hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-48%
Le deal à ne pas rater :
Fauteuil Gaming AKRACING Series Core SX – AKSXWT
209.99 € 404.28 €
Voir le deal

Partagez
 

 wild with you (l/m)

Aller en bas 
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 915
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 432
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

wild with you (l/m) Empty
Message· · Sujet: wild with you (l/m) wild with you (l/m) EmptyMar 5 Nov - 18:30



“ i wanna get wild with you ”
xxx
(@Madd Wilson - November '19)
@madd’s place

Il était déjà venu ici. Plusieurs fois. Il savait comment elle fonctionnait. Il savait qu’elle avait besoin d’un défi, d’un challenge, d’une petite provocation. Elle était exactement comme lui. A s’en méprendre, elle était une version féminine de Leo. Aucune surprise, donc, qu’ils se soient connus enfants et que presque instantanément, ils se soient adorés. Son regard hardi se posa sur Madd lorsqu’elle ouvrit la porte de son immeuble – Leo n’eut pas besoin de parler pour savoir qu’il devait la suivre (et au pas de course). A peine entrés dans l’appartement, l’homme lâcha le sac en plastique à terre, se déchaussa, enleva sa veste, sa chemise et son t-shirt. Madd avait pris les devants – et tandis qu’elle tournait très légèrement le dos à Leo, il soupira de contentement, face à la vue qui se présentait à lui. Quelques secondes plus tard, ses lèvres venaient se fracasser sur les siennes et ils eurent à peine le temps d’atteindre la chambre de la jeune femme qu’elle riait déjà à pleines gorges pendant que ses jambes s’enroulaient autour du jeune homme.
---
Leo s’étala sur le dos dans le lit de Maddie, moite, sourire polisson planté sur ses fines lèvres et le souffle court. Il roula sur le côté, admirant de façon peu discrète le profil de la belle rousse, laissant sa main la ramener vers lui. «  Outch ! » s’écria-t-il, se reculant car il venait de se prendre un coup de la part de la jeune femme. « What did I do ? » s’offusqua-t-il, le regard tout de même rieur, sachant pertinemment que ce coup était un résultat de la conversation qu’ils avaient eu l’heure d'avant par messages interposés. La raison principale qui avait déclenché cette rencontre impromptue et tardive – laissant aux deux adultes l’occasion de flirter ouvertement, même bien plus. Leo ricana et sa main vint soutenir sa tête alors que ses yeux détaillaient ouvertement le corps nu de Wilson. «  If you want it rough, I’m in. » souffla-t-il, le sourire aguichant. Madd avait un corps de rêve, autant en profiter, surtout maintenant qu’ils étaient tous les deux en tenues d’Adam et Eve. Leo déposa un baiser un peu brusque sur ses lèvres puis virevolta dans le lit pour se saisir de son paquet de cigarettes qui traînait dans sa poche de jean, à terre, près du lit. «  What ? » demanda-t-il, voyant qu’elle le regardait. Il lui tendit le paquet de cigarettes  - ne se posant pas la question de savoir si elle ne souhaitait pas qu'il fume dans sa chambre. L'homme alluma sa cigarette et souffla la fumée, les yeux plantés sur elle. " That was hot." observa-t-il, la taquinant en la poussant avec sa main. L'onde de plaisir qui l'avait saisi quelques minutes plus tôt s'attardait et se ravivait rien qu'en posant ses yeux sur la chavirante rousse. " You're fucking hot." continua-t-il. C'était un peu sa façon de la complimenter - un autre homme aurait dit qu'elle était magnifique, ravissante et d'autres quolibets romantiques. Mais le jeune Watts n'était pas là pour lui faire la cour, même si clairement, il avait toujours eu ce léger crush pour elle. Un crush qui ne s'améliorait pas au fur et à mesure de leurs soirées torrides. Depuis que Madd était de retour dans sa vie, il se sentait un peu moins seul. Il avait l'impression d'avoir trouvé quelqu'un comme lui - imprévisible, insouciante, prête à toute. Déjà à l'époque, lorsqu'ils étaient enfants, il avait senti qu'ils avaient une connexion spéciale. Un regard et ils se comprenaient. Les deux jeunes adultes étaient sur la même longueur d'ondes. Des ondes foutrement bizarres. Mais des ondes qui les rapprochaient. L'intenable Leo ne se gêna pas pour claquer le postérieur de Wilson, avant de se lever. " Gonna go get some water. You got me hella parched. " dit-il, la clope au bec, les fesses à l'air. La pudeur n'était pas Leo Watts. Pourquoi être timide alors qu'elle connaissait déjà son corps? Il se dirigea sans attendre de réponses vers la cuisine où il  chercha une bouteille d'eau dans le frigo. L'incendiaire Maddie vint le rejoindre et il remarqua qu'elle avait mis son t-shirt sur elle. Le sourcil intrigué, il écrasa sa clope dans l'évier, avant de faire couler l'eau pour effacer ses traces de cendres. " So, we're in a you wear my t-shirt relationship?" s'enquit-il, plaisantin et se rapprochant d'elle, pour l'attirer dans ses filets. Ses mains vinrent se placer sous le dit t-shirt et il l'embrassa dans le cou, se surprenant à être plus tendre que d'habitude. " I very much prefer when you don't have t-shirts on." chuchota-t-il en tirant le t-shirt qui sentait ouvertement l'homme. Bien sûr qu'il ne s'imaginait rien. Il aimait juste la titiller et l'agacer. Elle avait toujours le bon mot pour lui clouer le bec et cela l'émoustillait gravement.

_________________


Why do you try to save me? This fate is well deserved, I only make things worse ★★


Dernière édition par Leo Watts le Jeu 7 Nov - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Madd Wilson

messages : 649
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 800
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

wild with you (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: wild with you (l/m) wild with you (l/m) EmptyMer 6 Nov - 22:41



“ i wanna get wild with you ”
xxx
(@leo watts - November '19)
@madd’s place

Il n’avait fallu qu’un bref échange de sms, comme à leur habitude, pour que Leo ne se pointe à sa porte. Et encore une fois, la rouquine prenait un malin plaisir à le faire languir. Quelques provocations et un bon paquet de conneries plus tard, elle était là, sur le seuil de la porte, un sourire plus qu’amusé sur le coin des lippes. Sans un mot, elle détourne les talons, faisant le chemin inverse, sachant pertinemment qu’il allait la suivre avec son sourire d’idiot, ce qui ne manquait pas d’agrandir le sien. C’est que la môme a déjà commencé à déboutonner son chemisier. Le jean qui glisse à terre, rapidement rejoint par le reste de ses fringues, elle tourne à peine la tête, pour voir le dernier vêtement de son meilleur ami qui finit au sol. Elle le sait, qu’il a le regard fixé sur ses courbes, celles qu’elle lui offre allègrement. Elle le sent, son regard appréciateur, comme une énième caresse. Ou la première de celles qui vont suivre.

***

La poitrine qui se soulève profondément, la rousse incendiaire peine à retrouver une respiration régulière, et quelque peu plus calme. La peau moite, avec quelques gouttes de sueurs qui ont perlé, ici et là. Quelques mèches rousses, collées sur les temps ou dans son cou, des cheveux en pagaille, la rendant sans doute encore un peu plus sauvage. Elle tourne la tête, capte ses yeux clairs qui se délectent de son profil aguicheur. Elle se laisse attraper, non sans le frapper à l’épaule une fois rapprochée. « You know exactly what you fucking did ! More likely what you said…. » le sourire est grand, fier sa connerie, et surtout ravie d’avoir pu le frapper. Baby fists… N’importe quoi, qu’elle pense encore. Opération marteau qu’elle répètera autant qu’il le faudra. Elle laisse alors le bout de son index glisser le long de son torse, doucement, encore portée par la vague de chaleur qui l’a enflammé. « really ? » baiser brusque sur ses lèvres, la môme reste sur sa faim, pensant qu’il allait remettre ça. ça n’aurait pas été la première fois. A peine remis qu’ils s’enlaçaient une nouvelle fois. Elle attrape le paquet qu’il lui tend en haussant les épaules « I don’t know… really wanna try ? » la môme avait le regard qui brillait, avec cette flamme bien particulière qui dansait au fond de ses prunelles. De cet amour du jeu, de l’absence de règles.  Allongée sur le flanc, la tête reposant dans sa main, clpe entre les lèvres, elle sourit à sa remarque. Les iris vont et viennent, de son bas ventre à ses billes bleues qu’elle ne connait que trop bien. La fumée qui s’échappe de ses lèvres, elle affiche un sourire narquois « I know » sérieuse et prétentieuse un quart d seconde avant qu’elle ne se mette à rire. « the night isn’t over though » mots qui sonnent comme une promesse sur la température qui pourrait continuer à monter, sur leurs corps qui pourraient continuer à s’embraser. Madd se surprenait encore parfois, à se dire que tout ça continuait. Elle qui se laissait de tout, et tout le monde. En deux semaines, en trois mois, ou un en un an. Mais pas de Leo. Leo, c’est depuis l’enfance. Leo c’est les années de l’innocence, et pourtant déjà quelque chose de différents chez eux. Un truc pas très net, un peu décalé qui les a immédiatement rapproché. Leo, c’est l’excitation de l’avoir retrouvé au hasard, et d’avoir tout rattrapé. L’amoureux des premières années, la constante des plus récentes. Sa moitié ou son double, parfois ça se confondait. Un regard et il savait. Un sourire et elle comprenait.
Une claque sur son derrière et la voilà hors du lit, non sans qu’elle ne se rince les yeux. A son tour elle se lève et attrape le t-shirt de leo qui jonche le sol, sur le chemin. La clope remise entre ses lèvres, Madd arrive à son niveau, et sans trouver le cendrier à proximité, fait comme lui. « We are in a… I do whatever the fuck I want with your damn stuff kinda relationship » il se rapproche, glisse ses mains sous son t-shirt pour y trouver les formes qu’il venait juste de quitter. « or do you prefer… what is yours is mine kinda relationship ? » un instant, elle ferme les yeux alors qu’elle se laisse embrasser dans le cou. Drôle de sensation. Si agréable. Si surprenante. Et inhabituelle. La rousse glisse ses mains dans le dos de leo, jusque dans le creux de ses reins, le colle encore un peu plus « That’s’cause you’re a perv, watts.. Kinda surprised I still have it on » elle se marre, madd, et ses mains remontent, se nichent sur sa nuque « and maybe more surprised of this…» lache-t-elle en mentionnant sa tendresse, ses lèvres dans son cou, tout en continuant d’en profiter. « any specific reason ? » elle joue du bout de son nez contre le sien, lui vole un baiser avant de laisser ses lèvres s’échouer sur son épaule.

_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 915
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 432
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

wild with you (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: wild with you (l/m) wild with you (l/m) EmptyJeu 7 Nov - 18:17

What’s yours is mine. Elle n’avait pas tort, la môme. Leo aurait donné le monde pour elle, pendu à ses lèvres et à ses yeux parfaits de biche. Maddie savait pertinemment que Leo était hypnotisé par elle – il fallait juste observer les regards qu’il lui lançait, malgré le fait qu’il se disait détaché et peu intéressé. Une petite étincelle, un sourire stupide, une répartie cinglante. « What’s yours is mine ? I feel like this is a one-way kinda of relationship. I’ll be the one losing out. » ricana-t-il, laissant ses mains vaquer à leurs occupations sur ses courbes enchanteresses. " Or did we get married and I didn't know it?" Leo pencha sa tête légèrement, observant les mèches folles et l’absence de maquillage sur son visage. Damn, elle était encore plus jolie au naturelle, elle et ses tâches de rousseur. Des tâches de rousseur qui le ramenaient à leur enfance. «  I can’t wear your knickers. » précisa-t-il, la moue déçue. «  Or can I ? » arborant son air canaille, qui revint sur son minois et qui transforma ses yeux bleus azurs. S’il s’était écouté, Watts se serait dirigé vers le placard de la demoiselle, pour prouver son théorème. Mais ce qui se passait là, était bien plus intéressant. Madd flirtait outrageusement et il buvait ses paroles. «  I’m a perv’ ? » rajouta-t-il, scandalisé mais n’empêchant pas son sourire idiot de finir prendre place sur ses lèvres. Wilson avait remarqué la tendresse inhabituelle – les baisers ponctués de soupirs légers, les mains qui caressaient son corps, le regard langoureux et presque pétillant. A l’habitude, il préférait la pincer, la pousser et lui voler des baisers tel le rustre qu’il était – ou pour lequel il essayait de se faire passer. Mais aujourd’hui avait une saveur particulière. «  I’m in a good mood. » grommela-t-il, se réfugiant dans le creux de son cou pour ne pas affronter de telles accusations. Il en profita pour mordiller la peau fine qu’il savait sensible. «  I’m hungry. » dit-il, choisissant la stratégie du changement évident de sujet, relevant la tête et plongeant ses yeux dans les siens. Ses mains descendirent doucement le long de sa taille et d’un mouvement abrupt, il se saisit du postérieur de son amie. Le regard lascif, il s’approcha de son oreille. «  Guess who I want to eat out ? » chuchota-t-il, ne pouvant s’empêcher de rire légèrement à ses propositions indécentes. La finesse ne faisait pas partie de ses attributs. Etre intarissable et intenable, par contre, étaient deux constantes dans son comportement que certains pouvaient qualifier d’erratique. Il prit le soin de soulever Madd sans grands efforts – un vrai poids plume – et de la bazarder sur son épaule, laissant à peine le temps à la jeune femme de se tortiller pour s’échapper. «  Round two, everyone ! » s’écria-t-il, pensant que les voisins pouvaient peut-être profiter du spectacle, tandis qu’il la reposait à terre une fois arrivé dans la chambre – le regard énonciateur de ce qui allait se passer. Leo ne se gêna pas pour lui enlever son t-shirt d’un coup sec – tirant ensuite sur ses jambes pour la ramener vers lui et l’attaquer avec ses baisers incessants et ses mains habiles. Ses lèvres descendirent le long de son torse et il releva la tête, le sourire en coin, la sentant frémir sous ses caresses. " Ready?" murmura-t-il, continuant à embrasser son ventre, puis l'intérieur de ses cuisses, ne la lâchant pas du regard.

_________________


Why do you try to save me? This fate is well deserved, I only make things worse ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Madd Wilson

messages : 649
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 800
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

wild with you (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: wild with you (l/m) wild with you (l/m) EmptyJeu 7 Nov - 22:43



“ i wanna get wild with you ”
xxx
(@leo watts - November '19)
@madd’s place

La môme hausse les épaules, l’air faussement innocent, à peine comme si elle voyait de quoi il parlait. « don’t know » qu’elle marmonne à travers un sourire. Elle caresse sa joue avec ses lèvres, et le sourire s’élargit un peu plus à ses mots. « maybe. Who knows. Maybe you were too drunk to remember it » A vrai dire, c’était presque un miracle qu’il n’ait pas fait une connerie pareille. Ça leur aurait bien ressemblé. Un coup de tête, une soirée trop arrosée, et ils auraient bien été capable de rouler jusqu’à Vegas –même avec quelques grammes dans le sang, ils n’étaient pas réputés pour réfléchir avant d’agir- pour se marier devant un faux Elvis de bas étage. Et d’un autre côté… avoir la corde au cou ne ressemblait que peu à la rousse incendiaire qui refusait bien généralement de se faire attacher. Mais Leo… Trop d’alcool… Un flirt trop prononcé… Vraiment étonnant qu’il n’est pas cette connerie sur la conscience. « No way ! » qu’elle lache sans un peu trop précipitamment avant de se mettre à rire. Leo et ses idées… Rien ne l’arrêtait, et c’est bien ce qu’elle avait toujours aimé chez lui. Dès son plus jeune âge. Avant même que les années ne fassent leur œuvre et qu’elle devienne cette fille un peu trop amochée, trop décalée, à se foutre de tout, à rire d’un rien.

Mais ils étaient bien mieux, là, plutôt que dans son armoire. Bien mieux à savourer la délicatesse inhabituelle de Leo. Baisers tendres et légers qui étaient loin de la laisser insensible. Elle avait toujours pris Leo comme il était. Pas plus, pas moins. Mais cette tendresse était agréable. D’autant plus parce que rare. Si son cou était une zone des plus sensibles, c’était tout son épiderme qui réagissait. « I’ve noticed. Am I missing something ? » mais il était déjà, de nouveau, les lèvres dans le creux de son cou. Alors la môme ressert son étreinte, quoiqu’encore curieuse d’un tel comportement. Il y avait-il une occasion spéciale ? Quelque chose qu’elle aurait oublié ? Un truc dont il voulait se faire pardonner ?un soupir qui s’échappe de ses lippes « are you trying to... » distrct me. Pas le temps de finir sa phrase. Les mains de son meilleur ami qui agrippe allègrement ses fesses, son visage à proximité du sien, avec une atmosphère qui venait de monter de quelques degrés d’un coup. « better to be me or I’ll have to kill you, leo » qu’elle répond dans un murmure contre ses lèvres. Ce mec était insatiable. Et plutôt doué pour changer de sujet, si bien que Madd, elle se laissait déjà portée par les envies contagieuses de leo. Il ne lui en fallait pas beaucoup de toute façon. Quelques regards appuyés, un sourire en coin qu’il maitrisait à la perfection, et un langage silencieux dont ils avaient secrets. Si peu pour les enflammer si vite.
Baladée jusqu’à sa chambre –tel un sac à patates sur son épaule, la môme finit par retrouver le sol dans un éclat de rire face à l’annonce qu’il venait de faire. Au moins, tout le monde serait au courant si les murs étaient trop fins. Madd sourit un peu plus mais reste immobile face aux prunelles insistantes et fortement communicatives. Le t-shirt retiré d’un coup, c’est encore dans un rire cristallin qu’i la tire jusqu’à lui. Les mains qui passent dans ses cheveux, à le regarder embrasser chaque parcelle d son corps. Un instant, elle ferme les yeux, profite des sensations, de la caresse de ses lèvres.
Paupières qui se rouvrent lorsqu’il reprend la parole. « why have you even stopped ? » elle prend un air choqué, presque vexée avant que ses fossettes ne se creusent pour laisser transparaitre son sourire amusé. Il n’en faut pas plus pour qu’il continue de l’embrasser sur ses zones plus sensibles. C’est une danse lascive qu’il entame avec sa langue, arrachant quelques gémissements à la rouquine. Sous le plaisir, Madd se mord la lèvre inférieure. Elle se cambre, soupire, laisse sa main glisser dans les cheveux déjà en bataille de leo. Damn.

Un autre gémissement et la peau qui commence déjà à se réchauffer, la môme se redresse, plaque son meilleur ami sans grand délicatesse sur le lit. Le bout des doigts qui parcourt son torse, comme pour se rappeler de ce corps qu’elle connait pourtant par cœur. Un baiser volé, arraché. Il réveille c qu’il y a de plus primaire chez les mômes, éveille ses désirs en un rien de temps. Loin d’être hésitante, Madd se place au-dessus, déterminée à l’entendre soupirer de plaisir, à se repaitre encore une fois de cette mélodie grisante dont il aime la bercer. Alors dans un gémissement de contentement, elle s’y laisse glisser, sur sa virilité, les yeux rivés sur ses billes couleur acier.

_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 915
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 432
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

wild with you (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: wild with you (l/m) wild with you (l/m) EmptyVen 8 Nov - 21:55

Bien sûr que sa stratégie fonctionnait parfaitement. Madd était si distraite par son toucher et ses baisers qu'elle n'osait penser aux vrais raisons derrière ses gestes plus tendres. De toute manière, ce n'était pas comme si Watts se l'avouait non plus. C'était plus le genre d'hommes à se cacher derrière de fausses raisons, de faux prétextes pour ne pas voir la vérité en face. Leo avait passé sa vie dans le déni depuis que June avait disparu brusquement. Il s'était renfermé dans cette bulle de faux semblants, préférant croire que sa vie pouvait continuer normalement - et il était souvent rattrapé par la véracité de son absence lorsque ses démons prenaient possession de lui.

Madd Wilson avait réussi à l'envoûter plus que de raison. Ce n'était pas à proprement parler de l'amour - car la simple définition de l'amour n'arrivait pas à englober ce qu'il vivait en sa présence. La petite fille à la chevelure de flamme qu'il avait quitté il y a de longues années était devenue grande - et forte, sublime, imprévisible, fun et incroyablement sexy. Madd l'avait subjugué lorsqu'elle avait débarqué au garage, à l'improviste, cherchant son ancien ami et son premier baiser. Ils étaient tombés dans les bras l'un de l'autre, comme s'ils retrouvaient enfin la pièce manquante du puzzle. Et depuis ces retrouvailles, il ne se rendait pas compte qu'elle occupait autant ses pensées que ses messages ininterrompus et souvent hilarants. Ce qui s'apparentait à un crush était bien plus profond, bien plus indéfinissable. Une relation imparfaite où ils pouvaient s'insulter une minute, s'embrasser l'autre, une relation confuse où les pistes étaient terriblement brouillés, un lien indiscernable et mystérieux qui les attachait et les ramenait toujours l'un à l'autre. Indéniablement, ils ne pouvaient mettre mot sur ce qu'ils vivaient. Tout ce qu'il savait était qu'il se sentait vivant en sa compagnie, bien plus vivant qu'il ne s'était senti ces dernières années. Son sourire ravissait son quotidien. Son caractère merdique le tenait en haleine. Et il en redemandait, toujours, un peu plus.
Tout comme il redemandait ce contact physique grisant, qui les menait tous les deux à l'extase si facilement. Elle avait le don de le satisfaire entièrement - une caresse, un baiser, un regard et Leo était un homme foutrement heureux. Madd était si importante à ses yeux. Mais il ne mettait pas de mots sur cela, il se refusait même de penser à l'avenir, préférant profiter de chaque moment partagé. Comme celui ci, où ils se perdaient encore une fois dans le plaisir. Madd avait repris les rênes - et oh, quelles rênes - et le menait directement au but ultime, sans grands efforts que ses hanches expertes sur leurs corps parfaitement entremêlés. Leo poussa un large soupir de plaisir alors qu'il lui saisit la nuque, pour la rapprocher de lui alors que les deux adultes pantelaient, cherchant encore quelques ressources pour continuer ce moment intime. La situation prit une tournure plus cocasse lorsque le voisin frappa bruyamment le mur plusieurs fois pour leur signifier que leurs ébats étaient bien trop résonnants - en effet, il était déjà tard dans la nuit et le lit brinquebalant de la jeune rousse tapait contre la paroi du mur. Leo se mit à rire malgré la situation, à bout de souffle alors que Madd plantait ses longs doigts fins dans son dos. Ils partagèrent un large sourire complice et en cœur s'écrièrent "shut the fuck up, man" alors que le plaisir les emplissait et se faisait de plus en plus présent à chaque seconde passée. Les mains de Leo agrippèrent la chavirante rousse et dans un élan de provocation, il vint lui chuchoter à l'oreille, lascif " I want you to scream as loud as you can." Ils ne faisaient pas dans la demi-mesure, même pas en pleine action. Hors de question de laisser un moment de répit à ce foutu voisin. Madd n'eut pas besoin de parler, que déjà, prise de frissons et arquant son dos, il sut qu'elle était sur le point d'atteindre le point de non retour. Il prit soin de la blottir contre lui tandis qu'elle tremblait et criait incroyablement fort. Leo la suivit, très rapidement, et, à son tour, ne laissa pas une once de silence au voisin qui frappa encore sur le mur violemment, cette fois, accompagné d'insultes vivaces. Les deux jeunes adultes ne purent s'empêcher d'éclater de rire alors qu'ils se laissaient tomber sur le lit, encore enlacés et la tête remplie d'étoiles. Leo s'allongea, tout près d'elle, glissa son nez dans ses longs cheveux roux et ricana doucement à cette douce provocation qui les définissait tant. " I think we've just made someone so fucking jealous." murmura-t-il à son oreille, se laissant encore quelques minutes pour retrouver un souffle normal. Un sourire heureux, de contentement vint se placer sur ses lèvres qu'il mordilla légèrement. " Do you even know how fucking amazing you are?" chuchota-t-il à son encontre, toujours fixé dans sa galaxie remplie d'endorphines. Ses mains vinrent se saisir de son visage qu'il embrassa de façon très affectueuse, prenant le temps de savourer chaque micro-seconde. Repus de ce contact physique, il déposa sa tête sur la poitrine de la jeune femme, laissant ses mains se balader sur son doux corps qui faisait de vraies merveilles.

_________________


Why do you try to save me? This fate is well deserved, I only make things worse ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Madd Wilson

messages : 649
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 800
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

wild with you (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: wild with you (l/m) wild with you (l/m) EmptySam 9 Nov - 17:31



“ i wanna get wild with you ”
xxx
(@leo watts - November '19)
@madd’s place

Une scène qu’ils ont vécu tellement de fois, un exercice auquel il s’adonne dès que l’occasion se présente. Ou qu’ils la provoquent. Ses hanches épousaient parfaitement les siennes, et ils se connaissaient par cœur. Elle savait quand accélérer, quand ralentir pour le retenir, faire durer le moment et leur plaisir. Il savait où appuyer, comment la titiller, pour mieux l’embraser.
Elle halète, Madd, mais continue pour toujours plus. Elle gémit contre ses lèvres avant d’être interrompus par les plaintes d’un voisin trop frustré. Elle étouffe un rire contre son épaule sans pour autant stopper quoique ce soit. Elle les sent, les contractions de son bas ventre, de ce plaisir qui menace d’exploser. Tant pis pour la frustration du vieux con, la môme y va un peu plus fort, et ça se lit sur ses traits. Les doigts enfoncés dans le dos de Leo, elle en tremble déjà mais acquiesce d’un signe de tête, sourire malicieux sur le coin des lèvres.
Les mots sortent en cœur, et elle rit dans le creux de son cou, avant d’être un peu plus entrainée par les mains qui s’agrippent à ses hanches. « that’s what you make me do every single time » mais rarement pour emmerder quelqu’un. En règle générale, il lui arrache ses gémissements sans avoir à le demander, comme une mélodie délicate pour continuer de les griser. Leur chorégraphe érotique se prolonge, et déjà, le corps de la rousse se cambre, secoué et rattrapée dans son orgasme par leo. Il la serre, l'accueille alors qu’elle brule de la meilleure des manières non sans en avertir son voisin. Florilège d’insultes qui fusent alors qu’ils éclatent de rire n se laisser retomber.

Incapable de vraiment se détacher, les deux amants restent proches, comme un énième moyen de prolonger tout ça, d’en profiter encore, quelques minutes ou quelques heures. Elle se marre encore madd, à cause des hormones et de leurs conneries. Elle a un sourire à la con sur le visage, l’un de ceux qu’il a toujours su lui arracher. « you make everyone jealous. But god, he only got the sounds… not the real feeling. » les mots en suspend qui en dissent long sur l’orgasme qu’elle vient de se taper, sur le bien qu’il lui fait, à chaque fois. Il la fixe, se rapproche, et elle sourit, madd, se laisse bercer par ses mots agréables. Se laisse embrasser tendrement avant que leo ne vienne poser sa tête sur sa poitrine. Des étreintes, des calins, constamment. Des bousculades, des gestes moins tendres aussi, mais c’était comme si se toucher, comme si le contact de l’autre tait un besoin constant. Un câlin dans une file d’attente, dans un bus. Sur le bord du trottoir, ou sur un banc. Assis convenablement, dans un lit ou pliés dans des angles un pu étrange… Peu importe. Tout avait toujours été bon pour se trouver dans les bras de l’autre. Ils s’étaient retrouvés, et ils ne s’étaient plus lâchés.  «I’m not. But that’s a nice thing to say » pas de fausse modestie, son timbre est horriblement sincère. Si madd renvoyait tout de l’image d’une jeune femme forte et sure d’elle, la réalité était bien plus complexe et un peu différente. Elle était brisée, et elle ne cessait de le cacher pour tenter d’avancer. Son histoire, les années en californie ont fait d’elle ce qu’elle est actuellement. Mais amazing n’était pas l’une d’elle, selon la rouquine. Ravagée, oui. Amusante, peut-être. Pourquoi pas attentionnée et aimante avec les rares personnes dont elle était proche. Avec Leo, sans aucun doute. Elle y tient, plus que tout. Plus qu’elle n’aime l’avouer. Le bout de ses doigts dans ses cheveux, elle se plait à en prendre soin, à le caliner. Un baiser sur le sommet de son crâne, elle le serre un peu plus contre elle, enroule ses jambes autour de sa taille. « I won’t be much without you, dummie » qu’elle murmure contre sa peau avant d’y déposer plusieurs baisers. « less smile, less laugh… or… sex, orgasm, cuddles, shitty situations, amazing situations, anyone to annoy or to challenge with stupid bets…» Putain qu’elle l’aime son Leo. Merde qu’elle serait prête à tout pour lui. Même quand il la rend dingue et qu’elle a envie d l’étrangler. Même lorsqu’il prend un malin plaisir à jouer avec sa possessivité et qu’elle lui dit d’aller se faire foutre. Elle se tourne, échange les positions, pour se retrouver complètement allongée sur lui.  Tend un peu le cou, et la môme vient caresser ses lèvres des siennes. Un baiser, un autre avant de croiser les bras sur le torse de son meilleur ami pour laisser reposer son menton, sans le lacher des yeux. « you’re okay ? » qu’elle vient murmurer contre ses lippes.

_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 915
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 432
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

wild with you (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: wild with you (l/m) wild with you (l/m) EmptySam 9 Nov - 18:23

Si elle savait flatter son égo, si elle aimait le caresser dans le sens du poil, elle savait aussi le rendre fou et lui mettre des baffes quand il en avait besoin. Madd n'avait pas besoin de grand chose pour le cerner, lui et ses humeurs changeantes - une des rares amies en qui il pouvait avoir amplement confiance. Tandis qu'elle se blottissait contre lui, lui murmurant de doux mots, le palpitant de Watts s'agitait bruyamment dans sa poitrine. Les compliments qu'elle pouvait chuchoter à son encontre l'atteignaient en plein dans le myocarde - ses yeux ne la lâchèrent pas d'un poil, ses joues prirent une tournure plus rosée malgré lui, observant chaque trait de son visage. Des traits qui devinrent plus sombres lorsqu'elle rejetta le compliment qu'il pouvait lui faire. Une ride qui se fronça sur le front du jeune Watts - contrarié de voir que son amour propre était sa dernière priorité. Madd était une des personnes les plus extraordinaires qu'il avait pu rencontrer dans sa maigre vie. Et elle ne s'en rendait absolument pas compte. Chagriné, il ne savait pas vraiment quoi répondre. " Shut the fuck up!" s'exclama-t-il, s'emportant presque. " You're a fucking gem, Maddie." souffla-t-il, la rassurant, obligeant son regard à venir croiser le sien alors que son doigt relevait son délicat menton, le sourire sincère sur les lèvres. Un baiser sur son front, une caresse, un rapprochement - si cela était encore possible.

Une salve de belles paroles, des yeux qui brillaient en sa présence - Leo se mordit la lèvre violemment pour ne pas laisser échapper des  mots qui pourraient dépasser sa pensée. Chaque moment où leurs peaux se touchaient le renversait un peu plus - fébrile, Watts tendit le bras pour chercher une cigarette. La nicotine pourrait lui être un allié - plutôt que de se laisser envahir par ces sentiments qu'il tentait d'éloigner. Sa main vaguant sur son dos, la fumée remplissant ses poumons, la cigarette qu'il lui tendit. Il se fit pourtant silencieux, ayant perdu ses mots face à tant d'éloges. Leo n'avait été jamais habitué à cela - trailer trash, fucking idiot, batshit crazy étaient généralement ses qualificatifs. Il s'en contentait - et s'en contrefoutait. Mais les mots qu'elle prononçait résonnaient au plus profond de lui - le sourire en coin ne quittait pas son emplacement de choix. Quelques bouffées de nicotine plus tard, il lui souriait, essayant de garder la face alors qu'une guerre faisait rage en lui. Et si elle était celle qu'il lui fallait? " I'm alright, don't worry." dit-il, l’œil malicieux, lui faisant un clin d’œil. " Not used to so many compliments at once." Watts était aussi écorné qu'elle. C'était peut-être pour cela qu'ils partageaient une connexion spéciale. Son doux visage à quelques centimètres du sien, il se pencha vers elle pour la ravager de baisers. Cette effusion de sentiments qui l'avaient surpris le laissèrent ensuite pensif. Les yeux sur le plafond puis sur Maddie. " Tell me " Il rompit le silence, qui n'était absolument pas pesant. Il n'avait pas besoin de lui parler - il était totalement à l'aise avec elle. " Twenty years from now, where do you see yourself?" la questionna-t-il, repoussant ses mèches rebelles de son visage, laissant ses doigts caresser la forme familière de ses traits. Lui la voyait dans cet avenir. Il la voyait, elle et son sourire stupide, quelques rides en plus.  Il en était d'ailleurs terrifié. Effrayé qu'elle n'ait pas la même vision que lui. Madd était une de ses meilleures amies. Depuis leurs retrouvailles, ils passaient la plupart de leur temps ensemble - au détriment de certaines personnes. Mais il ne pouvait se résilier à la laisser partir. L'imaginer avec un autre homme le rendait absurdement irraisonnable, s'imaginant déjà encastrer la tête du futur prétendant dans le mur. Mais il savait pourtant qu'elle n'était pas sienne et qu'il n'avait aucune raison de réagir ainsi. Les tripes retournées par cette pensée parasite, il laissa ses yeux vagabonder sur ses courbes ensorceleuses.

_________________


Why do you try to save me? This fate is well deserved, I only make things worse ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Madd Wilson

messages : 649
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 800
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

wild with you (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: wild with you (l/m) wild with you (l/m) EmptyDim 10 Nov - 13:42



“ i wanna get wild with you ”
xxx
(@leo watts - November '19)
@madd’s place

Blottie contre Leo, Madd lui dit ce qu’elle pense. D’elle, de lui. Sans filtre. Les traits adorables de son meilleur, un peu plus colorés que d’habitude, deviennent immédiatement plus durs. Les sourcils froncés, il s’emporte avant ême qu’elle ne le réalise vraiment.  « hey ! » calm down, qu’elle veut lui dire, you asked, I answered. Mais elle ne dit rien. Elle se laisse faire, laisse l’index guidé son menton pour se perdre dans le bleu de ses yeux. Elle sourit tendrement, garde le silence. Ça ne servirait à rien de tenter de le contredire. Elle aimerait parfois avoir ses yeux, sa têt même, pour avoir ne serait-ce qu’une idée d la façon dont il la voyait, souvent à mille lieux de sa propre opinion. Mais qu’elle y croit ou non, elle devait le reconnaitre, que ça faisait du bien. Que son palpitant était un eu apaisé, comme littéralement choyé.  

Et ce qu’il pensait d’elle, c’était la vision qu’elle avait de lui. Un mec un peu particulier, bien différent des autres. Un mec qui lui convenait, qui avait su la toucher dès ses plus jeunes années. Une confiance aveugle. Peu importe ses défauts, ses conneries, sa manie de l’exaspérer en un dixième de seconde, à ses yeux, il était merveilleux. Pas le mec idéal, loin d’être parfait, madd n’avait jamais rien demandé de tel. Il était cet ami, et encore un peu plus –indéfinissable- qui lui avait toujours fallu.
Une énième cigarette, comme un autre changement d sujet. Elle en attrape une à son tour, attend qu’il réponde. Mais plus le silence se fait, plus elle se dit qu’il y a quelque chose  « actually I do worry. » qu’elle lache, malgré son clin d’oeil qui se veut rassurant. Y’a un quelque chose de différent dans son comportement, dans ses gestes. « there’s something you’re not telling me » elle peut le voir. Ou du moins, elle le devine. Comme s’il pensait ou réfléchissait trop fort, et qu’elle voyait ses méninges s’agiter dans un silence assourdissant. Mais elle ne voulait pas le forcer à quoique ce soit. Il ne l’avait jamais forcé à s’ouvrir si elle ne se sentait pas prête. Il était là, toujours à l’écoute, d’une manière ou d’une autre, sans la pousser. Il était hors de question qu’elle agisse autrement avec lui. Alors au lieu d’ajouter quoique ce soit, elle répond à chacun de ses baisers, lui en arrache un autre, qu’elle prolonge quelques secondes de plus. « but you should. I mean it. But you’re also an idiot. My idiot. Not any idiot » elle a un sourire sur le coin des lippes, madd, en disant ça. Marquant un peu plus cette possession sans doute mal placée. Au fond ça les caractérisait sans doute tous les deux, cette incapacité à accepter des compliments alors que l’autre ne cessait d’y voir l’une des meilleures personnes au monde. Elle laisse sa tête reposée sur son torse, les prunelles toujours fixées sur les siennes alors qu’il semble ailleurs un bref instant. Sa question, elle ne l’avait pas vu venir. Dans vingt ans, où elle se voyait ? bonne question. En réalité, elle n’y avait jamais franchement réfléchit. Elle y avait à peine pensé. « alive, I hope » qu’elle murmure avant de tirer sur sa clope. Un aveu à peine assume. Elle ne s’était jamais franchement imaginée vivre très vieille. Sans doute parce qu’elle disait qu’un jour où l’autre, son passé finirait par la rattraper et l’étouffer. Ou parce qu’elle brûlait la vie par les deux bouts et qu’à un moment donné elle finirait par le payer… Accident de voiture, parce qu’elle allait trop vite ou qu’elle était ivre. Overdose de cocaïne… Ou peu importe quelle connerie dans le genre. Elle soupir, chassant ses pensées de sa tête.  « i don’t know » sans doute à Windmont Bay, sauf si elle se décidait un jour à faire le tour du monde. Peu probable. Elle finirait toujours par revenir. « here I guess. Probably with a kid. You know, like a big one night mistake » qu’elle lache avec un rire nerveux. Ça lui ressemblerait bien. « spending more time in your place than in mine. Still looking for your arms, while insulting you for no reasons. Or maybe I would have asked you to move in. I don’t know. Maybe a bit grumpy, cause i would be aging » elle se plait à y penser, à en rêver, de cet avenir incertain auquel elle n’avait jamais pensé. Peut-être bien qu’elle aurait changé de métier, ou que pas grand-chose n’aurait changé par rapport à maintenant. Elle laisse ses doigts vagabonder sur la joue de leo, ans ses cheveux, à le caresser doucement. « would you still want me ? in twenty years ? » Parce qu’elle ne se voit pas sans lui. Plus depuis qu’elle a retrouvé, depuis quelques années maintenant. Elle ne se voit plus, sans leo dans sa vie. L’idée qu’ils s’engueulent un jour un peu trop sérieusement la hante parfois. Ou la pensée qu’il ne se lasse de ses conneries, ou seulement d’elle. Que ses autres meilleurs amis soient bien plus attrayants que sa personnalité flamboyante, sans doute trop brulante. « promise me you’ll still by my side. No matter what »

_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 915
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 432
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

wild with you (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: wild with you (l/m) wild with you (l/m) EmptyDim 10 Nov - 15:34

Avaient-ils besoin de définir cette relation, de l’étiqueter d'un tampon officiel? Non, absolument pas. Leo ne faisait jamais dans le conventionnel - lorsque son affection se portait sur une personne, elle restait et ne s'enfuyait jamais. Rares étaient les personnes qui l'atteignaient comme les grands yeux de biche de Maddie le faisaient. Ils pouvaient être meilleurs amis, amants, confidents, complices - tout cela en même temps, dans un joyeux bazar inorganisé. Ce qui comptait le plus, à la fin de la journée, était s'ils aimaient passer du temps ensemble. Madd était une des lumières dans sa vie - une lumière à laquelle il se raccrochait, tel un marin prêt à couler et cherchant une phare pour lui éclairer le chemin. Elle était sa bouée de sauvetage - lorsque la journée commençait mal, il savait qu'il pouvait compter sur elle pour lui remonter le moral, pour lui faire une réflexion indécente, pour le secouer, le provoquer, aussi, lui proposer une soirée où ils passeraient des heures à se marrer sans vergogne.

Comment lui exprimer tout ce qu'il ressentait? Lui même n'était pas sûr si ce qu'il ressentait était définissable ou si justement, ce bordel de sentiments enchevêtrés ne pouvait être mis en mots. Des fois, Leo pensait même qu'elle lui avait été envoyée pour une raison - ou par June, sa sœur -  comme s'ils était destinés à se retrouver d'une façon ou d'une autre. Parce qu'ils avaient simplement besoin l'un de l'autre pour fonctionner. Alors, quand elle le questionnait, pensant qu'il cachait quelque chose, Leo prenait un faux air mystérieux pour l'agacer et surtout la faire patienter. Son sourire taquin prit possession de ses lèvres, progressivement, avant de se laisser embrasser, sentant qu'elle lui donnait un peu de répit et qu'elle ne l'obligeait pas à répondre à ses interrogations. Il fronça le nez, haussa les épaules et leva les yeux au ciel alors qu'elle avouait à demi-mots qu'il étaient sien.  " Your idiot? Nice touch, Wilson. " souffla-t-il, plissant les yeux, relativement touché par cette affirmation à laquelle il devait bien sûr répondre en plaisantant. " I'm really starting to think you've drugged me and that we got married. " rajouta-t-il, faisant référence à cette façon qu'elle avait d'être possessive. Si elle était une bonne partie de sa vie, Leo avait d'autres amis proches - des amis que Maddie ne pouvait pas supporter d'ailleurs. Spécialement son autre meilleure amie féminine - dès qu'elles se croisaient, la discussion tournait en catfight et Leo, spectateur, s'en délectait, riant à leurs fiertés mal placées et à leurs provocations. " Where's my ring, damn woman?" la questionna-t-il, la poussant du doigt pour la taquiner. D'une façon détournée, il ne répondait pas à son interrogation. Une question pour une autre, une plaisanterie pour détourner l'attention sur son palpitant qui s'emballait alors qu'elle détaillait son visage et qu'elle caressait son torse du bout du doigt.

Si le futur allait sûrement apporter beaucoup de surprises, Leo se questionnait aussi sur leur relation et si, sur la longue distance, ils n'allaient pas se lasser l'un de l'autre. Cette pensée lui était insoutenable et lorsqu'elle le rassura, plaisantant sur une potentielle future colocation, l'homme pouffa de rire. " Oh really? " s'enquit-il, surpris et l'air insolent. Un air insolent qui était juste sa parfaite marque de fabrique. Sa main parcourant ses cheveux, il ferma les yeux, essayant de visualiser ce qui les attendaient. Un avenir incertain - Leo n'arrivait pas à se projeter au delà d'une semaine. L'épicurien qu'il était se refusait de faire des plans. " I wouldn't have pictured you the roommate type. Although I can imagine we would share the bed." observa-t-il, laissant son sourcil amusé prendre le relais sur son visage. Sa main vint se loger derrière sa nuque et il s'étira, l'air un peu plus concentré lorsqu'elle lui demandait ouvertement s'il pensait au futur de ce qu'ils vivaient à l'instant présent. Leo ne s'était jamais posé la question, jusqu'à maintenant, jusqu'à la sensation que son palpitant s'envolait lorsqu'elle osait lui sourire; ils n'étaient que des gamins - mais Leo avait une seule certitude dans sa vie. Il la voulait. " Fucking hell, you'll still be pretty fucking hot in twenty years. Of course, I'd still want you." souffla-t-il, ses mains venant attraper sa nuque pour qu'elle vienne l'embrasser. Ses lèvres prirent leurs temps de s'exprimer, doucement mais langoureusement, laissant encore la chaleur remonter le long de son bas ventre. S'il ramenait l'affaire à une question de physique, il n'était pas fidèle aux fils de ses pensées qui visualisaient Maddie, le sourire insolent, quelques cheveux blancs dans sa chevelure rousse, quelques rides en plus sur son visage, leurs mains entrelacés. Il savait qu'il pouvait tout lui dire - mais ce crush inexplicable ne pouvait dépasser le seuil de ses lèvres. Il l'exprimait physiquement, certes, mais mentalement, il n'était pas prêt à partager ses ressentis. Trop peur de la perdre. Trop peur de la voir s'enfuir. Si trois mots pouvaient tout changer, il se refusait de les prononcer tant qu'il n'aurait pas défini précisément quels étaient ces sentiments. Mais lui faire une promesse ne lui faisait pas peur. Les lèvres rougies, Watts la darda d'un regard exclusif, laissant son front se poser contre le sien. " Why would you fucking doubt that?" chuchota-t-il, cette fois ci l'air sérieux. Ses yeux se relevèrent vers ses prunelles et assertif, il embrassa son nez. " I'm never leavin' your side, stupid." continua-t-il, prenant son menton entre ses doigts, le caressant délicatement. " Even when you can't even bear my face anymore... " dit-il, malicieux, touchant du doigt son nez. " I'm fuckin' relentless, you know that. There's no way you're getting rid of my compelling ass." finit-il, haussant les épaules, le ton innocent car il préparait déjà quelque chose. Sans prévenir, il la renversa sur le côté et ils se retrouvèrent à deux doigts de tomber du lit. Il la rattrapa de justesse en lui attrapant le bras, alors qu'il pouffait de rire. Leurs visages se retrouvèrent encore à quelques centimètres l'un de l'autre, mais à l'instant précis, ses yeux la transpercèrent tandis qu'il s'arrêtait doucement de rire. Fuck, she was one of the most beautiful human beings on this planet. " I mean it. Like fuckin' dead serious. You'll always have me." Il posa ses lèvres sur les siennes, la laissant s'agripper à lui tandis que son sourire ne quittait pas ses lippes attaquées. " Come on, let's go and have a dirty dirty shower. " s'exclama-t-il, se levant subitement et agrippant sa main pour l'emmener avec elle. Le voisin allait encore s'arracher les cheveux, car il n'en avait pas fini avec elle. Oh, non.

_________________


Why do you try to save me? This fate is well deserved, I only make things worse ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Madd Wilson

messages : 649
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 800
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

wild with you (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: wild with you (l/m) wild with you (l/m) EmptyDim 10 Nov - 17:26



“ i wanna get wild with you ”
xxx
(@leo watts - November '19)
@madd’s place

Elle a un sourire fier sur le visage, Madd. Fière de sa connerie et de sa possessivité affirmée. Sans aucun doute mal placée mais c’était une notion qui lui passait bien au-dessus. « well maybe we did » la môme affiche un air innocent, celui qu’elle maitrise à la perfection en présence de leo, comme si elle lui cachait la vérité. Ceci dit, si ils devaient compter le nombre de soirées où les souvenirs étaient plus que flous, les occasions auraient été nombreuses pour mettre ce plan à exécution. Mais ça ne l’empêchait pas de s’en amuser ou d’imaginer cette scène. Rien que d’imaginer la tête de son autre meilleure amie lui fait regretter de ne pas avoir eu l’idée plus tôt. Ça aurait valu le détour  « maybe lost. Like your memories of our amazing wedding… » moue triste, faussement vexée face à la perte d’un objet qui se voulait si sacré.    

Mais le mariage c’était pas dans ses plans futurs –en imaginant qu’elle en ait. S’il s’imaginait bien avec un môme imprévu, elle ne se voyait pas forcément avec la bague au doigt… quoique… Peut-être que ça aussi… Sur un malentendu… Une soirée trop arrosée, tout pouvait sans doute arroser. Cependant, l’idée d’une colocation avec Leo n’était pas à exclure. Il avait raison, ce n’était pas tellement son genre. Elle aimait son indépendance, son jardin secret et sa tranquillité. Elle aimait que les choses se passent à sa manière, et sa manière seulement. Mais ils passaient tellement de temps à faire des allers retours chez l’un et l’autre, que l’idée n’était sans doute pas si bête. Alors elle hausse les épaules. « why not ? see, you already like the idea. » il y avait aussi le revers de la médaille… Si ça voulait dire qu’ils passeraient encore plus de temps ensemble –et moins avec la deuxième andouille qu’elle ne supportait pas- ils pourraient ne plus se supporter avec le temps. Si l’idée lui paraissait complètement absurde actuellement, elle ne l’était peut-être pas tant que ça dans les faits. Les choses se corsaient toujours lorsque les gens finissaient par emménager ensemble. Amis, amants, amoureux… peu importe la relation, ça pouvait foirer, et ça, ça ne l’enchantait guère. Elle avait besoin de lui. Maintenant et dans vingt ans. L’idée Madd avait un problème certain avec l’abandon alors l’idée même qu’il puisse se lasser ou l’abandonner, d’une manière ou d’une autre la faisait paniquer. Elle se met à rire, pas franchement certaine qu’elle sera toujours aussi désirable, mais pourquoi pas. Il a cette manière de la rassurer et de lui faire croire que ça sera le cas. Et c’est pas son baiser langoureux qui lui fera croire le contraire. Ça s’agite dans son bas ventre, et y’a le creux de ses reins qui s’éveillent de nouveau. Elle reste accrochée à ses lèvres, son corps toujours collé contre le sien. Elle prend sur elle, Madd, pour ne pas tout faire déraper maintenant. Elle se retient, parce qu’elle attend ses réponses, malgré l’envie qui la brule. Elle hausse les épaules, plisse le nez lorsqu’il vient l’y embrasser. Son front contre le sien, les murmures, ce moment lui semble bien plus intime que tout ce qu’ils ont pu avoir jusque là. Y’a le palpitant qui s’accélère en le réalisant mais aussi face à ses mots. « i don’t know. You could be tired of me in few years. ii don't know... kinda bored » mais elle rit déjà dans le creux de son cou alors qu’il la renverse et manquent de se casser la figure. Les bras enroulés derrière sa nuque, Wilson s’accroche à lui comme à une bouée de sauvetage. Elle rit encore, haletante, alors que le rire de leo se dissipe doucement en la regardant  « good  » elle l’embrasse de plus belle, rassurée, et s’accroche un peu plus histoire de ne pas se retrouver le derrière au sol. Cette fois, la rouquin éclate de rire en attrapant sa main pour le suivre « you’re right. You’re fucking relentless. And i’m pretty sure my neighbour will kill me if i run into him in the next days » parce que c’était le beau milieu de la nuit et qu’ils agissaient comme ils étaient seuls au monde. Une habitude chez eux, et ce, depuis leur plus tendre enfance. Ils avaient beau être chez elle, c’était bien madd qui, cette fois, le suivait au pas de course. Elle attrape deux serviettes qu’elle place non loin de la douche, histoire de ne pas se geler le cul en sortant de là, et entre dans cette douche italienne qu’elle affectionne tant. L’eau réglée, la môme ferme les yeux un instant, profite de l’eau chaude qui ruisselle sur sa peau. Un délice. Les paupières de nouveau ouvertes, elle se colle un peu plus contre son meilleur ami, glisse sa main entre eux, descendant sous la ceinture, alors que l’autre s’accroche à sa nuque. « dirty shower then ? » elle a son éternel sourire malicieux sur le coin des lippes. Un peu aguicheur, surtout amusé, déjà excitée. « you’re gonna be the death of me, watts. In a very good way » parce qu’il allait l’épuiser de la meilleur des manières. Et sans doute l’épuiser tout court. Pas sûr que ses jambes la portent encore après ça. Tant pis. Ça l’empêche pas de plaquer ses lèvres sur les siennes pour la centième fois de la soirée.

_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 915
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 432
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

wild with you (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: wild with you (l/m) wild with you (l/m) EmptyDim 10 Nov - 18:15

" Fuck him, Madd. " déclara-t-il, sans grande gêne, à deux doigts de le crier un peu plus fort ou de s'égosiller pour simplement provoquer. Si le voisin l'approchait, lui disait ne serait ce qu'un mot de travers, il lui ferait ravalé sa frustration. Peut-être importe l'heure qu'il était, les deux oiseaux de nuit avaient tous les droits du monde.  " I'll break his kneecaps if he bothers you. " continua-t-il, se glissant sous la douche et profitant de l'eau chaude, coulant sur le haut de son crâne, relaxant ses muscles tendus. Quelques secondes de répit, avant qu'elle ne revenait chercher ce contact excitant, lui ayant promis une autre session lascive. Si Maddie ne l'arrêtait pas, il pouvait continuer jusqu'au petit matin. Mais les premiers signes de fatigue commençaient déjà à se faire voir alors que Watts réprimait un bâillement.

Les bras entourant ses épaules, dans une étreinte simple, ses mains froides venant le toucher exactement là où il le fallait, cette chaleur si familière qui l'emplissait à nouveau. Leo sourit à sa réflexion. " Dirtiest shower, please." déclara-t-il, répondant à ses baisers pressants. " The best way to get a good night sleep." chuchota-t-il, la laissant prendre les devants - savourant le mouvement de ses mains sur son intimité, mordillant sa lèvre alors que ses lèvres venaient encore chercher le contact infini. Sous son expertise, il émit quelques gémissements, fermant les yeux, perdu dans ce plaisir incalculable. Mais il ne pouvait plus attendre, repoussa sa main et il glissa à son tour ses mains là où il la savait extra sensible. Il rouvrit donc les yeux pour observer le spectacle et son air penaud alors que ses doigts glissaient et trouvaient le levier de l'extase. Alors qu'elle s'accrochait à lui - chose qu'il adorait, qu'il vénérait - il la plaqua, sans aucune annonce, contre la paroi en verre de la douche imposante. Elle frissonna sous le froid de la surface mais Leo vint la réchauffer immédiatement en plaquant aussi son corps contre elle. Les jambes de Madd vinrent l'entourer et très vite, les préliminaires terminés, ils se rejoignirent une dernière fois dans la soirée, laissant l'eau chaude couler sur leurs corps entremêlés et ne laissant aucun doute au voisin de ce qu'ils étaient en train de faire.

Entouré de sa serviette, Leo s'échappa dans la chambre d'un pas agile, ne manquant pas de voler la serviette dans laquelle Madd était enroulée pour qu'elle proteste et se promène nu comme un ver dans l'appartement. C'était sa vue favorite - elle dans son plus simple appareil. Un instant, il considéra peut-être de rentrer chez lui, mais après réflexion, il était si épuisé qu'il n'avait même plus la force de s'habiller. L'homme se glissa dans les draps, alluma une dernière cigarette alors qu'elle s'affairait à démêler ses longs cheveux. A moitié assis dans le lit de la belle Wilson, il savoura la vue qui s'offrait à lui. " Damn, that ass." souffla-t-il, croisant le regard amusé de la chavirante rousse. " I'd tap that." continua-t-il, sachant très bien qu'il avait le public. " Oh wait, I just did. Three times." chuchota-t-il, espiègle, le regard évidemment fier de leurs prouesses. Des prouesses qui l'avaient drainées de toute énergie. Les bouffées de nicotine s'enchaînèrent et la môme vint lui voler la cigarette s'installant à ses côtés. Il l'entoura de son bras, déposa un baiser sur ses tempes. Ils se glissèrent un peu plus sous les draps. Le sommeil se faisait sentir et pour une fois, il savait qu'il ne serait pas dérangé par des cauchemars ce soir. Parce que Maddie était là. Accrochée à lui. Le nez dans son cou. Le souffle près de ses oreilles. Silencieux, la main caressant la sienne, il tenta, pourtant, de combattre le sommeil. Madd avait déjà les yeux fermés mais il tapota ses paupières de son doigt. " Hey, Maddie?" demanda-t-il, rapprochant un peu plus son corps près du sien, ressentant le besoin de la sentir collée à lui. Elle marmonna une vague mmh avant de rouvrir les yeux et de le questionner du regard. Il était si apaisé. Elle avait tué toutes les voix qui résonnaient en lui. " You know, you're my idiot, too, right?" murmura-t-il, fermant les yeux et prenant un air stupide pour la faire rire. A demi-mots, il arrivait enfin à s'ouvrir. Madaline Wilson avait des pouvoirs magiques - et des doigts de fées. Il rouvrit les yeux pour se saisir de ses lèvres. Longuement, passionnément, intensément. Sa main vint se poser sur son postérieur, une main qu'il resserra plusieurs fois et il ricana avant de fermer à nouveau les yeux. " Sweet dreams, babe." fredonna-t-il alors que le sommeil le trouvait sans grand effort. Il s'endormit avec la certitude que si Madd Wilson restait dans sa vie, tout irait mieux.

_________________


Why do you try to save me? This fate is well deserved, I only make things worse ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Madd Wilson

messages : 649
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 800
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

wild with you (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: wild with you (l/m) wild with you (l/m) EmptyLun 11 Nov - 16:59



“ i wanna get wild with you ”
xxx
(@leo watts - November '19)
@madd’s place

« oh i know you will» qu’elle lache en rigolant. Parce qu’elle savait qu’il n’hésiterait pas une seconde. Leo avait toujours eu cette tendance à se mettre en première ligne pour la défendre ou sauter à la gorge du premier con qui la regardait un peu trop fixement –ou de travers- ou quand l’un d’eux osait une réflexion un peu trop grasse. Il n’attendait pas des excuses, ou alors il les arrachait avec ses poings. S’il n’était pas le prince charmant, elle savait qu’avec lui à ses côtés, personne ne lui manquerait de respect. Et encore moins son voisin.
Ils laissaient de côté pour le moment. A l’heure actuelle, il n’y avait plus qu’eux et cette douche. L’eau chaude qui ruisselait sur leurs corps, et la main de madd qui s’était frayé son chemin. Les doigts entourant sa virilité, elle jouait de ce contact, de ses caresses, tantôt légères, tantôt plus appuyées. « best night sleep » qu’elle murmure au creux de son Oreille en continuant ses mouvements, le faisant gémir contre sa peau. Elle aimait le voir ainsi, abandonné entre ses mains jusqu’à ce qu’il ne décide que le supplice ait trop duré. Sa main dégagée, il glisse la sienne entre ses cuisses, et c’est rapidement qu’il vient lui arracher quelques soupirs de plaisir. Accrochée à sa nuque, cambrée, elle accueille chaque salve d’extase. Plaquée contre la paroi en verre, madd laisse échapper un cri de surprise à cause de sa fraicheur contrastante. Collé contre elle, la môme sourit contre ses lèvres et ne perd pas une seconde pour enrouler ses jambes autour de sa taille alors qu’il vient la posséder une nouvelle fois. Plus aucun doute à avoir, demain serait une journée non productive, passée à récupérer en toutes ces folies. Un baiser, puis un autre, et la rousse se laisse surprendre par les mouvements de bassin plus incisif, la poussant à faire profiter une fois de plus, ce pauvre voisin qui n’avait rien demandé.

« hey ! » qu’elle crie lorsque leo lui vole sa serviette, se retrouvant pour la énième fois en tenue de eve. Elle essaie de lui arracher, mais il la lui agit sous le nez. « fine ! » qu’elle lâche en tirant la langue avant de faire un tour sur elle-même comme s’il s’agissait d’un défilé. La brosse dans la main, madd s’assit sur le lit pour commencer à démêler cette tignasse. Elle aurait dû le faire avant, ou utiliser son démêlant… si elle n’avait pas eu une toute autre activité sous la douche.  « yeah, and you’re so proud» qu’elle lache en se tournant légèrement vers Leo. « pretty sure you can do even better. Maybe four times next time » ajoute-t-elle en rigolant et posant sa brosse pour lui voler sa clope. Quelques bouffées de nicotine ingérée, la cigarette écrasée, et la voilà dans le lit, collée à son meilleur ami. Ses membres étaient lourds, ses paupières tout autant. Alors juste être là, étalé contre le corps chaud de leo, le nez dans le creux de son cou, dans ce lit qu’elle qualifiait constamment de meilleur lit au monde, c’était simple de glisser dans les bras de morphée. Simple de se laisser aller à un sommeil plus léger, et elle l’espérait, sans cauchemar. Hey, Maddie ? « hmm ? » elle ouvre les yeux, redresse un peu la tête, le regard interrogatif. Son sourire ne tarde pas à apparaitre, bien éveillée. Elle acquiesce d’un signe de tête, touchée comme il ne saurait l’imaginer. « Of course. Your idiot. » qu’elle répète avant qu’il ne vienne l’embrasser. Baiser prolongé, langoureux. Aussi tendre que renversant. Alors elle se cale un peu plus contre lui, sa jambe par-dessus son bassin, son bras en travers de ses abdos. Aucun moyen de s’échapper. Môme accrochée à sa bouée de sauvetage. « 'night, cutie. » un baiser dans son cou, et sa tête retrouve le creux de son épaule pour mieux s’y caler. Bras de morphée qui se transforment en ceux de son meilleur ami, apaisants et réconfortants.

_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




wild with you (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: wild with you (l/m) wild with you (l/m) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
wild with you (l/m)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way-
Sauter vers: