AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les points sur les i - Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Les points sur les i - Scott Dim 28 Fév 2010 - 3:37

Ce que tu lui as fait…


Mercredi 23 février 2011
► Ocean Grove ~ Grocer's Shop


Dès l’instant où il entendit la voiture se garer dans l’allée, Django aboya. Encore au volant de son véhicule, Romain soupira lourdement, épuisé par sa journée de travail dans les Everglades, et par tout le boulot qui lui restait encore à faire avant d’aller se coucher. Il devait par exemple ranger toutes les courses qu’il venait d’acheter au supermarché du centre-ville, taper au net son rapport sur l’évolution de la prolifération des algues, et terminer de repasser une manne de linge qui attendait depuis bien trop longtemps dans la buanderie. Sa journée était donc encore loin d’être finie et cela ne l’enchantait guère.

Les bras chargés de course, Romain pénétra tant bien que mal dans le hall de sa maison. Django ne cessait d’aboyer et de lui tourner autour, réclamant caresses et attention comme à son habitude. Tous les jours, c’était la même rengaine. Et tous les jours, Romain ne pouvait s’empêcher de le traiter de stupide cabot. Même s’il ne cessait de s’en plaindre à qui voulait l’entendre, le jeune océanologue ne pouvait se passer de Django. Il était très attaché à lui, car il voyait en cet animal un peu de la présence de son époux parti depuis trop longtemps à la guerre.

Malgré la tornade canine qui lui entravait les jambes, Romain atteignit enfin la cuisine. Il prit un moment pour caresser Django et le calmer, puis il entreprit de ranger les courses dans les placards. Après un moment, il se rendit compte qu’il avait oublié de la pâtée pour chien et du lait. Retourner en ville ne lui disait trop rien. Il regarda sa montre qui indiquait « 19h15 » et il décida que pour si peu d’article à acheter, le Grover’s Shop ferait l’affaire.

Par la porte de derrière, Romain sortit de la cuisine. Il traversa le jardin, enjamba la barrière, passa par la pelouse de ses voisins et il prit un raccourcit pour atteindre en moins d’une petite dizaine de minutes à peine la supérette. Il n’y avait pas beaucoup de monde, à peine quelques clients occupés à vagabonder à travers les rayons, et deux hommes appuyés contre le comptoir à discuter tranquillement. Romain salua une connaissance d’un signe de tête puis après s’être emparé d’un panier en plastique, il traversa la boutique à la recherche de lait et de boites pour chien. Au détour d’une allée, il se laissa séduire par la promotion faite sur les briques de jus d’orange, ainsi que par un paquet de galettes de riz au chocolat qu’il grignoterait sans douce ce soir devant les Experts.

Alors qu’il s’engageait dans la petite allée des produits laitier, Romain aperçu plus loin Scott Matthews. Il s’arrêta, hésitant un instant à continuer sa route. Maintenant que Maât était à nouveau avec lui, se contenter d’un simple « bonjour » et continuer sa route serait malvenu. Romain savait qu’un jour ou l’autre, ils devraient à nouveau se parler et non plus s’éviter… bien que le jeune océanologue ne fut pas celui qui évita l’autre en premier. Romain s’était toujours contenté d’accepter l’éloignement de Scott sans chercher à le retenir puisqu’apparemment, l’amitié était une notion bien versatile pour le jeune Matthews.

Prenant finalement son courage à deux mains, Romain s’avança droit devant lui. Il s’arrêta quelques secondes au niveau des briques de lait, puis après en avoir récupérer quatre, il reprit sa route pour s’arrêter au niveau de Scott. Il se saisit d’un paquet de muffins au miel, et il dit tout en lisant l’étiquette de son achat afin de s’assurer qu’il n’y avait aucunes noisettes :

« Je lui ai dit que je trouvais qu’il allait trop vite, mais apparemment, il est décidé à suivre ce qu’il ressent. »

Romain releva les yeux vers Scott, croisant son regard. Il ne chercha pas à tourner autour du pot, ni même à ménager sa susceptibilité. Tout deux savaient qu’ils devraient parler des sujets qui fâchent un jour ou l’autre, alors autant ne pas perdre de temps. Pour Maât, Romain acceptait de ravaler sa fierté et de tenter une approche – certes maladroite – vers Scott qui fut autre fois un ami.

« J’espère que c’est réciproque et que tu ne vas pas jouer au con une fois de plus avec lui. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott Dim 28 Fév 2010 - 16:12


« La vie nous éloigne
bien plus des êtres
que la mort. »

Robert Charbonneau

► 23 Février 2011. 19H21. Grocer's Shop, Ocean Grove, Miami, Floride, USA.

Encore une magnifique journée de chômeur venait de se terminer. Scotty avait quand travailler un peu sur son projet professionnel c'est-à-dire sur la création de son restaurant. Il avait commencé à regarder pour une cuisine, pour des tables et des chaises, des nappes, des assiettes, etc... Bref, il avait fait quelques repérage en attendant d'avoir un lieu pour pouvoir enfin commencer les travaux et ouvrir ce restaurant le plus rapidement posssible. Mais à part ceci, il n'avait rien fait. Etealion bossait aux commissariat toute la journée et Maât aussi. Il était donc seul et cette solitude quotidienne commençait à peser sur ses épaules bien qu'il soit de nouveau heureux d'être une fois de plus en couple avec l'homme qu'il aimait éperdument depuis longtemps.

Malheureusement, à force de s'occuper de son futur restaurant, les réserves en nourriture diminuer grandement au fil des jours. Scotty, étant le seul pouvant aller faire les courses en ce moment et surtout parce qu'il avait du temps libre pour le faire, n'avait pas encore fait les courses ce qui poserait certains problèmes dans peu de temps. Il se leva donc du canapé où il était pour aller faire un petit tour dans la cuisine et ouvrir les différents placards et le frigo pour voir ce qu'il restait. Finalement, la pénurie était bien plus proche que prévue. Le jeune Matthews était dans l'obligation d'aller faire quelques achats de dernière minutes s'il voulait dîner ce soir. A cette heure-ci, il n'aurait pas le temps de se rendre au supermarché. Par conséquent, il prit ses clefs et un sac pour partir en direction du Grocer's Shop. Il y fit son entrée peu après 19h15 et il ne savait pas encore quoi faire pour le dernier repas de la journée. Le téléphone de Scott sonna. Dans un geste fluide et serein, il sortit son portable de sa poche et décrocha en voyant le numéro de son inspecteur préféré sur l'écran.

- Coucou. Alors ta journée ? Demanda Scott.
« Ca va. Pas mal de boulot avec ton frère. Mais ça commence à devenir la routine. En fait, je t'appelais simplement pour te dire que je rentrerais surement assez tôt ce soir et que je pourrais passer la soirée avec toi et que cette fois-ci, je ne te ferais pas faux-bond comme la dernière fois, celle d'avant et encore celle d'avant. J'espère que ça te ravit ? » Répondit Etealion.
- Plus que tu ne le crois. Je suis justement en train de faire quelques courses. Une préférence pour le dîner ?
« Je te fais confiance. Après tout, c'est toi le chef cuistot de la maison. Bon je te laisse, je dois finir un rapport. A ce soir. »
- Bisous. A ce soir.

Scott finit par raccrocher et ranger son téléphone à sa place habituelle : la poche droite de son jean. Il reprit donc son chemin puisqu'il n'avait rien à faire dans l'allée des biscuits et autres gateaux. Cependant, son regard azuré se posa sur quelques douceurs. Un paquet ou deux ne lui feraient pas de mal pour faire passer les longs après-midi de solitude. Une voix non inconnue s'éleva alors à ses côtés.

- Je lui ai dit que je trouvais qu’il allait trop vite, mais apparemment, il est décidé à suivre ce qu’il ressent. Scotty se retouna alors vers Romain, un ami qu'il avait connu à Los Angeles et qui se révéla, plus tard, être le meilleur ami de Maât. Cela faisait déjà un long moment que le cuisinier ne l'avait pas vu. Et pour cause, il s'était éloigné de lui, pensant qu'il prendrait le partit de son meilleur ami dans leur sépération. Ce soir, les voilà qui se croisaient hasardement dans les allées du Grocer's Shop. Le jeune Matthews fixa le docteur en biologie marine dans les yeux alors qu'il enchainait déjà avec d'autres : Menaces ? Avertissements ? L'ancien comateux ne savait plus où situer les propos de Romain. J’espère que c’est réciproque et que tu ne vas pas jouer au con une fois de plus avec lui.
- Un "Bonsoir" serait plus approprié pour une interpellation, non ? Commença par dire Scotty en souriant. Il ne l'aggresser pas, il fit juste une remarque humoristique pour détendre l'atmosphère. Mais puisque les politesses te semblent de trop, je vais en faire abstractions pour une fois. Et pour éclaircir les choses, je ne joue plus au con depuis un moment. Mais ça tu ne le savais sans doute pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott Dim 28 Fév 2010 - 17:10

Ce que tu lui as fait…


Malgré la bonne humeur apparente de Scott, Romain ne céda pas un pouce de terrain. Il aurait pu bien entendu le saluer chaleureusement avant de lui rentrer dans le lard, mais il n’en vit pas l’intérêt. A quoi bon jouer le jeu des faux-semblants ? Il n’y avait plus grand-chose entre eux de toute façon, à part peut-être cette distance qui ne cessait de s’agrandir à mesure que les mois passaient. Si Romain pouvait pardonner un nombre impressionnante de chose, l’abandon restait un acte pour lequel il pouvait nourrir beaucoup de rancœur, et c’était bien d’un abandon qu’il avait jugé Scotty coupable.

« La faute à qui si je ne sais rien ? » blâma-t-il d’un seul coup, son regard se fronçant.

Comme à son habitude, Romain démarra au quart de tour lorsqu’il était touché là où ça faisait mal. Sans le vouloir, Scotty venait de lui donner un coup et Romain répondait d’instinct, par les mots dont il maniait assez bien le tranchant. Le jeune homme n’avait pas apprécié de se faire rappeler qu’en réalité, cela faisait bien longtemps qu’il se tenait à l’écart de la vie de celui qu’il avait considéré comme un ami proche.

« Tu as mit entre nous des barrières depuis longtemps Matthews, alors ne me reproches pas de n’avoir qu’un son de cloche et de penser que tu es toujours ce petit con qui lui a fait du mal. Je ne suis pas venu pour me disputer avec toi, sache-le, mais si tu tiens à faire l’inventaire de ce que je sais ou de ce que je ne sais pas sur vous deux, je suis partant. » Il le défia d’un regard alors qu’il déposa brusquement le paquet de muffins à l’intérieur de son panier. « Prépare-toi à t’en ramasser plein la poire car j’ai de très gros dossiers en réserves. »

Romain s’éloigna de quelques pas, histoire de faire taire un peu le petit révolutionnaire qui l’habitait et qui réclamait la tête de Scott Matthews au bout d’une pique.

« Ecoute, tout ce que je veux, c’est que tu ne joues pas avec son cœur. » enchaîna-t-il d’un ton moins sévère. « Si c’est pour t’amuser et passer le temps que tu lui as remit le grappin dessus, arrête tout de suite, et trouve-toi une autre bite avec laquelle t’amuser. Car lui ce qu’il veut, c’est du sérieux. Si non, il ne t’aurait jamais demandé de venir vivre avec lui. Et je ne perdrais pas mon temps à essayer de me rabibocher avec un lâcheur. »

Car ouais, normalement et sous sa carapace et son orgueil, Romain avait pour objectif de faire la paix avec le petit ami de son meilleur ami… S’en prendre d’entrée de jeu à Scotty n’était peut-être pas la meilleure chose à faire pour atteindre cet objectif, mais il était de notoriété publique que Romain était un sanguin qui démarrait au quart de tour mais qui se calmait et se radoucissait aussi vite qu’il s’était insurgé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott Dim 28 Fév 2010 - 23:18


« La vie nous éloigne
bien plus des êtres
que la mort. »

Robert Charbonneau

- Mais ça tu ne le savais sans doute pas ?
- La faute à qui si je ne sais rien ? Rétorqua Romain alors que Scotty ne s'y était même pas attendu. Il fallait au moins avouer qu'il avait du répondant. Cependant, le jeune Matthews ne sut pas quoi répondre puisque la vérité venait d'être dite.

Certes Scotty avait pris ses distances. Mais le jeune Parker aurait très bien pu venir lui dire que sa séparation avec Maât n'était pas un problème pour leur amitié. Le cuisinier n'avait donc pas cherché plus loin. Le présentateur était le meilleur ami de Romain et donc ce dernier serait contre lui puisque Maât l'avait largué et qu'il était au courant pour son infidélité. Bien évidement, le docteur en biologie marine ne s'arrêterait pas dans son élan. Scott le savait et le connaissait assez bien pour dire que ce n'était que le début d'une grande déferlante de paroles.

- Tu as mit entre nous des barrières depuis longtemps Matthews, alors ne me reproches pas de n’avoir qu’un son de cloche et de penser que tu es toujours ce petit con qui lui a fait du mal. Je ne suis pas venu pour me disputer avec toi, sache-le, mais si tu tiens à faire l’inventaire de ce que je sais ou de ce que je ne sais pas sur vous deux, je suis partant. Prépare-toi à t’en ramasser plein la poire car j’ai de très gros dossiers en réserves. L'ancien comateux resta bouche-bée. Romain disait ne pas vouloir se disputer mais pourtant on dirait que c'était ce qu'il attendait : que Scott s'énerve et l'engueule pour prouver ensuite à Maât qu'il n'avait pas changer. Il ne tomberait pas dans le piège qu'il croyait avoir déceler et regarda le meilleur ami du jeune Blythe faire ces quelques pas, toujours aussi énervé. Ecoute, tout ce que je veux, c’est que tu ne joues pas avec son cœur. Si c’est pour t’amuser et passer le temps que tu lui as remit le grappin dessus, arrête tout de suite, et trouve-toi une autre bite avec laquelle t’amuser. Car lui ce qu’il veut, c’est du sérieux. Si non, il ne t’aurait jamais demandé de venir vivre avec lui. Et je ne perdrais pas mon temps à essayer de me rabibocher avec un lâcheur.

Si le beau brun avait décidé de ne pas l'épargner, il trouvait très facilement ses mots pour le faire. Scott se sentait humilier par les pensées que pouvait avoir Romain à son égard. il sentait également blessé qu'il ne lui fasse pas un peu plus confiance comme avant. Il était également déçu mais en même temps, le jeune Matthews ne pouvait lui en vouloir puisqu'il défendait et protéger simplement son ami comme Scotty l'aurait fait pour Etealion.

- Calmes-toi d'abord ! Ok ?! Je l'aime. Je l'ai toujours aimé. Tu dis que je me suis éloigné, je veux bien l'avouer. Cependant, qu'est-ce qui t'empêchait de venir me voir pour que j'abaisse ces putains de barrières ? Dis-le moi ! Tu ne sais pas ce que j'ai vécu pendant cette séparation. Même Maât ne le sait pas. Je couchais à droite à gauche pour tenter de retrouver les sensations que j'avais avec lui et que je venais de perdre. J'ai également sombrer dans l'alcool pour oublier tous ces moments passés avec lui que je chérissais de tout mon être. Et pour terminer, je me suis fais viré parce que je ne pouvais faire abstraction de mes sentiments pour lui et du manque qu'il me causait. Oui, j'ai failli tuer quelqu'un à cause de mon manque de concentration lors de mon service. J'étais désemparé, perdu et complètement désespéré de ne plus le voir ni de le toucher. Alors ne me dit pas que Maât n'est qu'un simple jouet, une marrionnette avec laquelle je m'amuse. Tu n'as pas le droit ! Et jamais je ne te laisserais dire ça ! Je ne peux plus me passer de lui. J'irais jusqu'à mourir pour lui si je le pouvais. Je me sacrifierai pourqu'il soit heureux. Je l'aime. Tu peux le comprendre ça ? Je l'aime comme jamais je n'ai aimé personne. Sans lui je ne suis rien. Alors ne t'avises pas de me le retirer car je ne pourrais vivre sans son amour.Tu peux alors me traiter de lâche si tu le souhaite mais pas concernant Maât, ou du moins plus maintenant.

Scotty avait les larmes aux yeux. Rien que de penser que Maât pourrait le être retiré été une sensation désagréable même insupportable. Le jeune Matthews se retourna alors violement tournant le dos à Romain, relevant ses bras pour que ses mains viennent se poser derrière sa tête. Il soupira et reprit peu à peu son calme. Dès qu'il fut à nouveau serein, il reprit sa position de départ et fixa avec insistance le jeune marié de ses magnifiques yeux bleus. Et il réalisa enfin une des paroles de ce dernier.

- Comment ça "il ne m'aurait jamais demandé de venir vivre avec lui" ? Son regard devint alors confus. Il fronssa les sourcils ne comprenant pas où Romain voulait en venir. Que savait-il que Scott ne savait pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott Lun 1 Mar 2010 - 14:14

Ce que tu lui as fait…


Le nez de Romain se pinça, ainsi que ses lèvres dans une grimace de désaccord. Comment Scott osait-il remettre la faute de leur éloignement sur ses épaules ? Il n’était pas un boomerang ! Lorsqu’on le lançait loin, il ne revenait pas ! Voilà pourquoi il n’était jamais venu rassurer l’ancien cuisinier sur son amitié. A quoi bon chercher à faire un pas vers une personne qui vous chasse arbitrairement de sa vie, et qui vous à déjà jugé coupable d’un crime que vous n’avez aucunement l’intention de commettre ? Romain estimait valoir mieux que ça. Il estimait que Scott aurait dû avoir confiance en lui et en l’amitié qu’ils se portaient.

« Putain, j’hallucine le connard ! Tu me connais tellement mal, Matthews ! » s'emporta Romain d’un ton qui fit se retourner les deux hommes accoudés à la caisse, et qui zappa la dernière question du grand brun. « Je n’en reviens pas ! »

Outre ce que Scott venait de dire à propos de leur propre relation, ce qui heurta énormément Romain, ce fut les menaces déguisées du grand brun. Selon ses propres mots, Romain ne devait pas « s’aviser de lui retirer Maât ». Si non quoi ? Il allait lui arriver des bricoles ? Comment Scotty pouvait-il ne serait-ce qu’imaginer que Romain était capable d’une telle chose ? S’il n’était pas autant énervé à cet instant, il en rirait à gorgé déployée tant cet acte lui semblait fou.

« Tu crois réellement que je veux te l’enlever ? » Romain secoua la tête avec mépris. Il essaya de chasser de ses lèvres son sourire amer. « Que tu l’acceptes ou non, nous sommes tous les deux les hommes de sa vie et moi aussi je l’aime. Pas de la même façon que toi, mais ça n’enlève rien à l’affection que j’éprouve pour lui. Maât est important pour moi, et ce qui est important à ses yeux l’est aussi aux miens. Même toi ! »

Conscient qu’ils étaient observés, Romain baissa d’un ton tout en s’approchant de Scotty, son regard noisette planté dans les iris bleus.

« Ça me coûte de le dire (et dans ses yeux il y avait ces larmes qui refusaient de couler), mais s’il doit un jour choisir entre ton amour et mon amitié, je perds la partie. Je ne me fais aucune illusion là-dessus, il te choisira parce qu’il est amoureux de toi. Vous êtes fait l'un pour l'autre. Alors même si je trouve qu’il va trop vite en besogne en se remettant avec le crétin que tu es, je ne suis pas assez stupide pour ne pas le soutenir dans son choix. Il te veut et je ne ferais rien qui aille à l’encontre de son désir. J’irais même jusqu’à t’accorder le bénéfice du doute et à te faire des courbettes s’il le faut pour prouver ma bonne foi. »

Il n’y avait que deux hommes d’importance dans la vie de Romain, deux hommes qui faisaient office de pilier soutenant son univers, et Maât était l’un de ces deux-là. Scott n’avait pas idée à quel point Romain pouvait s’oublier pour le jeune présentateur. Pour lui, il était prêt à ranger de côté son orgueil, ses envies et ses craintes, tout comme il était prêt à se dresser devant quiconque lui ferait du mal.

« Par contre, que ça soit bien clair entre nous deux Scott ; je t’ais à l’œil. Si jamais tu venais à trahir à nouveau la confiance qu’il place entre tes mains, même ton frère Conner ne te protégera pas de mon courroux. Suis-je bien clair ? » Un léger sourire provocateur se dessina sur ses lèvres. « Maintenant, si tu veux que l’on parle de nous et de ces putains de barrières que tu nous a imposés, pourquoi pas. Autant se cracher une bonne fois pour toute à la gueule notre rancœur. Alors, je commence : je t’en veux Scott, voilà pourquoi je ne suis pas venu vers toi. Tu n’as pas idée à quel point. Je te croyais mon ami et toi, tu m’as tourné le dos pour des raisons absurdes. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott Lun 1 Mar 2010 - 20:38


« La vie nous éloigne
bien plus des êtres
que la mort. »

Robert Charbonneau

- Comment ça "il ne m'aurait jamais demandé de venir vivre avec lui" ?
- Putain, j’hallucine le connard ! Tu me connais tellement mal, Matthews ! Je n’en reviens pas !

Scotty porta son regard sur les deux cassiers qui désormais les fixait avec insistance comme s'il se passait enfin quelque chose de bien et de divertissant dans leur journée de travail. Qu'ils écoutent, le jeune Matthews pouvait très bien supporter sa "discussion" avec en public. Au moins le docteur en biologie marine ne pourrait pas se confier à Maât et lui mentir sur cette rencontre. Bien qu'il ne ferait certainement jamais ce genre de manipulation. Mais mieux valait être trop prudent que pas assez.

- Tu crois réellement que je veux te l’enlever ? Que tu l’acceptes ou non, nous sommes tous les deux les hommes de sa vie et moi aussi je l’aime. Pas de la même façon que toi, mais ça n’enlève rien à l’affection que j’éprouve pour lui. Maât est important pour moi, et ce qui est important à ses yeux l’est aussi aux miens. Même toi ! Le cuisinier avait vraiment l'impression d'être un lourd fardeau pour Romain. Le ton sur lequel il avait employé le "Même toi" ne lui plut guère. Il soupira une nouvelle fois alors que Romain baissait sa voix, ne voulant certainement pas révélé ses petits secrets aux deux spectateurs du Grocer's Shop. Ça me coûte de le dire, mais s’il doit un jour choisir entre ton amour et mon amitié, je perds la partie. Je ne me fais aucune illusion là-dessus, il te choisira parce qu’il est amoureux de toi. Vous êtes fait l'un pour l'autre. Alors même si je trouve qu’il va trop vite en besogne en se remettant avec le crétin que tu es, je ne suis pas assez stupide pour ne pas le soutenir dans son choix. Il te veut et je ne ferais rien qui aille à l’encontre de son désir. J’irais même jusqu’à t’accorder le bénéfice du doute et à te faire des courbettes s’il le faut pour prouver ma bonne foi.
- Tu sais si ça te coute autant, tu pourrais simplement te la femer et tout irait pour le mieux. Tu ne crois pas que j'ai raison ? Apparement non. Scott n'avait pas raison puisque Romain continua sur sa lancée.
- Par contre, que ça soit bien clair entre nous deux Scott ; je t’ais à l’œil. Si jamais tu venais à trahir à nouveau la confiance qu’il place entre tes mains, même ton frère Conner ne te protégera pas de mon courroux. Suis-je bien clair ? Maintenant, si tu veux que l’on parle de nous et de ces putains de barrières que tu nous a imposés, pourquoi pas. Autant se cracher une bonne fois pour toute à la gueule notre rancœur. Alors, je commence : je t’en veux Scott, voilà pourquoi je ne suis pas venu vers toi. Tu n’as pas idée à quel point. Je te croyais mon ami et toi, tu m’as tourné le dos pour des raisons absurdes.
- Tu ne me fais pas peur Romain. Et sache que tu pourrais même mettre tes deux yeux sur moi que ça ne me ferait ni chaud ni froid. De plus laisse mon frère en dehors de ça. Je ne lui ai jamais rien demandé et je ne l'ai jamais laissé dicter ma vie. La preuve, il était contre ma relation avec Maât et pourtant je suis resté avec lui pendant un long moment avant qu'il ne ma largue. Les yeux bleus de Scotty se posèrent une fois de plus sur les deux cassiers. Il souria sans vraiment le vouloir car les deux compagnons tendaient leurs oreilles dans leur direction.Tu veux la vérité ? Très bien. Le "connard" va te faire savoir ce qu'il pense d'un petit merdeux comme toi ! Il se redressa, déposa son sac en bandoulière dans le panier qu'il avait attrapé à l'entrée du magasin et craqua ses doigts. Tu m'en veux ? Ok ! Mais toi, en ce moment, tu m'énerves et tu me fais plus que chier ! Bonne soirée. Finit-il par dire.

Il reprit donc son panier et tourna le dos à Romain avant de partir. Le pire dans tout cela, c'était que Scotty n'en voulait pas au jeune Parker. Certes il s'était emporté mais ce qu'il avait dit, il ne le pensait pas vraiment. Il préféra donc lui faire faux bond avant de sortir une chose qu'il pourrait regretter plus tard. C'était sans doute mieux ainsi. Le cuisinier retourna donc à ses quelques courses pour se diriger au rayon des féculents pour acheter les quelques ingrédients nécessaires et indispensables pour faire un bon gâteau à son meilleur ami. Il s'arrêta devant la farine et prit un paquet. Il était à moitié ouvert mais Scott ne le remarqua pas. C'est pourquoi, lorsque Romain revint à la charge avec encore un taux de paroles inconsidérées de sa part, la poudre contenue dans la paquet se retrouva sur les vêtements de ce dernier et sur son visage. Il s'était tourné vers le jeune marié avec surprise que le paquet n'avait pas tenu. L'ancien comateux ne put s'empêcher de sourire face à cette situation plus qu'ironique. Celui qui l'avait attaqué se faisait agresser en retour. Si c'était pas le destin ! Les choses sont vraiment bien faite parfois.

- Désolé. C'était pas voulu. Mais en même temps... Scott, avec un regard et un sourire malicieux, déversa alors le reste de la farine sur Romain, heureux de ce qu'il entreprenait. ...Tu l'as bien mérité ! Sale petit farineux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott Jeu 4 Mar 2010 - 6:06

Ce que tu lui as fait…


Le sang de Romain ne fit qu’un tour. Comment était-ce possible d’en être arrivé là ? Scott opta pour la fuite plutôt que pour l’affrontement, laissant la colère du jeune homme sur sa faim. Romain aurait mille fois préférés que Scott lui balance un tas de vacheries à la gueule plutôt qu’il ne s’en aille avec cet air indifférent. Pourquoi diable n’avait-il pas ne serait-ce que daigné contredire quelques-uns de ses arguments, histoire de prouver au jeune homme que quoiqu’il en pense, il comptait encore un peu ? Mais non, par son silence, l’ancien cuisinier avait porté crédit aux mots acerbes de Romain, et pire encore, il lui avait donné un autre coup au cœur.

Piqué à vif, le jeune homme démarra encore une fois au quart de tour. Il déposa brusquement son panier à ses pieds et suivit à la trace son ancien ami en maugréant. Il ne cessait de le maudire entre ses dents serrées, bien décidé à en découdre une bonne fois pour toute. Ce n’était plus pour Maât qu’ils se disputaient mais pour eux-mêmes. Pour leur relation qui s’était dégradée au fil du temps. Romain en voulait terriblement à Scotty de l’avoir abandonné sans raison valable. Il ressentait le besoin de lui faire payer cet éloignement, de lui cracher au visage son venin gardé depuis bien trop longtemps enfuit en lui, car ce venin commençait à le ronger de l’intérieur.

« Je suis loin d’en avoir fini avec toi, Matthews ! »

Alors que Scotty s’emparait d’un sac de farine, celui-ci perdit son contenu sur la tête, le visage et les vêtements de Romain. Le jeune homme fut rapidement fariné de la tête aux pieds, aidé par un Scotty malicieux qui n’hésita pas à en rajouter une couche en vidant la fin du sac sur le haut de son crâne. Les sourcils froncés et toujours parfaitement immobiles, comme stupéfié par tant de bêtise, le jeune océanologue lâcha avec une pointe d’amusement difficilement dissimulable… car après tout, il avait toujours trouvé ce genre de connerie assez drôle :

« Et en plus tu trouves ça marrant ! Presque 26 ans et toujours un grand gamin ! Va t’acheter des légos ! »

Romain dodelina de gauche à droite la tête pour faire tomber la farine à ses pieds. Il s’épousseta le visage du bout des doigts, puis il recula de quelques pas. Ce petit accident avait au moins le mérite d’avoir détendu un peu l’atmosphère. La colère de Romain s’était assagie. Elle s’en était retournée au fond de lui, là où personne ne pouvait l’apercevoir. En bon sanguin, Romain démarrait aussi vite qu’il s’adoucissait.

« J’ai rien mérité du tout, tu sais… » dit-il bien plus posément en secouant ses vêtements et en s’éloignant très lentement. « J’ai simplement dit ce que je pensais. Ça me fait mal de savoir que je ne compte plus à tes yeux, alors que j’ai toujours cherché à te soutenir. » Il évita délibérément son regard, faignant porter toute son attention sur la farine qui continuait de valser en petite poussière autour de lui. « J’ai réellement cru que nous étions amis… que tous ce qu’on avait vécus tous les deux… nos délires et tout… ça voulait dire quelques choses. Apparemment non. »

Romain osa finalement croiser quelques secondes les iris bleus de Scotty, puis tout en continuant de s’éloigner à reculons, il enchaîna :

« Maintenant, je sais à quoi m’en tenir entre nous. Je veux simplement que Maât soit heureux. Et si son bonheur passe par toi, je l’accepte. » Il esquissa un sourire. « Au fait, j’espère que tu as conscience que je me vengerais un jour pour la farine ? »

Sur les lèvres de Romain, un sourire revanchard et espiègle était apparu. Il y avait sur son visage un petit air bagarreur qui promettait une belle et hilarante vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott Dim 7 Mar 2010 - 23:52


« La vie nous éloigne
bien plus des êtres
que la mort. »

Robert Charbonneau

- Et en plus tu trouves ça marrant ! Presque 26 ans et toujours un grand gamin ! Va t’acheter des légos !
- Bah écoute, avec un excellent modèle devant soi, on ne peut que se mettre à son si haut niveau de gaminerie.
- J’ai rien mérité du tout, tu sais… J’ai simplement dit ce que je pensais. Ça me fait mal de savoir que je ne compte plus à tes yeux, alors que j’ai toujours cherché à te soutenir. J’ai réellement cru que nous étions amis… que tous ce qu’on avait vécus tous les deux… nos délires et tout… ça voulait dire quelques choses. Apparemment non. Maintenant, je sais à quoi m’en tenir entre nous. Je veux simplement que Maât soit heureux. Et si son bonheur passe par toi, je l’accepte. Au fait, j’espère que tu as conscience que je me vengerais un jour pour la farine ?

Scotty l'avait regardé ou plutot fixé pendant tout son long discour. Et il rigolait vraiment comme un gamin qui avait presque 26 ans. Sur ce point Romain avait raison. Cependant, pour les conneries, il était également très bien placé d'après les derniers souvenirs de Scott de son année 2009 et l'océanologue était bien pire que lui.

- Mais on est ami. Enfin je le croyais encore jusqu'à ce que tu viennes me parler sur ce ton. C'est juste que j'étais dans une mauvaise période et que j'essayais d'éviter toutes les personnes qui se rattachaient à lui parce qu'il manquait trop. Et en te voyant, je ne pouvais m'enlever son visage de ma tête. C'était trop difficile pour moi donc j'ai préféré couper les ponts un moment pour l'oublier. Je serais peut-être revenu vers toi s'il n'y avait pas eut mon coma et si j'avais réussi à l'oublier. Mais tout ne c'est pas vraiment déroulé comme je le souhaitais. Et... Et je m'en excuse...

Il finit par baisser la tête, observant toute la farine qu'il avait mis à terre et celle que Romain avait retiré de ses vêtements. Scotty avait toujours ce léger sourire au coin des lèvres en voyant cette poudre blanche sur le sol. Il n'avait pas fait exprès au départ. Mais le final fut exemplaire. C'était à écrire dans les annales et ça serait surement écrit dans son journal qu'il tenait depuis son réveil sur les conseils de son psychologue.

- J'attends ta vengeance avec impatience. Te connaissant, je sais que tu ne vas pas manquer d'imagination. Il rigola encore une fois alors qu'il relevait à nouveau son visage. Je sais pas si tu vas accepter mais... J'ai quelques courses à faire. Ca te dit de m'accompagner pour discuter ?

Le jeune Matthews commença alors sa route et repris un paquet de farine au passage, vérifiant cette fois-ci qu'il était bien fermé, et il continua. Il n'attendit pas Romain, pensant qu'il en avait fini avec lui et qu'il préférait en rester là pour aujourd'hui. scotty le comprenait et ne chercherait pas à lui faire faire une chose qu'il n'aurait pas voulu. Ce n'était pas son style et cela ne le saurait jamais. Il préférait que son ami prenne du recul et revienne vers lui une fois la tempête passée. Après tout, s'ils devaient repartir sur de bonnes bases, mieux valait que les deux compagnons ne soient pas dans l'obligation de le faire. Mais plutot qu'ils aient l'envie et le désir d'accomplir ce geste. Scott le voulait. il ne restait plus que le jeune Parker pourque leur amitié reprenne vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott Jeu 11 Mar 2010 - 9:40

Ce que tu lui as fait…



Immobile un instant, Romain regarda Scott s’éloigner dans l’allée du magasin. Il comprenait très bien ce qu’il lui disait là, sans pour autant l’accepter. Romain n’avait rien demandé dans toute cette histoire. Il n’avait pas exigé à ce que Scotty s’éloigne parce qu’il n’était plus avec Maât. Il n’avait pas émit le souhait de perdre un ami. On avait pris la décision pour lui, arbitrairement sans qu’il n’ait son mot à dire. Si le coup de couteau porté par le jeune Matthews avait laissé une cicatrice, Romain pouvait la pardonner. A quoi bon s’évertuer à lui en vouloir plus longtemps ? Le jeune homme n’aimait pas être en froid avec quelqu’un. Cela lui demandait toujours beaucoup trop d’énergie que de haïr.

« T’es qu’un crétin ! » s’écria Romain. « Ne me refait plus jamais un coup pareille si tu tiens à ta gueule d’amour ! »

Il retourna rapidement chercher son panier laisser plus loin pour rejoindre Scotty. Romain avait décidé d’accepter de tout recommencer à zéro. De repartir sur de bonnes bases. Ce n’était pas un grand sacrifice pour lui que de pardonner, car après tout, c’était une chose qu’il faisait toujours après un moment.

« Je ne sais pas si on te la dit, mais pendant ta période à l’hôpital, je suis venu te voir. Pas tous les jours, mais je venais voir si tu allais bien. » Il se saisit au passage d’une bouteille de chantilly qu’il déposa dans son panier. « Je ne dis pas cela pour que tu me remercies, mais je voulais juste que tu saches que j’étais quand même là pour toi malgré tout. Maintenant sujet clos, n'en parlons plus. »

Tout en continuant de serpenter les allées du magasin, il le bouscula de l’épaule amicalement. Exit les reproches, et bonjour la bonne humeur. Romain savait très vite monter sur ses grands chevaux et aussitôt en descendre pour redevenir ce jeune homme pétillant et sympathique que beaucoup de monde connaissait.

« Je suppose que t'es impatient de vivre avec lui ? »

Romain avait posé cette question d’un ton neutre tout en parcourant des yeux les paquets de céréales posés sur l’étalage. Il n’avait toujours aucune idée que Maât ne lui avait toujours pas demandé de vivre avec lui. Pourtant, il semblait évidant pour Romain que son meilleur ami ne souhaitait plus perdre de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott Jeu 18 Mar 2010 - 10:26


« La vie nous éloigne
bien plus des êtres
que la mort. »

Robert Charbonneau

Le jeune Matthews fut heureux de constater que Romain l'avait suivi après lui avoir demandé s'il pouvait simplement discuter comme avant entre amis. Apparement les rancoeurs étaient finies pour les deux hommes ce qui faisait le plus grand bien pour Scott qui ne se voyait pas avoir une relation plutot négative avec l'océanologue sachant qu'il avait été un très bon ami et qu'en plus il était le meilleur ami de Maât.

- Je ne sais pas si on te la dit, mais pendant ta période à l’hôpital, je suis venu te voir. Pas tous les jours, mais je venais voir si tu allais bien. Je ne dis pas cela pour que tu me remercies, mais je voulais juste que tu saches que j’étais quand même là pour toi malgré tout. Maintenant sujet clos, n'en parlons plus.
- Non je ne savais pas. On ne me parle pas beaucoup de cette période. Surement parce que c'est trop douloureux pour eux d'en parler. Pourtant, ça ne me dérange pas du tout. J'aimerais bien savoir qui est venu me voir ou non. Et je te remercie quand même parce que je le veux bien et pour tout car malgrès les distances que j'avais mis entre nous tu es resté. Merci.

Il lui adressa un grand sourire, ravi d'apprendre qu'il n'y avait pas eut que sa famille de présent dans cette foutu chambre d'hôpital et heureux de voir que Romain ne l'avait pas rejetté comme lui l'avait fait. C'était un ami et un Vrai. Maintenant, Scotty savait qu'il pouvait toujours compter sur lui. Il en avait mis du temps pour comprendre. Mais aujourd'hui, il savait et comprenait l'amitié que lui portait Romain et fut content de contaster qu'il ressentait la même chose dans leur relation.

- Ca me fait plaisir qu'on recommence tout à zéro. Même plus que ça. On a partagé tellement de chose ensemble que cette situation me dérangeait au final même si je ne trouvais pas d'autres choix que ce que j'ai fait, que ce que je t'ai fais subir. En espèrant que tout redevienne comme avant et je ferais tout pour que se soit le cas. C'est promis. Maintenant on peut dire que le sujet est clos !

Le jeune Matthews s'approcha alors des oeufs et en prit une petit dixaine pour en avoir un petit stock après que son gateau soit fait. Puis les deux hommes repartirent et continuèrent leur petit chemin dans le Grocer's Shop.

- Je suppose que t'es impatient de vivre avec lui ?
- Quoi ? Tu me parles de quoi, là ? Rétorqua Scott, surpris par ce qu'il entendait. Il réfléchit quelques instants : Maât, impatient, vivre avec lui... Il veut que j'emménage avec lui ? Le cuisinier s'arrêta d'un seul coup et fixa le jeune Parker de ces yeux bleus, se demandant s'il avait bien compris ce qu'il venait de lui demander. Et si c'était bien le cas. Scott ne saurait quoi répondre pour le moment. C'était si soudain, si surprenant qu'il en resta la bouche ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott Lun 22 Mar 2010 - 12:33

Ce que tu lui as fait…



Tout pouvait donc repartir à nouveau sur de bonnes bases. Romain était content de pouvoir enfin déposer les armes. Il n’était pas le style de jeune homme à aimer rester en froid indéfiniment avec quelqu’un, surtout s’il avait beaucoup aimer la personne par le passé… ce qui était le cas avec Scotty. Ensemble, les deux hommes continuèrent à flâner à travers les allées, récupérant ce qu’ils avaient à acheter. Lorsque Scotty s’arrêta pour s’étonner de la futur demande de Maât, Romain se raidit. Il comprit aussitôt qu’il avait fait une gaffe. L’information était tombée trop tôt. Il venait de gâcher l’effet de surprise et de romantisme de Maât, et si celui-ci venait à le savoir, il allait sans doute lui en vouloir.

La tête rentrée entre les épaules, Romain se tourna vers le jeune Matthews. Il fit une légère grimace qui déforma son beau visage. L’index tendu vers lui, il le secoua plusieurs fois alors que sa voix s’élança, légèrement paniquée :

« Oh non, non, non, non, non… il ne t’a encore rien demandé ? Quel con je fais ! Il va me tuer s’il sait que j’ai lâché l’info avant lui. »

Romain s’approcha près de Scotty très sérieusement. Il ne voulait pas d’histoire avec Maât. C’était bien la dernière personne avec qui il désirait se disputer. Comment avait-il pu lâcher aussi facilement ce genre de chose ? Il avait l’impression d’avoir trahit un grand secret.

« Il compte te demander d’emménager avec lui. C’est un désir qui l’habite depuis longtemps. Il veut réellement aller de l’avant car il t’aime. Par pitié, Scott, ne lui dit pas que je te l’ai dis. Il va me casser la tête en deux s’il venait à savoir que je l’ai balancé. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott Jeu 25 Mar 2010 - 20:20


« La vie nous éloigne
bien plus des êtres
que la mort. »

Robert Charbonneau

- Je suppose que t'es impatient de vivre avec lui ?
- Quoi ? Tu me parles de quoi, là ? Il veut que j'emménage avec lui ?
- Oh non, non, non, non, non… il ne t’a encore rien demandé ? Quel con je fais ! Il va me tuer s’il sait que j’ai lâché l’info avant lui.

BINGO ! Romain venait de tout comprendre. Scotty n'avait pas encore entendu tout ce qu'il avait dit quelques secondes plus tôt. Le jeune Parker venait de révéler une future demande d'emménagement et dans un sens, le cuisinier ne lui en voulait pas. Cela l'arrangeait même car devant Maât, il n'aurait pas su comment réagir ni quoi dire. Cela aurait été si soudain que qu'il n'aurait pu dire si oui ou non il voulait emménager.

- Il compte te demander d’emménager avec lui. C’est un désir qui l’habite depuis longtemps. Il veut réellement aller de l’avant car il t’aime. Par pitié, Scott, ne lui dit pas que je te l’ai dis. Il va me casser la tête en deux s’il venait à savoir que je l’ai balancé.
- Wouah ! C'est tout ce que j'ai à dire pour le moment. En réalité, c'était surtout la seule chose que le jeune Matthews ait pu prononcer sous l'effet de cette bombe. Finalement, il réussit à reprendre le dessus même si cette gaffe était encore bien ancrée en lui et pour un long moment. Ce n'était pas tous les jours que l'on vous annoncait que votre copain veut emménager avec vous, en sachant surtout le passé commun de Maât et Scott. Ne t'inquiète pas, je ne lui dirais rien. Et puis s'il venait à le savoir, je l'empêcherais de te casser la tête en deux car une tête, ça peut toujours servir. De plus, pourquoi abîmer un si beau visage ? Ton mari ne serait certainement pas d'accord avec ça. Il rigola.

Scotty n'avait jamais vraiment connu le compagnon de son ami. Il l'avait entrevu quelque fois. Mais jamais il ne lui avait été présenté concrêtement. Ce n'est qu'en marchant sur Apple Road pour se promener qu'il l'avait vu. Bel homme. Romain avait bien choisi selon l'opinion du cuisinier. Cependant, il n'attaignait pas l'attirance et l'emprise que Maât avait sur lui. Le jeune Blythe avait ce pouvoir sur Scott. le savait-il ou non ? Il n'en avait aucune idée car il n'avait jamais osé lui avouer ce détail. Certes, l'ancien comateux lui disait qu'il l'aimait. Mais jamais il n'avait pu dire au présentateur qu'il serait prêt à tout pour le garder près de lui, pour l'aider dans la difficulté et le doute. Maât était la personne à laquelle Scotty tenait le plus au monde. Sans lui, il n'était plus rien et cela se confirmait lorsque l'on savait comment il s'était comporté lors de leur rupture.

- Merci... Prononça Scott sans vraiment savoir pourquoi. Je sais pas pourquoi je te dis ça. Mais c'est ce que je ressens en ce moment car ça me fait plus peur qu'autre chose. Je l'aime comme personne. Mais tu crois qu'on est fait pour être ensemble ? Enfin je veux dire, je veux vivre avec lui. Mais est-ce que je suis prêt à emménager avec lui aussi rapidement en connaissant notre passé à tous les deux ?

Le doute s'emparait de Scott. C'était bien la première qu'il ressentait une chose comme celle-là et cela l'apeurait. Peut-être que Romain pourrait éclaircir certains points car en attendant, le jeune Matthews ne savait toujours pas par quoi répondre. Si l'océanologue avait était son amant et petit-ami, le cuisinier l'aurait laissé en plan sans aucune réponse. Il aurait fuis à grandes enjambées pour ne pas avoir à répondre à cette demande d'emménagement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott Ven 2 Avr 2010 - 14:37

Ce que tu lui as fait…



Son panier de courses à la main, Romain marcha vers les caisses, s’arrêtant derrière une grand-mère qui le dévisagea quelques secondes d’un œil étonné. La farine dans ses cheveux et ses vêtements ne passait pas vraiment inaperçue malgré sa petite séance d’époussetage. Tranquillement, alors qu’il écoutait les inquiétudes profondes de Scotty face à la future demande d’emménagement de Maât, il déposa sur le comptoir ses articles, derrière ceux de la mégère qui s’empressa de déposer une barrette « nouveau client » entre ses propres achats et ceux de Romain.

« Tu ne devrais pas te poser tant de questions. » suggéra le jeune océanologue en haussa légèrement les épaules et en baissant la voix pour ne pas être entendu des caissiers. « Laisse aller les choses et va y au feeling. »

Même si une toute petite partie de Romain aurait préféré garder Maât pour lui tout seul, il était bien obligé d’admettre que Scotty était un être important pour son meilleur ami. Il était celui qui le rendait heureux. Plus que n’importe qui d’autre sur cette fichue terre, Scott était fait pour Maât, et l’inverse était également vrai. Romain savait que ça ne serait pas une partie de plaisir et qu’ils auraient à affronter bien des épreuves pour parvenir à la stabilité d’un couple uni et heureux, mais il avait confiance en l’un et en l’autre. L’amour qui les unissait aurait forcément un jour ou l’autre raison du moindre obstacle.

« Si tu en à envie, fait-le, Scott. Ce que je pense ou ce que les autres pensent on s’en tamponne sérieusement. Ce n’est pas nous qui allons devoir nous réveiller chaque matin à côté de cette tête de mule ! Si la première chose que tu souhaites voir en ouvrant les yeux c’est son visage d’ours mal léché et si la dernière personne contre laquelle tu as envie te blottir avant de t’endormir c’est lui, alors fonce et arrête de te poser 36.000 questions. Même si c’est pour foncer droit dans le mur, va-y avec le sourire. Au moins, vous n’aurez eu aucun regret à essayer. »

Après avoir vider son panier sur le petit tapis roulant de la caisse, il rangea ce dernier sous le comptoir métallique avec les autres. Son regard ne se décrochait pas des yeux bleus océan de Scotty. Romain espérait que son ami prenne la bonne décision. Qu’il n’ait pas peur de l’inconnu et des épreuves qui l’attendait. La route serait peut-être longue et fastidieuse, mais une fois au bout du chemin, la satisfaction du chemin parcouru n’en serait que plus grande.

« Je me suis marié sur un coup de tête à Las Vegas avec David et regarde, nous sommes toujours ensemble. Six années de bonheur que je ne regrette pas. Tu sais, l’air de rien, ce n’est pas si compliqué de vivre à deux. Tant que l’amour, la confiance et la passion sont-là, il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott Lun 5 Avr 2010 - 18:15


« La vie nous éloigne
bien plus des êtres
que la mort. »

Robert Charbonneau


- Tu ne devrais pas te poser tant de questions. Laisse aller les choses et va y au feeling. C'était facile à dire pour lui. Mais Scotty se posait vraiment beaucoup trop de question. Peut-être que finalement Romain avait raison. Le feeling, il n'y avait peut-être que cela qui comptait. Si tu en à envie, fait-le, Scott. Ce que je pense ou ce que les autres pensent on s’en tamponne sérieusement. Ce n’est pas nous qui allons devoir nous réveiller chaque matin à côté de cette tête de mule ! Si la première chose que tu souhaites voir en ouvrant les yeux c’est son visage d’ours mal léché et si la dernière personne contre laquelle tu as envie te blottir avant de t’endormir c’est lui, alors fonce et arrête de te poser 36.000 questions. Même si c’est pour foncer droit dans le mur, va-y avec le sourire. Au moins, vous n’aurez eu aucun regret à essayer.

Les deux hommes étaient arrivés aux caisses et Romain avait pris les devants à déposant ces courses sur la tapis roulant. Scotty attendait donc derrière lui alors que lui ne le lâchait pas du regard. L'ancien comateux réfléchissait à ce que venait de lui dire son ami retrouvé. Il avait raison. Il avait totalement raison. Sachant que le cuisinier était éperdument amoureux de Maât, il devait tenter le tout pour le tout et accepter cette demande d'emménagement car sinon il s'en voudrait à mort et il se demanderait chaque jour : pourquoi avoir refusé ? Et est-ce que ça aurait marcher ?

- T'as surement raison. Lui répondis-je premièrement. Mais ça me fait quand même peur. Enfin, non, c'est pas de prendre la décision qui me fait peur mais plutôt ce qui va se passer dans un futur proche. Si je dis oui, je veux pas une nouvelle fois m'en prendre plein la gueule ou que l'on soit finalement pas fait pour habiter ensemble...
- Je me suis marié sur un coup de tête à Las Vegas avec David et regarde, nous sommes toujours ensemble. Six années de bonheur que je ne regrette pas. Tu sais, l’air de rien, ce n’est pas si compliqué de vivre à deux. Tant que l’amour, la confiance et la passion sont-là, il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas.
- Si y'a plein de raisons. De un, David et toi s'est différent de Maât et moi. De deux, tout ce qu'on a traversé pourrait refaire surface. Et de trois, je... Je... Je l'aime. Scott fit une légère pause pour réfléchir avant de reprendre. Je l'aime tellement... Je ne pourrais vivre sans lui. Il reprit ses esprits alors que les courses de Romain avançaient sur le tapis roulant et qu'il pouvait enfin mettre les siennes. Tu as raison. Je l'aime et je veux passer ma vie avec lui. Ca serait peut-être sur un coup de tête que j'accepterais mais je ferais tout pour que ça fonctionne entre nous. Et ça, je peux te le jurer. Finit-il par dire en déposant mes premiers articles sur le tapis.

Lorsque l'ancien comateux eut enfin payé à la suite de Romain, tous deux commencèrement leur marche pour sortir du Grocer's Shop. Scotty reprenait peu à peu confiance en lui et en son couple. Romain l'avait aidé bien qu'il ne devait sans doute pas l'avoir remarqué. Le jeune océanologue et le cuisinier avaient déjà partagé beaucoup de choses ensemble. On pouvait dire qu'ils se connaissaient plutôt bien même si un brusque éloignement avait surgi. Mais tout ceci était désormais oublié. Et les deux hommes pouvaient repartir sur un bon pied comme auparavant.

- En tout cas, ça m'a fait plaisir de te revoir et qu'on remette tout en place comme avant. Lui dit-il alors qu'ils sortaient du commerce pour se retrouver à Ocean Grove, leur quartier résidentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott Dim 11 Avr 2010 - 20:45

Ce que tu lui as fait…



Une fois leurs achats respectifs payés, les deux hommes sortirent sur le parking. La nuit commençait à tomber sur le quartier et les lampadaires s’allumaient petit à petit. Romain était lui aussi très content de renouer avec Scotty. Il ne se voyait pas faire la tête plus longtemps au petit ami de son meilleur ami. Ce n’était pas envisageable pour lui d’être en froid avec l’homme le plus important aux yeux de Maât. Pour ce dernier, Romain était prêt à faire beaucoup de sacrifice, comme celui de ravaler sa fierté et de pardonner son éloignement volontaire au jeune cuisinier.

« Moi aussi, ça m’a fait très plaisir de te retrouver. » dit-il à son tour avec sincérité. « Il faudra qu’on s’organise un truc un de ces quatre ! Histoire d’enterrer définitivement la hache de guerre et de repartir tous les trois du bon pied. »

Romain offrit l’accolade à Scotty puis après quelques échanges de politesse d’usage, ils se séparèrent, chacun prenant une route différente. Le jeune océanologue était en train de s’éloigner vers Appel Road lorsqu’il se souvint qu’il avait une vengeance à mettre à exécution. Il déposa alors son sac de courses sur la pelouse à sa gauche et il sortit de celui-ci la bombe de crème chantilly qu’il avait acheté quelques minutes plutôt. Tout en la secouant, il rejoignit en quelques enjambées Scotty qui s’en allait tranquillement le long du trottoir, ne se doutant visiblement pas que Romain se faufilait derrière lui à pas feutrés.

« Au fait Scotty… » lâcha Romain d’un ton angélique dans son dos. « Je te devais ceci… »

Sans même attendre que le cuisinier se retourne, Romain l’attrapa à la ceinture. Il tira le jeans de son ami juste assez pour pouvoir y enfoncer le bout de la bouteille. Il appuya aussitôt, déversant la crème chantilly à l’intérieur du pantalon dans un Ptich ! sonore. Accompagné d’un rire amusé, Romain déposa un petit baiser sur la joue du jeune homme, puis il lui tapota les fesses pour bien tout plaquer à l’intérieur et enfin, il lui dit simplement, entre deux ricanements : « on est quitte maintenant ! »

A toutes jambes, le jeune océanologue s’en alla, fonçant récupérer ses achats laissés plus loin avant de disparaître sur Appel Road en rigolant toujours bêtement à l’idée d’un Scotty le caleçon remplit de crème fraîche.


SUJET TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Les points sur les i - Scott

Revenir en haut Aller en bas
 

Les points sur les i - Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Maison abandonnée & Grocer's Shop-