Partagez
 

 intelligence in the cat is underrated • (leslie)

Aller en bas 

Jackson Page

messages : 89
name : clara
face + © : ben cumberbatch + ©juice
points : 180
age : 39 y/o
♡ status : single
work : tour guide, ex history teacher (university of oregon)
home : on pioneer oak's road

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (1/3)

intelligence in the cat is underrated • (leslie) Empty
Message· · Sujet: intelligence in the cat is underrated • (leslie) intelligence in the cat is underrated • (leslie) EmptySam 31 Aoû 2019 - 22:55


Intelligence in the cat is underrated (Louis Wain)
feat. @leslie myhre


Déjà la veille au soir, en rentrant de la réserve, Jackson avait remarqué que sa chatte Muha – enceinte jusqu'aux yeux – avait eu un drôle de comportement. Il l'avait vu errer dans l'appartement, la démarche lasse. Visitant les pièces les unes après les autres, comme si elle était à la recherche de quelque chose ou de quelqu'un. Elle s'était même mise à miauler péniblement depuis sa chambre, avant de sortir de celle-ci aussi précipitamment qu'elle y était entrée. Jackson possédait des chats depuis quelques années déjà. Avec ses deux femelles Muha et Taba, il avait connu milles et unes aventures et été témoin de divers comportements étranges et inexplicables, dont seuls les chats avaient le secret. Comme par exemple traverser une pièce en diagonale en sautillant les poils tout hérissés ou encore se contorsionner comme serpent pour rentrer à l'intérieur d'une boite de céréales vide. Rien ne pouvait plus surprendre Jackson vis-à-vis de ces bêtes à poils. Avec le temps, il avait appris à les comprendre et même anticiper leurs réactions. Si bien que lorsqu'il s'était levé ce matin-là et qu'il avait trouvé la deuxième assise de chaise vide dans la cuisine, en face de Taba qui dormait profondément, il avait tout de suite compris. La tête encore dans le brouillard, il s'était mis à faire le tour de l'appartement à la recherche de la jeune chatte à la robe argentée. Il avait inspecté chaque recoin, placard et dessus de meuble, avant de finalement trouver la boule de poils nicher entre le mur de sa buanderie et sa machine à laver. Visiblement, il n'y avait pas meilleur endroit pour mettre des chatons au monde. Jackson constata d'ailleurs qu'il avait dû un jour laisser tomber une serviette éponge par inadvertance, en sortant le linge du tambour, puisque Muha s'en était servi de matelas duveteux pour mettre bas. A la lumière de son téléphone, le rouquin avait éclairé une, deux, puis trois petits museaux rosés sous le flanc de la chatte. Il y en avait un gris argenté comme la mère, un légèrement carotte et un dernier complètement blanc. De vrais petits Aristochats. Une même portée de chatons pouvait avoir plusieurs pères, si plusieurs mâles s'étaient accouplés avec la femelle durant la période de fécondité. Attendrit par ce spectacle inattendu, Jackson passa de longues minutes assis sur le carrelage de sa buanderie à caresser la tête de sa jeune chatte courageuse. Il ne l'avait pas du tout entendu se plaindre. Pourtant, le travail avait dû être intense durant la nuit. A présent, les chatons étaient propres et secs, confortablement logés contre le ventre de leur mère, dont la respiration se faisait incroyablement calme et rassurante. La sonnerie de la porte d'entrée fit sursauter toute la famille, Muha et les bébés compris. Jackson se releva alors précipitamment pour aller ouvrir, se demandant qui pouvait bien être ce visiteur matinal. C'était Leslie, sa voisine. Il ne prit pas le temps de faire attention à sa tenue. Vieux bas de pyjama à carreaux et Marcel blanc-écru. « Oh Leslie ! » s'exclama-t-il, en ouvrant la porte. Il l'accueillit avec un petit bâillement et se frotta l'une des paupières. Il n'écouta que d'une oreille ce qu'elle avait à lui dire et quand elle eût fini, il lui attrapa le poignet pour la faire entrer dans son appartement. « Viens voir, j'ai quelque chose à te montrer » lui confia-t-il, presque en chuchotant. Jackson referma doucement la porte derrière eux, comme s'il avait peur que le bruit ne dérange les chatons. Puis, il traîna Leslie jusqu'à sa buanderie afin lui montrer les tous nouveaux membres de sa tribu féline.

_________________


treat yourself like someone you care about.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
most times, a ghost is a wish.

Leslie Myhre

messages : 945
name : olivia (carolcorps)
face + © : brie larson | @mine — @tumblr/alan walker
multinicks : alma, inej, sofia, etta, callum, reggie, georgie, maeve & emna.
points : 330
age : [ 29|05 ] twenty four years old.
♡ status : single.
work : embalmer — studying to become a medical examiner.
home : a flat on pioneer oak w/ pip.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●○ ) - on (naaji, the gang)

intelligence in the cat is underrated • (leslie) Empty
Message· · Sujet: Re: intelligence in the cat is underrated • (leslie) intelligence in the cat is underrated • (leslie) EmptyDim 8 Sep 2019 - 21:30

Tout comme elle pouvait se révéler nul avec les êtres humains, Leslie l’était tout autant avec le reste des autres espèces animales. Nombreux étaient ceux autour d’elle à posséder des animaux de compagnie quand elle en était seulement à comprendre comment prendre soin de son poisson rouge, némo 19. La jeune femme ayant quelques lacunes en la matière peinait à prendre soin de ces pauvres poissons et enchainait les bestioles les renommant toujours pareil comme une veine tentative de sauver le premier mort au bout de quatre jours seulement. Ce n’était pourtant pas faute d’essayer et on lui répétait que ces petites bêtes étaient très fragiles. À force elle voyait cela comme un trait original de sa personnalité. Leslie la fille qui ne savait pas garder un poisson rouge. Un peu comme Eliot qui tombait en panne tout les quatre matins. Ainsi, la jolie blonde s’inquiétait de ses capacités à cohabiter avec un animal plus gros et requérant plus d’attention, comme par exemple, un chat. Deux félins avaient la fâcheuse tendance de se perdre chez elle, de constamment se retrouver lové sur son canapé ou sur son oreiller comme si c’était tout naturel. Les deux appartenaient à son voisin, Jackson. C’était ainsi qu’elle avait fait sa connaissance, à force de le voir frapper à sa porte à la recherche des deux petites chattes fugueuses. La jeune femme avait prit l’habitude de les nourrir achetant de temps en temps des croquettes et pâtés pour chats, en attendant que leur propriétaire vienne les récupérer. Elle aimait cette petite cohabitation occasionnelle autant qu’elle lui donnait des sueurs froides. Soudainement, tout chez elle se transformait en arme de destruction massive pour chats, craignant de les voir dégringoler de sa fenêtre, de se brûler contre le four. Tout l’inquiétait hautement et elle peinait bien souvent à appréhender la situation sereinement. Après tout, elle avait fait ses preuves en super tueuse de poissons rouges, les chats échapperaient-ils à la règle? Jusque là, la jeune femme avait réussit sa mission de nounou improvisée, mais jusqu’à quand? Si la question la taraudait, l’envie de s’y essayer plus longuement faisait son chemin dans sa tête et ce même si elle ne comprenait toujours pas le besoin d’avoir un animal. Elle s’y était pliée comme elle s’était pliée au devoir d’être à l’heure, respectueuse, de ne jamais interrompre ou de se mordre la langue avant de dire la moindre bêtise. Peut être comprendrait-elle cette fascination pour ces bêtes en adoptant une. En attendant, les petites chattes ne s’étaient plus égarées chez elle depuis quelques temps et tandis qu’elle faisait le ménage dans ses placards, la belle décida que peut importait l’heure matinale, il s’agissait du moment idéal pour donner les quelques pâtés à son voisin. Oui, après une quasi nuit blanche à bosser et carburer aux boissons énergisantes, difficile de calmer les ardeurs de la jolie blonde qui estimait n’avoir pas assez de temps dans sa journée déjà débutée à 3h du matin. Affublée d’un legging aux motifs My Little Poney d’un t-shirt trois fois trop grand qu’elle avait emprunté à Pip -subtilisée puisqu’elle considérait à l’évidence qu’il lui allait bien mieux- et d’un chignon approximatif. La belle, un sac sous le bras, traversa le pallier pour rejoindre son voisin espérant de tout coeur ne pas croiser Naaji. Oh elle n’était pas du genre à vouloir être vu sous son meilleur jour quoiqu’il arrive, mais avec son charmant voisin elle aurait tout de même souhaité être plus présentable. Ainsi elle toqua rapidement espérant le voir se pointer très vite quand la porte s’ouvrir sur un Jackson encore tout ensommeillé. « Désolée je te réveil? Oui je te réveil t’as l’air dans la lune. » conclut-elle face à son air hagard et pensif. Il n’était clairement pas sur le même fuseau horaire et ça se voyait dans ses yeux.  « Désolée je n’ai pas réfléchis mais c’est urgent tu comprends, j’ai des tru…. Hein?! » ni une ni deux Jackson claqua la porte derrière elle pour l’entraîner dans ce qui était aménagé comme sa buanderie. Un instant elle craignait qu’il ait eu une autre idée derrière la tête, comme l’assassiner et la planquer dans son congélateur. « Un instant j’ai cru que tu voulais me tuer. » plaisanta-t-elle alors lui faisant part de ses réflexions même les plus ridicules avant qu’il ne lui indique l’arrière de la machine où s’était glissée l’une des chattes accompagnée cette fois de trois adorables chatons. « Ohhh ils sont si minuscules. » s’extasia-t-elle tout en s’assaillant pour mieux les observer. « C’est normal toutes ces couleurs différentes? Tu les as peint? » fit-elle, moqueuse. C’était la seule explication qu’elle voyait ça ou encore « Anh tu les as volé à une malheureuse petite chatte c’est ça? » Leslie n’y connaissait rien en chat, à part leur penchant pour ses oreillers et ses pyjamas piloupilou ou encore leur adoration, semblable à la sienne, pour la bouffe. « Je venais te ramener ça d’ailleurs, ça faisait quelques jours que je la voyais plus je me demandais bien pourquoi. » fit-elle en tendant le sac et ses quelques pâtés pour chat. « Comment ça s’est passé, c’est toi qui l’a aidé? » l’interrogea-t-elle dans la foulée, toujours aussi curieuse de comprendre et de savoir. Pauvre Jackson n’était pas prêt de parvenir à tarir la source.

_________________

is this the place that i call home, to find what i've become, walk along the path unknown. deep in the dark i don't need the light, there's a ghost inside me, it all belongs to the other side.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jackson Page

messages : 89
name : clara
face + © : ben cumberbatch + ©juice
points : 180
age : 39 y/o
♡ status : single
work : tour guide, ex history teacher (university of oregon)
home : on pioneer oak's road

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (1/3)

intelligence in the cat is underrated • (leslie) Empty
Message· · Sujet: Re: intelligence in the cat is underrated • (leslie) intelligence in the cat is underrated • (leslie) EmptyLun 16 Sep 2019 - 21:38

Les tenues excentriques n'avaient jamais posé de problème à Jackson, malgré le fait que son style vestimentaire soit particulièrement classique, pour ne pas dire insipide. Il n'aimait guère se faire remarquer, il n'était juste pas comme ça. Cependant, il admirait les gens capable d'assumer quelques originalités vestimentaires. C'était une audace qu'il n'avait pas. Par ailleurs, l'Amérique était l'un des rares pays au monde, où vous pouviez faire vos courses en pyjama sans que personne ne vous fasse de remarque. A moins que vous soyez un membre de la famille Kardashian, il n'y avait aucun risque de vous faire épingler par la fashion police d'un tabloïd et de vous retrouver en première page, pour faute de goût impardonnable. Jackson n'avait donc prêté aucune attention à la tenue très girly et partiellement négligée de Leslie. La mise bas de Muha l'avait tant et si bien obnubilé depuis son réveil, qu'il en avait oublié de se faire un café. Lui même devait avoir une tête de saut du lit peu engageante. « Non, non ! Tu ne me réveilles pas du tout » assura-t-il, en parlant à voix basse, comme si les chatons étaient capables de l'entendre à l'autre bout de l'appartement. Après avoir attiré la jeune femme dans son appartement, il ferma délicatement la porte derrière eux, puis la conduisit jusqu'à sa buanderie en traînant les pieds sur le carrelage froid. Sur le chemin, il lui adressa un regard vexé en plissant le bout de son nez. La tuer ? N'importe quoi ! Jackson était incapable de faire de mal à une mouche. Il souhaitait simplement partager un tendre moment avec Leslie, chez qui il était souvent allé toquer pour savoir où avait gambadé ses deux chattes prétentieuses. « Les chatons d'une même portée peuvent avoir des pères différents. Différents ovules, différents pères » tenta d'expliquer Jackson, qui n'était pas certain vouloir se lancer dans un cours de science naturelle approfondie, pour exposer à Leslie ce qu'était la superfécondation chez les mammifères. Le phénomène était en lui-même assez perturbant, lorsqu'on pensait aux multiples rapports (forcés) qu'avait dû avoir l'animal avec les mâles de son espèce, sur une période très courte. « Oh, merci. Pose ça sur la table de cuisine, tu veux bien » dit-il à la jeune femme, en lui adressant un sourire de remerciement. Il avait presque oublié qu'il lui avait donné ces boites, la dernière fois qu'il était partie en vacances. Elle avait convenablement veillé sur ses deux petites duchesses pendant son absence. « Elle a dû faire ça dans la nuit. Je pensais qu'elle en avait encore pour quelques jours, mais ils ont dû vouloir sortir plus tôt » confia Jackson, en se grattant la barbe naissante sous le menton. Sortant un peu de sa contemplation féline, le rouquin se redresse sur ses pieds, pour aller ouvrir son réfrigérateur et verser une lichette de lait dans un bol en verre, qu'il vient déposer à côté de la mère courage. « Elle est crevée » songea-t-il, avec une pointe d'admiration dans la voix. Accoucher de trois bébés n'était pas une mince affaire. Taba avait déjà mise bas à deux reprises par le passé, mais cet accouchement était le premier pour sa jeune Muha. Il était fière de sa boule de poils, qui avait mis au monde trois adorables bébés sans l'aide personne. Les animaux étaient décidément meilleurs que les humains sur beaucoup de point. Avec un sourire au coin des lèvres, Jackson finit par se tourner vers Leslie. « Alors, lequel te tente ? » demanda-t-il, en désignant les trois chatons lovés contre leur mère. C'était l'occasion pour la jeune femme d'en adopter un. Dans quelques semaines, ils seraient sevrés et Leslie pourrait en avoir un à domicile de manière fixe.

_________________


treat yourself like someone you care about.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




intelligence in the cat is underrated • (leslie) Empty
Message· · Sujet: Re: intelligence in the cat is underrated • (leslie) intelligence in the cat is underrated • (leslie) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
intelligence in the cat is underrated • (leslie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lesly Manigat se retire de la vie politique active
» COMBIEN MOUN LIMANJE?
» Filiation et Pouvoir en Haiti , par Leslie Perpignant
» Professeur Leslie Manigat répond au calomniateur Tico Depradel
» [CLOS] [Harper/Wes/Leslie] Bad Moon Rising

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: