hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
No. 3 Les sujets de la première saison qui sont encore dans
la partie flashback et qui n'ont pas reçu de réponses depuis
un certain temps ont été archivés. Pour les autres, vous avez
encore un mois (jusqu'à la prochaine maintenance) pour les
clôturer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 let's move on to something new. - dimitri.

Aller en bas 
my heart is fire, my heart is young.

Sofia Schades

messages : 1116
name : olivia (carolcorps)
face + © : laura harrier | @lunaeye — @tumblr
multinicks : alma ⋅ inej ⋅ etta ⋅ callum ⋅ reggie ⋅ georgie ⋅ leslie ⋅ maeve ⋅ emna ⋅ archie.
points : 1195
age : [ 12|12 ] twenty two years old.
♡ status : single but kinda married.
work : WBSO deputy.
home : a manor on harbor row with her ma' and big brother

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●● ) - off. (dimitri, jude, jeremiah) - garett

let's move on to something new. - dimitri. Empty
Message· · Sujet: let's move on to something new. - dimitri. let's move on to something new. - dimitri. EmptyJeu 8 Aoû - 10:04



let's move on to something new
-------------------------------
august 6th, 7:18pm
@Dimitri Oslov

Des changements notables s’étaient opérés sur la jeune Schades. Difficile de mettre le doigt dessus et pourtant il était évident qu’elle tentait de mettre son attitude austère et désagréable au placard. Pourquoi? La belle s’était interrogée sur sa solitude, ce sentiment si étrange d’être seule au milieu d’une foule. Oppressée de se retrouver entourée sans être vue ou entendue. Elle ne s’était toujours senti importante que lorsqu’elle médisait, lorsque la belle revêtait ses apparats de mépris rehaussés de ce sourire dédaigneux qu’elle arborait comme une seconde peau. Une seconde nature qui était devenue sienne, enchaînée à elle comme un boulet dont elle ne pouvait plus se défaire. Un alter ego qui l’avait conduit à perdre encore et encore, inlassablement Sofia s’était prit le revers de la médaille. Samson avait rejoint le Canada sans qu’elle n’ait pu lui faire part de la nature de ses sentiments. Cela changeait-il quelque chose? Probablement pas, mais elle ne le saurait jamais et la question la taraudait toujours. Récemment Jamie avait prit la poudre d’escampette. Un départ étrangement très mal vécu par la jeune femme. Elle avait placé sa confiance en lui, aveuglément elle aurait cru au moindre de ses mots, attachait trop d’importance au détective qui lui se fichait éperdument d’elle. Sofia aurait pu prendre le chemin inverse et décider de se refermer d’avantage. C’était ce qu’elle avait pensé faire au départ. Mais épuisée, elle n’avait plus la force de se battre contre le monde, n’en éprouvait plus le même désir non plus. Des questions demeuraient toutefois en suspend, elle n’oubliait pas ses doutes concernant la mort de son père, son besoin viscéral de connaître la vérité, quoiqu’il lui en coûtait. À ceci près, elle était prête à perdre beaucoup, mais plus les gens qu’elle aimait. Sofia avait fini par réaliser que c’était peut être là le sacrifice qu’elle n’était pas prête à faire. Avec le départ précipité de Jamie, la jeune femme avait laissé son enquête de côté, comme un bout d’eux qu’elle n’était pas prête à réouvrir tout de suite. C’était aussi pour cette raison qu’elle avait décidé de faire la paix avec Dimitri. Sans pour autant l’écarter de tout soupçon, sans oublier les différentes questions qui la taraudaient encore. Cette jeune flic n’était pas encore résolue à abandonner son flaire qui pointait en sa direction. Néanmoins, elle voulait se convaincre qu’elle se trompait, que le russe n’irait pas lui mentir ni lui cacher quelque chose d’aussi gros, ni quoique ce soit entourant son père. Peut être était-il convaincu de la protéger d’une façon ou d’une autre ou était-il un tout autre genre d’homme que celui qu’elle s’imaginait. Quoiqu’il en soit, elle ne voulait plus y penser. Sa crainte de le perdre prédominait actuellement sur ses doutes et cette malheureuse enquête qui l’en avait éloigné. Puis, depuis peu promue au rang de Deputy -merci au manque d’effectif pour une telle promotion rapide- la belle estimait avoir d’autres chats à fouetter, du moins d’autres occupations pour tenter, tant bien que mal, de ne plus tergiverser sur le sujet.
Une autre raison pour elle de se changer les idées, sa mère. Sa sclérose en plaques progressait de plus en plus vite ces derniers mois et l’inquiétude de Sofia grandissait avec elle. Bien sur, Elias et elle continuait à se relayer pour prendre soin d’elle, mais depuis la mort de leur père son état se dégradait de jour en jour. Voilà essentiellement pourquoi la jeune femme avait laissé son enquête derrière elle, se refusant à faire souffrir sa mère en remuant des faits sur son mari décédé et en parlant sans cesse de sa mort. Il lui fallait trouver une autre façon de faire son deuil bien qu’elle n’ait pas encore trouvé la solution idéale. Et ce ne serait pas pour aujourd’hui, puisque sa mère rentrait d’un malheureux séjour à l’hôpital, les Schades ainsi que Dimitri avaient décidé de lui organiser une petite surprise. Elias s’était rendu à l’hôpital, les laissant aux préparatifs du repas, et si elle avait mit l’affaire Tobias Schades de côté, elle n’en oubliait pas des considérations plus récentes. « Du coup, pour l’incendie au Daveys qu’est-ce que mes collègues t’ont dit? » lança-t-elle tout en s’affairant à couper des tomates sans se couper un doigt. Distraitement et plus pour faire la conversation qu’en cherchant à fouiner à tout prix, elle voulait tout de même savoir ce qu’il en était et n’avait pas oublié cette photo. La réponse de Dimitri sur le sujet ne l’avait pas complètement satisfaite mais ça, s’il la connaissait assez bien, il devait s’en douter. « Je ne t’ai pas dis, j’ai eu le droit à une promotion! » fièrement, la jeune femme se retournait vers lui, s’adossant au comptoir de la cuisine, verre de vin à la main, l’observant gérer les cuissons et surtout le dosage des matières grasses. « D’accord, va falloir que tu m’explique comment tu gardes cette silhouette si tu mets autant de beurre dans tes plats. » s’amusa-t-elle en le poussant d’un coup de hanche pour reprendre le contrôle de la poêle qui crépitait. La jeune femme devait reconnaître que ces moments de complicité lui manquait. Cela faisait trop longtemps qu’elle s’était murée dans sa colère et cette sordide affaire, peu encline à accepter la version officielle. Se refusant à imaginer son père perdre la vie dans un accident ridicule. C’était son héros après tout, il ne pouvait l’abandonner de cette façon. Mais peut être avaient-ils tous raison en réalité, peut être était-ce là, les tentatives désespérées d’une gamine incapable d’accepter la mort de son père.

_________________

sometimes i don't say the thing. i'm terrified. i'm bruise all over. i'm afraid i'll rust with all this sadness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
— they've given you a reason to fight.

Dimitri Oslov

messages : 458
name : lora (isleys).
face + © : jake gyllenhaal — livia, tumblr.
multinicks : iyovi, nomi, sakura, letty, sersi.
points : 1430
age : thirty-eight.
♡ status : pretty fine by himself.
work : bounty hunter — part-time barman at daveys.
home : loft, crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON ⋅ sofia, lennon, eliot.

let's move on to something new. - dimitri. Empty
Message· · Sujet: Re: let's move on to something new. - dimitri. let's move on to something new. - dimitri. EmptyVen 23 Aoû - 11:47

Nuit courte et remplie de pensées contradictoires, Dimitri a fini par abandonner la bataille et a quitté son lit avant même que le soleil ne puisse réchauffer un peu l’atmosphère. Ce n’est pas dans ses habitudes de baisser les bras, mais parfois vaut mieux savoir s’avouer vaincu et fasse à temps de choses qui taraudent son esprit, le besoin de s’aérer en devient presque vital. Cette fois pourtant, il choisi de ne pas se laisser tenter par la douceur aigre d’une liqueur qui traine dans un placard mais plutôt par la satisfaction qu’un peu d’exercice physique peut procurer. Et l’heure s’y prête bien finalement ; les rues sont encore endormies, la lumière émanant des lampadaires s’efface doucement à mesure que le voile étoilé s’estompe. A peine quelques âmes croisent son chemin, mais les visages ne retiennent pas son attention. Tout l’intérêt est de ne pas laisser ses pensées l’accaparer complètement, de faire le vide et de simplement être là, dans l’instant.
Il retrouve les murs de son chez lui une bonne heure plus tard, l’aube a enfin pointé le bout de son nez et le soleil, bien qu’encore timide, annonce la journée qui commence. L’heure est venue d’affronter les multiples tâches qui animent (ou ennuient) son quotidien. Un peu de ménage, quelques courses à faire pour remplir son frigo qui en a bien besoin mais également pour plus tard, lorsqu’il rendra visite aux Schades. Un passage par le Daveys pour saluer les collègues et s’assurer qu’on n’aura pas besoin de lui aujourd’hui. Passer quelques coups de téléphone, personnels comme professionnels. Faire le tri dans ses courriers mais retarder toujours le moment où il devra prendre une décision quant à ce bout de papier qu’il a glissé sous un tas de livres. Une invitation à double tranchant, des doutes qui ne devraient pas avoir lieu mais qui pourtant le font hésiter depuis plusieurs semaines maintenant. Sans trouver quiconque à qui se confier à ce sujet, il trouve bon de laisser le temps s’écouler un peu avant d’affronter ou non le passé. Si ce même passé ne le quitte jamais et a fait de lui ce qu’il est aujourd’hui, il trouve encore le moyen de chasser ces fantômes pour ne se concentrer que sur une seule et unique chose : Sofia, et sa famille.
Les heures s’écoulent et il arrive chez les Schades comme prévu. Dimitri n’est jamais loin, toujours présent pour leur offrir une épaule réconfortante. Ce n’est pas grand-chose selon lui, il aimerait faire plus mais il fait toujours tout pour leur rendre la bienveillance qu’ils ont eu à son égard, et ce depuis son arrivée en ville. Les bras chargés de vivres, ils ne perdent pas de temps et s’attèlent immédiatement à la tâche qu’est la préparation d’un bon petit repas. Il ne peut s’empêcher de jeter de temps en temps un regard en biais à Sofia pour y déceler sur son visage l’inquiétude d’une fille pour sa mère. Pourtant tout ce qu’il voit est une femme forte et déterminée. — Pas grand-chose, sourcils froncés, ses yeux ne quittent pas les brocolis qu’il coupe, ils m’ont demandé mon emploi du temps, ils ont cherché à déterminer si j’avais quelque chose à voir avec l’incendie, d’une manière ou d’une autre… son ton n’est en rien accusateur, parfaitement conscient que l’interrogatoire est légitime et qu’ils n’ont fait que leur boulot. Mais la crainte que Sofia s’attarde de nouveau sur la photo de son père retrouvée sur les lieux est toujours présente, malgré les semaines qui passent. — Je dois rester à disposition s’ils ont d’autres questions à me poser et de les prévenir si je remarque quelque chose d’étrange, ce sont les seules conditions qu’on lui a imposées. Ce qui ne devrait pas changer ses habitudes, lui qui reste toujours vigilent, surtout lorsque cela concerne les Schades. Il ignore s’il s’agit d’une coïncidence ou s’il était, en réalité, réellement visé par l’incendie qui a frappé le Daveys mais il fera le nécessaire pour éviter que Sofia, son frère et sa mère ne souffrent. Il a peut-être réussi à détourner l’attention, à retarder le moment fatidique où Sofia posera beaucoup trop de questions et où il devra alors faire un choix. Non. Il sait déjà ce qu’il adviendra si la situation se présente et est déjà prêt à assumer les conséquences de ses choix. Si cela veut dire préserver la jeune femme de choses qui ne feraient que la briser un peu plus. Pour l’heure, elle semble plus préoccupée par l’état de santé de sa mère et il espère, un peu naïvement peut-être, qu’elle tournera enfin la page. Mais lui qui a perdu des personnes chères à son cœur, peut-il vraiment s’attendre à ce qu’elle fasse ce que lui-même a encore parfois du mal à faire ?
L’annonce de Sofia le fait relever la tête, un sourire étire ses lèvres tandis qu’il passe les brocolis sous l’eau avant de les mettre dans la poêle. — Pour une fois qu’ils font les choses biens, lance-t-il, taquin, tu le mérites, je suis content pour toi, et fier pense-t-il. Il ne s’est pas toujours montré très enthousiaste quant à son choix de carrière, de peur qu’elle se soit lancé là-dedans pour les mauvaises raisons mais force est de constater qu’elle semble épanouie et c’est tout ce qu’il peut lui souhaiter. Il s’écarte et se sert un verre d’eau (il boit rarement autre chose en leur présence). — Courir après les primes, ça aide pas mal, s’amuse-t-il à répondre avant de se rafraichir une dernière fois la gorge. — Tu t’occupes de faire cuire tout ça et je me charge de la tarte, c’est le plus long. Ça vous va, Chef Schades ? Sur ces mots, il s’abaisse pour attraper sous le plan de travail un plat assez grand pour y contenir le dessert. Le russe n’est pas un cuisinier hors pair, mais il peut rassurer que personne ne finira empoisonné ou avec une intoxication alimentaire, et c’est déjà un très bon début. Il jette un rapide coup d’œil à sa montre puis se dirige vers le frigo pour sortir les ingrédients.

_________________

I don't ever ever wanna look back. the future's blurry but the past is a trap. I might be staring at my last chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
my heart is fire, my heart is young.

Sofia Schades

messages : 1116
name : olivia (carolcorps)
face + © : laura harrier | @lunaeye — @tumblr
multinicks : alma ⋅ inej ⋅ etta ⋅ callum ⋅ reggie ⋅ georgie ⋅ leslie ⋅ maeve ⋅ emna ⋅ archie.
points : 1195
age : [ 12|12 ] twenty two years old.
♡ status : single but kinda married.
work : WBSO deputy.
home : a manor on harbor row with her ma' and big brother

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●● ) - off. (dimitri, jude, jeremiah) - garett

let's move on to something new. - dimitri. Empty
Message· · Sujet: Re: let's move on to something new. - dimitri. let's move on to something new. - dimitri. EmptySam 14 Sep - 10:46

« And what do you think? » ce n’était pas un novice et si lui son job c’était plutôt retrouver des criminels avérés et empocher la prime, elle connaissait assez Dimitri pour le savoir très observateur. Un homme méticuleux faisant attention au moindre détail, c’était après tout essentiel dans sa course aux primes. Il n’était pas le seul sur le terrain et pour devancer les autres il lui fallait être attentif, rapide et réactif. Il aurait pu faire un excellent flic. Ainsi, Sofia l’imaginait très sincèrement avoir sa théorie sur ce qui avait eu court au Daveys. Elle-même avait la sienne, quand bien même n’était-elle pas supposé en parler. Mais d’une part elle n’était pas sur cette enquête, d’autre part, autant avoir un flic dans la famille autant en retirer quelques avantages. Désormais la jeune Schades tentait de prendre la vie avec plus de souplesse faisant fit de certaines règles qu’elle aurait pourtant respecté scrupuleusement quelques semaines plus tôt. À croire que son ras le bol général avait permit d’opérer un changement assez radicale chez elle. « I still think it’s related to you one way or another. And sorry to bring that back but, the picture they found? » Il lui avait donné une explication et elle ne voulait pas revenir là dessus ni avoir la moindre raison de douter de lui. Elle en avait assez de toutes ces histoires déchirant sa famille ou plutôt l’opposant à ses proches. Toutefois, et si elle souhaitait mettre tout ça derrière elle, chassez le naturel il revient au galop. Sofia avait bien trop besoin de réponse et ses convictions profondes ne s’étaient pas envolées comme par magie. « You’re sure it’s just a random friend on that picture? I don’t know, something feels off .. Among all of your stuff, finding it untouched it’s not a coincidence don’t you think? » son ton n’avait rien d’accusateur, elle ne cherchait pas à la blâmer de quoique ce soit. Après tout peut être que cet ami avait, au contraire, tout avoir dans cette histoire et il était important de déterminer qui il était. Nul doute que ses collègues cherchaient déjà son identité à l’heure actuelle. « In the meantime be careful. I know, i repeat myself. But whoever it is, may not just attack your locker next time. » elle se savait un peu alarmiste mais au moment où elle se retournait pour observer ce vieil ami elle eut un pincement au coeur. Après tout ces mois à douter de lui, il était pourtant demeuré un roc sur lequel sa famille avait pu se reposer, il ne l’avait jamais laissé tomber, en dépit des doutes qu’elle avait manifesté, en dépit de son égoïsme effarant, il était encore là prêt à aider sa famille. À préparer un repas pour sa mère et à la soutenir. Et si elle l’avait perdu lui aussi sur ce bateau? Pendant des mois elle lui en avait presque voulu d’avoir survécu et pas son père, avant d’enfin prendre conscience qu’elle avait une chance inouïe qu’il s’en soit sorti.
C’était d’ailleurs avec une certaine appréhension mêlé à sa fierté qu’elle lui avait annoncé pour sa promotion. Elle savait pertinemment que dans une petite ville comme Windmont ils avaient besoin d’un maximum d’effectif opérationnel le plus rapidement possible. Et si Sofia était douée, elle doutait pourtant un peu d’elle et se remettait en question, craignant de louper cette chance comme elle avait tout fait rater lors de ses études de médecine. Ou lorsque des excuses simplettes l’avaient éloigné de sa passion pour la danse. Aujourd’hui c’était à peine si elle enfilait encore ses chaussons. « Thank you. They, obviously, made the perfect choice here! » elle était cependant rassurée de le voir prendre la nouvelle de cette façon. Dimitri n’avait pas été d’un grand soutien dans son choix de carrière au début. Tout comme son père, il s’était montré méfiant. C’était sans doute la première fois qu’il semblait content pour elle et totalement sincère. « I know I shouldn't wait for anyone’s approval. But told you, it means a lot coming from you. » la jeune femme lui offrit un clin d’oeil avant de sourire à sa remarque. Sans l’ombre d’un doute, son travail l’aidait à garder la forme. Dimitri était un homme séduisant, c’était une chose qu’elle n’avait réellement pensé que récemment. Non qu’elle ait été aveugle jusque là, mais son regard sur le russe était à l’époque différent. Aujourd’hui elle était adulte, leur relation avait évolué, transformée par les années et de nombreux changements extérieurs. Et si son regard sur ce vieil ami avait légèrement évolué, son affection pour lui, elle, demeurait inchangée. « Yeah well, we’re not all in good shape. » ce n’était pas faute de passer des heures à la salle pour gagner en muscle et s’entraîner au corps à corps pour le bien de son travail. Et si, une fois encore, Sofia était bonne élève, à en juger par l’épaisseur de ses bras, cela ne prenait pas sur elle. « Yes Chief! » elle prit alors sa place derrière les fourneaux, lançant la cuisson des légumes qu’il avait lui-même préparé. Ils en avaient trop fait, elle le réalisait. Pourtant sa mère ne méritait pas moins qu’un festin pour son retour. La belle déposa son verre de vin juste à côté des gaz et se tournait vers lui. « Enough speaking about me, tell me, what’s new in your life lately? What did I miss? » elle s’était rendue compte de son égoïsme de ces derniers mois, de sa façon de faire tourner toute cette situation autour d’elle, peut être pour remplacer cette présence qui manquait tant dans sa vie. Pour s’occuper et éloigner le chagrin qu’elle ne s’était toujours pas autorisé à ressentir. Mais elle avait négligé Dimitri, s’était montrée parfois mesquine et aujourd’hui, si ses doutes ne l’avaient pas complètement abandonné, elle s’en voulait de s’être ainsi comporté avec lui.

_________________

sometimes i don't say the thing. i'm terrified. i'm bruise all over. i'm afraid i'll rust with all this sadness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




let's move on to something new. - dimitri. Empty
Message· · Sujet: Re: let's move on to something new. - dimitri. let's move on to something new. - dimitri. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
let's move on to something new. - dimitri.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Propose] Évoli egg Move (Voeu)
» Friendship never fades [PM] (Sujet anniversaire ♥)
» Haiti-politique :Une photo, un article et une overdose ...
» Ambroise
» Gare de l'Est

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row-
Sauter vers: