AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WHY DON'T YOU LEAVE ME ALONE ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: WHY DON'T YOU LEAVE ME ALONE ? Jeu 3 Juin 2010 - 23:36



WHY DON'T YOU LEAVE ME ALONE ?
▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀


.
CLUES : MAIL; DRESS



    Ce fut avec étonnement que Jaelyn observa le facteur déposer une petite lettre immaculée au sein de sa boîte métallique. Habituellement, la jeune femme ne recevait que des vulgaires publicités ou encore des tracts annonçant les nouvelles tendances qui animaient la métropole. Déposant sa tasse de café, elle referma son peignoir satiné avant d’affronter la lueur incandescente d’une matinée déjà bien avancée. Malgré une écriture inconnue, la curiosité de la belle fut plus forte que ses doutes. La décachetant avec avidité, Jaelyn s’interrogea cependant sur l’anonymat de son auteur. De douces phrases la prièrent de se vêtir avec soin avant de rejoindre ce mystérieux inconnu dans un restaurant huppé pour un dîner, sans nul doute, romantique. Cette attention en était plus que délicate lorsque Jaelyn devina que Pride était à l’origine de tout cela. Un sourire se dessina sur ses fines lèvres et serrant le morceau de papier griffonné tout contre sa peau, elle retrouva ses appartements.

    Il fallait avouer que le jeu était à la fois subtil et très tentant. Cette charade avait su remettre un peu piquant dans sa vie surmenée par un travail harassant. Poussant les luxueuses portes de la boutique clinquante, une vendeuse, s’approcha d’elle avec timidité. « Mademoiselle Austen ? » hésita t’elle. Surprise à l’entente de son nom, Jaelyn ne su qu’acquiescer. « Votre robe se trouve à l’étage, il faudra l’essayer, quelques retouches devraient s’imposer. » Encore étonnée d’une telle mise en scène, la jeune femme ne se fit pas prier pour la suivre. La décoration de cette partie de l’échoppe était d’une élégance sans pareille, de même que la robe qu’elle lui présenta avec fierté. « Elle est vraiment sublime ! » Souriante, son interlocutrice répondit « N’est ce pas ? Je vous laisse l’essayer tranquillement. » Revêtant la pièce de soie avec douceur, elle observa son reflet dans le miroir. Raffinée, cette robe aux tontes satinées et drapées embellissait la couleur chocolat de ses boucles rebondies. Cette toison blanche était un véritable bijou, une perfection de la haute couture. « Et bien, il semblerait que monsieur ai le compas dans l’œil. Elle vous va à ravir ! » Oubliant que la vendeuse la détaillait avec intérêt, Jaelyn dissimula un sourire gêné. Consciente qu’elle avait déjà rencontré Pride, cette douloureuse question lui brûlait les lèvres. Son amant le rejoindrait-elle ce soir ? Avide de revoir son regard, la jeune femme observa cette dernière emballer l’ensemble dans une solide enveloppe de taffetas et de papier.

    Ce fut un taxi qui conduisit Jaelyn au Four Seasons Hotel Miami, les mets servis au sein de son restaurant relevaient une ingéniosité sans pareille, les arômes envoutants se mêlaient aux boissons enivrantes. Ce restaurant était un luxe pour les fins gourmets. Le commis guida la jeune femme dans le hall, un serveur vint prestement le remplacer avant de l’accompagner, sourire aux lèvres, à sa table. « Un cocktail vous y attend déjà mademoiselle » Mimant une révérence, il quitta la table avant de reprendre sa place près du comptoir. Portant la boisson colorée à ses lèvres maquillées, l’impatience de la jeune femme en devenait presque déroutante. Pride tarderait-il à la rejoindre ? Cependant son cœur tambourinait avec véhémence dans sa poitrine, après tant de problèmes, le temps, ainsi changeant soit-il, leur offrait un peu de repos. Consciente qu’ils passeraient une douce soirée, une mimique irrésistible se dessina sur son visage de grande enfant. Puis, deux mains puissantes vinrent se poser sur ses épaules dénudées, emplit d’un désir ardent, Jaelyn ne prêtant aucun regard au jeune homme, préférant fixer son verre avec attention. Après tout, elle avait accepté les conditions de ce jeu si farouche. Puis d’un air faussement détaché, elle ajouta avec ferveur « Et bien, tes surprises sont irrésistibles, j’ignorais que tu me connaissais si bien … »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHY DON'T YOU LEAVE ME ALONE ? Mar 8 Juin 2010 - 14:47

Le jour J était enfin arrivé. Le moment fatidique approchait à grands pas. Tandis que Preston sortait de sa douche, enfilait un pantalon de smoking, et une chemise blanche, il repensait à ce qu’il avait fait quelques jours plus tôt. Il ne pouvait s’empêcher de se questionner pour savoir s’il avait ou non fait le bon choix. Revoir Jaelyn n’était sans doute pas une bonne idée. Mais il avait besoin de mettre les points sur les i. Il voulait s’assurer qu’ils étaient sur la même longueur d’onde : A savoir, faire comme s’ils ne se connaissaient pas. Oui mais voilà, il aurait très bien pu lui téléphoner, ou alors se rendre chez elle. Pourquoi l’invitation au restaurant ? Pourquoi tout ce manège ? Ce jeu ? A quoi tout cela rimait-il ? Preston lui-même l’ignorait. Au fond de lui pourtant, il connaissait la réponse. Elle était sa cousine, celle avec qui il avait passé la plupart de ses étés, celle avec qui il avait vécu grand nombre d’expériences. Celle pour qui il éprouvait un désir interdit. Jouer avait toujours fait parti de leur vie, pourquoi cela devrait-il en être autrement aujourd’hui ? Sans doute parce qu’il voulait qu’elle sorte définitivement de sa vie. En avait-il réellement envie ? A l’instant présent, au moment où il passait une main sans ses cheveux coiffés négligemment la réponse était définitivement oui. Preston mit une goute de parfum, jeta un coup d’œil à sa montre et décida qu’il était temps d’y aller. Il monta dans sa Porsche et roula en direction du restaurant où il avait donné rendez-vous à sa cousine. Enfin, il espérait qu’elle n’avait pas changé, il espérait la connaitre assez bien pour être sûr qu’elle allait choisir ce restaurant. Une fois garé sur le parking, il attendit quelques minutes, cherchant à avoir l’esprit clair, à ne pas perdre l’objectif de vue. Il se demandait qui elle pensait voir arriver. Car évidemment, elle ne pouvait se douter qu’il s’agissait de lui. Ils ne s’étaient pas vus depuis… Depuis l’incident, le second incident pour dire vrai. Preston descendit enfin de son véhicule et se dirigea d’un pas assuré vers les portes du restaurant, une fois entré, un serveur lui indiqua que son invitée était déjà là. Un sourire satisfait s’afficha sur le visage du jeune Spines. Il se dirigea alors lentement vers la table où se trouvait la demoiselle. Elle ne le voyait pas, la surprise n’en serait donc que plus grande. A présent juste derrière elle, il pouvait sentir son doux parfum, son cœur s’emballa l’espace de quelques secondes, puis il finit par poser ses mains chaudes sur ses épaules dénudées. A ce contact elle ne se retourna pas, ce qui arracha un large sourire au jeune homme. « Et bien, tes surprises sont irrésistibles, j’ignorais que tu me connaissais si bien … » Le garçon devait se retenir de ne pas exploser de rire, il avait tellement envie de se moquer d’elle à cet instant précis. Néanmoins il n’en fit rien, il se pencha doucement, déposa un baiser au creux de son cou, et remonta doucement son visage jusqu’à son oreille gauche en frôlant sa joue avec son nez. Il murmura ensuite : « Mais enfin Jaelyn, heureusement que je te connais depuis le temps que tu es ma cousine. » Il sentit les muscles des épaules de la demoiselle se raidirent, il la lâcha enfin et fit le tour de la table. Un sourire mesquin et moquer accroché à son visage. Il s’installa en face d’elle satisfait de l’effet de surprise qu’il avait délibérément provoqué. Il fixa la demoiselle dans les yeux, cherchant à lire en elle, comme il l’avait si souvent fait dans le passé. Puis il jeta un coup d’œil à son verre, d’une voix détachée il lui demanda : « Comment est le cocktail ? Pas trop amer ? » Sa question n’avait rien à voir avec la boisson, plutôt avec la surprise qu’il lui avait faite. Il supposait qu’elle le détestait de s’être jouer d’elle de la sorte, il supposait qu’elle était extrêmement déçue de voir qui lui faisait face, qu’elle se sentait piégée. Son regard ne la quittait pas, et dans les prunelles du jeune homme, on pouvait lire divers sentiments, la rage, l’envie, la détermination, et le jeu. Il appela le serveur, et commanda deux whisky purs. Il ajouta à l’intention de Jaelyn : « Je pense que nous en aurons besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHY DON'T YOU LEAVE ME ALONE ? Ven 16 Juil 2010 - 15:10


    Pride Berrington avait toujours su l’étonner par n’importe quel moyen possible, ses frasques romantiques déclenchaient en elle un désir incommensurable mêlé à une reconnaissance sans pareille. Ce soir, Jaelyn se devait d’avouer qu’il avait encore joué avec ses envies, tout ce parcours enfantin et mystérieux l’avait définitivement séduite. Posant ses mains fines sur le satin raffiné de sa robe, la jeune femme porta le verre à ses lèvres. Pride arriverait d’une minute à l’autre, se montrer impatiente demeurait totalement inutile. Alors que son regard aux teintes océanes détaillait avec intérêt la clientèle huppée du restaurant, Jaelyn sursauta lorsque deux mains puissantes mais à la fois délicates se posèrent sur ses épaules dénudées. Un sourire conquis vint se dessiner sur ses lèvres brillantes et l’architecte ferma les yeux lorsque son compagnon déposa un fragile baiser dans l’échancrure de son cou avant de glisser tendrement vers son oreille. Ses doigts fins se crispèrent sur le tissu satiné alors qu’elle dissimulait un soupir suave. « Mais enfin Jaelyn, heureusement que je te connais depuis le temps que tu es ma cousine. »

    A ces mots, le corps frêle de la belle se raidit et une douleur lancinante noua son estomac ravagé par l’alcool pur. L’envie d’ivresse disparu avant de laisser place à la surprise, le remord et la colère. Preston l’avait eu en beauté et malheureusement, ce jeu stupide et dévastateur ne venait que de commencer. En ces lieux, personne ne pourrait lui venir en aide, quitter la table était un geste puéril, et maintenant qu’il connaissait son adresse, il se révélait également vain. Le visage doux de Jaelyn se ferma et son regard semblait vouloir détrôner la suffisance de Preston. Avec assurance, celui-ci vint prendre place, avant d’ajouter narquoisement « Comment est le cocktail ? Pas trop amer ? » A ces mots, son cœur se serra à nouveau. Claquant le verre sèchement sur la table, la belle architecte répliqua avec violence « A l’image de mes sentiments à ton égard. J’avais oublié à quel point tu étais bon acteur Spines, toutes tes manipulations me donne envie de vomir … » Alors qu’elle le détaillait avec mépris, Preston semblait jouir de cette situation. Évidemment, ses efforts avaient été récompensés et il observait avec arrogance, le piège se refermer sur sa cousine.

    Évitant son regard mordoré à tout prix, la jeune femme baissa les yeux lorsqu’il commanda deux verres de whisky auprès d’un serveur maladroit « Je pense que nous en aurons besoin. » ajouta t’il avec une aisance terriblement déroutante. Décidée à quitter cette table, Jaelyn aboya « Parce que tu crois que je vais rester ici ? Ta victoire n’est-elle pas suffisante ? » Embrassant le verre de ses doigts masculins, le jeune acteur observa le liquide ambré avant de répondre par la négative, d’un bref signe de tête. « Je reconnais avoir fais de nombreuses erreurs, mais ton attitude est puérile ! Qu’attends-tu réellement de moi ? » Consciente qu’avec de tels propos, elle venait de se jeter dans la gueule du loup, la jeune femme demeura interdite, silencieuse …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHY DON'T YOU LEAVE ME ALONE ? Lun 2 Aoû 2010 - 14:05




Jaelyn n’avait finalement pas changé. Toujours aussi belle, toujours aussi désirable, mais surtout, elle était toujours aussi impulsive. Preston était ravi de la voir s’énerver aussi rapidement. Elle n’essayait même pas de prendre de la distance avec tout ça, de se montrer intouchable, non au contraire, elle dévoilait aisément le fait que le choc était trop brutal pour elle. Qu’elle était énervée, dégoutée. Et Preston aimait ça. Parce qu’elle le méritait, parce qu’il l’avait cherché, il n’aurait pas pensé atteindre son but aussi rapidement et facilement, mais apparemment il connaissait toujours aussi bien sa cousine. Alors qu’elle claquait violemment son verre sur la table, un rictus apparut sur le visage de Preston qui ne s’en cacha pas. Il était amusé par tout ça. L’erreur pour lui, serait de s’enfermer dans ce jeu, en oubliant le but premier de cette rencontre. Car évidemment, il n’était pas venu ici, n’avait pas préparé ce plan machiavélique juste pour avoir le plaisir de voir s’effondrer la jeune Austen. Alors qu’il tournait son verre de manière dégagée, nonchalante, elle prit enfin la parole : « A l’image de mes sentiments à ton égard. J’avais oublié à quel point tu étais bon acteur Spines, toutes tes manipulations me donne envie de vomir … » Preston eut un petit rire moqueur, bien sûr qu’il lui donnait envie de vomir, tout comme elle lui donnait envie de faire la même chose. La rancœur qu’il éprouvait pour elle, était si forte qu’il ne parvenait pas à faire table rase du passé pour retrouver l’entente si parfaite qu’il avait eu précédemment avec elle. De toute façon, c’était impossible. On ne pouvait pas oublier de telles choses, on ne pouvait pas passez au dessus de tout ça, faire comme si cela n’avait jamais existé, Preston le savait, et puis, il n’avait même pas envie de le faire. C’était trop dur. Oui beaucoup trop dur pour lui. Alors qu’il venait de commander à boire, Jaelyn cracha d’une voix mauvaise : « Parce que tu crois que je vais rester ici ? Ta victoire n’est-elle pas suffisante ? » Preston attrapa le bras de Jaelyn, son regard avait changé du tout au tout. Il n’y avait plus cette lueur de jeu et de désir, non, à l’inverse on y retrouvait la colère, la rage même. Et d’une voix menaçante, mais assez basse pour que seulement sa cousine puisse l’entendre, il lui dit : « Je te déconseille de partir Ja’. » Il aurait très bien pu lui dire que ‘non, la victoire n’était pas suffisante’. Elle savait des choses trop importantes, qui pourraient briser sa carrière d’acteur, et il était évident que Preston devait s’assurer de son silence. Si elle parlait, elle les plongeait tous les deux dans les enfers. C’était une chose que Preston ne pouvait risquer. « Je reconnais avoir fais de nombreuses erreurs, mais ton attitude est puérile ! Qu’attends-tu réellement de moi ? » Preston considérant que cette phrase était signe qu’elle restait à table relâcha son étreinte sur son bras. Il but une longue gorgée de whisky, le liquide lui brula délicieusement la gorge, et alors qu’il semblait avoir retrouvé son calme, et son regard pétillant, sa voix se fit une nouvelle fois autoritaire : « De nombreuses erreurs ? Ta vie n’est faite que d’erreurs Jaelyn, ta naissance en est déjà une. » Violent, méchant, gratuit. Gratuit ? Non aux yeux de Preston elle le méritait vraiment. Le pensait-il ? A moitié. Après tout, il avait vécu des années de folies à ses côtés, jusqu’à ce que la folie elle-même vienne bousiller leur histoire. Il croisa les mains et plantant son regard dans le sien il lui dit : « Je viens t’annoncer que j’ai emménagé à Ocean Grove. » Nouvelle bombe. Il n’était pas de passage, et il venait lui annoncer face à face. « Et tu sais quoi Jaelyn ? On va faire comme si on ne se connaissait pas. Comme si on n’était pas de la même famille. D’ailleurs, à mes yeux, tu n’es plus rien pour moi. » Mensonge, joli mensonge. Si elle n’était réellement plus rien à ses yeux, tout serait plus simple. La vie serait plus simple. Plus banale, plus ennuyeuse sans doute, mais plus simple.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: WHY DON'T YOU LEAVE ME ALONE ?

Revenir en haut Aller en bas
 

WHY DON'T YOU LEAVE ME ALONE ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Four Seasons Hotel Miami-