hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 ( topic commun ) — the 80s slasher party.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

The Observer

messages : 26
name : everyone.
face + © : fs, tumblr.
points : 232
age : timeless.

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyMar 22 Oct - 18:00


the 80s slasher party
topic commun #6

[ PLAYLIST ]


LE 31 OCTOBRE AUX ALENTOURS DE 21H00
Après plusieurs longues minutes sur la seule route menant au lieu de rendez-vous, une faible lumière attire le regard des passagers vers le panneau "CAMP TOMAHAWK LAKE". Partiellement recouvert de toiles d'araignée, parsemé de quelques traces de (faux) sang; pas de doute ils sont au bon endroit. La voiture s'engage dans le chemin de terre à peine éclairé, et à mesure qu'ils s'engouffrent un peu plus dans l'épaisse forêt, des effets sonores la rendent plus vivante et plus effrayante à la fois. Lorsqu'ils arrivent enfin au parking, une légère brume les accueille. La team qui s'est occupée de la décoration n'a pas fait les choses à moitié. L'ambiance s'y prête déjà mais chaque détail compte et même les employés du camping ainsi que les membres du comité d'organisation s'affairent à faire de cette fête un succès d'horreur. Les quatre amis arrivés un peu plus tôt s'en rendent rapidement compte alors que le DJ fait danser des Ghostbusters, Lydia Deetz et Marty McFly sur des tubes et remix des années 80. Ils pourront également profiter du buffet aux mets et boissons à l'apparence douteuse, peut-être même qu'ils seront tentés par l'escape game d'Halloween et qu'ils finiront par le parcours de la peur dans la forêt avec pour seul objet une lampe de poche. Enfants comme adultes, les invités sauront trouver quoi faire. Avec une vue direct sur le lac, le cadre ne pouvait pas être mieux choisi pour rendre un subtil hommage aux slasher movies de cette époque.

infos en plus
– Toute la ville est conviée à cette fête d'Halloween sur le thème des années 80.
– Déguisement obligatoire. N'hésitez pas à partager l'outfit de votre personnage !
– L'action principale se déroule sur la "piste de danse"/buffet, qui est près du lac et des chalets mais vous êtes libres de faire participer votre personnage aux différentes activités proposées.


Privilégiez les réponses courtes et de préciser si libre ou de mentionner les joueurs concernés. — Vous avez le choix de poster à la suite ou de faire votre sujet de votre côté avec la/les personnes de votre choix. — Ce topic commun sera ouvert pour une durée indéterminée alors n'hésitez pas à le rejoindre en cours de route. — Pour finir, amusez-vous bien !

_________________

“ Tell me that you'll open your eyes. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a softer beginning

Resen Harwell

messages : 1414
name : faustine.
face + © : lp ⋅ ©self, tumblr.
multinicks : sami ⋅ scott ⋅ amber ⋅ kate ⋅ kelley ⋅ billie ⋅ jimmy ⋅ jesse.
points : 1902
age : twenty nine ⋅ [27|08]
♡ status : in a mess.
work : professional boxer (super-middleweight category), bodyguard.
home : crescent lane with finn, marvin and carter.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | citra, finn, gaelan, marloes, jude, marvin, (raph).

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyMer 23 Oct - 1:03

@finn prentis
Resen n'était pas certain de ce qu'il foutait là. Du moins le prétendait-il, les mains enfoncés dans les poches de son blazer, sa tenue détonnant au milieu des autres. L'effort de se trouver un costume ? Très peu pour lui. Loin d'être dans l'humeur de faire la fête ces derniers temps, il s'était contenté d'une idée qu'on lui avait soufflé au détour d'une conversation, et qui ne demandait pas trop d'effort ; sous un costume recyclé de quelques événements précédents, il avait glissé un juste au corps amélioré, grimé du "S" flamboyant de Superman, et avait dressé sur son nez une paire de lunette façon Clark Kent. Convaincu à moitié par une de ses amies, il lui avait laissé l'opportunité d'abîmer faussement sa joue d'une cicatrice que le héros n'aurait probablement jamais eu, mais peu lui important quant à la logique. Resen n'était pas là pour ça. Finn lui manquait. Quand bien même il ne l'admettait pas vraiment à voix haute, sans trop savoir si c'était sa fierté ou autre chose qui l'en empêchait, Resen le ressentait et acceptait l'idée auprès de sa propre personne que sa présence à la soirée ne dépendait que du fait qu'il savait qu'elle serait là. Les quelques échanges sms qu'ils avaient eus étaient le signe que les choses tendaient à s'apaiser, depuis la dernière fois qu'ils s'étaient parlé en face à face. S'il ne savait toujours pas où se situer dans l'histoire de ce mariage, d'Eugène, du mensonge derrière, il se retrouvait à espérer la croiser sans trop savoir ce qu'il finirait par lui dire, au milieu des personnages d'une enfance qui ne lui appartenait pas – en bon gamin des 90's qu'il était, ils ne les connaissaient pas parce qu'ils l'avaient bercé, mais simplement parce que sa curiosité l'avait poussé à aller voir plus loin que son année de naissance. Il soupira. La fausse blessure à sa joue le grattait et il se demandait s'il parviendrait à la supporter toute la soirée, quand même l'envie d'être ici se faisait la malle à mesure qu'il se sentait de moins en moins à sa place. Son regard glissa sur l'assemblée. La fête commençait déjà à battre son plein, les gens à boire et trinquer ensemble, la musique à résonner dans les basses et à tambouriner dans leurs oreilles, rythmant elle-même les palpitations de ceux trop près des amplis. Mais dans la foule, il ne la repéra pas encore. C'était peut-être idiot de n'être là que pour ça. Il ne savait même pas ce qu'il lui dirait, ce qu'il ferait, ou même s'il irait simplement lui parler. Comment se sentirait-il en la voyant après le tumulte de leur dernier échange, et cette longue période sans se voir ? La question arrêta de lui trotter en tête à l'instant où son regard se posa sur elle, et que quelque chose se tordit dans le creux de son ventre. Il n'avait pas de plan d'attaque. N'était même pas sûr de vouloir ouvrir lui-même la conversation. Laissant de côté l'hésitation au bout de quelques secondes, il passa ses mains dans ses cheveux et se rapprocha du bar où elle se trouvait, pour venir se servir un verre, à côté d'elle.

_________________
[ The rosy gleam of his lip, the fevered gleam of his eyes. There was not a line anywhere on his face, nothing creased or graying; all crisp. He was spring, golden and bright. Envious Death would drink his blood, and grow young again. ]


Dernière édition par Resen Harwell le Sam 26 Oct - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
down with my demons

Neal Dashwood

messages : 695
name : raphaelle (smooke)
face + © : m. fassbender + ava@flamingo - icons @pinterest
multinicks : mikkel, luke, clive, leo
points : 140
age : Forty one (29.07)
♡ status : widower, but hating that he's thinking about that special someone.
work : Formula one team/race cars owner, only heir to the Dashwood empire
home : @Dashwood manor, not far from the lighthouse.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free - cecilia, madd, archie, tate

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyMer 23 Oct - 9:44

Si la perspective d'une soirée déguisée et dansante le blasait profondément, celle de noyer ses démons dans l'alcool et autres substances le rendait plus enclin à quitter le manoir. Lorsqu'il avait entendu parler de cette soirée années 80, l'héritier avait soupiré péniblement, dardant du regard son majordome qui ne faisait que de lui donner la nouvelle. Pourtant un enfant des années quatre-vingt, l'homme ne souhaitait pas s'apprêter - non, Dashwood préférait se pointer dans son habit naturel - celui de l'homme blasé, la clope à la bouche. Le seul effort qu'il avait fait était peut-être de mettre une veste en cuir et un vieux t-shirt pour essayer malgré lui de coller au thème.
Dash gara sa voiture rutilante sur le parking et alors qu'il sortait de celle-ci, il soupira bruyamment à la vue de ces décorations ridicules. Il mit la main dans sa poche pour vérifier qu'il avait ce qu'il fallait pour se divertir ce soir. Peut-être qu'il croiserait même des connaissances, ou alors s'en ferait-il. Peu importe, il se dirigea directement vers le cadre des festivités où déjà quelques personnes dansaient sur la piste. Son sourcil moqueur se leva et il sortit sa flasque personnelle de sa vieille veste - engouffrant une ou deux gorgées pour pouvoir survivre à cette socialisation forcée. Il observa la foule de ses yeux glacials, cherchant des visages connus. Mais rien pour l'instant. Il se dirigea ensuite vers le buffet, piochant quelques petits fours pour se remplir le ventre bien vide qui lui réclamait de la nourriture. A peine la première cigarette terminée, une deuxième vint trouver le chemin de sa bouche. Désabusé par toutes ces personnes qui dansaient sur une musique criarde, il s'adossa à un des murs de la salle, se demandant bien ce qu'il faisait ici - sûrement un moyen d'échapper à sa colocataire envahissante qui ne faisait que le provoquer ces derniers temps.
LIBRE

_________________


Welcome to the void. There's nothing here. ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 158
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©clara
points : 235
age : 21
♡ status : single
work : firefighter
home : the old family house (bridgewater way)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free — 3/6

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyJeu 24 Oct - 20:06

Cela fait déjà plusieurs jours que tu entends parler d’une soirée pour Halloween organisée au camping de la commune. Tu trouves l’idée hyper sympa et conviviale. Vu que t’as rien d’autre de prévu, tu comptes bien t’y rendre. Cela sera l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes. Peut-être que t’y retrouveras certains de tes amis aussi. Tu ne sais pas si ton frère s’y rendra en tout cas. T’as pas eu l’occasion d’en discuter avec lui. Vous avez plutôt tendance à faire vos soirées chacun de vos côtés. Du coup, tu débarques seul avec une tenue concoctée il y a à peine une heure. T’enfiles un très vieux blouson en cuir qui appartenait à ton père et que tu as pris soin de dégrader puis un jean foncé troué. Tu fabriques aussi un collier à l’aide de lacets et de faux poils de fourrures que t’as trouvé à la cave. Côté accessoire, t’embarque une vraie hache. Et puis, tu saccages tout avec du faux sang. Clairement, tu vides tout le stock. Ta tête est rouge et l’arme aussi. Tu rajoutes une grosse balafre près de ton œil avec un crayon noir que tu as aussi acheté. Le résultat est plutôt convainquant. T’es déguisé en serial killer. Genre une sorte de chasseur qui vit au milieu des bois dans une cabane miteuse et sur qui t’aimerais pas tomber. Le lieu de la soirée se prête parfaitement à ton accoutrement d’ailleurs. Tu es comme un poisson dans l’eau. Le souci, c’est que tu risques de faire peur à plus d’un et t’es pas sûr qu’on s’approche de toi spontanément. T’avais pas capté que le sous-thème c’était année 80. Tant pis. Ça reste une soirée d’halloween. Une fois sur place, tu fouilles les poches intérieures de ta veste et te rend compte que t’as zappé de prendre ton paquet de clope. Flemme de faire marche arrière. T’as beaucoup marché pour arriver ici. Tu feras sans. A moins que.. tu repères un homme seul (@neal dashwood), adossé à un mur, clope au bec. Tu l'accostes aussitôt. – Je peux t’emprunter une cigarette ? Enfin emprunter... – Pas comme si t’allais lui rendre après. Tu viens quémander quelque chose dans l’espoir qu’il soit généreux avec toi. Généralement, tu préfères demander ce genre de chose à une jolie fille mais t’en as pour l’instant pas repérée une seule qui tient la route. Du coup, tu taxes auprès du quarantenaire de service. – Note quand même que j’aurai pu te demander ça sur un autre ton, genre : une clope ou la mort. – Tu soulèves ta hache et fronce les sourcils histoire d’être convainquant quelques secondes, puis, tu te mets alors à rire, presque d’un air sadique. Quelques instants plus tard, tu renoues le contact avec lui. – T’es déguisé en quoi au fait ? – Tu lui parles comme si tu le connaissais depuis longtemps alors que tu viens juste de le rencontrer. Ça peut paraître étrange mais pour toi, c’est normal. T’es hyper sociable, peu importe l’âge de ton interlocuteur. Par contre, t’es sans filtre aussi parfois. Et genre là, tu te moques gentiment du fait qu’il n’ait pas fait le moindre effort pour se trouver une tenue. Au moins, il s’est rendu à la soirée. C'est déjà ça.

+ déguisement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
down with my demons

Neal Dashwood

messages : 695
name : raphaelle (smooke)
face + © : m. fassbender + ava@flamingo - icons @pinterest
multinicks : mikkel, luke, clive, leo
points : 140
age : Forty one (29.07)
♡ status : widower, but hating that he's thinking about that special someone.
work : Formula one team/race cars owner, only heir to the Dashwood empire
home : @Dashwood manor, not far from the lighthouse.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free - cecilia, madd, archie, tate

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyJeu 24 Oct - 20:40

Le quadragénaire posa son regard lourd sur les invités - toutes les têtes qui défilaient lui étaient familières, étant natif de Windmont Bay. Il ne connaissait pas tous les noms et prénoms, et voir toutes ces visages connus déguisés ne l'aidait pas forcément dans sa recherche de connaissances. Se demandant combien de temps il allait bien pouvoir supporter tout ce cirque ambiant, la cigarette à la bouche et le regard noir habillant son visage, il fut sorti de ses pensées par un jeune homme barbouillé de sang. Son sourcil inquisiteur se leva très vite alors que l'adolescent (jeune adulte?) lui demandait une cigarette. Le sourcil légèrement moqueur, se demandant l'âge du bambin et finalement s'en contrefichant - parce que finalement, il pouvait avoir seize ans, il lui aurait quand même donné une clope - il tendit son paquet de cigarettes, peu réactif à sa plaisanterie goguenarde, le détaillant de ses yeux froids qui laissaient transparaître peu d'émotions - d'une profonde envie peut-être de déguerpir d'ici. A sa question sur son déguisement, l'héritier haussa les épaules nonchalamment et sortit la flasque de sa veste en cuir, pour déguster le contenu pendant quelques secondes de répit. " Je suis déguisé en Neal Dashwood dans les années 80. " souffla-t-il, peu impressionné par sa propre réponse. Il ne mentait pas - pour une fois - c'était une tenue qu'il avait affectionné plus jeune. Rien à faire de ce thème et des attendus des organisateurs de la soirée. Retenant l'envie de se moquer ouvertement de l'adolescent, Dashwood désigna d'un coup de tête le déguisement de l'homme face à lui. " Et toi? En sérial killer qui vient de découper ses victimes?" s'enquit-il, le regard expressif quant à sa considération pour la conversation qui se déroulait. Il montra à son interlocuteur le buffet, espérant trouver autre chose qu'un punch insipide sans alcool - un punch qu'il localisa rapidement, d'un coup d’œil. Une idée le traversa et un petit sourire espiègle vint se poser au coin de ses lèvres - sa seconde flasque (celle de secours pour les soirées infernalement ennuyantes) vint se renverser discrètement dans le punch et se replacer dans sa poche, ni vu, ni connu (ou peut-être juste vu par son compère). A little party never killed nobody.
@Aaron Edwards + libre.

_________________


Welcome to the void. There's nothing here. ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 158
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©clara
points : 235
age : 21
♡ status : single
work : firefighter
home : the old family house (bridgewater way)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free — 3/6

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyJeu 24 Oct - 21:29

T’as beau porter un déguisement plutôt effrayant, t’es pas tellement rassuré quand tu vois le manque de réaction du quadragénaire face à tes blagues. Il ne réagit pas d’un poil. Ou presque. Il te tend quand même son paquet de clopes. C’est le principal. C’est ce que tu voulais finalement en l’abordant. Mais t’es pas un connard fini et tu te contentes pas juste de le taxer puis de te casser. Tu restes sur place à ses côtés pour allumer la dite cigarette. Heureusement, t’avais ton briquet. Ça t’aurais embêté de lui demander à nouveau quelque chose. C’est qu’il est presque plus effrayant que toi en version déguisé enfin de compte. – Merci. Je te revaudrai ça. – Ou pas d’ailleurs. C’est typiquement le genre de truc lambda que tu dis sans réfléchir. Ce mec, tu ne le reverras probablement pas de sitôt. C’est que vous n’avez pas le même âge et tu doutes pouvoir faire de lui ton pote. C’est juste un partenaire de soirée pour le moment. Sa compagnie n’est pas totalement désagréable non plus. Du moins, tu sens qu’il y a du potentiel qui se cache derrière sa nonchalance. C’est pourquoi tu retentes le coup en le charriant cette fois-ci. Peut-être que c’est un grand adepte de sarcasme. Sauf que tu percutes pas ce qu’il te dit. – Neal Dashwood, c’est qui celui-là ? Oh attends, vu ta tenue, un rockeur célèbre je dirai. Ou alors un acteur de film porno des années 80. Mais j’vote quand même pour la première option. Verdict ? – T’es un vrai moulin à parole quand tu t’y mets. Tu lui laisses même pas l’occasion d’en placer une. Le pauvre. Quoi que, c’est toi qui te ridiculise. Mais tu ne t’en rends pas compte. – Exactement ! – Il a su cerné ton déguisement d’halloween. En même temps, c’était pas bien dur. Tu reprends une nouvelle dose de tabac avant d’expirer et de le suivre en direction du buffet. Très bonne idée. Ça pourra te permettre de te mettre quelque chose sous la dent et si l’occasion se présente, de le délaisser pour quelqu’un d’autre de plus loquace. Tu ne comptes pas passer toute la soirée en sa compagnie. Tu t’empares d’une sorte de cake après avoir fini ta clope puis te retourne vers ton camarade qui déverse quelque chose discrètement dans le punch. – Hé mais qu’est-ce que tu fabriques ?! – Cette fois-ci, tu comptes bien le laisser parler au lieu d’émettre des hypothèses foireuses. Mais l’homme ne te rassure pas tellement. T’as limite envie d’aller fouiller dans ton répertoire téléphonique pour appeler un flic que tu connais et qu’il intervienne pour l’arrêter. Si ça se trouve, le mec est un taré qui cherche à droguer des jeunes femmes pour les violer ensuite. C’est qu’il y a des fous partout, même à Windmont Bay.

@neal dashwood + libre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
down with my demons

Neal Dashwood

messages : 695
name : raphaelle (smooke)
face + © : m. fassbender + ava@flamingo - icons @pinterest
multinicks : mikkel, luke, clive, leo
points : 140
age : Forty one (29.07)
♡ status : widower, but hating that he's thinking about that special someone.
work : Formula one team/race cars owner, only heir to the Dashwood empire
home : @Dashwood manor, not far from the lighthouse.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free - cecilia, madd, archie, tate

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyJeu 24 Oct - 22:01

Si son compagnon de fortune de soirée n'avait pas douze ans et demi, Neal lui aurait bien remis les idées en place à l'aide de son poing. Le gamin semblait avoir la langue bien pendue - bien trop pendue pour le quadragénaire impatient. Un rockeur célèbre? Un acteur porno? La réflexion eut le mérite de lui arracher un rictus presque rieur - s'imaginant la moustache rousse et le corps luisant d'huile. La pensée était risible. " Un acteur porno? T'as pas mieux, kid? Ça te chatouille? " lança-t-il au vol, visiblement blasé du manque évident de culture de son ami d'un soir. Non sans le darder d'un regard cavalier - car finalement s'il le regardait bien, sous le sang séché, il semblerait que le jeune homme pouvait être à son goût.
Dashwood était connu en ville - peut-être pas chez les adolescents pré-pubères - généralement, on n'avait pas besoin de le présenter, lui, ses frasques et sa mauvaise attitude légendaire. Sa présence même à cette fête d'Halloween était exceptionnelle; son habitude était plus les soirées de débauche au manoir. C'était sa vraie came à lui. Une autre occupation qui le passionnait? Pimenter les soirées qui manquaient de saveurs. Ce qu'il fit en glissant sa flasque dans le punch. Mais c'était sans compter sur l'attitude outrée du pré pubère. " Wow, wow, le rabat joie!" s'exclama l'héritier, se moquant cette fois ouvertement de la réaction du blondinet choqué. " C'est que du whisky, calme toi. " ironisa-t-il, dardant le punch sans surveillance et lui tendant la flasque qui sentait distinctement l'alcool. Qu'est ce qu'il pouvait bien arriver de mal? Que pouvait-il bien s'imaginer? Neal haussa une nouvelle fois les épaules, chopant une nouvelle cigarette du bout des dents dans son paquet et l'allumant avec rapidité. Il se servit un verre de punch pour prouver qu'il n'était pas empoisonné. " Allez, kid, faut se détendre un peu." dit-il en trempant ses lèvres dans le liquide fruité et fadasse au possible.
@Aaron Edwards + libre

_________________


Welcome to the void. There's nothing here. ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I am made of memories.

Robbie Ripley

messages : 100
face + © : barrueco
multinicks : trent, tomas, norrie
points : 355
age : twenty-six (9/15)
♡ status : single.
work : drifter.
home : here and there, crashing at emerson's for now.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyDim 27 Oct - 21:06

Le visage peinturluré, ses fripes habituels sur le dos, Robbie remontait le chemin de terre avec celui qu’il avait retrouvé, contre toutes prédictions. Il pensait qu’Em lui était à jamais perdu, comme tout ce qui le rattachait à cette ancienne vie, tout ce qui le rattachait au Wyoming. Pourtant, même si les années avaient altéré les apparences, même si, il y a quelques jours, Robbie n’aurait jamais imaginé pouvoir être dans cette situation, il était bien là, avec Emerson, et il ne pouvait s’empêcher de sourire, de temps à autre. Il ne pouvait pas non plus s’empêcher de toucher Emerson, pour s’assurer qu’il n’était pas un mirage, que ce n’était pas un jeu malsain de son esprit, qu’il n’était pas simplement en train de rêver. Peut-être qu’une partie de lui voulait que ce soit un rêve. Probablement. Il l’avait réalisé, un soir, en cherchant le sommeil.
Il tendit le bras pour poser ses doigts contre la nuque du garçon et le tirer contre lui, faisant ensuite glisser sa main autour du cou d’Emerson et la laisser tomber sur son épaule, alors qu’ils arrivaient sur les lieux des festivités. Il avait laissé Bailey chez Emerson, et il s’en réjouissait maintenant. Elle aurait été folle, avec toutes ces personnes déguisées, toute cette activité et l’ambiance qui régnait autour d’eux. Robbie aimait ce genre de fête, et il aimait particulièrement le fait de ne connaître personne, ainsi que la perspective de profiter d’un buffet où la nourriture était gratuite.
Il regarda la foule, et laissa ses yeux se poser sur le lac, derrière eux, où la lune semblait flotter dans une lumière argentée. L’endroit était exceptionnelle, et les arbres massifs lui rappela quelque peu les cyprès de Californie, parmi lesquels il avait vécu de nombreux mois. Il reporta son attention sur la foule, puis se tourna vers Emerson. Une longue canine ponctuait son profil. Robbie sourit.
– T’as une cible en particulier, ce soir ? Pour épancher ta soif, dit-il, écarquillant ses yeux pour souligner l’excentricité de sa question.
Il se détacha de son ami (était-il un ami, un ami lointain, une vieille connaissance ?, il ne savait pas) et tira sur les pans de sa veste en cuir abîmée pour la remettre en place, son regard se posant sur le bar et sur les victuailles qui l'attendaient.

_________________

In good time, you'll come to know, When you release, when you let go, You can find yourself where you belong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 158
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©clara
points : 235
age : 21
♡ status : single
work : firefighter
home : the old family house (bridgewater way)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free — 3/6

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyMer 30 Oct - 17:43

Foutue addiction à la con. Il est clair que si tu pouvais te passer de cigarette, tu ne serais pas là, à venir en quémander une au premier inconnu qui passe. C’est-à-dire un homme d’une quarantaine d’années assez étrange qui regorge de nonchalance. Il a l’air d’avoir un sacré vécu et t’intrigue de plus en plus au fil des secondes. Tu ne saisis pas en quoi il est déguisé. Tu n’as pas la référence ou pas compris son humour du moins. T’es persuadé que Neal Dashwood est un mec mondialement connu ou quelque chose du genre et tu l’associes à un célèbre rockeur ou un acteur porno, ce qui semble vexer et agacer ton interlocuteur. – Bah quoi ?! Y’a pas de sous-métier. – Tu plantes tes prunelles dans les siennes et affiche une moue toute mignonne d’un petit garçon venant de dire une bêtise. Tu ne te rends pas compte du regard de prédateur de l’homme. T’es dans ton monde. Tu persistes d’ailleurs sur ce fameux personnage qui t’es encore inconnu. – Tu veux vraiment pas me dire qui c’est ? Le pire c’est que le nom me dit quelque chose. – Ce que tu peux être fatiguant. T’en as même pas conscience. Mais avec ta gueule d’ange, on te pardonne tout, non ? En attendant, vos échanges sont loin d’être terminés, vous vous retrouvez quelques instants plus tard au buffet et tu le surprend entrain de trafiquer le cocktail de la soirée. Évidemment, vu vos échanges, tu te mets à imaginer le pire. Tu te dis que l’homme est peut-être un violeur en série qui cherche à droguer pour sauter sur ses proies plus facilement. C’est un mode opérateur assez classique dont tu as déjà entendu parler. Mais pas le temps de dégainer ton téléphone pour prévenir les flics. Apparemment, il s’agit simplement d’alcool. Pas de quoi en faire un drame. C’est vrai que t’es un peu rabat-joie pour le coup. C’est Halloween, les gens sont censés s’amuser. – Je te crois. – Tu finis par déclarer alors qu’il s’empresse de boire son breuvage et ainsi te prouver sa bonne foie. Tu jettes un vif coup d’œil à l’assemblée et affiche un air déçu. Pour le moment, l’ambiance n’est pas aussi bien que tu l’espérais. Après, la soirée ne fait que commencer. Faut être patient. Le quarantenaire te conseille de te détendre. Il a raison. T’as dû mal à relâcher la pression du boulot en ce moment. Tu t’enfiles un verre presque d’une traite. – C’est dégueu ton mélange. Tu penses pouvoir choper avec ça ? Car t’es là pour ça, non ? – Tu l’observes d’un air presque inquisiteur. Il faut avouer qu’il y a majoritairement des jeunes et ça t’intrigue presque qu’il soit venu seul. Tu ne sais pas s’il a un but précis en venant ici. Toi t’en as pas tellement après tout. T’avais juste envie de sortir et rencontrer de nouvelles personnes. C’est peut-être son cas aussi.

@neal dashwood + libre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
be all my sins remembered.

Jimmy Willys

messages : 1051
name : faustine.
face + © : te ⋅ ©gajah, khalid, pinterest stuff.
multinicks : amber ⋅ billie ⋅ kate ⋅ kelley ⋅ resen ⋅ sami ⋅ scott ⋅ jesse.
points : 228
age : thirty two ⋅ [24|11]
♡ status : alone.
work : nightclub bouncer @ the lux.
home : harbor row with ali.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open | ali, owen, stella, tyler

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyMer 30 Oct - 22:51

@tyler wolfe (and lowkey @neal dashwood) | Sans trop savoir pourquoi, une pointe de nervosité s'empara de lui alors que, planqué sous sa capuche de Robin Hood, il s'avançait dans la foule à la recherche du visage familier qu'il était supposé retrouver. Peut-être était-ce le simple fait de sortir de sa zone de confort – a.k.a. : les pubs, les nightclubs, la facilité à trouver quelque chose à se mettre sous la dent ou dans les narines, à ne devoir que tendre la main pour parvenir à apaiser ses tourments, et l'opportunité d'oublier ce dont il ne désirait pas se rappeler pour quelques heures –, de se retrouver à la fête de la ville où, probablement, parmi les civils déguisés en policiers et autres forces de l'ordre, se cachaient des forces de l'ordre déguisées en civils, ou passant inaperçus dans leur accoutrement quotidien. Jimmy n'était pas toujours con – essayait-il de s'en convaincre, quand il enfonçait dans son propre crâne l'idée qu'il était complètement stupide, lançant un cercle vicieux dont il ne voyait pas de porte de sortie –, ainsi avait-il renoncé à l'idée de prendre quoi que ce soit sur lui. L'envie de prendre le risque de finir au poste et derrière les barreaux était autant présente que les moyens financiers de s'assurer ce genre d'amusement lorsqu'il quittait les clubs qu'il fréquentait comme sa deuxième maison. Aussi plaçait-il toute sa confiance dans la possibilité de récupérer un peu d'alcool pour gérer les symptômes de manque qui, forcément, viendraient pointer leur nez. Lentement, ses doigts se resserrèrent sous son arc factice et de piètre manufacture, alors que quelques personnes le bousculèrent. Trop occupé à chercher à mettre des noms sous les masques et maquillages, Jimmy s'immisça entre les gens, manqua à quelques reprises de finir la tête contre le sol à force de taper ses pieds çà et là, dans des obstacles aléatoires qu'il n'était pas foutu de voir, doué comme il pouvait l'être. Ses yeux accrochèrent une silhouette familière et grimée de son apparat quotidien et, reconnaissant à l'instant même où il posa le regard sur lui les traits de Neal, Jimmy décida de partir dans la direction opposée. Lui qui ne gérait toujours pas très bien le malaise qu'il ressentait en présence de Dashwood depuis qu'il s'était perdu dans son lit au détour d'une soirée préférait éviter l'idée de le croiser dans un tel contexte, et de se voir affublé de ses sous-entendus peu subtils quant à leurs activités nocturnes... de ce genre. Un sourire finit cependant par éclairer son visage alors que, un peu plus loin, et dans le coin face à celui qu'il était désireux de ne pas vraiment voir ce soir, Jimmy reconnu enfin la personne qu'il était venu retrouver. Son malaise se fit la malle au bon gré du slalom qu'il opéra à travers les personnes présentes et, se pointant dans le dos de Tyler, Jimmy brandit arc et flèche en direction du garçon. « Qui se cache derrière ce déguisement ? J'espère que ça n'est ni le shériff de Nottingham, ni le prince Jean. Je n'ai aucune envie de décocher cette flèche au milieu du festin. » Tentant de garder son sérieux durant sa tirade de qualité douteuse, il laissa son visage se fendre d'un sourire qui s'étala jusque ses yeux, attendant que le garçon ne se tourne vers lui pour découvrir avec un peu plus d'attention la tenue qu'il avait pu choisir.

_________________

// I was happy, I was not, I've been learning, I've been g r o w i n g, but —— the worst is yet to come.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
this is my cup of care. oh look, it's empty.

Sersi Crane

messages : 570
name : lora (isleys).
face + © : taylor lashae — scythe, tumblr.
multinicks : iyovi, nomi, sakura, letty, dimitri.
points : 1072
age : twenty nine.
♡ status : single, a ~three months alien growing in her belly.
work : sculptor, owns a small atelier and gallery (bridgewater way).
home : lives with her grandad at the rez while looking for a new place.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON — tc halloween (benjamin).

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyLun 4 Nov - 13:51


I always feel like somebody's watching me
who's playing tricks on me?

(LIBRE)déguisement

Accoudée contre la rambarde en bois d’un des chalets, ça fait quelques minutes maintenant qu’elle s’empiffre de globes oculaires et autres friandises à l’aspect plus ou moins intéressant. Mais rien qui ne puisse vraiment couper son appétit qui s’est accru ces derniers temps. L’assiette rapidement libérée de son contenu, la jeune femme se dirige vers une poubelle tout en gratifiant le sol de ses pas de danse, rythmés par la musique qui la rendrait presque nostalgique d’une époque qu’elle n’a pas connu.
La piste de danse a été sa première victime. A peine arrivée sur les lieux qu’il ne lui a pas fallu bien longtemps pour résister à l’appel de chorégraphies ringardes. Qui oserait s’attarder sur le ridicule des autres un soir d’Halloween ? Pas Sersi. Et ça tombe bien, ce soir elle n’est pas Crane. Son lance-flamme devrait en être une preuve suffisante si sa chevelure normalement courte n’était pas aussi recouverte d’une perruque bouclée et qu’elle ne portait pas une combi kaki ; et pour ceux qui connaissent assez bien la jeune femme, se douteront sans problème que le chat qu’elle tient n’est bien sûr qu’une peluche (autrement, la brune serait déjà au sol à pleurer et éternuer). Le Nostromo est peut-être perdu quelque part dans l’univers, mais Ellen Ripley est belle et bien présente pour profiter de la soirée année quatre-vingt.
Pourtant ce n’est pas en direction du dancefloor que la sculptrice se dirige. Malgré ses pas désordonnés (elle est encore sobre) et le karaoké qu’elle improvise, c’est le frisson qui l’attire vers le « parcours de la peur ». — You alone? lui demande l’employé déguisé en mariée sans tête. Sersi se tourne afin de lui montrer le sac à dos représentant un facehugger et sa peluche Jones le chat. — Got friends right there, lance-t-elle le sourire aux lèvres. Une lampe torche en main, on l’invite à s’engouffrer dans le chemin qui s’enfonce un peu plus dans la forêt et c’est avec un semblant de courage qu’elle s’exécute. L’enfant qu’elle a été se souvient s’être perdue quelque fois dans ces bois avant de finalement l’apprivoiser mais là, elle avoue ne pas être totalement rassurée. Les ombres dansent et s’amusent à lui nouer l’estomac à mesure qu’elle avance et que fixe de sa lampe chaque recoin d’où pourrait provenir un bruit suspect. Et parce que l’esprit humain trouve toujours le moyen de se moquer, lui reviennent en mémoire des histoires que son père et son grand-père racontaient. Sur ces légendes urbaines que l’on préfère ignorer lorsque l’on se promène, seule et un soir d’Halloween, dans les alentours du camping. Le pas hésitant, elle continue néanmoins à avancer, consciente aussi que des personnes sont certainement payée (ou non) pour faire flipper les participants. Ça devrait la rassurer, et pourtant, lorsqu’elle entend un craquement devant elle et que surgit de nulle part une silhouette menaçante (à ses yeux), il n’est plus question de sang-froid. Le cri qu’elle pousse est aussitôt suivi d’un mouvement de bras qui voit alors sa lampe torche voler en direction de la forme inconnue.
Aie.

_________________

shifting shapes, this daylight makes us stronger than we know. sharing space, our bodies make up sculptures of their own.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world spins madly on

Finn Prentis

messages : 1123
name : margot; chasinghearts
face + © : holland roden ; pandamalin
multinicks : tyler; lucy; ali; nate; james
points : 416
age : 28 yo (11|05)
♡ status : hoping for forgiveness ~ separated
work : firefighter.
home : sharing Mavis' bed.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) resen, marvin, crys, tori madden, sören, lola, mikkel, carter, alyn (next: tomas, marloes) / off

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyMar 5 Nov - 13:42

Comme chaque année, Finn avait préparé son costume d’Halloween depuis plusieurs semaines. Cette fête, comme toutes les fêtes qui nécessitaient un minimum de préparation en réalité, était particulièrement importante aux yeux de la jeune femme qui adorait se déguiser. Elle aurait aimé pouvoir discuter de son déguisement avec Resen et Marvin pendant des heures - les agaçants, sans aucun doute, au passage mais les circonstances étaient telles que Finn n’avait pas pu en discuter avec eux. Elle en avait toutefois discuté à plusieurs reprises avec Mavis qui avait au moins le mérite d’écouter avec enthousiasme ces idées. C’était ainsi qu’elle se retrouvait désormais installée au bar vêtue d’une robe de patient d’hôpital, soigneusement refermée derrière pour éviter toute déconvenue, une fausse plaie béante à l’arrière de son crâne, et le visage tout amoché - du moins, avec un maquillage qui l’était assez pour donner cette impression. Appréciant la qualité des détails préparés par les organisateurs de cette soirée dans la décoration, Finn sut que cette soirée s’annonçait mémorable - en tout cas si Finn arrivait à faire abstraction de sa migraine et du poids sur sa poitrine dont elle n’avait réussi à se défaire depuis le début du mois de septembre dernier. Sortant quelques billets du petit sac qu’elle avait pris, ainsi qu’un cachet d’ibuprofen, elle commanda deux shots et une bière. Une fois n’était pas coutume, c’était les premiers verres qu’elle prenait de la journée et en toute honnêteté, elle avait hâte de sentir l’alcool lui brûler la gorge. Elle avala le premier avant même d’avoir reçu la monnaie de ses billets et sentit les battements de son coeur se calmer légèrement. Elle regarda ensuite autour d’elle, espérant apercevoir Resen, ou au moins une tête connue mais il était encore tôt et la fête ne battrait pas son plein avant une bonne demi-heure minimum. Elle rangea ses billets puis prit son deuxième shot, avant de sortir son téléphone. Accoudée sur le bar, elle le déverrouilla puis laissa ses doigts glisser sur l’écran jusqu’à l’application “messages”. Remontant doucement la liste des messages envoyés jusqu’à tomber sur le nom de Resen. elle appuya sur son nom et soupira doucement en voyant une ombre s’installer à côté d’elle. Avec agilité, ses doigts tapèrent le message suivant : “Hey. Do you have plans for tonight? Am at the Slusher party…” Elle secoua la tête, puis s'effaça avant d’en taper un second. “Hi Res’. If you’re at the Slusher party we could meet.” puis d’abandonner l’idée de lui envoyer un quelconque message. Elle se tourna doucement vers la personne à côté d’elle, et fronça doucement les sourcils en découvrant de qui il s’agissait. Elle déglutit, ayant l’impression que son coeur s’arrêtait. Finn se mordit un peu la lèvre, puis prit son courage à demain pour le saluer, lui semblant qu’il était bien plus facile de foncer dans un immeuble en feu que de lui adresse la parole. “Hello Resen.” Sa voix était timide, hésitante. Tout l’inverse de ce qu’elle avait toujours été avec lui, et si elle ne craignait pas que ce soit la seule chance qu’ils se retrouvent, elle aurait sûrement prétexter une excuse bidon pour l’éviter jusqu’à être assez éméchée pour être moins gênée par la situation.

_________________

 a hundred thrown-out speeches ~ I almost said to you. Easy they come, easy they go. I jump from the train. I ride off alone. I never grew up. It's getting so old. Who could ever leave me, darling?
~ BUT WHO COULD STAY?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tyler Wolfe

messages : 473
name : margot
face + © : zac efron; FAUSTINE
multinicks : finn - lucy - ali - nate - james
points : 654
age : 28 yo
♡ status : single, not ready to mingle.
work : fire arms instructor
home : with Lulu.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : •••••(•••) raphael, dorcas, charlie, billie, desmond, jimmy, ezra, lilly, tc / off

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyJeu 7 Nov - 0:24

Depuis qu'il était enfant, Tyler se déguisait toujours de la même façon. Ainsi quand le thème de la soirée d'Halloween avait été annoncé en ville, le jeune homme ne s'était pas réellement posé la question : il lui suffisait tout simplement de chercher à récupérer un costume de pompier des années 80. Tyler n'avait d'ailleurs pas vraiment besoin d'y réfléchir pour deviner à quoi cela ressemblait : passionné par ce métier où des gens mettaient leur vie en péril au quotidien, Tyler avait à peu près tout lu sur le sujet et continuait de se faire offrir les dernières sorties sur le sujet à chaque Noël tant par Beth que par Charlie. Il avait donc passé des heures et des heures sur internet à chercher un costume qui s'avère réaliste. Le déguisement de pompier qu'il avait était plus que réaliste puisqu'il s'agissait en réalité d'un véritable uniforme. Malheureusement, trouver un ancien uniforme des années 80 était possible mais coûtait une véritable fortune. Et surtout, Tyler ne souhaitait pas gâcher un uniforme de collection. Il avait fini par trouver un déguisement qui ressemblait plus ou moins à l'univers de ces années-là, l'avait commandé bien décidé à se résoudre à le mettre, même si cela ne correspondait pas à la réalité. Naturellement, cette bonne résolution n'avait pas duré bien longtemps : lorsque le costume était arrivé, Tyler s'était rendu compte que cela ne ressemblait absolument pas à ce qu'il voulait. Il avait donc demandé à Beth de l'aider et si cette dernière avait fermement refusé de lui faire un costume à la main, elle avait consenti de porter quelques améliorations sur celui qui l'avait commandé. Après plusieurs jours d'hésitation, Tyler s'était tout de même décidé à se rendre à la soirée – non pas parce que Tyler était du genre à ne pas vouloir manquer cette soirée, mais plutôt parce que Halloween était de loin sa fête préférée. Les attractions prévues par la ville promettaient d'ailleurs d'être mémorables mais Tyler ne se faisait pas trop d'illusion sur le sujet : il ne supporterait probablement de s'y rendre. S'il y avait trop de monde ou de bruit, il finirait sûrement par rebrousser chemin très rapidement - quand bien même Jimmy lui avait demandé de le rejoindre.
Il était là depuis une bonne demi-heure à discuter rapidement avec des gens simplement par politesse – ce qu'il détestait faire, en toute honnêteté – quand il entendit la voix familière de Jimmy. Il se retourna alors, une fois la tirade finie, un large sourire dessiné sur les lèvres et détailla le costume dont s'était affublé son ami. Ecoutant la tirade de Jimmy avec attention, il secoua doucement la tête, comprenant pourquoi Jimmy parlait de la sorte – il jouait le rôle de son costume – mais ne sachant pas vraiment quoi lui répondre. "Robin des Bois! C'est sorti dans les années 80 ? Je n'en avais aucune idée." précisa-t-il avant d'ajouter, se surprenant lui-même de la banalité de ce qu'il s'apprêtait à dire : "Ca me fait plaisir de te voir." Sauf que cette banalité n'en était pas vraiment une : Tyler était sincèrement heureux de voir Jimmy, sans toutefois être vraiment capable d'identifier pourquoi.

@jimmy willys

_________________

    
Don't think I fit in at this party. Everyone's got so much to say, yeah. I always feel like I'm nobody, mm. Who wants to fit in anyway?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a softer beginning

Resen Harwell

messages : 1414
name : faustine.
face + © : lp ⋅ ©self, tumblr.
multinicks : sami ⋅ scott ⋅ amber ⋅ kate ⋅ kelley ⋅ billie ⋅ jimmy ⋅ jesse.
points : 1902
age : twenty nine ⋅ [27|08]
♡ status : in a mess.
work : professional boxer (super-middleweight category), bodyguard.
home : crescent lane with finn, marvin and carter.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | citra, finn, gaelan, marloes, jude, marvin, (raph).

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyJeu 7 Nov - 1:05

@finn prentis | Il n'avait pas parlé outre mesure de sa présence à la soirée. Après tout, Resen n'avait même pas été sûr d'y aller avant de poser les pieds près des lieux de la fête, quand bien même il avait son costume sur le dos, sa fausse blessure sur la joue – un enfer ; il mourrait d'envie de se gratter et avait peur d'une possible allergie au latex –, jusqu'à l'instant « t » où sa présence était officielle aux festivités. Il pouvait encore fuir, se disait-il, et l'envie résonnait jusque dans le creux de son ventre, son envie de faire la fête s'étant faite la malle... en même temps que tout le reste, probablement. Resen n'était pas du genre à rechigner à sortir. S'il n'aimait pas Halloween – ou plutôt, n'aimait pas l'idée qu'on le force à se grimer, à dépenser de l'argent pour ce qui ne serait qu'une soirée dans sa vie, et dans un costume qui l'ennuierait plus qu'autre chose au cours de la soirée –, il se laissait parfois traîner dans des soirées si 1) la compagnie en valait la peine, 2) on ne le forçait pas à porter quoi que ce soit. Ce soir ? La compagnie était déplorable, puisque seule sa propre personne était assurée de passer du temps avec lui, et il s'était vu obligé d'enfiler ce costume ridicule de peur de se faire refouler à l'entrée, vu l'insistance avec laquelle les organisateurs avaient précisé la nécessité de venir déguiser. Il savait pourquoi il était là, cependant, et la même raison de sa présence se trouvait à quelques pas de lui, sur sa droite, à se faire servir un verre. Son regard ne se posa cependant pas vraiment sur sa silhouette, qu'il devinait pourtant du coin de l'œil dans sa robe blanche maculée de faux sang qu'il ne reconnaissait que trop bien sur un corps qu'il avait souvent parcouru. C'était elle, son style de costume, le genre dont il aurait entendu parler pendant des jours et des jours et encore plus de jours s'ils avaient été en bons termes au cours des deux derniers mois. Ça lui manquait. Il ne le dirait pas à voix haute, pas après la façon dont leur dernier échange s'était terminé. Mais elle lui manquait. Finn avait fait partie de sa vie de ses quatre à ses vingt-neuf ans, et Resen avait perdu de son équilibre en la perdant elle aussi – en la faisait partir de sa vie, plutôt, sous le coup du choc de la nouvelle. Même s'il attendait qu'elle vienne le voir, qu'elle lui adresse la parole, il sentit une drôle de sensation le prendre en entendant sa voix à côté de lui, l'interpellant avec une timidité qui ne ressemblait en rien à la fougue dont Finn Prentis savait faire preuve. Tournant la tête vers elle, il prit quelques secondes pour l'observer, et acquiesça légèrement. « Salut, Finn. » C'était maladroit, et Resen sentit un malaise naître au creux d'une conversation qui n'avait même pas débuté. Tendant la main vers le barman, il lui indiqua de lui mettre un whisky, et récupéra rapidement le verre après avoir payé, le portant à ses lèvres pour en boire plusieurs longues gorgées qui piquèrent contre ses lèvres gercées. « Sympa, ton costume. » C'était ridicule, non ? Il se sentait ridicule, en tout cas, à la regarder comme ça.

_________________
[ The rosy gleam of his lip, the fevered gleam of his eyes. There was not a line anywhere on his face, nothing creased or graying; all crisp. He was spring, golden and bright. Envious Death would drink his blood, and grow young again. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
be all my sins remembered.

Jimmy Willys

messages : 1051
name : faustine.
face + © : te ⋅ ©gajah, khalid, pinterest stuff.
multinicks : amber ⋅ billie ⋅ kate ⋅ kelley ⋅ resen ⋅ sami ⋅ scott ⋅ jesse.
points : 228
age : thirty two ⋅ [24|11]
♡ status : alone.
work : nightclub bouncer @ the lux.
home : harbor row with ali.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open | ali, owen, stella, tyler

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyJeu 7 Nov - 16:10

@tyler wolfe | Jimmy était un habitué des fêtes, là n'était pas le souci. C'était plutôt celles où des flics étaient susceptibles de traîner et où il ne parviendrait pas à trouver son sésame avec la même facilité que d'ordinaire qui provoquaient la douce – haha, non – angoisse qu'il se savait sur le point de subir toute la soirée durant. Willys avait besoin de concentrer son attention sur autre chose, comme à chaque fois qu'il n'était guère en mesure d'assouvir ses envies liées à l'illégal, et c'est pour cette raison que, dans la foule, il chercha du regard celui qu'il était supposé rejoindre pour partager son temps. Tyler ne lui avait pas dit comment il se déguiserait, au même titre que Jimmy s'était tue sur le choix qu'il avait fait pour sa tenue (simple, mais qu'il considérait comme efficace, bien que hors thème). Il toisa alors toutes les silhouettes, tous les visages, tout ce qu'il pouvait pour parvenir à retrouver la personne de son intérêt, ce soir. Lorsqu'enfin il mit la main sur lui – ou plutôt, pointa avec fierté le bout de sa flèche, arque bandé en direction de l'instructeur –, un sourire vint étirer doucement ses lèvres, redessinant les deux pommettes dans le creux de ses joues. Une petite grimace, mi-amusée mi-embarrassée, le remplaça pourtant rapidement lorsque, avec un léger rire, il secoua la tête. « Bah... années 70 pour le Disney, 90 pour le film avec Kevin Costner... je me suis dit qu'en mélangeant les deux j'arrivais à la moyenne, pile dans les années 80. Et au pire... j'ai croisé un gars déguisé en squelette, c'est comme moi, c'est intemporel. » Est-ce qu'il avait réfléchi à son excuse à l'avance ? Oui. Comme un enfant qui avait peur de se faire gronder par les adultes, Jimmy trouvait toujours un plan, une explication, quoi que ce soit pouvant lui permettre de se dire « hey, j'ai pas fait si mal que ça ! » si une justification était nécessaire. Comme celle qu'il venait de balancer à Tyler, se demandant s'il s'avérait convaincant ou... pas du tout. Son sourire, à nouveau, se fraya un chemin sur ses lèvres, alors qu'il acquiesça. « Je suis content de te voir, moi aussi. » Son regard planté dans celui du garçon face à lui, Jimmy garda la même expression quelques secondes de plus puis se retourna pour regarder autour d'eux. « Il y a des trucs cool à faire, apparemment. Quelque chose te tente ? On peut prendre un verre avant. » S'il te plaît, allons prendre un verre avant, j'en ai besoin – il aurait tout aussi bien pu tourner sa requête de la sorte, moins subtilement, se doutant qu'il ne parviendrait malgré tout pas à traverser la soirée sans un peu d'aide de la sorte.

_________________

// I was happy, I was not, I've been learning, I've been g r o w i n g, but —— the worst is yet to come.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Winifred Limon

messages : 108
name : Fai
face + © : AArjona - @Sheepirl
points : 219
age : 30 ans.
♡ status : Célibataire.
work : Artiste maquilleuse.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyJeu 7 Nov - 17:32

@Aaron Edwards @Neal Dashwood

Journée marathon. Winifred n’avait pas eu une seconde de répit en ce jour d’Halloween. Son studio de maquilleuse avait été réservé chaque demi-heure par un nouvel enfant du quartier qui désirait prendre les traits de Spiderman, La Reine des Neiges, Batman et autres super-héros le temps d’une journée. Naturellement, la jeune femme avait fait des merveilles et chaque enfant était reparti avec un sourire immense, et ses parents lésés d’une bonne centaine de dollars en moins.
Ce ne fut qu’à partir de dix-huit heures qu’elle pu se consacrer à son propre déguisement. Son maquillage devait être irréprochable car ce soir, elle serait sa propre carte de visite. Toutefois, la jeune femme n’était pas inquiète : elle avait un don pour l’art du maquillage sur peau. Elle connaissait les textures, les teintes, les gestes à avoir pour un rendu impeccable. Après mûre réflexion, Winifred serait ce soir l’une des victimes du requin des Dents de la Mer. Ce film avait marqué son enfance et il était donc tout naturel qu’elle lui fasse honneur pour cette soirée d’Halloween spéciale « Années 80 ». Visage croqué, oreille déchirée, fracture ouverte à son avant-bras droit, Wini avait multiplié les illusions d’optique pour paraître le plus réaliste possible. Pour sa tenue, elle avait à moitié enfilé une tenue de surfeuse, laissant apparaître un haut de bikini ensanglanté et une gigantesque morsure de requin au niveau de ses côtes. Ses cheveux bruns cascadaient, humides, sur ses épaules dénudées.
Pieds nus, Winifred pénétra dans la salle de réception avec les yeux pétillants. Elle prit plaisir à deviner les costumes de ses voisins, à reconnaître certains d’entre eux et à donner sa langue au chat à d’autres.
Au bout d'un quart d'heure de présence, Winifred arriva au niveau du buffet où elle joua des coudes pour se servir du punch. Elle ne pensa pas à le renifler car il était évident pour elle qu’il n’était que très légèrement alcoolisé : elle n’imaginait pas un instant que les responsables de cette fête puissent avoir fait le moindre excès. Elle sirota un premier verre et grimaça légèrement, intriguée. Ce punch était plus corsé qu’il n’y paraissait, et ça lui plaisait. Discrètement, elle se servit un deuxième verre qu’elle bu d’une traite. Puis un troisième, un peu moins discrètement, les premiers effets se faisant très vite ressentir sur son gabarit. Winifred se mordit la langue, mi-coupable mi-envieuse de se resservir un quatrième verre. Elle sentait la présence de deux personnes (Aaron Edwards & Neal Dashwood) au niveau du buffet avec elle et leur jeta un rapide coup d’oeil pour s’assurer qu’ils n’étaient pas en train de la juger. « J’en prends un tout petit itsi bitsi tini ouini et je file… » clama-t-elle plus fort qu’elle n’aurait du, les joues écarlates, le bras tendu pour se servir une quatrième fois.

_________________

❝ Do you live by the book do you play by the rules? Do you care what is thought by others about you? If there is one thing I know I know I will die. If anyone cares some stranger might critique my life, I may be revered or defamed and decried, But I tried to live right. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Benjamin Davis

messages : 510
name : sean
face + © : Hayden Christensen (stellae); ASTRA & padawanlost (signature)
multinicks : gaelan, zachary, carter, kyle, holden
points : 2032
age : 29 y.o (july 20)
♡ status : has a thing going on w/ lola
work : nurse at Windmont Bay Clinic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mavis, lucy, tori, thalia, iyovi, avery

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyJeu 7 Nov - 18:28

Benjamin s’est déguisé une fois de plus pour Halloween en un personnage de la saga mythique de George Lucas. Dark Vador est pour lui le seul personnage des années 80 qu’il se voyait utiliser pour se rendre à la fête d’Halloween. D’autant plus que le jeune homme a une idée bien précise en tête. Il n’y va pas pour s’amuser, mais pour explorer la forêt. Le cadet des Davis n’en démord pas. Il veut retrouver son frère ainé, porté disparu depuis plus de vingt ans, et il a l’intime conviction qu’une piste n’a pas été suffisamment explorée. Dissimulé par son costume noir qui est aussi lourd que ce qu’il est inconfortable, il sort tant bien que mal de sa voiture et s’avance sur les lieux indiqués par un panneau qui est censé effrayer. Il ne regarde absolument pas les gens autour, d’une part parce qu’il est épuisé par son travail et ses recherches qui n’avancent que peu, mais aussi parce qu’il n’a pas de temps à accorder à qui que ce soit. Il est focalisé sur son objectif. Quand il arrive à hauteur du labyrinthe, on lui explique qu’on ne lui autorise qu’une lampe torche pour pénétrer dans le jeu et il déclare alors dans sa voix trafiquée par le boitier qu’il a au milieu du torse : « I already have one. » L’homme présent à l’entrée se met à plaisanter en lui disant qu’un sabre laser ne compte pas comme une lampe torche et Ben n’a pas envie de rire, alors il se contente de couper court à la conversation : « Thank you. » Et sans demander son reste il allume sa lampe torche et s’engouffre sur le parcours de la peur. Il se fiche bien de qui peut tenter de lui faire peur, il pense effrayer tout le monde avec son costume et sa respiration d’asthmatique. Son halo de lumière ne se porte qu’au sol, bien qu’il sache que les indices de la disparition de son frère ne se trouveront probablement pas dans le labyrinthe. Manque de chance pour lui, sa lampe torche rend soudainement l’âme et il jure face à sa stupidité. Il aurait dû utiliser celle qu’on lui proposait. « Are you f*cking kidding me ?! » Soupirant, il continue d’avancer à tâtons, impossible de savoir s’il rebrousse chemin ou s’il avance. Un bruit de craquement de branche sous ses pieds, et il se reçoit une lampe en plein dans son casque, dinstinguant une petite silhouette devant lui tandis qu’il peste une fois encore de sa voix robotisée « What the hell ?! Are you trying to kill me ? » Ramassant la torche à ses pieds, le jeune infirmier hausse les épaules : « It’s mine now. » Pivotant il se remet à avancer dans l’autre direction, se fichant bien que l’individue croisée râle ou non.
@Sersi Crane

_________________
The world is frozen now, leaves all on the ground. And though, it feels the sun will never return but up here in the sky on this mountain high, above the clouds the light still shines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world spins madly on

Finn Prentis

messages : 1123
name : margot; chasinghearts
face + © : holland roden ; pandamalin
multinicks : tyler; lucy; ali; nate; james
points : 416
age : 28 yo (11|05)
♡ status : hoping for forgiveness ~ separated
work : firefighter.
home : sharing Mavis' bed.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) resen, marvin, crys, tori madden, sören, lola, mikkel, carter, alyn (next: tomas, marloes) / off

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyVen 8 Nov - 0:59

Finalement, ce n'était peut-être pas une si bonne chose que d'avoir enfin l'occasion de reposer ses yeux sur Resen Harwell – Finn n'était pas prête : elle avait encore besoin de temps pour l'affronter. Ou en tout cas, elle ne se sentait pas capable d'affronter ce qu'il avait à lui dire en public. Ils auraient du prévoir de se retrouver à l'appartement, ou ailleurs mais dans un endroit où il n'y aurait qu'eux. Car si Finn avait trouvé le courage de le saluer, elle sentait désormais ses yeux la piquer, sa gorge se serrer, et son palpitant battre à un rythme irrégulier comme si les gestes les plus basiques étaient devenus… étrangers, comme un nouveau pas de danse compliqué que l'on apprend à manier. Cela n'avait pas grand-chose d'étonnant puisque si même saluer celui qui avait toujours su mettre un sourire sur son visage devenait compliqué… tout le serait. Finn avait imaginé cette scène de retrouvailles des centaines, si ce n'est des milliers, de fois. Elle savait exactement ce qu'elle voulait lui dire, sur quel ton, comment agir pour que leur complicité soit immédiatement retrouvée. Elle avait même imaginé ces quelques secondes de gêne qu'ils vivaient actuellement mais n'avait absolument pas anticipé qu'elle serait tout simplement tétanisée. Elle acquiesça difficilement lorsqu'il la salua – ce qui lui fit réaliser qu'elle l'avait salué d'un "hello", mot qui n'avait jamais réellement fait partie de son vocabulaire. Sa main droite attrapa maladroitement sa main gauche, s'accrochant à ses propres doigts comme un futur noyé s'accrochait à sa bouée de sauvetage sans savoir quoi ajouter. Elle déglutit légèrement, regrettant de ne pas avoir plus bu et se mordit doucement la lèvre à la recherche de quelque chose à dire. Mais rien, le blanc total : son cerveau ne savait pas quel sujet abordé. Oh, il envisageait bien de forcer Finn à s'excuser une nouvelle fois mais cette dernière n'était pas prête à coopérer, quand bien même les inhalations de fumée d'il y a quelques jours l'avaient affaibli. Pas assez pour qu'elle ait des actions suicidaires – du moins, pour sa relation avec Resen. Elle voulut sourire, et se rappela qu'il fallait forcer ses lèvres à s'étirer et se contenta de le détailler, alors que sa pomme d'Adam remuait au rythme des gorgées qu'il buvait. Elle prit une grande inspiration, espérant qu'un sujet de conversation apparaîtrait dans sa tête comme par magie mais échec cuisant, elle ne put que compter sur Resen pour lui sauver la mise – comme toujours. Elle baissa le regard vers son costume, comme si elle ne se souvenait pas vraiment de ce qu'elle avait mis – en toute honnêteté, c'était presque le cas et laissa échapper un son de ses lèvres qui ressemblait à un "Merci". Elle déglutit doucement, avala une longue gorgée de sa bière et fit signe au barman de leur servir deux shots, regrettant presque de devoir en partager un avec lui. "Je suis étonnée de te voir si déguisé… Tu te serais contenté du tee-shirt, d'ordinaire." Elle s'efforça de sourire ensuite, soupirant doucement devant le ridicule de la situation. Elle avait l'impression d'être une jeune femme en premier date avec un parfait inconnu. Mais Resen n'avait jamais été un inconnu pour elle, bien au contraire. Etait-ce ce qu'ils étaient devenus ? Etait-ce finalement ce qu'elle avait fait d'eux, à vouloir ne pas altérer leur relation l'avait-elle brisé à jamais ? Soulagée que le barman lui fasse signe aussi rapidement, elle déposa quelques billets dans sa main, fit signe à Resen de s'approcher et dans un réflèxe qui, ironie du sort, lui n'avait rien perdu de son naturel, elle attrapa sa main délicatement, frissonnant au contact de ses doigts sur sa peau, lui fit se lécher la peau pour y déposer du sel, lui tendit son verre et un citron avant de reproduire le même schéma sur elle, ignorant le trou béant qui s'était formé dans sa poitrine depuis qu'elle avait relâché son poignet. Elle prit une grande inspiration, "à… nos retrouvailles impromptues?" demanda-t-elle plus qu'elle n'affirma avant de lécher le sel sur sa main, boire son verre et fourrer le citron dans sa bouche, claquant le shot vide sur le bar. Elle ferma les yeux une seconde puis les rouvrit, posant son regard avec attention sur lui. Soulagée de ne voir aucune haine dans son regard – la situation s'était donc vraiment améliorée, elle hésita une seconde puis osa une question qu'elle était à peu près certaine de regretter une fois qu'elle aurait obtenu sa réponse : "Tu es venu avec qui ?"


@resen harwell

_________________

 a hundred thrown-out speeches ~ I almost said to you. Easy they come, easy they go. I jump from the train. I ride off alone. I never grew up. It's getting so old. Who could ever leave me, darling?
~ BUT WHO COULD STAY?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
this is my cup of care. oh look, it's empty.

Sersi Crane

messages : 570
name : lora (isleys).
face + © : taylor lashae — scythe, tumblr.
multinicks : iyovi, nomi, sakura, letty, dimitri.
points : 1072
age : twenty nine.
♡ status : single, a ~three months alien growing in her belly.
work : sculptor, owns a small atelier and gallery (bridgewater way).
home : lives with her grandad at the rez while looking for a new place.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON — tc halloween (benjamin).

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyVen 8 Nov - 11:56


I always feel like somebody's watching me
who's playing tricks on me?

@BENJAMIN DAVISdéguisement

Le cœur battant plus que de raison à cause de la surprise malvenue, Sersi retrouve néanmoins rapidement son calme et analyse ainsi la situation. Elle accueille la voix robotisée d’un sourcil arqué, maintenant qu’il tient la lampe torche, elle remarque sans mal qu’il ne s’agit là que de Dark Vador. Elle pousse un soupir de soulagement, se demandant pourquoi elle se lance dans de telles aventures en sachant pertinemment qu’elle est – il faut se l’avouer – une froussarde. A croire qu’elle fait partie de ces personnes qui, malgré la peur, aiment se faire du mal. — Oh my god, I’m so sorry ! lance-t-elle, sincère. Ce n’est pas dans ses habitudes de balancer des projectiles à la face des gens (sauf s’ils l’ont mérité). Elle s’avance légèrement, quelque peu hésitante et se confond une fois de plus en excuse. Fort heureusement, il porte un casque et le drame a été évité. — Wait... what ?! Hey ! elle n’a pas le temps d’ajouter quoique ce soit de plus que l’inconnu s’éloigne d’elle. Abasourdie, la sculptrice reste plantée là une poignée de secondes et rapidement l’obscurité l’entoure complètement, ne lui laissant entrevoir qu’une lumière s’agiter un peu plus loin. Il ne lui en faut pas plus pour se lancer à sa poursuite et manquant de près de se retrouver face contre terre, elle réussit cependant à rattraper l’individu. — WAIT ! elle jette un rapide coup d’œil autour d’elle, la forêt se faisant un peu plus menaçante. — Since you have MY flashlight, you’re stuck with me, ou l’inverse. Les bras croisés pour appuyer sa détermination à rester à ses côtés le temps qu’ils sortent de là, la jeune femme le regarde et se demande s’il va émettre une quelconque objection. Elle aurait été capable de sortir l’excuse de la femme enceinte à ne pas laisser seule au beau milieu de nulle part en pleine nuit, mais pas encore à l’aise à l’idée de l’annoncer à voix haute (et à un inconnu), elle lui évitera donc cette culpabilité. — Nice outfit Mr. Vader, but you’re taking your role too seriously if you ask me, croit-elle bon d’ajouter. — And what the hell were you doing alone in the woods without a light? I know it's Halloween but still... you scared the shit out of me.

_________________

shifting shapes, this daylight makes us stronger than we know. sharing space, our bodies make up sculptures of their own.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Benjamin Davis

messages : 510
name : sean
face + © : Hayden Christensen (stellae); ASTRA & padawanlost (signature)
multinicks : gaelan, zachary, carter, kyle, holden
points : 2032
age : 29 y.o (july 20)
♡ status : has a thing going on w/ lola
work : nurse at Windmont Bay Clinic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mavis, lucy, tori, thalia, iyovi, avery

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptySam 9 Nov - 23:36

Benjamin ne cherche pas à comprendre. Il se sait dissimulé derrière un costume, il peut faire ce qui lui chante. Personne ne viendra lui dire quoi que ce soit, et puis cette fille a dégainé la première en lui balançant sa lampe torche dans la tête, comme s’il s’agissait d’un sabre laser qui lui pourfendrait le crâne. L’infirmier n’est pas blessé fort heureusement, mais il a tout de même senti l’objet toucher le haut de sa tête et il se demande encore ce qui a pu passer par la tête de l’huluberlue qui est déguisée en Ellen Ripley qui pour le coup avait mal choisi son costume. Les excuses qu’elle répète inlassablement parviennent à peine aux oreilles de Davis qui a besoin de poursuivre sa route afin d’atteindre ses objectifs de la soirée, qui il faut le reconnaitre, sont totalement disproportionnés. Marchant sans savoir trop où il va, puisque bien que la lampe torche de la froussarde éclaire, son masque lui obscurcit la vue, teintée de rouge, il distingue en revanche les pas de la jeune femme qui lui court après. Le costume étant lourd, elle n’a pas de mal à rattraper son pas d’empereur du mal. « You don’t want to stay with me. » Comme s’il pouvait la convaincre de la sorte. Sa voix robotisée lui donne une assurance qu’il ne soupçonnait pas. C’était ridicule de s’entendre parler de la sorte. Que peut-il lui dire ? Il ne peut pas lui donner la raison de sa présence ici dans les bois sans qu’elle ne le soupçonne de quelque chose. Benjamin réfléchit à toute vitesse, sans pour autant trouver de solution. Il se laisse du temps en retournant la situation à son avantage : « What were youd oing alone in the woods ? » Il n’aura qu’à lui dire qu’il y faisait la même chose qu’elle. « …Besides attacking strangers with a flashlight ? » Amusé par le toupet de la demoiselle, il se plut à lui faire une réflexion, plutôt ravi qu’il ait endossé son rôle parfaitement. « You, on the contrary, you’re not taking yours too seriously. » Parce qu’elle était vraiment trop froussarde. Il avançait dans le noir mais savait pertinemment qu’il ne s’approchait pas de la sortie. « If you want to reach the exit, stop following me. Take this flashlight if you want. It doesn’t work but you can use it as a weapon. » Et il lui mit la lampe qui ne marchait pas dans la main. Il n’y avait pas plus caustique comme tableau.
@Sersi Crane

_________________
The world is frozen now, leaves all on the ground. And though, it feels the sun will never return but up here in the sky on this mountain high, above the clouds the light still shines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Marvin Wilkins

messages : 703
name : jenn/foxie
face + © : s.fernandez / chappas (avatar), unknown@tumblr (gif)
multinicks : lexi ⋅ shiloh ⋅ luca ⋅ marloes ⋅ roza
points : 349
age : thirty [14/10]
♡ status : sleeping on your bed after sex, never call you back.
work : sports promoter of his best friend.
home : a flat in crescent lane with resen, finn and (unfortunately) carter.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●○ ) finn, resen, tc halloween.

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyDim 10 Nov - 13:31

@ali caldwell
Revenant tout juste d’un séjour de plusieurs semaines dans sa ville natale, Marvin ne se voyait tout bonnement pas manquer l’évènement d’Halloween, se montrant toujours très enthousiaste face à ce genre de soirée et se trouvant rarement déçu par celles organisées à Windmont Bay, auxquelles il avait déjà eu l’occasion de participer lors des deux précédentes années. Marvin ne loupait ainsi que rarement une occasion de faire la fête, celle-ci encore moins, Halloween ayant toujours été un événement particulièrement apprécié par le jeune homme, tant lors de son enfance, pour la chasse aux bonbons et encore aujourd’hui, pour le plaisir de se déguiser le temps d’une soirée, profitant dans le même temps de l’ambiance cauchemardesque de cette nuit particulière. N’ayant pas particulièrement fait attention au thème de la soirée et n’étant pas tant inspiré par celui-ci, c’est donc vêtu d’un costume à la couleur criarde -un jaune éclatant- que Marvin pénétra dans l’enceinte du bâtiment, son visage intégralement maquillé de vert dans une imitation de Stanley Ipkiss sous l’emprise du masque. Bien que né à la fin des années 80, le sentiment d’appartenance du récemment trentenaire à cette génération n’en était que moindre et c’est donc sans culpabilité aucune que le brun avait fait le choix de son costume, original à souhait. Remettant son chapeau dont il s’était défait pour le trajet en voiture l’ayant mené jusqu’ici, Marvin laissa son regard parcourir la salle, en profitant pour y observer la décoration, minutieusement mise en place par les organisateurs de l’évènement. Tandis qu’il ne repérait, de prime abord, personne qu’il connaissait, et non pas celle qu’il cherchait tout particulièrement, Marvin se dirigea alors en direction du buffet, y attrapant quelques mets, sans pouvoir déterminer ce dont il s’agissait, avant de reporter un nouveau regard autour de lui, tout en engloutissant le premier en cas. Et, alors qu’il portait un second met à son palet, son regard vint finalement à tomber sur celle avec qui il avait prévu de passer la soirée, dans un déguisement tout aussi tape à l’oeil que le sien et dont la vue décrocha un large sourire au jeune homme, clairement amusé par l’extraversion de son déguisement, que la blonde n’avait pas souhaité lui dévoiler jusqu’alors tandis qu’elle espérait probablement conserver un effet de surprise. Après avoir avalé le troisième et dernier mini-four dont il s’était servi, Marvin prit la direction de la jeune femme, la rejoignant au comptoir du bar où elle semblait attendre le serveur. « C’est pour moi. Plus un cuba libre. » indiquait-il alors avec un clin d’oeil au serveur tandis qu’il déposait la boisson d’Ali devant elle. Se tournant ensuite vers la jeune femme alors que le serveur repartait pour préparer sa boisson, Marvin la dévisagea une nouvelle fois pour noter chaque détail de son déguisement. « Détonante. » commentait-il enfin, tout en faisant référence à sa tenue, un sourire en coin régnant toujours sur ses lèvres à cette (plaisante) vision.

_________________

Woman, oh woman, don't treat me so mean ! you're the meanest old woman that I've ever seen, I guess if you say so, I'll have to pack my things and go. Hit the road and don't you come back no more...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Emerson Moore

messages : 973
name : Olivia
face + © : fionn whitehead + mistspell
multinicks : chad, harper, jax, lydia, parker, stella, tobias, zoya
points : 558
age : 23
♡ status : trying to let people in
work : sound and light at the local performance hall
home : small appartement on pioneer oak

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : sami, robbie

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyDim 10 Nov - 21:15

@Robbie Ripley

Emerson regrettait le choix de son costume. Non pas parce qu’il était basique - le jeune homme avait opté pour la simplicité en s’habillant en noir et en passant une cape noire à l’extérieur, rouge à l’intérieur, qu’il avait empruntée au stock de costume de la salle de spectacle; ensuite il lui avait suffi d’acheter des dents en plastique et un peu de maquillage pour laisser une trace sanguinolente au coin de ses lèvres pour devenir un lointain descendant de Dracula - mais parce qu’il avait l’impression de baver comme Bailey (sorry Bailey) avec la prothèse coincée dans sa bouche. Régulièrement, Emerson devait extraire le dentier pour avaler sa salive, ce qui était désagréable et assez embarrassant. Le désagrément fut à moitié oublié lorsqu’ils parvinrent au camp Tomahawk Lake, et qu’il put aviser les silhouettes des autres habitants de Windmont Bay, les devinant dans l’obscurité de la nuit tombante. Le fait que Robbie n’hésite pas à user de gestes tactiles participait également à la distraction, évidemment. C’était d’autant plus étrange qu’il n’avait jamais eu cette habitude dans le Wyoming, bien qu’Emerson n’ait pa manqué les bourrades que son frère et ses amis se donnaient. Mais lui, il n’avait jamais eu droit à ce genre d’attitude jusqu’à ce que Robbie Ripley débarque à nouveau dans sa vie et cela avait quelque chose de déroutant. A chaque fois que le meilleur ami de Cameron esquissait un geste dans sa direction, Emerson ne pouvait s’empêcher de sentir quelque chose vriller son ventre, sans compter les battements de son coeur qui s’affolaient et auxquels, il l’espérait, Robbie restait sourd. Emerson ne voulait pas laisser apparaître son trouble, mais ce n’était pas chose aisée, surtout quand sa peau se hérissait au premier contact, comme lorsqu’il sentit les doigts de son invité surprise glisser sur sa nuque pour mieux l’attirer vers lui. Emerson ne chercha cependant pas à se soustraire au bras qui s’enroula autour de son cou et pesa sur ses épaules, il se laissa aller dans cette drôle d’étreinte, tous ses sens dirigés vers Robbie, à commencer par la chaleur que son corps diffusait à travers le tissu ou le parfum masculin qu’il dégageait et qui enivrait Emerson.
Le jeune homme ôta ses dents factices pour répondre à Robbie, se demandant s’il n’allait finalement pas les abandonner quelque part, tant elles étaient inconfortables.
- Je peux repérer du O positif à trois kilomètres à la ronde. C’est ma came, répliqua Emerson avait un sourire en coin, avant de faire semblant de humer l’air. Mais de la bière devrait pouvoir faire l’affaire en attendant.
Instinctivement, Emerson se passa la langue sur le ruisseau rouge qui coulait de sa bouche et grimaça en goûtant le maquillage.
- Merde, j’avais oublié ce truc, s’exclama-t-il en vérifiant prudemment qu’il ne s’en était pas étalé partout sur le menton. Est-ce que j’ai encore l’air d’un vampire potable? demanda-t-il à Robbie en tournant légèrement la tête pour lui montrer la zone incriminée.

_________________
Keeping it locked away, a secret on every page. But now you're getting close, feels like a dragon's breath. Fire against my chest, burning through the snow. I can't hide it from you. In ultraviolet, you see through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
this is my cup of care. oh look, it's empty.

Sersi Crane

messages : 570
name : lora (isleys).
face + © : taylor lashae — scythe, tumblr.
multinicks : iyovi, nomi, sakura, letty, dimitri.
points : 1072
age : twenty nine.
♡ status : single, a ~three months alien growing in her belly.
work : sculptor, owns a small atelier and gallery (bridgewater way).
home : lives with her grandad at the rez while looking for a new place.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON — tc halloween (benjamin).

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyLun 11 Nov - 11:23


I always feel like somebody's watching me
who's playing tricks on me?

@BENJAMIN DAVISdéguisement

— I’m not staying for you, qu’elle marmonne sans se soucier d’être entendue ou non. Qu’il ne se méprenne pas sur sa présence à ses côtés, ses intérêts se trouvent bien ailleurs. Puisqu’elle s’est mise dans cette situation, perdant dans la foulée le graal aka la lampe torche (elle n’a pas son téléphone avec elle, ce qui aurait pu lui être bien utile), elle est bien décidée à rester là où la source de lumière lui procure un léger sentiment de sécurité. Et si dans le cas où l’objet de ses désirs ne lui revient jamais entre les mains, elle se contentera de switcher de rôle et se comporter un peu plus comme un Xénomorphe qui traque chacun de ses mouvements à défaut d’être aussi courageuse que Ellen. — I was just giving the camp’s halloween games a go, like…you? ses prunelles l’observent avec une attention particulière. Son déguisement et son transformateur de voix lui donnent un certain avantage, et empêche la sculptrice de se faire une idée plus précise sur son interlocuteur. Son identité lui importe peu, mais sa curiosité est malgré tout titillée. — You should be happy that my flamethrower is fake, elle hausse les épaules, from Darth Vader to Human Torch, what a downgrade, un sourire moqueur sur les lèvres. Peut-être même que c’est ce qu’elle lui aurait jeté à la figure si elle l’avait tenu plutôt que la lampe, ce qui – ironiquement - aurait été beaucoup moins violent. — Pfft, I may not be as brave as Ellen, but I still rock that outfit, la tête haute, elle empoigne avec fermeté son lance-flamme et le pointe vers les arbres, prête à affronter les menaces tapies dans l’ombre, GET AWAY FROM HIM, YOU BITCH! qu’elle s’exclame en prenant une voix tentant de se rapprocher au mieux des intonations de celle de Sigourney Weaver dans cette scène culte. — See? Badass! Ça devrait suffire à le convaincre non ? Non, sans doute pas. Elle redevient doucement Sersi, laissant tranquille son arme factice pour caresser la peluche du faux chat Jones. Le regard porté sur la lampe qu’il lui tend, ses yeux se froncent un peu confuse avant de relever la tête. — Are you seriously…, sa phrase s’efface dans un soupir d’exaspération. — What if I get lost and die, uh? Can you live with that? ce qui ne risque pas d’arriver. Certes il est toujours possible qu’elle ne retrouve pas tout de suite le chemin vers le camping mais elle reste confiante en ses capacités et ses connaissances des lieux. La difficulté restant le manque de lumière et ce n’est pas avec une lampe qui ne fonctionne pas qu’elle ira bien loin. Consciente qu’il s’agit là d’une tentative de se débarrasser d’elle, elle réfléchit quelques secondes avant de se décider. — Or maybe I should follow you, in case something happens and you’re the one to die. It’d be your fault of course but since I know these woods, I guess I could help with… whatever you’re doing, la voix de son grand-père dans sa tête, lui conseillant d’être plus sympa envers les autres, d’aider autrui et tout ce blabla qui ne trouve pas encore son sens dans l’esprit de la sculptrice. Un altruisme qui ne fait en réalité que servir ses propres intérêts. — And…, elle regarde autour d'eux, two is better than one, sait-on jamais s’ils se retrouvent face à un serial killer.

_________________

shifting shapes, this daylight makes us stronger than we know. sharing space, our bodies make up sculptures of their own.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Like dust, I'll rise.

Tomas Varga

messages : 507
face + © : maverick
multinicks : trent, norrie, robbie
points : 909
age : twenty-four (01/01)
♡ status : cursed.
work : mopping the gym's floor.
home : harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : pip, connor, bran, zoya

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyLun 11 Nov - 13:38

Il se sentait seul et n’avait aucune envie de rester dans sa chambre, allongé sur son lit, à contempler les étoiles fluorescentes collées sur son plafond, qui ne brillaient plus de la même force depuis que Connor était parti, ou peut-être n’était-ce qu’une futile impression, que le fruit de son imagination. Il n’avait aucune envie de rester enfermé le soir d’Halloween. Halloween avait toujours été sa fête préférée. Celle qui lui permettait, pendant une soirée, d’être qui il souhaitait. Il avait le droit d’être qui il voulait. Il pouvait maquiller ses traits, les trafiquer, les déformer, il pouvait changer d’apparence, devenir le monstre qui dormait en lui, l’ange que tout le monde voulait voir mais qu’il ne serait jamais. Il pouvait s’effacer complètement le temps d’une soirée, derrière un déguisement improvisé, derrière un visage grimé. Il pouvait s’oublier, il pouvait se faire oublier, il pouvait être n’importe qui au milieu des autres, et cette sensation était douce et sans prix.
Il ajusta le masque qu’il avait enfilé avant de quitter la maison, se faufilant dehors par la fenêtre de sa chambre pour ne pas faire face aux interrogations et aux yeux chargés de larmes de sa mère ; il avait déjà assez à faire avec les siennes, qui le submergeaient à l’improviste depuis quelques temps maintenant, depuis que sa grand-mère était morte et qu’il ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable de sa disparition. Il était un cadavre, pour cet Halloween. La moitié basse de son visage était une mâchoire cadavérique, des dents et des os qui s’assemblaient dans un sourire de mort. Il avait enfilé un bonnet couleur ébène, de sorte que seuls ses yeux, qu’il avait fardés de noir, étaient reconnaissables. Ses habits étaient sombres et simples ; un pull noir, une veste en cuire, une paire de jeans trouée aux genoux.
Il se faufila à travers la foule, incognito, ne cherchant à reconnaître personne. Son seul objectif était de s’emparer d’un verre d’alcool, de se poser quelque part et d’observer les gens autour de lui.
(libre)

_________________

I wasted all those yesterdays and am completely out of tomorrows.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
down with my demons

Neal Dashwood

messages : 695
name : raphaelle (smooke)
face + © : m. fassbender + ava@flamingo - icons @pinterest
multinicks : mikkel, luke, clive, leo
points : 140
age : Forty one (29.07)
♡ status : widower, but hating that he's thinking about that special someone.
work : Formula one team/race cars owner, only heir to the Dashwood empire
home : @Dashwood manor, not far from the lighthouse.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free - cecilia, madd, archie, tate

( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. EmptyMar 12 Nov - 19:14

Dashwood était intrigué tout de même par la semi gueule d'ange du gamin (@aaron edwards) avec qui il partageait quelques mots. Il avait cet air candide, un peu naïf, un peu bon garçon. Ses yeux blasés pourtant se portèrent sur la salle, à la recherche de quelqu'un d'autre à importuner, tout en répondant à son compagnon de fortune. " C'est une proposition, une nouvelle façon de flirter que je ne connais pas? " souffla-t-il, l'air moqueur. Ses lèvres se trempèrent dans le verre qui était vraiment peu ragoûtant, il avait raison, l'avorton. Il s'approcha de son compère et lui glissa un clin d’œil lascif. " Peut-être que j'aurais de la chance." chuchota-t-il à son oreille, s'amusant ouvertement. Peut-être que l'homme allait être réceptif, peut-être pas. Mais Neal avait besoin de se divertir, de se changer les idées. Se taper un jeune apollon dans les toilettes de la salle des fêtes était son moyen le plus sûr d'amusement. Même s'il ne les prenait généralement pas au berceau.
Son attention se reporta sur une jeune femme qui vint attaquer le punch d'une soif impressionnante (@winifred limon). Neal souleva un sourcil intéressé, déjà prêt à se payer sa tête. Mais son petit air surpris d'avoir un public le fit plutôt sourire, narquois. " Personne ne vous arrête." l'interrompa-t-il dans sa tirade désolé. Pour qui, pourquoi se sentait-elle désolé? Les apparences étaient souvent trompeuses et surtout, Daswhood n'en avait qu'à faire de l'avis des autres - personnes aux alentours ou pas. " Je vous accompagne même." dit-il, en plongeant la louche dans le plat et en versant le liquide à nouveau dans son gobelet. Il frappa son gobelet contre le sien et avala cul sec la totalité du verre. Il était temps d'ajouter un peu de piment à cette maussade fête. Neal n'était pas là pour regarder les badauds se prélasser sur des chansons ringardes. Non, il était là pour faire quelques frasques. Il s'excusa auprès de ses compagnons pour se reclure dans un coin discret. Une fois la poudre blanche faisant effet, il reprit un verre et eut presque l'envie de danser.




_________________


Welcome to the void. There's nothing here. ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
( topic commun ) — the 80s slasher party.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arrivée à la demeurre Tohsaka (Topic Hentaï)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue :: camp tomahawk lake-
Sauter vers: