Partagez
 

 joke's on you.

Aller en bas 
I SEE RIGHT THROUGH ME

James Carmichael

messages : 349
name : margot
face + © : Imogen poots (ma petite cacahuète)
multinicks : finn, tyler, lucy, ali, nate.
points : 731
age : 28 yo.
♡ status : focused on people she can't have.
work : scubba diving instructor ~
home : small flat on ocean avenue.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) Kyle, Owen, Sami, Jesse (bliss, kelley)

joke's on you. Empty
Message· · Sujet: joke's on you. joke's on you. EmptyDim 25 Aoû - 3:56

joke's on you
-----------------
@owen valentine & @James Carmichael
-----------------

James poussa doucement un soupir, tout en continuant de se préparer devant sa maquilleuse. Avec précaution, elle tapota son pinceau dans le pot de kohl devant elle puis l'appliqua d'un geste expert sur sa paupière droite puis sa paupière gauche étirant son trait jusqu'à en être satisfaite. Elle jeta un coup d'œil à son téléphone, vérifiant l'heure d'une simple pression sur le bouton latéral de son téléphone, et nota l'information, sans savoir réellement quoi faire. La jeune femme n'avait pas réellement rendez-vous puisque Owen lui avait simplement dit de passer un de ses soirs, mais elle ne voulait pas non plus louper son set, sachant l'importance que sa nouvelle carrière commençait à prendre pour lui. Elle fronça légèrement les sourcils, ne sachant toujours pas quelle robe mettre et décida de s'occuper de ses cheveux avant de prendre une quelconque décision. Remontant ces derniers en chignon, elle finit par opter pour une haute queue de cheval, laissant quelques mèches retomber sur son visage. Enfin, après quelques essayages, elle opta pour une robe noire dont le motif nid d'abeilles ressortait grâce à un liseré argenté. Elle se dirigea ensuite vers sa commode où son sac était posé et en ouvrit le premier tiroir, allant chercher un petit sachet de poudre blanche dissimulé au fond d'une chaussette – plus par habitude que réelle inquiétude, James vivant seule. Elle hésita cependant, se remémorant à quel point Owen avait été agacé de la voir défoncée la dernière fois qu'ils s'étaient vus et renonça, rangeant sa distraction dans un soupir. Elle avait trouvé sa réaction nettement exagérée et parfaitement injuste, mais les quelques semaines qu'il avait passé à l'ignorer royalement avaient suffi à convaincre James de ne pas remettre le sujet sur le tapis et de faire profil bas quelques temps. Malheureusement, cela signifiait aussi que la soirée serait longue, bien plus longue que toutes les autres quand bien même Owen allait sûrement mettre une ambiance folie au Dusk till Dawn.
Une demi-heure plus tard, James, perchée sur ses talons de huit, entre enfin dans la boîte, après avoir donné une accolade au videur qu'elle connaît désormais au moins autant que sa cousine d'Idaho, qu'elle n'a vu que cinq fois dans sa vie. Un sourire satisfait se dessina sur ses lèvres lorsqu'elle aperçoit que la soirée bat son plein et à défaut d'avoir envie de danser tout de suite, la demoiselle se dirigea vers le bar. L'espace de quelques secondes, James se demanda si elle devait opter pour un verre alcoolisé, une fois n'était pas coutume, avant de finalement commander une eau pétillante. Cela n'aiderait pas la soirée à avancer plus vite mais c'était sans doute mieux pour sa santé qui ne pourrait pas supporter trop d'excès au rythme auquel elle sortait. Elle tendit un billet de dix au barman et récupéra sa monnaie et son verre, relativement rapidement. Accoudée au bar, elle chercha à reconnaître le DJ qui lançait la soirée mais perdit tout intérêt dans sa quête quand elle comprit qu'il ne s'agissait pas d'Owen. Sortant son téléphone de son sac argenté, elle envoya un message à ce dernier pour l'informer de sa présence. "I'm here. Where R U? VIP room?" Sans réellement attendre de réponse de sa part, James se déplaça dans la boîte au rythme de la musique, laissant quelques mains s'attarder sur ses hanches, leur accordant parfois quelques secondes, d'autres plusieurs minutes mais sans jamais rester assez longtemps pour qu'ils partagent leur salive. James n'était généralement pas avare de baisers mais elle était venue dans un seul but ce soir : montrer à Owen que leur amitié pouvait reprendre là où elle s'était arrêtée, quelques semaines plus tôt. Coup de chance, elle approchait de la zone réservée au DJ quand on annonça le début de son set. Elle lui fit signe de la main, fronça les sourcils en notant qu'il regardait dans sa direction sans la voir puis insista, cette fois avec succès puisqu'il fit signe au membre de la sécurité de la laisser passer. Plaçant une main sur l'épaule de son ami, elle l'embrassa sur la joue, feignant de ne pas appréhender leurs retrouvailles. James espérait vraiment éviter les leçons de morale pour ce soir mais si cela lui permettait de soulager la conscience d'Owen, elle se contenterait de serrer les dents jusqu'à ce qu'il ait fini de parler. Pour l'heure, cependant, il était peu probable qu'elle subisse un tel discours, et c'est donc un sourire aux lèvres qu'elle salua le reste de l'équipe afin de laisser Owen commencer tranquillement. Elle l'observa avec attention pendant quelques minutes puis se dirigea vers lui les sourcils froncés, se demandant quelle boisson énergisante, ou alcool il avait pris pour agir si… différemment. "Tout va bien ?"

_________________

I just want to be wanted. I could use a little love sometimes. I just need to be needed, like to know I'm crossin' someone's mind. I just want to be someone that sombody needs. I just want to be more than a drop in the sea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
close your eyes, clear your heart.

Owen Valentine

messages : 1359
name : mrs.brightside (marine)
face + © : r.madden + kidd, calvaries, ts.
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ raph ⋅ anton ⋅ avery ⋅ sören ⋅ bliss.
points : 787
age : thirty-two y.o.
♡ status : trying to move on.
work : actor on a break, currently working on his first script. he just started as a dj 3 nights / week at the "dusk till dawn" (portland).
home : the majestic for now.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●● | amelia, jimmy, james.

joke's on you. Empty
Message· · Sujet: Re: joke's on you. joke's on you. EmptyLun 9 Sep - 21:16

Cela faisait maintenant deux mois que l'acteur s'était reconverti en apprenti DJ trois soirs par semaine au Dusk till Dawn, ne parvenant toujours pas à se sentir à l'aise lorsqu'il se plaçait derrière les platines. Il n'était pourtant pas bien difficile de satisfaire mille personnes dont le taux élevé d'alcool - et autres substances - dans le sang ne laissait aucun doute, mais Owen n'arrivait pas à se libérer des crises d'angoisses qui le prenaient dés qu'il s'apprêtait à monter sur scène. Les verres avaient tendance à s'enchainer, lui permettant de trouver un peu d'apaisement - ou plutôt de une certaine inconscience quand à la scène qui se jouait devant ses iris bleues - et il avait fini par céder au travers, et aux petites lignes que ses congénères lui proposaient chaque soir. S'il y a bien une chose que Valentine ne pensait pas toucher un jour, c'était bien la cocaïne, n'ayant jamais compris l'intérêt derrière la prise de drogues, quelles qu'elles soient, qui ne faisaient que vous détruire les neurones. Malgré lui, il y avait pourtant touché à quelques reprises ces deux dernières semaines, avait compris l'aide précieuse que la poudre blanche, mélangée à l'alcool, lui apportait pour se retrouver sous les projecteurs et ce soir fut une nouvelle exception à la règle, qu'il s'était lui même fixé des années plus tôt. Dans le carré VIP où les quatre DJ du jour se retrouvaient, avant et après chacun de leurs sets respectifs, accompagnés des personnes qu'ils souhaitaient voir faire la fête avec eux, il n'hésita pas bien longtemps avant d'aspirer les deux lignes que Brody lui avait préparé dans un clin d'oeil. Il se pinça le nez après avoir reniflé à nouveau, secoua la tête bien loin d'être fier de lui, avant de finir son verre d'une traite pour faire disparaître le sentiment d'anesthésie qui se propageait dans ses sinus et sa gorge. Par réflexe, le britannique vérifia son téléphone dont l'écran d'accueil affichait un message de James, faisant d'autant plus vite regretter à Owen sa décision. Elle était là. Il l'avait invitée il y a un moment déjà et avait fini par faire un trait sur sa venue, concluant que la voyageuse et fêtarde qu'elle était n'avait pas plus envie que ça de s'aventurer ici pour le voir mixer - ce qui, pour être honnête, était tout-fait compréhensible. Observant son reflet dans son téléphone, le brun se rendit rapidement aux toilettes qui leur étaient réservées pour observer son reflet dans le miroir, estimant que sa consommation n'était au final pas si flagrante. Après lui avoir fait la morale quelques semaines auparavant, il était hors de question que Carmichael le prenne à présent la main dans le sac. Owen ne souhaitait pas voir l'image que son amie se faisait de lui changer, quand bien même elle était elle-même une grande consommatrice, et moins encore qu'elle en conclue que c'était acceptable. Si la jeune femme avait toutes les raisons de succomber aux "bien faits" de ces merdes, bien plus que lui, Valentine avait pu constater qu'elle était à présent dépendante et espérait que ses commentaires, aussi insignifiant puisse-t-il être dans sa vie, la décourage un peu. Il y avait des personnes bien plus proches de James pour lui faire la morale, mais si la manière dont le britannique la percevait avait un tant soit peu d'importance pour elle, c'était déjà ça de gagner.
Un coup de coude de Brody lui fit plisser les yeux avant de détailler la silhouette de la blonde, perchée sur des talons, devant le garde qui la laissait à présent les rejoindre. Owen inspira profondément, cherchant à paraître le plus normal possible, tant pour son état physique actuel que pour la dernière soirée qu'ils avaient partagés, conclue sur un " c'est une très mauvaise idée, on oublie ". Il la serra rapidement dans ses bras lorsqu'elle arriva à sa hauteur, détailla la jeune femme de haut en bas dans un large sourire pour la complimenter indirectement sur sa tenue, avant de lever les yeux vers l'horloge. Niveau timing, elle n'était pas très douée. « Ça me fait plaisir que tu sois là, je ne pensais pas que tu viendrais. » Il cria à son oreille, par dessus la musique dont ils n'étaient pas vraiment épargné dans leur coin, avant de s'écarter pour l'observer et lui adresser un large sourire. « T'as le sens du timing Carmichael, c'est à moi. » Il désigna la "scène" du menton, avant de glisser à nouveau les yeux vers l'horloge. Elle était pile à l'heure pour le voir mixer - ce qui ajouta, à la seconde ou il le réalisa, une dose de stress sur ses épaules - mais ce n'était pas le moment de lui faire la conversation. « Tu peux rester là si tu veux, Brody va s'occuper de toi. » Il déposa un baiser rapide sur sa main avant de lui adresser un clin d'oeil, la laissant aux soins de son collègue pour rejoindre la scène d'un pas rapide. Assis derrière les platines, les basses firent résonner les battements de son coeur dans sa poitrine, fermant les yeux quelques secondes pour retrouver son calme, alors qu'on l'annonçait. Une bonne inspiration plus tard, et il se dressa sur ses jambes sous les acclamations pour apparaître derrière ses nouveaux bijoux, enfilant son casque. Rapidement l'oppression sur sa poitrine se fit plus légère, alors que ses pupilles se dilataient aux tambourinements des basses, jusqu'à ce qu'il se sente dans son monde, comme s'il était fait pour ça.
Sourcils froncés en voyant son amie se diriger vers lui, Owen décala son casque de manière à avoir une oreille libre, l'observant dans la plus grande incompréhension. Etait-elle seulement là ou n'était-ce que le fruit de son imagination, maintenant que ses petits mélanges le frappaient de plein fouet? Il cligna des yeux, avant de poser une main sur le bras de son amie comme pour s'en assurer. « James, t'as pas le droit d'être là. » Là, sur scène à ses côtés, alors que pas mal d'yeux étaient braqués sur lui - eux à présent. Sa présence raviva sa panique un court instant, ignorant la réaction que pourrait ou non avoir son employeur, même si à y réfléchir, il avait à plusieurs reprises fait monter des invités pour le rejoindre derrière les platines. « Je gère. » Il lui assura, alors que son regard fit l'aller retour entre elle et les backstages qu'il désirait la voir retrouver au plus vite. La musique lancée, l'anglais pris le temps de la rejoindre rapidement quelques minutes plus tard, attrapant une bouteille d'eau sur la table qu'il descendit d'une traite. « C'était quoi, ça? » Il demanda, dans l'empressement puisqu'il devait retrouver la scène rapidement, et l'interrogea du regard, essayant avec difficultés d'accrocher le sien.

_________________
-- saying goodbye is death by a thousand cuts, flashbacks waking me up, i get drunk, but it's not enough 'cause the morning comes and you're not my baby. i look through the windows of this love, even though we boarded them up, chandelier still flickering here 'cause i can't pretend it's okay when it's not.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
joke's on you.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Killing Joke
» Se kalite èd sayo ke Ayiti bezwen. Kote Dyaspora ayisyèn nan?
» cest quoi stesti de joke la
» Joke Hockey!
» "If you have to explain a joke, there is no joke!" - Le Joker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: