AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 THE GREAT ESCAPE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isobel Blythe
what is your secret ?
avatar

♦ Posts : 1634
Multinicks : Lussy Cartwright.
Status : pleased.
Address : saleswoman at « Old School » (record store).
Job/Studies : maried to Rhys.


HALL OF FAME
To Do List: 23 years old.
Contact List:
RP status:

Message(#) Sujet: THE GREAT ESCAPE. Lun 8 Fév 2010 - 19:10


the great escape.
DAMON & ISOBEL @ crandon park beach
» février 2011.


© LJ's


Lorsque vous voyez des couples se baladant main dans la main à chaque croisement de rues, lorsque les vitrines des boutiques prennent une teinte rougeâtre et se retrouvent décorés de formes semblables à des cœurs ou que, autour de vous, tout n'est que amour et petits mots doux, vous ne pouvez avoir de doutes. C'est bien la St Valentin qui s'est emparé des esprits des âmes les plus faibles. Pour les célibataires, vous entendrez plutôt parler de stupide fête commercial qui ne sert strictement à rien, autrement dit, « je suis frustré car je suis seul ». Heureusement, il y a toujours certaines personnes, certaines couples plus précisément, pour casser les traditions et n'en avoir rien à faire de cette soi-disant fête des amoureux. Damon Seaver et Isobel Reynolds faisaient partis de ces gens-là. Étonnant, me direz-vous... Quoi qu'il en soit, dans l'esprit d'Isobel, la St Valentin était un jour qui n'avait rien de plus que les autres, et quand elle toqua à la porte du n°1632, Apple Road avec l'intention de proposer à Damon une ballade en tête à tête sur la plage, ce n'était en aucun cas lié à une quelconque envie de célébrer ce jour censé être spécial.

Après qu'elle ait réussi à le faire quitter son canapé bien confortable, les deux jeunes amants prirent la voiture de Damon pour rejoindre la plage plus rapidement. Izzie n'avait jamais aimé être une simple passagère, elle se plaignait toujours de la lenteur du conducteur, elle le trouvait trop prudent. Mais avec son petit ami, c'était différent, il était comme elle, amateur de sensations fortes. Dépasser les limitations de vitesses ne le dérangeait donc pas, au grand bonheur de la jolie blonde. Une fois arrivé sur la plage, elle glissa nonchalamment sa main dans celle de Damon en lui adressant un petit sourire. D'un point de vue extérieur, les deux jeunes gens agissaient réellement comme le plus normal des couples. Et aussi bizarre que cela puisse paraître, c'était plus ou moins le cas. Malgré tout ce qu'on pouvait croire, être en couple pour Izzie était un moyen de faire ressortir ses bons côtés. Elle était aimante, fidèle et là quand il le fallait. N'allons pas jusqu'à dire qu'elle devenait une fille normale, non, mais elle n'était pas dénuée de tous sentiments. Elle profitait des moments qu'elle passait avec Damon, elle voulait chasser de son esprit ses mauvaises pensées. Il avait été comme sa bouée de secours, elle s'était accroché à lui quand tout n'allait pas pour le mieux un an plus tôt, et au final, ils avaient finit par sortir ensemble sans plus aucune ambiguïté, en tant que vrai couple. Ainsi, encore aujourd'hui, ce couple presque improbable se promenait tranquillement sur une des plages de Miami, main dans la main.

Au bout d'une quinzaine de minutes à marcher, les deux jeunes amants finirent par déboucher sur un coin plus reculé de la plage, une petite crique où il n'y avait personne et où la vue était magnifique. Les pieds dans l'eau, ils continuèrent d'avancer un peu jusqu'à ce qu'Izzie s'arrête et se place devant le jeune homme. Elle le regardait à présent d'un air malicieux, comme si elle hésitait à dire ce qu'elle voulait dire. Finalement, elle se hissa sur la pointe des pieds pour aller mordiller gentiment ses lèvres avant de l'embrasser chastement. Elle quitta ensuite ses lèvres et plongea son regard dans celui de Damon.
    « Ce cadre idyllique me donne terriblement envie de faire quelque chose, mais j'ai peur que ce soit terriblement inconscient... » dit-elle dans un murmure.
Elle le regardait toujours mais s'écarta un peu de lui tout en faisant glisser son propre short le long de ses jambes, avant de le jeter machinalement vers le sable sec. Elle avait toujours ce sourire malicieux, signe qu'il n'était pas encore au bout de ses surprises. Mais contre toute attente, au lieu de revenir se coller à son petit ami, la jolie blonde préféra la fuite, et, sans attendre un mot de la part de Damon, elle avança rapidement dans l'océan jusqu'à avoir de l'eau au niveaux de ses cuisses. A ce moment-là, elle se laissa tomber dans l'eau et disparut aux yeux du jeune homme. Lorsqu'elle réapparut à la surface de l'eau, elle riait, son tee-shirt était collait à sa peau et la mer avait connu des températures plus chaudes, mais elle ne pouvait s'empêcher de rire. Alors oui, au final, la jeune femme était toujours aussi folle que d'habitude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: THE GREAT ESCAPE. Mer 10 Fév 2010 - 1:06


Il se pensait chanceux, si chanceux. La vie n’est jamais simple, il faut savoir affronter des obstacles en tout genre et lorsqu’on se retrouve plus bas que terre, il faut être assez fort pour se remettre sur pied. Pourtant, il y’avait ces moments où vous avez l’impression que tout va parfaitement bien. L’expression « la vie est belle » prend alors tout son sens. On se sent bien, on veut tout simplement sourire à tout le monde, oublier un peu sa mauvaise humeur pour seulement profiter des jours qui se suivent, sans se préoccuper du reste. Damon était dans cette phase où il n’avait pas le sentiment que quelque chose allait détruire sa joie de vivre. Il a toujours été un bon vivant, ses expériences risquées et l’envie de sentir l’adrénaline prendre possession de ses muscles prouvaient qu’il n’aimait pas rester passif. Il n’était pas fait pour être un simple spectateur de sa propre existence, il voulait être l’acteur et décider des prochaines péripéties. Même si avec les années il avait su se freiner un peu sur son côté casse-cou, il ne s’imaginait pas rester derrière un bureau ou bien patienter derrière sa fenêtre que quelque chose le sorte de sa routine. S’il y’avait bien une chose qu’il détestait, c’était bel et bien d’avoir un train-train quotidien sans grand intérêt. Avoir alors l’impression que ses journées ne sont qu’un disque rayé qui ne répète que la même chose à l’infini. On ne sait jamais de quoi est fait le jour suivant et Damon aimait cette sensation d’imprévisibilité. Que ce soit de bonnes ou de mauvaises surprises, il préférait cela à une vie calme et monotone. Heureusement pour lui, il avait la chance de partager sa vie avec une femme qui pensait comme lui. La douce mais pétillante Isobel était une source d’inspiration constante pour le jeune homme. Il savait que ses idées farfelues ne le feraient pas passer pour un fou à ses yeux. Il pouvait lui proposer d’aller faire du parachutisme, il était certain qu’elle accepterait ou encore une randonnée pour plusieurs jours dans un coin paumée des environs. Tout comme lui, elle aimait l’aventure, découvrir de nouvelles sensations, et qui mieux qu’elle pouvait être sa petite-amie ?

Il l’avait désiré depuis si longtemps et à présent il pouvait sentir sa présence juste à ses côtés. Il pouvait toucher sa peau sans aucune gêne apparente, il pouvait sentir son souffle contre son cou ou bien la prendre dans ses bras en tant que couple officiel. L’époque où ils ne faisaient que se tourner autour, flirtant et s’amusant au jeu de la séduction n’était pas entièrement révolue, ils se cherchaient toujours un peu mais à présent, les sentiments y étaient, du moins pour Damon. Il ignorait combien de temps cela faisait qu’il ressentait cela pour la demoiselle mais il était sûr que c’était la première fois qu’il se sentait ainsi en compagnie d’une femme. Mais par fierté il évitait de le crier sur tous les toits, pas même sa sœur Micaela et encore moins la principale concernée n’étaient au courant. C’était peut-être mieux dans le fond, il n’a jamais été très doué dans ce domaine. A quoi bon prendre le risque de faire fuir Izzie ? Il la connaissait assez pour savoir qu’elle n’était pas le genre de personne à s’engager si facilement. Pour le moment, tout se passait agréablement bien, il n’avait pas besoin de nuages gris au dessus de leur tête.

Le jour qu’attendaient avec impatience certaines personnes et que d’autres redoutaient était enfin venu : la St Valentin. Un jour que l’on pouvait qualifier de pas bien différent d’un autre aux yeux de Damon. Pourquoi user d’un seul et simple jour pour prouver à l’être aimé qu’il est important ? Tout n’était qu’argent et commerce, c’était bien reconnu. Voilà pourquoi il ne s’était pas sentit obligé de faire quelque chose de particulier avec sa petite-amie puisqu’elle avait la même vision que lui sur le sujet. Mais il ne fut pas pour le moins mécontent de la voir sur le pas de sa porte ce jour là. Elle désirait faire une balade sur la plage, il ne lui refusa pas cette envie. Ils finirent donc par se rendre sur Crandon Park Beach et c’est naturellement que Damon entrelaça ses doigts avec ceux d’Isobel. Au bout de plusieurs minutes sans doute, le couple arriva dans un coin plus reculé et Damon remarqua qu’ils étaient les seuls. Ses pensées et son regard divaguèrent un instant mais pas bien longtemps puisqu’Izzie s’arrêta soudainement, stoppant Damon avec. Elle se mit en face de lui, l’expression de son visage montrait parfaitement qu’elle avait une idée derrière la tête et un fin sourire s’afficha sur le visage du militaire. Immobile, il laissa faire Isobel et posa alors ses mains sur ses hanches lorsqu’elle se hissa jusqu’à lui, lui mordillant la lèvre avant de déposer un bref baiser. « Ce cadre idyllique me donne terriblement envie de faire quelque chose, mais j'ai peur que ce soit terriblement inconscient... » Un rire franc et amusé sortit de sa bouche. « Quel genre de chose ? » demanda-t-il sur un ton innocent tout en l’observant en train de retirer son short. Il savait qu’il pouvait s’attendre à absolument tout avec elle et c’était une des choses qui l’appréciait chez elle. Elle avait toujours le don de le surprendre et c’est ce qu’elle fit de nouveau en s’en allant rapidement en direction des vagues. Sans la quitter du regard une seconde, affichant un air à la fois surpris et intrigué, il la vit s’éloigner dans l’eau, disparaître un léger moment puis revenir. Elle riait telle une enfant et machinalement, il se mit à sourire de plus en plus face à cette vision d’elle. Fourrant ses mains dans les poches de son pantalon, il avança d’un pas peu pressé et releva ses yeux vers elle. « J’imagine que tu tiens à ce que je te rejoigne ? » cria-t-il légèrement afin qu’elle puisse l’entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Isobel Blythe
what is your secret ?
avatar

♦ Posts : 1634
Multinicks : Lussy Cartwright.
Status : pleased.
Address : saleswoman at « Old School » (record store).
Job/Studies : maried to Rhys.


HALL OF FAME
To Do List: 23 years old.
Contact List:
RP status:

Message(#) Sujet: Re: THE GREAT ESCAPE. Mar 16 Fév 2010 - 17:11



Une chose qu'aimait particulièrement Izzie dans le fait d'être en couple avec Damon, c'était la façon dont ils étaient complices. Ils avaient quasiment les mêmes attentes de la vie, et ils étaient souvent sur la même longueur d'onde. Après tout, les idées folles de la jolie blonde était généralement accueilli par un sourire enthousiaste de la part de Damon, et cela ne lui serait jamais venu à l'idée de mettre un frein aux envies de son petit ami. Il savait d'ailleurs bien qu'il pouvait lui proposer tout et n'importe quoi, la jeune femme serait certainement partante pour de nouvelles expériences. Que ce soit une course de voiture de sport ou un saut à l'élastique au dessus de la mer, du moment que ça nécessitait une bonne dose d'adrénaline et un peu de danger, Izzie n'était jamais très difficile à convaincre. Après tout, c'était bien elle qui avait failli se retrouver sous un train parce qu'elle s'amusait à faire l'équilibre sur les rails près d'une gare censée être déserte. Avec elle, on était donc jamais à l'abri d'idées saugrenues. Et naturellement, après s'être découvert ce goût commun pour l'aventure, les deux jeunes amants avaient rapidement instauré un petit jeu du chat et de la souris entre eux deux. Bien entendu, le souvenir de la nuit qu'ils avaient passé ensemble quelques années plus tôt planait constamment dans leurs sous-entendus, et ils savaient tout deux qu'ils s'aventuraient là sur une voie dangereuse. Mais après tout, personne n'était là pour mettre un frein à ce désir grandissant, et ils étaient adultes, ils savaient dans quoi ils se lançaient. Ce n'était donc pas une si grosse surprise que ces deux là finissent par se mettre en couple.

C'était cette complicité entre eux deux qui donnait envie à la jolie blonde de s'amuser. Elle voulait rester fidèle à elle-même, elle ne voulait pas devenir une de ces filles jalouses, invivables ou donnant constamment dans le « mon cœur », « mon amour », et autres niaiseries de ce genre. Elle se faisait un point d'honneur à continuellement le surprendre, elle voulait qu'il sache que tout n'était pas encore acquis et c'était pour ça qu'ils restaient toujours un peu dans ce jeu de séduction, cette histoire du chat et de la souris. Un bon moyen de ne pas tomber dans la monotonie des couples qui vieillissent avant l'âge. C'est pour ça que, en lui proposant cette balade sur la plage, elle savait bien qu'elle allait trouver quelque chose qui transformerait cette petite promenade innocente en un souvenir agréable, original. Cette petite crique déserte était donc l'endroit idéal de surprendre une fois de plus son petit ami et elle ne prit pas la peine de réfléchir avant de se jeter à l'eau fraîche. L'impulsivité avait toujours était le mot maître chez elle, mais ça lui allait si bien en même temps.

Lorsqu'elle entendit la voix de Damon, elle se retourna vers lui en souriant en comprenant ce qu'il lui disait. Effectivement, sa présence à ses côtés était plus que désiré, mais elle ne voulait pas lui laisser le temps d'enlever ses vêtements, comme elle avait enlevé son short. Elle avait d'autres projets pour l'instant. Il attendant sa réponse, encore incertain de ce qu'elle voulait. Au lieu de crier, la jeune femme se remit dans l'eau et fit quelques mouvements de nage avant de pouvoir marcher aisément malgré les petites vagues. Quand elle arriva à sa hauteur, elle était trempée et l'eau dégoulinait de son débardeur devenu quasiment transparent. « Je préfère venir te chercher. » répondit-elle à sa question de tout à l'heure avec un petit sourire. Elle rejeta doucement ses cheveux en arrière avant de s'avancer vers Damon qui commençait à défaire la boucle de sa ceinture dans le but de la rejoindre. Avec un sourire, elle se rapprocha de lui et posa une main sur celle du jeune homme pour l'arrêter dans son geste.
    « On verra ça pour plus tard si tu veux bien. » lui dit-elle sur un ton quelque peu aguicheur, accompagnant le tout d'un clin d'œil.
Il la regarda, un peu hésitant à l'idée de se jeter à l'eau tout habillé mais elle ne lui laissait pas vraiment le choix au fond. Elle attrapa sa main et l'entraina au bord de l'eau. Il semblait réticent, ce qui pouvait se comprendre étant donné que l'eau, bien que sa température devait atteindre les 17°C, était tout de même beaucoup plus chaude en été, et rares étaient les personnes qui s'amusaient à se baigner au mois de février. Mais Izzie, telle une enfant, s'en fichait de s'intéresser à ces petits détails. Elle avait envie de se baigner alors elle le faisait, c'était aussi simple que ça. Et puis, c'était beaucoup plus intéressant si Damon était avec elle. Lorsqu'ils eurent de l'eau jusqu'aux cuisses, la jolie blonde se retourna vers le jeune homme avec un petit sourire malicieux et, se comportant véritablement comme une enfant, l'éclaboussa sans prévenir à l'aide de ses mains, le mouillant plus qu'il ne l'était déjà. Elle le regarda ensuite avec des yeux de chiens battus, attendant sa riposte qui ne risquait pas de tarder. Elle était amusé de voir la tournure que prenait les choses, et était certaine qu'ils allaient passé un bon moment fait de gamineries. Et puis, ils pourraient toujours finir l'après-midi de façon moins innocente sinon...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: THE GREAT ESCAPE. Mar 2 Mar 2010 - 17:04


Il se préparait à rejoindre la mer dans quelques secondes, la température certainement très basse de l’eau ne l’affolait pas tant que cela, étant entrainé pour affronter bien pire. Mais il se résolut à rester encore sur le sable humide alors que sa petite-amie avait répondu qu’elle allait venir le chercher. Fronçant légèrement des sourcils en ne quittant pas une seconde Isobel du regard, sa curiosité s’éveilla soudainement. Il aimait les personnes imprévisibles, il appréciait voir que certains n’avaient pas peur de vivre à fond sans se soucier du reste. Il ne s’était jamais imaginé enfermé derrière un bureau, à l’école c’était un garçon qui restait difficilement en place tant la tentation de vagabonder un peu partout était présente. Il recherchait sans cesse l’impression de liberté, cette sensation si intense que chaque être humain pouvait ressentir dans ses veines, ce besoin de se sentir vivant. Finalement, ce n’était donc pas une étrange surprise qu’il soit tombé sous le charme de la jeune Reynolds.

Un faible sourire se fendit sur son visage tandis que la jeune femme sortit de l’eau, ses vêtements montrant ses belles formes. Une vue qu’aucun homme ne pourrait résister, surtout pas Damon. Ses mains s’étaient posées sur la boucle de sa ceinture, prêt à la retirer pour se défaire de son pantalon mais rapidement il sentit une des mains d’Isobel stopper son geste. Il arqua un sourcil, toujours autant intrigué. « On verra ça pour plus tard si tu veux bien. » Un bref rire sortit de la bouche de Damon suite aux paroles de sa petite-amie mais son regard se posa un court instant sur les vagues puis de nouveau sur Isobel. Tout habillé ? Il hésita quelques secondes mais il n’eut pas le réel loisir de dire quoique ce soit puisqu’elle l’entraina avec elle. En sentant l’eau enfin entrer en contact avec ses membres, il ressentit comme des frissons et se crispa mais son corps s’y ferait, de toute manière il n’avait pas le choix. Il continua donc d’avancer en compagnie de la jeune femme, ne quittant pas sa main. Sa respiration reprit doucement un rythme normal alors que son corps s’adaptait petit à petit à la température de l’eau. Sans s’en rendre compte, elle lâcha sa main, s’éloigna d’un pas et se tourna vers lui. Damon se redressa et s’arrêta, l’observant. Il connaissait ce regard et encore une fois, elle suscita un intérêt qu’on ne pouvait nier chez le jeune homme. Qu’avait-elle prévu pour la suite ? Il aurait aimé lire dans ses pensées mais cela aurait gâché toute la surprise. Mais ni une ni deux secondes de plus, il eut une réponse à son interrogation. Izzie éclaboussa Damon telle une enfant, par réflexe, ses mains se levèrent et il tourna le visage mais ces gestes n’eurent aucun effet. Il regarda ensuite sa chemise avant de lever les yeux d’un air menaçant en direction de la jeune femme. « Tu vas regretter ce geste jeune fille. » Il ne lui laissa pas le temps de faire quoique ce soit qu’il l’éclaboussa à son tour. Il entendit comme une protestation de la part d’Izzie puis il s’approcha d’elle dangereusement. « Tu ne t’es pas assez baignée à mon goût. » Il afficha un immense sourire victorieux avant même d’être passé à l’action. Comprenant où il voulait en venir, il vit Izzie commençait à s’éloigner de lui mais il ne lui fallut faire qu’un grand pas pour arriver à l’attraper par la taille, l’obligeant à trébucher dans l’eau, l’entrainant avec elle, contre lui. Ils finirent tous deux sous l’eau pour en ressortir rapidement après. Damon passa une main sur son visage puis ses cheveux, laissant échapper comme une sorte de grognement, signe que plonger assez brusquement dans une eau froide ce n’était pas spécialement agréable. Il bougea un instant sur place, histoire de se réchauffer un minimum mais avança une nouvelle fois sur Isobel qui voulait se défiler une fois de plus de son emprise. Il se mit à rire, lui attrapant le bras et l’obligeant à rester contre lui. « Non non non. Tu ne m’échapperas pas Reynolds. » D’une main, il retira les quelques mèches collées sur la joue d’Izzie, la caressant au passage. Son autre main était posée dans son dos, l’empêchant ainsi de s’éloigner. Après une poignée de secondes à la regarder et à apprécier son corps contre le sien, il l’embrassa tendrement, emprisonnant de ses deux mains son joli visage de porcelaine. Il se retira, ne restant qu’à quelques centimètres d’elle. « Bouche ton nez et ferme les yeux. » ordonna-t-il. Un sourire en coin étira aussitôt ses lèvres et ne laissa pas le temps à Isobel de demander pourquoi, il se baissa légèrement pour pouvoir passer un bras sous ses genoux et un autre dans son dos avant de la jeter un peu plus loin dans les vagues. Il s’attendait à ce qu’elle se venge après ce petit coup bas mais il était bien trop hilare pour s’en préoccuper, la taquinerie faisait partie de leur couple.
Revenir en haut Aller en bas
Isobel Blythe
what is your secret ?
avatar

♦ Posts : 1634
Multinicks : Lussy Cartwright.
Status : pleased.
Address : saleswoman at « Old School » (record store).
Job/Studies : maried to Rhys.


HALL OF FAME
To Do List: 23 years old.
Contact List:
RP status:

Message(#) Sujet: Re: THE GREAT ESCAPE. Dim 28 Mar 2010 - 18:10



Aller dans un lieu considéré comme banal ne s'avérait rarement être de tout repos lorsqu'on était accompagné de la jolie blonde. Elle avait la qualité (ou le défaut, selon les points de vue) d'amener un grain de folie partout où elle allait, de changer la nature première d'un lieu sans la moindre difficulté. Il fallait s'attendre à tout avec elle, et c'était apparemment ce qui plaisait le plus à Damon. Ainsi, il était certain que cette petite ballade sur la plage allait certainement finir d'une autre façon, et pour l'instant, le couple était bien avancé sur les gamineries et autre retour à leur enfance. Bien entendu, il y avait de fortes chances pour que cela évolue au fur et à mesure que le temps passait.

Ainsi, elle avait entrainé Damon dans l'eau plutôt fraiche et n'avait pas hésité à l'arroser, avec ce petit air innocent un peu trop feint pour sembler sincère. Mais comme elle s'y attendait, le jeune homme n'avait pas tardé à riposter. Bien qu'elle essaya de s'éloigner de lui, il fut plus rapide qu'elle et l'emprisonna au niveau de la taille malgré les protestations faussement effrayé de la jolie blonde avant de l'entrainer avec lui en dessous de la surface de l'eau. Heureusement pour lui, elle n'allait pas s'offusquer de si peu, et bonne joueuse, elle était prête à continuer les taquineries, loin d'abandonner la partie. Ce petit jeu qui se passait à chaque fois entre eux deux, comme si ils ne pouvaient pas s'empêcher de s'embêter gentiment, de se provoquer. Comme un air de déjà-vu, un petit rappel sur la première nuit qu'ils avaient passé ensemble et qui avait commencé avec ce fameux jeu, cette fameuse provocation mutuelle. « Non non non. Tu ne m’échapperas pas Reynolds. » Alors qu'elle essayait de s'éloigner à nouveau, il attrapa avec douceur mais fermeté son bras pour la ramener vers lui. Sans protestation, elle se colla avec plaisir contre lui, sentant qu'il lui accordait un peu de répit avant de reprendre leurs gamineries. Avant de sentir la main du jeune homme sur sa joue, elle eut l'impression d'être observé et leva ses yeux vers lui afin de rencontrer son regard vert/gris. Les yeux dans les yeux, ils restèrent ainsi quelques secondes sans parler, avant que Damon ne se décide à l'embrasser avec douceur mais avec trop de rapidité au goût de la jeune demoiselle. « Bouche ton nez et ferme les yeux. » Ses sens à présent en alerte, elle n'eut pas à attendre bien longtemps avant de découvrir ce qu'il mijotait. En quelques secondes, elle se sentit attrapé au niveau des jambes et du dos avant de se faire envoyer plus loin dans les vagues. Elle atterrit dans l'eau, forcément, mais au lieu de remonter rapidement à la surface pour retrouver l'air frais, elle ouvrit un court instant ses yeux pour pouvoir s'orienter sous l'eau et se dirigea, le plus près du sol possible, vers les jambes de Damon qu'elle discernait vaguement. Le jeune homme était apparemment trop occupé à rire pour s'apercevoir qu'elle était beaucoup plus près de lui qu'il le pensait. En deux ou trois mouvements, elle s'agrippa aux mollets de son petit ami afin de l'entrainer sous l'eau avec elle avant de remonter à la surface de l'eau pour respirer un peu. Cette fois-ci, ce fut elle qui fut trop occupé à retrouver un rythme cardiaque normal pour s'apercevoir que Damon tentait de lui échapper en rejoignant discrètement le bord de l'eau. Lorsqu'elle se retourna et qu'elle le repéra à quelques mètres d'elle, elle ne se fit pas prier pour aller le rejoindre, essayant de se dépêcher pour le rattraper rapidement. N'ayant plus d'eau au niveau de la taille, elle se débarrassa de son débardeur blanc pour se retrouver en soutien-gorge. C'est à ce moment qu'elle choisit d'appeler Damon pour qu'il s'arrête et se retourne.
    « Hé beau brun, attends-moi ! »
Son petit sourire malicieux s'accentua quand, comme elle l'avait prévu, il s'arrêta pour se retourner dans sa direction. Elle le regardait avec un nouveau regard, guidé par de nouvelles intentions. Elle se rapprocha rapidement de lui, l'eau lui arrivant à présent aux genoux. Elle arriva près de lui, son débardeur en main qu'elle jeta machinalement vers la plage, à l'abri de l'eau. Après ça, elle reporta son attention sur le jeune homme qui lui faisait face. Elle attrapa doucement sa main puis commença à s'assoir au bord de l'eau en l'attirant à sa suite. L'eau venait s'écraser contre leurs jambes étendues tandis qu'ils regardaient l'horizon, profitant pendant quelques instants du paysage qui s'offrait à eux. Rapidement, la jolie blonde ─ qui avait du mal à rester inactive trop longtemps ─ s'installa à califourchon sur Damon, sans la moindre gêne. Après avoir attendu une dizaine de secondes pendant lesquelles elle s'était amusé à bien prendre le temps d'observer le visage de son petit ami ─ ses yeux, les contours de son nez, de sa bouche... ─ elle se pencha finalement vers lui afin de l'embrasser tendrement mais avec une nouvelle ferveur qui l'animait depuis peu. Elle se détacha quelques instants des lèvres du jeune homme avant de s'intéresser à sa boucle de ceinture, celle dont il avait voulu se défaire peu de temps auparavant.
    « Je crois que tu n'en a plus besoin à présent... » lui dit-elle avec son sourire toujours si malicieux, plantant son regard dans le sien pour appuyer ses paroles.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: THE GREAT ESCAPE. Mar 6 Avr 2010 - 23:20


Toujours pleine de surprises. Il s’y était fait avec Isobel, cette jeune femme imprévisible et qui a plusieurs tours dans son sac. S’il n’était pas occupé à rire de ce qu’il venait de faire à sa petite-amie, il aurait très certainement vu le coup qu’elle lui préparait en retour. Et c’est donc sans s’y attendre qu’il sentit des mains agripper ses jambes et tenter de l’amener sous l’eau. Par chance, il se défit rapidement de cette emprise et en profita pour s’éloigner afin de rejoindre le bord. Il nagea puis se retrouva sur ses deux pieds lorsque l’eau fut trop peu présente. Cette dernière était d’ailleurs très fraiche, mais grâce aux différents mouvements ou peut-être parce que ses membres étaient trop engourdi, il ne sentait presque plus la fraicheur. En revanche, la petite brise qu’il y avait à la surface le fit frissonner légèrement ; ce n’était pas le moment de tomber malade mais c’était un risque à prendre, comme à chaque sortie avec Isobel d’ailleurs. En parlant d’elle, il l’entendit s’adresser à lui et s’arrêta puis se retourna pour lui faire face. Ahuri, il écarquilla doucement les yeux. Il voyait là sa petite-amie en soutien-gorge. Il ne pouvait cesser d’observer les courbes de son corps qu’il appréciait tant depuis longtemps. L’eau dégoulinant le long de son ventre, son air taquin et malicieux… comment était-il possible de lui résister ? D’un bref coup d’œil il vit le débardeur atterrir sur le sable un peu plus loin tandis qu’Izzie s’approcha progressivement de lui. Il répondit à son sourire, plus que ravi de la vue qu’elle lui offrait à cet instant. Il se laissa alors guidé par elle et finit par s’installer au bord de l’eau en sa compagnie. Il ne regrettait pas cette petite virée sur la plage, oh que non. Ils profitèrent rapidement du paysage qui se profilait à l’horizon, les vagues s’écrasant doucement contre leurs jambes mais ce moment de calme et de silence fut d’une courte durée. Il n’eut pas le temps de dire « ouf » que sa compagne se retrouva à califourchon sur lui. Satisfait de la tournure de la situation, il ne put réprimer un sourire en coin. Ses mains se retrouvèrent vite sur chaque côté des hanches d’Izzie, profitant de sa peau douce comme de la soie. Rare était les femmes qui lui faisaient cet effet, elle était clairement la première qui l’avait rendu fou il y a des années de cela et c’était toujours le cas à cet instant. Il s’était dit que son absence aurait apaisé son attirance pour elle, voire même aurait complètement disparu mais en réalité, dès qu’il l’avait aperçu dans cette rue de Miami ce soir de Noël. Des souvenirs avaient alors prit possession de son esprit ainsi que des envies, l’envie de l’avoir seulement pour lui. Même s’il pouvait avouer être sous le charme de la jeune et jolie Reynolds, il était encore loin d’être celui qui crierait son amour sur tous les toits. Fort heureusement, Isobel n’était pas non plus ce type de personne trop démonstrative, il ne craignait donc pas d’être peu romantique à ses yeux. L’avantage d’être avec une fille telle qu’Isobel était sans aucun doute le fait qu’elle ne se prenait pas la tête pour des broutilles. Pour Damon c’était important, il aimait vivre sa vie, il tenait à son indépendance mais savait donner de son temps pour une personne lorsqu’il estime que cela en vaut le coup. C’était peut-être injuste pour une bonne partie de ses conquêtes mais il ne tombait pas « amoureux » si facilement. Il ne cesserait de le répéter, personne ne pourrait arriver à la cheville de la jeune femme qu’il avait en face de lui. Il profitait du moment présent en sa compagnie, il n’aimait pas non plus se préoccuper du passé ni même du futur. Vivre à cent à l’heure chaque jour que Dieu fait, c’était tout ce qui comptait, c’était sa vision de la vie. Une vision qu’il partageait avec sa petite-amie.

Les lèvres de la belle blonde se plaquèrent contre celles de Damon, pour son grand plaisir. Il passa une main dans sa crinière, ne souhaitant pas mettre un terme si rapidement à leur baiser mais elle se recula. « Je crois que tu n'en a plus besoin à présent... » Son regard dévia légèrement en direction de sa boucle de ceinture et son sourire s’accentua face à tant de malice de la part d’Izzie. Elle savait parfaitement se faire comprendre et s’il avait bien saisi une chose avec elle, c’était qu’elle appréciait avoir le contrôle de la situation. Il n’allait pas s’en plaindre, au contraire et ne l’empêcha donc pas de défaire son pantalon. « Dans ce cas, ne te gêne surtout pas. » lui souffla-t-il tandis que sa main – toujours dans ses cheveux blonds – émit une pression pour accompagner son visage jusqu’au sien et ainsi, pouvoir profiter une nouvelle fois de ses lèvres délicieuses. Il l’embrassa avec une ferveur dont il était habitué avec Isobel, son sang se mit à bouillir alors que l’excitation grimpa d’un coup. Il n’avait pas besoin d’aider sa compagne dans quoique ce soit, elle savait ce qu’elle faisait, il avait confiance. Ne prenant plus conscience qu’ils se trouvaient sur un lieu public – bien que seulement fréquenté par eux deux – il se laissa s’emparer du désir qu’il éprouvait pour elle depuis trop longtemps. La serrer dans ses bras, sentir son parfum fruité, sa chevelure caressant sa peau…tout un tas de détails qui avaient leur effet bien particulier sur Damon. Il connaissait son corps, il avait plusieurs fois touché sa peau, et il ne s’en lassait pas le moins du monde. Pas besoin non plus de faire un schéma sur ce qui allait arriver, et il ne ferait rien pour l’en empêcher, ce serait être fou si l’idée même lui venait. Il parcourait avec délicatesse ses cuisses de ses mains alors qu’au fil des secondes et des minutes, les vêtements voltigeaient autour d’eux. Des baisers dans le coup, des mots doux, de la tendresse sans pour autant perdre de son intensité. Ils étaient fougueux et cela se voyait même si la douceur était de mise malgré tout. La voir s’abandonner à lui ne pouvait que le flatter et lui plaire, tant bien qu’il lui rendrait. Cette journée qui ne devait être qu’une ballade en amoureux au bord de la place se concrétisait par la preuve de leur attachement l’un envers l’autre, de l’attirance flagrante qui pouvait exister entre eux. Et il n’était pas prêt d’oublier ce fameux jour où il aurait terminé à l’eau tout habillé et aurait partagé un moment si intime et privilégié avec celle dont il commençait à tomber amoureux. Il ne pouvait plus se voiler la face à présent, et à sa grande surprise, cela ne l’effraya même pas car c’était elle qui voulait depuis le début.

CLOSED

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: THE GREAT ESCAPE.

Revenir en haut Aller en bas
 

THE GREAT ESCAPE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: Crandon Park Beach & Port of Miami-