hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 reckless boy (m/l)

Aller en bas 
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 915
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 432
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

reckless boy (m/l) Empty
Message· · Sujet: reckless boy (m/l) reckless boy (m/l) EmptyLun 11 Nov - 22:04



“ Call me what you want, when you want, if you want (want)
And you can call me names if you call me up (call me up) ”
xxx
(@Madd Wilson - November '19)


@Leo Watts a écrit:

sent [to: my idiot @madd wilson] on november, 10th (2019)

911
   

9 1 to the fuckin 1 !!!!!
   

C'était le souffle court qu'il envoya un message à Maddie, la seule personne qu'il savait encore debout à cette heure-ci. Le goût du sang emplissait sa bouche et il ne se gêna pas pour cracher à terre, essuyant d'un revers de la main sa lèvre ensanglantée, laissant échapper un léger râle de douleur alors que ses yeux restaient fixés sur l'écran. Bordel, elle était réactive. Il s'appuya sur la poubelle immense et regarda autour de lui, vérifiant qu'on ne l'avait pas rattrapé.
---
Quelques heures plus tard, la soirée avait pourtant si bien commencée. Leo, la pinte à la main, avait enclenché la conversation avec une jolie blonde un peu stupide, qui ne faisait que rire à ses réflexions sarcastiques. Voyant en elle une proie facile, Leo n'avait pas prédit que le petit ami se trouvait à quelques mètres d'elle, veillant au grain. Il avait senti l'atmosphère se tendre quand le dit idiot était venu l'insulter copieusement - laissant Watts nerveux et dérangé de son attitude. C'était d'un sourcil insolent qu'il l'avait toisé, lui d'abord, puis ses deux potes ensuite. Parce que plus on était de fous, plus on s'amusait. " Ok, big guys. " se moqua ouvertement Leo Watts, retroussant ses manches de la chemise qu'il ne voulait pas abîmer. Oh hell, if they want war, they'll have fucking mayhem.
---
La sirène de la police - ce doux son qu'il connaissant tant - retentit alors qu'il se faisait petit derrière la poubelle. Ce n'était pas la cachette la plus intelligente mais au moins, il risquait moins de se faire attraper. Il jeta un coup d’œil discret et étouffa un ricanement moqueur lorsqu'il aperçut les trois gaillards à terre, reprenant leurs esprits. Un contre trois. Watts: 3, the three fucking morons: 0. C'était une mauvaise idée de chercher un mec qui avait passé sa vie à se battre de ses poings. Un mec qui combattait aussi illégalement dans des combats de street fights. Mais ça, ils ne pouvaient pas le savoir en lui cherchant des problèmes; c'était si jubilatoire et libérateur de casser la figure des imbéciles de Windmont Bay. Il entendit une voiture s'engager dans l'allée et il sut immédiatement que c'était Maddie. Il contourna la voiture, ouvrit la portière passager et se glissa sur le siège à côté de Madd. L'idiot lui lança un large sourire ensanglantée, essayant de se tenir hors de vue des flics. Hors de question qu'il se fasse chopper. Il risquait gros s'ils l'attrapaient. Leo Watts était connu pour ses bagarres. La taule n'était jamais trop loin pour lui. " Hi, Maddie." souffla-t-il alors qu'elle le dévisageait, se retenant sûrement de lui infliger un coup de plus. " Please, get me outta here." continua-t-il, doucement, se faisant petit sur le siège passager. La jeune femme fit une marche arrière et contourna les flics. Les trois mecs étaient encore assis à terre, baignés par la lumière des paramedics qui venaient vérifier qu'ils étaient en condition pour rentrer chez eux. Les quelques flashs de la bagarre lui revinrent - un premier poing, une esquive, un tacle violent, un uppercut serré, un coup bien placé dans leurs attributs masculins. Leo Watts faisait dans les sales coups et savait parfaitement déterminer les poings faibles des gros lourds. Généralement, ils ne duraient pas plus de quelques minutes. Sa forme olympique et sa petite taille lui permettaient d'être rapide et fracassant. Leo grogna dans sa barbe de trois jours alors qu'il tenait sa main. " Thanks for that." dit-il, voyant les lumières s'atténuer dans le rétroviseur intérieur. Il grimaça une fois de plus en se rendant compte que demain, il aurait de beaux bleus au niveau des côtés. Bastards, souffla-t-il inaudiblement. " Can you get me home? Need to clean up. " demanda-t-il, croisant son regard. Elle lui en voulait, il le savait. " Come on, I'm  fucking alright. Just a few bruises. " L'homme lécha le bord de sa lèvre enflée et grommela lorsqu'elle le piqua violemment. Il souffla et s'enfonça dans le siège, le visage légèrement contrarié mais ses yeux portés sur la belle rousse qui se faisait presque trop silencieuse. Il attrapa son paquet de cigarettes froissé dans son jean tâché et s'alluma une clope, qui ne pouvait pas être plus savoureuse que maintenant.

_________________


Why do you try to save me? This fate is well deserved, I only make things worse ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Madd Wilson

messages : 649
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 800
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

reckless boy (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: reckless boy (m/l) reckless boy (m/l) EmptyMar 12 Nov - 22:07

[quote="Leo Watts"]


“ Call me what you want, when you want, if you want (want)
And you can call me names if you call me up (call me up) ”
xxx
(@Leo Watts - November '19)



Si Madd était la reine pour faire des conneries –toujours plus stupides- avec Leo, il n’en restait pas moins qu’elle s’inquiétait régulièrement pour lui. Foncer tête baissée ne voulait pas dire qu’elle ne s’inquiétait pas pour sa tête d’idiot. Parc qu’elle se disait qu’il y aurait bien un jour où il tomberait sur plus fort que lui, ou plus impulsif. Sur un sociopathe qui n’aurait aucun regret à le laisser sur l bord du trottoir. Et si c n’était pas ça, c’était la taule qui lui pendait au bout du nez, et ça, ils le savaient tous les deux. A chaque bagarre déclenchée, cette case se rapprochait de plus en plus

Le cul déjà dans la voiture, elle fonce jusqu’au bar, tout en essayant de ne pas s’envoyer dans le décor en lui envoyant plusieurs messages. Si elle savait déjà qu’elle devait se bouger, maintenant que les flics étaient arrivés ça rendait toute la situation bien plus tendue. Le pied sur la pédale de frein, les vitesses passées le moteur ronronne fortement et elle finit par ralentir, se faire plus discrète à l’approche du bar, jusqu’à arriver en marche arrière dans l’allée que leo lui avait désigné. Son cul sr le siège, la môme lève les yeux au ciel face à son sourire d’idiot, sans aucun doute fier de sa connerie. Ou d’avoir mis trois mecs à terre.  « i wanna punch you so hard. » parce qu’elle avait envie de lui faire comprendre à quel point il était un idiot de s’être mis dans cette situation. C’était moins une. Et y’a un jour, elle ne pourrait pas juste payer sa putain de caution pour le faire sortir. Mais aussi parce que l voir dans ct état, la tronche ensanglantée la rendait dingue. S’inquiéter pour sa tête d’idiot était une activité à temps plein. Il avait un don tout particulier –qu’ils partageaient d’une certaine manière- pour se mettre dans la merde. Combien de fois avait-elle du jouer les infirmières, sur des blessures plus ou moins graves, et s’occuper de lui ? Elle ne les comptait plus. Mais Madd, elle s’exécute. Elle contourne les flics, aperçoit les idiots à terre qu’il s’est mis à dos et elle fonce, un peu plus tranquille lorsque les gyrophares ne sont plus dans son rétroviseur. « as you wish » plus froide que d’habitude. Tellement d’émotions contradictoires. Elle le regarde un bref instant, comme pour vérifier ce qu’il dit. Quelques bleus, oui, il en aura, sans aucun doute. Mais qui lui dit qu’il n’a pas non plus une côte pétée ou qu’il n’a pas besoin de se faire ausculter à cause d’un possible coup à la tête ? elle ralentit, prend un tournant en direction de chez leo. « i guess I’ll play the nurse one more time. » une habitude. Parfois juste pour déconner et se donner une occasion de déraper –comme s’ils en avaient besoin. Et parfois de manière bien plus sérieuse, jusqu’à se demander s’il n’était pas plus prudent de l’emmener à l’hôpital. Ce qui revenait aussi parfois à le mettre dans la merde. Alors fallait réfléchir, peser le pour et le contre. Ou croiser les doigts. La rouquine avait arrêté depuis longtemps de compter le nombre de nuit où elle était restée près de leo juste pour voir s’il allait mieux, s’ils n’avaient pas tous deux minimisés ses blessures. Etrangement silencieuse, elle continue sa route, des brefs regards à son meilleur ami, avec la furieuse envie de lui hurler dessus. Ou de le frapper. Encore. Mais ça n’arrangerait pas son cas. Hurler et frapper pour évacuer tout ce qu’elle ressentait. Toutes ces choses insensées et irrationnelles qu’il avait le don de provoquer ou d’amplifier chez elle.

Arrivée devant le mobilhome de leo, et clairement garée en vrac, Madd sort de l’habitacle, et ouvre la portière passager sans délicatesse « so… you’re gonna tell me ? who the fuck did you mess with this time? » parce qu’encore une fois, leo avait un don pour énerver les gens ou pour se retrouver dans des situations plus que délicates. Elle reste plantée là, devant lui, attendant une quelconque réponse. « come on, leo. I don’t have all night. Or maybe i have, since i’m the only stupid one to get you out of trouble every single time » son énervement était proportionnel à l’importance qu’il avait pour elle. Elle soupire, lui tend une main, incapable d rester insensible ou de rester là à juste le regarder. Elle le tire un peu violemment, le faisant atterrir dans ses bras avec un manque certain de délicatesse, provoquant un semblant de plainte. « shut up. You deserved it. »

_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 915
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 432
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

reckless boy (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: reckless boy (m/l) reckless boy (m/l) EmptyMar 12 Nov - 22:38

Le soulagement d'échapper une fois de plus aux flics. De pouvoir compter sur Maddie qui est toujours là lorsqu'il en a besoin. Une bonne étoile, un ange gardien, une bonne âme. Un mélange des trois, qui lui sauve la mise la plupart du temps. Une petite réflexion dans les dents. Bien sûr qu'elle n'attendait que son rétablissement pour pouvoir lui en mettre une ensuite. Sinon, elle ne serait pas Maddie. Le blond ricana - ne manquant pas de se tenir le côté droit, grimaçant. " shut up, don't make me laugh. it hurts." souffla-t-il, toussant quelques fois puis reprenant son souffle. Il s'était retrouvé à terre quelques secondes avant de reprendre le contrôle de la situation. Les salops l'avaient bien amochés quand même. Mais qu'importe. Lui, il pensait plus à sa victoire et à la fierté mal placée à ce moment précis. Il n'en manquait pas d'être reconnaissant, le ton de sa voix doux, comme son regard, le sempiternel sourire en coin même si légèrement ensanglanté. Il sentit l'agacement. En même temps, il aurait bien eu du mal à trouver un moment où elle n'était pas agacée. Elle était née agacée par lui. Deal with it, pensa-t-il bien sûr mais lui offrant plutôt un sourire bête pour la rassurer. Parce que oui, le but était de la rassurer. Il en avait vu des bagarres. Il cognait depuis la maternelle. La première fois, il avait frappé en plein visage ce fucking Tony Richardson qui lui avait volé son goûter. Sa mère l'avait félicité. Une certaine éducation. Se battre pour son bout de bifteck. Traverser la vie grâce aux coups de poings et garder le goût du sang en bouche.
A sa réaction sur l'infirmière, son sourire s'agrandit. Fucking pervert. " Did you bring your nurse costume?" dit-il, provoquant la wilson et glissant sa main sur son genou. Toujours l'esprit mal placé et le mot pour flirter. Mais la douleur l'empêchait quand même de respirer correctement. Mais ça, il le taisait. Pas besoin de l'inquiéter un peu plus. Un peu moins plutôt. La voiture avançait dans la nuit, les phrases éclairant le chemin du trailer park. Comme une envie de pioncer qui le prit mais il se tortillait sur le siège, essayant de trouver une position confortable dans sa situation. Rapidement, Maddie se gara, le rejoignant côté passager pour l'aider à sortir de l'habitacle. Des questions qui commençaient à affluer - mais elle avait bien le droit de le questionner. " Three morons trying to defend this girl's honour." dit-il, râlant alors qu'il s'accrochait à la portière pour essayer de se lever, en vain. Madd était possessive, ça, elle l'avait prouvé il y a quelques jours. Une dispute un peu plus salée que les autres, relevant le nom de Kyra. De Chad. Deux heures à tourner dans son quartier pour essayer de l'adoucir. Une balade en voiture et une réconciliation sur le siège arrière de la vieille Mustang verte du blond. Une soirée qui ne remontait qu'à quelques jours mais qui était toujours là, au coin de son esprit. " I said fucking thank you!" protesta-t-il à sa phrase culpabilisante, les sourcils froncés. Heureusement qu'elle lui tendit la main - il osait imaginer ne jamais pouvoir sortir de cette foutue voiture trop basse. Il émit une plainte plutôt sonore lorsqu'elle tira sur son bras. Mais très vite, la plainte fut remplacée par un rire con, insensé. Elle et son répondant. Leo sortit les clés de sa poche, tordu presque en deux, s'appuyant sur son bras. Le chemin jusqu'à la porte lui parut une éternité. Il souffla une fois la porte ouverte et le cul posé sur la chaise de la cuisine. D'un grognement, il demanda une bière et lui fit signe de se servir; Watts tendit l'oreille pour vérifier que sa sœur était bien absente. Elle allait péter un câble si elle le voyait comme ça. Tant bien que mal, Leo se leva pour aller jusqu'à la salle de bains, fouiller dans le placard. Un bras qu'il lève mais une plainte bien plus sonore que les autres. Des frissons qui suivirent. Madd n'était pas très loin, le dardant d'un regard furieux. Il se retourna vers elle. " Can you pick up the kit?" demanda-t-il, gentiment, se traînant à nouveau jusqu'à la cuisine pour s'échouer sur la chaise. Une vague tentative d'essayer d'enlever son t-shirt tâché de sang. Pas du sien. Ou alors qu'un peu. Un sourire culotté sur sa petite tête d'insolent. " So, nurse Wilson, what do you think? Do I look hot with a bloody lip?" chuchota-t-il, ne manquant pas d'attraper sa hanche pour la ramener vers lui. Cette stupide attraction physique qui supplantait même ses blessures.

_________________


Why do you try to save me? This fate is well deserved, I only make things worse ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Madd Wilson

messages : 649
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 800
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

reckless boy (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: reckless boy (m/l) reckless boy (m/l) EmptyMer 13 Nov - 22:41



“ Call me what you want, when you want, if you want (want)
And you can call me names if you call me up (call me up) ”
xxx
(@Leo Watts - November '19)



Un sourcil haussé, à se demander s’il trouvait réellement sa blague drôle. « what about my hand in your face ? » pourtant en temps normal, Madd aurait bien eu un sourire amuse sur le coin de ses lèvres. Peut-être même qu’elle l’aurait bien amené ce costume et qu’il aurait été sous un imper, juste pour l’occasion. Faire dans le cliché, jusqu’au bout. Pas ce soir. Elle n’avait même pas eu le temps d’y penser. Tant pis, une autre fois. Ce n’était de tout façon pas les occasions qui manquaient.
Garée, la rouquine retrouve son meilleur ami –en mauvaise posture- côté passager, déterminée à avoir quelques réponses. Elle pourrait bien lui dire d’arrêter ses conneries ou de s’acheter une conduite, mais elle savait que ça en servait à rien. Les conneries, c’était lui, tout comme c’était elle. De natures différents, sans doute, mais ils s’étaient trouvés en partie pour ça. Décalage total par rapport aux autres. Goût certain pour la provocation et n’en faire qu’à leur tête. elle ne voulait pas d’un meilleur sage et propre sur lui. Elle aimait Leo comme il était : irréfléchi, souvent immature et horriblement adorable. Mais ça ne l’empêchait pas d’être momentanément fatiguée de le retrouver dans cet état. Fatigue provoquée par l’inquiétude qu’un jour, ça soit le coup de trop. Mais c’était pas ce soir. Non, ce soir, c’était du grand Leo. Une fille à draguer, et trois mecs au tapis… Une fierté intacte, et une gueule qui ne pouvait pas en dire autant. « you’re fucking kidding me ? you can’t keep it in your pants, can you? » elle lève les yeux au ciel, plus agacée qu’à l’accoutumée, sans doute à cause de cette conversation qu’ils avaient eu il y a quelques jours. Echange trop frais qui avait été des plus électriques. Jalousie, possessivité… petite question de fierté aussi, mais moindre. Foutue possessivité qui l’étouffe, qui la rend parfois dingue. Complètement irrationnelle. Môme blessée d’avoir imaginé qu’ils avaient une relation hors norme, différente de celle qu’il avait kyra. Pas tant que ça, qu’elle avait fini par se dire face aux messages. Elle hausse les épaules, sans trop savoir quoi dire. Encore heureux, peut-être bien. Pas vraiment. Elle sera toujours là pour lui, pour le sortir de la merde ou pour l’écouter. L’accueillir dans son lit ou l’engueuler. Avec ou sans remerciement. La main tendue, elle l’aide finalement à sortir d là. Non sans une petite attention, délicate à sa manière. Pourtant, cette étreinte lui fait du bien. Son Leo entre ses bras. Bien vivant. En un seul morceau.
Avec quelques difficultés, Madd l’aide à atteindre l’entrée du mobilhome, en espérant ne croiser personne. Ni ami(es), ni famille. Ça éviterait toute justification bancale. Ou se prendre un quelconque reproche. La distance à parcourir ui semble plus longue que d’habitude, mais elle soupire, un peu soulagée, de trouver les lieux vides. Elle sort deux bières du frigo, et se tourne vers Leo, déjà relevée pour aller dans la salle de bain. Il ne faut quelques secondes avant de l’entendre geindre. Prévisible. Elle le fusille du regard mais arrive déjà vers lui pour l’aider à attraper la trousse de secours. Ce ton gentillet manque de la faire sourire. Elle se pince les lèvres, tant ça la tente,  mais revient à la cuisine l’air de rien alors qu’il pose ses fesses sur un chaise. La rouquine ouvre l congélateur pour en sortir le bac à glaçons. D’un coup sec, elle tape la tablette pour tous les extraire, et les mettre dans un torchon. Elle tend le tout à Leo alors qu’il l’attrape par la hanche. Madd secoue doucement la tête en soupirant. « You look like an idiot » elle l’aide –aussi délicatement que possible cette fois- à enlever son t-shirt et place le torchon rempli de glaçons sur ses côtés tout en prenant place à califourchon sur ses genoux. « Hope it hurts » mais le sourire tendre qu’elle n’arrivait à retenir lui faisait comprendre que même s’il y a une petite part de vérité, elle restera là à s’occuper de lui, jusqu’à être sure que ça aille. En réalité, elle pourrait rester là toute la nuit, ce ne serait pas la première fois. « Proud of you ? For some girl you didn’t even get in your bed. » elle fait en sorte qu’il maintienne la poche de glace sur ses côtes pendant qu’elle mettait un peu d’alcool sur une compresse. « what about the day i’m too late and you end up in jail ? for real. » une main sur sa joue, l’autre qui essuie doucement les plaies, la môme soupier. « if someone hits too hard? » aucun doute que ce jour là, elle trouvera elle-même cette personne s’il le faut… rien que d’y penser, elle sent la colère monter, un peu trop pour réussir à la contenir. Alors la main qui se faisait tendre sur sa joue vient fermement saisir son menton pour le forcer à fixer ses prunelles sur les siennes. « you’re fucking idiot, watts. Do you know that ?! » son visage à quelques millimètres du sien, mâchoire serrée, murmure qui ressemblerait presque à un orage d’été, qui gronde, lointain mais menaçant.

_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 915
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 432
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

reckless boy (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: reckless boy (m/l) reckless boy (m/l) EmptyJeu 14 Nov - 19:14

" I'm trying. But it's haaaarrrrddddd." se plaignit-il, en réponse au fait qu'il passait son temps à flirter. Hommes, femmes, le reflet dans son miroir. Leo avait grandi ainsi, remarquant que les personnes face à lui étaient bien plus agréables lorsqu'il était charmeur. Son physique classique, à la limite du banal, le rendait passe-partout mais il savait qu'il détonnait de par son aisance et surtout son mot facile et ses sourires aguicheurs (et  plus que tout insolents au possible). Voilà comment il se démarquait de Pierre, Paul ou Jacques, comment il s'était créé une réputation de petit voyou de bas étage, partageant son temps entre bagarres insensées, flirts indécents et aventures rocambolesques. " We've talked about this a few days back, don't be jealous." se justifia-t-il, voyant qu'elle était clairement en colère contre lui et qu'elle le maudissait en son fort intérieur. Il ne voulait pas la fâcher. " And those guys were assholes. I beat them because they were jackasses. Not because of some random girl who wasn't that attractive." continua-t-il, haussant les épaules. A y réfléchir, non, elle n'était pas si intéressante que cela. Mais elle aurait pu lui servir de dîner simple, facile et surtout rapide.
Son infirmière favorite l'aida à enlever son t-shirt ensanglanté, dans un râle peu agréable. Il sentit tout de même une sensation de soulagement lorsque la glace vint se frotter sur son torse nu. Il frissonna et accueillit la belle rousse sur ses genoux d'un sourire satisfait. Un baiser vint se posa sur ses épaules, comme pour essayer de se faire pardonner. " You're being a naughty nurse, wishing me pain." soupira-t-il, tenant la glace sur son côté. " Come on, admit it, I do look hot when I'm beaten up." chuchota-t-il, la chatouillant légèrement de ses doigts puis se saisissant ensuite de sa bière pour se désaltérer. Il se laissa faire alors qu'elle désinfectait sa plaie, qui, n'avait pas l'air si profonde que cela. Une main sur sa joue, il appréciait les douces caresses qu'elle lui partageait, sentant bien qu'elle était inquiète. Il l'écouta parler de son appréhension - une minute, il réussit à se mettre à sa place, se demandant bien ce qu'il aurait fait si Maddie était aussi fouteuse de troubles que lui. Il irait la chercher à n'importe quel moment de la journée ou de la nuit, ça, il en était sûr. Il ferait tout pour elle. Elle avait raison - mais la minute s'était écoulée rapidement donc il reprit son rôle d'adolescent effronté.  " Please, you know that if I go to jail, I'll be like the king of prison. Men will line up in front of my cell to get fucked."dit-il, le sourire impertinent accompagné d'un roulement spectaculaire de ses prunelles bleues. Mais Madd ne semblait pas autant plaisanter que lui - il fut même impressionné de voir sa réaction. Leo, interdit, sonda ses yeux, se demandant si elle n'allait pas lui mettre une raclée, elle aussi. Ce qui ressemblait à une preuve d'affection invoquait finalement plutôt une menace. Leo décida de ne pas se démonter et fronça les sourcils. " Yes, I know, it's been proven like forever ago." souffla-t-il, tentant de désamorcer sa colère. Sa main vint chasser la sienne, ne se sentant pas vraiment à l'aise alors qu'elle serrait son menton de ses doigts délicats (mais avec force). Il souffla malgré lui, mais au lieu de la repousser, il la rapprocha de lui, grognant d'avoir à faire un effort. Automatiquement, le corps de Maddie se blottit contre lui et il plongea son nez dans ses cheveux. " I'm not going anywhere. Not to jail, nor to the morgue." Il croisa ensuite ses yeux et embrassa son nez délicatement. " Pretty sure  you're going to be the one murdering me before the others get to me." ricana-t-il, voyant encore ses yeux lui lancer des éclairs. " And that'd be the best way to go." finit-il, la pinçant doucement et partageant un sourire plus doux sur ses lippes endommagées. Il profita de quelques minutes de silence avec Maddie dans ses bras pour fermer les yeux, bénéficiant de ses caresses sur sa main. Mais bien sûr, il fallait qu'il rajoute son piment à ce moment appréciable qu'ils partageaient. " So when do I get my get-better blowjob?"

_________________


Why do you try to save me? This fate is well deserved, I only make things worse ★★


Dernière édition par Leo Watts le Jeu 14 Nov - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Madd Wilson

messages : 649
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 800
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

reckless boy (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: reckless boy (m/l) reckless boy (m/l) EmptyJeu 14 Nov - 22:33



“ Call me what you want, when you want, if you want (want)
And you can call me names if you call me up (call me up) ”
xxx
(@Leo Watts - November '19)



Madd levait si fort les yeux au ciel face à sa réponse qu’il était étonnant qu’elle ne reste pas coincée. Le flirt, c’était dans ses veines à Leo. Elle le savait mieux que personne. Alors lui demander de se calmer ou de s’arrêter, c’était presque mission impossible. Y’en avait des mecs mieux que lui, à la plastique impeccable, de ceux qu’on trouve dans les magazines… Mais rares étaient ceux au charme aussi ravageur que celui de Watts. Elle ne saurait dire si c’était son aisance naturelle, son goût pour les conneries, ou cette aura de bad boy qui semblait attirer toute la population autour de son cul. Mais il fallait le reconnaitre, c’était foutrement efficace. Leo avait ce talent particulier pour être aussi attachant qu’exaspérant. « You talked. I listened. Kind of. » elle n’avait pas plus envie d’aborder le sujet. Elle le savait que sa jalousie pouvait être étouffante, mais l’avouer de but en blanc et en parler était une autre paire de manche. Ça la rendait aussi mal à l’aie qu’irritable. Plus encore, elle se sentait vulnérable. « so you’ll pick up a fight with every dickhead in town ? good luck » raille-t-elle en pensant au nombre d’abrutis qu’elle pourrait lister.
Malgré sa colère -qu’elle tentait de canaliser, parce qu’elle savait qu’elle était en partie irrationnelle- elle s’occupait de ses foutues blessures de guerre. Il n’y avait aucun doute, dans quelques heures, ce serait un bel hématome qu’il aurait sur les côtes, et une putain de lèvre enflée. Et même avec ça il y avait moyen qu’il attire encore les foules. Le t-shirt retiré, elle fait ce qu’elle peut avec ses quelques connaissances –et expériences- en la matière. Mais ce serait mentir que de dire qu’elle ne prenait pas un infime malin plaisir dans chaque geste indélicat qu’elle prodiguait pour le soigner. « at least you have a nurse » léger sourire en coin qui s’affiche qui s’agrandit malgré elle lorsqu’il se met à la chatouiller. « shut up » qu’elle rit, « i won’t admit damn thing » manquerait plus qu’elle lui fasse un compliment alors qu’elle lui en voulait de s’être mis dans cette situation. Ou plutôt, elle était folle vis-à-vis de la raison qui l’y avait foutu. En réalité, plusieurs choses lui tapaient sur le système. Certaines plus sérieuses que d’autres. Et pendant un instant, elle a l’impression que Leo prend réellement conscience de ce qu’elle lui dit. Ses craintes, ses interrogations… Comme s’il les évaluait pour la première fois. Jusqu’à c qu’elle ne retrouve celui qu’elle connaissait le mieux. La môme ne peut s’empêcher de lever les yeux au ciel en soupirant. « king of bullshit, for sure. » qu’elle marmonne sans apprécier son humour. C’était rare, mais c’était bien le cas ce soir. Ou alors des restes de leur conversation qui restait en travers. Un mélange de tout ça, peut-être. Les doigts qui enserrent son menton, la môme voulait être sûre d’être écoutée, un minimum comprise. Elle n’avait jamais franchement appris comment montrer à quelqu’un qu’elle tenait à lui. Elle apprenait, tous les jours. Parfois c’était maladroit, quelques fois violent. Madd était intense. Dans les bons comme les mauvais. Elle aimait avec chaque parcelle de son cœur, détestait avec chaque fibre de son être. Elle ne faisait pas dans la demi-mesure et ne comptait pas s’y mettre. Elle déglutit difficilement en l’entendant dire qu’il sait. Idiot. … Pas vraiment. Que d’une certaine manière. Pas complètement. Il chasse sa man, mais la prend contre lui. Contre sa propre attente, elle se laisse faire, soupire en se blottissant. Un baiser sur son nez alors qu’elle acquiesce vaguement, en se demandant si ça fait partie de ce genre de promesses en l’air qu’elle n’aime pas, comme l’une de celles que lui avait fait son père. « if you die, i’ll bring you back to life just to kill you myself. » une manière bien particulière de lui faire comprendre qu’il valait mieux pour lui que rien ne lui y arrive. Elle ne le supporterait pas, et serait sans doute obligée de le faire payer à chaque personne se trouvant sur son passage. Une nouvelle fois, elle lève les yeux au ciel malgré ce maigre sourire qui prend naissance sur ses laisses. « i thought it would be something more… like having an heart attack while having sex. You and me. I thought that’d be the best way to go » elle hausse les épaules, l’air de rien et dépose ses lèvres sur son front. A ses mots, la rouquine se recule, se lève, sourcil haussé, curieux et interrogatif. « did you deserve it ? » pourtant, elle vient poser sa main sur entre jambe, le caressant quelques instants avant de déboutonner son jean sans le lacher du regard. Elle y glisse sa main, comme pour commencer le boulot, rapproche ses lèvres des siennes mais dérive dans son cou. Quelques baisers déposés avant d s’approcher du creux de son oreille. « did you really deserve my mouth down there ? » elle laisse trainer ses lippes sur sa joue, lui vole un baiser. Mais en un rien de temps, la môme se redresse, retire sa main, moue faussement désolée sur le visage « not sure. You were ready to fuck someone else tonight. I don’t wanna finish someone else’s job » elle se fait grace, un peu rancunière, ou juste envie de le prendre à son propre jeu, pour une fois.

_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 915
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 432
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

reckless boy (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: reckless boy (m/l) reckless boy (m/l) EmptyVen 15 Nov - 21:04

Lorsqu'il s'agissait de l'éventualité de sa mort, Maddie ne plaisantait pas. Son regard lui glaça presque le sang, se doutant bien qu'elle serait capable de remuer ciel et terre pour trouver un shaman capable de le ressusciter pour mieux l'assassiner en le regardant droit dans les yeux cette fois-ci. Il y avait toujours eu quelque chose de particulier chez elle - une froideur spécifique qui laissait Leo médusé, comme s'il se doutait qu'elle avait vécu des choses terribles. Mais il n'en savait rien et son seul instinct était de la protéger, quoiqu'il arrive. Botter le cul des impertinents qui la regardaient de travers, la retenir pour qu'elle n'arrache pas les yeux d'une garce, lui changer les idées lorsqu'elle n'était pas d'humeur. Voilà les quelques missions simples qu'il s'était donné et qu'il tentait de remplir avec sa plus grande ferveur. Parce que Madd était unique dans son genre et qu'elle aussi lui redonnait le sourire lorsque rien n'allait.
Il acquiesça à sa réflexion et s'esclaffa quelques secondes en pensant à cette mort possible et probable. C'était une hypothèse qu'ils devraient vérifier plus tard. Il se mordit l'intérieur de la bouche pour ne pas sourire trop fort. Sa lèvre lui faisait un mal de chien, maintenant qu'elle était désinfectée. Il prit le sac de glace qui avait élu domicile sur ses côtes et le planta sur sa bouche, ne l'empêchant pas de venir réclamer les lèvres de la belle rousse. Un instant, il crut qu'il n'aurait aucun effort à faire pour recevoir son prétendu cadeau de convalescence. Mais c'était mal la connaître. Watts apprécia ses mains sur son entrejambe, par contre, il ronchonna dès qu'elle joua à la sainte-nitouche. Le jeune homme la darda d'un regard cette fois-ci vraiment outré qu'elle se refuse à lui et surtout qu'elle joue alors qu'il était blessé. " How dare you?" s'exclama-t-il, presque démesuré dans ces paroles, tellement indigné de sa réaction. Watts n'avait pas l'habitude qu'on le rejette. Plutôt que d'être outrancier, il décida de jouer son rôle préféré - les sad puppy eyes. Il tapota le torchon sur sa lèvre, l'air triste et haussant les épaules. " Ok, then." dit-il en retroussant le nez de dépit. Toutefois, ce n'était qu'une ruse pour mieux l'amadouer et la surprendre plus tard. Il tapota ses genoux pour qu'elle revienne se placer sur ceux-ci. Las, il déposa sa tête sur son épaule, qu'il embrassa doucement. Si Madd faisait un semblant attention à ce qu'il faisait, ses mains se glissaient très progressivement sur ses jambes. Surtout, elle pouvait sentir la bosse proéminente sous son jean. Leo, l'air mignon, réclama quelques baisers pour se consoler. " Can I get at least kisses or are you going to give me the cold shoulder all night?" s'enquit-il, jouant de ses yeux les plus accablés. Mine de rien, il avait l'impression que son plan marchait à merveille. Doucement mais sûrement, l’œil rusé. Car sa main s'aventurait discrètement vers le point faible de Madd - là où il savait qu'elle allait flancher s'il atteignait l'endroit sans être soupçonné. Il prétendit lui caresser la hanche en cherchant ses bras, ronronnant tel un chat entre ses douces épaules. L'ingénieux prit quand même le temps d'apprécier ce moment. De tels moments qui se multipliaient depuis quelques temps. Plus de tendresse entre eux, alors qu'avant, ils passaient directement au fait et se séparaient rapidement. Sans vraiment de réponses au pourquoi du comment, il se plaisait entre ses bras, même si cet instant précis, son esprit l'emmenait vers une rencontre fortuite qui avait ravit son weekend. Il s'en voulait un peu d'y penser mais il ne pouvait s'en empêcher. Ses yeux se rouvrirent et il déposa un baiser sur son épaule, frottant sa joue contre celle-ci.
Ce moment précieux ne le fit pourtant pas flanché vers son but ultime. Sa main reprit la direction de ses cuisses. Subtilement, il se dirigea sur le vieux jean, glissant sa main entre les longues jambes de sa belle rousse. L'homme ne put s'empêcher s'esquisser un sourire effronté. Wilson tourna ses yeux vers lui et d'un air cette fois innocent, il effleura son entrejambe en soutenant son regard. Putain d'indécent.

_________________


Why do you try to save me? This fate is well deserved, I only make things worse ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Madd Wilson

messages : 649
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 800
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

reckless boy (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: reckless boy (m/l) reckless boy (m/l) EmptySam 16 Nov - 22:47



“ Call me what you want, when you want, if you want (want)
And you can call me names if you call me up (call me up) ”
xxx
(@Leo Watts - November '19)



Si Madd prenait toujours soin de Leo, quitte à rester ici et lachr tout le reste. Elle avait décidé que ce soir, ce ne serait pas si simple. Qu’il assume ses conneries, ou quelque chose dans le genre. Peu importe le statut qu’elle avait auprès de lui –ou sa réputation pour ce qu’il en était- madd avait une fierté qui la retenait parfois. Fierté qui, ce soir, s’imposait. Il avait bien eu l’intention de se faire plaisir avec une autre… Et l’idée de n’être qu’un foutu morceau de remplacement l’irritait passablement. Elle savait que Leo avait une vie sexuelle libre, et plutôt variée, mais lorsqu’il venait la voir, c’était pour elle, juste pour elle. « I dare. That’s what I do. » répond-elle en haussant les épaules, comme s’il s’agissait de la réponse la plus logique au monde. Et peut-être qu’elle l’était. C’était bien souvent ce qui démarquait Madd des autres. Elle osait. Elle faisait ce qu’il lui passait par la tête, que ça plaise ou non, peu importe le regard des gens. Elle ne s’embarrassait pas de timidité ou de règles quelconques de bon comportement. Et son comportement avec les mecs ou ses amis n’étaient pas bien différent. Plus encore avec Leo lorsqu’elle avait décidé de l’emmerder ou lui faire comprendre lorsque quelque chose lui déplaisait. Madd or the art to make a point.
Contrairement à ce qu’elle avait imaginé, Leo abandonne la partie rapidement. Ou presque. C’est un regard de chien battu qu’il lui lance. L’un de ceux qui la font en règle générale lever les yeux au ciel avant de céder à n’importe lequel de ses caprices. Pas ce soir. Elle fronce le nez, signe de mécontentement chez la rousse, de le voir utiliser cette arme qu’elle considère comme basse et mesquine. Pourtant, elle s’avance quand même lorsqu’il tapote sur sa cuisse pour lui faire signe d’approcher. Pourquoi pas. Elle reprend sa place de choix, se détendant petit à petit. Plus encore en sentant les lèvres de son meilleur ami sur son épaule. Simple contact qui a toujours eu un effet particulier. De la détente pure. « well… it’s not gonna be easy if i feel you that hard all night » difficile de ne pas la manquer, son érection. Pile entre ses jambes, elle pouvait la sentir à travers son jean. Elle s rapproche, doucement –s’y frotte- glisse l’une de ses mains sur sa joue et dépose un baiser léger sur ses lippes. « see. You got one » elle se moque légèrement, joue avec son état de blessé, et ses quelques caprices de môme charmeur à qui on ne refuse jamais rien. Ils avaient sans doute au moins ça en commun. Et tout le reste.
Madd se laissait endormir par les caresses du môme. Les ronronnements contre son épaule, et ce silence absolument pas gênant qui s’apparentait presque à un véritable cocon. Elle laissait glisser ses mains, sur ses épaules, dans son dos, en essayant –cette fois- d’être délicate et de ne pas le blesser plus que ce qu’il n’était déjà. Un baiser dans son cou, et l’incendiaire redresse subitement la têt en sentant la main de leo s’aventurer sur l’une de ses zones les plus sensibles. « leo ? did you get lost ? » son sourire amusé répondait parfaitement au sien. Il n’était pas perdu. Watts savait parfaitement ce qu’il faisait. Sa propre main glissa de nouveau dans le caleçon de leo, reprit c qu’elle y faisait tout à l’heure alors que ses lèvres venaient frôler les siennes, doucement, la plaie étant encore bien trop fraiche, trop sensible. « that’s what you want ? » un baiser sur sa joue, et sa bouche y reste collée alors qu’elle le sent durcir entre ses doigts. « or… » elle retire une nouvelle fois sa main, se lève mais cette fois, elle joue à un jeu différent. Elle retire ses chaussures, lentement son pull, déboutonne son jean, se retourne en le faisant descendre. Elle se cambre, Madd, lui offre un spectacle qu’il a toujours su apprécier. Le jean à terre, elle se tourne, en sous-vêtements, face à son grand blessé qui n’en avait pas loupé une miette. peau de porcelaine qui n'avait plus vu le soleil californien depuis un bon moment. Teint moins halé... Mais ça allait si bien avec sa chevelure de cheveux et ses yeux clairs. « good enough for you, watts ?  » elle se penche, pose ses mains sur ses cuisses, remontent doucement jusqu’à lui voler un baiser. « are you still in shape or did they really beat the shit out of ya? »

_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 915
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 432
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

reckless boy (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: reckless boy (m/l) reckless boy (m/l) EmptyDim 17 Nov - 0:27

L'arroseur arrosé à son propre jeu. Madd avait ce talent particulier, celui de lui renvoyer la balle quatre fois plus fort pour qu'il se la prenne en pleine tête et qu'il se retrouve sans mot. Il savait jouer mais elle était tout aussi coriace que lui, relevant à chaque fois l'enjeu de quelques crans et le défiant un peu plus, toujours un peu plus. C'était aussi cela qui était terriblement attirant chez elle - she didn't take any of his bullshit. Wilson le connaissait par cœur et elle le lui prouvait à l'instant, jouant l'éternelle innocente et avec ses envies primaires. Leo étouffa un cri de rage lorsqu'un instant, il eut l'impression avoir gagné à ce petit jeu, puis l'instant d'après, il fut arraché de son plaisir divin, qui le laissait sans voix et totalement hypnotisé par ses mains délicates. Puis son petit cinéma commença à dégénérer - l'homme frustré laissa ses yeux défiler sur ses courbes alors qu'elle décidait de le rendre fou. Jusqu'au bout, jusqu'à la dernière minute. Une lingerie délicate sur une peau de porcelaine, un sourire excessivement indécent et un Leo perdu entre l'envie incontrôlable de l'avoir, là, maintenant ou de crier toute sa frustration hors de son corps. La lèvre enflée, les côtes en vrac, l'enfant terrible râla fortement. " I just want you." souffla-t-il, ne trouvant rien d'autre que cela à dire. Parce qu'il ne voulait rien d'autre à cet instant précis. Juste retrouver ses bras, son corps si familier et cette sensation que peu importe ce qu'apportait demain, il aurait toujours Madd Wilson.
L'homme déglutit bruyamment face à cette vue divine. Impossible de rester de marbre, il prit cette fois-ci les yeux qui, cette fois, exprimait toute la luxure qu'elle lui apportait. Ce n'était pas le genre de Leo de supplier mais la situation ne lui laissait pas le choix. " Maddie, please, come here." souffla-t-il, attirant son bras et réprimant une grimace pour qu'elle vienne près de lui. Chaque mouvement était douloureux mais c'était comme s'il était prêt à endurer toute la douleur du monde pour l'avoir. Toujours au bout de ses lèvres, le souffle court de la voir dans cette tenue, Leo l'attira à lui, brûlant pour son contact. Comment pouvait-il cacher son excitation? C'était simplement impossible. Madd le rendait fou de désir. Sachant pertinemment qu'il pouvait l'avoir avec un peu plus de dévouement - car son côté possessif avait juste besoin d'oublier qu'il avait été intéressé cinq minutes par une autre femme qu'elle -  l'homme s'appliqua à caresser son corps, lui assis, elle debout. Amoché comme jamais mais aussi échauffé et fiévreux, Watts laissa ses mains vaquer sur son corps, la température montant petit à petit, sentant ses barrières se baisser progressivement alors qu'elle fermait les yeux sous ses gestes familiers. Dans une longue danse entre les deux, Maddie vint se lover dans ses bras et Leo, n'ayant pas perdu le bénéfice de ses mains expertes, se donna le défi de lui faire oublier ce qu'elle venait d'entendre - non, il voulait que son désir, que son corps, que ses courbes. Malgré la douleur que pouvait lui infliger ses blessures, le jeune blond prit sur lui pour ne pas pester et abandonner à la première difficulté. Il était juste consacré sur le plaisir de sa partenaire tandis que sa main se glissait dans sa lingerie et que déjà, il voyait les yeux de Maddie vriller sous le roulement de ses mains à l'endroit le plus érogène de son corps. " You're so fuckin' beautiful." lui susurra-t-il à l'oreille alors qu'il observait la lèvre inférieure de sa partenaire trembler sous la pression et qu'il appréciait chaque son de plaisir qui sortait de sa bouche. Il ne lui failli que quelques minutes pour qu'elle atteigne l'apogée et qu'elle tremble dans ses bras.
Leo soupira bruyamment, les yeux plaidant son cas et cherchant des arguments factices pour qu'elle s'occupe de lui à son tour. " Think of it as a means to relieve my pain. " la provoqua-t-il, peut être de manière un peu stupide mais l'entendant pouffer de rire à son argumentaire bien vide de sens. " With your mouth?" s'enquit-il, cette fois ci, riant à sa propre idiotie. Ce que les hommes pouvaient être vains lorsque leurs propres intérêts étaient en jeu.

_________________


Why do you try to save me? This fate is well deserved, I only make things worse ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Madd Wilson

messages : 649
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 800
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

reckless boy (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: reckless boy (m/l) reckless boy (m/l) EmptyDim 17 Nov - 17:40



“ Call me what you want, when you want, if you want (want)
And you can call me names if you call me up (call me up) ”
xxx
(@Leo Watts - November '19)



Ses entrevues avec Leo n’étaient qu’une suite de conneries et de jeux. Souvent complètement débiles ou à tendance érotiques. Deux domaines qu’ils connaissaient à merveille. Si son meilleur ami avait commencé avec l’un, elle finissait avec l’autre. Elle le connaissait par cour. Assez en tout cas pour ne pas tomber directement dans son piège et retourner les choses à sa façon. Un effeuillage dans les règles. Pour le laisser bouche bée, et sans doute le torturer encore un peu. Voir ses prunelles briller et son regard l’admirer. Et c’est lorsqu’elle finit sous-vêtements qu’elle entend les mots magiques –et fortement appréciés- dans la bouche de leo. Il semblait subjugué, presque hypnotisé. « good » Egoïstement, Madd voulait que ça reste une constante. Que peu importe c qu’il se passe, leurs engueulades, leurs fréquentations, il continue de la désirer.  Sans doute, de continuer à la vouloir dans sa vie, d’une manière ou d’une autre.
Il n’y avait pas besoin d’être voyant pour savoir ce que leo avait en tête. son regard était lisible pour n’importe qui, plus encore pour elle. La luxure à l’état pure. Elle pouvait y voir tout ce qu’il désirait lui faire, et immédiatement, c’est un sourire malicieux, et plein de promesses, qui s’affichaient sur les lippes de la rouquine. Elle se laisse attraper et guider. Elle le voyait grimacer à chaque mouvement, la douleur bien présente. Et pendant un instant, elle regrette de ne pas avoir eu la présence d’esprit de lui filer quelques antidouleurs. Debout devant lui, le front du blond contre son ventre, elle laisse ses doigts glisser dans ses mèches, à juste profiter du mouvement. Elle frissonnait légèrement, à cause de la fraicheur de la pièce, mais le contact de sa peau aidait à rester dans cette tenue. Les caresses de son meilleur ami avaient l’effet escompté. Elle se détendait complètement. Les paupières closes, elle finit par retrouver sa place contre lui, la tête dans le creux de son cou. Elle se foutait du silence, il avait réussi à la mettre sur pause. Y’avait plus que la sensation de ses doigts qui descendaient dans sa lingerie. Un soupir qui s’échappe alors qu’elle ondule doucement sur ses doigts. « keep going » qu’elle murmure en frolant ses lèvres, soupirant de plaisir. Lees gémissements, elle venait les étouffer sur son épaule, haletante, et le corps tremblant.
Elle ne peut réprimer un rire, à peine remise de ses émotions. « with my mouth… i see…» elle redresse légèrement la tête, bougeant doucement son basin sur la bosse proéminente qu’il y avait encore dans le jean de leo. « you know it’s not some venom i could suck up to relieve you? » elle l’embrasse pourtant dans le cou, avec délicatesse sur ses lèvres pour ne pas plus lui faire mal. Elle se lève, mais cette fois pas pour le torturer ou lui faire un autre chaud. A part tout enlever, elle ne pouvait plus lui montrer grand-chose d’autre. Et ça… elle le laisserait faire. Les mains sur son jean, elle le baisse d’un coup, sans le quitter du regard, avant de faire de même avec son boxer. Placée entre ses jambes, elle se met à genoux. Et ce n’était jamais pour prier que la môme était dans cette position. « but since you were so dedicated… » sourire qui voulait tout dire sur le coin des lippes, elles trouvent rapidement la virilité gonflée de son meilleur ami.

Si l’exercice pouvait en dégouter certaines, ça n’avait être madd, au contraire. Tant qu’elle le décidait. Et rien que pour les soupirs et gémissements que laissaient échapper leo, elle savait qu’elle recommencerait. Ni la première, ni la dernière fois. Mouvements doux ou plus appuyés, elle se délectait de chaque sensation, chaque contraction, chaque son.
Après quelques instants, la môme relève la tête, le regard exprimant la plus simple des luxures, et surtout, son envie d’en avoir plus. Parce qu’elle savait qu’il était à deux doigts de tout lacher. « hold on » qu’elle murmure en se remettant sur ses pieds, les genoux un peu douloureux. « i want you, now. Can you do that ? » une question qui visait ses blessures, et la douleur, mais vu son regard, elle se disait qu’il avait finalement –quasiment- oublié sa douleur.

_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 915
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 432
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

reckless boy (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: reckless boy (m/l) reckless boy (m/l) EmptyLun 18 Nov - 15:47

Leo Watts avait les mots pour calmer les ardeurs de Maddie - il les avait aussi pour l'enflammer et la faire se sentir magnifique. Il ne s'était jamais caché admirer la plastique de sa partenaire - oh, que non, Madaline Wilson était un spécimen particulier avec sa longue chevelure de feu, ses yeux de biches et ces courbes à se damner. L'un comme l'autre n'avait jamais pu, jusqu'ici, résister aux tentations, à l'envie de découvrir, redécouvrir sans cesse leurs corps. Parce que c'était physique, il avait besoin de la sentir près de lui - depuis qu'il l'avait retrouvé, il ne voulait plus la lâcher. Les deux adultes entretenaient une relation qui pouvait rendre les gens perplexes - mais ils s'en contentaient, ne voulant pas compliquer la chose, profitant juste des moments passés ensemble pour prendre du plaisir et pour s'amuser.
Sous ses doigts, elle frémissait de plaisir - Leo prenait son pied rien qu'à la regarder. Le souffle court de tant d'excitation, il retint son souffle lorsqu'elle prit enfin le contrôle de ses envies les plus intimes. La chaleur brûlante emplissait ses reins alors que ses mains venaient déboutonner son jean. Le jeune Watts, les yeux fixés sur elle, apprécia chaque sensation, se laissant perdre dans cette étreinte particulièrement érotique. Baissant les yeux sur sa meilleure amie, il glissa sa main sur sa nuque, la caressant doucement, la laissant pourtant faire car, bordel, elle était douée pour le rendre fou de désir. Non loin de l'extase pure, elle se stoppa pourtant et Leo réprima un râle de frustration, voyant bien où elle voulait en venir. A bout de souffle, l'homme amoché grommela quelques paroles avant de l'attirer vers lui. " Yes, I can. But you gotta lead." souffla-t-il, l'invitant d'un signe de tête à l'aider à se lever pour qu'ils se glissent dans le lit de Leo.
De longs mouvements de hanches, Maddie sur lui, une sensation brûlante, un plaisir dantesque les prenant et les faisant frissonner, Leo n'en revenait pas de la beauté de la déesse qui ondulait sur lui. La douleur avait disparu et il ne se concentrait que sur le ravissement qu'ils pouvaient déjà toucher du doigt. Madd venait chercher ses lèvres régulièrement, doucement, l'embrassait avec une tendresse infinie. Et à s'en méprendre, ils finirent par atteindre l'apogée dans le même soupir de délectation, faisant trembler les murs de sa petite chambre. Tandis qu'elle se blottissait dans ses bras, repue et le sourire imposant sur ses douces lèvres, Leo fut pris d'un léger fou rire. " God, damn it, the things you make me do, Maddie." dit-il, manquant de s'étouffer car la douleur reprit le pli sur le plaisir immense ressenti quelques secondes avant. Il écrasa un râle de souffrance, se mordant intensément l'intérieur de la joue mais ne put empêcher une grimace inconfortable. " Can my beautiful nurse give me painkillers and fags, please? " soupira le jeune homme, déposant un baiser sur le haut de son crâne. Il se tortilla pour s'asseoir dans le lit et ses yeux suivirent la jeune femme dans son plus simple appareil sortir de la pièce pour revenir avec un peu d'eau, des cigarettes et une boîte de pilules. Leo s'empressa d'avaler les pilules, engloutissant le verre d'eau sous les yeux encore inquiets de Maddie. " I'm gonna be alright, don't worry." lui dit-il, plantant ses yeux rassurants dans les siens. " If I can fuck you like that, I'll definitely live through this." affirma-t-il, cette fois, riant à ses propres paroles. " Now, come and give me healing kisses." lui ordonna-t-il, la malice dans ses yeux, s'allumant une cigarette après avoir reçu un petit baiser sur ses lèvres. Ils se blottirent tous les deux, silencieux dans les draps qui sentaient le tabac froid et l'homme. Leo ferma les yeux pour apprécier le contact de sa partenaire qui lui caressait doucement le bras.

_________________


Why do you try to save me? This fate is well deserved, I only make things worse ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Madd Wilson

messages : 649
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self
multinicks : ezra
points : 800
age : 24 yo
♡ status : single

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | flag, neal, carter, birdy leo

reckless boy (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: reckless boy (m/l) reckless boy (m/l) EmptyMer 20 Nov - 21:40



“ Call me what you want, when you want, if you want (want)
And you can call me names if you call me up (call me up) ”
xxx
(@Leo Watts - November '19)



Il y avait trois choses que Madd adorait faire en rapport avec Leo : lui faire plaisir, le faire râler et le frustrer. Alors si les trois pouvaient se combiner, c’était un combo gagnant à ses yeux. Elle le connaissait par cœur. Ses réactions, les réflexes de son corps, ses gémissements. Elle savait quand y aller plus fort ou quand prendre son temps.
Sous ses lèvres, il soupire de plaisir. Sous ses doigts qui caressent sa nuque, elle continue. Du moins jusqu’à ce qu’elle ne sente au bord de l’extase. Elle hésite pourtant, un bref instant. Mais le pouce qui passe sur ses propres lèvres, elle se redresse, non sans s’amuse de sa frustration. Ça ne sera que pour mieux finir, qu’elle pense. « exactly how you like it » répond-elle, sourire les lippes en l’aidant à se lever en douceur. Manquerait plus qu’il soit incapable de quoique ce soit à cause de la douleur.  
Il ne leur faut pas longtemps pour atteindre le lit. Moins encore pour que la rouquine se la joue amazone sur son meilleur ami. Les hanches qui ondulent, rythmées par les gémissements grisants du blond. Elle se laisse aller, madd, les yeux un instant fermés pour savourer chaque sensation avec ce corps qu’elle connait sur le bout des doigts. Les paupières de nouveau ouvertes, elle se penche, une fois, deux fois, trois fois, pour récupérer quelques baisers. Et elle se laisse bruler. Vague de chaleur qui ravage tout sur son passage. L palpitant qui s'emballe, les reins embrasés. L'extase sublime et achève. Elle a un sourire à la con sur les lippes. Sourire de l’orgasme qu’il vient de lui filer après une soirée clairement mal barrée. Elle ne s’attendait cependant pas à l’entendre rire autant. Mais elle hausse les épaules, amusée par la réflexion. « nothing you don’t really like » son sourire s’efface rapidement en le voyant grimacer à cause de la douleur. Elle soupire, se rapproche en posant sa main contre sa nuque. « sure » elle se débarrasse des draps pour aller jusque dans la cuisine, récupérer un verre d’eau, des comprimés et son paquet de clopes. Elle ne peut s’empêcher de le fixer alors qu’il s’enfile les anti-douleurs. Et si elle avait sous-estimé ses blessures ? sa douleur ? Si elle avait du l’emmener aux urgences plutôt que s’adonner à leur activité habituelle ? elle était prêt à répliquer que si, justement, elle s’inquiétait, peu importe ce qu’il pouvait bien lui dire. Peu importe l’orgasme qu’il venait de se taper, il grimaçait encore de douleur. Mais à la place, elle éclate de rire à sa réflexion. « what ? i did the all thing » sourire narquois sur les lèvres pour le taquiner. « is that an order, watts ? » sans plus se faire prier, la môme s’approche, dépose ses lèvres sur les siennes avant de lui subtiliser le paquet de clopes. « what about my thank you kisses ? » qu’elle demande, malicieuse. La cigarette allumée, elle s’enfonce un peu plus dans les draps, calée contre leo, sans cesser de le caresser. Si le sexe l’apaisait souvent, elle se rendait compte que ces moments-là avec leo  étaient tout aussi appréciables. Madd n’avait jamais franchement été du genre à s’attarder, avec personne. Par habitude ou parc que ça aurait fini par devenir étrange. Mais avec son meilleur ami, les habitudes changeait, doucement, sans que rien ne soit étrange ou malaisant. « can i stay ? » parce que contrairement à elle, il ne vivait pas seul. Et parce que contrairement à ce que beaucoup pensaient –la môme avait régulièrement besoin d’être rassurée en privée. Et jusqu’à maintenant, à part Lucy, Leo était sans doute l’un des seuls à l’avoir vu sous ce jour.

_________________


   AND SHE'S BOLD
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 915
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 432
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

reckless boy (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: reckless boy (m/l) reckless boy (m/l) EmptyJeu 21 Nov - 19:43

Madd semblait garder son air inquiet, malgré leurs activités indécentes. Leo le remarqua, pouvant lire en elle comme dans un livre ouvert. Madaline Wilson était un petit être exceptionnel qui avait croisé son chemin d'abord à l'école primaire, venant tirer sur les couettes de sa sœur jumelle, June, en guise de besoin d'attention. Ses airs de peste avaient vite été mis à l'épreuve avec le jeune casse-cou qu'était Leo à l'époque. Ils n'avaient pas eu besoin de beaucoup de temps ensemble pour se dire qu'ils étaient amis, puis grandissant un petit peu, premiers amoureux. Leo chérissait ses souvenirs, s'en rappelant alors qu'il la regardait prendre soin de lui d'une façon tendre - tout à fait conscient de la chance qu'il avait de l'avoir à ses côtés, il esquissa un sourire affectueux alors qu'elle ronchonnait, une de ses spécialités ravissantes. Mais il y a tellement de complicité entre les deux qu'ils n'avaient pas besoin de beaucoup de mots ou de longues paroles pour se faire comprendre, ou se comprendre tout simplement. Un geste, un rire, un clin d’œil - à les voir, on aurait pu se demander ce qu'ils avaient ratés, pourquoi ils ne formaient pas un couple et comment ils en étaient arrivés à n'être que des meilleurs amis. Le destin avait son mot à dire dans l'histoire - les mettant sûrement au mauvais moment au mauvais endroit. Parce que s'ils en rigolaient souvent, prétendant que dans vingt ans, divorcés tous les deux, ils décideraient d'habiter ensemble et de se remarier pour finir leurs vies ensemble, ils n'en étaient pas moins sérieux.
Watts, malgré son manque de sentimentalisme flagrant, n'arrivait à se défaire d'elle - cherchant son approbation dans ce qu'il faisait, tournant complètement fou lorsqu'elle osait lui tourner le dos ou l'envoyer balader, lui envoyant des messages réguliers pour vérifier que tout allait bien pour elle, lui déclarant même sans aucune honte qu'il l'aimait. Tout était différent avec elle, elle était sa constante, celle vers qui il se réfugiait. Et en dépit ce qui pourrait se passer dans un futur plutôt proche, il comptait bien la garder près de lui, obstiné à ce qu'elle partage sa vie d'une manière ou d'une autre. Ce qu'il pensait être un crush bête était un amour vrai, sincère pour une jeune femme absolument formidable - qui ne le savait même pas ou qui faisait semblant de ne pas accepter ses flatteries. Lorsqu'elle lui réclama des baisers de remerciement, Leo la chatouilla pour l'embêter puis la laissa se glisser dans ses bras, espérant que le cachet anti-douleurs lui fasse effet rapidement. Leurs aventures charnelles avaient apaisé ses afflictions et le contact de sa douce amie continuait à le bercer dans un sommeil presque déjà profond. Maddie lui demanda si elle pouvait rester et Leo, les yeux à demi-fermés, lui répondit moqueur. " Sure, stalker." sachant pertinemment qu'elle allait le regarder respirer cette nuit pour vérifier qu'il ne soit pas sur le point de décéder de ses blessures. Il resserra son étreinte, déposant un baiser sur son front, ouvrant un œil pour ensuite venir chercher ses lèvres. " That's your thank you kiss." susurra-t-il, le sourire charmeur mais reconnaissant qu'elle s'occupe si bien de lui.


- sujet terminé -

_________________


Why do you try to save me? This fate is well deserved, I only make things worse ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




reckless boy (m/l) Empty
Message· · Sujet: Re: reckless boy (m/l) reckless boy (m/l) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
reckless boy (m/l)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: