Partagez
 

 let's waste time (b/g).

Aller en bas 
i'm only human after all

Birdy Plath

messages : 159
name : romane ⋅ gajah.
face + © : sophie turner, © mine ⋅ alex & sierra.
multinicks : thalia.
points : 292
age : twenty three y.o. (21/02).
♡ status : widow in mourning.
work : unemployed, low key running a drug empire in brisbane.
home : crashing on sören's couch and in juliet's bed on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gaelan ⋅ tobias ⋅ nathaniel ⋅ sören ⋅ peter.

let's waste time (b/g). Empty
Message· · Sujet: let's waste time (b/g). let's waste time (b/g). EmptyDim 4 Aoû - 15:02

if i lay here, if i just lay here
would you lie with me and just forget the world?

@gaelan springer // (theme song)

Elle n'était pas dans son élément, dans une si petite ville. Birdy avait grandi à Brisbane, l'une des plus grandes villes d'Australie, connue dans le monde entier, avait habité quelques années à Sydney également - débarquer dans une bourgade inconnue de tous était un véritable défi. Aux premiers abords, elle s'était dit que la tranquillité d'un tel endroit lui permettrait de passer inaperçue ; elle s'était vite rendue compte qu'au contraire, tout le monde connaissait tout le monde et le fait d'être nouvelle braquait tous les yeux sur elle, ce qu'elle aurait souhaité éviter à tout prix. Car même si Birdy restait dans son coin et ne se mélangeait pas trop à la population - ce qui avait tendance à attiser la curiosité de ses voisins, malheureusement - certains ne se gênaient pas pour lui poser des questions un peu trop personnelles à son goût, amenant à mensonge après mensonge. Pourtant, mentir ne faisait pas partie de ses activités préférées mais elle se voyait mal révéler toute la vérité à des gens qu'elle ne connaissait pas, elle risquait de se construire une mauvaise réputation et la belle n'avait pas la force ni le courage de trouver un autre endroit où déménager. Elle avait déjà traversé la moitié du monde pour venir jusqu'ici, pour s'éloigner au maximum de sa vie natale tout en gardant un point d'ancrage familial en rejoignant une ville où se trouvait un oncle qu'elle ne connaissait presque pas et qui ne se souvenait pas d'elle non plus - une remise à zéro qui ressemblait davantage à une grande dose d'air frais pour la belle qui, au passage, était passé du roux au blond pour un changement capillaire aussi radical que son changement de vie.
Les petites villes avaient néanmoins quelques avantages, dont celui d'obtenir rapidement des informations sur telle ou telle personne - ici, personne ne passait inaperçu, personne ne pouvait vivre une vie à l'abri du regard des autres. Quand Birdy avait demandé où travaillait Gaelan Springer, elle n'eut besoin que de quelques heures et quelques personnes pour obtenir ce qu'elle voulait. C'est donc un papier en main avec une adresse gribouillée au crayon à papier que l'australienne se rendit jusqu'au club de tennis où elle était censée trouver son ami - qui, lui, n'avait aucune idée de son arrivée en ville. Sachant qu'il habitait ici désormais, elle aurait pu le prévenir en avance - mais Birdy était partie dans la précipitation et n'avait pensé à Gaelan qu'une fois sur place. Beaucoup plus à l'aise avec les interactions sociales qu'avec les appareils électroniques - du moins avec les personnes qu'elle appréciait - la blonde avait donc décidé de lui faire une petite surprise en débarquant sur son lieu de travail. « Bonjour, excusez-moi. Savez-vous où je peux trouver Gaelan Springer ? » Demanda-t-elle à une personne du staff avant d'être guidée sur les courts de tennis. La belle reconnut rapidement son ami sur l'un d'eux, en plein cours avec un jeune élève. Munie d'un sourire attendri, la belle alla s'asseoir sur un banc non loin et observa le déroulement de la leçon jusqu'à ce qu'elle se finisse. Gaelan ne tarda pas à la repérer et elle aurait aimé capturer cet instant, l'expression sur son visage lorsqu'il la reconnut. Ce que ça faisait du bien de voir une tête familière dans cet océan d'inconnus dans lequel elle vivait depuis des semaines, elle avait presque l'impression d'être à la maison. « Surprise ! » S'exclama-t-elle quand enfin il s'approcha d'elle, avant d'ouvrir les bras pour l'étreindre, les yeux fermés et le souffle coupé par l'émotion. Ces derniers mois avaient été les plus difficiles de sa vie et elle savait que Gaelan allait être un soutien crucial pour elle - bien qu'avant toute chose, elle se devait de lui annoncer la mauvaise nouvelle.

_________________

You used to be so full of life not just an empty shell you're out there all alone I wonder why.


Dernière édition par Birdy Plath le Lun 5 Aoû - 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Gaelan Springer

messages : 498
name : sean
face + © : Alexander Zverev + livia (ava) domincthiem (sign)
multinicks : benjamin, zachary, carter, kyle
points : 1370
age : 23 yo (nov 5)
♡ status : don't really care.
work : amateur tennis coach just to pay for the rent and groceries
home : in a caravan.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mila, resen, lucy, birdy

let's waste time (b/g). Empty
Message· · Sujet: Re: let's waste time (b/g). let's waste time (b/g). EmptyDim 4 Aoû - 22:07

Gaelan avait fait un rêve étrange cette nuit. Réveillé en sursaut, il avait trouvé sa sœur devant lui, dans sa caravane qui tentait de l’apaiser en lui disant qu’il avait fait un cauchemar. Elle paraissait si réelle, en vie, avec ce sourire si caractéristique qui trahissait une bonté à toute épreuve. Il lui avait demandé si elle avait survécu, si c’était vrai, et le fantôme de sa sœur lui avait répondu qu’il était parvenu à la sauver. Qu’il pouvait retrouver son ancienne vie. Et puis il avait ouvert les yeux dans la pénombre, le réveil affichant trois heures du matin, sa sœur volatilisée. Il détestait cette sensation d’y avoir cru. Se prenant le visage entre les mains, il finit par se laisser de nouveau tomber sur son lit, sans pour autant trouver le sommeil. Combien de temps cela allait durer ? Il l’ignorait, mais il voudrait tant repartir dans le passé. Sa vie lui manquait. Les gens qu’il croisait tous les jours étaient maintenant tous des inconnus. Il aurait tant aimé pouvoir se raccrocher à un élément du passé pour ne pas sombrer. Il aurait peut-être dû poursuivre sa carrière ? Une vieille dame du village, qui semblait avoir des dons de voyance lui avait dit que s’il avait choisi Windmont Bay c’était pour une bonne raison et qu’il le saurait bien assez tôt. Ne croyant pas vraiment en ce genre de choses, surtout pas après un drame, il menait son train de vie sans grande conviction. S’il finit par se rendormir plus d’une heure après, il avait eu beaucoup de mal à mouvoir et à sortir du lit pour aller donner ses cours. Il avait accepté de taper la balle avec Dillon mais avait averti le coach et la joueuse qu’il était engagé avec certaines personnes au club et qu’il ne pouvait pas les laisser tomber tant que l’année n’était pas finie. Aussi, s’il déplaçait certains cours, il se retrouvait avec des semaines plus que chargées quand il ne voyageait pas sur le circuit. Aujourd’hui, ses cours concernaient surtout des gamins. C’était plus facile avec eux, parce qu’ils étaient malléables et cherchaient toujours à bien faire, contrairement aux adultes qui se croyaient des champions. Prenant le temps de varier les explications pour que le petit garçon comprenne bien qu’il devait engager son bras gauche en revers – coup le plus fort de Gaelan accessoirement – il finit par vouloir mettre en application le temps d’un tie-break. Evidemment, Gaelan adaptait son niveau pour essayer de pousser l’enfant à faire le plus d’échanges possibles et de le mettre dans des situations favorables à son développement. Il gagna le tie-break sur le fil, venant taper la main du gamin qui s’empressa sans même qu’il le lui demande, de ranger les balles dans le seau. « A la semaine prochaine, Kevin ! » Qu’il lui lança tandis qu’il ramassait son matériel. Il remarqua une personne assise sur le banc à la sortie du court. Curieux, il plissa les yeux pour tenter d’apercevoir la personne à travers le grillage et son cœur rata un battement. Se pourrait-il qu’une vieille amie d’Australie se trouve à Windmont Bay ? Etait-ce la raison pour laquelle il était venu ici ? Pour la retrouver ? Les yeux de Gaelan s’écarquillèrent, mais pris par la joie de retrouver la rouquine qui avait teint ses cheveux, il sortit à toute vitesse du court de tennis et s’écria : « Birdy ? » Il eut un rire nerveux tant il était heureux de la retrouver et il l’accueillit à bras ouverts, l’étreignant avec plaisir. « Mais qu’est-ce que tu fais là ? » Alors qu’il se défit de son étreinte, il la contempla un instant. Elle était ravissante, comme toujours. Des yeux, il chercha machinalement son conjoint, mais il n’avait pas l’air dans les parages. Etaient-ils séparés ? Ils en avaient manqué des choses tous les deux, d’autant plus qu’il avait arrêté le tennis professionnel l’année passée et ne s’était pas présenté en Australie comme d’habitude au mois de janvier. Il crut bon de lui signifier pourquoi, sans pour autant révéler la raison derrière sa retraite anticipée. « J’ai arrêté le tennis professionnel, c’est pour ça que tu ne m’as pas vu en Australie au début de l’année… » Il fit une petite grimace, comme pour s’excuser.
@Birdy Plath

_________________

☽☽ wish I could spin my world into reverse just to have you back again, there's no gettin' over you. (chris willis/ sial)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i'm only human after all

Birdy Plath

messages : 159
name : romane ⋅ gajah.
face + © : sophie turner, © mine ⋅ alex & sierra.
multinicks : thalia.
points : 292
age : twenty three y.o. (21/02).
♡ status : widow in mourning.
work : unemployed, low key running a drug empire in brisbane.
home : crashing on sören's couch and in juliet's bed on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gaelan ⋅ tobias ⋅ nathaniel ⋅ sören ⋅ peter.

let's waste time (b/g). Empty
Message· · Sujet: Re: let's waste time (b/g). let's waste time (b/g). EmptyMar 6 Aoû - 16:56

Ça lui faisait un bien fou, de voir enfin un visage qui lui était familier. Elle avait l'impression de retrouver son chez-elle, son Australie natale, même si Gaelan n'avait jamais fait partie de son quotidien là-bas, ne leur rendant visite que quelques fois lorsque ses tournois de tennis l'obligeaient à s'y rendre. Il prenait toujours quelques semaines de vacances pour profiter de ses amis à Brisbane, au plus grand plaisir de Birdy qui avait fini par s'attacher à cet homme, ami de Daniel avant tout. Au fil du temps il était devenu le sien aussi et elle savait qu'elle allait beaucoup compter sur lui les semaines à venir. Elle haussa les épaules quand Gaelan la relâcha de son étreinte, ne sachant pas comment répondre à sa question sans se lancer dans des explications bien trop longues et difficiles pour la situation dans laquelle ils se trouvaient - c'est-à-dire debout au milieu d'un terrain occupé par des dizaines d'inconnus. « Je me demandais bien où est-ce que tu étais passé ! » Bien sûr qu'elle avait remarqué son absence cette année, elle avait même demandé à Daniel de prendre des nouvelles pour s'assurer que leur ami allait bien, lui qui ne loupait jamais une occasion de venir leur rendre visite. C'était impressionnant de les savoir aussi proches alors que Gaelan n'avait jamais eu aucune idée de qui ils étaient réellement, de ce qu'ils faisaient dans la vie - ce n'était pas par honte qu'ils n'avaient rien dit mais bien par respect pour la carrière du sportif, qui aurait été dans de beaux draps s'il avait été associé à des dealers. Mais en réalité, Birdy n'avait pas eu le temps de trop penser à Gaelan, sa vie ayant pris un tournant dramatique quelques mois après. « Est-ce qu'on peut aller se poser dans un endroit plus... privé ? » Elle regarda autour d'elle, observa les gens qui bougeaient autour d'eux : le staff, les élèves, les professeurs. Tant de monde, Birdy n'était pas à l'aise à l'idée d'annoncer une telle bombe ici. Elle n'était pourtant pas prête, non plus, à se retrouver dans un endroit clos avec Gaelan pour seule compagnie - le silence qui suivrait son annonce l'anéantirait à coup sûr. « Il y a un café, dans le coin ? » Ce n'était peut-être pas très privé mais au moins ils seraient installés à une table sans personne pour venir les interrompre parce que Gaelan était attendu quelque part. Finalement, les deux amis finirent par quitter le club et ils n'eurent qu'à traverser la rue pour trouver leur bonheur dans une petite structure intime dans laquelle se trouvaient peu de clients. La blonde s'installa à une table tandis que Gaelan s'occupait d'aller leur commander des cafés. « Pourquoi as-tu arrêté le tennis ? Tu étais si doué. » Demanda-t-elle quand il s'installa à ses côtés, curieuse de connaître les raisons d'un arrêt si brusque dans une carrière pourtant prometteuse. Et puis le questionner sur sa vie était aussi un moyen de repousser l'inévitable, de prétendre quelques minutes de plus que tout allait bien.

_________________

You used to be so full of life not just an empty shell you're out there all alone I wonder why.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Gaelan Springer

messages : 498
name : sean
face + © : Alexander Zverev + livia (ava) domincthiem (sign)
multinicks : benjamin, zachary, carter, kyle
points : 1370
age : 23 yo (nov 5)
♡ status : don't really care.
work : amateur tennis coach just to pay for the rent and groceries
home : in a caravan.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mila, resen, lucy, birdy

let's waste time (b/g). Empty
Message· · Sujet: Re: let's waste time (b/g). let's waste time (b/g). EmptyMer 7 Aoû - 10:40

Ca lui fait bizarre de revoir un visage du passé. Pas si lointain certes, mais encore une fois c’est ce trou béant entre son quotidien il y a un an et celui qui est le sien maintenant qui l’accable. Les choses ont tant changé. Peut-être pas pour les autres, mais pour lui, alors que sa mécanique de travail était bien huilée, il se retrouvait à présent à devoir combler des trous dans son emploi du temps sans savoir quoi faire. Birdy avait remarqué son absence, et même si elle avait voulu le contacter, elle n’aurait pas eu de réponse. Il avait balancé son téléphone et se servait à présent de celui de sa petite sœur afin d’avoir la paix, que personne ne vienne le déranger lors de son deuil. Il n’avait fait d’exception avec personne, pas même ses parents qui eux avaient pourtant tenté de le joindre sur le portable de Nola. En vain. Retrouver Birdy ici à des milliers de kilomètres du Queensland le déroutait. Il ne pensait pas qu’elle soit venue ici pour lui, mais il devait avouer que de la voir dans ce club de tennis à l’autre bout du monde alors qu’il n’avait donné d’adresse à personne était fort. Et s’il la suivait en Australie pour retrouver Daniel et reformer leur joyeux trio ? C’était peut-être ce dont il avait besoin. Mais il ne pouvait se permettre de faire des plans sur la comète après tout il était maintenant occupé ici et tapait aussi la balle avec Dillon. « J’étais par ici en fait… » Qu’il souffle, achevant sa phrase par une moue. Au lieu de s’entrainer d’arrache-pied sous la chaleur de l’Australie, le gamin avait donné des cours de tennis sur un court couvert du petit club tant le mois de janvier était pluvieux. Alors que la ravissante Australienne lui demandait d’aller discuter à l’abri des regards et proposa un café, le jeune garçon acquiesça et pensa à celui qui se trouvait en face des courts. « Oui, suis-moi ! » Il n’y avait jamais mis les pieds, mais il savait que certaines personnes y allaient généralement après avoir tapé la balle. Le gamin de Seattle s’empressa de prendre deux cafés au bar, payant directement histoire de ne pas se soucier de cela après coup et revint vers Birdy installée à une table, les deux mains prises par deux tasses. Il en déposa une devant la demoiselle et s’installa en face d’elle, mettant un moment à s’installer pour ne pas cogner ses grandes jambes sous la table. Birdy ne faisait pas dans la dentelle. Il n’avait pas eu le temps de tourner la cuillère dans son café, que déjà elle lui posait la question fatidique. Arrêtant son mouvement, il prit une profonde inspiration, baissant la tête tandis que ses boucles lui retombaient devant les yeux. Relevant le regard vers elle, il peina à annoncer : « J’ai perdu ma sœur Nola il y a plus d’un an maintenant… » L’air grave, il cherchait à faire bonne figure, à ne pas craquer comme toutes les fois où il l’avait révélé. Il poursuivit ses explications : « Elle est décédée des suites de sa maladie. » La mucoviscidose, l’insidieuse qui avait détruit sa vie. « Au fond, je jouais au tennis pour la sauver, alors quand j’ai appris qu’elle était mal en point, j’ai tout quitté à la veille de ma demi-finale. » Ce tournoi de Monte-Carlo était censé le faire accéder au top 10. S’il avait battu Nishikori, l’enfant de Seattle aurait eu droit de défier le maitre Rafael Nadal, mais rien de tout ça ne se produisit. « Le tennis n’avait plus de raison d’exister dans ma vie. Et puis ne supportant pas les critiques et l’effet médiatique de tout ça, j’ai atterri ici pour me terrer loin de tout. » Il ne révéla pas qu’il vivait dans une caravane, de toute façon, il songeait à prendre un petit appartement, histoire d’être plus à l’aise. Essayant d’esquisser un sourire, il s’amusa d’un détail : « Je peux te dire que c’est la première fois que je ne pleure pas en le racontant… » Buvant une gorgée de son café et se raclant la gorge, Springer finit par la questionner : « Assez parlé de moi, qu’est-ce que tu fais ici ? »

_________________

☽☽ wish I could spin my world into reverse just to have you back again, there's no gettin' over you. (chris willis/ sial)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i'm only human after all

Birdy Plath

messages : 159
name : romane ⋅ gajah.
face + © : sophie turner, © mine ⋅ alex & sierra.
multinicks : thalia.
points : 292
age : twenty three y.o. (21/02).
♡ status : widow in mourning.
work : unemployed, low key running a drug empire in brisbane.
home : crashing on sören's couch and in juliet's bed on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gaelan ⋅ tobias ⋅ nathaniel ⋅ sören ⋅ peter.

let's waste time (b/g). Empty
Message· · Sujet: Re: let's waste time (b/g). let's waste time (b/g). EmptyHier à 16:56

Birdy se mit à sourire, amusée par la coïncidence de retrouver son vieil ami dans les parages. En s'installant à Windmont Bay, l'australienne commençait une nouvelle vie, loin de tout et de tout le monde, elle n'aurait jamais pensé croiser quelqu'un qui faisait partie de sa vie là-bas, surtout pas dans un bled aussi paumé que cette petite bourgade de l'Oregon. La vie faisait parfois bien les choses ; et si Birdy s'était enfuie dans le but de recommencer à zéro, elle devait bien avouer qu'elle était soulagée à l'idée de croiser un visage familier. Elle avait ressenti un immense soulagement quand elle avait entendu dire que Gaelan était dans les parages et n'avait pas tardé avant de démarrer ses recherches - qui trouvèrent rapidement le succès tant l'endroit était petit.
Installée à la table du café, Birdy attendit que son ami la rejoigne avec leurs deux tasses de café. Elle le remercia d'un sourire lorsqu'il glissa la sienne devant elle sur la table, puis elle souffla doucement sur le liquide marron avant d'en boire une gorgée puis de reposer la tasse d'un geste délicat alors qu'elle interrogeait déjà Gaelan sur les raisons qui l'avaient poussé à arrêter une carrière pourtant prometteuse. Elle avait demandé ça comme ça, pour faire la conversation, pour parler de lui avant de parler d'elle et ainsi retarder l'inévitable ; elle n'aurait jamais pensé ouvrir la porte à une conversation difficile. Le coeur de Birdy se serra quand son ami lui annonça la mort de sa soeur, qu'elle n'avait jamais rencontrée mais dont elle avait entendu parler. Elle avait su pour sa maladie tout en espérant qu'elle s'en sorte grâce à une greffe, elle était dévastée d'apprendre que les choses s'étaient terminées ainsi. Elle savait ce que c'était que de subir une perte aussi tragique, elle-même était en plein deuil. « Je suis vraiment désolée, Gaelan. » Elle glissa sa main sur celle de Gaelan et lui offrit un léger sourire pour lui montrer son soutien. Elle aurait pu lui servir un discours bateau, lui dire que c'était une bonne chose qu'il ne pleure plus car elle n'aurait pas voulu le voir triste, lui répéter qu'elle était là pour lui, lui reprocher même de ne pas avoir cherché à compter sur elle. Mais tous ces discours, elle y avait eu droit suite à la mort de Daniel et ils ne l'avaient aidée en aucun cas. Le deuil était quelque chose de très personnel que Birdy voulait vivre seule, elle pouvait se douter que Gaelan souhaitait la même chose. « Alors à défaut d'affronter les champions, tu en crées de nouveau ? » Elle tenta de changer de sujet, tout du moins d'orienter la conversation vers un sujet plus joyeux. Elle n'avait aucun mal à l'imaginer professeur de tennis, il avait ce talent pour transmettre sa passion, elle en avait été témoin durant de nombreuses années.
Quand enfin il lui retourna la question sur sa présence à Windmont Bay, Birdy retira sa main de la sienne et baissa le regard. Après la révélation de Gaelan, était-ce vraiment le bon moment pour lui annoncer la mort d'un ami ? « J'ai de la famille ici, un oncle et une cousine. J'habite chez eux depuis quelques semaines, le temps de me trouver quelque chose. » Elle ne cherchait pas vraiment à vrai dire, elle était bien chez Sören, ça lui permettait de se créer de nouveaux liens familiaux, elle en avait besoin. « J'avais besoin de m'éloigner un peu... » De Brisbane, de sa famille, de ses amis... de tout. Elle savait que Gaelan allait pousser l'interrogatoire, qu'il serait curieux de savoir ce qui l'avait poussée à fuir - et il était en droit de le savoir. « Daniel est mort, lui aussi. » Mais elle n'était pas aussi forte que Gaelan, et ses yeux commencèrent à se remplir de larmes alors que c'était la première fois qu'elle devait annoncer sa mort à quelqu'un qui l'avait connu.

_________________

You used to be so full of life not just an empty shell you're out there all alone I wonder why.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




let's waste time (b/g). Empty
Message· · Sujet: Re: let's waste time (b/g). let's waste time (b/g). Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
let's waste time (b/g).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» All Time Low
» 07. It's Coffee Time !
» In my Time. Dick Cheney.
» Our time is running out [ Silk ].
» IT'S TIME TO BE BAD~ ft. syssoï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: