hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 we never go out of style

Aller en bas 
I SEE RIGHT THROUGH ME

James Carmichael

messages : 709
name : margot
face + © : Imogen poots (ma petite cacahuète)
multinicks : finn, tyler, lucy, ali, nate.
points : 1309
age : 28 yo (9/9).
♡ status : focused on people she can't have.
work : scubba diving instructor
home : small flat on ocean avenue.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ••••(•○) Kyle, Owen, Sami, Jesse, Kelley (Bliss) (next: Jem, Amber)

we never go out of style Empty
Message· · Sujet: we never go out of style we never go out of style EmptyMer 16 Oct - 0:20

we never go out of style.
-----------------
@kelley larkin & @James Carmichael
-----------------

James n’était jamais nerveuse avant des rendez-vous amoureux. Plus exactement, elle ne l’était que rarement puisque d’aussi loin qu’elle s’en souvienne, ce n’était pas quelque chose à quoi elle avait accordé une grande importance. Chose quelque peu paradoxale au final, au vu du nombre de conquêtes de la jeune femme, que les doigts de la main d’une famille entière ne suffiraient probablement à compter mais là était justement le secret: James Carmichael n’avait aucun mal à enchaîner les dates, les soirées à finir avec un coup d’un soir, à en revoir certains et pas d’autres car tout cela n’était rien d’autre qu’un passe-temps à ses yeux. Un passe-temps plus ou moins plaisant selon la personne en face d’elle, un passe-temps à qui elle consacrerait plus ou moins de temps selon le cas (Jeremiah, par exemple, aurait sans aucun doute mérité plus d’une année de sa vie si son frère - celui de James, pas celui de Jem - n’avait pas trouvé la mort dans un tragique accident de voiture). Et puis, il y avait des exceptions. Certaines personnes qui parvenaient à donner un enjeu à une soirée qui aurait pourtant dû être anodine. Jem, nous en avons parlé, en avait fait parti, mais celui qui avait sûrement décroché cette palme était Kelley Larkin. Peut-être était-ce parce qu’il était arrivé quelques temps après la mort de Theo, quelques temps après son retour en ville. Ou peut-être était-ce parce qu’elle s’était séduite une seconde parfois par lui ? James n’en avait pas la moindre idée et à dire vrai, elle ne s’attardait pas non plus réellement sur la question, puisqu’elle ne se la posait pas, mais Kelley Larkin faisait naître quelque chose en elle, c’était certain.

Preuve en était que James était occupée à se peindre les ongles en noir, à trois heures du matin, alors que Kelley et elle avaient rendez-vous le lendemain matin à 10 heures pour continuer les leçons de plongée qu’elle avait promis de lui donner avant l’été. La température extérieure de l’eau n’était pas idéale, raison pour laquelle il s’était donné rendez-vous dans un café non loin d’un lac artificiel, pour améliorer le niveau de Kelley. Elle aurait dû se reposer, trouver comment rendre la session intéressante malgré le fait qu’il visite un endroit artificiel - mais empli de poissons et coraux en tout genre, néanmoins - mais James, telle l’adolescente qu’elle avait été, ne pouvait s’empêcher de ressasser les derniers moments qu’ils avaient passé ensemble. Bien sûr, il y avait la plongée et la chance inouïe qu’ils avaient eu d’apercevoir une baleine et un baleineau mais ce qui empêcherait James de dormir était sans aucun doute plus le souvenir de sa bouche dans son cou, sur sa poitrine, entre ses cuisses, de ses mains se perdant sur ce corps qu’elle connaissait tant, pour l’avoir parcouru des centaines de fois. La situation était ridicule : elle était partie une première fois, de son plein gré et sans vraiment se retourner, puis une seconde fois, probablement un peu plus hésitante. James avait assez d’ego pour dire à quiconque voudrait bien l’entendre qu’elle l’avait fait parce qu’elle s’était lassée, parce qu’elle s’était rendue compte que Kelley était un bon ami mais qu’il ne représenterait jamais rien de plus pour elle, mais la vérité était différente : James l’avait quitté parce qu’elle était toujours partie avant de voir les autres l’abandonner. Habituée depuis aussi loin qu’elle s’en souvienne à l’idée qu’elle finirait seule - et ce, tant amicalement que amoureusement - l’ainée des Carmichael avait toujours préféré plutôt que d’être quittée. Kelley était-il l’homme de sa vie, son âme soeur, ou une autre image dont les romans adoraient vous convaincre qu’ils étaient nécessaires ? James en doutait sincèrement. Mais cela ne l’empêchait pas de voir son coeur se serrer chaque fois qu’il mettait un terme un peu trop rapidement à leurs entrevues, à voir son coeur faire un petit ! chaque fois qu’il lui souriait. Se berçait-elle d'illusion à se persuader que peut-être il y avait quelque chose de vrai entre Kelley et elle ? Essayait-elle de se convaincre qu’elle aussi pouvait sentir son coeur battre un peu plus vite à la seule vue d’un garçon, comme toutes les autres filles, toutes les autres femmes, et même, tous les autres humains, ou son palpitant s’excitait-il vraiment à la seule mention du passionné d’art ? La réponse à cette question importait-elle seulement ? Le seul prénom de Kelley faisait naître un sourire sur les lèvres de James, et chose plus rare, sur son coeur aussi. Elle n’avait aucune intention de chercher à comprendre pourquoi, comptant sur les doigts de la main les personnes provoquant une telle réaction en elle.

Lorsque son réveil sonna aux alentours de huit heures, il lui sembla qu’elle ne s’était assoupie qu’une demi-heure à peine, mais la jeune femme ne tarda pas pour autant à s’extirper du lit. Avant que Kelley ne la rejoigne pour un petit déjeuner des champions, elle devait passer au centre de plongée, récupérer des bouteilles de Nitrox, en plus de celles d’oxygène pour apprendre de nouvelles techniques de respiration à Kelley. Il lui faudrait bien une heure de préparation avant d’être au diner.

Et en effet… Kelley était déjà attablé lorsqu’elle poussa la porte du restaurant, et le rejoignit déposant un rapide baiser sur sa joue. “Hey. Désolée, il y avait un peu de circulation.” expliqua-t-elle avant de se laisser tomber sur la chaise en face de lui, libérant ses cheveux du chignon négligé dans lequel elle les avait attaché le temps de faire la route. “En forme ?

_________________

I just want to be wanted. I could use a little love sometimes. I just need to be needed, like to know I'm crossin' someone's mind. I just want to be someone that sombody needs. I just want to be more than a drop in the sea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
we never go out of style
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: