hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 I will never give up on you (m/b)

Aller en bas 

Benjamin Davis

messages : 510
name : sean
face + © : Hayden Christensen (stellae); ASTRA & padawanlost (signature)
multinicks : gaelan, zachary, carter, kyle, holden
points : 2032
age : 29 y.o (july 20)
♡ status : has a thing going on w/ lola
work : nurse at Windmont Bay Clinic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mavis, lucy, tori, thalia, iyovi, avery

I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) EmptyDim 4 Aoû - 19:19



You're the one that I'm running to
Just give me your hand and hold on
Together we'll dance through this storm
-------------------------------
@Mavis Ridley
Il est on ne peut plus nerveux. C’est mercredi et il est presque l’heure d’aller chercher Mavis chez elle. Toute la journée, il a été distrait. Même ses patients le lui ont fait remarquer. Une vieille dame a même tapé dans le mille : ‘oh il y a une fille qui vous fait tourner la tête Benjamin !’ Comment avait-elle deviné ? Il fallait dire que depuis leur escapade au bureau du shérif et de leur baiser improvisé – plus celui qu’elle lui avait donné en partant – il ne cessait d’y repenser et de penser à elle. Il se demandait aussi ce qu’elle pouvait lui trouver alors qu’il avait été maladroit et avait agi de la pire des manières, tel un idiot. Cette fois, il avait de la chance, et il ne voulait pas la gâcher. En appelant le restaurant pour réserver, il leur avait demandé de les placer au meilleur endroit de la salle, si bien que la personne au téléphone avait demandé s’il fallait mettre de la musique pendant sa demande en mariage. Confus, il avait dû expliquer qu’il ne s’agissait que d’un rendez-vous, mais qu’il souhaitait qu’elle passe un moment inoubliable. Il voulait faire les choses bien. Retrouver un peu de romantisme en lui après ses divers échecs amoureux. Elle le méritait en tout cas. Elle s’était accrochée à lui avec une abnégation sans égale et c’était un juste retour des choses que de lui montrer qu’il n’avait pas balancé ses mots dans le but de lui faire plaisir, mais simplement parce qu’effectivement, Mavis lui plaisait plus que de raison. Il était tellement excité, qu’il était rentré plus tôt chez lui, avait pris une douche s’était changé, mais avait jugé qu’il fallait peut-être ranger la maison au cas où ils viennent passer la fin de soirée dans la maison de sa mère et il avait donc repris une douche après avoir nettoyé la maison comme s’il était prêt à la vendre. Se regardant dans la glace, il ne se jugeait pas assez bien. Il sortit la plupart de ses vêtements et les essaya un à un, mais rien n’était convenable. Soupirant, agacé par ses propres angoisses qui n’avaient ni queue ni tête, il opta pour un pantalon à pinces gris et une chemise noire portée sous une veste de costume grise également. Il ne pouvait pas être de mauvais goût de la sorte, n’est-ce pas ? Une nouvelle fois, il rangea, et comme il s’était agité, il avait repris une douche et avait changé de chemise, optant poune une blanche. Il était une vraie catastrophe. Il tentait de visualiser un scénario pour la soirée. Il priait pour que le rencard se passe aussi bien que ce qu’il l’envisageait, mais il se posait tant de questions puisqu’ils se connaissaient déjà très bien et qu’ils étaient amis, qu’il avait peur que ça fasse bizarre. Le jeune homme ne savait pas vraiment quoi faire de plus, aussi, il décida de se rendre au domicile de Mavis. Comment s’annoncer chez elle ? Devait-il l’embrasser alors qu’il venait la chercher ? Il n’avait plus l’habitude de tout ça. Il verrait bien sur le moment n’est-ce pas ? Faisant un détour par le fleuriste, il choisit de lui offrir des roses et des lys. Garant sa voiture juste devant l’appartement de la jeune femme, il prit une profonde inspiration avant de sonner à la porte, son bouquet dans la main, dissimulant presque son visage derrière. Il espérait qu’elle aimait les fleurs. Quand elle ouvrit la porte, le jeune homme se contenta de sourire, juste subjugué par la vue. Elle était magnifique. Il en avait presque oublié son texte, alors il dit simplement : « Wow. » Devenant rouge écarlate, il se cacha derrière les fleurs qu’il tenait toujours dans sa main avant de les mettre devant le nez de Mavis : « J’ai pris des fleurs ! Tu es prête ? » Il n’avait qu’une envie c’était de se taper la tête contre le mur devant lui. Elle devait le trouver ringard. Il allait faire tâche au restaurant.

_________________
The world is frozen now, leaves all on the ground. And though, it feels the sun will never return but up here in the sky on this mountain high, above the clouds the light still shines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alpha females don't run in packs.

Lola Ridley

messages : 636
name : sow — pomeline.
face + © : adekane — saaya.
multinicks : xavi, blake and ward.
points : 1132
age : twenty-nine yo (31/10).
♡ status : falling for benjamin.
work : working at the wbso (central) — trying to get her own catering company.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nope (ec) benjamin, etta, finn.

I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: Re: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) EmptyDim 11 Aoû - 17:32

Trop court, trop long, trop décolleté, pas assez, trop habillé, pas assez, autant de questions que tout le monde se posaient à l'approche d'un premier rendez-vous. Ce n'était pas le cas de Mavis, dont la robe était déjà toute trouvée. Non pas qu'elle faisait preuve d'une extrême confiance en elle pour choisir sa tenue avec autant de rapidité, mais elle savait avant tout combattre sa propre incertitude. Aussi, cette fois-là, avait-elle fait un choix plus que rapide. Néanmoins, la journée lui avait paru longue. Son travail au poste du shérif avait été un brin bâclé car les pensées de la jeune femme étaient ailleurs. Plusieurs dossiers mal classés, des appels ratés, une remarque de la shérif qu'elle n'avait même pas capté et l'un de ses collègues qui tentait de lui faire la discussion, en vain. La brune n'était pas là, perdue ailleurs dans une dimension parallèle. Bien sûr qu'elle appréhendait un minimum son rendez-vous - comme tous les premiers rendez-vous, mais elle se remémorait aussi leur dernière rencontre, ce premier puis ce second baiser échangés. Elle connaissait Benjamin depuis longtemps, assez pour estimer être une amie avant tout et une seule question taraudait son esprit : et si rien ne fonctionnait comme prévue, que se passerait-il ? Des pensées un brin confuses qu'elle balaya d'un revers de la main en fin d'après-midi, une fois son poste bouclé. Mavis fonça directement chez elle pour se préparer avec toute la minutie dont une danseuse pouvait faire preuve. La robe, les chaussures, le maquillage, la coiffure, elle fit de son mieux, tandis que l'appréhension grimpait à tout va. Prête une bonne heure à l'avance, la jeune femme avait erré dans son appartement, s'était installée dans son canapé, puis dans sa chambre, avant de reprendre le tour de son cocon. Dans ces instants là, Finn avait toujours de quoi la détendre mais étonnamment, Mavis ne passa aucun coup de fil à son amie et se contenta de s'asseoir dans son fauteuil en croisant les bras, le regard rivé sur l'heure. Le temps lui paraissait infiniment trop long et en ces moments de solitude, l'esprit de la brune avait tendance à s'éparpiller. Heureusement pour son palpitant - qui s'était emballé depuis - la sonnette retentit et c'est d'une façon plus que sereine qu'elle ouvrit la porte. Un bouquet de roses et de lys l'attendait alors qu'elle fronça les sourcils tout en se penchant, observant Benjamin qui se cachait derrière. Elle notifia sa réaction à sa vue, et ne put donc s'empêcher de lui offrir un immense sourire tandis qu'il plantait déjà le bouquet devant son nez. — Contente de savoir que j'te plais comme ça.. souffla-t-elle, un brin taquine, avant de saisir le bouquet. — C'est parfait, merci ! Attends, je vais les mettre dans l'eau tout de suite.. reprit-elle en trottinant dans sa cuisine, se rendant subitement compte qu'elle n'avait aucun vase. Interdite sur le coup, son esprit était habitué à réfléchir rapidement dans certaine situations et la jeune femme se saisit de la seule chose qui pouvait faire office de vase : un saladier. Amusée par la situation, elle installa le bouquet dans son vase de fortune sur le comptoir puis revint près de la porte pour rejoindre Ben. — Problème technique mais je suis prête, on peut y aller. Elle referma la porte derrière elle dans la foulée et dévala les escaliers aux côtés de Benjamin. Bien que son palpitant ait repris un rythme normal et que son appréhension se soit un tantinet dissipé, Mavis avait un mal fou à paraître naturelle. Ben ne devait pas en mener large non plus devant la situation. La brune ne se souvenait pas de la dernière fois où elle s'était retrouvée à un premier rendez-vous, ni même s'il fallait adopter un comportement particulier. Aussi choisit-elle d'arrêter de réfléchir et de faire preuve de sa spontanéité habituelle. — Très sexy ton costume.. souffla-t-elle avec amusement, alors qu'elle déposa furtivement un baiser sur sa joue, toujours taquine.

_________________

「 her mind is a mess and she has no intention of cleaning today 」
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Benjamin Davis

messages : 510
name : sean
face + © : Hayden Christensen (stellae); ASTRA & padawanlost (signature)
multinicks : gaelan, zachary, carter, kyle, holden
points : 2032
age : 29 y.o (july 20)
♡ status : has a thing going on w/ lola
work : nurse at Windmont Bay Clinic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mavis, lucy, tori, thalia, iyovi, avery

I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: Re: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) EmptyMer 14 Aoû - 19:30

Mavis était resplendissante. Elle n’avait pas besoin de s’apprêter pour être ravissante mais lorsqu’elle le faisait, elle volait la vedette à quiconque se trouvait à proximité. Lui qui la connaissait vêtue d’une blouse d’hôpital en papier avait l’impression de découvrir une autre personne alors qu’elle faisait honneur à leur rendez-vous dans sa petite robe noire. Le décolleté plongeant qu’elle arborait le subjuguait et il dut reprendre ses esprits en secouant la tête. Oui, elle lui plaisait, mais pas seulement parce qu’elle était bien vêtue. C’était tout ce qu’elle représentait ; cette main tendue, cette personne hors du commun qui colorait sa vie en noir et blanc, la rendant plus lumineuse. C’était aussi l’inconfort qu’elle lui faisait ressentir, lui qui avait eu du mal à faire confiance de nouveau, semblait au bout de la falaise, prêt à retomber amoureux malgré ses réticences. Parce que c’était elle. Alors qu’elle le déleste du bouquet, il laisse retomber ses bras le long de son corps et cherche machinalement ses poches. La jeune Ridley est contrainte de le laisser momentanément pour mettre les fleurs dans un vase, et ce contretemps lui fait penser qu’il aurait peut-être dû y songer lui-même. « J’aurais dû prévenir que j’amenais des fleurs, désolé… » Sa mère avait des tonnes de vases vides à la maison, il aurait dû songer à en mettre un dans sa voiture ? Non, c’était bien trop calculé, elle allait croire qu’il ne faisait rien spontanément alors que l’idée lui était venue en chemin. D’autant plus que problème technique ne signifiait pas qu’elle n’avait pas de vase, mais il ne demanda pas, trouvant la question plus qu’inutile, préférant se concentrer sur son rendez-vous plutôt que du possible vase qu’il aurait pu emmener. Alors qu’ils descendaient du perron côte à côte, Mavis complimenta sa tenue et lui offrit même un baiser sur la joue. Il songea un instant que peu de premiers rendez-vous sont de si bon augure. Après tout, peu peuvent se targuer d’avoir embrassé leur future petite-amie avant le premier rencard. Souriant, il lui déclare en toute honnêteté : « Merci… Je t’avoue que j’ai changé plusieurs fois de chemise… » Celle qu’il avait choisie auparavant été noire, mais il s’était tellement agité qu’il avait eu peur d’avoir l’air sale. Il ne pouvait pas croire qu’il avait aussi peu confiance en lui ces derniers temps. Ca ne se serait jamais produit auparavant. Avançant vers sa voiture, il ouvrit la portière côté passager, invitant Mavis à s’y glisser. Refermant la porte, il s’installa côté conducteur et se mit en route pour Portland. « Je suis le seul à être super nerveux ? » Qu’il demanda en posant son regard sur Mavis alors qu’il s’arrêtait à un feu rouge. Pourtant, il savait qu’il n’y avait pas de quoi. S’il y avait une personne qui n’avait jamais cessé de se comporter normalement avec lui, même quand elle avait appris qu’il était le frère d’un des disparus, c’était bien elle. C’était donc stupide. Mais pour essayer de meubler le trajet, il lui demanda : « Tu écoutes quoi comme musique ? » Il pouvait trouver une station de radio qui diffusait le genre qu’elle aimait.
Le trajet vers Portland n’était de toute façon pas très long. Le restaurant était en plein centre-ville, mais connaissant bien la ville où il était né, Davis se gara non loin de l’endroit où se trouvait le Mucca Osteria. S’il n’avait jamais mangé là-bas, il aimait beaucoup ce qu’il avait pu voir sur internet et s’était toujours dit qu’il y emmènerait quelqu’un qui lui était cher. « Voilà c’est là. » Qu’il montra d’un signe de tête à Mavis dont il avait saisi la main pour le court trajet jusqu’au restaurant. Se présentant au maitre d’hôtel, il relâcha la main de la jeune femme. « Bonjour, j’ai une réservation au nom de Davis. » Le maitre d’hôtel lui sourit bien aimablement et ajouta même une petite remarque : « Ah oui Mr Davis, on vous a bien mis à l’endroit que vous souhaitiez ! » En haut, dans un coin où ils n’auraient pas de brouhaha pour discuter. Gêné, il tira sur le col de sa chemise. « Ah, merci… » Et l’homme les invita à le suivre pour s’asseoir à leur table, leur donnant les cartes.

_________________
The world is frozen now, leaves all on the ground. And though, it feels the sun will never return but up here in the sky on this mountain high, above the clouds the light still shines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alpha females don't run in packs.

Lola Ridley

messages : 636
name : sow — pomeline.
face + © : adekane — saaya.
multinicks : xavi, blake and ward.
points : 1132
age : twenty-nine yo (31/10).
♡ status : falling for benjamin.
work : working at the wbso (central) — trying to get her own catering company.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nope (ec) benjamin, etta, finn.

I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: Re: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) EmptyDim 18 Aoû - 16:35

Un sourire en coin et elle secoua la tête de droite à gauche, lorsqu'il s'excusa pour avoir amener des fleurs sans prévenir. Elle préférait de loin la spontanéité du moment et ne répondit guère à sa remarque. Son vase de fortune était parfait et celui-ci signifiait simplement que personne ne lui avait plus offert de fleurs depuis bien longtemps. Un souvenir bien lointain et une habitude qui se perdait de nos jours.. aussi fut-elle plus que ravie d'en bénéficier. Benjamin avait su l'étonner malgré le fait qu'ils se connaissaient depuis un moment maintenant. — C'est parfait. assura-t-elle concernant sa chemise, qu'elle replaça légèrement au niveau du col de sa main libre. Benjamin était parfait dans son costume et elle ne pouvait s'empêcher de lorgner sur lui avec insistance. Selon elle, il l'était tout autant dans sa petite tenue d'infirmier mais elle ne précisa pas ce point, le gardant bien au chaud. A vrai dire, il aurait pu se pointer dans un jogging ou avec un kilt, que Mavis l'aurait trouvé tout aussi charmant. Un brin étonnée par le fait qu'il lui ait ouvert la portière, la jeune femme s'installa sans ciller et replaça son décolleté franchement trop prononcé avant qu'il ne pénètre à son tour dans la voiture. L'excitation avait pris le dessus sur l'appréhension mais une certaine nervosité venait de traverser l'habitacle alors que Ben lui avoua son état d'esprit. — Je crois que oui, mais t'as pas besoin d'être nerveux, c'est juste moi.. La fille croisée à l'hôpital, celle qui a passé des mois sur son lit. Il connaissait tout d'elle, jusqu'à ses analyses sanguines et sa passion pour les desserts flottants qu'on lui servaient. Et elle était peut-être là, la raison pour laquelle Mavis ne se sentait plus du tout nerveuse depuis son arrivée, au contraire. Ce n'était pas un premier rendez-vous ordinaire, il n'y avait pas tous ces petits détails dont ils devaient discuter car ces deux là se connaissaient plutôt bien. Ils ne s'étaient pas juste côtoyé une fois ou deux, mais avaient vu les bons et les mauvais jours de chacun. — Peu importe. lança-t-elle ensuite concernant la musique, alors que d'elle même elle tritura la radio pour trouver une station potable. Mais la jeune femme était à mille lieux de penser à ça, beaucoup trop occupée à avoir ses pensées tournées vers Benjamin. Le trajet ne fut pas bien long jusqu'à Portland et alors qu'ils venaient de se garer, Mavis jeta un rapide coup d'oeil à l'endroit indiqué par Ben tandis que celui-ci saisissait déjà sa main. Elle porta longuement son regard sur ce geste et entrelaça ses doigts dans le sien tout en suivant le pas jusqu'à l'entrée du restaurant. Un endroit convivial et charmant, qu'elle jaugea pendant qu'il annonçait leur arrivée au maître d'hôtel. Pour toute réponse, Mavis lui offrit un bref sourire et arqua un sourcil lorsqu'il lui stipula avoir réservé l'endroit souhaité. Benjamin était visiblement plein de ressources et l'attention lui était plaisante, lui qui avait pris le soin de faire les choses biens, quoi que toujours aussi gêné. Une fois installée à table, la jeune femme tritura longuement la carte tout en restant muette. D'un oeil elle observait les alentours et de l'autre, tentait de faire un choix parmi la multitudes de plats - quoi que pas si multiple concernant ses goûts particuliers. — Je peux avoir un verre de rouge ? Celui que vous jugerez approprié et des.. tagliolini pesto e gamberi ? Mon italien est terrible, je sais bien.. questionna-t-elle à l'attention du serveur, plutôt détendu, qui acquiesça d'un simple signe de tête avant de prendre la commande Benjamin. Dans l'intervalle, la jeune femme s'accrocha à sa carte puis lorsqu'il eut terminé, lui tendit la sienne et posa ses mains sur la table. — Je connaissais pas, mais c'est sympa comme endroit. confia-t-elle avec son sourire en coin. — T'es toujours aussi nerveux ou ça va un peu mieux ?

_________________

「 her mind is a mess and she has no intention of cleaning today 」
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Benjamin Davis

messages : 510
name : sean
face + © : Hayden Christensen (stellae); ASTRA & padawanlost (signature)
multinicks : gaelan, zachary, carter, kyle, holden
points : 2032
age : 29 y.o (july 20)
♡ status : has a thing going on w/ lola
work : nurse at Windmont Bay Clinic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mavis, lucy, tori, thalia, iyovi, avery

I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: Re: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) EmptyMar 20 Aoû - 0:54

Benjamin rougit légèrement quand la jeune femme prit soin de réajuster le col de sa chemise. C’était embarrassant qu’après tant d’années, le cadet des Davis ne sache toujours pas comment se vêtir correctement. Enfant, il fallait toujours que sa mère remette ses cheveux en place, sa veste, son col ou toute autre chose. Benjamin avait presque l’impression de repartir en enfance rien que par ce petit geste. Il n’était pas détendu pour autant mais il fallait avouer qu’il avait tant envie de bien faire qu’il refusait de dire ou faire quelque chose d’inconsidéré, alors il se tut, juste parce qu’il ne savait quoi dire. Et Mavis souleva une vérité importante. Alors qu’il lui confiait être nerveux et qu’il avait l’impression d’être le seul, elle admit qu’il n’avait pas de quoi. Ils se connaissaient bien, ils s’appréciaient, ils en étaient devenus bons amis même s’il avait en premier lieu repoussé ses avances, alors il n’avait qu’à agir comme s’ils étaient deux amis qui sortaient. Sauf que les sentiments s’en mêlaient et Benjamin craignait là que ça change la donne entre eux. Honnête, il prend une profonde inspiration : « Ca fait des années que j’ai pas été en rencard… Et j’ai toujours peur que ça foire… » Et il aurait dû ajouter en particulier avec elle parce qu’il tenait à ce que ça marche entre eux. Mavis s’avérait être la lumière dans la pièce obscure. Celle qui petit à petit lui redonnait confiance en lui et il voulait croire que cette fois, le bonheur n’allait pas être éphémère. Elle était la personne qui le connaissait le mieux à Windmont Bay, ça ne faisait pas de doute. Mavis se fiche bien de la musique qu’il met en fond. Intrigué, il demande si c’est parce qu’elle n’en a que faire parce qu’elle est pour l’éclectisme, ou que ce n’est juste pas sa tasse de thé : « T’es pas difficile ou pas très musique ? » Quoiqu’il en soit, elle mit une station en fond, que Ben n’écouta pas d’ailleurs, concentré sur la route et croisant de temps à autre le regard de la jeune femme. Et à la sortie du véhicule, il sourit quand il sentit les doigts de Mavis s’entrelacer aux siens alors que son geste n’avait rien d’attendu pour elle. Au restaurant, une fois installé, Benjamin était si nerveux qu’il avait oublié de mentionner qu’il souhaitait lui offrir le menu à six plats afin d’avoir un aperçu de ce qui se faisait de mieux par les chefs, aussi Mavis commanda un plat spécifique, et honteux, il l’interpella timidement : « Hmh Mavis, je pensais prendre le menu dégustation, ça te tente ? » Il était bien inscrit sur la carte qu’il fallait que ce soit un choix partagé par les convives, alors il tenta de la convaincre : « Ca permet de découvrir un peu de tout ? Et…j’ai entendu dire que c’était incroyable ! » Il avait eu des échos à la clinique de Windmont Bay et ça lui avait donné l’envie d’essayer. Toutefois, il en convenait que ça pouvait faire beaucoup. Alors il tint à la rassurer : « Sinon je prendrais autre chose. » Il était emballé par le plat ‘Bistecca di Manzo’, alors quoi qu’elle décide, il serait heureux. Elle voulait du vin, alors le jeune Davis prit les devants et demanda au serveur, le tout en italien : « Et pour le vin rouge mettez votre meilleure bouteille s’il vous plait ! » Il la savait amatrice de bon vin, il voulait qu’elle puisse apprécier celui qu’elle aurait ce soir. Il sortait le grand jeu car pour lui, il n’y avait que ça qu’elle méritait. Le serveur parti, Ben sourit à la jeune Ridley en lui confiant qu’il n’y avait jamais mis les pieds auparavant, ça serait une découverte. « J’y étais jamais venu non plus. Mais je voulais essayer. » Et il espérait que le vieil homme qui le lui avait conseillé ne s’était pas moqué de lui. Approchant sa main de celle de Mavis avant de poser la sienne sur celle de la jeune femme il acquiesça dans un sourire : « Ca va mieux… Je suis content d’être ici avec toi. » A ce moment-même, il n’avait besoin de rien d’autre.

_________________
The world is frozen now, leaves all on the ground. And though, it feels the sun will never return but up here in the sky on this mountain high, above the clouds the light still shines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alpha females don't run in packs.

Lola Ridley

messages : 636
name : sow — pomeline.
face + © : adekane — saaya.
multinicks : xavi, blake and ward.
points : 1132
age : twenty-nine yo (31/10).
♡ status : falling for benjamin.
work : working at the wbso (central) — trying to get her own catering company.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nope (ec) benjamin, etta, finn.

I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: Re: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) EmptyDim 25 Aoû - 13:22

Face à la sincérité du jeune homme, Mavis ne put qu'esquisser un sourire. Elle ne connaissait pas tout de sa vie, uniquement les détails qu'il avait bien souhaité lui donner. Elle savait simplement qu'il avait été marié durant plusieurs années à une femme fantôme et que le divorce avait été prononcé quelques mois auparavant. A l'époque, Mavis avait parfaitement compris qu'elle n'avait aucune chance avec lui : Benjamin n'était pas Robson, même si elle ignorait, à ce moment là, la relation qui l'unissait à sa femme. Elle n'avait néanmoins posé aucunes questions de plus et avait accepté la chose, cherchant simplement à rester amie avec lui. Bien qu'elle savait pertinemment qu'avec le temps, ses sentiments grandissaient sans qu'elle ne puisse les réprimer. Néanmoins, malgré ce constat, la brune n'avait alors, pas poursuivi ses ambitions et avait, apparemment, attendu bien sagement dans son coin tandis que le moment propice pointait le bout de son nez. — Je comprends. répondit-elle, sans trop savoir quoi ajouter de plus pour l'aider. Elle espérait simplement qu'une fois installés au restaurant, Ben saurait se détendre - avec un peu de vin s'il le fallait. — J'suis pas difficile.. reprit-elle ensuite en haussant les épaules. Tout lui convenait, du rock à la pop en passant par la musique classique, en fonction de son humeur mais au même titre que Benjamin, elle n'était pas franchement en mesure d'écouter quoi que ce soit et d'y prendre goût puisque ses pensées étaient ailleurs. Perdue dans ce fameux restaurant où leur soirée venait de commencer alors que visiblement, Mavis avait fait une bourde. Elle porta donc son regard sur Ben et reprit dans la foulée. — D'accord, va pour le menu dégustation, je te fais confiance ! En soit, la jeune femme n'était pas difficile et s'il estimait qu'un menu pareil était approprié, elle était tout à fait à même de le suivre dans cette idée. Tout sur le carte avait l'air intéressant aussi changea-t-elle ses plans dans la foulée. Son verre de vin se transforma d'ailleurs en une bouteille, la meilleure qui plus est, ce à quoi la jeune femme s'étonna. Benjamin faisait réellement preuve d'attention pour leur soirée et elle ne pouvait que l'en remercier. Depuis le temps qu'elle l'attendait.. Son regard parcourait toujours la salle tandis que Ben lui avoua aller mieux, tandis que sa main venait déjà de trouver la sienne. La jeune femme, attendrie, lui offrit un sourire, ravie de leur rapprochement et du fait qu'il se confie aussi facilement à elle. — Tant mieux alors, je le suis aussi. assura-t-elle en se redressant. Hésitante une seconde, Mavis ne sut qu'elle sujet aborder avec lui pour leur soirée. Sa mère, son frère, autant de point qu'elle aurait souhaité traiter mais la brune se fit muette à leur propos, estimant que Benjamin n'avait pas besoin qu'elle ramène de douloureux souvenirs à lui alors qu'il s'agissait de leur soirée. Une soirée qui se voulait pleine de promesse et de légèreté, le reste pouvait sûrement attendre demain. — Et si jamais t'as peur que ça foire.. commença-t-elle subitement, reprenant les paroles qu'il avaient lancé dans la voiture. — ça risque pas, sinon j'me sentirais obligé d'en arriver au même point qu'au poste. Une référence à leur sortie en beauté, lorsqu'ils avaient dû s'embrasser afin de trouver une excuse valable à leur présence là-bas. Une boutade afin de détendre l'atmosphère et de prouver à Benjamin qu'ils n'avaient qu'à rester eux-mêmes pour passer une bonne soirée. Ce que Mavis tentait tant bien que mal de faire, persuadée que rien de mauvais ne pouvait se produire.

_________________

「 her mind is a mess and she has no intention of cleaning today 」
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Benjamin Davis

messages : 510
name : sean
face + © : Hayden Christensen (stellae); ASTRA & padawanlost (signature)
multinicks : gaelan, zachary, carter, kyle, holden
points : 2032
age : 29 y.o (july 20)
♡ status : has a thing going on w/ lola
work : nurse at Windmont Bay Clinic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mavis, lucy, tori, thalia, iyovi, avery

I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: Re: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) EmptyVen 30 Aoû - 23:42

Benjamin ne se voyait pas mentir à Mavis. Il avait besoin de se sentir plus honnête que jamais. Lui qui avait beaucoup menti par le passé, certes pour se protéger lui-même ainsi que les autres, avait de bonnes raisons de croire que l’honnêteté avait le pouvoir de consolider les relations. La jeune femme s’était montrée présente pour lui et vice-versa et pour une fois qu’il s’imaginait construire quelque chose, il souhaitait faire tout son possible pour que l’envie ne prenne pas à Mavis de prendre ses jambes à son cou. Aussi, il avait levé le voile sur son mariage caché, sur sa vie de famille et tout ce dont il ne parlait que très rarement. Mavis n’avait que très peu de choses à lui raconter à cause de son amnésie due à son accident, il valait donc mieux qu’il fasse la conversation. C’était troublant pour lui de ne parler que du présent à son sujet, mais au moins elle ne trainait pas de casseroles comme lui et ensemble, ils pouvaient entrevoir un futur. Il s’emballait peut être un peu, mais ce rendez-vous n’avait rien de banal. Après tout, ils avaient brûlé les étapes et se connaissaient plus que bien pour avoir été son infirmier personnel. Au sujet de la musique, Benjamin se sentait un peu comme elle. Il n’était pas non plus difficile, mais il y avait certaines musiques qui lui tapaient sur le système. « Moi je peux l’être, mais pas franchement avec la musique. J’en écoute pas souvent. » Il fallait dire que son métier ne lui laissait pas le loisir d’en écouter beaucoup et une fois chez lui, il était trop occupé avec l’affaire des quatre disparus, si bien que la vieille chaine-hifi restait éteinte. Ben se mordit la lèvre alors qu’il lui sembla que Mavis se sentait gênée par l’épisode du menu. Confus, il ne savait pas bien comment réagir, mais alors qu’elle lui avoua lui faire confiance, il redonna leurs cartes au serveur qui s’éloigna et une fois qu’il était suffisamment loin, il s’excusa, penaud. « J’espère que je t’ai pas empêchée de prendre ce que tu voulais, je me suis juste dit qu’au moins on aura testé le meilleur… Je suis désolé. » Il avait peut-être trop dirigé la soirée, mais ça partait d’un bon sentiment, il voulait qu’elle ait accès à ce qui se faisait de mieux. Ben n’avait pas de souci à se faire au sujet de la note finale, qui serait probablement salée, il sortait tellement peu qu’il pouvait bien se le permettre. Grimaçant, il avoua en recherche de confiance : « Des fois je me demande ce que tu me trouves. » Il se trouvait tellement ridicule. Peut-être que c’était ça qui avait fait son charme, mais l’ancien Benjamin avait bien plus d’assurance. Mais les événements marquants dans sa vie semblaient bouleverser le garçon si impassible à l’ordinaire. Tandis qu’ils attendaient leurs plats, le jeune couple laissait transparaitre un certain malaise. Ils se connaissaient tant qu’ils ne savaient même plus quoi aborder. Il s’amusa d’ailleurs de la réflexion que la jeune femme lui fit. Il est vrai qu’elle était celle qui avait fait le pas en avant. Sans ça, ils se tourneraient encore autour, sans vraiment se dire qu’ils pouvaient se laisser une chance. « J’ai fait qu’y repenser depuis. » A ce baiser, à cette adrénaline qui les avait poussés à franchir le pas et qu’il remerciait à l’heure actuelle. Cette femme était incroyable. Il s’avouait chanceux. Il rit, avant de relancer le sujet sur cet épisode assez cocasse. « J’espère que personne ne t’a fait de remarque le lendemain au travail ? J’ai oublié de te demander… » Lui ne parlait pas de sa vie privée, mais en même temps, rien ne s’était produit à l’hôpital. On finit par leur porter le premier plat et Benjamin fut émerveillé par la présentation. « J’ose à peine le manger tellement c’est bien présenté ! J’espère que ça sera aussi bon ! » Le rendez-vous ne se jouait pas là-dessus, mais en partie.

_________________
The world is frozen now, leaves all on the ground. And though, it feels the sun will never return but up here in the sky on this mountain high, above the clouds the light still shines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alpha females don't run in packs.

Lola Ridley

messages : 636
name : sow — pomeline.
face + © : adekane — saaya.
multinicks : xavi, blake and ward.
points : 1132
age : twenty-nine yo (31/10).
♡ status : falling for benjamin.
work : working at the wbso (central) — trying to get her own catering company.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nope (ec) benjamin, etta, finn.

I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: Re: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) EmptyLun 7 Oct - 20:26

Elle ne se souvenait plus avec certitude de la manière dont un rendez vous devait se dérouler. La chose ne lui était plus vraiment familière et même si Mavis espérait depuis longtemps pouvoir revivre une histoire, elle n'en avait pas cherché une. Benjamin était tombé devant elle par le hasard de son accident et elle avait pris la chose assez simplement. Il lui plaisait, elle avait tenté sa chance. Ses réflexes concernant le comportement à avoir n'était pas certains mais la brune était avant tout quelqu'un de spontané aussi avait-elle agi sans réfléchir. C'était peut être là, la meilleure décision à prendre car en observant Benjamin, elle voyait parfaitement qu'il était à l'opposé d'elle. Il semblait beaucoup trop réfléchir à la question, embêté sur certains points et prêt à se,justifier pour tout. Bien qu'elle trouvait cela charmant et esquissait un sourire à chaque fois, Mavis ne pouvait s'empêcher de vouloir le voir détendu. Comme il l'avait toujours été avec elle, à l'hôpital, au quotidien, peu importait.. Bien sûr qu'elle ressentait cette même pression, bien sûr qu'elle souhaitait que les choses se déroulent correctement mais elle voulait avant tout prendre cette soirée du bon côté et essayer de ne pas trop se prendre la tête. Cette histoire de musique dans la voiture était le début de leur rencard et la difficulté était là, puis ses excuses, penaud, face à son choix de carte. Une nouvelle fois, Mavis esquissa un immense sourire et posa sa main sur la sienne, comme pour lui stipuler une nouvelle fois que tout allait bien. — Ben c'est bon, ça me va, arrête de te prendre la tête, tout va bien tu sais.. Elle arqua un sourcil et secoua la tête de haut en bas pour lui signifier qu'il n'y avait aucun problème. Elle ne savait toujours pas comment l'aider à se détendre, alors qu'une nouvelle fois, il prit la parole pour se déprécier. Cette fois, la jeune femme fronça les sourcils et l'observa longuement avant de répondre. — Tu es gentil, généreux, plutôt attachant dans ton genre, tu manques cruellement de confiance en toi et j'espère que c'est uniquement moi qui te fait cet effet et tu es divinement beau. lança-t-elle dans un immense sourire, consciente qu'avec ses quelques paroles, Benjamin allait sûrement se sentir perdu et oublier une nouvelle fois sa confiance en lui. Là n'était pas le but mais Mavis souhaitait être sincère - et le taquiner un peu dans la foulée en le mettant mal à l'aise. Détendre l'atmosphère était tout ce qu'elle souhaitait. — Tant mieux, parce que moi aussi.. se confia-t-elle ensuite. Ce fameux baiser était le déclencheur de leur relation et malgré la situation cocasse dans laquelle ils s'étaient retrouvés, la brune ne regrettait rien, bien au contraire. Ses pensées, depuis, étaient emplis de l'image de Benjamin au fin fond du poste du shérif. — Oh non, on m'a rien dit.. hormis les petites remarques salaces des collègues, tu vois le genre.. enfin rien de bien méchant, je te rassure, ils aiment bien m'embêter.. Et c'était vrai. Une bonne entête régnait au poste depuis son arrivée et elle ne pouvait qu'apprécier d'avoir des collègues aussi sympathiques, compréhensifs.. et moqueurs, de temps en temps. Elle haussa finalement les épaules, alors qu'un premier plat venait d'arriver. Hébétée, elle ne sut par où commencer, elle qui n'avait pas l'habitude de mets aussi bien présentés. Elle tritura longuement son assiette, se demandant comment elle devait faire puis se lança de plus belle pour enfin déguster ce plat qui était aussi beau que bon. — Je trouve ça parfait.. tu vois, t'as fait un bon choix.. t'en penses quoi ? questionna-t-elle alors qu'elle saisit son verre de vin afin de le goûter lui aussi.

_________________

「 her mind is a mess and she has no intention of cleaning today 」
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Benjamin Davis

messages : 510
name : sean
face + © : Hayden Christensen (stellae); ASTRA & padawanlost (signature)
multinicks : gaelan, zachary, carter, kyle, holden
points : 2032
age : 29 y.o (july 20)
♡ status : has a thing going on w/ lola
work : nurse at Windmont Bay Clinic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mavis, lucy, tori, thalia, iyovi, avery

I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: Re: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) EmptyMar 15 Oct - 21:41

Benjamin se demandait ce qui avait changé pour qu’il passe d’un gamin qui se foutait de tout, bien que discret, à un manque flagrant de conscience qui résultait en une maladresse terrible. Ca ne pouvait pas venir de ses seuls échecs sentimentaux, n’est-ce pas ? Est-ce que le fait de revenir à Windmont Bay alors qu’il s’était juré de ne plus y mettre les pieds avait eu raison de lui ? Il n’avait pas la réponse, mais il était conscient qu’en onze ans, il avait véritablement changé. Pour autant, dans certains domaines, il gardait de l’assurance comme dans son travail où il était même bien trop exigeant parfois. Davis avait cette ambivalence qui le dérangeait. Mais à y réfléchir, peut-être que c’était cette fragilité, ce manque d’assurance qui plaisait à Mavis ? A moins qu’elle n’en soit passablement agacée. Elle avait beau lui dire d’arrêter de s’excuser, il ne pouvait s’empêcher de le faire. Alors qu’elle posa la main sur la sienne, il acquiesça cherchant à se convaincre qu’elle avait raison. « Désolé, c’est important pour moi que la soirée se passe bien. Je t’aime beaucoup Mavis. » Cet aveu, il savait qu’elle n’avait pas besoin de l’entendre, qu’elle le savait déjà. Toutefois, le grand blond considérait qu’il était important de le lui rappeler. Comme si quelque part ça lui permettait également de se dire que ce n’était pas si mal d’avoir des sentiments pour quelqu’un et que ça n’allait pas forcément finir mal comme lors de tous ses précédents échecs. D’ailleurs, Mavis prit la décision de lui lancer un flot de compliments et s’il se mit à rougir légèrement, il chercha à garder contenance pour ne pas agacer la jeune femme davantage, la remerciant d’un sourire. C’était elle qui lui faisait cet effet. Son cœur s’agitait comme un dingue en ce moment-même, et ce n’était peut-être que la perspective d’une vie à deux qui le titillait, mais il était convaincu que Mavis était la personne qui lui fallait, celle qui ne le quitterait pas au bout de quelques mois, comme celle qu’il ne sacrifierait pas pour des histoires sombres. Il eut un rire nerveux, et puis il reprit malgré tout : « Oui à ce propos… c’est toi qui es magnifique, t’es à couper le souffle ! » Sa robe lui allait à ravir, mais pas seulement. Tout chez elle était radieux. Et ce qui était incroyable, c’est qu’elle ne s’en rendait pas compte. D’autant plus qu’elle avait le cœur sur la main et que sans son aide, il serait encore enfermé dans le bureau de chez sa mère à l’affut d’un détail qu’il avait pu manquer. Maintenant, il savait que le dossier était délicat et il pouvait tenter de passer à l’étape suivante. « En tout cas merci pour tout ce que tu as fait pour moi, enfin surtout pour ma mère. J’espère pouvoir lui dire où est son fils avant que son état ne se dégrade davantage. » Son regard s’assombrit. Ils étaient à Portland ce soir, non loin de sa mère, mais il savait que Tina ne vivrait pas bien longtemps, du moins, la personne qu’elle était auparavant. Ca le tracassait, mais il refusait de plomber la soirée, alors il préféra se focaliser sur ce baiser échangé il y a quelques jours, se disant que ça avait été une aubaine aussi bien pour éviter de se faire attraper, mais aussi pour avoir permis aux tourtereaux de se libérer. Connaissant la jeune femme, il se dit que si ses collègues la taquinaient, elle devait probablement leur renvoyer la monnaie de leur pièce. « Rassure-moi, généralement ils en prennent plein la figure aussi ? » A l’hôpital, elle ne s’était jamais laissée marcher sur les pieds, particulièrement quand elle avait décidé qu’elle ne prendrait pas de médicaments. Souriant, maintenant détendu, il fut ravi de voir que Mavis appréciait l’assiette qu’on leur avait amenée. Goûtant au met qui se trouvait bien présenté dans son plat, il acquiesça après avoir fini de manger sa première bouchée. « Très bon. On m’a pas menti quand on m’a dit que c’était un super restaurant. » Un bon point pour lui. Curieux au sujet du vin, n’étant pas nécessairement un spécialiste, il demanda après avoir bu une gorgée : « Le vin est ta convenance ? » Et puis il se mit à rire parce qu’il trouvait que le plat était assez consistant bien que la portion soit relativement petite. « Vu qu’il y a huit plats, heureusement que les plats sont petits ! » Il pensait qu’ils seraient bien repus en partant. Il ne sortait que rarement, alors il allait apprécier ce moment en meilleure compagnie possible. Il était d’ailleurs curieux d’une chose qu’il ne lui avait jamais demandée : « Tu cuisines toi ? » Benjamin était loin d’être un grand cuistot, pour dire, son met favori était le nutella.

_________________
The world is frozen now, leaves all on the ground. And though, it feels the sun will never return but up here in the sky on this mountain high, above the clouds the light still shines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




I will never give up on you (m/b) Empty
Message· · Sujet: Re: I will never give up on you (m/b) I will never give up on you (m/b) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I will never give up on you (m/b)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: