hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 turn the music up

Aller en bas 

Madd Wilson

messages : 685
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 1025
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

turn the music up Empty
Message· · Sujet: turn the music up turn the music up EmptySam 5 Oct - 19:54


Everybody on the floor let me show you how we do
Let's go, dip it low, then you bring it up slow
Wind it up one time, wind it back once more  

@carter harwell

« Carter !! Bouge toi. T’es pire qu’une meuf » elle gueule la rouquine, de sa bagnole en attendant le blondinet. Rien à faire de rameuter tout le voisinage. Le voilà qu’il arrive, en se pressant un peu, c’est déjà ça, mais Madd, ça l’empêche pas de lever les yeux au ciel. Direction Portland. Une soirée qui est la bienvenue. Se changer les idées, du boulot, de ses démons, et de tout ce qui s’incruste dans sa tête dernièrement. Mais ça pourrait tout aussi bien être une excuse pour boire un soir de plus.
Une pause aussi, dans leurs habitudes à se voir une raison un peu plus sérieuse. Plus habituée à se rendre chez l’adolescent pour y dispenser quelques cours de soutien et s’assurer qu’il passe son année plutôt que pour l’inciter à sortir. Pour beaucoup qui pensent la connaitre, ils ne croiraient pas un seul instant que la rouquine puisse s’improviser prof particulier. Et pourtant, elle était bien plus intelligente que ce qu’elle ne laissait paraitre. Des études réussies haut la main, mais qu’elle n’avait pas souhaité continuer. C’est sur sa passion pour la photographie qu’elle s’était rabattue, là aussi, à mille lieux de ce dans quoi pouvait l’imaginer les gens.
C’est au moment de la quitter cet après-midi, qu’elle lui avait demandé si une escapade jusqu’à Portland le tentait. Elle avait bien remarqué son sourire amusé, son regard pétillant, ce à quoi elle avait rapidement rigolé. T’enflammes pas Don Juan, juste une soirée, qu’elle avait répliqué, non sans cacher son amusement.

Un trajet fait dans le rire et le chant à tue-tête par-dessus la radio. Si Madd était loin de chanter comme une casserole, il n’y avait pas photo face à Carter. Il la mettait au tapis sans le moindre effort. Alors quand la rousse sort de l’habitacle de la voiture, elle affiche une moue  faussement vexée, à l’attention de son élève. « T’aurais au moins pu faire un effort, et prendre une voix pourrie. » pas le moins du monde. Elle reconnaissait volontiers le talent de Carter, et ça continuait de l’amuser de le taquiner là-dessus.
Le duo se fraie un chemin jusqu’au bar blindé, un peu plus loin, dans la réputation n’est plus à faire. Des fois, c’est à se demander s’il ne fait pas plus boite de nuit plutôt que bar. C’est bien pratique, pour les gens pas foutus de se décider, comme ça a souvent été le cas avec Madd et son petit groupe de fêtards. Une fois dans l’établissement, elle se tourne vers Carter, alors que les têtes d'à côté se retournent sur leur passage. « tu prends quoi ? Mais j’te préviens, pas de coma éthylique. Après c’est sur moi que ça retombe » explication pourrie mais qu’elle fournie avec un sourire sur le coin des lèvres alors qu’ils s’approchent près du comptoir du bar. « ça ferait désordre… »



_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carter Harwell

messages : 717
name : sean
face + © : denis shapovalov (livia+denishapo)
multinicks : ben, gaelan, zach, kyle, holden
points : 1074
age : 18 yo (july 12)
♡ status : who cares? I can have all the girls in the world
work : senior year at high school but skipping it most of the time. singer who won the Voice a few years ago
home : at Resen's

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : lydia, finn, tc gay pride, tc firehouse, saveria, ali, simeon

turn the music up Empty
Message· · Sujet: Re: turn the music up turn the music up EmptyVen 11 Oct - 5:16

La fenêtre de sa chambre ouverte, depuis que Finn lui avait expressément fait comprendre que’elle sentait le renfermé, le natif de Toronto entend les jérémiades de sa compagne du soir. Il est en retard, il le sait, mais il a remarqué une tâche de sauce tomate sur sa chemise, il ne peut définitivement pas la mettre. Ca fait trois t-shirts qu’il emprunte à son cousin, mais aucun ne lui convient. Il veut lui faire bonne impression à Madd. Au final, il se décide pour un t-shirt blanc, banal et se hâte, claquant la porte derrière lui, enfilant sa veste en cuir. Il n’a plus le temps. « Désolé, j’avais une tâche sur ma chemise ! » Qu’il lui avoue en grimaçant avant de se jeter sur la place passager de la voiture de la rouquine. Il apprécie la jeune femme. D’autant plus qu’elle lui fille un coup de main pour le lycée. Elle a beau être rebelle, elle est bigrement intelligente et ça conforte Carter dans sa façon de voir les choses. Il n’est pas stupide, l’école n’est pas faite pour lui. Il est ravi de sortir ce soir, lui qui est plutôt occupé depuis la rentrée entre l’école, les soirs à faire de la musique au bar et les cours de soutien. Bizarrement, il apprécie être occupé plutôt que de faire la grasse matinée – quoi qu’il lui arrive de dormir en cours également, on ne change pas un homme. Tapotant sur la joue de Madd, il se défend par rapport à ce qu’elle a osé crier pour réveiller le voisinage. « Et non, je suis pas une meuf. C’est toi qui a piqué ta crise, pas moi ! » Il ne lui avait pas dit, mais il la trouvait magnifique, encore plus que d’habitude. Il la bouffait du regard, sachant évidemment qu’elle le remarquerait. Il ne se cachait pas et elle était déjà au courant qu’elle lui avait tapé dans l’œil. Elle ne partageait pas le sentiment, voilà tout. Toutefois, il se réjouissait d’avoir quelqu’un comme elle dans sa vie avec qui il pouvait au moins s’amuser. Carter avait d’ailleurs adoré chanter à tue-tête, s’époumonant sur toutes les chansons qu’il connaissait évidemment par cœur, tant il passait son temps à écouter ou à faire de la musique. Sortant de la voiture, celle qui lui donne des cours prend un ton de reproches jugeant qu’il avait trop bien chanté. Ricanant en remettant sa mèche de cheveux en place, il hausse les épaules. « Ca va j’ai pas si bien chanté que ça, un jour je te montrerais comment je chante en vrai ! » Il lui ferait un concert spécialement pour elle si elle y tenait. Il avait tellement hâte de passer la soirée en sa compagnie qu’il s’avança directement vers la porte, sachant très bien qu’on allait lui demander sa carte d’identité, le jeune homme tendit celle qu’il avait faite faire pour pouvoir rentrer dans n’importe quel bar. Sa taille et sa carrure aidait car son visage angélique pouvait être trompeur. Le bar est bondé. Ce genre d’atmosphère, Harwell en est friand. Tout de suite, Madd le met en garde, refusant de veiller sur lui et s’approchant d’elle pour éviter de hurler, il lui lance : « Je tiens l’alcool plus que toi je parie, alors c’est moi qui te tiendrais les cheveux quand tu auras la tête penchée sur les toilettes ! » Il ne devrait pas s’avancer, après tout, la jeune femme est pleine de surprises. Il ne sait pas ce qui lui fait envie ce soir, alors il laisse l’instigatrice de la soirée décider pour lui, tandis qu’il laisse ses yeux parcourir l’endroit. « La même chose que toi ! Surprends-moi ! Tiens, file ça au barman ! » Il lui tend un billet de cinquante dollars, histoire de ne pas la faire payer, elle l’a déjà conduit jusqu’ici, alors Carter se comporte en gentleman. Toutefois, il n’oublie pas de lui préciser quelque chose à son tour : « Par contre, tu te casses pas avec le premier venu, sinon tu me laisses les clés de ta caisse ! » Le seul mec avec qui elle a le droit de se casser, c’est lui. Et bien sûr, il ne la lui fera pas à l’envers, il ne partira pas avec la première venue. Il avait déjà remarqué que certains la reluquaient et craignant de la voir partir tout de suite, il se rapprocha d’elle comme s’il était son garde du corps.
@Madd Wilson

_________________

☽☽ I cheated myself like I knew I would. I told you I was trouble, you know that I'm no good... (c) sial, amy winehouse  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Madd Wilson

messages : 685
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 1025
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

turn the music up Empty
Message· · Sujet: Re: turn the music up turn the music up EmptyDim 20 Oct - 16:31


Everybody on the floor let me show you how we do
Let's go, dip it low, then you bring it up slow
Wind it up one time, wind it back once more  

@carter harwell

« Pauvre chat… » qu’elle commente non sans retenir une moue moqueuse.  « J’ai pas piqué une crise, je t’ai hurlé de te bouger le cul, nuance. Pas d’ma faute si t’es aussi long » sourire vainqueur et fier sur les lippes alors qu’elle le voit clairement la déshabiller du regard. Flattée, sans aucun doute. Amusée, tout autant. Et sans se départir du sourire qui étire ses lèves, elle monte le son. Tant pis pour les oreilles et les décibels acceptables. L’un de ses plaisirs en voiture –hormis l’adrénaline due à la vitesse- c’était chanter à tue-tête comme si sa vie en dépendant. Et elle savait qu’avec carter, il n’y avait pas de meilleur choix…. Peut-être trop bon d’ailleurs. Ce n’était certainement pas à ses côtés qu’elle allait passer pour une chanteuse hors pair. A peine passable. Un peu. Mais pas à son niveau. Pour Madd, chanter à tue-tête allait de paire avec la conduite d’avant soirée. Comme pour se mettre dans le bain et s’échauffer.
Mais le trajet fini, la voiture garée, la môme est forcée de couper le contact, le son avec, mais non raler auprès du jeune chanteur. « Bien sûr. Faux modeste en plus de ça… » elle lève les yeux au ciel, affiche un sourire narquois en traversant la rue pour atteindre le lieu désiré. « Mais je retiens ! Tu me dois une chanson… » elle se tourne vers Carter, le sourire qui s’élargit « ou deux. » qui sait, ça animera peut-être un peu plus les séances de cours particuliers. Non pas qu’ils étaient toujours sérieux, mais peut-être qu’amener un peu de chant pourrait motiver encore un peu plus et rendre la chose moins barbante.
Ils passent l’entrée, Carter a n’en pas douter avec une fausse carte d’identité, et le tout se passe sans encombre. Au pire, elle aurait utilisé quelques-uns de ses talents de comédienne… ou de drama queen. A peine entrée qu’ils sont déjà au bar, à se décider du premier verre à ingurgiter. La rouquine hausse un sourcil, amusée qu’il la sous-estime. Elle ne doute pas un seul instant qu’il tienne pas trop mal l’alcool, mais il ne fallait pas qu’il se fie au corps un peu frêle de la jeune Wilson. Sa résistance à l’alcool n’y était pas proportionnelle, loin de là. « te fie pas à mon gabarit Harwell, tu risquerais d’être surpris. » parce qu’elle a mis plus d’un gros dur au tapis avec des jeux d’alcool à la con. Parce que c’est le genre de cas, ou l’entrainement a plus de poids que sa silhouette plus discrète que celle des mecs qui l’entouraient. « Plus d’un m’a sous estimé… J’étais encore en train de soulever des verres qu’ils gerbaient dans la rue » elle a un sourire victorieux, et pas peu fier, Madd. Des conneries dont elle se vantait quand la situation s’y prêtait alors qu’au fond, elle s’en foutait pas mal. Les raisons de sa consommation étaient loin d’être glorieuses. Encore moins joyeuses.  Nouveau sourire sur les lippes de la rousse incendiaire, sans être forcément sure de le surprendre. Pour la boisson, elle avait sa valeur sure : le whisky. Et la façon dont elle le buvait dépendait de son humeur. Mais Madd, elle se met à  froncer les sourcils en voyant le billet qu’il lui tendait. Elle soupire, l’attrape en se disant qu’elle aurait bien pu payer pour lui. Elle se tourne cependant vers le bar, commandant deux whisky coca, ne tenant pas à l’achever de suite. L’attention de nouveau portée sur l’étudiant, le sourcil arqué « J’ai une tête à me barrer avec le premier venu ? » son regard laisse sous-entendre qu’il ne vaudrait mieux pas pour lui qu’il réponde. « Par contre… un homme d’affaire de quarante ans… je garantis rien » elle hausse les épaules, sérieuse, et pourtant nonchalante, avant de se mettre à rire en se payant sa tête. « ça va je déconne. Ce soir, c’est toi et moi. Déstresse » qu’elle ajoute, un sourire rayonnant sur les lèvres. « j’te passe le moment où j’te dis la même… ça va de soi. Pas certaine qu’il y en ait une qui ose s’approcher ceci dit » encore une fois, son sourire est fier. Fière de ses conneries et de ses coups d’éclat. C’est qu’elle avait l’habitude de venir ici. Elle le voit se rapprocher, et elle tapote doucement son torse. « t’en fais pas, on va s’amuser » elle se retourne, attrape les deux verres, tend le billet au barman avant de revenir à Carter. « A la tienne » sourire en coin, les verres se rencontrent avant qu’elle n’en boive une gorgée. « mais je crois que tu te fais mater »



_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carter Harwell

messages : 717
name : sean
face + © : denis shapovalov (livia+denishapo)
multinicks : ben, gaelan, zach, kyle, holden
points : 1074
age : 18 yo (july 12)
♡ status : who cares? I can have all the girls in the world
work : senior year at high school but skipping it most of the time. singer who won the Voice a few years ago
home : at Resen's

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : lydia, finn, tc gay pride, tc firehouse, saveria, ali, simeon

turn the music up Empty
Message· · Sujet: Re: turn the music up turn the music up EmptyMer 30 Oct - 21:50

Il râle le garçon, car on ne lui fait jamais savamment remarquer qu’il est en retard, sauf peut-être s’il est en cours, car il n’est jamais à l’heure, mais sa justification est généralement toute trouvée : il veut une entrée de star. Là, il ne peut vraiment se targuer de se prendre pour une star, il n’y a pas photo entre Madd et lui. Elle lui vole la vedette, nécessairement. En revanche, bien qu’elle chante plutôt pas mal, il se plait à pousser la chansonnette à ses côtés, non pas pour faire valoir ses talents dont il ne doute plus depuis qu’il a gagné the Voice, mais plutôt parce qu’il prend goût à partager sa passion, les cheveux au vent, vitres ouvertes. Pour lui, c’est ça la vie. Et si Madd voulait bien de lui, il les verrait bien vivre la vie de bohème, puis de rock star, ou peu importe le titre qu’on lui donnerait. « Comme si tu avais attendu plus de cinq minutes ! » Il a déjà envie de se plaindre, mais au moins il leur trouve un point commun et c’est dans leur manque de ponctualité : « T’es jamais à l’heure ! » Il pourrait lui trouver tous les points communs du monde à la rouquine, juste pour qu’elle le considère un peu plus que comme un ami, mais il ne se fait pas d’illusions le garçon, même s’il rêverait qu’elle se rende compte de comment il la regarde. Ce n’est peut-être que passager, peut-être qu’après avoir goûté au fruit défendu il s’en lassera, mais quoi qu’il en soit, il lui porte un intérêt tout particulier, comme si elle allait lui faire oublier ses deux ans de relation soldés sur un échec. Afin de pouvoir se montrer sous son meilleur jour et qu’elle le trouve à son goût, il n’y a qu’une chose qu’il puisse faire. Passer du temps avec elle. C’est donc une aubaine pour lui qu’elle lui demande de la gratifier de quelques unes de ses chansons. Sautant sur l’occasion, Carter lui propose plus encore : « Un concert privé, si tu veux ! » Mais il serait meilleur accompagné d’un piano ou de sa guitare. Ce n’est donc pas ce soir qu’il le lui offrira. Mais ça viendra. Peut-être qu’elle tombera sous son charme par la même occasion. Alors qu’elle lui avoue être pleine de surprises au niveau de l’alcool, car elle tient probablement plus l’alcool que lui, il s’en amuse directement, et ricane de son rire caractéristique qui en agace plus d’un, et moqueur voire à la limite de la minauderie, il s’avance et lui souffle : « Surprends-moi, professeur ! » Juste pour voir sa réaction. Il lui fait un clin d’œil et préfère la rassurer quant à sa capacité à ingurgiter les boissons interdites pour les jeunes de son âge. « Généralement je ne vomis pas. Ca m’est arrivé que deux fois je crois. » La première fois qu’il s’était pris une cuite et une seconde fois parce qu’il s’était également agité au point d’en avoir la nausée. Carter arque un sourcil alors qu’elle lui demande si elle a une tête à partir avec le premier venu et se paie sa tête : « Dois-je répondre à cette question ?! » Sarcastique, le garçon éclate de rire avant d’attraper son verre de whisky coca, qu’elle lui tend, ravi de commencer ainsi. Ca en dit long sur les habitudes de Madd et il apprécie. Sauf que ses habitudes de sugar daddies lui déplaisent fortement, mais il ne dit rien pour le lui montrer et se contente de lever son verre dans sa direction en souriant parce que ce soir, il espère bien qu’ils s’amusent, ensemble et que la soirée réservera son lot de surprises. « J’y compte bien ! » Le gamin de Toronto fait tinter son verre contre celui de la jeune rouquine et porte un toast : « A la nôtre ! » Simple, ce qui lui permet de boire une longue gorgée, ne voulant pas qu’elle se fasse du souci à son sujet pour la soirée à venir. Elle lui avoue que déjà une jeune fille a posé son regard sur lui. Il s’en fiche, il ne la regarde même pas, il se contente d’attraper la jeune Wilson par la taille et de lui souffler : « Elle est moche ! Ca c’est ce que je fais pour les dissuader…Surtout regarde sa gueule ! » Et au culot, l’adolescent se met à danser contre elle, persuadé que l’autre fille est verte de jalouse.

_________________

☽☽ I cheated myself like I knew I would. I told you I was trouble, you know that I'm no good... (c) sial, amy winehouse  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Madd Wilson

messages : 685
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 1025
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

turn the music up Empty
Message· · Sujet: Re: turn the music up turn the music up EmptyMar 3 Déc - 21:52


Everybody on the floor let me show you how we do
Let's go, dip it low, then you bring it up slow
Wind it up one time, wind it back once more  

@carter harwell

La rouquine affiche une môme faussement outré. « faux ! Les cinq minutes de retard des stars ne comptent pas » elle lui offre son plus beau sourire, comme si c’était la justification de l’année. La vérité, c’est que la plupart du temps, peu importe la façon dont elle s’y prenait, elle ne partait jamais à l’heure prévue. Du moins dans sa vie perso. Pour son boulot, c’était une toute autre histoire : elle ne supportait pas d’être en retard. Seulement aujourd’hui, Madd avait fait un effort. Cette sortie faisait partie des rares fois où elle n’était pas arrivée à la bourre, alors attendre, même cinq minutes, ça la faisait rarement. Qu’à moitié… Parce qu’elle ne lui en voulait pas le moins du monde. Juste râler pour râler… Une activité récurrente chez Wilson. Tout comme chanter dans la voiture à tue-tête comme s’il s’agissait du concert de sa vie. Et en ayant Carter à ses côtés, ça y ressemblait pas mal. Ele avait beau essayé autant qu’elle le voulait, il n’y avait pas photo. Elle ne chantait pas comme une casserole, mais elle n’avait absolument rien d’une chanteuse –encore moins professionnelle. « Quel honneur. Y’a un tas de groupies qui tueraient pour avoir ma place » qu’elle lache, avec un sourire malicieux sur le coin des lèvres. Elle se moquait gentiment de sa popularité. Ou surtout de ce que celle-ci pouvait provoquer, et des comportements parfois sans queue ni tête qui allaient avec.

La voilà qui était de nouveau dans son élément. Lieu familier, et atmosphère qui va avec. Une musique trop forte, un brouhaha ambiant causé par les différentes conversations et les rires, et une odeur d’alcool et de fumé difficilement négligeable. « Professeur, rien que ça ? » elle a un sourire fier la môme. Le titre lui va pas trop mal. Souvent sous-estimée à cause de son gabarit, elle en surprend plus d’un, bien qu’au fond, il n’y a sans doute pas de quoi être fière. Si beaucoup boivent pour se donner un style ou parce que c’est de rigueur en soirée, Madd a fini par boire pour oublier. S’oublier avec. Les souvenirs, les démons, le pourquoi du comment. Puis continuer à boire pour se fondre dans la masse jusqu’à en oublier toutes les raisons. « Pour quelqu’un qui n’est pas supposé boire une goutte, c’est pas mal » qu’elle commente, sourire malicieux sur le coin des lippes avant d’afficher un air outré. « Pardon ? » elle secoue doucement la tête « fais gaffe à toi harwell. Une connerie et le videur apprend ton véritable âge ! » fausse menace qui pourtant l’amuse beaucoup. Son verre de whisky dans les mains, elle entend bien profiter de cette soirée. Sans doute d’une manière différente de d’habitude, mais elle n’a jamais été contre un peu de nouveautés, et surtout… un peu de surprise. Son verre claque doucement contre celui de l’étudiant et elle ne boit une gorgée sans se départir de son éternel sourire « à cette soirée ! » qu’ils sont censés passés à deux, et non pas avec un tripotée de filles qui jouent des cils autour. C’est que le blond attire déjà les regards, difficile de le louper. C’est qu’elle n’avait pas vu venir, c’est qu’il vienne l’attraper par la taille pour se coller à elle. La rouquine éclate de rire, non sans provoquer les foudres de celle qui les fixait. « C’est pas très sympa ça… » mais elle reste là, à jouer le jeu, à danser avec carter. « c’est sa technique ? jouer sur la jalousie et briser des cœurs ? » elle a un sourire faussement attendri par la situation de cette fille. Aucun doute qu’elle s’en remettra, juste une question d’ego.


_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carter Harwell

messages : 717
name : sean
face + © : denis shapovalov (livia+denishapo)
multinicks : ben, gaelan, zach, kyle, holden
points : 1074
age : 18 yo (july 12)
♡ status : who cares? I can have all the girls in the world
work : senior year at high school but skipping it most of the time. singer who won the Voice a few years ago
home : at Resen's

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : lydia, finn, tc gay pride, tc firehouse, saveria, ali, simeon

turn the music up Empty
Message· · Sujet: Re: turn the music up turn the music up EmptyVen 13 Déc - 1:33

Carter sourit largement, prêt à rire de la façon dont Madd cherche à tourner la situation à son avantage. C’est mal le connaitre de croire qu’il puisse lui donner satisfaction. Il bombe le torse et prétend jouer les arrogants : « C’est moi la star, donc tu n’as pas le droit de te plaindre de mes cinq minutes! » Il finit par pouffer de rire après avoir regardé la jeune femme de haut. Il sait bien que malgré sa petite notoriété, il est tout sauf une star. Quoiqu’il doive admettre que malgré les années, pas mal de groupies continuent de le suivre et de l’inonder de messages sur sa page Mazebird. Heureusement pour lui, il n’en est pas au point où il ne peut pas se balader à Windmont Bay. Il recherche la notoriété, mais il espère pouvoir continuer à vivre comme il l’entend. « T’as vu la chance que tu as ! Bientôt tu recevras des menaces de mort ! » Il exagère bien sûr. Si une seule personne de son entourage devait à subir de telles choses, il quitterait probablement les réseaux sociaux et insulterait tout le monde en ligne avant de le faire. S’il se plaisait à les remercier en ligne de temps en temps, mais jamais personnellement, se contentant de retweeter des posts ou de faire un remerciement général, il devait admettre qu’il préférait la compagnie de Madd que de toute une salle remplie. Il posa son regard sur la jeune femme. Il voulait s’imaginer que si elle recevait des menaces de groupies, elle les clouerait sur place. Elle avait du caractère et c’était ce qu’il appréciait chez elle.
Madd, au fond, elle est un peu comme Carter. Elle chasse de mauvaises ondes en sortant, mais elle sombre dans une routine dont il est difficile de s’extirper. Carter ne déroge pas à la règle. Il sort parce que son quotidien ne ressemble pas à ce qu’il s’était imaginé, parce qu’il souffre encore d’une rupture et d’une histoire rocambolesque et évidemment plutôt que de prendre le taureau par les cornes, il cherche à tout oublier. « C’est pas toi qui me donne des cours ? Y a erreur sur la personne ? » Qu’il s’amuse en criant un maximum pour qu’elle l’entende. Sans Madd, il ne pourrait honorer sa part du marché avec son père, il le savait très bien. Et il comptait récupérer son million de dollars. Si elle ne voulait pas tricher, au moins elle lui assurait le succès. « Comme si la majorité des gens ne buvaient pas avant l’âge légal ! » Qu’il se défend alors qu’au fond, il n’y a pas de quoi être fier. Le gamin vit dans la débauche et l’abondance et seul ce milieu semble l’attirer, ce qui est particulièrement triste. Le milieu du showbiz peut être dévastateur. Il est pourtant fier de ressembler un tant soit peu à la jeune femme qui l’a sorti ce soir. Il espérait quand même qu’elle le voit différemment que comme un gamin, mais ça semblait peine perdue. Le garçon éclate de rire alors qu’elle le menace de le vendre au videur. Il sait qu’elle ne le fera pas, et pour rester dans la même logique que précédemment, il fanfaronne. « Et tu crois vraiment qu’il foutrait dehors le protégé d’Adam Levine ? Même pas peur ! » Il n’est plus vraiment le protégé de ce dernier même s’il lui arrive de discuter par message avec son ancien mentor. Alors qu’ils entament enfin leur descente alcoolique, Carter se met déjà à profiter de la situation, où les regards tournés sur lui et Madd le galvanisent. Alors qu’elle danse avec lui, il admet qu’il apprécie briser les illusions des unes et des autres, sans pour autant s’amuser à tort et à travers et ramener une fille chaque soir. « Ca me fait rire parfois. Faut bien s’occuper en soirée aussi ! C’est pas comme si j’en ramenais une tous les soirs, au contraire ! » Au fond, il n’a pas vraiment eu de coups d’un soir, comme si quelque chose le bloquait depuis sa rupture, mais il a envie de changer ça, de pouvoir être libre, et c’est pour ça qu’il sait que des soirées comme ça, en bonne compagnie peuvent lui redonner confiance. « C’est quoi ta technique ? » Qu’il lui demande à voix haute. Peut-être n’en a-t-elle pas, peut-être qu’elle ne se base que sur son intuition sur le moment.

_________________

☽☽ I cheated myself like I knew I would. I told you I was trouble, you know that I'm no good... (c) sial, amy winehouse  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




turn the music up Empty
Message· · Sujet: Re: turn the music up turn the music up Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
turn the music up
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: