AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « walk between friends » ♣ logan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: « walk between friends » ♣ logan Sam 22 Mai 2010 - 23:11



Large the teddy makes crack the little girls

FEAT. LAUREN HUTTINGER - LOGAN GRIFFIN - JENNY RAWLEY-HUTTINGER



« Maman, veux ça… MAMAN veut ça… » Réaction typique d’un enfant dans un magasin du centre commercial. Les enfants étaient émerveillés à la vue de jouets, de sucreries, de peluches ou de tout autre chose. Jenny n’avait pas échappé à cette règle, malgré sa jeune maman. Sa mère avait laissé Dina chez elle. Elle avait su que si elle prenait les deux avec, ce serait le carnage et elle n’avait pas besoin de ça. Jenny occupait déjà assez la place de la petite Labrador. Jenny courait dans tout le magasin de jouets, à la recherche de poupée à l’effigie de Barbie. Ce n’était pas le genre de filles à opter pour des jouets tels que Buzz l’éclair – humour - . Elle s’était arrêtée devant un rayon où reposait de magnifiques poupées Barbie mais elle était beaucoup plus attirée par la grande maison de Barbie avec le fiancé de cette dernière, Ken. Elle cherchait sa maman du regard : Lauren se trouvait juste derrière elle. Elle interpela gentiment sa maman. Elle lui montra le jouet qu’elle voulait. Lauren regardait la maison ainsi que sa fille. Elle était tellement mignonne, comment y résister ? Elle était tout le temps sage, quelques fois elle dérapait mais c’était un enfant. « D’accord chérie, nous le prenons. On va chercher un petit cadeau pour Dina ? » Contente, heureuse, elle sautillait de joie sur ses petits pieds, embrassant sa maman. « Cadeau Dina, ouiiiii… » Lauren souriait. Elle prit la main de sa petite fille, son autre main étant occupée avec la maison de poupée.

Quelques temps par après, elles avaient trouvé un petit cadeau pour la gardienne de la maison. C’était plutôt Jenny qui avait trouvé : elle avait tellement voulu que ce soit elle qui trouve le cadeau à offrir pour Dina, que Lauren ne pouvait qu’accepter. Ce n’était pas adorable de voir un enfant tellement ravi de pouvoir rendre heureux un chien ? Effectivement. Elles étaient à présent à la caisse, attendant derrière la petite file qui s’y longeait. Lauren avait son regard posé sur la personne se trouvant devant elle. C’était une maman qui faisait aussi ses courses avec sa fille qui devait avoir dans les environs de huit ans. Cette dernière ne cessait d’observer la maison de Barbie et Jenny. Lauren lançait un regard à cette demoiselle en faisant en sorte qu’elle ne puisse rien faire contre Jenny si elle ne voulait pas avoir à faire à une maman énervée. Si elle voulait avoir une maison, qu’elle demande à sa maman. A cause de ça, Jenny avait prit la poudre d’escampette….

« Au revoir. Bonne journée. » Ses courses étaient payées. Lauren rangeait son porte monnaie dans son sac à main. Elle relevait les yeux et rien… Rien du tout… « JENNY… JENNY ??? » Tout mais pas ça. Elle sortit en courant du magasin, cherchant sa fille en courant dans tout le centre commercial avec les sacs contenant des jouets, des trucs de femme (lingerie) et de la nourriture. Elle avait passé dans tous les magasins, demandant à un agent de sécurité de l’aider à la retrouver. Lauren ainsi que l’agent se trouvait devant un magasin de musique. Lauren vit sa fille. Qu’est ce qu’elle faisait là ? Regardant derrière elle, le magasin de jouets ne se trouvait pas trop loin du magasin ci. Elle entra à l’intérieur.

« Jenny ma chérie. Ne me refait plus jamais ça. » Disait elle en prenant sa fille dans ses bras, la serrant contre elle, ses larmes remontant à ses yeux. Elle avait eu une telle peur. Elle n’aurait pu jamais s’en remettre s’il venait à lui arriver quelque chose… « Pourquoi tu es venue jusqu’ici ? » « Lolo… » Lolo ? Elle regardait autour d’elle et elle vit Logan Griffin. Un homme dès plus bien étrange mais qui faisait craquer les enfants et Jenny avait succombé à son charme. Lauren comprenait à présent. Ce dernier s’avançait vers elles. « Elle se trouvait avec vous… J’avais eu tellement peur. Je vous remercie de l’avoir surveillé pendant que je la cherchais. Aussi, je vous prierai d’être moins aimable et moins mignon : ça me permettrait d’avoir du répit avec la petite. » Lançait-elle avec un humour et un sourire au coin. Logan et elle ne se connaissaient que depuis peu, la raison du vouvoiement. « Vous allez l’air de bien aller. Vous aimez les U2 ? » Une question venue en voyant qu’ils se trouvaient près du rayon contenant des albums du groupe de chanteurs. Jenny insistait pour aller dans les bras de Logan, à lui d’accepter ou non…


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Dim 23 Mai 2010 - 21:34

Jenny : « Monsieur Logan !!! »

Mh ? Une seule personne me nommait ainsi, une ravissante petite puce de deux ans, aux cheveux clairs, haute comme trois pommes et énergique comme une boule électrique. Je tournais la tête vers ma droite alors que je voyais Jenny courir vers moi sur ses jambes minuscules et maladroites. Par réflexe, je m'abaissais légèrement et la rattrapais à l'aide de mon bras puissant, l'entraînant dans les airs jusqu'à la caler contre mon torse, d'un geste à la fois brusque et tendre, abandonnant l'album de musique que je tenais dans l'autre main, afin de pouvoir la tenir.

Logan : « Coucou ma puce ! Qu'est-ce que tu fais ici ? »

Lui demandais-je, surpris de la voir seule dans le centre commercial. Enfin « surpris » était un bien grand mot dans la mesure où elle en faisait voir de toutes les couleurs à sa mère, profitant que cette dernière tourne la tête pour mettre les voiles et jouer les grandes exploratrices. Donc, la question la plus appropriée aurait été « Où est ta maman ? ». Son unique réponse vu gestuel. Elle pointa son doigt dans la direction d'où elle venait d'arriver. Instinctivement je tournais légèrement la tête pour voir si j'apercevais la charmante Lauren. Oui, Lauren faisait partie de ces trentenaires, dans la fleur de l'âge, à la beauté étonnante, mêlée à un charisme fou. Le genre de femmes terriblement désirables qui n'ont pas besoin d'arborer des minis jupes et des talons aiguilles à longueur de temps pour faire tomber tout les hommes comme des mouches. Certes, elle ne semblait pas me porter dans son cœur et les seuls fois qu'elle se devait d'engager la conversation avec moi, c'est parce que sa fille avait tendance à vouloir me voir. D'ailleurs, le hasard faisant bien les choses, nous nous rencontrions souvent en ville. Et, rapidement, adorant les enfants il faut avouer, un lien fort s'est créé entre Jenny et moi. J'avais pour elle un fort sentiment de protection, d'attachement. Elle était tout simplement mignonne et avait quelques airs à sa mère. On pouvait lire un côté espiègle et malicieux dans son regard. Elle restait totalement câline. Tout chez elle me faisait craquer. J'avais l'impression d'être le bad boy dévoilant son côté nounours avec les bambins, qui désespère les mères du fait que les gosses m'adorent. J'ai toujours eu un feeling fou avec ces petits moustiques. Allez savoir pourquoi. J'étais peut-être fait pour être père.

Jenny : « Maman a acheté poupée pour moi ! »
Logan : « Ah oui ? Mais c'est nul les poupées. C'est un truc de filles ! »

Jenny lâcha un « Pfff » accompagné d'un sourire digne d'un ange, ce qui m'attendrit au plus haut point. Finalement je tendais la joue vers elle.

Logan : « Fais moi un bisou. »

Elle s'exécuta avec un bisou bruyant et long. Quand elle décolla ses lèvres de ma joue, elle lâcha un :

Jenny : « Tu piques ! »

Réponse attendue et habituelle. Ma barbe de trois jours n'était pas très aimé par cette petite puce mais bon, que voulez-vous y faire ? Je la déposais par terre en continuant.

Logan : « Je sais que je pique. Mais j'aime t'embêter ! Allez, on va chercher ta maman. »

Je tournais un instant la tête vers la pile d'albums de U2 pour mémoriser l'endroit où j'avais déposé celui que je convoitais. A peine je tournais la tête, Jenny avait déjà fait quelques pas pour s'éloigner. Roh ! Mais elle n'attendra jamais personne ! Je m'apprêtais à la rattraper d'un pas rapide mais enfin Lauren entra dans mon champs de vision. Elle semblait soulagée d'avoir retrouvé sa petite puce. A voir son visage, elle avait eu une peur bleue. Cette petite scène me fit sourire tant c'était adorable de voir une telle complicité entre une mère et son enfant. Ne voulant pas déranger cet instant que je considérais comme merveilleux, je retournais à mes emplettes. De plus, je doutais fortement que Lauren veuille me voir. Voyons voir où j'ai mis cet album de musique... J'espérais passer inaperçu, afin de ne pas infliger ma présence à la jeune maman mais j'entendis Jenny vendre la mèche avec un charmant « Lolo ». Tout de même ! Je préfère Monsieur Logan. Ainsi, entendant un des nombreux surnoms qu'elle me donnait, je me sentais obligé de tourner la tête vers les deux demoiselles. Sourire gêné puis je m'avançais légèrement vers elles.

Lauren : « Elle se trouvait avec vous… J’avais eu tellement peur. Je vous remercie de l’avoir surveillé pendant que je la cherchais. Aussi, je vous prierai d’être moins aimable et moins mignon : ça me permettrait d’avoir du répit avec la petite. »

Son sourire en coin me fit flancher. Bon Dieu quel charme... Intérieurement je soupirais qu'elle soit autant à mon goût, alors qu'extérieurement, je souriais légèrement, mêlant amusement, gêne et excuses. Je n'exprimais pas souvent mes sentiments et on pouvait avoir l'impression que j'étais souvent de mauvaise humeur vue la façon dont je fronçais sans arrêt les sourcils. Mais ce n'était pas le cas. Seulement en présence des enfants je paraissais doux comme un agneaux et parfaitement à l'aise, comme dans mon élément.

Logan : « Je vous promet de faire des efforts pour qu'elle m'apprécie beaucoup moins. »

Lançais-je sur le ton de la rigolade. Aussitôt dit, aussitôt fait. J'observais Jenny avec un air faussement méchant, captant son regard interloqué. Puis, au moment où elle s'y attendait le moins, je lâchais un « Bouh ! » qui était censé lui faire peur. Sa réaction ? Un instant de silence, puis un rire. Mh... ça sera plus difficile que prévu.

Logan : « Mon côté méchant vient de prendre un coup à son amour propre... »

Et voilà que le petit ange insistait pour que je le prenne dans mes bras. Croisant le regard de Lauren, j'attendais comme son autorisation, puis je passais mes mains puissantes autant de son corps frêle. Elle se cala aussitôt dans mes bras et vint blottir son visage au creux de mon cou. Petite puce... Elle était vraiment trop mignonne. Je relevais des yeux attendris vers Lauren en entendant sa question.

Logan : « Un bon irlandais se doit d'aimer U2. Et puis... c'est le groupe de musique le plus merveilleux au monde. »

Nouveau sourire en coin.

Logan : « Alors, elle a eu le droit à une poupée Barbie à ce qu'il paraît ? »


Dernière édition par Logan Griffin le Dim 6 Juin 2010 - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Dim 23 Mai 2010 - 22:48



Lauren serrait sa fille fort dans ses bras. Elle pensait qu’elle n’allait plus la revoir : elle se faisait déjà des filles. Vous devez déjà savoir qu’elle avait déjà perdu un enfant en l’abandonnant sous les « ordres » de sa mère, elle ne voulait pas reperdre un nouvel enfant, c’est-à-dire Jenny. La jeune femme embrassait sa fille sur le front, sur ses joues. Ensuite, la jeune maman demandait à sa Jenny la raison de sa venue dans ce magasin de musique. Sa réponse fut un simple Lolo. Lolo… C’était un nouveau surnom de la petite donnée à Logan Griffin. C’était peut être plus simple pour elle que de dire Monsieur Logan même si cela gardait un certain charme. Elle avait été donc, pendant tout ce temps, chez Logan, auprès de lui. Jenny l’aimait tellement. Lauren pouvait même penser qu’elle était tombée « amoureuse » de lui. Ce serait tellement adorable et mignon.

Mignon, c’était ce qu’était Logan. Il avait un certain charme qui faisait de lui un homme sympathique et attachant. Il paraissait être une brute, il l’était, ce n’était pas Lauren qui dirait le contraire. Elle n’a pas envie de succomber à son charme. Après tout, sa rencontre avec lui : elle ne l’avait pas oublié. Dieu faites qu’il arrête de froncer ses sourcils sans arrêt, il peut être pathétique mais tellement sexy. Lauren avait failli se donner une gifle pour retenir ses pensées de sa tête. « J’apprécierai fortement votre effort. Ce n’est pas gagné. » Elle avait eu raison. Logan avait lancé un regard faussement méchant envers la petite, installée dans les bras de sa mère. Jenny ne comprenait plus rien. Lauren les regardait. Un « bouh » s’échappait de la bouche de Logan. Lauren se retenait de rire. Jenny n’avait pas eu peur puisqu’elle rit après un temps de silence. « Votre moment de gloire sera pour plus tard. »

Un petit temps entre ce moment pour vous expliquez la raison du comportement de Lauren envers Logan. Sa rencontre avec Logan était au début fort plaisant, le courant passait puis c’était comme un nuage blanc transformé en un nuage de fumée. Il fumait et était un homme bagarreur. Il avait souhaité la raccompagner chez elle vu son état d’ivresse mais un refus catégorique s’en était sortie de la bouche de la jeune femme. Elle n’arrivait pas à croire qu’elle avait discuté avec un fumeur, un bagarreur. Un mépris qu’elle lui avait bien fait savoir. Après cette rencontre, il survint qu’ils se rencontrent souvent dans la rue, dans un parc, dans un centre commercial. Le destin voulait les unir ? Parfois, Lauren se posait la question.

Notre petit ange du jour voulait aller immédiatement dans les bras de Monsieur Logan. Lauren accordait cela en lui adressant un regard et un sourire amical : elle était comme sa petite fille, se laissant aller à son charme. Il n’était pas si agressif et méchant. Faut pas l’énerver, simplement. Voyons la suite des évènements…
Lauren était attendrie. Jenny se reposait, se blottissait dans les bras musclés du jeune homme. Elle était émue. Cette scène lui faisait chaud au cœur. Elle baissait les yeux un instant sur ses courses pour ne pas laisser échapper une larme : elle était émotive. Elle relevait le regard suite à la réponse de Logan.

« Le plus merveilleux au monde reste Bono. Ne faut pas oublier que c’est un homme génial. » Lançait-elle en insistant bien sur le « génial ». A son temps, Lauren avait eu un petit faible pour le leader du groupe, elle était jeune. Elle eut un petit rire. S’avançant vers la petite et le monsieur, elle caressait les cheveux de sa fille, regardant Logan. « A une fabuleuse maison de poupée Barbie. J’ai du céder à son caprice. » Répondit-elle en embrassant sa fille sur la joue.

Quelques pas en arrière, la jeune maman fouillait dans son sac à la recherche de son appareil photo ou de son portable étant équipé de la fonction appareil photo. Elle le trouvait enfin. Elle devait absolument immortaliser cette scène. C’était comme un père accompagné de sa petite fille, sauf que là ce n’était pas le cas. « Faites un petit sourire. » Directement, Jenny, avec ses petites mains, vint les poser délicatement sur le coin des lèvres de Logan afin de les étirer, comme pour l’aider à faire un sourire alors qu’il savait parfaitement bien le faire. Lauren failli rire et prit plusieurs photos dans différents angles. « Logan, vous feriez un merveilleux père, j’en suis certaine. » Déclarait-elle en lui faisant un clin d’œil.

Dring, dring… Dring, dring…. Dring, dring… « Maman, sonne. » La jeune mère était restée calée sur Logan : elle réagit. Les alertes de sa fille et elle vit son portable sonner, vibrer : c’était le père de Jenny, elle décrocha. « Dylan… Non.. Non et non, tu sais très bien ce que j’en pense. Elle ne touchera pas à ma fille. Elle a du bien en profiter ce week end non ? Excuse moi mais ne me téléphone plus si c’est pour me demander, de sa part, de passer du temps avec Jenny. Tu me comprends au moins ? » Il la comprenait. C’était quoi son problème à cette femme ? Elle hallucinait. Après quelques petites minutes, elle raccrocha. Elle leva les yeux vers Logan, lui souriant en coin, forcé mais elle était un peu à cran, énervée.
« Excusez moi. La nouvelle femme de mon ex m’agace. On dirait qu’elle veut prendre ma fille. Je dois me faire des films. » Elle prit l’album des U2, regardant la pochette, souriante. « Je vous l’offre. Ne refusez pas, ça me fait plaisir. » Rien n’allait gâcher cette journée. Jenny était heureuse d’être avec Logan et Lauren avait l’occasion en or de bien apprendre à le connaître, à le cerner. Il n’y a plus qu’à espérer qu’elle ne puisse pas tomber complètement sous son charme : c’était peine gagner…



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Lun 24 Mai 2010 - 11:53

Lauren : « Le plus merveilleux au monde reste Bono. Ne faut pas oublier que c’est un homme génial. »

Sa réponse me fit sourire. Elle semblait bien connaître U2, elle ne pouvait que monter encore dans mon estime, bien que sa personnalité – pour le peu que je la connaissais – me plaisait déjà beaucoup. Lauren semblait à la fois douce et franche, une femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Je n'étais pas un grand fanatique de ces demoiselles qui ne savent dire autre chose que « Amen », tendre en toutes circonstances, impossible de s'énerver, douce, trop féminine. J'avais toujours eu un petit penchant pour les femmes à la fois féminines et dotées d'un côté garçon manqué, qui n'hésitent pas à montrer leur mécontentement lorsque quelque chose ne leur plaît pas, qui sont aventureuses, qui ne mâchent pas leurs mots, qui aiment jouer avec le feu, etc...

Soudain, alors que je déposais un baiser sur le front d'une petite Jenny confortablement installée, Lauren dégaina son téléphone portable, accompagné d'un :

Lauren : « Faites un petit sourire. »

Je fus surpris qu'elle veuille me prendre en photo avec son enfant. Je n'eus pas le temps de dire quoi que ce soit que je sentis les mains minuscules de Jenny se déposer sur mon visage, pour me forcer à sourire. Amusé par ce geste, j'adressais à la jeune maman un fin sourire dévoilant deux fossettes sur mes joues légèrement barbues.

Lauren : « Logan, vous feriez un merveilleux père, j’en suis certaine. »

Ah... qu'elle ne refasse plus jamais ce clin d'œil où bien je risquerais de céder à une envie, celle de l'embrasser. Néanmoins je fus touché par sa dernière parole. Un merveilleux père ? Peut-être bien. Je doutais le savoir un jour. Aurais-je la chance de retomber amoureux et de fonder une famille ? Je n'en étais vraiment pas convaincu. Quoi qu'il en soit, j'affichais un sourire gêné avant de lui répondre :

Logan : « Peut-être bien. Quoi que les enfants sont tellement mignons que je céderais à tout leurs caprices et ils deviendraient pourris-gâtés. »

Enfin un large sourire amusé se dessina sur mes lèvres. Ce moment fut interrompu par un portable qui se mit à sonner. J'observais Lauren, constatant que c'était le sien. Mes yeux se perdirent dans celui de la jeune femme puis au même moment, nous détournâmes nos regards, comme gênés. Elle décrocha et parla apparemment à un homme. Le ton qu'elle employait ne semblait pas être très amical. Ainsi, je reportais mon attention sur Jenny et lui tirais la langue gentiment.

Jenny : « Lolo ? Me marierais avec toi quand serais grande ! »
Logan : « Ah ouais ? Très bien, on se mariera ensemble alors. »

Lui lançais-je avec amusement. Je calais mon visage au creux du cou de Jenny et fit semblant de la mordre, en y mêlant les sons. Elle éclata de rire en se débattant. Finalement je reculais la tête, souriant, croisant son regard. Je tournais mon visage vers Lauren qui venait de raccrocher.

Lauren : « Excusez moi. La nouvelle femme de mon ex m’agace. On dirait qu’elle veut prendre ma fille. Je dois me faire des films. »

Ah ? Ce ne serait pas la première personne à avoir à faire à ce genre de comportement de la part d'une autre femme. Gardant Jenny dans mes bras, je répondais :

Logan : « Elle ravage déjà des cœurs cette petite. Mais elle ne pourra pas la prendre, cette puce m'appartient maintenant. Jenny veut se marier avec moi quand elle sera grande. »

Répondis-je avec amusement. Finalement Lauren pris l'album de U2 et insista pour me l'offrir. Haussant les sourcils, je l'observais.

Logan : « Très bien, mais vous devez me laisser vous offrir quelque chose. »

Souriant, je lui faisais comprendre qu'elle ne pouvait pas vraiment refuser cela. Nous nous dirigeâmes ensemble jusqu'à la caisse du magasin de musique. Jenny insista pour monter sur mes épaules. Elle ne devait pas avoir le vertige, car je mesurais tout de même un mètre quatre-vingt-dix. Je la prenais ainsi sur les épaules, gardant mes mains sur ses petites jambes, pour m'assurer qu'elle se tenait bien. Elle posa son menton sur mes cheveux et enroula ses bras autour de mon cou.


Dernière édition par Logan Griffin le Dim 6 Juin 2010 - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Lun 24 Mai 2010 - 13:22



Lauren était une grande fan d’U2, ce qui exaspérait sa tante. Quand Lauren était au courant de leur passage, elle cassait la tête à sa tante pour l’y emmener. Parfois, elle jouait les petites filles, ça rajoutait un peu d’hilarité dans sa vie. Quoiqu’il en soit, Lauren aimait U2 de part leurs chansons mais également de part le leader du groupe : Bono. Elle était une personne féminine, franche, honnête, sincère mais elle ne se laissait pas marcher sur les pieds. Elle avait changé ce point de son comportement le jour où elle a du abandonner son enfant. Plus jamais elle ne laisserait qui que ce soit dicter sa vie et faire les choses comme eux l’entendent. Lauren avait bien changé de ce coté ci. La jeune mère avait fait une mauvaise blague en sortant son appareil photo afin de les prendre en photos. Jenny aurait sans doute voulu avoir des photos en compagnie de Logan à coller dans leur album photo, Lauren le faisait pour sa fille et peut être pour elle mais elle ne l’avouerait jamais. Le sourire, qu’avait eu Lauren dès l’instant où elle voyait la complicité entre sa fille et Logan, restait gravé sur ses lèvres. Le fin sourire qu’il avait eu… La preuve qu’il savait sourire ce grand garçon.

Ce qu’elle avait sorti concernant le fait qu’il ferait un bon père : elle le pensait très sincèrement. Le comportement, qu’il avait eu la toute première fois de leur rencontre en compagnie de Jenny, l’avait montré. Quand Lauren repensait, revoyait les moments qu’ils passaient ensemble, on aurait dit que Logan était le père de la petite. Elle était si heureuse avec lui. C’est pour des raisons de ce cadre là que la jeune mère prenait des photos. Il ne devait pas être surpris, c’était comme ça. « Je confirme. Vous allez directement céder à leur charme. Votre coté d’homme dur sera totalement mis de coté grâce aux enfants. Je remercie ma petite chérie pour ça. Vous voir avec autant de charme et d’attention envers elle me fait craquer. » Quelle honte avait il à ce qu’elle disait cela ? Elle n’avait rien à cacher. Ce n’était pas maintenant que ça allait commencer, vous pouvez me croire. Elle était forcée de constater qu’il avait de magnifiques yeux. Elle ne devait pas tomber sous son charme, elle ne se le devait pas. Son portable se mit à sonner, elle décrocha pour avoir au bout du fil son ex mari discutant de sa femme. Pendant ce temps là, Logan s’occupait de Jenny.

Lauren n’avait pas employé un ton que Jenny avait l’habitude d’entendre de la bouche de sa mère. Ces conversations avec Dylan se passaient, en général, bien. Il n’y avait jamais eu de tension jusqu’à l’instant où le monsieur commençait par parler de sa femme, Ashley, qui souhaitait passer du temps avec Jenny : Dylan voulait l’accord de Lauren : il ne l’eut pas. La jeune maman avait raccroché : elle n’en revenait pas. Un seul petit détail pouvait gâcher sa journée. Elle s’était excusée auprès de Logan pour avoir coupé leur conversation à cause de son portable. Lauren avait déclaré au jeune homme son ressentiment et le sujet de cette conversation téléphonique. Il répondit qu’elle ne pourrait pas la prendre, que Jenny l’appartenait : Jenny veut se marier avec lui quand elle grandira. Lauren eut, une nouvelle fois, un sourire, qu’elle avait perdu suite à sa discussion au téléphone. Elle embrassait sa fille sur son front. « Au moins, je sais que je ne risquerai pas de la perdre si elle est avec vous. Je vous fais confiance. » Jenny amoureuse de Logan, c’était vraiment mignon. Sa fille l’a faisait vraiment craquer. Elle se sentait bien dans ses bras, Lauren allait la laisser dans les bras de Logan : elle devait profiter de ce moment.

La jeune mère voulait, tenait à ce que ce soit elle qu’elle paie cet album d’U2 pour le remercier. Il ne comprenait pas. « Logan, vous vous êtes occupé de ma fille durant le temps où je la cherchais. Pour vous remercier, je vous l’offre mais ne m’offrez rien. C’est fait de bon cœur. » Malgré ce petit refus, elle devait se laisser à l’idée qu’il tienne à lui offrir quelque chose. Difficile de faire changer d’avis les hommes, n’est ce pas ? Sacs de course dans les mains, ils se dirigèrent en direction de la caisse du magasin. Jenny insistait pour monter sur les épaules de Logan, ce qui fut chose fait. Lorsqu’ils seront en dehors du magasin, une photo de plus à prendre. Leur tour arrivant, Lauren paya l’album, demandant à la caissière de l’emballer. Elle n’avait pas envie qu’une chose atroce se passe, du style qu’une boisson glisse sur le cd, ce qui gâcherait tout. Remerciant la caissière, les deux adultes et la petite demoiselle sortirent du magasin.

Un marchand de glace se trouvait non loin d’eux : une petite file s’était déjà formée. « Maman, Lolo veut une glace avec pleins bonbons. » Lauren était amusée. « Allons-y. » Quelques pas et ils arrivèrent derrière la file qui avançait vite. Aux cotés de Logan, elle lui adressait un sourire : cette journée allait être inoubliable pour Jenny et pour Lauren qui aurait appris d’autres facettes de la personnalité de Logan.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Lun 24 Mai 2010 - 22:44

Lauren : « Je confirme. Vous allez directement céder à leur charme. Votre coté d’homme dur sera totalement mis de coté grâce aux enfants. Je remercie ma petite chérie pour ça. Vous voir avec autant de charme et d’attention envers elle me fait craquer. »

Haussant un sourcil, j'observais Lauren, visiblement surpris par ses paroles. Elle qui avait montré tant de rancœurs durant notre rencontre, j'avais à présent une certaine difficulté à accepter ce que je venais d'entendre. Elle me faisait un compliment, montrait qu'elle n'était pas insensible à mon charme. Néanmoins, cela me toucha profondément. J'étais heureux de remonter dans son estime bien que je restais un homme parsemés de défauts. Je continuais de penser que toutes personnes en a, tout comme des qualités. A présent, il faut savoir les accepter et ne pas voir tout en noir. Lauren semblait passer outre le fait que j'étais bagarreur et accroc aux cigarettes – chose qu'elle n'apprécie absolument pas –. Elle était prête à accepter le fait que j'ai également des qualités et cela me faisait réellement plaisir.

Lauren : « Logan, vous vous êtes occupé de ma fille durant le temps où je la cherchais. Pour vous remercier, je vous l’offre mais ne m’offrez rien. C’est fait de bon cœur. »

Pensait-elle me faire changer d'avis aussi facilement ? En plus de mes autres défauts, je suis un homme particulièrement têtu. Tenter de me faire changer d'avis sur quelque chose est peine perdue, à moins que l'on me donne des arguments convaincants auquel cas je sais me remettre en cause et admettre mes tords. Néanmoins, à cet instant précis, je comptais bien offrir quelque chose à Lauren. Ainsi, je lui adressais un sourire arrogant, accompagné d'un regard malicieux, comme pour lui faire dire : « Laissez tomber, je ne change pas aussi facilement d'avis. ». En plus de cela, il ne faut pas oublier que si Jenny ne m'avait pas vu dans ce magasin, elle n'aurait pas quitté sa mère pour venir me voir. Donc, j'étais en parti responsable de l'aventure de ce petit ange. A présent, en route vers la caisse du magasin de musique. Parfois je penchais la tête en arrière pour tirer gentiment la langue à Jenny. La vengeance de cette dernière ? Elle passait ses minuscules mains sur mon visage afin de me cacher la vue. Cette petite m'amusait énormément. J'aurais été capable de passer des jours entiers à jouer avec elle. En effet, j'avais tendance à retomber en enfance, ressortant mon côté puéril lorsque j'étais en présence de ces mômes.

Logan : « Merci Lauren, c'est très gentil de votre part. »

Lui lançais-je après qu'elle m'ait acheté cet album de U2. Un court instant je me perdis dans mes pensées, la contemplant. Lauren était réellement une belle femme. Les traits fins de son visage me faisaient autant fondre que son teint de peau dénonciateur quant à l'endroit dans lequel elle vit : Miami. De longs cheveux d'or, des yeux d'un bleu enivrant, un sourire digne des pubs pour dentifrice. Elle avait également un corps splendide. Oui, je reste un homme, un homme attiré par les femmes. Je fus soudainement interrompu par la voix de Jenny.

Jenny : « Maman, Lolo veut une glace avec pleins bonbons. »

Intelligente en plus de ça ! Un sourire amusé se dessina sur mon visage.

Logan : « Faux, j'aime pas les bonbons petite manipulatrice. Allez, c'est moi qui invite. »

Je tournais la tête vers Lauren, un large sourire sur les lèvres. Rapidement, nous arrivâmes tout les trois devant le marchand de glaces. Ensemble, nous devions paraître pour un couple en promenade avec notre fille. C'était à la fois étrange et agréable. Oui, je passais un très bon moment en leur compagnie. Lorsque le marchand nous salua et demanda ce que nous désirions, je faisais descendre Jenny de mes épaules pour la garder dans mes bras.

Logan : « Tu veux quoi comme glace princesse ? »
Jenny : « Chocolat ! »

Je demandais ainsi cette glace, demandais ensuite à Lauren celle qu'elle désirait, puis commandais en dernier la mienne. Je demandais à l'homme de prendre également des bonbons pour notre petite gourmande, puis je payais. Ainsi, nous nous installâmes à une petite table pour déguster nos glaces. Jenny voulu descendre des mes genoux afin de se dégourdir un peu les jambes. Je gardais un œil bienveillant sur elle, m'assurant de toujours l'avoir dans mon champs de vision, puis lançais à Lauren :

Logan : « Vous devez être fière d'avoir une fillette comme Jenny. C'est un amour... sincèrement. Une belle réussite. »


Dernière édition par Logan Griffin le Dim 6 Juin 2010 - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Mer 26 Mai 2010 - 12:05



Logan devait sans doute l’ignorer mais la jeune mère allait tout mettre en œuvre pour mettre de coté le coté bagarreur, obscur du jeune homme afin de passer une belle journée et qu’elle soit inoubliable pour la petite Jenny. Il était certain que même si Logan n’avait pas été là, elles auraient passé une belle journée mais il fallait dire que la présence du jeune homme rendait notre petit ange relativement heureuse et épanouie. Il avait décidément un réel charme que les enfants ressentent. Pour cela, Logan devrait s’habituer aux compliments, aux remarques que Lauren lui donnerait d’une manière positive. Bon, il est vrai qu’il gardait toujours ses défauts, qui n’en avaient pas ? Tout le monde en avait, c’était certain sinon l’ennuie qu’il y aurait à rester avec une personne qui est parfaite. Du moment qu’il ne prenait pas la peine de sortir une cigarette pour la déguster devant elle…

Oui, elle pensait très sérieusement qu’elle réussirait à le faire changer d’avis… Franchement, une femme telle que Lauren pourrait faire oublier le choix à un homme tel que Monsieur Griffin ? Faut rester réaliste. Elle n’allait certainement pas abuser de ses attributs féminins pour le séduire et d’un coup, d’un seul, hop, le faire changer d’avis. Comme je vous l’ai dis, Lauren ne mangeait pas de ce pain là. En y réfléchissant bien, le faire changer d’avis n’était pas une bonne idée car, il faut l’avouer, si Jenny n’avait pas vu Monsieur Logan dans le magasin de musiques, jamais elle n’aurait « disparu » subitement et jamais Lauren ne se serait à tel point inquiété. Donc, en conclusion, elle avait presque hâte de voir ce qu’il allait lui offrir. Peut être que cela serait une bonne surprise ou une mauvaise.

« Ne me remerciez pas. » Le cadeau était bien emballé et il ne risquait bien d’être abimé par d’éventuels accidents. Faire un cadeau à un bel homme tel que lui, autant le faire n’est ce pas ? Il était vraiment différent du Logan qu’elle avait connu dès le premier soir après le petit égarement de ce dernier. Elle y pensait, tout en prenant le sac que la caissière lui tendait. Il ne fallait vraiment plus qu’elle reste presque seule avec un homme aussi charmant, aussi séducteur, aussi beau que Logan. Elle devait prendre note. Sa fille, Jenny, voulait une glace avec pleins de bonbons. C’est ainsi qu’ils quittèrent la boutique musicale pour se rendre vers le marchand de glaces.

Sa Jenny, une petite manipulatrice ? Il ne manquait pas d’air lui. Lauren était enjouée tout en se trouvant à coté d’eux. Il les invitait : bonne initiative. Entre nous, si Logan voulait être un père de famille plus tard, il commençait par s’entraîner avec la petite demoiselle. C’est un bon entraînement. Lauren répondit joyeusement au sourire de Logan. Ils arrivèrent tout les trois devant le marchand de glaces. Cela pouvait paraître étrange mais on aurait dit une petite famille se promenant dans un centre commercial, faisant une pause glacé. Une image qui plaisait beaucoup à notre jeune mère même si c’était assez étrange. Le marchand de glaces les saluait pour enfin demander ce qu’ils désiraient. Lauren était complètement séduite par cette image. Elle n’avait jamais sa fille aussi heureuse et épanouie. C’était comme si Jenny avait connu Logan depuis qu’elle était née. Une complicité énorme s’était créée entre l’homme et la petite. Jenny avait choisi une glace saveur chocolat – Lauren avait parié, elle était comme elle – Lauren avait choisi la même saveur mais avec une boule à la vanille en plus ensuite c’était au tour de Logan de choisir la sienne. Logan payait le tout puis ils partirent en direction d’une petite table afin de bien déguster nos glaces. Déposant les sacs à ses cotés, Jenny insistait pour descendre des genoux de Logan afin de marcher un peu. « Ne va pas trop loin ma chérie. » « Oui maman. » Jenny devait certainement en avoir marre mais elle devait toujours dire cela, ça l’a rassurait. Gardant un œil attentif et bienveillant sur sa petite amour, elle posa son regard sur Logan, commençant par déguster sa glace. Ce qu’il venait de dire l’avait beaucoup touché. « C’est gentil de votre part. Chaque jour, chaque nuit, je bénis le ciel pour m’avoir offert ce merveilleux cadeau. » Lui avait-elle répondu. Jenny était absolument tout pour elle. Lauren faisait tout son possible pour la rendre heureuse et être moins absorbée par son travail pour se consacrer davantage à elle. « Vous avez un don pour s’occuper des enfants. Je vous aurai bien vu dans ce domaine que plutôt être devant une assemblée d’étudiants… non je dirais d’étudiantes. » Avait-elle lancé sur un ton amusé. Ce n'était pas souvent que des universités, des lycées, des colléges avaient des professeurs aussi séduisant que Logan. Donc, Lauren pensait que ses cours avaient beaucoup plus de demoiselles que de messieurs...





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Mer 26 Mai 2010 - 23:07

Si Lauren décidait de faire de moi une personne récurrente de son entourage, elle devra bien s'attendre un jour à me voir de nouveau fumer une cigarette, ainsi qu'avoir à faire à mon caractère de chien. Même si j'apprécie grandement quelqu'un, si je suis de mauvaise humeur, je peux se montrer particulièrement désagréable, d'autant plus que je n'ai pas vraiment de sang froid. Oui, je restais le même, que je sois ami ou non avec Lauren. Je continuais à croire que ce n'était pas à mon âge que j'allais changer, bien que mes défauts s'étaient grandement accentués ces dix dernières années, mais ça, c'est une autre histoire. Quoi qu'il en soit, Lauren devra s'y habituer. Malheureusement, c'était la seule solution à adopter mise à part celle d'abandonner l'idée de faire plus ample connaissance avec moi. Bien sûr, je pourrais tenter de me racheter une conduite. Mais soyons réaliste, je suis comme un lion que l'on tente de domestiquer. On peut croire qu'il y a de grand progrès mais il restera toute sa vie sauvage et imprévisible.

Lauren : « C’est gentil de votre part. Chaque jour, chaque nuit, je bénis le ciel pour m’avoir offert ce merveilleux cadeau. »

Je n'étais pas du tout étonné par sa réponse. J'imaginais que le papa aussi devait être fier de la petite Jenny. N'importe qui l'aurait été. Cette gamine était pleine de vie, joviale, amusante, intelligente et très mignonne. Que demander de plus ? Je souriais finement tandis que je gardais cet œil bienveillant sur elle. Oui, mieux vaut l'avoir dans son champs de vision avant qu'elle ne reparte à l'aventure explorer de nouvelles contrées... Un court instant je fus silencieux. Avec ma femme, nous avions prévu d'avoir un enfant lorsqu'elle serait guérie de son cancer. Donner naissance à un petit être avait été un de nos plus grands projets et Dieu sait qu'il nous en fallait pour ne pas céder à la dépression. J'aurais adoré avoir une fille comme Jenny. Un garçon aurait m'aurait plût d'ailleurs. Un enfant, tout simplement, pour partager des choses avec lui, le voir grandir et s'épanouir, avoir accompli quelque chose de bien dans sa vie en somme.

Lauren : « Vous avez un don pour s’occuper des enfants. Je vous aurai bien vu dans ce domaine que plutôt être devant une assemblée d’étudiants… non je dirais d’étudiantes. »

L'agréable voix de Lauren me fit sortir de mes pensées. Ainsi, je tournais la tête avant que ses paroles me reviennent en mémoire. Ah... Un sourire gêné et timide se dessina sur mes lèvres. Je n'étais pas réellement convaincu de ma beauté. Certes, je ne me trouvais pas non plus laid, mais disons assez quelconque. Un brun aux yeux marrons, qui a-t-il de plus banal ? Pas assez exceptionnel pour attirer l'attention des étudiantes. Comme beaucoup de personnes, je me trouvais plusieurs défauts physiques. Qui se trouve parfait à part quelques êtres superficiels qui se plaisent à faire croire le contraire aux gens pour les abaisser davantage et renforcer leur complexe ? Je me trouvais par exemple trop imposant. Beaucoup d'hommes auraient aimé avoir ma carrure, une montagne de muscles. Personnellement, je trouvais que trop, ce n'était pas très agréable à regarder. Enfin, tout ceci restait mon point de vue.

Logan : « Oh... à la base je ne suis pas professeur de Théâtre mais comédien. Disons que je ne suis pas prêt à remonter sur les planches, donc je me contente de faire partager ma passion à quelques artistes en herbe. Pour ce qui est des étudiantes, je n'en sais rien. J'ai peut être aussi un bon petit nombre de jeunes étudiants gays. »

Sourire amusé. Bien évidemment, je ne croyais pas ce que je venais de dire. Non pas que j'étais contre le gays, bien au contraire, quelques amis à moi l'étaient, mais je ne suis pas du genre à me vanter de la sorte.

Logan : « Je plaisante. Je ne pense pas faire partie de ces professeurs sur lesquels craquent toutes les demoiselles. Enfin... si j'étais une femme, je ne serais certainement pas mon type d'homme. »

Nouveau sourire montrant mon amusement. Je dégustais tranquillement ma glace, jetant parfois des coups d'œil à Lauren, parfois d'autres dans la direction de Jenny. Elle semblait absorbée par les vêtements de fillette à travers une vitrine, ce qui m'amusa.

Logan : « Voilà, elle sera une future championne du shopping. Elle s'entraîne déjà. »

Le shopping. Voilà bien quelque chose que je n'avais jamais apprécié dans ma vie. A croire que c'était mon côté d'homme qui ressortait. Quelques costumes, quelques chemises, des jeans pour la plupart troués et des T-shirts délavés faisaient l'affaire dans ma garde-robe. Pourquoi m'embêter avec d'autres vêtements ? Mes yeux se reposèrent sur Lauren et croisèrent les siens. Bon Dieu... pourquoi l'a-t-on fait si jolie et charmante ?

Logan : « Mhh... voilà ce que je vais vous offrir. Je vous achèterais le vêtement qui vous plaît le plus. »

Idiot ! Idiot ! Idiot ! Ce que tu viens de dire, c'est que t'es d'accord pour un moment de shopping, soit un moment d'ennui total. Et ce pourquoi ? Pour ses beaux yeux... Intérieurement je voulais me pendre. Extérieurement, je souriais de façon idiote, involontaire, totalement charmé.


Dernière édition par Logan Griffin le Dim 6 Juin 2010 - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Jeu 27 Mai 2010 - 12:18



Ce n’était pas dans le tempérament de Lauren de faire en sorte que la personne rencontrée fasse partie de son entourage, sinon elle serait vraiment une sale hypocrite n’acceptant pas le caractère des personnes qu’elle rencontre. Le fait est que voir Logan dans cette attitude ci, autre que la dernière fois, la troublait. Elle n’avait pas encore prit l’habitude de le voir aussi attachant et amical envers Jenny. Lauren n’était pas une sainte non plus. Elle avait ses défauts tels que la curiosité, la jalousie ou le pessimisme et encore… La jeune femme acceptait entièrement les défauts de Logan. Il fumait. Elle n’aimait pas l’odeur de la nicotine mais ce n’est pas pour autant qu’elle lui donnera « l’ordre » d’arrêter de fumer. Elle pourrait lui donner un conseil même s’il doit savoir que la nicotine est mauvaise pour la santé. Il y a des personnes qui ne se passaient pas de chocolats ou de jeux vidéo et d’autres qui ne se passaient pas d’alimentations alcooliques et de cigarettes. Elle voulait apprendre à le connaître : il était intéressant – dans le bon sens du terme bien entendu -. Elle pourrait même lui demander s’il voulait bien sortir un de ces soirs et réagir en tant que des personnes adultes et responsables. Il n’y a pas de mal à sortir avec un ami.

Logan, timide ? Etonnant mais pas à ce point. Sur ce qu’elle avait sorti, cela insinuait la beauté du jeune homme et il l’avait certainement compris vu ses petites expressions du visage. Chaque personne avait un charme qui lui était propre. Logan, lui, avait ce charme dont on a envie de le prendre dans ses bras et de le rendre heureux. Peut-être pensait il qu’il n’était pas un homme canon, bourré de sex-appeal. Chaque personne trouve des défauts sauf les personnes qui font des chirurgies esthétiques ou qui pensent trop à eux qu’ils se trouvent irrésistibles. Lauren n’aimait pas ses quelques formes, sa poitrine… Logan, peut-être, pensait il qu’il avait trop de muscles ou je ne sais quoi. Dans tout les cas, chacun est comme il est, point barre. Lauren eut comme expression du style « Ah, je ne savais pas » comme si elle était étonnée mais du bon sens.

« Vous étiez comédien. Vous avez fait un beau parcours. Je trouve ça génial d’enseigner à de jeunes artistes la passion qui nous a toujours suivis. De jeunes étudiants gays dites-vous ? Peut être bien. Menez l’enquête. » Avait-elle dit sur un ton d’humour. Il avait eu un sourire amusé, Lauren aussi. En parlant des personnes gays, Lauren ne comprenait vraiment pas les hétérosexuelles qui étaient contre l’homosexualité. Ils pensent que ce n’est pas très commode, que ce n’est pas pudique de voir deux personnes du même sexe en couple. S’ils estiment qu’ils sont heureux, c’est parfait. Avec le peu d’amis gays qu’elle avait rencontré, Lauren avait toujours gardé de bons contacts et n’était pas tout du gêné de les voir s’embrasser, au contraire, elle trouvait remarquable de l’assumer complètement. « Vous vous sous estimez Logan. Même Jenny est tombée amoureuse de vous. » Répondit-elle en souriant avec amusement une nouvelle fois.

Lauren oubliait presque qu’elle tenait une glace en main : son regard était posé sur Logan, son attention sur sa fille. Elle se mit à la déguster une nouvelle fois, faisant attention de ne pas l’oublier cette fois ci. Jenny était collée devant une vitrine de vêtements de petites filles : c’était trop. Lauren se mit à rire légèrement à ce que Monsieur Logan venait de dire. « Au moins, elle ne désire pas être une princesse. » En général, toutes les petites filles voulaient être une belle petite princesse avec une jolie robe et craquer sur tout les petits garçons. Jenny l’était sans doute mais elle n’avait que deux ans. Continuant de déguster sa glace, son regard avait croisé celui de Logan : elle avait failli s’étouffer mais le terrible ne se passait pas.

Le vêtement qui plaît le plus ? La jeune mère faillit s’étouffer une nouvelle fois mais de rire cette fois ci. Elle sait pertinemment que les hommes détestaient le shopping mais c’était tellement adorable venant de sa part. Elle ne savait pas si elle devait accepter ou non. Il s’ennuierait sans doute dès le moment où il entrerait à l’intérieur de la boutique. Elle posait un temps sa main sur celle du jeune homme, lui souriant. « C’est très aimable à vous mais avouez que vous, les hommes, aviez horreur des séances de shopping avec une femme. Mais si vous y tenez, j’accepte. » Elle n’était pas contre mais franchement, elle n’avait besoin de rien. « Je dois vous avouer quelque chose Logan. Je n’ai besoin de rien mais offrez donc un petit cadeau pour Jenny : elle apprécierait énormément. » Elle avait envie de l’embrasser, une envie soudaine. Elle reportait directement son attention sur Jenny et continuait de déguster sa glace avant d’être là, comme une sotte, en train de regarder les beaux yeux de Logan.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Jeu 27 Mai 2010 - 15:20

Mon meilleur ami était homosexuel. En l'apprenant, je n'avais pas ressenti de dégoût. J'avais plutôt été touché que je sois la première personne à qui il l'ai avoué. A partir du moment que je n'étais pas son type d'homme, ou bien plutôt qu'il ne me fasse pas des avances assez gênantes, il n'y avait aucun soucis de mon côté. Je l'appréciais toujours autant et le considérais encore aujourd'hui comme mon propre frère. Une vraie gueule d'amour, à la personnalité intéressante, malgré son côté : « J'ai trop envie de baisé ! Faut que j'me trouve des mecs ! » et le fait qu'il appréciait grandement me raconter en détails ses histoires de sexe, malgré moi... Quoi qu'il en soit, nous nous téléphonions très très souvent, lui étant toujours en Irlande.

Lauren : « Vous vous sous estimez Logan. Même Jenny est tombée amoureuse de vous. »

Un nouveau sourire amusé fendit mon visage en deux. « Amoureuse » était un bien grand mot. A cet âge là, l'amour se résume à une grande complicité et une bonne amitié. Voilà pourquoi il n'est pas rare dans les cours de récréation des écoles primaires, de voir deux petites filles dirent qu'elles sont amoureuses l'une de l'autre, ou bien deux gamins du même âge.

Logan : « Ah, alors si Jenny est tombée amoureuse de moi, je devrais avoir le statut : « The Sexiest Man Alive »... »

Nouveau sourire amusé. Je continuais de déguster ma glace qui ne tarda pas à se terminer. Ainsi, j'avais proposé à Lauren de lui offrir le vêtement qu'elle désirait, pour la remercier de m'avoir acheté le nouvel album de U2. Néanmoins, cette dernière, bien qu'agréablement surprise par mon initiative, m'avoua qu'elle n'avait besoin de rien, mais que si je désirais réellement offrir quelque chose, ça devrait être à la petite. Mh ? Oui, pourquoi pas. Vu la façon dont Jenny faisait du lèche-vitrine, ça devrait lui faire plaisir.

Logan : « D'accord, ça sera pour la petite puce. »

Lançais-je en croisant le regard de Lauren. Il y a des femmes pour qui l'attirance ne vient qu'après avoir fait connaissance avec elles. D'autres, c'est dés le premier regard. J'avais désiré cette charmante demoiselle dés notre rencontre, bien que cela ne se passa pas très bien. Néanmoins, à chaque fois que je la croisais quelque part, mon cœur battait la chamade et je souriais intérieurement, comme un jeune adolescent qui a craqué sur sa prof et qui est anxieux à l'idée d'avoir une heure de cours avec elle.

Lorsque Lauren eut terminé sa glace, je me levais de ma chaise et nous nous dirigeâmes tout les deux vers Jenny qui continuait de contempler les vêtements pour enfant. Lorsqu'elle fut à porter de main, j'attrapais délicatement la fillette et la soulevait du sol. Déposant un baiser sur sa joue, je lui demandais en lui chuchotant à l'oreille.

Logan : « Tu veux que Lolo t'achète quelque chose ici ? »

Un large sourire arbora son visage.

Jenny : « Oui ! »

Lança-t-elle avec énergie. Je tournais la tête vers Lauren, visiblement amusé par la situation.

Logan : « Bon et bien, c'est parti. »

Je redéposais Jenny sur le sol, laissais passer Lauren en première dans le magasin, par galanterie, puis la fillette. Je refermais la marche et déposais mes yeux marrons sur la gamine qui venait d'attraper la main de sa maman, tout en avançant avec elle dans les rayons et observant les vêtements. Quant à moi, je suivais derrière. A la seconde même où je me sentis observer, je tournais la tête vers la gauche et la caissière m'adressa un sourire. Très charmante. Je lui répondais timidement d'un signe de tête puis rattrapais d'un pas rapidement les deux petites femmes. Il manquait plu que je me perde dans un magasin de vêtements pour gosses. En voyant les habits, je me demandais comment on pouvait entrer dans des bouts de tissus aussi minuscules. Quoi qu'en regardant Jenny, cette dernière était loin d'être grande. En même temps à deux ans...

Jenny : « Ça ! »

Je posais mon regard sur Jenny qui pointait du doigt une petite robe toute blanche. Je souriais. Elle aura l'air d'un vrai petit ange la dedans. Et puis, à Miami, mieux valait abandonner l'idée des pulls en laine. Je tournais la tête vers Lauren en haussant les épaules. Je n'avais pas vraiment mon avis à donner et pour ce que je m'y connaissais... mieux valait que je me taise. Je m'approchais de Jenny et m'agenouillais en face d'elle.

Logan : « Attention, avec ça, les garçons ils vont encore plus te courir après. »

Je me retenais de lui expliquer que les petits garçons qui essaient de voir les culottes des petites filles, mieux vaut les frapper. Je me souvenais que Lauren détestait la violence, donc, pousser son enfant à user de ses petits poings seraient une très mauvaise idée, même si je n'en pensais pas le contraire.

Logan : « Tu vas être jolie comme un cœur, même si tu l'es déjà. »


Dernière édition par Logan Griffin le Dim 6 Juin 2010 - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Jeu 27 Mai 2010 - 17:22



Lauren ne cessait de garder un sourire enjoué, amusé sur ses lèvres. Le mot « Amoureuse » était, effectivement, un bien grand mot. Jenny n’éprouvait qu’un sentiment de complicité et d’amitié envers Logan. Il était difficile, à son âge, qu’elle puisse connaître le véritable sens de ce qu’était l’amour. Voir de petits enfants se faire des bisous, c’est trop touchant. The Sexiest Man Alive… Il avait envie que la jeune assistante sociale rit ? Bien sûr, ce n’était pas d’un rire moqueur, de quoi devait-elle se moquer ? Mais plutôt un rire amusé, enjoué. « Peut être que vous l’aurez ce statut. L’improbable peut se produire. » Ce qu’elle venait de dire n’avait peut être aucun sens mais qu’importe.

Lauren continuait toujours de déguster sa glace avec sa boule au chocolat et l’autre à la vanille. Elle adorait ce merveilleux gout, cette sensation qu’elle éprouvait au fond de la bouche, le froid parcourant sa gorge. Les glaces avaient le pouvoir d’être un rafraîchissement si on y réfléchissait bien. Lauren était l’accroc à la nourriture et donc aux glaces malgré tout elle ne grossissait pas. Par ailleurs, lorsqu’elle rendait visite à son médecin, la même question revenait à chaque séance : « Est-ce que c’est normal que je ne prenne pas de poids avec tout ce que je mange ? » Une réponse sortit de sa bouche qui était que tout dépendait de son métabolisme. Pour rassurer Lauren, elle a pratiqué divers examens et tout était normal. Donc, pas de quoi s’inquiéter à ce point. Faut avouer, Lauren ne mangeait plus énormément, elle faisait attention.

La jeune femme avait refusé, gentiment, l’offre de Logan. Elle voulait que sa fille ait un cadeau mais pas elle : Lauren n’avait besoin de rien. Puisque sa fille avait les grands yeux et la bouche ouverte devant la vitrine devant sa petite boutique, elle serait comblée de voir et de savoir que Logan puisse lui offrir un vêtement. « Si tout le monde est d’accord, c’est parfait. » Répondit-elle pour lui répondre. Elle ne pouvait que constater que son attirance envers lui la guettait depuis leur première rencontre malgré que cela ne s’était pas hyper bien passé vers la fin de soirée. Néanmoins, elle lui souriait chaleureusement.

Sa glace étant terminée, elle s’était levée, au même titre que Logan. Elle prit soin de prendre les sacs afin de rejoindre sa fille en compagnie du jeune homme. En parlant de celui-ci, il avait prit, délicatement, la petite demoiselle, la soulevant du sol. Bisou sur la joue, Lauren en fondait presque. Ce qu’il avait demandé à sa petite fille la rendait heureuse d’après le large sourire qui s’était affiché sur son visage. Lauren lançait un petit clin d’œil à Logan, son regard se baissant sur sa petite fille. Lauren et Jenny passaient devant Logan qui eut la gentillesse de tenir la porte pour les laisser entrer : Lauren le remercia. La mère et l’enfant se tenaient la main – que c’est adorable – et marchèrent ensemble. Parfois, Lauren discutait avec sa fille, la faisait chatouiller de temps en temps… Entre temps, Lauren posait parfois son regard sur les rayons ainsi que sur les vêtements. Elle comprenait pourquoi sa fille avait autant craqué sur les vêtements posés derrière la vitrine. Lauren regardait en arrière, afin de voir si Logan les suivait toujours : il était à la traine. « Allez Logan, vous aurez tout le temps pour draguer quand on aura fini. » Avait-elle lancé en ayant vu la caissière faire un sourire niais et le regardant telle une imbécile.

Jenny avait craqué sur une petite robe toute blanche. « Tu seras magnifique ma chérie. » Logan s’était agenouillé devant elle, lui disant que les garçons allaient encore plus courir après elle. Lauren levait les yeux au ciel, souriant bêtement. Elle s’agenouillait également, sacs à coté d’eux, regardant sa fille. « Tu seras une véritable princesse mon ange. Je ne sais pas encore dans quelle occasion tu l’enfileras mais tu le porteras. Tes petites copines te dévoreront du regard. Ce qu’a dit Lolo est vrai : les garçons vont te regarder de la tête aux pieds mais n’oublie pas ce que je t’ai toujours dit : si un garçon t’ennuie, tu appelles ta maîtresse ou tu lui renverses un petit verre d’eau sur son visage. » Disait-elle en embrassant sa fille sur sa joue. Lauren avait tendance de lui donner des conseils de ce genre concernant les garçons. Elle ne comprenait pas tout mais au moins son cerveau enregistrait les informations et peut être qu’elle s’en souviendra lorsqu’elle sera plus grande. Jenny regardait les deux adultes, large sourire sur les lèvres. Elle les embrassait, tout les deux, sur la joue. Lauren se doutait que Logan voulait dire autre chose à la petite mais s’était retenu. Elle se posait bien la question mais n’en fit rien. Lauren se relevait, prenant la robe à la bonne taille pour Jenny. « Maman, peut prendre robe ? » Elle tendit le vêtement à sa fille. « Bien sûr. Prend en soin jusqu’à la caisse. » Jenny acquiesçait. Elle tenait la robe contre elle comme si c’était un bien précieux. Lauren sortit directement son appareil photo, très discret, et la prit en photo. Hop ! une de plus. Regardant Logan avec un sourire au coin, elle prit les sacs.

Logan, Lauren et Jenny étaient sur le chemin de la caisse. La même caissière était là, faisant signe à Logan de venir à sa caisse. Quel comportement. Lauren haussait les épaules, regard posé sur sa fille.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Ven 28 Mai 2010 - 18:40

Lauren : « Allez Logan, vous aurez tout le temps pour draguer quand on aura fini. »

Comment ça draguer ? Mais je ne draguais absolument personne, je ne faisais que répondre au regard insistant d'une femme charmante, avec un sourire. Mhh... en fait allez savoir si c'était une forme de drague. Comme toutes personnes normalement constituées, cela me touchait que l'on puisse me trouver charmant. Mes yeux croisèrent ceux de Lauren et je ressentis en elle comme une certaine exaspération pour la caissière du magasin. Était-ce parce que cette dernière osait porter un tel regard sur moi ? Ou bien parce que je traînais un peu à cause de cela ? Quoi qu'il en soit, je reprenais ma route pour m'approcher davantage de Jenny ainsi que de sa maman. La robe qu'elle avait choisi était très belle.

Lauren : « Tu seras une véritable princesse mon ange. Je ne sais pas encore dans quelle occasion tu l’enfileras mais tu le porteras. Tes petites copines te dévoreront du regard. Ce qu’a dit Lolo est vrai : les garçons vont te regarder de la tête aux pieds mais n’oublie pas ce que je t’ai toujours dit : si un garçon t’ennuie, tu appelles ta maîtresse ou tu lui renverses un petit verre d’eau sur son visage. »

Je levais les yeux au plafond en entendant la fin de ses paroles. Un petit verre d'eau ? Allez... c'est pas comme ça qu'on règle les histoires. Visiblement, nous n'avions pas la même façon de nous défendre elle et moi. J'imaginais quelque chose d'un peu plus violent, ou d'un peu plus vache au moins. Mes yeux espiègles se posèrent sur Lauren alors que Jenny m'embrassait sur la joue. Elle insista pour garder sa future robe dans ses petits bras alors que nous nous dirigeâmes ensemble à la caisse. La gamine nous devançait d'une petite distance, visiblement pressée que son cadeau soit payé. J'en profitais pour chuchoter à la jeune mère.

Logan : « Un petit verre d'eau ? Je vous en prie, vous ne croyez quand même pas que c'est de l'eau qui va arrêter un garçon ? Un verre d'eau, déjà, c'est pathétique comme arme, alors un « petit » verre... »

Je souriais, de façon malicieuse et amusée, tandis que Lauren prenait en photo sa fille. C'était comme si elle souhaitait immortaliser chaque instant passé avec l'amour de sa vie.

Logan : « Quand j'étais gosse, un gamin à regarder sous la jupe d'une fille. Sa vengeance ? Elle a abaissé son pantalon, slip comprit, devant une bonne partie de la classe. Ça, c'est une bonne vengeance. »

On passera outre le fait que ce gamin, c'était moi. Arrivé à la caisse, je baissais les yeux pour voir Jenny. Mhh... où était-elle encore passée ?

Logan : « Hey, mais ne sors pas du magasin ! »

Lançais, visiblement amusé alors que je faisais quelques pas pour l'attraper, la prenant dans mes bras. Elle fit un grand sourire malicieux. Je lui prenais sa robe, puis la donnais à la caissière, visiblement heureuse que je sois venu ici. Tout laissait à croire que j'étais en sortie famille, et pourtant, elle ne cherchait pas à cacher ce genre de petits sourires. Elle avait un certain culot que j'aimais. Mais, comme mon côté comédien refaisait souvent surface, je lançais à Lauren, tout en insérant ma carte de crédit dans la petite machine.

Logan : « Chérie ? On se fait un petit restaurant chinois ce soir ? »

Je me plaisais à faire croire que j'étais en couple avec une aussi belle femme que Lauren. Je tournais la tête vers elle en lui adressant un petit clin d'œil accompagné d'un sourire amoureux. Je composais le code de ma carte afin de payer. Pendant ce temps, Jenny semblait avoir trouvé une occupation : tirer les poils que je possédais sur le torse alors que les deux premier boutons de ma chemise noire étaient ouverts. Aïe ! Finalement elle attrapa entre ses petits doigts un petit lacet de cuir autour de mon cou à lequel était attaché mon alliance. Elle l'observa de plus près, ayant tendance à tirer sur le lacet.

Logan : « T'as finit de jouer toi ? »

Lui demandais-je avec un air faussement fatigué. Sa réponse fut de déposer un bisou long et bruyant sur ma joue alors que je récupérais la robe. J'adressais un sourire à la caissière.

Logan : « Merci beaucoup. »


Dernière édition par Logan Griffin le Dim 6 Juin 2010 - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Ven 28 Mai 2010 - 20:15




Lauren avait réagit ainsi uniquement parce qu’il traînait derrière elle. Après tout, il faisait bien ce qu’il voulait non ? Lauren n’allait pas lui donner d’ordre ou quoique ce soit. Il est adulte et réagit en tant que tel. Quoiqu’il en soit, Lauren devait se l’avouer, la caissière ferait mieux de se concentrer envers ses clients présents à la caisse plutôt que de flasher sur un jeune homme.

Jenny devançait les deux adultes : elle avait tellement hâte que sa robe soit payée pour qu’elle puisse la mettre. Lauren souriait. Logan en profitait pour chuchoter à la jeune mère que ce n’était pas un simple petit verre d’eau qui allait arrêter un garçon. La jeune femme était amusée. Son regard posé sur sa fille, elle répondit à Logan, murmurant : « Je le sais très bien. Je n’ai jamais fait ça pour me défendre contre un garçon. Mais, je n’ai pas envie de dire des choses violentes à Jenny. Elle est trop jeune. Vous pouvez comprendre non ? » Lauren continuait de sourire assez amusé. Elle se renvoyait en train de faire payer un garçon pour avoir lancer à toute l’école qu’il avait réussi à l’embrasser. Il avait passé un sale quart d’heure. Rendre publique des photos compromettante d’un garçon en petite tenue de danseur classique dansant avec sa peluche favorite. Il avait fait un sale coup envers elle, il en payait les conséquences tout simplement. Et elle avait resté gentille bien entendu.

Logan continuait en disant que quand il était jeune, un garçon avait regardé sous la jupe d’une petite fille. Cette dernière a abaissé son pantalon ainsi que son slip devant toute la classe. Lauren avait posé sa main libre devant sa bouche, yeux grand ouvert, amusé tout de même. « Oh le pauvre chou. Il a du endurer de dures choses avec les filles. Peut être qu’il a compris de ne plus le refaire. »

Pourquoi réagissait-il comme si il était le père de sa petite puce ? Ils étaient tellement adorables. Lauren craquait, intérieurement, en les regardant. Ni vu ni connu, une nouvelle photo fut prise : elle avait enlevé le flash et le bruit qui signalait que la photo a été prise. Jenny était heureuse, épanouie, amusée. Aujourd’hui, elle n’avait jamais autant rit. Il était incroyable avec elle. La petite, dans ses bras, il prit sa robe la tendant ensuite à la caissière, heureuse qu’il soit là, près d’elle. Lauren se raclait la gorge : elle essayait de ne pas faire voir qu’elle avait envie de rire face à cette attitude puéril mais cela l’amusait. Logan sortit sa carte de crédit, l’insérant dans la machine. En même temps, il demandait à Lauren si elle avait envie d’un petit restaurant chinois ce soir en l’appelant chérie. Cette dernière failli lâcher un rire, ne sachant pas comment réagir. Jouer la comédie... Ce n’était, peut être, pas une si mauvaise idée. « Je n’ai qu’à donner une réponse affirmative face à une telle proposition mon amour. » Lançait-elle en faisant semblant de l’embrasser sur le coin des lèvres : elle en avait profité pour sentir le parfum de ce dernier. La sainte ni touche, qu’elle est grave cette Lauren. Elle se décolla, souriant tendrement au jeune homme. Lauren regardait Logan avec un regard qui en faisait craquer plus d’un, la caissière avait un regard qui pouvait être : je vous envie, s’adressant à Lauren et Jenny s’amusait à tirer les poils que Logan possédait. « Chérie, tu vas le faire mal. » Jenny avait finit par se rapprocher un peu plus près découvrant un lacet en cuir possédant une alliance. Lauren s’était rapprochée afin de retirer, doucement, le lacet des petites mains de sa princesse : elle découvrit l’alliance. Sa réaction ? Que des plus positives. Que pouvait-elle donc penser ? Lauren tournait son regard sur Logan, lui souriant. « Elle n’aura jamais assez de jouer avec toi, chéri. » Autant continuer le jeu jusqu’à la sortie du magasin. Jenny lui répondit en l’embrassant sur la joue : un bisou bruyant. Puis, elle insistait pour aller dans les bras de sa mère : Lauren l’a prit dans ses bras. A présent, elle confiait les sacs à Logan. « A votre service. Passez une bonne journée la petite famille. » Lançait-elle la caissière en répondant à Logan, regardant tour à tour, Lauren, Jenny et Logan. La jeune mère remerciait également la caissière.

Les deux adultes et la petite fille étaient à présent en dehors du magasin. Jenny s’amusait à jouer avec la chaine que sa mère portait autour du cou. « Malgré que ce n’était que de la comédie, je retiens votre proposition. » Elle avait beaucoup aimé à jouer la femme d’un bel homme tel que lui. Elle lui souriait. « Vous avez envie d’aller quelque part ou vous avez envie de rentrer ? » Aussitôt, Jenny avait réagi. « Non, veut rester avec toi et Lolo. Va pas partir. » La jeune mère embrassait sa fille contre sa tempe.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Lun 31 Mai 2010 - 17:49

Lauren : « Je le sais très bien. Je n’ai jamais fait ça pour me défendre contre un garçon. Mais, je n’ai pas envie de dire des choses violentes à Jenny. Elle est trop jeune. Vous pouvez comprendre non ? »

Bien sûr que je pouvais comprendre cela. Jenny n'avait que deux ans. Néanmoins, lorsqu'elle sera un peu plus grande et que les garçons auront un peu plus d'envie, il faudra bien lui apprendre à savoir se défendre, non ? Si j'avais encore la chance de les côtoyer dans quelques années, je me ferais un plaisir de devenir le « coach » de cette petite puce. Bien entendu, je tâcherais de ne pas lui inculquer trop de violence, sinon, je passerais un très mauvais quart d'heure avec la jeune maman. D'ailleurs, cette idée me fit tendrement sourire. Ainsi, je lui avais expliqué ce que j'avais subi étant petit, en lui faisant croire que cette histoire concernait un autre garçon.

Lauren : « Oh le pauvre chou. Il a du endurer de dures choses avec les filles. Peut être qu’il a compris de ne plus le refaire. »

Un léger rire s'échappa de ma gorge. Effectivement, il avait compris qu'il ne fallait plus refaire ce genre de choses, encore moins à une fille qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Néanmoins, avec le temps, il riait en repensant à cette petite aventure. Elle avait eu du cran cette petite. Je me demande ce qu'elle est devenue aujourd'hui d'ailleurs... Mais bon, tout ceci était une sorte de rituel. Tous petits garçons tentaient au moins une fois de regarder sous la jupe des filles et ces petites, elles, ne pouvaient s'empêcher de leur voler des bisous, au plus grand désespoir des ces gamins. Ainsi va la vie !

Logan : « Oui, ça, il l'a comprit. Rien de tel pour calmer un petit garçon qui se croit un peu tout permis. »

A présent, nous étions tout les trois à la caisse. Je jouais le rôle du père de famille en présence de sa femme. Tout cela dans un unique but ? Faire croire à cette caissière que je n'étais pas disponible. Le fait est que j'avais tendance à repousser les femmes intéressées par moi, tout simplement parce que je refusais catégoriquement une histoire sérieuse. Même si elle pouvait être à mon goût, je jouais l'homme inaccessible afin de me protéger. Je fus content que Lauren entre dans mon jeu en m'appelant « mon amour ». Lorsqu'elle approcha son visage du mien, j'esquissais un fin sourire timide et attendri. Quant à Jenny, elle ne fit pas vraiment attention à notre comportement, ne pouvant détacher son regard de sa nouvelle robe.

Lauren : « Elle n’aura jamais assez de jouer avec toi, chéri. »

Finit-elle par me lancer alors que Jenny jouait avec le lacet en cuir que je possédais autour du cou, ainsi qu'avec l'alliance qui y était attachée. Après un baiser sur ma joue, je donnais la petite puce à sa mère qui la prit dans ses bras, tandis que j'attrapais le sac contenant la robe. La caissière nous salua en nous appelant la « petite famille ». Je restais perplexe devant cette dernière phrase. Mh... De ma main libre, je faisais machinalement tourner mon alliance entre mes doigts, pensif, alors que je prenais la direction de la sortie du magasin, jusqu'à ce que la voix de Lauren parvienne de nouveau jusqu'à mes oreilles.

Lauren : « Malgré que ce n’était que de la comédie, je retiens votre proposition. Vous avez envie d’aller quelque part ou vous avez envie de rentrer ? »

Avant que je n'ai le temps de répondre, Jenny protesta, ce qui eu le don de me toucher. Elle semblait vraiment m'apprécier. Savoir que c'était réciproque me faisait grandement plaisir. J'observais ma montre. Nous étions déjà en fin d'après midi. Ainsi, je me tournais vers la petite famille mono parentale puis proposais :

Logan : « Vu l'heure qu'il est, je vous propose de venir chez moi prendre un café et après, on ira à ce restaurant chinois... A moins que vous ayez déjà prévu quelque chose pour ce soir. »

Aussitôt, Jenny me demanda d'un air enjoué si Tiago serait là. Tiago n'était autre que mon Golden Retriever, qu'elle avait rencontré dans le parc. Rapidement, la petite fille avait craqué sur ce gros chien et visiblement, le plaisir avait été partagé. Un sourire amusé se dessina sur mes lèvres.

Logan : « J'ai bien peur que vous n'ayez plus le choix, vous devez venir chez moi, Jenny est fanatique de mon chien et je crois que c'est réciproque. »


Dernière édition par Logan Griffin le Dim 6 Juin 2010 - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Sam 5 Juin 2010 - 18:21




Les enfants faisaient bien de belles choses et peuvent parfois être beaucoup plus intelligents que les adultes. Ils appréciaient énormément de jouer avec les pieds des personnes adultes, de leur jouer des tours, de leurs préparer des surprises en veux tu en voilà. Les enfants étaient faits ainsi. Malgré tout, les adultes les aimaient pour ça, pour leurs bêtises et leurs beautés. Les petites filles s’amusaient, prenaient un plaisir à humilier les petits garçons et se montrer plus intelligentes qu’eux tandis que les petits garçons aiment faire des petites gâteries aux petites demoiselles mais détestent par-dessus tout que les petites demoiselles les embrassent sur la joue.

« Oui, ça, il l'a comprit. Rien de tel pour calmer un petit garçon qui se croit un peu tout permis. » Ceci eut le don d’amuser la jeune maman. Les petits garçons se croyaient les rois du monde, c’est tellement mignon sauf quand ils grandissent, le calvaire…

Ils étaient tout les trois à la caisse. Logan jouait la comédie se faisant passer pour le père de la petite et donc pour le mari de la jeune maman. Comprenant son petit manège, la jeune femme avait joué le jeu : cela l’amusait donc autant y mettre de bon cœur. Jenny était tellement subjuguée par sa nouvelle robe qu’elle ne prit guère attention aux comportements des deux adultes. Ils prouvaient, par A + B, que les adultes faisaient vraiment n’importe quoi par moment. Cela paraissait tellement vide. C’est ainsi. Jenny n’oubliait en aucun cas sa petite robe mais elle jouait tout de même avec la chaine qui se trouvait autour du cou.
A présent, ils disaient au revoir à la caissière. Cette dernière les avait appelé « la petite famille ». Lauren était un peu ennuyée mais bon, elle n’allait pas dire quoique ce soit. Cette comédie avait fait en sorte qu’ils se tutoient. A présent, les bonnes vieilles habitudes ont reprit du service.

« Malgré que ce n’était que de la comédie, je retiens votre proposition. Vous avez envie d’aller quelque part ou vous avez envie de rentrer ? » Pourquoi a-t-elle prononcé « envie de rentrer » ? Elle aurait du voir que Jenny refuserait catégoriquement de rentrer à la maison sans Logan. La jeune maman eut un sourire touché. Elle appréciait vraiment Logan et lui appréciait énormément la petite demoiselle. Lauren ne devait rien faire et se laisser aller dans l’idée que l’envie d’aller dans un endroit serait beaucoup mieux pour le bien-être de la petite demoiselle.

Logan proposait à la jeune maman de venir chez lui afin de prendre un café et qu’après ils iraient dans un restaurant chinois, ce fameux restaurant. Elle hésitait à aller chez lui. Elle savait pertinemment que sa fille voulait encore rester avec Logan, elle comprenait mais aller chez lui… Elle ne se sentirait pas tellement à sa place et puis peut être que cela aurait la conséquence qu’ils fassent plus ample connaissance : ce qui ne serait pas plus mal. « Vous me posez une sacrée colle là. Je dois vérifier. » Comme si elle avait eu quelque chose de prévu mais elle avait envie un peu de s’amuser et de jouer la femme qui taquine son ami. Il fallait bien que cela commence un jour et ce jour c’était aujourd’hui. Elle prit, dans son sac, son agenda. Elle fouillait à l’intérieur, tournant les pages, pas rapidement mais dans un rythme plutôt lent : faut faire durer le suspense. Finalement, après quelques bonnes minutes, Jenny attendait impatiemment la réponse de sa petite maman. Croisant son regard de chien battu, la jeune maman lâchait prise. Bon, elle allait arrêter. « Je suis libre pour ce soir. »

La jeune maman allait donner sa réponse pour leur visite chez Logan, si nous pouvions appeler ça une visite. Jenny demandait d’une voix enjouée si Tiago, le Golden Retriever du jeune homme, serait là. Elle se souvenait de la rencontre de Jenny avec le Golden. Un nouveau lien s’était créé. Le même lien qui liait la petite demoiselle et le grand monsieur. Lauren eut un sourire au coin de ses lèvres. C’était la plus belle journée qu’elle avait passé à Ocean Grove depuis qu’elle s’y trouvait. Surtout en compagnie d’un homme. « C’est juste. Je cède et nous irons donc chez vous. Dommage que Dina, notre labrador, ne soit pas là. Elle aurait pu s’amuser avec Jenny et Tiago. » Oh, il y aurait surtout eu un bon désordre dans la maison de Logan. C’était certain. Jenny avait décidé d’aller et de rester dans les bras de sa maman. Logan aurait donc la lourde tâche de porter tout les sacs. « Nous vous suivons Logan. »






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan

Revenir en haut Aller en bas
 

« walk between friends » ♣ logan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: CocoWalk-