hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 into the blue (m/l)

Aller en bas 

Madden Dempsie

messages : 542
name : fernweh.
face + © : oconnell © villeetchuckie, jocdaily.
multinicks : wolfe, hamberlin.
points : 500
age : twenty six.
♡ status : asshole.
work : ink master.
home : empty house on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off (saveria, finn, gaia, lilly)

into the blue (m/l) Empty
Message· · Sujet: into the blue (m/l) into the blue (m/l) EmptyMar 24 Sep - 23:17


i'm flying to the moon again
dreaming about heroin

@lilly caldwell

Portland … C’est qu’il est prêt à en faire des kilomètres pour se taper un rail de coke. L’appel de la drogue est plus fort que les doux messages de Saveria. Ce soir, il n’est pas d’humeur. Quand les démons resurgissent, mieux ne vaut pas être dans le sillage du tatoueur. L’homme laisse place à l’animal, les envies ô combien primaires l’emportent sur la raison. Il vrille, extériorise, se damne. Parce qu’il a envie de se perdre, le môme, de se blottir dans des bras féminins, de tatouer reins et bouches, de punir cuisses et hanches … Il lui faut guère de temps pour choisir sa proie. Madden porte son dévolu sur une délicieuse blonde perchée sur des talons de douze. Assise sur le comptoir, ses guibolles dans le vide, elle charme le barman d’un pochon de cocaïne glissé entre ses seins. Elle est là, sa rédemption. Alors Madden, il sort toutes ses cartes et sa belle gueule cassée fait le reste. Il en faut peu pour que la naïade se pende à ses lèvres. Sa bouche aux effluves d’alcool bon marché cherche sa langue et sans aucune retenue, elle plaque sa main avide, sur son entre-jambe.
La suite se passe de commentaires, parce qu’il n’y a aucune gloire à retirer de ça. Une baise rapide dans les chiottes d’une boîte, rien de plus glauque. Et pourtant, si nécessaire aux yeux du jeune homme. Il se convainc de ne pas mériter mieux. Mieux que du sexe sale avec une fille peu recommandable. Dans sa hâte, il la plaque violemment contre le mur, ses jambes dénudées s’enroulent autour de ses hanches et c’est avec ferveur que la lionne le quémande de reprendre sa bouche. « attends … attends » C’est à n’y rien comprendre, voilà qu’elle stoppe ses couinements pour partir à la recherche d’un deuxième pochon, dissimulé au fin fond de son sac à main. Quelque peu agacé, Madden s’écarte avant de retrouver son sourire de connard à la vue de la poudre blanche. Deux rails pour une défonce rapide. La sauvageonne prend soin de protéger la matière en la disposant sur son paquet de cigarettes et non sur le rebord du lavabo. Elle se dope la première et son hilarité ne tarde pas à être partagée par le tatoueur. Et à nouveau, le ballet des sensations reprend, langues, caresses, elle lui murmure des propos obscènes alors que lui se délecte de l’éclat exacerbé des néons rouges et bleus. Ça, il connaît. La dépendance, le lâcher prise. Pendue à son cou, la jeune femme s’empresse de défaire sa ceinture, mais voilà que sa bouche de tord. Madden se retrouve projeté en arrière et manque de s’étaler au sol, sous la force décuplée de la donzelle. Elle ne prend même pas le temps de s’excuser, qu’elle s’enferme dans les toilettes en dégobillant sa téquila discount. La scène est risible. Tristement risible. Sur le bord du lavabo, des particules de coke trônent encore sur le paquet de clopes. L’appel du vice - auquel Madden répond sans aucune gêne. Il aspire, avale d’une traite et se dirige vers le couloir en ré-agrafant sa ceinture. Lorsqu’il relève la tête, ses rétines défoncées se portent sur une jolie brune, témoin de cette scène affligeante. Le loup la toise, avant de désigner la porte des toilettes, condamnée par son pathétique coup d’un soir. « j’te conseille d’aller à l’étage, elle risque d’en avoir pour un moment ... »

_________________
wherever we stand, wherever we fall, won't matter at all because i will be forever yours. from this moment until the day the curtains close, wherever this goes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the girl with the broken smile.

Lilly Caldwell

messages : 420
name : sow ~ pomeline.
face + © : bruna marquezine — saaya/ava ~ pinterest.
multinicks : mavis ⋅ xavi ⋅ saveria ⋅ roxcy ⋅ blake.
points : 399
age : twenty-one yo (27/01).
♡ status : empty, single.
work : student in political science.
home : @harbor row w/ her parents.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off/ mikkel, tyler, kyle, madden.

into the blue (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: into the blue (m/l) into the blue (m/l) EmptyLun 7 Oct - 20:28

Troisième verre offert et son interlocuteur l'emmerdait profondément. Lilly - Grace - avait lâché un profond soupire, le sourire mielleux qui allait avec et avait laissé ce type dont le nom lui échappait depuis le début de la soirée. Il ne l'intéressait pas, chiant à souhait, se délectant de sa propre personne comme s'il descendait du mont Olympe. Mais Lilly les connaissait déjà, tous ces Dieux perchés sur leur mont, observant le commun des mortels comme les petits gens qu'ils étaient. Elle 'avait pas besoin de ça ce soir, elle voulait autre chose, la vie, la vraie, pas la beauté dorée d'une pseudo vie qu'elle connaissait déjà. Elle n'avait rien de dorée, hormis peut être la cage dans laquelle elle était enfermée. Son dernier shot avalé, la brune s'était dirigée vers les toilettes d'où un parfait inconnu venant de sortir, agrafant au passage sa ceinture. La jeune femme ne cilla pas, trop habituée à ce genre de scènes depuis toujours mais ce dernier l'interpella alors que de sa main droite, elle venait de s'appuyer contre la porte. « Et pourquoi ? » lança-t-elle presque sèchement alors que dans l’entrebâillement, elle observa les restes de traces blanches sur le lavabo, l'odeur immonde d'une personne dégobillant et les délires notoires de la nana toujours enfermée dans les chiottes, l'estomac en vrac. Lilly fit une grimace, immense et fut interdite durant plusieurs minutes. « Eh ! T'es sérieux ? T'aurai pu lui tenir les cheveux au moins. » balança-t-elle à l'individu inconnu tout en refermant la porte derrière elle. Elle n'était pas venue en sauveuse des temps modernes et se fichait éperdument que l'alcool sorte de chaque port de cette pauvre fille qu'elle ne connaissait guère. Lilly fit quelques pas pour rejoindre son interlocuteur qu'elle toisa longuement de son regard de biche puis stoppa celui ci sur la ceinture de ce dernier. « Laisse moi deviner, t'as pas pu terminer, hm ? » questionna-t-elle avec aplomb, son sourire éperdument moqueur aux coins des lèvres. Grace avait cette capacité à harponner n'importe qui, avec ses remarques bien placées, son sourire aguicheur et la tenue de pétasse qui allait avec. Mais loin d'elle l'idée de finir comme cette nana abandonner aux fonds des toilettes comme une vulgaire potiche. Non, Grace, elle voulait juste de l'amusement avec le premiers connard qui passait et saurait à peu près l'intéresser. Pas sûr que cet énergumène soit l’heureux élu. Grace haussa donc les épaules, peu ragoûtée par l'idée de continuer ici sa folle soirée déjà ennuyante à souhait. « Entre le connard du bar et ta princesse vomi, c'est vraiment devenu un endroit pourri ici.. j'me casse.. reste ici si t'as envie. » Non sans attendre une réponse, Grace fit quelques pas vers la porte de sortie et se stoppa un instant pour porter un nouvelle fois son regard sur l'inconnu. Un regard qui lui signifiait simplement : tu me suis, ou pas ?

_________________

she wore a thousand faces
all to hide her own.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Madden Dempsie

messages : 542
name : fernweh.
face + © : oconnell © villeetchuckie, jocdaily.
multinicks : wolfe, hamberlin.
points : 500
age : twenty six.
♡ status : asshole.
work : ink master.
home : empty house on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off (saveria, finn, gaia, lilly)

into the blue (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: into the blue (m/l) into the blue (m/l) EmptyMar 22 Oct - 20:23

Mercredi soir et déjà en vrac … le week-end qui approche ne présage rien de bon. Il y aura des filles, de la weed, de l’alcool et bien plus encore … Un quotidien qu’il nourrit depuis le Texas, depuis qu’il se prend pour un putain de gangster - pour le roi du monde. Ses doigts glissent sur sa ceinture qu’il boucle prestement et sous la mélodie dégueulasse de l’américaine, il sort des chiottes accompagné de relents de bile et d’alcool bon marché. La fille qui lui fait face fronce le nez, visiblement dégoûtée par le spectacle qui se déroule sous ses yeux. Madden contourne sa silhouette, mais la môme l’apostrophe en lui reprochant ardemment son indifférente attitude « parce que j’ai une putain de gueule de prince charmant peut-être ? » L’état de la blonde lui importe peu, en réalité, c’est elle qui fait le choix de se rendre minable. Pourquoi devrait-il lui venir en aide ? Jamais personne n’est venu à son secours lorsque le tatoueur en avait besoin. Chacun sa pierre, chacun sa merde. Ainsi va le monde et c’est pas aujourd’hui que les choses vont changer ...
Les rétines abîmées par la drogue, l’animal distingue néanmoins que son interlocutrice s’est rapprochée de lui et qu’un sourire orne ses lippes maquillées. D’un signe de tête, elle pointe son entrejambe (franchement refroidi par les précédents événements) et lâche de taquine paroles. « elle s’étouffe déjà avec sa bile, inutile de lui en rajouter en bouche. » Propos de connard, attitude qui va avec. Dempsie ne se montre pas sous son plus beau jour et pourtant, il semble demeurer dans le viseur de la jolie brune qui l’invite, à demi-mot, à poursuivre la soirée en sa compagnie.
La poudre le surprend d’un nouvel assaut et alors qu’il descend les quelques marches, son regard se fixe sur la chevelure de l’inconnue, devant lui. Ses mèches sombres dansent au rythme de ses pas et elle, elle fend la foule d’une démarche princière. Cette fille, elle transpire l’assurance et Madden, exalté, se délecte du spectacle. La lumière des stroboscopes percutent son visage et les couleurs, magnifiées, ont raison de lui. Il est ailleurs le môme et à cet instant, il se délecte de l’étrange chaleur qui prend naissance au bout de ses doigts. « attends ... » La lionne ne l’entend pas. Désireuse de se casser de ce trou miteux, elle presse le pas sous le regard appuyé des hommes qui colonisent le dancefloor. Le tatoueur tente de rassembler ses esprits, assez pour que sa main gauche plonge dans la poche arrière de son jean et que sa main droite attrape le bras de la nymphe qui fait volte-face. Interdite, elle le toise avant qu’il ne dévoile dans sa paume, un comprimé coloré. L’instant est trop beau, trop pur et l’artiste refuse de vivre ça sans elle. Qu’elle le rejoigne, dans sa défonce, là où ses démons s’exorcisent … là où il est le plus vulnérable. « prends-le … et on s’casse d’ici. » Dangereuse tentation ...

_________________
wherever we stand, wherever we fall, won't matter at all because i will be forever yours. from this moment until the day the curtains close, wherever this goes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




into the blue (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: into the blue (m/l) into the blue (m/l) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
into the blue (m/l)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: