AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 N°2528 Toc toc à la fenêtre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: N°2528 Toc toc à la fenêtre. Dim 28 Mar 2010 - 20:25

    Le début du week-end n’avait pas bien commencé pour Declan. A peine avait-il ouvert les yeux que son frère été venu squatter sa chambre et bien vite le plus grand avait voulu mettre dehors le plus jeune des garçons de la famille. Ca avait d’ailleurs rapidement dégénéré et le père des deux garçons avait du intervenir avant que ses fils n’en viennent aux mains. Après un bon petit déjeuné, composé de quelques toasts ainsi que d’un grand bol de chocolat chaud, Declan était allé rejoindre sa chambre où il avait joué quelques minutes avec sa ds. Ensuite il avait pris sa plus petite sœur avec lui et il l’avait consolé parce qu’elle avait trébuché dans les escaliers. Puis il fila à la douche, se lava les dents et s’habilla. Il faisait beau à Miami et chaud également alors il enfila un vieux jeans, légèrement troué aux genoux puis un tee-shirt marron avec quelques écritures dessus. Attrapant son skate board il lança à son père qu’il allait jouer devant la maison.

    Declan rentra une bonne heure plus tard, quand Erik l’appela pour manger. Toujours en froid avec son frère, le jeune garçon lui balança un énorme coup de pieds sous la table ce qui lui valu de terminer le déjeuner seul à la cuisine. Boudant il cessa cependant de broncher quand il compris que son père était en colère. Après le repas il demanda de nouveau pour sortir. Cette fois il pris son vélo et alla jusqu’au parc de la ville. Puis en passant devant une vitrine de vêtements pour enfants il pensa à Alice, son amoureuse. Il regarda une jolie robe et il l’imagina dedans, elle lui irait à la perfection. C’est comme cela qu’il roula en direction de la maison de la petite fille. Depuis quelques jours il voulait l’inviter à manger à la maison mais à l’école il n’avait pas trouvé le courage. Etrange pour Declan qui n’avait peur de rien, enfin presque mais quand il s’agissait d’Alice il perdait parfois ses moyens. Arrivé devant la maison de la petite fille il posa son vélo sur la pelouse et alla jusqu’à la porte. Mais une fois devant il rebaissa son bras. Non, il ne pouvait pas frapper, il avait peur de tomber sur Anton. Alors Declan décida de faire autrement. Faisant le tour de la maison il se retrouva dans le jardin et attrapa quelques cailloux qu’il lança à la fenêtre de la chambre de la demoiselle. Il fallait qu’elle l’entende, comme ça Declan ne croiserait pas Anton.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°2528 Toc toc à la fenêtre. Dim 28 Mar 2010 - 21:55

    Aujourd’hui Anton se retrouvait seul chez lui. Alice passait la soirée avec une amie et Joy était également avec une amie. Seulement Joy était un peu triste ce soir, parce qu’elle savait que la mère d’Alice était de retour. Joy avait peur que sa sœur parte de la maison et la laisse seule. Seulement Anton et Alice leurs avaient dit que la grande sœur ne partirait jamais. Elle passerait sans doute du temps avec Eden, mais jamais elle ne partirait de leur foyer. Enfin bref aujourd’hui Anton avait donc été déposer ses filles chez leurs amies. Revenant chez lui, il hésita sur ce qu’il allait faire. Allant devant la télévision, il zappa mais ne trouve rien d’intéressant. Finalement, il alla prendre un bain. Oui dit comme ça, ça pouvait faire très féminin, mais Anton aimait bien pouvoir être dans un bain et profiter de la tranquillité que ça lui apportait. Puis, une fois sortit de son bain, il se sécha et passa une serviette autour de sa taille. Allant dans sa chambre, il soupira et s’allongea sur son lit. Il ne savait pas ce qu’il allait pouvoir faire ce soir tout plus. Plus ses filles grandissaient et plus il se retrouvait seul le soir. Il savait qu’un jour où l’autre, elles sortiraient, mais il ne pensait pas que ça serait aussi tôt. Se levant de son lit, il décida de s’habiller et mit un caleçon, un bermuda bleu marine et un tee-shirt noir. Allant alors dans le salon, il regarda son piano et se mit à sourire. Avançant, il s’installa devant et commença à pianoter sans trouver d’air particulier à jouer.

    Puis, il se leva et alla près de la télévision. Ouvrant un petit meuble, il attrapa une bouteille de Bourbon et alla se chercher un verre dans la cuisine. Se servant un verre, il en but une gorgée et alla poser son verre sur le piano et s’installa à nouveau. Commençant à jouer tranquillement, il ferma les yeux, tout en jouant. Au bout de quelques minutes, il entendit du bruit près de la maison. Il ne fit pas attention plus que ça, mais le bruit persistait. Fronçant les sourcils, il se leva et alla devant la maison, rien. Ecoutant avec attention, il partit vers le jardin et vit alors Declan Bifröst. Alors comme ça le jeune homme jetait des cailloux à la fenêtre. Apparemment, il voulait voir Alice et ça fit sourire l’homme, mais il reprit bien vite son sérieux. Allant à la porte d’entrée, il l’ouvrit doucement et partit dans le jardon. Allant vers Declan, il le fixa.

    Tu veux voir Alice ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°2528 Toc toc à la fenêtre. Mar 30 Mar 2010 - 7:39

    Declan était un gamin qui ne pouvait pas rester enfermer chez lui bien longtemps, encore moins quand le temps était agréable. Après avoir fait du skate board durant la matinée, il demanda de nouveau à son père pour sortir et cette fois-ci il pris son vélo. Le jeune garçon alla faire un tour au parc puis c’est en passant devant une vitrine de vêtements pour enfants qu’il pensa à Alice, son amoureuse. Declan pris alors le chemin de sa maison mais une fois devant la porte de la famille Foster il n’osa pas frapper. La raison était assez simple, il ne voulait pas, ou plutôt il avait peur, de voir Anton. Faisant donc le tour de la maison il se retrouva dans le jardin et après avoir pris dans ses mains quelques cailloux il commença à les jeter à la fenêtre de la petite fille, espérant qu’elle entendrait et qu’elle ouvrirait donc la fenêtre. Et alors qu’il ne s’y attendait pas, il entendit la voix du père de la petite fille et surpris il lâcha les autres cailloux qu’il lui restait sur la pelouse. Passant nerveusement sa main dans ses cheveux puis glissant alors les mains dans ses poches, il répondit en faisant un signe de tête de haut en bas et en ajoutant.

    « Hum, ouep. Elle est là ? ».

    Il se demandait s’il allait ou non se faire gronder parce qu’il avait lancé des cailloux. Il savait qu’il aurait pu aller sonner, c’était d’ailleurs bien plus poli que de balancer des cailloux aux fenêtres mais que voulez-vous, Declan devait toujours faire autrement que la plupart des gens. Déglutissant, il enchaîna bien vite.

    « C’était des tout petits cailloux hein ? Ca fera aucune marque sur les vitres, d’ailleurs j’sais même pas si j’ai réussi à bien viser et puis…hum, j’voulais pas vous déranger ».

    Le jeune garçon essayait-il de se justifier ? C’était possible, oui. Il s’était dit qu’une fois qu’Alice l’aurait entendu elle aurait pu se rendre au rez-de-chaussée puis rejoindre Declan dans le jardin. Peut-être qu’ensuite Declan aurait croisé Anton mais bon, au moins il ne se serait pas retrouvé face à lui devant la porte d’entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°2528 Toc toc à la fenêtre. Mar 30 Mar 2010 - 19:21

    Anton ne s’attendait pas à voir une personne chez lui aujourd’hui. Ses filles étaient partit et les seules personnes qui pouvaient sans doute venir, seraient Eden, sa fille ou Lily. Mais vu que pour Eden, il ne voulait pas la voir, elle ne déposerait sans doute pas sa fille non plus et Lily lui avait demandé du temps donc ça ne pouvait pas non plus être elle. Enfin bref, Anton jouait tranquillement du piano, quand il entendit un bruit. Au début, il ne fit pas attention, seulement quand le bruit continua, il s’arrêta et alla voir à l’entrée. Personne, donc ça devait venir de derrière. Voyant alors Declan dans le jardin, il alla le voir, en essayant de faire le moins de bruit possible. Lui demandant s’il voulait voir Alice, il vit le petit garçon surprit de le voir et qui lâchait les cailloux dans sa pelouse. Il soupira sur le moment, mais ça n’était pas si grave que ça. Ecoutant alors le garçon lui répondre, Anton resta le fixer.

    Non, elle est chez une amie.

    Voyant que le petit garçon n’était toujours pas à l’aise, Anton ne fit rien pour que ça se passe mieux. Il savait qu’il été peut-être un peu trop méchant avec Declan, mais quand il l’avait vu embrasser Alice, alors là pour Anton c’était devenu plus difficile pour lui. Ecoutant ce que le petit garçon lui disait ensuite, il esquissa un sourire.

    La prochaine fois frappe directement à la porte ça sera bien plus simple et tu ne me déranges pas.

    Il ne voulait pas non plus paraître trop gentil, mais il n’était qu’un enfant après tout. Alors, il fit signe au petit de la suivre et ils allèrent dans la maison. Après avoir fermé la porte derrière le petit, il le regarda.

    Elle ne rentre que demain, mais si tu veux lui laisser un message, il y a de quoi écrire.

    Lui faisant signe à nouveau de le suive, Anton alla près du piano et prit une feuille et un stylo qu’il posa sur la table basse du salon. S’installant alors à nouveau au piano, il ne fit plus attention au petit garçon et décida de reprendre sa mélodie, même si le garçon était encore là. Anton n’a pas l’habitude de jouer devant beaucoup de monde, à part à l’hôpital quand de jeunes patients le lui demandent, sinon il ne le fait que seul chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°2528 Toc toc à la fenêtre. Sam 3 Avr 2010 - 9:18

    Declan fut surpris de voir Anton. Il ne s’y était pas attendu et sa surprise se traduisit par le fait qu’il laissa tomber les quelques cailloux sur la pelouse de la famille Foster. En effet, il désirait voir Alice et Anton le devina bien vite. Cependant la réponse qu’il donna au jeune garçon le déçu quelque peu, la petite fille n’était pas là, elle était chez une amie. Faisant une simple moue, Declan ne chercha pas à savoir chez quelle copine elle se trouvait. Alice était une petite fille douce et gentille et des amies elle en avait plusieurs. Et puis il irait vraiment trop loin en remontant sur son vélo et en allant lancer des cailloux aux fenêtres des chambres de toutes les copines de la petite fille, enfin bon, il aurait pu le faire, Declan osait beaucoup de choses, beaucoup trop. Il lança alors.

    « Tant pis, j’la verrai plus tard alors ».

    Le jeune garçon s’apprêtait à partir mais avant il prévint Anton que les cailloux qu’il avait lancé n’était que de tout petits cailloux et que par conséquent il ne devrait pas y avoir de trace sur la fenêtre. Declan ne se serait pas, en temps ordinaire, donné la peine de rentrer dans des explications mais Anton ce n’était pas n’importe qui. C’était le père de sa petite copine et il le craignait un peu, ce qui, entre nous, était bien rare pour Declan. Ce n’était pas le genre de gamin à craindre les adultes, il se foutait plutôt d’eux avec une grande facilité et une grande insolence, si ce n’est son père, tout de même…bien qu’il le cherchait quelque fois mais pas pour l’embêter, uniquement pour attirer son attention et pour qu’il ait la preuve qu’il l’aime. En entendant Anton lui dire que la prochaine fois il pouvait frapper, Declan secoua la tête de haut en bas. Bien, c’était enregistré. Suivant alors le père de sa copine, le jeune garçon entra dans la maison et glissa nerveusement les mains dans ses poches. Il regarda Anton poser une feuille et de quoi écrire sur la table basse du salon et après quelques secondes d’hésitation il se baissa et s’installa sur le sol. Prenant le stylo il écrit quelques lignes sur la feuille. Alice. J’suis passé chez toi pour t’inviter à manger chez moi avec mon père, mon frère et mes sœurs. T’inquiète ils sont pas méchants et puis si t’as peur on mangera que tous les deux dans ma chambre. C’était écrit, voilà. Pliant la feuille, Declan ne savait pas s’il pouvait écrire un petit mot tendre pour sa copine mais il eut peur que Anton regarde le mot alors il ne préféra rien mettre. Repliant donc bien la feuille il écouta alors Anton jouer du piano et se releva. Avançant vers lui il posa la feuille sur le piano avant de lancer.

    « Merci M’sieur ».

    Faisant demi tour, Declan posa sa main sur la clenche de la porte mais il se retourna et regarda Anton jouer du piano puis il enchaîna.

    « Alice aime la musique ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°2528 Toc toc à la fenêtre. Sam 3 Avr 2010 - 14:29

    Anton devait avouer qu’il était plutôt étonné de voir Declan dans son jardin. Quoi qu’il aurait dû s’en douter, c’est vrai après tout. Vu qu’Alice et Declan sont ensemble, il fallait bien qu’un jour Declan se retrouve devant la fenêtre de la petite fille. Allant donc le voir, il lui expliqua que la petite fille n’était pas là. Le voyant déçu, Anton se demanda alors si le petit garçon était vraiment sincère. Anton devait bien avouer qu’il était sans doute dur avec Declan vu son jeune âge. Après tout Alice finirait bien par avoir un petit ami un jour, donc autant si faire dès à présent non ? Le médecin avait envie de répondre non à cette question, pourtant il voulait aussi que sa fille soit heureuse et si pour ça elle était avec Declan, alors il devrait faire avec. Entendant le garçon parler et dire qu’il allait partir, Anton lui fit signe de l’accompagner à l’intérieur de la maison. Arrivant tout les deux, il lui donna une feuille et un crayon et lui proposa d’écrire un mot à Alice s’il le désirait. Puis le médecin décida de ne plus faire attention au petit garçon pendant ce temps et il s’installa face à son piano. Entendant Declan le remercier, Anton ne fit que hocher la tête et continua de jouer. Puis, il vit à nouveau le jeune homme près du piano. S’arrêtant de jouer à la question du petit, Anton fronça les sourcils.

    Oui, elle aime quand je joue et parfois elle aime jouer, même si elle ne connaît pas le piano.

    Gardant les sourcils froncés Anton se demandait lui-même pourquoi il en disait tant et surtout pourquoi cela intéressait le petit garçon.

    Elle chante également. Mais ça tu dois déjà le savoir non ?

    Anton but alors une gorgée de son verre qu’il reposa ensuite sur le piano et fixa à nouveau le garçon.

    Tu aimes la musique ou tu joues d’un instrument toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°2528 Toc toc à la fenêtre. Ven 9 Avr 2010 - 19:30


    Declan laissa donc un mot pour la petite fille. Il le déposa sur le piano, près de Anton afin que celui-ci le voit bien et le donne à Alice dès qu'elle rentrerait à la maison. Il allait s'en aller quand il se retourna et s'approcha de nouveau du piano. Le docteur Foster jouait plutôt bien et Declan aimait assez, même s'il n'était pas habitué à ce genre de musique. Il se demanda alors si Alice aimait la musique. La réponse de Anton lui fit légèrement secouer la tête, de haut en bas. Continuant de l'écouter il fit de nouveau un signe de la tête. Oui la petite fille aimait chanter et oui il le savait. D'ailleurs elle chantait vraiment très bien et Declan adorait l'écouter chanter des chansons, même fredonner des petits airs. Glissant un peu nerveusement ses mains dans les poches de son jeans il ouvrit la bouche pour répondre puis la referma. Après avoir laissé passer quelques petites secondes, il répondit.

    « Hum j'aime oui mais pas tout. Et mon père m'a offert une guitare pour mon anniversaire. Elle est noire et j'l'aime bien sauf que j'ai du mal à en jouer, j'trouve que c'est dur ».

    Le jeune garçon avait en effet une belle guitare. Il était allé la choisir avec son père, rien qu'à deux et ça avait été un vrai moment de complicité, un moment qui était assez rare ces derniers temps entre le père et le fils mais un moment que Declan avait adoré. Après avoir offert à Declan une guitare, Monsieur Bifröst paya aussi quelques cours de guitare au jeune garçon mais le courant entre le professeur et l'élève n'était pas du tout passé et au bout de quelques séances Declan avait voulu arrêter. A présent, il tentait d'apprendre tout seul, de temps en temps, mais c'était dur, il fallait bien l'avouer. Il enchaîna alors.

    « J'ai pris un peu de cours mais mon prof était pas sympa. Il allait vite en plus alors j'arrivais à rien ».

    Se passant la langue sur ses lèvres il se pencha légèrement en avant puis regarda le piano. Ca c'était un instrument qui semblait être très dur, bien plus dur que la guitare. Enfin il ne savait pas, c'était qu'une simple impression. Curieux, il demanda alors.

    « Alice joue pas d'instrument ? Et vous, vous jouez autre chose que du piano ? ».

    Ce n'était pas parce qu'il posait quelques questions qu'il était plus à l'aise, non. Il faisait ça parce qu'il voulait donner une bonne image de lui à Anton. Etrange non ? Surtout quand l'on savait que Declan s'amusait à faire des bêtises et à agacer tout le monde. Avec Anton c'était différent, il voulait plus l'impressionner qu'autre chose. Et oui, il était le père de sa petite copine alors forcément ça changeait tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°2528 Toc toc à la fenêtre. Sam 10 Avr 2010 - 15:28

    Quand Anton avait sû pour Declan et Alice, il avait été un peu trop sévère avec sa fille. Il lui avait dit qu’il lui interdisait de sortir et de revoir Declan durant les cinquante prochaines années. Sous le coup de la colère, il n’avait pas réfléchit une seule seconde et il s’était laissé emporter. Il avait toujours dit que la première fois que ses filles auraient un petit ami ça serait l’apocalypse pour lui. Mais il s’était aussi rendu compte de l’absurdité de ses propos et s’était excusé, mais avait demandé à Alice de faire attention avec Declan. Le pédiatre connaît bien le petit garçon et il sait de quoi il est capable, c’est pour ça qu’il était aussi nerveux. Mais en même temps, il fallait qu’Alice avance de son côté pour avoir quelques expériences, mais vu son âge pour le moment, ça ne devait pas être très malheureux comme vie de couple. Enfin bref, il demandait parfois des nouvelles à la petite vis-à-vis de toute cette histoire et aujourd’hui, il se retrouvait avec Declan chez lui.

    Jouant pendant que le petit garçon écrivait à un mot à Alice, il ne faisait plus attention au garçon. Seulement ce dernier vint le voir et commença à lui poser des questions. Le voyant hocher positivement la tête pour certaines réponses, il sourit. Anton lui demanda alors s’il jouait d’un instrument. Entendant sa réponse, Anton se mit à sourire. Laissant le garçon parler, Anton garda son sourire et leva le doigt pour montrer le mur derrière Declan. Sur ce mur était accroché quatre guitares.

    Alice chante, mais moi comme tu peux le voir, je joue de la guitare également.

    La mère d’Anton lui avait dit de jouer d’un instrument, elle pensait que ça serait bien pour lui. Il avait commencé par la guitare, mais il ne savait pas s’il serait vraiment passionné par cet instrument. C’est quelques jours plus tard qu’il avait vu à la télévision un reportage sur des instruments de musique et surtout ceux que l’ont utilise dans les orchestre et le piano en faisait partit. A l’âge de cinq ans, il avait commencé à jouer du piano et depuis toutes ses années, s’était toujours la même passion. Fixant alors le petit garçon, il garda son sourire.

    Tu ne joues plus du tout de guitare alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°2528 Toc toc à la fenêtre. Mer 28 Avr 2010 - 11:10

    Même si Declan avait un peu peur du père de la petite Alice il n'avait qu'une envie, que ce dernier l'apprécie vraiment. Alors il entra dans la conversation et lui expliqua qu'il avait une guitare, qu'il avait pris des cours pendant une petite période mais qu'il avait arrêté. Glissant les mains dans les poches de son jeans le jeune garçon tenta de se sentir plus à l'aise mais ce n'était pas simple. Il fit alors un léger signe de la tête à Anton. Alors comme ça il ne jouait pas que d'un seul instrument ? C'était tout de même la classe d'après le jeune garçon, il fallait bien le dire. Se mordant légèrement les lèvres il répondit peu après.

    « Ben si, un peu tout seul. Je sais faire quelques notes alors des fois j'essaie de les rejouer, pour pas que j'oublie. Mais tout seul c'est quand même dur ».

    Oh oui ça l'était. Declan n'était déjà pas le genre de gamin à savoir se gérer seul quant à ses devoirs alors apprendre à jouer d'un instrument de musique tout seul, c'était réellement compliqué pour lui. Il trouvait ça un peu dommage parce que sa guitare avait un bon son et qu'elle était de bonne qualité mais bon... Il demanda alors.

    « La guitare, vous avez appris tout seul, vous ? ».

    Peut-être que si Anton avait appris seul, sans professeur, Declan le pourrait aussi. Après tout avec un peu de bonne volonté et de l'entraînement c'était possible mais cela effrayait tout de même le jeune garçon qui enchaîna.

    « J'aimerais bien savoir en jouer...pour Alice ».

    S'il pouvait impressionner la petite fille et l'accompagner quand elle chantait, Declan en serait très ravi et puis son père se dirait aussi qu'il n'a pas acheter de guitare pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°2528 Toc toc à la fenêtre. Sam 8 Mai 2010 - 18:38

    Le pédiatre n’avait pas envie que sa fille s’attache à un garçon à son âge. Même s’il savait qu’à son âge ça n’était pas grand-chose, il n’avait pas envie qu’elle souffre. Enfin bref, il avait pensé qu’en occultant Declan, il pourrait protéger sa fille. Mais il savait aussi que s’il faisait ça Alice lui en voudrait et ça n’était pas du tout ce qu’il désirait. Là il parlait avec lui et ça ne lui déplaisait pas d’ailleurs. Ils en arrivèrent à parler de musique et Declan expliqua à Anton qu’il avait une guitare mais qu’il avait arrêté les cours qu’il prenait. Anton sourit et lui posa quelques questions.

    C’est vrai qu’apprendre tout seul, ça n’est pas évident.

    Anton en savait quelque chose. Pour le piano c’est sa mère qui lui avait payé ses cours, mais pour la guitare il avait d’abord essayé tout seul pour apprendre par lui-même. Evidemment il avait les bases, mais il ne pouvait pas jouer grand-chose. Reposant son attention sur le petit garçon, il sourit à sa question.

    Au début oui, mais c’est vite devenu difficile.

    Puis, l’écoutant parler à nouveau, Anton esquissa alors un sourire. En regardant le petit garçon il n’avait l’impression de voir celui qui était la terreur en temps normal. Il ne pouvait pas non plus lui faire la guerre éternellement et encore moins se mettre Alice à dos. Alors hésitant un peu, il se passa une main sur la nuque. Se levant, il alla prendre sa guitare et s’assit à nouveau sur le banc et fit signe au petit garçon de prendre place lui aussi.

    Ca te dirait que je t’aide à apprendre ?

    Après tout s’il voulait faire plaisir à Alice, autant qu’il l’aide non ? Ils l’aiment tout les deux alors autant qu’ils s’allient au moins pour la musique.

    Si tu veux je te laisse le temps d’aller chercher ta guitare chez toi et je t’apprend maintenant, enfin si tu as le temps ?

    Quelque part Declan devait en profiter vu que Anton avait déjà lui-même du mal à croire qu’il allait l’aider pour jouer de la guitare. Mais après tout, c’était pour Alice et pour la passion de l’instrument apprit.



[Désolé pour l'attente.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: N°2528 Toc toc à la fenêtre.

Revenir en haut Aller en bas
 

N°2528 Toc toc à la fenêtre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-