Partagez
 

 You better know it

Aller en bas 

Teejay Wickson-Booth

messages : 22
name : Nicknamed T.J. as both mothers were undecided on giving him Timothy nor Jeremiah as name. They made it convenient not to argue about such an useless decision
face + © : Aramis Knight + ©Mogoonerette
multinicks : none
points : 50
age : seventeen and a half
♡ status : ever wanted to be the lucky guy? His ships were made of the ones rejected from society. He barely crushed or something kindly friendly with the troubled ones. He has been going out with the bipolar girl, the schizo's and the 'never in the world she ll get a bf' - girl. Love has never been an option he would have agreed on terms as he does not really know about men & women common things. Except roller-coaster & hot chocolate on the bayside with that freaky classmate. But never was it love, or only from a teen perspective. So he's still loving his 'somehow ' sister from a different father and a different mother but living in that same creepy f***in' house. A few they're together, but at least their bounds are real.
work : High School student since a while. Failed one year, and is not really in the mood to graduate. Maybe considering passing his year should help moving on
home : where silence breaks the night, where movements are not even more suspect than 2 drunk mothers making a mess downstairs in the kitchen. Home is outside, but still it is not home without some escape needs

You better know it Empty
Message· · Sujet: You better know it You better know it EmptyMer 31 Juil - 0:08

CLARISSA + TEEJAY
And if he's gonna follow me
He better have some gumption
Club fixing, get on it

@Clarissa Siringo

Tu vois le paradoxe de craindre tout perdre alors que ta vie est principalement faite de pas grand chose, pour ne pas dire de rien et rester un minimum optimiste ? Tu le vois ce putain de paradoxe de flipper pour que dalle à cause d'un truc que t'as demandé à personne et qu'une personne est venue t'imposer en conséquence de ses choix d'avoir voulu être gentille avec toi ? Cette personne que tu maudis d'avoir croisé ta route à un endroit Y à un moment T de ta vie, parce qu'elle a semblé d'une importance cruciale sur l'instant mais avec des retombées que t'aurais jamais imaginées devoir assumer ensuite. Bah j'en suis là. J'ignore même comment je me retrouve dans cette situation, ce qui lui a pris à cette personne de déconner autant. Elle a cru qu'elle pouvait décider comme ça de me compliquer l'existence avec ses décisions prises en une fraction de secondes, à nous lier de manière indissociable de quelque chose pour laquelle je n'ai même pas été sondé ; où mon avis n'a même jamais été pris en considération avant d'agir. Et elle croit que je je lui dois des remerciements éternels pour son acte de bravoure ? Qu'elle se carre d'en recevoir. J'étais tranquille avant de la rencontrer. J'avais une vie misérable dans laquelle mon quotidien était tracé et prévisible, inéluctable et conditionné par la classe sociale de bas étage qui me collait à la peau. Et voilà que depuis ce beau jour de merde, au cours duquel j'aurais pu gravement finir par crever, il a fallu qu'elle joue les héros ! J'en reviens toujours pas, c'est incroyable comment on ne peut mener nulle part sa vie pénard sans être emmerdé par une connerie à gauche à droite indépendante de notre volonté. Le jour où j'aurai ma vie entièrement dictée par mes gestes et mes pensées, putain, je chierai des lingots d'or que j'essuierai avec du papier cadeau. Ca me pompe à un point que j'en peux plus. Sans ma soeur qui me sort de mon ras-le-bol permanent, y a longtemps que je me serais déjà taillé les veines et que j'aurais songé à me passer la corde au cou au beau milieu du salon lors du réveillon de Noël.

Au lieu de cela, j'enchaîne un autre soir à flipper sa race, à avoir des crampes d'estomac en attendant de voir se ramener celle qui est la cause racine de mon inquiétude depuis désormais plusieurs mois. J'essaie de rester calme avec elle, mais Clarissa me bouffe une énergie incroyable que je ne sais même pas comment je parviens à survivre rien que l'idée que je peux me faire des répercussions de son délire le soir où ... elle m'a sauvé les fesses. Autant mettre les mots les plus exacts sur la réalité, malgré que c'était démesuré ce qu'elle a fait. L'impatience n'est déjà pas mon fort, mais en plus s'il faut rajouter le fait que l'épisode tourne en boucle dans ma tête à chaque fois que je l'attends quelque part pour discuter de cela mais également et de préférence de n'importe quoi d'autre, c'est le summum. Faire le vide dans son esprit, c'est du bullshit que les psychopathes tentent de nous vendre. C'est impossible d'avoir le crâne délesté de tout un tas de préoccupations qui nous rongent de l'intérieur. C'est humain, merde. On peut pas s'en défaire ainsi d'un claquement de doigt, c'est de la grosse arnaque qu'on nous fait croire. Je peux pas, ca revient tout le temps, dès que je me pose et que je ne fais plus rien c'est telle une vague qui revient me fouetter le visage à m'empêcher de fermer les yeux certaines nuits. Ca craint littéralement. Alors chaque seconde qui défile est une hantise que je préférerais de loin éviter autant que de possible.

Je pourrais pourtant me donner bonne conscience et me dire que je en fais pas partie du problème car j'étais on ne peut plus passif quand c'est survenu. Celle qui a piqué à vif et d'une froideur sans pareille, c'est bien Clarissa. Moi je n'ai rien à me reprocher dans l'histoire si ce n'est d'être devenu son complice et de la boucler depuis. Honnête. Mais trop influençable putain. La tempête qui a suivi le calme, je me la suis prise de plein fouet et je peux assurer que c'est une violence indescriptible. Jamais de ma vie je n'ai eu à gérer une telle période de crise, et pourtant que ce soit à la maison ou à l'école j'en ai traversés des passages à vide bien creux qu'il fallait surmonter. Il a fallu que ce cataclysme vienne d'ailleurs, de là où je ne l'attendais pas. C'aurait été trop beau que tout soit aussi simple que prévisible. Non non. Le bordel à l'état pur, issu d'une origine alors inconnue. Et j'ai sauté à pieds joints dans ce bourbier à m'y empêtrer sans sourciller pour le moins du monde alors que consciemment j'aurais pu m'en dédouaner avec une aisance impensable. Mauvais endroit, mauvais moment, mais innocent.

Au lieu de cela, me voilà à jouer l'entremetteur pour sauver ma peau .. et pas que la mienne du coup puisque c'est une galère à deux. Mon égoïsme me mène toujours à penser à ma gueule en premier, mais je ne suis pas seul à pouvoir trinquer alors d'office nous allions de paire malgré que nous n'avions aucune affinité particulière à l'exception de cet art commun qui nous faisait péniblement nous réunir au moment endroit à l'occasion. Ce soir-ci, c'était censé être une nouvelle entrevue de routine pour confirmer que tout se déroule bien - voyez là tout le comble de l'optimisme du qualificatif - dans nos couvertures. En même temps il s'agit aussi de transformer une partie d'adrénaline dans nos têtes par je ne sais quelle sensation qui fera l'affaire. J'ai compris que Clarissa était du genre à vouloir être en avance sur son âge, à vouloir prouver qu'elle n'est plus un enfant et qu'elle se veut libérée de n'importe quelle contrainte. Sauf que lorsqu'elle apparaît à l'endroit où je lui ai donné rendez-vous, en amont de quelques maisons du lieu de la soirée où l'âge limite d'entrée est de 18 ans, même si elle a camouflé son identité au mieux et que cela se jouerait sur des détails pour pouvoir passer le videur, je la voyais désormais toujours de la même et unique manière : une gamine. Une gamine qui est la putain de cause des problèmes qui me pendent au nez. Sur la vie de mes deux mères, je me choque encore de me le rappeler. Et ma proposition pour Clarissa devient soudainement une non-volonté manifeste de réussir à la faire passer pour majeure. Sauf que les représailles pourraient tomber. Alors je plante sur place. A cause d'une véritable gamine. Je m'abuse, un truc de dingue. Et dire que c'est à vie désormais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
You better know it
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: