AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Jeu 18 Fév 2010 - 22:50

    8h, Ecole publique.

    A ce soir papa.

    Anton fit un dernier baiser à ses filles et leur fit un clin d’œil, les laissant rejoindre leurs copines. C’était l’heure des cours et Anton préférait déposer lui-même ses filles à l’école. Heureusement pour lui quand il avait eu son poste de médecin au Baptist Hospital, il avait réussit à négocier les horaires. Le matin, il commençait à 8h30, ce qui lui laissait le temps de déposer ses filles largement et le soir, l’horaire normal était de 19h, ce qui faisait que là c’était souvent la voisine, ou des parents qui déposaient les filles chez elles. C’est ce qui embêtait Anton, parce qu’il aurait aimé parfois pouvoir passer du temps avec elle le soir, plus que ce qu’il faisait déjà. Enfin bref, ce matin, il déposa ses filles, pour aller ensuite au travail. Il ne travaillait à l’hôpital que le matin, enfin jusqu’à 13 heures et ensuite il rentrerait chez lui. Il travaillerait sans doute sur quelques dossiers de patients qu’il suit et sur les coups de 15 heures, il partirait faire du sport avec les élèves d’une école.


    13h, Baptist Hospital.

    Docteur Foster ?

    Se retournant, Anton regarda un jeune interne qui avait besoin de lui parler. Lui demandant de l’accompagner jusqu’à son bureau, les deux hommes parlèrent donc tout en faisant le chemin. Anton devait avouer qu’il appréciait que le jeune étudiant se donne au maximum dans sa spécialité et qu’il appréciait aussi les enfants et ce qu’il fait avec eux. Le médecin aidait beaucoup cet étudiant qui voulait vraiment réussir. C’était rare de voir des hommes en pédiatrie et Anton ne voulait pas que cet étudiant fasse partit de ses jeunes qui pense que la pédiatrie n’était faite que pour les femmes.


    15h, Ecole publique.

    Arrivant à l’école publique où sont aussi scolarisé ses filles, Anton alla dans les vestiaires de la salle de sport pour se changer. Mais avant il fit un tour par l’accueil, pour savoir combien d’élèves il aurait et donc ainsi prévoir les exercices qu’il allait leur faire faire. Saluant certains enseignants et certains élèves qu’il croisait, il alla donc se changer. Allant dans la salle de sport par la suite il commença à disposer certaines choses. Aujourd’hui au programme, gymnastique dans une partie de la salle et il savait que ça serait surtout les filles qui irait de ce côté-là et donc il fallait anticiper pour les garçons, qui eux auraient droit à du basket. Deux paniers, ça irait parfaitement bien. La salle avait cet avantage d’être grand. Evidemment il y avait deux salles, mais Anton préférait avoir tout le monde sous les yeux. Faisant descendre les paniers de basket, il demanda aux élèves d’aller se préparer et se changer.

    Bien, aujourd’hui mesdemoiselles, vous aurez cette partie là pour la gymnastique.

    Voyant les filles sourirent, il regarda ensuite les garçons.

    Vous messieurs, le basket vous attend.

    Laissant les groupes aller prendre position de leur côté de la salle, il alla chercher les ballons pour les garçons. Le leur donnant, il leur expliqua qu’il les regardait, mais qu’il allait d’abord s’occuper des filles.


    17h, Salle de sport de l’école publique.

    Se passant une serviette sur le visage, il laissa les élèves aller se changer. Un des garçons lui avait proposé de jouer avec l’une des équipes. Il avait dit non au départ, mais ils avaient tous voulu par la suite. Alors il avait accepté, mais à condition d’être seul contre eux tous. Mais au bout de quelques minutes il s’était rendu compte qu’il n’était plus aussi jeune qu’avant. Il aurait mieux fait de se mettre dans une des deux équipes, mais tant pis, c’était trop tard. Les cours une fois finit, il laissa les enfants aller se changer et pour certain prendre une douche. Lui était toujours en bermuda bleu marine et marcel bleu marine. Faisant remonter les paniers, il vit un élève qui le regardait et il sourit.

    Tu ne t’es pas trop ennuyé ?

    Il savait que Nathan avait des problèmes de santé et c’est pour ça que le basket n’était pas fait pour lui. Il lui avait proposé d’aller avec les filles. Il y avait été un peu, appréciant apparemment beaucoup le trampoline. C’est vrai que c’était sans doute tout ce que les garçons aimaient dans la gymnastique. Pouvoir sauter sur le trampoline, faire des sauts et tout ça. Finissant avec les paniers, Anton alla prendre sa bouteille d’eau et en pû un peu et regarda Nathan.

    Tes parents viennent te chercher dans la salle ?

    Le médecin voulait surtout le savoir pour fermer la salle. Peut-être que les parents du garçon lui avaient dit de rester dans la salle avec le professeur, donc lui ça ne le gênait pas du tout, il attendrait avec Nathan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Sam 20 Fév 2010 - 16:25

    Allongé dans son lit, recroquevillé sur lui, Nathan était en train de faire un cauchemar. Il était à New York, dans son ancienne salle à manger et il était à table, en compagnie de ses parents. Tout aurait pu bien se passer mais tout ne se passait pas bien, au contraire. Lily avait cuisiné quelques légumes avec de la viande et Nathan n’avait pas faim. Thomas avait commencé à demander à son fils de faire un effort mais Nate refusait de manger. Thomas le lui dit une deuxième fois, puis une troisième fois puis bientôt le ton monta et Lily s’en mêla. Une dispute entre la mère et le père éclata et Nate assista à la scène tout en ne sachant pas quoi faire. Quelques mots que ses parents avaient réellement prononcés quelques semaines plus tôt rejaillirent et Nathan se mis à manger, pensant que ça aller calmer le jeu. Le cauchemar dura encore un court instant avant que le jeune garçon ne se réveille en sueur et en pleurs. Bientôt il cria le nom de sa mère, juste à temps avant de sentir venir à lui la crise d’asthme. Heureusement que Lily était habituée à ce genre de soucis et que Nate avait appris à ne pas paniquer. La crise passa rapidement mais Nathan voulut tout de même que sa mère reste près d’elle jusqu’à ce qu’il se rendorme.

    Quand le jour se leva, Nathan allait mieux, même s’il refusa encore de parler du cauchemar qu’il avait fait durant la nuit. Gardant le silence lors du petit déjeuner, il fut également discret quand il se prépara mais il accepta la dispense de sport que Lily lui fit. Nathan pouvait faire du sport bien qu’il ait de l’asthme. Un docteur lui avait appris à gérer ses crises et son souffle mais il était vrai que ce n’était pas prudent de faire du sport si près d’une crise. Une fois prêts, Lily et Nate quittèrent la maison et le petit garçon rejoignit son école, puis sa classe. La matinée se déroula sans aucun soucis. Les leçons plurent au petit garçon mais il apprécia davantage la récréation, notamment parce que les ‘Pirates Argentés’ venaient d’inventer un nouveau jeu et que cela fit bien rire Nathan. L’après-midi, Nathan eu droit comme à ses camarades à un cours de sport, cependant il donna sa dispense au docteur Foster. Le petit garçon resta bien sage pendant le cours, il encouragea cependant ses camarades avec entrain. Puis quand le cours fut terminé, Nathan regarda un instant le docteur Foster et répondit à sa question.

    « Non, non, ça été Monsieur ».

    Il aurait bien évidemment préféré jouer au basket mais il savait que c’était plus prudent ainsi. Passant sa main dans ses cheveux, il lança peu après.

    « Ma mère, oui. Elle préfère que je reste avec vous au cas où j’fasse une autre crise. C’est pas dérangeant ? ».

    Après que le docteur lui ait assuré que ça ne l’embêtait pas, le jeune garçon lui sourit légèrement puis il alla s’installer sur un banc, dans la salle, et attrapa un de ses livres. Il l’ouvrit et en lu quelques pages tout en attendant que son coach ait pris sa douche. De temps en temps il jetait des regards à sa montre afin de voir quand Lily allait arriver. Voyant peu après le docteur revenir des vestiaires, il rangea son livre et se leva alors.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Sam 20 Fév 2010 - 20:16

    La nuit avait été bien difficile pour Lily qui avait été réveillée en pleine nuit par des cris provenant de la chambre de son petit garçon ; Nathan. Il avait apparemment fait un cauchemar, cependant le petit garçon ne souhaita pas en parler avec sa mère ce que celle-ci accepta sans en faire toute une histoire. Elle était restée au chevet de son petit garçon durant environ deux heures pour être persuadée que le petit ne se réveille pas une fois de plus et ne refasse une crise d'asthme. Lily se faisait du souci pour son enfant qui, depuis le divorce de ses deux parents n'allait pas très fort. Seulement voilà, la maman ne savait pas quoi faire pour l'aider au mieux si ce n'était de lui dire qu'il n'était pas responsable, qu'il avait le droit d'appeler son père quand il le souhaitait...
    Le matin, Lily avait vérifié que son fils allait assez bien pour se rendre à l'école, et heureusement pour elle comme pour son fils celui-ci allait bien et pouvait alors se rendre à l'école sans aucun problème. Ainsi, elle put le conduire à l'école tranquillement.

    Étrangement ou non, Lily n'eut pas une journée trop difficile, pour son plus grand plaisir d'ailleurs. Elle n'eut que trois rendez-vous de une heure chacun environ, plus quelques dossiers à remplir. C'était bien l'une des rares fois où elle avait eu aussi peu de travail, c'était juste parfait, ainsi Lily pourrait aller chercher Nathan à son école ainsi la brunette pourrait se persuader de la bonne santé de son enfant. Quoi de mieux pour une maman que de s'assurer le fait que son fils allait bien ?

    Ainsi, vers 17h15 ; Lily put se rendre à l'école pour récupérer son fils et rentrer avec lui. Allant d'abord dire bonjour à la professeur du jeune garçon Lily fut heureuse d'entendre la maîtresse dire que Nathan était vraiment un élève très intéressant. Rien de plus ne pouvait rendre Lily fière, elle aimait son fils plus que tout.

    Sachant Nathan à la salle de sport de l'école, Lily s'y rendit et fut étonnée de voir son petit garçon accompagné d'un homme qu'elle commençait à connaître un petit peu trop bien maintenant. S'approchant alors des deux 'hommes' elle se mit à sourire lorsqu'elle croisa le regard de son petit bonhomme.

    « Hey, salut toi. »

    Elle l'embrassa sur le front et apprécia de sentir les lèvres de Nathan venir rencontrer sa joue droite. Souriante, elle se releva alors qu'elle s'était mise à la hauteur de son fils et croisa un regard qu'elle aurait préférée ne pas croiser, pas aussi tôt après ce qu'il s'était passé entre elle et lui.

    « Bonjour. »

    Tendant son bras vers l'homme elle échangea avec lui une poignée de main ne sachant plus du tout quel comportement elle était censé adopter avec lui. Devaient-ils faire comme s'ils ne se connaissaient pas devant Nathan ou jouer franc jeu avec lui dès le départ ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Sam 20 Fév 2010 - 20:54

    Après le cours de sport, Anton vit un élève qui était encore là. Nathan Damon, une jeune élève qu'il avait rencontré une fois durant une visite médicale au sein de l'école. Allant voir le petit, il lui demanda s'il ne s'était pas trop ennuyé. Entendant sa réponse, le médecin sourit. Bon au moins s'il ne s'était pas ennuyé s'était le principal. Puis, il enchaîna en voulant savoir s'il devait attendre ses parents dans la salle et avec lui, ou pas. Anton pensait que le petit garçon voulait peut-être lui parler. Après tout même s'il n'était pas psychologue, il savait écouter, il pouvait se rendre utile pour ça. Entendant sa réponse, Anton hocha la tête positivement.

    Non, tu peux rester là.

    Buvant une nouvelle fois de l'eau de sa bouteille, il regarda le petit garçon.

    Je vais prendre une douche, je reviens.

    Souriant au garçon, il prit son sac et alla dans les vestiaires. La fin des cours était déjà passée, donc si le petit garçon restait là, c'était sans doute que sa mère était en retard. Enfin bref, après avoir prit une douche et s'être changé, Anton rejoint à nouveau le petit garçon dans la salle. Souriant, ils sortirent finalement, Anton fermant les portes derrière lui. Puis, ils reprirent leur chemin, marchant tranquillement. Si le médecin avait bien comprit Nathan n'était pas là depuis longtemps et donc il lui demanda s'il avait réussit à se faire une place dans sa classe et s'il trouvait ses marques. Mais il n'eut pas le temps de parler plus avec le jeune homme qu'Anton vit une jeune femme arriver vers eux. Mais pas n'importe qu'elle femme, Lily Bowen. Ne s'attendant pas à la voir là, il fronça les sourcils, se demandant la raison de sa visite. Mais quand Nathan partit vers elle, il comprit beaucoup mieux ce qui se passait. Elle n'était pas là pour lui, mais pour son fils qu'elle venait chercher. Anton ne savait alors plus trop comment se comporter face à la situation présente. Lily lui avait dit à quel point son fils la protégeait des hommes et la veille au soir, elle et Anton s'étaient embrassés. La situation n'était donc pas des plus simples. D'ailleurs depuis la veille, il avait comprit qu'il tenait réellement à la jeune femme et il n'avait pas envie de la perdre et surtout que son fils ne l'aime pas lui. En effet pour le médecin Nathan était un petit garçon tout à fait gentil et qui semblait parfaitement équilibré. C'est pour cela qu'Anton ne voulait pas que ça se passe mal et qu'il n'ait plus confiance en le médecin, vu que pour le moment tout ce passait très bien entre eux. Laissant alors la mère et le fils s'embrasser, il vit finalement Lily qui le fixait et qui lui tendit la main. Serrant sa main, il sourit légèrement.

    Bonjour.

    Puis, il remit mieux son sac sur son épaule.

    C'est vous sa mère ?

    Il n'avait pas trouvé pus intelligent à dire et il venait juste de s'en rendre compte. Regardant alors les deux personnes face à lui, il se sentit encore plus mal, ne sachant pas du tout comment se comporter. Cherchant ce qu'il pourrait dire, il essaya de ne pas montrer qu'il était nerveux. Il n'avait pas envie que Nathan le voit et encore moins Lily qui ne devait pas non plus être très à l'aise.

    Ca vous direz d'aller boire un café ?

    Non mais pourquoi est-ce qu'il venait de dire ça? Oh mais quel abruti décidemment !

    En fait Nathan, je connais ta mère. On travaille tout les deux au même endroit.

    Il espérait que Lily ne pensait pas à ne rien dire sur eux. Il n'allait pas non plus trop en dire, mais il n'avait pas envie de mentir au petit.

    Et vu que vous êtes nouveaux en ville, si vous voulez ont peut aller discuter des endroits à voir autour d'un café ?

    Pourvu qu'il ne soit pas encore plus ridicule et surtout que Lily accepte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Dim 21 Fév 2010 - 12:14

    Nathan s’installa donc sur un banc et se mis à lire, tout en attendant sa mère. Pendant ce temps, Monsieur Foster alla prendre une douche et une fois que ce dernier sortit des vestiaires, le petit garçon rangea son bouquin dans son sac et se leva. Quittant alors à deux la salle, le médecin commença à parler au jeune garçon mais la conversation fut assez courte, étant donné que Lily arriva. Souriant, Nate déposa un baiser sur la joue de sa mère avant de lancer.

    « Salut m’man ».

    Remontant alors son sac sur ses épaules, Nathan pencha la tête tout en regardant sa mère puis Monsieur Foster. Les regardant quelques secondes, le petit garçon plissa quelques secondes les yeux. Tournant alors la tête vers l’homme, il l’écouta attentivement, ne sachant pas trop quoi répondre, ni trop quoi penser. Alors comme ça, ils se connaissaient déjà et ils travaillaient au même endroit ? Après tout, ils étaient tous les deux médecins, c’était donc normal, non ? Relevant alors la tête vers sa mère, il enchaîna.

    « J’ai pas beaucoup de devoirs en plus ».

    Cela voulait donc dire que Nate avait bien envie d’aller boire quelque chose. A vrai dire, il n’avait rien contre le médecin mais bien évidemment c’était à sa mère de décider si oui ou non ils allaient boire quelque chose avec le docteur Foster. En effet, Lily avait peut-être prévu autre chose, de faire des courses par exemple ou bien autre chose. Cependant, Nathan lui tendait en quelques sortes une perche en lui expliquant qu’il n’avait pas beaucoup de devoirs. Glissant une de ses mains dans la poche de son jeans, il ajouta rapidement, pour que Lily accepte.

    « En plus, c’est le médecin qui m’a fait passé ma visite médicale. Et j’t’avais dit que ça c’était bien passé ».

    Décidément il en avait envie. Mais Nathan était bien loin de se douter de ce qu’il se passait entre l’homme et sa mère, sinon il aurait été certain qu’il aurait tout fait pour ne pas aller boire quelque chose avec lui. Souriant un peu plus en regardant sa mère, il ria légèrement et lui dit.

    « Puis ba moi j’ai jamais bu de café, ça me plairait bien ».

    Riant, Nate secoua la tête de haut en bas. Bien sur, il plaisantait mais pourquoi ne pourraient-ils pas tous les trois passer un bon moment ? Il ne voyait tellement pas le danger en le docteur Foster…si seulement il avait su^^.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Dim 21 Fév 2010 - 18:41

    « Oui, c'est bien moi sa mère oui. »

    Lily était très mal à l'aise soudainement, elle aurait aimée être une toute petite souris. Il fallait dire aussi que Lily ne s'était pas attendue à tomber sur Anton, pas aussi tôt après ce qu'il s'était produit entre eux à vrai dire. C'est ainsi que la jeune femme se contenta d'échanger une brève poignée de main avec l'homme ne sachant pas tellement quel comportement elle était censée adopter présentement.

    « Euh... »

    Lily ne pensait pas vraiment que le fait qu'ils aillent boire quoique ce soit ensemble soit une excellente idée dans le sens où au vu de ce qu'il s'était passé la veille, Lily ne se sentait pas encore vraiment prête à partager un moment quel qu'il soit. Ce qui, au fond était tout à fait compréhensible.
    C'est alors que la brunette bien hésita sur ce qu'elle était censée dire sur elle et Anton. Était-elle censée expliquer à Nathan qui était Anton pour elle ou devait feindre l'inconnue totale de l'homme ? Elle ne savait plus très bien. Ainsi la brunette fut très étonnée d'entendre l'homme expliquer au petit garçon que sa maman et lui se connaissaient déjà grâce à leur travail.

    « On doit aller faire des courses Nathan. Et il est de toute manière hors de question que tu boives du café, tu es beaucoup trop jeune pour cela jeune homme. Je tiens à te rappeler que tu n'as que dix ans, pas quinze ou seize. »

    Voyant alors son petit bonhomme baisser la tête peu ravi de ce qu'elle venait de lui dire, Lily soupira en comprenant qu'elle n'aurait apparemment pas tellement le choix et devrait ainsi dire oui à l'invitation de Anton quant à cette histoire café. Ne voulant surtout pas croiser le regard de l'homme elle ferma les yeux un instant en se passant une main dans les cheveux.

    « Ça aurait été avec plaisir mais... »

    Croisant soudainement le regard de son petit garçon elle vit qu'il était quasiment en train de la supplier, dieu qu'elle n'aimait pas lorsqu'il lui faisait ses regards là, elle pliait à chaque fois. Cette histoire ne pourrait pas continuer très longtemps non plus.

    « Très bien, allons pour un café. Mais toi jeune homme, tu te contenteras d'un jus de fruits. »

    La mère ne lâcherait rien du tout et Nathan devait bien le savoir, il était hors de question qu'il touche ne serait-ce qu'une minute à une boisson caféinée. Certes il buvait parfois du Coca Cola, mais ça, c'était déjà assez rare.
    Regardant alors Anton droit dans les yeux prenant sur elle pour ne pas prendre ses jambes à son cou pour fuir face au challenge Lily lui esquissa un petit sourire lui faisant alors bien prendre conscience que cette idée d'aller prendre un café était vraiment une très mauvaise idée. Si elle avait pu, Lily aurait voulue lui dire par télépathie 'si mon fils comprend ce qu'il s'est passé entre nous, tu es un homme mort' mais malheureusement, la brunette était dans l'incapacité de lui faire comprendre cela.

    « On vous suit. »

    Dit-elle alors à l'homme qui semblait ravi qu'elle ait finalement acceptée sa proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Dim 21 Fév 2010 - 19:35

    Il pensait qu'elle était venue pour lui. Qu'elle voulait parler du baiser qu'ils avaient échangés, mais non, elle était là pour son fils. Quelque part il était déçu, mais il devait faire avec. N'osant pas parler plus que ça au début, il laissa la mère et le fils s'embrasser et se parler. Anton aurait aimé pouvoir dire quelque chose qui aurait fait comprendre à Lily qu'il était content de la voir et en même temps qu'il voulait discuter de la veille. Mais il savait aussi que c'était une mauvais idée surtout avec Nathan qui était avec eux. Alors, il leur proposa d'aller boire un café. Après tout ça n'engageait à rien, alors autant qu'ils le fassent non ? Entendant Nathan dire qu'il voulait bien y aller, Anton espérait que la mère cède à l'invitation. Anton écouta alors les deux personnes face à lui qui se parlaient, les laissant choisir. Puis, il expliqua au petit garçon qu'il connaissait déjà sa mère, vu qu'ils travaillait au même endroit. Il ne dirait rien de plus, de toute façon, il n'y avait rien à ajouter. Enfin si le fait qu'ils se soient embrassés à deux reprises, y comprit la veille. Alors, il n'en parlerai pas, ne voulant pas braquer Lily et encore moins Nathan.

    Il voyait que Lily n'osait pas le regarder dans les yeux. Pourtant, lui la regardait espérant qu'elle le regardait enfin. Mais la phrase que commença la jeune femme ne plû pas du tout au médecin. Apparemment elle refusait. Il pouvait le comprendre, mais il était tout de même déçu. Il se passa une main sur le visage, pour ne pas montrer sa déception. Mais en voyant alors le regard de Nathan, il se mit à sourire. Anton pensa alors à ses filles qui avaient aussi parfois le même genre de regard pour le faire céder. La jeune femme accepta finalement, pour le plus grand plaisir du médecin. Mais à la façon dont Lily le regardait, il savait qu'il avait intérêt à se tenir à carreau. De toute façon il ne comptait pas être désagréable, donc tout devrait bien se passer.

    D'accord.

    Anton leur sourit et marcha avec eux pour aller jusqu'au parking et rejoindre leurs voitures respectives. Mettant son sac à l'arrière de sa voiture, il monta à l'avant et démarra. Voyant qu'ils étaient prêts à partir, il avança donc en premier, les amenant dans un café. Une fois garé, il attendit les deux autres personnes et ils marchèrent tranquillement jusqu'à l'entrée du café. Les laissant entrer d'abord, il fit signe au serveur de venir les voir. Allant à une table avec Lily et Nathan, il les laissa s'installer et prit la dernière place libre. Le serveur arriva alors pour prendre leur commande. Lily et Nathan parlèrent les premier et Anton en fit de même.

    Un café pour moi.

    Remerciant le serveur en souriant, il reporta son attention sur ses invités du jour.

    Alors, la ville vous plaît à tout les deux ?

    Autant commencer par un sujet banal et puis au moins Lily verrait qu'il fait des efforts pour ne pas aborder les sujets qui fâchent. Il préférait encore parler de tout et de rien, sachant en plus de ça, qu'à un moment donné les sujets de discussions se feraient plus rare et qu'il n'y aura plus qu'un seul sujet. Alors, il préférait largement commencer par des banalités et que ça n'éveille surtout pas les soupçons du petit garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Dim 21 Fév 2010 - 22:49

    Nathan avait envie d’aller boire quelque chose avec sa mère et le docteur Foster. Pour être honnête, il ne voyait pas vraiment ce qu’il y avait de mal à cela. Alors comme il le pu, il tenta de le faire comprendre à Lily, d’abord en lui expliquant qu’il avait peu de devoirs pour le lendemain et donc par conséquent et que le fait d’aller boire quelque chose ne devait pas trop poser de problème puis en montrant qu’il voulait vraiment y aller, notamment en disant que Monsieur Foster était le médecin qui l’avait examiné lors de sa visite médicale obligatoire et que tout c’était bien passé. Mais le petit garçon fut rapidement déçu en entendant sa mère lui dire qu’ils avaient des courses à faire et en lui rappelant qu’elle ne le laisserait pas boire de café. Soufflant légèrement il avait à cet instant envie de pester un peu, seulement il se retint. D’une, ce n’était pas en agissant comme cela que Lily accepterait l’offre du médecin, de deux, se faire reprendre à l’ordre devant quelqu’un ne l’enchantait pas vraiment. Cependant Nate insista encore un peu, sans forcément parler mais avec son regard, celui qui voulait tout dire. Lily plia alors et la réaction du petit ne tarda pas puisqu’il leva les bras en signe de victoire et laissa échapper.

    « Ouais, trop fort ».

    Souriant au docteur Foster, il fit un léger clin d’œil à sa mère. Ah, ça lui faisait bien plaisir. Secouant alors la tête, il la pencha légèrement et enchaîna.

    « Oui, le café c’était juste pour rire. Un jus de fruits c’est parfait ».

    Bien évidemment il n’allait pas en rajouter une couche en demandant de nouveau s’il pourrait goûter au café, il connaissait déjà la réponse et il savait également que Lily n’était pas du tout le genre de mère à se laisser avoir par son fils. Si elle disait quelque chose, elle s’y tenait et Nate savait très bien qu’il n’obtiendrait rien, excepté quelques ennuis s’il insistait sur la boisson. Et puis, les jus de fruits il adorait ça, depuis toujours, ça lui convenait donc très bien. Nathan et sa mère suivirent donc le médecin et ils ne tardèrent pas à arriver près d’un café. Y entrant, ils s’installèrent et Nathan demanda un jus de pomme avec une paille, sil vous plait^^. S’appuyant contre le dossier de sa chaise, il répondit au docteur, avant sa mère, l’ayant, il fallait le dire, fait exprès.

    « Ba. Il fait beau déjà, c’est un bon point. Et puis notre maison est jolie. Oh vous devriez venir la voir un jour, boire un café chez nous. Hein maman, c’est une bonne idée hein ? ».

    C’était sincère, réellement. Nathan appréciait le docteur Foster. Enfin, pour le moment parce qu’il ne savait pas toute l’histoire. Faisant un signe de la tête au serveur qui lui déposa son jus de fruits devant lui, il le leva légèrement et commença à boire en redevenant silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Mar 23 Fév 2010 - 19:55

    Lily détestait quand il faisait ça....il la poussait clairement à dire oui et elle, tout ce qu'elle trouvait à faire, et bien c'était de dire 'oui'. Félicitation pour la résistance face aux caprices de son petit garçon tiens. Elle se faisait presque honte d'avoir lâché un oui aussi facilement que cela...
    C'est ainsi que la brunette, son fils et Foster se retrouvèrent dans un café pour discuter et partager un agréable moment. Seulement, Lily n'était pas certaine de la bonne idée qu'était celle de venir ici avec cet homme là. Surtout avec lui.
    Écoutant alors Anton parler et Nate répondre à celui-ci, Lily se sentit réellement mal à l'aise, elle baissa subitement les yeux vers la table et se mit légèrement à rougir se rendant compte que l'idée même de voir Anton débarquer chez elle un soir lui donnait des idées peu catholiques. Elle devenait complètement tarée là.

    « Nate je ne pense pas que... »

    Elle ne termina pas se rendant compte que d'annoncer à son petit garçon que l'idée que Anton vienne chez eux n'était pas une excellente idée allait certainement blesser l'enfant quelque part, elle se rétracta dans ses paroles. Relevant la tête alors, Lily prit de suite ce qu'elle avait commandée, c'est-à-dire un café bien corsé (elle en avait grandement besoin au vu de la situation) elle avait besoin de s'occuper l'esprit quitte à en arriver à se brûler avec la boisson encore très chaude.

    « Enfin...Tu sais, le docteur Foster a beaucoup de travail. Il n'aura sans doute jamais le temps de venir à la maison. »

    Au fond, Lily savait très bien que ce qu'elle venait de dire était nul, même pire encore en fait. Seulement voilà, il avait bien fallu qu'elle trouve quelque chose à dire à son fils avant que celui-ci ne commence à se faire de drôles d'idées sur sa mère.
    Jetant un coup d'œil vers l'homme, elle le vit finalement aussi gêné qu'elle. Ils ne savaient pas tellement comment ils étaient censés gérer la situation présente. Peut-être devaient-ils juste faire abstraction de ce qu'il s'était produit entre eux la veille. Un baiser. Quels idiots ils faisaient aussi maintenant.

    « Excusez-moi. »

    Elle se leva alors soudainement de table et alla se réfugier dans les toilettes se rendant compte qu'elle commençait à imaginer un peu trop de choses entre elle et cet homme assit face à elle depuis quelques minutes seulement.
    Devant les miroirs des toilettes pour femmes, Lily soupira et se passa un petit peu d'eau sur le visage, la pièce était éclairée d'une lumière tamisée, et cela était très agréable, cela ne pourrait qu'aider la brunette à reprendre le dessus, se détendre un peu avant d'y retourner. Elle devait impérativement se reprendre, et au plus vite si elle en était capable.
    Après quelques instants, la brunette se sentit mieux et retourna auprès de Nate et Anton.

    « J'espère que vous ne parliez pas trop de moi.... »

    Leur demanda t-elle en s'asseyant. Elle connaissait son fils et le savait grand parleur lorsqu'il s'agissait d'elle, ah les éloges, ça il connaissait, peut-être même un peu trop au bout du compte et cela finissait par mettre la maman mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Mer 24 Fév 2010 - 18:24

    Anton avait demandé à Nathan et Lily s’ils voulaient boire quelque chose avec lui. Un simple café à vrai dire et il espérait qu’ils acceptent. Il ne voulait pas mettre Lily mal à l’aise ou que Nathan sache ce qui s’était passé, il voulait juste passer du temps avec eux et apprendre à les connaître. Seulement Lily ne semblait pas vouloir passer un moment à boire ce fameux café avec lui. Anton pouvait le comprendre vu ce qui s’était passé la veille au soir, mais il était tout de même déçu. Mais grâce à Nathan et sa frimousse, la mère accepta, ce qui plû déjà plus au médecin. Ce dernier entendit ce que le petit garçon disait et il se mit à sourire. Mais voyant le regard de la jeune femme, il comprit qu’il ne devrait pas parler des deux baisers échangés et du fait qu’ils ont déjà vécus pas mal de choses. Allant finalement en voiture de son côté jusqu’au café, il laissa les deux autres le suivre avec leur voiture. Puis marchant avec eux jusqu’à l’intérieur, ils passèrent leur commande et Anton décida d’entamer la conversation. Demandant tout simplement s’ils se plaisaient en ville, ce fut Nathan qui répondit presque tout de suite. Souriant, il écouta la réponse du petit garçon et eu un doute sur s’il avait bien entendu ce qu’il venait de dire.

    Voyant Lily baisser la tête d’un coup, Anton fut assez surprit de la réaction. Il ne savait pas trop non plus ce qu’il devait en penser, mais il regarda alors Nathan et il voulu lui répondre qu’il serait content de pouvoir un jour aller les voir chez eux. Mais Lily fut plus rapide que lui et il la regarda, voulant savoir ce qu’elle voulait dire exactement. Baissant alors la tête aux propos de la jeune femme, il n’apprécia pas ce qu’elle venait de dire, mais il ne pouvait pas non plus le lui dire comme ça avec son fils à côté. Alors, il releva la tête et fit un léger sourire et regarda Nathan.

    Ta mère a raison. Mais si un jour je peux venir, j’attendrais que vous m’invitiez.

    Il sourit légèrement au petit garçon, mais ne regarda Lily, ne voulant pas voir sa réaction. Anton se sentit finalement gêné et il but un peu de son café. Puis, entendant la jeune femme s’excuser, il fronça les sourcils et la vit partir vers les toilettes. Regardant alors vers le petit garçon, il garda les sourcils froncés.

    Ca va ta maman ? Elle ne semble pas aller bien ?

    Il se doutait de la raison de ce mal aise, mais il ne voulait pas être non plus suspect aux yeux du petit garçon.

    En tout cas tu pourras lui dire que si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit, vous pourrez toujours me le demander et je suis sûre que mes filles ce feront aussi un plaisir de vous aider.

    Il sourit au petit garçon et vit finalement Lily revenir à leur table quelques minutes plus tard. La laissant s’asseoir, il sourit à sa remarque.

    Votre fils est d’une compagnie agréable, donc tout s’est bien passé durant votre absence.

    Il sourit sincèrement à la jeune femme et finalement au petit garçon. Puis, il but une nouvelle gorgée de café, ne sachant plus trop quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Jeu 25 Fév 2010 - 18:12

    Assis à une table, dans un café, avec sa mère et le docteur Foster, le petit Nathan buvait son jus de fruits sans se poser réellement de question. Il était bien loin de s’imaginer tout ce qu’il s’était passé entre sa mère et cet homme, pour lui ils étaient simplement collègues. Peut-être même qu’ils deviendraient amis mais Nathan n’avait rien vu d’autre dans leur relation, à vrai dire, ça ne lui avait pas traversé l’esprit, pas encore. Reposant son verre sur la table il répondit le premier à la question du docteur Foster et comme il était de bonne humeur et qu’il pensait que cela ferait plaisir à la fois au docteur et à sa mère, il lui proposa même de venir chez eux un jour, voir leur belle maison et boire quelque chose. Bien entendu, Nathan ne l’invitait pas directement, il n’en avait pas le droit mais il en parlait, signe qu’il en avait envie. En plus, il avait mis mal à l’aise les deux adultes, peut-être davantage sa mère mais il ne s’en était pas rendu compte. Tournant la tête vers sa mère, il pencha la tête en l’entendant parler. Comment ça il n’aurait pas le temps de venir ? Même s’il travaillait beaucoup, il trouverait bien un moment non ? C’était quoi cette histoire ? Se posant des questions, Nathan regarda ensuite Anton et sourit légèrement. Il croyait comprendre que Lily ne voulait pas du docteur Foster à la maison mais lui serait bien venu. Reprenant son verre il regarda alors sa mère s’excuser et quitter la table puis il répondit peu ensuite.

    « Ben j’sais pas. Elle est pas comme ça d’habitude ».

    Nathan se pencha un peu pour suivre Lily du regard puis il but un peu de son jus de fruit avant de reposer son regard sur le docteur. Il trouva le docteur Foster très gentil, ce qu’il venait de lui dire semblait sincère et c’est à ce moment là que Nathan se posa une autre question. Le docteur Foster avait-il une femme ? Il avait dit que s’ils avaient besoin de quoique ce soit ils pourraient toujours lui demander ? Toujours ? C’est long toujours, très long. Que penserait sa femme de cela ? Anton voulait-il être ami avec Lily ? Et pourquoi avait-il parlé de ses filles et non de sa femme ? Nathan reposa son verre sans rien ajouter à ce sujet, bien qu’il trouvait cela suspect. Puis Lily revint vers eux et Nathan ajouta alors.

    « J’ai été sage ».

    Ce qui avait été vrai en plus. La regardant un moment il se demandait si elle allait bien et comme il sentait une sorte de gène, il enchaîna alors.

    « Mais tous les deux vous travaillez que ensemble ? Enfin dans le même hôpital parce que vous faîtes pas la même chose, pas vrai ? Et maman tu connais sa femme ? ».

    En posant cette question, Nathan avait tourné le regard vers Lily. Ce que lui avait dit Anton lui trottait encore dans la tête et c’était une façon de voir si oui on non il était marié. Il n’en avait pas encore parlé, pourtant il avait parlé de ses filles. Penchant la tête puis se redressant un peu, Nate se calla au fond de son siège avant de continuer.

    « On pourrait inviter sa famille à manger à la maison ».

    Oui, Nathan continuait à lancer des invitations mais il sentait que quelque chose clochait. D’ailleurs il posa une autre question, destinée au docteur Foster.

    « Vous la trouvez jolie ma mère ? ».

    C’était une simple question mais le petit garçon avait de plus en plus de doute et comme il sentait bien qu'entre sa mère et le docteur quelque chose n’allait pas il cherchait à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Dim 28 Fév 2010 - 22:20

    Lily s'était sentie très légèrement mal à l'aise de se retrouver comme cela avec Anton et son fils, comme si au bout du compte le tableau ne collait pas, comme s'il y avait un problème quelque part. Et ce problème en question, c'était certainement dû aux deux baisers échangés avec cet homme qui était assit en face d'elle dans ce café en ce moment. Le cadre était étrange, non pas effrayant, juste...étrange. Vraiment comme si quelque chose n'allait pas.

    Entendant alors son fils lui dire qu'il avait été sage en compagnie de l'homme, Lily esquissa un petit sourire fière de voir que son fils restait un petit garçon vraiment très sage et poli, même si parfois il se dévergondait un petit peu, quel enfant ne le faisait pas en même temps à cet âge là ?

    « Parfait alors. »

    Elle était gênée, mais tentait vraiment de ne pas le montrer à son fils, sinon il comprendrait de suite qu'il y avait un problème et là, les choses n'iraient pas du tout, mais alors, vraiment pas. Écoutant alors son fils poser des question -peu étonnant de la part de Nate qui adorait se questionner sur différentes choses- Lily eut du mal à déglutir en entendant les derniers propos de son fils, à croire qu'il la perçait.

    « On travaille dans le même hôpital, mais on ne fait pas les mêmes choses. Je t'ai déjà expliqué, moi je m'occupe d'écouter et de conseiller les enfants alors que An...le docteur Foster lui, il soigne les enfants. »

    Elle avait réellement failli faire une bourde.

    « Et non, je ne...connais pas sa femme. »

    Lily ne s'était pas sentie capable de dire son petit garçon que Anton était seul, parce qu'il se serait demandé comment elle saurait tout cela sur la vie de l'homme. Et puis voilà qu'il en rajoutait une couche, non mais quel fou cet enfant parfois.

    « On...on verra Nate, n'embête pas le docteur Foster s'il te plait, il est déjà gentil d'avoir voulu partager ce moment avec nous. »

    Non mais qu'est-ce qu'elle racontait là, avait-elle perdue l'esprit ou quoi ? Il était en train de comprendre qu'il y avait un truc louche qui se déroulait entre Lily et Foster et elle, elle tout ce qu'elle trouvait à faire c'était presque encourager les dires de son petit garçon. N'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Lun 1 Mar 2010 - 19:00

    Anton avait essayé de faire de son mieux pour que Lily se sente à l’aise malgré tout ce qui s’était passé entre eux. Deux baisers, ça n’était pas rien. Le premier aurait pû être un accident, mais deux, ça devenait une coïncidence troublante. Voyant Lily partir, il demanda au petit garçon si ça mère allait bien. Ecoutant sa réponse, il ne fit que hocher la tête sans rien dire de plus. Il voulait rester crédible et ne pas tout faire couler. Puis, il expliqua au garçon que si jamais lui et sa mère avait besoin d’un coup de main lui et ses filles pourraient les aider s’il y avait besoin. Laissant ensuite la jeune femme revenir, il expliqua que son fils était agréable donc que ça c’était bien passé. Anton essayait de rester vraiment crédible et il espérait que ça fonctionnerait. Buvant alors de son café, il reposa la tasse et écoute le petit garçon parler.

    *Non mais il nous a déjà vu ensemble ou quoi ?*

    Il n’en revenait pas de ce qu’il demandait à sa mère. Anton se sentait mal à l’aise tout d’un coup et pas qu’un petit peu. Le garçon semblait commencer à cerner certaines choses et le médecin n’aimait pas du tout ça. Il avait l’impression d’être avec ses filles qui savaient dès que ça n’allait pas. Laissant alors sa collègue répondre, il regarda le petit garçon.

    Moi je travaille en pédiatrie.

    Il sourit en coin, pour essayer de montrer qu’il était détendu, même si ça n’était pas du tout le cas. Mais encore moins quand Nathan demanda si Lily connaissait la femme du médecin.

    Je ne suis pas marié, je suis divorcé.

    Anton n’en revenait pas de se confesser aussi facilement à un petit garçon de dix ans. Non mais qu’est-ce qui lui arrivait tout d’un coup. Alors là il devait avouer qu’il avait sous-estimé le talent de Nathan. Il savait durant la visite médical qu’il avait des facilités en mathématiques, mais apparemment aussi une très grande facilité à faire délier la langue des adultes et surtout celle d’Anton. Puis, il but une gorgée de café et se sentit encore plus mal à l’aise quand le petit demanda à sa mère d’inviter Anton et sa famille à dîner chez eux.

    En tout cas, tu risques de bien t’entendre avec ma plus grande fille, vous avez le même âge.

    Le médecin resta un peu bête sur le coup et il essaya de calmer les battements de son cœur face à la question du petit. Mais comment pouvait-il lui demander ce genre de choses. Cependant, il se décida à être franc avec le garçon.

    Oui, elle est belle. Pourquoi tu trouves que ta mère n’est pas belle ?

    Il avait essayé de retourner la question pour qu’il ne se doute de rien, mais il savait que ça n’était pas gagné, vu la façon dont il essayait de sonder les deux adultes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Mar 2 Mar 2010 - 15:43

    Nathan voulait en savoir davantage. A vrai dire quelque chose clochait, il le sentait bien. Il avait du mal à savoir ce que c’était mais le fait que Lily se soit levée pour aller aux toilettes voulait certainement dire quelque chose et il devait savoir. Se redressant un peu, le petit garçon fit donc son curieux. Il n’agissait pas toujours de la sorte, parfois il trouvait que poser trop de questions pouvait être dérangeant et même mal poli. Cependant, il voulait vérifier que sa mère et le docteur Foster n’étaient que des collègues. Il leur demanda donc s’ils ne travaillaient que ensemble, ce qui voulait tout dire et il alla même jusqu’à demander à sa mère si elle connaissait la femme de Anton. Tournant la tête vers Lily il la secoua de haut en bas pour montrer qu’il avait bien compris. Oui, il savait en quoi consistait le travail de sa maman. Donc ils se complétaient mais ils ne faisaient pas la même chose, l’un s’occupant du corps, l’autre de la tête, c’était bien quelque chose comme cela, non ? En tout les cas c’est ce que Nate compris. Mais le reste de lui plu pas vraiment. Lily ne connaissait pas sa femme, le docteur Foster était divorcé…Ca ne lui plaisait pas. Il ne pensait à présent qu’à une seule chose et il en oublia même la remarque de l’homme sur sa fille quand il avait suggérer de l’inviter lui et sa famille. Pour le moment, il y avait bien plus sérieux pour Nathan. Se redressant encore il déglutit alors doucement. Il avait peur de comprendre, peur de se douter de ce qu’il pouvait peut-être y avoir entre Lily et le docteur Foster. Il continua alors en demandant à l’homme s’il trouvait sa mère jolie et il répondit bien vite, d’un ton sec et presque froid.

    « Si. C’est la plus jolie de toutes les femmes ».

    Déglutissant de nouveau avec difficulté, Nathan repoussa alors son verre de jus de fruits au milieu de la table et croisa les bras devant lui comme pour montrer à sa mère et au docteur Foster qu’il n’était pas prêt de les lâcher. Qu’il trouve Lily belle ne le dérangeait pas. Non, elle était belle, c’était normal que les hommes la trouvent belle également. Par contre ce qui l’embêtait c’était le fait que quelque chose n’allait pas. Il n’aimait pas le fait qu’il soit divorcé, le fait qu’il les invite à boire quelque chose, le fait que Lily ne veuille pas de lui chez eux…c’était louche pour le petit garçon. Après s’être raclé la gorge, il regarda sa mère et pris un ton autoritaire en lançant.

    « J’vais l’remettre à sa place. T’en fais pas. Et n’intervient pas steplait ».

    C’était très rare que Nathan ose parler de la sorte à Lily. C’était un jeune garçon bien élevé sauf que depuis qu’ils avaient quitté New York et depuis que ses parents étaient divorcés, Nathan s’était promis de veiller sur sa mère et de la protéger des hommes afin qu’elle n’ait plus aussi mal quand elle avait découvert que Thomas l’avait trompé. Il ajouta alors rapidement, partant au quart de tour, avant que Lily ne réagisse et le remette à sa place. Il s’adressait uniquement au docteur Foster et il ne le lâchait pas du regard. Sa voix était sèche mais il ne criait pas.

    « Je vous explique, Monsieur Foster. Ma mère et mon père ont divorcé. Ma mère et mon père étaient amoureux, d’accord ? Et là mon père il est à New York. Vous, vous avez pas de femme et je sais pas trop ce que vous voulez en fait. Mais d’un côté je m’en fiche. Je vous interdit de penser qu’un jour ma mère sera votre femme. J.a.m.a.i.s. ».

    Se levant, il plissa les yeux et continua.

    « Y’a un truc qui va pas entre vous deux, là, maintenant, je le sens Vous l’approchez encore, j’vous détruit ».

    Lui lançant un regard mauvais, Nathan le regarda avec insistance. Il n’avait jamais parlé ainsi à quelqu’un mais il le faisait pour Lily. Il ne voulait pas qu’elle soit malheureuse une fois encore, que sa vie s’effondre, qu’elle doive trouver une autre ville pour s’éloigner de celui qui lui aura fait du mal. Nathan devait la protéger et tant pis si pour cela il devait devenir un sale gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily] Mar 2 Mar 2010 - 18:39

    Le médecin essayait de faire bonne figure face au petit garçon. Il était aussi gêné que Lily, mais il ne devait pas le montrer au petit garçon. D’ailleurs le garçon en arriva à demander à Anton s’il trouvait belle Lily. Il n’allait pas dire non, ça serait mentir. Alors, il expliqua qu’en effet il la trouvait belle et demanda au petit garçon si lui pensait que sa mère n’était pas belle. Mais en entendant la façon dont il lui répondait Anton fronça les sourcils. Alors là il ne s’attendait pas à un ton aussi froid. Fronçant les sourcils, il regarda le petit garçon qui semblait mal. Anton espérait qu’il n’avait pas comprit, mais il fut encore plus surprit quand Nathan le fixa dans les yeux, n’ayant pas peur de sa réaction. Anton resta fixer le petit garçon droit dans les yeux, ne se démontant pas.

    *Non mais c’est pas un gamin qui va m’impressioner non plus.*

    Il devait rester calme, ne pas s’énerver. Il savait que s’il s’énervait contre un petit garçon, ça n’était pas vraiment très bien et il risquait le fait que Lily lui cris aussi dessus. Fixant toujours le petit garçon, il n’en revint pas de tout ce qu’il venait de lui dire, mais un sourire naquit sur les lèvres du médecin. Il ne pû s’empêcher de sourire et soupira doucement. Regardant Lily qui ne semblait pas très apprécier toute cette conversation, il fixa à nouveau Nathan droit dans les yeux.

    Selon toi qu’est-ce qui ne va pas entre elle et moi ? Le fait qu’on soit collègue de travail ? Qu’on travaille au même endroit ? Qu’elle m’aide avec des patients que je prend en charge ? Que je lui demande conseil pour aider mes patients ?

    Anton ne savait pas trop quelle serait la réaction du petit garçon, mais il ne voulait pas se laisser démonter.

    Je ne connais pas votre passé et je ne peux que te croire et croire ta mère. Tes parents étaient amoureux ? Très bien, je n’ai rien à redire à ce sujet, ça ne me concerne absolument pas. Mais je ne compte pas non plus faire de ta mère ma femme.

    Cette dernière phrase était sortie toute seule, mais il ne la pensait pas. Alors, il fixa la jeune femme et ensuite le petit garçon, puis à nouveau la mère. Il voulait lui faire comprendre qu’il était désolé d’avoir dit ça, puis, il fixa à nouveau Nathan.

    Tu ne parviendras pas à me détruire Nathan. Si tu veux jouer à ça, crois-moi que je sais aussi une chose sur toi que tu ne veux pas que je révèle. Je t’ai promis que je ne le ferais pas. Seulement, si tu penses que je veux faire du mal à ta mère, ou que je veux la manipuler pour je ne sais qu’elle raison, tu te trompes complètement. Ta mère semble être une femme et une mère très bien. Je l’apprécie en tant que collègue de travail, rien de plus, rien de moins. SI je t’ai proposé tout à l’heure de vous donner un coup de pouce avec mes filles, c’était pour être gentil avec vous. Vous êtes nouveaux ici et je me permettais juste d’être aimable, si tu le prends pour autre chose, il faudra m’expliquer.

    Anton espérait que Lily ne prenne pas mal la façon dont il parlait à son fils. Il ne s’était pas énervé une seule seconde, il avait parlé d’un ton très calme et n’avait pas lâché le petit des yeux une seule second durant son temps de parole.

    Maintenant si tu penses que je veux du mal à ta mère, dis-le moi directement et je ne la reverrais plus. Sauf pour le travail, vu que j’ai des enfants comme patients, donc j’aurais besoin de ses conseils où qu’elle s’occupe de mes patients. Mais ne dis pas que je veux lui faire du mal ou que tu me détruiras, car aucun des deux n’est faisable.

    Il resta fixer Nathan dans les yeux. Il ne s’était pas laissé démonter et il espérait vraiment que le petit le croit, surtout sur le fait qu’il ne leur voulait pas de mal et surtout pas à Lily.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily]

Revenir en haut Aller en bas
 

Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: CocoWalk-