hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 look what you're makin' me do (b/g).

Aller en bas 
i'm only human after all

Birdy Plath

messages : 577
name : romane ⋅ gajah.
face + © : lucy boynton, © mine ⋅ fall out boy.
multinicks : thalia ⋅ gaia.
points : 612
age : twenty three y.o. (21/02).
♡ status : widow in mourning.
work : unemployed, low key running a drug empire in brisbane.
home : crashing on sören's couch and in juliet's bed on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gaelan ⋅ tobias ⋅ nathaniel ⋅ sören ⋅ peter ⋅ flag ⋅ madd.

look what you're makin' me do (b/g). Empty
Message· · Sujet: look what you're makin' me do (b/g). look what you're makin' me do (b/g). EmptyJeu 26 Sep - 12:59

i never knew it could feel like the room started spinnin'
i never knew it could feel like getting high on just feelings

@gaelan springer // (theme song)

Voilà deux mois que la belle australienne s'était installée à Windmont Bay et un mois qu'elle avait retrouvé son ami de longue date, Gaelan. Birdy prenait ses marques petit à petit, se rapprochait de sa famille et se faisait de nouveaux amis, commençait à apprécier cette nouvelle vie qu'elle s'était créée, mais se construire un nouveau quotidien demandait beaucoup de temps et d'énergie, sans compter qu'elle essayait le plus possible de passer sous le radar des commères de la ville, et la belle n'avait pas encore réussi à rendre visite à Gaelan comme elle l'avait promis. Quand elle s'était levée ce matin-là seulement pour réaliser qu'elle n'avait rien prévu de sa journée, elle s'était dit que c'était là l'occasion de se rendre jusqu'à sa caravane à Pioneer Oak, elle attendit néanmoins que la journée touche à sa fin pour s'y rendre puisque le jeune homme, contrairement à elle, travaillait et n'était peut-être pas disponible en plein après-midi. Elle aurait pu l'appeler pour convenir d'une heure qui les arrangeait tous les deux mais Birdy aimait l'idée de lui faire la surprise alors elle prit son mal en patience et s'occupa comme elle le put. Elle alla faire quelques courses et en profita pour acheter une bonne bouteille de vin - si elle était officiellement sans emploi, elle pouvait officieusement se permettre d'acheter un bon cru. Elle s'occupa ensuite à faire quelques tâches ménagères bien que Sören ne lui avait jamais demandé de le faire, elle estimait simplement qu'elle se devait de participer à la vie collective si elle continuait à loger chez les Westerberg, famille ou pas, c'était naturel pour elle, comme ça qu'elle avait été éduquée. Quand enfin le soleil commença à se coucher, la blonde s'enferma dans la salle de bain pour se préparer et alors seulement le stress commença à pointer le bout de son nez. C'était idiot, elle connaissait très bien Gaelan et ils étaient amis depuis longtemps, pourtant l'idée de partager un moment à deux, en tête-à-tête, dans un lieu aussi étroit qu'une caravane, l'angoissait légèrement. Il avait réveillé quelque chose en elle lorsqu'il lui avait avoué avoir toujours envié Daniel d'avoir eu une femme comme elle à son bras, elle ne savait pas trop ce que ça signifiait mais c'était assez important pour qu'elle se sente coupable vis-à-vis de l'homme qui avait subitement quitté sa vie. Birdy se décida sur une robe blanche baby doll et se maquilla très légèrement à l'exception d'un rouge à lèvres carmin flamboyant. Elle arrangea son carré wavy, ajouta une dernière touche de parfum, et se força à sortir de la maison avant de changer d'avis.
Elle n'eut aucun mal à trouver la caravane pour la simple et bonne raison que Gaelan lui avait donné l'adresse lors de leurs retrouvailles et qu'elle avait eu le temps, depuis, de se familiariser avec son nouvel environnement, assez pour situer les quartiers résidentiels et les rues. La lumière était allumée dans l'habitacle, preuve que le tennisman était chez lui, et Birdy avança d'un pas peu assuré vers la maison mobile. Il ne fallut que quelques courtes secondes pour que Gaelan vienne lui ouvrir quand elle frappa à la porte, et la belle lui offrit un sourire amical en soulevant la bouteille. « J'espère que tu aimes le vin. » Comme si sa vie avant la mort de Daniel était un brouillard, elle ne semblait plus se souvenir de petits détails tels que celui-ci. « Et que je ne tombe pas à un mauvais moment. » Il lui avait dit de passer n'importe quand mais il avait quand même une vie et peut-être était-il déjà accompagné ce soir ou s'apprêtait-il à se rendre quelque part. Mais d'une voix assurante et apaisante, Gaelan l'invita à entrer et Birdy s'exécuta, découvrant l'intérieur petit mais cosy qu'il lui avait décrit il y a quelques semaines. « J'en ai trop fait ? » Demanda-t-elle dans une grimace en baissant la tête pour désigner sa robe. « C'est la première fois depuis des mois que j'ai un semblant de vie sociale alors j'ai saisi l'occasion pour m'apprêter un minimum. » Peut-être un peu trop, elle ne voulait pas que Gaelan se fasse de mauvaises idées à son sujet. C'était la première fois qu'elle sortait depuis très longtemps et ça lui avait fait plaisir de faire un effort, de s'habiller et de se maquiller pour l'occasion, mais elle était peut-être plus apprêtée pour sortir dans un bar que passer sa soirée dans une caravane - elle avait voulu se faire belle, autant pour elle-même que pour Gaelan, mais elle se sentait désormais stupide.

_________________
★ Some legends are told some turn to dust or to gold but you will remember me for centuries and just one mistake is all it will take we'll go down in history.
— — — — —
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaelan Springer

messages : 520
name : sean
face + © : Alexander Zverev livia (ava) angiekerber (sign)
multinicks : benjamin, zachary, carter, kyle, holden
points : 1753
age : 23 yo (nov 5)
♡ status : don't really care.
work : amateur tennis coach just to pay for the rent and groceries
home : in a caravan.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mila, resen, lucy, birdy

look what you're makin' me do (b/g). Empty
Message· · Sujet: Re: look what you're makin' me do (b/g). look what you're makin' me do (b/g). EmptyMer 2 Oct - 3:30

Le jeune homme originaire de Seattle avait longuement réfléchi à une situation plutôt caustique. La dernière fois qu’il avait vu Birdy, elle lui avait appris qu’elle était veuve, et tout ce qu’il avait trouvé à dire était qu’il avait toujours eu une sorte de crush pour elle. C’était stupide. Elle pleurait la mort de son mari et lui avait flirté avec elle sans se soucier de son attitude déplacée. Il s’était promis que la prochaine fois qu’il la verrait, il s’excuserait pour ses propos, parce qu’il n’aurait pas dû les tenir. Pour autant, il avait apprécié les retrouvailles avec elle. Malgré leur tristesse commune, ils avaient pu parler d’autres choses et ça lui avait permis de se dire qu’il était possible de se remettre de tragédies quand on était bien entouré. Pourtant, il ne l’avait pas revue depuis. Il n’avait pas osé chercher la maison de Sören Westerberg qui s’avérait être son oncle. Il avait repris sa routine, pensant qu’il finirait bien par la croiser dans une petite ville comme Windmont Bay. Et aujourd’hui sa routine était bien chargée. Il était parti courir aux aurores, conscient que taper la balle avec Carver allait être plutôt intense puisque le coach lui avait demandé de ne pas la ménager, qu’il voulait qu’elle puisse se surpasser plutôt que de se reposer sur ses lauriers. Après la séance intense qui avait pour le coup vu le sparring partner de la joueuse faire la préparation physique histoire de se maintenir en forme également, il donnait des cours de tennis à des jumeaux et à son horrible friqué favori qui se prenait pour Roger Federer. D’ordinaire, il y serait allé en trainant les pieds, mais aujourd’hui, il était étrangement de bonne humeur. Aussi, la dernière séance de la journée s’écoula aussi vite que jamais et il put rentrer sur son vélo, transportant son sac de tennis sur son dos et se plaisant à pédaler avec rapidité comme pour avoir l’impression de voler dans le vent qui soufflait sur son visage.

Ouvrant la porte de sa modeste caravane, il posa son sac de tennis dans le coin le plus proche pour éviter qu’il soit dans le passage, puisque l’habitacle était vraiment étroit. Il songeait d’ailleurs à quitter la caravane après avoir discuté avec Birdy. Il était peut-être temps de reprendre sa vie là où il l’avait laissée, puisque ça faisait un an qu’il avait quitté le circuit ATP, plus personne ne le chercherait, il était tombé dans l’oubli. Prenant une douche rapide et se changeant dans des vêtements confortables, le jeune homme s’installa sur son petit canapé, se saisissant de son Mac et commença à chercher des appartements en ligne histoire de se faire une idée du prix et des endroits qui lui conviendraient. Il fut tiré de sa tâche par le son d’un poing que l’on frappe contre sa porte d’entrée. Surpris qu’on vienne lui rendre visite, il se demanda si ce n’était pas la voisine qui avait besoin qu’il lui attrape une poêle en hauteur pour qu’elle puisse cuisiner. Poussant la porte, il écarquilla les yeux, surpris de trouver Birdy – à qui il avait pensé toute la journée – devant lui et superbement apprêtée. Peut-être le saluait elle avant de sortir s’amuser ? Il ne put s’empêcher de sourire quand il constata qu’elle ne sortait pas, mais qu’elle venait pour lui puisqu’elle avait amené du vin. « Pendant ma carrière je t’aurais dit que je ne pouvais pas en boire, mais maintenant, c’est autorisé ! » Et il appréciait boire du vin de temps en temps. « Oh non, tu as bien fait de venir, je te l’ai dit, t’es toujours la bienvenue ! Entre, je t’en prie ! » Il s’écarta pour l’inviter à entrer sa caravane, et ravi de la trouver là, il posa son ordinateur dans un coin et la détailla du regard alors qu’elle semblait incertaine quant à sa tenue. C’est vrai qu’il y avait une vraie dissonance entre eux : elle, splendide, faisait son petit effet dans sa robe blanche et son rouge à lèvres carmin, tandis que lui portait négligemment un vieux t-shirt et un pantalon de survêtement en coton. Il se mordit la lèvre : « Si j’avais su que tu venais, j’aurais fait un effort. T’en as pas trop fait, t’es juste… magnifique. » Il recommence à lui faire des compliments qu’elle pourrait prendre pour du flirt et il s’en veut. Clignant des yeux, il s’affaire à s’emparer de deux verres pour qu’ils puissent se servir du vin. « Désolé, j’ai pas de verres à vin… » Qu’il s’excuse alors qu’elle doit bien savoir qu’il n’a pas grand-chose ici. Il n’a pas l’habitude d’avoir des visiteurs. « Tu sais… on pourrait sortir toi et moi un de ces quatre… si tu en as envie, je veux dire… » Il était confus. Il avait l’impression que son cerveau lui jouait des tours et qu’il décidait à sa place. Mais il ressentait quelque chose de particulier pour Birdy et il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Ca le perturbait.

_________________

☽☽ wish I could spin my world into reverse just to have you back again, there's no gettin' over you. (chris willis/ sial)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i'm only human after all

Birdy Plath

messages : 577
name : romane ⋅ gajah.
face + © : lucy boynton, © mine ⋅ fall out boy.
multinicks : thalia ⋅ gaia.
points : 612
age : twenty three y.o. (21/02).
♡ status : widow in mourning.
work : unemployed, low key running a drug empire in brisbane.
home : crashing on sören's couch and in juliet's bed on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gaelan ⋅ tobias ⋅ nathaniel ⋅ sören ⋅ peter ⋅ flag ⋅ madd.

look what you're makin' me do (b/g). Empty
Message· · Sujet: Re: look what you're makin' me do (b/g). look what you're makin' me do (b/g). EmptyLun 14 Oct - 10:55

Face à Gaelan, Birdy se retrouvait comme une adolescente lors de son premier rendez-vous galant - pourtant, leurs retrouvailles n'avaient rien de romantique tout comme leur relation qui n'avait toujours été que purement amicale, le coeur de Birdy alors pris par l'ami de Gaelan. Les choses étaient différentes désormais, ils avaient tous les deux vécu l'enfer chacun de leur côté, et se retrouver en plein milieu d'une bourgade américaine était un espoir inespéré. Le coeur de Birdy s'en retrouvait plus léger de l'avoir dans sa vie mais elle ne comprenait pas pourquoi il s'emballait dès que leurs regards se croisaient. « Tu as raison, c'est très cosy. » Dit-elle en entrant dans la caravane, y découvrant l'intérieur aménagé comme un véritable petit cocon. C'était petit, surtout pour quelqu'un de la taille de Gaelan, mais ça lui allait bien et elle pouvait comprendre pourquoi il se sentait si bien dans un tel endroit. Mais malgré le fait qu'elle ait su à l'avance dans quel genre d'endroit vivait son ami, la belle avait fait un effort vestimentaire qu'elle trouvait maintenant stupide face à un Gaelan décontracté, mais un fin sourire étira ses lèvres quand il la complimenta et elle baissa le regard, embarrassée, pour lui dissimuler ses joues qui venaient très certainement de prendre une légère teinte rosée. Birdy n'avait jamais été timide - au contraire, la jeune femme n'avait pas froid aux yeux et fonçait tête baissée dès qu'elle voulait quelque chose, mais la perte de l'être aimé l'avait profondément changée et elle ne semblait plus savoir sur quel pied danser. « Tu n'es pas si mal non plus, j'avais l'habitude de te voir plein de sueur alors ça change. » Elle haussa les épaules, tentant une taquinerie pour oublier sa gêne momentanée. Elle se souvenait de ses visites en Australie, des tournois de tennis auxquels il participait et auxquels Birdy et Daniel se rendaient à chaque match pour l'encourager. Elle trouvait dommage de savoir que l'homme avait abandonné sa carrière sportive, il était talentueux et aurait pu aller très loin, mais elle préféra ne pas surenchérir sur le sujet qui semblait encore délicat pour le blond et accueillit avec soulagement le verre qu'il lui tendait. « Maintenant que tu as le droit de boire du vin, il faudrait peut-être investir dans le matériel nécessaire. C'est quand, ton anniversaire ? » Demanda-t-elle en plaisantant, loin d'avoir une bonne mémoire avec les dates en tout genre. Elle leva alors son verre, rempli du liquide rougeâtre, prête à trinquer avec son ami de longue date. « À nous, à nos retrouvailles. Je suis vraiment contente de te revoir, Gaelan. » Elle vivait une vie de solitude depuis si longtemps qu'elle ne savait plus comment laisser les autres entrer dans sa vie, mais revoir Gaelan lui enlevait un poids des épaules, lui donnait l'opportunité de ne plus être seule si elle choisissait de ne plus l'être. Elle savait qu'il ne la laisserait pas tomber car la réciproque était vraie aussi. « Il y a des endroits pour sortir, ici ? » Feignit-elle de s'étonner, un sourire amusé au coin des lèvres. Elle ressentait la confusion de Gaelan mais au lieu de la mettre mal à l'aise elle aussi, ça la rassurait de savoir qu'elle n'était pas la seule à se poser trop de questions. Leur relation avait pourtant toujours été platonique du temps où Daniel était encore en vie, mais depuis leurs retrouvailles il y a quelques semaines la dynamique entre les deux amis semblait avoir changée. « Ce serait avec grand plaisir. Après toutes ces années, il serait quand même temps que je te vois un peu éméché. » Et elle rit, plus à l'aise que quand elle était arrivée quelques minutes plus tôt. Gaelan avait toujours été sérieux, même quand ils étaient sortis faire la fête tous ensemble, à cause de son régime sportif, mais comme il l'avait si bien dit lui-même il n'était plus contraint de faire des sacrifices et était maintenant libre de faire ce qu'il voulait - et peut-être même que ça commencerait dès ce soir...

_________________
★ Some legends are told some turn to dust or to gold but you will remember me for centuries and just one mistake is all it will take we'll go down in history.
— — — — —
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaelan Springer

messages : 520
name : sean
face + © : Alexander Zverev livia (ava) angiekerber (sign)
multinicks : benjamin, zachary, carter, kyle, holden
points : 1753
age : 23 yo (nov 5)
♡ status : don't really care.
work : amateur tennis coach just to pay for the rent and groceries
home : in a caravan.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mila, resen, lucy, birdy

look what you're makin' me do (b/g). Empty
Message· · Sujet: Re: look what you're makin' me do (b/g). look what you're makin' me do (b/g). EmptySam 26 Oct - 4:36

Gaelan avait presque honte d’ouvrir la porte de son logement de fortune. Il aurait préféré impressionner Birdy, lui montrer des choses plus reluisantes. Mais le jeune homme savait également qu’elle ne le jugeait pas, étant au courant de sa galère à présent, tout comme il était au courant de la sienne. Et c’était comme si leur chagrin commun, les liait indéniablement plus qu’autrefois. Il était loin d’être insensible au charme de la demoiselle, et il le lui avait même formulé. Alors, il se sentait presque obligé d’avoir son approbation. Il craignait qu’elle ne décide de ne plus le revoir après avoir mis les pieds ici et au regard de leur façon d’être habillés, il y avait clairement un écart. « Ca te plait ? » Qu’il demanda timidement, comme si au fond elle allait lui dire qu’elle détestait. Après tout, elle était venue ici pour le voir, n’est-ce pas ? Elle n’était pas ici pour faire un état des lieux. Elle le complimentait, et il grimaça. Elle avait raison, elle le voyait souvent vêtu de shorts, de t-shirts trempés et de bandeaux qui tenaient ses cheveux bouclés bien trop longs. Le voir propre mais dans une tenue décontractée, devait certainement faire son petit effet. Il rit nerveusement. Il aurait préféré qu’elle le voit sous son trente et un, mais en même temps ce n’était pas comme si elle n’avait pas vu pire. « Ah oui… mais bon, je peux être mieux habillé aussi… » Il se promettait de faire un effort vestimentaire la prochaine fois qu’ils se verraient en tête à tête. Il avait envie de la revoir. C’était drôle comme sensation. D’un côté, il trouvait cette pensée honteuse alors qu’il venait juste d’apprendre la perte de son ami, et de l’autre, il avait envie de se dire que de toute façon, il n’y avait rien de plus qu’il puisse faire pour Daniel qui reposait maintenant quelque part en Australie. Il était d’accord avec Birdy, il fallait qu’il investisse dans du mobilier, et le nécessaire de cuisine, mais rien ne rentrerait ici, alors peut-être qu’elle l’aiderait à trouver un appartement dans lequel il se sentirait plus à l’aise pour l’accueillir. Elle lui demanda quand fêtait-il son anniversaire et il eut un instant de réflexion, n’ayant même pas fêté ce dernier l’année passée. « Le 5 novembre. Je m’y connais pas très bien en vin j’avoue… » Il ne buvait que très rarement et même dernièrement. Il n’avait pas sombré dans l’alcool comme certains pouvaient le faire, il s’était juste isolé du monde. Il était cependant forcé de constater que ça n’avait peut-être pas été la meilleure des décisions quand il voyait ô combien ça lui faisait du bien de retomber sur des visages connus, et certaines personnes en particulier. Lui aussi était très content de la revoir. Faisant tinter leurs verres, il plongea son regard dans le sien et lui assura que le plaisir était partagé. « Je suis très heureux de te retrouver Birdy. Tu m’as manqué. » Portant le verre à ses lèvres, il gouta le breuvage et constata que le liquide bordeaux était d’une grande saveur. Elle avait bien choisi. Le jeune homme aux cheveux bouclés haussa les épaules comme pour lui montrer que Windmont Bay n’était pas la capitale de l’amusement, mais on pouvait y trouver son compte aussi. Dans le pire des cas, ils pouvaient toujours rejoindre Portland. « A Portland oui… Ici c’est limité ! » Il leur fallait juste une voiture, à moins de prendre les transports en commun, mais il préférait l’y conduire. Quoiqu’à y réfléchir, puisqu’elle souhaitait le voir éméché, il pensait qu’il était plus judicieux qu’il ne conduise pas. Il se mit à rire: « Je ne sais pas si ça sera beau à voir ! » Il n’avait aucune idée de ce à quoi il ressemblait quand il était saoul, mais il considérait qu’étant assez insupportable sur un terrain de tennis, il se voyait mal être un bisounours une fois bourré. « Hey, reste pas debout, installe toi sur la banquette, elle est confortable ! » Il l’invita à s’installer à côté de lui, et il se plut à la contempler un instant, jugeant qu’un compliment supplémentaire ne lui ferait pas de mal : « T’es somptueuse, Birdy. Merci d’avoir fait l’effort pour moi. » Il se garda de lui dire qu’elle n’en avait pas besoin, que quoi qu’elle fasse, elle serait toujours sublime.

_________________

☽☽ wish I could spin my world into reverse just to have you back again, there's no gettin' over you. (chris willis/ sial)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i'm only human after all

Birdy Plath

messages : 577
name : romane ⋅ gajah.
face + © : lucy boynton, © mine ⋅ fall out boy.
multinicks : thalia ⋅ gaia.
points : 612
age : twenty three y.o. (21/02).
♡ status : widow in mourning.
work : unemployed, low key running a drug empire in brisbane.
home : crashing on sören's couch and in juliet's bed on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gaelan ⋅ tobias ⋅ nathaniel ⋅ sören ⋅ peter ⋅ flag ⋅ madd.

look what you're makin' me do (b/g). Empty
Message· · Sujet: Re: look what you're makin' me do (b/g). look what you're makin' me do (b/g). EmptyJeu 7 Nov - 14:26

Birdy hocha légèrement la tête pour lui partager son approbation, elle trouvait l'endroit charmant malgré la place qui y était limitée et elle se demandait pourquoi Gaelan doutait de sa sincérité quand elle le complimenta sur le sujet. Elle lui offrit alors un sourire qui, elle l'espérait, suffirait à l'apaiser. Il était vrai qu'à Brisbane, Birdy et Daniel habitaient dans une assez grande maison, enrichis des activités illégales de monsieur, mais la belle n'avait pas toujours connu l'opulence, les premières années d'indépendance avaient d'ailleurs été difficiles alors elle était bien mal placée pour juger - sans compter qu'un endroit aussi petit, où le contact avec l'autre s'en voyait plus rapproché, avait quelque chose de réconfortant. « J'en doute pas, tu dois même être très beau en costume. » Il y avait tout un monde entre ses tenues de sport et les costumes auxquels elle faisait référence, il y avait aussi un juste milieu qui serait tout à fait suffisant pour plaire à Birdy, mais l'idée de le voir apprêté lui plaisait et la rendait curieuse, surtout si l'occasion se présentait et qu'il faisait un effort rien que pour elle. Elle ne verbalisa pas ses pensées, encore gênée à l'idée de penser à Gaelan de cette façon, et se pinça les lèvres en baissant le regard vers le sol pour cacher son embarras. « Oh, c'est dans pas longtemps ! » Une idée germa dans un coin de sa tête et Birdy esquissa un sourire malicieux tandis qu'elle partageait avec Gaelan sa proposition. « Si tu n'as rien de prévu, on pourrait sortir tous les deux. Ce sera l'occasion pour toi d'essayer un nouveau style vestimentaire. » Le taquina-t-elle en référence à ce qui venait de se dire. Elle ne voulait pas trop s'imposer, peut-être avait-il déjà des plans pour son anniversaire, mais ça lui ferait énormément plaisir de passer cette journée avec lui, ça lui donnait en plus une excuse pour continuer de le revoir, même si elle n'en avait pas besoin maintenant qu'ils semblaient tous les deux contents de se retrouver. Birdy trinqua son verre contre celui de Gaelan alors qu'il lui avouait le manque causé par son absence, et la belle but une gorgée du breuvage bordeaux pour cacher ses joues légèrement roses. « Allons à Portland, alors. Je n'y ai jamais mis les pieds, c'est l'occasion de découvrir. » Elle ignorait comment ils allaient y aller et surtout en revenir s'ils décidaient de beaucoup boire, mais c'était un problème pour une autre fois. Birdy se mit à rire quand il énonça des doutes quant à l'état dans lequel il allait finir mais la belle aimerait le voir se lâcher pour une fois - et en toute honnêteté elle avait bien besoin de se détendre elle aussi, d'oublier ses problèmes le temps d'une soirée. La blonde s'installa alors sur la banquette comme il le lui avait proposé et cette fois ne cacha pas son embarras quand il la complimenta une nouvelle fois. « Merci beaucoup... Je suis contente que ça te plaise. » Avoua-t-elle sans savoir ce qu'elle ressentait à cet instant précis. Elle était émue de savoir qu'elle lui plaisait et une vague de chaleur l'envahit à cette idée, chose qu'elle n'avait pas ressentie depuis longtemps. Mais elle se sentait coupable, aussi, car le fantôme de Daniel ne l'avait toujours pas quittée et elle avait comme l'impression de le trahir en regardant un autre homme.
La soirée suivit son cours, les deux amis continuèrent d'échanger des anecdotes pour rattraper le temps perdu ces dernières années, tandis que la bouteille se vidait petit à petit jusqu'à ne plus contenir une seule goutte. La température avait grimpé, les rires se faisaient plus forts, et Birdy s'était légèrement rapprochée de Gaelan au fur et à mesure de la discussion. Son esprit était embrumé, l'alcool faisait son effet depuis de longues minutes maintenant. « Dis-moi encore que tu me trouves belle. » Demanda-t-elle comme une faveur, l'alcool lui donnant alors une confiance qu'elle avait perdue il y a longtemps. Ses yeux plongés dans le regard de Gaelan, les battements de son coeur commencèrent à s'accélérer tandis qu'elle attendait l'approbation de son ami, ressentant le besoin soudain d'être désirée ; les mots à peine sortis de la bouche de Gaelan, la blonde s'avança pour déposer ses lèvres sur les siennes dans un geste déterminé.

_________________
★ Some legends are told some turn to dust or to gold but you will remember me for centuries and just one mistake is all it will take we'll go down in history.
— — — — —
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaelan Springer

messages : 520
name : sean
face + © : Alexander Zverev livia (ava) angiekerber (sign)
multinicks : benjamin, zachary, carter, kyle, holden
points : 1753
age : 23 yo (nov 5)
♡ status : don't really care.
work : amateur tennis coach just to pay for the rent and groceries
home : in a caravan.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mila, resen, lucy, birdy

look what you're makin' me do (b/g). Empty
Message· · Sujet: Re: look what you're makin' me do (b/g). look what you're makin' me do (b/g). EmptyLun 2 Déc - 11:21

Le jeune homme originaire de Seattle constatait que Birdy pouvait tout comme lui se contenter de peu. Il n’y avait pas besoin d’une bâtisse immense pour qu’on se sente chez soi. Toutefois, il était forcé de reconnaitre que pour lui, l’endroit était vraiment étroit. Ses pieds dépassaient de son lit, bien trop grand pour le petit habitacle, touchant presque le plafond de sa caravane une fois debout, mais il s’en était contenté jusqu’à présent. En tout cas, il appréciait qu’elle soit venue et qu’elle ne semble pas vouloir prendre les jambes à son cou. Il se sentait étrangement bien en sa compagnie. Et il se surprenait à avoir des pensées qui ne devraient même pas lui effleurer l’esprit, là à la contempler, elle qui avait fait des efforts pour lui. Et puis, elle le complimentait, s’imaginant que le costume lui irait bien. Tout de suite l’esprit de Gaelan s’embarquait dans une histoire toute faite qui avait l’air d’un conte de fées. Il se voit danser avec elle, vêtue d’une robe resplendissante, lui seyant à merveille. Pourquoi ne peut-il pas s’empêcher de plonger ses yeux dans les siens ? Il détourne les yeux, mais ne peut que prononcer les mots qu’il avait en tête. « Merci… Si je dois le remettre un jour, peut-être que tu m’accompagneras vêtue d’une super robe ? » La jeune femme se réjouit que l’anniversaire de Gaelan soit dans peu de temps, et l’invite même à sortir. Ses yeux s’illuminent, enjoué comme jamais. Pourtant, à la base, il ne souhaitait pas célébrer son anniversaire, parce qu’il n'avait personne avec qui passer du temps. « Je n’ai rien de prévu, c’est pas comme si je voyais grand monde, donc ça sera avec plaisir ! » Il se demandait même si ses parents tenteraient de l’appeler. Les connaissant, il savait qu’ils tenteraient, mais il n’était pas sûr de vouloir décrocher. Sortir avec Birdy lui semblait bien plus appréciable que de faire face à ces derniers après un an et demi d’absence. Elle voulait découvrir Portland, et s’il n’y avait pas passé le plus clair de son temps, il y était déjà allé plusieurs fois. Il avait pris le bus. « Oh tu ne connais pas ? C’est une ville assez cool ! Je préfère Seattle, mais bon en même temps c’est ma ville… » Il n’était donc pas objectif. Il n’y avait pas passé beaucoup de temps ces dernières années cela dit, et puis il aimait beaucoup Melbourne et Brisbane qui avaient un charme bien différent des villes américaines. Il se remémorait les moments passés en Océanie et ça lui faisait chaud au cœur même s’il ne pouvait s’empêcher d’être nostalgique. Heureusement, la présence de la jeune femme l’apaisait.
La soirée se poursuivit comme elle avait commencé : dans les sourires, les rires, les discussions de moins en moins sérieuses et l’alcool rendait l’habitacle particulièrement appréciable. La proximité avec Birdy était grisante et ses pensées les plus folles ne cessaient de lui jouer des tours. Il la regardait d’un air qui n’avait rien d’amical. Il la dévorait des yeux, il la désirait, rien ne saurait chasser ces pensées insidieuses. Alors quand elle lui demanda de la complimenter à nouveau, il ne se fit pas prier. « T’es plus que belle, t’es resplendissante. » Il n’avait pas de mots pour la qualifier la belle blonde australienne. Attiré comme un aimant, il semblait que la jeune Plath soit dans le même état que lui. Elle s’avança pour combler la distance entre eux, et leurs lèvres se touchèrent enfin, et Gaelan ne refusa en rien de poursuivre, accueillant avec joie – voire passion – ce mouvement initié par son amie. L’embrassant de plus belle en posant sa main sur la joue de la jeune femme, il se rapprocha inévitablement d’elle, savourant un instant dont il avait toujours rêvé. Et puis, réalisant un instant ce qui se passait, il s’écarta à contrecoeur de la demoiselle, la questionnant, le regard coupable. « Birdy… ça… ça ne fait rien, par rapport à Daniel ? » Il avait beau avoir bu, pas assez pour oublier. « Je… C’est pas l’envie qui manque mais j’ai l’impression de salir sa mémoire… Comme si j’étais content qu’il ne soit plus là pour t’avoir… » Et ça avait l’air d’être un peu vrai.

_________________

☽☽ wish I could spin my world into reverse just to have you back again, there's no gettin' over you. (chris willis/ sial)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i'm only human after all

Birdy Plath

messages : 577
name : romane ⋅ gajah.
face + © : lucy boynton, © mine ⋅ fall out boy.
multinicks : thalia ⋅ gaia.
points : 612
age : twenty three y.o. (21/02).
♡ status : widow in mourning.
work : unemployed, low key running a drug empire in brisbane.
home : crashing on sören's couch and in juliet's bed on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gaelan ⋅ tobias ⋅ nathaniel ⋅ sören ⋅ peter ⋅ flag ⋅ madd.

look what you're makin' me do (b/g). Empty
Message· · Sujet: Re: look what you're makin' me do (b/g). look what you're makin' me do (b/g). EmptyLun 2 Déc - 12:51

L'idée lui plaisait et un fin sourire vint trahir cette pensée tandis qu'elle s'imaginait déjà au bras de Gaelan, lui habillé d'un costume élégant et elle d'une ravissante robe de bal. Une scène de film défila devant ses yeux et un léger pincement au coeur lui indiqua tout l'espoir qu'elle mettait dans cette situation improbable. « Avec plaisir, monsieur Springer. » Et malgré sa position assise, Birdy tenta une mini-révérence pou accentuer ses propos, l'alcool commençant à faire effet à mesure qu'elle l'ingurgitait. La belle fit une moue compatissante quand il lui avoua ne pas avoir beaucoup d'options pour fêter son anniversaire mais cette solitude qu'elle connaissait tant l'arrangeait dans ce cas puisqu'elle aurait tout le loisir de ne l'avoir que pour elle lors de ce jour spécial. « Peut-être que tu me feras visiter Seattle un jour ? » Tous ces projets qu'ils évoquaient l'enchantaient pour la simple et bonne raison que ça leur donnait des occasions de passer du temps ensemble et c'était la seule chose positive dans la vie de Birdy en ce moment. Le retrouver dans un village perdu des États-Unis était inespéré et elle comptait bien en profiter aussi longtemps que possible. Elle avait fait plusieurs visites de Brisbane à Gaelan pour faire découvrir à son ami tout ce qu'elle aimait dans sa ville natale, il était peut-être temps qu'il lui rende la pareille et lui montre d'où il venait.
L'alcool plus présent dans ses veines, Birdy ressentit un frisson la parcourir quand Gaelan lui répéta une énième fois, à sa demande, à quel point elle était splendide. C'était bien la première fois qu'elle ressentait une telle chose depuis la mort de Daniel - et si cette constatation l'avait gênée à cause de l'identité de Gaelan et de son lien avec le défunt, l'alcool lui faisait oublier tous ses doutes et effaçait toutes les limites qu'elle s'était fixées. Alors dans un élan effronté, Birdy se rapprocha de l'américain et déposa ses lèvres sur les siennes, une sensation si plaisante qu'elle lui donna l'impression de renaître, d'apprécier à nouveau le monde et ce que la vie avait à lui offrir. Mais rapidement, alors que Gaelan avait commencé à lui rendre son baiser, il mit une fin à cet échange passionné, causant Birdy à baisser les yeux dans une honte non-dissimulée. « J'ai l'impression que je n'arriverai jamais à aimer quelqu'un d'autre, comme si je n'avais pas le droit au bonheur, comme si avoir quelqu'un d'autre s'apparentait à le trahir. » Et parce qu'évoquer Daniel lui était toujours aussi difficile, des larmes se formèrent et coulèrent le long de ses joues, qu'elle n'essaya même pas d'essuyer d'un revers de la main. « Mais c'est la première fois depuis qu'il n'est plus là que je ressens du désir. » Il s'agissait dans ce cas d'un désir sexuel mais ça allait bien au-delà du sexe, Birdy n'était plus intéressée par le monde qui l'entourait, plus rien ne l'excitait, et le retour de Gaelan dans sa vie avait su la ranimer. « Peut-on décider de le regretter plus tard ? » Elle voulait en profiter, elle en avait besoin, au diable les conséquences.

_________________
★ Some legends are told some turn to dust or to gold but you will remember me for centuries and just one mistake is all it will take we'll go down in history.
— — — — —
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaelan Springer

messages : 520
name : sean
face + © : Alexander Zverev livia (ava) angiekerber (sign)
multinicks : benjamin, zachary, carter, kyle, holden
points : 1753
age : 23 yo (nov 5)
♡ status : don't really care.
work : amateur tennis coach just to pay for the rent and groceries
home : in a caravan.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mila, resen, lucy, birdy

look what you're makin' me do (b/g). Empty
Message· · Sujet: Re: look what you're makin' me do (b/g). look what you're makin' me do (b/g). EmptyDim 8 Déc - 10:54

Elle s’adressait à lui de manière presque solennelle. Ca le fit inévitablement sourire. Ca ressemblait à une scène hollywoodienne, sauf qu’il était tout sauf un formidable acteur et qu’il ne souhaitait plus connaitre la célébrité. Il se mit à rire en la sommant de s’arrêter. « Par pitié ne me traite pas comme tous ces types qui m’ont mis sur un piédestal à cause du tennis ! » Il n’y avait jamais fait attention s’il était honnête. Il était trop occupé à essayer de sauver sa sœur. S’il paraissait parfois arrogant c’était parce que tout ça ne l’avait jamais intéressé. Il continua de sourire quand elle marqua une petite mimique sur son visage peut-être parce qu’elle avait de la peine pour lui de savoir qu’il serait peut-être seul pour son anniversaire. Il s’en fichait réellement, il n’avait aucune raison de le fêter si ce n’est qu’il pourrait en profiter pour retourner voir ses parents. Mais qui faisait ça ? Se pointer le jour de son anniversaire expectant des cadeaux et un gâteau ? C’était lui qui leur devait des excuses, mais il ne se sentait pas prêt à le faire. Ce pourquoi il formula sa réponse à sa requête avec hésitation : « Peut-être, je ne sais pas si j’y retournerais. Si c’est le cas, je t’y emmènerais volontiers. » Il pouvait y aller sans croiser ses parents, c’était une grande ville, mais avec sa chance légendaire, quelqu’un le reconnaitrait et se ruerait chez ses parents pour leur donner de faux espoirs. En même temps, elle l’avait baladé dans Brisbane, permis d’assister à un match des Queensland Reds, lui qui qui ne connaissait pas le rugby plus que ça. Mais ça lui avait plu. Il pourrait l’emmener voir un match des Seahawks ou juste la faire visiter la ville. Il gardait cette idée dans un coin de sa tête. Pour l’heure, pas de plans sur la comète, ils essayaient de rattraper le temps perdu et de passer une bonne soirée, bien que cette dernière soit influencée par le flirt et l’alcool. Etait-ce raisonnable ? Ca ne semblait pas leur effleurer l’esprit. Il buvait comme s’il avait quelque chose à oublier, alors qu’il passait un super moment avec elle. Lorsque leurs lèvres se touchèrent, il ressenti un frisson lui parcourir tout le corps, il avait attendu ce moment, comme il en avait rêvé. Et pourtant, rien ne lui paraissait normal. Comme s’il n’en avait pas le droit. Il ne pouvait apprécier embrasser son amie alors que le mari de cette dernière avait trouvé la mort. Alors il s’était écarté, sans le vouloir, et les mots de la jeune femme, réaction plus que normale, le touchèrent. Elle avait tout à fait le droit de refaire sa vie et d’être heureuse. La tragédie qui l’avait frappée n’était pas de sa faute. Comment pouvait-elle se sentir ainsi ? Il s’en voulait soudainement de l’avoir repoussée, surtout qu’il mourrait d’envie de reprendre possession de ses lèvres, laissant ses émotions le guider. « Je suis désolé, Birdy… » Il l’était. Il se pinça les lèvres et se mit à réfléchir. Daniel n’était plus là, ce n’était pas son esprit qui allait lui en vouloir de conforter sa femme. Il était comme elle, il avait besoin de cette proximité avec elle, pour se sentir vivant, exister, lui qui ne faisait que survivre depuis un an. Il se mit à acquiescer, avant de pencher la tête et de retrouver le visage de la jeune femme, croisant son regard pour l’embrasser avec passion.

_________________

☽☽ wish I could spin my world into reverse just to have you back again, there's no gettin' over you. (chris willis/ sial)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




look what you're makin' me do (b/g). Empty
Message· · Sujet: Re: look what you're makin' me do (b/g). look what you're makin' me do (b/g). Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
look what you're makin' me do (b/g).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: