hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 just leave it if you don't mean it — (watts)

Aller en bas 
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyJeu 14 Nov - 21:11


Windmont Bay, Friday 8:30pm Une semaine s’était écoulée depuis qu’Ashes avait fait la connaissance de Leo Watts. Une longue semaine, mais une semaine nécessaire vu la teneur de leurs derniers échanges. La première soirée qu’ils avaient passée en tête à tête avait été intense, chargée en électricité, d’une tension qu’ils avaient en partie laisser exploser sur le siège arrière de la voiture de Watts, mais sans s’en débarrasser tout à fait. Et lorsqu’une plaisanterie de Leo avait déplu à Ashes, cela lui avait suffi pour se laisser emporter. Il était indéniable qu’il avait cherché à ce que la prophétie qu’il s’était formulée en se rapprochant de Watts se réalise, que tous ses préjugés se révèlent être fondés. C’aurait été plus simple et étrangement rassurant, une manière de ne pas avoir à réconcilier le vieux monde d’Ashes avec ce nouvel environnement dans lequel Watts pouvait semer le chaos selon son bon vouloir. Mieux valait l’orage des premiers jours que le cyclone de longs mois d’incompréhension. Ashes en était persuadé, Watts n’était pas fait pour lui, et réciproquement. Que partageaient-ils après tout en dehors de leur attirance mutuelle et de leurs talents pour se contorsionner à l’arrière d’une voiture ? Nothing. Ashes avait mené une vie simple et protégée, Watts était doute alcoolique depuis l’âge de trois ans. Ashes ne connaissait que le confort de maisons modernes et bien entretenues, celle de Watts s’apparentait plus à une voiture qu’à une maison. Ashes faisait ses courses alimentaires dans des magasins bio – Watts était probablement cannibale. Et que dire de leurs états d’esprit si différents, de leurs trajectoires parallèles. Comment faire pour se retrouver à mi-chemin quand on n’était pas sur la même route ? Ashes ne voulait plus être celui qui cèderait à tout, accepterait tout sans broncher parce que l’autre ne pouvait pas abandonner ses positions, mais dans le coin de sa tête, une petite voix méfiante l’avertissait des intentions de Watts, de son manque de constance, de sa fougue éphémère. Ils n’avaient rien en commun.


So why do I wanna fuck him so bad it hurts every single one of my bones?
se demandait Ashes, le dos appuyé contre le mur de la petite bâtisse sur le bord de la plage. La nuit était tombée depuis longtemps sur Windmont Bay et malgré l’heure encore précoce, il semblait que tous les habitants de la petite ville s’étaient réfugiés chez eux pour fuir le froid dévorant qui avait accompagné le coucher du soleil. La plage était de surcroit balayée par une légère brise qui pénétrait toutes les couches des vêtements sous lesquels les plus audacieux qui avaient osé braver le froid s’étaient enfouis. Ainsi Ashes pouvait-il sentir le vent s’accrocher à sa peau à chaque rafale. Il s’était pourtant abrité contre le mur de l’école de voile en espérant que cela lui permettrait de se protéger des assauts de la brise, mais cela s’était avéré infructueux pour le moment, et il regrettait presque d’être ressorti pour attendre Watts. Il avait eu le temps de s’habituer à la chaleur de l’intérieur, surtout que l’école était remplie de monde. L’un des moniteurs, qui était un temps sorti avec l’une des sœurs d’Ashes, y organisait ses trente ans, et il avait invité à peu près toutes les personnes qui se trouvaient dans son répertoire. La musique de la fête se faisait entendre de l’extérieur, de même que des rires et des cris hilares, preuve que tout le monde s’y amusait. L’ainé des Hendrickx s’y serait sans doute amusé aussi si Watts était là, mais en tout état de cause, il s’y était ennuyé jusqu’à présent. Les yeux rivés sur son téléphone, Ashes faisait défiler la liste de leurs messages et relisait leurs échanges en l’attendant, s’arrêtant surtout sur cette photo qu’il n’avait pas sollicitée mais qu’il s’était empressé de sauvegarder. We have nothing in common se forçait-il à réciter pour se détacher de Watts avec plus de facilité.

Un bruit de pas lui fit tourner la tête. Il sonda la nuit du regard et finit par deviner les contours de la silhouette de Watts qu’il avait gravée dans sa mémoire depuis ce soir où Watts s’était approché de lui pour déposer un baiser enflammé sur ses lèvres. « Hey. » le salua-t-il en rangeant son téléphone dans la poche de son manteau. Au fur et à mesure que Watts s’avançait vers Ashes, sa silhouette s’éclaircissait à la lumière qui émanait de l’école de voile et très vite, les traits de Watts étaient aussi clairs qu’en plein jour. Ashes avait été prévenu mais apercevoir le visage balafré de Watts lui causa malgré tout un choc auquel il n’était pas prêt. Leo avait un coquard bien visible, et un examen plus complet du visage de celui-ci lui permit de déceler une coupure sur sa lèvre. Incapable de réprimer une inquiétude sincère quoique mal placée, Ashes prit doucement le visage de Watts entre les mains et fronça les sourcils. « What the fuck is wrong with people ? » Ashes soupira en sentant toute sa résolve l’abandonner face au visage blesse de son imbécile. « And what the fuck is wrong with you, honestly. » C’était peut-être là le plus gros mystère, celui qu’il ne pourrait jamais percer. Watts avait quelque chose de perdu qui intriguait Ashes plus que tout le reste et rendait ses inquiétudes et ses réserves caduques.

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyJeu 14 Nov - 22:15



“ I can't tell what you're thinkin'
Please tell me what you're thinkin' ”
xxx
(@Ashes Hendrickx - November '19)

Sa gueule de mannequin et son sourire étriqué avaient peut-être eu raison de son bon sens - ou du peu qu'il possédait. Leo avait passé sa semaine à tourner, tel un lion en cage, consultant son téléphone dès qu'il en avait l'occasion, relisant les conversations stupides qu'ils avaient pu avoir, zoomant sur les photos scandaleuses qu'il avait reçu et riant seul à ses propres conneries - et à celle d'Ashes. Leo ne s'en méprenait pas - l'apparition soudaine d'Hendrickx dans sa vie pouvait être comparé à un feu d'artifices gone wrong; finissant en feu de forêt dévorant tout sur son passage et rasant tous ses principes installés depuis des années maintenant. Watts n'avait pas réussi à l'éteindre, l'étouffant régulièrement de raisons pour laquelle il ne devait pas le revoir mais repensant sans cesse à ses mains sur sa peau et surtout le faisant vriller à la première remarque déplacée d'un idiot lorsque Ashes n'avait pas daigné lui répondre.
---
S'il arborait ce soir un bel œil au beurre noir, il ne s'en inquiétait pas tant que ça. Englouti par ce sentiment de ne plus pouvoir rien contrôler, il avait accepté avec grande appréhension ce "rendez-vous" à cette fête. Ashes Hendrickx was already ruining his life se murmura-t-il alors qu'il apercevait sa silhouette de géant à quelques mètres de là. Il eut l'envie soudain de faire demi-tour, de tourner les talons, d'oublier son numéro et de faire le mort. Mais c'était plus fort que lui. Plus que physique, l'attraction avait atteint son point de non retour. C'était devenu un besoin - celui de le sentir près de lui, de glisser ses mains dans ses cheveux, de rire à ses bêtises et de l'embrasser jusqu'à ne plus savoir comment respirer normalement. Cette nuit, il y a moins d'une semaine, avait chamboulé ce en quoi il croyait le plus - son indépendance, cette liberté sereine de n'appartenir à personne et de faire ce qu'il voulait lorsqu'il le voulait.

" Hey." glissa-t-il alors que le regard d'Ashes se posait sur lui et que déjà ses mains venaient se poser autour de son visage, vérifiant son état, laissant le feu dans ses reins se réveiller dès qu'il sentit ce contact. Dear God help me. Leo lui offrit un sourire sûr de lui tandis qu'il tentait de ne pas le plaquer contre le mur pour l'embrasser. " Can't give you all of my secrets at once, Hendrickx." souffla-t-il, le clin d’œil facile mais s'extirpant de son emprise, ayant comme fausse excuse de chercher son paquet de cigarettes, la main fébrile et les frissons parcourant sa colonne vertébrale. Il cacha un peu plus son cou dans son manteau, pensant qu'il faisait sacrément froid dans ce bordel de pays. Ses yeux se reposèrent sur Ashes momentanément. " See? I'm still pretty." insinua-t-il, levant son sourcil impertinent et se mordant la langue. La bouffée de nicotine eut raison de ses palpitations ambiantes à la vue d'Hendrickx. " So, whose place is that?" s'enquit-il, regardant à l'intérieur pour voir si l'ambiance valait le coup. Toutes ces minutes loin de lui étaient une vraie torture. Leo en souffrait physiquement - l'estomac en vrac, la mâchoire serrée, l’œil vif et électrisé. For fuck's sake, get a hold of yourself. Pourquoi se sentait-il si gêné? Était-ce les flashbacks de leur session érotique à l'arrière de sa voiture? Ou juste le fait qu'il ressemblait à une putain d'image photoshoppé même en réalité? Watts se mordit violemment la lèvre, oubliant un instant que celle-ci était encore en voie de guérison. Cette douleur le réveilla de sa torpeur contemplatrice et agité, il jeta sa clope à terre, sans attendre, savant pertinemment ce qu'il allait faire. Il s'avança soudainement vers Ashes, ne lui laissant qu'un seul choix - annihiler ses lèvres. Leo sentit la surprise d'Hendrickx pendant que ses mains trouvaient déjà leurs places dans ses cheveux et le long de sa nuque. Il fit une pause de quelques micro-secondes, ayant à peine le temps de murmurer " Fuck me, that feels so good."

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyJeu 14 Nov - 23:00

YOU. HAVE. NOTHING. IN. COMMON hurlait Ashes en son for intérieur quand ses mains glacées se posèrent sur les joues si familières de celui qu’il ne connaissait pourtant que depuis si peu de temps. La petite voix dans le coin de sa tête se faisait virulente et pourtant il l’entendait de moins en moins. Well, fuck you Hendrickx, if you gotta fall, at least fall completely. Il en avait bien l’intention, ses yeux clairs dévisageant le visage couvert de marque de Watts comme s’ils avaient le pouvoir de le guérir. Ashes le détestait ce visage parce qu’il ne lui appartenait pas encore et parce qu’il n’avait rien à faire avec lui. Ils étaient étrangers dans leurs pays respectifs, des sans-papiers sans droits de se trouver sur leurs territoires, des nuisances gênantes. Un interlude qui se clôturerait aussi vite qu’il s’était ouvert. Ashes n’avait pas le droit d’espérer plus de quelqu’un qu’il connaissait à peine et méprisait même une semaine plus tôt et pourtant, seul avec lui en plein milieu de la nuit noire de Widmont Bay, il se prenait à vouloir entendre toute la symphonie. Même les morceaux les moins beaux, les passages désaccordés. Les bleus, les coupures, les yeux au beurre noir, Ashes les voulait aussi, ne serait-ce que pour les soigner un peu. C’était égoïste de sa part et inconscient aussi de laisser Watts jouer avec lui comme ça, se moquer de lui. Il allait entrer chez Ashes sans s’essuyer les pieds sur le tapis, ramener sous ses semelles de la boue, des cailloux et des feuilles mortes. Il allait déranger les meubles, les changer de place, faire tomber les tableaux et ouvrir les fenêtres qui laisseraient rentrer la pluie. Alors après son départ, Ashes devrait verrouiller la porte, refermer les fenêtres et nettoyer patiemment, des semaines durant, la maison que Watts aurait pris temps de plaisir à abimer. Peu lui importaient ces craintes à ce moment précis. Il n’y songeait pas vraiment. « You very much are still pretty. » murmura doucement Ashes en caressant d’un air distrait la joue de Watts à l’aide de son pouce. Puis il lui répondit, absorbé par l’odeur de Leo : « My sister’s ex. He’s turning 30, not that there’s anything to celebrate about that… Not gonna lie, the party’s a bit shit and the company’s awful. That is, until just now. » Watts, sans qu’Ashes s’en soit rendu compte, était désormais si près de lui qu’il lui devint difficile de respirer. Get the fuck out, now – trop tard. Comme un fauve, Watts avait sauté sur Ashes, proie bienveillante et volontaire, dont les bras se déployèrent instinctivement autour des épaules de Watts. Ses épaules sur sûres d’elles, incassables. Prisonniers de leur baiser, les deux hommes avaient suspendu le temps pour quelques moments trop intimes pour être partagés avec le reste de l’univers. Ashes pouvait sentir la coupure de Watts contre sa lèvre, et les deux hommes se retirèrent doucement. « So why d’you fucking stop, you moron ? » demanda Ashes en riant, tirant sur le manteau de Watts pour l’attirer à lui. Il déposa un court baiser sur les lèvres de ce dernier avant de remarquer pensivement : « Wasn’t sure I could kiss you, what with the lip and all. » Puis il ajouta : « I won’t ask what happened or who did that, but you can tell me all about it if you ever feel like it – I’m more than just this banging body you know. » Ashes lui fit un clin d’œil amusé, et glissa ses deux mains dans celles de Watts, pas tant pour les réchauffer que pour partager un petit moment d’intimité simple et sans risques avant de devoir rompre tout cela. « Shall we go in ? I can’t wait to show you around all my very proper, middle-class and repressed friends. » dit Ashes en s’esclaffant, serrant un peu plus les mains froides de Watts comme pour le supplier de refuser de rentrer et de les condamner à l’exil, dans la nuit noire et glaciale de Windmont Bay avec le bruit des vagues et l’écho de la fête pour seules musiques.

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyJeu 14 Nov - 23:43

L'image que Watts cultivait depuis de nombreuses années le cantonnait à des relations sans lendemain, où l'affection n'était que secondaire, ne prenant que rarement le pas sur la lascivité des moments intimes. Avec Hendrickx, il trouvait, sans le vouloir, une nouvelle dimension à ce beau merdier. Une tourmente dangereuse qui s'annonçait, qui gonflait, prête à exploser. Un regard et Ashes brisait tous les remparts du petit effronté, un à un, le laissant à la limite du mutisme. Comme à l'instant où ses lèvres avaient fait chavirés les siennes et qu'il s'accrochait à lui, comme si le monde autour d'eux allait se dérober sous leurs pieds. Quelques compliments plus tôt, un sourire cloche sur son visage d'insolent notoire, des mains qui se glissaient dans les siennes sans qu'il n'en ait une seconde honte d'apprécier ce moment à deux, qui venait emplir le vide intersidéral de ces derniers jours, là où après chaque message, il ne se retenait de sauter dans sa voiture pour débarquer dans sa somptueuse résidence des beaux quartiers.
Grommelant à l'insulte déguisé de son compagnon, Leo leva les yeux innocemment vers la carrure du mannequin. Good god, he's driving me batshit crazy. " I'm stopping, yeah, wouldn't want to get us arrested because we fucked on the pavement in front of your friend's place." dit-il, ironique. Bien sûr qu'il se référait aux messages partagés, dévorés, lus et relus. Il n'irait avouer à personne qu'il avait passé quelques heures à batailler avec ses démons pour ne pas retomber en enfer. Ou était-ce le paradis que lui offrait le beau blond face à lui? Qu'importe, il savait qu'il n'avait pas son mot à dire - il était déjà bien trop tombé dans le piège du mannequin et de son sarcasme piquant. A sa remarque remarquant son état général, Leo, nerveux d'avouer la vraie raison derrière cette bagarre stupide, étouffa un rire. " That lip isn't going to stop me from kissing those stupid lips." affirma-t-il, déterminé à profiter de sa soirée avec le grand blond. Maintenant que la gêne de le retrouver avait presque disparue, ce stupide tract de ne pas savoir quoi dire, il retrouvait enfin son caractère de petit merdeux. Il associa la parole aux gestes et écrasa une fois de plus ses lippes contre les siennes, se faisant presque ... pressant, tandis que ses mains se frayaient un chemin vers leur endroit préféré. (his butt if you're not acquainted with it) Il les claqua soudainement, le regard rempli de défi. " You've got to earn the deets, daddy." Putain d'irrévérencieux.
Hendrickx s'attendait-il à ce qu'ils se tiennent la main toute la soirée? L'envie n'en manquait pas mais sa fierté mal placée l'empêchait certainement de montrer au monde extérieur qu'il en pinçait sérieusement pour ce stupide visage d'apollon. Et pourtant, tout lui paraissait naturel, sa main glissée dans la sienne. Il aurait pu rester là toute la soirée s'il ne faisait pas un froid de chien. " Aren't your friends gonna be afraid that I'll steal their cutlery or some shit like that?" demanda-t-il, pointant du bout du doigt ses marques de guerre. Leo Watts était bien conscient que son visage allait peut-être effrayé les personnes aisées à l'intérieur. Même s'il avait fait un effort en termes de tenue vestimentaire - une chemise noire, un jean un tout petit peu troué - il savait que sur son front était tatoué trailer trash. Cela avait été comme ça toute sa vie. Rien qu'à sa façon de se comporter, de s'exprimer, les gens cernaient son origine sociale. Malgré le fait qu'il avait l'habitude de s'en contrefoutre, bizarrement, ce soir, il était moins à l'aise à l'idée de devoir justifier son enfance, son mode de vie.
" Ok, wait a minute, I didn't say I was finished with you." souffla-t-il, attrapant son bras, le poussant contre le mur et lâchant brusquement ses mains. Damn it, Watts, don't be like that. " Those damn messages ... " commença-t-il, l'embrassant puis laissant sa main descendre le long de sa mâchoire parfaitement sculptée. " ... were fuckin ... " continua-t-il, doucement, prenant le temps d'imprimer l'image d'Ashes, le regard fixé sur ses lèvres, sentant son souffle s'accélérer tandis qu'il s'approchait encore dangereusement. " .. hot." dit-il, ne lui laissant aucun reste que ses mains se glisser là où il les voulait. What if someone saw them? I DO NOT FUCKING CARE. s'écria sa petite voix intérieure. " Oh I see, you haven't forgotten my hands." souffla-t-il, caressant très lentement la fermeture éclair d'Hendrickx, flatté de sentir que l'effet qu'il lui faisait ne s'était pas évanoui durant la semaine. " Ok. Now, we can go." affirma-t-il, remettant en place sa chemise, sa veste et dépoussiérant les quelques poussières factices sur lui. " Can you walk?" demanda-t-il, soulevant ses sourcils fiers et se dirigeant vers la porte, persuadé que non, Ashes ne pourrait marcher normalement ce soir.

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyVen 15 Nov - 12:29

S’il pouvait s’accorder un moment de répit, arrêter de courir tête baissée sans regarder où il allait, Ashes aurait peut-être pu se ressaisir à temps et se soustraire à la faiblesse qui lui faisait plier les genoux dès qu’il se trouvait en compagnie de Watts. C’aurait été de loin la meilleure chose à faire, et pourtant, l’idée même lui était parfaitement étrangère. Surtout là, ses lèvres suspendues à celles de Watts, ses bras enroulés autour de son cou, les mains de l’autre posées sur son postérieur comme d’habitude. Ashes était exactement là où il voulait être, là où il lui semblait devoir être. Pourquoi se serait-il enfui ? « Nah. » ricana-t-il à la question de Watts. Il ajouta en plaisantant : « You should be afraid of them more than anything. WASPs can be awful to people who come to a party dressed like they’re going to the soup kitchen. » Ashes se fichait de la tenue que portait Leo puisque de toute façon, il comptait la lui arracher, avec les dents s’il fallait. Il ne craignait pas non plus que ses amis et leurs connaissances soient particulièrement odieux avec Watts, mais il préférait malgré tout le mettre en garde, ne serait-ce que sur le ton de la plaisanterie. Ashes aurait dû anticiper, et soit prêter une tenue plus soignée à Watts, soit se mettre lui-même à son niveau. Quoiqu’il en soit, ils avaient un peu l’air dépareillé, l’un en chemise et jean, l’autre en chemise et pantalon de smoking. Whatever, Watts was dashing.
Ashes sentit une pression sur son bras alors qu’il était sur le point de conduire Watts à l’intérieur. Le blond se laissa faire, et les lèvres et la main de Leo retrouvèrent rapidement leur place sur le corps d’Ashes, qui tressaillit doucement au contact de Leo. Le souvenir des messages qu’ils avaient échangés et le toucher malhonnête de Watts provoquèrent en lui une onde d’électrochocs qui lui donnèrent la chair de poule. Quoique les deux hommes restent modestes – ils avaient fait bien pire la semaine précédente, et à deux reprises ! – Ashes rit doucement. « Wait until we get to turn them into a reality… » s’amusa-t-il avec la ferme intention de tenir sa promesse car après tout, leurs messages n’étaient que du vent tant qu’ils ne concrétisaient pas. Du vent fort agréable et qui avait causé bien des émois à Ashes, mais du vent quand même. Visiblement fier de l’effet qu’il avait provoqué, Watts se ressaisit, fit mine de réajuster sa tenue et se dirigea vers la porte d’entrée. Ashes manqua de l’interpeler - Don’t tell me you didn’t enjoy this every bit as much as I did – mais se ravisa. Il n’avait pas besoin de confirmation que Watts était dans la merde autant que lui. Sa réaction vexée face au silence radio que le blond lui avait imposé la semaine précédente avait été suffisant. Ashes prit une longue inspiration et suivit Leo, se glissa derrière lui alors que ce dernier était arrivé à la porte d’entrée. Ashes passa ses bras autour de la taille de Watts, fit glisser la fermeture éclair de son manteau et glissa une de ses mains entre les boutons de sa chemise pour venir la glisser sur ses abdominaux impeccables et jouer avec son bas-ventre. « I can walk just fine. » répondit-il en l’embrassant dans le cou sans cesser ses caresses, « You haven’t done anything that would prevent me from walking yet. » La buée qui s’échappait de ses lèvres lorsqu’il parlait se déposait sur la peau de Watts avant de s’évaporer. Collé à Watts, il lui mordilla gentiment le lobe d’oreille puis défit à son tour son étreinte, à contre-cœur. Vivement la fin de cette soirée, vivement le retour, la solitude la plus heureuse du monde car accompagnée de Leo Watts, king of the assholes and greatest kisser ever. Ashes passa devant Watts et ouvrit la porte d’entrée.
Il entra, Watts sur ses talons, dans la seule et unique pièce du club de voile, bondée, plongée dans une relative obscurité et éclairée seulement par des spots lumineux qui changeaient de couleur. La pièce avait été aménagée pour l’occasion, le comptoir servant de buffet et de bar à la fois. La plupart des invités avaient jeté leurs manteaux sur quelques chaises et Ashes les imita. Pendant que Leo en faisait de même, il lui dit, parlant un peu plus fort afin de couvrir le bruit de la musique que crachaient les haut-parleurs : « The food and booze are all free, so help yourself so don’t be shy ! Not that you’d ever be shy anyway. Imma get us drinks, go mingle. » Ashes s’approcha du buffet et y attrapa deux verres qu’il remplit de gin et d’Indian Tonic. Il y fit tomber quelques glaçons puis chercha des yeux des brins de thym. N’en trouva pas, il se saisit de deux tranches de concombre pas très fraiches et les ajouta à la mixture qu’il remua à l’aide d’une paille, puis retourna voir son compagnon pour la soirée, qui n’avait pas bougé. « You tryna keep company to the coats ? » demanda-t-il en souriant à Watts, puis lui tendit son verre. « Had to use cucumber slices, they didn’t thyme, fucking plebes. » maugréa-t-il ensuite.

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyVen 15 Nov - 18:23

" Fuckers." soupira-t-il, tout bas, se doutant bien qu'Hendrickx blaguait ouvertement sur sa situation et son origine. Un second regard agacé répondit à Ashes - clairement lui faisant comprendre le fond de sa pensée quant à ses réflexions indélicates. Le jeune Watts n'arrivait pas à se sentir à l'aise dans ce genre d'événements. En même temps, la liste des endroits où il se sentait parfaitement à son aise consistait en deux endroits: chez lui ou au bar. Alors se mêler à des petits bourgeois, qui flashaient leurs bijoux, leurs sourires ultrawhite et leurs brushings démesurés, le dépassait un peu. Néanmoins pour les beaux yeux de son prétendant, il était disposé à faire un effort et à essayer de se comporter (à peu près) normalement. Son impulsivité allait peut-être refaire surface à un moment, cependant, il voulait apprécier et profiter de sa soirée avec l'éphèbe qui ravissait ses lèvres et se jouait de lui. Leo ne put s'empêcher de vérifier sa tenue une dernière fois, anxieux de ne pas se fondre dans le paysage. Puis il haussa les épaules mollement, finissant par se dire qu'il arriverait bien à s'en sortir avec sa petite gueule d'amour.
S'ils ne se connaissaient réellement que depuis une longue semaine remplie d'événements (si vous appelez se connaître un séance hot de baisers dans l'arrière cour d'un bar, une prolongation encore plus brûlante à l'arrière de sa vieille Mustang et une série de messages plus indécents les uns que les autres, sans oublier quelques photos qui tenaient en haleine), Leo se sentait incroyablement à l'aise avec Ashes. Il y a quelques jours, il avait bien cru être victime de son propre comportement de goujat lorsque Ashes l'avait fait languir après s'être vexé pour une broutille. Sa petite provocation ne se fit pas sans vengeance, une vengeance qui laissa Watts se consumer sur place. Ses mains de fée lui apportaient tellement de sensations - une excitation constante et des pointes d'adrénaline et d'endorphine particulièrement agréables. Sa tête se pencha en arrière pour profiter de ce câlin inattendu et il partagea un sourire complice avec l'homme qu'il ne connaissait pas tant que ça alors que celui-ci s'apprêtait à rentrer. Discrètement, avant de rentrer, Leo réajusta son jean, tentant de masquer qu'il n'arrivait pas à se raisonner physiquement en la présence d'Ashes.
C'est le bout de lèvre mordue qu'il entra dans la salle, observant les alentours, les lumières et surtout la population. Avec un peu de chance, il pourrait connaître quelques têtes. Ou voulait-il vraiment avoir cette chance? Il grimaça en se rappelant qu'il était fort possible qu'il ait déjà couché avec une ou deux personne(s) dans cette soirée. Après tout, son vivier de conquêtes ne se limitait pas aux personnes qu'il accostait au bar. Watts se targuait d'être cosmopolite. Hommes, femmes, petits, grands, vous aurez compris - il recherchait souvent la nouveauté. Pour l'instant, ses yeux se fixaient plus sur le derrière de son compagnon, observant la forme absolument divine qu'il prenait dans ce pantalon de smoking. Ashes allait vite le perdre s'il n'arrivait pas à se contenir. Il suivit l'homme sans ronchonner, acquiesçant tandis qu'il retirait son manteau et que son regard balayait la salle. Vite perdu dans ses pensées, se demandant bien ce qu'il pouvait finalement faire ici, il fut interrompu par son rencard (ou l'était-il vraiment? Ils ne l'avaient pas définis) et le laissa ricaner, lui lançant un regard un peu blasé. " Thanks." répondit-il, se saisissant du verre. Peut-être que l'alcool allait l'aider à mieux se sentir au milieu de ces gens qui se déhanchaient sur une musique connue. Lui qui appréciait faire la fête en temps normal se retrouva à fixer la foule, contrarié. Fuck this, pensa-t-il bien fort, reposant son regard cette fois sur l'homme qui l'accompagnait et qui le regardait du coin de l’œil. Le jeune blond laissa échapper un sourire en coin, laissant sa main venir se poser secrètement derrière la jambe d'Ashes. " Who, in their right fuckin' mind, puts thyme in a perfectly good drink?" demanda-t-il, le questionnant. " You fancy ass people need to stop putting food in your drinks." maugréa-t-il, la prunelle piquante en profitant aussi pour gratter subtilement sa jambe. Il prit une large gorgée de son verre, espérant que l'effet de l'alcool allait vite se répandre en lui pour calmer ce stress inutile et surtout inhabituel.
Contrairement à ce qu'on aurait pu penser de lui, Leo était un excellent danseur et il aimait en plus se mêler au milieu de la foule. Un peu silencieux, il laissa glisser ses yeux sur les silhouettes qui se trémoussaient, laissant ses doigts aller et venir en cachette sur Ashes, l'épaule collée à la sienne. Ce n'était pas un silence qui était dérangeant car son contact le canalisait légèrement, comme une légère berceuse qui le rendait moins appréhensif. Son verre fut vite vidé et lorsqu'il s'en rendit compte, il soupira. Un verre n'était certainement pas suffisant pour qu'il se sente à l'aise. Il consulta le regard d'Hendrickx et convoita le bar d'un air impatient. " Who do I got to kill to get shots in here?" s'enquit-il, se penchant vers l'oreille d'Ashes, ne manquant pas de prendre une petite moue boudeuse qui ne le rendait que plus adorable - selon son propre avis. " Come on, let's get ready to dance." dit-il, lui faisant un signe de tête pour qu'il l'accompagne au buffet. L'homme consulta son partenaire et ils décidèrent d'un commun accord que la téquila était peut-être leur meilleur allié. Le sourire radieux de se sentir à l'aise dans un domaine - l'alcool, les shots - il prit la main d'Ashes puis déversa un peu de sel sur celle-ci, faisant ensuite de même sur la sienne. Il lui servit le petit verre, laissant le citron vert sur la table pour ensuite pouvoir s'en délecter. Même si la musique les abrutissait, il eut le temps de lui hurler de boire son verre, croisant son bras avec le sien. L'alcool eut à peine le temps de descendre son œsophage qu'il léchait gloutonnement la main d'Ashes, les yeux plus que provocateurs. Ashes fit de même et ils eurent le temps d'enfoncer leurs citrons respectifs dans la bouche l'un de l'autre, ne manquant pas de pouffer de rire. " Another?" s'exclama l'insolent, voyant tout de même que son compagnon râlait. Il le poussa gentiment et prit un air de sainte-nitouche, chose qui était plutôt la spécialité d'Ashes. " I'm not dancing with you if you don't drink another one." lui glissa-t-il à l'oreille, lui mordillant au passage l'oreille délicatement et laissant sa main caresser clandestinement son bras.

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyVen 15 Nov - 20:48

Ashes n’avait pas honte d’avoir invité Watts à cette soirée ni de s’afficher avec lui. Ils avaient beau ne pas venir du même monde, il se sentait bien plus proche de Leo que de la plupart des autres invités. Leurs caractères différents le rendaient encore plus intéressant aux yeux de l’ainé des Hendrickx qui mourrait d’envie d’apprendre à le connaitre jusqu’à tout savoir de lui. Il se moquait de leurs tenues dépareillées ou de leurs visages mal assortis. Au moins son rencart était suffisamment exotique pour faire tourner quelques têtes, à commencer par celle d’Ashes qui ne s’arrêtait plus au point de lui en donner le vertige depuis une semaine. La seule chose qu’Ashes craignait, c’était que Watts ne se sente pas à l’aise ou dans son élément au milieu de cette soirée, ou même qu’il soit pris à partie par un imbécile qui cherche à provoquer le délinquent que Watts lui semblerait être. Ashes se promit de ne pas lâcher son compagnon d’une semelle (comme s’il avait songé faire autre chose de toute manière) et de le protéger d’éventuelles provocations. Il voulait lui offrir une soirée agréable, au frais du prince, sans que ni lui ni Watts n’aient à se soucier du moindre petit détail. C’était un peu idiot de sa part, un peu cruche même, de se comporter comme si Leo I-fight-multiple-guys-at-once Watts risquait quoique ce soit. Dans le pire des cas, il récolterait un second œil au beurre noir et Ashes pourrait jouer les infirmiers pour le reste du weekend. Finally a chance to get that costume out… Watts l’arracha à ses rêveries en lui proposant d’aller au bar afin d’y récupérer deux shots de téquila, ce à quoi Ashes finit par consentir après avoir protesté en vain. Son verre de gin encore largement rempli, il accompagna Leo au bar en râlant : « You don’t need to get me drunk ya know, I will suck your dick later even if I'm sober ! » Cru, pas très classe, mais pas fondamentalement faux.

Avait qu’il ait pu protester davantage, Ashes se retrouva face à son destin sous la forme d’un verre de tequila, suivi d’un second. Watts avait su s’y prendre – des caresses discrètes, camouflées par la proximité de leurs corps serrés l’un contre l’autre, des regards indécents, une manière surprenante de boire un shot de téquila et sa bouche venue mordiller le lobe d’Ashes, soufflant de l’air chaud dans le cou du blond. Il soupira en fermant les yeux, pas très sûr de savoir lui-même s’il soupirait pour rechigner ou pour marquer son plaisir. Quoiqu’il en soit, Ashes finit par acquiescer d’un signe de tête et servit à son tour un shot de téquila à Watts puis un pour lui-même. Il absorba un peu de gin tonic pour se donner du courage et fit couler du sel sur son index. Fixant Watts d’un air lourd de défi, il posa son index sur son propre torse, à l’endroit où sa chemise se déboutonnait, puis le fit remonter entre ses pectoraux, le long de son cou et jusqu’à son menton, traçant une fine ligne de sel à l’attention de Watts. Un sourire mesquin sur les lèvres, la tête légèrement rejetée en arrière pour empêcher la fine poudre blanche de tomber, Ashes fit de nouveau couler du sel sur son index et traça un grossier A sur la joue imberbe de Watts. Thank fuck he can’t see that, that’s so weird se dit-il ensuite avant de lever son verre. « Here’s to salt then ! » dit-il en trinquant avant de porter son verre à ses lèvres. La téquila lui brûla l’œsophage et il grimaça avant de se pencher en avant, lapant le sel à même la joue de Leo.

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyVen 15 Nov - 22:05

L'indécence d'Ashes était si notable qu'il esquissa un large sourire. Leo commençait certainement à déteindre sur la personnalité à l'origine plus froide d'Hendrickx and man, he loved it. Et que Dieu l'aide, il ne résistait pas à cette insolence qui était pourtant sa marque de fabrique. C'était comme être attiré par son double mille fois plus attirant que lui. Son discours obscène ne le choqua absolument pas mais la scène qui suivit le laissa pantois, sans voix. Aphasique. Complètement muet. Lui qui se pensait joueur venait de trouver un adversaire à sa taille - oh and what a size. La bouche ouverte, les yeux légèrement écarquillés, Leo manqua de lâcher un filet de bave alors que clairement, Ashes s'amusait avec le sel. Oui, il reconnaissait l'avoir peut-être chercher. Mais Ashes Hendrickx allait le faire défaillir, là, sur place. Le jeune blond déglutit violemment, ses perles bleues détaillant chaque geste précis de son compagnon.
" Are you fucking kidding me? " se murmura-t-il à lui-même, assez fort pour qu'Ashes l'entende malgré la musique. Peu sûr de sa marge de manœuvre, il fronça doucement les sourcils, jetant un coup d’œil aux alentours. Ils étaient seul au buffet - le reste de la population était plus occupé à danser, se rouler des pelles sur les canapés ou à fumer des joints dehors. Leo s'avança vers lui, déterminé à ne pas gâcher tout ce sel. D'une main, il prit le shot dans celle-ci. Ses prunelles se plantèrent dans celles d'Ashes qui arborait un air tout à fait insolent après lui avoir léché la joue. Watts décida juste de faire durer le plaisir. Il but son verre de tequila, posa ses mains autour des hanches du choquant trentenaire, empoignant d'une certaine force celle-ci. S'il cherchait la guerre, il risquait de trouver le terrain de bataille le plus proche. Sa langue vint tracer toute la ligne, de l'encolure de sa chemise à son menton. Doucereusement, le plus lentement possible. Et il se sentait ridicule, sa langue parcourant le chemin de leur pêché - but god, he was so turned on right now. Pourtant, il continua et d'un coup de hanche, il se frotta à son prétendant. Le feu sur ses joues trahissait son état à l'instant, heureusement que pour lui, la lumière n'était pas très forte près du buffet. " If you ever do that, I'm gonna have to screw you right here, in front of all of these people. Do you understand?" l'interrogea-t-il, les mains serrés autour de ses hanches, sa joue collée à la sienne. Même si ces paroles ressemblaient plus à une menace, elles rimaient plus comme une promesse sacrée à laquelle il ne dérogerait pas.
Leo se sépara d'Hendrickx, lui fit un clin d’œil assuré, se liquéfiant à l'intérieur. Sa respiration saccadée, il se mordit la langue pour ne pas l'attirer vers un endroit plus reclus. La soirée n'était pas finie, il devait garder ses forces pour ce long weekend qui s'annonçait. Faire monter la tension entre les deux était un vrai jeu dangereux mais si jubilant. Leo se tourna vers son compagnon et le regarda droit dans les yeux, voyant bien qu'Ashes avait été chahuté par ce qu'il venait de dire. Indomptable, il lui tendit la main. " So do you wanna dance, now? " s'enquit-il, son visage se détendant même s'il ne pensait qu'à son corps contre le sien et à l'effet que cela allait lui procurer. La vraie question était s'ils allaient réussir à atteindre la chambre d'hôtel réservée par Hendrickx. " I've got some moves." déclara-t-il, l'entraînant vers la piste de danse où résonnait une chanson langoureuse mais avec du rythme. Hendrickx n'allait peut-être pas être impressionné par ses capacités mais au moins, il savait qu'il était un bon danseur. On le lui avait déjà dit, même répété. Watts aimait surtout se mêler à la foule. Devenir anonyme. Il s'agissait plus là de se perdre dans le regard de son compagnon et de partager un moment complice. Leo se déhancha doucement et laissa les bras d'Ashes l'entourer alors qu'il oubliait presque qu'il était entouré d'inconnus. Peu importe. Il n'avait d'yeux que pour Ashes Hendrickx.

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyVen 15 Nov - 23:02

Ashes se demanda si le feu dans ses intestins été provoqué par la téquila amère qu’il venait d’avaler ou bien par les mains de Watts qui s’étaient soudain renfermées sur ses hanches et l’avaient rendu captif, à la merci de Leo. Il en sentait les flammes lui chatouiller le creux des reins et le bas-ventre, et faire bouiller le sang qui coulait à toute allure dans ses veines. Le blond se mordilla la lèvre inférieure en voyant Watts se rapprocher de lui et ferma les yeux alors que la langue de celui-ci traçait une longue ligne suivant le chemin du sel sur sa peau. Fuck, I’m never wiping that off, souffla-t-il en silence, l’estomac noué par la frustration née de l’interruption de l’indécence. Ashes rouvrit les yeux et redressa le cou puis son regard s’arrêta en rencontrant celui de Watts. « I’ll make sure you go to hell if you don’t keep that vow, Watts. » Ashes ne pouvait pas se retenir de provoquer Watts, et adorait que celui-ci lui rende la pareille. Le danger que cela ajoutait à une relation déjà dangereuse de nature était exquis pour lui qui n’avait jamais trop connu le risque. Il prenait un plaisir mystérieux à jouer avec la flamme de la bougie au point s’en brûler les doigts. Et le fait que la bougie soit Watts, rugueux, mal élevé, insolent, provocateur, n’était que plus délicieux.

Ashes attrapa la main de Watts et la serra doucement pour se laisser ensuite guider vers le lieu où les autres invités dansaient, non sans avoir arraché son vers de gin tonic au bar avant de partir. Installés au milieu des autres, les deux hommes se serrèrent et Ashes enroula Watts dans ses bras comme un python le ferait avec sa proie. « I might surprise you too. » rétorqua Ashes en arquant un sourcil, conscient de n’avoir jamais révélé à Watts ce qu’il faisait réellement dans la vie. Il but une gorgée de gin puis tendit le reste à Leo qui l’engloutit. Le verre vide trouva vite sa place sur une table qui se trouvait là et les deux hommes reprirent leur danse, enlacés. « You’re doing fine. » commenta Ashes d’un air appréciateur, un sourire aux lèvres. He got them moves. Leurs torses glissaient l’un contre l’autre au rythme de la musique, et leurs hanches se cognaient parfois maladroitement, leur arrachant à tous deux un regard amusé mêlé de gêne et de désir. Il faisait une chaleur torride dans la pièce, et plus ils dansaient, plus la sueur coulait sur leurs fronts. Ashes tentait de ne pas se laisser aller à regarder la fine étoffe de la chemise de Watts coller à son torse à cause de la transpiration à tel point qu’il en venait presque à ne plus regarder Leo, son regard tombant sur tout sauf sur son partenaire qui se trouvait pourtant en face de lui. Il passa sa main dans ses cheveux afin de les remettre en place, faisant tomber quelques gouttes de transpiration qui s’y étaient accrochées sur son front. Ashes regarda de nouveau Watts, son visage légèrement rougi par l’effort, la transpiration scintillante lui donnant l’air d’un être surnaturel au visage couvert de diamants. Holy hell Watts was something else. He was reality turned upside down, Hell become Heaven, sin turned religion. Ashes se rendit compte qu’il devait passer pour un fou à scruter le visage de son compagnon de la sorte et secoua la tête. « Sorry for staring. » cria-t-il pour couvrir le volume de la musique. « I was kinda- » Kinda what, Hendrickx ? Kinda making a mistake ? demanda la voix amère qu’il n’avait pas entendue depuis qu’il avait retrouvé Watts. « -can I kiss you ? » Tant pis pour la chasteté feinte, les jeux de séduction, la vulgarité, tant pis pour sa dignité aussi, parce que Watts était typiquement du genre à dire non, Ashes le savait.

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptySam 16 Nov - 10:19

Les chansons défilaient, leurs corps collés bougeaient au rythme de la musique. Leo, dans un autre monde, concentré sur l'effort pour ne montrer que ses meilleurs mouvements de hanches, les mains cramponnant son partenaire, ne faisait pas vraiment attention à ce qui se passait autour. Un peu hypnotisé par le ballottement rythmé de leurs croupes, il tentait de mobiliser son inner Beyonce pour que son partenaire se délecte de ce moment plutôt bouillant. Ce n'était que lorsqu'il releva la tête qu'il croisa les yeux troublés d'Ashes et il fronça ses fins sourcils. Hendrickx ne tarda pas à se justifier, criant dans son oreille, lui demandant la permission de l'embrasser, ici, au milieu de la foule. Jusqu'ici, Watts s'était montré discret, sans grandes raisons autre que peut-être l'appréhension qu'on les considère un couple ou qu'on les juge ouvertement pour leur sexualité - même s'il était le premier à crier sur les toits qu'il était bisexuel. Il en mourrait d'envie au fond de lui. " No." s'exclama-t-il pour répondre à sa question. Il se pencha vers ses oreilles. " No, you can't." continua-t-il, le souffle un peu court de tous ces efforts physiques. C'était terriblement fatiguant de garder le rythme, car mine de rien, son adversaire semblait le garder sans grands efforts. Il ne comptait pas le rejeter et pourtant il lut la déception sur son visage. L'homme mordit sa lèvre et déposa un baiser joueur sur sa joue. " Since when do you even fuckin' ask permission? " laissant ses lèvres s'échouer près de son oreille. L'air malin, il ne demanda pas son reste et les mains entourant son visage, il s'en saisit méticuleusement, observant ses traits qui étaient soudainement plus souriants. Leurs lèvres se joignirent dans un soupir d'ivresse. Il n'y avait plus qu'eux au milieu de la piste de danse, éclipsant tous les badauds qui se déhanchaient encore. Leo se glissa dans les bras affectueux d'Ashes, laissant tous ces soucis d'apparence s'éclipser. Everything felt so right.
Plutôt ravi de ce qui venait de se passer, il ne demanda pas son reste lorsqu'il fut mené hors de la piste de danse, vers un endroit plus reclus, là où il pourrait continuer leur étreinte. Leo suivit son partenaire, dans un recoin, là où ils pouvaient s'asseoir face à face, riant légèrement de l'impertinence de leurs actions. Mais l'homme ne comptait certainement pas s'arrêter en si bon chemin. En bon Leo, il s'assit d'abord sur le canapé environnant puis guida Ashes qui vint se mettre naturellement à califourchon sur lui. Il lui avait promis de longues heures de baisers intenses et fiévreux - et il comptait bien toujours respecter ses promesses. Dans un ballet incessant qui dura peut-être dix minutes, vingt ou même trente minutes, Watts se perdit, sans aucun regret, appréciant chaque seconde de ces sensations. Les doigts délicats d'Ashes le faisait se sentir merveilleusement bien à chaque rencontre avec sa peau. Leo, lui, émettait quelques grognements de plaisir, ne laissant aucun doute à son prétendant qu'il était doué dans ce département. Ses mains rugueuses adulaient la peau de son cou, ses cheveux en bataille et sa nuque en feu, ne manquant jamais de descendre pour venir apprécier le corps musclé d'Hendrickx à travers le tissu de ses vêtements. Presque bien trop échauffé pour se stopper, à quelques secondes de déraper et que lui arracher sa chemise, Leo, pourtant se recula, laissant Ashes pantois, les lèvres rougies par l'émotion. Il déposa un rapide baiser sur sa bouche et lui sourit. " Can't you get a hold of yourself, Hendrickx? We're in public." s'offusqua-t-il, le taquinant et laissant toujours ses mains caresser sa croupe préférée. Ce moment d'affection le faisait se sentir particulièrement privilégié. Après tout, Ashes Hendrickx devait être le spécimen le plus charmant de toute cette fête - et il était dans ses bras, redemandant des baisers.
Une idée en tête - quand est ce qu'il n'en avait pas - Leo fouilla dans sa poche de jeans, sortant son vieux paquet de cigarettes. Son visage se tourna vers le mur où se trouvait un petit renfoncement et une petite fenêtre, parfaite pour son plan. " Brought you something I know you like." dit-il, ouvrant son paquet et montrant à Ashes le contenu, un petit sourire forcément orgueilleux de s'être souvenu qu'il appréciait cela. Leo se dégagea d'Ashes pour aller ouvrir la fenêtre. Il ne se posa même pas la question de s'ils étaient autorisés à faire cela, ici. Il s'en contrecarrait de toute façon, il allait prendre le droit. Il voulait juste profiter du moment pour engager la conversation. Il alluma le joint qu'il aspira profondément, le passant à Ashes juste après sa première taffe. La fumée remplit ses poumons mais il la retint une micro-seconde pour ressentir les effets apaisants et délicats de sa cigarette magique. " So, are you like a guy Shakira? Because I was kinda impressed by those moves back there. " s'enquit-il, s'installant confortablement dans le canapé, sentant la petite brise très fraîche de dehors venir caresser sa peau moite. Il était encore certainement ardent de leurs contacts tout à l'heure, les sens en émoi à la vue du visage enivrant d'Ashes. Son palpitant n'avait pas quitté la stratosphère pour l'instant et dès qu'Ashes le détaillait, il menaçait de s'envoler hors de sa poitrine. Seulement, Watts n'en montrait rien que peut-être un sourire séduit et des mains baladeuses. Les jambes d'Ashes vinrent se placer sur les siennes et il les caressa du bout du doigt, se saisissant une nouvelle fois du spliff convoité. " How was LA? Did you do something fun while there?" demanda-t-il une fois de plus curieux de ce qu'il avait pu faire là-bas, ne pouvant s'empêcher de ressentir une légère pointe de jalousie en imaginant qu'Ashes ait pu voir d'autres hommes que lui pendant son voyage. C'était totalement irrationnel - mais Leo Watts était un gars aux émotions inexplicables, déraisonnables et contradictoires lorsqu'il était en présence du bel éphèbe qui le regardait d'un air captivant et enchanteur.

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptySam 16 Nov - 14:31

Ses jambes lascivement posées sur celles de Leo, Ashes se redressa dans le canapé. « Mh ? I’m sorry, what ? »  La question que venait de lui poser Watts le ramena à la réalité et mit un terme à sa rêverie. Absorbé dans les quelques moments qui venaient de s’écouler, si brefs qu’ils lui avaient paru irréels, le blond avait oublié que le monde ne s’arrêtait pas de tourner parce que Leo Watts se trouvait juste à côté de lui. Plus tôt, à califourchon sur lui, Ashes avait pourtant senti la terre s’immobiliser sous eux, alourdie par l’intensité de leur connexion. Le moindre centimètre de sa peau s’était enflammé au contact de celle de Watts, qui l’avait enfermé dans son étreinte pendant que leurs lèvres se soumettaient aux baisers. Le corps tout entier de Hendrickx était composé d’eau bouillante et avait menacé de s’évaporer entre les mains expertes de Watts. Les deux hommes s’étaient à présent calmés, une fenêtre ouverte sur la nuit froide rafraichissait leurs ardeurs et un joint expertement amené par Watts circulait entre eux. Leo était visiblement fier de lui mais ignorait qu’Ashes en avait lui-même apportés quelques-uns qui lui avaient été laissés par sa sœur avant son départ. Dans la poche de son manteau, il ne faisait aucun doute qu’ils auraient leur heure de gloire durant le weekend, et Ashes se garde de lui en parler afin de lui réserver la surprise. Les lèvres gercées par l’envie d’embrasser Watts encore plus, le blond haussa les épaules. « Well, it is my job. »  Flatté du compliment (qui visait sans doute plus son postérieur que ses talents de danseur), Ashes prit cependant conscience que Watts ignorait sans doute son véritable métier en voyant un air d’incompréhension s’afficher sur son visage. Ils avaient partagé d’importantes quantités de bodily fluids depuis leur rencontre mais assez peu de choses l’un sur l’autre. « Wait, you don’t know that I dance professionally, do you ? This is my actual job. I only model for extra cash. »  Prenant le joint des mains de Watts, il en tira une bouffée qui lui gratta la gorge et le rendit à son propriétaire. « And before you ask, no, I am not a stripper, although I can be later if you want. » Amusé, Ashes glissa son doigt sous la lèvre abimée de Watts et soupira, ravi de pouvoir respirer de nouveau. La salle principale était bondée de monde et l’air s’y était raréfié, rendant toute activité compliquée. Refugiés dans leur coin, Ashes et Watts pouvaient retrouver leur calme et leur respiration, reposer aussi les pieds sur terre après le début de soirée.

Faussement boudeur, Ashes croisa ensuite les bras et ignora la question de Watts, puis fronçant les sourcils, il ajouta : « I can’t believe you didn’t look me up on Google. Who even does that ? I looked you up. » Ce n’était peut-être pas la meilleure chose à dire à Watts, autant lui avouer être un obsessif maladif tant qu’à faire. « Found your Mazebird account. And some rather unsettling articles which I 100% believe and choose to 100% ignore. It appears, Watts, that you’re not as nice with everyone as you are with me. » Which was probably how he got the bruises in the first place. Ashes s’était bien douté que venant d’un autre monde, Watts n’avait pas eu la vie privilégiée que lui-même avait eue. Il n’était pas naïf et ne se faisait aucune illusion sur ce qui se passait dans les quartiers les moins favorisés de la ville, comme partout ailleurs. L’herbe même qu’ils fumaient en ce moment n’avait probablement pas poussé dans la cave proprette d’une maison impeccable occupée par une famille respectable. Sans y avoir été confronté, Ashes savait que la réalité des moins favorisés pouvait être cruelle, et associer cette réalité à Watts le mettait mal à l’aise. Il avait du mal à confronter le jeune homme passionné et intense qui l’avait embrassé jusqu’à lui couper le souffle avec les délinquants qui se livraient au vol à la sauvette, aux combats de rue et aux trafics en tous genre, et pourtant, c’était probablement bien qui il était. Ashes entendit la petite voix dans sa tête ricaner. L’ignorant, il caressa du regard Watts et remarqua un léger air renfrogné. « Look, I know this is a weird thing to talk about just hours before you fuck my brains into oblivion. I’m fully aware. But at the same time, we’re so different you and I, if we never talk about stuff like that, one of us is gonna end up hurt, and I know it’s gonna be me. »

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptySam 16 Nov - 15:30

Ashes Hendrickx, danseur professionnel? Not even impressed. Watts hocha la tête, l'imaginant se déhancher sur scène et il ne put réprimer un petit sourire fortement satisfait d'avoir pu le mettre dans son lit. " Are you famous or shit like that?" s'enquit-il, interrogateur et très curieux. " Who did you dance for? Come on, I need gossip." continua-t-il, avide d'en savoir plus sur son parcours professionnel. Leo mordilla sa lèvre, essayant de le représenter sur scène ou surtout ce weekend en voyant que l'homme lui faisait quelques propositions indécentes. " Yeah, please, expect me to ask for a private dance." glissa-t-il, sérieux mais aguicheur, laissant ses mains aller et venir sur ses jambes et savourant la fumée qui s'échappait de sa bouche.


Uh, oh. La petite voix intérieure de Watts se mit en alerte lorsqu'il vit une conversation qui se voulait décontractée se transformer en une sorte d'épisode de Confessions Intimes. Leo froissa ses sourcils et regarda plutôt intensément son interlocuteur. Avouer qu'il avait fait ses recherches, d'accord. " Stalker, much ?" souffla-t-il, la moue cette fois ci peu impressionnée. Son compte Mazebird n'était un secret pour personne. Il le ravitaillait de photos diverses et souvent inintéressantes. Non pas qu'il se souciait de son image personnelle mais plutôt qu'il essayait de se divertir dans des moments intenses d'ennui. " I didn't look for you 'cause I had you. By texts. And with the photos. Much nicer than just stalking you on social media." répondit-il, cherchant peut-être à se justifier de son manque de curiosité. Ce qu'Hendrickx ne savait pas, était sûrement le nombre impressionnant de fois où il avait regardé ces photos envoyées. Impressionné de ses capacités de détective, il fut quand même un peu mortifié de savoir qu'Ashes était remonté assez loin pour trouver son nom sur des faits divers. Voilà quelques années qu'il avait réussi à éviter les ennuis - ou plutôt la police. Les petits larcins continuaient toujours, bien sûr mais moins régulièrement, sans doute sous l'influence positive de ses amis. Leo n'avait jamais prétendu être un ange et pourtant, il eut l'impression qu'Ashes le considérait ainsi et qu'il était donc étonné de découvrir cette partie de lui. Watts laissa un long silence plané, essayant de trouver ses mots sans paraître blessé, ni blessant. Quoique. " What news did you find?" demanda-t-il, intéressé tout de même par ces trouvailles. Quelques idées lui venaient mais il voulait la confirmation. Il se tortilla légèrement sur son siège, mal à l'aise que l'attention se porte entièrement sur lui, sa vie et ses erreurs. " Not gonna deny things I did. And not gonna apologize for it if that's what you want. What's done's done. "  soutint-il, cette fois ci laissant Ashes finir le joint mais s'allumant du coup une cigarette car contrarié. Ses traits se firent un peu plus fermés et sa carapace extérieure commença à se renforcer. " You know, Ashes, when you're poor and raised by a single mom who's more interested in random guys than you, with three siblings, you do what you gotta do." dit-il, plus piquant et ses yeux soudainement moins illuminés se plantant dans les prunelles d'Hendrickx. " I didn't get a fancy house, caring parents and dance lessons." poursuit-il. " You're talking about being different. What's the problem with that?" l'interrogea-t-il, laissant ses phrases l'atteindre malgré lui. Watts pensait bien que ce n'était que des questions innocents, peut-être maladroites mais il ne pouvait s'empêcher de se sentir attaqué sur son origine et sur son mode de vie qu'il n'avait pas choisi. La vie ne lui avait pas été aussi clémente - lui n'avait rien de la stabilité d'Hendrickx. Il était pourtant content d'être sorti vivant de ce foutu merdier. Et il avait dû se battre de ses poings, user de sa grande bouche - chose qui n'allait pas vraiment cesser même si Ashes et lui développaient un lien spécial. Il ferait ce qu'il avait à faire pour survivre. Presque vexé de son discours, se demandant bien pourquoi il abordait ce sujet maintenant, alors que tout se passait au mieux entre eux, il expira bruyamment sa fumée de cigarette. Sa jambe commença à s'agiter mais il reprit contrôle de ses émotions pour ne pas tout envoyer valser et se barrer de l'endroit où ils étaient assis, laissant Hendrickx en plan. " We can talk about stuff like this. I don't mind. But you've gotta accept who I am and stop listening to stories. Also, you should avoid stalking me on the Internet. " soupira-t-il, cette fois plus raisonné. " I've got a bad temper. It's not news. Deal with it. " avoua-t-il, contraint à l'avouer et s'ouvrant petit à petit à Ashes qui était plus que muet face à lui. Son regard intense se reposa sur Ashes. Fuck, I wanna kiss him so bad soupira sa petite voix intérieure qui ne réagissait plus qu'à la vue de l'apollon qui lui tenait compagnie. Leo se tortilla pour atteindre ses lèvres. " Are you afraid I'm gonna break your heart, daddy?" demanda-t-il, à quelques centimètres de ses lippes et regardant ses beaux yeux enchanteurs. Il caressa sa joue du bout du doigt, ne s'avouant pas que peut-être, la situation allait être inverse, qu'Hendrickx serait sa perte et qu'il devrait sûrement s'échapper avant qu'il ne soit trop tard. Pourtant, il ne bougea pas d'un poil, jouant avec la mâchoire parfaitement équilibré du beau danseur. Ils ne se connaissaient pas tant que ça et pourtant, Ashes Hendrickx avait changé sa vie, du jour au lendemain. Where have you been all my life? Ses yeux le questionnèrent avant de rejoindre ces lèvres brûlantes dont il ne pouvait plus envisager de se séparer. Avec Ashes, il explorait de nouvelles sensations indescriptibles. Comme cette ardeur incessante de vouloir le satisfaire malgré ses plus gros défauts. Oh shit, here comes big trouble.

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptySam 16 Nov - 17:04

Ashes réprima un éclat de rire en entendant la question de Watts. Il n’était pas le seul dont la curiosité était piquée par la profession d’Ashes et ce genre de question revenait souvent. Cela l’amusait plus qu’autre chose, surtout que ses anecdotes croustillantes intéressaient souvent plus les gens que celles des médecins, avocats ou policiers. Il voyait cela comme une certaine revanche sur tous ceux qui avaient pu se moquer de lui à cause de son choix de carrière – le mot carrière dans son cas était en général prononcé avec un air de dédain, le nez plissé et les lèvres pincées. « I’m a d-list celebrity, I guess. I did a show on tv once, and then there’s the ads and the campaigns… I guess some folks recognize me, yeah, but I’m not Kardashian-famous, no. » Puis il ajouta, taquin : « Maybe you should look me up online, you’ll see pretty much everyone I’ve danced for. Though I’ve never danced for anyone quite like I might dance for you later. » Clin d’œil, sourire, ses yeux se posèrent sur les mains de Watts qui se promenaient sur ses jambes.

Le calme qui s’était installé entre eux ne dura pas très longtemps. De l’extérieur, rien n’avait vraiment changé, ils avaient conservé la même position, leurs visages n’avaient pas adopté un air radicalement différent et le son de leurs voix n’avaient pas été altéré par la conversation et le virage pris par celle-ci. Pourtant, Ashes pouvait deviner au tremblement de jambes de Watts que celui-ci avait été perturbé par ce que venait de lui dire le blond. Ashes regretta immédiatement son aveu parce qu’il avait causé une tempête là où il n’y avait eu que beau temps jusqu’alors – mais il n’y vit que confirmation des mises en garde de la petite voix qui ne manqua pas l’occasion de célébrer sa victoire : TOLD-YA ! Ashes ne se laissa pas démonter d’abord, persuadé qu’il n’avait rien fait de répréhensible. « I’m sorry, the pictures and the texts simply weren’t enough for me. The other night, in LA, you went to sleep after we texted for a while, and I realized how empty my room was, when my phone stopped ringing. I wanted just a little bit more. » Was it bad to want more of Watts ? Did that really make him a stalker? « I don’t want you to apologize, I just wish you wouldn’t do stuff like that anymore because you’re gonna hurt yourself too bad one day. And don’t tell me this is all behind you, bruises and black eyes don’t just appear over night. » Ashes avait pu constater plusieurs fois depuis leur rencontre la semaine précédente que Watts le croyait naïf et idéaliste mais ce n’était pas le cas.

And then the shit hit the fan. Ashes ne s’attendait pas à voir Leo aussi perturbé par cette discussion. Il comprenait bien les difficultés qu’il pouvait avoir à discuter de sa vie personnelle, des circonstances qui avaient fait de lui l’homme qu’il était. Il était prêt à ne pas juger et à ne pas faire de reproches à Watts pour des choses qui étaient désormais solidement ancrées dans le passé. Mais il avait des questions et il avait cru pouvoir les poser. C’était une erreur. Watts ne s’emporta pas, il ne se mit pas à crier et ne partit pas en courant ou en insultant Ashes, et pourtant, celui-ci n’avait aucun mal à traduire dans les mots de Watts son agacement et son irritation. Il suffisait de lire entre les lignes. Il comprenait la réaction de Watts et tâcha initialement de ne pas réagir, laisser Leo lui parler sans l’interrompre même s’il en eut parfois envie. Pourtant rien ne l’avait préparé à ce que Watts dirige ses attaques à son encontre, comme si d’une certaine manière, c’était à cause de lui si la famille Watts n’avait rien de la famille Ingalls. Ashes se renfrogna à sa remarque mais tâche de sa contenir.

DONT.
SAY.
ANYTHING.


Leo finit par s’apaiser sans avoir conscience d’avoir blessé Ashes, ou content d’avoir pu se venger, et il se rapprocha du blond pour y déposer ses lèvres. Ashes le laissa faire dans un premier temps et posa même sa main sur le cou de Watts, avant de se raviser. Il repoussa doucement Watts, pas avec dureté ni violence, mais suffisamment pour que la tentation de se laisser embrasser disparaisse. « Please do me a favour in the future. » répondit-il ensuite, la voix aussi douce que lui permettaient sa blessure et le son de la musique, « And apply your own advice to yourself first. You don’t want be judged and you want to be accepted ? I will not judge and I’ll accept. But I want the same thing. You think you know me just because you’ve seen me naked, but that’s simply not true. I’m so sorry you had the childhood that you had, it's not fair, and it breaks my heart to know that you had to go through that hardship, but please don’t assume anything about me. » Ashes avait toujours eu conscience de son privilège du point de vue matériel, mais aussi de ses lacunes sur le plan affectif. « Yes I was lucky in many aspects of my life, including the money part, but I was raised by two strangers who only gave me their DNA, surname and some money. I never took to dancing lessons. » Ashes était à bout de souffle mais ne voulait pas s’arrêter, par peur que Watts l’interrompe. Il parlait à toute vitesse pour ne pas entendre ce qu’il lui avouait. « I had to pretend to wait for my sisters after school, sneak into their lessons, sit in a corner and memorize the moves and then learn by myself, at home. I lied to my bigot of a mother for the first two years of dancing school and pretended to be studying business in Portland because otherwise she wouldn’t have paid for it. You want caring parents? You won’t find them in the Hendrickx household. Do you know what they did when they found out I was suffering from anxiety when I was a kid? Nothing because they didn't believe it was an illness. » Ashes sentit son squelette craquer sous la tension et tous les muscles de son corps se nouer. Il se rendit compte qu’il avait détourné le regard et fixait le mur en face d’eux comme s’il y cherchait une issue de secours. « So please don’t pretend to know that my life has been nothing but peaches and roses just because this is what I smell like. »

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptySam 16 Nov - 19:06

Le malaise s'installa en Leo lorsqu'il entendit Ashes raconter son histoire. Tandis qu'il avait acquiescé silencieusement à son explication quant à son opinion sur Watts, le jeune blond s'était mordu la langue d'une manière extrême en se rendant compte qu'il avait fait exactement ce qu'il lui avait demandé de ne pas faire. Peut-être de façon inconsciente. Peut-être consciemment. Peu importe quelle partie de lui avait joué un rôle, si c'était le provocateur né qui avait parlé ou plutôt le maladroit en lui, le mec qui ne savait pas vraiment se comporter correctement face à quelqu'un d'autre, qui n'avait jamais appris qu'à travers les semi-insultes et les regards lubriques. Parce que oui, Leo Watts avait une vie miséreuse, ses relations était pour la plupart semées d'embûches ou complètement alambiquées composées principalement de non-dits. Pour lui, une relation saine se composait de beaucoup de sexe, de rires et de complicité. Mais dès que cela se compliquait, il cherchait une voix de sortie, un moyen de s'échapper, ne voulant certainement pas ajouter celles-ci à sa longue liste d'emmerdes. Quelques personnes avaient su l'atteindre - ses meilleur(e)s ami(e)s en priorité - et le garder. Mais se considérant comme indomptable de part son insolence née, Leo n'avait jamais appris à s'attacher à quelqu'un pleinement. La vraie question était s'il était prêt à le faire avec Hendrickx.
Il se trouvait donc face à un mur, une première dispute, malgré le fait qu'aucun des deux n'ait verbalisé le fait qu'ils soient dans une "vraie" relation. Essayant d'apprivoiser son partenaire, il ne put s'empêcher de se sentir offusqué lorsque Ashes le mit face à ses erreurs. Il avait beau se dire que ses erreurs étaient dans le passé, la preuve du contraire se trouvait sur son torse, sur sa lèvre écharpée. Leo ne contrôlait pas ses accès de colère, se jetant à corps perdu dans les conflits plutôt que de dialoguer. Ashes lui avouait ne pas vouloir le voir s'excuser ou changer. Venant qu'une personne qu'il connaissait depuis à peine une semaine, cela paraissait logique. Pourtant, dans son ton employé, cela sonnait comme des accusations. Et Leo détestait cela. Et il n'arriva pas à tenir sa langue sur ce coup là, regrettant instantanément ce qu'il allait dire. " Oh shut the fuck up, Ashes, I got into a fight, so what?" dit-il, cette fois-ci, vraiment contrarié de son attitude peut-être un peu trop moralisatrice. " If you hadn't acted like a fuckin' kid, leavin' me hangin' for a few days, playing dead ... " déclara-t-il, s'emportant dans son ton peut-être un peu trop cassant. Il se rendit compte de son erreur une minute plus tard. L'accuser d'être la raison de sa bagarre était stupide. Mais dans l'esprit tarabiscoté de Watts, cela faisait sens. Si Hendrickx ne l'avait pas boudé, il ne serait pas aller dans ce bar, il n'aurait pas rencontré cette fille stupide, il n'aurait pas eu à défendre son propre honneur devant ces trois infinis connards. Il baissa les yeux, gêné de son effusion de colère. Sa bouche vint chercher sa cigarette, muet.
Si les apparences voulaient qu'Ashes Hendrickx avait une vie idyllique, il apprit vite à son dépourvu qu'il se trompait sur toute la ligne. Leo perdit l'usage de la parole pour la seconde fois de la soirée, écoutant attentivement son monologue et se sentant de plus en plus mal à chaque nouvelle vérité dite. Il voulut l'interrompre plusieurs fois. Mais le laissa vider son sac. Le myocarde de Watts se brisa progressivement, voyant qu'Hendrickx adoptait un air détaché, comme pour se protéger de ces souvenirs. Il avait au moins le mérite de verbaliser ce qui n'avait pas été dans sa vie - pas comme Watts, qui aimait baigner dans une série d'illusions. Comme pour June. Comme pour cette chose qu'il lui arrivait. Comme pour les choses qu'il ressentait pour Ashes. Il se berçait dans l'idée qu'Ashes n'était qu'une phase. Mais il avait terriblement tort.
Leo, à son tour anxieux, tenta de retrouver le regard perdu d'Ashes, de récupérer son attention. Lui qui se considérait plutôt comme quelqu'un de maladroit dans ses mots, des mots souvent durs ou qu'il qualifiait de stupide, trouva l'éloquence nécessaire pour débloquer la situation - ou du moins il s'y essayait de tout son cœur. " Can we both agree that we're both fucked up, then?" Il brisa le silence pesant. Mais les yeux d'Ashes se tournèrent vers lui. Il avait enfin son attention. " I'm sorry. I didn't mean to misjudge you. Your life seemed pretty perfect compared to mine. Handsome professionnal dancer who travelled the world and has a rich family kinda story." confia-t-il, la moue pleine de regrets. Sa main chercha celle d'Ashes et il y déposa un baiser. " I couldn't have guessed you didn't have the greatest parents. Although I might have guessed it when your mom tried to kill me last time." convint-il, un peu plus léger. Ashes tenta de lui répondre mais Leo posa son doigt sur ses lèvres, pour lui signifier qu'il n'avait pas fini. " We're both from very different worlds. And it's kinda scary, right?" continua-t-il, croisant son regard. " You've got your story and I've got mine. That doesn't mean we're meant to fail, right? " dit-il, sans trop savoir où cela allait le mener. Mais il arrivait à verbaliser ses émotions. Un moment rare dans la vie de Watts. " I mean ... I'm not used to that. Sharing. Hearts to hearts and stuff. Not the kinda thing I do. More of a shut up and kiss me kinda guy, you guessed it." révéla-t-il, comme si c'était un secret. Ses yeux se posèrent sur ses mains entremêlées avec celle d'Ashes. " I'm also a world-renowned jerk, as you've seen it." jeta-t-il pour détendre l'atmosphère. Pas franchement convaincu que son charabia confus allait résoudre la situation, Leo se résigna à se taire, se terrant dans ses pensées. You're so stupid, man. You don't even make sense. " You smell more like expensive perfume and sex by the way." rajouta-t-il, le regard plus détendu, le sourire crétin au coin de la bouche.

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptySam 16 Nov - 20:46

Watts avait peut-être du mal à exprimer ses sentiments et à mettre des mots éloquents sur ses sentiments mais c’était aussi le cas d’Ashes d’une certaine manière, bien que cela s’exprime de manière différente. Là où Watts paraissait se tourner vers les grognements et autres onomatopées, les jurons et ses poings pour manifester ce qu’il ne pouvait verbaliser, Ashes lui diluait l’émotion dans un grand bain de légèreté et de frivolité jusqu’à ce qu’il ne ressente plus rien. Il n’avait pourtant pas eu le temps d’agir ainsi avec Watts, le gamin des rues avait fait irruption dans sa vie et en avait dérangé la chronique ordonnée à grands coups de pied. Avant qu’il ait pu y faire face et s’en défendre, l’ainé des Hendrickx avait dû accepter ce nouvel état de fait dans pouvoir le contester. Il savait que rien ne serait facile entre eux et que leurs différences leur joueraient des tours. Ashes ne pouvait cependant pas accepter que ce soit ce qui causerait leur perte, pas si tôt, pas avant qu’il ait pu donner tout ce qu’il avait donné à Watts. Il ne comptait pas jeter l’éponge sans avoir essayé avant même si Watts tentait de l’en dissuader. Celui-ci lui confessa d’ailleurs sans y prendre garde qu’il avait mal vécu le silence imposé par Ashes à la suite de leur première rencontre. Le blond secoua la tête mais ne répondit rien. A quoi bon ajouter des reproches aux reproches juste par orgueil – si Watts voulait rejeter la responsabilité de ses propres erreurs sur Ashes, qu’il le fasse pour le moment. Il préférait se consacrer sur ce qui les ferait avancer et sortir de cette impasse dans laquelle il les avait involontairement coincés. Il ne pouvait d’autant que plus apprécier entendre Watts s’excuser et faire de lui-même le chemin nécessaire sans attendre qu’Ashes le lui demande. Que ce soit de la bouche de Leo que vienne la conciliation et qu’il fasse l’effort de venir à lui. Il exerça une fine pression sur les mains de Watts lorsqu’il les glissa dans les siennes et inspira une longue bouffée d’air. « I hope you understand – I don’t want to compare my life to yours. If I could do something, anything, to take that past away from you and all the people who go through the same shit as you, I would. » Ashes était sincère ; malgré ses privilèges et son snobisme, il ne comprenait pas pourquoi certains devaient vivre dans des conditions aussi défavorables quand d’autres vivaient dans un luxe indécent. Et se dire que Watts avait dû autant en souffrir alors qu’il devrait être traité comme un empereur, le rendait fou. « But I can’t take your past away. So all I can do, is to make sure your past isn’t also your future. » Trop souvent avait-il entendu ces histoires qui se répétaient ; ces parents que l’on imitait malgré soi ; ces comportements reproduits de génération. Mais la volonté de se battre et de parler l’abandonner petit à petit. Elle reviendrait le lendemain c’était certain, mais pour l’heure Ashes acceptait la déclaration de paix. « I can do shutting up and kissing. I can speak your language. As long as you try to speak mine sometimes. » Cela serait peut-être trop demander à Watts à ce stade, mais Ashes était prêt à prendre le risque vu l’aveu de Watts qu’il ne les considérait pas comme voué à l’échec.

« Come on. » ordonna-t-il enfin en tirant sur les mains de Watts enlacées dans les siennes. Alors que Leo s’affaissait sur lui, Ashes glissa lentement sur le canapé pour s’y allonger avec le corps de Watts couché sur le sien. Wrap me in your body, songea-t-il, smother me with it and make me disappear under it. Ils restèrent ainsi de longues secondes sans se parler, les yeux dans les yeux, inattentifs au reste du monde. Ashes mourrait d’envie d’embrasser Watts mais ne voulut pas lui donner cette satisfaction, pas tout de suite du moins. Au lieu de cela, il ondula son bassin langoureusement contre celui de Watts afin de le faire languir. Ses bras enlacèrent la taille de Leo puis ses mains se firent un chemin sous l’étoffe des vêtements de celui-ci, griffant le bas de son dos et le haut de ses reins pour y imprimer une marque indélébile. Mine now. « I want you. So. Terribly. Bad. » souffla Ashes contre le visage de Watts dangereusement proche avant de venir déposer sur ses lèvres au goût d’alcool et de tabac un baiser chaste et délicat qu’il fit durer. Il entendait encore la voix rauque et rude de Watts : That doesn't mean we're meant to fail, right? et un intense frisson lui parcourut toute la colonne vertébrale, une décharge d’électricité lui fit éclater la cage thoracique. He had never felt better and he knew he would never feel better.

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptySam 16 Nov - 21:38

Ashes Hendrickx avait su l'atteindre, là où personne n'avait encore pu l'atteindre. Le faire parler. Mettre des mots sur ses émotions, malgré son manque évident de cohérence. Le mécanicien n'avait jamais imaginé pouvoir être aussi sincère, même si ses mots manquaient peut-être encore de substance. Les paroles de son prétendant le réassurèrent - ils pouvaient enfin cesser de s'invectiver sur ce sujet bien trop sérieux, qui faisait tâche dans ce weekend supposé lascif et fun. Pourtant, Leo avait l'impression d'avoir franchi une nouvelle étape, d'avoir crevé un abcès et de pouvoir enfin se comporter comme il le souhaitait, sans avoir peur du jugement de son regard - malgré les apparences, il restait intimider par Ashes et ses yeux de biches. Watts avait pensé que Ashes avait tout pour lui - après ce heart-to-heart, il comprenait qu'il avait idéalisé sa vie, le reléguant à de vieux clichés. En savoir plus sur lui ouvrait de nouvelles portes, des portes qu'il était prêt à emprunter - ou du moins, il l'espérait.
S'ouvrir ainsi demandait beaucoup de courage - surtout lorsqu'il avait avoué à demi-mots qu'Ashes est bien plus qu'un plan cul régulier, reconnaissant qu'il ne voulait pas qu'ils s'en tiennent à leurs rôles respectifs. Cela voulait dire partager la poire en deux, faire des compromis et surtout s'écouter et communiquer. Chose dans laquelle il n'excellait absolument pas - car Leo était plutôt le genre d'hommes à écouter d'une oreille et ensuite tout oublier car cela l'arrangeait bien. Néanmoins, avec Hendrickx, malgré cette relation plus que naissante, qui pouvait très bien les mener à rien, ou à tout, il était disposé à faire des efforts, à l'écouter et à reconnaître qu'il pouvait être irraisonnable ou irrationnel. Le jeune adulte était enfin prêt à grandir, à s'éloigner de son rôle de jeune voyou insolent. Peut-être que le naturel reviendrait au galop, peut-être qu'il resterait indomptable, peut-être qu'il continuerait à être stupide, à se faire passer pour un idiot. Mais pour l'instant, il portait l'espoir innocent que Hendrickx était une influence positive dans sa vie - et lorsqu'il s'allongea à ses côtés, alors que ses mains se fourraient sous sa chemise, silencieux et terré dans ses pensées, Leo posa ses yeux sur le beau blond et eut peur, très peur de cette influence. Son palpitant décolla à une vitesse inouïe et sa gorge se serra, le laissant déglutir péniblement alors qu'il écoutait sa respiration. Please, never leave my life songea-t-il,I'm so scared you're going to leave.
Là, dans ses bras, à l'embrasser, Watts se sentait à sa place, malgré leurs différences. Il souffla à son tour une petite phrase à son compagnon qui lui faisait part de ses envies les plus intimes. " We need to get to that hotel room." murmura-t-il, ses yeux perdus dans les siens. Ashes hocha la tête et ils se dirigèrent tous les deux, main dans la main, fendant la foule dansante pour récupérer leurs manteaux. Leo le laissa un instant poireauter avec une idée en tête - il s'approcha du buffet et glissa une bouteille de champagne sous son manteau. Pourquoi s'en priver lorsque la chose était en libre service? Il revint vers son compagnon, lui montra son butin et muet, même si le sourire goguenard aux lèvres, ils sortirent de la salle, se dirigeant vers la voiture du jeune blond. Arrivé dans la vieille Mustang, Leo sortit la bouteille et la posa à l'arrière. Il s'alluma une clope, démarra la voiture, laissant son regard dévier sur Ashes Hendrickx, emmitouflé dans sa veste. Alors qu'ils étaient encore relativement silencieux, Leo glissa sa main sur la cuisse du bellâtre et jeta la fin de sa cigarette par la fenêtre. " So, is this bringing back good memories ?" demanda-t-il, le sourire aguicheur en coin. Maintenant que les choses avaient été mises à plat, il était libéré d'une pression, il se sentait plus léger. Plus rieur. Plus taquin. Bien sûr que sa voiture avait une signification particulière. C'était là où, il y a une semaine, ils avaient partagés leurs premières caresses lascives, là où, contorsionnés, ils s'étaient esclaffés et s'étaient embrassés à en perdre haleine entre deux soupirs luxurieux.
Arrivés devant l'hôtel, Leo gara sa voiture et laissa ses yeux inspecter l'hôtel. Damn, Hendrickx, you're not playing. " You were not kidding when you said it was a nice hotel." acquiesca-t-il, impatient de découvrir l'intérieur, tel un enfant trop curieux. Ils entrèrent dans le hall, là où Ashes s'avança pour aller récupérer les clés de la chambre. Son petit sourire en coin ne le quittait pas alors qu'il observait l'homme au comptoir. For fuck's sake, how did I deserve such a beauty? se souffla-t-il à lui même alors qu'Ashes revenait vers lui. La beauté d'Ashes était d'un autre monde - son visage était une oeuvre d'art à elle-même. Leo lâcha un petit soupir d'appréhension, le tract au ventre mais le brasier montant le long de son bas ventre en sachant pertinemment que lorsqu'il allait poser son pied dans l'ascenseur, il n'allait plus répondre de lui mais que de ses envies les plus charnelles et érotiques. Cependant, ayant encore envie de faire durer le plaisir, de jouer avec Ashes, qui le lui rendait bien, il se colla à la paroi de l'ascenseur tandis que celui-ci montait les étages, ne lançant que des petits regards en coin à son prétendant. La fournaise prenait pourtant possession de son corps, à chaque nouvel étage atteint. Il suivit sagement Hendrickx vers la chambre - un geste et il allait déraper, même si cela devait se passer dans le couloir. Le souffle court, l'appréhension s'était transformé en vrai besoin physique de le retrouver près de lui. Ils entrèrent dans la chambre, silencieusement et Leo tenta d'étouffer un fuck yeah alors qu'Ashes enlevait son manteau doucement. Leurs regards se croisèrent un instant et Leo verrouilla la porte de la chambre, appuyant son dos contre celle-ci, attendant qu'Hendrickx vienne le rejoindre, les flammes indécentes brûlant dans ses yeux bleues.

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptySam 16 Nov - 23:00

L’étreinte d’Ashes et Watts avait finalement été rompue par ce dernier et malgré une pointe de déception, le blond ne s’en plaignit pas car c’était pour pouvoir passer le weekend entier dans ses bras à la merci de ses caresses. Une sensation de froid envahit Ashes quand Watts se leva comme si c’était de lui qu’était provenue toute la chaleur qui le maintenait à la bonne température. Les deux hommes récupérèrent vite leurs manteaux et quittèrent la soirée non sans avoir volé au passage une bouteille de champagne. Ashes se retint de remarquer avec ironie que les vieilles habitudes de Leo été revenues au galop afin de ne pas ajouter un deuxième chapitre au mauvais roman de leur dispute et les deux hommes montèrent dans la voiture de Watts. En chemin pour l’hôtel, Ashes laissa son regard vagabonder sans regarder Watts une seule fois mais sentant le sien sur lui de temps à autre. Il avait la main posée sur sa cuisse et Ashes posa la sienne par-dessus en signe de tendresse. I won’t look at him because if I look at him, it will be harder when we have to go our separate ways on Sunday. I will keep looking at the night until I forget that he is sitting next to me so that I learn to survive without the sound of his breath next to me. I will not speak and I will learn to satiate myself with the knowledge that he exists for only comfort. I will learn to fill the void around me with memories of him, his lips, his eyes and his hands.

Ils arrivèrent vite à l’hôtel et y entrèrent. Watts semblait satisfait du choix du lieu ce qui fit sourire. « Glad you like it. » répondit-il en allant récupérer les clés, « T’was the only in town my rich ass could afford. » Le réceptionniste lui tendit sa carte en les regardant tous les deux d’un air suspicieux et Ashes lui lança ironiquement, faisant en sorte que Leo ne l’entende pas : « What ? I’m not the one who beat him up, don’t look at me like that. » Il se doutait bien que le réceptionniste avait dû être alarmé par l’apparence de Watts, et il n’avait pu s’empêcher de s’en moquer. Il rejoignit son compagnon et les deux hommes prirent l’ascenseur, se tenant à bonne distance l’un de l’autre. Il aurait normalement sauté sur Watts dès que les portes s’étaient refermées sur eux mais cette fois-ci, il choisit de ne rien en faire. Leur chambre était si proche qu’il voulait se préserver pour l’intimité de la pièce et ne pas gâcher l’ivresse qui s’emparerait de lui lorsqu’il serait enfin complètement seul avec Watts. La délivrance arriva bien tard lorsque l’ascenseur stoppa à leur étage. Toujours en silence, Ashes sortit de l’ascenseur, Leo sur ses talons, et entra dans leur chambre. Il ne prit pas la peine de regarder autour de lui afin de l’inspecter. Il se retourna pour faire face à Leo qui venait de fermer la porte et s’y adossa, le regard chargé de promesses.

« Go ahead. » dit Ashes en enlevant son manteau, non sans avoir attrapé un des joints qui se trouvaient dans sa poche, le balançant fièrement devant Watts, « Pick your poison. » Il jeta son manteau sur une chaise à quelques pas de là, et s’approcha de Watts très lentement, se déhanchant doucement au son d’un musique imaginaire. « Champagne ? Weed ? Ashes ? » demanda-t-il ensuite en faisant virevolter une de ses chaussures, puis la seconde, imitant toujours un strip-teaseur comme il l’avait promis plus tôt à Watts. Désormais collé à Leo, il posa ses mains contre la porte, le tenant prisonnier entre son corps et la porte, sans issue. Il plongea son regard affamé dans celui de Watts. L’air était électrique, brûlant et violent. La lumière de la chambre était si vive qu’elle lui donnait le tournis. Le silence entrecoupé de leurs respirations était assourdissant, cognait contre les tempes du blond, dont les cheveux et les poils lui semblaient être en feu. Il avait le goût de Watts sur la langue et dans la gorge, son odeur contre lui, son corps frôlant celui de Watts avec une lascivité obscène, ses lèvres gercées par les baisers de Watts étirées en un sourire satisfait. Finally.

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptySam 16 Nov - 23:46

Dear Lord. Leo n'avait jamais été croyant, mais à cet instant précis, il croyait en une entité divine au doux nom d'Ashes. La respiration totalement saccadée, le palpitant prêt à décoller, il regarda celui qu'il avait attendu tant de temps s'approcher de lui, d'une démarche lascive, le regard rempli de promesses plus indécentes les unes que les autres. Leo se laissa faire, détaillant chaque mouvement, imprimant chaque expression et s'imprégnant de son odeur qui devenait si familière et si réconfortante. A quelques millisecondes d'exploser et de laisser son corps exprimer tout ce qu'il voulait lui faire, Watts se retint et le dévisagea tentant de trouver une réponse maligne à sa provocation mais à bout de forces, ayant passé la soirée à se battre contre lui-même, contre ses instincts les plus primaires, il soupira un inaudible you first avant d'écraser ses lèvres sur celle d'Ashes. En quelques minutes, ne laissant plus aucune raison le contrôler, il était dévêtu, allongé sur son apollon, bougeant sur lui alors que ses lèvres ravageaient chaque centimètre de son corps. Son corps de rêve lui coupait le souffle - et il se prit un instant à se demander s'il n'était pas dans un pur rêve érotique venant de sa propre imagination. Il resta pantois quelques secondes, ses perles plongées dans celles d'Ashes. " How are you even ... real?" s'exclama-t-il, sortant de son apnée d'embrassades, presque outré de la beauté d'Ashes. Un Ashes presque nu face à lui, à la peau caramel parfaite, au sourire large et aux lèvres rougies. Ses mains n'avaient pas assez de ses doigts pour toucher sa peau. Il n'en revenait pas - lui, Leo Watts, au lit avec un éphèbe, ressemblant à une star hollywoodienne. Leo Watts, décontenancé par sa réalisation, ne trouva rien de mieux à faire que de prendre le contrôle. Il voulait le ravir, qu'Ashes lui appartienne - il voulait qu'il se perde tellement dans l'extase de ses mouvements experts qu'il en oublie tous ses autres partenaires. Hors de question de lui laisser du répit tant qu'il ne serait pas épuisé et endolori. Leo prenait très à cœur sa mission - et il commença par s'occuper en priorité de ses envies, de ses besoins, jouant avec le boxer de son prétendant, puis mêlant sa langue à sa mission originelle, jusqu'à ce qu'Ashes pousse un gémissement qui s'apparentait à un cri de supplication, lui suppliant de continuer ce qu'il avait commencé avec grand dévouement.
---
THREE HOURS LATER - SATURDAY, 4AM
Affalé en travers du lit, Leo Watts, completely butt naked, pouffa de rire; la peau ruisselante de transpiration, la clope à la bouche et le sourire extatique, voyant Ashes détailler ses abdominaux endoloris et encore marqué de ces bleues disgracieux. Il souffla la fumée en direction du plafond et soupira profondément, étirant ses jambes. Ce stupide sourire n'avait pas quitté sa bouche depuis qu'ils étaient entrés dans cette chambre, maintenant témoin de leurs ébats plus qu'enivrants. A ce rythme là, ils finiraient tous les deux épuisés et ils finiraient leur weekend à dormir. Une pensée qui ne dérangeait pas forcément Watts mais tellement insatiable lorsqu'il s'agissait du danseur, il ne pouvait se résoudre à penser à dormir plutôt que de profiter de chaque parcelle de son corps. " I'm pretty sure I'm not going to be able to walk on Monday morning. I may need to take a few days off to recover from you." plaisanta-t-il, écrasant la cigarette dans un cendrier de fortune et se tournant vers Ashes qui se marrait ouvertement de ses bêtises. " And I'm fuckin' young, so I can't imagine what a daddy like you may feel." ajouta-t-il, sachant pertinemment qu'il cherchait les ennuis. Stop looking at him that way. He's not yours. He won't ever be yours. You're nothing but a guy he likes fucking soufflait cette petite voix terriblement désgréable dans sa tête. Une voix qu'il écarta rapidement, cherchant à nouveau ses lèvres alors que ses mains s'évertuaient à se diriger vers la zone qu'il avait trouvé la plus érogène de son corps. Il n'était que quatre heures du matin, mais la fin du weekend lui semblait arriver à grands pas, le rapprochant un peu de la réalité. Leo Watts, pourtant, se refusait à se raccrocher à la réalité. Sa seule préoccupation du moment était Ashes, ce corps souple et merveilleux qui lui faisait ressentir des choses plus que nouvelles, à chaque contact grisant et électrisant. " Didn't we talk about dirty dirty stuff over those messages? I'm still waiting for you to show that stuff you said ... " dit-il, la voix rauque et l’œil amusé de lui rappeler ces conversations qui avaient enflammés ses soirées.

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyDim 17 Nov - 0:42

Allongé sur le lit, le corps couvert de sueur, Ashes éclata de rire à la remarque de Watts. Cela avait été intense, long, douloureux et merveilleux. « That’s the difference between you and I : you can be satisfied, I can’t. Not of you anyway. » Pure vérité, et pourtant même où il disait cela, Watts prouva à Ashes qu’il avait tort. Il se rapprocha de lui et vint l’embrasser et commencer de nouvelles caresses enivrantes, montrant au blond que lui non plus n’était pas satisfait. Sourire aux lèvres, Ashes posa son pied nu sur le torse de Watts, prenant soin d’éviter les bleus qui jonchaient ses abdominaux. Sans quitter des yeux son amant, passant sa langue sur ses lèvres, Ashes appliqua ensuite une ferme pression sur le torse de ce dernier jusqu’à ce que toute résistance soit abandonnée et contraignit de la sorte Watts à s’allonger sur le dos. « You want dirty ? » l’interrogea-t-il d’un ton presque menaçant en se redressant. Il s’approcha de Watts comme un prédateur, s’emparant de son pantalon qui se trouvait à côté d’eux. « You just needed to ask. » Ashes retira la ceinture du pantalon et, se tenant droit devant Watts, il attrapa ses deux bras qu’il releva au-dessus de sa tête, emprisonnant ses poignets dans un nœud de la ceinture. A sa merci, Watts n’avait plus de fuite possible. Ashes se glissa par-dessus du corps de Watts, à califourchon sur lui, se mouvant lascivement sur lui et se pencha en avant, son visage collé à celui de Leo. « If I hear another sound coming out of your mouth that isn’t my name or you moaning, I will gag you. » ajouta-t-il impérieusement, tout en caressant tendrement le corps de Watts pour lui signifier qu’il ne comptait pas le brusquer ou lui faire de mal, et surtout, qu’il n’avait rien à craindre de lui. Ashes déposa ses lèvres brûlantes sur celles de Watts et plongea avec lui dans un baiser qui dura si longtemps qu’il lui parut s’éveiller d’une hallucination lorsqu’ils s’interrompirent. Leo semblait satisfait de sa condition, il en avait probablement vu d’autres, et Ashes prit son sourire comme une provocation. Il lui offrit un nouveau baiser, cette fois dans le cou, qui fut suivi d’un autre un peu plus bas, descendant progressivement avec chaque baiser jusqu’à ce qu’il ait atteint ce qui lui avait donné tant de plaisir plus tôt dans la soirée, prêt à donner à Watts une deuxième virée en sa compagnie, quitte à ne dormir qu’une fois le soleil levé.

NEXT MORNING - SATURDAY, 1PM
Ashes n’avait jamais aussi mal dormi de sa vie. Il avait toute la nuit senti le corps de Watts se serrer contre le sien et eu l’envie de le réveiller pour lui déballer toutes ses craintes et toutes ses joies. Son bonheur de l’avoir à ses côtés, son envie de ne plus quitter la chambre d’hôtel que quand on les y contraindrait, son besoin de l’entendre ne serait-ce que respirer. Where is my life and what have you done to it? Why are you so important to me know, when I could live without you before? Il avait regardé en silence le ciel s’éclaircir jusqu’à ce que l’obscurité disparaisse. Les rares oiseaux encore présents en cette saison se mirent à chanter et l’hôtel s’anima. A côté de lui, Watts dormait toujours à poings fermés, et Ashes prit alors la décision de mettre ces quelques moments à profit. Il sortit en silence du lit et se rhabilla en faisant le moins de bruit possible. Il commanda un taxi sur son portable, écrit un petit message à l’attention de Watts afin de lui annoncer son retour rapide, et descendit dans le lobby de l’hôtel. Après un crochet par chez lui pour récupérer un sac avec quelques affaires qu’il avait oublié chez lui la veille, il s’arrêta au Starbucks de la ville pour y commander un café pour eux deux.
De retour dans la chambre d’hôtel, Ashes fut reçu par son message, chiffonné, qu’il reçut en pleine figure. Bien que caché sous la chouette, Watts était visiblement réveillé. En étouffant un petit rire, Ashes posa les cafés sur la table de nuit se débarrassa de ses chaussures et de ses chaussettes et se réfugia tout habillé sous la couette auprès de Watts dont il agrippa le corps nu avec force afin de l’empêcher de s’échapper pour se venger. « Sorry for leaving, but I thought you might like coffee when you’d wake up. Only thing is, I didn’t know which coffee you liked or if you even liked coffee, so I got you six different drinks. » Ashes pouffa doucement – il s’était ruiné dans cette escapade, mais peu lui importait. Il reprit, ses mains se posant sur le visage de Watts, « But first, I need what I craved all morning. » Le blond déposa un doux baiser sur les lèvres de Leo, qu’il fit durer aussi longtemps que possible afin d’empêcher l’autre de se plaindre de son absence et lui faire oublier celle-ci. Why do I need this so hard it hurts even when I have it? « Leo- » grogna-t-il entre deux baiser, le coeur dans la gorge.

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyDim 17 Nov - 15:21

Il s’était réveillé, la main cherchant Ashes sur le matelas froid, emmitouflé sous la couette. Pris d’un sentiment de panique, Watts s’était assis dans le lit, les yeux endormis qu’il frotta pour chercher Hendrickx dans la pièce. Mais rien. Inquiet, car l’idée qu’Ashes puisse lui faire faux-bond ne le quittait pas, il se leva pour tenter de comprendre où son amant était. Il tomba rapidement sur le mot, ricanant légèrement de ses bêtises paranoïaques. Alors la plus grande simplicité, il se recoucha, attendant sagement qu’il revienne, laissant son estomac grommeler doucement et surtout se languissant du moment où, enfin, il pourrait poser ses lèvres sur celle d’Ashes.
Lorsque l’homme franchit la porte de leur chambre d’hôtel, Leo ne trouva rien de mieux à faire qu’à jouer au petit enfant boudeur, balançant le mot, se plaignant de son absence à son réveil à travers des grognements perceptibles. Idéalement, il aurait aimé le retrouver à ses côtés alors qu’il sortait des bras de Morphée. Ashes allait certainement devoir se rattraper - il fut vite rejoint par son compagnon, qui resta habillé pourtant, laissant le mécanicien sans voix. Il se laissa faire, appréciant ce doux baiser qu’ils partagèrent mais très vite, il décida qu’Hendrickx n’allait pas s’en sortir si facilement et il intensifia ses baisers, glissant ses mains sur les vêtements froids d’Ashes, ne lui laissant que le choix d’être étouffé par ses lèvres. “ Shut up or I’ll make you shut up.” murmura-t-il alors que l’incendie reprenait possession de chacun de ses membres et qu’il prenait un réel plaisir à le déshabiller sous la couette, déboutonnant sa chemise, s’arrêtant sur chaque bouton, puis le débarrassant de son pantalon. “ I had this incredible wet dream with you in it, and - “ se stoppa-t-il, le souffle court, tentant de retrouver sa respiration. “ Fuck.” souffla-t-il, tout bas, se rappelant de l’intensité de ses pensées les plus intimes, consultant les yeux d’Ashes. “ Let’s have these cold coffees later, because the only breakfast I want to eat right now, is you.” s’esclaffa-t-il, sûrement mal réveillé, les cheveux en bataille mais l’éternel sourire indécent sur ses lèvres. Ses mains prirent possession d’Ashes et dans un soupir inébriant pour les deux hommes, ils se glissèrent sous la couette, riant aux éclats.

SATURDAY - 5PM
“ How can you even watch that kinda stuff? It’s like the worst movie I’ve ever seen in my life.” s’exclama le jeune Leo, le corps nu affalé sur le lit et le regard plongé sur la télévision. La fenêtre grande ouverte leur permettait d’apprécier la brise fraîche alors qu’Ashes avait choisi un film à la demande qui ne plaisait pas du tout à Leo. Il le dévisagea et le poussa du lit, tentant de le faire tomber. Le joint passait entre leurs mains et ils profitaient d’un moment d’accalmie dans leurs ardeurs pour se découvrir, voir s’ils avaient des points en communs. Apparemment, leur répertoire cinématographique n’en faisait pas partie. “ What the fuck ?” s’écria Leo, ne faisant pas dans la demi-mesure, réagissant à une scène du film et s’étouffant presque avec la fumée qu’il avait dans la bouche. “ That’s not even realistic!” s’emporta-t-il, le regard amusé d’Ashes posé sur lui. Watts se leva du lit dans son plus simple appareil et alla éteindre la télévision. “ If I have to endure another minute of this shit, I’m gonna blow my brains out.” s’enquit le jeune blond, s’approchant de la fenêtre. “ Or jump out of the fucking window.” dit-il, acquiesçant à sa propre possibilité. Là, in all of his naked glory, Leo se perdit un instant à observer le ciel qui s’assombrissait déjà. Un petit pincement de coeur se fit ressentir alors qu’il tentait de ne pas compter le temps qu’ils leur restaient, dans ce cocon hors du monde. Leo n’eut pas besoin de réclamer que déjà Ashes s’était levé, s’était glissé derrière lui, l’étreignant de ses bras. Watts déposa un baiser sur son bras et se tourna vers lui pour l’embrasser. “ That spliff got me real hungry. Can we order room service on me?” demanda-t-il, questionnant son partenaire. Il mordilla sa propre lèvre inférieure, se perdant pour la énième fois dans les perles d’Ashes. “ Please, I know what you’re thinking, because that’s basically all of what we’ve been thinking since we’ve entered that hotel room, but I need food, otherwise I’m gonna end up dead on the spot.” affirma-t-il, le sourire rieur de voir qu’Ashes en voulait encore plus, toujours plus. Leur danse lascive durait depuis tôt le même matin et Leo avait déjà du mal à compter le nombre de fois où ils avaient atteint l’orgasme chacun. “ You don’t want me dead hungry, right? Wouldn’t be of no use for you if that happened” souffla-t-il dans son oreille, laissant les bras d’Ashes l’entourer mais glissant aussi ses mains impertinentes à son endroit préféré. Leo Watts se prenait à son propre jeu. What an idiot. Ce contact prolongé l’avait encore électrisé - c’était physique, Ashes n’avait juste qu’à appuyer sur le bouton magique pour qu’il sente sa masculinité se durcir sous son toucher. Watts pouffa de rire en baissant les yeux sur son bas ventre et il rejoint le sourire ironique de son compagnon. “ Ok, might have some energy left, I guess.” avoua le mécanicien, haussant les épaules et poussant son partenaire vers le petit salon qu’ils avaient dans la chambre d’un air terriblement joueur. “ Please, Ashie, be a good boy and bend over the couch.”

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyDim 17 Nov - 15:43

Watts et Ashes avaient allumé un joint qu’ils se partageaient dans la chambre d’hôtel. Malgré la fenêtre ouverte, Ashes savait qu’il ne récupèrerait jamais son dépôt de garantie – entre les quelques joints et les cigarettes qu’ils avaient fumé, le champagne qui avait coulé sur l’un des fauteuils et la trace indélébile de leurs ébats sur le mur de la chambre, ils avaient tellement endommagé la chambre que la direction de l’hôtel risquait probablement de le lui faire payer à prix fort. Ils avaient malgré tout ouvert la fenêtre et Ashes s’était enveloppé dans un peignoir afin de se protéger du froid pendant qu’ils regardaient un film. « What the- » tenta-t-il de protester lorsque Watts se leva, impérieux, pour éteindre le téléviseur, visiblement agacé par ledit film. « What an asshole. » grommela Ashes en se saisissant de son téléphone qu’il avait négligé pour ne s’occuper que de Watts. Il laissa son compagnon fumer vers la fenêtre pour se consacrer sur quelques textos, mais conscient du peu de temps qu’il leur restait, le blond laissa vite son téléphone tomber sur la moquette de la chambre et se leva pour rejoindre Watts et l’enlacer. Malgré ses suppliques initiales, Leo parut vite oublier son désir de se nourrir pour un autre, plus pressant semblait-il. Ashes ne put retenir un sourire. Il était tellement satisfait de provoquer une telle réaction chez Watts et rassuré de voir que son engouement pour lui était réciproque. Il se laissa repousser doucement vers le petit salon et se mordit la lèvre. « Oh yeah ? » demanda-t-il à Watts, ouvrant lentement son peignoir pour en entourer le corps fin et musclé de Leo qu’il serra contre le sien. Fermant les yeux au contact de l’excitation de Watts, Ashes offrit une pause à leurs ardeurs, prenant son amant dans ses bras et couvrant de baisers son cou et ses joues. Puis il laissa le peignoir glisser le long de leurs corps et après avoir embrassé Watts, se retourna, toujours collé à lui. Ashes guida les mains de Watts et les posa sur ses fesses. D’une voix chargée de défi, il demanda ensuite : « What are you gonna do to me if I resist? » Tame that fire Watts, or it’ll burn me from the inside.

SATURDAY, 7PM
Debout dans la chambre, Ashes inspectait son reflet dans un long miroir en pied. Il avait revêtu une tenue simple – pull et jean – mais plus appropriée pour aller dîner. Il avait convaincu Watts de sortir ce soir malgré ses résistances, lui promettant une multitude d’orgasmes à leur retour s’il acceptait d’aller manger dans un restaurant proche de là. Satisfait de son reflet, il fit cependant glisser son pantalon sous sa taille et inspecta l’une de ses fesses sur laquelle la trace rougie de la main de Watts commémorait leurs derniers ébats. Il croisa le regard de Watts dans le miroir et éclata de rire. Ashes s’était complètement offert à Leo et ce dernier avait volontiers accepté le défi, ne retenant aucune de ses ardeurs, au plus grand plaisir du blond qui n’avait voulu que le satisfaire. Il remonta son pantalon puis mit ses chaussures et son manteau, prit Watts par la main et l’arracha à sa torpeur. « Come on sexy, the sooner we get there, the sooner I can make you scream profanities in five different languages. » Les deux hommes maintinrent une distance raisonnable entre eux quoique se frôlant de temps en temps. Pourtant, une fois sortis de l’hôtel en se dirigeant vers un diner qui se trouvait à quelques minutes à pied, Ashes se rapprocha de Watts, seule sensation familière à des kilomètres alentours et glissa sa main dans la sienne. « Don’t freak out. » le prévint-il pendant que ses doigts enlaçaient ceux de Leo, « I just want to make sure we stick together. It’d be a shame to get separated now, just before dinner. » ajouta-t-il en riant de son piètre mensonge. Il déposa un baiser tendre sur les joues glacées de Watts alors qu’ils arrivaient en vue du restaurant dont les lumières éclairaient la petite rue. Il n’y avait pas un bruit, pas un passant autour d’eux. Ils étaient seuls au monde et heureux de l’être. « Do you know what you’re gonna eat? » demanda Ashes en entrant dans le diner, « Aside from me later? »

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyDim 17 Nov - 15:46

Comment garder son sérieux lorsque Ashes lui lançait son regard le plus insolent? Watts pouffa de rire en voyant son postérieur marqué au fer rouge de ses mains - il ne s’aurait jamais imaginé aussi épuisé à l’instant même, mais cette fatigue était juste délicieuse. Lui aussi, face au miroir, tentait de faire quelque chose avec ses cheveux, après la succincte douche prise avant de sortir. Un peu renfrogné, car ayant l’impression de se faire berner sur le dîner qu’ils étaient supposés partager nus comme des vers, Leo s’habilla, avec hâte d’engloutir un large hamburger (ou deux), d’un simple t-shirt de rechange qu’il avait pu fourrer dans sa voiture in extremis. Armé de son manteau un peu défraîchi, il suivit Ashes, lui lançant à son tour des petits éclairs d’indécence, se remémorant les instants qu’ils avaient partagés juste avant d’aller dîner. Sortir à l’extérieur lui fit pourtant un bien énorme - il respira l’air frais, s’oxygénant à nouveau après avoir passé tant de temps le nez dans le cou de son amant. Lorsque Ashes prétexta lui prendre la main pour ne pas le perdre, Leo, un peu gêné pourtant de lui tenir la main, haussa les épaules et se laissa faire. Because you like it and you know it, asshole, songea-t-il, laissant son démon intérieur rugir. Il essayait de se persuader qu’il n’avait pas honte d’exprimer son affection envers Hendrickx en public - mais cela était une toute autre histoire.
Ils prirent place face à face, parcourant le menu. Leo leva les yeux au ciel en entendant sa réflexion. “ I think we spend too much time together.” déplora-t-il, ironique, lui faisant remarquer que cette réflexion ressemblait à quelque chose de Watts aurait pu dire. “ I don’t know, I could eat anything.” dit-il, laissant ses yeux aller et venir sur le menu. Son esprit embrouillé par la faim ne lui laissa pas grand choix que de se porter sur le choix de l’ogre en lui qui sommeillait. Voilà presque vingt-quatre heures qu’il n’avait pas mangé et il tremblait d’impatience de mordre dans un hamburger bien juteux. “ I’ll go with the large cheesy bacon burger and the large fries, please. Oh and a large vanilla milkshake too. ” dit-il, s’adressant à la serveuse qui les avait rejoint. Alors que Ashes prenait sa commande à son tour, il ne se doutait pas que Leo Watts voulait le faire tourner en bourrique. D’un geste rapide mais efficace, il glissa son pied hors de sa chaussure, puis le dirigea vers l’entrejambe d’Hendrickx, l’air totalement innocent, faisant semblant de lire encore une fois le menu. Leo ricana dans sa barbe inexistante lorsque la voix d’Ashes partit dans les aiguës. How bad they were and how good it felt. Feignant un sourire à la serveuse, lui tendant le menu tandis qu’elle s’apprêtait à partir, Leo accentua la pression sur l’entrejambe de son partenaire mais interpella la serveuse. “ Oh please, and can I also have onion rings? Yes, that’d be great, thanks.” déclara-t-il alors que Ashes donnait un sourire délicieusement gêné à la serveuse. Il se pencha ensuite vers son partenaire, souleva son menton à l’aide de son doigt. “ That’s for the hand-holding earlier on.” souffla-t-il, lui envoyant un baiser à travers la table, mais ne bougeant pas d’un poil son pied.

SUNDAY - 1 AM
“ Oh no you didn’t say that!” s’écria le jeune blond, se saisissant de l’oreiller le plus proche pour se venger de son compagnon. L’oreiller s’écrasa sur le côté du beau danseur qui laissa échapper un râle. Leo éclata de rire à la vision de ses cheveux en bataille et de son air abruti. “ You can’t fuckin’ say that, that’s like a major violation in my own code.” continua-t-il, évitant à son tour de se prendre un oreiller en pleine face. “ Are you lookin’ for a fight? ‘cause you’re gonna lose it, Ashie.” demanda-t-il, provocateur et espiègle, prêt à dégainer ses mains les plus chatouilleuses. Il se jeta sur l’homme sans demander son reste et alors que Ashes râlait car Leo n’avait pas vraiment prévu de le prévenir de son attaque, ils passèrent quelques minutes à se chatouiller, se chamailler, leurs rires emplissant la pièce avant de finir par trouver encore une fois le chemin de leurs lèvres. Watts n’avait aucune honte à se comporter comme un grand enfant - car au fond, il l’était toujours. C’était aussi ce qui faisait sa légèreté, qui composait son caractère facilement appréciable. Il n’avait pas besoin de se poser des questions avant d’agir. Encore moins en la compagnie d’Ashes, blotti maintenant dans ses bras, embrassant sa tignasse blonde parfaite. Après avoir fini de rire, Leo toussa ses poumons quelques instants. Son regard croisa celui de son complice et il lui sourit - and how perfect that moment was.

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyDim 17 Nov - 16:20

Lorsqu’il reçut le premier oreiller dans la tête, Ashes fut légèrement sonné et ne réagit pas immédiatement. Ses cheveux furent dérangés par le choc qui fit basculer sa tête en arrière, et il jeta ensuite un regard hébété à Watts dont le rire espiègle et l’air satisfait trahissaient les motivations. Ashes s’apprêtait à répliquer mais il fut trop lent et Watts se jeta sur lui avant qu’il ait pu dégainer à son tour. Pendant de longues minutes, les deux amants luttèrent avec férocité, déployant tout un arsenal de chatouilles, insultes et coups bas qu’ils mêlaient à leur hilarité. Ils se comportaient comme des imbéciles, mélangeant infantilisme et enthousiasme dans leurs ébats, qui se transformèrent tout naturellement en une longue embrassade, leurs deux corps se ramollissant dans une étreinte charnelle et tendre. Ashes fixait Leo, qui en faisait de même, et les deux hommes échangèrent un sourire silencieux, le regard lourd de sous-entendus. Don’t look at me like that, unless you’re prepared to catch me when I start falling. L’étreinte se fit lentement plus soutenue à chaque baiser que les deux hommes échangeaient, et Watts enroula ses jambes autour de la taille de Ashes. Ce dernier ne quittait plus Leo du regard à travers ses cheveux en désordre. Il mordit gentiment la lèvre inférieure du beau Watts et lui murmura : « You reek of sex, I hope you never take a shower ever again. » Ce n’était pas surprenant vu que cela avait été leur activité principale du weekend et lui-même devait être loin de sentir la rose. Venant mordiller le lobe d’oreille de Watts, Ashes sentit l’entre-jambe de Watts durcir contre son bas-ventre alors que son souffle se faisait plus rauque. « Well, well, look who’s asking for his second orgasm of the night. » Ashes ne savait pas quand il pourrait s’arrêter de profiter de Watts, mais il n’avait pas l’intention de le faire tout de suite. Déterminé, ses baisers dans le cou de Watts se faisant de plus en plus intense,, leurs peaux nues brûlant l’une contre l’autre, Ashes empoigna la virilité de son amant, se serrant si fort contre son corps qu’il se sentait fondre en lui, prêt à en découdre une nouvelle fois avec ce corps dont il était fou.

SUNDAY, 2AM
Watts se releva difficilement en poussant un grognement de douleur et attrapa son paquet de cigarettes, puis s’assit sur le fauteuil avant d’allumer une nouvelle clope. A ses pieds, Ashes resta allongé sur le sol et s’évertua à retrouver son souffle. « Nobody ever did that me like that before. » parvint-il à articuler avec difficulté en caressa la jambe et le pied de Watts d’un air distrait. « I’m pretty sure that’s still illegal in certain states… » Il glissa son index le long de son torse et finit par atteindre une petite flaque sous son nombril. Grimaçant, Ashes étira le bras afin d’attraper le t-shirt de rechange que Watts avait enfilé pour aller diner et qui trainait désormais comme une vulgaire serpillère sur le sol. Il essuya le bas de son ventre avec l’étoffe du vêtement et d’un air espiègle, le jeta négligemment sur les jambes de Watts toujours assis dans son fauteuil. « Here’s a little memory to take home with you tomorrow. » Il ne leur resterait rien que des souvenirs de ce weekend, alors tant qu’à faire, autant laisser sa marque sur Watts, d’une façon ou d’une autre. Peu importe que cela soit dégoûtant ou pas très conventionnel. Ashes resta ainsi allongé en attendant que Watts finisse sa cigarette, et il lui vint alors une idée qu’il aurait voulu avoir plus tôt dans le weekend. Il se redressa subitement et se leva afin de se mettre au niveau de Watts. « Hey, how do you feel about jacuzzies ? I’m pretty sure we can book one still. » Il ne lui fallut pas faire appel à son intellect pour déchiffrer sur le visage de Watts l’expression qui s’y affichait. Un petit rire plus tard, et Ashes décrochait le téléphone de l’hôtel. « Yes, hello, Reception ? » demanda-t-il en tentant de garder son calme alors qu’il sentait dans son dos les baisers insistants de Watts, qui s’était approché en silence, « I’d like to book a kiss – a jacuzzi, sorry. And a bottle of champagne. » Might as well treat him while I have him for myself. songea-t-il en raccrochant.

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 942
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, luke, clive, neal
points : 556
age : Twenty-three years old (1.08)
♡ status : ashe's bf, i guess. but in his own way.
work : car mechanic @coral gables
home : @trailer park with his sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free | madd, ashes, robbie

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyDim 17 Nov - 17:11

Le temps paraissait suspendu dans cette chambre d'hôtel, un abri les isolant de la réalité qui allait bientôt les rattraper. Mais qu'importe, pensa le jeune mécanicien alors qu'il dépeignait son amant allongé à terre dans son plus simple appareil, qui vantait ses talents charnels parmi d'autres choses. " I'm glad you'll remember me." affirma-t-il, soulevant son sourcil inquisiteur tandis qu'il expulsait la fumée de ses poumons. Tous ces muscles étaient endoloris, du petit doigt de pied en passant par ses abdominaux déjà bien amochés pour finir par son cou tendu. Watts ne se doutait pas qu'il avait autant d'endurance et il s'esclaffa face à Ashes et ses réfléxion de smartass. Quel plaisir il avait à le regarder tenter de reprendre son souffle après avoir ravagé son corps avec passion et dévouement. " I would go to prison for that without hesitation if that means we get to do that again. Seriously. Not kidding." confessa-t-il, une pointe de honte venant le surprendre. Ce qu'ils avaient fait relevaient d'un numéro de contorsionniste expérimenté. Ashes n'avait pas menti sur les capacités de son corps et Leo se mettait au pas, faisant de son mieux pour combler l'homme qu'il détaillait. " You're gross, Hendrickx." dit-il, shootant dans le t-shirt dégoûtant qu'il venait de lui jeter dessus. Son partenaire fut soudainement pris d'une idée plus qu'intéressante.
Le jacuzzi était privatisé, bien sûr et les deux hommes entrèrent dans la pièce en peignoir. Leo, peu habitué à ce luxe, observa la pièce d'un air ébahi, admirant d'abord le jacuzzi dernier cri de la taille d'une mini-piscine, puis les bulles qui se déchaînaient déjà et bien sûr la bouteille de champagne qui traînait sur le bord accompagnée de deux flûtes. " Sweet." acquiesça-t-il, enlevant le peignoir sous lequel il était totalement nu. Ashes connaissait chaque centimètre de son corps et le lui rendait bien. Il n'avait pas besoin de se cacher. Il se glissa dans l'eau chaude et bouillonnante, laissant échapper un râle de contentement. Ashes se joignit à lui et ils se jaugèrent du regard, l'un à un bout du jacuzzi, l'autre à l'autre bout. Comment était-il possible qu'il y ait encore de l'électricité entre eux, alors qu'ils avaient déjà passé leur journée de la veille à faire l'amour, sans répit? God forbid, I ever let him go, cette petite voix résonna en lui, l'attrapant aux tripes. Ashes s'occupa du champagne qu'il servit à son partenaire et ils trinquèrent, les yeux dans les yeux, se perdant encore quelques minutes sans paroles superflues. Leo posa sa coupe et se rapprocha de son amant, nageant sans grand effort vers lui. Il se raccrocha à ses bras et déposa un baiser sur son nez. " Never been into a jacuzzi before." dit-il, observant les lumières changer en fonction des minutes. A s'y méprendre, Leo avait l'impression d'être dans un film. " Feels like being in a this super romantic rom-com where the two main characters make out in the jacuzzi." affirma-t-il, levant les yeux au ciel, faisant d'observer le plafond et les alentours. Il savait pourtant exactement où il voulait en venir. " Except we're the main protagonists and with all that happened before, it's more like a really good porn movie." pouffa le jeune mécanicien d'amusement, se rapprochant dangereusement de son prétendant. Les yeux d'Ashes ne le quittaient pas, pendus à ses lèvres, attendant une action du jeune blond irrévérencieux. Hendrickx n'eut pas à attendre trop longtemps pour que sa main vienne caresser d'abord ses abdominaux puis ne descende chercher l'objet précieux du désir de Leo. Il l'embrassa fougueusement pendant de longues minutes avant de le surprendre avec une de ses pick up lines délicieuse. " Are you Poseidon? 'cause you're making me wet." déclara-t-il, très sérieux dans son oreille avant d'éclater de rire en même temps que Ashes qui lui frappa la tête d'un air désespéré. " What?" s'exclama le mécanicien, extrêmement fier de ses conneries.
Si Leo Watts allait bientôt poser un brevet sur comment donner du plaisir à Ashes Hendrickx, pendant que l'homme soufflait intensément dans son oreille et que ses doigts se resserraient, dans un va-et-viens puissant, Leo n'en prenait pas moins son pied, détaillant le plaisir sur le visage d'Ashes. A deux doigts - no puns intended - d'amener son amant à l'extase, la porte de la pièce s'ouvrit en fracas, alors que deux personnes étaient en plein session de make out. Ashes et Leo prirent une profonde inspiration, le regard tourné vers le couple qui ne les voyait pas. Leo ne put retenir son éclat de rire, pourtant tentant d'être discret.

SUNDAY - 10 AM
" You are killing me. I'm pretty sure I can't walk." souffla Leo, au réveil alors qu'Ashes venait se blottir dans ses bras. Leo consulta son portable d'un air distrait et vint caresser le visage de son amant. " Did you sleep?" demanda-t-il, laissant ses yeux vaquer sur ce visage harmonieux et aux traits tirés. " Or did you spend the night creepily watching me, like last night?" s'enquit-il, sachant pertinemment qu'il était plus proche de la seconde possibilité. Un petit rire vint habiter ses lèvres et il embrassa le front de son amant qui soupirait déjà dans ses bras. Leo s'allongea sur le dos et observa le plafond, dans un moment d'introspection. " So, when do we have to free the room?" l'interrogea-t-il, tournant la tête vers son compagnon, soudainement happé par la réalité qui venait frapper à leur porte. Watts sentit son palpitant se liquéfier à une vitesse faiblarde mais agonisante. " Please, say never and that you bought the hotel while I was sleeping." plaisanta le jeune homme, tentant de se mettre du baume au cœur. Son regard triste vint se poser sur Ashes, qui semblait avoir le cœur aussi lourd que lui. That precious little baby. Leo se mordit le poing pour ne pas hurler de frustration. Le temps était passé atrocement vite. Comment réapprendre à vivre après un weekend si excessif, dénoué de tout sens de réalité et charnellement inconcevable?

_________________


I'm just trying to live life ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fine.

Ashes Hendrickx

messages : 542
name : rnkllr.
face + © : t.farrelly @me.
points : 283
age : thirty and handling it pretty badly.
♡ status : officially single, heart skips beats when watts is around.
work : former reality tv contestant, dancer, model, basic pretty boy.
home : an old family home near the northern paiute reservation.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (2/4) leo, madd

just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) EmptyDim 17 Nov - 18:14

Cette fois-ci, Ashes obtint ce qu’il avait tant voulu sans l’obtenir la veille – il se réveilla, blottit dans les bras forts de Watts, et le premier son qu’il entendit fut celui de la voix masculine de son amant. Il ne s’était pas attendu à ce que ce simple état de fait lui fasse un tel effet. Il le voulait tant depuis une semaine, n’avait rien désiré d’autre, et que cela se réalise enfin le propulsa en apesanteur, à des kilomètres de sa forme physique. Il ouvrit doucement les paupières et aperçut le visage fatigué de Watts qui le contemplait. Il lui offrit un sourire et un baiser avant de répondre : « I slept like a baby, I was exhausted thanks to you. » Les deux hommes s’étaient copieusement laissés aller au plaisir durant ce weekend et les nombreuses répétitions de leurs ébats avaient fini par vaincre leurs résistances, les plongeant dans un long sommeil bien mérité. He is so stunning. Ashes se serra contre Watts pendant que celui-ci lui demandait combien de temps il leur restait à passer dans cette chambre. Ashes s’était efforcé de ne pas penser à cette échéance tout le weekend pour pouvoir mieux se concentrer sur les instants qu’il pouvait partager avec Watts et prendre soin de lui, d’eux, mais il ne pouvait fuir le temps davantage. Le regard des deux hommes se croisèrent et partagèrent une tristesse teintée de regrets dont Ashes ne pensait pas Watts capable. Il l’avait cru complètement détaché et attiré par lui uniquement pour son physique, mais depuis leurs retrouvailles le vendredi précédent, il n’avait eu de cesse de lui montrer qu’il avait tort. Il n’avait pas fui en courant lorsqu’ils avaient eu une discussion difficile ; ses baisers étaient de plus en plus chargés de promesses ; lorsqu’Ashes l’avait amené à la jouissance, Watts avait hurlé son nom avec conviction. Et maintenant, à quelques heures de la séparation, Ashes voyait en lui la même lourdeur que celle qui l’habitait. « I sadly didn’t. » répondit-il à Watts en s’efforçant de conserver une voix neutre pour étouffer en lui l’intense frustration qui l’imprégnait. « So we have to leave at about 1. I should have booked another night, it wasn’t long enough. » ajouta-t-il en baissant la voix comme s’il n’avait pas voulu que celui-ci l’entende. L’expression de tristesse était toujours visible sur le beau visage de Watts, et Ashes se décida à l’en départir. Il enlaça tendrement son garagiste, fit jouer ses doigts dans ses boucles désordonnées, couvrit son visage de baisers et se laissa sensuellement glisser contre le corps de Watts. « You’ve got my ass for another three hours so don’t waste a single second, Watts. » Les yeux de ce dernier se mirent à briller et son corps s’anima, signes qu’Ashes avait atteint son objectif. Il eut un éclat de rire en voyant Watts s’éveiller, qui s’étouffa dans un hurlement de plaisir lorsque le plus jeune des deux se mit à l’œuvre.

HENDRICKX RESIDENCE, SUNDAY 4.30PM
Ashes et Watts se faisaient face sans rien dire, à une distance respectable l’un de l’autre. Le garagiste était adossé à sa voiture, une cigarette entre ses lèvres fines qui avaient tant appartenu à Ashes durent le weekend, son éternel air blasé sur le visage. Ashes se tenait debout en face de lui, sur le gazon de la maison familiale. Il avait les mains dans les poches de son manteau et le cou rentré dans le col de celui-ci. Le blond ne parvenait pas à détacher le regard de son amant, le feu au creux de ses reins plus vif encore qu’avant leur escapade, l’envie de sentir la féroce étreinte de Watts une fois de plus. Mais il n’en faisait rien et les deux restaient immobiles et muets. Ashes lui avait dit qu’ils ne pourraient pas faire d’effusions une fois arrivés chez lui, qu’il ne voulait pas avoir à se battre contre ses parents, et Watts lui avait rétorqué que cela lui était bien égal, qu’il n’était pas son petit ami. Like hell he wasn’t. Watts lui avait malgré tout reproché de ne pas vouloir partager un dernier plaisir avant leur séparation, ce que le blond avait eu à cœur de lui démontrer une fois que la voiture fut garée sur une aire de repos à l’abri des regards. Secouant la tête pour se donner du courage, Ashes s’approcha de Watts et oubliant l’espace d’un instant le reste du monde, il posa sa main dans le cou de son amant et l’embrassa avec une tendresse non-feinte qu’il n’avait pas encore manifestée jusqu’à présent. « Goodbye Watts. Hopefully, I’ll see more of you soon. I mean, at some point. No pressure. » Absolute pressure! Sans bouger, Ashes suivit ensuite du regard la Mustang de Watts qui disparut bientôt au coin de la rue, emportant avec elle son weekend. Il resta de longues minutes dans cette position, ne pensa à rien, à tout, à Watts en somme.

sujet terminé. just leave it if you don't mean it — (watts) 1f494

_________________

❥ ϟ ✣ what a plot twist you were
[ un nouveau soleil ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




just leave it if you don't mean it — (watts) Empty
Message· · Sujet: Re: just leave it if you don't mean it — (watts) just leave it if you don't mean it — (watts) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
just leave it if you don't mean it — (watts)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue :: bay port-
Sauter vers: