AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS Ven 11 Juin 2010 - 22:17





WHAT'S GOING ON, MAN?
Liam K. Stanfield & Chris Griffith-Matthews

Il y avait maintenant presque deux semaines que Liam travaillait sans arrêt. Il carburait au café et à la vodka le matin lorsque la petite était en train de se préparer pour l'école. La paperasse sur son bureau s'accumulait vu les nombreux cas qu'il avait dû traiter cette semaine et il ne cessait de remplacer les médecins aux urgences à cause des vacances prises par certains d'entre eux. Il ne pouvait pas s'empêcher d'y aller même en sachant que le boulot devait être fait. Une fois, il avait même emmené Leah à l'hôpital après ses cours pour qu'elle s'installe calmement à un coin de son bureau de travail pour faire ses devoirs. Il ne l'avait presque pas vue ces temps-ci et elle lui manquait atrocement. D'ailleurs, il ne cessait de se demander quel horrible père il était pour préférer le boulot à sa fille. La réponse était qu'il n'avait pas le choix. Ça venait avec le travail de médecin et il ne pouvait rien faire d'autre. De toute façon, il savait que sa fille adorait venir ici et que les infirmières l'adoraient toutes. Autant lui faire plaisir en gardant un oeil sur elle du même coup!

Pourtant, aujourd'hui, il avait pris congé. Sa fille était à l'école et ça lui faisait un bien fou d'être tout seul pendant un petit moment afin de se reposer. D'ailleurs, il s'était recouché lorsqu'il était revenu chez lui après avoir été la reconduire afin de profiter encore un peu de son sommeil si bien mérité et surtout, tant attendu. D'ailleurs, il retourna même dormir après avoir mangé un petit quelque chose. Il avait fermé son téléphone portable afin de s'assurer qu'on ne le dérangerait pas. L'hôpital pouvait bien l'appeler cent cinquante fois pour lui dire de venir en toute urgence, quand bien même il n'était pas de garde et se connaissant, il aurait sûrement ramené ses fesses là-bas, ce qui lui aurait fait perdre un bon trois heures de son temps.

Réveillé, mais encore étendu dans son lit à faire la grasse matinée, ce fut la sonnette de la porte d'entrée qui le força à se lever. Il aurait pu faire semblant de ne pas être là, ou bien de ne pas avoir entendu, mais il préféra tout de même aller voir ce qui se passait. Les cheveux légèrement en bataille, il tenta désespérément de les remettre en place au cas où c'était une voisine particulièrement jolie qui avait besoin d'un coup de main, mais il fut stupéfait de trouver la voiture de Chris devant la maison. Il n'en fut pas moins heureux et ouvrit la porte avec un grand sourire, invitant d'un geste de la main son ami à entrer.
« Hey, Chris! Qu'est-ce qui t'amène? Je t'avertis, hein! Je suis pas en état de faire la cuisine et j'ai rien préparé!»
Il eut un léger rire amusé en refermant la porte derrière le jeune Matthews et passa une main sur son visage pour tenter d'en chasser son sommeil passé.
« T'as de la chance, je travaillais pas aujourd'hui! Je viens juste de me lever, d'ailleurs, alors t'excuseras ma léthargie!»
Liam se dirigea vers le salon en invitant son ami à faire de même. Ce n'était pas la première fois que Chris se pointait chez lui à l'aveuglette et Liam ne le lui reprocherait jamais. Au contraire, il aimait bien les visites impromptues des Matthews et de n'importe qui en général. Il avait d'ailleurs deux heures et demie devant lui avant d'aller chercher Leah à l'école, il n'était pas pressé!


Dernière édition par Liam K. Stanfield le Dim 13 Juin 2010 - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS Dim 13 Juin 2010 - 15:48


Chris n'était pas dans son assiette depuis quelques temps. D'abord, il avait su très bien le cacher à ses proches, faisant comme si de rien n'était. Il était très important, pour que ses plans fonctionnent, que personne ne se doute de quoi que ce soit. Les conséquences pourraient être désastreuses, et le jeune homme ferait son possible pour ne pas être confronté à cela. Seulement, la situation se dégradait de plus en plus, et l'étudiant se demandait même s'il allait pouvoir y faire face. La tourmente. Voilà ce qui occupait la vie de Chris en ce moment. C'était sans doute de la faute de karma. En effet, surtout aux turbulences dues à ses mauvais agissements, Chris se trouvait maintenant face à des conséquences qu'il n'avait pas prévu. Jeremiah était parti, sans laisser de traces. Seulement un mot, sur lequel il lui disait qu'il allait bien, de ne pas s'inquiéter. Plus facile à dire qu'à faire. Avec Prunelle sur les bras, cette absence se faisait de plus en plus sentir, et la pression était difficile à supporter.

Ce matin là fut encore pire que les autres. La soirée ne s'était pas vraiment déroulée comme prévu, Chris avait sans doute un peu trop bu, si bien que ce fut accompagné de son fidèle mal de tête carabiné qu'il prépara son fardeau aux cheveux blonds. A ce sujet, l'étudiant s'était pas mal rapproché de sa belle fille, dans la douleur, ils devaient vraiment se soutenir mutuellement. Avec un maximum de douceur, Chris avait donc tenté d'emmener Prunelle jusqu'à son école avant de revenir bien sagement chez lui. En effet, même lorsque des ennuis nous pendent au nez, même lorsque notre mari s'en va sans prévenir, les professeurs n'attendent pas, et les devoirs à rendre s'accumulent. Après avoir pris un bon gros remède de grand mère, Chris parvint enfin à se concentrer, pour quelques temps. A ce niveau, même les professeurs commençaient à s'impatienter, et l'étudiant savait bien que cette période contenait de gros enjeux pour la poursuite de son cursus. Seulement, la paix ne dura pas bien longtemps. Les soucis lui revenaient en mémoire sans arrêt, l'empêchant ainsi de véritablement se concentrer.

Cette situation n'était plus supportable. L'isolement dans lequel Chris s'était plongé, pour se protéger le faisait maintenant plus souffrir qu'autre chose. Le jeune homme avait besoin de parler, de se confier. Il passa en revue l'ensemble les personnes avec qui il pourrait parler. Très vite, il repéra quelqu'un qui ne le jugerait pas, quelqu'un a qui il s'était déjà confié, avec succès : Liam. A vrai dire, Chris ne se voyait pas dire ce genre de chose à ses frères, qui semblaient, à ses yeux, avoir une vie si parfaite. Au moins, Liam ne pouvait pas le prendre de haut, vu tous les ennuis qu'il avait eu à ce niveau, n'est ce pas ? C'est ainsi que, plein d'espoirs, l'étudiant se dirigea vers la maison de Stanfield, non loin de la sienne. Peut être n'était il pas là ? Très franchement, Chris espérait vraiment que son ami se trouvait chez lui, depuis qu'il avait eu cette idée, il ressentait un besoin de le voir, de lui parler à tout prix. Heureusement, Liam vint lui ouvrir la porte.

« Hey, Chris! Qu'est-ce qui t'amène? Je t'avertis, hein! Je suis pas en état de faire la cuisine et j'ai rien préparé! » Chris émit un petit rire. Depuis un moment, il essayait de faire des efforts pour manger plus équilibré. Le train de vie d'un étudiant moyen ne pouvait convenir à une fillette, il fallait donc s'en accommoder et faire des efforts pour que la situation fonctionne. Jusqu'ici, tous les deux s'en sortaient plutôt bien. Et puis, si Liam pouvait s'occuper d'une petite fille, pourquoi pas lui, qui travaillait beaucoup moins que son ami ? En entrant, Chris affichait un large sourire, qui tentait de couvrir la fatigue et les soucis qui marquaient déjà son jeune visage. « Ah bon ? Moi je pensais venir au restaurant, j'suis trop déçu, franchement, tu gères pas ! » Chris émit un petit rire pour montrer qu'il plaisantait. « T'as de la chance, je travaillais pas aujourd'hui! Je viens juste de me lever, d'ailleurs, alors t'excusera ma léthargie! » Haussant les épaules, vu comment s'était déroulée sa journée, l'étudiant ne pouvait pas blâmer son ami de chercher un peu de repos en ce moment, bien au contraire. Un mince sourire aux lèvres, Chris tapa doucement sur l'épaule de son ami, pour le soutenir et le réveiller un peu. Allez, on se bouge, le merveilleux Chris a besoin de toi ! « J'espère quand même que tu ne vas pas t'endormir sur place, pendant que je te parle ! J'te jure, je serai trop vexé ! » Un grand sourire ornait le visage du jeune homme, qui était étonnamment d'humeur un brin blagueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS Dim 13 Juin 2010 - 17:55

« T'avais qu'à aller au resto de ton frère! Ça a l'air vraiment bien comme endroit! T'aurais mangé comme un roi! »
Liam eut un sourire amusé à l'égard de Chris et guetta la réaction de son ami en le toisant du regard. Liam ne voyait pas Chris tous les jours, mais il n'avait pas besoin d'un dessin pour savoir que s'il se présentait à cette heure-là chez lui en ne sachant même pas si le médecin travaillait, sans téléphoner ni rien, c'était parce qu'il n'allait pas vraiment bien. Après tout, ils n'étaient pas inséparables au point de se pointer chez l'un et l'autre à l'aveuglette en plein après-midi et Liam en conclut que son ami n'était pas dans son état normal malgré l'impression de gaieté qu'il renvoyait. D'ailleurs, les cernes sous ses yeux appuyaient sa théorie. Le médecin pouffa de rire en balayant la crainte de Chris du revers de la main. Liam n'était pas épuisé au point de tomber endormi en pleine conversation, il savait faire avec la fatigue! Il venait de se reposer un long moment et il serait sans doute apte à faire la journée entière par la suite.

Liam invita son ami à s'asseoir dans l'un des canapés du salon alors que lui-même se dirigeait vers la cuisine pour en sortir deux bières. Peu lui importait l'heure et de toute façon, Liam savait que cette consommation serait sans doute la bienvenue d'un côté comme de l'autre. Il revint avec des sous verres et donna la bière qui lui revenait à Chris, le médecin prenant place à ses côtés en débouchant la sienne. Il en prit une longue gorgée avant de laisser son regard dériver sur l'étudiant face à lui.
« Une petite sieste t'aurait pas fait de mal non plus, apparemment! T'as l'air d'un zombie! »
Une once de compassion pointait tout de même le bout de son nez sur le visage de Liam puisqu'il savait bien ce qu'impliquait de travailler et d'étudier en même temps que de devoir s'occuper d'un enfant. Contrairement à lui, Chris n'était pas seul et ce n'était pas sa fille, mais quand même. Quand on était marié ou même en couple, on devait faire des compromis pour que cela fonctionne et Liam se demanda soudainement s'il en avait fait suffisamment pour espérer que ses relations amoureuses soient couronnées de succès. Apparemment non puisqu'il se retrouvait de nouveau seul, à trente et un an. Les conseils étaient toujours bons quand on les octroyait aux autres, mais dès qu'il était question de nos propres relation et de notre vie, c'était bien différent. Le neurologue n'était pas doué pour s'attacher aux gens, encore moins pour leur montrer qu'il tenait à eux. La fatigue de Chris semblait être légitime et Liam se doutait bien que certains problèmes pouvaient le pousser à désespérer. Les ennuis d'un couple se reflétaient sur toute la famille et Liam avait déjà eu l'honneur de connaître les crises que la fille de Jeremiah pouvait faire. Cette enfant ressemblait un peu à Leah au même âge; pourrie gâtée qui faisait une crise dès qu'elle n'avait pas ce qu'elle voulait quand elle le demandait. Ce n'était pas toujours facile de vivre avec, mais Liam se savait seul responsable pour le caractère difficile de sa fille. Toutefois, ce n'avait jamais été simple d'élever un enfant seul et il espérait sincèrement qu'il avait réussi à lui inculquer les valeurs qu'il prônait. Elle n'était qu'une enfant, sans doute comprendrait-elle plus tard.

Il but une nouvelle gorgée de bière avant de poser la question qui lui tenaillait l'esprit depuis l'entrée de Chris dans la maison.
« Comment tu vas, toi? Tu sais, si t'as besoin de quelque chose, tu peux me le demander, hein! Ça me fera plaisir de t'aider. »
Il eut un sourire avant de se caler confortablement dans le canapé, se redressant légèrement afin d'être face à Chris. Il n'avait bien sûr pas l'intention de lui demander de lui raconter sa vie en entier pour que Liam puisse s'en faire une idée, mais il voulait au moins que l'étudiant sache qu'il pouvait compter sur lui peu importe les circonstances. Liam connaissait les Matthews depuis longtemps, carrément depuis l'enfance en ce qui avait trait à Conner, Scott et Cameron et il n'avait pas l'intention de laisser Chris de côté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS Mar 22 Juin 2010 - 13:01


« T'avais qu'à aller au resto de ton frère! Ça a l'air vraiment bien comme endroit! T'aurais mangé comme un roi! » A la remarque de son ami, Chris afficha un fin sourire, un brin timide. Effectivement, et ce n'était pas un hasard, depuis l'ouverture du fameux restaurant, l'étudiant mangeait de plus en plus à l'extérieur. Scott semblait avoir très bien réussi, jusqu'ici, dans son initiative. En plus, il était dans un couple stable avec Blythe, un enfant en route, bref, tout semblait lui sourire. A vrai dire, cela faisait que Chris se sentait encore plus misérable. C'était triste à dire, mais le bonheur de son frère faisait surtout ressortir ses propres déboires. Lui qui pensait avoir un mariage acquis, une vie de famille, finalement, tout ce qu'il avait bâti était parti en fumée, et très franchement, il avait du mal à se relever de tous ces évènements. Il savait qu'il pouvait compter sur Liam en cas de coup dur. Lui même n'était pas certain d'être un très bon ami, toujours là pour les autres. Quoi qu'il en soit, le fait que son hôte avait pris le temps de le recevoir le réconforta, il saurait lui renvoyer l'ascenseur lorsqu'il en aurait besoin, à coup sur.

« Une petite sieste t'aurait pas fait de mal non plus, apparemment! T'as l'air d'un zombie! » Chris émit un petit rire, se passant la main sur le visage. Effectivement, sa vie s'était emballée, dernièrement. L'étudiant se demandait comment Jeremiah avait fait pour tenir aussi longtemps, d'autant que lui même lui en avait demandé beaucoup ces derniers temps. Cette expérience allait peut être lui donner une once de sens des responsabilités, seulement, pour le moment, il ne voyait absolument pas les points positifs, mais seulement la grosse galère dans laquelle il s'était embarqué. C'était peut être le karma, le destin voulait le punir pour tout ce qu'il avait fait, et, au fond de lui, Chris espérait sans doute trouver une forme de repentance en faisant des efforts maintenant Prunelle devait être éduquée. S'il la considérait déjà comme difficile à supporter, aujourd'hui, maintenant que les évènements tournaient au drame, elle n'en faisait vraiment qu'à sa tête. En fait, en ce moment, en plus de la fatigue et du stress, Chris avait peur. Il sentait que l'on comptait sur lui mais aussi qu'il ne pouvait pas répondre à leurs attentes, et qu'un jour ou l'autre, il devrait rendre des comptes. Ce moment, il l'attendait avec appréhension. En attendant, le jeune homme faisait de son mieux, mais surtout, il avait besoin de soutien. « Ouais, va dire ça à mes profs ou à Prunelle ! Sérieux, je ne sais pas comment tu fais, cette gamine est incontrôlable, donne moi ton secret ! » L'étudiant tenta d'afficher un sourire, qui ne pouvait cependant pas être vraiment sincère, tant il se sentait mal en point.

« Comment tu vas, toi? Tu sais, si t'as besoin de quelque chose, tu peux me le demander, hein! Ça me fera plaisir de t'aider. » Chris était rassuré. A vrai dire, ces derniers temps, l'étudiant s'était rendu compte que, lorsqu'on est dans une situation difficile, vos amis vous semblent d'un coup bien plus occupés. Son arrivée au sein de la famille Matthews avait été assez tumultueuse, mais s'il y avait bien une chose qu'il n'avait pas regretté, c'était l'a priori positif que Stanfield lui avait porté dès le début. Maintenant, ils avaient développé leur propre relation, et Chris pouvait se targuer d'avoir trouvé en lui un véritable ami. Alors qu'ils s'installaient ensemble dans le canapé, l'étudiant sentit ce poids sur ses épaules. Celui qu'il retenait depuis maintenant plusieurs jours, tant bien que mal. Il fallait sauver les apparences, mais pour cela, Chris s'apprêtait à mettre quelqu'un dans la confidence. Poussant un profond soupir, l'étudiant décida de se jeter à l'eau, une bonne fois pour toute. D'une voix faible, il expliqua, visiblement diminué. « C'est Jeremiah... il est parti... » Entendre cela à voix haute l'avait totalement tétanisé. Tant que cela restait secret, dans sa tête, cette absence restait irréelle, comme dans un affreux cauchemar. Le visage de Chris s'était véritablement crispé, il était en peine. Pourtant, il ne voulait pas flanché, il ne pouvait pas. Malgré ce départ précipité, Chris se devait de faire bonne figure, ne serai-ce que pour sauver ce qu'il avait, du moins, ce qui pouvait encore l'être. L'étudiant posa son regard sur son ami, attendant une réaction. Contrairement à beaucoup de ses amis, Liam connaissait plutôt bien Prunelle, et par la même occasion, Jeremiah. Pourtant, depuis le début, les deux partenaires détenaient un lourd secret. Maintenant qu'il était seul, il ne pouvait plus se taire, c'était trop difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS Mer 23 Juin 2010 - 3:41

« Ouais, va dire ça à mes profs ou à Prunelle ! Sérieux, je ne sais pas comment tu fais, cette gamine est incontrôlable, donne moi ton secret ! » Liam eut un sourire amusé en grimaçant légèrement. Prunelle ressemblait vraiment à Leah au même âge et Liam devait avouer que Chris était désormais sur une pente plutôt glissante. Les enfants avaient tous leurs mauvaises périodes et Liam ne pouvait pas dire que Leah était tous les jours un ange car ce serait mentir. Toutefois, elle avait grandit et avait compris certaines choses qu'elle n'était pas en mesure de comprendre lorsqu'elle avait cinq ans. Bien sûr, il y avait les autorisations de sortie, les demandes afin de dormir chez une amie ou d'aller à des fêtes, les petits garçons qui devenaient tout d'un coup de futurs violeurs, mais Liam avait appris à lui faire confiance et à la surveiller de près. Chris ne pouvait pas faire de même avec Prunelle et le fait qu'elle soit la fille de Jeremiah était dérangeant en soi puisque la fillette avait toujours l'occasion de le lui remettre sur le nez.
« Tu sais bien que j'ai pas de conseils à te donner! Laisse-lui le temps de grandir, à la petite! Tu vas voir, ça va s'arranger tout seul. »
Il ne pouvait rien lui dire d'autre qui pourrait essayer de le convaincre que tout finirait par rentrer dans l'ordre. Toutes les fillettes de ce monde étaient différentes et Liam ne pouvait pas dire grand chose puisque lui-même avait eu beaucoup de mal avec sa propre fille. Il n'imaginait même pas avec celles des autres! Liam savait pertinemment que ce n'était pas gagné d'avance, mais que l'étudiant réussirait à passer par-dessus tout comme lui-même avait réussi à le faire. L'instinct, sûrement!

Pourtant, l'instinct le poussa à froncer les sourcils en voyant l'air qu'arborait Chris. Liam avait déjà vu son ami angoissé, mais il s'inquiétait sincèrement pour son cas aujourd'hui. Chris ne semblait vraiment pas dans son assiette et Liam préféra ne rien dire, se demandant si le jeune homme finirait par lui dire ce qui le tracassait. Il était conscient que ça ne servait à rien de brusquer les gens. Ça les bloquait plus qu'autre chose et il fallait attendre qu'ils soient prêts. Pourtant, les mots prononcés par Chris firent leur effet assez rapidement dans son esprit. Jeremiah était partit. Liam ferma les yeux, mal à l'aise, alors qu'il se sentait revivre ce qu'il avait vécu il y a des années de cela. Le médecin avait toujours vu le couple de Chris comme un couple solide et fort et il se rendait compte que tout ça n'avait été qu'illusion. Tout comme son propre couple était partit en fumée alors qu'il n'aurait jamais pu s'en douter. Liam comprenait exactement ce que vivait Chris en ce moment et ce qu'il ressentait et il était loin de se douter de ce qui l'attendait.

Il posa une main compatissante sur l'épaule de l'étudiant en plantant son regard sombre dans le sien.
« Je sais pas quoi dire. Je suis vraiment désolé... Et je sais que ça sert à rien. Il... Il est partit sans Prunelle? »
L'étudiant avait parlé de Prunelle à l'instant et même si Liam n'arrivait pas à le croire, il sentait que l'histoire était sur le point de se répéter. Hébété, il fixait l'étudiant en tentant de comprendre rien qu'à son regard ce qui avait bien pu se passer. Or, il ne comprenait rien du tout. Jeremiah semblait être un bon père, qui aimait sa fille et qui aimait également son mari. Le médecin ne comprenait donc pas ce qui avait pu se passer pour que tout ça s'effrite en morceaux. En fait, il se rendait compte qu'il ne connaissait presque rien de la vie de Chris. Il avait cru que... Il pensait que... Il lui semblait que... Mais il ne pouvait en rien affirmer tout ce qu'il supposait. Là était le hic. C'était facile d'imaginer que tout était parfait, tout beau et tout rose quand on le voyait de l'extérieur, mais dès qu'on s'approchait et qu'on discernait les détails, ça se gâchait, souvent.

Le médecin poussa un léger soupir avant de prendre une gorgée de sa bière.
« Il est partit, partit? Ou partit... partit? »
Il ne s'était même pas rendu compte que sa phrase n'avait aucun sens et que Chris n'y comprendrait rien. Ça n'avait aucune importance. Jeremiah était partit et Chris avait besoin de soutien. Liam savait combien c'était difficile et lui-même avait eu besoin de beaucoup d'aide pour surmonter le départ d'Alannah. Micky, Conner, ses parents... Tous avaient été là pour le supporter et malgré tout, il ne pouvait pas dire que ça avait été simple. Au contraire, il en avait versé des larmes et il avait oublié le principe selon lequel les hommes ne pleurent jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS Jeu 24 Juin 2010 - 12:14


« Tu sais bien que j'ai pas de conseils à te donner! Laisse-lui le temps de grandir, à la petite ! Tu vas voir, ça va s'arranger tout seul. » A vrai dire, s'il avait eu le temps de voir les choses venir, le coté studieux de Chris l'aurait sans doute poussé à lire une grande quantité de livres de psychologies, parfois complètement bidon. Contrairement à ce que l'on pouvait imaginer, en voyant le jeune homme pour la première fois, il cherchait à être responsable et prenait l'éducation de Prunelle très au sérieux. Il savait qu'il n'avait pour l'instant pas les capacités de lui offrir ce dont elle avait besoin, et plus le temps passait, plus les problèmes auxquels il était confronté l'angoissait. Ainsi, alors qu'il était souvent plutôt discret sur ses ennuis, Chris avait décidé d'en parler à Liam dont la situation lui semblait être la plus proche de la sienne. Haussant les épaules, Chris répondit à son ami. « Ouais, bah qu'elle grandisse vite, parce que là, je désespère. J'ai l'impression qu'elle me provoque sans arrêt. C'est dingue, j'ai l'impression qu'à coté d'elle, tous les gamins sont des anges... » En effet, le jeune homme semblait un brin dépassé. En fait, il avait toujours connu son ami calme et équilibré, toute la peine qu'il avait vécu au départ de sa blonde, le jeune homme ne l'avait pas vu. En comparaison, Chris se sentait minable. Il avait l'impression, sans doute fausse, que tout le monde réussissait mieux que lui, qu'il tombait plus bas que tout. Liam, lui, avait un véritable métier – et quel métier ! sa fille était bien plus sage que Prunelle et semblait bien plus prêt à vivre une vie stable que Chris ne l'était.

Le visage de Chris s'assombrit alors qu'il lui fit cette révélation. Le jeune homme se sentait seul, isolé au sein de la tempête qui s'abattait sur lui. Il n'en avait pas encore parlé, mais surtout, l'étudiant n'avait trouvé aucune solution. Il se sentait impuissant, piégé, et cela le mettait en rage. Prêt à baisser les bras, il savait néanmoins qu'il devait tenir parce qu'on comptait sur lui. « Je sais pas quoi dire. Je suis vraiment désolé... Et je sais que ça sert à rien. Il... Il est partit sans Prunelle? » Liam avait l'air également assez désemparé. Chris n'avait trouvé qu'une lettre brève, sans vraiment d'indications, mais surtout, seule preuve que Jeremiah allait bien, qu'il n'avait pas d'ennuis. En effet, ce manque d'explications rendait la situation encore plus difficile à digérer pour Chris, lui restait perplexe, et n'arrivait pas à s'en remettre. Le fait de devoir s'occuper de Prunelle n'arrangeait rien, à chaque fois qu'elle posait ses grands yeux tristes sur lui, Chris avait l'impression de revoir son compagnon, il ne pouvait pas tourner la page. Alors que Liam semblait abasourdit par cette nouvelle, le jeune homme baissa la tête, comme pour contenir ses sentiments et ne pas totalement s'effondrer. « Oui, Prunelle est toujours là. Il n'a laissé qu'une petite lettre, aucune explication, rien. » Chris se passa la main sur le visage, comme pour reprendre ses esprits. Oui, cette révélation avait sérieusement ébranlé le jeune homme, et pour continuer à parler, à avoir l'esprit clair, il devait prendre quelques secondes pour se recentrer. Maintenant, ses malheurs étaient du domaines du public. Pour la première fois, il craquait un peu devant quelqu'un, il ne cherchait plus à sauver les apparences. Plus tard, il serait sans doute heureux de l'avoir fait, mais en attendant, il souffrait. Ces paroles réveillaient des sentiments que le jeune homme s'était pourtant appliqué, depuis plusieurs jours, à enfouir au plus profond de son esprit.

Suite à ces quelques paroles, un silence pesant s'installa dans la pièce, tandis que chacun des deux hommes gardaient une contenance en buvant une gorgée de leur boisson. Chris tentait de remettre en ordre ses pensées, alors qu'il entendit. « Il est parti, parti ? Ou parti... parti ? » Il était dans son monde, et ces paroles lui semblaient lointaines. Pourtant, Chris parvint facilement à comprendre ce que son ami voulait dire. C'était difficile de trouver les bons mots, le principal était que la communication passe, tout simplement. L'étudiant redescendit sur Terre doucement avant de pousser un profond soupir, pour répondre, d'un ton las. « Oui, il est vraiment parti... en même temps, je peux comprendre, franchement, c'était intenable pour moi, ça devait être encore pire pour lui. » Jeremiah et Chris avaient gardé un si lourd secret, pendant maintenant plusieurs mois. Mais, seul, le jeune homme ne pouvait plus rester silencieux, non, c'était bien trop difficile. Toutes les tensions accumulées ces derniers temps retombaient, et l'étudiant ne savait plus bien comment réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS Jeu 1 Juil 2010 - 2:49

« Oui, il est vraiment parti... en même temps, je peux comprendre, franchement, c'était intenable pour moi, ça devait être encore pire pour lui. » Liam avait écouté les propos de Chris sans trop réagir, mais il ne pouvait plus rester les bras croisés alors que son ami était décidément dans une situation plus que délicate. Liam n'avait pas besoin de connaître toute l'histoire pour comprendre qu'il n'y avait qu'une bien maigre différence entre eux. Pourtant, malgré les paroles qui pouvaient porter à confusion de Chris, Liam préféra n'y voir qu'une façon pour son ami d'extérioriser. Il ne savait pas trop ce qu'il voulait dire et ce qu'il ne voulait pas dire, mais Liam posa toutefois une main amicale sur l'épaule de Chris en poussant un léger soupir. Il ne connaissait que trop bien la situation et s'il pouvait faire quelque chose pour lui, c'était bien d'écouter ce qu'il avait à dire et de tenter de le réconforter.

Pourtant, Liam n'eut même pas le loisir de s'imaginer un seul instant que la situation était toute autre. Il avait pris au mot les propos de Chris et ne cherchait pas à voir plus loin.
« C'était à cause de Prunelle? Écoute... Les problèmes de couple sont parfois difficiles à gérer, mais on finit par passer au travers. Ça va rentrer dans l'ordre... »
Liam prit une nouvelle gorgée de sa bière et en prit une seconde avant de poser son regard sur l'étudiant à ses côtés. Il parlait sans grande conviction puisqu'il avait perdu toute confiance en l'amour. Il tentait néanmoins de sembler posé et assuré même si sa voix et ses mains tremblaient légèrement. Il devait se convaincre que les gens ne partaient pas tous pour de bon, que certains avaient seulement besoin d'un peu de temps, même si ça devait pendre neuf ans. Non. Neuf ans n'était pas un temps normal pour penser à tout ça et ressasser notre vie dans notre tête; c'était trop long. Il devait toutefois se mettre en tête que sa situation n'était pas la même que celle de Chris. Jeremiah avait abandonné Prunelle comme Alannah avait laissé Leah, mais c'était différent. Il reviendrait car Liam ne pouvait pas imaginer qu'un père puisse abandonner son enfant. Jamais. C'était un geste intolérable, tout simplement.

Il se leva afin d'aller se chercher une autre bière, posant la vide sur le comptoir. Lorsqu'il revint, il s'appuya contre le mur, chagriné. La situation de Chris faisait remonter des sentiments qu'il aurait voulu ensevelis. Il avait essayé de l'oublier pendant neuf ans, elle était revenue, il avait tenté de l'oublier à nouveau et voilà que tout remontait soudainement à cause des révélations de son ami. Il ne pouvait pas continuer à prétendre que la situation ne le touchait pas alors que c'était carrément le contraire.
« Qu'est-ce qui n'allait pas? Je veux bien croire que les apparences sont parfois trompeuses, mais vous sembliez heureux, tous les deux! Il s'est passé quelque chose? »
Une dispute pouvait parfois se résoudre sur un départ soudain, mais habituellement, il ne durait jamais bien longtemps. Si ça se trouve, Jeremiah serait de retour dans quelques jours et s'excuserait pour son attitude déplacée. Toutefois, il ne comprenait toujours pas pourquoi il n'avait pas emmené Prunelle avec lui. Liam commençait à se demander s'il n'y avait pas quelque chose qui clochait avec le départ impromptu de l'amoureux de Chris. Il avait osé demander clairement ce qui s'était passé entre les deux hommes pour que l'un des deux disparaisse sans emmener sa fille avec lui, mais il ne pouvait pas non plus faire des miracles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS Mar 6 Juil 2010 - 18:41


Chris faisait petit à petit le vide dans sa tête. Il lui fallait se confier, ne plus avoir ce poids sur ses épaules. Certains secrets devaient rester confidentiels, comme une agression, mais à force de les empiler, et de les ressasser depuis quelques temps, Matthews avait l'impression qu'il allait devenir fou. Néanmoins, ce moment pouvait être assez confus pour Liam. Chris ne s'était absolument pas préparé pour cette confrontation, et n'avait prévu aucun plan. Ses pensées sortaient comme elles venaient, et, au fond, le jeune homme se doutait bien que son ami ne pouvait pas saisir l'ampleur du désastre pour le moment. Pour lui, c'était un après midi tranquille, comme les autres, où il avait pris sa pause, après des journées tout aussi tranquilles, le pire était derrière lui. Seulement, pour Chris, c'était l'aboutissement d'un cheminement qu'il avait fait seul, même si cela lui avait semblait difficile. D'ailleurs, la réplique de Liam, peut être un peu à l'ouest face à la vérité, vint confirmer cet état de fait. « C'était à cause de Prunelle? Écoute... Les problèmes de couple sont parfois difficiles à gérer, mais on finit par passer au travers. Ça va rentrer dans l'ordre... » Chris savait que cela n'allait pas aller mieux. La vérité lui éclatait à la figure après tant de mois, il s'était voilé la face, tout simplement. Oui, l'étudiant avait bien essayé de se convaincre que cette petite famille qu'ils avaient constitué était normale, les dysfonctionnements intrinsèques dans sa constitution lui étaient retombés à la figure, et aujourd'hui, il se sentait seul, dans cette position délicate, alors qu'il sentait que tout cela, il l'avait mérité, et qu'il n'avait personne d'autre à blâmer. Sur les mots de son ami, Chris émit un petit rire amer. Vraiment, tout cela était pénible. Pour se donner du courage, et tenter d'oublier ses ennuis, le jeune homme but une ou deux gorgées de sa biere avant de répondre, d'un ton un peu las. « Si ce n'était que ça... Liam, le fait est qu'on n'a jamais été un couple. On a tout fait pour essayer, vraiment. Mais en fait, c'était juste une putain de grosse connerie. » Oui, beaucoup de couples connaissaient des perturbations, c'est pourquoi il y avait tant de divorces, d'ailleurs. Mais chez Jeremiah et Chris, cela allait bien plus loin.

La tranquillité qu'il connaissait chez son ami avait déjà un effet bénéfique sur lui. Petit à petit, Chris évacuait les tensions qu'il avait accumulé depuis tout ce temps, la garde de Prunelle, le départ de Jeremiah, les études, les mésententes avec certains habitants de quartiers, et ses secrets qu'il avait à tenir. Oui, Chris était reconnaissant à Liam de le décharger de certains de ses secrets, d'être un homme de confiance qui prenait le temps de l'écouter, là où beaucoup de personnes de son entourage préféraient tourner la tête en attendant qu'il aille mieux, de lui même. « Qu'est-ce qui n'allait pas? Je veux bien croire que les apparences sont parfois trompeuses, mais vous sembliez heureux, tous les deux! Il s'est passé quelque chose? » C'était le moment. Il fallait tout lâcher, tout avouer, pour se sentir mieux après. La tête de Chris bourdonnait, il avait du mal à se concentrer pour former un discours cohérent. Le stress, mêlé aux effets de la bière, sans doute. Quoi qu'il en soit, l'étudiant se jeta à l'eau, et posant son regard sur son ami. « Liam, tout ce mariage, c'est du bidon. On s'est marié sur un coup de tête, sans penser aux conséquences. Et une fois que c'était fait, on ne pouvait plus reculer, c'était fini, il fallait vivre avec. La voilà, la vérité. » Chris poussa un profond soupir. Maintenant qu'il l'avait avoué, il se sentait à la fois soulagé, mais cela prenait également une forme de réalité. Comme si le fait de ne pas en parler faisait que l'on pouvait revenir en arrière et faire comme si de rien n'était. Jusqu'ici, le jeune homme avait pu afficher un grand sourire et faire comme si tout allait bien auprès de ses voisins. Mais, à partir de ce moment, il verrait toujours cette lueur dans les yeux de Liam, cette forme de pitié face à la situation dans laquelle il s'était empêtré. Un moindre mal, puisque son ami n'était pas du genre à remuer le couteau dans la plaie ou à faire trop de gaffes. En fait, en y réfléchissant, on pouvait même affirmer que Liam et Chris avaient quelques similitudes dans leurs relations, une fille à charge, et un partenaire qui s'est fait la malle. Seulement, Prunelle n'aimait pas Chris, et celui ci était loin d'avoir le sens des responsabilités de Liam. En pensant à tous les problèmes auxquels il allait faire face, le jeune homme se prit la tête dans les mains, pour dire. « Je sais pas ce que je vais faire avec tout ça... même Prunelle ne mérite pas une telle calamité pour l'élever... » Chris laissa passer un petit silence avant de reprendre. « Liam, qu'est ce que je vais faire ? » C'était une question qui tarauder le jeune homme depuis maintenant plusieurs jours, et maintenant, il voulait des réponses. Pas particulièrement par son ami, effet, il avait plutôt passé la question pour lui même. En effet, cet après midi là, le but était d'extérioriser, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS Sam 10 Juil 2010 - 19:27

« Franchement, Chris. Quel mariage ne se fait pas sur un coup de tête de nos jours? Une belle demande, quelqu'un qui n'ose pas dire non et ils sont unis pour la vie. C'est pas parce que c'était pas prévu que ça ne pouvait pas marcher. »
Liam ne s'était pas attendu à une telle révélation. Pour lui, le couple de Chris avait toujours semblé heureux et posé, malgré les problèmes routiniers qui venaient entacher leur vie si parfaite. Il n'avait pas cru que son ami puisse être aussi impulsif et Liam avait d'ailleurs du mal à le comprendre. Liam était contre le mariage, de toute façon, puisqu'il n'y avait rien de mieux pour foutre un couple en l'air. On considérait l'autre comme acquis et on cessait soudainement de faire attention. La routine s'installait, les enfants arrivaient, les problèmes s'empilaient. S'unir devant Dieu alors que lui-même n'y croyait pas aurait été comme une insulte à ses propres principes. Or, il l'aurait fait pour une seule femme. Mais celle-ci était partie. Il voyait bien ce que ça donnait. Un mariage ne retenait pas les gens ensemble, ne les forçait pas à s'aimer toujours parce qu'on le disait à autre voix. Sur le coup, on pouvait vouloir dire oui et promettre de s'aimer toujours, mais dans un an, dans deux ou même dans dix, c'était différent. Les couples ne tenaient plus, les gens aimaient attraper l'inaccessible et finissaient par se lasser de l'homme ou de la femme qu'ils trouvaient chaque soir dans leur lit. Chris n'échappait pas à la règle, sans doute.

Liam était toutefois légèrement déçu que ça n'ait pas fonctionné pour Chris. Il ne pouvait pas dire qu'il le savait, c'aurait été malvenu. Il poussa un léger soupire, terminant sa bière.
« Comment il a pu partir sans sa fille? Je n'ose même pas imaginer ce qui lui est passé par la tête quand il a décidé de l'abandonner. Je... »
Il se rendit compte soudainement qu'il ne répondait pas aux interrogations de Chris. Qu'est-ce qu'il ferait? Liam n'en savait rien. Il était passé par là, il avait réellement cru que le ciel lui tombait sur la tête et qu'il ne pourrait jamais élever un enfant seul. Mais Leah était sa fille, pas celle d'un autre. Chris était jeune, lui aussi, et Liam comprenait parfaitement ses questionnements. Mais il n'avait pas de réponse toute faite à lui donner. Les gens étaient différents, Prunelle réagirait différemment des autres enfants et Liam se doutait bien qu'elle demanderait à avoir son père auprès d'elle. C'était normal après tout, Prunelle n'avait jamais vraiment porté Chris dans son coeur d'après ce que l'étudiant lui disait.
« Je sais pas, Chris. Et t'es pas une calamité. On pense tous comme ça au début, mais tu vas voir, tu réussiras à gérer. Si tu veux, je peux la prendre quelques jours. Ça te ferait un peu de repos. »
Il eut un sourire à l'égard de l'étudiant et posa une main compatissante sur son épaule. Décidément, il avait posé ce geste bien souvent dans les vingt dernières minutes et pourtant, il ne croyait pas que ça changeait quoi que ce soit. Liam s'en voulait de ne pouvoir rien faire pour l'aider et pourtant, il savait bien que Chris devait passer au travers de cette situation difficile tout seul. Liam ne pourrait pas lui tenir la main, mais il pourrait toujours essayer de le décharger de quelques responsabilités et l'aider à faire face de lui-même à ses problèmes.

Liam savait que Chris réussirait à gérer le stress provoqué par le départ de Jeremiah, il devait simplement se laisser du temps. Sinon, il se doutait bien que ce n'était pas une situation facile, mais il ne savait pas ce qu'il pouvait faire de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS Sam 17 Juil 2010 - 22:13


Il y a quelques mois, Chris n'aurait jamais cru qu'il serait dans une situation. Non, le jeune homme ne comptait même plus le nombre de fois qu'il avait pu se moquer des gens désespérés par l'amour, des gens qui ne supportaient pas d'être seuls, et qui lui apparaissaient comme étant tellement faibles. Pendant de longues années, Chris s'était très bien contenté d'un relatif célibat, avec des histoires de temps à autres. Mais ce n'est qu'une fois qu'on a gouté au bonheur que l'on se rend compte de ce qu'on a raté tout ce temps. Lui qui s'était d'une vie un brin médiocre et s'en était satisfait, aujourd'hui, le jeune homme sentait qu'il ne pouvait plus revenir à la case départ et laisser filer ce semblait de mariage, cette comédie à laquelle il avait pourtant tant cru. « Franchement, Chris. Quel mariage ne se fait pas sur un coup de tête de nos jours? Une belle demande, quelqu'un qui n'ose pas dire non et ils sont unis pour la vie. C'est pas parce que c'était pas prévu que ça ne pouvait pas marcher. » A vrai dire, les choses s'étaient passées légèrement différemment. En fait, c'était juste une histoire de fou, et l'issue était tout à fait logique. Certes, Chris n'avait pas les véritables raisons du départ de son mari, et ne les aurait peut être jamais, seulement, il devait bien avouer avoir cherché à sauver ce qui pouvait l'être jusqu'au bout. Maintenant qu'il était seul, et qu'il avait trouvé un ami en qui il pouvait avoir confiance, Chris ressentait le besoin de se confier, et dans ce rôle, Liam assurait plutôt bien. Il n'avait pas de remède miracle, c'était impossible, mais il lui montrait bien qu'il serait présent pour lui, et ça, c'était réconfortant. Quitte à s'expliquer, l'étudiant voulait le faire totalement, c'est pourquoi, après avoir haussé les épaules, il poursuivit. « Ouais, en fait, on s'est bien marié sur un coup de tête. Mais bon, comme en Floride ils n'acceptent pas le mariage gay, on est allé ailleurs, tu vois ? Alors bon, moi, en liberté conditionnelle, si on avait appris que j'avais quitté l'État, j'aurai été puni. Et puis, Jeremiah, qui venait d'avoir la garde de Prunelle, se marier sur un coup de tête, ça aurait tout remis en question... » voilà, c'était la triste vérité. Chris avait beau beaucoup apprécier Jeremiah, trouver même dans cette relation une part d'amour, au fond, les protagonistes ne pouvaient s'empêcher, depuis le début, de se dire que cette situation était à la base une contrainte, un mariage pour s'arranger et non pas par amour. Poussant un profond soupir, Chris continua sur sa lancée. « Bref, voilà, maintenant, tu sais tout. J'arrive pas à croire que j'en suis là, avec une gamine sur les bras et un mariage foutu en l'air... » Vraiment, même en tentant d'être optimiste, il fallait bien avouer que Chris s'était mis dans un sacré pétrin.

« Comment il a pu partir sans sa fille? Je n'ose même pas imaginer ce qui lui est passé par la tête quand il a décidé de l'abandonner. Je... » Liam n'avait pas vraiment de réponse à lui donner, et même si, à la base, c'était ce que Chris avait attendu de lui, c'était juste irréaliste. Avoir son soutien lui suffisait amplement. La biere aussi, pouvait faire son petit effet. Quoi qu'il en soit, il était certain, sa vie avec Prunelle n'allait pas être de tout repos. C'était d'ailleurs quelque chose qui l'angoissait particulièrement dans cette nouvelle situation. « Je sais juste qu'il va bien. J'espère avoir des nouvelles bientôt, j'avoue que je n'avais même pas vu son mal-être.... ça fait de moi un mauvais mari ? J'avoue que j'en sais rien... » On voyait bien que Chris semblait complètement perdu. Après avoir terminé sa biere, il la reposa sur la table, à gestes lents. Profondément perturbé, on pouvait penser qu'il tournait en boucle, répétait sans arrêt la même chose, seulement, les mêmes pensées lui venaient en tête. « Je sais pas, Chris. Et t'es pas une calamité. On pense tous comme ça au début, mais tu vas voir, tu réussiras à gérer. Si tu veux, je peux la prendre quelques jours. Ça te ferait un peu de repos. » Liam comprenait ce qu'il lui arrivait bien mieux qu'il ne l'aurait pensé. Effectivement, il semblait avoir lui même beaucoup souffert du départ de sa blonde de femme, peut être ces confidences qui faisaient resurgir des souvenirs douloureux. Sur le coup, il vit comme un cadeau du ciel la proposition de son ami. Effectivement, cela pourrait lui être d'une grande aide, de ne plus avoir ce petit monstre dans les pattes quelques temps. Néanmoins, il ne pouvait pas l'abandonner, pas maintenant. Alors qu'il allait larguer un bon coup la blondinette pour quelques jours, Chris se rendit compte, qu'au fond, il devait se rapprocher d'elle. Dans une telle épreuve, ils vivaient sensiblement la même chose. Après tout, donner Prunelle à Liam ne ferait que retarder l'échéance de quelques jours, alors qu'ils allaient très vite être seuls. Souriant à Liam, le jeune homme lui répondit. « C'est gentil, vraiment, j'apprécie. Mais je crois que ce n'est pas le moment que je la mette loin de chez elle, elle a besoin de ses repères. Et puis, je pense que ça ne peut que nous rapprocher. Autant trouver un aspect positif à cette histoire... » Même dans cette situation douloureuse, Chris tentait de garder les idées claires, de réfléchir de manière posée. Ce n'était vraiment le moment de faire des erreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS Mar 20 Juil 2010 - 4:02

C'est vrai que quitter l'état en liberté conditionnelle, c'était loin d'être la chose à faire. Liam n'avait pas besoin d'être avocat pour savoir que c'était illégal et qu'on risquait par après l'emprisonnement à vie. Pourtant, il se passa de commentaires puisque de toute façon, c'était un acte passé et que ça ne changerait rien d'en parler. De toute façon, Chris semblait déjà comprendre que sa réaction et son comportement avaient été stupides sur le coup, Liam n'avait pas besoin de le lui rappeler. Le neurologue voyait bien que son ami avait du chagrin, mais il ne pouvait rien faire d'autre à part l'écouter et tenter de le réconforter. Il n'y avait rien à dire, Liam ne pouvait que compatir aux malheurs qui lui tombaient dessus tous en même temps. Chris croyait qu'il était un mauvais mari parce qu'il n'avait pas vu que Jeremiah n'allait pas bien? Pourquoi est-ce qu'il fallait toujours se croire coupable des fautes pour lesquelles on ne l'était pas? À chaque fois c'était comme ça. On prenait la faute sur nos épaules, on faisait comme si l'autre n'avait rien à se reprocher, comme si le seul fautif c'était nous. Liam avait longtemps ressentit la même chose et il savait l'effet que ça faisait. Il ne l'aurait jamais souhaité à personne, mais maintenant que Chris était devant lui, vivant sensiblement la même situation, il n'avait pas le choix d'y repenser, de s'y replonger. Ce n'était pas chose facile parce qu'il connaissait mieux que personne l'impression d'abandon par l'être qu'on aimait. C'était pire que la solitude en elle-même. Seulement se dire qu'elle était partie, sans rien demander, partie comme ça. C'était pire.

Liam fronça les sourcils alors que son ami avait terminé sa bière, se relevant après quelques instants de réflexion pour aller en chercher deux autres. Il lui tendit la sienne, ouverte et prête à l'emploi à Chris et but une gorgée de sa propre boisson. Il hocha toutefois la tête sous les explications de l'étudiant, conscient qu'il n'avait pas tord.
« C'est vrai. Elle va se reposer sur toi, désormais. Votre relation ne peut que s'améliorer, c'est évident. Je disais ça parce qu'elle aime bien Leah. Du coup, un après-midi, une soirée ou même une journée... C'est toi qui vois.
Prunelle avait besoin d'un adulte sur qui compter. À l'âge qu'elle avait, il ne pouvait pas en être autrement. Elle avait beau être une petite peste, elle n'était qu'une enfant et c'était le résultat d'un Jeremiah un peu trop mou, sans doute. Liam n'était pas un modèle de vertu et il n'était surtout pas doué pour refuser ce que Leah lui demandait. Faites ce que je dis, pas ce que je fais! On avait pas besoin d'être un génie pour savoir que si l'enfant était trop gâté, il ne nous aimait pas davantage. C'était la peur de tout parent sans doute. Tenter de lui donner ce qu'il veut pour qu'il nous aime plus et toujours plus. Les enfants n'en devenaient que plus égoïstes, centrés sur eux-mêmes et incapables de partager. Par chance, plus Leah grandissait, moins il lui donnait de permissions. Il avait pris sur lui-même et il savait que sa fille l'aimait.

Reportant son attention sur Chris, Liam ne savait pas quoi dire, ne savait pas quoi faire. Il ne savait pas comment prendre la chose et surtout, comment Chris voyait le départ de Jeremiah. Il l'aimait? Il devait sans doute avoir beaucoup d'affection pour lui, mais de là à l'aimer... Les apparences étaient tellement trompeuses.
« Si tu veux rester ici, cette nuit, tu sais bien que tu peux. Emmène Prunelle! Elle sera avec toi et ça lui changera les idées.
Il eut toutefois un sourire compatissant avant de hausser les épaules avec douceur. Il ne savait pas comment lui dire qu'on réussissait toujours à passer au travers des moments difficiles. Il suffisait d'y croire et de faire les efforts nécessaires pour y arriver. Ce n'était jamais sans peine, sans cris et sans pleurs, mais on y parvenait avec un peu de bon vouloir.
« Si j'y suis arrivé, tu pourras le faire aussi. Je dis pas que c'est facile, ce serait mentir. Mais tu vas y arriver, j'en suis assuré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS Mer 21 Juil 2010 - 14:59


Le pire dans cette histoire, était sans doute que Chris ne pouvait pas s'enfuir, il ne pouvait pas se décharger sur quelqu'un d'autre. En effet, le jeune homme avait l'habitude de fuir dès qu'un danger se profilait à l'horizon, de fuir, tout simplement. C'était sans doute une épreuve, un moyen de le faire passer à l'age adulte. Effectivement, alors que, jusqu'ici, il tentait juste de s'occuper de lui même, de se sortir des ennuis tant bien que mal, aujourd'hui, il avait de vraies responsabilités. Dans un premier temps, le jeune homme s'était laissé porter par Jeremiah, il avait eu les avantages d'une famille unie, le fait d'être entouré et de ne sentir adulte, tandis que son compagnon avait porté seul tous les inconvénients, notamment subvenir aux besoins de la maison, en se tuant à la tache. A vrai dire, aujourd'hui, ses petits tracas du passé lui semblaient dérisoires. Il se demandait même comment il avait pu se considérer une seule seconde comme un adulte responsable, alors que maintenant, il n'en avait qu'un vague aperçu. Avec le recul, l'étudiant admirait assez l'attitude exemplaire de Liam. En effet, son ami avait beau être assez proche de lui, il en était tout de même au stade supérieur. Leah était plutôt bien élevée, elle semblait heureuse, et ne manquait de rien. D'ailleurs, le fait que Liam prenne le temps de le consoler, de tenter de le réconforter ne faisait que renforcer, à ses yeux, la valeur de cette amitié. « C'est vrai. Elle va se reposer sur toi, désormais. Votre relation ne peut que s'améliorer, c'est évident. Je disais ça parce qu'elle aime bien Leah. Du coup, un après-midi, une soirée ou même une journée... C'est toi qui vois. » Il était vrai que Chris allait devoir mettre de coté ses appréhensions. Prunelle était à l'école en ce moment, mais depuis quelques temps, ils étaient tous les deux seuls à la maison, et les choses avaient changé. La blondinette avait beau être très jeune, elle comprenait que Jeremiah, son père, était parti. Jusqu'ici, elle n'avait pas vraiment demandé d'explications. Mais Chris savait qu'un jour, elle poserait des questions. D'ailleurs, pour le moment, lui aussi était perdu. Les gens allaient ils le laisser garder la petite ? L'étudiant avait entendu parler de la famille de la mère de Prunelle, une bande de rapaces dingues de religion. Il s'attendait à avoir des nouvelles d'eux. En attendant, la petite s'était faite plus sage. Ils étaient tous les deux dans la même galère, si bien qu'ils se serraient les coudes et se rapprochaient. C'est pourquoi Chris sentait bien, même si un peu de repos était bien tentant, il ne fallait pas céder à ce genre de facilité. « C'est gentil, vraiment, j'apprécie. Tu as déjà fait beaucoup. Merci, Liam. » Il ne lui semblait pas que Liam l'ait jugé, ou quoi que ce soit dans ce genre. A vrai dire, lui même n'était pas certain d'être un aussi bon ami. Avoir révélé son secret lui avait fait du bien, pourtant, les évènements qui se profilaient à l'horizon continuaient à lui sembler bien sombres.

« Si tu veux rester ici, cette nuit, tu sais bien que tu peux. Emmène Prunelle! Elle sera avec toi et ça lui changera les idées. » Chris n'avait pas pensé à cette possibilité. Seulement, c'était juste parfait ! Le jeune homme se souvenait avoir passé d'excellents moments en compagnie de son ami, simplement à refaire le monde. Prunelle avait besoin de s'aérer l'esprit, de voir d'autres personnes et ne pas vivre constamment avec le souvenir de son père. Et puis, Chris serait tout de même dans les parages. En plus de cela, lorsque Liam était dans les parages, l'étudiant avait l'impression de faire bonne figure, que la compagnie du neurologue le rendait meilleur, plus responsable, qu'il faisait beaucoup moins d'erreurs. Une telle image ne pouvait lui être que bénéfique en de tels moments. Un sourire illumina son visage pour la première fois depuis qu'il était arrivé. La perspective d'avoir trouvé une solution, de tenir une bonne idée, même seulement pour une soirée, le réjouissait. Il en faut peu pour être heureux. « Si j'y suis arrivé, tu pourras le faire aussi. Je dis pas que c'est facile, ce serait mentir. Mais tu vas y arriver, j'en suis assuré. » Liam lui était décidément d'une aide précieuse. Ce soutien, qu'il n'attendait pas aussi fort ni aussi réconfortant, faisait qu'il ne regrettait pas de s'être confié, bien au contraire. Déposant sa bière vide sur la table, Chris se leva, un peu brusquement, tout en continuant de sourire à son ami. « C'est vraiment gentil. Je crois qu'on va faire ça, ça va nous faire du bien, à Prunelle et moi. Vraiment, merci. » Après une pause de quelques secondes dans son flot de paroles, le jeune homme poursuivit. « Je crois que, dans ce cas, je vais tout préparer, pour quand Prunelle reviendra de l'école. Elle va sans doute être ravie de passer un peu de temps avec Leah ! » On pouvait lire le soulagement et une once de joie sur le visage du jeune Matthews. Vivement, il fit quelques pas vers la sortie, pour se stopper net et se tourner vers son ami. « Merci d'être là. Je sais que je peux compter sur toi quand ça devient difficile, et ça, ça compte, vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS Jeu 22 Juil 2010 - 19:54

SUJET TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS

Revenir en haut Aller en bas
 

WHAT'S GOING ON, MAN? | CHRIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-