AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 N°1632; IT'S NEVER TOO LATE FOR A REVENGE !! | damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: N°1632; IT'S NEVER TOO LATE FOR A REVENGE !! | damon Lun 22 Mar 2010 - 21:18

♣️ IT'S NEVER TOO LATE
FOR A REVENGE
STARRING
♣️ damon seaver and.
presley clyde






Damon Seaver, une espèce malheureusement pas en voie d’extinction. Malheureusement oui, mais ce pour Presley. La jeune fille fut sa tête de turque durant toute son enfant. Allons savoir pourquoi le grand rigolo qu’il était, avait décidé de s’en prendre à plus petit que lui, et sa cible fut Presley. Pendant des années elle avait vécu toutes les expériences les plus folles qu’il avait pu faire contre sa personne. Elle ne comptait plus le nombre de fois ou elle s’était étalée de tout son long dans des flaques de nature douteuse. Le nombre de fois où elle était rentrée chez elle, complètement excédée, imaginant toute sorte de fin horrible pour le jeune homme. Elle se souvenait encore de cette fois, où il avait choisit de lui envoyer une mixture de son cru sur sa longue chevelure. La jeune fille âgée de onze ans, dû dire au revoir à une bonne partie de ses cheveux dans cette mésaventure. C’était ce jour là où elle avait décidé de lui vouer une haine pour ainsi dire éternelle. Pas de retour possible, ce souvenir encore douloureux d’une petite fille disant au revoir à sa chevelure de princesse était encrée dans sa mémoire. Ainsi que le sourire idiot du responsable de ce carnage. Mais les gens changent, grandissent, évoluent. Tout pourrait être différent à présent entre eux, après tout ils avaient dépassé l’âge de ce genre d’enfantillage. Ils pourraient se voir comme des adultes, au passé commun, oublier le passé et reprendre du bon pied. Ils pouvaient effectivement … Mais NON !!! Damon avait dépassé les limites, il avait poussé la jeune fille à bout, et si autrefois ses tentatives pour l’atteindre demeuraient vaines. Trop petite, pas assez inventif ou persévérante, trop susceptible peut être. Elle n’était pas encore prête à se lancer dans une véritable guerre. Aujourd’hui c’était différent, et elle était bien décidée à le lui faire payer.

De nature plutôt rancunière, elle avait cogité sur la question pendant de longues années. Elle avait aussi fortement espéré que ce moment viendrait et où elle pourrait enfin lui rendre la monnaie de sa pièce. Parce qu’il fallait l’admettre, il était tenace en son genre, et surtout inventif, peut être même un peu trop. Elle devrait se montrer à la hauteur et surtout trouver ce qu’il fallait pour le marquer suffisamment. Pour lui laisser en tête bien plus que le souvenir d’une fillette à persécuter à n’importe quel moment. Elle préférait encore être une folle bonne pour un séjour en asile, que cette famine fragile qui s’en était prit plein la tronche. Elle voulait par-dessus tout des excuses, et elle était bien déterminée à les obtenir.

Cette nuit était la sienne, bien décidé à filer la trouille de sa vie, ou du moins se classer honorablement dans le tableau des plus grandes trouilles de Damon Seaver. Elle avait tout prévu, d’abord il faudrait l’attirer hors de chez lui, elle s’était d’abord assurée qu’il n’y ait personne ce soir là, de façon à ce que rien ne vienne gâcher ce moment. Accompagné d’un ami à quatre pattes plutôt agressif, du nom de robert, et oui vraisemblablement son employé à qui elle l’avait « emprunté » n’avait pas réellement d’imagination. Bien sur elle avait apprit plusieurs fois à se faire obéir par l’animal, il ne s’agissait pas à ce que cela se retourne contre elle. Si elle pouvait être réellement hystérique, la voix la plus puissante était tout de même celle de Damon, il ne fallait pas qu’il ait ne serait-ce qu’une carte en main, pour inverser la situation. Elle n’avait pas beaucoup de chemin qui la séparait du 1632 Apple Road, elle avait cette petite boule de stress qui lui chatouillait le ventre. Incontestablement impatiente de le voir se décomposer. S’approchant de sa voiture, ça lui faisait presque de la peine de s’en prendre au véhicule, elle n’aimait pas vraiment se transformer en folle furieuse, mais après tout il l’avait cherché. Elle ignorerait sans doute toujours pourquoi c’était elle et pas une autre. Ils ne se connaissaient pas en réalité, et pourtant parmi toutes les enfants du quartier c’était sur elle qu’il avait décidé de se défouler lâchement. Elle lui en voulait surement d’être aussi idiot et mesquin, et surtout pour ses cheveux. Mais qu’importe, il n’était plus question de se rappeler le bon vieux temps, mais de s’en venger. Commençant d’abord par crever les pneus. Elle entreprit ensuite de rayer la carrosserie, bien sur elle savait que ce n’était pas assez bruyant pour l’attirer dehors. Elle aurait pu tout simplement sonner, mais il aurait aussi très bien pu lui claquer la porte au nez aussi vite, et puis il fallait l’admettre c’était aussi beaucoup moins amusant. Se saisissant d’une des nombreuses pierres qui constituait l’allée, elle l’a jeta violemment contre l’une des vitres du véhicule qui se brisa instantanément. Alerté par le bruit elle l’entendait qui approchait. Trépignant de plus en plus, tenant fermement la laisse du chien, elle attendait avec une impatience non dissimulé l’arrivée du jeune homme et surtout, elle attendait de pouvoir obtenir sa vengeance.





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°1632; IT'S NEVER TOO LATE FOR A REVENGE !! | damon Ven 26 Mar 2010 - 15:25


Damon n’a jamais été un modèle de perfection masculine, que ce soit dans son âge adulte ou encore lorsqu’il était plus jeune. Il n’a jamais cherché à l’être non plus, se contentant de se laisser dicter par ses envies et ses folies. Et comme beaucoup d’enfants à une période de leur vie, il était devenu la terreur d’une petite fille. Il n’appréciait pas être le souffre-douleur, c’était plutôt lui qui faisait subir ses farces à ceux qu’il aimait embêter. Presley Clyde sait de quoi elle parle pour avoir été martyriser par le jeune homme durant des années. Tirer les cheveux, soulever la jupe et d’autres petites plaisanteries de mauvais goûts. Ça l’amusait, il jubilait devant chacun de ses coups bas envers la petite fille et c’était d’autant plus divertissant en observant ses réactions. Evidemment, il obtenait toujours ou presque la même chose : des pleurs de colère et de haine, des insultes etc. Mais jamais il n’avait craint une quelconque revanche de sa part, l’idée même qu’elle puisse tenter quoique ce soit envers lui le faisait rire. Il ne méprisait pas Presley, et il ne la détestait pas non plus. Il l’appréciait mais d’une manière bien particulière. En revanche, il était parfaitement au courant qu’elle ne le portait absolument pas dans son cœur. Le contraire aurait été étonnant et laisserait penser qu’elle est un peu maso sur les bords. Et même si en prenant de l’âge il avait arrêté toutes ses bêtises de gamin de dix ans, taquiner la jolie Presley était toujours un réel plaisir. Il n’avait pas non plus jugé bon de s’excuser pour toutes les choses qu’il avait pu lui faire à une époque, après tout il avait tourné la page, il pensait donc que Presley en avait fait de même avec le temps. Il allait être bien surpris (…)

Ce soir-là, le programme n’avait rien d’alléchant. Il allait certainement terminer sa soirée devant la télé en attendant le retour de sa sœur – quitte à ce qu’elle ne rentre qu’à quatre heures du matin. Il s’était donc préparé à passer un moment en toute tranquillité, se faisant au passage un plat vite fait au micro-onde. S’affalant enfin sur le divan face à l’écran plat, il zappa pendant quelques minutes avant de tomber sur un épisode de Friends. Il se rendit compte que cela faisait un petit moment qu’il ne s’était pas posé ainsi, en toute décontraction. Soit il restait avec Izzie, soit il s’occupait de sa sœur – malgré ses « mais je vais bien ne t’en fais pas » ou encore il se retrouvait à la base, ne pouvant rester trop longtemps loin de ses avions. En revanche, jouer les solitaires, il n’en avait plus trop trouvé l’occasion ces derniers temps, même si ne plus sortir et faire des virées avec Rhys laissaient un certain manque. Une amitié qui partait considérablement en fumée sans qu’il ne puisse y faire grand-chose, à moins qu’il ne cherche pas tellement à arranger la situation… Désir égoïste de tenir Isobel éloignée de Rhys, sans doute.
Une fois son plat tout prêt terminé, il quitta sa position confortable pour rejoindre la cuisine et ranger le désordre qu’il avait provoqué. Il revint au salon, une bouteille de Bière à la main mais s’arrêta subitement en entendant un bruit de fracas. Réflexe idiot, son regard se baissa vers la petite bouteille, elle était toujours en parfait état. Il pivota légèrement pour observer la cuisine, mais rien. Non le bruit venait de l’extérieur. Il posa sa boisson sur une table qui se trouvait non loin de lui et s’avança vers la porte d’entrée. Lorsqu’il l’ouvrit, il dû faire l’effort de plisser les yeux pour comprendre ce qui se passait. Presley ! Serrant la mâchoire, il descendit les quelques marches du perron d’un pas de plus en plus accéléré. « Presley, mais qu’est-ce tu fous, bordel ?! » s’exclama-t-il alors qu’il n’avait pas encore vu les dégâts. Dans un premier temps il remarqua rapidement les pneus apparemment crevé mais quand ses yeux tombèrent sur le pare-brise fracassé et les bouts de verres qui gisaient sur le sol, il vit tout rouge. Il se tourna vers la jeune femme, furieux, il n’avait pas fait attention à la grosse bête poilue qui accompagnait la demoiselle. « Non mais t’es folle ? Tu sais combien elle m’a coûté cette bagnole ? » Il lâcha un juron à peine audible, s’éloignant de Presley afin d’examiner sa voiture lorsqu’un grognement bestial le sortit de sa contemplation. Il pointa son regard vers l’animal qui avait tout l’air d’être très peu amical. Depuis quand Presley Clyde avait un chien… ou plutôt, depuis quand avait-elle un chien de ce genre ? Il croisa les bras, toujours aussi en colère. « Dis-moi, si tu t’ennuies tant que ça, tu peux toujours sortir avec des amis ou aller au cinéma au lieu de te défouler sur ma voiture et jouer les caïd avec ton clébard. » Il soupira, son ton était moqueur et sévère à la fois. Sérieusement, c’était quoi son problème. C’est à peine ils s’adressaient la parole auparavant, bien sûr il y avait toujours quelques piques de la part de Damon mais rien en comparaison à ce qu’il lui faisait subir lorsqu’ils étaient gamins. Exaspéré par la situation, il passa ses mains dans ses cheveux. « Tu ferais mieux de sortir ton chéquier parce que le bordel que t’as foutu, tu vas le réparer, c’est moi qui t’le dis. »
Revenir en haut Aller en bas
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: N°1632; IT'S NEVER TOO LATE FOR A REVENGE !! | damon Ven 2 Avr 2010 - 2:21



On ne pouvait pas vraiment dire qu’il lui avait fait bonne impression au contraire même, elle avait seulement de très mauvais souvenirs de sa personne. Ce qui l’avait d’autant plus énervé, était les remarques de son beau père chaque fois qu’elle rentrait plus énervée à chacune de ses mésaventures. Sa tendance à parler de lui systématiquement portait alors à confusion, elle ne faisait que se plaindre, aussi désagréable que cela pouvait être pour son entourage. Mais pour son beau père, il s’agissait d’autre chose, y remettant encore une couche sur le dos de la jeune fille déjà exaspérée par Damon, elle devait en plus se coller les remarques d’un faux Cupidon. Évidemment il n’y avait rien d’autre que de l’exaspération la dessous, elle avait beau répéter qu’elle souhaitait voir un car lui foncer dessus, on ne la croyait pas. Certes elle n’avait pas d’instincts meurtriers refoulés, elle ne faisait que le souhaiter sous le coup de la colère. Même si aujourd’hui la présence de son ami à quatre pattes semblait contradictoire.

Elle avait beau poser un regard noir sur lui, elle ne pouvait tout de même pas s’empêcher de sourire, le voir s’énerver de cette façon était finalement plus amusant qu’elle ne l’aurait pensé. En grandissant bien évidement elle avait complètement passé sur tout ça, elle n’avait pas que lui en tête, même si à comparer, finalement parfois elle aurait préféré qu’il demeure son unique soucis. Il fallait reconnaître que se faire emmerder par Damon Seaver assez régulièrement pouvait être reposant comparé à ce qu’elle avait aussi vécu par la suite. Elle en était même venue à regretter cette époque. Néanmoins elle avait eu le temps de conclure qu’il était simplement idiot, que c’était la seule explication plausible à son habitude de pourrir la vie d’une fillette. Ou alors qu’il devait fermement s’ennuyer. Finalement la raison n’avait pas d’importance, il n’y en avait peut être tout simplement pas. A ses yeux supposer qu’il y ait un motif, serait aussi supposer qu’il puisse être en mesure de réfléchir, ce qui était bien sur inconcevable pour elle.
Ce soir là, elle aurait très bien pu ne rien changer à ses habitudes et ne pas venir déclarer vengeance. Après tout ce n’était pas comme si elle cogitait là-dessus toute la journée, elle avait même oublié, elle pouvait le croiser sans ressentir le besoin intense de l’étrangler. Elle avait tout simplement grandit et évolué, seulement les mauvaises habitudes pouvaient très vite revenir. Visiblement il lui avait peut être manqué.

« Presley, mais qu’est-ce tu fous, bordel ?! » Il fallait dire que cela faisait tout de même des années qu’elle voulait le mettre en colère, trouver le moyen de le mettre dans un état de nerf pas possible, tout en sachant que cela ne se retournerait pas immédiatement contre elle. Car oui, elle n’était pas dupe, elle le connaissait tout de même depuis longtemps, si personnellement elle ne savait que très peu de chose sur lui, elle était au moins sur qu’il ne s’arrêterait pas là. Elle ne fit cependant aucune remarque, le fixant tandis qu’il regardait avec rage les dégâts causés par sa faute. « Non mais t’es folle ? Tu sais combien elle m’a coûté cette bagnole ? » elle ne put s’empêcher de rire, elle ne prenait aucun risque en s’attaquant à la voiture. C’était peut être un cliché, et pourtant une bagnole a toujours une énorme valeur pour l’heureux propriétaire. Satisfaite de son coup, elle ne s’en cachait pas, continuant de sourire face à son interlocuteur qui continuait à bouillonner de rage. « Oh mais tu sais, ça je m’en fiche. » Elle le vit rapidement reporter son attention sur le chien, qui n’avait pas oublié de manifester sa présence en grognant, il fallait dire qu’elle l’avait presque oublié. Elle n’avait pas été particulièrement une grande amie des animaux, il n’était là que pour sa protection en réalité si l’on pouvait dire. Elle se doutait aussi que la situation était risible, après tout une fille de son gabarie, un énorme chien au bout d’une laisse ça ne pouvait que faire sourire. Elle ne se pensait pas le moins du monde dangereuse par ailleurs, elle savait bien qu’elle ne l’était pas et ne pourrait le feindre non plus. « Dis-moi, si tu t’ennuies tant que ça, tu peux toujours sortir avec des amis ou aller au cinéma au lieu de te défouler sur ma voiture et jouer les caïd avec ton clébard. » Un sourire s’étirant une nouvelle fois sur ses lèvres, elle comprenait finalement ce qui lui plaisait tant lorsqu’il l’emmerdait auparavant. Elle était forcée de l’admettre, c’était amusant de pousser quelqu’un dans un tel état de colère. Elle aurait pu rester tranquillement chez elle, il n’avait pas tord, elle avait aussi bien sur pesé le pour et le contre en ruminant cette petite vengeance. Sachant qu’il finirait sans doute par s’en venger. Elle aurait sans doute dû le faire d’ailleurs, mais en réalité elle ne parvenait pas à regretter sa décision. « Le chien est là pour m’assurer qu’il t’arracherait la jambe si tu tentais de me suspendre à l’arbre. Et puis franchement, tu me sors de mon ennuie tout aussi bien que mes amis, ou qu‘un bon film. » Elle était là en priorité pour des excuses, évidement c’était la première raison qui lui était venu à l’esprit pour justifier sa petite visite, mais il fallait croire que les ennemis même les plus « gentils » tel que Damon, pouvait aussi manquer. « Tu ferais mieux de sortir ton chéquier parce que le bordel que t’as foutu, tu vas le réparer, c’est moi qui t’le dis. » Comme quoi ils, avaient tout les deux des espérances qui n’aboutiraient pas, elle savait qu’elle devrait insister, et qu’à moins que Robert ne manque de lui bouffer le bras, il ne s’excuserait pas. Après tout s’excuser pour quoi ? Des conneries de gamins ? Même elle, elle ne le ferait pas, qu’est-ce qu’il ne fallait pas prétexter pour déclencher des hostilités qui manquaient plus qu’on le croyait. « Je ne vais rien te donner du tout, là tu rêves. Mais en revanche toi, tu vas t’excuser. » S’approchant de lui, tout en gardant fermement son chien en laisse, elle s’aperçut bien vite de l’écart de taille ce qui ne l’enchantait pas non plus que de devoir faire des efforts de contorsion de son cou pour le regarder dans les yeux. Elle s’attendait bien sur à ce qu’il ricane, ou encore qu’il l’envoi balader, toujours en colère et exaspéré par la situation, mais elle s’en fichait bien pas mal. « J’attends. » L’espoir fait vivre …





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°1632; IT'S NEVER TOO LATE FOR A REVENGE !! | damon Dim 2 Mai 2010 - 23:22


Un rire moqueur fit trembler les cordes vocales de Damon. La réponse de Presley ne pouvait que lui arracher un sourire. Si elle était là, face à lui, en compagnie d’un chien tel que celui qui l’accompagnait, c’était bel et bien parce qu’elle se savait incapable de faire le poids toute seule. Elle n’avait que de la gueule comme on pouvait vulgairement dire. Damon se rendait compte que derrière cette facette de jeune femme séduisante et toute menue, elle pouvait être tout aussi sauvage. Ce n’était pas plus mal, c’était même une bonne surprise pour le militaire. Mais pour l’heure, il n’avait pas la tête à lui faire des compliments, oh non, il était bien trop remonté pour cela. Elle venait de volontairement saccager sa voiture, il n’allait pas non plus lui lancer des fleurs. Il allait réclamer réparation et sans tarder ! Il était dans l’intérêt de la petite Clyde qu’elle ait de quoi payer parce qu’elle allait sortir pas mal de billets verts pour satisfaire Damon. Seulement, comme il aurait dû s’en douter, elle insista sur le fait qu’il pouvait toujours rêver. « Je ne vais rien te donner du tout, là tu rêves. Mais en revanche toi, tu vas t’excuser. » Il serra d’abord la mâchoire mais fronça les sourcils en entendant la suite. Des excuses ? Était-elle réellement sérieuse sur ce coup là ? Alors qu’elle s’approcha de lui et le fixa avec intensité : « J’attends. » Il baissa progressivement son visage, un sourire en coin étira ses lèvres. « Tu te fiches de moi ? » dit-il posément. « C’est toi qui t’excites sur ma voiture et c’est à moi de m’excuser ? Non mais tu me prends pour un con ou quoi ?! » Enchaina-t-il en élevant la voix. C’est certainement cela qui fit réagir le chien puisqu’il se mit à grogner méchamment en lançant un regard noir à Damon - cela en avait tout l'air en tout cas. Par réflexe, il recula d’un pas mais il restait frustré, se sentant totalement vulnérable face à la jeune demoiselle, fièrement protégé par son animal. Evidemment, il ne lui aurait fait aucun mal, pas de manière trop violente ; frapper les femmes n’était absolument pas un passe-temps, loin de là. Mais puisqu’elle venait le chercher avec arrogance, il aurait prit un malin plaisir à répondre à ses provocations comme il aurait pu le faire étant plus jeune. Elle devait sérieusement s’ennuyer pour prévoir un tel coup. Il l’avait laissé poursuivre sa vie sans se préoccuper d’elle mais visiblement, elle devait être nostalgique du bon vieux temps. Peut-être même qu’elle était maso au final et qu’elle appréciait les mésaventures que Damon avait pu lui faire subir. Il fit soudainement volte-face, les mains posées sur le haut de son crâne en lâchant une nouvelle fois un juron entre ses dents puis il se retourna tout aussi brusquement vers la demoiselle. « Tu aurais tout simplement pu venir me voir et me les demander tes excuses au lieu de faire tout ce tapage. C’est toi qui y perdras ma belle, crois-moi. » Il se mit à rire sans réellement y mettre du cœur. « Tu comptes faire quoi avec ton chien ? Tu veux le lâcher sur moi ? » Il marqua une pause, plongeant son regard dans celui de Presley. « Arrêtes donc de te faire du mal pour rien, rentre chez toi et je t’enverrai la facture demain. » Avec une fille aussi têtue en face d’elle, il ne pouvait pas espérer une seconde qu’elle se plie à son conseil mais il n’avait rien à perdre à tenter le coup. Il ne saisissait toujours pas – ou pas complètement – l’intérêt de tout ce cinéma. Elle désirait des excuses, très bien. Mais pourquoi ? Pour les quelques mauvaises plaisanteries dont Presley était la cible ? C’était des bêtises de gamins, il n’y avait rien de bien méchant dans tout cela. Damon prenait certes plaisir à rendre totalement folle la brunette qu’il avait sous les yeux mais ce n’était pas tant pour lui pourrir la vie. Dans le fond, il l’appréciait – du moins avant ce soir. C’était une manière maladroite et stupide de le lui montrer, évidemment. Elle était devenue un divertissement, un jeu réellement attractif pour lui-même si Presley ne le voyait pas sous cet angle ; normal, elle était la victime de bien de coups bas. Sa mâchoire se serra de nouveau, jetant un regard exaspéré à Presley puis au chien qui était redevenu plus ou moins calme. Habituellement, il aimait les bêtes mais il devait avouer n’être absolument pas rassuré face à un chien qui ne rêve qu’à une chose : vous dépecer. « T’es vraiment qu’une petite peste Presley, tu le sais je l’espère. » cracha-t-il en la regardant, le visage dur. Il se tourna vers sa voiture qui allait avoir besoin de passer un petit séjour chez le garagiste. Il était bien trop fier pour s’abaisser à obéir à Presley mais il ne fallait pas se voiler la face, il n’était pas conscient du mal qu’il avait bien pu causer à la jeune femme. Il était idiot, joueur et pas toujours facile à vivre mais il était ainsi, et son dévolu s’était posé sur Presley, c’était ainsi. Elle aurait pu goûter à bien pire que lui. « Mes vacheries t’ont vraiment marqué pour que tu aies envie de me le faire payer encore aujourd’hui n’est-ce pas ? » demanda-t-il finalement sur un ton calme et posé. Il n’était pas certain de lui promettre des excuses, mais au moins il faisait l’effort de vouloir comprendre un tel comportement. Ce n’était pas ce que Presley pouvait espérer et il s’en fichait, il fallait qu’elle tourne la page. Elle prouvait chaque jour qu’elle était forte et parfaitement épanouie, pourquoi tenait-elle à emmerder Damon ?
Revenir en haut Aller en bas
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: N°1632; IT'S NEVER TOO LATE FOR A REVENGE !! | damon Ven 7 Mai 2010 - 17:41



Elle n’avait pas agit plus intelligemment que lui quelques années plus tôt c’était vrai, elle remuait bêtement le couteau dans la plaie. Mais elle n’était pas restée insensible à ses nombreuses persécutions infondées, elle n’était pas non plus traumatisée il ne fallait pas exagérer. Cependant Damon lui avait laissé un goût amer, elle n’était pas nécessairement méchante hormis lorsque cela était plus qu’utile. Elle n’y avait pas eu recours très souvent, se la mettre à dos n’était pas si simple. Mais lui avait réussit en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, à la mettre dans une colère noire. Elle avait bien réfléchit à ce qu’elle ferait face à lui ce soir, elle commençait à apprécier de plus en plus la compagnie de ce chien d’ailleurs. Si elle s’était montrée idiote, elle n’était pourtant pas naïve et savait pertinemment qu’elle n’avait aucune chance face à Damon quoiqu’il puisse tenter. Mais elle aurait sans doute du réfléchir plus qu’il ne l’avait fait en la choisissant comme souffre douleur. Après tout, il y avait prescription, elle aurait très bien pu choisir de faire la paix, pourtant son choix s’était reporter sur la réanimation des hostilités. Choix qu’elle n’était pas sur d’assumer si le jeune homme tentait de se venger pour les dégâts causés sur sa voiture notamment, encore qu’elle avait l’espoir qu’il n’y aurait pas de suite, après tout il avait grandit aussi, non ? « C’est toi qui t’excites sur ma voiture et c’est à moi de m’excuser ? Non mais tu me prends pour un con ou quoi ?! » encore une fois, la présence du chien se montrait judicieuse, si elle s’était contentée de lever les yeux au ciel, elle ne faisait pourtant pas sa fière ce qu’elle refuserait de montrer évidement. Pourtant elle serra son emprise sur la laisse de Robert comme pour se rassurer. Elle ne le croyait pas capable de faire une quelconque connerie, mais le connaissant, il pouvait avoir des idées qu’elle payerai cher. Un sourire se dessina pourtant sur ses lèvres lorsqu’elle le vit reculer sous le grognement du chien, une satisfaction non dissimulée qui ne devait pas particulièrement l’enchanter. Se félicitant intérieurement de son idée, elle le regardait s’énerver, probablement était-il entrain de maudire la présence de l’animal qui l’empêchait de riposter librement aux attaques de la brunette. « Tu aurais tout simplement pu venir me voir et me les demander tes excuses au lieu de faire tout ce tapage. C’est toi qui y perdras ma belle, crois-moi ... Tu comptes faire quoi avec ton chien ? Tu veux le lâcher sur moi ? ... Arrêtes donc de te faire du mal pour rien, rentre chez toi et je t’enverrai la facture demain. » serrant les dents à l’emploi d’un surnom ne lui plaisant guère, elle s’attendait pourtant à une telle arrogance de sa part, ne se souvenant plus du son irritant de sa voix et de chacun des mots qui pouvaient traverser sa bouche et l’atteindre. Car elle n’allait pas le nier, il avait cette faculté constante à savoir la blesser quoiqu’il fasse. Pourtant elle ne le portait pas dans son cœur, il n’avait aucune importance particulière dans sa vie, si ce n’était être la personne lui ayant fait subir le plus grand nombre d’humiliation dans sa vie. Ce n’était peut être pas tant par orgueil, mais plutôt par incompréhension -il n’y avait pourtant rien à saisir là dedans- mais c’était plus dure d’admettre qu’on avait d’une certaine façon morflé pour rien. « L’idée m’a traversé l’esprit, mais je ne suis pas idiote et je ne vais pas jubiler de le voir te bouffer la jambe. » Lui expliqua-t-elle d’un ton calme et posé, elle n’était pas foncièrement méchante, et n’avait pas non plus dans l’intention de lui faire du mal, pas physiquement en tout cas. Elle n’était même pas sur d’être capable d’y parvenir autrement, ce qu’elle voulait, elle n’en était même plus vraiment sur, mais saccager sa voiture, le voir dans cet état de colère, l’avait quelque part soulagé, alors qu’importe sa confusion actuelle. « Sois pas con, tu sais très bien que je payerai jamais pour ça. Tu te démerderas seul avec ta précieuse voiture. » ce à quoi il ne tarda pas à renchérir en lui faisant le doux plaisir de la traiter de peste. Amusant venant de lui, comme quoi, il pouvait se permettre de passer des années à enchainer les coups bas contre la jeune femme, mais ne pouvait pas être la cible d’une vengeance ? Néanmoins cela eu le mérite de la faire réfléchir d’une certaine façon, lui faisant ainsi réalisé qu’elle s’était abaissée à son niveau de stupidité qu’elle méprisait tant. « Une peste ? Pour si peu ? » Si elle continuait de s’adresser à lui avec arrogance, elle était pourtant sous l’emprise d’un débat intérieur, se demandant si finalement il n’avait pas raison quelque part. Le regardant sans réellement porter attention à ce qu’il faisait, elle n’arrêtait pas de se demander si elle n’aurait pas mieux fait de rester chez elle, d’ignorer complètement sa présence et passer outre, au lieu de bêtement se rappeler des souvenirs puérils, mais c’était plus fort qu’elle visiblement. « Mes vacheries t’ont vraiment marqué pour que tu aies envie de me le faire payer encore aujourd’hui n’est-ce pas ? » distraite et complètement dans ses pensées, elle ne s’était pas attendu à un tel revirement de situation. Le regardant avec surprise, elle tentait de voir dans son regard où se situait le piège. Elle ne s’attendait vraiment pas à une telle question, surtout venant de lui, qui une minute plus tôt étant encore en état de nerf. De plus en plus confuse, elle en arrivait presque à vouloir fuir chez elle en courant, bien que son orgueil s’évertuerait à la clouer au sol jusqu’à ce qu’elle obtienne ce qu’elle souhaitait. « Ou alors je suis complètement folle, être ton souffre douleur me manquait atrocement et dans une réaction viscérale je suis venue saccager ta bagnole dans l’espoir que tu te rappel mon existence. » Elle s’était exprimée avec calme sans la moindre pointe d’ironie, marquant une pause elle reprit finalement. « Franchement Damon, à ton avis quelle théorie est la bonne ? Je te demande des excuses sachant que jamais tu m’adresseras ses mots, parce que la gamine dans ma tête est restée marqué, ou parce que je suis folle ? » Faisant quelque pas vers lui, elle se rendait compte qu’elle n’avait pas envie de lui ressembler, il avait peut être changé, il fallait l’espérer en tout cas, il n’était peut être plus du genre à s’en prendre à n’importe qui sans raison, mais il l’avait été. En revanche ce ne fut jamais le cas de Presley et elle ne voulait pas le devenir. Tandis que le chien au bout de sa laisse, commençait à s’assagir et se radoucir autant que la jeune femme, elle fit quelque pas de plus vers Damon pour se retrouver face à lui. « Tu le mérites pas, et j’vais surement le regretter. Mais je vais rembourser les réparations .. » Changement de programme … Presley avait finalement décidé de faire preuve de maturité, bien que plonger son regard dans le sien, la ramener encore et toujours à l’époque où elle n’était qu’une fillette complètement perdue …





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°1632; IT'S NEVER TOO LATE FOR A REVENGE !! | damon Jeu 10 Juin 2010 - 13:07


Si embêter Presley était devenu un véritable passe-temps pour Damon durant son adolescence, il ne s’était jamais réellement mis à la place de sa dite « victime ». De son point de vue, bien évidemment, il ne faisait rien de bien méchant. Même si les humiliations qu’il lui faisait subir pouvaient être une cruauté sans égal, il ne s’était jamais imaginé que plusieurs années plus tard, il en paye le prix. Mais si dans le passé il avait pu être un con – et osons le dire – avec la jeune Clyde, aujourd’hui c’était différent. Il était adulte, il pouvait certes manquer de maturité mais il y avait dorénavant des limites. Il n’avait d’ailleurs aucune envie de martyriser Presley à l’heure actuelle, bien que l’idée lui ait traversé l’esprit lorsqu’il l’avait revu pour la première fois depuis son retour. Elle réclamait des excuses, et elle était en droit de le faire mais Damon, bien trop fier, doutait pouvoir satisfaire la jeune demoiselle. C’était peut-être trop lui demander, mais au moins il prenait conscience que plus jeune, il était allé bien trop loin. Ce n’était peut-être pas le moment pour lui de taquiner Presley, mais comme un besoin viscéral, il afficha un sourire taquin et sur un ton tout à fait ironique, lança : « J’aime beaucoup la première hypothèse. Je savais qu’un jour ou l’autre tu comprendrais que je t’avais manqué. » Accentuant son sourire d’une arrogance sans pareil, il reprit néanmoins rapidement son sérieux. C’était plus fort que lui, chassez le naturel et il revient au galop comme on dit. Embêter gentiment Presley était tout ce qui pouvait se permettre pour le moment, même si c’était prendre le risque que dans une pulsion folle, elle lâche son chien féroce sur lui.
Il laissa volontairement planer le silence entre eux deux, il ignorait quoi répondre exactement mais il n’eut pas le temps dire quoique ce soit, qu’elle reprit de nouveau la parole. Il plissa les sourcils, soudainement étonné par ce que venait de dire Presley. Elle qui – quelques minutes auparavant – refusait de payer pour les réparations, changeait apparemment d’avis. Bonne fille. Damon croisa les bras, la regardant un long moment. Il pourrait très bien lui dire de laisser tomber, après tout il avait l’argent nécessaire pour s’occuper du garagiste mais bien sûr il ne dit rien. Il était convaincu que c’était à elle de débourser son argent, après tout c’était elle qui avait saccagé sa voiture. S’il pouvait faire preuve d’une très grande galanterie, il lui arrivait d’être très loin d’un gentleman par moment. « C’est la moindre des choses, je te remercie. » Son regard se baissa un instant sur le chien, il était déjà plus calme que tout à l’heure mais il ne se risquerait pas à le titiller non plus. « Tu sais ? Je te conseille de passer à autre chose. C’était il y a bien longtemps maintenant, et on ne se connaît plus tellement tous les deux. » Il était sérieux dans ce qu’il disait et sincère aussi. Beaucoup de choses se sont passées, les gens ont évolué, y comprit eux. Elle en avait bavé étant plus jeune à cause de Damon et d’une certaine manière il le regrettait mais il ne pouvait pas affirmer que ce soit le cas à cent pour cent. Il avait prit plaisir à embêter Presley sans s’être posée la question du pourquoi elle. Elle était là, facile à atteindre, facile à énerver. Et même si elle était loin de l’imaginé, ce n’était pas par pure méchanceté qu’il avait agit ainsi avec elle. Dans le fond, il l’appréciait, et c’était pour cette raison qu’il aimait tant lui pourrir la vie. C’était contradictoire, dans ce cas là il aurait pu se contenter d’être sympa avec elle mais finalement, qui aime bien châtie bien. « Je ne vais pas m’excuser de ce que je t’ai fais, parce que je ne suis pas désolé. » Il leva les mains comme pour la calmer, ayant aperçu une lueur de haine dans son regard. « Mais ! Je m’excuse du fait que cette histoire t’ait marqué ainsi. C’était loin d’être mon intention. J’étais bête, c’était juste… enfin peut-être… une manière comme une autre de dire que je t’appréciais. » Il marqua une pause puis reprit. « Je ne te demande pas non plus de me pardonner ou de te montrer indulgente avec moi. Fais donc ce que tu veux avec ce que je viens de te dire. » Il haussa les épaules, conscient qu’il venait d’à moitié se confier à elle, qui devait certainement soit se moquer, soit en avoir rien à faire. Qu’importe, il n’allait pas non plus lui baiser les pieds pour qu’elle le croie. « Si tu as d’autres choses à rajouter ou si tu veux lâcher ton chien sur moi, vas-y. Sinon je pense qu’on peut s’arrêter là. »
Revenir en haut Aller en bas
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: N°1632; IT'S NEVER TOO LATE FOR A REVENGE !! | damon Mer 23 Juin 2010 - 0:39



C’était viscérale, il l’agaçait. Tout chez lui, était capable de la rendre hystérique, même lorsqu’il ne faisait que plaisanter, rien que le son de sa voix, ou bien même sa démarche. Elle se souvenait l’avoir vu passer devant chez elle quelques jours plus tôt -quoi de plus normale vivant dans la même rue- et elle se souvenait parfaitement de l’agacement qui l’avait assaillit alors qu’elle ne l’avait vu que marcher, simplement. Pourtant, et aussi étrangement que cela puisse paraître, il était l’une des rares personnes qui avait le pouvoir de l’apaiser. Ô pas qu’il dégage une Aura de sagesse et de plénitude incroyable, ça non, jamais, en revanche leur relation était en quelque sorte reposante pour la brunette, qui en avait parfois marre de se battre pour comprendre. Qui se mettait constamment en quatre pour aider, ou essayer du moins. Or, avec lui, il n’y avait rien à comprendre et elle le savait, elle ne le pensait pas sans intérêt pour autant, c’était simplement la base de se semblant de relation qui voulait ça. Alors probablement que oui, elle aurait du passer à autre chose depuis des années, l’oublier tout simplement et reléguer tout ça à de mauvais souvenirs. Effectivement tout aurait été plus simple de cette façon. Pourtant elle avait entreprit une démarche des plus égoïstes, souhaiter des excuses alors qu’elle le savait pourtant trop orgueilleux pour ça. Mais au moins elle se changeait les idées, c’était une façon comme une autre après tout. Retourner voir son « meilleur » ennemi d’enfance, fut la première idée qui lui avait traversé l’esprit et sans doute la meilleure idée qu’elle ait eut jusqu’à maintenant. Ceci dit, même ses taquineries, bien que plus gentilles que d’ordinaire, l’avaient agacée. Un sourcil arqué témoignant de sa perplexité quand à sa remarque, comme s’il avait pu lui manquer. Bon ok dans un sens ce n’était pas totalement faux, et c’était sans doute pour cette raison qu’elle laissa entrevoir un léger sourire, révélateur de son amusement. Elle ne s’attendait pas non plus à ce qu’il fasse preuve d’un élan de gentillesse ou de générosité envers elle, en refusant de la laisser payer. Il ne fallait pas trop en demander non plus, Presley se demandait même pourquoi elle se montrait si gentille alors qu’il ne l’avait pas mérité. Elle avait cette tendance à se montrer trop conciliante et probablement que ça finirait par lui jouer de mauvais tours plus tard. Mais elle préférait encore être trop gentille, que de s’en prendre bêtement à n’importe qui ou se comporter en véritable garce prête à tout. Le genre de spécimen se baladant librement dans les rues d’Ocean Grove, le type même de personne parvenant à tout obtenir, mais au moins elle avait la conscience tranquille. « Tu sais ? Je te conseille de passer à autre chose. C’était il y a bien longtemps maintenant, et on ne se connaît plus tellement tous les deux. » S’étaient-ils réellement connu ? Elle l’ignorait, mais il n’avait pas vraiment tord, elle ne savait plus rien de lui, hormis ce qu’elle entendait à droite à gauche et les quelques rancunes qu’elle avait conservé. Rien de suffisant pour prétendre pouvoir le traiter d’imbécile -encore qu’elle se trouvait dans son droit- mais c’était vrai, elle ne le connaissait pas. Et elle espérait, au moins pour Isobel -une amie pour elle mais petite amie pour lui- qu’il était moins con qu’elle ne le pensait. « Le temps nous dira si tu as vraiment changé ou tout simplement grandit .. Mais quelque chose me dit que non. » lui répondit-elle avec un sourire taquin, faisant référence à ce qu’il avait dit plus tôt. Visiblement c’était instinctif chez lui, et peut être qu’après tout, chez elle aussi, ou peut être s’agissait-il d’une habitude. En tout cas elle était bien décidé à lui rendre chacune de ses taquineries. « Je ne vais pas m’excuser de ce que je t’ai fais, parce que je ne suis pas désolé .. Mais ! Je m’excuse du fait que cette histoire t’ait marqué ainsi. C’était loin d’être mon intention. J’étais bête, c’était juste… enfin peut-être… une manière comme une autre de dire que je t’appréciais .. Je ne te demande pas non plus de me pardonner ou de te montrer indulgente avec moi. Fais donc ce que tu veux avec ce que je viens de te dire. » Arquant un sourcil, voir même les deux, les yeux grand ouvert elle n’était pas sur de devoir ou pouvoir croire à ce qu’il venait de lui dire. Si dans un premier temps elle avait sérieusement pensé à l’étranger avec la laisse de son chien, il avait tout de même réussit à reprendre les choses en main rapidement. Mais elle était avant doute surprise par l’hypothèse qu’il ait pu l’apprécier. Sans doute parce que ses « preuves » pouvaient aussi montrer tout le contraire. Bien que le proverbe dise « qui aime bien châtie bien. » L’ennuie, c’est qu’elle avait aussi « peur » d’y croire et de se faire avoir une nouvelle fois. Elle ne voulait pas se montrer bêtement naïve, ni même trop dure. « Est-ce que je dois y croire, ou tu te fou de moi encore ? » un brin méfiante, oui c’était certain, mais après tout, pouvait-on vraiment le lui reprocher ? Pourtant elle ne voulait pas se montrer injuste avec lui, s’il avait fait preuve de sincérité se serait mesquin que de le traiter de menteur en quelque sorte. « Mais admettons. J’ai été déjà trop gentille ce soir, le pardon et/ou l’indulgence ça sera pour plus tard .. Peut être. » Elle ne refusait pas de passer l’éponge, seulement elle avait encore cette crainte de ce faire avoir, elle était facilement bernable parfois, et on ne saura jamais comment, Damon y arrivait avec une facilité affolante. Pourtant elle n’était pas mécontente de ce qu’il venait de lui dire, mais accepter de payer les réparations était un geste suffisant pour l’instant du moins. A voir ce qu’il adviendrait plus tard, si vraiment leurs chemins se recroiseraient, ce qui n’était pas garantis non plus. « Si tu as d’autres choses à rajouter ou si tu veux lâcher ton chien sur moi, vas-y. Sinon je pense qu’on peut s’arrêter là. » « La prochaine fois que tu veux témoigner ton « affection » essaie d’être d’avantage sympathique. » Ironisa-t-elle, capitulant, pour cette fois en tout cas. « Je vais tout de même garder ce chien, sait-on jamais, les vieilles habitudes pourraient revenir .. » ne montrant pourtant aucun signe d’inquiétude mais plutôt d’amusement, peut être que retrouver un meilleur ennemi était aussi important que retrouver son meilleur ami …


ENDED


_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: N°1632; IT'S NEVER TOO LATE FOR A REVENGE !! | damon

Revenir en haut Aller en bas
 

N°1632; IT'S NEVER TOO LATE FOR A REVENGE !! | damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-