Partagez
 

 I will never give up on you (m/b)

Aller en bas 

Benjamin Davis

messages : 468
name : sean
face + © : Hayden Christensen (ultracheese); ASTRA & flamefruits & (signature)
multinicks : gaelan, zachary, carter, kyle
points : 1735
age : 29 y.o (july 20)
♡ status : has a thing going on w/ mavis
work : nurse at Windmont Bay Clinic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mavis, lucy, tori, thalia, iyovi, avery

I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) EmptyDim 4 Aoû - 19:19



You're the one that I'm running to
Just give me your hand and hold on
Together we'll dance through this storm
-------------------------------
@Mavis Ridley
Il est on ne peut plus nerveux. C’est mercredi et il est presque l’heure d’aller chercher Mavis chez elle. Toute la journée, il a été distrait. Même ses patients le lui ont fait remarquer. Une vieille dame a même tapé dans le mille : ‘oh il y a une fille qui vous fait tourner la tête Benjamin !’ Comment avait-elle deviné ? Il fallait dire que depuis leur escapade au bureau du shérif et de leur baiser improvisé – plus celui qu’elle lui avait donné en partant – il ne cessait d’y repenser et de penser à elle. Il se demandait aussi ce qu’elle pouvait lui trouver alors qu’il avait été maladroit et avait agi de la pire des manières, tel un idiot. Cette fois, il avait de la chance, et il ne voulait pas la gâcher. En appelant le restaurant pour réserver, il leur avait demandé de les placer au meilleur endroit de la salle, si bien que la personne au téléphone avait demandé s’il fallait mettre de la musique pendant sa demande en mariage. Confus, il avait dû expliquer qu’il ne s’agissait que d’un rendez-vous, mais qu’il souhaitait qu’elle passe un moment inoubliable. Il voulait faire les choses bien. Retrouver un peu de romantisme en lui après ses divers échecs amoureux. Elle le méritait en tout cas. Elle s’était accrochée à lui avec une abnégation sans égale et c’était un juste retour des choses que de lui montrer qu’il n’avait pas balancé ses mots dans le but de lui faire plaisir, mais simplement parce qu’effectivement, Mavis lui plaisait plus que de raison. Il était tellement excité, qu’il était rentré plus tôt chez lui, avait pris une douche s’était changé, mais avait jugé qu’il fallait peut-être ranger la maison au cas où ils viennent passer la fin de soirée dans la maison de sa mère et il avait donc repris une douche après avoir nettoyé la maison comme s’il était prêt à la vendre. Se regardant dans la glace, il ne se jugeait pas assez bien. Il sortit la plupart de ses vêtements et les essaya un à un, mais rien n’était convenable. Soupirant, agacé par ses propres angoisses qui n’avaient ni queue ni tête, il opta pour un pantalon à pinces gris et une chemise noire portée sous une veste de costume grise également. Il ne pouvait pas être de mauvais goût de la sorte, n’est-ce pas ? Une nouvelle fois, il rangea, et comme il s’était agité, il avait repris une douche et avait changé de chemise, optant poune une blanche. Il était une vraie catastrophe. Il tentait de visualiser un scénario pour la soirée. Il priait pour que le rencard se passe aussi bien que ce qu’il l’envisageait, mais il se posait tant de questions puisqu’ils se connaissaient déjà très bien et qu’ils étaient amis, qu’il avait peur que ça fasse bizarre. Le jeune homme ne savait pas vraiment quoi faire de plus, aussi, il décida de se rendre au domicile de Mavis. Comment s’annoncer chez elle ? Devait-il l’embrasser alors qu’il venait la chercher ? Il n’avait plus l’habitude de tout ça. Il verrait bien sur le moment n’est-ce pas ? Faisant un détour par le fleuriste, il choisit de lui offrir des roses et des lys. Garant sa voiture juste devant l’appartement de la jeune femme, il prit une profonde inspiration avant de sonner à la porte, son bouquet dans la main, dissimulant presque son visage derrière. Il espérait qu’elle aimait les fleurs. Quand elle ouvrit la porte, le jeune homme se contenta de sourire, juste subjugué par la vue. Elle était magnifique. Il en avait presque oublié son texte, alors il dit simplement : « Wow. » Devenant rouge écarlate, il se cacha derrière les fleurs qu’il tenait toujours dans sa main avant de les mettre devant le nez de Mavis : « J’ai pris des fleurs ! Tu es prête ? » Il n’avait qu’une envie c’était de se taper la tête contre le mur devant lui. Elle devait le trouver ringard. Il allait faire tâche au restaurant.

_________________
While we thought we were gaining, we would turn back the tide, it still slips away. Our time has run out, our future has died, there's no more escape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alpha females don't run in packs.

Mavis Ridley

messages : 585
name : sow — pomeline.
face + © : ana de armas — romie.
multinicks : xavi, saveria, lilly, roxcy.
points : 955
age : twenty-eight yo.
♡ status : falling for benjamin.
work : former dance teacher — now working at the wbso (central).
home : apt #24, crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on | benjamin, etta, finn.

I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: Re: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) EmptyDim 11 Aoû - 17:32

Trop court, trop long, trop décolleté, pas assez, trop habillé, pas assez, autant de questions que tout le monde se posaient à l'approche d'un premier rendez-vous. Ce n'était pas le cas de Mavis, dont la robe était déjà toute trouvée. Non pas qu'elle faisait preuve d'une extrême confiance en elle pour choisir sa tenue avec autant de rapidité, mais elle savait avant tout combattre sa propre incertitude. Aussi, cette fois-là, avait-elle fait un choix plus que rapide. Néanmoins, la journée lui avait paru longue. Son travail au poste du shérif avait été un brin bâclé car les pensées de la jeune femme étaient ailleurs. Plusieurs dossiers mal classés, des appels ratés, une remarque de la shérif qu'elle n'avait même pas capté et l'un de ses collègues qui tentait de lui faire la discussion, en vain. La brune n'était pas là, perdue ailleurs dans une dimension parallèle. Bien sûr qu'elle appréhendait un minimum son rendez-vous - comme tous les premiers rendez-vous, mais elle se remémorait aussi leur dernière rencontre, ce premier puis ce second baiser échangés. Elle connaissait Benjamin depuis longtemps, assez pour estimer être une amie avant tout et une seule question taraudait son esprit : et si rien ne fonctionnait comme prévue, que se passerait-il ? Des pensées un brin confuses qu'elle balaya d'un revers de la main en fin d'après-midi, une fois son poste bouclé. Mavis fonça directement chez elle pour se préparer avec toute la minutie dont une danseuse pouvait faire preuve. La robe, les chaussures, le maquillage, la coiffure, elle fit de son mieux, tandis que l'appréhension grimpait à tout va. Prête une bonne heure à l'avance, la jeune femme avait erré dans son appartement, s'était installée dans son canapé, puis dans sa chambre, avant de reprendre le tour de son cocon. Dans ces instants là, Finn avait toujours de quoi la détendre mais étonnamment, Mavis ne passa aucun coup de fil à son amie et se contenta de s'asseoir dans son fauteuil en croisant les bras, le regard rivé sur l'heure. Le temps lui paraissait infiniment trop long et en ces moments de solitude, l'esprit de la brune avait tendance à s'éparpiller. Heureusement pour son palpitant - qui s'était emballé depuis - la sonnette retentit et c'est d'une façon plus que sereine qu'elle ouvrit la porte. Un bouquet de roses et de lys l'attendait alors qu'elle fronça les sourcils tout en se penchant, observant Benjamin qui se cachait derrière. Elle notifia sa réaction à sa vue, et ne put donc s'empêcher de lui offrir un immense sourire tandis qu'il plantait déjà le bouquet devant son nez. — Contente de savoir que j'te plais comme ça.. souffla-t-elle, un brin taquine, avant de saisir le bouquet. — C'est parfait, merci ! Attends, je vais les mettre dans l'eau tout de suite.. reprit-elle en trottinant dans sa cuisine, se rendant subitement compte qu'elle n'avait aucun vase. Interdite sur le coup, son esprit était habitué à réfléchir rapidement dans certaine situations et la jeune femme se saisit de la seule chose qui pouvait faire office de vase : un saladier. Amusée par la situation, elle installa le bouquet dans son vase de fortune sur le comptoir puis revint près de la porte pour rejoindre Ben. — Problème technique mais je suis prête, on peut y aller. Elle referma la porte derrière elle dans la foulée et dévala les escaliers aux côtés de Benjamin. Bien que son palpitant ait repris un rythme normal et que son appréhension se soit un tantinet dissipé, Mavis avait un mal fou à paraître naturelle. Ben ne devait pas en mener large non plus devant la situation. La brune ne se souvenait pas de la dernière fois où elle s'était retrouvée à un premier rendez-vous, ni même s'il fallait adopter un comportement particulier. Aussi choisit-elle d'arrêter de réfléchir et de faire preuve de sa spontanéité habituelle. — Très sexy ton costume.. souffla-t-elle avec amusement, alors qu'elle déposa furtivement un baiser sur sa joue, toujours taquine.

_________________

she said where'd you wanna go, how much you wanna risk, i'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss — just something i can turn to, somebody i can kiss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Benjamin Davis

messages : 468
name : sean
face + © : Hayden Christensen (ultracheese); ASTRA & flamefruits & (signature)
multinicks : gaelan, zachary, carter, kyle
points : 1735
age : 29 y.o (july 20)
♡ status : has a thing going on w/ mavis
work : nurse at Windmont Bay Clinic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mavis, lucy, tori, thalia, iyovi, avery

I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: Re: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) EmptyMer 14 Aoû - 19:30

Mavis était resplendissante. Elle n’avait pas besoin de s’apprêter pour être ravissante mais lorsqu’elle le faisait, elle volait la vedette à quiconque se trouvait à proximité. Lui qui la connaissait vêtue d’une blouse d’hôpital en papier avait l’impression de découvrir une autre personne alors qu’elle faisait honneur à leur rendez-vous dans sa petite robe noire. Le décolleté plongeant qu’elle arborait le subjuguait et il dut reprendre ses esprits en secouant la tête. Oui, elle lui plaisait, mais pas seulement parce qu’elle était bien vêtue. C’était tout ce qu’elle représentait ; cette main tendue, cette personne hors du commun qui colorait sa vie en noir et blanc, la rendant plus lumineuse. C’était aussi l’inconfort qu’elle lui faisait ressentir, lui qui avait eu du mal à faire confiance de nouveau, semblait au bout de la falaise, prêt à retomber amoureux malgré ses réticences. Parce que c’était elle. Alors qu’elle le déleste du bouquet, il laisse retomber ses bras le long de son corps et cherche machinalement ses poches. La jeune Ridley est contrainte de le laisser momentanément pour mettre les fleurs dans un vase, et ce contretemps lui fait penser qu’il aurait peut-être dû y songer lui-même. « J’aurais dû prévenir que j’amenais des fleurs, désolé… » Sa mère avait des tonnes de vases vides à la maison, il aurait dû songer à en mettre un dans sa voiture ? Non, c’était bien trop calculé, elle allait croire qu’il ne faisait rien spontanément alors que l’idée lui était venue en chemin. D’autant plus que problème technique ne signifiait pas qu’elle n’avait pas de vase, mais il ne demanda pas, trouvant la question plus qu’inutile, préférant se concentrer sur son rendez-vous plutôt que du possible vase qu’il aurait pu emmener. Alors qu’ils descendaient du perron côte à côte, Mavis complimenta sa tenue et lui offrit même un baiser sur la joue. Il songea un instant que peu de premiers rendez-vous sont de si bon augure. Après tout, peu peuvent se targuer d’avoir embrassé leur future petite-amie avant le premier rencard. Souriant, il lui déclare en toute honnêteté : « Merci… Je t’avoue que j’ai changé plusieurs fois de chemise… » Celle qu’il avait choisie auparavant été noire, mais il s’était tellement agité qu’il avait eu peur d’avoir l’air sale. Il ne pouvait pas croire qu’il avait aussi peu confiance en lui ces derniers temps. Ca ne se serait jamais produit auparavant. Avançant vers sa voiture, il ouvrit la portière côté passager, invitant Mavis à s’y glisser. Refermant la porte, il s’installa côté conducteur et se mit en route pour Portland. « Je suis le seul à être super nerveux ? » Qu’il demanda en posant son regard sur Mavis alors qu’il s’arrêtait à un feu rouge. Pourtant, il savait qu’il n’y avait pas de quoi. S’il y avait une personne qui n’avait jamais cessé de se comporter normalement avec lui, même quand elle avait appris qu’il était le frère d’un des disparus, c’était bien elle. C’était donc stupide. Mais pour essayer de meubler le trajet, il lui demanda : « Tu écoutes quoi comme musique ? » Il pouvait trouver une station de radio qui diffusait le genre qu’elle aimait.
Le trajet vers Portland n’était de toute façon pas très long. Le restaurant était en plein centre-ville, mais connaissant bien la ville où il était né, Davis se gara non loin de l’endroit où se trouvait le Mucca Osteria. S’il n’avait jamais mangé là-bas, il aimait beaucoup ce qu’il avait pu voir sur internet et s’était toujours dit qu’il y emmènerait quelqu’un qui lui était cher. « Voilà c’est là. » Qu’il montra d’un signe de tête à Mavis dont il avait saisi la main pour le court trajet jusqu’au restaurant. Se présentant au maitre d’hôtel, il relâcha la main de la jeune femme. « Bonjour, j’ai une réservation au nom de Davis. » Le maitre d’hôtel lui sourit bien aimablement et ajouta même une petite remarque : « Ah oui Mr Davis, on vous a bien mis à l’endroit que vous souhaitiez ! » En haut, dans un coin où ils n’auraient pas de brouhaha pour discuter. Gêné, il tira sur le col de sa chemise. « Ah, merci… » Et l’homme les invita à le suivre pour s’asseoir à leur table, leur donnant les cartes.

_________________
While we thought we were gaining, we would turn back the tide, it still slips away. Our time has run out, our future has died, there's no more escape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alpha females don't run in packs.

Mavis Ridley

messages : 585
name : sow — pomeline.
face + © : ana de armas — romie.
multinicks : xavi, saveria, lilly, roxcy.
points : 955
age : twenty-eight yo.
♡ status : falling for benjamin.
work : former dance teacher — now working at the wbso (central).
home : apt #24, crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on | benjamin, etta, finn.

I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: Re: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) EmptyHier à 16:35

Un sourire en coin et elle secoua la tête de droite à gauche, lorsqu'il s'excusa pour avoir amener des fleurs sans prévenir. Elle préférait de loin la spontanéité du moment et ne répondit guère à sa remarque. Son vase de fortune était parfait et celui-ci signifiait simplement que personne ne lui avait plus offert de fleurs depuis bien longtemps. Un souvenir bien lointain et une habitude qui se perdait de nos jours.. aussi fut-elle plus que ravie d'en bénéficier. Benjamin avait su l'étonner malgré le fait qu'ils se connaissaient depuis un moment maintenant. — C'est parfait. assura-t-elle concernant sa chemise, qu'elle replaça légèrement au niveau du col de sa main libre. Benjamin était parfait dans son costume et elle ne pouvait s'empêcher de lorgner sur lui avec insistance. Selon elle, il l'était tout autant dans sa petite tenue d'infirmier mais elle ne précisa pas ce point, le gardant bien au chaud. A vrai dire, il aurait pu se pointer dans un jogging ou avec un kilt, que Mavis l'aurait trouvé tout aussi charmant. Un brin étonnée par le fait qu'il lui ait ouvert la portière, la jeune femme s'installa sans ciller et replaça son décolleté franchement trop prononcé avant qu'il ne pénètre à son tour dans la voiture. L'excitation avait pris le dessus sur l'appréhension mais une certaine nervosité venait de traverser l'habitacle alors que Ben lui avoua son état d'esprit. — Je crois que oui, mais t'as pas besoin d'être nerveux, c'est juste moi.. La fille croisée à l'hôpital, celle qui a passé des mois sur son lit. Il connaissait tout d'elle, jusqu'à ses analyses sanguines et sa passion pour les desserts flottants qu'on lui servaient. Et elle était peut-être là, la raison pour laquelle Mavis ne se sentait plus du tout nerveuse depuis son arrivée, au contraire. Ce n'était pas un premier rendez-vous ordinaire, il n'y avait pas tous ces petits détails dont ils devaient discuter car ces deux là se connaissaient plutôt bien. Ils ne s'étaient pas juste côtoyé une fois ou deux, mais avaient vu les bons et les mauvais jours de chacun. — Peu importe. lança-t-elle ensuite concernant la musique, alors que d'elle même elle tritura la radio pour trouver une station potable. Mais la jeune femme était à mille lieux de penser à ça, beaucoup trop occupée à avoir ses pensées tournées vers Benjamin. Le trajet ne fut pas bien long jusqu'à Portland et alors qu'ils venaient de se garer, Mavis jeta un rapide coup d'oeil à l'endroit indiqué par Ben tandis que celui-ci saisissait déjà sa main. Elle porta longuement son regard sur ce geste et entrelaça ses doigts dans le sien tout en suivant le pas jusqu'à l'entrée du restaurant. Un endroit convivial et charmant, qu'elle jaugea pendant qu'il annonçait leur arrivée au maître d'hôtel. Pour toute réponse, Mavis lui offrit un bref sourire et arqua un sourcil lorsqu'il lui stipula avoir réservé l'endroit souhaité. Benjamin était visiblement plein de ressources et l'attention lui était plaisante, lui qui avait pris le soin de faire les choses biens, quoi que toujours aussi gêné. Une fois installée à table, la jeune femme tritura longuement la carte tout en restant muette. D'un oeil elle observait les alentours et de l'autre, tentait de faire un choix parmi la multitudes de plats - quoi que pas si multiple concernant ses goûts particuliers. — Je peux avoir un verre de rouge ? Celui que vous jugerez approprié et des.. tagliolini pesto e gamberi ? Mon italien est terrible, je sais bien.. questionna-t-elle à l'attention du serveur, plutôt détendu, qui acquiesça d'un simple signe de tête avant de prendre la commande Benjamin. Dans l'intervalle, la jeune femme s'accrocha à sa carte puis lorsqu'il eut terminé, lui tendit la sienne et posa ses mains sur la table. — Je connaissais pas, mais c'est sympa comme endroit. confia-t-elle avec son sourire en coin. — T'es toujours aussi nerveux ou ça va un peu mieux ?

_________________

she said where'd you wanna go, how much you wanna risk, i'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss — just something i can turn to, somebody i can kiss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: Re: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I will never give up on you (m/b)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» Deception might give us what we want in the present, but it will always take it away in the end — Siobhán
» La realite des enfants des rues, article du Sun-Sentinel
» Kote Dominiken ak Ayisyen ap kwaze fè sou entènet.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: