Partagez
 

 Lost but found.

Aller en bas 
We're not the ones who're meant to follow.

Oliver Winters

messages : 838
face + © : jack dylan grazer (©lovingpostit)
multinicks : Sally - Peter - Beckett - Marnie - Tony - Paz - Lando.
points : 1422
age : 15 yo.
♡ status : buzzin', rollin'.
work : being a teenager.
home : the winters'.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : s1 : rykers / sami - s2: zoya, tommy, tc (maeve / siméon)

Lost but found. Empty
Message· · Sujet: Lost but found. Lost but found. EmptyMer 14 Aoû 2019 - 19:57

@Maeve Duggan - juin 2019

The echoes of that news ring loud. No sound can ever drown it out.

La phrase « je suis ton père » tournait en boucle dans la tête d’Oliver depuis plusieurs jours, il avait essayé de passer à autre chose, en se plongeant dans ses jeux vidéos préférés, en lisant des bouquins de science-fiction, mais rien n’y faisait, il revenait inlassablement sur cette épineuse révélation qui avait fait explosé le cocon familial et toutes ses certitudes. Il se réveillait désormais chaque matin avec la sensation d’être le dindon de la farce, celui sur lequel tout le monde se retournait en le pointant du doigt. Heureusement que Tommy avait choisi les vacances pour faire sa grande déclaration, car l’adolescent n’aurait pas supporté devoir aller chaque jour au lycée en se demandant qui autour de lui était au courant depuis le début. Le mensonge était l’un des défauts qu’il exécrait le plus, et de savoir qu’il avait grandi à l’intérieur d’un était tout bonnement insupportable à ses yeux. Il avait fait mine de ne pas être trop fâché, car Bethany lui avait demandé de ne pas gâcher les vacances de son « papounet », car il ne s’en autorisait jamais ; il avait fait bonne figure, ce qui revenait à jouer au roi du silence avec l’homme de la maison, mais à aucun moment il ne s’était décidé à lui pardonner. La rancœur était un feu qui brûlait l’intérieur de sa poitrine, qui le réveillait au beau milieu de la nuit, qui lui donnait des envies de vomir en pleine partie, qui faisait couler ses larmes sans qu’il ne fût jamais en mesure de les retenir. Deux jours avant le retour prévu de Tommy et Sami, Oliver s’était décidé. Il avait, en toute discrétion, préparé un sac avec des vêtements et le strict minimum pour survivre, puis, à l’heure précise où il savait son paternel dans l’avion qui le ramenait dans l’Oregon, il passa par la fenêtre et disparut. Personne ne remarquerait son absence avant le lendemain, parce que chacun était trop occupé avec sa propre vie, et parce qu’Ollie les avait habitués à rester enfermé des heures durant dans sa chambre, pour le plus grand plaisir de Chase qui occupait dès lors celle inoccupée du pompier de la famille.

« Je suis ton père »
, à force, l’image de Tommy s’était remplacée par l’imposante silhouette de Dark Vador et ce fut tout naturellement que les pensées d’Oliver s’étaient envolées vers la plus grande fan de l’univers Star Wars qu’il connaissait. Maeve et lui n’étaient plus aussi proches qu’avant, pour une raison qui devait les dépasser tous les deux, mais il était persuadé qu’elle était celle auprès de qui il trouverait non seulement une oreille attentive, mais aussi une épaule sur laquelle se reposer. Les Duggan étaient ainsi faits : le cœur sur la main derrière des apparences brutes de décoffrage. La logique aurait voulu qu’il trouve refuge chez Zoya, chez sa meilleure amie, qui aurait elle aussi tout fait et donné pour lui changer les idées, qui aurait également partagé son point de vue sur la situation, étant donné qu’elle la partageait à l’identique. Mais, justement, les Winters restant à Windmont Bay auraient su directement où se rendre pour le récupérer, et il préférait l’anonymat. Il avait besoin d’un jour ou deux loin de cette famille de fous qui ne faisait que le tirer vers le bas. Son raisonnement ne prenait pas en compte le côté papa poule de Keane, auquel il risquait de se heurter dès qu’il saurait que Monsieur Winters, dernier du nom, avait fugué. Le soleil dardait encore des rayons discrets sur la ville lorsqu’il contourna la modeste maison des Duggan et déposa son vélo contre le mur de brique, à l’arrière. Son mode ninja activé, il scruta à travers les diverses fenêtres entrouvertes à la recherche de son amie, qui se fit entendre tandis qu’elle lançait des mots qu’il ne saisit pas à son père mais qui eurent le mérite de l’aider à la repérer. Il tapota trois coups contre la vitre afin de capter son attention et attendit qu’elle lui ouvrit la porte arrière qui donnait sur la cuisine. La nouvelle avait dû faire le tour de la ville, car il n’eut même pas besoin d’articuler le moindre mot que, déjà, Maeve s’avançait avec un regard rempli d’empathie. Des larmes de tristesse et de soulagement dévalèrent ses joues tandis qu’il venait se blottir dans les bras de l’adolescente. « Je suis désolé de débarquer comme ça, » renifla-t-il, ses doigts serrés contre le tissu du t-shirt de Maeve. « Je n’en pouvais plus de rester chez moi, dans cette maison de menteurs et de… » Les mensonges étaient déjà suffisants. Et même si ses anciens frère et sœurs, désormais devenus oncle et tantes, avaient fait front commun contre Tommy – hormis ce fourbe de Chase, que rien n’atteignait jamais – Oliver préférait les laisser entre eux, derrière lui. Il se recula pour essuyer ses joues et déglutit bruyamment avant de lâcher un rire nerveux. « Bonjour… quand même…  Je suis content de te voir…»

_________________
I'm thinking WHAT THE HELL?
when you're alone as a kid, the monsters see you as weaker. You don't even know they're getting closer. Until it's too late.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lost but found.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « lost till you're found ... know that we all fall down » ❖ lejane
» Lost Element
» [Creepypasta] Lost Silver
» NUMÉRO QUATRE - The Lost Files
» How I found my mum in Haiti's streets.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: