AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's good to see you again. [Méa ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: It's good to see you again. [Méa ♥] Sam 6 Fév 2010 - 21:39


    « Liam, j'ai un gros problème. Le neuro' qui devait s'occuper de la conférence de cet après-midi ne peut pas la faire, finalement. Il vient juste de me le dire. Tu penses que tu pourrais la prendre en charge? »
    « Attends, tu me dis ça... » Il regarda sa montre. « Une heure et demie avant? Je ne sais même pas sur quoi elle devait porter! »
    « T'as le temps de voir la matière en général et puis... T'improviseras! S'il te plaît, Liam, tu me sauverais la vie. Ça fait deux fois qu'on annule, les étudiants vont finir par nous haïr! »
    « Okay. Je vais le faire. Mais si je m'étale de tout mon long, tu ne pourras pas m'en vouloir! »
    « Merci, merci, merci! »
Liam poussa un soupir en retirant sa blouse de médecin. Il ne la remettrait qu'une fois rendu à l'université, histoire que les étudiants puissent le reconnaître facilement s'ils voulaient lui poser des questions. Décidément, il détestait les changements de dernière minute et lui qui s'était préparé mentalement à faire un tête à tête avec l'une de ses patientes particulièrement agaçante dut remettre leur rendez-vous au lendemain. Il avait bien sûr obtenu des grossièretés venant de sa part, insultes qui n'étaient pas vraiment justifiées puisque la dite dame ne cessait de se plaindre qu'elle n'avait rien à faire de ses journées. Un jour ou un autre, dans son cas, il ne devait pas y avoir de différence, mais elle se permettait quand même de l'insulter. Lorsque Liam en eut terminé avec elle, il ne lui restait plus qu'une heure pour se rendre à l'université et préparer sa conférence qui devait quand même durer deux bonnes heures. Apparemment, l'improvisation serait de mise! Il n'aimait pas ne pas être préparé, mais il se disait que tout compte fait, c'était soit lui, soit rien. Et puis, ce n'était pas comme s'il ne savait pas du tout de quoi il parlait!

Ce fut néanmoins particulièrement nerveux qu'il débuta sa conférence et il eut quelques blagues vaseuses afin de faire sourire et participer un peu la centaine d'étudiants qui buvaient ses paroles et qui prenaient des notes avec soin. Il n'en fut pas moins heureux de conclure et il dut demeurer une heure de plus dans la salle afin de répondre aux questions de ceux qui faisaient la file devant lui pour réclamer son attention. Par chance, la salle n'était pas occupée tout de suite après et il put donc faire une petite séance avec les quelques curieux qui désiraient plus d'informations. Lorsqu'il réussit à quitter le groupe, il devait bien être quatre heures de l'après-midi. Il passa à la salle de bain et s'arrêta à l'abreuvoir pour y boire une gorgée, sa blouse de médecin toujours sur ses épaules sans avoir été attachée pourtant. Il portait un jeans et une chemise noire en dessous, vêtements qui ne faisaient pas tellement professionnels et l'idée de la blouse blanche de médecin était justement pour cacher sa tenue plutôt ordinaire. Lorsqu'il se retourna, dos à l'abreuvoir, en pensant être seul, il tomba nez à nez avec une jeune femme qu'il reconnut tout de suite. Elle n'avait pas beaucoup changé depuis la dernière fois qu'il l'avait vue, même si elle était dorénavant une belle jeune femme alors qu'elle n'était encore qu'une adolescente lorsqu'il n'avait plus eu de nouvelles d'elle.

Toutefois, il n'y avait pas à en douter, il avait bien Méadöw devant lui et un sourire amusé vint poindre sur ses lèvres alors qu'il posait amicalement ses mains sur ses épaules pour la détailler rapidement.
    « Ça fait une éternité que je n'ai pas eu de tes nouvelles! Je ne savais même pas que tu étais de retour dans le quartier! Ça fait du bien de te revoir! »
Il l'attira à elle avec un sourire avant de l'éloigner à nouveau pour la regarder encore une fois, n'arrivant pas à croire qu'elle était revenue en ville. Après tout, il savait bien que la petite fille qu'elle était jadis deviendrait grande, mais la retrouver ici, comme ça, alors qu'il ne s'y attendait pas, ça faisait toujours plaisir. Quel âge avait-elle maintenant? Vingt-et-un an, vingt-deux? C'était toujours plaisant de retrouver d'anciennes connaissances, surtout qu'il l'avait gardée quand elle était petite et qu'il l'avait vue grandir. Un peu comme avec Presley, après tout. Il la laissa finalement libre de ses mouvements et son sourire ne quitta pas son visage alors qu'il faisait quelques pas de côtés pour lui laisser l'accès à l'abreuvoir.
    « Si tu as terminé tes cours, je t'invite à boire quelque chose au café de l'université. Il existe toujours? »
Après tout, voilà maintenant un petit moment qu'il n'était pas venu ici et comme il ne savait pas quand elle était revenue, sans doute était-elle plus au courant que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's good to see you again. [Méa ♥] Lun 15 Fév 2010 - 12:42

L’école n’avait jamais vraiment été ce qu’elle préférait. Déjà petite fille, elle était celle qui mettait la pagaille au cours, qui réclamait plus de récrés et moins d’heures de cours. Malheureusement, ces paroles n’ont jamais été entendues mais au moins, elle arrivait à trouver l’école amusante puisqu’elle y prenait un malin plaisir à faire tout et n’importe quoi surtout quand elle se retrouvait dans la même classe que Presley, alors là, aucune doute que les profs tournaient en bourrique. Il y a dans la vie des personnes que l’on comprendra toujours mieux qu’aucune autre et lorsque l’on se retrouve en compagnie de ses personnes nous n’avons pas vraiment envie d’être de sages petits anges, nous préféreront faire les conneries. Bien sur, elle était ainsi quand elle était une petite demoiselle qui ne connaissait pas vraiment grand chose à la vie. Elle savait juste qu’empeser les autres dans certaines conditions pouvait être quelque chose de très plaisant. Un sourire apparu sur son doux visage car maintenant tout cela avait bien changé. Elle n’était plus du tout la même petite fille qu’autrefois, premièrement elle avait grandit, passant de l’état d’enfant à celui de femmes. Deuxièmement, elle avait beaucoup changé au niveau de son caractère n’étant plus du tout comme avant, elle était d’une certaine manière devenue plus sage tout en restant en même temps d’une impulsivité tellement rare. Et puis, à l’époque de l’enfance toutes les choses de la vie paraissait tellement facile car la vie était plus tranquille, les enfants n’ont pas les mêmes soucis que les adultes et d’une certaine manière cela les rends bien plus chanceux du moins c’est ce qu’elle pensait. Penser est d’ailleurs l’une des choses qui caractérisent l’adulte car un enfant ne réfléchira jamais avant d’agir, il agira, fera ce qu’il voudra et en paiera les conséquences par la suite. C’est à tout cela qu’était en train de penser la demoiselle alors qu’elle se trouvait en plein cours. Dans la logique des choses, elle devrait écouter puisqu’elle paye pour venir ici mais il y avait des jours où son esprit avait besoin de vagabonder, de faire autre chose que de s’asseoir dans une salle de classe. Aujourd’hui, il voulait vagabonder, allé voir le monde, que ça soit celui des rêves ou celui de la réalité. La cloche sonna enfin, annonçant la fin du cours, la demoiselle décida de se rendre vers la cafétéria, elle avait besoin d’un peu de café pour se remettre un peu plus d’attaques et puis, elle avait une heure à attendre avant son prochain cours ce qui lui laissait le temps de faire beaucoup de choses sans pour autant pouvoir quitter le campus. La demoiselle s’arrêta quelques instant devant l’abreuvoir pour décider ce qu’elle allait bien pouvoir faire lorsqu’elle se retrouva tout à coup nez à nez avec un homme ce qui la fit immédiatement sourire. Ce n’était pas vraiment parce qu’elle avait devant elle un homme qu’elle souriait mais plutôt car elle connaissait plutôt bien l’homme en question et que cela lui faisait plaisir de le revoir après temps d’années. Elle se demandait si lui aussi l’avait reconnue et lorsqu’il vint poser ses mains sur ses épaules, elle comprit qu’il savait qui elle l’était et elle en sourit de plus belle. « Ça fait une éternité que je n'ai pas eu de tes nouvelles! Je ne savais même pas que tu étais de retour dans le quartier! Ça fait du bien de te revoir! » Son rire se fit entendre et sur son visage l’on pouvait voir un immense sourire car elle était heureuse de revoir cet homme qu’elle n’avait plus revu depuis un peu moins de 10 ans. Il avait changé où du moins, il était devenu plus adulte ce qui se comprenait tout à fait car il n’était plus un jeune adulte, il était un véritable homme et assez mignon dans sa jolie blouse blanche. Elle se sentit attirer contre lui et se remit à sourire de plus belles avant de le regarder la regarder de la tête au pied comme si la revoir tenait au mirage. Il faut dire que peu de monde savait qu’elle était de retour où du moins, les gens qu’elle avait connus autrefois avaient tellement changé qu’ils ne la reconnaissaient plus. Et puis, il y avait une personne avec qui tout ne se passait pas vraiment comme elle l’espérait et qui n’était autre que la cousine de l’homme qu’elle avait devant elle. « Et bien si je suis de retour, Presley ne te l’a pas dis ? Enfin, il faut dire que pour l’instant elle ne me porte par vraiment dans son cœur mais passons. Il est vrai que depuis que je suis partie, je n’ai pas vraiment su envoyer de nouvelles mais à moi aussi ça me fait du bien de te voir. » La demoiselle se sera doucement contre lui avant de le lâcher et de lui sourire tout doucement. Elle était heureuse de le revoir car cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait plus vu et elle se souvenait exactement du bel adolescent qu’il avait été et pour lequel son petit cœur d’enfant avait toujours eut un léger faible. C’est sans doute pour cela qu’elle adorait autant l’embêter. « Si tu as terminé tes cours, je t'invite à boire quelque chose au café de l'université. Il existe toujours? » La demoiselle avait une heure de livre et si elle manquait un cours, cela n’était pas vraiment ce que l’on pouvait qualifier de totalement catastrophique. D’ailleurs, elle n’avait nullement la tête à aller en cours donc c’était totalement parfait qu’elle le rencontre. « Je serais enchantée de prendre un café avec toi surtout qu’il existe encore. » La demoiselle lui prit doucement la main pour le guider dans l’université et l’amener jusqu’au lieu tant convoiter. Lorsqu’ils y arrivèrent, elle s’asseyait doucement et attendit que le jeune homme en face de même. « Alors raconte-moi tout comment vas ton petit bout de chou ? Elle doit être si grande maintenant et je suis sûr que tout les garçons lui courent après. Je suis si contente de te revoir. » La demoiselle sourit de ses belles dents et était totalement sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's good to see you again. [Méa ♥] Lun 22 Fév 2010 - 6:06


    « Je n'ai pas vu Presley depuis mon retour, en fait. Et je suis certain qe tout s'arrangera entre vous deux. Vous êtes amies depuis que vous êtes hautes comme ça, vous ne pouvez pas tout foutre en l'air au premier pépin. Vous passerez par-dessus! T'es revenue depuis longtemps? »
Il avait joint le geste à la parole en spécifiant la hauteur qu'elles devaient avoir à peu près lorsqu'elles jouaient ensemble toutes les deux et que Liam les gardait. Elles lui en avaient fait baver, suffisamment en tout cas pour qu'il renvoie sa cousine chez elle lorsqu'il était là, mais il avait toujours eu du mal à résister à leurs yeux penauds et désolés. Ce n'était pas pour rien qu'il avait autant de difficultés avec sa fille, surtout en ce moment! Elle lui en faisait voir de toutes les couleurs parce qu'Il n'était pas foutu de tenir son bout et qu'il cédait quasiment à chaque fois. Les enfants, ça profite de vos moments de faiblesse et en plus, ils n'ont aucun remord, c'est pour dire! Néanmoins, de bons souvenirs lui revenaient en mémoire alors qu'il se retrouvait face à face avec elle. Quand elle était toute seule, enfant, elle n'était pas si garce et ils s'entendaient plutôt bien, lui la laissant manger des chips et des bonbons avant de se coucher, elle lui promettant de se brosser les dents avant d'aller au lit. De connivence, ils n'en avaient jamais rien dit aux parents de la fillette, ça avait été leur petit secret.

Il entoura la jeune femme de ses bras en la serrant contre lui et il ne fut pas surpris de voir qu'elle répondait à cette étreinte avec bonheur. Après tout, il y avait maintenant près de dix ans qu'ils ne s'étaient plus adressé la parole et qu'il n'avait eu que de brèves nouvelles au départ pour finalement la perdre totalement de vue. Elle avait été sa petite protégée, autrefois, et la revoir dans le corps d'une femme lui faisait un petit pincement au coeur alors qu'il aurait bien aimé retrouver l'adolescente qu'elle était il y a une dizaine d'années. Évidemment, si lui avait vieilli, elle aussi n'avait pas su résister aux intempéries du temps qui passe et c'était tout à fait normal. Il avait la fâcheuse tendance à vouloir retrouver les gens dans l'état où il les avait laissé alors qu'il savait pertinemment que c'était impossible. En tant que médecin, il le savait encore plus que les autres puisqu'il comprenait parfaitement que le temps n'épargnait personne et que tout le monde devrait grandir et mourir un jour ou l'autre; ainsi était fait le corps humain. Il la suivit avec un sourire lorsqu'elle lui prit la main alors qu'il saisissait de l'autre le cartable qu'il avait posé au sol et qui contenait ses notes personnelles et quelques questions particulièrement intéressantes posées par les étudiants. Étudiants qu'il e reverrait sans doute jamais comme il n'était pas en charge du département d'enseignement, Dieu soit loué! Autant il pouvait être patient avec ses malades, autant il pouvait perdre le contrôle total de ses nerfs avec une question stupide. Ce n'était pas pour rien qu'on ne lui laissait pas faire les conférences et qu'il n'en donnait que pour dépanner en cas de force majeure. On reconnaissait qu'il était un excellent médecin, peut-être l'un des meilleurs, mais on reconnaissait que son talent pour l'enseigner s'arrêtait aux blagues qu'il pouvait faire pour détendre l'atmosphère alors que la plupart des élèves ne voulait carrément rien savoir. Tant pis, ils manquaient quelque chose.

Il eut un léger sourire à sa remarque et haussa les épaules avec un petit soupir.
    « Leah va bien. Elle m'en veut à mort d'être revenus ici alors qu'elle avait eu du mal à s'en détacher, mais j'imagine qu'elle va s'y faire lorsqu'elle aura retrouvé ses anciens amis. Pour les garçons, par contre, je préfère qu'elle attende un peu, si tu es d'accord. » Il eut un léger rire en prenant place devant elle alors qu'il posait au sol son sac. « Elle n'a que neuf ans, après tout... »
Il avait réellement peur d'être un mauvais père. La petite était mignonne comme tout, il la voyait grandir en beauté et il avait peur qu'elle vieillisse trop vite. C'était sans doute la peur de tous les parents, mais la sienne était devenue une vraie obsession.

Se relevant rapidement en lui faisant signe de demeurer assise, il proposa.
    « Je vais aller nous chercher à boire. Tu veux un muffin ou quelque chose à manger, peut-être? »
Il avait presque oublié la blouse de médecin qui traînait sur ses épaules, ouverte, alors qu'il n'avait pas encore pris le temps de la retirer. Un léger sourire aux lèvres, il alla chercher la commande spéciale de la jeune fille ainsi que la sienne et rapporta le tout à leur table. Il avait pris un café pour lui ainsi qu'un muffin aux bleuets puisqu'il n'avait pas vraiment eu le temps de manger cet après-midi-là. La fatigue se faisait plus rapidement sentir dans ces moments-là, surtout que le jeune médecin carburait désormais à la vodka et au whisky. Il n'avait besoin que d'un verre ou deux pour se sentir mieux au matin et sa journée se déroulait moins difficilement dans ces cas-là. C'en était devenu une habitude, comme si l'alcool pouvait soigner les maux qui lui torturaient l'esprit et l'âme.
    « Et toi? Comment tu vas? Tu es à l'université, désormais? Wow! Dans quel domaine? »
Intéressé, il avait repris sa place initiale et c'était d'un sourire qu'il avançait quelques questions, histoire d'en savoir un peu plus sur elle tout comme elle lui avait demandé comment sa fille allait. Il était demeuré délibérément vague, ne souhaitant pas s'attarder sur le sujet et passant rapidement à autre chose, mais il savait bien qu'il ne pourrait pas fuir bien longtemps la réalité; elle était vache, elle finirait bien par le rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's good to see you again. [Méa ♥] Ven 26 Fév 2010 - 21:08

Méadöw écoutait avec impatiente ce que disait le jeune homme. En effet, cela faisait tellement longtemps qu’elle ne l’avait plus vu et il n’avait donc qu’une seule envie savoir tout ce qui avait changé et surtout retrouver en quelque sorte quelqu’un de son passé qu’elle avait tellement adoré. « Je n'ai pas vu Presley depuis mon retour, en fait. Et je suis certain que tout s'arrangera entre vous deux. Vous êtes amies depuis que vous êtes hautes comme ça, vous ne pouvez pas tout foutre en l'air au premier pépin. Vous passerez par-dessus! T'es revenue depuis longtemps? » La demoiselle se mit à rire pendant quelques instants après que celui-ci eut finit de parler. Cela lui faisait tellement de bien de l’entendre parler surtout vu ce qu’il lui disait. En effet, les rapports qu’elle avait avec Presley n’était pas vraiment des plus faciles depuis qu’elle était revenue. En effet, sa meilleure amie d’enfance avait mal accepté son départ et semblait avoir du mal avec son retour. Pourtant la première personne à laquelle elle avait pensé en revenant ici c’était sa meilleure amie, celle qui lui avait tellement manqué et qu’elle espérait tellement revoir au plus vite. « Merci beaucoup, il faut dire que je suis en grande partie responsable du fait qu’elle m’en veuille. Je suis partie et je l’ai laissé malheureusement je n’avais pas le choix sinon je serais restée. Par contre c’est une honte tu n’as même pas revu ta cousine. Enfin, j’espère que tout va s’arrange et il est vrai que je l’a connais depuis sa naissance et je me souviens d’ailleurs du jeune adolescent que tu étais et de cette fois où je t’ai trouvé dans une drôle de situation avec l’une de tes petites amies alors que tu devais me garder. Heureusement pour toi que je t’aimais bien sinon mes parents l’auraient su et leur regard sur toi aurait changé. » La demoiselle se mit à rire, rien qu’en se souvenant de cette scène qui l’avait tellement fait rire même si sur le coup, elle n’avait pas tout comprit. En effet, elle n’avait que 7 ans. « Je suis de retour ici depuis un peu plus de 5 mois et ça me fait du bien de revenir ici et toi ça fait longtemps que tu es revenu ? » C’est en revoyant Liam qu’elle avait comprit qu’il lui avait beaucoup manqué pendant toutes ses années car elle le connaissait depuis presque sa naissance et il était une personne que l’on préférait avoir près de soi que contre soi. Elle se posait tellement de questions sur lui, sur ce qu’il était devenu et se trouvait tellement curieuse que cela la choquait un peu. Enfin, celui lui faisait du bien de se retrouver dans ses bras comme lorsqu’elle était une enfant qui se blessait assez souvent et il la soignait. A l’époque où elle était partie, il faisait des études de médecines et elle se demandait s’il était devenu un médecin reconnu en tout cas il le méritait. Et aussi, pourquoi était-il venu ici pour son boulot ? Pour autre chose ? Toutes ses questions dont elle n’aurait sans doute pas ses réponses avant un bon moment. Se trouvant maintenant face au jeune homme, elle remarquait à quel point il avait changé, il était un jeune homme quand elle était partie et maintenant c’était un véritable homme et cela ne l’avait pas enlaidit bien au contraire. Elle lui trouvait un certain charme et se doutait que la plupart des demoiselles devaient être totalement folle devant lui ce qui la faisait sourire davantage. « Leah va bien. Elle m'en veut à mort d'être revenus ici alors qu'elle avait eu du mal à s'en détacher, mais j'imagine qu'elle va s'y faire lorsqu'elle aura retrouvé ses anciens amis. Pour les garçons, par contre, je préfère qu'elle attende un peu, si tu es d'accord. … Elle n'a que neuf ans, après tout... » Parler de la petite enfant qu’elle avait garder lui faisait du bien surtout qu’elle l’avait trouver tellement adorable et qu’elle devait l’être encore plus maintenant. Aujourd’hui, elle n’avait qu’une seule envie, celle de sourire et une chose était sûr c’est qu’elle était en train de faire ce qu’elle avait envie que son sourire ne partait plus. « Je suis sûr que ça lui passera, il est vrai que partir d’un endroit et y revenir n’est jamais facile mais bientôt elle reviendra à la raison et se souviendra quel super papa tu fais. Et pour ce qui est des garçons, il n’y a pas vraiment d’âge le va s'y faire lorsqu'elle aura retrouvé ses anciens amis. Tu sais que pour les garçons il n’y a pas vraiment d’âge et une petite fille de neuf ans à sans doute déjà eu un amoureux. Il faut dire que lorsqu’on est petit, on a pas encore conscience de ce que veulent dire ses mots. » La demoiselle ne voulait nullement faire peur au jeune père mais simplement lui dire la vérité et elle prenait conscience du temps qui passait à une vitesse folle même si en pensant à la jolie demoiselle que devait être la petite Leah, la rendait quelque peu pensive et triste même si elle n’avait nullement envie de se l’avouer. Essayant de trouver un moyen de sortir de ses pensées ne voulant nullement paraître triste devant une personne qui ne lui donnait qu’envie de sourire, elle se mit à parler d’un sujet qui la titillait quelque peu. « Et comment va Alanah ? » Elle accompagna sa phrase d’un délicieux sourire tout en se disant que d’avoir rencontrer Liam était un coup du destin qui pour une fois était totalement positif. « Je vais aller nous chercher à boire. Tu veux un muffin ou quelque chose à manger, peut-être? » L’homme qu’elle avait devant elle n’avait pas tellement changé, il était toujours aussi adorable ce qui la faisait sourire davantage. « Je veux bien un muffin, je trouve que ça va parfaitement avec un bon café s’il te plait. » La demoiselle avait toujours été très polie même si elle n’allait nullement le vouvoyer puisque toute sa vie, elle l’avait tutoyé et qu’elle trouvait cela totalement stupide en plus. Elle le regardait s’éloigner d’elle pour aller chercher leur commande avant de revenir assez rapidement. Elle glissa un grand merci accompagner d’un grand sourire et bu une grande gorgée de son café. « Et toi? Comment tu vas? Tu es à l'université, désormais? Wow! Dans quel domaine? » Tant de questions d’un coup, la fit rire car elle avait envie de lui poser tellement aussi que de voir, le même entrain chez Liam lui faisait plaisir. « Et bien je vais bien et je suis à l’université de Miami depuis un peu plus de 5 mois maintenant et j’étudie le journalisme ce qui me plait plus que tout. J’ai toujours été une personne curieuse donc faire ce métier est sans doute fait pour moi. Enfin, j’ai parfois du mal à être attentive en cours, j’ai toujours eu cet esprit vagabondeur qui n’aime pas rester trop longtemps assise sur une chaise. » La demoiselle marqua une petite pause pour boire un peu avant de poser à son tour des questions surtout qu’elle avait remarqué la blouse blanche qui était sans doute celle d’un médecin. « Et toi ? Tu es devenu médecin ? En tout cas la blouse blanche te va parfaitement. Tu donnes des cours ici ? Je crois que non car sinon j’aurais sans doute entendu un tas d’étudiantes en médecin raconter dans les couloirs qu’elle avait un professeur avec un charme certain et ce n’est pas vraiment le cas. » La demoiselle se mit à rire même si elle avait été totalement honnête, elle ne pouvait s’empêcher de rire, sourire, c’était sa façon d’être, son mot d’ordre était d’être heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's good to see you again. [Méa ♥] Mer 10 Mar 2010 - 3:41


« Bien sûr que je m’en rappelle! Ça a dû te traumatiser pour que tu t’en souviennes encore! »
Un rire amusé quitta les lèvres du médecin alors qu’il se souvenait de la frayeur que la petite Méadöw leur avait fait à lui ainsi qu’à sa copine de l’époque. Il avait faillit crever de peur tellement il croyait que la petite raconterait tout à ses parents. Ça lui faisait de l’argent en plus et il ne voulait surtout pas que cet incident se propage à l’école. Avoir su qu’elle ne dirait rien, il aurait eu moins chaud!
Flashback


« Liam, j’ai soif. » faisait l’enfant alors que Liam se redressait vivement, passant une main nerveuse dans ses cheveux alors que sa copine fermait les yeux en grimaçant..
« Méadöw, il est tard! Tu devrais dormir. Tu as bu tout à l’heure… D’ailleurs, le verre est encore sur ta table de nuit. »
« Dis, je pourrais enlever mon tee-shirt? Moi aussi j’ai chaud. » gémit l’enfant en s’approchant du couple d’adolescents alors que Liam posait les yeux sur son torse nu. Il ne s’était pas attendu à ce que la petite se relève et il passa rapidement son tee-shirt afin de tenter de donner le bon exemple. Sa copine replaça également son haut rapidement alors qu’elle se relevait pour prendre la petite par la main et l’entraîner dans sa chambre, Liam sur ses talons alors qu’il avait réagit un peu en retard.
« Il est beau ton tee-shirt de princesse, tu devrais le garder. Liam avait vraiment trop chaud. »
« C’est beau, Charlie, t’as pas besoin de faire ça. Je m’en occupe. » rajouta Liam en reprenant la main de l’enfant tout en faisant un sourire à sa copine qui haussa les épaules en retournant s’asseoir sur le canapé.
« Tu sais que t’as pas le droit d’amener des amis quand je dors! C’est pas juste parce que moi j’ai pas le droit! »
« C’est vrai. On devait travailler ensemble sur un travail, tu comprends? »
« Vous avez pas dû travailler beaucoup… » fit l’enfant en sautant sur son lit avec un grand sourire.
« Oh... Heu... » fit-il en l’attrapant délicatement par le bras pour qu’elle s’assoit.
« Moi aussi, je veux que tu m’embrasses. »
« Que je t’embrasse? Heu... D’accord. » fit Liam, surpris par sa requête alors qu’il déposait un baiser sur le front de la gamine.
« Non! Pas comme ça! Comme avec Charlène! »
« Tu es trop petite, sweetheart! »
« Alors quand je serai plus grande? Tu promets? »
« Je promets. »
« T’es mieux, sinon je le dis à maman! »
Liam secoua la tête avec un petit rire en se rappelant la scène et surtout, la promesse qu’il lui avait faite et qu’il n’avait jamais tenue. Il la garda pour lui, cependant, espérant que cette promesse avait échappé à la mémoire de Méadöw, depuis le temps. Il hocha la tête alors qu’elle affirmait être de retour depuis cinq mois. C’était étrange de ne pas être en ville lorsque les gens qu’on avait connu et qui avaient quitté revenaient, mais lui-même n’était pas de retour depuis suffisamment longtemps pour être au courant de tout ce qui s’était passé en son absence. Quelques ragots étaient tout de même parvenus à ses oreilles, mais rien de bien intéressant qui puisse retenir son attention.
« Je suis revenu il y a à peine une semaine. On peut dire que je suis encore enseveli sous les boîtes et non, je n’ai pas encore eu le temps de revoir Presley. Je ne l’ai pas vue depuis un moment d’ailleurs! »
Il écouta attentivement les paroles de la jeune fille, mais bloqua alors qu’elle lui affirmait que Leah avait sans doute déjà eu un amoureux. Quoi? Une enfant de neuf ans avait déjà eu un amoureux? Était-il un si mauvais père pour ne pas savoir que sa petite fille grandissait au point de trouver un garçon de son goût? Elle avait neuf ans, pas quinze! Il eut du mal à ne pas lui demander d’autres informations, comme si elle pouvait lui dire ce qu’il ne savait pas alors qu’elle ne la connaissait même pas. Leah n’avait que quelques mois lorsque Méadöw s’était occupée d’elle, souvent dans la soirée alors que le bébé était déjà endormi. Elle se réveillait souvent toutefois et il ne doutait pas qu’elle avait eu quelques ennuis avec elle et qu’elle avait même du la bercer un long moment avant qu’elle se rendorme. Mais ce n’était pas vrai, Leah ne pouvait tout simplement pas avoir eu un amoureux. Et ce petit Michael, à Jacksonville, qui n’arrêtait pas de venir à la maison? Peut-être aurait-il dû l’empêcher de mettre les pieds chez lui? Méadöw instaurait le doute dans son esprit alors qu’il avait espéré que sa petite fille resterait une gamine jusqu’à ce qu’elle ait au moins seize ans.

Un sourire vint toutefois poindre sur ses lèvres alors qu’il haussait légèrement les épaules. De toute façon, il ne pouvait rien y faire. Il tenterait une discussion avec sa fille un peu plus tard, lorsque leur relation se serait peut-être un peu améliorée. Toutefois, la question qu’elle lui posa le figea carrément alors qu’il proposait d’aller chercher à manger sans même y répondre. Il hocha la tête lorsqu’elle demanda un muffin avec un café et afficha un sourire afin de ne rien laisser paraître de son trouble. Ainsi donc, elle ne savait pas. Il devait avouer qu’elle avait disparu peu avant qu’Alannah ne disparaisse à son tour et depuis maintenant huit ans, on devait dire que plus personne ne parlait aujourd’hui de cette histoire. Ce n’était pas sa faute si elle ressortait les fantômes du passé, elle posait les bonnes questions, simplement, celles qui faisaient mal, sans même s’en rendre compte. Ce ne fut que lorsqu’il prit place devant elle qu’il osa répondre à sa question d’un ton qui ne laissait aucune réplique. Il n’avait vraiment pas envie d’élaborer sur le sujet même si Méadöw demanderait sans doute des explications.
« Je ne sais pas comment va Alannah. En fait, je ne l’ai pas vue depuis huit ans. Elle est partie. »
Il avait baissé légèrement la tête en prenant une gorgée de son café, prenant toutefois garde à ne pas se brûler.

Un léger sourire s’empara de ses lèvres alors qu’elle expliquait qu’elle se plaisait dans son programme. Tant mieux! Il la voyait sincèrement en journalisme et il était certain qu’elle y était à sa place.
« Si j’avais eu à parier sur une future carrière pour toi, j’imagine que c’aurait été parmi mes choix! Et je suis d’accord, tu as toujours été turbulente! Même que j’étais particulièrement imprudent de te laisser seule en compagnie de Leah! »
Il laissa échapper un rire amusé puisqu’elle savait bien qu’il blaguait. Il lui avait toujours fait confiance et il s’était assuré qu’elle était douée avec la petite avant de la laisser toute seule. Pas qu’il avait peur qu’elle fasse une bêtise – il savait qu’elle en prendrait soin comme si elle était une poupée de porcelaine que l’on ne doit pas briser – mais simplement parce que Méadöw était jeune aussi. Elle s’était pourtant débrouillée comme un chef et Liam n’avait pas hésité à lui en faire part! Elle était donc bien consciente que ses paroles n’étaient que du vent, il n’en voulait rien dire. Sa question le fit sourire, surtout lorsqu’elle rajouta qu’elle n’avait pas entendu les filles glousser à son sujet. Il n’était pas suffisamment prétentieux pour affirmer que c’était bel et bien à cause de lui que certaines filles avaient bavassé tout le cours durant, mais en voyant le regard qu’elles lui avaient lancé en sortant, ce devait sans doute être le cas.
« En effet, je suis médecin neurologue au Baptist Hospital. Je ne donne pas des cours en général, mais le neurologue qui devait le donner a dû annuler à la dernière minute et j’ai accepté de le remplacer. Comme je viens de revenir, je vais pas me mettre à dos mon équipe! »
a bonne humeur semblait être revenue alors que la jeune femme devant lui semblait être tellement contente de le revoir. C’était réciproque bien sûr puisqu’il aimait toujours savoir ce que ses anciennes connaissances faisaient de leurs vies! Il but une nouvelle gorgée de son café et prit une bouchée de son muffin.
« Tu passeras à la maison, un jour! J’imagine que ça te plairait de voir ce qu’est devenue Bébé Leah! »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's good to see you again. [Méa ♥] Dim 14 Mar 2010 - 10:12

Envie de tout savoir, c’est en effet ce qui se passait dans la tête de la demoiselle. Elle connaissait tellement le jeune homme que tout ce qu’elle voulait c’est savoir tout ce qui avait pu changer en 8 ans. Elle même avait vécu tellement de choses différentes que dans sa tête, il y avait au moins une bonne quinzaines d’années qu’elle était partie de Ocean Grove. Une chose était sûre c’est que cela lui faisait un bien fou de revenir là où elle avait grandit et surtout là où elle sentait que se trouvait sa vie. C’est pour cela qu’elle était revenue pour se sentir elle-même. « Bien sûr que je m’en rappelle! Ça a dû te traumatiser pour que tu t’en souviennes encore! » Un sourire plus malicieux vint se poser sur le visage de Méadöw et elle lâcha même un délicieux petit rire. De plus, elle revoyait dans sa tête la scène qui s’était passée ce soir-là. Il faut dire que voir la personne qui est censée vous garder et en qui vos parents ont une totale confiance presque nu en train de faire des choses peu recommandable avec sa petite amie sa marque. L’une des principales raisons pour laquelle, elle n’avait rien dit à ses parents c’est qu’elle appréciait vraiment beaucoup Liam et qu’à choisir, elle préférait que ça soit lui qui la garde. En effet, au départ, elle avait eu une gouvernante au nom d’Olga mais ça n’avait jamais collé entre-elles. Il faut dire que la demoiselle adorait la faire tourner en bourrique car elle ne ressemblait pas vraiment à la baby-sitter dont elle avait envie. Alors qu’avec Liam, elle pouvait faire tout ce qu’elle voulait sans pour autant dépasser les limites. Et puis dans son petit cœur de gamine, elle avait toujours eut un énorme faible pour l’adolescent qu’il était. D’ailleurs, chaque fois, qu’il ramenait une demoiselle chez elle, elle faisait sa jalouse et empêchait le plus possible la dite demoiselle de se trouver prêt de son petit ami. Bien sûr, il y avait aussi le fait qu’elle n’avait pas le droit d’inviter quelqu’un lorsqu’il la gardait surtout si cette personne se trouvait être sa meilleure amie. Faire des conneries, voilà ce qui lui plaisait et c’est d’ailleurs à cela qu’elle passait tout son temps lorsqu’elle possédait encore tout son innocence. Maintenant cela était un peu révolu mais repenser à ce bon vieux temps lui faisait quand même du bien. Surtout quand elle repensait à ce qu’elle lui avait dit ce soir-là. « Je n’ai pas vraiment été traumatisé mais plutôt jalouse. La petite fille que j’étais à l’époque avait un gros coup de cœur pour toi. » La demoiselle se mit à rire de plus belle en venant d’avouer ce petit détail que le jeune homme ne devait sans doute pas connaître. Enfin, ce n’était pas comme si cela était toujours d’actualité. C’est son premier amour non partagé de jeunesse. « Je suis revenu il y a à peine une semaine. On peut dire que je suis encore enseveli sous les boîtes et non, je n’ai pas encore eu le temps de revoir Presley. Je ne l’ai pas vue depuis un moment d’ailleurs! » Méadöw comprenait pourquoi elle n’avait pas encore revu le jeune homme. En effet, il était revenu depuis seulement une semaine. Enfin, c’était quand même une chance qu’elle l’avait déjà croisé. La demoiselle se mit à rire en imaginant Liam totalement prit par les boites en carton voir même tombé en dessous. Puis lorsqu’il parla de Presley, la demoiselle se mit à penser qu’il fallait qu’elle fasse tout son possible pour qu’elles se réconcilient. Elle n’aimait nullement qu’elles soient fachées mais elle savait que c’était de sa faute, qu’elle était partie même si elle n’avait pas vraiment eut le choix avec ses parents. « Si jamais tu as besoin d’une quelconque aide pour t’installer et bien tu peux me le demander. Oh tu sais, elle n’a pas tellement changé, elle est plus grande mais toujours la même. »

La demoiselle remarqua le regard un peu inquiet du jeune homme lorsqu’elle avait parler du fait que sa fille avait déjà un amoureux. Elle ne voulait nullement le mettre dans un tel était mais elle ne disait que la vérité. L’amour fait partie de la vie des gens presque depuis leur naissance et à 9 ans, Méadöw avait déjà eut un amoureux. Enfin ce n’était qu’une toute petite amourette, il lui avait offert une bague, elle l’avait adoré et avait accepté de sortir avec lui. Quelques jours plus tard, cela avait prit fin parce qu’elle avait trouvé quelque chose de mieux à faire. Enfin, elle espérait que cela ne ferait pas mettre Liam dans un état de psychose. Pour être sûre que ça ne soit pas le cas, elle se mit à sourire de plus belle. Mais cela n’avait pas vraiment l’air de marché puisque la tête du jeune homme ne faisait qu’empirer au fil du temps. Elle se demandait ce qu’elle avait pu dire de si horrible pour qu’il réagisse ainsi. Il ne parlait plus, sa tête était totalement figée et c’est alors qu’un sourire réapparu sur son visage ce qui rassura un tout petit peu la demoiselle. Elle le vit se lever tout doucement et aller chercher ce qu’ils avaient commandé et lorsqu’il revint, il semblait plus apte à répondre à sa question tout à fait normal. Il lui demandait comment allait la mère de sa fille qu’elle ne connaissait pas vraiment à l’époque. Enfin, celle-ci d’aller chercher à manger sans même y répondre. « Je ne sais pas comment va Alannah. En fait, je ne l’ai pas vue depuis huit ans. Elle est partie. » Lorsqu’elle entendit prononcer ses mots, son visage se troubla pendant quelques instants. Il avait parlé d’une voix dure et maintenant la demoiselle s’en voulait de ce qu’elle venait de dire. Si elle avait su qu’elle était partie, qu’elle l’avait abandonné, elle n’aurait jamais remis cela sur le tapis. Une partie d’elle voulait savoir ce qui c’était passé mais elle sentait une blessure en Liam qui avait pour nom Alannah. Son but n’était nullement de le faire souffrir. Tout doucement, elle prit l’une de ses mains avant de prononcer un simple mais pourtant totalement sincère « Je suis désolé » N’ajoutant pas plus, elle enleva sa main et sourit au jeune homme. Elle savait maintenant que s’il y avait un sujet dont elle ne devait pas parler c’était celui de la femme qui avait abandonné son propre enfant. Une sorte de déchirement prit part dans le cœur de Méadöw et son si doux sourire partit l’espace d’un instant mais elle se rattrapa pour ne plus rien laisser paraître. « Si j’avais eu à parier sur une future carrière pour toi, j’imagine que c’aurait été parmi mes choix! Et je suis d’accord, tu as toujours été turbulente! Même que j’étais particulièrement imprudent de te laisser seule en compagnie de Leah! » Un immense sourire mêlé à son rire cristallin apparu sur son visage. Cela lui faisait plaisir de voir que quelqu’un acceptait ses choix et en prime la voyait dans cette voie, cela changeait totalement de ses parents dont elle n’avait plus aucune nouvelle. « Merci, c’est vrai que j’ai toujours été si douée pour te faire sortir les vers du nez. » Elle marqua une petite pose avant de faire un regard méchant à Liam. « J’ai toujours été totalement mature avec ta petite Leah. Et moi au moins je ne couchais pas avec mon petit ami dans ton salon. » La demoiselle se mit à rire pour montrer qu’elle rigolait totalement. Une chose était sûr c’est qu’avec la petite Leah, elle avait toujours été totalement parfaite, elle savait que c’était un être humain et qu’elle devait prendre très grand soin de la petite puce.

Ils en vinrent maintenant à parler de la carrière de Liam et d’une certaine manière, elle le voyait totalement en médecin en train de sauver des vies. « En effet, je suis médecin neurologue au Baptist Hospital. Je ne donne pas des cours en général, mais le neurologue qui devait le donner a dû annuler à la dernière minute et j’ai accepté de le remplacer. Comme je viens de revenir, je vais pas me mettre à dos mon équipe! » Enfin aujourd’hui, il avait plutôt fait craquer la plupart des étudiantes qui l’avait vu et d’ailleurs à cet instant même dans la cafétéria, certaines filles étaient totalement jalouse de voir Méadöw en compagnie du beau médecin. Cela la faisait rire car elle tout ce qu’elle voulait c’était passé un bon moment en compagnie du jeune homme et surtout savoir tout ce qui avait changé. Elle n’espérait qu’une seule chose qu’ils ne se quitteraient plus avant longtemps. Elle n’avait pas retrouvé son ami pour le perdre aussitôt. « J’ai toujours su que tu allais sauver des vies et puis neurologue ce n’est pas donné à tout le monde. Si jamais j’arrive à l’hôpital je sais qui je dois appeler pour être sûr d’être bien soignée. Et en plus tu es chef de service et bien tu as bien réussis depuis le temps. Peu-être qu’un jour je t’interviewais comme je t’apprécie, je te ferais une bonne pub. » Elle s’imaginait en train de poser des questions à Liam et rien que cela lui donnait envie de rire. Elle but une gorgée de son café et ne voulait qu’une seule chose ne jamais retourné en cours et continué de passer du temps dans cette cafétéria avec lui. « Tu passeras à la maison, un jour! J’imagine que ça te plairait de voir ce qu’est devenue Bébé Leah! » Un immense sourire apparu sur le visage de Méadöw et elle se leva de sa chaise pour lui faire un câlin tout à fait amicale avant de retourner à sa place. « Bien sûr que ça me plairait, attend quand je l’ai quitté, elle ne savait pas encore marcher et maintenant c’est une fillette de 9 ans. Elle doit être aussi belle que son papa. D’ailleurs, si jamais tu a besoin un jour d’une baby-sitter imprudente et aimant inviter ses petits amis pour faire des choses peu catholique dans ton salon je répond présente. » Son rire se fit entendre dans toute la pièce et l’on pouvait voir sur son visage qu’elle était totalement heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's good to see you again. [Méa ♥] Jeu 25 Mar 2010 - 5:35

« J'ai jamais couché avec Charlène dans ton salon, je te jure! Disons que ton arrivée a jeté un froid et qu'elle a plus osé revenir après ça! »
Il avait eu un sourire alors qu'il spécifiait une situation à laquelle elle n'avait sans doute rien compris quand elle était petite. Maintenant qu'elle était grande, elle devait sans doute comprendre les raisons qui l'avaient poussé à ramener sa copine chez elle quand l'objet de ses attentions s'était endormie, mais il ne comptait certainement pas débattre de cet incident avec elle. Elle connaissait l'amour, sans doute, il n'avait certainement pas besoin, ni l'envie, de l'informer là-dessus. Il avait volontairement omis de parler après qu'elle ait affirmé qu'elle était désolée, préférant ramener la conversation sur autre chose d'un peu plus joyeux. La question Alannah ne se posait même plus. Elle était partie depuis huit ans, elle avait quitté la ville sans jamais revenir, elle était comme morte aux yeux de Liam. Il n'essaierait pas de la retrouver et il espérait qu'elle ne le ferait pas non plus. Toutefois, en parler avec une jeune femme de vingt ans qui, étonnamment, n'était pas au courant de leur séparation ne lui faisait pas du tout envie. Des tonnes de souvenirs lui revenaient en mémoire, en particulier ceux qui avaient eu lieu quelques jours après le départ de la femme qu'il avait cru celle de sa vie. Il dut se faire violence pour les chasser alors qu'on parlait maintenant de boulot et d'études.
« Si je prends conscience que t'es à l'hôpital, t'auras pas besoin de m'appeler. Je vais venir te voir directement! »
Il avait laissé ses mots quitter sa bouche sans même tenter de les retenir. Il savait que ça lui ferait plaisir. Ce n'était pas une tentative de drague, comme l'auraient pensé bon nombre de femmes, mais plutôt une simple promesse de veiller sur elle. Joliment ou étrangement dit, ça n'avait pas d'importance. Tout ce qui comptait c'était qu'il lui affirmait désormais qu'il serait là si jamais elle avait un quelconque ennui. Elle était jeune et il était conscient des bêtises qu'on pouvait commettre à cet âge. Il voulait qu'elle ait, tout comme Presley, le loisir de compter sur lui et de lui téléphoner si jamais quelque chose n'allait pas. Il était un adulte, un médecin qui plus est, et il pourrait toujours leur venir en aide. Il fut heureux de voir qu'elle semblait apprécier sa proposition. Elle n'aurait qu'à passer, un de ces jours, pour visiter la petite, même si Leah ne saurait pas la reconnaître. Elle aimait quand même rencontrer les gens qui avaient fait partie de sa vie, peu importe son âge.
« T'aurais pas dû dire ça. Si ça se trouve, je te laisserai même pas la voir! Tu sais bien que je blague. Tu passeras quand tu veux! »
Évidemment, elle devait savoir les heures de classe et elle ne risquait sans doute pas de se pointer à deux heures de l'après-midi chez lui, en quémandant la gamine. Il l'espérait du moins! Il sursauta lorsque son bipper sonna dans sa poche et poussa un juron avant de le sortir et de voir d'où ça venait. Apparemment, ils avaient besoin d'aide en neurologie. Il y avait peut-être un cas plus ou moins grave qui venait de débarquer ou bien c'était un patient déjà existant qui déconnait? Liam prit une gorgée de son café et termina de manger la dernière bouchée de muffin qui lui restait avant de se rapprocher un peu de Méadöw. L'hôpital, encore et toujours, mettait fin à une rencontre surprenante. Qui aurait cru qu'il retrouverait et reconnaitrait la jeune femme alors qu'il ne l'avait pas vue depuis une éternité? Sûrement pas lui! Il mit pourtant le bipper devant ses yeux en signe de paix et ce fut dans un souffle qu'il s'exprima.
« Je dois partir, ils ne peuvent pas se passer de moi. Mais avant, j'aimerais faire quelque chose. Remplir une promesse que je t'avais faite... »
Il avait posé son bipper sur la table et avait posé délicatement les mains sur les joues de Méadöw pour la retenir un peu plus près de lui. Il déposa un baiser sur ses lèvres, un baiser innocent et doux, avant de s'éloigner légèrement. Il effleura du bout des doigts sa joue avant de reprendre son bipper et le serrer à nouveau dans sa poche. D'ailleurs, il sonna à nouveau et Liam poussa un soupir.
« Je dois vraiment y aller. Fais attention à toi. »
Il n'avait pas remarqué que beaucoup d'étudiants les regardaient et ce fut seulement lorsqu'il se releva en prenant son cartable qu'il vit les regards rivés sur eux. Il eut presque un sourire amusé intérieurement alors que ni l'un ni l'autre de ces gens ne savaient la véritable histoire de ce baiser. Il savait que ce n'était sans doute pas une bonne idée de le faire maintenant, mais il avait voulu se défaire de sa promesse sans risquer de se faire surprendre par Leah ou un autre membre de sa famille. Si ça finissait par se savoir, tant pis. Il se dépêcha pourtant à sortir de l'établissement pour récupérer sa voiture et retourner à l'hôpital voir ses malades.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: It's good to see you again. [Méa ♥]

Revenir en haut Aller en bas
 

It's good to see you again. [Méa ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: University of Miami & Résidences universitaires-