Partagez
 

 a softer beginning. (b/j)

Aller en bas 
take it easy on my heart.

Jesse Reinhart

messages : 328
name : faustine.
face + © : sm ⋅ ©livia, tumblr.
multinicks : amber ⋅ billie ⋅ jimmy ⋅ kate ⋅ kelley ⋅ resen ⋅ sami ⋅ scott.
points : 419
age : twenty one ⋅ [14|02]
♡ status : not surprinsgly single.
work : organic chemistry student, nightwatchman at the portland's museum.
home : a flat on crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : close | beckett, bliss, brax, gaelan, hayes, james. (next: thalia)

a softer beginning. (b/j) Empty
Message· · Sujet: a softer beginning. (b/j) a softer beginning. (b/j) EmptyVen 30 Aoû - 13:28

@beckett schaeffer.
(24 août 2019 - Portland)
Sometimes it all gets a little too much
But you gotta realize that soon the fog will clear up
And you don't have to be afraid, because we're all the same
And we know that sometimes it all gets a little too much

Ses yeux se mirent à piquer un peu une fois à l'extérieur. Entre la fatigue et le vent léger qui venait fouetter son visage, Jesse vint masser ses paupières du bout de ses doigts, tentant d'adoucir un peu la sensation contre ses iris foncés avant de remettre sa veste et son sac sur son dos. Après une nuit passée à enchaîner les cafés – Todd allait encore rouler des yeux face à la poubelle du bureau remplie de gobelets vides et tâchés, et de bâtonnets de plastique –, le regard tantôt rivé sur les écrans, tantôt vagabondant au détour d'œuvres qu'il connaissait par cœur et dont il avait appris à inventer des histoires, persuadé qu'elles étaient sans doute mieux encore que celles originellement derrière les différents peintres, Jesse avait envie de s'éloigner un peu du musée. De retrouver le contact de vraies personnes, celles qui n'étaient faites ni de marbre ni de coups de pinceaux, dont il pourrait obtenir des réponses s'il venait à évoquer quelque chose auprès d'elles. Et peut-être était-ce justement un signe que son téléphone vibre à cet instant. Le retirant de sa poche pour observer les mots écrits sur l'écran nouvellement abîmé – maladresse et mains glissantes ne faisaient pas bon ménage ; il aurait sans doute mieux fait, durant la nuit, d'éviter de saisir l'appareil sans s'être au préalable rincé les doigts de tout savon qui y traînait : il aurait ainsi pu s'épargner le spectacle de l'écran frappant le rebord de l'évier, puis le carrelage, dans un bruit qu'il ne connaissait que trop bien –, Jesse esquissa un petit sourire. Il ne savait pas vraiment si Beckett était réveillé à cette heure-ci, ou enclin à aller boire un café dans les premiers endroits ouverts. Il n'était même pas huit heures quand les cleaners étaient arrivés au musée, permettant à Jesse de rendre son uniforme et d'enfiler ses vêtements de ville, ses pieds le remerciant de ne plus les loger dans les chaussures inconfortables que lui prêtait le musée pour ses nuits de travail. À peine dans les vestiaires qui lui étaient ouverts, il avait envoyé un message à l'allemand pour lui proposer de se rejoindre, doutant d'une possible réponse positive de sa part au vu de l'heure bien matinale, un samedi matin. Notant l'adresse du café où Beckett lui donnait rendez-vous, Jesse en prit rapidement la direction, suivant les instructions sur son téléphone jusqu'à arriver à la devanture colorée. Pas de trace de la silhouette familière en vue, il entra et s'installa à une table après avoir passé commande, pianotant distraitement sur le bois en observant à travers la fenêtre les rares allers et venues des piétons. Sans aucune conscience du temps qui s'écoulait, il découvrit le visage de son ami en tournant la tête, lui adressa un petit sourire. « Je t'ai tiré du lit, ou tu n'y étais pas encore ? » Il se leva et, dans une étreinte maladroite – était-il seulement capable d'autre chose ? –, salua son aîné avant de se rasseoir. « Je m'étais dit que tu étais sans doute en train de dormir... je suis content que tu sois venu. » Beckett n'était pas comme les autres relations qu'il entretenait. Il y avait un point commun entre eux qui parvenait à le mettre en confiance avec plus d'aisance que certaines autres personnes, et il semblait dégager une bienveillance qui plaisait au jeune Reinhart, qui n'avait pas toujours l'occasion de l'expérimenter lorsqu'il rencontrait quelqu'un. Les mains entourant la tasse de café qu'il avait récupéré entre-temps, il la porta à ses lèvres et en bu une gorgée, trop chaude pour ne pas lui laisser une trace de brûlure sur la langue et les lèvres. Il la reposa avec douceur, plus pour une question de prudence – et de pouvoir s'éviter du café renversé sur ses jambes – que de délicatesse réelle, et reporta toute son attention sur son vis-à-vis, un demi-sourire au coin de ses lèvres abîmées.

_________________

// i know how you feel, atlas. i carry a whole world —— inside my mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a man on fire × a violent desire

Beckett Schaeffer

messages : 2200
name : corpsie.
face + © : j. lowden x ©paxdemon.
multinicks : sally x peter x ollie x marnie x tony x paz x lando.
points : 2462
age : 27 {11.06}
♡ status : fuck y'all.
work : selling pleasure and drugs, somewhat dad,.
home : between WB and Portland.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : s1 : chamarley - s2 : tc 3/7, k's babyshower, marley, jesse (shiloh)

a softer beginning. (b/j) Empty
Message· · Sujet: Re: a softer beginning. (b/j) a softer beginning. (b/j) EmptyMar 3 Sep - 12:11

Portland, la douce, la chaleureuse. Portland, la calme, l’accueillante. Cette Portland-là, Beckett avait l’impression de l’avoir connue dans une autre vie, à une époque révolue durant laquelle il avait fait des merveilleuses rencontres, des expériences enrichissantes, durant laquelle il avait grandi pareil à une fleur sous le soleil et quelques gouttes de pluie. Désormais, il ne connaissait plus que les trombes d’eau qui le noyaient, la métropole lui laissait constamment un arrière-goût amer sur la langue, et rares étaient les visages qui trouvaient grâce à ses yeux. La lassitude l’avait frappé de plein fouet alors qu’il était encore bien trop jeune pour être aigri. Ses traits étaient encore ceux de la jeunesse, surtout depuis qu’il avait présenté ses adieux à sa jolie barbe d’hiver, toutefois l’éclat dans ses yeux s’était terni, ne laissant qu’un gouffre vide dénué de la moindre volonté de vie. Beckett n’était pas enclin à la déprime, encore moins à la dépression, cependant la majeure partie de ses proches l’était et leurs négativités avaient fini par déteindre sur sa carcasse. Fuir sa ville natale avait été une solution envisagée pour mettre fin à ses doutes, mais il était pieds et poings liés à son gamin, à Harry, qui méritait d’avoir un père, aussi problématique fut-il, et à Charlotte, qui demeurerait sa Charlotte malgré la mauvaise image qu’elle avait de lui. Il y avait Tommy, et les Winters, qui s’en sortiraient très bien sans lui, mais à qui il refusait de tourner le dos car il s’agissait de sa famille étendue. Il y avait Eckart, sa vraie famille de sang, qui devait redouter chaque message reçu de sa part mais qui constituait un pilier dans sa vie, une main tendue vers le reste des siens. Et il y avait Marley. Mais Beckett ne voulait pas penser à lui, car sa poitrine se serrait de douleur et il ne parvenait plus à réfléchir correctement. Un an et demi auparavant, personne n’aurait été en mesure de le plonger dans un état pareil, et il regrettait amèrement avoir jamais ouvert son cœur de la sorte. Il était en effet beaucoup plus facile d’ouvrir ses cuisses, comme il l’avait fait cette nuit, en attestaient les oreillers dispersés dans la chambre et les draps froissés. Le son du vibreur venait de le tirer de son sommeil et il attrapa l’appareil dans un bâillement, sans pour autant réveiller la quinquagénaire endormie à ses côtés. Autrefois, il ne passait que rarement la nuit chez ses clients, mais depuis qu’il était un indésirable à Windmont Bay, il baissait ses barrières et se laissait aller dans les bras de ceux et celles qui recherchaient sa compagnie, et payaient pour. Un sourire au coin des lèvres, il répondit par la positive à la proposition inscrite sur son écran. Une douche bienvenue et un habillage rapide plus tard, il sortait, son sac à dos sur l’épaule, après avoir récupéré sa petite liasse de billets bien mérités. Il ne fallut qu’une dizaine de minutes pour rejoindre le lieu de rendez-vous, cependant il remarqua qu’il était en retard par rapport à son ami, dont il rendit l’étreinte affectueuse quoiqu’hésitante. « J’étais dans un lit… mais pas le mien, » répondit-il avec humour. Il ne cachait pas ses activités à Jesse, ni à personne d’autre d’ailleurs. Il avait gardé le secret une fois au cours de son existence, et cela lui avait porté préjudice, alors il assumait désormais. Il n’y avait rien de honteux à offrir ses services à une tierce personne qui en avait besoin. Il valait mieux, après tout, mettre à disposition son corps plutôt que risquer que la personne exprime son désir sur quelqu’un de non consentant. Il alpagua l’un des employés de l’autre côté du comptoir – qu’il connaissait bien, étant un habitué de l’établissement – et commanda la même chose qu’à l’ordinaire, avant de reporter son attention sur son jeune – et grand – ami. « Comment s’est passée ta nuit ? Tu bossais au musée ? » Il n’y avait jamais mis les pieds, même en journée, et se trouvait bête à cette idée, car la culture n’était pas quelque chose qui lui faisait peur, au contraire. « Tu crois que tu pourrais me faire visiter de nuit ? En mode tour secret nocturne ? » plaisanta-t-il pour se mettre dans l’ambiance. Un peu de détente et de relaxation, sans prise de tête, voilà qui le changeait.

_________________
Have I the courage to change?
I'm walking uphill, both ways it hurts. I bury my heart here in this dirt. I hope it's a seed, I hope it works. I need to grow, here I could be closer to light, closer to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
a softer beginning. (b/j)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» the beginning of tom & jerry ≈ joohee ♥
» We are alive ! The end and the beginning of Game † [ PV : Neku et Shiki ]
» [FB] All is beginning there [Pv Kyokujitsushô]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: