hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 loving too late in the night — (watts)

Aller en bas 
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

loving too late in the night — (watts) Empty
Message· · Sujet: loving too late in the night — (watts) loving too late in the night — (watts) EmptyVen 8 Nov - 13:22


Windmont Bay, Saturday 6:45pm « What you up to tonight ? » demanda une voix féminine. Ashes interrompit sa lecture et leva les yeux de son roman pour voir sa sœur cadette, Cherry, se tenant dans l’embrasure de la porte de sa chambre. Âgée de 28 ans, a banging body and the brains to match selon elle, Cherry avait tout pour elle – un poste de cadre dans une entreprise de la Silicon Valley, un mari beau comme un dieu grec, deux enfants précoces, une maison trop grande pour elle avec vue sur l’océan – et ne se privait pas d’en narguer le reste de la fratrie Hendrickx, Ashes en premier lieu. Quoiqu’elle l’agace au plus haut point avec ses airs de reine de France, Ashes l’adorait, et il était plus qu’heureux qu’elle ait décidé de venir passer le weekend à Windmont en l’absence de leurs parents. Ceux-ci étaient partis en weekend comme ils le faisaient deux fois par mois, pour assister à un stage de thérapie de couple et avaient laissé leurs enfants en charge de la maison. Cherry, qui entretenait des relations exécrables avec eux, avait sauté sur l’occasion pour rendre visite à ses frères et sœurs. Ashes haussa les épaules avant de poser son livre à côté de lui. « I don’t know, I was thinking of ordering pizza and having a quiet night in. » Cherry fronça les sourcils et le toisa du regard. Ashes pouvait devenir qu’elle le jugeait. « Did you even wash today ? » demanda-t-elle en arquant un sourcil, son regard sévère posé sur le pyjama chaud dans lequel il s’était enveloppé. « Of course I fucking washed. I just put my pyjamas back on since I’m not going out tonight. » protesta-t-il faiblement en regrettant presque la visite de sa soeur. Cherry entra dans la pièce et lui intima : « Go on, get dressed, let’s do something fun tonight ! » Indifférent, Ashes rétorqua: « Like what ? Order lots of alcohol, invite boys around and trash the house behind the parents’ back ? » Cherry haussa les épaules. « Sure, if that’s what you’re into. Can’t be worse than spending your entire Saturday night reading a gay erotica novel ! » Elle n’avait pas tort mais Ashes refusait de lui accorder le plaisir de lui concéder la victoire. Il se contenta de lui adresser un geste obscène pour manifester son mécontentement et reprit son livre, bien décidé à ce qu’on le laisse enfin tranquille.
⭑⭑⭑
Comment en était-il arrivé à se retrouver assis à l’arrière d’un taxi coincé entre Cherry et leur frère Joe, leurs sœurs Paula et Dorothea assises à l’avant. Pourquoi se laissait-il encore embarquer par Cherry dans ses expéditions, alors qu’il savait d’expérience que cela se terminerait mal pour lui. Ashes ruminait son infortune sur le trajet qui menait la fratrie Hendrickx à leur destination, le Good Times At Daveys, un illustre établissement dans lequel on pouvait s’abreuver jusqu’à plus soif. A l’avant, les jumelles Paula et Dorothea jacassaient à tue-tête pour au désespoir du chauffeur de taxi, tandis que Joe ignorait le reste du convoi, les yeux rivés sur son téléphone. Cherry parlait à Ashes qui ne l’écoutait que d’une oreille très discrète et regrettait d’avoir troqué la chaleur de son lit et la solitude de sa chambre contre une soirée en famille. Il avait fini par se laisser convaincre par les jumelles qui étaient extatiques à la simple idée de sortir faire la fête avec Cherry, qu’elles voyaient trop rarement. Ashes était moins enthousiaste – les deux avaient déjà fait les quatre cent coups ensemble pendant leur adolescence et rien ne pourrait jamais égaler la gloire de ces années-là – mais il avait refusé d’être celui qui aurait privé la famille d’une soirée mémorable en ville. Ashes avait donc enfilé de quoi être présentable, un jean bleu clair, un t-shirt blanc, une paire de baskets blanches et s’était couvert d’un manteau pour échapper au froid. Il était vite apparu qu’il risquait de faire tâche au milieu des Hendrickx qui s’étaient tous habillés comme s’ils partaient faire la fête à Végas.

Le taxi s’arrêta bientôt devant le Daveys et toute la fratrie descendit de voiture après que Cherry ait généreusement payé la course. « I can’t believe this place is still open. » commenta-t-elle en sortant. « I know. » répondit Ashes en suivant Joe et les jumelles du regard, « It will be the only thing left standing after the nuclear holocaust. Daveys and the cockroaches. » Il dit ensuite aux plus jeunes de se commander des sodas au bar, ajoutant qu’il leur laisserait boire sa bière une fois à l’intérieur, et lorsqu’il fut seul avec Cherry, il lui demanda : « So, you got weed ? » Sa cadette lui fit un grand sourire avant de sortir un joint déjà roulé. « You naughty, naghty boy. » ironisa-t-elle en lui tendant le joint, qu’elle alluma ensuite. Ashes en inspira une longue bouffée qu’il recracha par petites vagues en lui rendant le joint. Il ne fumait pas de cigarettes, et se laissait rarement aller à fumer du cannabis, mais sa sœur en était très friande depuis qu’elle avait déménagé en Californie et il ne voyait pas pourquoi il se serait privé du plaisir de partager un joint avec elle, d’autant qu’ils avaient peu eu l’occasion de se retrouver seuls depuis l’arrivée de Cherry à Windmont Bay. Cherry et Ashes avaient beaucoup fréquenté le Daveys dans leur jeunesse et c’était sans doute là qu’ils avaient passé leurs meilleures soirées. Il ne pouvait s’empêcher de ressentir une pointe de mélancolie face à ce retour en arrière. Les deux ainés de la fratrie Hendrickx étaient aussi les plus proches, à l’exception des jumelles qui étaient inséparables, et ils partageaient un lien plus fort que les autres. Ashes alla commander trois bières, une pour lui, une pour Cherry et une pour que les autres, qui avaient moins de vingt-et-un ans, partagent. Il rapporta sa tournée à une table à laquelle il trouva ses trois sœurs et distribua les boissons. « Where’s Joe ? » demanda-t-il aux jumelles. « Dunno. » répondit Paula, « Must’ve gone to say hi to some friends or some shit. » Ashes leva les yeux au ciel face à la réponse complètement détachée de sa sœur et parcourut le bar. Il y avait beaucoup de monde au Daveys ce soir-là et il fallut plusieurs tentatives à Ashes pour scanner la salle avec succès. « Found him ! » s’exclama-t-il fièrement avant de se raviser. « Oh fuck. » se reprit-il en se levant. Joe était accoudé au bar du Daveys, un verre à la main, verre qui était remplit soit d’eau gazeuse, soit de vodka et tonic. Il était en pleine discussion avec quelqu’un dont le visage était familier à Ashes, un type du nom de Watts. Ce n’était pas la première fois qu’il le voyait tourner autour d’un membre de sa famille – il l’avait déjà pris la main dans le sac pendant qu’il faisait la cour à l’une des jumelles. Dans le sac n’était pas la bonne expression d’ailleurs ; c’était plutôt dans le soutien-gorge. Ashes s’approcha de Joe et de Watts à grands pas, bousculant parfois des petits groupes qui se trouvaient sur son passage, puis attrapa son cadet par l’épaule. Jetant un regard froid sur Watts, il l’interpela : « So, you tryna fuck everyone in my family or what ? » Visiblement gêné, Joe prit congé et laissa Ashes seul en compagnie de Watts. « Should I introduce you to my mother too ? Or my sister’s parrot ? » Ashes ignorait si l’autre avait conscience que c’était la deuxième fois qu’il faisait la cour à un membre de la famille Hendrickx mais il ne supportait pas ce genre de mecs qui se croyait tout permis. Il ne pouvait pas non plus s’empêcher, même s’il s’en défendait, d’avoir des préjugés sur Watts et ses compères, une bande de trailer park trash qui n’étaient pas assez bien pour sa famille.

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

loving too late in the night — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: loving too late in the night — (watts) loving too late in the night — (watts) EmptyVen 8 Nov - 20:07



“ I just don't care what the world says
I'm gonna make it
They can call me whatever they want
So what if I am crazy?  ”
xxx
(@Ashes Hendrickx - November '19)

Si les journées paraissaient longues en ce mois de Novembre froid et pluvieux, les soirées représentaient la délivrance. Leo s'était réveillé ce samedi matin motivé, bizarrement souriant et heureux de retrouver ses collègues; la lueur d'espoir de la sortie du samedi le réjouissait plus que tout. Cette semaine avait été agréable même s'il avait été relativement occupé à réparer les voitures des clients du Coral Gables - il remerciait presque le bon dieu d'être si occupé qu'il ne voyait pas le temps passer. Travailler sur les voitures, résoudre les problèmes qu'il considérait comme des puzzles, plaisanter avec les clients - quand il ne flirtait pas avec les clientes féminines - et fumer ses cigarettes à l'air libre le comblaient. Ce n'était pas une vie trépidante, certes, mais c'était une vie qui lui convenait amplement et qu'il savait apprécier.
---
Lorsqu'il avait enfilé sa chemise pour sortir, il avait reçu un message de Madd. Son sourire goguenard s'était planté sur ses lèvres alors qu'elle tentait clairement de le convaincre de passer la soirée en petite tenue, chez elle. Mais Leo avait décidé qu'il était grandement temps de se remettre le pied à l'étrier. Madd occupait beaucoup d'espace dans sa vie depuis son retour - il ne s'en plaignait absolument pas. Cependant, il avait ce besoin inhérent de faire de nouvelles connaissances et de se sociabiliser. Il était entré dans le Daveys, l’œil vif, prêt à repérer les potentielles conquêtes de la soirée qui s’annonçait. Le regard balayant la salle, sa vue s'était arrêtée sur un postérieur attrayant, qu'il n'avait pas tardé à rejoindre, commandant une pinte de bière pour se rafraîchir et se préparer à l'attaque.

Le jeune garçon qui répondait au doux nom de Joe était fort agréable, agréablement sympathique et tout à fait à son goût sous ses faux airs de mannequin de pub. Leo avait enclenché la discussion naturellement, lançant une petite pique pour que celui-ci s'intéresse à l'homme. Quelques regards avaient été échangés, quelques rires communicatifs aussi - Leo ne se retenant jamais pour évoquer son intérêt pour le dit jeune homme, flirtant outrageusement et lui offrant ses sourires les plus candides et charmeurs. Si sa stratégie était de ne pas finir seul ce soir, la personne qui interrompit leur conversation avait certainement autre chose en tête. Il reconnut Ashes, qui n'était autre qu'un des fils Hendrickx - cette famille affreuse, dont la matriarche  qui l'avait pris en grippe un jour où il s'occupait de ses affaires. Ce n'était pas nouveau, cette aversion totale pour les Watts. La mère Hendrickx lui avait bien fait comprendre qu'elle ne tolérait pas sa présence, ni même d'ailleurs sa totale existence. Les insultes avaient fusé alors qu'elle appelait la police, pensant que Leo était en train de voler ouvertement son voisin. Mais ceci n'était qu'un vague malentendu - ou c'est ce qu'il lui avait fait croire à elle, aux officiers de police - et il n'avait gardé qu'une certaine rancœur envers la marâtre. Interrompu dans son élan, Leo ne se laissa pas pourtant décontenancé par l'attitude de l'aîné de la fratrie. En le regardant bien, il remarqua que l'aîné était bien plus charmant que le petit frère. Son petit sourire insolent vint progressivement orné son visage et il montra du doigt les deux frères, avant de reprendre une petite gorgée de sa bière, alors que Joe, visiblement gêné de l'incartade de son aîné, prenait la poudre d'escampette. Il se retrouvait donc en tête à tête avec Ashes. The game was so on. " Wow, the genes, man." souffla-t-il, laissant ses yeux flotter sur le physique parfait d'Ashes, qui, pourtant, était vêtu d'une tenue très banale. Mais il arrivait à deviner un corps musclé sous ce t-shirt blanc et cela le rendait presque toute chose. " So are you all stupidly and ridiculously good-looking in that family of yours?" demanda-t-il, les yeux intéressés et le regard aguichant. " I feel very offended that you would believe that, Ashie. Really." continua-t-il, commençant sa petite comédie, prenant un faux air blessé. Les accusations d'Ashes étaient ridicules - il avait juste dragué la petite sœur et le petit frère. Pourquoi fallait-il qu'il en soit si outré? Cette observation qu'il se fit à lui-même l'interloqua sur l'attitude du trentenaire. Sentait-il une once de jalousie envers ses cadets ou se faisait-il des idées? Humectant ses lèvres avec sa langue, Leo tapota le tabouret à côté de lui, invitant innocemment (ou pas du tout) l'apollon à ses côtés. " What can I get you to drink?" s'enquit-il, attendant une réponse de sa part. Ashes avait besoin de se détendre, ça, tout le monde pouvait le remarquer. Ce petit air suffisant était drôlement excitant et intriguait le jeune blond. Pourrait-il percer le mystère Ashes? " I know your mom fucking loves me, right, but I'd rather bang you." déclara-t-il, ses yeux azurs se plongeant dans ceux d'Ashes, haussant très légèrement les épaules et ponctuant sa tirade provocatrice d'un sourire aguicheur. S'il avait bien une passion dans le monde, c'était de tester la réaction des personnes autour de lui. Et il était impatient de savoir comment Ashes Hendrickx allait bien pouvoir répondre à ça.

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

loving too late in the night — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: loving too late in the night — (watts) loving too late in the night — (watts) EmptyMar 12 Nov - 16:48

Leo Watts. C’était le nom du malfrat qui tournait semblait-il sans arrêt autour de la famille Hendrickx. Ashes se souvenait que sa mère avait eu à faire à lui par le passé même s’il ne pouvait être certain que la faute en incombait totalement au gamin, étant donné le caractère revêche et vindicatif de la matriarche du clan. S’il était en général soucieux de se différencier d’elle autant que possible, Ashes ne pouvait pas pour autant se débarrasser de ses gênes ni de son héritage et il lui arrivait parfois de lui ressembler plus qu’il voulait bien le reconnaitre. C’était le cas lorsqu’il se transformait en garde du corps pour ses petites sœurs et Joe, qu’il voulait alors protéger jusqu’à les étouffer, ou lorsqu’il laissait des préjugés idiots prendre le pas sur une évaluation objective et honnête des personnes qu’il rencontrait. Il voulait désespérément ne pas détester Watts mais son organisme tout entier résistait pour le moment, aidé dans sa répulsion par le caractère outrancier du comportement de Watts qui ne semblait avoir aucun remord de s’être fait prendre sur le fait deux fois de suite par Ashes. Il toisait en effet l’ainé des Hendricks avec une espèce d’air satisfait, comme s’il était ravi d’avoir causé une telle scène, droit dans ses bottes (ou plutôt sur son tabouret) et sûr de lui. Joe ayant décampé, les deux hommes se retrouvèrent en tête à tête pour le plus grand déplaisir d’Ashes. Il fronça les sourcils lorsque Watts redirigea ses avances vers lui, complimentant le physique du blond. « What the… » s’étouffa-t-il face à l’insolence de Watts dont le seul objectif semblait être de lui causer une crise cardiaque. Ashes détestait tellement ce genre de type, le genre qui se croyait tout permis tout simplement parce que la vie l’avait doté d’un culot qui n’avait d’égal que sa suffisance. Il connaissait trop bien le genre de Wyatt, débrouillard et intelligent, capable de faire tomber les murs les mieux bâtis avant de s’enfuir au petit matin en ne laissant derrière lui qu’une odeur d’eau de Cologne bon marché et un sentiment d’abandon. Il ne faisait aucun doute qu’il savait jouer sur le goût du danger de ses interlocuteurs et mettre en avant son côté mauvais garçon pour en tirer parti. Mais il était tombé sur la mauvaise proie avec Ashes. Le danger, il avait déjà donné, et cela ne l’intéressait plus.

Ashes se ressaisit lentement, retrouvant sa contenance face à l’effronté. Cela ne lui servirait à rien de s’emporter, il doutait fort que Watts réponde à ce genre de réactions. Ashes croisa les bras et hocha la tête. « Only the ones that are alive. I’d say the dead ones don’t look so good, but I’m afraid you’d still wanna go for a ride on that train anyways. » rétorqua-t-il les sourcils froncés. A sa plus grande surprise pourtant, loin d’abandonner, Watts tapota le tabouret qui se trouvait à côté de lui en faisant signe à Ashes de s’asseoir à côté de lui. Ce dernier n’en fit rien et resta debout, immobile, planté dans le sol du bar de toute sa hauteur et son dédain. Il n’aimait guère réagir de cette manière et aurait préféré être plus libéral et moins petit bourgeois mais Watts ne lui inspirait aucune confiance. Ce dernier lui proposa même de lui payer un verre, ce que Ashes compta d’abord refuser avant de se raviser. Il n’avait aucun doute sur le fait que sa propre bière avait été accaparée par son frère ou sa sœur, et il n’allait pas refuser un geste gracieux de la part de Watts, même si cela signifiait qu’il allait devoir passer davantage de temps en sa compagnie. « I’ll have whatever you’re having. That blend of cockiness and delusion that you’re drinking looks real tasty. » Ashes finit par prendre place sur le tabouret à côté de Watts et rit à sa dernière remarque. « How romantic. and I have to give you props, no-one’s ever pretended to try to sleep with my entire family to try and get close to me before, I am truly flattered by the gesture. »

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

loving too late in the night — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: loving too late in the night — (watts) loving too late in the night — (watts) EmptyMar 12 Nov - 18:01

" Necrophilia. Nice touch." acquiesça le petit blond, riant ouvertement à cette touche d'humour limite qu'Ashes lui offrait. Il reprit une gorgée de sa bière et admira les traits symétriques de l'homme alors que celui-ci acceptait son offre. Il ne se rappelait pas de lui, mais il retrouvait les traits de ses frères et sœurs sur son visage fermé de toute émotion. Watts avait compris que sa présence ne l'enchantait pas tellement - mais il se ravisa lorsqu'il s'assit à ses côtés, voyant une lueur d'espoir apparaître. Leo héla le barman, qui se trouvait à quelques mètres d'eux. " You heard the man. Two pints of that delusional and cocky beer." dit-il, montrant du doigt la bière qu'il souhaitait consommer. Watts sortit un billet de sa poche qu'il tendit à l'homme face à lui, le remerciant d'un signe de tête. Il poussa le verre vers Ashes, qui s'était installé à quelques centimètres de lui. " The finest in town, I assure you." déclara-t-il en croisant son regard et en lui offrant un sourire moqueur.  " Like that ass of yours." ajouta-t-il, sans vergogne, cette fois-ci sentant l'exaspération de son interlocuteur. C'était plus fort que lui - un trait de caractère inscrit dans ses gênes car hérité de son paternel inconnu, selon les dires de sa défunte mère. Tout ce qui sortait de sa bouche ressemblait à une vaine tentative de séduction, parfois (ou souvent) lourde. Et pourtant, vous ne croirez pas le nombre de personnes qui étaient sensibles à ses flatteries peu délicates. Comme si son franc parler, cet air effronté et ce sourire en coin attiraient les esprits en errance.

Lorsque Ashes souligna d'un ton ironique que sa tentative de séduction était romantique, Leo se tourna vers lui, mordillant sa lèvre légèrement et passant sa main dans ses cheveux déjà en bataille. Au moins, il lui avait arraché un rire. Un rire qui résonna en Leo et fit grandir l'intérêt qu'il lui portait déjà peut-être un peu trop. " I'm pretty sure we're meant to be at that stage." affirma-t-il, rebondissant sur ce qu'il disait.  " I hope you're flattered, I've put on a lot of thought on this." continua-t-il, jouant de sa main avec le verre froid mais ne quittant pas des yeux Hendrickx. Bordel, il était attirant. Un vrai mannequin de magasine. Même sous ses airs de grumpy cat.  " I had other ideas but you just wouldn't be able to handle them." souffla-t-il, jouant cette fois sur la curiosité de trentenaire face à lui. Les yeux d'Hendrickx croisèrent les siens et il y lut l'exacte émotion qu'il voulait susciter: l'intérêt. Il savait qu'il avait attrapé son attention et qu'il devait jouer de ses plus belles pick up lines pour le faire rire. Parce qu'après tout, le rire était aussi sa plus simple arme massive de séduction. " Ok! Ok! Stop lookin at me like that!" s'exclama-t-il, prenant un faux air outré.  " I see you're a curious one." Watts faisait la conversation à lui seul mais il adorait cela - être au centre de l'attention, les yeux d'Hendrickx s'allumant au fur et à mesure des minutes. Il était sur la bonne voie pour se faufiler dans son cerveau - ou dans ce pantalon parfaitement serré et délicieusement bien taillé. Il prit une pause bien méritée en sirotant sa bière fraîche. Les effets des bulles se faisaient attendre, ayant besoin de beaucoup plus pour se sentir étourdi. " My romantic side includes sweet sweet pick up lines." argumenta-t-il face à son opposant, qu'il voyait comme coriace face à sa répartie cinglante. Mais Leo ne lui en tenait pas rigueur. Il en faisait sa mission de le faire craquer. " Like ... If you were a fruit, you'd be a fineapple." commença-t-il, énumérant les phrases qu'il pouvait utiliser pour briser la glace. Comment pouvait-il rester sérieux face à de telles âneries? C'était simple. Il ne l'était jamais et finissait souvent par éclater de rire, après avoir croisé les yeux de son interlocuteur. " Or aside from being hot as hell, what do you do for a living?" continua-t-il, comptant sur ses doigts pour ne pas en oublier une. Il ne lui donnait là que quelques échantillons. " One last? Are you cake? 'cause I want a piece of that." finit-il, cette fois ci ne pouvant s'empêcher de rire car Ashes avait un air un peu dépité. Sa main vint cacher sa bouche alors qu'il pouffait de rire, les yeux pétillants. " I was going to use that last one on you but I feel like you're already convinced." hocha-t-il vivement sa tête, l'air malicieux et taquin. Ashes, ses airs présomptueux et sa petite mèche blonde, se différenciait des autres personnes qu'il pouvait séduire. Ce petit air implacable l'attirait plus que de raison et il réprima une envie furieuse de déposer ses lèvres sur les siennes alors qu'ils venaient à peine de commencer leur discussion au début houleux.

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

loving too late in the night — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: loving too late in the night — (watts) loving too late in the night — (watts) EmptyMar 12 Nov - 22:31

Ashes se gratta machinalement la joue, ses doigts dérangèrent puis recoiffèrent sa barbe courte dans un geste distrait tout en observant avec attention Watts. Il ne pouvait pas nier que le jeune homme avait attiré son attention malgré ses efforts les plus violents et s’il s’était assis à côté de Watts, c’était moins pour profiter de la bière gratuite que pour découvrir si son interlocuteur était aussi abject qu’Ashes et sa mère l’avaient d’ores et déjà décrété. C’était fort probable étant donnée la manière dont celui-ci se comportait mais son attitude détachée cachait sûrement une nature plus profonde. C’était toujours comme ça dans les livres ou dans les films. Ashes déglutit quand Watts complimenta son postérieur, et avant de se noyer dans la bière que lui tendait le serveur, il répondit, faussement modeste : « It’s not the finest by models’ standards. Believe me, I’ve seen a few. » Il avala une gorgée de bière, songeant : you see Watts, I too can behave like a common whore, mais se retint de formuler sa remarque à voix haute, en partie parce qu’il n’avait aucune raison de chercher à se le mettre à dos pour le moment. Les deux hommes ne se quittaient plus de regard. Ashes était absorbé dans l’observation de son interlocuteur et cherchait à deviner dans ses traits ce qui se cachait derrière les moqueries et l’air de défi dont il ne semblait jamais se départir. Il aimait apprendre à connaitre les gens qu’il rencontrait et les disséquer jusqu’à ce qu’il sache tout sur eux, et le trublion qui avait dérangé sa soirée était le spécimen parfait pour ça. Et il ne pouvait se mentir – Watts avait quelque chose d’attirant, même si Ashes ne savait pas tout à fait ce que c’était. Sa confiance en lui, son regard pénétrant, son audace, son humour bancal ? Tout à la fois ? Ou rien de tout ça, peut-être que c’était juste Watts qui était attirant. Arraché à ses contemplations, Ashes poussa un soupir faussement ennuyé. « Go ahead, shoot cowboy, I can use the background noise while I drink my beer. » Si son agacement avait été sincère au début de leur échange, Ashes avait vite perdu tout désir de combattre le bagout de Watts et en était même arrivé à s’en délecter.

« Jesus ! » s’exclama Ashes en étouffant un éclat de rire dans une gorgée de bière, « You really are stupid. » Watts s’était mis à lui faire l’étalage de ses compétences de dragueur et les deux hommes ne purent se retenir de rire à mesure que celui-ci creusait la tombe dans laquelle il allait finir par s’enterrer. Ashes se détendait de plus en plus et appréciait la légèreté de Watts qui, loin de s’être offusqué de la rigueur et de la froideur avec laquelle il avait été reçu par l’ainé des Hendricks, avait continué d’être agréable, quoique franchement lourdingue. « Ain’t gonna lie, I’ve heard a few of those before and they’ve worked on me in the past. » répondit Ashes sur le ton de la conversation. Cachant ensuite son léger embarrass derrière son abondante chevelure qui lui tombait sur le visage, Ashes ajouta : « I wouldn’t say I’m convinced, but I am… curious. So go ahead, spill it out, and if I like it, I’ll pretend the beer’s kicked in and we can have a fake drunk make-out session. » Il n’aurait pas besoin d’être saoul pour apprécier de sentir Watts un peu plus proche de lui, et à la fois pour se satisfaire et pour décontenancer son interlocuteur, il approcha son tabouret du sien et se colla à lui, un sourire taquin sur les lèvres, ses yeux scrutant sévèrement le visage de Watts.

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

loving too late in the night — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: loving too late in the night — (watts) loving too late in the night — (watts) EmptyMer 13 Nov - 9:44

Si la carapace froide d'Ashes fondait petit à petit, Leo ne s'avouait pas encore gagnant. Des sourires avaient été échangés, des rires tonitruants partagés et des regards à la limite de la décence envoyés. Tous les signes étaient là pour le confirmer et Watts s'en mordait les doigts d'impatience. Mais il aimait faire durer le plaisir, lui, l'impatient, l'effronté. Jouer avec ses nerfs et faire monter la pression. Parce que si Ashes pensait se faire désirer avec ses répliques sarcastiques et détachées, le blond savait pertinemment qu'il était déjà pleinement dans ses filets. Chose qui allait se confirmer quelques instants plus tard, laissant Leo Watts presque pantois.

Leo Watts n'était pas connu pour être le plus fin des garçons mais il avait au moins le mérite d'être direct et clair dans ses intentions. Il jouait de son charme, de ses yeux, de son sourire mais tout ce qui sortait de sa bouche ressemblait fortement soit à un flirt indécent ou à une provocation. Si Hendrickx avouait à demi-mots qu'il connaissait déjà ses phrases, Watts prit une petite moue déçue, haussant les épaules. " I'm not one to back down from a challenge, especially when that challenge is so fuckin' attractive." souffla-t-il, lui promettant d'être infatigable. Mais cela, Hendrickx l'avait sûrement deviné. Watts n'était pas du genre à abandonner. Au contraire, c'était même un acharné. Ce qui suivit le surprit. Il ne s'attendait certainement pas à ce que son partenaire ne cède aussi rapidement. Un sourcil intéressé, il laissa Ashes faire, se rapprochant dangereusement de lui.
" Is that a trick? ‘cause i feel like you’re plotting something against me." dit-il, l'oeil électrisé par ce contact qu'il avait enclenché.  " I don’t know, something like stealing my heart and breaking it into million pieces?" souffla-t-il, cette fois se tournant vers Ashes, laissant leurs cuisses se coller l'une à l'autre. " I warn you, don’t go bacon my heart." susurra-t-il, restant très sérieux quelques secondes puis ne pouvant s'empêcher de pouffer de rire. Ces phrases étaient plus que ridicules et pourtant, il s'en délectait. Ce jeu l'enivrait plus que sa bière presque vide ne pouvait le faire. Sa main vint se poser sur la cuisse - musclée, apparemment - du beau blond qui le collait. Doucement, ses doigts vinrent remonter le long de celle-ci. Il se pencha vers lui pour rompre un peu plus la distance entre leurs deux corps. "Are you a sea lion ? ‘cause i sea you lion in my bed later." chuchota-t-il cette fois-ci appliqué à rester impassible. Il vint se délecter des dernières gorgées de sa bière, la main toujours posée sur la cuisse du trentenaire, puis, silencieux, resta à le regarder, longuement, détaillant ses sourcils, son nez, sa bouche puis cette mâchoire. " Sorry I’m staring, you’re just so fuckin' pretty." And Leo Watts was feeling really charmed right now, as never before.
" So do you wanna make out in front of your brother ? That’d be awkward, don’t wanna cause you trouble." demanda-t-il, cette fois, plongeant ses perles dans celles d'Ahes. Il partait bien sûr du principe qu'il l'allait conquis avec ses pick up lines. Quelque chose lui disait qu'Ashes était charmé par son petit manège. Peut-être la façon qu'il avait de le regarder. L'excitation qu'il remarquait dans ses yeux. Ou sa main qui venait innocemment se rapprocher de la sienne, alors que les doigts de Leo caressaient doucement sa cuisse. " Come with me." dit-il, soudainement, se levant. " Let's go and have a smoke."

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

loving too late in the night — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: loving too late in the night — (watts) loving too late in the night — (watts) EmptyMer 13 Nov - 11:48

Watts était tout sauf fin dans sa tentative de séduire Ashes, mais ce dernier avait fini par accepter que la romance et les grandes déclarations d’amour ne seraient pas pour ce soir. Il s’en fichait de toute façon, ce n’était pas ce qu’il recherchait, pas tout de suite du moins. Il se remettait à peine d’une rupture qui l’avait pris par surprise et il se méfiait des promesses aux accents lyriques. Watts avait au moins le mérite d’être honnête dans sa façon d’approcher Ashes et sa candeur était tout à son honneur. Le blond avait beau être très réfractaire à ce genre de personnalité très extravertie au point d’en être outrancière, il était aussi sensible à cette absence totale de gêne qui émanait de Watts quand il lui faisait des déclarations dignes des plus mauvaises comédies d’Hollywood. « Flattery won’t work. not yet at least. » rétorqua Ashes, impassible et presque impatient d’entendre les perles rares que son interlocuteur avait en réserve.

Proche de Watts, Ashes pouvait sentir la cuisse de ce dernier contre la sienne et sa colonne vertébrale s’électrisa à ce contact, envoyant une onde de choc jusque dans ses entrailles. Il avait la chair de poule. A son corps défendant, Ashes avait fini par se laisser appâter et il était à l’évidence tombé dans le piège pourtant si évident que lui avait tendu Leo sans même chercher à s’en cacher. Il aurait préféré que ce ne soit pas le cas mais il ne pouvait maintenant plus que faire semblant de jouer les détachés, les effarouchés ou les sainte-nitouche. Qu’il conserve un minimum de dignité. Juste ça. Il n’en demandait pas plus. Il ne complotait rien, non ; à part de chercher n’importe quel prétexte pour se coller contre Watts et c’était chose faite. ils étaient si proches qu’ils auraient pu s’enivrer en respirant leur haleine respective, chargée d’alcool. Ashes n’était pas saoul pour autant, il ne pouvait blâmer la bière ni le joint qu’il avait fumé plus tôt. Son pêché s’appelait Leo Watts et il le regardait droit dans les yeux l’air de lui dire I’m gonna fuck you up real bad. Ashes rendait à Leo son regard, intensité pour intensité, chaque seconde comme une éternité. « Ain’t no harm in staring, that’s what people like me are here for. » For people to stare at but never do anything else, faillit-il ajouter avant de se reprendre. Lui-même ne pouvait pas empêcher son regard inquisiteur de sonder le visage de Watts, la main de ce dernier posée sur la cuisse d’Ashes comme un aigle sur une branche. Le blond faisait mine de ne pas sentir ce contact pour ne pas donner à Watts la satisfaction de le voir flancher. « You’re assuming your pick-up lines have been successful buddy. »

Ashes et Watts étaient à présent collés l’un à l’autre, un mince espace qui semblait infranchissable les séparant comme deux magnets aux polarités similaires. Ashes pencha légèrement la tête en avant, son visage si près de celui de Watts qu’il aurait pu compter ses cils. Il lui fallut un effort surhumain pour ne pas plonger sur lui directement. « No I don’t. » répondit Ashes, ses lèvres si près de celles de Watts qu’il en devinait déjà le goût et le contact. « But I furiously want to make out right now. » Les deux hommes se levèrent et laissèrent leurs verres derrière eux. Ashes jeta un coup d’œil à la table où se trouvaient le reste de sa fratrie, et heureusement pour lui, ils semblaient tous trop obnubilés par leurs propres existences pour se soucier de ce qu’il faisait. C’était le pire défaut des Hendrickx, Ashes y compris – ils avaient tous la sensation d’être le nombril du monde. Profitant donc de l’absence des autres, Ashes passa son bras autour des épaules de Watts et l’enroula amoureusement autour de son cou. Si Watts n’était pas petit, Ashes était malgré tout plus grand que lui de quelques centimètres. Il glissa sa main dans les cheveux de Leo qu’il coiffa sur le côté pendant qu’ils se rapprochaient de la sortie. Une fois dehors, sans mettre son manteau, Ashes se détacha de Watts et prenant un peu d’avance, il se retourna, marchant à reculons, comme pour inviter Watts à le suivre. La nuit était sombre, froide et silencieuse, tout sauf propice à la romance, mais cela ne les découragerait visiblement pas.

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

loving too late in the night — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: loving too late in the night — (watts) loving too late in the night — (watts) EmptyMer 13 Nov - 14:32

S'il voyait Hendrickx jeté un coup d’œil à sa famille installée plus loin, Leo ressentit un léger pincement, discernant qu'Ashes pouvait être honteux de ce qui allait se passer. Ce sentiment s'évanouit dès que ses mains vinrent se glisser autour de lui et dans ses cheveux légèrement bouclés et forcément en bataille. Leo lui jeta un regard rempli d'anticipation et ne se gêna pas pour glisser sa main le long de son dos et sur ce postérieur qu'il convoitait. Ashes ne pouvait pas être plus clair, plus limpide dans ses phrases. Mais Leo se méfiait bizarrement du beau blond, se demandant s'il n'essayait pas de lui apprendre une leçon. L'arroseur arrosé, quelque chose comme cela - allait-il continuer son petit jeu de séduction lorsqu'ils seraient tous les deux, sur le point de s'embrasser? Ou s'amuserait-il à le titiller pour ensuite mieux l'abandonner sur place? Malgré ses appréhensions stupides, le petit blond suivit pourtant le bellâtre dans l'arrière cour, là où il lui fit comprendre que, clairement, il était plutôt sérieux.

Si les frissons prirent possession de lui, Watts, les yeux fixés sur son butin, prit un malin plaisir à allumer une cigarette, grignotant l'ongle de son index en le regardant. Il tira quelques bouffées silencieuses, observant l'éphèbe, qui lui lançait des regards plus qu'indécents.  Il s'avança progressivement, silencieux mais ses yeux pouvant exprimer tout ce qu'il aimerait lui faire. Parce qu'Ashes jouait avec lui et que Leo était un parieur. " Do you smoke?" s'enquit-il, brisant le calme de l'arrière-cour. Pour sûr, les deux adultes étaient seuls et ils ne risquaient pas d'être dérangés. L'endroit était parfait. Mais le jeune homme voulait que le plaisir dure avec Ashes. Sa manière de flirter l'avait rendu fiévreux. Son visage à quelques centimètres du sien, quelques minutes plus tôt, avait attisé les flammes. Sa main sur sa cuisse avait aiguisé ses sens. Tout en s'avançant doucement vers le beau blond, Leo gardait ce sourire impatient sur la commissure de ses lèvres. S'il n'avait jamais eu l'occasion de goûter à Hendrickx, il voulait qu'Ashes se souvienne de lui. La fin de la cigarette ne se fit pas attendre, au vu de la vitesse à laquelle il jeta le mégot dans un cendrier. Ashes, le dos collé au mur, attendait sagement qu'il vienne à lui. Et Leo adorait ce sentiment de contrôler la situation. " I was lying earlier." déclara-t-il, laissant les quelques centimètres se combler alors qu'il s'interdisait de toucher au corps du trentenaire. Sa main caressa l'avant bras de son compagnon et il planta ses yeux azurs dans ceux d'Ashes, lascivement. " I do wanna cause some trouble." avoua-t-il, glissant sa main dans la sienne et refermant ses doigts autour des siens. Leo sentit l'effervescence montée en lui, comme jamais il ne l'avait ressentie. Ce n'était pas des papillons mais un putain de feu de forêt alors qu'il bataillait avec lui même pour ne pas l'embrasser trop rapidement, le faire languir jusqu'à la dernière seconde.

Il regarda ses lèvres, hésitant, des lèvres qu'il convoitait tellement. Son autre main vint se poser sur le torse d'Hendrickx et il devina à travers son toucher que l'homme possédait un physique plus qu'avantageux. De nombreuses secondes s'écoulèrent avant que Leo ne se décide enfin à poser ses lippes sur celle du beau blond. Et il n'eut même pas à réfléchir que déjà Ashes le rapprochait un peu plus de lui, tirant sur son t-shirt et que le baiser devenait brûlant, hors de contrôle et renversant. Leo s'agrippa à la taille de son (futur?) amant et glissa ses mains dans ses cheveux, collant tout son corps contre lui, ne pouvant et ne voulant plus se détacher de ses lèvres. Ils en redemandaient à chaque seconde - cherchant tous les deux à s'accrocher l'un à l'autre. God, damn it. Watts en avait même les jambes flageolantes. L'envie dévorante d'en avoir plus, de sentir sa peau sur la sienne ne se fit pas attendre elle. En un instant, il glissait ses mains sous le t-shirt de sa conquête - puis bien plus bas, dans le creux de ses reins, lui faisant sentir qu'il n'était pas là juste une session de baisers enflammés. Leo se recula soudainement et le regarda, les lèvres rougies et les joues cramoisies par tant de désir en quelques minutes. " I didn't know you were such a slut, Hendrickx." souffla-t-il, moqueur, taquin. Et dans la bouche de Leo, cela sonnait presque comme un compliment du plus haut ordre. Un compliment qu'il ravala une fois qu'Ashes le fit taire à nouveau avec un baiser encore plus pressant. That man was rocking his world right now.

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

loving too late in the night — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: loving too late in the night — (watts) loving too late in the night — (watts) EmptyMer 13 Nov - 15:58

Ashes s’était d’abord amusé du petit jeu de Watts, jouant avec lui sans réfléchir aux conséquences, à tel point qu’il avait même un temps songé à le faire marcher pour le laisser en plan au moment crucial. C’aurait été une belle revanche pour son orgueil blessé, pour l’audace insolente de Watts, pour l’honneur sali du clan Hendrickx. Mais sans qu’il y prête attention, Ashes avait perdu tout désir de tromper Leo, quitte à se laisser tromper lui-même. C’était un dérapage en beauté, une erreur de parcours qu’il viendrait surement à regretter le jour où Watts déguerpirait sans laisser de traces derrière lui mais Ashes ne se rendait même pas compte qu’un tel moment pouvait se présenter. Il y avait lui, Leo Watts, ce soir-là et c’était tout. La silhouette de Watts qui faisait face à Ashes se découpait dans la lumière en provenance du Daveys un peu comme une apparition mythique, bénie et maudite à la fois. Une cigarette à la bouche, il s’approchait du blond lentement, l’odeur du tabac brulé se mélangeant à celle de la nuit et à celle, plus forte encore, de Leo. Fuck. La gravité du moment s’empara d’Ashes. Il tenta de se raisonner, de calmer ses ardeurs et ses inquiétudes, en se disant qu’après tout, it was only a kiss. Pourquoi fallait-il que Mr Brightside lui vienne à l’esprit à ce moment précis ? Se maudissant, il hocha la tête en guise de réponse à la question de Watts. « Not cigarettes anyway. » Après tout, il n’y avait pas de honte à avoir, et Leo devait sans doute être un connaisseur en la matière. What an awful thing to think se reprit-il, honteux de perpétuer un éternel préjugé sur ceux qui venaient de milieux moins favorisés que lui.

La cigarette de Watts fut vite engloutie par un cendrier et les deux hommes se retrouvèrent si proches l’un de l’autre qu’Ashes aurait pu entendre battre le cœur de Leo. Le sien battait fort, un peu trop fort à son goût. L’excitation sans doute, l’inquiétude peut-être, une crise cardiaque, qui sait ? Ashes sursauta doucement quand la main de Watts lui caressa le bras, et lorsque leurs doigts s’enlacèrent enfin, il serra si fort la main du jeune homme qu’il aurait pu lui couper la circulation. Déterminé à profiter du moment qu’il passait en sa compagnie, Ashes ne faisait pas le premier pas pour ne rien brusquer, ne pas perdre l’équilibre délicat qu’il avait réussi à acquérir. « Tell me Watts, do you ever fucking shut up ? » le taquina Ashes d’une voix douce, ses doigts toujours enlaces à ceux de Watts. Le temps passait lentement entre eux, chaque seconde marquée par une fausse hésitation, un sourire, une illusion de contrôle.

Puis vint le moment du baiser où lèvres contre lèvres, ils se turent tous deux enfin. Le torse raide d’Ashes se fit mou sous la caresse de Leo et les deux hommes échangèrent un long baiser, faisant de nouveau connaissance, cette fois-ci sans faire appel aux mots, aux boutades ou à l’ironie. Ashes empoigna Leo pour le serrer contre lui. Leurs deux corps coincés l’un contre l’autre se réchauffaient mutuellement. Ashes passa sa main dans les cheveux de Watts, pas pour les coiffer cette fois, mais pour les déranger, s’y agripper aussi. Fuck. Les yeux fermés, Ashes pouvait voir les étoiles briller à l’intérieur de ses paupières tandis que les mains indiscrètes de Watts se frayaient un chemin sous l’étoffe de ses vêtements, ne laissant que chaos et agitation sur leur passage. Il sembla à Ashes que sa peau se couvrait de brûlures sous les mains de Watts qui lui paraissaient chaudes comme s’il tenait dans ses paumes un feu violent. Ashes soupira quand Leo se sépara de lui et haussa les épaules, faussement flatté. « Why, thank you. FYI, it was you who your hands down my trousers, not the other way around. » Un second baiser fut échangé, qui parut encore plus intense à Ashes. Ce fut lui cette fois-ci qui fouilla sous les vêtements de Watts, ses mains fébriles parcourant le corps de celui qui le retenait prisonnier. Il s’accrocha aux hanches de Watts, muet, pour ne pas tomber. Il lui sembla ne plus avoir de squelette. Sa forme physique l’avait quitté un instant. It was only a kiss ! Ashes posa ensuite une main sur la joue de Leo, l’autre toujours sur la hanche de ce dernier dans laquelle Ashes avait planté ses longs doigts, et lui caressa doucement la joue en guise d’interlude à l’agitation qui les secouait tous les deux. Il fixa Watts un long moment sans rien dire, n’attendant aucune parole de lui non plus. Il n’entendait aucun bruit non plus, juste celui de la respiration saccadée de Leo qu’il sentait sur sa peau.

Joueur, un peu de défi dans le regard, Ashes fit ensuite glisser ses doigts le long du corps fin et élancé de Watts et se posèrent sur la boucle de de sa ceinture, avec laquelle ils jouèrent pendant quelques secondes. « Nice belt. » ironisa-t-il en embrassant Leo dans le cou, tirant sur la ceinture pour attirer le jeune homme contre lui, « It’d be a shame if anything were to happen to it. » Il prenait un malin plaisir à s’amuser avec Watts, un coup sainte-nitouche et un coup libertin, car il s’amusait aussi avec sa propre patience, excitant ses ardeurs à chaque seconde qu’il laissait s’écouler sans s’emparer de Watts. Mort de soif, il se refusait la goutte d’eau qui aurait pu le rassasier.

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

loving too late in the night — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: loving too late in the night — (watts) loving too late in the night — (watts) EmptyMer 13 Nov - 17:16

Do you ever fucking shut up? Mais Watts n'eut pas le temps de répondre qu'il était déjà pendu aux lèvres d'Hendrickx, oubliant complètement le monde extérieur, ce bar, leur rencontre fortuite et l'attitude désagréable de l'aîné de la fratrie. Peu importe, tant qu'il restait là, cloué à ses lèvres, cherchant un moyen de respirer, cherchant l'oxygène dans le mouvement incessant du ballet qu'avaient commencés leurs langues.

Wow, pensa-t-il, intérieurement, s'accrochant à un bout du t-shirt de l'éphèbe dans ses bras. Fucking wow. Si on l'avait prévenu que les lippes du beau blond étaient si addictives, il s'y serait précipité depuis longtemps. Surtout que leurs chemins s'étaient déjà croisés, n'échangeant d'un regard furtif en guise de salutations. Bien sûr que Leo avait remarqué son physique. Mais il ne se doutait pas qu'il avait un goût si exquis, si singulier. Un mélange de bière, de cannabis - guess who was a naughty boy earlier, de désir et d'électricité. Perdu dans ce contact plus que grisant, Watts n'en menait plus large, la tête étourdie, le souffle haletant, tentant tant bien que mal de garder une certaine consistance, épinglant l'homme contre le mur d'une froideur glaçante. Puis ses mains vinrent le réchauffer à son tour - le laissant entrer dans une transe délicieuse, appréciant chaque milliseconde où il osait laisser ses doigts fluctuer sur sa peau. L'homme soupira lorsque ces mains vinrent caresser sa joue, décidant qu'il était plus que temps, cette fois ci, de s'attaquer à d'autres parties de son corps. Au vu des bruits émis par Hendrickx, Leo sentait qu'il faisait bien les choses - mordillant la peau dans son cou, plantant ses doigts sur ses poignées d'amour inexistantes, appréhendant chaque seconde en se perdant sur sa peau parfaite. Calm down, lui souffla une petite voix intérieure - néanmoins, irraisonnable comme il était, il n'obéit pas. Ce fut même l'inverse jusqu'à ce qu'Ashes vienne le tourmenter, flirtant outrageusement et jouant à l'homme farouche.

Leo mordilla sa lèvre, regardant l'objet apparemment convoité. Il ferma les yeux lorsque l'homme vint l'embrasser dans le cou et soupira bruyamment. " Are you trying to flirt with me?" demanda-t-il, malicieux. Sa main se posa sur la mâchoire de l'apollon, l'attirant vers lui, pour attraper ses lèvres une énième fois. " Because it's working." continua-t-il, entre deux baisers. " That belt can come off anytime you'd like." finit-il, laissant les doigts aguicheurs du beau blond chatouiller son bas ventre, là où le feu brûlait à une intensité incomparable. Si Leo ne se trompait pas, le sentiment était partagé. Les yeux d'Hendrickx ne pouvaient mentir. Il sentit la ceinture céder sous la pression - puis les mains impudiques de son compagnon se diriger doucement là où il le fallait. Leo prit une profonde inspiration pour ne pas faiblir sous ses gestes. Puisque Ashes décidait d'aller plus loin, il allait lui aussi le ravir, prenant ses baisers langoureux comme un signal de consentement. Mais il prit le temps d'apprécier chaque sensation, ses pupilles dilatées soutenant les siennes. Fuck, he was good. That was fucking good. Sa langue vint humecter ses lèvres lorsqu'il tenta d'étouffer un gémissement. Les doigts d'Ashes faisaient des merveilles. A lui de montrer qu'il était reconnaissant. Chose qu'il prit très au sérieux - Watts était orgueilleux comme un pou. Ses amants se devaient d'être satisfaits. Il en faisait sa mission principale. Simplement, il glissa aussi son doigt pour l'attirer vers lui - d'un regard insolent, il déboutonna son jean et n'attendit pas pour insérer sa main dans celui-ci. Il étouffa sa complainte heureuse dans un baiser particulièrement bouillant. " We should get out of here." souffla-t-il, ne pensant pas que leur session explosive allait prendre court rapidement.

La porte de l'arrière-cour s'ouvrit et Leo sursauta, croisant le regard surpris d'Ashes. Les deux hommes se questionnèrent, silencieux mais presque paniqués, essayant de ne pas éclater de rire alors que leurs jeans étaient respectivement prêts à tomber sur leurs genoux. Leo réprima un fou rire et ferma avec habileté son pantalon - ayant même le temps d'aider Ashes avant que le couple qui avait fait interruption ne remarque leur présence. Toujours habité du plaisir, Leo se rapprocha une nouvelle fois dangereusement d'Ashes pour leur faire tourner le regard - parce que généralement, on évitait de fixer un couple qui se roulait des pelles outrageusement. Amusé du revirement de situation, Watts mordit la lèvre d'Hendrickx avant de lui indiquer d'un coup de tête son intention de rentrer dans le bar. Bien sûr, maintenant, il s'agissait de ne pas éveiller les soupçons des clients. Mais évidemment que ses cheveux en bataille, ses lèvres rougies, ce petit air euphorique et son t-shirt mal mis dans son jean trahissaient ce qu'ils venaient de faire. De retour dans le bar, il s'assit sur le tabouret, forcément rejoint par Ashes. L'électricité n'avait pas quitté la pièce - un regard et il se sentait trembler, tituber presque sous l'envie de le sentir au plus près de lui. Il leur commanda deux nouveaux verres, essayant de se remettre de ses émotions. " Ok, so ... these fuckers that interrupted us " commença-t-il, laissant sa main se promener sur la cuisse d'Hendrickx puis riant doucement, tentant de ne pas trop se mordre la lèvre. " You know what? Fuck this." souffla-t-il, se relevant pour saisir un crayon qui traînait derrière le bar. " I'm gonna give you my number." affirma-t-il, prenant le bras d'Ashes pour griffonner les numéros sur celui-ci. Décontenancé par ce qu'il ressentait à l'instant, il garda pourtant son air assuré. " And I'm gonna need you to use it, so that we can continue whatever was that thing later on, alright?" Parce que si Ashes le plantait là, il deviendrait fou. Littéralement. Maintenant que le feu avait été allumé, il ne pouvait l'éteindre qu'en l'ayant, entièrement, au moins pour une nuit. Il était même prêt à l'emmener dans les toilettes du bar - sur le siège arrière de sa voiture. N'importe où, pourvu qu'il le sente près de lui.

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

loving too late in the night — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: loving too late in the night — (watts) loving too late in the night — (watts) EmptyMer 13 Nov - 18:31

Fuck ‘em. Fuck these assholes. Fuck whoever left that door unlocked. Le pantalon déformé par l’excitation et les poumons remplis de l’air qu’il avait partagé avec Watts, Ashes eut peine à se contenir face à l’intrusion que venait de ruiner le moment le plus sacré qu’il avait vécu depuis son retour à Windmont Bay. Oui c’était sale, et oui c’était contre nature mais c’était souvent dans ce genre de moment qu’on trouvait un étrange et inattendu salut. Elevé par une mère enflammée dans son mysticisme fanatique, Ashes en partageait la certitude que les hommes étaient mus par quelque chose qui les dépassait – et ce soir, ce quelque chose, c’était cette sensation brûlante et vibrante qui agitait son bassin quand Watts s’y collait. La ceinture de Watts ? Un obstacle vite dépassé, la boucle ouverte et la lanière pendant sur les côtés témoignant de l’empressement d’Ashes à sceller leur pacte. Il n’avait pas honte de ce qu’il était en train de faire à et avec Watts. Débraillé, son compagnon ne pouvait rien faire d’autre que de se laisser aller, sa respiration brève et difficile à l’aise confirmait à Ashes qu’il était sur la bonne voie, qu’il faisait ce qu’il fallait. Le blond ne s’arrêta donc pas et intensifia chaque caresse, chaque baiser pour en imprimer le souvenir au fer rouge sur la peau nue de Watts. Ses mains ne s’arrêtaient plus et provoquaient le jeune homme, glissant là où il ne fallait pas, ardente dans leur besogne. S’il n’avait pas fait aussi froid, Ashes aurait déshabillé Watts sans demander son reste. Mais au lieu de cela, et dans un certain accès de pudeur plutôt ironique, il n’en fit rien et se retint. Le blond se contenta de dévorer le cou et les lèvres moites de Watts, morceau après morceau, comme on engloutit un fast-food un soir d’ivresse. Les yeux plantés dans ceux de Watts sans faillir, ses mains tatouant son corps à la fois fin et rugueux, Ashes gémit doucement entre les lèvres de Watts quand celui-ci s’empara à son tour de lui. What in the holy hell is happening to me ? Habitué à douter de lui-même et des autres, à se méfier de l’inconnu, à repousser ce qu’il aurait du accueillir les bras ouverts (ou plutôt dans ce cas-là, les jambes ouvertes..), Ashes n’était pas certain que tout cela soit sincère, vrai ou sain, et pourtant il s’y jetait à corps perdu. « Oh shit ! » s’exclama-t-il entre deux soupirs langoureux.

On les avait interrompus. Ça devait arriver, c’était arrivé et Ashes aurait pu hurler comme un fou. Il aurait voulu pouvoir en rendre responsable son érection malmenée ou la frustration qu’il était certain de ressentir quand il se coucherait seul sans le corps nu et couvert de sueur de Watts, mais il savait que l’amertume qui coulait en lui à cause de cette interruption venait surtout de la déchirure qu’elle avait causée. Instantanément, les deux hommes s’étaient séparés et même si la distance entre eux était insignifiante, elle semblait être un océan là où plus tôt n’avait coulé qu’un petit ruisseau. Ashes se rhabilla avec l’aide de Watts, et se laissa gagner par l’hilarité que ce dernier manifestait. Il étouffa à son tour un rire et lui fit un clin d’œil coquin. En silence, essoufflés, le teint rougi par leurs efforts, l’odeur de leurs parfums respectifs sur leurs vêtements, ils puaient le sexe mais se redirigèrent malgré tout vers le bar. En guise de dernier hourra, Ashes glissa sa main dans la poche arrière du pantalon de Watts et le suivit dans le bar, un sourire satisfait aux lèvres. You’re mine now. En y entrant, Ashes trouva le Daveys bien ordinaire, bien décevant, sans grand intérêt. Il n’avait d’yeux que pour Watts. Il n’entendait ni la musique autour d’eux ni le bruit des conversations des nombreux anonymes qui étaient venus passer la soirée au Daveys. De nouveau assis sur un tabouret, Ashes et Watts se dévisagèrent en silence pendant quelques secondes puis ce dernier commença à balader sa main sur la cuisse d’Ashes. Le blond s’en saisit, non pas pour l’enlever comme il aurait pu le faire plus tôt dans la soirée, mais pour l’ancrer dans la chair de sa cuisse afin d’en tirer encore un peu de chaleur. Il ne put retenir un petit cri de surprise quand Watts se mit à écrire son numéro sur son bras, mais il ne protesta pas davantage. « Just tattoo it on there while you’re at it. » dit-il amusé. Qu’il le tatoue, au moins ce serait permanent. « We’ll see if I remember to save it on my phone before I take a shower tonight. » répondit Ashes en jetant un coup d’oeil rapide à la table où se trouvait le reste de sa famille. As if, bien sûr qu’il y penserait. Se levant, Ashes s’approcha lentement de Watts. « I’m going to hug you now, not because if I don’t feel your body against mine for a little while longer I won’t be able to sleep tonight, but simply because I’m very cold and I need a bit of warmth. » Tout à fait plausible comme excuse. Ashes se perdit dans son étreinte avec Watts, laissant son corps s’appuyer contre le sien comme pour s’y fondre. En se détachant du jeune homme, Ashes désposa un baiser furtif sur sa joue, puis un autre plus long sur ses lèvres. « A’ight Watts. See you in your dreams. » Il lui était difficile de quitter Watts comme ça, mais si la soirée était terminée, il n’allait pas tourner autour de Leo pendant des heures comme un fantôme sans but. Il tourna le dos à Leo et se dirigea vers les toilettes histoire d’y reprendre un peu de contenance avant de retrouver le reste des Hendrickx. Il ne se retourna pas pour faire un dernier signe à Watts, mais en devinant parfaitement ce que ce dernier regardait, un sourire ravi se dessina sur ses lèvres pleines du goût de celles de Watts. Une fois arrivé dans les toilettes, Ashes ferma la porte à clé, sortit son téléphone portable et y entra les numéros gribouillés sur son bras, puis appuya sur le symbole correspondant à l’envoi de messages. Oh fuck, am I gonna be that guy ? Apparemment oui.

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

loving too late in the night — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: loving too late in the night — (watts) loving too late in the night — (watts) EmptyMer 13 Nov - 19:07

" You should tatoo it on your phenomenal ass, that's it." s'enquit-il alors qu'Ashes se plaignait à moitié de ses manières, profitant tout de même pour lui mettre une petite claque sur le dit postérieur. Leo, le sourire conquis, le laissa jouer à plus farouche qu'il n'était, comme s'il avait subitement oublié leurs préliminaires interrompues. " Yeah, yeah, Hendrickx, I believe you. Like you're ever gonna forget about me." souffla-t-il, décidant de ne pas le laisser bercer dans cette illusion. Persuadé qu'Ashes avait ressenti la même connexion ce soir. Que ce n'était que le début d'une longue séries d'incartades. Et encore un regard vers la table de sa famille. Une grimace qu'il ne vit pas car retourné. Hendrickx se préoccupait bien trop à son goût du regard des autres. Mais peu importe. Il profita de l'étreinte offerte pour le serrer dans ses bras, s'imprégner de son odeur qui l'avait délecté ce soir, se doutant bien qu'Ashes allait prendre la poudre d'escampette, le laissant seul au bar. " Warmth, right?" murmura-t-il alors que ses mains cherchaient une dernière caresse. Un baiser dans le cou, puis sur la joue et finalement sur ses lèvres. Plutôt surpris de le voir s'afficher ainsi en public alors que sa famille pouvait regarder. " I'll see you, Ashie." répondit-il, le cœur en nœuds et la gorge presque serrée de devoir mettre fin à cette soirée. Shut up brain. Le mécanicien avala les deux shots qu'il avait commandé puis regarda le dos d'Hendrickx se diriger vers les toilettes, esquissant un sourire déjà nostalgique du moment passé ensemble. Watts en était presque sûr - mais il pouvait détecter le sourire d'Ashes alors même qu'il s'avançait vers les toilettes. Bastard, souffla-t-il à lui même voyant qu'il osait ne pas se retourner. Puisque Hendrickx décidait de le bouder, il n'avait plus rien à faire ici.

Arrivé chez lui, Leo se mit à la recherche de son portable, espérant ne pas l'avoir oublié sur place. Au fond de lui, il espérait au moins avoir un message dans les vingt-quatre heures. La surprise se lit sur son visage alors qu'il allumait une cigarette, le dos appuyé sur le comptoir de la cuisine. Un sourire goguenard se planta sur les lèvres qu'Hendrickx avait tant ravagé ce soir. L'homme soupira et roula ses yeux sous ses paupières. What a fucking tease. Ce que Leo n'avouait pas était peut-être le sourire qui avait habité ses lippes tout le long du chemin en voiture. Ou alors la façon dont il avait essayé de détecter l'odeur d'Ashes sur ses vêtements, ou le doigt qui s'était perdu sur ses propres lèvres alors qu'il fumait une clope, la fenêtre ouverte, laissant le froid entrer dans l'habitacle pour tenter d'apaiser son esprit échauffé. Ou bien même la panique qui s'était emparé de lui lorsqu'il s'était demandé s'il avait bien noté le bon numéro. Mais ça, Watts ne s'en rendait même pas compte, préférant vivre dans l'illusion qu'Hendrickx n'était qu'une conquête parmi tant d'autres et que s'ils se revoyaient, ils finiraient ce qu'ils avaient commencé pour mieux se séparer ensuite. Si seulement il savait ce qui l'attendait.

- sujet terminé -

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




loving too late in the night — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: loving too late in the night — (watts) loving too late in the night — (watts) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
loving too late in the night — (watts)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: good times at daveys-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: