hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
No. 3 Les sujets de la première saison qui sont encore dans
la partie flashback et qui n'ont pas reçu de réponses depuis
un certain temps ont été archivés. Pour les autres, vous avez
encore un mois (jusqu'à la prochaine maintenance) pour les
clôturer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 tell me what you came here for (g/m).

Aller en bas 
not afraid to take a stand

Gaia Digby

messages : 303
name : romane ⋅ gajah.
face + © : lana del rey, © mine ⋅ coldplay.
multinicks : thalia ⋅ birdy.
points : 613
age : thirty four y.o. (21/06).
♡ status : married to clive, mother of two, libertine.
work : rich housewife cliché.
home : the biggest house on ocean avenue w/ the fam.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : carter ⋅ clive ⋅ madden ⋅ blake ⋅ victoria.

tell me what you came here for (g/m). Empty
Message· · Sujet: tell me what you came here for (g/m). tell me what you came here for (g/m). EmptyDim 8 Sep - 17:42

i'm so into you, i can barely breathe
and all i wanna do is to fall in deep

@madden dempsie // (theme song)

La journée avait commencé banalement. Un réveil avec les petits, un petit-déjeuner en compagnie du père de famille, quelques ordres adressés à la gouvernante pour les courses et un arrêt un paté de maison plus loin pour y déposer Daisy, la plus jeune, alors que Clive était bloqué au travail et que Gaia devait s'occuper d'amener son grand garçon chez le dentiste. Marlon s'était cassé une dent en jouant un peu trop violemment avec un nouveau camarade à l'école et la mère de famille voulait s'assurer que ce n'était rien de grave - par chance, il s'agissait encore d'une dent de lait qui, d'après le dentiste, ne tarderait pas à tomber d'elle-même suite au choc qu'elle avait reçu. Il avait même proposé de l'arracher tout de suite puisqu'elle avait déjà commencé à bouger mais le petit avait refusé, si paniqué par l'idée que des larmes avaient déferlé sur ses joues ; il avait ensuit fait promettre à sa mère de ne pas en toucher un mot à son père pour ne pas que ce dernier le prenne pour une poule mouillée. Attendrie, Gaia avait déposé un baiser sur le front de son garçon et c'est main dans la main qu'ils avaient quitté le cabinet médical.
Depuis que les Digby étaient arrivés à Windmont Bay, ils avaient réussi à se faire de nouvelles connaissances et même quelques amis ; il fallait bien avouer qu'ils n'avaient jamais eu froid aux yeux et qu'ils n'étaient pas du genre timides, il était facile pour eux d'aller vers les autres et de s'intégrer à une communauté et c'était exactement ce qu'ils avaient fait ici. Il n'était donc pas rare, et ce malgré les quelques semaines seulement qui s'étaient écoulées depuis leur installation, que Gaia croise dans la rue des gens qui la saluaient et qui parfois même l'arrêtaient pour discuter - à ce sujet, Windmont Bay était bien différente de New York et ce côté familial, communautaire, plaisait énormément à la mère de famille. Aujourd'hui ne fit pas exception puisqu'après quelques pas seulement, voilà qu'une femme d'une quarantaine d'années la hélait pour se faire voir et s'approchait d'elle pour lui tenir la jambe. Gaia était toujours contente d'échanger avec ses nouveaux voisins alors elle se prit au jeu - puis tout se passa très vite, trop vite. Marlon était grand, pourtant, il savait qu'il devait faire attention et qu'il ne devait pas trop s'éloigner de sa mère ; Gaia, elle, lui faisait trop confiance et avait, l'espace de quelques minutes, négligé l'attention qu'elle portait à son garçon. C'est un cri percent qui l'alerta, suivi de très près par un crissement de pneu, et la mère eut à peine le temps de se retourner qu'elle découvrit son fils en plein milieu de la route, tétanisé par la voiture qui lui fonçait droit dessus. « MARLON ! » Elle hurla, alertant plusieurs passants. Le monde s'arrêta de tourner, les gens s'immobilisèrent et la scène sembla se dérouler au ralenti : horrifiée, Gaia voyait son pire cauchemar se matérialiser devant ses yeux. Elle ne comprit que plus tard, quand quelqu'un lui demanda si elle allait bien, qu'un homme qu'elle n'avait encore jamais vu avait bondi devant la voiture pour dégager le petit garçon du passage et lui sauver la vie. « Marlon ! » Répéta-t-elle une nouvelle fois en se ruant vers lui, se mettant à genoux à sa hauteur pour le prendre dans ses bras. « Tu m'as fichu une sacré trouille ! Ne recommence plus jamais ça, tu m'entends ?! Tu m'attends avant de traverser la rue ! » La peur se transforma en colère tandis que les larmes jaillissaient sans qu'elle n'ait aucun contrôle dessus. Elle prit à nouveau son fils dans ses bras, le serrant contre elle comme si sa vie en dépendait, avant de prendre conscience de l'homme à côté d'eux. Gaia se releva alors et plongea son regard dans les yeux énigmatiques de celui qui avait sauvé la vie de Marlon. « Je ne sais pas comment vous remercier. » Encore déstabilisée, fébrile, Gaia éclata en sanglots et se réfugia dans les bras de l'inconnu.

_________________

[ see a pearl form a diamond in the rough see a bird soaring high above the flood it's in your blood. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Madden Dempsie

messages : 541
name : fernweh.
face + © : oconnell © villeetchuckie, jocdaily.
multinicks : wolfe, hamberlin.
points : 499
age : twenty six.
♡ status : asshole.
work : ink master.
home : empty house on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off (saveria, finn, gaia, lilly)

tell me what you came here for (g/m). Empty
Message· · Sujet: Re: tell me what you came here for (g/m). tell me what you came here for (g/m). EmptySam 21 Sep - 9:04

C’est avec une démarche assurée que Madden descend le boulevard principal de Windmont Bay. Même si le salon n’ouvre qu’à dix heures, il n’est pas rare de voir le jeune homme dégonder le cadenas et assurer une permanence beaucoup plus longue que ce qu’il ne le devrait. Devant le nombre d’heures supplémentaires assurées, sa boss s’arrache les cheveux. Celle-ci lui reproche de ne pas avoir de vie, de se morfondre à travers des souvenirs douloureux. Elle s’est même mise en tête de lui trouver une compagne. Une distraction destinée à l’éloigner du salon et à sa frénésie de l’aiguille. La quarantenaire aux faux-airs d’ex pin-up playboy n’a pas tord – exilé dans ce trou à rat, pour manquement et désobéissance, Madden tourne et vire à la manière d’un lion en cage. Cette vie ne lui ressemble pas, cette bourgade encore moins. Il en abhorre chaque rue, chaque boutique, chaque résident. Windmont Bay, associée à son échec, c’est les cinq planches d’un cercueil qu’il lui a destiné. Il savait qu’il vrillerait ici, que ce n’était qu’une question de temps. Et encore une fois, ce connard avait vu juste. Il n’y avait pas de pire punition. Troisième clope matinale glissée entre ses lèvres, le texan traverse la rue en direction de son échoppe – son seul échappatoire. Sa journée s’annonce peu productive, seulement trois rendez-vous ponctuent ce mercredi dix-huit septembre, des retouches pour la plupart. La rentrée scolaire y est pour beaucoup, la chute des températures également. Les files dissimulent leurs courbes sous des vêtements un peu plus épais et les mecs dépassés par la reprise du taff, s’évertuent de maintenir le cap. L’été est la saison la plus propice aux tatouages, malheureusement, les feuilles rougeoyantes des grands arbres de Windmont Bay annoncent la couleur – l’automne est déjà là. Le regard rivé sur son cellulaire, un cri strident le tire de sa léthargie et en une fraction de seconde, Dempsie en décèle l’origine. A quatre mètres de lui, un gamin au beau milieu de la route semble être la triste cible d’un chauffard. Les distances sont courtes mais s’il agit rapidement, Madden pourrait limiter les dégâts … Ce qu’il fait, en fonçant sur le môme et en le poussant violemment sur le trottoir. L’accident évité de justesse, il toise alors la mère de famille engueuler le dénommé Marlon. Plus de peur que de mal. Les larmes du garçon se mêlent à celles de la trentenaire qui contre toute attente, trouve refuge dans les bras du tatoueur. Surpris par l’initiative, l’artiste marque un temps d’arrêt avant d’étrangement resserrer son étreinte sur sa frêle et frissonnante silhouette. « c’est rien. » Peu bavard, l’insolent se détache de la créature qu’il reconnait avoir vu passer quelques fois devant la boutique. « ça va aller ? je travaille au salon, en face. » Il lui indique l’échoppe d’un signe de tête avant de reporter son attention sur le gamin. « vous pouvez venir vous poser un peu si vous le souhaitez. »

_________________
wherever we stand, wherever we fall, won't matter at all because i will be forever yours. from this moment until the day the curtains close, wherever this goes.


Dernière édition par Madden Dempsie le Mar 22 Oct - 15:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
not afraid to take a stand

Gaia Digby

messages : 303
name : romane ⋅ gajah.
face + © : lana del rey, © mine ⋅ coldplay.
multinicks : thalia ⋅ birdy.
points : 613
age : thirty four y.o. (21/06).
♡ status : married to clive, mother of two, libertine.
work : rich housewife cliché.
home : the biggest house on ocean avenue w/ the fam.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : carter ⋅ clive ⋅ madden ⋅ blake ⋅ victoria.

tell me what you came here for (g/m). Empty
Message· · Sujet: Re: tell me what you came here for (g/m). tell me what you came here for (g/m). EmptySam 21 Sep - 10:05

Gaia avait vu sa pire peur se réaliser sous ses yeux, assistant au ralenti à la mort de son enfant, impuissante face à son triste sort - jusqu'à ce qu'un homme surgisse de nulle part et pousse Marlon sur le côté de la route, assez loin pour éviter le choc frontal. La peur de la mère de famille se transforma en une colère noire et elle se précipita sur son fils avec une rage sans nom, haussant le ton pour lui faire comprendre qu'il ne devait plus jamais recommencer ça. Comprenait-il seulement à quel point elle serait malheureuse s'il lui arrivait quelque chose ? Malgré Clive et Daisy, elle ne survivrait pas à la perte de son aîné. Déstabilisée, elle se releva pour faire face au sauveur de son fils, à son héros, un homme qui aux premiers abords n'avait rien à faire dans une ville comme Windmont Bay. « Vous avez sauvé mon garçon, ce n'est pas rien. » D'un revers de la main, Gaia essuya les larmes qui dévastaient son visage. Elle attrapa la main de Marlon tandis que l'inconnu lui expliquait qu'il avait son salon - de quoi, elle l'ignorait - à quelques mètres et qu'ils étaient les bienvenus pour s'y poser et se remettre de leurs émotions. Le petit garçon semblait un peu perturbé par ce qu'il venait de se passer mais clairement Gaia était la plus déboussolée des deux et elle ne dirait pas non à un petit moment de calme. Elle opina alors du chef et emboîta le pas à l'homme qui les guida jusqu'au salon. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres quand, à peine rentrée dans le bâtiment, elle comprit ce que faisait l'homme ici. « Vous êtes tatoueur. » Ce n'était pas une question mais une affirmation, et il était évident à sa voix qu'elle approuvait son statut - s'il était observateur, il ne tarderait pas à voir qu'elle-même était passée plusieurs fois sous les aiguilles de tatoueurs. « C'est à vous ? » Le salon, le matériel ; était-il propriétaire et à son compte ou un simple employé ? Peu importe la réponse, il restait un artiste dans tous les cas. Gaia jeta un coup d'oeil à Marlon dont elle avait lâché la main et qui avait commencé à errer, curieux par tout ce qui se trouvait autour de lui. La vision la fit sourire, bien que le petit ne fréquenterait pas cet univers pendant encore une bonne dizaine d'années. « Vous auriez un peu d'eau ? » Demanda-t-elle, plus pour Marlon que pour elle-même, bien que son fils n'avait rien demandé. Elle attendit que l'homme revienne avec un verre d'eau pour faire asseoir Marlon et lui donner le verre d'eau, puis elle se tourna vers l'inconnu. « Je m'appelle Gaia, et lui c'est Marlon. » S'ils devaient partager la pièce pendant les minutes suivantes, autant faire les présentations.

_________________

[ see a pearl form a diamond in the rough see a bird soaring high above the flood it's in your blood. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Madden Dempsie

messages : 541
name : fernweh.
face + © : oconnell © villeetchuckie, jocdaily.
multinicks : wolfe, hamberlin.
points : 499
age : twenty six.
♡ status : asshole.
work : ink master.
home : empty house on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off (saveria, finn, gaia, lilly)

tell me what you came here for (g/m). Empty
Message· · Sujet: Re: tell me what you came here for (g/m). tell me what you came here for (g/m). EmptyMar 22 Oct - 20:21

Le tatoueur s’étonne de faire preuve d’autant de gentillesse et de bienveillance à son égard. Habituellement, un grognement aurait franchi la barrière de ses lèvres et sans même un regard, il aurait tourné les talons, désireux de retrouver sa solitude amie. Peut-être a-t-il été séduit par les yeux embués de larmes du mioche ? Impossible, les gamins … c’est clairement pas son truc. Lilya reste une exception et encore … à petite dose. Toutefois, il s’agit là de son premier sauvetage. Essayerait-il inconsciemment de redorer son blason ? N’était-il pas l’animal qu’il prétendait être ? Cette faiblesse est une réelle inconnue dans la complexe équation de son existence. Si bien que ça le laisse pantois pendant une bonne quinzaine de secondes, assez pour lui bouffer le cerveau d’interrogations pernicieuses. Contre toutes attentes, la riche mère de famille stoppe son étreinte et acquiesce à sa proposition. Merde. Madden aurait préféré qu’elle trace sa route. Il tente de dissimuler sa déception et montre la devanture de son salon d’un signe de tête.
Sans un mot, l’étonnant trio longe le boulevard avant de prendre possession des lieux. La trentenaire s’exclame alors que le gamin se rue sur ses croquis, accrochés de part et d’autre du mur. « ouais. » Réponse platonique de l’artiste. Parce qu’il n’y a rien de plus à ajouter. Les yeux de la belle détaillent chaque instrument, chaque objet de décoration soigneusement placé dans un ordre très particulier. Il paraît que c’est feng-shui, ou une connerie du genre. Nouvelle interrogation de la mère de famille, qui lui arrache un sourire moqueur. « pas vraiment. y’a beaucoup trop de rose et de paillettes à mon goût. j’suis qu’employé et ma boss fait dans le vintage. ça se voit dans sa déco’ d’ailleurs. j’ai pas vraiment mon mot à dire. » Néanmoins autorisé à agencer son espace comme il le désire, Dempsie désigne son fauteuil, à l’autre bout de la pièce, du bout de son index. Design épuré, croquis pendus aux murs, vinyles posés contre celui-ci - il hausse les épaules lorsque les iris de la rouquine se reportent sur lui. « j’ai pas à me plaindre, j’ai réussi à dégager plantes et figurines qu’elle avait foutu sur mon bureau. c’est déjà ça.. » Près de la fenêtre, Marlon prend déjà possession de ses quartiers et c’est avec une poupée Betty Boop en mains, qu’il revient auprès de sa mère, elle-même quémandeuse d’un verre d’eau.
Celui-ci atterrit très vite entre les doigts de l’enfant, qui chamboulé par les événements, le vide d’une traite. Sa génitrice s'annonce sous le doux prénom de Gaia. Le lion se prête alors au jeu des présentations et tente de se ramener un peu de business. « madden … je vois que le tatouage que vous avez sur l’avant-bras se ternit un peu. n’hésitez pas à passer si vous souhaitez en rehausser les couleurs. »

_________________
wherever we stand, wherever we fall, won't matter at all because i will be forever yours. from this moment until the day the curtains close, wherever this goes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
not afraid to take a stand

Gaia Digby

messages : 303
name : romane ⋅ gajah.
face + © : lana del rey, © mine ⋅ coldplay.
multinicks : thalia ⋅ birdy.
points : 613
age : thirty four y.o. (21/06).
♡ status : married to clive, mother of two, libertine.
work : rich housewife cliché.
home : the biggest house on ocean avenue w/ the fam.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : carter ⋅ clive ⋅ madden ⋅ blake ⋅ victoria.

tell me what you came here for (g/m). Empty
Message· · Sujet: Re: tell me what you came here for (g/m). tell me what you came here for (g/m). EmptyLun 4 Nov - 12:17

Une fois dans le studio de tatouage, Gaia détailla chaque détail de la décoration, essayant d'imaginer l'homme en face d'elle dans un tel environnement - et elle eut du mal. Bien vite elle eut réponse à ses interrogations quand l'artiste lui avoua que les locaux ne lui appartenaient pas et laissant comprendre que ses goûts différaient bien de ceux de sa patronne. Il pointa alors du doigt un coin du studio qui semblait bien différent du reste de l'établissement, beaucoup plus froid et épuré. Un fin sourire se dessina sur les lèvres de la mère de famille qui reconnut instantanément les vibes que lui envoyait son interlocuteur - ils ne se connaissaient que depuis quelques minutes à peine mais elle avait vite compris quel genre de personnage il était, même si elle avait encore du mal à le cerner. « Pour la confidence, je préfère votre coin à vous. » Avoua-t-elle dans un sourire entendu alors que sa remarque n'avait aucun but précis que celui d'exprimer ses pensées. Elle n'essayait même pas de se le mettre dans la poche, elle avait bien senti sa froideur à son contact lors de leur étreinte et le jeune homme n'était pas des plus loquaces mais il en fallait beaucoup plus pour que la trentenaire se dégonfle. « Pas à vous, j'en déduis ? » Plaisanta-t-elle en attrapant la poupée Betty Boop des mains de son fils, la tournant et retournant dans ses mains avant de la rendre à Marlon qui semblait fasciné par l'objet de décoration et par tout ce qui les entourait. Gaia se fichait pas mal que ses enfants partagent plus tard sa passion des tatouages mais elle n'irait jamais s'en cacher pour les préserver, elle en avait tellement qu'elle ne ferait pas partie de ces parents qui n'approuveraient pas un tel choix de style de la part de leurs enfants.
Lorsque Madden - joli nom, au passage, mais elle s'empêcha de lui faire la remarque - remarqua le tatouage qu'elle avait sur l'avant-bras, le regard de la belle s'y dirigea et elle caressa délicatement le dessin à l'aide des doigts de son autre main. « Et pourquoi pas maintenant ? » Proposa-t-elle en jetant un coup d'oeil à son fils qui semblait s'occuper dans le studio. Elle savait que le petit garçon avait assez de patience pour rester calme un moment, elle le connaissait aussi assez pour savoir qu'il s'y intéresserait et alors mère et fils pourraient sans doute partager un moment dont ils se souviendraient plus tard. « On n'est pas pressés, on se dirigeait à la maison quand vous êtes intervenus. » Elle haussa les épaules, il n'était pas obligé d'accepter mais elle se doutait bien qu'il avait vu en elle une cliente potentielle et ce ne serait pas très bon pour son business de lui refuser sa demande. Elle regarda alors autour d'elle, balaya du regard le studio vide, et c'est dans un sourire presque provocant qu'elle le mit au défi. « À moins que vous ne soyez occupés ? » Visiblement sa journée semblait aussi remplie que celle de la mère au foyer. Avant qu'il ne puisse refuser quoi que ce soit, la lionne s'installa sur le fauteuil qui se trouvait dans le coin du tatoueur, amenant son bras en avant pour lui montrer qu'elle était prête à lui laisser exercer son art.

_________________

[ see a pearl form a diamond in the rough see a bird soaring high above the flood it's in your blood. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




tell me what you came here for (g/m). Empty
Message· · Sujet: Re: tell me what you came here for (g/m). tell me what you came here for (g/m). Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
tell me what you came here for (g/m).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: