AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I will comeback for you. [Méa <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: I will comeback for you. [Méa <3] Mer 31 Mar 2010 - 14:36


Est fou celui qui cherche la logique
au fond de l’âme humaine.

    La douleur était toujours là, elle ne disparaissait jamais, comme si on me punissait. A chaque fois que je voulais faire du sport c'était la même histoire, les même souffrances, mais j'avais compris que c'était le seul moyen pour ne plus penser à rien, mise à par la douleur évidement, j'arrivai alors à faire abstraction des souvenirs et de leur horreur. Il était 6heure quand la douleur m'avait réveillé dans mon lit, en sueur, et une boule au ventre, j'avais alors enfilé mes baskets puis j'étais monté sur la moto que je m'étais acheté quelques jours auparavant. Avant de partir, j'aurais été contre ce genre d'engin, trop dangereux, et trop bruyant, aujourd'hui c'était un de mes seuls plaisirs, enfourcher ma moto et filer plus vite que le vent. C'est ce que je fis, je zigzaguais entre le voitures en direction de la plage. Un fois arrivé je pris une grande inspiration et commença ma course, les images disparurent alors de mon esprits et tout s'effaça je me laissa porter par le plaisir de sentir le vent frais du matin sur ma peau, bizarrement la douleur était supportable pour une fois et je profitais de ce léger répit, sachant qu'il ne serrait pas long et qu'il ne présageait rien de bon. Une silhouette se dessina devant mes yeux, elle m'était familière, je savais déjà à qui elle me faisait penser, Méa, je la voyais partout et parfois ça me rendait fou, pourtant depuis quelques temps ce genre de pensées ne m'avait plus traversé l'esprit, la pensée qu'une jours je la reverrai. Et je n'étais même pas sur d'en avoir envie. Je ne suis pas dupe je me rends bien compte que je ne suis plus le même et qu'il y a de grandes chances pour que je ne puisse plus jamais retrouver une vie comme celle que j'avais avant... Et pour être franc je crois que sa ne me dérange même pas, il me semble que cette vie est si loin de moi maintenant, si loin de la réalité d'un monde qui part en cacahouète. Mais elle, elle est l'une des seules choses qui me manque de cette ancienne vie, même si parfois j'ai l'impression d'avoir rêvé notre relation, et quand je me souviens comment tout ça a fini je me dis que ça serrait trop dure de la revoir... Alors je passe. Je détournais les yeux de ce corps qui me semblait familier et continua ma course osant accélérer un peu la cadence. Puis la douleur me foudroya j'avais l'impression de ressentir mon genoux exploser en morceau et je m'effondra au sol plié par la douleur comme un enfant, j'ai du rester dans cette position peut être 2 ou 3 minutes recroquevillé sur moi même priant pour que la douleur s'arrête. Puis, enfin, elle s'apaisa, je relâcha alors ma prise et mon corps ce détendit peu à peu. J'aperçus alors deux pieds juste à coté de moi. C'était le pompom quelqu'un m'avait donc vu m'effondrer et être vulnérable comme il m'était si désagréable de me montrer. Je ne l'avais même pas entendu arrivé. Je leva alors les yeux et je resta sans voie. Je ne rêvais pas cette fois je savais que c'était elle, ce n'était plus une illusion. Je n'eus même pas le temps de réfléchir, je me releva sans croiser son regard puis lui tourna le dos et partit sans dire un mot, peut-être ne m'avait elle pas reconnu... Je l'espérais en tout cas. Puis je me rendis compte de la bêtise que je faisait, étais je vraiment devenu cet homme? Étais-je devenu assez bête est mal polie pour ne même pas dire bonjours à la fille que j'avais aimé pendant si longtemps puis quitté par ce qu'elle ne voulait pas de moi. Mes point se serrèrent alors et alors que ma tête semblait sur le point d'exploser ne me retourna pour lui faire face.

      « Désolé Méa... Je ne sais pas ce qui m'a pris. »


    En faites je le savais très bien j'avais honte qu'elle m'ait vu comme, ça j'avais tant éspéré des retrouvailles un jours dans quelques années quand j'aurais retrouvé le plein usage de mon corps. Quand j'aurais pu revivre dans la société sans qu'on me considère comme un handicapé des sentiments post-Irakien. Mais je ne pouvais pas fuir car la vie me jouait une fois de plus un mauvais tour... Mes yeux croisèrent les siennes, et je compris alors pourquoi elle m'avait hanté pendant si longtemps, elle était toujours aussi belle... Toujours cette même expression qui faisait chavirer mon cœur, mais aujourd'hui je n'étais plus capable de l'assumer, je détourna les yeux. J'aurais voulu la toucher mais je ne pouvais pas. J'en étais incapable et elle me semblait si loin, puis je ne voulais pas la blesser. Depuis que j'étais sortit de l'hôpital pour moi les femmes avaient été des amusements plus qu'autre chose, et j'aurais voulu pouvoir dire qu'elle n'était rien de plus mais il y avait trop de souvenir dans ma tête. Je savais qu'il me fallait lui dire un mot gentil, mais tous restait coincé dans ma gorge je ne pouvais pas. J'avais agit comme un imbécile et je me doutais bien qu'elle ne comprendrais pas. Si j'avais pu juste revenir un peu en arrière et éviter la rencontre...

      « Comment vas tu? Enfin, tu as l'air en forme... »


    Ma voix sortit plus froid et dure que je ne l'aurais voulu comme un reproche et mes propos banales n'étaient même pas digne d'une simple connaissance que l'on rencontre sur un air d'autoroute. C'est comme si chaque mots étaient sortit de son contexte, je n'avais peut-être même pas envie de savoir si elle allait bien, si elle avait trouvé quelqu'un qu'elle aimait si elle vivait avec lui, si elle m'avait oublié, tout simplement si elle vivait très bien sans moi... Si c'était le cas, je ne voulais pas le savoir. Je ne voulais pas savoir qu'elle avait trouvé mieux que moi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I will comeback for you. [Méa <3] Ven 2 Avr 2010 - 22:52

Il n’était que 5 heures du matin et pourtant Méadöw n’arrivait nullement à dormir. La raison ? Elle avait fait une fois de plus cet affreux cauchemar qui le mettait à chaque fois dans un état de peur plus qu’invraisemblable. A chaque fois qu’elle le refaisait et bien, le sourire qui occupait tout le temps son visage disparaissait et elle avait bien du mal à le retrouver. Que se passait-il donc dans ce songe pour qu’elle se retrouve dans un pareil état ? Et bien tout simplement parce qu’elle se trouvait au plein milieu d’un champ de bataille et elle voyait devant ses yeux quelqu’un qu’elle connaissait très bien se faire tuer. Et puis à chaque fois, lorsqu’elle s’approchait de cette personne, il lui demandant pourquoi elle l’avait oublié. C’est alors qu’elle se réveillait en sursaut et qu’il lui était impossible de retrouver le sommeil face à la douleur qui l’envahissait. La demoiselle restait donc recroqueviller dans son lit comme dans un état second se posant des milliers de questions qui n’avait que pour seul point comment le sujet qui n’était autre que le même homme que ses songes. Peu à peu les questions se faisaient de moins en moins nombreuses et elle reprenait pied. La demoiselle se dirigea vers sa salle de bain où elle prit une petite douche avant de s’habiller et de décider de faire quelque chose de plaisant de cette journée bien qu’elle ne soit pas encore commencer. L’idée d’aller sur la plage la prit alors, le soleil ne s’était pas encore lever et s’il y a avait une chose qu’elle adorait plus que tout c’était de voir le lever du soleil. Portant simplement un jean, un t-shirt et un bon pull pour ne pas avoir froid, la demoiselle sortit de chez elle et prit sa voiture. Arrivant 15 minutes plus tard devant la plage, Méadöw prit un café au vendeur ambulant et mis son ipod en route pour écouter un petit morceau tout en entendant que le soleil se lève totalement. Le spectacle était plus qu’éblouissant et la demoiselle se laissait subjuguer ne voyant rien d’autres que ce qu’elle avait devant ses yeux. La demoiselle se décida après quelques minutes à regarder autour d’elle au cas où elle verrait une personne aussi folle qu’elle pour se trouver sur une plage à six heures du matin. C’est alors, qu’à son plus grand étonnement, elle vit une personne, sans doute un homme, s’approcher d’elle en courant. Bien entendu, il n’était pas venu pour la voir, il devait sans doute faire son jogging pourtant, l’image peu précise qu’elle avait de lui devint de plus en plus clair et son visage se figea tout à coup. Elle voyait devant elle l’homme qu’elle n’avait jamais oublié. Est-ce qu’elle avait rêvé ? Sans doute. Pourtant à chaque pas qui rapprochait le jeune homme d’elle, Méadöw était de plus en plus sûre que c’était Palyrme qu’elle avait devant et lorsqu’il arriva devant lui, elle en fut presque certaine. Malheureusement, le jeune homme qu’elle avait cru reconnaître passa à côté d’elle comme si elle était invisible. Est-ce qu’elle s’était trompée ? C’était sans doute le cas puisqu’il ne l’avait nullement reconnu. Pourtant, lorsqu’elle le vit tomber sur le sol, elle se précipita vers lui jusqu’à se tenir au dessus-de lui. Elle le dévisagea alors étant maintenant sûr que c’était Palyrme. La demoiselle était pourtant incapable de faire ou dire quelque chose. C’est alors, que celui qu’elle connaissait si bien se leva et passa à côté d’elle comme si elle n’était rien pour la deuxième fois aujourd’hui. Cela lui faisait d’une certaine manière mal au plus profond d’elle-même car au fond, elle n’avait jamais oublié cet homme tellement incroyable. Elle aurait sans doute du se retourner immédiatement au lieu de le regarder s’éloigner d’elle et de revoir ce fameux jour où elle avait eut tellement mal. C’est alors, qu’il s’arrêta et revint en arrière vers elle. Chaque pas provoquait en elle un flot d’émotions variées mais d’une certaine manière, elle était rassurée de voir qu’il était toujours vivant. « Désolé Méa... Je ne sais pas ce qui m'a pris. » Méa, cela faisait tellement longtemps qu’on ne l’avait plus appelé de la sorte mais cela lui faisait tellement de bien. En même temps, quelque chose en elle se cassait, cette protection qu’elle s’était crée. Elle se souvenait de la promesse qu’elle avait faite, celle de sourire jusqu’à ce qu’il revienne.

Il était devant elle mais malheureusement, aucune sourire n’arrivait sur son visage. Tant d’émotions contradictoires naissaient en elle et la demoiselle n’avait aucune idée de la façon dont elle pourrait se sortir de cette situation. Une partie d’elle avait envie de le prendre dans ses bras, de lui dire à quel point il lui avait manqué mais en même temps, elle voulait le frapper, lui dire à quel point il avait été stupide. Elle le regardait, essayant de capter son regard et de lui faire comprendre sans aucun mot ce qu’elle ressentait. Malheureusement, il faisait tout ce qui était possible pour éviter de la regarder ce qui ne plaisait pas du tout à Méadöw. Le pire, c’est qu’elle ne comprenait pas pourquoi il avait fait comme s’il ne la voyait pas. Est-ce qu’il la détestait au point qu’elle soit devenue invisible à ses yeux ? Elle espérait que non mais en même temps, cette pensée se faisait de plus en plus présente dans sa tête.« Comment vas tu? Enfin, tu as l'air en forme... » Le ton qu’il avait employé tellement froid et distant. De plus, il lui demandait comment elle allait alors que cela faisait tellement longtemps qu’elle ne l’avait pas revu. Tout cela faisait beaucoup trop pour la demoiselle qui se mit tout doucement à pleurer, elle essayait de cacher ses larmes un maximum. Depuis qu’il était parti, elle avait tenu sa promesse, elle n’avait plus jamais pleuré mais maintenant il était devant elle et tout était différemment. Elle le regardait et voyait qu’il avait changé et que cela état sans doute sa faute. En temps normal, elle se serait enfuit pour que personne ne la voit dans un tel état mais il y avait tellement de mots qu’elle voulait lui dire et surtout tellement de questions qui attendaient des réponses. « Comment je vais ? Cela fait plus de deux ans que l’on ne sait pas vu et tout ce que tu trouves à me dire c’est comment je vais ! Pourquoi tu ne m’as pas dit que tu étais revenu ? Pourquoi est-ce que tu es si distant et surtout pourquoi est-ce que tu es passé à côté de moi comme si j’étais invisible ? » La demoiselle avait tellement de choses sur la conscience et elle savait que ce qu’elle disait n’était pas des plus cohérents mais elle laissait sortir tout ce qu’elle avait en elle. « J’ai l’air en forme ? Il est six heures du matin, je suis près de la plage à essayer de voir le lever du soleil tout simplement parce que je n’arrive pas à dormir parce que je me demande si cette personne que j’appréciais énormément est vivant ou mort. » Elle venait d’une certaine manière de lui avouer que c’était lui ce garçon même si elle avait fait cela d’une manière plus que subtile. Les larmes coulant toujours des yeux, elle remarqua que lui non plus n’était pas au meilleur de sa forme. En tant normal, elle se serait précipité vers lui, le tenant fort dans ses bras pour le faire sourire mais elle ne pouvait nullement se comporter de la sorte devant quelqu’un qu’elle n’avait plus vu depuis aussi longtemps. Ne voulant plus le voir l’évité avec autant d’assistance, elle se tourna pour regarder la mer pour s’asseoir sur le petit muret et tourner définitivement son regard vers le soleil levant. « Tu n’as pas l’air au mieux de ta forme… » Elle aurait pu en dire plus mais c’est tout ce qui venait, chaque fois qu’elle sentait une larme venir, elle l’enlevait tout doucement même si vu le nombre incroyable de larmes qui coulaient le long de son visage cela semblait plus qu’impossible. Au fond, depuis presque 3 ans, elle n’avait fait que retenir ses larmes et elles avaient décidé de toutes sortir maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
 

I will comeback for you. [Méa <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: Crandon Park Beach & Port of Miami-