AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Jeu 20 Mai 2010 - 5:57





AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL!
Liam K. Stanfield & Micaela Careca & Gabriel McAllister & Romain Parker Walsh & Laurence Ferdison

La voiture de Liam se gara sur le bas côté alors qu'il n'y avait plus aucune place de libre dans le stationnement. Tant pis! De toute façon, il y avait moins de risques, ainsi, qu'un inconscient lui abime sa bagnole en s'en servant comme d'un trampoline. Il éteignit le moteur et glissa les clés dans sa poche alors que la musique espagnole se faisait ressentir d'un bout à l'autre du terrain occupé pour l'évènement. Déjà, lorsque Liam descendit de la voiture et que Gabriel en fit autant, ils purent remarquer les silhouettes de ceux qui avaient apparemment décidé de passer une soirée mémorable. Liam avait profité de l'occasion pour tirer Gabriel de chez lui, surtout qu'il n'avait pas eu l'opportunité de lui parler et de voir comment il allait. Physiquement parlant, il semblait aller bien. Mais Liam n'était pas médecin pour rien et il savait reconnaître lorsque les gens avaient besoin de soutien extérieur. Et Liam était prêt à le lui fournir en lui changeant les idées. Aucune fois pendant le trajet il n'aborda le sujet Micaela, se contentant de parler de tout et de rien, étant particulièrement doué pour faire la conversation sur des thèmes sans grande importance.

Lorsqu'il avança de quelques pas, Gabriel à ses côtés, pour rejoindre la soirée cubaine, il laissa s'échapper ces quelques mots, une tape amicale donnée sur l'épaule de son partenaire pour la soirée.
« Au fait, si jamais tu disparais avec une jolie demoiselle, ne manque pas de m'avertir, surtout! J'aurai pas besoin de te ramener! »
Un sourire amusé vint poindre sur ses lèvres alors qu'il redressait les manches de sa chemise jusqu'aux coudes. La soirée battait déjà son plein lorsqu'ils y mirent les pieds et ils n'eurent même pas le temps de faire des yeux le tour de l'endroit qu'aussitôt, on les accosta pour des boissons. Liam en saisit deux et en tendit une à Gabriel avant de payer les deux verres, souriant.
« Rapide, le service! C'est moi qui invite, c'est moi qui paie le premier verre! »
Pour la première fois depuis un long moment, il se sentait complètement détendu et il n'aurait su dire si c'était la musique ou si c'était les gens bourrés trop chaleureux autour de lui qui faisaient la différence lorsque son regard s'attarda sur un trio qu'il connaissait plutôt bien. Laurence et Micaela étaient assises avec pour compagnon Romain. Apparemment, Gabriel les avait vu aussi et leur duo ne s'attarda pas trop avant de les rejoindre habilement, se frayant un chemin parmi la foule de gens venus célébrer le début de l'été.
« Hola, amigos! »
C'était à peu près les seuls mots d'espagnol que Liam connaissait si on en excluait la base. Il posa une main chaleureuse sur l'épaule de Micaela et la serra délicatement en signe d'amitié avant de se diriger vers Laurence, son verre à la main. Il ne tarda pas à remarquer que la jeune avocate semblait un peu saoule, comme ses deux autres comparses d'ailleurs!
« Apparemment, vous avez pas lésiné sur les cocktails! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Jeu 20 Mai 2010 - 10:42

Il y avait énormément de monde ce soir au Coco Bongo. Beaucoup de gens s’étaient déplacés des quatre coins du Miami pour venir fêter le début de l’été dans une ambiance salsa, maracas et tequila. Assis à une table sur une petite estrade au fond de l’établissement, en bordure d’une piste de danse bondée, Micaela, Laurence et Romain picolaient depuis leur arrivée. Ce soir, comme un commun accord tacite, les trois amis avaient décidés d’éviter les sujets qui fâchent et de se laisser aller. L’agression de Micaela et la disparition qui s’éternisait de David étaient des conversations proscrites. Problèmes et tracas n’avaient pas leur place à cette soirée. Et l’air de rien, cela leur convenait à tous les trois. Rien ni personne ne devait venir briser la bonne humeur qui s’était installée entre eux… bonne humeur assurée en grande partie par l’alcool qu’ils consommaient avec excès ce soir.

« Il est passé où le petit Sancho le Cubain aux jolies fesses ? » demanda Romain en cherchant dans la foule le mignon petit serveur chargé de leur secteur. « J’ai encore soif moi ! Je ne suis pas sûr mais je crois qu’il nous évite. »

Devant le jeune homme, une dizaine de verres de cocktail et de tequila, et une salière se partageaient la table en compagnie d’un tas impressionnant de pelure de fruits. Celui-ci débordait de l’unique cendrier, et malgré son l’instabilité, Micaela persista à déposer encore et encore ses épluchures au-dessus de la pile, tentant sans doute dans son ébriété de rivaliser avec la tour de Babel. Devant l’air minutieux de la belle brune, Romain éclata de rire en s’étirant sur sa chaise, se balançant quelques secondes sur les pieds arrière de celle-ci. Il allait se lever pour aller commander lui-même à boire (puisqu’il ne pouvait compter sur le serveur qu’il avait si aimablement mais arbitrairement affublé du nom de Sancho) au bar lorsque Liam se pointa en compagnie de Gabriel.

« Hola, amigos! » Le médecin fit le tour et il s’arrêta près de Laurence. « Apparemment, vous avez pas lésiné sur les cocktails! »

« Et non ! Comme tu vois ! Et en parlant de cocktails, c’est à mon tour ! »

Romain se leva brusquement, sa chaise grinçant sur les planches de bois. Un peu saoul, il fit un léger pas en arrière afin de se stabiliser et de calmer sa tête qui tournait légèrement. Le haut de ses oreilles était rouge et il semblait (comme un peu près tout le monde ici) qu’il mourait peu à peu de chaud. Délibérément, le jeune homme ignora la présence de Gabriel. D’abord parce qu’ils avaient décidés depuis le début de garder leur relation secrète. Et ensuite parce que le voir débarquer avec Liam lui laissait une drôle d’impression à laquelle il ne voulait pas faire attention. Après tout, ils ne s’étaient rien promis. Si Gabriel voulait fricoter ici et là, c’était son droit. La seule chose qui dérangeait un peu Romain, c’était qu’il n’avait jamais reçu de réponse au SMS qu’il lui avait envoyé plus tôt dans la soirée. Maintenant il comprenait pourquoi le sénateur ne lui avait jamais répondu. Ça la foutait mal un SMS annonçant que lui aussi sortait, mais pas avec des copines mais plutôt avec une nouvelle conquête.

« Trois margarita ! » lança Romain plus pour se souvenir de la commande que pour demander confirmation aux deux jeunes femmes. « Et un Sex on the beach en prime ! » Il regarda Laurence avec un sourire espiègle. « Ca c’est pour te mettre en condition de femme fatale. » Il faisait volontairement référence au béguin qu’avait eu Laurence à une époque pour le séduisant médecin. « Enfin ça, c’est si quelqu’un d’autre n’est pas déjà sur le coup. »

Romain fit volte face et son regard s’attarda dans les yeux bleu océan du sénateur. Cette petite pique lui était destinée et il en était assez fier. Le sourire aux lèvres, il s’éloigna. Tout en se dandinant sur la musique à travers la foule vers le bar, il pointa du doigt sa chaise et s’écria :

« Ah ouais ! Ca s’est ma place ! Me forcez pas à me battre pour la récupérer en revenant. »

Et il disparu…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Jeu 20 Mai 2010 - 17:46

    Laurence agita sa main devant elle alors qu’elle avait visiblement de plus en plus chaud. L’alcool lui avait rougit les joues ce qui ne lui déplaisait pas puisqu’elle s’amusait beaucoup. Elle avait d’abord accepté l’invitation avec le plus grand sourire heureuse qu’on aille penser à elle afin de détendre les dernières semaines et de profiter du beau soleil de Miami. Après tout, les plages étaient magnifiques ici… et Laurence comptait bien en profiter au maximum. Malgré ses superstitions, Laurence avait finir par planquer son alliance dans son portefeuille ne voulant pas avoir à faire face à des questions qui lui aurait valu d’éternelles explications. Elle fit une moue ridicule alors qu’elle venait de mordre une dernière fois dans un morceau de citron. La pelure du fruit fut ajouté a la tour que Micky était entrain de concevoir. Telle une vraie architecte. « Il est passé où le petit Sancho le Cubain aux jolies fesses ? J’ai encore soif moi ! Je ne suis pas sûr mais je crois qu’il nous évite. » Laurence rigola tout en jetant elle-même un regard aux alentours afin de trouver le dit serveur de Romain.

      «Il t’évite peut-être parce que tu es tombé accidentellement sur sa chemise? »


    La jeune avocate éclata de rire à la seule mention de cet incident qui avait montré par les gestes que Romain était déjà très avancé dans sa consommation d’alcool. A moins que ce ne fut pour lui qu’une tentative raté pour que le serveur retire sa chemise pour le plaisir de leurs yeux. Elle parcouru la salle avant que ses yeux se posent sur Liam et Gabriel qui s’approchaient d’eux. «Hola, amigos!» Étourdie, Laurence fit balancer sa tête vers l’Arrière avant de poser ses coudes sur la table et de sourire à Liam. « Apparemment, vous avez pas lésiné sur les cocktails! » Sa tête se balança de haut en bas alors qu’elle affichait un sourire bête. « Et non ! Comme tu vois ! Et en parlant de cocktails, c’est à mon tour ! » Laurence jeta un œil sur les verres vides posés sur la table et les comptas pour être certaine que c’était bien au tour de Romain. Mais après 4, le décompte était déjà trop difficile qu’elle abandonna en empoigna le pan de son chandail qu’elle agita afin d’avoir un peu moins chaud. « Trois margarita ! Et un Sex on the beach en prime ! Ca c’est pour te mettre en condition de femme fatale. » Laurence releva un sourcil amusé face à Romain qui utilisait de tels propos pour parler d’elle et elle comprit d’un coup d’œil qu’il parlait de Liam. Après tout, il y avait un bon moment maintenant Laurence avait parlé de Liam (et de Jovan, maintenant qu’elle y repensait) Cette discussion s’était terminée par un malaise de la jeune femme en apprenant que son ami s’était fait draguer par se même médecin. « Enfin ça, c’est si quelqu’un d’autre n’est pas déjà sur le coup. » Ses yeux se posèrent de nouveau sur Liam alors qu’elle avait vivement hâte que Romain lui apporte ce qu’il avait décidé de commander.

      «Vous n’allez pas vous embrassez hein..?» demanda-t-elle tant à Liam qu’à Gabriel… comme s’elle avait dans la tête qu’en plus qu’ils étaient venus ensemble et qu’ils partageaient peut-être une relation.


    Elle repositionna sa tête dans ses mains, alors que ses yeux étaient grands ouverts (peut-être un peu trop) alors qu’elle fixait Liam avec un sourire en coin. Elle était complètement bourrée et Romain avait décidé d’aller en chercher encore. Ça promettait d’être une sacrée soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Pamela Auber
what is your secret ?
avatar

♦ Posts : 2566
♦ Credits : stolen paradise.

Address : famous reporter.
Quote : « the end justifies the means. »


HALL OF FAME
To Do List:
Contact List:
RP status:

Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Jeu 20 Mai 2010 - 20:50



« Il est passé où le petit Sancho le Cubain aux jolies fesses ? J’ai encore soif moi ! Je ne suis pas sûr mais je crois qu’il nous évite. » Micaela releva la tête, quittant sa pile d‘épluchures des yeux. « Il t’évite peut-être parce que tu es tombé accidentellement sur sa chemise? » Elle se mit à glousser comme une enfant en mettant sa main devant sa bouche, puis elle ajouta. « Il doit en avoir marre que tu l’appelles Sancho, aussi. Peut-être qu‘en fait il s‘appelle Pierre Henry du Saint-Prés, Chevalier de la Table Ronde. » Dit-elle sur un ton solennel en posant sa main sur son cœur. Puis elle tourna la tête à sa droite, face à une chaise vide, et se remit à ricaner. « Hola, amigos! » Micaela arqua un sourcil en reconnaissant la voix familière de Liam et afficha un immense sourire en découvrant les deux hommes, debout à côté des trois joyeux mousquetaires. Tout s’enchaina assez rapidement ensuite, sans doute trop pour que l’esprit engourdi de la Mexicaine arrive à tout saisir. Ainsi, elle replongea dans son entreprise architecturale faite de peaux de fruits. Plus sa sculpture s’élevait, plus les épluchures avaient tendance à dégringoler sous les gestes peu délicats de la jeune femme. « Arrête d'y toucher! » s’énervait-elle d’ailleurs en tournant la tête vers la même chaise vide que précédemment, comme si elle reprochait son manque de dextérité à quelqu’un d’autre. Enfin, l’agitation d’un Romain qui s’éclipsait attira de nouveau l’attention de Micaela qui, soudainement, décida de se lever mais étouffa bien rapidement son geste quand elle eut la désagréable impression d’avoir laissé son cerveau sur la table en tentant de se redresser trop rapidement. Elle se mit alors à rire une fois de plus en tenant sa tête entre ses mains puis posa ses yeux brillants sur Laurence qui venait de reprendre la parole. « Vous n’allez pas vous embrassez hein..? » Elle resta bouche bée avant de se pincer les lèvres dans une moue pensive.« Si Liam embrasse Gabriel, alors je veux embrasser Liam aussi. Pour équilibrer la donne. Le Karma aimerait bien ça … je crois. » Dit-elle en suivant une logique tout à fait alcoolisée.
De nouveau, elle entama de se dresser sur jambes mais en prenant son temps cette fois-ci. Puis, vacillante, elle avança vers les deux garçons et s’arrêta à quelques centimètres. «  Les garçons, je vous présente Humberto. Dit-elle en désignant le vide à sa droite. Humberto, voici Liam et Gabriel. » Elle jeta ensuite un œil suspicieux à sa droite puis cacha sa bouche en plaçant l’arrête de sa main sur la joue. « Il a pas de bras. C’pour ça qu’il vous serre pas la main… Chuchota-t-elle. ... Je sais pas, il est né comme ça, j’y peux rien, me regardez pas comme ça! » S’insurgea-t-elle avec sérieux.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Ven 21 Mai 2010 - 13:34

    S'il y avait deux choses auxquelles Gabriel ne s'attendait pas en accompagnant Liam au Coco Bongo, c'était d'abord d'y retrouver Micaela, Laurence (qu'il avait du croiser trente secondes à l'hôpital) et Romain. Et ensuite que ce dernier ne lui balance une pique en insinuant qu'il fllirtait avec le médecin. Il le regardait, impuissant, disparaître dans la foule lorsque l'une des deux brunettes prit la parole. « Vous n’allez pas vous embrasser hein..? » Non mais qu'est ce qu'il avaient tous ce soir ? « Euuuh...non. » bredouilla Gabriel avec un petit rire étranglé. Puis il observa Liam précautionneusement, comme s'il s'agissait d'une bombe prête à exploser. Entre la remarque de Romain et la question de Laurence, il commençait à se demander s'il n'avait pas loupé quelque chose concernant son ami. Est-ce qu'il était effectivement gay ? Est-ce qu'il l'avait invité à cette soirée pour le draguer ? Auquel cas tout le monde s'en était rendu compte, à part le principal concerné. Peut-être que son « Au fait, si jamais tu disparais avec une jolie demoiselle, ne manque pas de m'avertir, surtout! » de tout à l'heure avait été une manière de tâter le terrain.

    « Si Liam embrasse Gabriel, alors je veux embrasser Liam aussi. Pour équilibrer la donne. Le Karma aimerait bien ça … je crois. » intervint Micaela en se levant pour leur présenter Humberto « Il a pas de bras. C’pour ça qu’il vous serre pas la main…Je sais pas, il est né comme ça, j’y peux rien, me regardez pas comme ça! » Ah. Parce qu'il était censé leur serrer la main. Un tremblement agita les lèvres de Gabriel alors qu'il s'efforçait de ne pas éclater de rire, se réfugiant dans son cocktail qu'il sirota longuement. Inspirer. Expirer. C'était la clé. Finalement il dévia son regard vers Liam. « Je crois que je vais aller au bar nous chercher quelque chose de plus fort qu'un cocktail. Hey, Humberto ! Tu me files un coup de main ? » suggéra t-il avant de faire claquer sa langue et de se tourner vers Micaela, un rictus collé au visage. « Mauvaise blague ? » Il leva les mains en signe de reddition. Se moquer d'un infirme, même imaginaire, c'était bas. « Mauvaise blague. » Sur quoi il fila rapidement retrouver Romain au bar, au cas où la Mexicaine ne se mette en tête de lui lancer ses épluchures de fruits dans la figure.

    « Bonsoir, mon ange. » roucoula t-il à son oreille en frôlant son dos, avant de s'accouder sur le comptoir à ses côtés. Depuis leur excursion en mer avec Alfie, Gabriel avait bloqué sur ce surnom et se plaisait à en affubler régulièrement Romain, tant par affection que par taquinerie. « Très mignon ta petite prestation jalouse. Mais je ne suis pas "sur le coup" avec Liam. Pour le peu que j'en sais, il préfère la compagnie de ta copine brune à la mienne. » Oui, il faisait référence à Laurence. Non, personne n'avait jugé utile de lui communiquer son nom. Il est intéressant de noter qu'en revanche, on lui avait bel et bien présenté Humberto, l'homme-tronc invisible. Comme quoi les voies de l'alcoolique, comme celles du Seigneur, étaient bien impénétrables. Soucieux de se rapprocher du Divin, Gabriel leur commanda deux tequilas pour s'hydrater le temps de leur tête à tête. « Et puis, quoiqu'il y ai entre nous, ça me plait. Tu me plais. Et toi seul. » précisa t-il en affichant un sourire amusé. Voilà, pour la première fois il évoquait leur relation. A un Romain aussi imbibé qu'une éponge. Super timing. Il haussa les épaules comme pour relativiser la chose et ne pas s'aventurer plus loin sur ce terrain miné. « De toute façon don juan et sénateur, c'est pas vraiment compatible. Question d'emploi du temps tu comprends ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Ven 21 Mai 2010 - 21:15

La question de Laurence le surprit autant qu'elle sembla surprendre Gabriel et Liam darda un regard plus ou moins furieux en direction de l'océanologue qui s'éloignait. Il préféra ne rien dire et sentit sur lui les prunelles de Gabriel. Romain était-il allé tout raconter? Liam espérait que non. Il n'eut pas le temps de s'apitoyer plus longtemps sur son sort que Laurence et Micaela déballaient des conneries l'une à la suite de l'autre, comme si elles participaient à un concours. Humberto? Surpris, Liam jeta machinalement un coup d'oeil à la chaise complètement vide, amusé. D'ailleurs, il échangea un coup d'oeil avec Gabriel et comprit que lui aussi devait faire un effort considérable afin de ne pas éclater de rire. À la blague du sénateur, toutefois, Liam pouffa et avala d'une traite le reste de son verre pour se calmer. La soirée s'annonçait marrante et Liam se promit de ne plus penser à ses soucis personnels pour les six prochaines heures. Il regarda Gabriel s'éloigner et reporta son attention sur les deux jeune femmes à ses côtés avant de saisir une boisson sur le plateau d'un serveur ambulant, glissant les pièces de monnaie nécessaires dans sa main. Il en prit une bonne gorgée avant de s'affaler sur la chaise de Romain, se fichant bien de l'interdiction qu'il avait faite. Après tout, il était sans doute trop éméché pour se rappeler, en revenant, où se trouvait sa place, donc...!
« Alors, Micky? Il fait quoi dans la vie, ce Humberto? Ça a pas dû être facile pour lui! T'as essayé de le conseiller, de lui fournir de l'aide, il m'a l'air un peu... anxieux! Je pourrais le référer à un collègue! »
Mort de rire à la seule idée qu'elle lui réponde, il but à nouveau, laissant son regard dériver de Micaela à Laurence. Toutes deux étaient magnifiques ce soir et Liam avait de la chance d'être le seul à en profiter pour le moment! Il reprit nonchalamment une pelure de fruit qui était tombée vu la pile déjà gargantuesque et la posa sur le dessus, faisant dégringoler la tour jusqu'à ce que toutes les épluchures s'affalent sur la table devant Micaela.
« Je savais que c'était pas solide, ce truc! T'as encore du travail à faire! »
Il pouffa de rire avant de se relever rapidement, évitant ainsi les coups qui auraient pu pleuvoir sur lui en même temps. Il s'approcha de Laurence et en profita pour poser ses mains sur ses épaules, les massant légèrement, les yeux rivés sur Micaela et sur la chaise vide à côté d'elle. Un fou rire s'empara de lui et il enfouit sa tête dans les cheveux de Laurence afin de l'étouffer.
« Tu sais que t'es assise à côté d'un fantôme? »
Il avait voulu murmurer à son oreille, mais il parla un peu trop fort, sans doute d'un ton suffisamment élevé pour que Micaela puisse comprendre. Tant pis! Il était transparent ou il ne l'était pas? Il laissa ses mains glisser délicatement sur les bras de la jeune femme alors qu'il posait son nez dans son cou. Il y déposa un rapide baiser avant de s'éloigner suffisamment afin de vider son verre. Il avait toujours apprécié Laurence et autant profiter de l'absence des deux autres pour le lui montrer. Il s'éloigna légèrement toutefois, demeurant toujours derrière elle, les mains sur ses bras, laissant ses doigts glisser délicatement pour lui procurer quelques frissons.
« Dis-moi qu'elle est pas comme ça depuis longtemps...! »
Il avait murmuré à son oreille en désignant Micaela d'un léger signe de tête. Il n'était même pas sûr qu'elle comprendrait la question vu l'état d'ébriété avancé dans lequel elle était, mais il ne s'attendait plus à rien de toute façon. Ils avaient déjà largement dépassé ses attentes!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Ven 21 Mai 2010 - 23:29

Tout en se dandinant et en chantant (massacrant) une chanson latino à tue-tête, Romain traversa la foule. Il ne su comment mais lorsqu’il arriva au bar, il avait sur la tête un sombrero et dans la main le reste d’un cocktail appartenant à il-ne-savait-trop-qui. Tant pis ! Après un bref haussement d’épaules, il vida le verre et siffla le barman pour lui commander trois margarita et le fameux Sex on the beach pour saouler un peu plus Laurence, histoire de la dévergonder un peu cette coincée du cul ! Alors qu’il patientait en gribouillant une serviette en papier à l’aide d’un gros marqueur noir piqué dans un pot de l’autre côté du comptoir, il sentit une douce caresse dans son dos. Celle-ci le fit frissonner. Un « Bonsoir, mon ange. » suivit, auquel il répondit par un simple : « C’est moi, ça ! »

« Très mignon ta petite prestation jalouse. Mais je ne suis pas "sur le coup" avec Liam. Pour le peu que j'en sais, il préfère la compagnie de ta copine brune à la mienne. »

Accoudé contre le bar, Romain se tourna vers Gabriel, son corps s’approchant légèrement du sien. S’il ne s’était pas retenu à cet instant, il l’aurait embrassé car l’envie l’en démangeait. Mais il ne le fit pas. Même dans cet état d’ébriété plutôt avancé, le jeune homme savait rester correct… ou du moins un minimum. Son esprit était peut-être perturbé par les effluves de l’alcool, mais il gardait quand même une certaine maîtrise des choses, comme si une part de sa conscience veillait à ce que tout se passe un minimum correctement. Et pour que cela se passe correctement, Romain ne devait pas embrasser Gabriel en public, ni même le caresser et encore moins lui faire les yeux doux. Et tant qu’il y était, il ne devait pas non plus parler de sa petite aventure d’un soir avec Liam.

« Ma copine brune ? » se demanda-t-il avant de comprendre qu’il faisait allusion à Laurence. « Ah ! Tu parles d’Anne-Marie ? C’est une fille très intéressante, tu sais ! » Son air était très sérieux malgré la couille qu’il s’apprêtait à sortir. « Anne-Marie Losique, grande créatrice d’objets en tout genre ! Figure toi qu’elle a créée un petit sac accrochable à sa cheville. Le sac à pouffe que ça s’appelle ! C’est pour les nanas, ou les putes c’est au choix, qui sortent en boite simplement vêtue d’une petite robe à ras la moule. Elles peuvent ainsi fourrer leurs capotes dans leur petite sacoche et ainsi ne pas se choper une MST quand ce sont elles qui se font fourrer. Vraiment ! Une invention fabuleuse ! Grâce à elle, Liam ne manquera pas de condoms ce soir ! »

Romain se mit à rire de sa connerie. Laurence allait gueuler si Gabriel l’appelait ainsi devant elle. Mais ce serait tellement drôle. L’un après l’autre, le barman déposa les cocktails commandés, ainsi que les deux petits verres de tequilas de Gabriel.

« Et puis, quoiqu'il y ai entre nous, ça me plait. Tu me plais. Et toi seul. De toute façon don juan et sénateur, c'est pas vraiment compatible. Question d'emploi du temps tu comprends ? »

Le regard brillant d’ivresse de Romain se plongea dans les yeux bleus du sénateur. Il lui aurait bien sauté au cou pour lui rouler une pelle d’enfer tant ce qu’il disait lui plaisait, mais il savait qu’il n’en avait pas le droit. Il se contenta alors d’un petit sourire, le genre de sourire entiché qu’il n’offrait qu’aux hommes qu’il aimait. Il lui chuchota alors qu’il levait son verre de tequila pour trinquer :

« Redit le moi demain quand je ne serais plus bourré et que je pourrais te rouler une pelle d’enfer à t’en chatouiller les amygdales. » Il vida d’une traite le verre, grimaça et le reposa brutalement. « Wha ! Allez ! On fait la fête ! » Il s’empara de son sombrero qu’il mit sur la tête de Gabriel et avec un large sourire (sourire qui ne laissa rien présager de bon), il rapprocha son corps du sénateur. A l’aide du marqueur noir, il lui dessina une grosse moustache, le genre en U qui descendait bien jusqu’au menton. « El gringo ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Sam 22 Mai 2010 - 22:50

    Laurence sembla perdue dans un moment d’absence alors que Gabriel avait répondu à sa question. Ses lèvres s’étirèrent un peu plus alors que Micky parlait déjà d’embrasser Liam si Gabriel le faisait. Laurence eu du mal à comprendre la suite, les gens parlaient, bougeaient et son cerveau engourdit par l’alcool avait du mal à suivre. Les yeux brillants, Laurence revit un peu à elle cherchant des yeux le fameux Humberto donc elle avait entendue parler mais elle était trop avancée pour chercher qui était cet homme-tronc. «Je crois que Humberto m’a touché les fesses tout à l’heure quand je suis partie chercher les verres…» Elle ne le voyait pas mais elle avait crue que c’était peut-être celui-ci justement qui l’avait suivit au bar et en avait profité. Mais elle avait tourné la tête d’un coté puis de l’autre et n’avait pas trouvé le cher Humberto, meilleur ami de la soirée. La pile de Micaela s’écroula sur la table alors que Laurence éclata de rire en regardant tous les morceaux de fruits s’éparpillés. Ses doigts en empoignèrent un, qu’elle plaça au centre de la table comme s’elle envisageait d’aider Micaela à tout reconstruire, gloussant comme une jeune collégienne.

    Lorsque Liam entreprit de faire parcourir ses mains sur les épaules de Laurence, celle-ci ne put s’empêcher de fermer les yeux profitant des frissons qu’il lui procurait. Les questions furent posées mais Laurence ne comprit que quelques mots n’arrivant pas à associer «assit» et «fantôme» dans la même phrase. Le rapide baiser dans son coup fut bref, mais Laurence sembla apprécier le geste jetant un œil à Micky, Liam toujours derrière elle. La jeune avocate se retourna sur sa chaise tendant la main à Liam pour qu’il la contourne et retourne s’assoir sur la chaise de Liam, juste à coté d’elle. «Tu dois avoir chaud, non? Parce que moi, j’ai chaud, donc tu dois avoir chaud toi aussi! N’est-ce pas Micaela?» lança-t-elle à celui-ci tout en suivant une suite illogique donc elle seule semblait comprendre la donne. Enivrée par l’alcool, Laurence approcha sa main du torse de Liam puis ses doigts s’attaquèrent au premier bouton de sa chemise. «Je vais t’aider!» De gestes maladroits, Laurence en déboutonna deux avant d’ouvrir un peu le vêtement laissant tout le loisir de voir le torse de celui-ci.

    «Ça c’est le karma Micky»
    lança-t-elle avant d’éclater de rire et de s’approcher d’un peu plus du torse de Liam. Les lèvres pincées, Laurence s’approcha un peu plus de lui jusqu’à ce que son nez touche le torse de Liam et qu’elle puisse le faire parcourir sur quelques centimètres. Puis, elle se détacha en riant. «Ta peau est douce, Liam.» L’appel de l’alcool, Laurence releva les yeux pouvoir Gabriel et Romain qui venaient de revenir avec les verres en main. La moustache dessinée sur le visage de Gabriel fit éclater de rire la jeune femme. «Wow, ça pousse vite des chapeaux et des moustaches!» Et Romain qui voulait en rajouter un peu plus avec un second verre?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Jeu 17 Juin 2010 - 6:23

    « Redit le moi demain quand je ne serais plus bourré et que je pourrais te rouler une pelle d’enfer à t’en chatouiller les amygdales. » Gabriel plongea son regard azur dans les pupilles fascinantes de son amant. Il essayait de garder un air à peu près neutre, mais la lueur de satisfaction qu'il lisait dans ses yeux le réjouissait bien plus qu'il n'osait se l'avouer. Il avala sa tequila, tant pour rattraper son retard point de vue alcool que pour apaiser la palpitation qui naissait au creux de son ventre. « Wha ! Allez ! On fait la fête ! » Romain s'approchait de lui, et quoiqu'il fasse, ce n'était pas bon signe. Il grimaça en sentant la pointe du marqueur sur sa peau, mais c'était déjà trop tard. « El gringo ! » s'exclama Romain, apparemment fier de sa connerie. D'un air réprobateur qui manquait légèrement de conviction, Gabriel lui confisqua le marqueur avant de se détacher de lui à regret. Puis il attrapa un collier de fleurs laissé à l'abandon un peu plus loin sur le comptoir et le lui passa autour du cou. L'examinant de bas en haut, ses lèvres se rehaussèrent en un sourire félin. « T'es pas mal non plus en Brésilienne. » lança t-il avant de s'en rendre compte qu'il avait complètement oublié de commander quelque chose pour Liam

    De retour à la table, Gabriel pila brusquement - et au passage, manqua de peu la collision avec Romain qui le suivait de près. Le temps de réaliser que Laurence (qu'il croyait sincèrement s'appeler Anne-Marie) avait bien le nez sur le torse de Liam. L'histoire du sac à pouffe lui revint soudainement en tête. Il savait bien que c'était une blague douteuse d'un Romain trop alcoolisé mais un bête réflexe automatique le poussa à jeter un coup d'œil discret à sa cheville. Juste pour être sûr. « Wow, ça pousse vite des chapeaux et des moustaches! »

    « Et les chemises s'ouvrent toutes seules aussi ? Liam je ne te savais pas si entreprenant... » remarqua t-il taquin, en évitant soigneusement le regard de ce dernier. « Tequila, Vodka, Schnaps et un Blue Lagoon pour faire passer le tout ! » Tel Sancho le serveur aux abonnés absent, Gabriel déposa les trois shooters et le cocktail devant son dragueur d'ami. « J'ai pris la même chose que toi. » l'informa t-il avec un sourire en coin avant d'ajouter «  J'ai vu le moment où Romain allait se mettre à danser sur le comptoir si on restait plus longtemps au bar. » En y pensant, ça ne l'aurait pas dérangé plus que ça. Au contraire même. Les premières notes de la vida loca s'égrenèrent alors qu'il faisait tinter son propre verre de schnaps contre celui de Liam, chassant ses pensées ainsi que l'éclair de convoitise qui venait de le traverser. Il l'avala cul sec, le liquide translucide embrasant agréablement sa gorge, puis chipa l'une des fleurs dans le bouquet qui ornait le centre de la table. S'inclinant gracieusement, il la tendit à Laurence. « Me ferez vous l'honneur ? » demanda t-il dans un souffle incandescent, son regard de braise rivé dans celui rayonnant de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Sam 19 Juin 2010 - 0:40

« Je vais t'aider! » Liam n'eut même pas le temps de comprendre ce qui se passait que Laurence empoignait sa chemise pour en déboutonner les deux premiers boutons. Un léger sourire amusé vint poindre sur ses lèvres alors qu'il laissait ses mains courir sur les bras et les épaules de la jeune femme. Toutefois, il ferma les yeux lorsqu'elle posa son nez contre son torse et se mordit la lèvre avant de la repousser légèrement. Elle était saoule et elle venait de lui dire que sa peau était douce. Décidément, elle n'était pas dans son état normal et Liam, même s'il s'amusait de la situation, ne semblait pas vouloir en profiter plus que ce qu'il n'avait déjà fait. Or, il suffirait de lui reposer la question dans quelques heures, lorsque l'alcool aurait également fait effet sur lui! « J'imagine que c'est aussi à cause du karma! » Il sembla légèrement surpris à la vue de Gabriel et Romain qui revenaient, les bras chargés de verres et se redressa un peu, comme pour les empêcher d'en déduire ce qu'ils croyaient s'être passé. Pas que ça le dérangeait, mais il n'avait pas vraiment envie de discuter du sujet avec Romain, Laurence et Micky, tous trois trop alcoolisés pour bien comprendre l'attirance qu'éprouvait le médecin pour la jeune avocate. Ce n'était qu'une attirance, de toute façon, non? D'ailleurs, en posant un oeil sur Micky, il comprit que la jeune femme se sentait vraiment mal. Il espérait que ce n'était qu'un mal de coeur passager dû au nombre élevé de verres qu'elle avait pris.

« Et les chemises s'ouvrent toutes seules aussi ? Liam je ne te savais pas si entreprenant... » Liam fronça les sourcils, amusé, en reportant son attention sur Gabriel. Décidément, l'idée de passer inaperçu devrait être reportée! « Ah ah! Très drôle! C'était un coup de vent, faut croire! » Le médecin frotta ses mains entre elles avant de s'avancer un peu sur sa chaise lorsque Gabriel déposa devant lui les verres qu'il avait rapportés. S'ils voulaient être au même point que les autres, ils avaient du travail à rattraper! « J'ai vu le moment où Romain allait se mettre à danser sur le comptoir si on restait plus longtemps au bar. » Liam n'eut aucun mal à le croire puisqu'il se rappelait plutôt bien, un peu trop peut-être, comment s'était déroulée la soirée passée avec Romain. « Tu te serais tapé la honte, mon vieux! Lui, il est trop éméché pour se rendre compte que les gens riraient de lui et non pas avec lui! Remarque... Ils auraient peut-être trouvé ça normal! » Le regard de Liam avait dérivé sur la foule qui se pressaient autour du bar et de la piste de danse et il en conclut qu'en effet, la fête était déjà bien entamée et que les esprits se noyaient déjà dans la vodka! Le neurologue saisit son verre et le but d'une traite également après avoir trinqué avec Gabriel. « Merci pour les boissons! » Habitué à la sensation de l'alcool parcourant sa gorge, Liam réprima un frisson de plaisir et attrapa le second verre pour le boire également cul sec, le sénateur étant occupé à draguer Laurence. Liam aurait pu être jaloux de le voir ainsi lui dérober sa princesse, mais il préféra boire le troisième verre de vodka avant de le reposer, vide, sur la table.

Micaela semblait mal et Liam se releva, les sourcils froncés. Apparemment, elle voulait rentrer. Il s'assura que le problème n'était qu'alcoolique - ses instincts de médecin revenant sans cesse dans ces moments-là - et l'aida à se lever en la soutenant délicatement. En voyant les autres les regarder, Liam balaya d'une main les futures inquiétudes. « Laissez, c'est bon. Je vais la conduire à un taxi et je vous rejoins. » Plusieurs taxis attendaient déjà les fêtards et Liam n'eut qu'à se rendre à la route, avec Micaela, pour l'y glisser à l'intérieur. Il donna quelques billets au chauffeur et le pressa de la conduire chez elle avant de lui jeter un dernier regard et de refermer la porte. Liam revint à la table où il avait laissé son verre et les autres et vit qu'il ne restait plus que Romain. D'ailleurs, en revenant, il s'était refait une provision et avait acheté quelques shooters de vodka, six précisément, qu'il déposa sur la table. Il en poussa deux vers Romain pour commencer et jeta un coup d'oeil intéressé vers la piste de danse sans pour autant y trouver Gabriel et Laurence. Tant pis. Il fit tinter son verre avec celui de Romain et avala l'alcool d'une traite. Ses yeux se posèrent sur la chaise vide occupée précédemment par l'ami imaginaire de Micky et il eut un rire amusé. « Oh non, pauvre Micky! J'ai oublié de lui refiler Humberto en même temps! Il peut courir suffisamment vite pour rattraper le taxi, tu crois? » Liam prit une gorgée du blue lagoon rapporté par Gabriel et dut admettre qu'il était parfait! Reportant son attention sur Romain, il remarqua l'accessoire qui entourait son cou et son sourire s'élargit. « Vraiment classe, le collier de fleurs! Te manque plus que la jupe pour aller avec! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Jeu 24 Juin 2010 - 12:07

Lorsqu’ils revinrent vers la table, Romain faillit percuter Gabriel. De justesse et ce malgré son état d’ébriété avancé, il l’évita au dernier moment. Il ne put cependant se retenir de lui foutre discrètement une main aux fesses, d’abord parce qu’il en avait terriblement envie, et ensuite parce qu’il trouvait ça plutôt amusant de provoquer le Sénateur qui lui, ne pouvait rien lui faire en retour. Devant le spectacle qu’offraient Laurence et Liam, Romain gloussa bêtement. Il ne s’attarda cependant pas sur leur cas. Son envie de boire et de se saouler encore un petit peu plus la gueule accaparait trop la majeure partie de son attention pour qu’il daigne relever leur proximité. Il reprit donc place sur sa chaise et engloutit avant tout le monde une grosse gorgée de son cocktail.

«J'ai vu le moment où Romain allait se mettre à danser sur le comptoir si on restait plus longtemps au bar. »
Du bout des lèvres, le jeune homme envoya un baiser à son amant, le genre de baiser qui voulait dire « causse toujours, tu m’intéresses ».
«Tu te serais tapé la honte, mon vieux! Lui, il est trop éméché pour se rendre compte que les gens riraient de lui et non pas avec lui! Remarque... Ils auraient peut-être trouvé ça normal! »

Les sourcils de Romain se froncèrent derrière son cocktail qu’il buvait comme du petit lait. S’il avait pu lancer des éclairs à cet instant avec les yeux, Liam serait carbonisé sur place. Il ne payait rien pour attendre celui-là ! Le jeune Parker était peut-être saoul plus qu’un autre ce soir, mais son cerveau fonctionnait toujours et il enregistrait assez bien ce que tout le monde ici présent disait. Liam jouait avec le feu en s’empennant à un Romain éméché. Car si au quotidien le jeune homme était assez excessif dans ses emportements, l’alcool dans le sang aidant, il devenait pire encore.

« Gnagnagna… je vous emmerde les mecs. » se contenta-t-il de dire alors que Gabriel s’éclipsait avec Laurence dans la foule et que Liam raccompagnait Micaela à la sortie de l’établissement.

Seul devant toutes les consommations, Romain s’appropria celle de Micaela. Puisqu’elle était partie, autant ne pas gâcher et boire son cocktail à sa place, non ? « A ta santé la barjo ! » Durant de longues minutes, il picola jusqu’au retour de Liam qui déposa des shooters de vodka devant eux. Romain abandonna sur le côté un tambourin refilé par il-ne-savait-trop-qui, puis il prit le premier verre et le bu d’une traite. Par-dessus, il se rinça la glotte de son cocktail sucré.

«Oh non, pauvre Micky! J'ai oublié de lui refiler Humberto en même temps! Il peut courir suffisamment vite pour rattraper le taxi, tu crois? »

Aucune réponse de la part du jeune homme qui continuait à bouder le séduisant médecin. Romain n’avait toujours pas avalé sa réflexion sur sa manière de danser. Le mec bourré qu’il était avait prit cela comme un affront.

«Vraiment classe, le collier de fleurs! Te manque plus que la jupe pour aller avec! »

S’en était trop. Romain n’arriva plus à se contenir. Il bu un nouveau shooter d’un seul trait, puis il claqua le verre violemment sur la table. L’alcool lui donna un coup de fouet qui l’électrisa quelques secondes. Romain dit alors, son regard planté avec défit dans celui de Liam:

« Alors comme ça je me tape la honte quand je danse ? T'entends ça l'hypocrite, Humberto ? » Il se leva en prenant appuie sur la table. « Jusqu'à preuve du contraire, t’aimais bien me voir danser l’autre jour. Ça t’a même fait… » Il contourna la table et vint s’asseoir sur les genoux du médecin en nouant ses bras autour de son cou. « Bander ! » Un sourire malicieux étira les commissures de ses lèvres. « Ne me cherche plus jamais sur ma manière de danser, si non je casse ton coup et je dis à Laurence et a qui veut l'entendre que… nous deux… on a déjà réécrit le kama sutra toute une nuit. »

Il lui toucha le bout du nez de l’index, lui donna un petit bisou sur la joue, puis il s’empara d’un shooter et il le fit boire au médecin pour le dérider un peu. Une fois cela fait, il se leva, prit son tambourin et l’avant-bras de Liam pour l’attirer avec lui dans la foule de danseur.

« Viens ! On va chanter ! Sancho m’a dit que j’pouvais chanter si j’voulais. Et j’veux chanter avec toi ! Si tu refuses, bha… je crie fort que tu m’as déjà S-O-D-O-M-I-S-É les fesses avec ta G-R-O-deux-S-E-espace-B-I-T-E. »

Lui maître chanteur ? Naaan, juste un peu alors… afin uniquement de taquiner le gentil Liam.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Ven 25 Juin 2010 - 16:31

    « Et les chemises s'ouvrent toutes seules aussi ? Liam je ne te savais pas si entreprenant... » « Ah ah! Très drôle! C'était un coup de vent, faut croire! » La jeune avocate eut du mal à suivre les sous-entendus douteux de Gabriel alors qu’il venait de la surprendre le nez sur le torse de Liam. Dans un sens, c’était bien pire que s’ils les avaient surpris dans d’étranges positions. Les mains dans les morceaux de fruits, Laurence envisageait de reconstruire la pyramide de Micaela. Ses gestes maladroits n’eurent l’effet que de répandre un peu partout les morceaux de fruits, lui faisant abandonner l’idée. « Tequila, Vodka, Schnaps et un Blue Lagoon pour faire passer le tout ! » D’un geste machinal, Laurence tendit la main vers un des breuvages avant de le porter à ses lèvres. Quelques petites gorgées discrètes, Laurence commença à sentir qu’il était mieux pour l’instant qu’elle n’en prenne pas d’avantage. Sinon, elle allait vomir sa vie. Et elle n’y tenait pas plus qu’il ne le fallait. Ses yeux se firent un peu plus petits alors qu’elle essayait de calmer son esprit étourdit. Un peu en décalage avec la conversation des deux hommes encore sobres, Laurence revit à l’instant présent alors que Gabriel lui tendit une fleur en s’inclinant. « Me ferez vous l'honneur ? » Un sourire radiant réapparut sur ses lèvres, empoignant la fleur du sénateur qu’elle positionna dans ses cheveux. «Avec plaisir, monsieur» lui répondit-elle amusée. Elle descendit de son tabouret et elle s’appuya sur la table pour ne pas s’écroulée. Immédiatement qu’elle fut debout, son équilibre fut compromis par les étourdissements provoqués par l’alcool précédemment ingurgités. Son nouvel cavalier passa une main sur sa taille pour s’assurer que sa démarche ne serait pas le résultat d’une jeune fille écroulée sur le sol. Ses yeux se posèrent sur Micaela qui ne semblait pas très bien, le teint presque trop pâle. « Laissez, c'est bon. Je vais la conduire à un taxi et je vous rejoins. » Hésitant, Laurence fut rassurée par Liam qu’elle savait digne de confiance. Après tout, ce n’était pas la première fois qu’il prenait soin de Micaela. Retournant à cette idée de danser, Laurence souria à Gabriel avant de s’engager vers la piste de danse. Quelques pas furent et Laurence commença lentement à reprendre sur elle et à s’habituer. «J’adore, ses chansons latino! Ça donne le goût de danser!» Les yeux brillants, Laurence prit les mains de Gabriel avant de se faire tournée sur elle-même. Amusée, elle ne put s’empêcher de rire. Décidément, elle n’avait jamais crue qu’elle passerait une si belle soirée. C’était ce genre de moment qu’on aimait parfois vivre, histoire de laisser les problèmes et le stresse de la vie quotidienne de coté… et de penser à une seule chose. S’amuser. « On s’est déjà rencontrés hein? Enfin je sais plus, j’ai un peu de mal à… à me rappeler… » Elle n’avait pas simplement que tu mal à se rappeler, mais aussi un peu de mal à marcher de manière correcte. Un autre danseur bouscula le sénateur qui bascula vers l’avant vers la jeune avocate. Ils manquèrent de peu de s’écrouler sur le sol mais Gabriel sembla avoir repris la situation en main. Appuyée sur le jeune homme, les mains sur son torse après avoir eu du mal à suivre les mouvements, Laurence releva les yeux vers celui-ci avant de sourire. Une chose était sure, rien n’altérait sa soirée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Sam 3 Juil 2010 - 19:01

    Après s'être assuré que Liam prendrait soin de Micaela, Gabriel entraina vivement sa compagne sur la piste de danse, non sans avoir au préalable adressé un sourire amusé à Romain et sa moue déconfite.

    Vu la démarche mal assurée de Laurence, les premiers pas furent lents. Le temps pour Gabriel de s'assurer qu'elle n'allait pas lui tomber systématiquement dans les bras ou pire, les entrainer dans une chute en plein milieu de la foule de danseurs endiablés. « J’adore, ses chansons latino! Ça donne le goût de danser! » Elle saisit alors ses mains, tournant gracieusement sur elle même sous le regard satisfait de son cavalier qui la laissa virevolter quelques instant, bras tendu, avant de l'attirer contre lui de nouveau. Ils allaient peut-être arriver à quelque chose, finalement. « On s’est déjà rencontrés hein? Enfin je sais plus, j’ai un peu de mal à… à me rappeler… » Il se remémora alors la jeune femme anxieuse, assise dans la salle d'attente de l'hôpital qu'on lui avait brièvement désignée comme ayant trouvé Micaela après son agression et appelé l'ambulance à temps pour lui sauver la vie. Submergé par l'inquiétude, il n'avait eut que le temps de lui adresser un sourire reconnaissant avant de s'engouffrer dans l'ascenseur pour rejoindre la Mexicaine.

    Tout à ses pensées, ses yeux dévièrent machinalement sur leur table à laquelle il aperçut Romain. Jusque là tout allait bien. Sur les genoux de Liam. Hein ? Sur les genoux de Liam ? Son regard soudainement captivé s'agrandit puis s'étrécit indigné, alors que le jeune homme déposait un baiser sur la joue du médecin. Et c'était lui qui venait de se faire accuser d'être sur le coup ! Si ça c'était pas l'hôpital qui se fout de la charité...

    Plus ironiquement scandalisé que jaloux, Gabriel rangeait soigneusement cet événement dans la case « réflexion-à-faire-plus-tard-juste-pour-se-venger-non-mais-j'en-reviens-pas-il-perd-rien-pour-attendre-celui-là » lorsqu'un autre danseur entra en collision avec son dos. Heureusement pour Laurence et lui, le sénateur n'avait pas encore trop picolé. Il rétablit son équilibre avec une agilité experte, passant son bras autour de la taille fine de la jeune femme pour la retenir in extremis avant que son corps ne heurte le sol. Ainsi penché sur l'avocate joliment cambrée, les deux danseurs venaient d'offrir une prestation insolite mais néanmoins éblouissante qui laissa bouche bée leurs voisins de piste de danse qui s'attendaient à les voir chuter lourdement.

    « Joli déhanché. » la félicita Gabriel avec admiration tout en se redressant, la jeune femme appuyée contre son torse. La fièvre de leur acrobatie improvisée passée, le brun revint à la question que Laurence lui avait posée.

    « Nous nous sommes croisés à l'hôpital. J'ai appris que c'était toi » oui il était passé du 'vous' au 'tu' sans y penser « qui avait appelé l'ambulance et permis aux médecins de sauver Micaela. » Son regard se voila une seconde en repensant à cette épouvantable nuit, puis il sourit avec douceur. « Je n'ai pas eu le temps de t'exprimer ma gratitude alors... » Il déposa sur sa joue un baiser tendre et sincère d'une infinie reconnaissance, tout en ajoutant à mi-voix « Merci, Anne-Marie. » Enfin il se recula d'un pas alors que la musique prenait fin, inconscient de la bourde monumentale qu'il venait de commettre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Sam 3 Juil 2010 - 22:23

« Alors comme ça je me tape la honte quand je danse ? T'entends ça l'hypocrite, Humberto ? Jusqu'à preuve du contraire, t’aimais bien me voir danser l’autre jour. Ça t’a même fait… » Liam eut un sourire amusé lorsque Romain sembla s'énerver de ses paroles passées. Le médecin avait cru que Romain était suffisamment éméché pour ne pas prendre en compte ses propos, mais apparemment, il avait gardé une once de raison qui le poussait à s'offusquer pour des broutilles! C'était tout Romain, ça! Liam pouffa de rire, prit une gorgée de l'une de ses boissons, mais faillit s'étouffer lorsque Romain vint prendre place sur ses genoux. « bander. » Le neurologue eut besoin de quelques secondes pour se remettre de ses émotions, surtout que les shotters avalés un peu plus tôt commençaient à faire effet. Il tenta sans succès d'éloigner Romain, légèrement agacé.
« Bordel, Romain, dégage! Qu'est-ce que tu fous? »
Le mot prononcé par le jeune homme l'avait fait sourciller et Liam avait dû déglutir pour ne pas paniquer. C'était quoi encore, cette connerie? Il allait courir partout en hurlant qu'il avait eu sa nuit avec Liam alors qu'il l'attendait comme un enfant attend le Père Noël? « Ne me cherche plus jamais sur ma manière de danser, si non je casse ton cou et je dis à Laurence et a qui veut l'entendre que… nous deux… on a déjà réécrit le kama sutra toute une nuit. » Pourtant, la menace sembla irréelle à ses yeux, le médecin se disant que l'océanologue ne serait jamais capable de faire une chose pareille. C'était sans compter sur le caractère impulsif de Romain et l'alcool considérable qu'il s'était enfilé! Liam passa une main anxieuse dans ses cheveux, avalant du même coup un énième shooter afin de se donner une certaine contenance. D'ailleurs, Romain lui en fit boire un autre et Liam l'avala volontiers, même si la situation était loin de lui plaire.
« Pour réécrire le kama sutra, faut trouver de nouvelles positions... Et vu la panoplie qui existe déjà, c'pas facile! »
Il avait froncé les sourcils, étonné de sa propre audace alors qu'il murmurait ces quelques mots à voix basse, espérant n'être entendu que de lui-même. Heureusement, Romain l'entraîna rapidement parmi la foule de danseurs et Liam n'eut que le temps de saisir ses deux verres pour les emmener avec lui, en finissant un en chemin. « Viens ! On va chanter ! Sancho m’a dit que j’pouvais chanter si j’voulais. Et j’veux chanter avec toi ! Si tu refuses, bha… je crie fort que tu m’as déjà S-O-D-O-M-I-S-É les fesses avec ta G-R-O-deux-S-E-espace-B-I-T-E. » Liam dut s'y reprendre à deux fois avant de pouvoir former les mots dans sa tête avec les lettres fournies par Romain et ouvrit grand les yeux, désespéré. Décidément, Romain n'avait aucune retenue et disait tout ce qui lui passait par la tête, peu importe si ça pouvait choquer autour de lui. Liam n'était plus à une connerie près, mais c'était encore heureux que la majorité des gens soient saouls et que la musique était suffisamment forte pour couvrir les paroles déplacées du jeune homme. Liam eut toutefois un sourire avant de terminer son autre verre, préférant ne rien dire avant de les laisser sur une table et de suivre Romain sur scène.

Ce ne fut que lorsqu'il prit conscience de la musique qui s'arrêtait pour faire place au karaoké qu'il se tourna vers Romain, sourire mi-amusé, mi-exaspéré aux lèvres.
« On va chanter? Chanter, chanter? Sans paroles ni rien? T'es mieux de les connaître, toi, les paroles! »
Ils n'eurent pas à attendre longtemps pour se mettre d'accord sur « La Bamba » et dès que les premières notes raisonnèrent, Liam tenta de se concentrer, difficilement, sur les mots qui défilaient.
« Una poca de gracia para mi para ti Arriba y arriba! Y arriba y arriba »
Par chance, les paroles étaient quasi toutes les mêmes et il eut même l'audace de faire quelques pas de salsa tout en chantant, s'amusant en riant de la situation dans laquelle Romain l'avait fourré! Il crut apercevoir Gabriel et Laurence dans la foule de gens rassemblés devant la scène et dut rapporter rapidement son attention sur les paroles afin de rester dans le rythme. Liam avait tendance à dire un peu n'importe quoi, surtout qu'il ne s'y connaissait pas excessivement bien avec l'accent espagnol. Les gens semblaient s'amuser et applaudissaient les chanteurs en herbe ce qui encourageait les deux hommes dans leur connerie! Il bouscula un peu Romain sans vraiment le faire exprès, perdant l'équilibre soudainement sous le stress de la chanson et des cris, mais se reprit rapidement avec un mince sourire en guise d'excuse.
« Arriba, arri.... Oh merde, c'pas ça! Yo no soy marinero! Soy capitan! »
Ses derniers mots furent dits un peu trop rapidement afin de reprendre sa gaffe monumentale, mais il ne se dompta pas, reniant l'écran et préférant danser en y jetant seulement un coup d'oeil de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO Ven 16 Juil 2010 - 3:48

Tout en se déhanchant à travers la foule, Romain rejoignit la petite scène sur laquelle se trouvait un petit groupe de musiciens moustachus coiffés de sombreros. Rapidement, les chansons furent choisies. Si Liam préféra « La Bamba », Romain quant à lui choisi de l’index « Surfin’ USA ». Lorsque les premières notes de musique retentirent, Liam se mit à pousser la chansonnette dans un espagnol approximatif. Romain le suivit aussitôt, partageant dans un premier temps le micro avant qu’une employée du bar ne lui tende un second.

« Merci mad’mezelle la serveuse ! Je ne… ba-ba-bamba, l’oublierait… ba-ba-bamba… JAMAIS… ba-ba-bamba… ! » gueula plus qu’il ne chanta un Romain totalement éméché qui tournait en remuant effrontément son postérieur autour de Liam.

Dans une chorégraphie toute personnelle et Ô combien déstructurée (bien que Romain fut tout de même assez doué), les deux chanteurs en herbes mirent le feu à la salle. A croire que plus ils se lâchaient et sombraient dans l’absurde, et plus la foule se laissait emporter par leur ivresse perceptible. Ensembles, ils dansèrent et chantèrent, Romain s’agitant avec la grâce et l’agilité que l’on lui connaissait dans cet art. Il se collait parfois à Liam, le repoussait, tournait autour, se dandinait tout contre son corps ou tout simplement courait d’un bout à l’autre de la petite scène. Devant celle-ci, le jeune homme pouvait voir Laurence et Gabriel danser, ce qui le fit sourire et perdre quelques secondes le fil de la chanson. Lorsqu’il retrouva celui-ci, il reporta son attention sur son compasse, terriblement amusé par tout ceci.

Alors que Liam se démenait comme un beau diable pour suivre les paroles affichées sur l’écran plus loin, Romain profita de l’effervescence générale pour déboutonner le reste de la chemise du séduisant médecin. Il y avait sur son visage cet air coquin et complique qui le caractérisait tant lorsqu’il jouait les chenapans. Il força Liam à enlever totalement sa chemise, puis il la fit tourner en l’air autour de sa tête avant de la lancer avec une incroyable précision sur la tête d’une blonde à la poitrine siliconée.

« Et ouais m’zelle ! Il est célibataire ! » Il fit un large sourire idiot. « Et bien monté si j’en crois la rumeur ! » D’un geste de l’index tendu vers le sénateur et la jolie brunette, Romain cria hors du micro : « Eh vous deux ! Viendez nous rejoindre ! »

A peine eut-il dit cela que « La Bamba » se termina. Les musiciens enchaînèrent aussitôt sur « Surfin’ USA ». Dans un cri de joie, Romain monta sur une enceinte en bord de scène. Il se mit à chanter et à danser avec plus de conviction, mimant un surfeur en faut de la vague, un bras tendu sur le côté.

« If everybody had an ocean. Across the U.S.A. Then everybody'd be surfin'. Like californ-I-A. You'd see 'em wearin' their baggies. Huarachi sandals, too. A bushy bushy blonde hairdo. Surfin' U.S.A. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO

Revenir en haut Aller en bas
 

AMIGOS! ES EL TIEMPO DE BAILAR Y DE NO OLVIDAR EL ALCOHOL! | RESERVADO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: Crandon Park Beach & Port of Miami-