hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
No. 3 Les sujets de la première saison qui sont encore dans
la partie flashback et qui n'ont pas reçu de réponses depuis
un certain temps ont été archivés. Pour les autres, vous avez
encore un mois (jusqu'à la prochaine maintenance) pour les
clôturer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 talk to me (z/b)

Aller en bas 

Blake Ryder

messages : 245
name : sow — pomeline.
face + © : robbie — @lunaeye / kol.
multinicks : mavis ⋅ xavi ⋅ saveria ⋅ lilly ⋅ roxcy.
points : 647
age : twenty-seven yo (22/06).
♡ status : cursed or some shit.
work : mermaid — owner of carson ridge (a guest house in renovation).
home : @devan and zach's.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●● ) zach, reggie, gaia.

talk to me (z/b) Empty
Message· · Sujet: talk to me (z/b) talk to me (z/b) EmptyLun 7 Oct - 20:43

@zachary allen.
(07 octobre 2019)
won't you talk to me, this is getting scary.


Installée sur une chaise haute dans la cuisine, Blake sirotait son café tout en donnant des morceaux de brioches à Lyro. Le chien ne cessait de tourner en rond, envieux du petit déjeuner de sa maîtresse. Peu regardante, elle n'avait pas mis bien longtemps à céder alors que le loup avait laissé des miettes partout. Un détail qui n'effleura pas la blonde, occupée sur son téléphone à envoyer des sms à Daphne. Sa meilleure amie lui manquait terriblement et elle ne cessait de la tanner pour qu'enfin, elle débarque à Windmont Bay. Un mince sourire au bout des lèvres, Blake fut sortie de ses rêveries par le couinement de Lyro qui se redressa en observant l'entrée de la cuisine. Instinctivement, la blonde porta son regard par là-bas et entendit quelques bruits. Il ne fallut que quelques secondes à Zachary pour arriver dans la cuisine et le jeune femme lui offrit un immense sourire en guise de bonjour. Le chien baissa sa garde et continua son affaire dans son coin alors qu'elle déposa son téléphone sur le plan de travail. « Tu vas bien ? » questionna-t-elle à tâtons, alors qu'elle fourra son nez dans sa tasse. La question n'était pas posée pour paraître polie mais bel et bien en rapport avec hier soir. Terrée dans sa chambre, Blake avait bien sûr entendu une dispute entre sa soeur et son beau frère et bien que particulièrement désireuse de connaître le pourquoi du comment, l'écoute à la porte n'avait rien donné. Evidemment, rien de tout cela ne la regardait mais elle avait à coeur de comprendre. « Je vous ai entendu. » lança-t-elle, presque innocemment, tout en se relevant de sa chaise pour farfouiller dans un autre placard à la recherche de biscuits. Pieds nus, elle marcha évidemment dans le bordel laissé par son chien et jura à plusieurs reprises avant de reprendre place sur sa chaise (l'idée même de nettoyer ne lui avait pas effleuré l'esprit). Blake se sentait ici chez elle depuis son arrivée et ne s'était jamais gênée pour quoi que ce soit. Ni pour se servir, inviter des gens ou laisser traîner son bordel et encore moins pour fourrer le nez dans ce qui ne la regardait pas. Mais après tout, Devan était sa soeur et il lui semblait plus qu'important de prendre ce rôle avec aplomb, elles qui n'avaient pas grandi ensemble et eu une relation normale. « Tu veux en parler ? Je peux aider ? » reprit-elle, sachant pertinemment qu'elle ne pouvait rien faire. Voilà bien l'un des rares sujets où Blake n'était pas doué : les relations. Elle qui avait enchaîné les ratés avant d'arriver ici. Toute sa vie sentimentale n'était qu'une succession de relations bancales, vouées à l'échec ou maudites, selon elle. Et ce depuis environ 5 ans, depuis ce moment difficile où Blake avait fait ses propres choix en omettant les conséquences qui allaient de paire avec. Un détail qui resserra son coeur et assombrit un tantinet sa mine pourtant joviale de base. De ce fait, la jeune femme dégusta son gâteau déniché au travers d'un placard tout en sirotant son café et porta une nouvelle fois son regard sur Zachary, espérant au moins avoir une réponse sur la question. Elle aurait pu aller voir sa soeur, mais cette dernière était bien peu loquace sur ce sujet et de nature plutôt retranchée de manière générale, surtout avec Blake. Une attitude qui tranchait bien entre les deux soeurs, foncièrement différente l'une de l'autre.

_________________

「 i'm actually a very nice person until you piss me off 」
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Zachary Allen

messages : 481
name : sean
face + © : tom brady (sow) & gif (nolanpathicc)
multinicks : benjamin, gaelan, carter, kyle
points : 804
age : 36 yo (august 3)
♡ status : married to devan
work : Dillon Carver's coach.
home : pioneer oak

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dillon, joan, saveria

talk to me (z/b) Empty
Message· · Sujet: Re: talk to me (z/b) talk to me (z/b) EmptySam 12 Oct - 20:23

Levé aux aurores, Zachary était parti s’aérer la tête en allant faire son jogging matinal. Il en avait besoin. La situation devenait insupportable. Son couple battait de l’aile voire se déchirait de plus en plus et il ne trouvait aucune solution parce que plus le temps passait, plus il commettait d’erreurs et savait que ça finirait par se retourner contre lui. Durant les deux premières années qui avaient suivi sa sortie de prison, Allen avait été l’homme parfait. Irréprochable, impossible de mettre sur son visage une étiquette d’ancien taulard. Mais sa patience s’était effritée. Le mutisme de Devan lui pesait, l’absence d’affection, cet éloignement et cette jalousie maladive dont elle faisait preuve avaient eu raison de lui. Il avait l’impression que soudainement, toutes les femmes avaient fait irruption dans sa vie comme pour lui indiquer que son mariage à Devan était voué à l’échec. Il avait rongé son frein pendant trop longtemps et puis Saveria Farnese, l’amie de sa femme avait eu raison de lui. Cette nuit passée avec elle avait été exquise, comme une délivrance, un moyen d’extérioriser toute sa frustration. Le problème majeur ? Il en redemandait. En proie à un désir croissant, il abhorrait ces nuits passées à côté de sa femme à dormir chacun de leur côté du lit sans même avoir le moindre contact. Elle lui reprochait sa relation pourtant strictement professionnelle avec Dillon. Il y avait Joan aussi. Il ne savait quoi penser de cette femme fatale qui portait un intérêt particulier aux repris de justice, qui flirtait avec lui dangereusement et qui malgré elle, attisait ce feu prêt à s’embraser à la moindre sollicitation. Trop de choses le tracassaient et la veille, alors que Devan avait une nouvelle fois fui la conversation, il avait dégoupillé. Il lui avait reproché de le pousser à s’éloigner d’elle par paranoïa et il lui avait demandé ce qu’ils faisaient encore ensemble. En courant ce matin, il s’était reposé la question. Trop de divergences. Et surtout de non-dits de son côté. Etait-ce nécessaire de chercher à sauver une relation qui ne tenait que par des liens brisés depuis de nombreuses années ? Il ne savait plus. Pour autant, Zachary n’était pas le genre de garçon qui végèterait longtemps sur le sujet. Intériorisant comme toujours, c’est après une douche qu’il descendit enfin à la cuisine pour se faire le petit déjeuner. Devan n’était pas là. Etrangement, ça le soulageait car il n’avait pas envie de lui faire face. Sa sœur, Blake et son imposant animal se trouvaient dans la pièce. Il lui fit un léger signe de tête, s’avançant vers le bol à fruits pour composer son smoothie et préparer son shaker de protéines. « Ca va merci. » Qu’il marmonna alors que la jeune femme lui posait une question qu’il savait intéressée. Blake était à mille lieues de sa sœur. Ca le frustrait parfois, parce qu’elle était sans gêne, qu’elle envahissait son espace personnel et qu’elle avait cette façon de le provoquer, de le titiller sans savoir quelle raison se cachait derrière cette attitude. Elle avoua avoir entendu leur conversation et se retournant vers elle, il haussa les épaules, mettant en route son blender. « Difficile de pas entendre en même temps… » Il pensait qu’elle n’allait pas insister voyant que son beau-frère n’était pas enclin à la discussion, mais elle continua à s’y intéresser. Il eut un rictus sur les lèvres. Que pensait-elle faire pour les aider alors qu’elle n’avait aucune idée de la nature de leurs problèmes comme de leur relation ? « Je te remercie Blake mais ça ne te regarde pas. » Servant son smoothie dans un verre, il se retourna pour demander à la jeune femme si elle souhaitait un verre également en lui montrant le récipient. « De toute façon qu’est-ce que tu veux y faire ? » L’ex-prisonnier railla. « C’est déjà suffisamment compliqué comme ça. » Bizarrement, lui qui n’avait pas envie d’en parler, intériorisant toujours ses sentiments semblait en proie à une envie de vider son esprit. Ca lui déplaisait. « Si tu pouvais nettoyer le bordel de ton chien ça éviterait déjà que ta sœur me reproche le moindre truc. » Qu’il se vit dire en regardant l’état du sol. Devan était maniaque. Devoir passer derrière une personne supplémentaire devait probablement attiser sa rancœur envers son mari. Buvant son verre d’une traite, il rinça et lava ce dernier avant de rejoindre le garage pour s’occuper à bricoler plutôt que de passer ses nerfs sur sa belle-sœur.
@Blake Ryder

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
talk to me (z/b)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mandat kont Aristide - No DYOL to talk!
» 02. While they sing, we need to talk
» « In my mind, I am this awesome, adventurous bad ass. But in reality... Well, let's not talk about reality. »
» Calm - You can't talk, but you know some people !
» Azélia + it's time to talk!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: