AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le travail c'est la santé ; t'es sûr ? Pv. Anton F.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Le travail c'est la santé ; t'es sûr ? Pv. Anton F. Mer 10 Fév 2010 - 15:39

8:42 ; dans le bureau de Lily au Baptist Hospital


    Lily était déjà au travail depuis une bonne demie heure et elle se trouvait déjà être surchargée de travail, ce qui ne la désespérait pas mais ce qui lui donnait un avant-goût de sa journée. Elle n'était pas rentrée ; voilà la première conclusion qu'elle pouvait faire. Plus de dix dossiers à gérer dans la journée, son agenda pour la journée était comme ainsi dire blindé de A à Z. Son premier rendez-vous se trouvait être dans une petite heure, mais avant elle avait réellement besoin d'aller chercher un café à la cafétéria de l'hôpital car à ce rythme là, avec le peu d'heures qu'elle s'était accordée cette nuit, Lily ne tiendrait pas plus de trois heures. Ouvrant le premier de la journée après avoir répondu aux différents mails qu'elle avait reçue entre hier et aujourd'hui, la brunette soupira en commençant à lire. Le cas ne semblait pas des plus simples, un enfant qui avait subit des maltraitances de la part de ses deux parents, effectivement là, elle allait avoir bien du travail en sachant le fait que cet enfant refusait catégoriquement de parler à un psychologue. Huit ans et déjà difficile en affaire, voilà qu'elle se trouvait être gâtée la Lily tiens.
    Refermant alors le dossier après en avoir lu les trois premières pages, Lily se décida enfin à aller se chercher ce fameux café auquel elle pensait tant depuis un petit quart d'heure. Prenant ce dossier avec elle, la psychologue pensa qu'il était encore préférable qu'elle garde celui-ci avec elle pour qu'elle puisse le lire un petit peu à la cafétéria, elle n'aurait jamais terminée sinon, elle ne le savait que trop bien.
    Fermant la porte de son bureau derrière elle à clefs, la jeune femme s'avança dans le couloir et commença à réfléchir à la façon avec laquelle elle allait bien pouvoir s'y prendre pour que le petit garçon accepte de se confier à elle, et qu'il prenne confiance tout simplement.

    « Docteur Bowen ! »

    Se retournant soudainement, elle vit l'un des assistants du département psychologie qui l'interpellait en lui courant presque après. Surprise, Lily ne s'arrêta cependant pas de marcher sachant pertinemment qu'elle ne pouvait pas prendre une minute pour souffler, ses patients étaient plus importants qu'une simple et banale pause. L'homme l'ayant rattrapé, il marcha à sa vitesse question d'expliquer ce qu'il devait impérativement lui dire.

    « Le petit Gamcker vient d'arriver, il demande où est-ce qu'il est censé vous voir. »
    « Quoi ?! Il est déjà là? Mais... » elle regarda sa montre « Mais il a une heure d'avance! »
    « Il le sait, mais il dit que si vous voulez le faire parler, c'est maintenant ou jamais. »


    Soupirant, elle vit l'homme s'arrêter alors qu'elle continuait sa marche.

    « Très bien dîtes lui d'attendre dans la salle d'attente, j'arrive dans quelques minutes! »
    « D'accord, je fais ça de suite. »
    « Merci Mick.... »


    Elle ne put terminer sa phrase qu'elle se heurta à quelqu'un laissant ainsi tomber son dossier par terre. Quelle gourde elle faisait maintenant, et dire qu'elle ne voulait que faire bonne impression devant les différents membres de cet hôpital, n'importe quoi décidément. Levant alors les yeux vers la personne à qui elle venait de se heurter, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas encore eu le plaisir de rencontrer cet homme qui -au vu de son badge- était médecin.

    « Je suis désolée, vraiment j'aurai dû faire plus attention. »

    Se baissant pour ramasser son dossier dont quelques feuilles étaient sorties,Lily vit alors l'homme se baisser également dans l'idée apparemment de lui donner un coup de main.

    « Laissez, je vais le faire. »

    Non pas qu'elle ne voulait pas de son aide, non c'était simplement qu'il se trouvait être médecin et qu'il devait avoir plusieurs patients à voir plutôt que de l'aider à ramasser ses feuilles. Mais quelle idiote elle faisait maintenant aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Le travail c'est la santé ; t'es sûr ? Pv. Anton F. Mer 10 Fév 2010 - 16:15

    La veille avait été longue et la nuit aussi par la même occasion. Alice avait dû faire ses devoirs, mais comme mademoiselle préférait jouer le travail à prit plus de temps que prévu. Parfois Anton se sentait réellement dépasser par l’éducation de ses filles et il ne savait plus du tout comment s’en sortir. Il essayait d’être sévère quand il le fallait ou coulant parfois, mais il n’était pas sûr du tout d’être à la hauteur. Il était 21 heures quand les devoirs furent terminés, pas si tard que ça finalement, mais c’était sans compter sur la seconde qui tomba malade. Non pas tout de suite après ça aurait été trop beau, mais bel et bien à 3 heures du matin. Réveillé en pleine nuit par les pleurs de Joy, il était partit la voir et essayer de la réconforter. Prenant sa température, il constata en effet qu’elle était bien malade. Fièvre et douleurs au ventre. Génial ! Bon il ne fallait plus qu’appeler l’école à l’aube et demander un coup de main à la baby-sitter. Anton passa donc la nuit avec Joy a essayé de la calmer et de la faire dormir un peu. Ca n’était pas gagné et lui n’eu qu’une heure réelle de sommeil profond. Se réveillant à 5 heures, il alla prendre une douche chaude, il en avait bien besoin pour être bien réveillé. Une fois fait, il enfila un tee-shirt, un caleçon et un jean et alla voir Joy. Toujours autant de fièvre, il soupira et appela la baby-sitter. Cette dernière ne voulait pas venir parce que la petite était malade. Qui pouvait-il alors contacté ? La voisine ? Regardant par la fenêtre il vit qu’il y avait de la lumière. Heureusement pour Anton, la voisine est femme au foyer et son mari travaille comme boulanger en ville. Qui dit boulangerie, dit se lever tôt et apparemment c’était l’heure. Allant voir la voisine, cette dernière accepta et Anton pû enfin savoir que sa fille était en sécurité et qu’elle serait bien soignée. Il demanda aussi à la jeune femme qu’elle devait l’appeler si jamais ça n’allait pas avec Joy. Allant finalement chez lui à nouveau, il était 6 heures 20 et il était temps qu’Alice se réveille. Une fois la petite débout, il la laissa se laver et s’habiller. Petit déjeunant ensemble, enfin elle surtout, Anton n’avait prit qu’un rapide café. Finalement, il alla voir une dernière fois Joy avant de partir, mais la petite s’était endormit apparemment. Après avoir déposé Alice à la garderie de l’école, il lui expliqua que c’est la baby-sitter qui passerait la prendre. Lui était là jusqu’à tard cette nuit surtout à cause d’un patient qui semblait vouloir parler et Anton savait que le seul moment était après son service. Enfin bref, il arriva à l’hôpital et partit directement à son bureau pour voir les dossiers qui l’y attendait. Les regardant rapidement, il en prit un, le premier de la pile et partit voir le patient.


    8h42, Couloir du Baptist Hospital


    Après avoir été voir une bonne dizaine de patients, Anton sentit son ventre le rappeler à l’ordre. Il n’avait pas petit déjeuner ce matin, donc il fallait vraiment qu’il pense à manger quelque chose. Même s’il savait que la déjeuner serait bien plus consistant, il devait à tout prit prendre quelque chose maintenant. Un café et un muffin suffiraient sans doute. Se passant une main sur le visage, il marcha dans les couloirs et entendit son portable sonner. Le cherchant dans ses poches de jean, il ne le trouva pas et alors le chercha dans sa blouse. Une fois trouvé, il décrocha, mais se retrouva à percuter quelque chose. Son portable fit alors un vol plané vers le sol et il soupira. Voyant des dossiers au sol, il voulu les ramasser mais la personne lui indiqua que ça n’était pas la peine. Il fronça les sourcils et se redressa, mais finalement, il se baissa à nouveau et prit le dossier pour le lui donner. Seulement, sa main alla sur celle de la jeune femme qui ramassait aussi les papiers. Se redressant, il enleva sa main et la regarda.

    Excusez-moi je ne regardais pas non plus où j’allais.

    Il vit alors son portable un peu plus loin et alla le chercher. Voyant que l’appel était de la voisine il soupira. Ca devait être pour avoir des nouvelles de Joy. Se retournant vers la jeune femme,en rangeant son portable, il la regarda.

    Ca va ? Je ne vous ai pas fait mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Le travail c'est la santé ; t'es sûr ? Pv. Anton F. Mer 10 Fév 2010 - 17:11

    Gênée, oui elle l'était, mais elle devait cependant rester on ne peut plus professionnelle, souriant alors à l'homme Lily se passa une main dans les cheveux signe d'un certain malaise tout en reprenant bien en mains son dossier. Voyant alors l'homme ramasser son smart phone en lui demandant si elle allait bien et s'il ne l'avait pas blessé, Lily se mit à sourire une fois de plus.

    « Non, ça va je vous remercie. »

    Jetant un coup d'œil à sa montre, la brunette ferma les yeux un court instant pour finalement les rouvrir et voir que l'homme souriait. Non pas qu'elle trouvait cela un brin étrange, mais...en faite si, elle trouvait cela tout à fait disproportionné au vu du fait que son portable venait de se prendre un choc et qu'elle, et bien elle était encore plus en retard maintenant, là c'était le cas de le dire, elle avait intérêt à se grouiller.

    « Docteur Bowen, enchantée. »

    La politesse était une chose primordiale chez Lily alors, retard ou non, au point où elle en était, elle tenait malgré tout à se présenter correctement, question de faire bonne impression mais si elle doutait de sa possibilité à le faire après ce qui venait de se passer avec le médecin. Une poignée de main professionnelle, la brunette entendit alors une voix masculine l'interpeller une deuxième depuis qu'elle était dans ce couloir.

    « Oui Mick, que se passe t-il ? »
    « Il veut vous voir maintenant. »
    « J'ai besoin d'un café, alors dîtes lui que j'arrive ! Et s'il vous pose un ultimatum...je ne sais pas, parler lui du dernier film de science fiction sorti, je suis sûr qu'il sera incollable là dessus. »
    « Mais?! Vous le connaissez? »
    « Non, mais j'en ai un à peu près du même âge à la maison. »
    « Exact, j'y vais. »
    « Merci Mick. »


    Se retournant vers le médecin qui était toujours là, elle lui fit un sourire. Il devait avoir vite comprit qu'au vu de la discussion brève qu'elle venait d'avoir avec l'homme qu'on pouvait dire comme son assistant -même s'il ne l'était pas vraiment- Lily était une femme assez débordée par le boulot.

    « Je...dois y aller, mon patient m'attend et j'ai réellement besoin d'un café au plus vite si je veux tenir toute la journée. »

    L'homme se mit alors à sourire une fois de plus, ce qui fit sourire Lily en retour bien entendu. Lui faisant signe alors de continuer quelques peu cette rencontre tout en allant vers la cafétéria, Lily fut ravie de voir qu'il acceptait de la suivre. Marchant alors un petit plus calmement aux côtés du médecin, Lily savait qu'elle ne devrait pas s'attarder car sinon le petit garçon à qui elle devait impérativement parler allait vite l'envoyer voir ailleurs, en même temps, qu'est-ce que c'était cette manie d'arriver une heure à l'avance aussi...?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Le travail c'est la santé ; t'es sûr ? Pv. Anton F. Mer 10 Fév 2010 - 17:28

    Anton ne pensait pas percuter quelqu’un ce matin mais c’est aussi ça les imprévues d’une journée. Enfin bref, il alla chercher son portable et vit que le coup de fil qu’il avait eu était celui de la voisine qui s’occupait de Joy. Il la rappellerait plus tard, ou alors elle le rappellerait si c’était vraiment quelque chose d’urgent. Il savait qu’elle n’appelait pas pour rien, donc là c’était sans doute juste pour donner des nouvelles comme il l’avait demandé. Puis, reportant son attention vers la jeune femme, il lui demanda s’il ne lui avait pas fait mal et si elle allait bien. La voyant sourire, il en fit tout autant. Mais il l’a vit regarder sa monter et sourit encore plus. Apparemment la jeune femme était en retard ou alors elle voulait se dépêcher pour ne pas l’être. La voyant alors se rapprocher de lui le bras tendu, il écouta ses propos et sourit.

    Docteur Foster. Enchanté également.

    Il serra la main de la jeune femme et la fixa dans les yeux. Bowen ? Il avait déjà entendu ce nom quelque part, mais il ne savait plus où. Sans aucun doute ici mais il ne savait plus à quelle occasion. Enfin bref, il regarda le jeune homme qui arriva près d’eux et les laissa parler. Il ne savait pas trop pourquoi il restait là, mais il ne bougeait plus. Pourquoi ? Aucune idée, mais il n’avait pas envie de partir maintenant. Il voulait s’excuser auprès de la jeune femme encore une fois, par politesse, mais il aurait très bien pû le faire plus tard non ? Si sans doute, mais bon il ne valait mieux pas réfléchir à ça maintenant. Ecoutant alors ce qui se disait entre les deux personnes à ses côtés, il sourit de plus belle. Une femme forte apparemment et mère de famille. Etre médecin ça n’est déjà pas évident, alors en plus avec des enfants. Anton sait ce que c’est, mais ça, elle n’avait pas besoin de le savoir après tout. Ils ne se connaissent pas. Voyant finalement le jeune homme partir, il reposa son attention sur la jeune femme. La voyant sourire, il en fit tout autant. Quand elle l’invita à l’accompagner à la cafétéria il accepta volontiers.

    Ca tombe bien, moi aussi j’ai besoin de caféine, je ne tiendrais pas sans.

    Il sourit à nouveau et continua de marcher avec elle. A vrai dire il ne savait pas trop de quoi parler avec la jeune femme. Il ne la connaissait pas et avec les femmes, il n’est pas du genre causant surtout après ce qu’il a vécu.

    Votre nom de famille me dit quelque chose, mais je n’arrive pas à m’en souvenir.

    Il eu un sourire désolé de ne plus se souvenir de son nom, il espérait qu’elle ne lui en tiendrait pas rigueur. Arrivant à la cafétéria, il lui ouvrit la porte et la laissa passer devant lui. Il la suivit et se prit un café et un muffin nature. Puis, il la regarda, voulant savoir si elle avait du temps pour parler un peu ou s’il valait mieux qu’elle y aille.

    Si vous devez y aller, je ne vous retient pas, je ne voudrais pas vous faire perdre votre temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Le travail c'est la santé ; t'es sûr ? Pv. Anton F. Mer 10 Fév 2010 - 17:57

    Il allait à la cafétéria également, parfait ainsi Lily pouvait s'y rendre avec lui. Marchant aux côtés de l'homme donc, elle avait comme l'impression que ce médecin la scrutait tel un scanner et cela la mit un brin mal à l'aise, cependant, la brunette ne le montra pas un seul instant. L'écoutant alors lui dire que son nom de famille lui disait quelque chose mais qu'il n'arrivait pas à s'en souvenir, la brunette esquissa un petit sourire en tournant la tête le regardant alors dans les yeux.

    « Je suis nouvelle ici. Cela m'étonnerait fort que vous connaissiez mon nom. »

    Premièrement elle était nouvelle sans cet hôpital, mais en plus elle venait tout juste de reprendre son nom de famille. Peut-être connaissait-il Thomas. Ce qui paraîtrait on ne peut plus étrange à Lily celui-ci se trouvant encore à New York. Et entre Miami et New York, il y avait tout de même quatre heures d'avion. Donc, Lily en venait à se dire que le docteur Foster et Thomas ne pouvaient pas se connaître, et tant mieux pour la brunette à vrai dire.

    « Je viens d'arriver dans l'état, je suis de New-York. Je suis la nouvelle psychologue pour l'enfance de l'hôpital. »

    Arrivant alors à la cafétéria, Lily entra en première dans la salle l'homme lui ayant tenu gentiment la porte. Galant ; un bon point ça. Allant donc prendre un café alors que l'homme lui acheta un muffin ainsi qu'un café, Lily l'écouta lui dire que si elle devait partir, il pouvait tout à fait le comprendre.

    « A vrai dire, je devrais, mais j'aimerai bien pouvoir boire mon café avant d'attaquer le boulot. »

    Souriant de nouveau, Lily et le docteur Foster allèrent prendre place à l'une des tables de la cafétéria. Prenant place, Lily but une gorgée de son café et se dit simplement que cette rencontre pourrait être l'occasion d'en savoir un petit peu plus sur cet hôpital. Non pas qu'elle était perdue, seulement parfois encore elle avait l'impression d'être à New York ainsi elle s'y perdait un petit peu. Simplement.

    « Alors dîtes-moi, vous travaillez ici depuis longtemps? »

    La curiosité n'était pas un défaut selon la brunette, non pour elle cela était plutôt le signe d'un véritable intérêt envers une personne. Et puis, ils étaient collègues alors c'était une question qu'elle pouvait très bien lui poser sans se sentir gênée, si? Portant une nouvelle fois son gobelet de café à ses lèvres, Lily remit une mèche de cheveux à sa place celle-ci la gênant un peu. Les cheveux lissés c'était bien, seulement c'était également un petit gênant de temps à autre, bref.
    Voyant que l'homme semblait hésitant quant à la réponse, Lily se dit alors qu'elle aurait sans doute mieux fait de garder sa question pour elle et de se taire. Zut.

    « Excusez-moi, je ne voulais pas être désobligeante. »

    Soudain, son smart phone sonna, elle le prit et vit qu'on la rappelait clairement à l'ordre pour son rendez-vous avec le petit Gamcker. Soupirant alors, elle ferma les yeux en se rendant compte que cet enfant allait décidément lui pourrir sa matinée, mais à part cela, elle adorait son travail....excepté quand on la rappelait constamment à l'ordre pour prendre un rendez-vous une heure à l'avance. Et puis franchement, ce n'était pas un enfant de huit ans qui allait lui dicter la bonne conduite à adopter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Le travail c'est la santé ; t'es sûr ? Pv. Anton F. Mer 10 Fév 2010 - 18:12

    En effet il avait besoin lui aussi de boire un café. Mais également de manger quelque chose, parce que depuis la veille au soir il n’avait pas mangé grand-chose, voire même presque rien. Marchant donc avec la jeune femme, il fronça les sourcils et lui expliqua qu’il avait déjà entendu son nom de famille, mais il ne savait plus où. Ecoutant sa réponse, il espérait qu’elle ne lui en voudrait pas et il hocha la tête en signe de compréhension. La laissant donc parler, il se mit à sourire de plus belle.

    Voilà où j’ai déjà entendu votre nom alors. Vous devez avoir Dan Hampton comme petit patient non ?

    Il l’a vit qui semblait surprise par sa question.

    Je l’ai eu en consultation il y a deux jours et il m’a parlé du docteur Bowen qui travaille ici.

    Tout s’expliquait pour Anton, mais en parlant, il se rendit compte qu’il n’aurait peut-être pas dû parler de ça. Parler travail au travail n’était pas forcément la meilleure chose à faire, mais bon au moins il lui expliquait comment il avait déjà entendu son nom de famille. Puis, il lui ouvrit la porte de la cafétéria et ils allèrent prendre un café et Anton prit en plus un muffin pour lui. Puis, il demanda à la jeune femme si elle ne devait pas aller travailler au lieu de rester avec lui, il écouta sa réponse.

    Je comprends.

    Il n’ajouta rien de plus et la suivit pour s’installer à une table. S’asseyant en face de la jeune femme, il posa son café et son muffin sur la table. Attrapant ce dernier, il commença à ouvrir l’emballage et écouta alors la question qui lui était posé. Levant la tête vers elle, il fronça les sourcils, ne sachant pas trop quel était le but final de cette question. Non pas qu’il pensait qu’elle allait vouloir lui faire une thérapie ou essayer de l’analyser. Mais il se demandait bien pourquoi elle voulait savoir ça. Puis, l’entendant s’excuser, il se mit alors à sourire. Il la vit prendre son portable, il n’avait pas eu le temps de lui répondre.

    Si vous devez vraiment y aller vous pouvez et on pourra reprendre cette conversation plus tard.

    Il sourit gentiment à la jeune femme, ne voulant pas l’empêcher d’aller travailler. Mais apparemment elle resterait là alors il se décida à répondre.

    Je travaille ici depuis cinq ans, ça fait le même laps de temps que j’habite ici avec mes filles.

    Finalement il l’avait dit tout seul qu’il avait des filles. Bon ça n’était pas bien méchant après tout. Mangeant un bout de muffin il regarda la jeune femme.

    Vous vous avez un fils si j’ai bien comprit ce que vous disiez tout à l’heure dans le couloir ?

    Il ne voulait pas paraître indiscret, juste savoir s’il avait bien comprit ou alors pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Le travail c'est la santé ; t'es sûr ? Pv. Anton F. Mer 10 Fév 2010 - 18:43

    Dan Hampton était en effet l'un des patients de Lily, un gentil petit garçon qui après s'être battu à l'école avait dû voir Lily à la demande de ses deux parents. Bien entendu, tout ceci n'étant que pour une simple bagarre d'enfant, Lily n'avait pas questionné vingt ans le petit Dan qui lui avait expliqué de suite le pourquoi du comment de la bagarre.
    Maintenant, Lily comprenait beaucoup mieux la raison pour laquelle ce médecin connaissait son nom de famille. Cela la rassurait d'une certaine façon car si le docteur Foster avait connu son nom parce qu'il connaissait de loin ou de près l'ex-mari de Lily, elle aurait légèrement paniquée.

    « Oh oui Dan. Un gentil petit garçon. »

    Le travail l'attendait, certes. Seulement, normalement son rendez-vous avez le petit Gamcker n'avait lieu que dans une petite heure, ainsi le petit garçon -enfin surtout ses deux parents- attendraient parce qu'elle n'était pas à leur service à proprement dit. Lily avait beaucoup de travail alors ils attendraient, cela était non négociable de toute manière.

    « Ne vous en faîtes pas. Mon rendez-vous est en avance, il attendra un peu. J'ai réellement besoin de ce café. »

    Elle s'était levée à cinq heures, elle avait dû s'occuper de son fils, gérer un peu les cartons dans la maison, enfin bref elle avait fait beaucoup de choses depuis cinq heures du matin, ainsi elle méritait amplement une petite pause.
    L'écoutant ensuite lui expliquer qu'il travaillait dans cet hôpital depuis cinq ans, Lily se mit à sourire, il était nouveau par rapport à d'autres apparemment. Mais, il n'était pas non plus nouveau comme elle pouvait l'être elle, cela pouvait toujours être utile, comme cela si un jour elle avait besoin de quelqu'un travaillant dans cet hôpital, Lily pourrait faire appel à cet homme-là.

    « Oui, un petit garçon de dix ans. Il s'appelle Nathan. »

    La plus grande fierté de Lily, son petit garçon. La seule chose qu'elle avait réussie dans sa relation avec Thomas finalement, ce petit garçon c'était sa vie, sans lui elle ne savait pas ce qu'elle deviendrait. Par exemple, lorsqu'elle avait quittée la maison après avoir apprit les tromperies de son mari, Nathan avait été là, et c'est lui qui l'avait réconforté alors que cela n'était pas du tout son rôle. Elle se souviendrait sans doute toujours de ce qu'il lui avait dit le soir alors qu'elle était dans son lit dans une chambre d'hôtel en pleurs ; « ce serait toujours là moi maman, je t'aime moi » Entendre cela de son petit garçon l'avait étonné mais au fond ça lui avait fait tellement de bien. C'est ainsi qu'elle avait réellement prit conscience de la maturité de son enfant, elle pouvait en être on ne peut plus fière, et elle l'était.

    « Et vous donc...vous avez deux filles c'est bien cela? »

    Il l'avait dit quelques instants plus tôt, seulement elle espérait avoir bien comprit sinon elle n'aurait pas l'air bête tiens. Elle le vit alors esquisser un sourire, et cela Lily comprit de suite que ça signifiait le fait qu'il était fier de ses enfants également, cela la fit sourire également bien évidemment. Elle savait ce que c'était, ainsi elle ne pouvait que le comprendre.
    Cependant, en regardant la main gauche de l'homme, elle ne vit aucun alliance, donc il n'était pas marié, étrange un bel homme comme lui devrait l'être pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Le travail c'est la santé ; t'es sûr ? Pv. Anton F. Mer 10 Fév 2010 - 19:08

    Oui très gentil.

    Anton se mit à sourire. C’est vrai que Dan n’était pas un méchant garçon. Cette fois là en effet ça avait été la bagarre mais au niveau de ses plaies ça n’était pas grand-chose de méchant. Il était déjà venu plusieurs fois à l’hôpital, monsieur aime faire l’imbécile et ça lui vaut des séjours à l’hôpital. Mais bon ça n’était pas du tout un mauvais garçon au contraire même. D’ailleurs Anton devait avouer qu’il aimait bien le voir et puis le petit aimait bien l’ennuyer aussi de temps en temps. Enfin bref, le médecin demanda ensuite à la jeune femme de parler plus tard avec elle si vraiment elle devait y aller. Ca ne le dérangeait pas lui, pas du tout même, si elle devait vraiment y aller. Mais il devait aussi avouer qu’il serait déçu de ne pas pouvoir lui parler un peu plus. Elle semblait être une femme forte et pleine d’énergie, le genre de femme qu’aime beaucoup Anton. Quoi ? Non stop on ne s’emballe pas. Les femmes c’est finit on n’y pense plus dans ce sens là. Amie d’accord mais rien de plus, stop ! Il écouta alors la réponse de la jeune femme et sourit.

    Bienvenue au club alors.

    Il leva son café et en but une gorgée. Mangeant alors de son muffin à nouveau, il demanda à la jeune femme s’il avait bien comprit le fait qu’elle ait un fils. Il avait cru comprendre cela quelques instants plus tôt. Ecoutant sa réponse, il sourit. Apparemment elle semblait vraiment proche de son fils, non pas avec le peu qu’elle venait de lui dire, mais par son sourire et son regard. Il pouvait le voir et il savait de quoi il parlait parce que lui c’était pareil avec ses filles. Son fils est donc plus âgé de que ses filles. Quoi ? Mais pourquoi est-ce qu’il pensait à ça à nouveau ? Bon, il fallait vraiment qu’il se reprenne là. Alors, buvant une gorgée de café, il le reposa sur la table et finit son muffin. Pour Anton ça avait été différent avec ses filles, lui aussi il avait entendu ses filles lui dire qu’il l’aime, mais lui avait comprit quand les deux petites étaient venues le voir un soir. Il était dans son lit et il réfléchissait à comment faire pour reprendre un minimum goût à la vie après son divorce. Il pensait à ce moment là au déménagement et elles étaient venues dormir avec lui et Alice lui avait dit « T’es le meilleur papa du monde et nous ont es fières d’être tes filles. » il avait comprit à ce moment là qu’il ne pourrait jamais se passer d’elle. Là-dessus Joy avait ajouté « Le seul et unique papa qu’on veut et qu’on aimera toute notre vie. » alors là c’était tout ce qu’il voulait entendre. Il avait besoin de réconfort et c’est grâce à ses filles qu’il n’avait pas sombré et depuis ce jour il voulait à tout prit être le plus fort pour ses filles. En pensant à tout ça, il se mit à sourire en coin et écouta la question de la jeune femme. Alors là il sourit encore plus. Oh que oui il est fier d’elles et pas qu’un peu.

    C’est ça. Alice à neuf ans et Joy en a six.

    Buvant une gorgée de café, il regarda la jeune femme. Il devait avouer qu’il n’avait pas parlé avec une personne dans cette ville depuis longtemps. Enfin, une personne qui ne semblait pas avoir d’arrières pensés sur lui ce qui faisait du bien. Gardant ses mains sur son café, il regarda la jeune femme dans les yeux et garda son sourire.

    Et votre mari travaille ici aussi ?

    Il se rendait compte de ce qu’il demandait et il se sentit un peu mal à l’aise. Il avait vu qu’elle n’avait pas d’alliance mais il voulait un peu savoir si elle était seule ou pas. Oh non Anton ! Rattrapes-toi au moins !

    Excusez-moi ça ne me regarde pas, oubliez ça.

    Il but une gorgée de café, un peu embarrassé. Mais quel crétin des fois !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Le travail c'est la santé ; t'es sûr ? Pv. Anton F. Mer 10 Fév 2010 - 19:45

    « Oh non ça ne risque pas. »

    Et encore heureux, voilà ce qu'elle avait eu envie de rajouter sur le moment, mais elle s'était retenue. Lily n'avait pas non plus besoin d'étaler ses états d'âme sur celui qui était aujourd'hui son ex mari. Baissant les yeux un petit instant, Lily se rendit alors compte que le fait qu'on la pense mariée lui faisait bien plus de mal qu'elle n'aurait pu le croire. Elle devait juste laisser le temps faire les choses pour s'habituer à son nouveau statut de femme à nouveau célibataire.

    « Il est architecte, et on a divorcé. »

    Au moins c'était clair maintenant. Même si le dire lui faisait mal, Lily devait faire face à ses démons dorénavant, elle n'avait pas tellement le choix en réalité. Buvant son café, Lily soupira par la suite, parler de Thomas était peut-être encore un petit peu trop tôt pour elle finalement. Il serait alors bon pour elle de changer rapidement de sujet.

    « Ne vous en faîtes pas, ce n'est rien. C'est juste...un peu trop récent et donc pas évident à aborder comme sujet, simplement. »

    Lui esquissant un sourire, Lily entendit soudainement son BlackBerry sonner, levant les yeux au ciel elle s'excusa auprès de l'homme et se dû de répondre alors à la personne qui lui téléphonait.

    « Oui Mick. J'arrive c'est bon, j'ai comprit. Mais vous me devrez un café ! »
    « Les parents sont en colère, ils commencent à s'impatienter et disent que vous vous fichez du monde. Ce ne sont pas exactement leurs mots mais... »
    « J'ai saisi l'idée Mick, j'arrive. »


    Raccrochant, elle termina son café d'une traite et regarda l'homme assit face à elle autour de la table à laquelle ils s'étaient installés il y avait seulement quelques minutes. Soupirant, Lily n'avait pas le choix, elle devait impérativement aller à son bureau et recevoir l'enfant sinon les parents risquaient de péter les plombs d'ici peu.

    « Je suis désolée...je dois aller bosser. »

    Elle se leva alors de table, passa ses mains sur sa jupe question d'enlever un quelconque pli qui pourrait être dérangeant. Attrapant son gobelet de café désormais vide, elle lui fit un beau sourire relatant alors de son plaisir à avoir rencontrer cet homme. Prenant son téléphone en main, elle vit alors le docteur Foster se lever à son tour comme pour la saluer poliment.

    « Ce fut un plaisir de faire votre connaissance docteur Foster. »

    Lily eut sur l'instant bien envie de lui dire « mon bureau est à cet étage si vous voulez parler » mais étrangement, elle eut quelque chose en elle qui la retînt de faire cela. Comme si au fond, elle eut un peu peur, de quoi par contre, ça elle n'en savait rien du tout, et c'était sans doute mieux ainsi.

    « A bientôt j'espère. »

    Voilà ça, ça avait le mérite d'être un comportement on ne peut plus professionnel. Tout ce dont elle avait réellement besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Le travail c'est la santé ; t'es sûr ? Pv. Anton F. Mer 10 Fév 2010 - 20:02

    Il ne s’attendait pas à ce qu’elle dise ça avec autant de virulence mais au moins c’était clair et net. Mais quand elle ajouta en plus le fait qu’elle était divorcée, il avait envie de sourire. Non pas pour la blesser, en aucun cas même, mais plutôt parce qu’il était rassuré. Rassuré ? Oh ça lui reprenait encore. Mais quel imbécile celui-là ! C’est vrai qu’une femme comme elle ne devrait pas être célibataire ça c’est sûr. Elle est forte, belle, elle semble agréable et gentille. Tout ce qu’un homme peu rechercher, alors Anton avait en effet pensé qu’elle était mariée ou qu’elle avait quelqu’un mais apparemment il s’était trompé. Il devait aussi avouer qu’il était plutôt content du fait qu’elle soit célibataire après tout il pourrait passer la voir de temps en temps. Toujours en termes professionnel, mais il pourrait au moins la voir. La laissant parler, il fit un sourire compréhensif. La difficulté à parler d’une personne qui fait mal il connaît ça aussi.

    Je comprends.

    Oh oui il comprenait mais ça n’étai pas le moment de s’étaler sur sa vie privé non plus. Lui souriant également, il la laissa répondre au téléphone. Il but une nouvelle gorgée de son café et regarda la jeune femme. Quand elle dit à son interlocuteur qu’elle arrivait, Anton fut déçu, mais il ne le montra pas.

    Pas de problème. Le devoir vous appelle, allez-y.

    Il sourit de plus belle et resta la regarder. Regardant les mains de la jeune femme qui lissait sa jupe, il se reprit aussitôt et fronça les sourcils. Il essaya de reprendre un comportement neutre et sourit pour ne pas lui montrer qu’il avait été . . . été quoi d’ailleurs ? Troublé ? Oui sans doute, enfin il ne savait pas très bien. Ecoutant ensuite la jeune femme parler, il sourit de plus belle. Il se leva également et la fixa dans les yeux.

    C’est réciproque.

    Oui, il avait apprécie de faire sa connaissance. Restant debout, il l’écouta à nouveau parler et sourit de plus belle.

    Je l’espère aussi.

    La laissant partir, il prit son café, mit le papier du muffin à la poubelle et sortit à son tour de la cafétéria. Il devait lui aussi aller travailler, mais il avait ce sourire collé aux lèvres. Marchant tranquillement, il entendit alors son portable sonner. La voisine, il décrocha alors et parla avec elle tout en allant voir son prochain patient.


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Le travail c'est la santé ; t'es sûr ? Pv. Anton F.

Revenir en haut Aller en bas
 

Le travail c'est la santé ; t'es sûr ? Pv. Anton F.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: Baptist Hospital-