AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn Jeu 11 Fév 2010 - 10:29

don't tell me ?! ♣
STARING
♣️ bluenn henighan and.
presley clyde






La flemmardise était sans doute l’un des plus gros défauts de Presley, encore qu’elle avait royalement changé. Si pendant des années elle pouvait passer des journées entière à rien faire, alors que des tâches ménagères auraient pu être faites, ou que des cours attendaient sagement d’être trié. Aujourd’hui ce passé était loin derrière elle, entre les travaux qu’elle avait entrepris chez elle, son nouveau travail auquel elle se consacrait pleinement. Ainsi et surtout qu’au temps qu’elle accordait volontiers à son petit ami. Si elle ne demeurait présente pour lui que lorsqu’il le souhaitait, ne voulant pas devenir l’une des filles collantes et étouffantes, elle savait également quant il fallait qu’elle se débrouille pour l’occuper et lui changer les idées. Une petite habitude qu’elle avait prise, depuis qu’elle avait apprit une petite chose et pas des moindres sur son mystérieux petit ami. Toujours très inquiètes et soucieuse de son moral, elle tentait bien souvent d’égaillait ses journées de son mieux en évitant de casser un maximum de chose autour d’elle. Et depuis qu’elle avait commencé les travaux dans sa propre chambre, il lui arrivait souvent, d’espérer squatter celle du jeune homme. Ce qu’elle appréciait le plus sans doute, n’était autre que la journée qu’elle passait avec lui, lui donnant presque l’impression de vivre près de lui. Non pas qu’elle ait éprouvé le désir de vivre sous le même toit, cette vie lui convenait très bien, après tout ils apprenaient encore à se découvrir et précipiter les choses n’étaient pas ce qu’elle préférait. Elle était encore bien trop attachée à son indépendance, et surement qu’il était aussi peu pressée qu’elle, ce qui convenait très bien. Néanmoins ces petits moments étaient appréciables et elle ne s’en cachait pas. Elle avait également pris l’habitude de toucher à un minimum de chose, apprenant bien vite, le côté très maniaque et pointilleux du jeune homme, elle ne voulait pas l’agacer en cassant encore quelque chose dans sa maison quelque peu vide. Encore une chose à laquelle elle s’était faite. Le vide qui résonnait chez lui, lui donnait la sensation qu’il pouvait ainsi partir très vite à la moindre occasion, une peur qu’elle refoulait au maximum. Mais elle avait fait preuve de beaucoup d’ouverture d’esprit dans cette relation qu’auparavant elle aurait pu trouver étrange. Si son côté maniaque l’amusait et ne lui faisait pas de mal, après tout prendre quelques bonnes habitudes pour garder son intérieur propre n’étaient pas de refus. Sa tendance à parler peu de lui était quelque peu éprouvante. Elle ne s’était pourtant pas montrée particulièrement curieuse, elle avait seulement posé quelques questions lorsqu’elle estimait que la situation l’exigeait encore que son passé de militaire pouvait expliquer bien des choses. Cependant la confiance qu’elle lui avait accordé, en lui racontant bon nombre de chose sur son passé dont elle n’était pas réellement fière, ne semblait pas réciproque. Un manque de confiance qui s’avérait pesant, si elle acceptait que Sloan n’appréciait pas parler de lui, elle acceptait moins qu’il n’ai pas assez confiance pour s’ouvrir à elle, comme elle l’avait fait. Pensant qu’il aurait besoin de temps, elle s’était résolue à se montrer extrêmement patiente avec lui. Encore une chose qu’il avait changé chez elle. La jeune fille autrefois impatiente, exigeant tout dans la minute, s’était envolée. Elle avait concédé a beaucoup d’effort pour lui, dans l’espoir qu’un jour il en ferait autant. Après tout elle ne s’était pas sentit aussi bien auprès de quelqu’un depuis bien longtemps, cela valait bien quelques changements et concessions, à ses yeux il en valait largement la peine.
Elle avait également pris l’habitude de se caler sagement et confortablement sur le sofa, son carnet de dessin sur les genoux, attendant tranquillement qu’il revienne, lorsqu’il avait une petite course à faire. Encore une de ces petites choses très ordinaire en fin de compte, mais qui avait beaucoup d’importance pour elle. Après avoir passé la nuit chez lui pour la troisième fois cette semaine, elle s’était une fois de plus assise en compagnie de son fidèle carnet de dessin. Réfléchissant à ce qu’elle pourrait bien créer, une femme d’une grande exigence, lui avait commandé un bracelet qui devrait être selon ses termes, à la fois léger, tout en exprimant sa force de caractère. Hmm soit, une explication qu’elle avait trouvé jolie à dire, mais concrètement fumeuse, se demandant ce que pouvait bien fumer ses clients parfois par la même occasion. Sloan l’avait alors laissé à ses réflexions, lui rappelant brièvement de faire attention à ses gestes. Elle ne s’était en revanche pas attendu à ce qu’il ait de la visite durant son absence. Espérant ne pas voir une personne en particulier, elle s’était levée, son regard trahissant son inquiétude. Lorsqu’elle ouvrit la porte, elle eut l’étrange surprise de voir une magnifique jeune femme, au sourire éblouissant attendre patiemment, le regard apparemment surpris. Pas étonnant après tout, étant donné qu’elle rendait visite à Sloan. Elle ne se formalisa donc pas du regard qu’elle affichait. Mais en revanche les pensées qui s’éparpillaient dans sa petite tête l’avait empêché de réagir à la seconde, pensant très clairement « et merde qu’est-ce que c’est encore. » elle afficha son plus beau sourire pour s’adresser à elle et changer totalement de registre, « bonjour, vous êtes ? » sans doute qu’elle aurait du commencer par l’informer de l’absence de Sloan et se débarrasser de la jeune femme, mais la curiosité de son identité fut sans doute plus forte. Après tout qui aimerait voir une ravissante jeune femme rendre visite à son petit ami ? Elle espérait sans doute vainement, qu’il avait omis de lui parler de sa sœur, qui risquerait de lui rendre visite prochainement. Oui c’était ce qu’elle avait décidé de penser dans l’immédiat.





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Roxcy Hollister
a champagne supernova in the sky.
avatar

♦ Posts : 1645
Multinicks : nora, ridley.
♦ Credits : api, tumblr.

Status : living the married life.
Address : n°1650, parkside street.
Job/Studies : female version of Bear Grylls — french teacher at the Miami University (part-time).
Quote : « my death will probably be caused by being sarcastic at the wrong time. »
Activité(s) de quartier : roller derby.


HALL OF FAME
To Do List: try to find answers, not more questions ; risk her life with Ezio ; spend more time with Matt ; find new ideas for her job.
Contact List:
RP status: on ( ★★☆ ) - ezio, matt.

Message(#) Sujet: Re: N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn Mer 17 Fév 2010 - 14:47


Les surprises pouvaient être bonnes ou mauvaises mais si la plupart du temps les gens répondaient ne pas aimer être surpris, c’était certainement parce qu’une surprise vous arrive dessus sans que vous ne vous y attendez…vous déstabilisant. Bluenn n’était pas une grande admiratrice des surprises, elle appréhendait toujours et restait anxieuse. Et l’idée de ne plus contrôler les évènements de sa vie la perturbait. Indépendante et débrouillarde, elle s’était faite à l’idée qu’elle devait prendre sa vie en main et la contrôler. Les éléments inattendus qui pouvaient débarquer dans sa vie n’étaient pas ses meilleurs amis. Et pourtant, même si elle n’appréciait pas être l’objet d’un quelconque évènement surprenant, il lui arrivait d’être celle qui le provoquer. L’exemple le plus récent était sans aucun doute son retour dans la vie de Sloan. Elle aurait très bien pu se contenter de l’appeler mais elle n’était pas stupide, il n’aurait pas répondu. La meilleure solution était donc d’aller de l’avant, un face à face qui n’aurait certainement rien d’agréable mais au moins, il ne pourrait pas se défiler. Elle avait donc pris le taureau par les cornes, déterminée à se faire entendre auprès de lui. Malgré les années passées, elle n’avait cessé de repenser aux moments qu’elle avait partagés avec lui, bons et mauvais. C’était toujours la même histoire, tandis qu’elle pensait enfin l’avoir oublié, quelque chose lui prouvait le contraire. C’était devenu insoutenable, à un point qu’elle ne pouvait pas faire autrement que de le retrouver. Peut-être que de cette manière, elle réussirait alors à l’oublier définitivement, que le revoir effacerait ce manque qu’elle ressentait continuellement en elle. C’était naïf d’y croire, dans le fond, si elle le recherchait, c’était pour ne plus s’en séparer. Et c’était encore plus stupide… Comment pouvait-elle ressentir encore des choses pour lui ? Il l’avait quitté sans se retourner une seconde, la laissant. Elle pensait s’être faite à l’idée que c’était terminé, visiblement ce n’était pas le cas. En réalité, elle voulait juste laisser aller les choses en douceur, voir où cette situation pourrait bien la mener… Elle n’avait pas d’autres choix. Soit elle prendrait compte qu’il faut réellement tourner la page ou bien, qu’une seconde chance était envisageable.

Elle avait passé ce début de journée à se demander si elle devait oui ou non se rendre chez lui. Leur dernière conversation s’était vaguement changée en règlement de compte et elle n’avait aucunement l’envie de se disputer avec lui. Mais elle ressentait le besoin de le voir et le savoir à quelques maisons d’elle était difficilement supportable. Pouvait-il réellement agir avec elle comme si elle n’était rien ? Après tout ce qu’ils avaient vécu, était-ce envisageable ? Bluenn avait appris à s’attendre à tout dans la vie, surtout venant de Sloan. Elle espérait qu’avec les années il s’était un peu plus ouvert au monde. Elle se souvenait de lui comme étant un homme renfermé sur lui-même, préférant s’attarder sur les détails d’une histoire concernant une autre personne que la sienne. Bluenn s’était malheureusement montrée trop curieuse, ne cherchant qu’à déceler le véritable Sloan… Elle s’était alors heurtée à un mur, les précipitant tous les deux vers une fin imminente. Sans cela, elle était persuadée que leur histoire aurait pu fonctionner, enfin c’était ce qu’elle pensait à l’époque. Avec du recul, elle en était moins sûre.

Ce n’est pas bien difficile de trouver l’adresse d’une personne. Quelques clics sur internet et le tour était joué, ou bien arrêter un résident d’Ocean Grove et espérer qu’il connaisse la personne qu’elle recherchait. L’important c’était qu’elle obtenait le même résultat et c’est de cette manière qu’elle se rendit sur Lemon Street à pied. Le cœur battant, elle arrivait enfin à l’allée qui menait jusqu’à chez lui, une petite maison qui avait tout l’air d’être accueillante et elle ne doutait pas une seconde qu’elle soit parfaitement rangé. Pour avoir vécu avec Sloan, elle avait tout de suite compris qu’il était du genre très maniaque. Un comble quand on sait que Bluenn est une grande bordélique. Enfin, elle fit quelques derniers pas puis se retrouva devant la porte. Elle hésitait, elle ignorait si lui faire une nouvelle fois la surprise était une bonne idée ou non, c’était comme si elle avait en était devenue une adepte… Mais la peur du rejet était plus certainement plus concevable une fois face à face plutôt que par téléphone. Au moins elle avait le privilège de lui dire ce qu’elle pensait de lui de vive voix. Elle se retourna donc brusquement, fronçant les sourcils puis reprit son courage à deux mains, pivotant une fois de plus vers la porte et frappa trois coups. Il y’avait la possibilité qu’il ne soit pas chez lui mais elle espérait sincèrement que ce ne soit pas le cas alors lorsqu’elle entendit comme du bruit à l’intérieur, un fin sourire confiant s’afficha sur son visage. La porte s’ouvrit et…surprise ? Le regard de Bluenn descendit très légèrement, alors qu’elle s’attendait à voir un homme d’une taille supérieure à la sienne. Non, Sloan s’était bizarrement transformé en une jeune femme plutôt charmante, brune et de taille moyenne. Confuse, elle resta immobile quelques secondes puis reprit ses esprits en entendant sa voix. « bonjour, vous êtes ? » Par réflexe, elle passa une main dans ses cheveux blonds avant de répondre. « Oh hum, bonjour... Je suis Bluenn Henighan. Est-ce que Sloan est là ? » Elle tendit alors la main tandis que son regard dévia légèrement au dessus de l’épaule de l’inconnue. Elle reporta finalement son attention sur elle, la gratifiant d’un sourire gêné. « Je savais que j’aurais dû téléphoner… » souffla-t-elle.

_________________

i've been trying to sleep at night
but nothing works / i’ll take my
time to fall in love again. ✤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13788-i-m-looking-for-a-complication http://www.filthy-secret.com/t13804-river-and-roads http://www.filthy-secret.com/t13856-journal-de-bord-de-roxcy-hollister http://www.filthy-secret.com/t13808-ch-n1650-parkside-street-famille-hollister#515192
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn Mar 23 Fév 2010 - 12:01



L’inconvénient à ne connaître que très peu de chose sur son petit ami, c’était que l’on pouvait avoir le droit à de sacrés surprises. Bien évidemment c’était aussi de sa faute quelque part, elle ne l’avait pas assaillit de question, elle n’avait pas eu envie de prendre tout trop au sérieux, elle voulait laisser faire les choses. Un risque qu’elle payait de plus en plus, pourtant elle ne regrettait pas sa façon d’agir avec lui. Il n’aimait pas les questions et elle l’avait remarqué dès le premier jour, certes il avait pu changer depuis, leur relation avait évolué, mais s’il avait réellement confiance en elle, il en aurait parlé de lui-même, inutile donc de le mettre mal à l’aise. Chose étrange, son manque de confiance ne la perturbait pas tant que ça, enfin si bien sur, ça l’attristait ce qui était normal après tout, mais elle ne s’en formalisait pas pour autant. Sans trop savoir la vrai raison, elle avait ses hypothèses sur la question, sans doute que l’image idéaliste qu’elle avait de lui, la poussait en quelque sorte à ne voir que le positif dans n’importe quelle situation. Ou peut être n’avait-elle tout simplement pas envie de se prendre la tête. Les deux théories pouvaient coller, et expliquaient aussi qu’elle n’ait pas encore tuer Goldie Stewart à coup de machette, ou encore qu’elle continuait à afficher se sourire polie devant la ravissante jeune femme qu’elle avait face à elle. Bien sur elle se posait toutes sortes de questions, son visage lui était également familier sans trop savoir pourquoi d’ailleurs. Elle commençait à être intimement persuadée de la connaître. C’est la que commencèrent les interminables théories. Elle qui avait prit l’habitude de se perdre dans ses propres élucubrations, était repartie pour un tour. « Oh hum, bonjour... Je suis Bluenn Henighan. Est-ce que Sloan est là ? » Elle avait abandonné la théorie de la sœur venue lui rendre visite, du moins elle aurait pu être mariée, ce qui expliquait le nom différent, mais après un rapide coup d’œil discret, elle ne remarqua aucune alliance, ni aucune trace. Son visage lui étant familier, elle opta donc sagement pour la théorie d’un parent d’élève. Peut être un peu excessive et tiré par les cheveux, après tout rare sont les parents d’élèves qui viennent rendre visite au maître d’école dans sa propre maison. Mais elle ne voyait pas comment expliquer autrement cette sensation de « déjà vu » et étant donné, qu’elle allait souvent le rejoindre à son travail cela pouvait être ça. Visiblement, Presley n’était pas résolue à cibler sur la crise de paranoïa, enfin si elle était même déjà arrivée à la conclusion qu’il menait une double vie, qu’il avait fait trois enfants à cette femme avant de débarquer ni vue ni connue à Miami. Seulement il lui était apparu bien plus sage de se raisonner.

Toujours aussi souriante, elle ne savait pas trop comment réagir face à cette visite à laquelle elle ne s’attendait pas. Si elle avait bugué quelques instants pour partir dans ses intenses et stupides réflexions, elle n’avait pas été « absente » très longtemps. Serrant la main qu’elle lui tendait, elle remarqua bien vite que son regard s’était perdu à la recherche de Sloan « Enchantée, Presley Clyde. En réalité il est sortit faire une course, vous voulait peut être l’attendre ? Il m’a dit qu’il n’en avait pas pour longtemps. » Affichant toujours un sourire poli, elle s’écarta un peu pour lui laisser la possibilité d’entrer si elle le souhaitait. « Je savais que j’aurais dû téléphoner… » Visiblement cette jeune personne le connaissait pas assez pour se douter de sa présence chez lui, ou peut être l’avait-elle connu, de nouveau la théorie de la double vie lui revint à l’esprit. Mais apparemment Bluenn semblait ignorer qu’elle pourrait tomber sur quelqu’un d’autre que lui. En même temps si elle était bien la mère de l’un de ses élèves, cela pourrait coller aussi, il ne passait pas son temps à raconter sa vie non plus, il ne le faisait même jamais, donc cette théorie pouvait encore être la bonne. Espérant seulement qu’elle n’allait pas débarquer avec des gosses encore, comme quoi Goldie et ses histoires pouvaient réellement marquer, même si elle ne méritait pas un tel intérêt. Presley avait à présent la crainte constante de voir débarquer une nouvelle demoiselle en « quête » d’un père pour son enfant. Ce qui était en plus ridicule, étant donné que Sloan détestait les enfants, il fallait être stupide ou sadique pour faire ça. Mais elle ne voulait pas se laisser pourrir la vie par cette fille, elle chassa donc les théories les plus négatives et opta pour un accueil toujours aussi charmant et poli, après tout qu’avait-elle contre cette femme pour l’instant ? Strictement rien, donc inutile de partir hâtivement en conclusion. « Oh ne vous inquiétez pas il ne va pas tarder, et puis vous seriez peut-être encore tombé sur moi. Entrez, je vous en pris … » Si elle ne se montrait pas curieuse sur les raisons de sa venue, elle continuait en revanche à s’interroger, elle l’a connaissait, elle l’avait déjà vu, et ne parvenait pas à se rappeler. Même si elle n’aimait pas harceler de question, même si elle avait apprit que c’était impoli, la tentation était trop forte. « Est-ce qu’on se serait déjà vu ? En réalité votre visage m’est familier mais je n’arrive pas à me rappeler. » lui annonça-t-elle un sourire gêné aux lèvres, tandis qu’elle refermait la porte derrière la jeune femme qui avait fait le choix d’entrer.





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Roxcy Hollister
a champagne supernova in the sky.
avatar

♦ Posts : 1645
Multinicks : nora, ridley.
♦ Credits : api, tumblr.

Status : living the married life.
Address : n°1650, parkside street.
Job/Studies : female version of Bear Grylls — french teacher at the Miami University (part-time).
Quote : « my death will probably be caused by being sarcastic at the wrong time. »
Activité(s) de quartier : roller derby.


HALL OF FAME
To Do List: try to find answers, not more questions ; risk her life with Ezio ; spend more time with Matt ; find new ideas for her job.
Contact List:
RP status: on ( ★★☆ ) - ezio, matt.

Message(#) Sujet: Re: N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn Mer 24 Fév 2010 - 16:59


« Enchantée, Presley Clyde. En réalité il est sortit faire une course, vous voulait peut être l’attendre ? Il m’a dit qu’il n’en avait pas pour longtemps. » Maintenant qu’elle avait le loisir de pouvoir mettre un nom sur ce joli visage, Bluenn avait à présent tout le temps de méditer sur la raison de sa présence chez Sloan. Voilà que son cœur s’emballa à l’idée qu’elle puisse proche du jeune homme mais cela ne servait à rien de partir dans de folles théories, après tout il l’aurait tout de même prévenu… non ? « Si ça ne vous dérange pas… pourquoi pas. » « Oh ne vous inquiétez pas il ne va pas tarder, et puis vous seriez peut-être encore tombé sur moi. Entrez, je vous en pris … » Bluenn pénétra donc dans la maison et Presley referma derrière elles. . « Est-ce qu’on se serait déjà vu ? En réalité votre visage m’est familier mais je n’arrive pas à me rappeler. » Ses lèvres s’étirèrent en un sourire plus franc, si Bluenn était persuadée de n’avoir jamais vu Presley, elle pouvait légèrement se douter que son visage pouvait l’interpeller. Elle fronça les sourcils, passant une main dans ses cheveux. « Je participais au Child Care Festival… peut-être que vous m’avez vu là-bas. Autrement, je suis…actrice. » Bien qu’il n’y ait aucune raison à avoir honte, on pouvait sentir une certaine gêne et hésitation dans sa voix. Elle se demandait toujours si les gens qui la côtoyaient la connaissaient grâce à son métier ou non, alors qu’elle n’était pas réellement une grande star hollywoodienne. Peut-être même qu’elle l’avait pris pour quelqu’un d’autre, c’était possible. Qu’on puisse la reconnaître pour ce qu’elle faisait était une chose appréciable et flatteur, autrement elle n’en tenait pas plus compte. Elle n’avait pas la prétention d’estimer qu’elle devait avoir des privilèges parce qu’elle avait tourné avec des acteurs certainement plus importants qu’elle. C’était un métier comme un autre, un métier où elle n’avait pas la sensation de travailler mais bien de prendre du plaisir. Jouer, voilà le rêve qu’elle avait toujours eu en tête. Si elle était restée en Italie auprès de sa misérable mère, elle n’en serait pas là aujourd’hui. Elle n’osait pas même imaginer ce qu’elle serait devenue. Serveuse peut-être, ou au mieux, journaliste pour un petit journal pas bien intéressant.

Elle avança avec une espèce d’appréhension jusqu’au salon, elle pouvait enfin voir à quoi ressemblait le lieu où vivait Sloan. C’était toujours parfaitement rangé, il n’y avait pas énormément d’objets mais elle ne semblait pas surprise par ce détail. Heureusement que Sloan était maniaque car avec une femme bordélique comme Bluenn, on aurait rapidement pu croire qu’une tornade était passée. Enfin, tout était relatif, elle n’était pas non plus une « anti-rangement » et il fallait avouer que c’était presque maladif la propreté chez son ex petit-ami. Après avoir contemplé la petite pièce, elle se concentra de nouveau sur la jeune femme qui se trouvait à ses côtés. Ce qui était embêtant dans le fait d’être une personne excessivement curieuse, c’était que l’envie de poser un tas de questions démangeaient plus que cela pouvait être permis. Bluenn était clairement mal à l’aise de se retrouver chez Sloan sans qu’il ne soit au courant mais c’était à présent trop tard pour faire machine arrière. Elle allait devoir attendre son retour avec Presley. Cette dernière l’invita à s’installer sur le canapé, ce que Bluenn ne refusa pas. Son regard se porta alors sur un calepin qui était posé à quelques centimètres d’elle, elle jeta un coup d’œil en direction de la brunette. « Vous dessinez ? » Apparemment c’était des croquis de bijoux, mais elle n’en était pas certaine. C’était une question comme une autre, une feinte pour tenter d’en savoir un peu plus sur son interlocutrice. C’était aussi bon pour engager la conversation puisqu’elle ne savait pas combien de temps elle allait devoir attendre le propriétaire de cette maison.

_________________

i've been trying to sleep at night
but nothing works / i’ll take my
time to fall in love again. ✤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13788-i-m-looking-for-a-complication http://www.filthy-secret.com/t13804-river-and-roads http://www.filthy-secret.com/t13856-journal-de-bord-de-roxcy-hollister http://www.filthy-secret.com/t13808-ch-n1650-parkside-street-famille-hollister#515192
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn Ven 26 Fév 2010 - 16:58



Refermant la porte derrière elle, elle se demandait si c’était réellement convenable d’agir ainsi, après tout elle n’était pas chez elle, Sloan n’apprécierait surement pas qu’elle invite quelqu’un chez lui de la sorte. Mais en même temps elle semblait le connaître et il n’était pas partie pour longtemps, alors à quoi bon la laisser repartir chez elle, alors qu’elle avait fait le chemin jusqu’ici, c’était tout bonnement ridicule. Et puis qui pouvait prétendre avoir ce genre de conversation avec son ou sa petit(e) ami(e) ? « Dis Est-ce que si je suis seule chez toi, je fais entrer un invité surprise qui désirerai te voir ? » Non sérieusement ça n’arrivait jamais, il était donc inutile de s’en faire pour ça. De plus Bluenn tombait à pique, elle qui commençait à s’enliser dans son croquis, et qui commençait à rechigner contre la solitude, n’était pas contre un peu de compagnie. Si elle avait passé pas mal d’année à vivre seule, depuis qu’Analee avait débarqué dans sa vie, devenant une colocataire plutôt présente, ses visites chez Sloan ou inversement. Elle commençait à s’habituer à l’idée d’avoir toujours une présence avec elle.

« Je participais au Child Care Festival… peut-être que vous m’avez vu là-bas. Autrement, je suis…actrice. » alors qu’elle se dirigeait vers le salon en lui emboitant le pas, Presley ouvrit de grands yeux presque émerveillés. Elle avait, certes, croisé son visage angélique au Child Care Festival, du moins elle en vint immédiatement à cette conclusion, mais son métier, l’avait tout de suite interpellé. Elle avait vu tellement de film, des gros films à succès, comme des petits films indépendants, pourtant pas particulièrement cinéphile, elle en avait vu pas mal. Et l’idée même d’avoir vu sa petite bouille dans l’un de ses nombreux films l’avait quelque part intrigué. Titillant quelque peu sa curiosité sur la gêne qu’elle avait manifesté à le révéler, imaginant qu’une actrice serait plutôt fière que son succès soit moindre ou démesuré, il s’agissait d’un métier aussi appréciable que difficile, elle en était persuadée. « Effectivement je vous y ais peut être aperçu, mais waouh actrice ? Je vous ais peut être vu dans l’un de vos films également. » dit-elle avec un sourire radieux, presque comme si elle était fière de faire la rencontre d’une comédienne. Pourtant dans le milieu dans lequel elle vivait depuis sa toute petite enfance, elle en avait déjà croisé, mais ce qui la charmait était sans doute sa simplicité. Elle avait vu tellement de prétentieuses, ou pintades comme elle s’amusait à les appeler, qu’elle avait presque perdue l’espoir de voir une personne parler de son métier avec passion, et non en se demandant comment elle pourrait jouer des médias pour obtenir plus de succès. Ô cela se conjuguait parfaitement au masculin par ailleurs, un homme prétentieux étant peut être même la pire plaie qu’il soit. « Mais vous semblez gênée, pourquoi ? J’serais tellement fière à votre place. » Presley avait conscience d’avoir quelque peut l’air d’une enfant, mais elle s’en moquait, après tout elle ne contrôlait pas souvent ses réactions, qui la rendaient certes ridicule parfois, mais elle assumait, et puis ses frasques alimentaient facilement les conversations.

Arrivant dans la pièce à l’allure plus vaste sans doute de par l’absence d’objet inutile ou tout aussi bien de désordre. Presley avait la sensation d’oublier quelque chose, comme s’il fallait qu’elle fasse absolument quelque chose, mais peut être légèrement troublée par la situation, elle ne semblait pas parvenir à s’en rappeler. Restant alors debout alors que Bluenn prenait place dans le canapé sous son invitation. Son regard se posa bien vite sur le petit carnet de dessin qu’elle avait laissé quelques minutes plus tôt. « Vous dessinez ? » Posant ses mains sur ses hanches plus par gêne qu’autre chose, elle esquissa un léger sourire, certes elle dessinait, et bien que cela soit à présent son métier, elle avait la sensation quelque peu étrange d’être toute petite face à la jeune femme, sans trop en connaître la raison d’ailleurs. Elle n’avait pas pour habitude de se sentir inférieur ou encore moins supérieur à qui que ce soit, sans doute qu’elle était un peu impressionnée, la jeune femme était véritablement charismatique, difficile de ne pas se sentir tout petit à côté d’une telle présence. « Oh oui, enfin j’essaie, je n’arrive toujours pas à déchiffrer l’exigence d’une cliente. Un bijou à la fois léger et exprimant sa force de sa caractère. Ça vous inspire ? » toujours souriante, elle s’en voulait presque de dire tout ce qui lui passait par la tête . Réfléchissant encore légèrement à ce qu’elle avait bien pu oublier, elle fit un léger bon en réalisant enfin. « Oh mais je suis vraiment bête vous voulez boire quelque chose peut être ? » Elle attendit patiemment sa réponse, ne bougeant pas d’un pouce, la regardant presque avec une petite pointe d’admiration dans le regard. Elle ne se souvenait pas clairement l’avoir vu pour autant, mais elle dégageait véritablement quelque chose d’impressionnant. S’interrogeant sur la nature de sa relation avec son petit ami, si sa petite curiosité l’aurait poussé à directement l’interroger, elle trouvait ça bien impoli, néanmoins elle continuait à se demander comment ils avaient pu se rencontrer.





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Roxcy Hollister
a champagne supernova in the sky.
avatar

♦ Posts : 1645
Multinicks : nora, ridley.
♦ Credits : api, tumblr.

Status : living the married life.
Address : n°1650, parkside street.
Job/Studies : female version of Bear Grylls — french teacher at the Miami University (part-time).
Quote : « my death will probably be caused by being sarcastic at the wrong time. »
Activité(s) de quartier : roller derby.


HALL OF FAME
To Do List: try to find answers, not more questions ; risk her life with Ezio ; spend more time with Matt ; find new ideas for her job.
Contact List:
RP status: on ( ★★☆ ) - ezio, matt.

Message(#) Sujet: Re: N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn Mer 17 Mar 2010 - 15:34


« Effectivement je vous y ais peut être aperçu, mais waouh actrice ? Je vous ais peut être vu dans l’un de vos films également. » Naturellement, Bluenn lui rendit son sourire enthousiaste. C’était toujours un plaisir de savoir que son travail pouvait plaire. C’était tout ce dont elle désirait depuis son plus jeune âge. Et peut-être par principe, elle se refusait de se laisser aller et de ce fait, prendre la grosse tête. Ce métier pouvait faire rêver mais au-delà des belles soirées, de l’argent ou des paillettes, c’était aussi un métier éphémère et instable. Elle préférait donc profiter de chaque instant de sa chance plutôt que la gâcher à dépenser son argent dans les dernières petites choses à la mode. Vous êtes « in », vous êtes « out » ? Elle pouvait facilement perdre confiance en elle concernant la comédie mais elle avait appris à ne pas tenir compte du regard des autres. Son père l’ayant trop rapidement rabaissé plus bas que terre lui avait fait comprendre ensuite qu’elle valait mieux que toutes les insultes qu’elle avait pu se prendre dans la figure. « Mais vous semblez gênée, pourquoi ? J’serais tellement fière à votre place. » Elle fut néanmoins déstabilisée par cette question. Bien sûr qu’elle était fière, fière de pouvoir vivre de sa passion mais elle s’efforçait de rester modeste. Et sans doute que les nombreux regards qui changeaient dès lors qu’elle prononçait le mot « actrice » la rendait ainsi, hésitante. Soit parce qu’on cherche alors à profiter d’elle, soit parce que les gens ont tout de suite des préjugés sur ce métier qui pour certains n’en est pas un. Elle était donc lassée de ces comportements mais elle n’avait rien à craindre avec cette jeune femme apparemment. « Fière, je le suis. Je prends simplement des pincettes, bizarrement les gens changent radicalement dès que j'évoque mon métier...» répondit-elle avec une pointe d’ironie puis elle lui sourit de nouveau.

Après ces quelques échanges, Bluenn c’était à son tour intéressée à ce qui semblait être à Presley. Elle demeurait encore en tant que simple inconnue mais elles avaient déjà un point commun : Sloan. La belle ne s’était pas attardée à imaginer des hypothèses, elle attendrait le moment venu pour en savoir plus sur ce qui pouvait la lier à son ex. Pour le moment, ses yeux étaient accaparés par un calepin où une forme y était dessinée. Au bout d’une poignée de secondes, elle leva son regard en direction de la brunette, dans l’attente d’une réponse qui vint aussitôt. « Oh oui, enfin j’essaie, je n’arrive toujours pas à déchiffrer l’exigence d’une cliente. Un bijou à la fois léger et exprimant sa force de sa caractère. Ça vous inspire ? » Buenn en déduisit qu’il s’agissait donc là du métier de la demoiselle. Et bien si l’une était douée dans l’art de la comédie, une autre était douée dans celui de dessiner. Comme quoi elles avaient une fois de plus un autre point commun, puisque Bluenn aimait se mettre à peindre pour se détendre. Concernant la cliente de Presley, Bluenn fronça les sourcils et réexaminant le croquis. Elle aurait bien voulu venir en aide à la jeune femme mais elle dû se résoudre à lui exprimer son manque d’idées affolant. « Malheureusement je n’ai pas non plus d’illumination, je suis si nulle lorsque je suis confrontée aux bijoux. » dit-elle en plaisantant. C’était si vraie, elle n’a jamais été une véritable pro, et c’était certainement pour cela qu’elle ne portait pas souvent de collier, de bague ou autre. « Oh mais je suis vraiment bête vous voulez boire quelque chose peut être ? » Elle passa une main dans ses cheveux, jetant un bref regard autour d’elle avant d’ouvrir la bouche : « Un jus de fruit ou un verre d’eau m’ira amplement, merci. » Elle appuya sa demande d’un faible sourire et reposa le calepin à l’endroit où elle l’avait trouvé. Presley s’en alla alors dans ce qui semblait être la cuisine. Bluenn se releva et avança vers une bibliothèque. Elle espérait trouver des indices sur la nouvelle vie de Sloan, des photos par exemple mas elle le connaissait assez pour savoir que ce n’était pas trop son genre. Elle appréhendait la réaction du jeune homme une fois de retour chez lui. Après leur toute dernière rencontre qui était les retrouvailles, elle n’était pas certaine qu’il apprécierait la nouvelle intrusion. Mais Bluenn ne se démontait pas face au caractère difficile de son ex petit-ami. Elle sortit de ses pensées en voyant arriver dans son champ de vision un verre. Bluenn se tourna vers Presley et la remercia tout en prenant sa boisson. Elle regarda le contenu de son verre d’un air songeur, sa curiosité grandissante la poussait à poser des questions. « Et vous connaissez Sloan depuis longtemps ? »

_________________

i've been trying to sleep at night
but nothing works / i’ll take my
time to fall in love again. ✤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13788-i-m-looking-for-a-complication http://www.filthy-secret.com/t13804-river-and-roads http://www.filthy-secret.com/t13856-journal-de-bord-de-roxcy-hollister http://www.filthy-secret.com/t13808-ch-n1650-parkside-street-famille-hollister#515192
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn Lun 22 Mar 2010 - 16:32



Elle avait sans doute l’air idiote à paraitre aussi impressionnée face à elle, mais pour elle cela semblait naturelle. Après tout le charisme que la jeune femme dégageait était véritablement prenant. Elle avait rencontré des actrices et ce depuis des années, elle avait vécu dans un monde de paillette, elle avait apprit à faire la roue tel un paon cherchant à impressionner. Elle avait apprit à se pavaner, grâce aux soigneux conseils de sa chère mère si prétentieuse et imbue de sa personne. Elle n’avait jamais supporté sa présence pas plus que sa façon si méprisante de regarder les gens autour d’elle. Comme si l’argent, de son mari qui plus est, lui donnait une certaine supériorité face aux autres. Elle avait éduqué Presley de façon à ce qu’elle devienne comme elle, qu’elle puisse s’en servir, en disposer comme elle le souhaitait pour étaler un peu plus sa richesse non mérité. Mais elle n’aimait pas cette vie, Presley était bien différente, beaucoup plus naturelle, est très peu matérialiste, si elle avait beaucoup d’objet chez elle, il ne s’agissait là que de souvenirs, des objets avec une valeur sentimental non financière. Elle pouvait s’attacher à une figurine trouver dans un œuf en chocolat, au grand damne de sa mère qui avait passé le plus clair de son temps à les faire disparaitre. Cependant Presley n’avait pas changé, chez elle il n’y avait rien de valeur inestimable pour un huissier, mais pour elle c’était bien plus différent. Elle tenait à sa vieille peluche complètement délavée, avec un œil en moins, un véritable vétéran cet ours. Elle y tenait bien plus qu’au collier hors de prix qu’elle avait hérité de sa mère. Il n’y avait pas de souvenir derrière, rien qui pourrait lui rappeler un moment mémorable, un instant agréable avec une personne importante.
Elle ne ressemblait pas à sa mère, elle ne jouait pas dans la même cours, pas plus qu’elle ne ressemblait aux différentes actrices prétentieuses et hautaines qu’elle avait rencontré. C’était donc un plaisir pour elle de converser avec Bluenn, si elle se sentait insignifiante à côté de cette magnifique jeune femme, elle aimait sa simplicité. Elle ne semblait pas jouer un rôle continuellement, en comparaison à beaucoup de ses « collègues ». « Fière, je le suis. Je prends simplement des pincettes, bizarrement les gens changent radicalement dès que j'évoque mon métier... » elle voyait très bien ce qu’elle voulait dire, se rappelant une fois encore le mépris que pouvait avoir sa mère pour les personnes exerçant ce métier. Soit disant des feignants, comme si elle n’en était pas une. Presley voyait les choses sous un angle bien différent, elle les admirait. « Oui je vois ce que vous voulez dire, ce n’est pas un métier ils sont payés à rien faire. Blabla. » la dernière partie de sa phrase fut placé entre guillemet qu’elle mima à la jeune femme, n’oubliant pas d’accompagner le tout d’un accent bourgeois dans le seul but d’imiter sa mère. Un sourire aux lèvres, pour détendre le tout, espérant bien sur qu’elle ait comprit qu’il ne s’agissait pas de moquerie à son encontre. « Pourtant, je n’ai jamais rien vu de plus difficile que d’être quelqu’un d’autre, que de feindre des émotions, de pleurer sur commande, d’aimer quelqu’un qu’on déteste en réalité. Et puis beaucoup rêve de faire ce métier, mais peu y arrive en fin de compte, c’est bien que ce n’est pas si simple que ça en à l’air. » Effectivement, dans ce métier il ne devait s’agir que de talent véritablement, on peut avoir toute l’influence que l’on souhaite, si l’on a aucun talent, aucune carrière en vu. Ce n’était pas n’importe quel métier, il s’agissait là de l’expression d’un don, ça allait bien plus loin que de se pavaner en robe haute couture sur un tapis rouge. Du moins à ses yeux.

« Malheureusement je n’ai pas non plus d’illumination, je suis si nulle lorsque je suis confrontée aux bijoux. » un sourire fendit son visage, c’était quelque part rassurant, si la jeune femme était douée quoiqu’on lui demande, Presley finirait par se sentir une bonne fois pour toute, totalement minuscule et insignifiante à côté d’elle. Elle ne s’était pas toujours beaucoup estimée, en réalité elle l’avait rarement fait. Elle était devenue experte dans l’art du dégout de soit. Et ceux jusqu’à très récemment, même encore maintenant parfois. Elle avait du faire des efforts colossaux pour paraître plus sûr d’elle, pour s’affirmer. Après tout c’est comme ça qu’on grandit. Il lui avait été bien plus difficile qu’il n’y paraissait pour se lancer dans la création de cette boutique, et bien plus encore pour prétendre avoir ne serait-ce qu’un peu de talent. Mais paradoxalement, c’était ce qui lui permettait de s’estimer un peu plus. « Je finirais bien par trouver, je me demande encore comment s’est possible d’avoir de telles exigences, m’enfin bon. » dit-elle appuyé d’un sourire, si pour l’instant elle ne savait pas encore quoi faire de cette demande, elle savait qu’elle finirait par trouver, surement au moment où elle s’y attendait le moins.
Se rappelant, alors qu’elle avait omis de lui proposer à boire, elle rattrapa bien vite son oublie, auquel une réponse ne tarda pas à suivre. « Un jus de fruit ou un verre d’eau m’ira amplement, merci. » lui répondant une fois de plus par un sourire, elle s’éclipsa rapidement dans la cuisine, elle n’avait même pas à se soucier de la propreté du verre, connaissant parfaitement l’obsession de Sloan pour la propreté. N’oubliant pas de se saisir d’un dessous de verre en lui apportant sa boisson, elle réapparu en le lui tendant, posant le dessous de verre sur la table basse. Elle fut rapidement ramené à la réalité par la voix de la jeune femme. « Et vous connaissez Sloan depuis longtemps ? » elle en avait presque oublié qu’elle était la pour lui dans le fond. Tentant de balayer le nombre incalculable d’interrogation qui la frappait une fois encore, elle s’employa à répondre à sa question, tout en oubliant pas d’en profiter pour se montrer un peu curieuse à son tour. « Oh depuis qu’il est arrivé, ça fait un peu moins d’ un an et demi, et vous ? » Elle aurait voulu lui demander, comment elle l’avait rencontré, pourquoi elle était là, qui il était pour elle. Mais elle n’en dit rien, ce n’était pas réellement polie après tout, mais sans doute avait-elle là l’occasion d’assouvir sa curiosité.





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Roxcy Hollister
a champagne supernova in the sky.
avatar

♦ Posts : 1645
Multinicks : nora, ridley.
♦ Credits : api, tumblr.

Status : living the married life.
Address : n°1650, parkside street.
Job/Studies : female version of Bear Grylls — french teacher at the Miami University (part-time).
Quote : « my death will probably be caused by being sarcastic at the wrong time. »
Activité(s) de quartier : roller derby.


HALL OF FAME
To Do List: try to find answers, not more questions ; risk her life with Ezio ; spend more time with Matt ; find new ideas for her job.
Contact List:
RP status: on ( ★★☆ ) - ezio, matt.

Message(#) Sujet: Re: N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn Lun 22 Mar 2010 - 20:11


Pour une personne dont elle ne connaissait que le nom et le métier, c’était agréable de découvrir qu’elles possédaient d’autres points communs et une même vision sur les choses. C’était donc un bon moyen pour que Bluenn se sente un peu plus à l’aise sous le toit de son ex, en compagnie d’une « inconnue ». Au moins elle n’était pas tombée sur ce genre de personnes qui se permettent de juger, apparemment, elle semblait savoir de quoi parler Bluenn. Cette dernière arborait un large sourire et hochait de temps en temps en lâchant des « c’est parfaitement ça » de temps à autre. Le métier d’acteur pouvait attirer les gens pour satisfaire leur intérêt personnel ou bien subir les regards méprisants sur un art encore bien trop souvent dévalorisé. Jouer la comédie n’était pas donner à tout le monde, effectivement. Il ne s’agissait pas simplement de se rendre devant une caméra ou monter sur scène pour cela, c’était bien plus complexe. La jeune femme avait même suivit des cours de théâtre alors qu’elle était encore en Italie, ce qui devait être seulement un passe-temps était devenu une véritable passion à ses yeux, un moyen de s’échapper du reste. Ce qui l’avait poussé à poursuivre un rêve fou qu’elle avait encore du mal à accepter avoir réalisé. Elle avait dû bosser et montrer de quoi elle était capable malgré les obstacles très souvent présents sur son chemin, mais battante, elle avait réussi à se faire un nom. Elle aurait tout aussi bien pu tomber dans la soif de gloire mais le simple fait de jouer lui convenait même si recevoir un peu de reconnaissance était toujours très flatteur. Seulement, elle estimait qu’elle n’avait pas besoin d’aller le chercher, qu’elle le mériterait d’une manière ou d’une autre. Et on ne peut pas dire que Bluenn était vraiment le genre de personne à prendre les gens de haut, elle n’a jamais été ainsi, pourquoi changerait-elle ? Elle n’a clairement pas eu besoin d’écraser les gens pour se frayer les gens… du moins elle ne l’a pas fait personnellement dirons-nous.

Guettant discrètement le moment où Sloan reviendrait chez lui, elle se concentra pour le moment sur la jeune femme qu’était Presley. Après avoir reçu la boisson qu’elle avait poliment demandée, elle s’était risquée à lui poser une question qui concernait son ex. Elle avait volontairement prit un ton détaché, ne voulant pas attirer les soupçons sur elle ou encore paraître trop fouineuse dès le départ. Elle appréhendait certaines choses, il pouvait s’en passer des choses en quelques mois après tout. C’est donc doucement qu’elle commença les choses en lui demandant depuis combien de temps elle connaissait Sloan. « Oh depuis qu’il est arrivé, ça fait un peu moins d’ un an et demi, et vous ? » Elle prit une première gorgée après cette réponse qui vint rapidement. Elle imaginait difficilement Sloan faire le premier pas vers ses nouveaux voisins, à moins d’y être vraiment obligé, elle se mit donc à penser que Presley avait dû aller à son encontre. Evidemment, cela ne l’avançait pas tant que cela en réalité, ça ne l’aidait pas à déterminer leur relation ou encore lui donner des indices. C’était donc à elle de répondre, elle mit une certaine réserve dans le son de sa voix : « Depuis pas mal de temps, je l’ai rencontré quelque temps après mon arrivée aux Etats-Unis. Il y avait une petite fête en l’honneur des personnes ayant reçu leur Green Card, c’est de cette façon que je l’ai rencontré. » Elle afficha un fin sourire, repenser à leur rencontre restait et resterait un bon souvenir dans sa mémoire malgré la façon dont tout s’était terminé pour eux. « Ça fait donc quelques années. Mais on ne s’est plus vus depuis un certain temps… » Elle détourna un instant les yeux, ramenant le verre jusqu’à ses lèvres. Elle jeta un bref regard en direction de la fenêtre, sans grand intérêt puis reporta son attention sur la brunette. « Et… il se plait ici ? Enfin j’imagine que oui si ça fait un peu plus d’un an qu’il y vit. Je veux dire… ça m’étonne un peu de le voir vivre dans une résidence telle qu’Ocean Grove, ça ne lui ressemble pas vraiment. » Elle soupira, encore une fois elle avait cette sensation de ne pas tant le connaître, pas autant qu’elle le devrait après deux ans de vie commune. Elle observa un instant la pièce dans sa totalité, comme si elle avait oublié de regarder quelque chose tout à l’heure. « Enfin, Sloan a toujours un certain don pour surprendre son entourage. » s’exclama-t-elle malgré elle, avec une légère pointe d’ironie.

_________________

i've been trying to sleep at night
but nothing works / i’ll take my
time to fall in love again. ✤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13788-i-m-looking-for-a-complication http://www.filthy-secret.com/t13804-river-and-roads http://www.filthy-secret.com/t13856-journal-de-bord-de-roxcy-hollister http://www.filthy-secret.com/t13808-ch-n1650-parkside-street-famille-hollister#515192
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn Mar 23 Mar 2010 - 15:47



Finalement, une fois les quelques politesses échangées, et ce petit élan de sympathie, la conversation fini par se réorienter vers leur intérêt commun, Sloan. Elle en avait presque oublié que dans le fond, elle n’était là que pour lui, se laissant alors submerger par le doute. Son petit ami était certes adorable et rassurant, elle avait beau se sentir bien avec lui, et tellement en confiance qu’elle lui avait confié ce dont elle avait le plus honte, il demeurait lui-même très secret. Trop secret même, au début elle mettait tout sur le compte de son passé de militaire, y compris sa tentative de suicide qu’il fini par lui confier. Certes il avait renoncé, mais il demeurait instable, à l’humeur variable et elle le savait au fond, même si elle s’évertuait à lui changer les idées le plus souvent possible. Les mois passaient, et elle finissait par se demander s’il ne cachait pas autre chose. Quelque chose de bien différent. Son imagination l’entrainait parfois bien loin dans ses songes, pourtant, lorsqu’elle avait invité Bluenn à l’attendre elle avait mis de côté tout ses doutes, sans trop savoir pourquoi du reste. Prenant place sur le fauteuil qui lui faisait face, elle tentait de se détendre. Imaginant bien vite qu’elle finirait peut être par en apprendre plus sur lui, sur leur passé commun aussi. C’était quelque part blessant d’imaginer qu’elle en savait plus sur lui, qu’elle qui partageait sa vie depuis un an. Mais après tout s’il l’a connaissait depuis longtemps c’était légitime. Mais elle ne pouvait empêcher son cœur de battre la chamade, ni à cette boule de stresse de se loger dans son estomac, la mettant mal à l’aise, ce qu’elle parvenait pourtant à cacher. « Depuis pas mal de temps, je l’ai rencontré quelque temps après mon arrivée aux Etats-Unis. Il y avait une petite fête en l’honneur des personnes ayant reçu leur Green Card, c’est de cette façon que je l’ai rencontré. (…) Ça fait donc quelques années. Mais on ne s’est plus vus depuis un certain temps… » Elle ne parvint qu’à esquisser un sourire, elle ignorait s’il était crédible, s’il était convainquant. En réalité elle ne voyait pas quoi ajouter à cela, et le sourire qu’elle affichait à cet instant l’inquiétait. Elle s’était d’abord rassurée en concluant à une amie de longue date rien de plus, mais elle n’était pas certaine de sourire de cette façon en se rappelant sa rencontre avec un vieil ami. Pourtant elle voulait croire à cette théorie, inutile de partir dans de grandes élucubrations ça ne ferait qu’alimenter son stresse, elle espérait simplement que Sloan tarde un peu, ayant l’espoir d’en apprendre un peu plus entre temps. « Et… il se plait ici ? Enfin j’imagine que oui si ça fait un peu plus d’un an qu’il y vit. Je veux dire… ça m’étonne un peu de le voir vivre dans une résidence telle qu’Ocean Grove, ça ne lui ressemble pas vraiment. » Question intéressante, premièrement le fait qu’elle s’intéresse autant à lui là laisser supposer que sa théorie de la vieille amie n’était peut être finalement pas la bonne. Ensuite elle aimait à penser qu’il avait fini par se plaire aussi, que ses amis, et peut être même elle, aidaient à lui permettre de s’y sentir à l’aise. Mais bien vite elle fut rattrapée par le souvenir de Goldie Stewart et leur fils, une chose qu’elle avait d’ailleurs encore beaucoup de mal à encaisser, énormément pour tout dire. Mais elle évitait d’en parler, d’y penser même, de ce fait elle se demandait si en faite il n’aurait pas préféré ne jamais arriver à Ocean Grove, restant dans l’ignorance de sa paternité, lui qui détestait tant les enfants. Tentant de trouver les mots pour exprimer sa pensé, elle arqua un sourcil avant de s’adresser à la jeune femme. « Je pense que oui, il s’y plait, à moins qu’il se sente obligé d’y rester. Mais c’est vrai que lui qui est si discret, n’a pas vraiment le profil d’un habitant du quartier. »

Passant maladroitement sa main dans ses cheveux, elle sentait que ses doutes à propos de Sloan devenait de plus en plus flagrant, après tout comment ne pas se poser milles et une questions sur un homme qui demeurait encore un véritable mystère après un an de relation ? « Enfin, Sloan a toujours un certain don pour surprendre son entourage. » Et Bluenn semblait partager son avis en quelque sorte, elle sentait l’ironie dans sa voix, elle ignorait le pourquoi d’une telle intonation après tout elle ne savait toujours rien de leur relation du moins pas concrètement. Elle n’avait que ses petites idées, mais rien qui n’avait encore pu confirmer le tout. Elle aurait aimé pouvoir entendre ses pensées, décrypter la moindre chose dans son regard pour effacer tout les doutes, mais c’était bien sur impossible. « Il faut dire que c’est plutôt simple pour lui de surprendre. Lui qui dit si peu de chose, on en vient vite à se questionner sur ses intentions. » Elle lui avait annoncé ça comme s’il s’agissait d’une évidence, comme s’il ne pouvait en être autrement. Après tout il n’était peut être comme ça qu’avec elle, cette pensée l’attrista un instant, avant qu’elle ne réalise qu’elle pouvait peut être s’en assurer avec elle. « Il a toujours été comme ça ? Je veux dire, mystérieux, ne parlant que très peu de lui, esquivant certain sujet de conversation ? » Elle le connaissait depuis longtemps visiblement, alors si elle aussi avait connu un Sloan intriguant, elle pourrait se rassurer, et se dire qu’elle n’était peut être pas le problème. Ou du moins qu’elle n’était pas la seule.





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Roxcy Hollister
a champagne supernova in the sky.
avatar

♦ Posts : 1645
Multinicks : nora, ridley.
♦ Credits : api, tumblr.

Status : living the married life.
Address : n°1650, parkside street.
Job/Studies : female version of Bear Grylls — french teacher at the Miami University (part-time).
Quote : « my death will probably be caused by being sarcastic at the wrong time. »
Activité(s) de quartier : roller derby.


HALL OF FAME
To Do List: try to find answers, not more questions ; risk her life with Ezio ; spend more time with Matt ; find new ideas for her job.
Contact List:
RP status: on ( ★★☆ ) - ezio, matt.

Message(#) Sujet: Re: N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn Dim 28 Mar 2010 - 14:59


Se plonger dans le passé était dangereux. C’était ruiner tous les efforts donnés pour finalement retrouver nos vieux démons. Certainement que Bluenn aurait dû s’abstenir de s’immiscer dans la vie de Sloan, et pourtant, elle était là, chez lui à discuter avec une parfaite inconnue. Une inconnue qui semblait plutôt proche de Sloan rien que par le fait qu’elle soit chez lui en son absence. Jouer les naïves pour ne pas faire face à ce qui semblait évident.

« Je pense que oui, il s’y plait, à moins qu’il se sente obligé d’y rester. Mais c’est vrai que lui qui est si discret, n’a pas vraiment le profil d’un habitant du quartier. » Elle reprit une gorgée, comme si c’était nécessaire pour qu’elle se taise et cesse d’autres questions pouvant montrer sa curiosité grandissante. Lorsqu’elle avait appris que Sloan vivait dans un quartier résidentiel du nom d’Ocean Grove, elle avait cru faire une erreur. Ce genre d’endroit ne pouvait pas convenir à un homme comme lui, mais dans le fond…que pouvait-elle être si sûre d’elle ? C’était comme si elle découvrait un nouvel homme, elle ne le connaissait pas tant que ça finalement. Il demeurait mystérieux et silencieux sur sa propre vie, tandis que lui devait connaître chaque détail de celle de Bluenn. Une frustration qu’elle avait longtemps gardé pour elle quand ils vivaient encore ensemble, qu’elle avait tenté de calmer avec ses questions. Partager la vie de quelqu’un sans connaître quelques anecdotes de son enfance ou de simples indices…c’était difficile à vivre. Elle s’était confiée à lui comme elle ne s’était jamais confiée auparavant, elle lui avait tout simplement fait confiance à la différence de lui. Un comportement qu’elle avait su accepter au fil du temps, sans pour autant s’y faire totalement. « Il faut dire que c’est plutôt simple pour lui de surprendre. Lui qui dit si peu de chose, on en vient vite à se questionner sur ses intentions. » Le son de sa voix la fit revenir à la réalité, se rendant compte qu’elle s’était plongée dans ses pensées. Elle hocha la tête, affirmant avec certitude que c’était bien le cas. « Si vous saviez… » souffla-t-elle à elle-même, pas certaine que Presley l’ait entendu. Sans doute qu’elle savait mais d’une certaine manière, elle ressentit comme du soulagement en apprenant que Sloan était tout aussi bien un mystère pour elle que pour la jeune femme. Au moins, elle savait qu’elle n’avait pas eu droit à un traitement de faveur. « Il a toujours été comme ça ? Je veux dire, mystérieux, ne parlant que très peu de lui, esquivant certain sujet de conversation ? » Elle fronça les sourcils alors qu’elle reporta plus sincèrement son attention sur Presley. Elle aurait voulu être celle qui l’aurait libéré de son fardeau, parce que c’était le cas, il cachait quelque chose, elle en était persuadée. Etait-ce en rapport avec son passé de militaire ? Peut-être, après tout on ne ressort jamais indemne d’une telle chose et les cicatrices qu’il pouvait avoir sur le corps… Elle se rappelait les avoir observé de long moment, même si c’était douloureux de s’imaginer qu’il avait pu souffrir et vivre d’horribles choses. C’était dans son vécu et elle avait tout fait pour qu’il se sente à l’aise avec elle, assez pour qu’il parle mais elle avait lamentablement échoué. « Oui… Et si vous posez la question c’est qu’il n’a visiblement pas changé. » Elle marqua une pause, soupira. « C'est pas faute d'avoir essayé mais il a toujours refusé de parler de lui et dès que mes questions le concernaient directement, il faisait mine de ne pas avoir entendu ou bien il lançait un autre sujet. » Un sourire dénué de joie mais rempli de tristesse étira ses lèvres. Elle finit par vider le contenu de son verre d’une traite, le reposant ensuite convenablement sur le dessous de verre. Elle qui était désordonnée dans la vie quotidienne, elle était parfaitement habituée au côté maniaque de Sloan et l’avait toujours respecté, sachant que c’était le genre de chose qui pouvait facilement l’énerver. Mais maintenant qu’elles venaient d’échanger quelques mots sur leur « ami » commun, Bluenn ressentit le besoin d’en savoir plus, mais plus sur Presley. Qui était-elle vraiment ? Plus important : qui était-elle pour Sloan ? Ne sachant pas comment s’y prendre, elle détourna le regard, observant un objet sans vraiment lui accorder une quelconque importance, c’était surtout un prétexte pour trouver quoi dire. « Sinon… » Ses yeux se posèrent alors sur la brunette, armée d’un sourire amical bien qu’en réalité, elle soit anxieuse. « …vous êtes une amie de Sloan ? »

_________________

i've been trying to sleep at night
but nothing works / i’ll take my
time to fall in love again. ✤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13788-i-m-looking-for-a-complication http://www.filthy-secret.com/t13804-river-and-roads http://www.filthy-secret.com/t13856-journal-de-bord-de-roxcy-hollister http://www.filthy-secret.com/t13808-ch-n1650-parkside-street-famille-hollister#515192
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn Ven 9 Avr 2010 - 21:41




Elle devait admettre une chose de toute cette conversation au sujet de Sloan. Si elle avait apprécier faire connaissance même vaguement, avec la jeune femme, elle appréciait aussi de pouvoir discuter de lui. Elle ignorait toujours ce qu’il représentait pour elle, et d’une certaine façon elle n’était pas franchement certaine de vouloir une réponse immédiatement. Elle préférait sans doute se concentrer sur ce qui la « hantait » en quelque sorte bien plus que la nature de leur relation. Elle n’avait pas souvent eu l’occasion de parler de ses « problèmes » qu’elle rencontrait avec lui, elle préférait rester discrète, elle s’était simplement décidé à se contenter de prendre le positif et en ignorer le négatif. Bien sur elle n’allais pas lui confier les moindres détails, elle n’allait pas lui parler de Goldie Stewart, de leur enfant, de sa confusion au milieu de toute cette situation. Elle était perdue, et le resterait, tant pis. Mais vraisemblablement elle le connaissait plutôt bien, du moins aussi bien qu’il semblait le permettre. Elle pouvait donc d’une façon ou d’une autre la rassurer.

« Oui… Et si vous posez la question c’est qu’il n’a visiblement pas changé. » Effectivement, elle avait apparemment raison, il a toujours été comme ça, ou du moins avec elle également. Elle n’était pas la seule et se sentait comprise en quelque sorte. Même si elle ignorait tout d’eux, elle n’était pas idiote, certes elle avait cessé de trop penser, de se faire ses conclusions, mais elle ne se faisait pas d’illusion. « Visiblement non. » Lui répondit-elle plus attristé qu’autre chose. Elle avait tout espéré de sa relation avec Sloan, bien sur à un moment elle s’était même demandé si tout cette histoire n’était peut être pas trop difficile à gérer pour elle, mais non, quand bien même c’était difficile, elle ne le laisserait pas pour autant. Il était coincé avec elle, et elle ne s’était pas privé pour lui en faire part. Après tout c’était ça qui l’avait attiré, oui bon bien sur il était séduisant et c’était ce qu’elle avait vu en premier, mais ce côté mystérieux, sa tendance à éviter les questions, ou à répondre à côté, ou bien par un mensonge. Il était intriguant elle ne s’était pas gênée pour le lui dire alors qu’elle ne le connaissait pas du tout. Elle aurait pu fouiner, elle en avait les capacité, et l’expérience après tout c’était une native d’Ocean Grove, c’était culturel ici. Mais elle ne pouvait s’y résoudre, tout simplement parce que plus les jours passaient, plus ses sentiments pour lui grandissaient, ainsi que l’espoir qu’il lui fasse enfin confiance, qu’il comprenne qu’elle n’était pas la pour lui nuire bien au contraire. Elle voulait que cela vienne de lui, et ce depuis le premier jour. Elle avait l’espoir naïf d’un jour pouvoir connaître le véritable Sloan, qu’importe le temps que cela prendrait. Même si se demander constamment s’il était capable de mentir pour continuer de dissimuler ce qui semblait le torturer. Réaliser que la confiance qu’elle lui accordait n’était pas réciproque, peu importe. « C'est pas faute d'avoir essayé mais il a toujours refusé de parler de lui et dès que mes questions le concernaient directement, il faisait mine de ne pas avoir entendu ou bien il lançait un autre sujet. » Elle savait parfaitement de quoi elle parlait. Bien sur elle s’était refusée à jouer un peu trop les curieuses, mais c’était parfois plus fort qu’elle, elle se devait de poser des questions. Elle avait par exemple conclu que les différentes cicatrices qui défiguraient son corps étaient de tristes souvenirs de son passé de militaire. Oui mais que c’était-il passé ? Il n’y répondait pas, ou ce n’était pas convainquant. Lorsqu’elle évoquait son envie de suicide de l’année précédente, elle devait conclure encore une fois que c’était lié à son passé de militaire. Tout pouvait y trouver sa source d’explication, oui mais voilà, ses cicatrices, qu’elles soient physiques ou psychologiques n’avaient aucune explication clair, pas de condition précise, il n’exorcisait rien, ne parlait pas de lui. Pourtant à ses yeux, elles les partageaient avec lui, simplement parce qu’elle partageait sa vie, ce n’était pas facile de se mettre en tête qu’il avait pu souffrir, de ne pas savoir ce qui avait pu se passer, d’ignorer tout, de se faire tout un tas d’idée sur sa vie. Mais visiblement Bluenn n’était pas non plus parvenue à savoir. « Oui, c’est exactement ça, une chance qu’on sache au moins son anniversaire. » sa phrase se voulait ironique pourtant, elle savait que la jeune femme comprenait qu’elle n’avait pas envie de rire de la situation. Elle se sentait proche d’elle en quelque sorte, même si elle sentait, que cela ne devrait pas être le cas. « Sinon… (…) vous êtes une amie de Sloan ? » Se raclant la gorge, elle s’était pourtant attendu à ce que cette question face son apparition à un moment ou un autre de la conversation. Et elle devait reconnaître qu’elle en était plutôt contente, elle avait lancé le sujet la première et pourrait ainsi plus facilement lui pauser la même question. « Oh, euh non, sa petite amie en réalité. » Elle marqua une pause, ne faisant pas particulièrement attention à son regard. « Et vous ? »





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Roxcy Hollister
a champagne supernova in the sky.
avatar

♦ Posts : 1645
Multinicks : nora, ridley.
♦ Credits : api, tumblr.

Status : living the married life.
Address : n°1650, parkside street.
Job/Studies : female version of Bear Grylls — french teacher at the Miami University (part-time).
Quote : « my death will probably be caused by being sarcastic at the wrong time. »
Activité(s) de quartier : roller derby.


HALL OF FAME
To Do List: try to find answers, not more questions ; risk her life with Ezio ; spend more time with Matt ; find new ideas for her job.
Contact List:
RP status: on ( ★★☆ ) - ezio, matt.

Message(#) Sujet: Re: N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn Mar 4 Mai 2010 - 15:01

Vouloir décrypter un homme comme Sloan était une chose, y arriver en était une autre. Bluenn n’avait pas réussi dans cette mission qu’elle s’était donnée, persuadée qu’un jour il aurait fini par s’ouvrir à elle. Un espoir qui s’était alors évaporée lorsqu’il lui annonça que c’était terminé entre eux. Elle s’y était faite, le temps avait aidé à cicatriser les blessures. Pourtant elle continuait à être accrochée aux souvenirs qu’elle gardait d’eux. Naïvement, elle s’était toujours dit qu’il remarquerait son erreur et qu’il reviendrait vers elle. Finalement, elle avait décidé de faire le premier pas, qu’importe soit le résultat de cet initiative, au moins elle n’aurait plus à y penser par la suite. Elle s’était préparée à le revoir comme elle l’avait toujours connu : mystérieux, impassible mais elle n’avait pas imaginé trouver une demoiselle chez lui. Il lui était difficile de se lier d’amitié avec une personne, elle savait que la confiance devait se mériter, point de vue qu’elle partageait. Peut-être qu’il avait fait l’effort de s’ouvrir un peu plus aux gens pour se sentir un peu plus intégré dans la société, surtout dans un quartier comme celui d’Ocean Grove. Elle s’était donc questionnée sur l’identité réelle de la brunette avant de faire le grand saut, et lui poser directement la question d’un air détaché. Elle ne voulait pas paraître insistante, ni même trop curieuse bien que ce soit son premier défaut. Et si elle avait espéré à pas mal de réponse, celle qu’elle avait tant redoutée sortit de la bouche de Presley. « Oh, euh non, sa petite amie en réalité. » Elle haussa un sourcil, fixant davantage la jeune femme qui se trouvait en face d’elle. Tiens, quelle surprise. Puisqu’elles parlaient de Sloan et son don de garder tout pour lui, en voilà une bonne qu’il avait oublié de lui faire part. Elle déglutit difficilement, se sentant soudainement blessée et surtout idiote d’avoir pu se faire tant d’idées le concernant. Elle détourna alors le regard tandis que Presley lui renvoya la même question. Devait-elle mentir et simplement répondre qu’elle ait une vieille amie ou bien rester honnête ? Son visage se crispa alors qu’elle cherchait rapidement une réponse à donner. Elle était sa petite-amie et cela sonnait si définitif à ses oreilles, anéantissant tout ses plans, aussi stupides qu’ils sont. Néanmoins, ce n’était plus une adolescente mais bien une adulte, prétendre qu’elle n’était qu’une connaissance serait renier ce qu’elle éprouvait pour Sloan. Même si cette nouvelle ne l’enchantait guère, Bluenn restait une personne loyale, elle devait donc l’oublier à présent. Prenant son courage à deux mains, soupirant discrètement au passage, elle reposa son attention sur la demoiselle. Consciente qu’elle avait dû paraître un tantinet bizarre, elle arbora un sourire timide. « Désolée, je ne m’attendais pas à… Sloan ne m’a rien dit. » Et qu’est-ce qu’elle pouvait lui en vouloir d’avoir pu lui cacher une telle chose ! N’était-ce donc pas suffisant tout ce qu’il avait pu lui faire subir ces dernières années ? Cela aurait évité bien des malaises. Il devait donc se plaire à l’humilier, mais pour l’heure, elle devait garder sa rancœur pour elle-même. « Je suis son ex compagne. » Son sourire s’accentua alors légèrement avant de disparaître, le visage neutre. « Il nous prouve une fois de plus que les secrets et lui, c'est une grande histoire d'amour. » siffla-t-elle avec amertume, elle n’avait aucune envie de prendre tout ceci avec légèreté, pas tout de suite en tout cas. Elle passa une main maladroite dans ses cheveux. Sa fierté venait d’en prendre un coup et elle ne désirait qu’une chose, s’éloigner le plus vite possible. Confuse, elle jeta un énième regard à Presley « Finalement, je crois que je ferais mieux de partir. Encore désolée de m’être imposée... » Elle commença à se diriger vers la porte d’entrée mais se retourna. « Oh et si vous pouviez éviter de lui dire que je suis passée. C’était une mauvaise idée, il n’aurait pas apprécié de toute manière. Merci… J’ai été ravie de faire votre connaissance. » Et bien que la situation pouvait paraître étrange, c’était vrai. Elle avait commencé à apprécier la personnalité de la jeune femme mais elle était alors devenue aussi un obstacle à ce qu’avait en tête Bluenn depuis le début.

_________________

i've been trying to sleep at night
but nothing works / i’ll take my
time to fall in love again. ✤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13788-i-m-looking-for-a-complication http://www.filthy-secret.com/t13804-river-and-roads http://www.filthy-secret.com/t13856-journal-de-bord-de-roxcy-hollister http://www.filthy-secret.com/t13808-ch-n1650-parkside-street-famille-hollister#515192
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn Dim 9 Mai 2010 - 22:25




« Désolée, je ne m’attendais pas à… Sloan ne m’a rien dit. » Sa réponse la laissa assez perplexe, elle ne comprenait pas vraiment la raison de ses « excuses », elle avait totalement le droit d’ignorer qui elle était après tout, ce n’était pas bien grave. Mais plus déconcertant encore, ce fut le temps d’attente avant que la jeune femme ne réussisse péniblement à articuler quelques mots. La situation commençait à devenir étrange, tandis qu’elle se posait de plus en plus de questions. Elle aurait voulu lui répondre quelque chose, la rassurer peut être bien, mais Bluenn semblait bien plus confuse que la brunette assise face à elle. « Je suis son ex compagne. » Et elle comprenait à présent pourquoi. Elle n’était surement pas là pour une simple visite de courtoisie, d’autant qu’il semblait -d’après ses dires- qu’elle l’avait déjà revue une première fois, ou qui sait combien d’autres fois d’ailleurs. Chose dont il n’avait pas jugé bon d’avertir Presley, détestait-il à ce point parler de lui ? Souhaitait-il éviter les conflits, en oubliant par là de se montrer tout simplement honnête ? Ou avait-il quelque chose à se reprocher ? Le visage impassible ne laissant rien transparaitre, elle peinait à faire le tri dans ses pensées, elle ne parvenait pas à y voir clair, pour l’instant elle était surtout en colère contre Sloan, qui une fois de plus la tenait à l’écart, oubliant que la mention « mon ex est en ville » la concernait aussi. Elle ignorait totalement quoi lui dire, et bizarrement elle ne lui en voulait pas vraiment, elles étaient toutes deux dans la même situation, elle la comprenait donc. « Il nous prouve une fois de plus que les secrets et lui, c'est une grande histoire d'amour. » Arquant un sourcil tandis qu’elle regardait dans le vide, elle s’exprima d’un ton neutre, plus pour elle-même qu’à l’adresse de Bluenn qui avait cependant dû l’entendre. « Ça ne me surprends pas venant de lui. » Ce qui était d’autant plus blessant, elle avait fait des efforts pour accepter sa nature à garder beaucoup de secret sur son passé, mais elle avait suffisamment confiance en lui, pour espérer qu’il viendrait lui parler d’un détail comme celui-ci, encore que minimisé Bluenn à l’état de détail était complètement idiot. Elle avait partagé sa vie, et connaissant Sloan leur histoire avait dût être sérieuse, et c’était sans doute le fait qu’elle ait prit son courage à deux mains pour lui parler de son ex-mari, qui la blessait le plus. Agacée de voir qu’il ne lui faisait définitivement aucune confiance et n’était toujours pas en mesure de lui parler ne serait-ce que de son ex. Plus elle se perdait dans les méandres de ses pensées, plus elle devenait furieuse, sans doute que la jeune femme avait du le percevoir en croisant son regard. Pourtant Presley espérait qu’elle ne le prendrait pas contre elle, parce qu’à l’heure qu’il était, elle n’avait pour l’instant aucun ressentiment contre celle-ci, aussi étonnant que cela puisse paraître.

« Finalement, je crois que je ferais mieux de partir. Encore désolée de m’être imposée... » Se levant immédiatement, non pas pour s’empresser de la mettre dehors, plutôt pour tenter de trouver un moyen de s’exprimer, de lui dire à quel point elle pouvait être désolée pour cette situation. Ni l’une, ni l’autre n’était responsable, et si la nature voulait qu’elle soit jalouse, qu’elle déteste la présence de cette femme dans la maison de son petit-ami, en réalité pour l’instant elle ne lui en tenait pas rigueur. Le malaise qui s’était installé entre les deux jeunes femmes était palpable et on ne peut plus compréhensible, pourtant Presley n’arrivait pas à articuler le moindre mot, s’en voulant alors terriblement de pas être plus capable de garder son sang froid. La voyant se diriger vers la porte, lui emboitant alors le pas, elle fut surprise de la voir se retourner vers elle. « Oh et si vous pouviez éviter de lui dire que je suis passée. C’était une mauvaise idée, il n’aurait pas apprécié de toute manière. Merci… J’ai été ravie de faire votre connaissance. » Zut ! Ça fichait en l’air sa perspective de pétage de plomb à l’encontre de Sloan. Réfléchissant un instant, pesant le pour et le contre, elle finit par se dire qu’elle aurait bien l’occasion de lui faire remarquer ce manque de délicatesse. Ou qu'elle trouverait un autre prétexte expliquant sa découverte. Hochant la tête en un signe positif, elle prit enfin la parole clairement. « Je ne lui dirais rien … J’ai été ravie également. » Affichant un léger sourire, bien que peu expressif, elle était pourtant sincère, elle avait apprécié ses quelques dernières minutes passaient en sa compagnie, et déplorait presque la situation dans laquelle elles se trouvaient à présent. Alors que la jeune femme avait déjà un pied dehors, Presley accéléra le pas, pour pouvoir lui dire une dernière chose. « Je suis sincèrement désolée que nous l’ayons toutes deux apprit dans ces conditions. » Le regard doux, elle savait que Bluenn n’était certainement pas venue voir Sloan pour prendre des nouvelles, et pourtant elle restait sereine du moins en quelque sorte. Bluenn lui adressa un regard avant de disparaitre rapidement dans Lemon Street. Refermant la porte derrière elle, elle savait qu’elle allait devoir faire beaucoup d’effort pour cacher cette visite à son petit ami, elle n’était pas aussi doué que lui lorsqu’il s’agissait de mentir …

ENDED



_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn

Revenir en haut Aller en bas
 

N°1200; DON'T TELL ME ?! | bluenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-