AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When the day is't a good day - PV Duncky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: When the day is't a good day - PV Duncky Dim 21 Fév 2010 - 22:58

Jeudi après-midi. C'était un jour comme tout les autres jours pour Jovan Lennon. Ce matin-là, il l'avait passé à son boulot, au Riviera Country Club. Il avait donné deux heures de cours à des habitués, dont un qui n'avait aucun -mais alors aucun- talent pour le tennis. Ce monsieur-là aurait même dû préféré le sport devant sa télé: dès qu'il courrait on avait l'impression qu'il allait tomber, et Jovan se faisait un sang d'encre en le voyant. Toujours est-il donc qu'aujourd'hui, ces heures de cours s'étaient passés sans aucun ennui: pas de chute, pas d'entorse, et même pas une égratinure pour ce petit Monsieur.
A la fin de ces deux heures, il avait avalé un sandwich sur le pouce, pendant qu'il préparait un mini-tournoi pour des gens venus en vacance à Miami, et qui le lui avait demandé. C'était donc tout naturellement qu'il avalait une bouchée de son sandwich pendant qu'il classait les gens selon leurs niveaux.
L'ambiance détendue du club le mettait d'habitude dans une bonne ambiance pour travailler. Mais ce jour-là, à cran, Jovan n'arrivait pas vraiment. Il prit alors toutes ses affaires, les fourra dans un sac à dos, et le monsieur en short et survet de sport partit en direction de sa voiture. Il démarra, sortit du parking et se dirigea vers Fairway Place. Il connaissait un petit bar, où l'ambiance était plus mouvementée, et surtout où il servait quelques boissons originales, et de bon goût.

C'est ainsi que le jeune homme avait bossé pendant une heure. Il avait réussit à classer les petits compétiteurs suivant leurs niveaux, et avaient même décidé qui joueraient contre qui. Un truc super facile en soi. Mais qui le devenait encore plus en ayant bu une gorgée d'une de ses boissons au nom exotique dont il se demandait s'il n'en devenait pas fan.
Fatigué, Jovan n'avait même pas fait attention à l'heure. Il ne savait même pas s'il était là depuis une heure, deux voire même trois. Ce qu'il savait en revanche, c'était que les préparatifs étaient finis, et qu'il avait englouti quelques boissons (je ne citerai pas de noms, il ne s'en souvenait plus lui-même). Il rangea alors ses affaires de nouveau dans le sac à dos, et regarda autour de lui en sifflant un peu son verre. Ici, ce n'était pas vraiment comme dans les autres bars. C'était plus "familial" en quelque sorte. Oh bien sûr, il y avait toujours des pochtrons cloués sur le bar, mais il y avait également des femmes, et des enfants qui venaient boire un petit coca en sortant de l'école.
C'est en voyant l'image d'un petit garçon buvant un verre de jus d'orange que Jovan repensa à Boston, et à ce qu'aurait pu être sa vie là-bas si le destin n'en avait pas décidé autrement.

Qui sait? peut-être aurait-il été encore avec Eleonor. Il en doutait. L'adolescence avait creusé un fossé entre eux, et le passage à l'âge d'adulte aussi sans doute. Et puis, avec Jeylhan, il était heureux. Il se sentait bien auprès d'elle, il avait envie de la surprotéger. Mais ce qu'il regrettait par dessus tout, c'est d'avoir baisser les bras, et de ne pas s'être manifesté ce jour de Juin 2007. Ce jour-là, il aurait pu tout changer, il aurait suffit d'un simple signe de sa part, mais au lieu de ça, il avait laissé son ancienne copine s'éloigner de lui, avec son fils dans ses bras. Un fils qui devait sans doute dire papa à un autre homme que lui. Un fils qui grandirait en ne sachant pas qui était réellement Jovan.
C'était pour ça que Jo avait bien voulu s'occuper du petit Oliver. Ce n'était pas son fils, mais s'occuper d'un enfant lorsqu'on avait en quelque sorte abandonné le sien, c'était comme se racheter.
Sa main droite passa sur son visage, effleurant ses yeux fatigués. Il se rendit à ce moment compte qu'il avait un peu trop usé de l'alcool. Encore heureux qu'il n'allait pas garder le petit ce soir! Il n'y avait même plus pensé. Il releva alors la tête, et en voyant la serveuse demanda.

    - je pourrais avoir l'addition s'il vous plaît?


Il avait dans l'attention de rentrer chez lui, quitte à appeler quelqu'un. Il irait prendre une bonne douche, il irait s'allonger un instant, et irait ensuite retrouver Jeylhan. Celle avec qui il avait l'attention de rester. Ce n'était pas sans compter une rencontre inattendue dont Jovan se serait bien passé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: When the day is't a good day - PV Duncky Dim 28 Fév 2010 - 18:34

Duncan était debout depuis un moment, il s'était préparé, avait croisé le regard de sa belle, même si cela n'allait pas fort pour lui, depuis qu'elle avait refusé de se marier avec lui, mais bon il était toujours là à ne faire comme si de rien n'était, et pis il était attaché à elle malgré tout et son fils aussi, il ne pouvait voir sa vie sans ses deux rayons de soleil... Mais voilà, parfois la vie ne se passe pas comme on le voudrait, il s'était levé avait prit des tartines en moins de deux et avait filé en cours, avant bien sur d'embrasser Panamee.

La journée d'école s'était passé tranquillement, il dormait à moitié, depuis un moment il n'était plus autant motivé qu'avant, il se posait pas mal de question, remettant ainsi tout en questions, il ne savait plus si il voulait faire de ce metier toute sa vie, comme quoi avoir un "non" dans sa vie pouvait vous poser des problèmes surtout lorsqu'on ne lui disait jamais "non" et que là c'était la première fois de sa vie, ou le "non" n'avait pu être revu, il n'avait même pas essayé à vrai dire mais bon... C'était une peine perdu, il avait mal au coeur et aurait mal encore un long moment, le meilleur qu'il pouvait se souhaiter était de ne pas merder, de ne pas recommencer ses conneries, mais voilà, il passait ses journées en cours à cogiter prendre des notes et il ne se surpassait plus comme au départ, ses profs commençaient d'ailleurs à s'en appercevoir, le petit homme tout motivé qu'il était en arrivant ici, avait en réalité bien changé.

C'est pourquoi souvent après les cours alors que le petit devait sûrement être dans les bras de Panamee avant que celle ci retourne travailler, et qu'il voulait lui laisser du temps seule à seule avec le petit, qu'il venait souvent dans ce bar, boire un verre ou deux, sans trop abusé tout de même il devait garder le petit, tout ça parce que l'autre gay là, il voulait des jours de congés, non pas que cela embêtait Duncan car il ne comprenait pas le métier et l'envie de ce mec de garder un enfant, pour lui c'était le rôle des petites gamines de 14 ans, qui voulait de l'argent de poche et basta, mais à un certain âge tout de même, passé la vingtaine comment voulait on garder un enfant qui n'était pas le notre tout ça pour quelques sous à la fin du mois ? Ca le perturbait cette idée... Il arriva alors dans le bar et se posa à côté d'un homme il n'avait même pas fais gaffe, et alors qu'il allait intercepté la serveur il reconnut une voix.


-Je pourrais avoir l'addition s'il vous plaît?

Il tourna alors la tête vers cet homme pas inconnu et sourit alors, tiens c'était son pote... Enfin non, c'était tout simplement Jovan le mec en question qui passait son temps libre à garder un gosse qui n'était pas le sien. C'est ainsi que Duncan lui adressa la parole.

_Et bien heureusement que tu ne gardes pas Oliver, je savais que t'avais un soucis mais celui là en plus n'améliores pas l'image que j'avais de toi...

Il ne pouvait pas le voir et Jovan devait le savoir, il allait toujours à reculons poser Oliver, ou lorsque Panamee y allait il dévisageait toujours le jeune homme, il n'avait rien réellement contre lui mais pour lui ce métier était louche, soit il voulait avoir Panamee soit il avait un soucis mais lequel ???? Duncan regarda ce que le jeune homme avait bu, ne sachant pas vraiment il chopa la serveuse et lui commanda alors une bière, et la même chose que la dernière boisson que Jovan avait pris pour lui. Tant qu'à faire, il allait lui donner un petit remontant aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: When the day is't a good day - PV Duncky Dim 28 Fév 2010 - 22:35

Au moment où il demandait l'addition, Jovan entendit une voix familière. Il tourna alors la tête vers l'endroit d'où provenait le son, et ne fut même pas surprit de voir apparaître devant lui le petit Duncan Thomas. Il devait sans doute sortir de ses cours. Ses cours de quoi d'ailleurs? Jovan n'en avait aucune: pour vous dire à quel point ils se parlaient les deux là. Il ne savait pas grand chose sur lui, et dans un sens, il se fichait royalement de ce qu'il faisait de sa vie. Le seul soucis que Jovan avait, c'est qu'il allait passé sa vie auprès de Panamee, et sans doute devenir de la sorte le père d'Oliver. Jovan ne voulait en aucun devenir son père, de même qu'en aucun cas, il ne voulait avoir panamee -le fantasme du baby-sitter ce n'était pas de son âge. Juste qu'il pensait au petit. Et que grandir avec un homme comme ce Duncan, ce n'était pas le meilleur moyen de l'équilibre ce pauvre gamin.

La serveuse apporta une boisson pour Jovan, la même qu'il avait commandé avant. Jovan frotta sa main sur son visage, et notamment sur ses yeux, comme si il voulait se réveiller d'un mauvais rêve. Il avait bu, et voilà maintenant qu'il se retrouvait face à un type dont il se serait passé de sa présence.

    - Tu crois sérieux que j'aurais bu si je devais m''occuper du petit? Je suis pas idiot Thomas.


La serveuse posa la boisson sur le bar devant Jovan. Avec un grand sourire, Jovan prit de sa main droite la boisson, et la redonna à la charmante demoiselle derrière le bar. Il avait un sourire gêné, du genre "désolé mais je ne peux pas". il s'installa alors un instant sur la chaise haute devant le bar. Avec un grand sourire, il se retourna vers Duncan.

    - Au fait, j'ai appris pour toi, et Panamee.. C'est dommage qu'elle ait refusé, vous auriez formé un si beau couple..


A dire vrai, Jo s'en délectait. Non il ne s'en délectait pas en temps norrmal quand il avait sa tête sur son épaule. Mais là, il s'en délectait avec quelques boissons dans le ventre. Duncan thomas avait demandé la main de Panamee, et celle-ci avait refusé. Autrement dit, Jovan n'aurait rien pu savoir, mais à Ocean Grove, tout se savait souvent. Surtout ce genre de ragots dont les commères étaient friandes. Pourtant, ce n'étaient pas elles les colportrices. c'était simplement Panamee qui lui avait touché un mot, juste un. Jovan avait comprit la suite en l'entendant au téléphone avec quelqu'un. Jovan n'avait évidemment rien dit devant elle, mais il jubilait pour le petit.
Et pour une fois qu'il pouvait avoir la clapet de rabaisser, c'était pas mal. Ils auraient pu bien s'entendre Duncan, et Jovan. Mais ils auraient fallut que chacun mette du sien. Que Duncan arrête d'être un peu jaloux, croyant sans doute que Jo ne faisait pas ce métier pour l'argent mais pour les bonnes grâces de madame ou autre chose que Jo ne voulait même pas imaginer. Et que Jovan arrête de remarquer tout les défauts qu'il avait.
Jovan se dit qu'en réalité, cette petite visite ne serait pas mal. Il se releva un petit peu, se pencha au dessus du bar, et reprit la boisson que Duncan lui avait gentiment offerte.

    - Merci pour la boisson! A la tienne!


Il aurait presque dit "à tes amours", mais il se retenu. sur ce, il but une gorgée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: When the day is't a good day - PV Duncky Dim 28 Fév 2010 - 23:00

Duncan n'aurait pas pensé que cette petite visite improvisé, ou plutôt cette rencontre car il n'avait pas prévus de voir Jovan aujourd'hui et à cet endroit, rien 'nétait prévus il ne le surveillait pas, il s'en foutait de sa vie, tant que lorsqu'il gardait Oliver il merdait pas et ne le taillait pas dans son dos surtout car il se doutait bien que tout le monde devait le critiquer, il n'était pas dupe, il savait qu'il était un idiot de mec qui avait merdé plus d'une fois dans sa vie faisant alors du mal aux femmes, les femmes devaient en parler et les ragots par ici comme partout se répandaient très très vite plus vite qu'on ne le croyait.

Il s'était alors installé à ses côtés il n'allait pas faire comme si de rien n'était comme si il ne l'avait pas vu alors que Jovan devait bien l'avoir vu aussi. Il l'entendit alors répliquer à son pique sur le fait qu'il garde Oliver.


-Tu crois sérieux que j'aurais bu si je devais m'occuper du petit? Je suis pas idiot Thomas.

Ce mec avait beau être un total idiot pour Duncan, il avait au moins le mérites de lui montrer un peu de respect et de l'appeler par son nom de famille et non pas son prénom, ils n'étaient pas amis il le savait et ne voulait pas être ami avec ce mec.

_On ne sait jamais ce qui peut se trouver dans le crâne d'un mec comme toi.

Il ne se disait pas meilleur que lui il lui disait juste peut être sous une autre forme, qu'il ne le connaissait pas et en quelques sortes du coup il essayait de réellement le cerner car il n'avait pas eu le temps de trop parler ensemble, et peut être pas non plus l'envie de parler aussi.

C'est alors que Jovan parla d'une chose qu'il ne fallait pas.


-Au fait, j'ai appris pour toi, et Panamee... C'est dommage qu'elle ait refusé, vous auriez formé un si beau couple...

Duncan se crispa légèrement, sans pour autant le montrer à Jovan il ne voulait pas lui faire ce plaisir, et il devait bien apprendre à se contrôler devant les autres qui allaient tout le temps vouloir lui lancer cette perche... Il but alors une grosse gorgée de bière et le regarda alors, d'un air mauvais comme si Jovan s'occupait de ce qui ne le regardait pas!

_Ce ne sont pas tes histoires, et on est toujours en couple, désolé que ça te déplaise.

Il soupira et secoua la tête, il était un idiot ce mec, un véritable idiot de première, il n'aimait pas le fait que Jovan parle de son couple de la sorte, il ne voulait pas qu'on lui parle de cela, il n'avait pas envie d'en parler comme il n'avait pas envie d'y penser, si il était là c'était tout simplement parce qu'il ne voulait pas rentrer de suite voir sa belle, si il ne pouvait la voir que 10 ou 20 minutes à la place d'une heure ça lui allait, c'était peut être méchant mais il avait besoin de souffler de se poser et réfléchir à ce qu'il se passait dans sa vie, ses cours de cuisine son souhait de devenir un grand cuisto ou son envie de devenir un homme un vrai, un respectueux même. Et non elle avait dis 'non' son rêve s'était brisé le soir de la Saint Valentin, Duncan ne voulait même pas savoir si c'était Panamee qui lui avait dis ou si c'était alors les autres qui avaient déjà parlé... Il s'en foutait, il ne voulait pas savoir et basta, le sujet était clos.

Duncan le regarda repousser la boisson, quel petit joueur, il sourit alors en coin, et secoua la tête, il n'allait pas réussir à tenir une boisson de plus ?


-Merci pour la boisson ! A la tienne!

Duncan voulut qu'il s'etouffe avec cette boisson, qu'il meurt même, qu'il fasse un coma éthilique ou quoi, mais qu'il ne l'apprécie pas! Il leva sa bière vers Jovan et leva les sourcils.

_Un jour t'as pensé à faire un gosse à toi plutôt que de garder celui de ma copine ?

Il reprenait doucement le fait de parler de Panamee comme sa copine ou petite amie, mais pas de sa "femme"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: When the day is't a good day - PV Duncky Dim 28 Fév 2010 - 23:48

La conversation allait tourner au vinaigre, c'était certain. En même temps, Jovan aurait du se taire plutôt que d'entrer sur un terrain aussi glissant que celui-là. Mais l'alcool délie les langues, et celle de Jovan ne faisait pas exception.
on ne sait jamais ce qui peut se trouver dans la tête d'un mec comme toi. A ce moment-là, Jovan se demanda ce qu'il sous-entendait par "comme toi". Il croyait quoi? Que Jovan était inconscient? Qu'il allait risquer la vie d'un gamin simplement pour se faire plaisir? il ne s'appelait pas Talyndah, lui! Il savait ce que ça faisait de perdre un enfant, il savait les vies que ça détruisait, alors non, jamais il ne prendrait de risque inconsidéré.
Alors pour ne pas entrer dans son jeu, Jovan ne répondit pas à sa provocation. Il voulait rester zen, même si il le savait, entre sa jubilation personnelle, et son énervement, l'un des deux l'emportera sur l'autre.

Quand Jovan eut parlé de l'histoire de la demande en mariage refusé, il vit que duncan se crispait. Il avait touché un point sensible. Tant mieux. non pas tant mieux,mince alors. Il ne savait pas vraiment ce qu'il voulait. Voulait-il continuer à l'ennuyer sur tout ça? ou voulait-il tout simplement s'arrêter, payer et s'en aller? Ca aurait été une bonne option, la dernière. Mais l'adrénaline du "non" l'emportait, et Jovan avait un peu plus envie de l'ennuyer que de le laisser tranquille..
Il sourit alors, et but une gorgée de sa boisson. Il se retourna vers lui, et répondit cette fois.

    - Tout à fait, ça ne me concerne pas. Je dis juste ce que j'ai entendu
    . Puis il jeta un coup d'oeil à côté, et lui redit, m'enfin si j'étais toi, je me poserais sérieusement des questions sur cette négation.

Le jeune homme avait aussi pris une bière. Il avait levé sa bière, et ses sourcils quand Jovan lui avait dit "a la tienne". Il semblait vouloir taper lui aussi. Et sans le vouloir -ou du moins c'était quasi sûr-, il frappa là où ça faisait mal, là où Jovan ne voulait absolument pas rentrer. Parler de la descendante de Jovan. C'était lui rappeler ce petit bout.
Jovan avait eu une première copine avec laquelle il était resté assez longtemps. Elle avait tout supporté: son adolescence difficile, sa mise en place dans un foyer de redressement, tout. Mais un jour, elle l'avait quitté, sans réelle explication, le mettant presque à la porte de chez elle parce que ses parents allaient rentrer. Jovan n'avait pas insisté. Il n'avait pas comprit. Il n'avait pas cherché à comprendre.
presque deux ans après, il avait su. Ils avaient eu un gamin,un petit garçon.

Jovan se leva de quelques centimètres sur sa chaise au bar. Il s'approcha alors de Duncan, et en lui lançant un regard noir, voulut éclaircir la situation.

    - On n'a pas tous la chance de pouvoir s'occuper d'un gamin. Il passa un bout de sa langue sur sa lèvre inférieure. Il continua alors.Evite ce sujet avec moi si tu ne veux pas que l'alcool monte à mon cerveau


Puis il se réinstalla correctement. un peu essouflé, énervé d'avoir parler un tout petit peu de ce sujet qu'il n'abordait jamais, Jovan regarda sa boisson, et s'amusa à poser sa main droite sur le verre un peu glacé. Il dit alors à Duncan, pour revenir sur l'ancien sujet.

    - Et toi aussi, tu devrais penser à lui en faire un à toi. Peut-être que cette fois, sa réponse ne te fera pas aussi mal, et me fera moins plaisir.


Il ne voulait pas s'étendre sur le sujet du gamin. Même si au fond de lui, Jo savait pourquoi s'occuper d'Oliver était important.

HS/ court, désolé Cry
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: When the day is't a good day - PV Duncky Dim 7 Mar 2010 - 12:06

[justify]Duncan avait toujours détesté Jovan, c'était comme ça il y a des gens ou même lorsque l'on fait des efforts, c'est le physique qui l'emporte et c'est comme ça, il ne pouvait pas le voir c'était tout, il n'arrivait peut être au fond rien de réel contre lui, mais il ne pouvait pas faire plus d'effort avec lui c'était au dessus de ses forces.

Duncan ne supportait pas que l'on parle de cette histoire de demande de mariage, il savait éperduement qu'aucune personne ne vivant dans cette ville serait alors de son côté, que personne ne prendrait soin de lui dire qu'il était désolé pour lui, qu'il ne fallait pas qu'il s'en fasse que Panamee devait l'aimer mais c'était peut être un pas trop important pour elle, qu'elle n'était pas prête de le faire entrer entièrement dans la vie de son fils, bref un truc qui aurait pu alors justifier le 'non' de la jeune femme. Mais bon, ce cas n'arriverait alors jamais, il savait éperduement qu'il n'était pas le mec le plus aimé et célèbre de la ville, enfin célèbre c'était encore à discuter. Mais Jovan ne sera donc pas de son côté il savait que Jovan ne l'aimait pas tout comme lui, c'était au moins réciproque.


-Tout à fait, ça me concerne pas. Je dis juste ce que j'ai entendu. M'enfin si j'étais toi, je me poserais sérieusement des questions sur cette négation.

Duncan soupira et secoua la tête, il était qu'un idiot, il voulait vraiment que le jeune homme s'énerve il voulait lui faire cojiter un peu plus, il voulait que Duncan se prenne la tête, Jovan n'était qu'un petit démon, si il pensait que Duncan ait besoin de cela pour se prendre la tête, il avait un cerveau et savait éperduement qu'il n'avait besoin de personne pour se faire cojiter le crane, il savait faire cela tout seul comme un grand, il était d'ailleurs assez de nature à se prendre tout seul la tête à se poser des questions existencielles.

_Oui mais ce n'est pas toi qui est dans ce cas, donc t'amuses pas à vouloir me faire cojiter ça marche pas.

Duncan ne pensait pas faire toucher un point faible de Jovan, mais il n'y était pour rien il n'avait pas fais exprès il ne connaissait pas la vie de Jovan alors voilà. C'est ainsi que Duncan se rendit compte que le jeune homme face à lui était tendu face à ce sujet, Duncan sourit alors et lorsqu'il le vit se lever et faire le mec supérieur prenant alors de la hauteur face à Duncan qui était assis sur le tabouret au bar, il ne le regarda même pas et l'écouta alors.

-On n'a pas tous la chance de pouvoir s'occuper d'un gamin. Evite ce sujet avec moi si tu ne veuxp as que l'alcool monte à mon cerveau.

Duncan ne put s'empêcher de rire, il était idiot, il pensait vraiment que Duncan allait avoir peur de ce mec, il s'était battu plus d'une fois avec des mecs pour moins que ça, pour un regard déplacé ou quoi... Il vit alors Jovan s'installer à nouveau à sa place.

-Et toi aussi, tu devrais penser à lui en faire un à toi. Peut être que cette fois, sa réponse ne te fera pas aussi mal, et me fera moins plaisir.

Duncan but alors sa boisson et regarda alors Jovan, c'était un véritable idiot ce mec.

_T'as vraiment un grain, je savais que t'étais qu'un con, mais là t'abuses un peu...

Il se tourna vers lui et le regarda alors, avec mépris il ne voyait pas en quoi faire un gosse à Panamee allait changer les choses, il en avait djéà fais un à Heaven et rien n'avait changé.

_Quand t'auras d'autres idées débiles tu me diras, et si tu penses qu'un jour je te filerais mon gosse à garder tu rêves, si ça ne tenais qu'à moi je te renverrais, mais Panamee t'apprécies, elle pense que t'es une bonne femme bien pour s'occuper de son petit.

Elle le traitait de bonne femme, pour lui Jovan n'était pas un homme mais une filette de 14 ans encore naive de toute activité! xD xD.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: When the day is't a good day - PV Duncky Dim 7 Mar 2010 - 13:08

Duncan Thomas. Un prénom et un nom qui assemblés ensemble ne donnait pas quelque chose de bien. Duncan était le type même de l'hypocrisie. Vraiment? non, en fait, Jovan n'avait pas vraiment idée de pourquoi il ne l'aimait pas. Disons surtout que Duncan ne l'aimait pas. Et ça suffisait amplement pour que ce soit réciproque. Tout aurait été sûrement différent si celui-ci l'aurait bien aimé. M'enfin, avec des "si", on refait le jeu du changement du monde.
Attablé au bar, Jovan ne put s'empêcher de sourire quand il entendit Thomas lui dire que ça ne marcherait pas, qu'il n'allait pas réussir à le faire cogiter. C'était certain mais il ne comptait pas dessus. D'ailleurs, il ne put s'empêcher de lui faire la sympathique remarque.

    - Oh ne t'inquiète pas, je n'en ai pas l'intention. Tu dois bien cogiter tout seul.


Il but alors une gorgée de cette boisson. il sentait qu'il n'aurait pas dû. S'il le faisait, tout allait basculer. S'il le faisait, s'il continuait, il risquait de réfléchir avec l'alcool, et non avec sa matière grise. Et pourtant, il porta le verre à ses lèvres. Un geste fatidique sans doute. Un geste qu'il regrettera sans doute d'ici quelques minutes.

Duncan commençait un peu à s'énerver. Il l'insulta même, lui disant que Jo avait un grain, qu'il était vraiment con, et que là il dépassait les bornes. Jovan sourit: sans doute oui. Mais après tout, il n'en avait rien à faire. Ils étaient dans un lieu neutre, il n'y avait pas de gamin, il n'y avait personne qu'ils connaissaient. L'endroit idéal pour que les nerfs sortent. Surtout quand l'alcool imbibait notre organisme.

Il plaignait sérieusement le petit bout qui allait devoir grandir avec lui. Pauvre gamin, avoir un beau-père comme lui. Encore heureux que ce n'était pas son véritable père. Jovan se retourna vers Duncan. Alors comme ça il ne lui laisserait pas s'occuper de son propre gosse. Jovan espérait bien qu'il n'allait pas se reproduire. OU alors que la mère du petiot n'ai pas un aussi gros grain que Duncan, et que le petit ressemble à la mère.

Pourtant, Jovan -pour une raison débile- eut le sang qui ne fit qu'un tour. Il descendit de sa chaise, s'approcha de Duncan, et une fois très près de lui ne put s'empêcher de lui balancer un violent coup de poing dans le ventre. oui, l'alcool nous faisait faire des choses vraiment pas belle. Et il allait sans doute le regretter. Dans cinq minutes. Il eut alors un petit sourire, et lui répondit le plus agréablement possible.

    - ouais, une petite femme qui sait bien se servir de ses poings, murmura-t-il. Puis, avec un sourire, il rajouta, et j'espère que tu ne comptes pas te reproduire.


Ce geste si idiot n'aurait pas eu lieu si l'alcool n'avait pas été présent, et si il n'avait pas mentionné le fait d'avoir un gamin. Jovan se retourna. Il allait aller reprendre son sac à dos sur le sol, et il allait s'en aller. Histoire d'oublier tout ça. Il en oubliait même de payer l'addition. Il faut dire que là d'où il était, il se sentait espionné. les gens le regardaient. Certains n'avaient rien vu et continuaient leur discussion, mais même certains gamins avaient tout vu. Il préférait maintenant disparaître. Il se rendait compte qu'il avait agit bêtement. Alors autant se casser quand il en était encore temps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: When the day is't a good day - PV Duncky

Revenir en haut Aller en bas
 

When the day is't a good day - PV Duncky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Fairway Place-