AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une ballade [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Une ballade [PV] Sam 13 Mar 2010 - 22:20


Citation :
"Ca te dit qu'on se voit demain à 14h? Je viens te chercher pis on va se ballader?
PS : Je ne te laisse pas le choix"

Voilà le message envoyé à onze heure du matin ( pour ne pas la réveiller, au cas où ) par le jeune homme à l'aide de son Iphone. Il avait envie de voir Appoline, une amie rencontré lors d'une fête d'un ami en commun. La dernière fois qu'ils c'étaient vu été il y a une semaine, Andrew avait vainement essayé de lui faire arrêté après son cinquième verre et il avait l'impression de l'avoir légèrement beaucoup soulé. Il ne l'avait pas dit clairement à la jeune étudiante mais si elle lisait ( et surtout se souvenait ) quelques magazines, aux manière pas toujours net, elle pouvait savoir que sa mère était alcoolique - la raison pour laquelle son frère a gagné le procès pour sa garde. Il avait l'impression de revoir sa mère quand il était trop petit pour agir sauf qu'il était assez grand désormais. Il avait donc pris un tournant en décidant de la voir plus régulièrement hors soirée - car il ne la fréquentait pas pour être avec elle en soriée mais car il l'aimait bien.

Il prit ensuite une longue douche bien chaude, finissant encore une fois le ballon d'eau chaude de la maison, et finit de se préparer. Une fois vêtu d'un jean et d'un tee shirt à manche longue, il prit son repas dans la cuisine. Avec une mère alcoolique et un frère incapable de faire cuire des pâtes correctement, Andrew ne pouvait que savoir cuisiner. Il éplucha des pommes de terre et les fit cuire, grâce à une machine ce qui lui permettait d'avoir des frites ( presque ) sans graisse, et il déposa un steak sur une poêle recouverte du beurre fondu posé peu avant. Il mangea devant la télévision, regardant un jeu TV où les participants devaient répondre à des questions par des chiffres. Si il aurait participé, il aurait gagné un écran plasma et une PS3 - chose qu'il avait déjà.

A 13h45, il mit sa veste et prit les clefs de sa voiture. Il partit ensuite chercher la demoiselle chez elle. Il aurait bien pu venir la chercher à pied mais comment il comptait partir bien loin de leur petit quartier autant utiliser la voiture que les transports en communs. Sa voiture avait besoin de voir un mécano, il avait bien du mal à passer la deuxième ce qui l'énerver car sans deuxième pas de troisième ni de quatrième et encore moins de cinquième ( bien qu'il ne passe que très rarement en cinquième en ville ). Rapidement devant sa maison - bien trop rapidement par rapport à la limitation de vitesse - il sortit de sa voiture et frappa à sa porte. par chance, ce fut elle qui ouvrit la porte. Il dit :

"Salut! Prête à partir ou faut que prépare je ne sais quel truc avant?"

Il avait toujours trouvé que les femmes en générales n'arrivaient pas à être ponctuel et comme il avait tendance à toujours être en avance cela n'aidait pas.


Dernière édition par Andrew McAllister le Mar 16 Mar 2010 - 7:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Une ballade [PV] Lun 15 Mar 2010 - 22:34

L'AUDACE SE CROIT A L'EXPERIENCE.
CRANDON PARK BEACH- APPOLINE & ANDREW

De nature matinale, Appoline n’était pas du genre à trainer au lit jusqu’à pas d’heure. Bien au contraire, à 9 heures du matin, son lit était déjà fait, sa douche déjà prise et son petit déjeuner déjà avalé. Ainsi lorsque son portable se mit à sonner pour lui annoncer qu’elle avait « un message », elle sauta sur ce dernier, pour voir de quoi s’agissait-il, et qui était à l’origine de ce message. Un large sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu’elle eut finit de lire le SMS d’Andrew McAllister. Un chouette type qu’elle avait rencontré lors d’une soirée, et avec qui elle avait de suite sympathisé. Il leur arrivé souvent de sortir ensemble, du fait qu’ils étaient dans la même tranche d’âge, et qu’ils se comprenaient plus ou moins bien, si ce n’est sur certains sujets dont l’alcool. Avec Andrew, elle avait su des les premiers instants que ça allait tout de suite le faire avec lui. Ils faisaient souvent les tournée des bars ensemble jusqu’à en perdre leur sobriété. Un soir, ils avaient tellement abusée des boissons, qu’ils finirent par passer la nuit ensemble, bien que les détails restent assez flou pour la jolie brune.

Depuis, Andrew avait fait vœux d’abstinence, ou devrait-on dire de ne se mettre qu’à boire avec modération, en tentant d’entrainer avec lui son amie, qui était plus difficile à convaincre. Malgré que ce ne fût pas la meilleure chose à faire, c’était l’une des seules façons qu’elle avait trouvé pour oublier ses problèmes et profiter des instants présents. Ouvrant son placard, elle y resta plantée pendant un long moment hésitant sur la tenue qu’elle pourrait mettre. Sans doute l’une des plus courantes questions que se posent les filles par jour. Optant finalement pour une tenue décontractée, donnant l’impression d’être négligée tout en mettant en valeur certaines partie de son corps, elle finit de se coiffer. Profitant du temps qui lui rester pour regarder ses mails, elle ne tarda pas à descendre suite aux hurlements de sa belle-mère. « Au fait Chérie, j’en ai profité pour te faire un petit panier… au cas où tu auras faim avec ton ami ». Son père avait sans doute choisi la meilleure femme au monde. Il fallait dire que Katia était un modèle. Etant stérile, elle avait toujours considéré Appoline comme sa propre fille, allant parfois jusqu’à trop la gâter. Déposant un baiser sur la joue de cette dernière, l’adolescente jeta un bref coup d’œil à son père plongeait dans un article de journal avant de dire : « tu peux me dire ce que je serais sans elle ? », alors qu’il était sur le pas de répondre, on sonna à la porte.

Excitée, elle se dirigea d’un pas enjoué vers la porte d’entrée, un grand sourire à la bouche en voyant Andrew. Ainsi elle déposa deux bisous sur ses joues, avant de sourire à sa question. Il faut dire que niveau ponctualité, il arrivait souvent qu’Appoline soit en retard, mais pas cette fois :

« Je suis prête. »

Ainsi, elle tira la porte d’entrée, en s’emparant du bras de son ami, se dirigeant vers sa voiture. Elle savait à quel point il conduisait vite, c’est pour cette raison qu’elle boucla sa ceinture en s’accrochant à celle-ci, et en faisant mine de prier, puis lui adressa un sourire taquin.

« Tu sais que c’est bizarre que mon père ne m’ait pas suivi jusqu’à la sortie… C’est qu’il doit vraiment t’apprécier. »

Une deuxième fois, elle sourit de sa connerie. C’est vrai qu’en temps normal, son père se montrait un peu plus sceptique lorsqu’il s’agissait de sortir avec un garçon, ami ou copain. Alors qu’il démarra la voiture, elle finit par se rendre compte qu’elle n’avait pas posé la question fatidique :

« Au fait, juste comme ça. Tu comptes m’emmener où ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Une ballade [PV] Mer 17 Mar 2010 - 7:35


« Je suis prête. »
" J'espère qu'il va pas pleuvoir, avec toi prête en avance on peut s'attendre à tout. " Voyons son père derrière elle, il sourit et ajouta : " Bonjour Monsieur. "

A peine eut il fini sa phrase qu'Appo' s'empara de son bras pour le tirer vers sa voiture. Appoline n'était absolument pas un modèle de ponctualité alors qu'Andrew était du genre à arriver 5 à 10 minutes en avance. Ils arrivèrent à sa voiture et le premier réflexe de l'étudiante fut de mettre sa ceinture .... et de s'y accrocher. Oui, le jeune McAllister ne connaissait pas vraiment les limitations de vitesse mais il savait très bien conduire. Il lui sourit en voyant cela, il pourrait faire ambulancier ( et rien qu'avoir le gyrophare l'amuserait ainsi il pourrait aller très vite sans rien risquer ).

« Tu sais que c’est bizarre que mon père ne m’ait pas suivi jusqu’à la sortie… C’est qu’il doit vraiment t’apprécier. »
" J'ai une tête d'ange il parait. Il sait pas ce qu'on fait quand on sort le soir je suppose. "

Comme lui qui donnait facilement sa confiance aux autres, à ses risques et périls malheureusement, il donnait une bonne impression aux autres. Ce n'était pas non plus comme si il venait habillé et coiffé comme un punk ou un métalleux qui eux inspirent bien moins confiance. Il était sûr qu'Appo' avait mise bien du temps à choisir ses vêtements contrairement à lui qui prenait presque tout le temps ce qui était sur le dessus de la pile - bien qu'il fasse un minimum attention. Il regarda sa vitre arrière et entama sa marche arrière alors qu'elle lui demandait où ils allaient. Une fois bien mis sur la route, et le pare brise devant ses yeux, il accéléra fortement faisant bien gueuler le moteur.

« Au fait, juste comme ça. Tu comptes m’emmener où ? »
" Secret défense. Je peux juste dire qu'on y va moins habillé d'habitude. "

Pas besoin d'être un génie pour avoir des idées. Il ne manquerait plus qu'en été pour qu'elle devine que c'était la plage de Miami mais il laissait un petit doute. Il commença à rouler, dépassant encore une fois la limitation de vitesse du quartier, après s'être battu avec sa boîte de vitesses pour passer en deuxième. Cette voiture avait vraiment besoin d'être réparé.

" Tu te souviens de Jack? Il s'est fait embarqué par la police hier, un truc avec la drogue. "

Appo' ne pouvait que se souvenir de Jack, il l'avait lourdement dragué toute la soirée il y a une semaine sous les fous rire d'Andrew qui avait trouvé cela bien trop drôle pour aider la demoiselle.
Il continuait de conduire, avec au minimum une quinzaine de kilomètre par heure au dessus de la vitesse autorisée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Une ballade [PV] Lun 22 Mar 2010 - 9:51

L'AUDACE SE CROIT A L'EXPERIENCE.
CRANDON PARK BEACH- APPOLINE & ANDREW

« J'ai une tête d'ange il parait. Il sait pas ce qu'on fait quand on sort le soir je suppose. »

Sur ce coup il n’avait pas tord. Appoline évitait de raconter à son père ce qu’elle pouvait bien faire en soirée. Il n’ignorait pas qu’elle en fréquentait beaucoup, seulement il ne savait pas qu’elle buvait autant. Chose qui pourrait s’avérer très compromettante pour la jolie canadienne s’il venait à l’apprendre. A vrai dire papa Lewis pensait que sa fille était bonne élève, vierge et coincée. De quoi déclencher des fous rires pour ceux qui savaient de quoi était capable Appoline. Ainsi, la châtain adressa un large sourire au beau brun avant de rajouter :

« C’est pas faux. En même temps, je lui ai dit que tu étais gay. Ça nous évitera d’avoir à nous expliquer des heures sur nos sorties. »

A ce même moment, il démarra la voiture comme un fou. Doux jésus, elle savait qu’elle aurait du prendre le volant. Il faut dire qu’Appoline au volant, c’était tout le contraire d’Andrew. Elle conduisait tellement lentement que même les vieilles dames s’énervaient lorsqu’elles étaient derrières elle. Il faut dire que la vitesse lui avait toujours fait peur. Son père l’avait d’ailleurs peut être bien éduqué sur ce fait là.

« Au fait, juste comme ça. Tu comptes m’emmener où ? »
« Secret défense. Je peux juste dire qu'on y va moins habillés d'habitude. »
« Moins habillés ? »


Répéta t-elle curieuse de savoir de quoi s’agissait-il. Au départ, ils avaient prévu d’aller au parc. Du moins, c’était la disquette qu’elle avait sorti à ses parents. Malgré qu’elle n’aimait pas beaucoup leur mentir, ces derniers temps elle le devait bien puisqu’ils se montraient un peu trop envahissant depuis son retour d’hôpital. Ainsi, ne cherchant pas à réflechir plus longtemps au lieu où ils allaient. Elle alluma la radio sur une station pour jeune, en augmentant un « chwia » le volume.

« Je te préviens, je ne me déshabillerai pas dans ton endroit bizarre. »

Avouons tout de même qu’Appoline n’était pas douée en devinette. C’était vraiment le domaine où elle n’excellait pas. En même temps avec Andrew dans les parages, il fallait s’attendre à tout. Lui aussi pouvait avoir de ces idées affolantes.

« Tu te souviens de Jack? Il s'est fait embarqué par la police hier, un truc avec la drogue. »
« Jack ? Jack ? ….Ah oui JACK. …Sérieux? »


Pauvre garçon, s’il n’était pas aussi doué avec les flics qu’avec les filles, il était mal barré. Il avait passé une soirée entière à tenter de la séduire en vain. Elle l’avait pourtant recalé mainte fois, mais rien n’y fait, il continuait de se montrer envahissant, jusqu’à son départ. C’est dommage, il avait l’air d’être clean comme garçon. Comme quoi l’habit ne fait pas le moine.

« Au fait, j’ai aussi pris de quoi boire au cas on aurait…très soif. »

Ajouta-t-elle, fière de son coup. Ça n’avait pas été évident de piquer quelques bières dans les réserves de son papa chéri. Mais que voulez vous, elle était aussi douer pour les petites infractions. Une sortie avec Andrew sans boire, c’était comme une tâche d’huile sur une chemise blanche.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Une ballade [PV] Mar 23 Mar 2010 - 20:49


- J'ai une tête d'ange il parait. Il sait pas ce qu'on fait quand on sort le soir je suppose.
- C’est pas faux. En même temps, je lui ai dit que tu étais gay. Ça nous évitera d’avoir à nous expliquer des heures sur nos sorties.
- Le coup du copain gay, ton père y a vraiment cru? Ça devient un vrai classique ce truc.

Appoline le fit sourire, et il accéléra bien fort dès le démarrage sachant bien que la demoiselle n'était pas une fan de sa conduite. Le père de l'étudiante ne connaissait pas aussi bien la fille qu'il aimerait surement le croire mais il ne voulait certainement pas tout connaître de la vie de la jeune femme. Savoir qu'elle buvait ( avec modération pour commencer ) pourrait passer mais qu'elle couchait avec un homme non. Les pères agissaient tous de la même manière avec les relations sexuelles de leur fille, cela devait se passer après le mariage. C'était comme imaginer ses parents en plein ébats, une chose impensable.
Conduisant bien trop vite dans le petit quartier tranquille, il ne fit cependant aucun accident car malgré la boîte de vitesse qui était récalcitrante le reste fonctionnait à la perfection. Il alluma la radio, qui se fixa sur une radio qui sortait les mêmes musiques que dans les boîtes de nuits que les deux jeunes fréquentaient.

- Au fait, juste comme ça. Tu comptes m’emmener où ?
- Secret défense. Je peux juste dire qu'on y va moins habillés d'habitude.
- Moins habillés ? Je te préviens, je ne me déshabillerai pas dans ton endroit bizarre.
- Endroit bizarre? C'est le printemps, il fait presque chaud, on est à Miami. Soit tu comprends soit faut me montrer la racine de tes cheveux car tu dois te les teindre.

Miami + chaleur ne pouvait que donner la plage - du moins selon Andrew. Ils ne sortaient pas pour boire ni vraiment faire la fête alors les bars étaient à proscrire, les parcs ne le tentaient absolument pas non plus. Appoline n'était pas blonde mais le lycéen allait sérieusement douter de cela si elle ne comprenait toujours pas qu'il l'emmenait à la plage, surtout qu'il venait de se mettre dans une voie avec écrit en gros sur un panneau "BEACH".
Andrew n'était pas au courant à propos de l'hôpital, Appo' devait bien se garder de lui dire sa maladie vu qu'il essayait déjà de lui faire ralentir sa consommation alors si il savait il serait encore plus chiant sur cela. Il connaissait bien trop les faits et gestes que pouvaient faire une personne ivre. Il en souffrait bien plus qu'il ne laissait paraître et il évitait avec beaucoup d'imagination ce sujet.

- Tu te souviens de Jack? Il s'est fait embarqué par la police hier, un truc avec la drogue.
- Jack ? Jack ? ….Ah oui JACK. …Sérieux?
- Vrai de vrai, il deale, il avait trois kilo dans sa voiture.

Andrew était bien renseigné, il avait quelques amis ( enfin amis de Gaby ) dans la police et parfois on lui disait des choses. Le type n'avait aucune chance de s'en sortir, il était tellement nul pour draguer alors pour paraître ce qu'il n'était pas ( innocent ) cela relevait de l'impossible.

- Au fait, j’ai aussi pris de quoi boire au cas on aurait…très soif.

Il sourit, ne donnant que ceci comme réponse. Il était tiraillé entre le "super" et le "merde". Il aimait bien boire et encore plus avec la belle brune mais il avait espéré ne pas boire aujourd'hui et il était bien sûr hors de question de la laisser tout boire, pour la santé de la demoiselle uniquement ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Une ballade [PV]

Revenir en haut Aller en bas
 

Une ballade [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: Crandon Park Beach & Port of Miami-