AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 There's a stork in our sky.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: There's a stork in our sky. Dim 21 Mar 2010 - 19:39



There's a stork in our sky.
Il y a une cigogne dans notre ciel.



Mon histoire d'amour avec Scott Matthews n'était pas banale. Nous avions passé de nombreuses années dans une relation non-officielle lorsque j'habitais à San Francisco. Je ne voulais pas que notre liaison se sache, je n'étais pas prêt, à l'époque, à assumer mes tendances homosexuelles. Puis, j'avais été en couple avec Maddie, puis avec Darla, puis Scott était revenu dans ma vie en même temps que Darla. En 2009, à mon retour dans Ocean Grove, nous nous étions retrouvés et avions recommencé une relation ensemble - officielle cette fois. Coming-out et tout ce qui allait dans le sens. Finalement, nos voisins et nos amis avaient plutôt bien prit la nouvelle. Je pense que tout le monde s'en moquait bien de savoir ce que nous faisions dans notre lit du moment qu'on ne leur imposait pas. Ce qui était normal, du moins de mon point de vue.
Évidemment, le rêve ne fut pas éternel. Scott me fut infidèle, et cette trahison marqua la fin de notre relation pour plusieurs mois. Aujourd'hui, je me demandais souvent si Scott et moi serions retournés ensemble si nous n'avions pas été touché par des balles en pleine rues. Quoi qu'il en soit, lorsque Scott s'est réveillé en janvier 2010, j'étais officieusement en couple avec le sénateur Gabriel McAllister, qui n'a évidemment pas assumé notre relation lorsqu'elle a été dévoilé au public. En toute honnêteté, je ne fus pas surprit qu'il mette fin à notre liaison - juste déçu.

Lorsque j'avais annoncé à Victoria que j'étais retourné avec Scott, et qu'il venait vivre avec moi au 1666, apple road, elle ne fut même pas étonnée par la nouvelle - toujours persuadée que nous étions faits pour être ensemble. Beaucoup de gens le pensait. Allions-nous trop vite ? Surement. Mais j'avais l'impression de devoir courir après le temps, pour rattraper ces mois que le coma nous avait volé. Revenir vers lui fut la première étape, lui demander de vivre avec moi fut la seconde. Et la troisième ? Les cigognes.

Lorsque j'acceptais mes attirances homosexuelles je dois avouer que je n'avais jamais vraiment pensé aux enfants. Mais maintenant que j'allais sur mes vingt-huit ans, que j'étais convaincu d'avoir trouver l'homme de ma vie, j'entendais dans le creux de mon oreille le métronome des années qui passent. Tout dire vrai, le déclic se fit durant le week-end eu 8 mars 2011. J'étais en train de jardiner lorsque Panamee McCawley poussa la poussette de son petit Oliver devant mes plats de bandes. Nous étions voisins et amis, elle s'arrêta donc volontiers quelques minutes pour discuter avec moi. C'est en voyant son enfant que je compris ce qu'il me manquait aujourd'hui dans ma vie. Les cigognes.


Le 15 mars 2011. Autour de 15h.
Je sortis du taxi en claquant la portière après avoir payé le chauffeur pour la course. Je portais alors mes lunettes de soleil Ray-Ban aviator sur mes yeux puis je rentrais dans le bar-restaurant que Scott m'avait indiqué dans un texto. Vêtu d'un costume couleur taupe, d'une chemise blanche et mon attaché-caisse dans la main, je m'avançais vers un serveur qui m'indiqua où Scott se trouvait. Je repérais alors la table où il était assis et m'avançait vers lui avec un sourire pincé. Je lui fis une bise tendre sur une de ses joues tout en disant : « J'espère que vous ne m'attendez pas depuis longtemps. Il y avait quelques embouteillages... » Je retirais mes lunettes de soleil, puis posais mon regard sur la belle jeune femme qui était assise en face de Scott. J'eus un autre sourire pincé, hésitant à lui tendre ma main pour la saluer - j'avais les paumes complètement moites à cause du stress.
Les choses devenaient concrète. Et j'eus alors envie de pleurer. Ou de sauter partout. Ou de faire les deux. « Je... Euh... Bonjour. Je suis Maât », dis-je à la jeune-femme.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: There's a stork in our sky. Lun 22 Mar 2010 - 20:31




15 Mars 2011 ♣ Farway Place, Miami
TERRASSE D'UN CAFE




Le cuisinier était arrivé en avance. Le rendez-vous avec la mère porteuse était dans les environs de 14 heure 30, 14 heure 45. Mais Scott s'était installé en terrasse peu avant l'heure de la rencontre qui changerait sa vie, qui changerait leur vie à Maât et lui. En attendant que la demoiselle arrive, il commanda un simple diabolo fraise. Il se demanda alors à quoi pouvait bien ressembler cette femme qui porterait leur enfant pendant neuf mois et qui partagerait leur vie pendant cette longue période. Puis il se perdit quelques minutes dans ses pensées et ses souvenirs d'il y a quelques jours.

      ►► 03 Mars 2011. 18H46. En bord de plage, Miami, Floride, USA.

      - Surtout, tu gardes bien tes yeux fermés. D'accord ? Dit Scott à l'homme de sa vie. J'ai une surprise pour toi. Et pas une petite.
      - Ok !
      - Tu triches pas, hein ?
      - Non, non. Je suis juste impatient de savoir ce que tu me caches, c'est tout.
      - Tu ne vas pas tarder à le savoir.

      Scotty sortit des clefs de ses poches et ouvrit la porte qui se trouvait devant lui. Il attrapa la main de son petit ami et amant avant de la refermer derrière lui. Voilà, ils étaient dans la place. Il s'avança un peu plus dans le batiment et se centra dans la salle principal pour que le jeune Blythe ait la meilleure vue possible.

      - Ne bouges pas, je reviens dans deux secondes.

      Le cuisinier partit rapidement en direction de la baie vitrée donnant sur l'ocean et ouvrit appuya sur le bouton pour les ouvrir. Autant montré la belle vue qu'il nous ait donné pour convaincre Maât. Qui pourrait résister à cette vue ? En tout cas pas Scotty qui avait succombé en voyant ce lieu. Il revint alors vers son homme.

      - T'es prêt ? Maât acquiesça.
      Vas-y, tu peux ouvrir les yeux. Il resta aux côtés du jeune Blythe, attendant sa réaction. Je te présente le lieu de mon futur restaurant ! Tadam !! Scotty venait de révéler enfin le secret qu'il gardait depuis un certain temps. Seul, Kristen était au courant de ce fameux projet et le jeune Matthews espèrait que Maât aurait la même réaction qu'elle.

      Retour Au Présent ...


Finalement, le jeune brun fut sorti de ses pensées par l'arrivée de la mère porteuse. Il la regarda premièrement ne sachant pas trop comment réagir. Puis il se leva et l'embrassa en signe de politesse avant de se présenter.

- Enchanté. je suis Scott, Scott Matthews. Mais vu devez déjà le savoir puisque vous êtes venues vers moi. La photo a dû aider. En effet, Scotty, toujours prévoyant, avait envoyé par mail une photo de lui et Maât en indiquant leur nom et prénom avec. Ce fut juste une précaution au cas où. Et il avait bien fait car, perdu dans ses pensées, il n'aurait pas réagi en voyant la jeune femme arrivée.

► 15 Mars 2011. 15H02. Fairway Place, Centre Ville, Miami, Floride, USA.

- J'espère que vous ne m'attendez pas depuis longtemps. Il y avait quelques embouteillages... Scotty le regardait. Il était amusé par son malaise mais en même temps il compatissait. Il savait ce qu'il devait ressentir car lui aussi était passé par là quelques minutes plus tôt. Bien que cela s'était beaucoup moins vu chez le jeune Matthews.
- Ne t'inquiète pas. Lui répondit-il en douceur.
- Je... Euh... Bonjour. Je suis Maât.

Scott attrapa alors la main de Maât. Il s'était assis à côté de lui et tant mieux. Il avait les paumes moites. Le connaissant, le cuisinier s'y était attendu. Il commença alors à lui caresser cette même main avec la deuxième pour le calmer et le réconforter car il paraissait assez tendu et stressé.

- On était juste en train de faire connaissance en discutant chacun de nous en t'attendant. Et on buvait un verre pour patienter.


Dernière édition par Scott Matthews le Dim 2 Mai 2010 - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: There's a stork in our sky. Lun 22 Mar 2010 - 22:09




Tant de choses s'étaient passée depuis son arrivée à Ocean Grove que Lison avait l'impression d'y vivre depuis plus de vingt ans, elle avait beaucoup perdu mais aussi beaucoup gagné. Elle pleurait souvent son amour disparut mais se battait pour faire vivre son association. Depuis peu de temps elle avait abandonné tout ce qui avait un rapport avec la prostitution et la drogue, mais l'alcool faisait encore partie de sa vie, en moins grande quantité qu'avant mais il n'était pas un jour qu'elle passait totalement sobre. Il fallait donc qu'elle change, elle voulait changer, il lui fallait juste la bonne motivation, ce qui la ferait vraiment changer. Pour ça elle n'avait trouvé qu'une solution ... faire un enfant ...
Il y a quelques mois alors, Lison s'inscrivit sur un site pour être mère porteuse, car si elle voulait porter un enfant, elle ne se sentait pas capable de l'élever, elle préférait donc offrir son utérus à une famille qui en avait vraiment besoin, un couple qui le désirait. Elle avait attendu longtemps avant de se décider pour un couple, c'était à elle de choisir ceux à qui elle offrirait la chance d'être parents ; le choix était difficile, chaque couple avait ses arguments, ses difficultés, certains essayaient d'être parents depuis des années sans y parvenir, d'autres commençaient à se faire vieux mais voulaient pouponner et puis il y avait les "couples gay" comme on dit.

Lison s'apprêtait pour sortir, aujourd'hui elle rencontrer ceux qu'elle avait choisit, elle se préparait comme pour un rendez-vous galant, pantalon ? Jupe ? Robe ? Talons hauts ? Chaussures plates ? Chaussures de sport ? Plutôt décontractée ou plutôt femme d'affaire ? Cheveux attachés ou libres ? Elle s'était changée au moins dix fois avant de se décider, une petite robe printanière, avec un gilet léger, des chaussures à talon mais pas trop hauts, un maquillage peu prononcé et les cheveux lui retombant sur les épaules. Elle déposa un baiser sur une photo de Davon puis sortit pour aller en ville.
En arrivant au bar-restaurant elle remis sa robe en place, elle voulait faire bonne impression. Elle remarqua immédiatement Scott Matthews, un des deux parents, elle se mis à sourire et s'approcha de sa table en respirant profondément.
« Enchanté. je suis Scott, Scott Matthews. Mais vu devez déjà le savoir puisque vous êtes venues vers moi. La photo a dû aider. »
« Ravie de vous rencontrer, je suis Lison. » dit-elle en souriant et en prenant place à table. « Je pensais que vous seriez là tous les deux. Il n'est rien arrivé à Maât j'espère. » « Non, non. Il sera juste un peu retard. Il vient de m'envoyer un texto pour me le dire. » Lison fut rassurée en quelques sortes, elle voulait absolument les voir ensembles, savoir comment ils se parlaient, comment ils agissaient l'un envers l'autre. Scott commanda à boire pour les deux, Lison choisit de ne pas prendre d'alcool, peut être pour faire bonne impression ou alors pour se convaincre que l'alcool n'avait plus d'emprise sur elle. Ils commencèrent à échanger un peu, à parler d'un peu de tout et de rien, des résultats des dernières élections, du temps qu'il faisait ces derniers jours, rien de bien concret finalement. Puis le compagnon de Scott arriva en s'excusant. « J'espère que vous ne m'attendez pas depuis longtemps. Il y avait quelques embouteillages... » « Ne t'inquiète pas. » Il avait répondu du tac au tac, cette attitude fit sourire un peu plus Lison, ils l'attendrissaient, on pouvait sentir qu'ils s'aimaient vraiment et c'était un soulagement pour elle, elle savait qu'elle avait fait le bon choix. « Je... Euh... Bonjour. Je suis Maât » Lison lui tendit la main lorsqu'elle vit celle de Maât s'approcher d'elle, ils se serrèrent la main et Lison se présenta à nouveau. « Bonjour, moi c'est Lison. » La tension entre les trois personnes était palpable, et c'était pour le moins normal, leur discussion n'allait pas être banale, leur avenir allait se jouer aujourd'hui et chacun en était conscient.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: There's a stork in our sky. Lun 22 Mar 2010 - 22:33

03 Mars 2011. 18H46. En bord de plage de Miami.
Spoiler:
 
J'en restais bouche bée. Complètement bouchée bée. L'endroit était... « Parfait. Ce lieu est parfait ! » Je fis quelques pas pour aller au centre de la grande salle où se trouverait vraisemblablement les tables. Je fis un tour sur moi-même, mes yeux se posant sur une magnifique vue sur la plage qui jonchait le futur restaurant de Scott. Puis mes yeux se posèrent sur l'homme de ma vie, puis m'avançait vers lui pour l'embrasser tendrement. « Ton restaurant sera parfait ! » C'est alors qu'une idée folle me traversa l'esprit. Je pris le visage de Scott entre mes deux mains puis lui murmurais-je : « Est-ce que tu veux avoir un enfant avec moi ? » Evidemment, je ne lui demandais pas de me faire l'amour, je lui demandais de sauter un nouveau pas avec moi. Avoir un enfant ensuite, grâce à une mère-porteuse ou l'adoption, je ne savais pas encore. Ce dont j'étais sûr, c'est que je voulais que Scott et moi nous fondions une famille.



Le 15 mars 2011. Autour de 15h.
« Je... Euh... Bonjour. Je suis Maât.
- On était juste en train de faire connaissance en discutant chacun de nous en t'attendant. Et on buvait un verre pour patienter.
- Bonjour, moi c'est Lison. »
Je fis un large sourire en entendant son prénom, puis lui serrais la main malgré ma paume moite. Elle était belle et avait l'air vraiment agréable. J'étais soulagé : nous avions fait le bon choix.
« J'imagine que ça doit vous faire bizarre... » dis-je, sans savoir vraiment par où commencer. Je lui fis un sourire. « Alors dites-nous Lison... Pourquoi vouloir être mère porteuse ? » Certes, c'était une question indiscrète mais j'étais curieux de savoir pourquoi.

Heureusement que Scott était à mes côtés, à me tenir la main pour me rassurer. J'avais vraiment de la chance de l'avoir avec moi, j'étais complètement angoissé dans cette situation et j'avais maintenant peur que ça fasse mauvaise impression devant notre "peut-être-future-mère-porteuse". Elle risquait de me voir comme un stressé de la vie, angoissé et donc sans stabilité psychologique. Je ne voulais pas faire tout foirer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: There's a stork in our sky. Mar 23 Mar 2010 - 20:42




15 Mars 2011 ♣ Farway Place, Miami
TERRASSE D'UN CAFE



      ►► 03 Mars 2011. 18H46. En bord de plage, Miami, Floride, USA.

      - Vas-y, tu peux ouvrir les yeux. Il resta aux côtés du jeune Blythe, attendant sa réaction. Je te présente le lieu de mon futur restaurant ! Tadam !! Scotty venait de révéler enfin le secret qu'il gardait depuis un certain temps. Seul, Kristen était au courant de ce fameux projet et le jeune Matthews espèrait que Maât aurait la même réaction qu'elle.
      - Parfait. Ce lieu est parfait !
      - C'est vrai ? Demanda-t-il alors que son homme se déplaçait dans le local donnant une sublime vue sur la mer. C'était un emplacement de rêve et Scotty ne l'avait pas laissé passer. Il était concentré sur cette vision paradisiaque qu'il avait sous les yeux lorsque Maât se posa devant lui pour ensuite l'embrasser.
      - Ton restaurant sera parfait !

      Maât aimait. Il était convaincu et c'était bien évidement le plus important pour Scott car ce restaurant était son projet et son futur professionnel. Il espérait ainsi pouvoir faire ce qu'il avait toujours eut envie de faire : construire son restaurant, le faire grimper, lui donner une excellente réputation. Ainsi son rêve de carrière serait comblé et sa vie professionnelle réussie.

      - Est-ce que tu veux avoir un enfant avec moi ? Murmura-t-il alors que le jeune Blythe venait de prendre le visage du cuisinier entre ces deux main comme pour attirer son attention et lui montrer que ce qu'il avait à dire n'était pas une chose à prendre à la légère. Scotty resta bouche-bée. Jamais il ne se serait attendu à entendre une telle proposition, surtout venant de Maât car jamais il n'aurait cru qu'il serait prêt à être père. Mais apparement, il était prêt et sûr de lui. Une seule réponse pouvait donc sortir...
      - Oui !! Oui, oui, oui et encore oui ! Il l'embrassa langoureusement et passionnement avant de rajouter un : Je t'aime tellement...

      Retour Au Présent ...


- Je... Euh... Bonjour. Je suis Maât.
- On était juste en train de faire connaissance en discutant chacun de nous en t'attendant. Et on buvait un verre pour patienter.
- Bonjour, moi c'est Lison.

Tour à tour, Scotty déposa son regard sur Maât puis sur Lison lorsqu'elle se présenta à son homme. Certes, il ne semblait pas à l'aise. Mais le jeune Matthews le trouvait particulièrement bien vu les circonstances. Enfin, bien dans la mesure où cette fois-ci le présentateur ne contrôlait plus rien et que cela devait le démanger. Scott le connaissait très bien, il savait donc à quoi s'attendre.

- J'imagine que ça doit vous faire bizarre... Le visage du jeune cuisinier se tourna vers son amant éternel. Il l'observa. Alors dites-nous Lison... Pourquoi vouloir être mère porteuse ?
- Tu étais peut-être en retard. Mais on ne peut pas dire que n'a pas vite rattrapé le temps perdu. Scotty donna un léger coup de pied à Maât. Laisse-la un peu. Tu viens juste d'arriver.


Dernière édition par Scott Matthews le Dim 2 Mai 2010 - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: There's a stork in our sky. Jeu 1 Avr 2010 - 19:45




Lison ne savait pas par où commencer, elle regarda Maât s'installer et ne fut pas surprise de sa question, elle s'y attendait, elle s'y préparait et même si elle avait répété toute une tirade qu'il lui aurait été facile de réciter, elle se trouva sans voix face au jeune couple. Elle ne put que sourire. Par chance Scott lui permis de reprendre son souffle et de ne pas perdre la face. Elle ne savait pas comment elle devait se tenir, elle qui avait appris les convenances très jeunes se trouvait alors démunie. Devait-elle croiser les bras ? Non cela pourrait être pris pour de la lassitude et elle n'était pas lasse, elle ne devait pas poser les coudes sur la table ... souvenir des nombreuses fois où son père l'avait reprise, les bonnes manières ! Finalement elle posa les mains sur la table et les serra, elle sentit alors son alliance. Elle pris une profonde inspiration, elle sentait sa force, son amour, comme s'il était à côté d'elle, comme s'il venait de mettre ses mains sur ses épaules en lui disant que tout irait bien. Elle eut pour réflexe de fermer les yeux et sourire de plus belle puis elle les ré-ouvrit et regarda Maât et Scott. « Ce n'est pas quelque chose que l'on fait sur un coup de tête, je comprends que vous vous posiez des questions. » Elle marqua une légère pause avant de reprendre, beaucoup plus confiance. « Si j'ai choisis d'être mère porteuse c'est parce que je veux offrir cette chance à ceux qui ne le peuvent pas. Mon époux est décédé il y a un peu plus d'un an maintenant, nous n'avons pas eût d'enfants. » Lison ne voulait pas les ennuyer en parlant du décès tragique de celui qu'elle considérait comme son âme-sœur, ils n'avaient pas besoin de savoir qu'il était mort le jour même de leur mariage, ils n'avaient pas besoin de savoir que le plus beau jour de sa vie avait aussi signé sa descente aux enfers, non ils n'avaient pas besoin de le savoir. « Tout ce que je veux c'est donner de la joie à ceux qui le méritent et vous m'avez semblé être ceux qui le méritent le plus. » Elle était sincère, elle observait chacun de leurs mouvements, ils s'aimaient c'était indéniable ; elle aussi avait aimé de cette façon, elle aussi souriait toute la journée rien qu'en pensant au soir sachant qu'il serait là, qu'il rentrerait et qu'ils pourraient être ensemble. « Mais j'ai encore quelques questions à vous poser, votre fiche était très belle mais j'aimerai vous connaître un peu plus si cela ne vous dérange pas. » Elle qui avait créé sa propre association, qui avait réussit à arrêter la drogue grâce à ses amis et qui avait quitté le monde la prostitution, reprenait une vie normale ; malgré cela elle semblait toujours aussi pure, aussi douce et aussi belle, comme si rien ne l'avait jamais frappé, comme si sa vie avait toujours était belle et qu'elle avait eut tout ce que son esprit désirait. Qui aurait put imaginer les déserts qu'elle avait traversée, la détresse qui résidait encore parfois dans son cœur ? « Depuis combien de temps vous connaissez vous ? Avez-vous déjà gardé des enfants ? Avez vous pris des cours ou lu des livres sur la parentalité ? Je sais que certains disent que tout s'apprend sur le tas, qu'en voyant la chair de sa chair on ne peut que tout comprendre. Mais je ne veux pas que votre enfant soit malheureux, je veux qu'il grandisse entouré de personnes qui l'aimeront et le soutiendront quoi qu'il arrive. » Le fait de "donner" cet enfant n'était pas anodin, elle ne pourrait jamais être mère, du moins c'était in-envisageable pour elle en ce moment, il fallait donc comprendre que cet enfant serait surement le seul qu'elle aurait jamais, elle s'inquiétait donc pour lui.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: There's a stork in our sky. Ven 2 Avr 2010 - 21:29


« J'imagine que ça doit vous faire bizarre... dis-je, sans savoir vraiment par où commencer. Je lui fis un sourire. Alors dites-nous Lison... Pourquoi vouloir être mère porteuse ?
- Tu étais peut-être en retard. Mais on ne peut pas dire que n'a pas vite rattrapé le temps perdu, me dit Scotty me donnant un léger coup de pied. Laisse-la un peu. Tu viens juste d'arriver. »
Je tournais la tête vers lui, l'air presque outré. En réalité, je n'étais pas fâché - la situation me faisait plutôt rire.

Je notais rapidement que Lison avait simplement posé ses mains en face d'elle, et non pas croisé ses bras ou pire encore : mettre ses coudes sur la table. J'avais été élevé par un père "de la vieille école" et ce genre de choses étaient donc très importantes pour moi. Toutefois, je devais avouer que ce n'était pas pour cette raison que je comptais donner une éducation aussi strict à mon enfant-à-venir. Je trouvais que ce n'était pas la bonne solution pour l'épanouissement d'un enfant. Une éducation juste, mais pas stricte qui serait trop embrigadée dans les traditions et les règles de la vieille-école. C'était ainsi que je voulais élevé mon enfant. Mais je devais avouer que j'appréciais de voir que Lison était de ceux qui savaient se tenir à table. Un bon point pour elle : nous avions à faire à une femme délicate et donc surement très responsable. Cette constatation me rassurait pour la suite.

« Ce n'est pas quelque chose que l'on fait sur un coup de tête, je comprends que vous vous posiez des questions. Si j'ai choisis d'être mère porteuse c'est parce que je veux offrir cette chance à ceux qui ne le peuvent pas. Mon époux est décédé il y a un peu plus d'un an maintenant, nous n'avons pas eût d'enfants.
- Toutes mes condoléances... » lui dis-je simplement en réponse à cette révélation. J'étais quelqu'un de curieux, je mourrais donc d'envie de lui demander dans quelles circonstances son époux était décédé. Mais je savais bien qu'une telle question me vaudrait un autre coup de pied de la part de Scott. Quoi qu'il en soit, je ne pouvais pas imaginer perdre mon Scotty. Je ne pouvais donc pas imaginer un seul instant les épreuves par lesquelles Lison avait dû passer.

« Mais j'ai encore quelques questions à vous poser, votre fiche était très belle mais j'aimerai vous connaître un peu plus si cela ne vous dérange pas. » Je lui fis un signe de la main, comme pour l'inciter à nous poser toutes les questions qui lui passaient par la tête. Je n'avais rien à cacher (Ah oui Maât ? Allons, tous les résidents d'Ocean Grove ont quelque chose à cacher) l'idée de me retrouver sous un flot de questions, parfois très personnelles, ne me dérangeait donc pas le moins du monde. Je trouvais au contraire cela très légitime.
J'écoutais toutes les questions formulées par Lison, avec un sourire amusée. Elle prenait les choses très au sérieux, j'appréciais ça. « Depuis combien de temps vous connaissez vous ? Avez-vous déjà gardé des enfants ? Avez vous pris des cours ou lu des livres sur la parentalité ? Je sais que certains disent que tout s'apprend sur le tas, qu'en voyant la chair de sa chair on ne peut que tout comprendre. Mais je ne veux pas que votre enfant soit malheureux, je veux qu'il grandisse entouré de personnes qui l'aimeront et le soutiendront quoi qu'il arrive. »
Je tournais la tête vers Scott qui m'inviter à commencer les réponses. « Alors. Je vous préviens Lison, nous avons eu une relation assez... "épisodique" si on peut dire. Scott et moi-même nous connaissons depuis 2005. Nous sommes sortis ensemble jusqu'en décembre 2006 si mes souvenirs sont bons. » Je me tournais vers mon petit-ami qui approuva d'un autre signe de la tête. « J'ai ensuite était en couple pendant un an avec une femme avec qui je me suis fiancée. Nous devions avoir un enfant mais elle l'a perdu des suites d'un accident de la voiture, qui l'a grièvement blessée. Elle est restée plusieurs mois dans le coma puis elle est en morte. Scott et moi sommes ensuite revenus ensemble en décembre 2008 pour notre plus grand bonheur. Mais un an plus tard, en janvier 2010 Scott a été victime d'une balle perdue en plein centre de Miami. Il a fait un coma d'un an. Depuis qu'il s'est réveillé nous avons réalisé que toutes ses épreuves nous amenées à la même conclusion : notre désir de vivre ensemble et de fonder une famille. Voilà pourquoi Scott est venu habiter avec moi et pourquoi nous avons décidé d'avoir un enfant. » Tout en formulant cette réponse, j'eus peur que Lison n'en tire qu'une seule conclusion : que nous étions un couple complètement instable, et que dans quelques mois, nous ne serions plus vraiment ensemble. Elle aurait sans doute raison de penser ça mais je ne savais pas vraiment comment lui expliquer que je sentais que cette fois était la bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: There's a stork in our sky. Dim 2 Mai 2010 - 12:54




15 Mars 2011 ♣ Farway Place, Miami
TERRASSE D'UN CAFE




La perte d'un être cher était toujours difficile que se soit un père, un frère ou encore un mari. Lison avait connu cette situation tout comme moi je l'avais eut avec mon père. C'était des moments de souffrance intenses à traverser. Mais pour ma part, je pense que perdre l'être, la personne que l'on aime éperdument était bien plus difficile et compliqué. Je ne me voyais vivre aujourd'hui sans Maât. J'étais amoureux, je le voulais que pour moi. Alors le perdre serait un vrai désastre pour moi et mon coeur qui ne pourrait le supporter. Déjà que notre séparation avait failli me tuer, je n'imagine même pas ce que pourrait me faire une perte aussi importante. Mieux valait ne pas y penser ou sinon les larmes me viendrait aux yeux.

- Mais j'ai encore quelques questions à vous poser, votre fiche était très belle mais j'aimerai vous connaître un peu plus si cela ne vous dérange pas. Depuis combien de temps vous connaissez vous ? Avez-vous déjà gardé des enfants ? Avez vous pris des cours ou lu des livres sur la parentalité ? Je sais que certains disent que tout s'apprend sur le tas, qu'en voyant la chair de sa chair on ne peut que tout comprendre. Mais je ne veux pas que votre enfant soit malheureux, je veux qu'il grandisse entouré de personnes qui l'aimeront et le soutiendront quoi qu'il arrive.

Bien entendu, je m'étais attendu à ce genre de paroles. Lison n'allait pas simplement ne faire confiance sans en savoir plus sur chacun de nous et notre couple en particulier. Certes, ça n'avait aps été la joie du début jusqu'à aujourd'hui. Mais avec Maât nous avions quand même réussi à nous retrouver et c'était pour moi le plus important. Plus jamais, je ne le quitterai. Plus jamais, je ne le tromperai. Et pous toujours, je l'aimerai. L'homme de ma vie se tourna alors vers moi. Avec un grand sourire et une main qui se déposa sur sa cuisse, je lui fis signe de répondre aux différentes questions de notre "peut-être" futur mère porteuse.

- Alors. Je vous préviens Lison, nous avons eu une relation assez... "épisodique" si on peut dire. Scott et moi-même nous connaissons depuis 2005. Nous sommes sortis ensemble jusqu'en décembre 2006 si mes souvenirs sont bons.
Il avait tou bon jusque là. Je lui fis un autre signe de tête. J'ai ensuite était en couple pendant un an avec une femme avec qui je me suis fiancée. Nous devions avoir un enfant mais elle l'a perdu des suites d'un accident de la voiture, qui l'a grièvement blessée. Elle est restée plusieurs mois dans le coma puis elle est en morte. Scott et moi sommes ensuite revenus ensemble en décembre 2008 pour notre plus grand bonheur. Mais un an plus tard, en janvier 2010 Scott a été victime d'une balle perdue en plein centre de Miami. Il a fait un coma d'un an. Depuis qu'il s'est réveillé nous avons réalisé que toutes ses épreuves nous amenées à la même conclusion : notre désir de vivre ensemble et de fonder une famille. Voilà pourquoi Scott est venu habiter avec moi et pourquoi nous avons décidé d'avoir un enfant.

Tout était parfaitement expliqué. Bien qu'il est ommis de citer une rupture provoqué par moi-même et mon infidélité. Il en avait peut-être fait exprès, je n'en savais rien. Mais si Lison l'apprenait tôt ou tard peut-être changerait-elle d'avis. Nous devions lui dire la vérité pour que les choses soient au moins mises au clair avant que tout ne commence et que nous soyons plus que déçu si en cour de route, la jeune femme décidait de tout abandonner.

- On s'est aussi séparé en septembre 2009. Je l'avais trompé et il... Enfin je... Voilà. J'étais mal à l'aise sur la fin. Je décidais donc je changeais de sujet, tout en fixant, de mes yeux bleus, Lison assise en face de moi. Je sais que ça n'inspire pas confiance. Mais, aujourd'hui, je sais une chose et j'en suis sûr : j'aime Maât. Je l'ai toujours aimé même pendant tous ces rebondissements. Il n'était peut-être pas présent pour moi mais mon amour pour lui n'a fait que grandir. Et aujourd'hui, je peux enfin dire que ma vie sans lui ne veut plus rien dire. Je veux être avec lui, je veux fonder une famille car je sais que Maât est ma personne, ma moitié, mon âme soeur. On a peut-être traversé beaucoup de mauvaises passes. Mais peut-être était-ce simplement pour ne retrouver ici, aujourd'hui, avec vous ? Je finis par tourner mon regard vers Maât alors que je lui caressais délicatement la cuisse avec ma main. J'avais été sincère et je voulais que lui aussi le comprenne. Je ne me voyais pas avec un autre que lui. Je le regardais amoureusement avant de déposer un simple baiser sur ses lèvres et de revenir à notre conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: There's a stork in our sky.

Revenir en haut Aller en bas
 

There's a stork in our sky.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Fairway Place-