Partagez
 

 desperate housewives (f/m)

Aller en bas 
alpha females don't run in packs.

Mavis Ridley

messages : 585
name : sow — pomeline.
face + © : ana de armas — romie.
multinicks : xavi, saveria, lilly, roxcy.
points : 955
age : twenty-eight yo.
♡ status : falling for benjamin.
work : former dance teacher — now working at the wbso (central).
home : apt #24, crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on | benjamin, etta, finn.

desperate housewives (f/m) Empty
Message· · Sujet: desperate housewives (f/m) desperate housewives (f/m) EmptyDim 21 Juil - 9:00



some people cross your path
and change your whole direction.
-------------------------------
@finn prentis

— Mais qu'est-ce que t'as fichu ? L’œillade noire, Mavis observait son amie Finn sur le pas de la porte. Cette dernière l'avait contacté après un accident dont elle ignorait encore la nature. Amochée, la rouquine venait de lui ouvrir, certes pas en très bon état, mais la gravité de ses blessures semblait superficielle. Néanmoins, Mavis avait cru bon d'afficher sa mine sombre et son regard noir, affirmant là son mécontentement face à la prise de risque. Du moins, c'est ce qu'elle s'imaginait, concernant Finn. Son discours moralisateur était tout prêt, bien que la brune se souvenait avec amertume de ses propres habitudes. L'inconscience, Mavis connaissait. Dès qu'une aventure, dangereuse ou non, pointait le bout de son nez, la jeune femme sautait à pied joint dedans. Combien de fois avait-elle pris des risques inutiles ? Combien de fois avait-elle frôlé la mort pour une idée saugrenue, partagée ou non ? Incapable de résister à la tentation, elle était capable de se fondre dans toutes les difficultés possibles. Étonnamment, tel un chat, Mavis semblait avoir 9 vies et retombait toujours sur des pattes. Peut-être pas, au final ? Son accident, survenu il y a presque deux ans maintenant, en était-il vraiment un ? C'est bel et bien ce qu'on lui avait dit, car la jeune femme ne se souvenait de rien concernant ce jour. Néanmoins, elle s'était longuement posée la question : et si elle en était la seule responsable pour une broutille de plus ? Incapable, pour l'instant, d'y répondre, du fait de sa mémoire, elle avait balayé cette idée de son esprit pour se concentrer sur sa vie actuelle. — Me sers pas tes excuses Finny, pousse toi. lança-t-elle, presque dramatique, en pénétrant dans l'appartement. Elle avait déjà saisi le bras de son ami afin de l'aider à s'installer plus loin - qui savait si elle n'avait pas pris un coup sur le coin de la tête, cette petite sotte incapable de faire attention à elle. Toujours avec son air grave, Mavis parut se détendre lorsque Finn s'installa enfin sur le canapé et qu'elle jaugea l'état de sa copine. — Je t'aime bien, mais c'est pas avec toi que j'ai envie de jouer à l'infirmière.. crut-elle bon de préciser dans un fin sourire. Non, le prénom qui lui venait en tête était tout autre. Non seulement il était lui-même infirmier, mais il avait également dû s'occuper d'elle. Nul besoin de lui préciser de qui elle parlait, Finn n'était pas dupe. Néanmoins, une autre question revenait toujours à l'esprit de Mavis : son fiancé. Incapable de savoir le pourquoi du comment, incapable de remettre la main dessus. Elle n'était pas en mesure de remettre les pièces du puzzle dans l'ordre et ce détail l'ennuyait grandement. Elle qui n'en avait rien à faire - de ce qu'elle en disait - semblait doucement changer d'avis, sans pour autant le partager. A l'écouter, Mavis ne voulait rien savoir de son passé et ne comptait que sur son présent. Un point devenu archi faux depuis quelque temps puisqu'elle se creusait les méninges pour mieux comprendre. Qu'est-ce qui pouvait pousser un fiancé à abandonner sa dulcinée après un accident ? Y avait-il anguille sous roche ? Une question à laquelle, encore une fois, elle n'avait aucune réponse. — Bon, vas-y, raconte moi plus en détail ce que t'as fichu et explique toi bien Finny. conclut-elle en s'installant sur la table basse, juste en face d'elle. Il était évident que ses plaies avaient besoin d'être nettoyés et que la rouquine devait, avant tout, se reposer mais Mavis souhaitait comprendre et, peut-être, soigner les maux de l'esprit qui allaient avec. En soit, elle tentait de se comporter comme une bonne amie, bien que son réflexe premier soit toujours de lui hurler dessus.Ne pas lui en vouloir, elle s'inquiétait juste pour elle.. tandis qu'elle triturait déjà la trousse de secours pour venir à bout de ses petites égratignures.

_________________

she said where'd you wanna go, how much you wanna risk, i'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss — just something i can turn to, somebody i can kiss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world spins madly on

Finn Prentis

messages : 930
name : margot; chasinghearts
face + © : holland roden ; faustinette la cacahuète.
multinicks : tyler; lucy; ali; nate
points : 262
age : 28 yo
♡ status : married (but don't tell anyone) ~ hopelessly denying her feelings for her best friend while casually having sex with him. ~ going to tinder dates to prove she's not in love with the person she'd like to go on a tinder date with.
work : firefighter.
home : sharing a bed with Resen, sharing a flat with Marvin & Carter.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) resen, marvin, crys, madden, sören, mavis, tc firehouse (bros), tc pride (carter), mikkel, carter (next: tomas, marloes) / off

desperate housewives (f/m) Empty
Message· · Sujet: Re: desperate housewives (f/m) desperate housewives (f/m) EmptySam 27 Juil - 17:29

Finn ne demandait pas à l’aide. Elle détestait cela. C’était une femme forte, absolument dépendante de personne. en tout cas c’était l’image qu’elle cherchait à renvoyer, ne souhaitant pas voir ses amis s’appitoyer sur son sort. Sa vie n’était pas toute rose, et si son quotidien s’était édulcoré depuis qu’elle avait franchi les portes de Windmont Bay, des pensées grises, puisqu’elles n’étaient pas noires non plus, Finn n’étant pas suicidaire, lui vrillaient tout de même souvent le cerveau. Jamais dans les moments où elle était bien accompagnée, par chance, mais en femme forte qu’elle était, Finn se retrouvait assez régulièrement en tête à tête avec elle-même. C’était généralement dans ce genre de moment qu’elle prenait de mauvaises décisions, mais pas toujours : Madden Dempsie n’était pas le dernier quand il s’agissait de les mettre en danger. Des psychanalystes de bas étages diraient sûrement qu’elle cherchait à donner un sens à sa vie, à se rapprocher de la mort pour avoir un peu plus de joie à être en vie mais Finn ne partageait pas cet avis : elle aimait sentir l’adrénaline monter dans ses veines, lui rappelait que son quotidien pouvait être plein d’imprévus et que ces derniers pouvaient parfois lui procurer du bonheur. Et que parfois aussi, elle pouvait provoquer des instants de bonheur dans sa vie plutôt que de sans arrêt tout foutre en l’air. Cette fois, pourtant, Finn avait vu cela comme une sortie anodine. Elle avait voulu faire un tour en moto et puisque le temps était plus que clément, avait décidé de se passer de quelques protections requises mais pas du casque - qu’elle essayait de n’oublier que rarement. Vêtue d’un short en jean et d’un débardeur, elle avait donc enfilé une simple coque protégeant son buste et était partie faire un tour sur la côte. La tête perdue dans ses pensées, et notamment dans le fait qu’elle n’avait toujours pas dit à Resen qu’elle avait épousé le premier venu pour essayer de combler le trou béant dans sa poitrine, elle n’avait pas vu une flaque d’eau dans un virage et avait voulu rattraper sa moto trop tard pour l’empêcher de déraper. Le résultat était sans appel : tout le flanc gauche de Finn était égratigné, des graviers logés ça et là dans sa peau. Sa seule chance était le peu de vitesse qu’elle avait à ce moment-là - trente kilomètres à l’heure à peine - quand elle faisait des pics à cent kilomètres heures quelques minutes avant. Penaude (il y avait de quoi se sentir bête quand on faisait de la moto depuis aussi longtemps qu’elle), elle était rentrée plus attentive à la route que jamais. Elle avait bien tenté de se soigner seule, mais l’étendue des dégats et leur localisation rendait la chose compliquée. Elle avait donc passé un coup de fil à Mavis, prétextant dans un premier temps pour ne pas l’inquiéter, vouloir prendre des nouvelles et quand sa nouvelle amie lui avait confirmé qu’elle était en congé, Finn lui avait demandé de passer, lui expliquant la situation. C’est avec son plus beau sourire innocent que Finn vint ouvrir la porte, vêtue d’un short kaki en coton (plus agréable et moins collant que le jean) et d’un débardeur noir de la même matière. L’entrée théâtrale de Mavis ne la surprit guère et Finn eut envie de rire mais elle se mordit la lèvre pour s’en empêcher. Au fond, elle savait que Mavis avait raison, qu’elle ne s’était pas montrée très maline. “Je faisais attention mais…” elle n’eut pas le temps d’en dire que Mavis se précipitait à l’intérieur, laissant à peine le temps à Finn de s’éloigner de celle-ci. Elle ne ronchonna même pas, une fois n’était pas coutûme, quand son amie l’appela “Finny” et referma la porte derrière elle, attendant que Mavis se calme pour ouvrir à nouveau la bouche. Elle lui montra sur la table basse les deux thés qu’elle leur avait préparé - ainsi que la trousse de secours - et s’installa sur le canapé, prête à passer un mauvais quart d’heure. Voyant son amie se radoucir quelque peu, elle lui lança un sourire entendu - elle connaissait désormais assez Mavis pour savoir que c’était sa façon à elle de lui montrer qu’elle s’inquiétait (point commun qu’elle avait avec Resen Harwell, soit dit en passant) - et lui répondit par une boutade, pour défendre l’atmosphère : “Bah merci, hein… Moi qui n’ai pas mis de soutien-gorge dans l’espoir de te séduire…” Elle prit un air faussement blessé, mais n’en rajouta pas trop, histoire d’éviter de donner à Mavis une autre raison de l’engueuler. “Ca avance d’ailleurs cette histoire, ou tu veux que j’aille lui parler ?” proposa-t-elle, son amie sachant pertinemment qu’elle ne ferait jamais une chose pareille. Et puis, même si elle souhaitait à Mavis que les choses ne traînent pas éternellement, il y avait aussi un certain charme à vivre ses situations où le champs des possible était ouvert à l’infini. Mais le regard de la jeune femme se perdait déjà sur les blessures de Finn, qui se tourna afin de les rendre plus visibles à Mavis. Elle serra légèrement les dents à l’idée de l’antiseptique que la demoiselle allait lui appliquer mais se dit que c’était mieux ainsi : si elle avait dû faire appel à Marvin ou Resen pour l’aider, elle se serait encore plus fait engueulée… “Calme-toi, Mavis, déjà je vais bien, et j’avais mon casque.” répondit-elle d’une voix douce, se retenant une nouvelle fois de râler à l’entente du surnom que Mavis tenait à lui donner. “J’étais à moto, et j’ai glissé sur une flaque. Ridicule, je sais. Je n’allais pas très vite, donc ça va. Mais j’ai besoin de tes bons soins pour être sûre que ça ne s’infecte pas, et de tes doigts de fée pour éviter des cicatrices…” Elle appuya ses coudes sur ses genoux, grimaçant légèrement alors que son côté droit lui rappelait que ce n’était pas une idée judicieuse, et pencha sa tête vers son amie, pour lui demander pardon de l’avoir inquiété de la sorte. “Je vais bien, Mavis, c’est promis. J’ai juste besoin de ton aide pour éviter que les garçons me trucident en voyant mon état…

_________________

~ hardtodance with the devil on your back ~ Regrets collect like old friends, here to relive your darkest moments I can see no way, I can see no way but I like to keep some things to myself. I like to keep my issues strong ~ shakeitout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alpha females don't run in packs.

Mavis Ridley

messages : 585
name : sow — pomeline.
face + © : ana de armas — romie.
multinicks : xavi, saveria, lilly, roxcy.
points : 955
age : twenty-eight yo.
♡ status : falling for benjamin.
work : former dance teacher — now working at the wbso (central).
home : apt #24, crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on | benjamin, etta, finn.

desperate housewives (f/m) Empty
Message· · Sujet: Re: desperate housewives (f/m) desperate housewives (f/m) EmptyMer 31 Juil - 8:13

Je faisais attention mais. L'espace de quelques secondes, la brune se reconnut en son amie. Elle aussi avait des tendances un brin loufoques qui la poussaient parfois, souvent, à ne pas réfléchir. A de nombreuses reprises, Mavis s'était mise en danger par pure envie de tester ses limites et de reproduire l'adrénaline qu'elle aimait tant et qui traversait son organisme à ce moment là. Son problème s'était empiré avec les années, surtout à NY, avant de quelque peu disparaître à son arrivée à Windmont. Son accident y était pour beaucoup puisque la brune n'était plus en mesure d'assurer comme avant. La rééducation, les douleurs au quotidien, son corps n'était plus le sien et elle avait un mal fou à se le réapproprier. Alors, voir son amie Finn dans un état lamentable ne lui faisait pas franchement plaisir. Elle se retint de lui faire la morale habituelle, à savoir lui conter sa propre histoire et lui expliquer ce qui aurait pu lui arriver si jamais.. Mais Mavis se contenta d'un regard noir et d'une mine sombre, espérant que cela suffirait à lui faire prendre conscience de la situation. Bien que radoucie dans son attitude, la brune n'était pas prête à passer l'éponge, même s'il s'agissait d'un simple accident. Intimement persuadée que sa jolie rouquine d'amie avait plus à cacher là dessous - comme elle, à l'époque. — Tu essaie de m'appâter ? questionna-t-elle, tout en prenant sa tasse de thé pour en boire une gorgée, avant de saisir le trousse de secours et de farfouiller dedans. — Ah, Finny t'es mignonne.. tu me séduis toujours, tu le sais ! reprit-elle, un brin plus détendue cette fois, avant de lui offrir un charmant sourire en coin. Elle prit le soin de préparer quelques compresses ainsi que du désinfectant avant de déglutir difficilement devant la proposition de son amie. Bien que sympathique, elle ne réussit qu'à esquisser une grimace en guise de réponse négative. S'il y avait bien une chose que la brune n'appréciait pas, c'est qu'on tente de régler sa vie amoureuse. Déjà catastrophique de base - la disparition mystérieuse de son fiancé, par exemple - elle avait à coeur de se débrouiller seule mais articula tout de même un sourire bienveillant à son amie, alors qu'elle venait de tamponner une compresse imprégnée d'alcool sur l'une de ses plaies. — J'ai un rendez-vous avec lui mercredi. concéda-t-elle dans un haussement d'épaules. — Et il se pourrait que je l'ai embrassé pour.. nous sortir d'une situation un peu cocasse.. Elle ne s'étendit pas sur la situation cocasse, ni sur le baiser et dégagea rapidement sa compresse tâchée de sang et autres saletés. — Et toi ? questionna-t-elle, attrapant une nouvelle fois sa tasse de thé pour en finir la moitié. Son regard entra en contact avec celui de la jeune femme et Mavis tentait au mieux de changer de sujet, bien que son agacement soit toujours palpable et que Finn lui ait assurée à plusieurs reprises qu'elle allait bien. La brune était une véritable mère poule lorsqu'il s'agissait de ses proches, pire parfois, lorsqu'elle se transformait en lionne protectrice, prête à planter ses crocs dans le premier venu. Finn était forte, mais fragile à la fois, ce qui lui conférait toute une personnalité on ne peut plus attachante devant laquelle Mavis craquait à chaque fois. — Oui je sais que tu vas bien mais.. ça m'inquiète d'accord ? Je tiens à toi Finn et j'ai horreur de te voir comme ça. Elle écouta d'une oreille attentive le récit de son amie et bien qu'un peu plus rassurée, elle ne pouvait empêcher son coeur de battre la chamade. Au cours des années, Mavis avait beaucoup perdu, notamment ses proches. De ce fait, elle n'arrivait jamais à réagir correctement lorsqu'une situation de ce genre se produisait. En outre, son calme habituel se transformait en tempête tropical. La jeune femme soupira d'ailleurs en observant la rouquine s'appuyer sur ses genoux. Une nouvelle grimace et elle quitta la table basse pour s'installer à côté d'elle, passant un bras autour de ses épaules et posa sa tête contre la sienne. — Ils n'ont rien à dire, sinon tu m'appelles, j'en prends un pour taper sur l'autre, ok ? lança-t-elle, amusée. — Je vais faire de mon mieux pour éviter les cicatrices mais si jamais je me rate.. sache que ça te donne un petit côté tigresse sauvage avec ta crinière rousse.. Une boutade de plus pour se détendre et détendre l'atmosphère au passage. — Allez ma petite cascadeuse ratée, bouge toi un peu que je puisse travailler sur toi !

_________________

she said where'd you wanna go, how much you wanna risk, i'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss — just something i can turn to, somebody i can kiss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world spins madly on

Finn Prentis

messages : 930
name : margot; chasinghearts
face + © : holland roden ; faustinette la cacahuète.
multinicks : tyler; lucy; ali; nate
points : 262
age : 28 yo
♡ status : married (but don't tell anyone) ~ hopelessly denying her feelings for her best friend while casually having sex with him. ~ going to tinder dates to prove she's not in love with the person she'd like to go on a tinder date with.
work : firefighter.
home : sharing a bed with Resen, sharing a flat with Marvin & Carter.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) resen, marvin, crys, madden, sören, mavis, tc firehouse (bros), tc pride (carter), mikkel, carter (next: tomas, marloes) / off

desperate housewives (f/m) Empty
Message· · Sujet: Re: desperate housewives (f/m) desperate housewives (f/m) EmptySam 10 Aoû - 13:43

L'amitié qui unissait Finn et Mavis était atypique. D'aussi loin qu'elle s'en souvienne, Finn n'avait pas vraiment eu d'amie fille. Elle avait bien eu quelques copines avec qui elle s'entendait bien, mais toutes ses amitiés avec des filles avaient fini par tourner au vinaigre pour une raison ou pour une autre : certaines s'approchaient d'un peu trop près de Resen, d'autres avaient le cœur brisé par Marvin, ou tout simplement Finn finissait par s'engueuler avec elles pour une raison ou pour une autre. Le vernis sur les ongles, les heures passées au centre commercial le plus proche pour faire du shopping… la jeune femme n'avait jamais été particulièrement attirée par ce genre de choses. Il n'y avait guère que Nastya, qu'elle avait réellement considérée comme une amie mais les jeunes femmes avaient perdu contact quelques années après le déménagement de cette dernière à Montreal, alors qu'elles n'avaient que quatorze ans. Les deux amies s'écrivaient encore de temps en temps, mais ne s'étaient pas vues depuis bientôt cinq ans maintenant. Et même cette amitié était bien différente de celle qu'elle partageait avec Mavis. Etait-ce parce qu'elles étaient plus matures, ou parce que Finn était plus stable ? Elle devait bien avouer que depuis qu'elle avait rejoint Windmont Bay, elle avait retrouvé son équilibre, aussi précaire soit-il. La présence de ces deux acolytes de toujours l'aidait, naturellement mais il était également évident que l'absence de ses parents et de tous les mauvais souvenirs peignant les rues d'Eagan aidaient énormément. Et puis, il y avait Mavis, avec qui Finn s'était tout de suite bien entendue. Elle qui ne faisait pourtant pas particulièrement confiance aux gens et mettait du genre à s'ouvrir à eux, avait tout de suite ri avec Mavis, comme si elle ne rencontrait pas la jeune femme mais retrouvait une amie perdue de longue date. Depuis, elles passaient pas mal de leur temps ensemble, Finn lui ayant accordé sa confiance, à sa plus grande surprise. Preuve en était qu'elle avait appelé instantanément Mavis pour qu'elle prenne soin d'elle. Même si elle râlait et ne manquerait pas de rappeler plus tard à son amie qu'elle était une adulte et n'avait pas besoin qu'on lui crie dessus à la moindre bêtises, la pompier ne pouvait s'empêcher d'être touchée par l'attitude de son amie. Resen et Marvin mis à part, il ne lui semblait pas que quiconque se soit jamais préoccupée d'elle de la sorte – enfin, il y a bien Eugene, aussi, mais la jeune femme préférait ne pas y penser… Passé ses huit ans, Finn n'avait jamais plus eu le droit à un "bisou magique" de ses parents pour la réconforter quand elle s'écorchait les genoux et au fil des années, les réprimandes avaient remplacés les câlins, du moins de la part de son père, sa mère étant tout bonnement incapable de l'appeler par le bon prénom et de faire autre chose que de lui demander de s'occuper d'elle… mais présentement assise sur le canapé de sa colocation, Finn ne pensait plus à tout ça, bien au contraire. "Non… tu ne me regardes plus comme avant, Mavissita. J'ai…" Elle tourna légèrement la tête, et lâcha d'un ton bien trop dramatique pour être crédible. "Tu ne me regardes plus, tu as rencontré une autre femme, c'est ça ?" Elle offrit ensuite un sourire amusé à son amie, ravie de voir son visage radouci, et probablement un peu rassurée. Finn remarqua la réaction de son amie à sa proposition, et se dit qu'elle n'avait probablement pas été assez claire sur le fait que c'était une blague : Finn aurait également détesté que Mavis se mêle de sa vie amoureuse… que la jeune femme prenait un soin tout particulier à ne pas définir.
"Hmpf." Lâcha-t-elle, la mâchoire serrée lorsque Mavis posa la compresse sur l'une de ses plaies. Elle ferma les yeux quelques secondes, expirant l'air de ses poumons comme pour expier la douleur mais les rouvrit en entendant l'air blasé que Mavis prenait pour lui parler du rendez-vous qu'elle avait avec lui et le fait qu'elle l'ait embrassé. Ignorant le "et toi ?" de son amie – pas volontairement pour une fois, Finn empêcha d'un geste de la main son infirmière personnelle de prendre une nouvelle compresse. "Attends, attends, attends." Elle se pencha vers Mavis, cherchant son regard et lui dit un sourire aux lèvres : "Tu ne peux pas me dire ça, comme ça !" Elle sourit, loin d'elle l'idée d'être intrusive dans la vie de Mavis, sachant pertinemment à quel point elles se ressemblaient sur ce point : "Comment ça vous vous êtes embrassés ?" Bien sûr, comme toute femme qui se respecte, Finn voulait savoir si son amie avait apprécié le baiser, si c'était simplement pour les sortir d'une situation cocasse ou si Benjamin l'avait embrassé également mais la rouquine ne savait que trop que ce genre de questions l'aurait agacé – Mavis lui dirait ce qu'elle avait envie de partager, et ça serait parfait ainsi. Finn ne put s'empêcher de sourire légèrement, repensant malgré elle à ses retrouvailles avec Resen, il y a quelques semaines de cela et au baiser qu'il avait déposé sur son front. Ses souvenirs s'accélèrent jusqu'à la première fois où leurs lèvres s'étaient retrouvées, mais Finn n'avait pas envie de s'attarder sur ce genre de pensées. La relation qu'elle partageait avec Resen avait toujours été particulière, et le serait toujours : il n'y avait pas grand-chose de plus à dire sur la question. Devant le regard toujours inquiet de Mavis, Finn posa une main sur la cuisse de son ami pour attirer son attention et chercha à la rassurer, un peu mal à l'aise face à ce genre de situation. Elle savait pertinemment qu'elle aurait dû se montrer plus prudente mais savait surtout qu'elle s'était montrée bien moins prudente à de nombreuses reprises – même si elle s'en était, au final, bien mieux sortie ces fois-là. "Oui, maman, je ferai attention." Dit-elle, sur un ton légèrement moqueur mais qui n'enlevait rien au sérieux de la situation. Finn souhaitait simplement détendre l'atmosphère ne sachant pas vraiment comment elle était sensée réagir à ce genre de déclarations. Elle ne voulait pas lui promettre qu'elle ne la reverrait plus jamais comme ça, car Finn savait pertinemment qu'elle était incapable de tenir une telle promesse. Mais faire attention, elle devrait pouvoir le faire… Et puis, elle était vaccinée pour quelques semaines au moins, le temps que le tout cicatrise parfaitement. Finn ne souhaitait pas non plus que ses besoins d'adrénaline ne finissent par l'empêcher d'exercer son travail – ou ne crée des ulcères à ses proches. Un rire sincère s'échappa des lèvres de la jeune femme lorsqu'elle menaça de prendre Resen pour taper sur Marvin et vice versa. "Mais où étais-tu pendant toutes ses années ? Et est-ce que tu veux emménager avec nous ?" Naturellement, il s'agissait plus d'une boutade que de quoi que ce soit d'autre, mais une deuxième fille pour se liguer contre eux n'aurait sans doute pas été de trop… Elle leva la main pour faire comme une tigresse qui chercherait à griffer sa proie, laissant échapper un son qui devait ressembler, de près ou de loin, à un rugissement. Elle sourit en entendant le deuxième surnom que lui donna Mavis, se déplaçant comme elle l'avait demandé : "T'en as encore beaucoup en réserve des comme ça ? Je vais en entendre parler pendant des semaines, pas vrai ?"


Spoiler:
 

_________________

~ hardtodance with the devil on your back ~ Regrets collect like old friends, here to relive your darkest moments I can see no way, I can see no way but I like to keep some things to myself. I like to keep my issues strong ~ shakeitout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alpha females don't run in packs.

Mavis Ridley

messages : 585
name : sow — pomeline.
face + © : ana de armas — romie.
multinicks : xavi, saveria, lilly, roxcy.
points : 955
age : twenty-eight yo.
♡ status : falling for benjamin.
work : former dance teacher — now working at the wbso (central).
home : apt #24, crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on | benjamin, etta, finn.

desperate housewives (f/m) Empty
Message· · Sujet: Re: desperate housewives (f/m) desperate housewives (f/m) EmptyHier à 16:31

A Windmont Bay, Mavis n'avait que peu d'amis. Avery en était l'une d'elle, en plus de Finn. Son accident survenu il y a quelques années avait complètement déphasé la jeune femme. La brune se souvenait parfaitement de sa vie d'avant, à New York. Ses amis, un petit groupe soudé, leurs sorties plusieurs fois par semaine et ce lien qui unissait tout le monde à la vie, à la mort. Mais après des mois passés à l'hôpital, Mavis n'en avait vu revenir aucun. Un moment, elle s'était longuement questionnée : étaient-ils au courant de son accident ? Etaient-ils venus la voir lors de son coma ? Pensaient-ils à elle ? Sa semi perte de mémoire lui avait-elle fait oublier un incident ? Après des instants difficiles, esseulée dans un environnement qu'elle ne connaissait pas, Mavis avait su trouver ses réponses. Le registre de l'hôpital n'indiquait aucune visite et les réseaux sociaux suffirent à lui insuffler la douloureuse vérité : ils n'en avaient plus rien à faire d'elle et avaient su l'oublier sans ménagement. Piquée au vif, sur le coup, la brune avait eu du mal à s'en remettre, estimant n'avoir rien fait de mal pour mériter ce rejet. Néanmoins, avec les semaines, elle avait su accepter la déception que l'être humain pouvait lui offrir. De là, s'était créée de nouvelles amitié. A l'hôpital bien sûr, grâce à Benjamin et Marley essentiellement, puis à l'extérieur, via Avery et Finn. Son passé aurait du lui insuffler de la méfiance mais Mavis était incapable d'une telle chose et c'était tout naturellement que son attachement profond à Finn était arrivé. A l'improviste, comme une jolie claque et elle ne pouvait nier qu'elle lui faisait beaucoup de bien. — T'es tellement dramatique comme fille.. lança-t-elle, amusée, tout en secouant la tête devant la dramaturgie de son amie. — Tu seras toujours ma première femme, Finny. reprit-elle, toujours aussi amusée, surtout lorsque la rouquine se retint, mâchoire serrée, devant une Mavis apprentie infirmière qui se devait de lui faire du mal pour désinfecter ses plaies. Dans une empathie qui lui était propre, elle arbora une grimace comme si la compresse venait d'entrer en contact avec sa propre peau puis se détendit lorsque Finn capta sa remarque sur Benjamin. Mavis prit son air tout à fait innocent. Bien qu'ayant l'air calme, elle bouillonnait intérieurement face à son annonce, excitée comme une puce. Déjà Finn lui avait saisi la main, cherchant à mieux comprendre la situation. Un mince sourire illumina le visage de Mavis qui arqua un sourcil en guise de début de réponse. Finny était son amie, l'une des meilleures et il était hors de question qu'elle lui cache quoi que ce soit. — Il est juste passé à la WBSO, on a discuté et.. j'ai fini par l'embrasser. confia-t-elle en haussant les épaules. Elle n'appréciait pas de mentir à son amie, mais les détails de sa venue ne pouvaient être partagés, même avec elle, aussi choisit-elle d'omettre quelques points - notamment le fait qu'ils n'avaient rien à faire là-bas. — Ce qui a du lui plaire si on a un rendez-vous.. Elle faisait la maligne plus que de raison, alors que déjà son esprit s'était installé ailleurs, dans un petit détail qui ne lui avait pas échappé. — Tu as esquivé mon et toi, Finn.. releva-t-elle en plantant son regard das celui de son amie. En aucun cas elle ne voulait se montrer intrusive. Elle ignorait simplement si Finn n'avait aucune envie d'en parler ou si quelque chose clochait. Dans les deux cas, Mavis ne se voyait pas insister une troisième fois si sa jolie rouquine n'en avait pas l'envie. Elle savait, mieux que quiconque, la difficulté de discuter de certains points, notamment lorsque ceux-ci se révélaient douloureux. Un brin rassurée par sa réponse suivante et cette main posée sur sa cuisse, la jeune femme lui esquissa un simple sourire compatissant en guise de réponse. Mais elle savait pertinemment que Finn lui ressemblait beaucoup sur certains points, notamment celui de se mettre dans des situations difficiles, l'adrénaline comme seul gain. — J'me le demande aussi des fois.. confia-t-elle en ajustant son rire sur celui de son amie, qui en guise de boutade lui proposa d'emménager avec eux. — Je crois que Resen et Marvin perdent déjà contre toi seule, alors imagine une fille de plus.. Ils vont se retrouver à nettoyer les plaintes à la brosse à dents pendant qu'on va siroter notre apéro.. L'image lui semblait plus qu'intéressante, bien qu'elle ne sache pas vraiment qui avait l'ascendant sur l'autre. Mais Finn avait de quoi dompter n'importe quel troupeau d'hommes. Son imitation d'une tigresse suffit à en convaincre Mavis qui fit de grands yeux ronds devant son pseudo rugissement. — Quoi ça te plait pas ? Tu préfère quoi ? Finny la tigresse ? Question surnom, Mavis avait de la réserve et de quoi alimenter la vie de Finn encore longtemps. Prenant une nouvelle fois son air malin, elle laissa la rouquine bouger puis reprit son manège d'infirmière de fortune.

_________________

she said where'd you wanna go, how much you wanna risk, i'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss — just something i can turn to, somebody i can kiss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




desperate housewives (f/m) Empty
Message· · Sujet: Re: desperate housewives (f/m) desperate housewives (f/m) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
desperate housewives (f/m)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Desperate Housewives [Dramédie, Soap]
» Wisteria Lane - Desperate Housewives RPG
» Desperate Housewives - venez faire la fête -zbaff- plus on est de four, plus on riz !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: