, l’empêchant alors de s’emporter contre lui tandis qu’inévitablement, les deux ne pouvaient s’empêcher d’entrer à conflit dès lors qu’ils tentaient d’avoir une conversation, sauf rares exceptions. Pour cette fois, le blond n’avait pas d’autre choix que d’affronter cela seul, conscient qu’il devrait alors probablement prendre sur lui à de nombreuses reprises pour ne pas dévoiler le fond de sa pensée et voir un nouveau conflit éclater pendant cette semaine supposée être des vacances pour ses parents et des retrouvailles pour eux, la famille Sandrini étant désormais bien dispersée depuis que Luca et sa soeur avaient passé avec succès leur examen du barreau, devenant officiellement à leurs tours, des avocats reconnus du cabinet familial. Au moins, le jeune homme pouvait se réjouir de ne plus l’avoir constamment sur son dos, son père étant devenu bien plus simple à tolérer depuis le jour où ils n’avaient plus à vivre ensemble quotidiennement. Pourtant, et même si tout se passait bien pour l’instant (si l’on ne comptait pas les commentaires et remarques que son père avait pu tenir à propos de la décoration de sa maison et dont le jeune avocat avait réussi à faire abstraction, non sans mal) Luca ne pouvait s’empêcher de compter les jours jusqu’à leur départ, avec une certaine appréhension que tout vienne à s’envenimer avant la fin de cette semaine. Et pour cette deuxième de soirée en leur compagnie, c’est un dîner chez les Holm qui avait été organisé, donnant l’occasion à ses parents de revoir leurs vieux amis et clients du cabinet depuis longue date, ainsi qu’à lui tandis qu’il n’avait pas réellement pris la peine de leur rendre visite depuis son arrivée, malgré le fait que sa propre maison ne se trouvait qu’à quelques rues de là, le blond vivant dans le même quartier. Sans réellement écouter les conversations, ne s’y intéressant pas forcément tandis que ses parents et les Holm semblaient avoir des choses à se dire à n’en plus finir, ne s’étant pas vu depuis un moment, l’attention du jeune homme revint à la normale lorsque le nom de Lucy fût évoqué dans la discussion. Y voyant là une porte de sortie pour s’isoler quelques instants, le jeune avocat se leva alors de la table, indiquant qu’il allait voir où la jeune femme se trouvait avant de prendre la direction de l’étage, jusqu’à la chambre de cette dernière. Du bruit de l’intérieur lui parvint alors, marquant l’agitation de la jeune femme, et tandis qu’il s’apprêtait à porter quelques coups à la porte, celle-ci s’ouvrit, Lucy apparaissant soudainement devant lui avec un air radieuse, fondant finalement sur lui en une joviale étreinte. « Lucy. » Plus réservé et moins expansif qu’elle ne pouvait l’être, qu’elle l’avait toujours été, Luca se contenta de sourire à sa vision, toutefois ravi de la revoir et quelque peu amusé par la joie de vivre de la jeune femme qui malgré les années, n’avait pas changé, gardant cette énergie positive qui l’avait toujours caractérisé. D’une certaine manière, et même s’il avait pu s’y attendre, Luca trouvait cela plutôt étrange de la revoir après tant d’années, réalisant à quel point la jeune femme avait pu mûrir, la jeune adolescente qu’elle était laissant place à la femme qu’elle représentait désormais, venant à lui rappeler le fait que lui aussi avait vieilli, depuis lors. « Peut-être un peu des deux, même si pour la deuxième option j’ai déjà réponse à ma question. Qui d’autre continuerait à m’envoyer des cartes chaque année si ce n’est mon admiratrice secrète préférée ? » plaisantait-il, bien qu’il n’ait en réalité plus reçu aucune carte de la jeune femme depuis des années déjà et qu’il ne lui en avait plus envoyé lui-même depuis bien longtemps également, se contentant de faire référence à ce souvenir par amusement. « Tes parents m’ont demandé de venir te chercher avant qu’on ne passe à table. Mais la fuite était plutôt une bonne idée aussi. » annonçait-il, avec un bref clin d’oeil à son intention.

_________________

You lean towards despair, Any given opportunity you're there, But what is there to gain? When you're always falling off the fence that way. And I hear you calling in the dead of night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lucy Holm

messages : 814
name : margot
face + © : josefine pettersen / livia <3 faustine <3
multinicks : finn; tyler; ali ; nathaniel
points : 390
age : 21 yo
♡ status : crushed / getting distracted.
work : med student.
home : harbor row with her siblings and occasionally, her parents.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off / dorcas, xavi, ben, luca (gaelan)

my funny valentine. Empty
Message· · Sujet: Re: my funny valentine. my funny valentine. EmptySam 27 Juil - 17:27

L’enfant qu’avait été Lucy ne manquait jamais de se manifester au creux du ventre de la jeune femme lorsque Luca Sandrini était dans les parages. les sentiments (si seulement ils pouvaient être qualifiés comme tels) qu’avait pu avoir la Lucy de huit ans pour Luca étaient pour bien éteints, mais c’était une pointe de nostalgie qui se manifestait toujours. Si à l’époque, elle avait été simplement heureuse de recevoir les cartes de Saint Valentin qu’il ne manquait jamais de lui envoyer au réponse aux siennes, Lucy se rendait désormais compte de tout ce que cela disait sur l’adolescent qu’était Lucas et l’homme qu’il était devenu. Vu la différence d’âge qui les séparait, nombreux auraient été ceux qui auraient tout simplement rejeté la compagnie de la gamine, ou qui lui aurait fait comprendre que tous ses espoirs étaient vains. En lieu de ça, Luca avait écrit des lettres d’amour à Lucy - quelques mots à peine, en réalité - tout en réussissant subtilement à la faire s’éloigner de lui. Elle ne savait plus vraiment de quel genre de choses il s’agissait, ni même de quand son crush sur l’avocat s’était dissipé mais une chose était certaine : Luca ne lui avait jamais brisé le coeur. Peut-être était-ce pour ça qu’aujourd’hui encore, elle pouvait parler de ses cartes sans que du rouge lui monte aux joues. Elle secoua la tête, amusée de la réplique de son ami et baissa la tête d’un air faussement gêné. “J’ai bien remarqué que toutes ses cartes restaient sans réponse, Luca… As-tu rencontré quelqu’un ? Qui donc a pu éteindre ce feu si précieux qui nous animait ?” Elle aurait sans doute pu jouer le jeu un peu plus longtemps mais sa voix se brisa en un rire sur les derniers mots qu’elle prononça, peut-être un peu parce qu’une part d’elle ne souhaitait pas que Luca s’imagine quoique ce soit. Elle était passée à autre chose depuis bien longtemps, et même s’ils se voyaient probablement moins souvent qu’ils ne l’auraient dû, Lucy le considérait sincèrement comme un ami. La seule mention de ses parents suffit à faire lever les yeux au ciel à la jeune femme. Si Lucy avait été très proche d’eux pendant longtemps, et particulièrement de son père, elle avait de plus en plus de mal à supporter leur présence. Elle était ravie de les revoir, bien entendu - au fond, Lucy restait une petite fille qui avait besoin d’eux - mais elle détestait cette façon qu’ils avaient de venir chambouler leur quotidien à tous, rouspétant sur la façon dont la maison était entretenue ou dont les enfants s’habillaient alors qu’ils avaient laissé leur aînée en charge de tout, sans même lui demander son avis. Bien entendu, si la jeune Holm avait osé hausser le ton et leur dire le fond de sa pensée sur la question, ils lui auraient sûrement répondu qu’elle était ingrate, qu’ils payaient des babysitters pour ça, ne voyant pas que c’était bien là le problème. Lucy avait eu la chance de profiter de leur présence plus que ses frères et soeurs mais elle n’en restait pas moins quelqu’un d’élever par des babysitters qui avaient toutes, plus ou moins défilées, puisque Lucy avait tenté de les faire déguerpir pour forcer ses parents à rentrer. Il n’y avait guère que la présence d’Anton qu’elle avait toléré, regardant l’adolescent qu’il était alors avec des yeux admiratifs et oubliant pour quelques heures par jour comme c’était dur d’être une enfant sans parent. “Je viens d’arriver, qu’ils me lâchent un peu.” souffla-t-elle, en laissant son buste tomber sur ton lit. “Ca te va, si on reste un peu ici ? Je ne suis pas habituée à les avoir à la maison, et j’ai envie d’un peu de calme.” s’expliqua-t-elle, ne sachant pas vraiment si Luca comprendrait ce qu’elle voulait dire. Ce n’était pas le genre de sujets qu’ils avaient jamais abordé, d’autant qu’elle s’en souvienne en tout cas. Mais une part d’elle était convaincue que Luca comprendrait. Leurs familles avaient l’air d’être relativement similaires, même si on ne savait jamais vraiment ce qui se tramait chez les uns et chez les autres. Et puis, le seul fait que Luca n’ait pas une ribambelle de frères et soeurs dont il devait s’occuper jouer peut-être dans la balance. “Tes parents sont en ville pour combien de temps ?” Elle hésita à demander si les Holm les avaient invité pour une raison spécifique, mais Luca n’en savait probablement pas plus qu’elle. D’abord, parce que les Holm savaient se montrer discrets, mais aussi parce qu’ils adoraient, paradoxalement d’ailleurs, faire des annonces officielles à tout bout de champ. Tant qu’ils n’annonçaient pas leur retour permanent à Windmont Bay...

_________________

he's everything you w a n t, he's everything you need (...) he says all the right things at exactly the right time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the lonely wolf.

Luca Sandrini

messages : 944
name : foxie/jenn.
face + © : hedlund — (ava) livia/carolcorps (gif) tumblr.
multinicks : lexi, shiloh, marloes, marvin, roza.
points : 1049
age : twenty-nine.
♡ status : forever single, not interested about that.
work : lawyer in portland, for the sandrini & sons law firm.
home : 1106, harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : close (●●●●) poppy, billie, lucy, mila (alma)

my funny valentine. Empty
Message· · Sujet: Re: my funny valentine. my funny valentine. EmptyMer 21 Aoû - 17:07

Même si la plupart des individus de seize ans, comme l’adolescent qu’il était alors, aurait trouvé idiot, voire malhonnête, le fait qu’il ait apporté des années durant, des réponses aux diverses cartes de Saint-Valentin de Lucy, n’étant encore qu’une gamine à l’époque où elle s’était entichée de lui, Luca avait toujours préféré voir cela avec amusement, considérant qu’il ne s’agissait que d’une amourette de passage liée à son jeune âge et qui finirait de toute évidence par s’estomper avec le temps. Et bien qu’il n’avait jamais ressenti la même chose à son sujet, ne considérant même pas que ce qu’elle éprouvait à son égard pouvait réellement être qualifié de quelque chose comme de réels sentiments, n’étant en réalité que la conséquence de son innocence, le jeune garçon n’avait alors rien vu de malsain dans le fait de lui apporter une réponse, acceptant de jouer le jeu avec brio, ravi de pouvoir lui faire plaisir d’une certaine façon et toutefois touché par l’intention. « Voyons, tu sais bien que ce n’est pas mon genre de te laisser sans réponse, tu as été la seule à qui j’ai pu écrire, personne d’autre ne mériterait ma plume aussi bien que toi. » Sur le même ton railleur que la jeune femme, il poursuivait alors, empli d’humour et réellement amusé par cette conversation qui eut alors don de lui faire revenir en tête tout un tas de souvenirs alors qu’au fond, il ne lui mentait pas tellement, n’ayant réellement jamais écrit de lettres d’amour à quelqu’un d’autre qu’elle, même s’il n’en pensait pas mot. Son ton exagéré trompait alors le manque de sérieux dans ses paroles, bien qu’il n’en restait pas moins que le jeune Sandrini restait un coeur à prendre, si encore il daignait en avoir encore un, celui-ci semblant avoir été totalement détruit lors de la trahison de son ex et unique petite-amie, tout intérêt de sa part envers un membre de la gente féminine s’étant dissipé dans le même temps, alors qu’il n’avait plus porté aucune attention quelconque envers une femme depuis ce jour où elle avait fini par le briser. Et même si le jeune homme avait tenu à ne jamais rien dévoiler de sa déception quant à cette relation, prétendant à qui souhaitait l’entendre que cela ne l’avait pas touché, le fait qu’il ne tenait plus à se rapprocher un tant soit peu de quiconque depuis lors pouvait laisser deviner le contraire. N’ayant pas pris la peine de répondre à la partie de sa question où elle l’interrogeait quant au fait qu’il puisse avoir quelqu’un dans sa vie, le blond se montrait conscient que sa requête n’était pas des plus sérieuses tandis qu’il n’était de toute manière pas du genre à réellement se confier sur sa vie privée, bien que celle-ci était quasiment inexistante en réalité, il préféra alors ignorer cette partie de sa question, se contentant de rire avec elle de la situation et de cette époque désormais révolue. « Ca me convient même parfaitement, je commençais vraiment à m’ennuyer avec leurs discussions qui tournent en rond, en bas. » renchérit-il, un sourire en coin, en référence au sujet de conversation de leurs parents respectifs qui au final, avaient tendance à souvent revenir sur les mêmes choses, se répétant encore et encore sans même sembler s’en rendre compte. Et puis, ils avaient toujours ce point en commun, celui d’être bien mieux lorsqu’ils se trouvaient à distance d’eux, Luca ayant gardé en souvenir le sentiment que les relations entre Lucy et ses parents n’étaient pas toujours des plus gaies, comme celles-ci pouvaient l’être entre lui et les siens. « Avec un peu de chance, ils seront tellement pris dans un nouveau ragot d’ici quelques minutes qu’ils en oublieront que je suis monté te chercher et on pourra bénéficier de notre paix. » Cela pouvait au moins leur offrir du temps jusqu’à ce qu’ils finissent tous par avoir faim au point de ne plus pouvoir se retenir de passer à table. Et connaissant leurs parents, cela pouvait durer encore longtemps, tant ils savaient profiter du moment de l’apéro pour boire et radoter. « Ils sont là depuis hier et ils repartent jeudi soir. C’est fou ce qu’une semaine peut paraître long, à certains moments. » indiquait-il tout en faisant référence à la période qu’il allait devoir passer en leur compagnie, déjà impatient que la semaine vienne à s’achever pour retrouver un cours de vie normale, où il n’aurait plus à constamment prétendre d’être en accord avec eux, même lorsqu’il en pensait alors tout l’inverse, et où il pourrait alors redevenir lui-même sans craindre de leur déplaire par l’un de ses faits ou gestes.

_________________

You lean towards despair, Any given opportunity you're there, But what is there to gain? When you're always falling off the fence that way. And I hear you calling in the dead of night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lucy Holm

messages : 814
name : margot
face + © : josefine pettersen / livia <3 faustine <3
multinicks : finn; tyler; ali ; nathaniel
points : 390
age : 21 yo
♡ status : crushed / getting distracted.
work : med student.
home : harbor row with her siblings and occasionally, her parents.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off / dorcas, xavi, ben, luca (gaelan)

my funny valentine. Empty
Message· · Sujet: Re: my funny valentine. my funny valentine. EmptyJeu 7 Nov - 15:46

Lucy ne put s'empêcher de la complicité qui animait désormais leur amitié. S'ils s'étaient toujours bien entendus, cela faisait des années qu'ils n'avaient pas réellement échangé ou partagé quoi que ce soit. Voir que cette bonne entente était toujours présente et qu'ils étaient même désormais capable de rire des sentiments – si seulement on pouvait les qualifier comme tel – que Lucy avait eu pour Luca sans que la moindre gêne ne s'installe entre eux. Lucy avait eu peur que Luca s'imagine qu'elle puisse encore vouloir de lui et fut donc rassurer de constater que ce n'était pas le cas. S'il restait un très bel homme, Lucy avait désormais d'autres goûts – s'amouracher d'un connard en faisait malheureusement parti. Et puis, l'un dans l'autre, elle doutait que Luca et elle soient faits pour être ensemble. Cela aurait probablement ravi leurs deux familles mais ils restaient foncièrement différents et probablement uniquement à cause de leur différence d'âge. "Peut-être bien, mais cela ne t'empêche pas pour autant de tomber amoureux d'autres femmes… tant que tu ne leur écris pas, ce n'est pas vraiment me tromper, je te le concède, mais tout de même !" Un grand sourire se dessina sur ses lèvres, taquine. Le haut de son corps désormais tout à fait allongé sur le lit, Lucy sourit en entendant Luca acquiescer à sa proposition. "Ha, je vois que tu n'es pas encore devenu un de ses adultes chiants à mourir ! Ca me rassure. J'ai encore de belles années devant moi avant de me transformer en eux alors…" lui dit-elle avec un clin d'œil, la tête tournée vers lui de façon à pouvoir apercevoir ses expressions. "Ils ont les mêmes conversations avec tous leurs amis, tu penses ? Je veux dire, les détails changent bien sûr mais les crois-tu capable de parler de choses un peu fun et qui ne tournent pas autour de leur boulot parfois ?" Lucy se redressa ensuite doucement, allant appuyer son dos sur le mur accolé à son lit après avoir ramené ses jambes en tailleur. Elle sourit en entendant Luca dire qu'ils les oublieraient peut-être et qu'ils pourraient passer le reste de la soirée-là. "J'crois que tu ne comptes pas sur mes frères et sœurs… Les grands, on a une chance de s'en sortir mais d'ici une demi-heure grand maximum, Leah va demander si elle peut venir me chercher… On a une chance de la corrompre et de ne la forcer à rester avec nous si on utilise les bonbons qui sont dans ma table de nuit mais je ne garantis rien… Elle est plus têtue que n'importe lequel d'entre nous, cette petite." Un sourire attendri se dessina sur les lèvres de Lucy à l'évocation de la fillette. Lucy s'était beaucoup encouragée quant à l'arrivée de la petite dernière dans sa famille, et notamment sur les conséquences que cela pourrait bien avoir sur elle (Lucy était après tout la véritable mère de la famille) mais les choses se passaient finalement au mieux, Leah étant en véritable amour la plupart du temps. Et quand elle ne l'était pas… eh bien, il fallait dire que Lucy avait vu pire avec ses autres frères et sœurs et trouvait toujours un moyen d'obtenir ce qu'elle voulait – même si cela voulait simplement dire la menacer de la laisser chez la voisine pendant toute une semaine parfois. "ha! M'en parle pas. Je te propose que la prochaine fois, on se prévienne mutuellement. S'ils sont là tous les deux, on prend une semaine de vacances loin d'eux – et oui, même Portland me parait assez loin. On fera un dîner obligatoire pour ne pas passer pour des enfants ingrats et ensuite, bye bye. On ne peut décidément pas faire la route tous les jours quand même…" dit-elle avec un sourire rayonnant.

_________________

he's everything you w a n t, he's everything you need (...) he says all the right things at exactly the right time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




my funny valentine. Empty
Message· · Sujet: Re: my funny valentine. my funny valentine. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
my funny valentine.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ethanael Osborne or how to be clever & funny
» VALENTINE croisée caniche 4 ans Verson (14)
» Fan Art and stuff
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» L'héritage du Feu [PV Valentine Crowblack]/!\Hentaï/!\[Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row-
Sauter vers: