AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mar 16 Fév 2010 - 16:04

    6h, au 2528 Apple Road

    Anton s’était levé assez tôt ce matin, il avait besoin d’aller se changer les idées en faisant du sport. Il avait laissé ses filles seules chez eux, il savait que ça n’était pas bien, mais là il avait réellement eu besoin de partir faire un footing. La musique dans les oreilles, en tenu de sport, il partit dans le quartier faire des tours et des tours pour parvenir à se calmer.

    Flash-Back

    La veille, dans la chambre d’Alice.

    Hey !

    Alice et Joy levèrent les yeux vers leur père qui était venu les voir. Fermant la porte derrière lui, il vint s’installer sur le lit des petites et les laissa venir près de lui. Anton ne parlait pas, laissant Alice pleurer autant qu’elle le voudrait. Joy elle ne pleurait pas, mais elle n’aimait pas voir Alice mal. Anton restait là, à regarder face à lui se rappelant les paroles fraîchement dites par Lily. Il soupira doucement et sentit qu’Alice se calmait doucement.

    Je sais que je n’aurais pas dû lui dire ça.

    Mais moi aussi je le voulais.

    Anton soupira doucement et regarda ses filles.

    Je vous ai déjà expliqué la situation les filles.

    Oui, mais nous on veut une maman !

    Regardant alors Alice qui semblait très remonté Anton ne savait pas quoi lui dire sur ce coup là.

    Je sais les filles, je sais.

    Les filles se remirent près de lui et Anton fronça les sourcils.

    Fin Flash-Back

    De retour chez lui, Anton essayait de retrouver une respiration normale après sa course. Entrant dans la maison, il salua ses filles qui étaient devant la télévision. Les embrassant, il leur prépara le petit déjeuner et il alla se prendre une douche. Une fois habillé, il alla rejoindre ses filles et se fit un café. Les laissant finir de se préparer, il les amena ensuite à l’école en leur expliquant qu’il viendrait sans doute les chercher ce soir. Normalement il pourrait et il espérait que ça serait le cas. Allant finalement à l’hôpital, il alla dans les vestiaires pour se changer et passer sa blouse. Une fois fait, il alla en consultations.

    16h27, Bureau du docteur Bowen

    Anton marchait tranquillement dans un des couloirs de l’hôpital quand il entendit une voix l’interpeller.

    Docteur Foster, c’est bien ça ?

    Oui.

    Bonjour, j’aide le docteur Bowen dans son travail et je voulais savoir si vous pouviez lui donner ceci.

    Vous ne pouvez pas le faire ?

    Je dois aller voir des patients et comme j’ai u que vous parliez avec elle l’autre jour je me suis dis que ça ne vous dérangerait pas. Merci.

    Anton n’eu pas le temps de dire non, que le garçon était déjà partit. Soupirant, il alla alors voir sa collègue et frappa à la porte de son bureau. Il n’eu pas de réponse, alors il ouvrit la porte pour voir et avançant, il vit la jeune femme à son bureau.

    Votre assistant m’a demandé de vous déposer ça.

    Allant vers le bureau, il déposa le dossier, mais il vit la jeune femme pleurer. Se rendant compte de ce qui se passait, il préféra partir, elle avait été claire la veille donc il resterait professionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mar 16 Fév 2010 - 17:11

Lily&Anton



    « Thomas! Thomas non! Je t'interdis de faire ça tu m'entends! Jamais! »

    Hors d'elle, Lily faisait les cent pas dans son bureau tout en 'discutant' avec son ex-mari, une discussion asse houleuse car l'homme souhaitait avoir la garde exclusive de leur enfant Nathan. Chose qui, pour la maman, était tout à fait inenvisageable et inacceptable. Énervée comme jamais, elle était tiraillée entre l'envie de hurler encore plus qu'elle ne pouvait le faire depuis une quinzaine de minutes déjà et l'envie de pleurer toutes les larmes de son corps sachant pertinemment que son ancien époux ayant tout un tas de contacts importants à New York était amplement en mesure de lui retirer la garde de leur fils.

    « Si tu fais ça je....Thomas?! Thomas!! »

    L'ordure, il avait raccroché. Cette fois-ci s'en était beaucoup trop pour la brunette, après l'avoir faite surveillé il faisait le constat qu'elle n'était pas en mesure d'élever correctement leur fils parce qu'elle 'entretenait selon lui une nouvelle relation avec un homme'. Et tout ceci à cause du baiser que Lily et Anton avaient échangés, toute cette histoire prenait une ampleur tout à fait inattendue pour la jeune femme qui ne savait plus quoi faire pour se sortir de cette affaire. Posant un peu brutalement son smart phone sur son bureau, la psychologue alla reprendre place dans son fauteuil qu'elle avait quitté quelques minutes plus tôt sous le coup de l'énervement pour marcher et essayer de se calmer un peu, cela n'ayant pas marché le moins du monde malheureusement pour elle.

    *Calmes toi Lily, calmes toi. Cette histoire n'aboutira à rien. Il ne peut pas te retirer Nathan. Le juge était de ton côté. Ne paniques pas. Il n'y parviendra pas. *

    Soufflant alors pour tenter de retrouver un certain contrôle de soi, Lily ferma les yeux et laissa tomber sa tête en arrière contre son fauteuil. Si Thomas parvenait à lui faire retirer leur fils, elle ne serait plus rien, s'en serait terminé pour elle, et Lily ne pouvait qu'en être on ne peut plus consciente malheureusement. Non, c'était décidé, Lily ne se laisserait pas faire! Qu'il ne fasse qu'essayer de lui prendre Nathan et Thomas comprendrait trop tard qu'il n'aurait jamais dû lui faire cela. De toute façon, le petit garçon ne voudrait pas aller vivre chez son père, la maman ne le savait que trop bien. Nathan en voulait terriblement à son père d'avoir blessé Lily.
    Cependant, la brunette avait beau essayer de se dire que jamais Thomas ne parviendrait à lui ôter la garde de leur fils, les nerfs de la belle lâchèrent d'un seul coup et la colère laissa place aux larmes et à la crainte de se voir privée de son enfant. Laissant alors les larmes couler seules sans rien faire pour les empêcher de sévir le long de son doux visage, la brunette ne fit même pas attention à l'apparition du docteur Foster dans son bureau. L'écoutant à peine lui dire qu'il avait quelque chose pour elle, elle se contenta de le remercier -ou pas vraiment- d'un simple signe de tête ne voulant pas tellement que quelqu'un ne la voit en pleurs comme elle pouvait l'être présentement. Le voyant ensuite s'en aller, sur le moment elle eut bien envie de le retenir mais pour quoi faire au final? Elle disait ne pas vouloir que quelqu'un la voit en pleurs et pourtant elle avait que lui la voit dans cet état là, la question maintenant était de savoir pourquoi elle ressentait le besoin que cet homme prenne finalement comme...soin d'elle. Cette idée était totalement farfelue, mais au fond d'elle, c'était comme si elle ressentait vraiment le besoin qu'Anton se soucie d'elle, qu'un homme se soucie d'elle. Un homme autre que son petit bout de chou, surtout que celui-ci était encore bien loin d'être un homme, c'était son petit homme.
    Fermant les yeux de nouveau, la brunette souffla en se passant une main sur les joues pour effacer les larmes qui sévissaient avec toujours autant de ferveur le long de son visage. Il fallait qu'elle se ressaisisse et qu'elle se batte pour la garde de son enfant qu'elle aimait plus que sa propre vie. Que deviendrait-elle si jamais Thomas parvenait effectivement à obtenir la garde de Nathan à temps complet? Elle ne le verrait, quoi que deux jours par mois? Hors de question, c'était tout bonnement hors de question, jamais elle ne le laisserait lui faire une chose pareille. Plutôt mourir. Et ça, lily le pensait réellement, sans son fils, elle n'était rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mar 16 Fév 2010 - 17:38

    Il avait essayé de se dire que ses filles ne voulaient que son bien et leurs biens à elle, mais Anton ne pouvait plus regarder Lily en face. Il aurait dû prévoir que les deux petites allaient lui demander quelque chose du genre, mais il ne pensait pas que ça aurait déjà la première fois où elles auraient vu la jeune femme. Il se détestait maintenant parce qu’en cinq ans c’était la première fois qu’une femme mettait les pieds dans leur maison et cette fois là avait été belle et bien gâché. Il aurait aimé pouvoir rattrapé le coup, c’est pour ça aussi qu’il avait appelé Lily quelques heures après l’incident, mais elle n’avait pas répondu. Il s’était retrouvé stupide face au répondeur et il n’avait pas osé laisser de message. Pourtant lui aussi voulait rester professionnel, il ne pouvait pas dire le contraire, mais il savait aussi qu’au fond de lui ses filles avaient raison. Lily est une personne gentille, agréable, belle, souriante. Tout ce qu’un homme peut chercher, mais Anton ne veut pas non plus qu’Alice et Joy souffrent et que Lily et son fils souffrent. Ca pourrait très bien marché entre eux, mais ça il ne voulait pas y penser. Lui ne voulait plus souffrir comme il avait déjà souffert. Il avait souffert deux fois, c’était deux fois de trop pour lui. Comme on dit jamais deux sans trois, mais il n’avait pas envie d’en venir à ça. Se retrouvant donc à devoir aller déposer un dossier sur le bureau de la jeune femme, il appréhenda le moment. Seulement quand personne ne lui répondit pour entrer, il pensait qu’il pourrait juste déposer le dossier et repartir vu qu’elle ne devait pas être là, seulement c’était tout l’inverse. En effet, elle était assise à son bureau, alors il lui expliqua qu’il venait juste déposer un dossier et qu’il la laissait tranquille ensuite. Seulement, il l’avait entendu pleurer et il n’aimait pas ça.

    Fermant la porte du bureau derrière lui, il fronça les sourcils. Non, il devait rester professionnel et ne surtout pas se mêler de la vie de la jeune femme. Elle avait raison, ils ne se connaissaient pas pour pouvoir penser à aider l’autre, même si lui avait envie de l’aider. Se passant une main sur le visage, il marcha à nouveau pour se rendre à son bureau. Seulement plus il avançait et donc s’éloignait du bureau de Lily, plus il se sentait mal. Mais pourquoi est-ce qu’il ressentait quelque chose pour elle aussi ? S’arrêtant au beau milieu du couloir, il soupira et se détesta déjà à l’avance de ce qu’il allait faire. Faisant demi tour, il entra dans le bureau de la jeune femme, sans frapper, fermant juste la porte derrière lui. Il alla ensuite vers elle et la fit se lever de son fauteuil, pour la prendre dans ses bras. Il se détestait de faire ça, parce que ça n’était pas du tout professionnel. Sentant la jeune femme se coller à lui et passer ses bras autour de lui, il resta là sans rien dire. Apparemment elle avait besoin d’une présence, il pouvait être cette présence.

    *Non Anton, déjà tu n’aurais pas dû la prendre dans tes bras, mais en plus, ne penses même pas au fait que tu pourrais faire partit de sa vie.*

    Il resta là près d’elle sans bouger, la laissant juste se calmer. Puis, quand elle arrêta de pleurer, il la sentit se décoller de lui, mais elle restait tout de même près de lui. Il la vit les yeux rougit par les larmes et fronça les sourcils. Passant son pouce sous ses yeux, pour enlever les larmes qui coulaient encore, il esquissa un faible sourire. Mais il se rendit compte également de ce qu’il était en train de faire.

    Désolé . . .

    Il essaya éviter le regard de la jeune femme, mais il n’y parvenait pas.

    Il vaut mieux que je vous laisse.

    Il se décolla de sa collègue et se dirigea vers la sortie, c’était sans doute mieux comme ça. Elle allait lui reprocher de s’être mêlé de sa vie privée, donc il valait mieux qu’il s’en aille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mar 16 Fév 2010 - 18:17

    De nouveau seule dans son bureau, la brunette se remit alors à pleurer se rendant compte qu'elle aurait finalement bien voulue qu'il reste dans son bureau avec elle pour la réconforter. Mais après tout, pourquoi pleurer? Elle n'avait pas besoin de quelqu'un en ce moment si ce n'était de son fils qu'elle aurait aimé pouvoir serrer contre elle rien qu'une seconde. Mais elle savait que là où il était, Nathan y était bien et en sécurité, son père était encore à New-York alors elle pouvait au moins ne pas paniquer pour cela aujourd'hui. Seulement, il était bien difficile pour la brunette de ne pas paniquer à l'idée de perdre son fils, et si Thomas y parvenait réellement, que deviendrait-elle alors? Lily n'en avait pas la moindre idée et cela l'effrayait énormément au bout du compte.

    Soudain, n'ayant guère le temps de comprendre ce qu'il se passait présentement, Lily se retrouva alors dans les bras de l'homme en se remettant à pleurer. Il était revenu, certainement parce qu'il l'avait vu pleurer et qu'il avait de la peine pour elle, ou pire encore, peut-être qu'il avait pitié d'elle. Mais finalement, le pourquoi du comment de sa venue ici importait peu la brunette, tant qu'il était là. Se laissant alors aller dans les bras de Foster, elle laissa évacuer sa peine qui était réellement présente en ce moment.

    Il fallu une bonne dizaine de minutes à la brunette pour que celle-ci reprenne ses esprits mais surtout qu'elle arrête de pleurer. Elle se faisait honte d'avoir un tel comportement, mais en même temps, elle avait tellement peur de perdre son fils...il fallait la comprendre aussi.
    Reniflant, Lily se détacha un petit peu de l'homme question de respecter une certaine distance entre eux deux pour ne pas mettre son collègue mal à l'aise. C'est alors qu'il passa son pouce sur le visage de la belle pour ôter les vilaines larmes qui coulaient encore sur son visage. Le regardant alors un peu gênée à son tour, elle l'entendit alors s'excuser et partir subitement du bureau. Ah non! Une fois mais pas deux, là pour le coup Lily avait vraiment besoin de parler à quelqu'un, et qui d'autre que Anton? Elle ne connaissait que lui. Certes, il y avait bien Mick mais bon, elle ne le connaissait que dans le cadre du travail, sinon rien d'autre en fait.

    « Foster...vous êtes toujours d'accord pour qu'on...qu'on parle? »

    Elle renifla une nouvelle fois et le vit qui semblait un peu étonné de la question qu'elle venait de lui poser. Soupirant, Lily espérait bien qu'il accepterait de discuter avec elle, seulement il devait avoir bien d'autres choses à faire, comme gérer des patients. Elle, elle avait encore deux heures de tranquillité devant elle avant de recevoir sa prochaine patiente, une jeune fille très sympathique qu'elle avait toujours plaisir à recevoir depuis qu'elle était à Miami.
    Le voyant alors revenir vers elle, Lily se sentit vraiment soulagée, elle n'allait pas se retrouver toute seule dans les secondes à venir apparemment, cela ne pouvait bien évidemment que la rassurer un maximum.

    « Il veut avoir la garde de Nathan. »

    Anton allait certainement comprendre très rapidement que Lily était en train de parler de son ex mari, de qui d'autre pouvait-elle bien parler de toute façon? Il fallait être un peu logique, et cet homme ne pouvait que l'être, sinon il ne serait pas médecin. Le voyant alors prendre un air désolé, Lily comprit bien qu'il avait comprit de qui elle parlait justement.

    « L'homme, c'était un détective et il lui a fait un compte rendu de son enquête sur moi. Résultat ; je suis une mère indigne qui ne cherche qu'à se taper ses collègues de travail. »

    Voilà, maintenant au moins Anton était prévenu et savait où était le problème de la brunette. Si elle ne lui avait pas demandé de l'embrasser, et bien jamais elle n'aurait eu tout les problèmes qu'elle avait dorénavant. Félicitations Lily.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mar 16 Fév 2010 - 18:53

    Il se détestait et il savait qu’elle pourrait aussi lui en vouloir pour son comportement. Pourtant, il n’avait pas envie qu’elle soit triste. Alors, il garda la jeune femme dans ses bras, voulant la protéger durant les quelques minutes dont elle aurait besoin pour récupérer. Restant là, avec elle dans les bras, il se rendit compte que si quelqu’un entrait, là ils auraient l’air malin. Mais tant pis, après tout il voulait juste l’aider comme il le lui avait dit hier soir. Alors, sentant la jeune femme finalement se calmer, il attendit encore un peu. Puis, la voyant se décoller de lui, il passa son pouce sur ses joues pour lui enlever les larmes qui coulaient encore. Seulement il se rendit aussi compte qu’il n’était pas à sa place là. Même s’il aurait bien aimé être à sa place près d’elle, il préféra s’excuser et lui dire qu’il valait mieux qu’il la laisse seule. Allant vers la porte, il entendit la jeune femme parler. S’arrêtant, il fut assez surprit, mais la regarda.

    Oui.

    Il avança vers la jeune femme, n’osant pas en dire plus. Fixant la jeune femme, il écouta ce qu’elle disait et fronça les sourcils. Apparemment son ex mari ne voulait pas la laisser en paix une seule seconde. Fixant toujours la jeune femme, il ne savait pas trop comment la conseiller, alors il préféra juste la laisser parler. Laissant donc Lily parler, il ne pû s’empêcher de rire à sa dernière remarque. La voyant surprise par sa réaction, il leva une main et essaya de se calmer.

    Pardon, excusez-moi.

    Anton ne voulait pas se moquer d’elle en aucun cas d’ailleurs, mais il ne s’attendait pas à ce qu’elle dise ça comme ça et ça l’avait surprit et en même temps il trouvait ça drôle.

    Parce qu’on s’est embrassé une fois il pense que vous couchez avec le premier homme venu ?

    Anton hocha la tête négativement et reprit son sérieux.

    Votre ex est un gros nul dans ce cas.

    Il préférait rester poli tout de même. Anton n’était pas très à l’aise debout, alors il alla prendre place sur le canapé à sa gauche et regarda la jeune femme. Elle pouvait venir ça ne le dérangeait pas, mais lui avait besoin de s’asseoir.

    Ce que je veux dire c’est que vous êtes restés longtemps marié avec lui, alors il devrait mieux vous connaître et ne pas tirer des conclusions hâtives. En plus de ça, si on couchait ensemble, vous ne seriez pas partit aussi vite du restaurant.

    *Alors là Anton tu te tais tout de suite. Non mais ça va pas de lui dire tout ça toi ?*

    Il se rendit compte après coup de ce qu’il venait de dire et se sentit un peu bête.

    Docteur Bowen, si durant le divorce le juge vous a laissé votre fils c’est que vous le méritez et que vous êtes à la hauteur pour vous occupez de lui et que vous ne vous faites pas vos collègues de travail. Désolé de le dire comme ça mais le juge a bien dû le voir le jour du divorce tout de même sinon il ne vous aurez pas laissé votre fils.

    Anton savait de quoi il parlait, parce qu’il avait faillit perdre ses filles. Seulement ça elle n’avait pas besoin de le savoir. Il n’aimait pas parler de lui, enfin surtout de son passé, donc il préférait ne pas parler de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mar 16 Fév 2010 - 19:50

    « Il est encore pire que ça ! C'est une ordure ! Un enfoiré ! »

    Et elle recommença à faire les cent pas dans son bureau laissant l'homme prendre place sur son canapé. Lily était de nouveau en colère. Hors d'elle. Une colère incontrôlable reprenait le contrôle de la brunette. Marchant encore et encore, elle déblatérait comme jamais sur son ex mari.

    « Non mais comment ais-je pu être amoureuse d'un crétin pareil?! Il me demande en mariage, il me fait un enfant et il me trompe !! Et je suis censé lui dire AMEN accepter tout ses faux pas, non mais je ne suis pas Sainte Thérésa non plus! »

    Fulminant comme jamais, la brunette faisait des aller-retours sous le regard amusé de son collègue, certes elle était en train de lui déballer toute sa vie mais la façon avec laquelle elle le faisait était quand même à rouler par terre de rire. Elle était hors d'elle et cela avait un certain côté comique, mais alors cela passait complètement au dessus de la tête de la brunette qui ne pensait plus qu'à une seule et unique chose ; réduire à néant les plans de son ex mari. Hors de question de le laisser avoir Nathan, ah non mais alors là, Lily préférait encore mourir que de se retrouver sans son fils !

    « D'accord, la juge a été de mon côté le jour du divorce mais aujourd'hui, elle va penser que je n'en ai rien à faire de Nathan et que tout ce qui m'intéresse c'est.... »

    Elle se retourna soudainement vers l'homme toujours assit dans le canapé et le pointa brutalement du doigt, alors là le pauvre, il ne s'en doutait pas encore mais il allait en prendre plein son grade, Lily était hors d'elle et avait franchement besoin de se défouler sur quelqu'un.

    « VOUS! »

    Là, elle allait certainement beaucoup trop loin, seulement la brunette avait réellement besoin de se défouler sur quelqu'un et vu que c'était lui qui l'avait embrassé et que c'était CE baiser qui posait un énorme problème et bien Lily le disait comme le coupable. Ils risquaient de s'engueuler, mais tant pis, elle avait besoin de s'engueuler avec quelqu'un en fait quitte à ce que les mots échangeaient fassent bien mal, ça la calmerait d'un coup d'un seul au moins.

    « Vous m'avez embrassé, et c'est ce fichu baiser qui est en train de faire de ma vie un véritable champ de ruine! J'espère que vous êtes fier de vous, en train de réduire ma vie en miettes ! »

    Le voyant alors soudainement se lever, ils se confrontèrent du regard, elle en rage et lui qui ne semblait certainement pas prêt à prendre la responsabilité d'une chose dont il n'était pas du tout responsable. Non et puis quoi aussi?! Il fallait qu'elle se calme, seulement le seul moyen pour qu'elle se calme c'était qu'elle s'engueule un bon coup avec quelqu'un, et vu qu'il était là et bien manque de chance pour l'homme ça tombait sur lui.

    « Pourquoi?!! Pourquoi est-ce que vous m'avez embrassé hein?! C'était complètement stupide et vous...vous, vous l'avez fait !!! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mar 16 Fév 2010 - 20:09

    Alors là elle se lâchait complètement. Anton ne saurait jamais attendu à la voir ainsi ; Elle semblait posée et calme d’habitude. Mais là apparemment elle était réellement remonté contre son ex mari. Bon d’accord, il allait loin aussi, mais au point qu’elle en arrive à s’énerver autant il ne croyait pas cela possible. Le médecin resta là, assit sur le canapé, ne disant rien, la laissant juste parler. Il n’en revenait pas de la voir si énervé et il se demandait s’il ne valait mieux pas la calmer tout de suite. C’est vrai, il devrait peut-être essayer de la calmer pour qu’elle se reprenne et qu’elle réfléchisse à comment parler face au juge et pas à s’énerver comme ça. Mais quand la jeune femme expliqua que son ex mari l’avait trompé, alors là il préféra ne pas la déranger dans ce qu’elle disait et ce qu’elle faisait. Lui aussi avait vécu ça et il savait parfaitement que ça pouvait faire mal. Il en avait souffert, pensant avoir trouvé la bonne personne. Seulement son ex femme l’avait trompé et il avait eu du mal à s’en remettre et il n’était même pas certain de s’en être remit. Alors, il resta assit sur le canapé, attendant que la tempête passe. Reposant son attention sur la jeune femme, il fut surprit quand elle se retourna d’un coup vers lui. La fixant, il se demandait s’il devait dire quelque chose pour la calmer, mais elle l’accusa. Fronçant les sourcils, il attendit qu’elle ne dise plus pour savoir exactement de quoi elle parlait. Mais là il fut très surprit. Non mais c’était la meilleure ça ! Elle l’accusait d’être la cause de tous ses problèmes actuelles.

    Quoi ?

    Il se leva alors du canapé. Alors ça il ne laisserait pas passer une seule seconde. D’accord elle pouvait passer ses nerfs sur son mari, faire les cent pas dans son bureau, mais sûrement pas l’accuser d’être le problème de sa vie privée. Non mais là elle allait trop loin selon Anton. S’avançant vers elle, il n’en revenait pas de tout ce qu’elle lui disait.

    Non mais vous vous entendez parler ?

    Se rapprochant d’elle, il la fixa dans les yeux. Finalement elle avait réussit à l’énerver. Il aurait dû se contrôler, mais là il n’admettait pas qu’elle l’accuse de quelque chose dont il n’était pas fautif.

    VOUS m’avez demandé de vous embrassez. Je ne l’ai pas fait ! VOUS m’avez supplié. Je ne l’ai pas fait. Seulement VOUS sembliez penser que c’était la seule et surtout la bonne décision.

    Il avait toujours les sourcils froncés et lui aussi était énervé et il ne comptait pas la laisser lui parler sur ce ton encore longtemps.

    VOUS avez décidé ça toute seule. Alors ne m’accusez pas comme ça !

    Il se passa une main sur le visage, ce rendant compte qu’il s’énervait et que ça n’était sans doute pas la meilleure chose à faire, seulement il pensa à une chose qui l’énerva encore plus et il fixa la jeune femme dans les yeux.

    Oh et c’est VOUS aussi qui avez fait pleurer ma fille hier soir, alors qu’elle ne voulait pas être désagréable avec vous.

    Oui bon ça il aurait pû éviter de le dire, mais il ne faut pas toucher aux filles d’Anton parce que là vous aurez à faire à lui et ça n’était pas ce qu’il fallait. Mais alors qu’il réfléchissait, il sentit une énorme gifle venir s’abattre sur sa joue. Restant un peu sonné parce qu’il ne s’y attendait pas, il souffla et regarda alors la jeune femme, toujours sous le choc.

    VOUS ne pensez qu’à vous finalement. Giflez-moi autant que vous voudrez, mais ne venez pas tout me coller sur le dos c’est clair ?

    Il voulait qu’elle comprenne ça et après il partirait. D’ailleurs, il partirait et ne viendrait plus jamais la voir. Que ça soit au dehors ou au sein de l’hôpital. C’était terminé, il ne voulait plus jamais avoir à faire à Lily Bowen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mar 16 Fév 2010 - 20:50

    Le nommer comme responsable de tout ce qui lui arrivait était quelque chose que Lily n'aurait pas dû faire, jamais même. La colère avait prit le pas sur le bon sens de la psychologue et celle-ci ne semblait apparemment pas s'en rendre compte malheureusement. L'écoutant se défouler à son tour sur elle, Lily n'apprécia guère le fait qu'il lui reproche les pleurs de la petite Alice la veille au soir, alors là c'en était beaucoup trop pour Lily qui ne put se retenir et colla une gifle monumentale à son collègue pensant qu'il avait été trop loin pour le coup, il aurait encore mieux fait de se taire cet idiot. Si Alice s'était mise à pleurer c'est parce que celle-ci désirait que Lily embrasse Anton, elle n'allait tout de même pas répondre 'oui' et accepter d'embrasser son collègue! Surtout pas après ce qui s'était produit lors de leur dîner.

    « Elle voulait que je vous embrasse !! »

    Ça c'était dit. Bon, évidemment elle avait lâché ça sèchement, mais en même temps, la brunette refusait d'entendre qu'elle était la responsable des pleurs de la petite Alice. Ayant le souffle court, la brunette fut calmée aussitôt qu'elle eut mit cette gifle à Anton, à croire qu'il ne l'avait pas volé finalement. Tout de même, aller jusqu'à la blâmer d'une chose dont elle n'était pas responsable, il allait loin là quand même. Mais....ne faisait-elle pas exactement la même chose depuis quelques minutes? Si. Mais ça bien évidemment, elle refusait de le voir sous cet angle là.

    « Si vous vouliez que le fasse, il fallait juste me le dire! »

    Chose à ne pas dire non plus, seulement sa colère était encore on ne peut plus présente et donc elle lâchait tout ce qu'elle avait sur le cœur. Elle en voulait à Thomas, celui-ci étant un homme et bien voilà qu'elle se trouvait en train de faire payer les tromperies de celui-ci à tout les autres hommes de cette planète, mais surtout à son collègue qui voulait juste être là pour elle. Quel comportement franchement, elle se ferait réellement honte une fois qu'elle se serait remise en question et qu'elle repenserait à ce qu'il venait de se dire dans ce bureau.

    « Je n'y peux rien si vos filles ont besoin d'un figure maternelle que vous n'êtes pas foutu de leur donner ! »

    Là ses mots dépassaient clairement sa pensée, mais une fois de plus c'était la colère qui la contrôlait, et plus rien d'autre, malheureusement. Si elle était calme, jamais mais alors jamais elle n'aurait osée lui dire une chose pareille, c'était méchant et Lily était tout sauf une femme méchante. Voilà ce qu'était capable de dire une femme lorsque celle-ci se sentait en colère mais aussi et surtout ; en danger, car au fond c'était bien le cas de Lily qui redoutait de perdre son petit garçon.

    « Vous n'êtes même pas foutu de comprendre qu'à leur âge vos filles ont besoin d'une mère! »

    Et là, elle alla beaucoup trop loin mais cette fois-ci elle s'en rendit compte. S'arrêtant d'un coup d'un seul, la brunette prit un air choqué, là elle avait été mille fois trop loin. Voyant que l'homme était fortement blessé par ce qu'elle venait de lui balancer dans la figure, Lily voulu se rétracter seulement, elle ne le pouvait pas, malheureusement.

    « Ce n'est pas ce que je voulais dire. Je suis désolée. »

    Elle n'eut pas le temps de dire quoique ce soit de plus qu'elle vit l'homme partir alors qu'il était hors de lui, qu'elle entendit la porte de son bureau claquer avec une rare violence et qu'elle se retrouva seule comme une imbécile dans son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mar 16 Fév 2010 - 21:28

    Anton n’aurait jamais pensé qu’il allait retrouver la jeune femme énervée et encore moins qu’il s’énerverait contre elle. Mais ils disaient beaucoup de choses qu’ils ne devaient pas penser l’un comme l’autre. Il s’était levé voulant se rapprocher d’elle pour qu’elle le regarde en lui parlant. Elle le regardait déjà mais surtout, il voulait qu’elle le fixe dans les yeux quand elle lui sortirait des absurdités. Alors, il s’avança et n’en revenait toujours pas de ce qu’elle disait. C’est alors qu’il se prit une gifle et pas une petite. Il ne s’attendait pas du tout à ça et il devait avouer que ça n’était pas la première fois qu’il se prenait une gifle mais une aussi énorme, alors là il n’en avait jamais eu. Entendant les propos de la jeune femme, il fronça les sourcils.

    Je vous répugne tant que ça ? Pourtant vous avez prolongé le baiser l’autre soir et ne me dites pas non !

    Se passant une main sur le visage, il essaya de se calmer, mais il sentait aussi qu’il n’y parvenait pas. Il ne s’était pas énervé comme ça depuis des années. Même face à son ex femme il ne s’était pas énervé. Alors imaginez cinq ans à ne pas s’énerver contre une personne, ça fait beaucoup de colère cumulée qui n’est jamais sortit. L’entendant dire qu’il fallait qu’elle lui dise s’il voulait qu’elle l’embrasse la veille, il sentit à nouveau la colère monter.

    Maintenant je sais comment vous êtes alors non, pas besoin vous embrassez. Je préfère encore rester seul !

    Le médecin n’arrivait toujours pas à se calmer et là il savait que ça n’était pas bon signe du tout. On lui avait toujours dit que quand il s’énervait il n’arrivait pas à se calmer facilement. Apparemment c’était en effet bien le cas, vu que la colère ne retombait pas. Mais quand elle parla de figure féminine qu’il n’arrivait pas donner à ses filles, il fronça encore plus les sourcils et serra la mâchoire.

    Elles vous voulez vous comme figure maternelle, heureusement pour moi et surtout pour elles que ça n’est pas vous !

    Décidemment oui il était bel et bien énervé et la jeune femme continuait de l’aider aussi. Alors, quand il entendit à nouveau la jeune femme parler de ses files, là il resta la fixer droit dans les yeux. Ca il ne voulait pas l’entendre pas de sa part à elle en tout les cas. Seulement là il n’en revenait toujours pas de ce qu’elle venait de lui dire. Elle s’excusait mais Anton savait aussi que s’il restait là encore une seconde de plus, ça risquait de réellement mal finir, alors il préféra partir. Fermant la porte avec violence, il vit les regards des gens présents dans le couloir sur lui, mais il s’en fichait bien. Seulement arrivé à l’angle du couloir, il fit demi tour, sous les regards toujours surprit des gens sur lui et il ouvrit à nouveau la porte du bureau de la jeune femme et la ferma toujours avec la même violence derrière lui.

    Vous ne pouvez pas dire ce genre de choses ! Je vous interdis de le dire ! Vous ne savez pas ce que j’ai vécu, vous ne savez pas ce que mes filles vivent !

    Se passant une main sur le visage, il fixa la jeune femme dans les yeux. Il sentait son rythme cardiaque s'accélérer et il savait que ça n’était pas bon. Non pas qu’il avait des soucis de cœur, mais plus il s’énerverait et moins ça serait bon.

    Mais vu que vous semblez penser tout ce que vous venez de dire, autant qu’on en reste là.

    Se dirigeant à nouveau vers la porte, il posa sa main sur la poignée.

    Je pensais pourtant que pour une fois j’avais trouvé une personne qui ne me jugerait pas sur ma vie, je me suis encore trompé.

    Ouvrant alors la porte, il la referma moins violemment derrière lui et partit sur un des bancs disposés dans le couloir. Il avait besoin de se calmer et malgré tous les regards sur lui, il essayait de se calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mar 16 Fév 2010 - 22:38

    Elle avait été beaucoup trop loin et elle s'en rendait compte maintenant, cependant c'était un petit peu tard maintenant qu'il était parti ou de rage du bureau. Soupirant alors, la brunette alla alors s'asseoir à son bureau et plaça sa main sur ses yeux ayant alors une soudaine quoique normale envie de laisser couler les larmes une fois de plus. Et c'est ce qui arriva malheureusement, elle se laissa de nouveau sombrer dans la tristesse mais cette fois-ci cela n'eut aucun rapport avec Nathan et Thomas, cela avait bel et bien rapport avec son collègue, avec qui elle aurait finalement voulu avoir une réelle complicité.
    Cet homme était incroyablement gentil, compréhensif, attentif avec ses enfants et tout ce qu'elle avait réussie à faire c'était lui faire du mal en lui faisant comprendre indirectement qu'il était un mauvais père. Mais quelle salope elle faisait franchement maintenant !!
    Lily devait faire quelque chose, elle ne pouvait pas rester là sans rien faire, sans s'excuser, sans faire comprendre à Anton qu'il n'était pas un mauvais père, qu'elle n'avait en aucun cas la permission de le juger car au fond, elle ne savait absolument rien de sa vie comme il le lui avait dit avant de partir hors de lui.
    Se calmant alors, séchant ses larmes Lily se leva soudainement, quitta son bureau et chercha du regard l'homme qu'elle cherchait en espérant le trouver. C'est alors qu'elle vit qu'il était assit sur l'un des bancs du couloir, soupirant de soulagement alors, elle alla le rejoindre. S'asseyant aux côtés de l'homme, Lily posa sa main dans la sienne voyant qu'il était réellement mal. Elle se releva alors et l'emmena dans son bureau même si l'homme ne sembla pas réellement d'accord pour la suivre. Refermant la porte derrière l'homme, elle se mit alors face à lui s'en voulant un maximum de ce qu'elle avait pu lui dire.

    « Je suis désolée. Je n'aurai jamais dû vous dire cela, je ne le pensais pas du tout. C'est sorti sous le coup de la colère. Je ne vous connais pas Anton, et je ne voulais pas me permettre de vous juger sur votre rôle de père. Je suis sûr que vous êtes un excellent père. »

    Leur main était toujours l'une dans l'autre et les deux collègues ne semblaient pas prêts à les délasser. Ne voulant plus quitter le regard de l'autre, Lily se mit à déglutir en se rendant compte qu'elle avait vraiment fait beaucoup de mal à cet homme qui ne méritait pas de souffrir et ce qu'elle lui avait dit, et bien ça semblait lui avait vraiment fait beaucoup de mal.

    « Anton... »

    Lily ne savait plus quoi dire, ni quoi faire. Elle était mal à l'aise dorénavant. Que devait-elle faire pour qu'il lui pardonne? Et pourquoi devait-il lui pardonner de toute manière, ils n'étaient rien l'un pour l'autre, alors Anton ne lui devait rien du tout, la brunette devrait peut-être se mettre cela en tête.
    Voulant finalement lâcher la main de son collègue -qui ne voudrait certainement plus entendre parler d'elle dorénavant- Lily desserra son étreinte autour de celle de l'homme mais celui-ci refusa à première vue de lâcher sa main à elle.
    Étonnée, elle se contenta de le regarder sans rien dire de plus ne sachant absolument pas ce qu'elle était censé lui dire en ce moment.

    * Je crois qu'il m'attire. *

    Et ça, ça faisait on ne peut plus peur à Lily qui se refusait à retomber dans les bras d'un homme aussi tôt après son divorce, elle voulait protéger son fils. Elle savait pertinemment que son petit Nathan refuserait net qu'elle fréquente un autre homme si peu de temps après le divorce. De plus, elle s'était promit de ne pas s'intéresser à un homme mais plus à son enfant et à son travail. Quoi de plus normal en même temps après avoir été déçue par un homme....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mar 16 Fév 2010 - 23:07

    Il s’était emporté, sûrement bêtement d’ailleurs, mais c’était comme ça. Essayant de se calmer, assit sur le banc dans le couloir, il se passa les mains sur le visage. Il devait se calmer, avant de dire à nouveau des choses qu’il ne pense absolument pas. Seulement, il ne savait pas comment il pourrait aller s’excuser. D’ailleurs, ça n’était pas à lui de le faire, c’est elle qui avait commencé et qui avait commencé à dire qu’il était la cause de tous ses problèmes. Levant la tête, il regarda les gens qui le fixaient comme s’ils allaient aussi s’énerver sur eux, alors qu’il n’en était rien du tout. Baissant à nouveau la tête, il essaya de se calmer, pensant à des choses agréables. Ses filles étaient les premières personnes à qui il pensait pour se détendre et en général ça marchait plutôt bien. Il soupira une nouvelle fois et se passa une main dans les cheveux. Penser à Alice et Joy ne pourrait pas lui faire de mal. Seulement il savait aussi que Lily avait eu raison quelques minutes plus tôt. Il ne trouvait pas de mère pour ses filles, parce qu’il ne voulait pas qu’elles souffrent. Mais lui non plus ne voulait pas souffrir à nouveau. Ca avait déjà été le cas deux fois et il ne voulait pas que ça arrive une troisième fois et encore moins que ça détruise ses filles. Alors, il resta là tête baissée, à essayer de se remettre en question, quand il sentit une présence à ses côtés. Il ne dit rien, c’était peut-être une personne qui voulait juste s’asseoir, donc il ne fit pas tout de suite attention à cette présence. Mais il sentit une main se glisser dans la sienne et il fronça les sourcils.

    Relevant la tête, il vit sa collègue assise près de lui, qui venait de lui prendre la main. Quand elle se leva et qu’elle garda sa main dans la sienne, il hésita à la suivre. Il n’avait pas envie de parler plus qu’ils ne l’avaient déjà fait où plutôt de s’énerver plus que ce qui s’était déjà fait. Alors, il hésita, mais la suivit tout de même. De toute façon s’était mieux de ne pas se montrer en spectacle devant tout le monde, alors autant qu’ils soient à l’abri des regards. Allant finalement avec elle dans son bureau, il se laissa faire. Une fois la porte du bureau fermée, il la fixa dans les yeux, pour savoir ce qu’elle lui voulait. Ecoutant ce qu’elle disait, il apprécia le fait qu’elle s’excuse. Même s’il y avait une part de vérité, il ne le lui dirait sûrement pas. Toujours main dans la main, il continua de fixer la jeune femme dans les yeux. N’entendant finalement que son prénom, il fronça les sourcils. Non pas par signe de colère, mais plutôt parce qu’il ne savait même pas quoi lui dire. Il devrait pourtant s’excuser lui aussi, mais il restait là complètement bloqué. Mais quand la jeune femme voulue lâcher sa main, il l’en empêcha. Il ne savait pas comment s’excuser, mais il savait aussi qu’il devait le faire, parce que lui aussi s’était énervé un peu pour rien.

    Je suis désolé moi aussi.

    Ah bah quand même ! Il se décidait enfin à parler et surtout à s’excuser.

    J’ai dis des choses que je ne pensais pas, je vous ai fait du mal en les disant et j’en suis désolé.

    Il baissa la tête un peu mal à l’aise. Il vit alors leurs mains toujours liés, mais il ne dit rien à se propos et d’ailleurs ne fit pas de geste pour les délier. Puis, il releva la tête vers elle et la fixa à nouveau dans les yeux.

    Je ne m’énerve pas facilement en général, mais là je ne sais pas ce qui m’a prit.

    Il n’arrivait plus à délier sa main de celle de la jeune femme et encore moins à lâcher son regard.

    Lily, je suis désolé. Je n’aurais pas dû m’énerver, j’espère que vous ne m’en voudrez pas.

    Il eu du mal à avaler sa salive, mais il devait parler cette fois-ci.

    J’apprécie beaucoup votre compagnie, vous êtes vraiment quelqu’un de bien et votre fils a de la chance de vous avoir. J’espère juste que vous ne m’en voudrez pas trop et qu’on pourra tout de même parler de temps en temps, mais évidemment dans le cadre professionnel.

    C’est elle qui avait dit cela, alors il préférait être clair avec elle, pour qu’elle ne pense pas à autre chose. Seulement, il aurait aimé avoir une relation avec elle, même si ça ne devait pas fonctionner. Parce qu’il l’apprécie beaucoup et Alice et Joy aussi, quelque chose de rare. En général, elles protègent Anton mais cette fois-ci, elles ont appréciés Lily et n’ont pas été désagréable avec elle, ce qui voulait réellement tout dire sur ce qu’elle pensait de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mar 16 Fév 2010 - 23:51

    Se retrouvant face à l'homme ne mit pas Lily au mieux de sa forme, cependant la brunette se rendit compte qu'elle était sereine lorsqu'elle se retrouvait en face à face avec cet homme. Écoutant alors l'homme lui faire également des excuses, la psychologue se sentit alors comme...soulagée en quelques sortes. Se contentant d'écouter Anton; Lily fut très surprise d'entendre celui-ci lui dire qu'il l'appréciait. Comment pouvait-il apprécier une femme qui venait de le dénigrer au niveau de sa famille? Il devait vraiment être très tolérant.

    « Je suis morte de peur. »

    Ne voulant pas être trop claire dans ses dires, elle resserra sa main dans celle de l'homme et ferma les yeux. Elle avait tellement peur de perdre son fils, voilà ce qui l'avait fait devenir aussi méchant envers Anton. Rouvrant finalement les yeux la brunette fit tout ce qu'elle put pour retenir ses larmes, il étant temps qu'elle arrête de pleurer sans cesse depuis cet appel téléphonique, il fallait qu'elle soit forte, forte pour son petit garçon.

    « Si je perds Nathan je.... »

    Elle doutait, pour la première fois de sa vie, elle doutait d'elle, de tout ce qu'elle avait pu construire dans sa vie, et tout cela à cause de son ex-mari. Vraiment, son fils était tout pour elle, et si elle en venait à perdre cet être si cher à son cœur, mais...ce serait une véritable tragédie pour Lily. Soufflant alors, la brunette se posa mille et une questions. Que deviendrait-elle une fois Nathan parti pour New-York? Que ferait-elle le soir en rentrant chez elle? Pour qui vivrait-elle finalement? Voilà les questions les plus primordiales que la brunette n'avait aucun mal à se poser. Des questions difficiles mais omniprésentes en elle aujourd'hui.

    « Je ne veux pas qu'il me le retire. »

    Et là, elle se remit à pleurer en laissant sa tête tomber sur le torse de l'homme. Sentant alors l'homme la coller à elle, elle se laissa complètement aller et se remit à pleurer. Mais quelle idiote elle devait faire franchement à pleurer de la sorte, à croire que Lily ne savait plus faire que cela dorénavant. La brunette avait vraiment honte d'adopter un tel comportement, cependant elle ne savait plus comment réagir.

    « Sans Nathan je ne suis plus rien Anton, plus rien du tout. Ma vie est basée sur mon fils dorénavant, je n'ai plus de mari, plus de vie, si ce n'est mon boulot. Si on me retire mon enfant qu'est-ce que je deviens moi? »

    Pour la première fois depuis des semaines, Lily se laissait aller à avouer ce qu'elle ressentait, chose qui n'était pas du tout habituel chez elle. En fait, la brunette n'aimait pas se livrer facilement de peur qu'on la juge trop facilement, la vérité se trouvait ici, la peur qu'on pense d'elle qu'elle ne méritait pas le fait qu'on s'intéresse à elle, qu'on lui fasse confiance.
    Passant ses deux bras autour du cou de l'homme, elle le sentit se figer un peu, il était soudainement plus tendu alors peut-être qu'elle ne devait pas adopter ce genre de comportement trop proche avec lui. Se détachant aussitôt de lui, elle baissa la tête un brin honteuse : et ça se disait adulte, et bien bravo tiens.

    « Désolée, je ne voulais vous mettre mal à l'aise. »

    Passant ses doigts sous ses yeux pour stopper au plus vite les larmes, Lily releva finalement la tête et vit que Anton ne savait plus tellement quoi dire, quoi lui dire tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mer 17 Fév 2010 - 0:12

    Il ne voulait pas rester en froid avec elle. Il venait donc de lui dire qu’il l’appréciait, ce qui était totalement vrai. Il se rendait même compte qu’il ressentait quelque chose de fort pour elle, mais il n’avait pas envie non plus de le lui dire. Elle était mal, il ne devait pas lui poser plus de problèmes qu’elle pouvait déjà en avoir. Alors, écoutant la jeune femme parler, il fronça les sourcils, ne comprenant pas trop de quoi elle parlait. Peur de lui ? Peur à cause de son ex mari ? Il ne savait pas trop ce qu’il devait comprendre à ce moment là. Puis, il sentit la main de la jeune femme serrer la sienne. La laissant faire, il ne dit rien, préférant la laisser s’exprimer. Quand il l’entendit dire qu’elle pourrait perdre Nathan son fils, il fronça les sourcils et soupira doucement. Il ne voulait pas la voir triste, seulement elle l’était et il ne savait pas trop comment faire pour la détendre. Elle lui expliqua ensuite qu’elle ne voulait pas qu’il lui retire son fils. Il pouvait très bien le comprendre ça. Lui aussi serait vraiment mal si on devait lui enlever ses filles. Il la laissa poser sa tête contre lui et ne dit rien. La collant à lui, il passa ses bras autour d’elle. Il ne disait rien, parce qu’il préférait qu’elle se laisse aller si ça lui faisait du bien.

    On ne vous le retirera pas Lily. Vous semblez être une bonne mère et puis si votre fils est avec vous c’est qu’il y a une raison. Celle que le juge vous considère comme étant une bonne mère et le fait que votre fils préfère largement être avec vous.

    Il n’avait trouvé que ça à dire, sachant que ça n’était pas grand-chose, mais il avait essayé. Puis, il sentit la jeune femme passer ses bras autour de son cou. Anton se sentit alors mal à l’aise. Sentir ses bras autour de son cou, c’était comme se retrouver à nouveau à l’embrasser au restaurant. Il ne savait pas trop ce qu’il devait faire sur le moment, alors il resta planté là sans bouger. Mais finalement elle se décolla très vite de lui, il fut assez surprit. Bon d’accord, il avait apprécié d’être aussi près d’elle et il était un peu déçu qu’elle s’éloigne comme ça, mais il se rendait compte à quel point il était en pleine contradiction dans ses pensées.

    Non, c’est pas grave.

    Il ne savait plus trop où se mettre, mal à l’aise. Ne sachant pas trop quoi dire ou quoi faire, il cherchait le plus vite possible. Beaucoup de questions, peu de réponses, il devait absolument faire ou dire quelque chose pour que le silence ne s’installe pas et qu’elle ne se sente pas mal à l’aise.

    J’ai plus l’habitude de consoler les petites filles que les femmes.

    Il esquissa un sourire et vit le canapé. Hésitant, il prit la main de la jeune femme dans la sienne et il s’installa sur le canapé. La faisant venir près de lui, il la serra dans ses bras. Elle ne semblait pas réticente, c’est pour ça qu’il se permettait de faire ça.

    Si vous avez besoin de pleurer, allez-y, j’ai des chemises en plus dans mon casier.

    Il se mit alors à sourire, ne voulant pas qu’elle se sente mal à l’aise. Regardant alors face à lui, il ne savait pas trop s’il faisait bien de la garder ainsi près de lui, mais il voulait juste qu’elle se sente mieux.

    Mais pourquoi est-ce que vous n’engagez pas un détective vous aussi ?

    C’était peut-être puéril de faire ça, mais bon peut-être que le détective trouverait aussi des informations sur son ex mari qui ferait dire au juge qu’il ferait un mauvais père pour Nathan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mer 17 Fév 2010 - 0:47

    Il était temps pour Lily d'arrêter d'avoir ce comportement, il fallait qu'elle se ressaisisse impérativement, qu'elle se batte, qu'elle se montre forte et surtout, surtout qu'elle ne se laisse pas abattre malgré toutes les crasses auxquelles elle se devait de faire face au plus vite. Son petit garçon était sa force de vivre ainsi, il était tout simplement hors de question qu'elle laisse son ex-mari lui enlever la seule personne pour laquelle la brunette avait encore la force de vivre dorénavant.

    Se laissant alors emmener sur le canapé par Anton, elle le laissa tout autant la prendre dans ses bras pour qu'elle tente tant bien que mal de se détendre. Certes, cela n'était pas facile, mais il savait aussi qu'elle était mal et donc il voulait certainement se rendre utile en l'aidant comme il le pouvait.
    Voilà qui était bien agréable, avec une épaule sur laquelle se reposer pour se ressourcer un petit peu. Reprenant alors petit à petit son calme, Lily écouta l'homme qui lui expliqua clairement que personne n'allait lui retirer la garde de son enfant car elle était une bonne mère.

    « Je sais que je suis une bonne mère, je ne vais pas dire le contraire, seulement...je connais Thomas et je sais pertinemment qu'il a eu beaucoup de mal à accepter notre séparation et surtout la séparation d'avec son fils. »

    Nathan disait détester son père mais Lily savait très bien qu'au fond, c'était tout le contraire. Le petit garçon devait se sentir bien seul sans sa figure paternelle à ses côtés, de là Lily savait pertinemment qu'elle devrait faire tout son possible pour que Nathan accepte de voir son père et d'avoir de nouveau une réelle relation père/fils avec lui ; comme avant.
    Puis, écoutant Anton lui dire qu'elle aussi pouvait très bien engager un détective privé, Lily se mit à sourire un petit peu, pour la première fois de la journée elle laissait enfin un petit peu de bonheur sortir d'elle-même. Cette idée était vraiment farfelue, et puis cela n'intéressait en aucun cas Lily ; tomber dans le même cercle vicieux que Thomas, alors là c'était tout simplement hors de question.

    « Non, je ne veux pas faire comme lui, je suis honnête contrairement à cette ordure. »

    Oui, aujourd'hui Lily était vraiment en colère, en rage même contre Thomas, elle avait bel et bien tourné la page, seulement Lily ne voulait pas pour autant rayer de sa vie cet homme qui, avait été durant bien longtemps l'homme de sa vie. Mais là, présentement, Lily n'avait plus aucune sympathie pour cet homme qui semblait prêt à tout soit pour la récupérer, soit pour lui pourrir la vie.
    S'installant correctement à côté de son collègue, elle se frotta les mains délicatement se rendant compte qu'elle s'énervait encore, qu'elle recommençait à fulminer, chose qu'elle ne devait plus faire. Ce n'était décidément pas le moment, Anton se trouvait être présent pour elle alors elle devait faire un effort et se contenir un tant soit peu.

    « Merci d'être là. »

    Lily ne savait pas tellement comment remercier son collègue, alors elle s'était contenté de cette simple phrase qui pourtant prouvait sa réelle sympathie envers cet homme qui, contrairement aux autres ne la jugeait pas par son passé mais par ce qu'elle était en ce moment, maintenant en tant que femme de nouveau libre comme l'air mais affreusement prise par son emploi au sein de cet hôpital. Elle aimait, que dis-je, elle adorait son travail, seulement elle savait un petit peu trop bien aussi que celui-ci lui prenait beaucoup trop de temps parfois. Malheureusement.


Dernière édition par Lily J. Bowen le Mer 17 Fév 2010 - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily] Mer 17 Fév 2010 - 1:08

    Voulant se rendre utile, il alla avec la jeune femme s’asseoir sur le canapé. La prenant dans ses bras, il lui expliqua qu’elle pouvait pleurer, ça ne le dérangeait pas. De toute façon, il comprendrait très bien si elle le faisait, elle en avait sans doute besoin. Laissant la jeune femme parler, il hocha la tête positivement.

    C’est vrai que j’aurais dû mal à ne pas voir mes filles, mais enfin il vous a trompé. Oui bon je sais ça ne me regarde pas, mais comment peut-il encore pensé que vous ne lui en voulez pas ?

    Ca Anton n’en revenait pas. C’est vrai, ce Thomas avait fait souffrir la jeune femme et il ne semblait pas se remettre en question un temps soit peu. Il devait avouer qu’il ne comprendrait jamais ce genre de personne, mais bon là il savait aussi qu’il ne pouvait pas faire la morale à ce Thomas, autant qu’il reste en dehors de tout ça. C’était sans doute le mieux et il n’avait pas envie que ça apporte des ennuis à Lily et son fils. Puis, il proposa à la jeune femme de prendre un détective privé elle aussi. Après tout, autant utiliser les mêmes moyens que son ex mari pour le piéger. Voyant la jeune femme sourire, il esquissa un sourire. Il préférait largement la voir sourire, c’était déjà beaucoup mieux. Ecoutant alors sa réponse, il comprit et elle avait sans doute raison. C’est vrai que se rabaisser à son niveau ça n’était pas le meilleur moyen de l’avoir. Puis, il laissa la jeune femme se redresser et s’installer à ses côtés. Ne disant rien, il la regarda et l’écouta parler. Souriant, il la fixa.

    Je ne fais pas grand-chose.

    C’est vrai qu’il ne l’aidait pas, donc ça n’était vraiment pas la peine de le remercier.

    En tout cas j’espère que vous irez mieux.

    Souriant toujours à la jeune femme, il ne savait plus trop quoi lui dire. Il ne voulait pas dire quelque chose de mal, alors il resta la regarder.

    Mais si jamais un jour vous avez besoin de parler ou de vous détendre, n’hésitez pas, je serais là. Si jamais vous voulez aussi sortir avec votre fils, je pourrais vous aider et puis mes filles pourront toujours aider votre fils si jamais il en a besoin pour quoi que ce soit. Elles connaissent bien la ville et les endroits les meilleurs pour les enfants.

    Il continua de sourire en la regardant. Seulement plus il la regardait et plus il pensait au baiser qu’ils s’étaient donnés au restaurant. Ca n’était pourtant as une bonne idée, mais il avait encore envie de l’embrasser. Secouant alors la tête, il se passa une main sur le visage.

    Il vaut mieux que je vous laisse. Sauf si vous avez besoin de quelque chose ?

    Il préférait demander au cas où elle veuille encore parler ou pleurer, ou tout autre chose, comme lui parler des filles, de Nathan, d’un patient. Il pouvait écouter et parler, ça n’était pas un problème, donc à elle de lui dire ce qu’elle voulait là tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily]

Revenir en haut Aller en bas
 

Comment gérer le professionnel, quand le personnel prend le dessus ? [PV Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: Baptist Hospital-