AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « walk between friends » ♣ logan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Dim 6 Juin 2010 - 14:58

Peut-être était-ce trop rapide d'inviter cette jeune maman avec sa fille chez moi. Néanmoins, si nous prévoyions de dîner ensemble au restaurant le soir-même, pourquoi se séparer pendant les quelques heures avant ? Et puis, je n'habitais pas loin d'ici, voilà pourquoi je l'avais également proposé. Enfin, Jenny aurait l'occasion de retrouver Tiago.

Lauren : « Vous me posez une sacrée colle là. Je dois vérifier. »

J'eus un fin sourire amusé alors qu'elle sortait son agenda. Je n'étais pas en mesure de savoir si elle en faisait exprès ou non. Soit elle tentait de me faire languir, soit elle était une femme dotée d'un emploi du temps de ministre qui n'a pas le temps pour savourer une vie privée. Quoi qu'il en soit, je patientais calmement, l'observant faire, tournant parfois le regard vers Jenny qui observait sa mère avec insistance, comme pour la supplier de dire oui. Comportement qui m'amusa et m'attendrit grandement. Après quelques minutes, je levais les yeux au plafond, faussement exaspéré par la lenteur de cette charmante femme. Finalement, elle accepta, comprenant qu'il fallait qu'elle arrête ce petit jeu car sa fille, elle, était visiblement très sérieuse.

Lauren : « C’est juste. Je cède et nous irons donc chez vous. Dommage que Dina, notre labrador, ne soit pas là. Elle aurait pu s’amuser avec Jenny et Tiago. Nous vous suivons Logan. »

J'attrapais tout les sacs dans mes mains en haussant les sourcils. Un labrador ? J'allais apprécier Lauren de plus en plus. Certes, j'avais également un petit faible pour les boules de poils que l'on appelle « chats », mais les chiens imposants restaient mes favoris. Allez savoir pourquoi j'ai toujours eu l'impression que les femmes possédant un chien imposant ont un caractère beaucoup plus fort que ceux ayant un caniche ou autres petits canins susceptibles d'être transformés en balais Swiffer avec un bâton dans les fesses ?

Logan : « Un labrador ? Vous me plaisez de plus en plus vous savez ? »

J'eus un fin sourire en coin dévoilant les deux fossettes sur mes joues. Finalement nous prîmes la direction de la sortie du centre commercial. J'habitais non loin d'ici, dans une petite maison ayant appartenu autrefois à mon épouse et à ses parents, il y a de longues années, avant qu'ils ne déménagent dans une autre maison d'Ocean Grove. Mes beaux-parents louaient cette dernière avant de me la confier, pour un certain temps. J'ai toujours gardé un très bon contact avec eux, et malgré leur côté un peu snob, ils ne m'ont jamais rappelé que je n'étais pas de leur monde, que je n'étais qu'un gamin des quartiers pourris de Dublin. Ils m'ont considéré comme leur propre fils assez rapidement et sont devenus ma deuxième famille. J'avais accepté de prendre cette maison parce qu'ils avaient énormément insisté. J'aurais préféré un appartement dans la mesure où j'étais tout seul. Néanmoins, cette maison n'était pas non plus immense et finalement, elle me correspondait assez. De plus, j'avais hérité de ce petit terrain l'entourant, idéal pour dégourdir les pattes d'un Golden Retriever. Devant la maison se trouvait un garage ouvert, donnant une vue sur un Pick Up rouge, ainsi qu'une moto noire sur le côté. Accompagné de Lauren et de Jenny, je me dirigeais vers la porte d'entrée et l'ouvrais, laissant les demoiselles entrer en premières.

Logan : « Désolé pour le désordre, je ne pensais pas que j'aurais amené du monde ici aujourd'hui. »

Lançais-je sur un ton amusé. Refermant la porte derrière nous, je les laissais observer les lieux. Les pièces n'étaient pas extrêmement grandes, néanmoins, on ne s'y sentait pas compressé. L'intérieur était moderne, agréable et confortable malgré un petit désordre certain et une décoration qui montrait clairement un manque de féminité. Oui, n'importe qui venant ici aurait deviné que la maison n'était pas habitée par une femme. Une playstation et quelques jeux vidéos gisant sur le sol, devant la télévision du salon, une pile de bouquins impressionnante dans le coin de la même pièce, à côté du canapé. On pouvait également y voir un piano noir où étaient parsemés un nombre étonnant de feuilles avec des notes de musique dessus. Le salon donnait également sur le cuisine, séparés par un comptoir à l'américaine, accompagné de grands tabourets en cuir. Les photos n'étaient pas nombreuses. Quelques unes à l'entrée, montrant Logan et son épouse, celle-ci parfois avec les cheveux longs et parfois très courts. D'autres photos représentaient les frères et sœurs de notre irlandais, ses parents, ses amis mais sincèrement, les images n'étaient pas très présentes dans cette maison. Deux petits chatons débarquèrent à l'entrée, alors que je déposais les sacs sur le sol. Ils avaient à peine deux mois. L'un était roux, et la femelle, sa sœur probablement arborait un pelage blanc et noir.

Jenny : « Oh ! Chatons ! »
Logan : « La mère a mis bas dans mon jardin. Quand je suis arrivé ici il y a deux semaines, ils étaient devant l'entrée tout seuls. Donc je les ai pris avec moi. »

Lançais-je à Lauren avec un sourire timide sur les lèvres. Je n'aimais pas donné l'impression d'être sensible alors que je tenais énormément à mon image de grand dur.

Logan : « Vous voulez boire quelque chose ou bien un café ? »

Quant à Jenny, elle était déjà agenouillée au sol, tenant les petites boules de poils dans ses minuscules mains. Enfin Tiago montra le bout de son nez. Ce dernier, malgré sa taille imposante, se montrait particulièrement protecteur envers les deux bébés félins. Il s'approcha de Jenny pour se faire caresser, me donna un léger coup de tête sur la cuisse et se coucha sur le sol pour se rouler sur le dos, devant Lauren.


Dernière édition par Logan Griffin le Dim 6 Juin 2010 - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Dim 6 Juin 2010 - 19:31




« Un labrador ? Vous me plaisez de plus en plus vous savez ? » Lauren avait relevé les yeux en haussant un sourcil. Elle venait d’apprendre qu’elle plaisait au jeune homme et qu’en plus, puisqu’elle possédait un labrador, elle remontait encore plus dans son estime. Elle n’en était que charmée. « Je viens juste de l’apprendre. » La jeune maman posait son regard sur ce dernier, gardant sa petite fille dans ses bras. Son sourire se tissa sur ses lèvres. « Si j’avais su, je vous l’aurai annoncé dès notre rencontre. » Elle n’en ratait pas une. Peut-être avait-elle une chance minime de le séduire ? Ne serait qu’un petit peu ? Lauren n’était pas ce genre de femmes qui voulait mettre en poche le premier beau mâle qu’elles trouvaient sur leur chemin menant à une vie palpitante. Logan est un homme bourré de charme, elle le reconnaissait mais de là à le mettre dans son lit…

Finalement, ils prirent la direction de la demeure du beau professeur de théâtre. En parlant de théâtre et de comédie, Lauren était totalement nulle pour jouer la comédie. Ce qui s’était passé devant la caisse du magasin n’en était rien mais en général : elle est nulle. Sur tout les bords. Les deux demoiselles suivaient de près le jeune homme. Elles se trouvaient légèrement à ses cotés. Lauren était gênée car oui elle allait aller chez Logan. Certaines personnes penseraient à des choses pas très commodes et vraiment, ce n’était pas le problème de Lauren mais elle ignorait comment réagir en étant chez lui. Là, ils étaient dehors, ils profitaient de la « vie », du beau temps. Ils prenaient le temps de discuter, de s’amuser entre temps, de déguster une glace et de faire quelques courses, toujours en essayant d’apprendre à mieux connaître l’autre. Elle connaissait très peu la vie du jeune homme, tout comme lui d’ailleurs. Les deux adultes mettaient un point d’honneur à mettre de leur vie privée de coté. A ne pas trop en dévoiler. Bien sûr, lors d’une sortie de la maman et de la petite fille, elles ont rencontré Logan et ce dernier avait lancé une réplique concernant le père de la jeune demoiselle. Lauren avait préféré éviter le sujet. Elle avait relancé la conversation en parlant tout à fait d’autre chose. Logan avait semblé comprendre et n’avait préféré plus revenir là-dessus.

Ils étaient, apparemment, arrivés devant la maison de Logan. Le garage était ouvert, laissant entrevoir un Pick Up rouge ainsi qu’une moto noire se trouvant à coté. Lauren avait posé son regard sur le jeune homme : ses deux engins exprimaient la personnalité de ce dernier. Elle eut un sourire au coin. Jenny, quant à elle, avait hâte de pouvoir jouer avec Tiago. Toujours accompagnées de Logan, ils étaient à présent devant la porte d’entrée. Ce dernier ouvrit la porte et se poussa légèrement afin de les laisser entrer en premier. « Quelle galanterie ! Merci Logan. » Mélangeant presque sa voix à celle de sa maman, Jenny lançait d’un ton joyeux. « Mici Lolo. » Un sourire amusé s’était dessiné sur les lèvres de la jeune maman.

« Désolé pour le désordre, je ne pensais pas que j'aurais amené du monde ici aujourd'hui. » La jeune femme ne pouvait s’empêcher d’esquisser un sourire enjoué, amusé : « Vous êtes un homme Logan. Le rangement n’est pas toujours la plus grande qualité chez un mec. » Elle aimait parfois taquiner les personnes de son entourage. Elle le montrait grandement et n’avait aucune honte ni aucune gêne à prononcer ce qu’elle pensait et puis ce n’était pas bien méchant. Juste de l’humour. Simplement ça. Il disait qu’il y avait un désordre. Lauren pensait qu’il y aurait des tonnes de saletés sur le sol, des paquets de chips vides éparpillés sur les meubles et encore ainsi que des vêtements sales mais par-dessus tout, elle aurait pensé qu’il y aurait une odeur nauséabonde qui l’aurait fait fuir immédiatement. Elle se fait trop de films et ce n’était pas vraiment le cas de Logan. Sa maison était tout de même propre et elle sentait bon. « Votre maison n’est pas aussi en désordre. J’ai imaginé pire lorsque vous me l’aviez annoncé. » Une playstation, des jeux vidéos… Le plaisir des hommes. Lauren avait été interpelée par les photos qu’elle avait pu voir. Logan avec une femme. Apparemment son épouse. Elle était touchée par cette image. « Vous êtes vraiment adorable. Vous formez un joli couple. J’espère simplement qu’elle ne dira rien pour cette journée… » Elle avait du se taire. Elle avait tourné son regard vers Logan et elle comprit aussitôt la gourde qu’elle venait de commettre. Elle aurait du s’en douter : la maison n’avait pas une hanse de fémininité. Elle s’était approchée de lui. « Excusez-moi. Je manque parfois de tact. Je suis sincèrement désolée. . » Cet épisode fut soudainement stoppé par l’arrivée de magnifiques chatons qui devaient avoir deux mois. Rapidement, Jenny descendit des bras de sa mère afin d’être auprès des petits félins. « T’es mignon toi. Toi aussi » Ensuite, Logan intervint : « La mère a mis bas dans mon jardin. Quand je suis arrivé ici il y a deux semaines, ils étaient devant l'entrée tous seuls. Donc je les ai pris avec moi. » Lauren était touchée par cette image d’un Logan sensible. « Laissez-vous convaincre par l’idée que vous êtes tout de même un homme qui a un cœur et qui peut être sensible à certaines choses. Mais, je vous rassure, vous êtes toujours un grand dur. » Lançait-elle en prenant l’expression d’un homme avec de grands airs, se montrant supérieur et qui était, bien entendu, dur. « Vous voulez boire quelque chose ou bien un café ? » Elle répondit par un hochement de tête négatif. « L’envie de boire ne me vient pas pour l’instant. Merci tout de même. Mais, un verre d’eau pour la petite : je vous en serais reconnaissante. » Parlant de Jenny, elle était agenouillée sur le sol, ayant dans les bras les magnifiques félins. Lauren s’était approchée afin de les caresser doucement, délicatement. « Ils sont tellement mignons. Je comprends pourquoi vous avez craqué pour eux. » Tiago montrait le bout de son nez, au plus grand plaisir de Jenny. Il était bien grand : Lauren était impressionnée. Elle se demandait si Dina était imposante comme lui ou moins. Il s’approcha de Jenny afin de se faire caresser. Jenny se mettait à l’acte avec un plaisir immense : elle était visiblement heureuse de pouvoir jouer avec lui. Tiago donna un léger coup de tête sur la cuisse de son maître puis il se coucha sur le sol pour se rouler sur le dos, devant Lauren. « Tu sais que tu es adorable. Tu m’as déjà fait craquer avec ta petite frimousse. » S’exclamait-elle en caressant le magnifique Golden Retriever.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Dim 6 Juin 2010 - 20:45

Je savais faire la différence entre le rangement et la propreté. J'étais à l'aise dans mon bordel, si tout était trop rangé, je n'y étais pas assez à l'aise. Néanmoins, j'étais totalement contre la saleté. Les bouts de pizzas sur le sol, de la bière sur les meubles, de la poussière un peu partout, une colonie de moutons sous le lit et des araignées au plafond, non, très peu pour moi. J'avais besoin de propreté et de bazar, tout simplement. Visiblement, Lauren s'était attendue à ce qu'il y ait de la saleté en plus du désordre. Non, tout de même pas. Si ça avait été le cas, je n'aurais pas pris la peine de l'inviter pour qu'elle reparte en courant.

Lauren : « Vous êtes vraiment adorable. Vous formez un joli couple. J’espère simplement qu’elle ne dira rien pour cette journée… »

Je ne sus pas vraiment quoi répondre. La seule chose que j'eus réussit à faire, fut de me gratter nerveusement l'arrière du crâne, tout en lâchant un « Euh... ». Néanmoins, Lauren comprit rapidement que la femme sur les photos n'était pas ici. D'ailleurs, je ne souhaitais pas vraiment lui en expliquer les raisons. Enfin, il n'y avait qu'à observer les autres photos où mon épouse avec quasiment les cheveux rasés, on comprenait aisément qu'elle avait été atteinte d'un cancer et que cette saloperie de maladie l'avait emportée. Mais je préférais la laisser croire qu'elle avait mis les voiles, ne supportant plu mon comportement. Ça pouvait être crédible, non ?

Lauren : « Excusez-moi. Je manque parfois de tact. Je suis sincèrement désolée. »
Logan : « Aucun soucis, c'est pas grave. »

Répondis-je rapidement. Mes yeux se posèrent un instant sur la photo qu'elle avait observé. Elle avait été prise à Disneyland Paris. Nous y avions été avec un couple d'amis qui avait deux enfants. Helia avait toujours été une grande fanatique des dessins animés Disney et bien que j'ai toujours dit le contraire, elle savait très bien que j'avais le même point de vue. Sur la photo, elle avait déjà les cheveux courts, une coupe à la garçonne comme je disais souvent. Mais elle, elle se plaisait à se moquer gentiment de moi, car à cette époque, je portais les miens mi-longs. Même si elle ne se trouvait malheureusement plus très féminine, je n'étais pas d'accord avec elle. Je la trouvais toujours aussi désirable et mon amour pour elle n'avait fait qu'évoluer chaque jour. J'affichais un sourire à peine visible en voyant le sien sur la photo. Oui, dessus, elle en affichait un large, alors que moi, je riais. Nous avions passé deux jours merveilleux, loin de la maladie, dans la joie et la bonne humeur. Sur cette photo, mon visage était celui d'un homme amoureux et comblé, souriant, profitant de la vie. Ce Logan était mort en même temps qu'Helia.

Alors qu'un petit silence gênant s'était installé suite à la parole de Lauren, les chatons arrivèrent et tout le monde se remit à parler.

Lauren : « Laissez-vous convaincre par l’idée que vous êtes tout de même un homme qui a un cœur et qui peut être sensible à certaines choses. Mais, je vous rassure, vous êtes toujours un grand dur. »

Je levais les yeux au plafond avec un air faussement sceptique.

Logan : « Avoir du cœur ? Ça veut dire quoi ça ? »

Demandais-je en plaisantant. Finalement, je proposais à la jeune maman quelque chose à boire, mais elle refusa, tout en me demandant un verre d'eau pour Jenny. Je lui faisais signe de ne pas rester dans l'entrée et de venir dans le salon afin de s'y installer. Quant à moi, je servais un verre d'eau pour la petite, puis me prenais une bière fraîche. Oui, on ne change pas les bonnes vieilles habitudes, n'est-ce pas ? Je la décapsulais, puis allais porter le verre à Jenny.

Logan : « Tiens ma puce. »
Jenny : « Mici ! »

Je retournais ensuite dans le salon et m'asseyais à côté de Lauren sur le canapé, la petite bouteille de bière entre mes doigts.

Logan : « Vous jouez d'un instrument ? »

Lui demandais-je alors que mes yeux s'étaient posés sur mon piano noir dont les feuilles s'entassaient. Je portais la bouteille de bière à mes lèvres et en buvait une gorgée. Finalement je tournais la tête vers Lauren avec un fin sourire.

Logan : « Je me dis... je connais pas grand chose de vous. Vous pourriez être une dangereuse psychopathe que je n'en saurais rien. »

Lui lançais-je avec un sourire volontairement charmant et adorable.

Logan : « Parlez moi un peu de vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan Mar 8 Juin 2010 - 13:33




La jeune femme aimait taquiner les hommes en fonction de la propreté. D’ailleurs, le père de Jenny avait, parfois, tendance à laisser ses affaires trainer de gauche à droite. Lauren devait à chaque fois le rappeler à l’ordre : il était un vrai gamin et pourtant elle l’avait aimé. Elle n’avait plus eu de nouvelles de lui. D’ailleurs, il ne venait plus chercher sa fille pour le week end. Elle ignorait ce qui se passait. Peut-être qu’il était trop occupé, ce dont elle comprendrait mais passer un coup de fil pour prévenir, expliquer, ce ne serait pas énorme. Elle avait été ravie que Logan ne fût pas ces hommes qui aimaient laisser tout trainer, qui adoraient la saleté. Un bon point pour lui.

Lauren avait été séduite par l’image de Logan en compagnie d’une femme. Elle avait compris qu’ils étaient un couple, un couple très mignon et cela se voyait qu’ils étaient parfaitement heureux et qu’ils se complétaient. Elle aurait bien aimé la connaître mais elle avait remarqué qu’il n’y avait pas un seul esprit féminin qui régnait au sein de cette maison. Elle avait donc compris qu’ils étaient séparés, ce qui était anormal puisqu’ils étaient si heureux mais cela n’expliquait rien… C’était pareil avec ses deux premiers amours et cela s’est mal terminé : surtout pour le premier. Elle comprenait Logan. C’est certainement dur pour les deux. Bien entendu, elle ignorait ce que cela cachait. Elle se détestait. Elle avait touché un point faible et elle aurait du se taire, observer la photo et ne poster aucun commentaire. Parfois, elle était vraiment lourde. Elle se contentait d’adresser un petit sourire d’excuse. Elle était gênée… Un silence gênant s’était installé. Lauren était soulagée que les chatons de Logan arrivèrent : ils allaient pouvoir se reparler.

« Avoir du cœur ? C’est quoi ça ? » Il se moquait d’elle. « Ca veut dire ce que ça veut dire. Je ne vais pas vous faire un dessin rempli de magnifiques couleurs vives. » Avait-elle lancé en plaisantant.
Lauren avait largement préféré qu’il offre à boire à Jenny. Suite au signe de Logan, elles allèrent en direction du salon tout en le suivant. Logan était parti servir un verre d’eau à la petite tandis que la jeune femme s’était installée sur le canapé ornant le salon. Jenny avait remercié le jeune homme pour lui avoir donné de l’eau : la maman souriait. La petite buvait quelques gorgées et proposait aux chatons et à Tiago un peu d’eau : c’était attendrissant. Elle était tellement gentille et généreuse. Lauren se revoyait en elle. Elle était tout pour elle. C’était sa petite étoile. Ses pensées s’éloignèrent. La scène de l’abandon de son premier enfant lui revint à la surface. Lorsqu’elle pensait à Jenny, cette scène lui revenait à chaque fois en tête. Lauren était occupée à retrouver sa trace. Elle voulait connaître son enfant, s’excuser, elle pourrait tout donner pour que son enfant puisse la pardonner. Elle avait eu une fille. Une magnifique petite fille. Elle devait avoir dans la vingtaine d’années… Elle eut un petit sursaut : Logan s’était installé à coté d’elle. « Vous jouez d’un instrument ? » Lauren n’eut pas compris dès le premier son. Ses pensées bien remises en place, elle comprit alors. « Hum non. A une époque, je jouais de la guitare, quelques fois de la flûte mais sinon... » Son regard fut posé sur le piano. « Par contre vous jouez du piano ou il n’est là que pour la décoration ? » Lançait-elle avec une touche d’humour.

«Je me dis... je ne connais pas grand chose de vous. Vous pourriez être une dangereuse psychopathe que je n'en saurais rien.» Lauren était amusée : elle prit l’air d’une femme fatale, se rapprochant de lui. « Qui sait ? Peut être que je le suis. Une psychopathe et un grand dur, ça fait l’affaire. » Ce n’était pas tout la personnalité de la jeune femme mais elle avait envie de le taquiner un peu. Elle souriait avec amusement. « Cessez de sourire ainsi, je cède très facilement. » Lançait-elle en lui lançant un petit clin d’œil.

Il voulait que Lauren parle un peu d’elle. Que pouvait-elle bien lui dire sans entrer dans les détails ? Il est vrai qu’ils se sont vus plusieurs fois en vraiment parler d’eux-mêmes, ce jour devait bien arriver et apparemment c’était aujourd’hui. « Mamie… Fatiguée… » Jenny s’était réveillée tôt aujourd’hui et elle n’avait pas eu de sieste, alors qu’elle en avait d’habitude. Elle était venue vers sa mère qu’elle prit dans ses bras. « Excuse moi ma chérie. Tu pourras faire un gros dodo dans mes bras. » Jenny souriait tel un ange, fermant ses petits yeux. Lauren posait son regard sur Logan. « Donc, je suis une mère à temps plein. » Disait-elle en souriant. « Que puis-je vous dire... Je suis assistante sociale. Je vis à Ocean Grove depuis plusieurs mois, dans la maison de ma tante. Je possède un labrador. » Lauren posait son regard sur sa fille, posée dans ses bras. « Je fais tout ce qui est possible pour qu’elle ne manque de rien. J’ai déjà perdu un enfant, je ne veux pas que ça recommence. » Cet abandon était comme si elle avait perdu sa première fille. Elle avait gros sur le cœur. Elle posait ensuite son regard sur le jeune homme. « Je pense que ce sera plus simple si vous me posiez des questions. » Elle y répondrait avec un grand plaisir. Elle devrait lui demander, par après, si Jenny pourrait dormir dans un lit quelconque : dormir dans les bras de sa mère, ce n’est pas très confortable.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: « walk between friends » ♣ logan

Revenir en haut Aller en bas
 

« walk between friends » ♣ logan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: CocoWalk-